Nouveau sujet RĂ©pondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Injection du subutex

Le baclofène pourrait-il aider mon ami à ne plus s'injecter le subutex?
Avatar de christel
  • Age : 42 ans
  • Messages : 637
  • Inscrit : 28 Novembre 2011
  Lien vers ce message 24 Octobre 2012, 18:26

Reprise du dernier message

Re,
Il faut que j'arrête le baclo car durant le 1er trimestre c'est très mauvais.
Je pense que cet évènement va me mettre un sacré coup de pied au Q, pour ne pas boire.
Je verrai en temps et en heure comment je gère tout ça.

Mon problème, c'est que oui je suis une dépendante. Et à beaucoup de substances....
J'en ai assez de passer d'un produit Ă  un autre.

Des grosses bises
Christel
 
Avatar de vio50
  • Age : 47 ans
  • Messages : 75
  • Inscrit : 06 Aout 2012
  Lien vers ce message 28 Octobre 2012, 17:28
Bonjour Jane,
Merci de t'être arrêtée sur mon fil et d'y avoir déposé tes impressions. J'ai lu ton histoire il y a peu de temps, à vrai dire ça m'effraie qu'on puisse prendre autant de cachets, d'autant que ça ne t'a pas rendue indifférente à l'alcool.
Perso, je ne serais jamais montée à 450mg, mon ami ne le fera pas non plus. Nous sommes pourtant des excessifs, mais l'un et l'autre éprouvons une grande méfiance envers les médocs, baclo y compris, ce ne sont pas des céréales.
Depuis quelque temps, nous ne nous voyons plus lui et moi, il vit ça de son côté et moi en ce moment je fais tout pour arrêter la clope, sans pour autant avaler 40 ou 50 cachets, pas un de plus qu'habituellement, c'est-à-dire 3 cachets répartis matin-midi et soir et qui suffisent à mon bien-être.
Pour me sortir de l'alcool, j'ai toujours pratiqué l'abstinence, souvent malheureuse, du temps des cures et des AA, heureuse avec l'indifférence et l'équilibre que m'a apporté le baclofène.
Mais si tu penses que c'est ainsi que tu vas te sortir de l'alcool alors le jeu en vaut sûrement la chandelle, il faut oser tenter.
Je te souhaite de réussir, je continuerai à suivre ton fil et peut-être en retirerai-je des enseignements, ou changerai-je d'avis si tu parviens à te sortir de toutes ces addictions à cette dose. J'ai aussi la curiosité de voir à combien il faut redescendre et rester pour atteindre l'indifférence à tout.
Merci encore Jane, bonne continuation sur la voie de la "guérison", à bientôt.
 
Avatar de vio50
  • Age : 47 ans
  • Messages : 75
  • Inscrit : 06 Aout 2012
  Lien vers ce message 28 Octobre 2012, 22:19
Ce n'était pas une critique Jane, simplement lui et moi n'avons jamais été accoutumés à prendre des médocs. Même en cure je cachais leurs merdes et me faisais mon abstinence à moi, mais je m'arrangeais toujours pour me procurer à fumer, pour moi c'était plus naturel.
En mars 2008, lorsque je jetai ma bouteille de rosé dans l'évier, pour ne jamais retoucher à l'alcool depuis, je ne prenais qu'un seresta 10 pour dormir. Ca n'a pas été facile pendant deux mois, je tenais parce que je l'aimais, là oui j'aurais bien aimé entendre parler du baclo, ça m'aurait évité de prendre du subu pour me sentir mieux.
Mais de toute façon, même si j'avais eu le baclo, j'aurais fait abstinence puisque le baclo aide au sevrage alcoolique. J'ai connu de tels états avec l'alcool (delirium tremens, crises d'épilepsie, impossibilité de marcher, de me déplacer) que j'en ai fait mon pire ennemi avec lequel je ne pactiserai jamais plus.
Cependant, dès le début de mon abstinence, j'en ai toujours eu à la maison, et j'ai toujours cuisiné avec, justement parce qu'on en trouve, on en voit partout et que je savais qu'il fallait bien l'affronter au quotidien.
Pour moi ce n'est pas abstinence contre indifférence, les deux me vont très bien. Le souci ensuite ça a été le subu, sans le baclofène je ne m'en serais pas sortie, mais là aussi, quand j'ai commencé le baclo, j'ai arrêté le subu, et il ne m"a pas manqué.
Donc, chacun son point de vue, sa manière de réagir face aux produits et aux solutions qui nous sont données. Aujourd'hui je suis confrontée à mon dernier problème, ma dernière addiction, la cigarette. Là aussi, j'ai sérieusement diminué, mais je vois bien que je me prendrais bien moins la tête en arrêtant complètement, ce n'est que comme ça que je retrouverai ma liberté. Il paraît que le baclo aide à se sortir de la nicotine, mais je n'irai pas m'avaler plus de cachets pour ça, j'ai trouvé mon équilibre dans mes 30mg, je n'ai plus jamais de hauts et de bas depuis un an et demi que j'ai commencé, je suis d'humeur constante, ce qui ne m'était jamais arrivé, ça me va comme ça.
Voilà Jane, je ne juge pas ta manière de procéder, je souhaite qu'elle te réussisse et que toi aussi tu trouves ta liberté.
Je ne sais pas ce que tu as voulu dire par "mieux vaut être seule que mal accompagné". C'est très pénible de le voir s'abîmer ainsi, je l'ai toujours soutenu et le soutiens encore, mais c'est un tox, il vit ça plus intérieurement qu'un alcoolo qui est plus expansif en général. Je fais des pieds et des mains depuis un an et demi pour qu'un toubib s'occupe de lui, ils font tous la sourde oreille et nous renvoient ailleurs, tous peureux et lâches, et aucune empathie.
Bonne continuation Jane, je viendrai prendre de tes nouvelles et, qui sait, peut-être changerai-je d'avis sur la quantité de cachets à prendre.
A bientĂ´t.
 
