Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Mon histoire

Avatar de Babounette
  • Messages : 19
  • Inscrit : 12 Aout 2017
  Lien vers ce message 12 Aout 2017, 12:01
Bonjour à toutes et tous,

J'ai découvert le baclofène dans une émission tv puis lors d'articles sur l'alcoolisme. J'étais touchée et heureuse d'apprendre qu'un médicament révolutionnaire pouvait aider des gens à sortir de l'enfer de l'alcoolisme. Mais je ne me sentais pas concernée...jusqu'à ce qu'un article sur le net n'évoque ses usages dans le traitement d'autres addictions comme la boulimie.
Mon parcours: √† 40 ans, je fais des crises d'hyperphagie depuis l'adolescence, sans √©pisode de vomissement. J'alterne r√©gime ultra strict et compulsions incontr√īlables et un poids qui oscille entre 55 et 95 kilos. Dans des p√©riodes de stress et de difficult√©s comme en ce moment, je n'arrive plus √† me mettre au r√©gime et mon poids atteint des sommets. Je n'aurais jamais pens√© qu'un m√©dicament pouvait m'aider √† interrompre la machine infernale, sauf un coupe faim (le plus efficace que j'ai essay√© √©tait le sibutral avant qu'il ne soit h√©las interdit). J'ajoute que je suis aussi TDAH (, atteinte de trouble de l'attention sans hyperactivit√©, avec plut√īt une hypoactivit√©, un trouble neurologique) sous ritaline mais ce traitement n'est pas super efficace pour moi h√©las. Et les addictions font pr√©cis√©ment partie des troubles associ√©s du TDAH.
J'ai toujours √©t√© addict et je suis s√Ľre que si ma famille (o√Ļ personne ne buvait) m'avait habitu√©e √† l'alcool, je serais alcoolique, je l'ai toujours pens√©. Je suis dans le tout ou rien. J'ai √©t√© accro √† une √©mission de radio nocturne interactive (pendant 4 ans, toute ma vie √©tait tourn√©e autour), d'un forum de discussion sur internet (connect√©e H24 ou presque), en d√©pendance affective d'un ex compagnon (l√† encore ma vie d√©pendait de cette relation et je vivais dans la terreur d'une rupture).
Apr√®s avoir parcouru ce forum et des discussions passionnantes, j'ai d√©cid√© de m'y inscrire. J'ai contact√© par t√©l√©phone un psychiatre addictologue qui accepte de me recevoir. Toutefois, si vous avez des noms √† me communiquer en priv√© de m√©decins √† Paris ou proche banlieue acceptant de prescrire le baclof√®ne, je suis int√©ress√©e parce que je ne suis pas s√Ľre que celui ci accepte (il semblait √©tonn√©e de voir une boulimique int√©ress√©e par le baclof√®ne).
Je suis un peu inquiète par les effets secondaires annoncés par certains d'entre vous. Je crois que je vais vraiment avoir besoin de vous pour les dosages par la suite!
Merci en tout cas pour ce super forum, je suis bien contente de vous avoir trouvé!
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par Babounette, 12 Aout 2017, 16:21  
 
Avatar de Milo03
  • Age : 38 ans
  • Messages : 44
  • Inscrit : 05 Aout 2017
  Lien vers ce message 12 Aout 2017, 14:01
Bienvenue à toi je suis sur le forum depuis pas longtemps mais je peux te dire qu'il y a de l'entraide ici. Je suis boulimique et dépendante comme toi de beaucoup de choses, le Baclofene m'a beaucoup aidé
 
Avatar de Babounette
  • Messages : 19
  • Inscrit : 12 Aout 2017
  Lien vers ce message 12 Aout 2017, 14:10
Merci beaucoup Milo, je suis en train de découvrir les histoires des uns et des autres, impressionnée! :fsb2_smile:
 
Avatar de mielciel
  • Messages : 5
  • Inscrit : 22 Juillet 2017
  Lien vers ce message 12 Aout 2017, 14:58
Bonjour babounette,
moi aussi, je suis impressionnée par ce que tu as du vivre, pfff saleté d'addictivité!
J'espère que le baclo pourra t'aider et que tu pourras trouver tout le soutien pour y arriver.
C'est vrai que je comprends maintenant que ça peut être une clé...
 
