Résultats de la recherche (1204 résultats)

RoseD
08 Octobre 2018, 20:46
Ce soir, je viens ici, car je lis et Karo et Talis, 2 proches de coeur sur ce forum...alors je parle.

Talis, du bonheur dans mon coeur de te savoir bien, bien en projets, bien sans alcool...de savoir toute la réussite d'une cure menée sous baclo. C'est pas si souvent qu'on voit ça. Tu peux être fier de tout toi. Un témoignage d'importance ici.

Karo, je ne parle guère ici...car je te lis toujours comme une autre moi-même...à toujours trop penser sur nos fragilités...mais à voir l'avenir se concrétiser aux embûches de nos erreurs ou des circonstances du jour. L'espoir...on l'a, je crois. On ne le lâche pas.

A trop penser, j'en oublie, ou plutôt je n'ai jamais su appréhender le monde autrement.
Par les sens...l'observation et tous les sens en alerte...un chemin à découvrir, à vivre, à se réaliser sans doute...en dehors de nos fichus réflexes compulsifs de tourner en rond dans notre mental emprisonné.
Et dire l'émotion...pour ne pas la laisser se piéger aux rivages des illusions imaginaires.

Une sensation, une émotion...une chanson...pour toi.
https://www.youtube.com/watch?...p;start_radio=1

Juste un verre ce soir, comme à l'accoutumée.

Bisous Karolynx. Je te suis...comme je me suis.
 
RoseD
17 Septembre 2018, 0:08
Oui, cela passera, Shirley, parce que tu es une femme forte. On est forcément une femme forte quand on a décidé de se soigner et de passer par le baclo. Ca donne des forces pour la vie qui merde.
Tu as fait ça, alors tu es capable de faire autre chose...ces choses qui vont te faire une vie plus belle. Tiens bon. Tu le feras.
Le zéro baclo, c'est pas un objectif en soi.
C'est accessoire, le baclo, maintenant. Pas besoin d'être à 0. Juste besoin d'être là où il ne t'embêtera plus....mais il sera toujours là, comme une nounou à te rassurer, comme il est une nounou à me rassurer, à ne pas te retomber.
Mets toute ton énergie à te faire la vie que tu mérites.
Et puis, le 0 baclo...ben, tu verras après.
Je t'embrasse aussi fort que je peux.
 
RoseD
03 Septembre 2018, 0:57
Je t'écoute Shirley.

Oui, j'ai passé une période très difficile.
La convalescence n'est pas facile.
Alors j'essaie de prendre tout ce qui se présente pour briser la solitude de celle qui a bu.
Les repères ne sont pas faciles à trouver...mais je les cherche.
Et je m'accroche.
Le baclo est toujours là.

Merci ma belle, ma Shirley.
:kiss:
 
RoseD
21 Aout 2018, 0:54
Je suis retombée.

Reprendre le baclo... j'ai encore tellement mal au bide...et je sais tellement ce que le baclo peut me faire au bide, à moi...à moi seule.

Quelle solution quand je sais tout ce que le baclo peut pour moi...et tout ce qu'il peut contre moi ?

Je pleure ce soir...de n'avoir pas de solution.
 
RoseD
10 Aout 2018, 16:02
Oui, une décision bien courageuse, Talis, et qui te sera profitable, j'en suis sûre.
La question du sevrage est déjà évacuée. C'est pas une mince affaire...et tu gardes ton baclo.

Profite comme tu peux de tout ce qui se présente de sympa, les moments de méditation comme les rigolades avec ton groupe.

Je pense bien à toi dans l'ombre.
 
RoseD
10 Aout 2018, 12:46
Oh moi aussi, qu'est-ce que je suis contente de te lire comme ça, Karo !
Ta formation en professionnalisation, ton déménagement...la force d'y croire et de se faire confiance.

Je me lance dans une formation moi aussi à la rentrée. Passée la surprise d'avoir été admise, l'excitation d'une vie nouvelle, l'excitation de faire et d'apprendre à nouveau...l'excitation de faire, enfin, une chose pour nous, qui nous fait triper... mais qu'est-ce que j'ai la trouille :fsb2_cold:

Repousser les idées parasites qui paralysent tant...à se demander si c'est le bon choix ou si l'on est en capacité de...