Avatar de Copycontrol
  • Age : 47 ans
  • Messages : 1292
  • Inscrit : 13 Avril 2012
  Lien vers ce message 29 Octobre 2012, 13:41
Coucou vio50,

Il paraît que le baclo aide à se sortir de la nicotine

Probablement, oui. Mais j'ai aussi entendu et vécu le contraire. La montée de baclofène a décuplé mon plaisir tabagique à mesure qu'elle diminuait ma dépendance l'alcool. J'ai connu un moment où, très haut dans mon baclo, la cigarette m'a dégoûté mais ça n'a pas duré.

Les cigarettes ordinaires contiennent des agents de "texture et de saveur" beaucoup plus addictogènes et nocifs que la nicotine.

De plus en plus de fumeurs arrêtent ou réduisent le tabac grâce à la e-clope, qui permet de garder la gestuelle et le "hit" de la nicotine.

Mais peut-être as-tu déjà essayé ?

Sinon, ça vaut le coup. Pour moi, ça a marché. Je vapote comme un dingue mais le tabac c'est fini.

Quelques pistes ICI

J'ai appris beaucoup de choses sur ton fil et notamment qu'il y a encore des gens qui savent utiliser le passé simple. :fsb2_clever:
J'y reviendrai !

Bravo aussi et surtout pour ta réussite baclo. :fsb2_yes:


"Accepter que le passé ne se reproduira plus et que l'avenir ne pourra pas le réparer. Mais que, dans le présent, on peut apprendre à vivre en paix."
(S. Tisseron)


"Le point le plus éloigné de l'alcoolisme n'est pas l'abstinence mais l'indifférence." (Copycontrol)
 
Avatar de vio50
  • Age : 47 ans
  • Messages : 75
  • Inscrit : 06 Aout 2012
  Lien vers ce message 29 Octobre 2012, 16:31
Salut CopyControl,
Ca me fait bien plaisir que tu sois passé me rendre une petite visite, d'abord parce que tu fais partie des gens que je suis, j'ai mis ton fil dans "favoris" pour en parcourir quelques pages de temps en temps (18 pages quand même!), tu écris bien toi aussi et tu sais manier l'humour.
Ensuite j'avais bien besoin qu'on me remonte le moral, pour avoir utilisé le mot "abstinence", j'ai cru avoir prononcé un gros mot banni du forum.
En ce qui concerne la E-cigarette, je ne suis pas de ton avis, récemment j'ai entendu qu'elles étaient fabriquées en Chine et qu'on ignorait de quels produits eles étaient constituées, qu'elles pouvaient se révéler aussi, voire plus dangereuses que la clope elle-même!
De plus, ça deviendrait un toc de plus, et j'en ai connu tant (une allumette en bouche, un stylo, des bonbons sans sucre, du coca light à gogo, des chewing-gum etc...) que j'ai décidé cette fois d'arrêter sans rien. En 1994, j'avais arrêté de boire et de fumer en allant simplement courir, mais alors je me suis mise à tellement aimer ça que je courais sans cesse (oui comme Forrest!), même quand je faisais mes courses au supermarché, j'adorais ça. J'ai su par la suite que c'était une addiction, encore une, elles sont partout celles-là!
Au bout de cinq mois environ, n'ayant pas trouvé d'occupation pour combler ce temps à ne plus boire et ne plus fumer (quoique, je tapotais alors sur ce bon vieux minitel et y faisais des rencontres, mais je ne tombais que sur des malades, des gens à problèmes, alcoolos, boulimiques, des gens comme moi quoi), je me suis forcée à refumer, j'en ai vomi, mais j'ai insisté, et j'y suis encore...
Aujourd'hui, c'est décidé, je diminue, j'alterne les bonnes blondes (4-5/jr) avec les roulées (bien plus dangereuses que les blondes mais néanmoins moins chères, 4/5/jr aussi). Ca fait un mois que je suis à ce régime, avant je fumais entre 30 à 40 clopes/jr. Bientôt je vais m'enlever les roulées, puis les blondes et hop, la liberté! Comme ce sont les vacances et que j'ai mes enfants à la maison, j'ai décidé d'attendre la fin de celles-ci pour passer aux choses sérieuses.
J'ai bien des boîtes de patches, des inhaleurs, mais je ne veux pas d'un nouveau substitut, je veux évacuer cette putain de nicotine ainsi que les 60 putains de produits qu'ils nous ont ajoutés pour bien nous rendre dépendants au plus vite, pour en finir.
Je n'ai plus la santé pour courir, c'est mon plus grand regret. En attendant, le forum m'aide énormément, car m'étant interdit la clope dans la maison, je suis scotchée à vous lire et parfois vous écrire et je ne peux fumer, ça fonctionne bien, la preuve ça fait un mois que je tiens à dix clopes/jr grâce à ce subterfuge.
Quand j'arriverai à zéro, j'écrirai un roman, non, ma bio, je battrai peut-être le record de vente de livres d'Ameisen!
Au plaisir de te lire CC, à bientôt, merci pour le compliment et le réconfort que ça m'a apporté (et une clope que je n'ai pas fumée, yes).
 
Avatar de Copycontrol
  • Age : 47 ans
  • Messages : 1292
  • Inscrit : 13 Avril 2012
  Lien vers ce message 29 Octobre 2012, 21:40
Ouh là là, Vio, l'abstinence - je me censure moi-même. Non que je craigne les modérateurs ( :fsb2_zzz: ) mais je ne sais pas ce que c'est (et pourtant j'ai moi aussi tenté de la trouver).

Parlons plutôt de choses concrètes.

La Chine fabrique les cigarettes électroniques en effet. Mais ce grand pays de manufacture importe une très grosse part des ses matières premières, dont les métaux de base ou le pétrole.

De là à penser qu'il les polluent en les transformant avant de nous les revendre - possible :fsb2_cold: - mais pas sûr.