Avatar de Babounette
  • Messages : 19
  • Inscrit : 12 Aout 2017
  Lien vers ce message 12 Aout 2017, 16:20
Merci beaucoup Mielciel. Tu sais, je regardais une vidéo youtube avec le dr Renaud de Beaurepaire. Il disait que le baclofène avait été signalé dans une étude sur les animaux comme médicament probablement utile contre l'alcoolisme...en 1977! Tu imagines le nombre de personnes qui ont été brisées par l'addiction à l'alcool ou à la bouffe, en sont mortes ou ont vécu très malheureuses depuis cette date à cause du scepticisme et de la frilosité de certains. Personnellement, on m'a souvent dit que j'étais une personne volontaire et combative. J'ai vaincu une maladie grave. Mais jamais je n'ai réussi à vaincre la boulimie. Et cela m'a occasionné beaucoup de culpabilité. Les médecins me disaient de faire du sport, d'avoir des loisirs ou des bêtises comme de boire un verre d'eau en cas de fringale :fsb2_cold: Il vaut mieux en rire :loll:

Mais maintenant que je comprends le ph√©nom√®ne d'addiction, je me sens mieux. C'est un immense soulagement de se dire que la volont√© n'y peut rien, que c'est un ph√©nom√®ne incontr√īlable! Je sens une grosse pression en moins rien que de savoir √ßa!

D'ailleurs quand on y pense : qui peut vouloir g√Ęcher des ann√©es de sa vie pour une √©mission de radio? x) Ca para√ģt ridicule dit comme √ßa, pourtant, il est √©vident qu'il y a l√† quelqu'un d'irrationnel, de non voulu. Qui peut vouloir se ruiner √† des achats de bouffe, √† se remplir la panse √† manger sans aucun plaisir pour s'endormir le ventre pr√™t √† exploser? Et d'accumuler des dizaines de kilos pour se sentir super moche? Bref, je vais prendre rdv avec un de ces m√©decins. La seule chose qui m'inqui√®te, ce sont les EI. Notamment l'hypoactivit√©, l'insomnie et la confusion dans la mesure o√Ļ je m'occupe de deux enfants en bas √Ęge.
Message √©dit√© 2 fois, derni√®re √©dition par Babounette, 12 Aout 2017, 16:22  
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 30171
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 12 Aout 2017, 17:08
Un psychiatre addictologue, méfiance ...
Les addictos sont plut√īt r√©fractaires au baclo pour l'alcool, alors pour les TCA !
Et la limitation récente à 80mg/j n'arrange rien

Si tu habites en RP, je te conseille de prendre rendez-vous avec RDB à Vitry
C'est le spécialiste baclo/TCA

Les effets indésirables ne sont pas systématiques
Je crois qu'une bonne solution pour les éviter est de n'augmenter que par 1/2 comprimé


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de sabine2043
  • Messages : 1422
  • Inscrit : 16 D√©cembre 2016
  Lien vers ce message 12 Aout 2017, 19:33
Bonne route à toi Babounette


Début baclo, mi janvier 2017. Indifférente à l'alcool à 110 mg (début mars 2017) . Relation apaisée à la nourriture à 120mg (avril 2017). J'entame les 6 mois de stabilisation à même dose (120mg en imprégnation : 20mg toutes les 2 heures).
J'ai commencé la descente le 31 juillet : 5mg tous les 15 jours...
 