En revanche, les liquides sont fabriqués un peu partout et y-compris dans notre cher et sain pays. :loll:

Pour ma part je vapote du made in France car j'ai trouvé un parfum à mon goût.

Après, tu as la force de ralentir la clope toute seule - je dis Bravo ! Très sincèrement. :fsb2_yes:

Et puis moi, la e-clope, c'est aussi pour la frime, je te l'avoue - 8-)

Et si papoter t'aide à couper la clope, viens donc nous rejoindre sur le tchat du Très Honorable Linoleum. :fsb2_wink:


"Accepter que le passé ne se reproduira plus et que l'avenir ne pourra pas le réparer. Mais que, dans le présent, on peut apprendre à vivre en paix."
(S. Tisseron)


"Le point le plus éloigné de l'alcoolisme n'est pas l'abstinence mais l'indifférence." (Copycontrol)
 
Avatar de vio50
  • Age : 47 ans
  • Messages : 75
  • Inscrit : 06 Aout 2012
  Lien vers ce message 30 Octobre 2012, 8:18
Bonjour CC et autres visiteurs,
Ce que j'ai entendu récemment sur la E-cigarette (sur une très sérieuse radio nationale), je me suis mal exprimée, ce n'est pas sur la fabrication de l'objet en lui-même, mais sur le contenu qu'on inhale justement, on ne saurait pas exactement ce qu'on inhale, quels sont les produits utilisés. Et ayant les poumons et la gorge en piteux état, je préfère ne pas m'y risquer. Mais si ça t'aide et que tu en es satisfait c'est un moyen comme un autre.
J'avais trouvé un autre moyen, assez proche de la E-cigarette, c'était le vaporisateur, l'aromathérapie. Mais une étude vient de démontrer que l'utilisation de la chichah (pas sûre de l'orthographe) pendant 30mn équivalait à 3 paquets de cigs! et comme c'est le même principe, ça m'a fait reculer aussi. Donc ce sera rien...
Quant à l'abstinence, si je l'évoque, c'est pour avoir croisé il y a qqs jours un infirmier d'un centre d'alcoologie où j'ai passé quelques "vacances". Je lui ai demandé s'ils prescrivaient le baclo, il m'a répondu que non. Je crois que ce qui ennuie le personnel médical quand on évoque le baclo, c'est qu'on ne parle plus d'abstinence, maître mot dans les centres d'alcoologie. Je ne veux pas créer la polémique, juste mettre le doigt sur ce qui empêche les centres d'adhérer à cette nouvelle méthode.
En ce qui concerne le "tchat", j'en ai entendu parler au fil des fils, je ne connais pas encore, peut-être que j'aurai la curiosité de venir voir un jour. Merci pour l'invit CC.
A bientĂ´t.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 17997
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 30 Octobre 2012, 9:39
IL y a certes le problème de l'abstinence qui dérange mais sans doute bien d'autres choses.

On va dire pour les sincères, le fait de ne pas tout comprendre et de devoir remettre en cause toutes leurs connaissances et pour les cyniques le fait de voir les malades échapper financièrement parlant


Il faut que nous soyons nombreux, http://www.baclofene.com/radio/adherez1.jpg
A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...
 
Avatar de vio50
  • Age : 47 ans
  • Messages : 75
  • Inscrit : 06 Aout 2012
  Lien vers ce message 30 Octobre 2012, 11:47
Bonjour Sylvie,
Bien sûr les intérêts financiers de ces établissements sont à prendre en compte, ils ont peur de perdre énormément d'argent, et aussi leur travail, car à quoi servira ce personnel chargé de "veiller" sur les alcooliques? Et que deviendront ces centres? Même si je pense qu'ils peuvent toujours avoir une place importante pour accompagner les alcooliques très abîmés par leur dépendance, mais ce sera long à définir et à mettre en place.
Quant à l'abstinence, j'ai une anecdote à vous raconter qui vous permettra de comprendre dans quel état d'esprit je suis, en ce moment je suis confrontée à un dilemme.
Comme je l'ai déjà écrit précédemment, j'ai commencé à prendre du baclofène en avril 2011. Alcoolique depuis 25 ans, j'arrêtai de boire en mars 2008, sans rien pendant deux mois, pas très bien mais déterminée. Ensuite, pendant trois ans, 2mg de subutex/jr qui me coupèrent totalement l'envie de boire, indifférence totale.
En avril 2011 donc, je prenais mon premier cachet de baclo et arrêtais le subu. Arrivée à 40mg de baclo, nous décidâmes, mon ami et moi, d'aller manger dans un restaurant. En dessert il était proposé un baba au rhum à la sauce chiboust sur coulis de fruits rouges, hmmm! Ca me faisait très très envie mais je me demandais s'il était raisonnable que je le demande avec du rhum. Car il faut que je vous dise qu'à la fin des années 90, j'étais "tombée dans le rhum"! C'est-à-dire que j'en mettais partout, dans ma bière, dans mon café, dans presque tout, et c'était un alcool fort très bon marché. J'eus beaucoup de mal à quitter cette boisson extrêmement addictive et efficace.
Je parcourais déjà à cette époque, en 2011, internet au sujet du baclo, et on y disait qu'on pouvait boire de l'alcool avec le baclo, cependant pas avec la même force qu'aujourd'hui.
J'ai énormément hésité, car l'abstinence me réussissait merveilleusement, je la vivais heureuse, amoureuse. Mais ce soir-là, au resto, je me suis rendu compte que j'avais envie du rhum, je n'y étais plus indifférente. J'avais donc arrêté le subu qui me rendait indifférente, je prenais du baclo qui devait me faire le même effet, et d'un coup je me retrouvais à avoir envie de rhum! J'ai pris peur, ai commandé mon baba sans rhum et n'ai pas pris le risque de faire une connerie. Bon, à ce moment, je n'étais pas arrivée à ma dose seuil, il s'est donc passé un laps de temps où j'ai dû m'abstenir avec une indifférence toute relative. Ca n'a pas été bien long heureusement.
Mais voilà, c'est bientôt l'anniversaire de mon ami et nous avons très envie de retourner dans ce resto goûter à nouveau à ce merveilleux dessert. Je n'ai pu m'empêcher de me poser la question : et si je le prenais avec du rhum cette fois-ci?
Après avoir bien réfléchi, et après quatre ans et demi d'abstinence heureuse, je ne le ferai pourtant pas. J'ai dit adieu au rhum, j'en ai bien profité, n'en parlons plus, je laisse ça à ceux qui le découvrent. J'ai une nouvelle philosophie de ma vie, l'alcool m'a détruite, m'a pris mes trois enfants, c'est mon pire ennemi, il restera enfoui dans ma mémoire. Enfin non, pas enfoui, ça ne me gêne pas de l'évoquer, ni même de le voir, mais il restera dans la bouteille, n'ira pas dans mon estomac ni abîmer mon foie.
C'est peut-être la raison pour laquelle j'évoque parfois l'abstinence et que j'en chiffonne certains qui prônent l'indifférence. On n'est pas obligé d'opposer indifférence et abstinence, je suis la preuve qu'elles font très bon ménage.
Je pense à ceux qui sont très abîmés par l'alcool, on peut vivre très heureux sans alcool, il y a tant d'autres choses qu'on peut apprécier. Les forums sont un très bon moyen de passer à autre chose, de partager, d'aider et de s'aider soi-même par la même occasion.
Passez tous une très bonne journée, à bientôt.
 
Avatar de Copycontrol
  • Age : 47 ans
  • Messages : 1292
  • Inscrit : 13 Avril 2012
  Lien vers ce message 30 Octobre 2012, 12:28
Considérant que tu t'armas de toute ta volonté et qu'à vous deux, vous triomphâtes de tant de substances, il eut fallu que mon e-clope et moi nous abstinssions d'évoquer ce dérisoire succédané sino-facturé.

:)


"Accepter que le passé ne se reproduira plus et que l'avenir ne pourra pas le réparer. Mais que, dans le présent, on peut apprendre à vivre en paix."
(S. Tisseron)


"Le point le plus éloigné de l'alcoolisme n'est pas l'abstinence mais l'indifférence." (Copycontrol)
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 17997
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 30 Octobre 2012, 12:38
Il n'y a aucun problème pour nous à ce que ceux qui le veulent choisissent l'abstinence, cela doit simplement être un choix individuel.
Nous ne voulons simplement pas que cela soit imposé par autrui ...


Il faut que nous soyons nombreux, http://www.baclofene.com/radio/adherez1.jpg
A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...
 
Avatar de Viva
  • Messages : 2702
  • Inscrit : 08 Mars 2011
  Lien vers ce message 30 Octobre 2012, 13:27
Nous respectons tous les choix.

L’abstinence, ce n'est pas la liberté.

La liberté c'est: est- ce que je choisis le baba avec du rhum ou pas?



Notre devoir est d’offrir notre expérience à ceux qui en sont démunis avec compassion et empathie, sans jamais oublier qui nous étions. Pour le Baclofene http://www.baclofene.com/radio/signer1.jpg
 
Avatar de Copycontrol
  • Age : 47 ans
  • Messages : 1292
  • Inscrit : 13 Avril 2012
  Lien vers ce message 01 Novembre 2012, 15:10
T'as vu ça Vio ? T'as eu droit à la version Premium là. :fsb2_clever:

Les 2 patronnes rien que pour toi !

Ça pose son Troll, nan ?

Allez, la bise quand mĂŞme.

:fsb2_smile:


"Accepter que le passé ne se reproduira plus et que l'avenir ne pourra pas le réparer. Mais que, dans le présent, on peut apprendre à vivre en paix."
(S. Tisseron)


"Le point le plus éloigné de l'alcoolisme n'est pas l'abstinence mais l'indifférence." (Copycontrol)
 
Avatar de Julie Maurice
  • Messages : 1905
  • Inscrit : 08 Juillet 2011
  Lien vers ce message 01 Novembre 2012, 18:30
Permets moi VIo...

Percutante Viva! Non? Bravo!
 
Avatar de christel
  • Age : 42 ans
  • Messages : 637
  • Inscrit : 28 Novembre 2011
  Lien vers ce message 01 Novembre 2012, 19:40
Bonsoir Vio,

Je voulais juste te dire Bravo.
Je crois que quand il arrive des bonnes grosses galères qui font mal, soit la perte de tes trois enfants à cause de l'alcool, je comprends ce déclic abstinence.
Même si je pense qu'il ne doit pas être facile tous les jours. Mais de garder ce pourquoi ces évènements ont eu lieu bien en mémoire ne peut que faire surmonter les envies de défonce.

Je rejoins tes dires et tes actes avec ce qui se passe actuellement dans ma vie.

Prends soin de toi

Bises
Christel
 
Avatar de vio50
  • Age : 47 ans
  • Messages : 75
  • Inscrit : 06 Aout 2012
  Lien vers ce message 02 Novembre 2012, 10:48
Bonjour Ă  tous,
Oui Viva, j'ai effectivement la liberté de choisir mon cher baba avec ou sans rhum, avant je ne l'avais pas sans engendrer une grande souffrance.
Mais aujourd'hui je me sens merveilleusement bien sans alcool avec le bien-être quotidien que m'a procuré le baclofène, je suis suffisamment équilibrée pour vivre autrement.
Je ne jette pas la pierre à ceux qui continuent à boire, c'est leur choix, leur liberté.
Pour ceux que le cas de mon ami intéresse encore, je voulais vous dire qu'il a réussi à convaincre son psy de le passer à 80mg de baclo. C'est encore bien peu mais bon, espérons que cela continuera, qu'il ne sera plus aussi borné.
Passez une bonne journée, à bientôt pour de bonnes nouvelles le concernant je l'espère.
 