Avatar de Babounette
  • Messages : 19
  • Inscrit : 12 Aout 2017
  Lien vers ce message 12 Aout 2017, 21:33
Merci Sabine, ton parcours est impressionnant...je vais lire tes messages :fsb2_wink:

Sylvie, je t'attendais! Merci beaucoup d'être là! Je vais contacter ce médecin dès lundi et vous tiens tous au courant. :fsb2_smile:
 
Avatar de Babounette
  • Messages : 19
  • Inscrit : 12 Aout 2017
  Lien vers ce message 12 Aout 2017, 22:29
A propos Sylvie, je pr√©cise que le docteur que j'ai eu au t√©l√©phone n'a pas √©t√© oppos√© formellement au fait de me faire la prescription, il m'a dit qu'il allait se renseigner en attendant de me recevoir, ce qui est plut√īt encourageant.
Il m'a simplement précisé qu'il n'avait jamais fait la prescription pour une personne boulimique (ce qui laisse entendre qu'il l'aurait fait pour une personne alcoolique peut être).

Bref, je me dis qu'il va peut être accepter. Dans ce cas, je devrais sans doute lui suggérer un dosage comme cela arrive avec les médecins qui n'ont pas l'expérience de la prescription.

Sylvie (et d'autres ici peut être) peux tu me suggérer un dosage pour commencer? Sachant que mes crises durent toute la journée mais sont très nettement accentuées le soir (la journée je peux tenir, le soir c'est le craquage total!). J'ai noté que l'augmentation pourra se faire par pilier d'un demi comprimé pour éviter les EI!
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 30171
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 12 Aout 2017, 22:55
Ok, il n'est pas opposé, demande lui aussi jusqu'à quelle dose il est près à aller
Parce que si c'est 80mg/j, tu as très peu de chance que cela soit suffisant

On commence par 10mg et on place la première prise 1h avant le craving
Donc si c'est toute la journée, pour moi la prise doit être au réveil
Tu ne craques que le soir pour des raisons pratiques, mais c'est "l'idée" qu'il faut éradiquer, pas le passage à l'acte


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Babounette
  • Messages : 19
  • Inscrit : 12 Aout 2017
  Lien vers ce message 13 Aout 2017, 0:13
Merci beaucoup Sylvie, je vais lui expliquer cela, si du moins il est OK pour la prescription!

Pardon, je suis vraiment pas très informée. Donc , ce serait 10mg par jour? En deux prises de 5 par exemple?

En fait, les pensées de bouffe ne sont pas très fortes en début de journée. Et la première début de journée, je n'ai pas faim parce que l'énorme quantité de nourriture ingurgitée la veille pèse encore! Plus les heures passent, et plus l'effet de satiété diminue. A partir de 18 heures, les pensées vraiment fortes et lancinantes se font sentir et je me mets à manger...jusqu'au coucher, vers 1h du mat (ou 2h le week end!).
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par Babounette, 13 Aout 2017, 0:28  
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 30171
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 13 Aout 2017, 11:16
Dans ce cas, peut être placer les prises plus tard, 13h, 15h et 17h
Au départ, tu ne peux faire qu'une prise de 10 à 17h
Et tu ajoutes les autres au fur et à mesure de l'augmentation de la dose

Couper les cps en 2 n'est pas très pratique
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par Sylvie, 13 Aout 2017, 11:17  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Babounette
  • Messages : 19
  • Inscrit : 12 Aout 2017
  Lien vers ce message 13 Aout 2017, 13:12
Super, merci beaucoup Sylvie pour ce plan, j'en parlerai au médecin!
 
Avatar de Lointain
  • Age : 42 ans
  • Messages : 1001
  • Inscrit : 09 Janvier 2017
  Lien vers ce message 13 Aout 2017, 13:20
Salut Babounette,

Je te souhaite bon courage pour ton début de traitement.

Yann.


Au nord de nul part.
<br / Début Baclo le 12/1/16 : 120 puis 180 puis 230 mg/jour. Indifférent depuis le 18/06/17 à 170 mg/ jours en 5 prises (30/40/50/50).
 