Avatar de vio50
  • Age : 47 ans
  • Messages : 75
  • Inscrit : 06 Aout 2012
  Lien vers ce message 08 Novembre 2012, 11:14
Bonjour,
Quelques news de mon ami qui augmente lentement le baclofène puisqu'il joue la prudence par rapport à son coeur et croit, tout comme moi, à une imprégnation lente, progressive.
Il est monté à 60mg récemment, commence à sentir quelques ES, pas très importants, est sujet à des somnolences, des périodes de sommeil courtes, mais pour lui qui est insomniaque je trouve ça plutôt bien, je le trouve mieux.
Il diminue les shoots en même temps qu'il augmente le baclo, le prend plus souvent sous la langue. Mais quand il est stressé, il n'y parvient pas. Et ce sont les médecins qui le stressent, à ne pas le comprendre, à commettre négligence sur négligence. Par exemple concernant cette histoire de mention "non substituable" qui doit désormais être manuscrite sur les ordonnances. Les médecins ont dû recevoir des instructions de la sécu et omettent régulièrement de la mentionner, volontairement ou non c'est la question.
Ca paraît tellement facile de la rajouter soi-même qu'on se demande quel est le bien-fondé de cette nouveauté. C'est un comble quand, à notre âge et dans un nouvel état d'esprit, on veut marcher droit, être correct, ne plus mentir, être honnête, ce qui n'était pas notre cas quand nous étions à l'ouest et enclin à mentir pour avoir nos produits!
De plus, prenant des anti-hypertenseurs, sa tension devrait être surveillée avec encore plus de vigilance, ce qui n'est pas le cas. Soit le médecin (les, il en a deux, un généraliste et un psy) oublie son tensiomètre, soit il omet de lui transmettre le résultat. Je vais aller en louer un pour quelques mois, mais ça me sidère que même ça, un petit geste médical, soit un problème, comme si on demandait la lune!
Enfin, on avance, lentement mais avec confiance. A bientĂ´t.
 
Avatar de Laura
  • Age : 26 ans
  • Messages : 2
  • Inscrit : 20 Novembre 2012
  Lien vers ce message 20 Novembre 2012, 3:49
Bonsoir, j'ai fait une recherche sur subutex et je suis tomber sur se lien d'où je me suis inscrite lisant tout vos commentaire, j'ai seulement 23 ans et j'ai commencer a prendre du subutex a 18ans alors que je ne connaissait pas, mon ami en prenait et j'en et eu mare j'ai voulu voir bah au final jauria pas du, j'ai eu plein de problèmes mains qui gonfle, absces, nécrose ... Cela fait 7 mois que je vais dans une assosse et je suis suivi mais il me réduise toujours pas et j'en suis fatiguer de prendre toujours se médicament enfin cette drogue et si je ne le fait pas mon corp me le rapel, alors j'ai lu vos commentaire sur le balcofene, c'est un médicament qui aide a arrêter !!? Ou le remplace !?? Et t'il meilleur que le subutex !?? Pouvez vous m'expliquer les effets !!? Merci de vos repose et désoler décrire dans ceux lien, merci a vous et continuer a vous battre contre c'est cachet néfaste.


Mon cerveau aime ce rituels et ce l'est approprier
 
Avatar de vio50
  • Age : 47 ans
  • Messages : 75
  • Inscrit : 06 Aout 2012
  Lien vers ce message 20 Novembre 2012, 9:14
Bonjour Laura,
Ca n'a pas d'importance que tu sois arrivée sur ce forum, sur ma discussion, tu as juste besoin qu'on t'explique ce qu'est le baclofène et quel est son but, sa finalité.
Tout d'abord, il faut bien que tu comprennes que le baclo ne défonce pas, absolument pas. Il nous aide simplement à nous sentir bien au quotidien en combattant ce qui nous faisait aller mal.
Comme nous tous, tu dois connaître des périodes d'euphorie, où tout va bien, où tu es enjouée, et à d'autres moments, sans que tu saches très bien pourquoi, tu te sens abattue, négative, triste et c'est dans ces moments-là (dysphorie, contraire de l'euphorie) que nous allons vers un produit, alcool, drogues, médocs etc...
C'est que quelque chose ne tourne pas rond dans notre cerveau, il nous manque quelque chose pour réguler nos humeurs, et c'est le baclofène qui vient faire office de régulateur, il remet de l'ordre dans tout ça. Mon explication n'est pas très scientifique mais c'est pour que tu comprennes facilement les raisons de notre mal-être qui nous poussent à consommer un produit.
D'après ce que je comprends, tu shootes le subutex, tu fais ce qu'il y a de pire, de plus dangereux. Comme tu as dû le lire, mon ami vient de se mettre au baclofène après s'être shooté pendant 30 ans! Il a énormément de chance d'en avoir réchappé (il a quand même fait un infarctus). N'attend pas aussi longtemps, tu es jeune et plein de bonnes choses t'attendent.
Pourquoi ton assoc ne t'a-t'elle pas proposé de passer à la méthadone dans un premier temps? Il semblerait, d'après de nombreux témoignages, que ça fonctionne pour arrêter la shooteuse. Ensuite, une fois débarrassée de ce geste rituel mortel, pourrais-tu entamer une réflexion, peut-être avec un accompagnement psychologique, pour aboutir à la prise de baclo?
En attendant, tu peux continuer à lire les expériences d'autres "malades" sur ce forum et enrichir ta réflexion, leur poser des questions, ils te répondront bien volontiers et tu te sentiras moins seule.
Ne reste pas comme ça, à risquer ta vie bêtement, tu vas passer à côté de l'essentiel. Déjà, le fait que tu te renseignes est un bon signe, c'est que tu t'interroges. Continue à t'interroger et va chercher des réponses, tu en auras et elles te guideront vers la liberté.
Bon courage Laura, et reviens poser des questions si tu en as, aider les autres à se connaître c'est s'aider soi-même.
A bientĂ´t.
 
Avatar de gostin
  • Age : 39 ans
  • Messages : 35
  • Inscrit : 04 Aout 2012
  Lien vers ce message 20 Novembre 2012, 10:55
Bonjour Laura

Vio50 t'a tout dit , effectivement pour arreter les shoot il ya la methadone et cela marche assez bien d'aprés les dires de mes anciens potes .

Tu a 23 ans , tu est jeune et tu peut encore te sevrer assez facilement du sub meme si c'est quand meme pas si évident que ça .

Un sevrage dure logiquement 15 jours (pour le sub ) , les bains calment enormement le manque , apres avoir passé les frissons , les sueurs etc...il faut attendre de redormir et ça c'est bien chiant mais ça revient avec le temps petit à petit .

Le baclofene peut t'aider Ă  devenir indifferente aux drogues et addictions en tout genre , des centaines de temoignages l'attestent .
Sache que plus tu va vieillir et plus tu aura de plus en plus de mal à te sevrer et decrocher completement du sub ou autres opiacés .

Je pense en tout cas que le plus urgent pour toi et d'arreter les shoots.

Bon courage et bonne journée .


L'ennui porte conseil...
 
Avatar de Laura
  • Age : 26 ans
  • Messages : 2
  • Inscrit : 20 Novembre 2012
  Lien vers ce message 21 Novembre 2012, 4:04
Bonsoir à vous, alors tout d'abord je voulais remercier Vio50 de m'avoir tout bien expliquer et d'avoir pris son temps pour me répondre ensuite Gostin, merci a vous. Alors cela m'a un peu mieux renseigner mais si j'ai bien compris le balcofene et un médicament qui aide dans la vie de tout les jours a être de bonne humeur et voir positif. Mais le problème c'est est-ce qu'il aide au manque ( sueur, frisson, ect...) !!! Il et moins négatif que le subutex si j'en comprend bien l'effet !!!? J'ai lu des commentaire poster de personne(au subutex prenant du balco) qui disait que le balco leur avait bien aider, mais dans quel sens, faut t'il prendre son subutex et a coter du balco !! Enfin tout sa reste encore un peu vaste. Vio50 tu a vraiment de la chance que ton ami soit parti dans le droit chemin et qu'il va mieux après tout de temps de prise de subutex, il et jamais trop tard surtout au bout de 30 année il a vraimen de la chance d'être encore en bonne santer (entre guillemets) mais qu'il relâche pas c'est effort surtout pas surtout après tout cela, moi je sais que je n'aurait pas survecu, J'en connait quelque chose moi j'en et pri ya 5 ans et la sa faisait 6 mois que je ne shooter plus d'où j'ai commencer l'association et j'en et fait un seul au bout de cest 6 mois et directement j'ai eu une nécrose alors que j'ai mon ami lui peu en faire 10 par jours il aura jamais rien, mes veine a croire que j'en et plus, les mains pleine de vaisseau et des qu'il fait froid je sens plus ma main droit enfin le coter, comme mort d'où le sang qui ne circule plus. Je suis rentrer dans une association car j'ai eu y'a plus de 11 mois une inflammation de tendons, muscle enfin une phlébite, sa été horrible et surtout l'abcès que j'ai vraiment horrible au niveau du cou, alors quand je vois se Qué le subutex donne en échange d'un peu de défonce que j'apprécier tellement j'en veut plus. Et du fait que j'ai eu la nécrose en un shoot et que j'avais cesser de le faire, mon médecin de l'association ne voulais plus me donner du subutex si je rechuter, elle me disait quelle serait responsable si il m'arrivait quelque chose comme cailloux de sang ect, car trop fragile et donc Oui Gostin c'est la quel m'a proposer la méthadone que j'ai refuser directement je veut pas arrêter le sub pour retoucher a un autre qui n'aide pas plus au final. Je pense que j'ai assez de volontés en 11 mois j'ai fait un shoot et la j'ai eu assez de malheure avec pour en refaire ne seraisse qu'un et cela ne me vient même pas a l'idée ou envi. Ensuite cela fait 11 mois et je suis toujours a 4 mg quand je suis arriver 8mg elle m'a demander si je pouvait 4 mg j'ai dit oui et sa été mais depuis c'est 11mois elle a jamais réduit, alors je suis loing des 15 jours des sevrage ;) Gostin, j'aimerai tellement quel réduise et que tout cela n'a été qu'un cauchemars mais non, moi je veut juste ne pas être en manque, defois je me dit rester 15 jours a être mal et être bien ensuite toute sa vie, après tout 15 jours sur une vie c'est quoi !!!! Je me suis un peu éparpiller désoler désoler. Je voulais dire aussi que la défonce au final on la ressent plus au subutex mais avec alcool cela monte plus vite et la dans une total épave je serais (je me suis aperçu de sa y'a 1 mois a une soiree avec juste 2 vers et pourtant j'ai jamais bu), je sais que cela et mal et quil ne faut pas remplacer un mal par un autre mais au final ce qu'on cherche et toujours un mystère. Pourtant je veut plus de tout sa mais une defonce rest toujours plaisant. Merci a vous tous et bon courage pour la suite.