Avatar de Babounette
  • Messages : 19
  • Inscrit : 12 Aout 2017
  Lien vers ce message 13 Aout 2017, 17:09
Merci Lointain! :fsb2_yeah:
 
Avatar de Babounette
  • Messages : 19
  • Inscrit : 12 Aout 2017
  Lien vers ce message Aujourd'hui, 1:45
Bonsoir à toutes et tous

J'ai passé ces derniers jours à lire des dizaines de pages de témoignages, souvent très très forts. Et je vous avoue que ça m'a remuée. En particulier, je n'avais pas conscience de l'ampleur des effets secondaires ou effets indésirables. Je lis des histoires d'insomnies interminables, de fatigue et somnolence continues, d'hallucinations effrayantes, de vertiges mais aussi de difficulté de concentration et de mémoire. Je suis prof, maman seule de deux petits, comment je vais faire si je vis ça? :fsb2_no: En plus, je dois préparer le concours pour être titularisée. Bref, je tombe des nues et je suis super inquiète.
D'autant plus que certains ne galèrent pas seulement le temps que l'indifférence s'installe (pour ceux qui y arrivent) mais pendant la "descente", des mois de plus donc.
Je dois avouer qu'en même temps, je suis très admirative du courage et de la détermination assez incroyables de beaucoup d'entre vous.
Mais j'ai la trouille maintenant. Je ne sais pas ce que vous en pensez, vous qui avez plus de recul.
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 55 ans
  • Messages : 61
  • Inscrit : 28 D√©cembre 2014
  Lien vers ce message Aujourd'hui, 7:38
Les effets indésirables ne sont pas systématiques. Tout le monde n'en a pas forcément. J'en suis un cas vivant. Jamais de somnolence, ni d'insomnie. J'ai juste eu 3 jours de confusion mentale en fin de titration. Plus rien maintenant.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 30171
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message Aujourd'hui, 12:32
Il faut quand m^me savoir que ceux qui n'ont pas d'EI ne vont pas passer leur temps à dire "je vais très bien"
Donc oui, le traitement peut être difficile, mais ce n'est pas systématique

Ensuite tout est une question de bénéfice/désagréments
Rien ne t'empêche de commencer et arrêter si tu estimes que c'est trop dur


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Babounette
  • Messages : 19
  • Inscrit : 12 Aout 2017
  Lien vers ce message Aujourd'hui, 13:24
JMV, je vais lire ton témoignage, c'est rassurant!

Sylvie, c'est ce que je vais faire, essayer et voir en fonction de ce qui se passe. Et c'est vrai que je n'ai pas pensé à l'effet loupe du témoignage des effets indésirables

Merci à vous deux
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 55 ans
  • Messages : 61
  • Inscrit : 28 D√©cembre 2014
  Lien vers ce message Aujourd'hui, 19:45
Babounette,
Si tu crains pour ta vigilance au boulot, voici comment j'ai procédé.
Je suis moi même directeur financier, une position délicate car un arrêt de travail qui se prolonge un peu peut être bloquant pour l'entreprise. De plus, 90km à rouler par jour.
Donc, comme certains EI peuvent atteindre la vigilance ( en particilier les endormissements brutaux surtout pour conduire ) je pratiquais les montées le samedi car pas d'obligation de conduire le week-end. Donc si un EI nuisible à la vigilance serait survenu, j'en aurais été averti le week end.
Au final, montée lente mais prudente, ma titration à duré 4 mois.
Résultat : aucun arrêt de travail.
Mais évidemment avec le baclo, un cas n'est pas l'autre. Mais ce sont des petits trucs qui m'ont aidé à concilier le traitement avec ma vie professionnelle.
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par jmv, Aujourd'hui, 19:51  
 
Répondre Remonter en haut de la page

ÔĽŅ


forum baclofene
Annuaire Net-Liens