Mon cerveau aime ce rituels et ce l'est approprier
 
Avatar de vio50
  • Age : 47 ans
  • Messages : 75
  • Inscrit : 06 Aout 2012
  Lien vers ce message 21 Novembre 2012, 8:10
Salut Laura,
J'ai pensé à te conseiller un passage à la méthadone, comme Gostin d'ailleurs, parce que tu es jeune, que je pensais que l'essentiel était que tu enlèves cette shooteuse de ta vie, que tu prennes le temps de réfléchir ensuite.
En fait, tu as 23 ans, mon ami 53, mais vous tenez le même discours. Lui non plus ne voulait absolument pas passer par la case méthadone, remplacer un substitut par un autre. Et ce qui lui importait, comme toi, c'était de ne pas être en manque.
Ca fait peut-être trois semaines qu'il a commencé, il est monté doucement, il en est à 70mg, ça lui a permis d'espacer ses shoots sans éprouver le manque, il prend le subutex plus souvent sous la langue. Il faut dire qu'il est motivé, il n'a plus le choix. C'est quand il est stressé qu'il ne peut résister, on essaie donc d'éviter le stress.
Tu penses encore qu'une "défonce reste plaisante", mais plus le temps passera et moins elle le sera, plus les conséquences seront lourdes. Pour moi, qui prends du baclofène depuis un an et demi, la vie est devenue plaisante tous les jours, je n'ai plus besoin de défonce pour ça. Et pourtant j'ai mon lot de problèmes : mon ami qui ne va pas bien, mes soucis de santé (car je paie les séquelles de 25 ans d'alcool quand même, faut pas rêver ça a fait des dégâts), le manque de fric, l'enfermement, mes enfants qui ne vivent pas avec moi...
Tout ça je l'ai très mal vécu, aujourd'hui je le vis mieux, je le surmonte, je pratique même la résignation avec humour. Le baclo ça ne speed pas, ça pose, on est plus réfléchi, ce qui ne signifie pas qu'on devient triste à mourir, et il n'y a pas de conséquences à payer avec la "défonce bien-être", pas de mauvaise surprise au réveil!
Laura, tu sembles motivée, et c'est bien mieux de l'être quand on entame une démarche de soin, tu mets ta vie en danger, tu dois te sortir de là. Si tu es décidée à essayer le baclofène, contacte Viva et vois avec elle s'il ne se trouve pas un médecin près de chez toi qui pourrait t'entendre, te comprendre et t'aider en te prescrivant du baclofène. C'est la solution, la seule pour ne pas continuer à souffrir pendant des années, voire ad vitam eternam...
Si tu as pris le temps de parcourir un peu le forum, tu as dû voir que la prise de baclofène engendre des effets secondaires (ES), parfois légers, parfois importants (maux de tête, somnolence, constipation, sommeil étrange..). En général ils ne sont pas insurmontables, ils s'estomperont au fil des semaines, c'est une nouvelle molécule qu'on introduit dans l'organisme, il faut le temps qu'elle s'installe.
Mon ami a une hépatite C, il y a deux ans il a suivi un traitement à l'interféron, pendant 18 mois, il a perdu ses cheveux, perdu 13 kg, se grattait à sang, une horreur, il a failli abandonner plusieurs fois. Il vient de passer au baclofène et supporte très bien les ES, à part la constipation qui lui pose problème car le subutex a déjà cet effet-là, mais c'est un cap à passer.
Bonne journée Laura, bonne réflexion et bon courage, à bientôt.
 
Avatar de Viva
  • Messages : 2702
  • Inscrit : 08 Mars 2011
  Lien vers ce message 21 Novembre 2012, 12:55
Juste, un petit conseil, pour la constipation : la Rhubarbe, en pharamacie, c''est naturel , 4 cachets par jour.


Notre devoir est d’offrir notre expérience à ceux qui en sont démunis avec compassion et empathie, sans jamais oublier qui nous étions. Pour le Baclofene http://www.baclofene.com/radio/signer1.jpg
 
Avatar de vio50
  • Age : 47 ans
  • Messages : 75
  • Inscrit : 06 Aout 2012
  Lien vers ce message 21 Novembre 2012, 15:06
Merci Viva, ça va lui rendre service d'apprendre ça, le transipeg ne l'aide pas pour l'instant.
 
Avatar de BREIZH Christine
  • Age : 37 ans
  • Messages : 9384
  • Inscrit : 01 Aout 2011
  Lien vers ce message 23 Novembre 2012, 0:42
Bon, Laura, tu n'as pas de fil de discussion, alors je te souhaite ici, un très bon anniversaire!


Indifférente grâce au Baclofène depuis le 22 Octobre 2011
 
Avatar de vio50
  • Age : 47 ans
  • Messages : 75
  • Inscrit : 06 Aout 2012
  Lien vers ce message 23 Novembre 2012, 21:44
Bonsoir tout le monde,
Je viens donner quelques nouvelles de mon ami, qui en un mois et demi est monté à 70mg de baclo. Ca peut paraître peu et lent mais, avec ses soucis de santé (infarctus), c'était préférable, plus prudent. De plus il s'est senti des "affinités" avec la molécule, ça lui a permis de ne plus faire que deux ou trois shoots/semaine au lieu d'un ou deux/jour auparavant.
De 6mg de sub il est descendu Ă  deux, souhaite descendre Ă  un prochainement puis Ă  0,4.
C'est une grande avancée, ça me rend très heureuse de le voir si combatif et motivé après tant d'années à souffrir.
Pourtant, arrivé à 70mg, c'est là que les problèmes ont commencé, le problème, celui de la constipation, auquel nous sommes majoritairement confrontés. Il a eu peur de l'occlusion intestinale et a préféré arrêter le baclo, temporairement heureusement.
Il pense qu'il doit baisser le subutex pour que ça se passe mieux à ce niveau-là, ce dont je ne suis pas convaincue puisqu'ayant arrêté le sub quand j'ai commencé le baclo j'ai pourtant connu le même problème.
Son médecin lui a prescrit un laxatif (dont j'ai oublié le nom, une gelée orale) qui va peut-être le soulager et dès qu'il se sentira mieux il reprendra le baclo et continuera à monter. Jusqu'à entière libération je l'espère. L'essentiel pour moi était qu'il n'abandonne pas le baclo, car, comme le dit Croquelavie sur un autre fil, "le baclo génère bien d'autres choses que l'indifférence", j'ajouterai "bonnes choses".
J'espère que ces quelques lignes sont prometteuses d'espoir pour ceux qui souffrent du même mal que lui.
S'il réussit, nous aurons combattu et battu deux grosses addictions, 25 ans d'alcool pour moi, 30 ans de shoots pour lui, ce serait magnifique. Malgré tout, pour assombrir le tableau, il nous restera l'addiction ultime à éradiquer, la plus costaude, le tabac qui nous tue l'un et l'autre à petits feux. Chaque chose en son temps.
Bonne route Ă  vous tous, Ă  bientĂ´t.
 
Avatar de vio50
  • Age : 47 ans
  • Messages : 75
  • Inscrit : 06 Aout 2012
  Lien vers ce message 04 DĂ©cembre 2012, 17:32
Bonjour,
Quelques nouvelles, pas franchement réjouissantes puisque mon ami a arrêté le baclo suite à une constipation qui ne s'est toujours pas arrangée, malgré la prise de plusieurs produits pour y remédier. Il est vrai que c'est un gros souci, que j'ai connu également, et mal vécu, pour autant je n'avais pas arrêté, seulement baissé.
Je ne sais pas si d'autres connaissent ce problème, je lis rarement des témoignages concernant cet ES. Je ne peux guère le rassurer en lui disant que ça s'arrangera avec le temps puisqu'à l'heure d'aujourd'hui, après un an et demi de baclo, je n'ai jamais retrouvé un transit comme avant le baclo, je prends régulièrement du transipeg pour faciliter celui-ci.
Il commence à ne plus y croire, pensant que le baclo n'est pas fait pour lui, j'ai même l'impression de le "saoûler" avec le sujet. Du coup nous l'évitons, et nous nous évitons même l'un et l'autre carrément.
Peut-être avons-nous trop misé sur cette ultime solution...Comme quelqu'un l'a écrit dans un post, le baclo n'est pas une pilule miracle, mais un médicament qui peut s'avérer difficile.
J'aurais préféré annoncer ici une belle victoire pour clore cette année miséreuse, malheureusement ce n'est qu'un pitoyable échec, ce n'est pourtant pas faute d'investissement.
S'il se trouve quelqu'un qui a connu ce problème et qui a réussi à le résoudre, je suis preneuse de tout bon conseil à lui transmettre afin qu'il relève une nouvelle fois le défi de venir à bout de cette saloperie d'addiction qui lui bouffe la vie (et la mienne par la même occasion) depuis tant d'années.
Merci, Ă  bientĂ´t.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 17997
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 04 DĂ©cembre 2012, 17:36
Bonjour

Quel dommage
Et son médecin n'a pas su résoudre ce pb ?
Il me semble qu'il y a des solutions quand m^me


Il faut que nous soyons nombreux, http://www.baclofene.com/radio/adherez1.jpg
A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...
 
Avatar de vio50
  • Age : 47 ans
  • Messages : 75
  • Inscrit : 06 Aout 2012
  Lien vers ce message 04 DĂ©cembre 2012, 20:44
Oh ben tu sais Sylvie, à part continuer à lui prescrire du sub, il ne faut pas trop leur en demander...L'un d'eux lui a bien prescrit un laxatif qui a fait de l'effet au bout de deux jours, mais depuis ça s'est rebloqué. Ca fait bien trois semaines que ça dure maintenant.
Peut-être quelqu'un sur le forum a-t-il connu ce problème avec le sub-baclo et connaît-il une solution? Je table plus sur l'expérience des autres que sur une prescription médicale hasardeuse.
Je remercie d'avance celui ou celle qui pourra faire redémarrer notre espoir de guérison, à laquelle je ne peux ni ne veux ne plus croire.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 17997
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 04 DĂ©cembre 2012, 22:39
Je ne pense pas que ce soit sub-baclo
Je sais que le baclo peut induire ce genre de chose, reste "juste" Ă  trouver une solution
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Sylvie, 04 DĂ©cembre 2012, 22:39  

Il faut que nous soyons nombreux, http://www.baclofene.com/radio/adherez1.jpg
A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...
 
Avatar de vio50
  • Age : 47 ans
  • Messages : 75
  • Inscrit : 06 Aout 2012
  Lien vers ce message 21 DĂ©cembre 2012, 8:03
Bonjour Ă  tous,
Un petit mot non pas pour annoncer la guérison de mon ami avec le baclofène, malheureusement, il en est au même point, en stand by, laissant passer les fêtes avant de recommencer. Mais tout de même une bonne nouvelle, une belle victoire aussi importante que celle que pourrait être celle du baclo sur son addiction : il était atteint d'une hépatite C, due aux injections, il a suivi un traitement très lourd à l'interféron, pour ceux qui connaissent c'est autrement plus difficile et plus long (18 mois et effets secondaires très invalidants) que le baclo, et il a gagné, l'hépatite a disparu!! Il est guéri!! Nous l'avons appris il y a deux jours et je ne peux m'empêcher de faire partager cette nouvelle afin que ceux qui sont atteints de cette hépatite ne désespèrent pas et ne se découragent pas. C'est très long et très difficile, mais quelle récompense!
Les statistiques sont de 50% de réussite, une chance sur deux, il a eu la chance de faire partie des gagnants.
Il lui reste maintenant à gagner la bataille du baclofène puis, pour finir, de la cigarette s'il veut obtenir un sursis avec ses problèmes cardio-vasculaires.
Bonne journée à tous, courage à ceux qui souffrent encore et qui luttent pour s'en sortir.
 
Avatar de Frankolo
  • Age : 35 ans
  • Messages : 2283
  • Inscrit : 25 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 21 DĂ©cembre 2012, 18:25
Salut Vio

Super bonne nouvelle !!!
Le Baclo sera la suite de son recouvrement de santé avec un peu de chance.

Vraiment une belle victoire, quell merde cette hépatite, guérir de ce truc là c'est génial,

Tu as bien fait de venir le partager

Je t'embrasse !


" Nous n’avons qu’une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté... " Henri Jeanson
 
RĂ©pondre Remonter en haut de la page




forum baclofene
Annuaire Net-Liens