Juste y aller, en certitude de soi, et en laissant entrer toutes les possibilités de rencontre et de belles choses.

Et en préalable de tout ça, repousser aussi loin que possible ce qui nous a fait du mal, ceux qui nous ont fait du mal...sans oublier...juste pour ne plus en souffrir.

Plaidoyer pour des petites filles qui renaissent.

Oh là là, moi non plus, je ne pouvais pas imaginer que j'en serai là il y a 2 ans...à pouvoir croire en une vie meilleure...et à tenter de m'en donner les moyens.

Alors quand je dégringole et que je dérape parfois moi aussi, avec mes tout petits 20 mg de baclo... à me trouver bien lente à avancer, je me répète inlassablement :


c'est incomparablement moins pire qu'avant

Et ça, ça n'est pas discutable...une certitude qui donne une force incroyable, tout comme te lire, Karo.

On avance, on avance, on avance, comme dit la chanson.
A dire "on", on se sent bien et encore mieux qu'à dire "je".

Je t'embrasse, le lynx :kiss:
Bel emménagement à Massilia
 
RoseD
10 Juillet 2018, 20:16
C'était juste un petit bémol, histoire de rappeler que tout n'est jamais tout blanc ou tout noir.

Sauf pour ceux qui idolâtrent ou à l'inverse pour ceux qui haïssent.
Savoir prendre le bon dans chaque chose, dans chaque homme, et laisser le mauvais de côté.
Merci, Florence, de rappeler des vérités...si évidentes qu'on les oublie souvent.


Mais fréquents sont les concepts qu'on peut transposer d'un domaine à un autre.
Quand c'est possible, c'est d'ailleurs la plupart du temps une preuve de validité.

J'ai découvert que c'était aussi le cas du concept de permaculture, auquel je m'intéresse depuis un moment déjà, et qui ne date pas d'hier... transposable au potager comme à la maisonnée, transposable à notre façon de vivre les choses et les autres...une philosophie qui me parle...et qui m'aide.

Et tu sais quoi ? Eh bien, c'est ici, chez toi, que j'en ai entendu parler pour la 1re fois.

Je n'aime pas m'étendre en gratitude. Ca ne me paraît jamais sincère.
Alors je ne dirai rien...mais je n'en penserai pas moins.
 
RoseD
06 Juillet 2018, 16:03
Qu'est-ce qui ne marche pas, Karo ?

La sortie de l'alcool est possible. Le baclo, on le sait...ça marche...mais je ne vais pas te faire la morale là-dessus, moi qui ai tant de mal à réaugmenter, juste à savoir ce que ça va me faire.

Alors qu'est-ce qui ne marche pas ?

Qu'est-ce que tu attends de toi qui ne puisse aboutir ?

Y a-t-il une chose qui te fasse vraiment plaisir ? Une chose que tu fais et qui t'apaise, qui te fait vivre pleinement, dans l'instant...sans considération de projet ou d'exigence de projet, sans considération de statut ?
Tout doit bien commencer par là, non ? De son bon plaisir...de l'expérience, du ressenti, du vécu à faire quelque chose qui nous fait du bien.
C'est là qu'est l'avenir...le tien, le mien...savoir ce qui nous rend heureux à nous lever le matin. Et ça, c'est l'expérience qui nous l'apprend, pas des exigences posées en amont.

Le reste...eh bien, le reste, ça se construit après.

Alors, Karo qu'est-ce qui te fait du bien ?

Veux-tu prendre un peu de temps pour répondre à ça, en bienveillance de toi ?

Je t'embrasse.
 
RoseD
06 Juillet 2018, 15:03
Oui, comme tu dis, la vie est là, elle est belle

Oui, la vie est belle, Loulou...il faut juste arriver à se convaincre qu'on la mérite, cette vie un peu belle.
C'est comme ça que je m'accroche...en essayant de laisser entrer un peu de plaisir, un peu de beauté, un peu de douceur quand ils se présentent.
Je n'en ai pas l'habitude.
Toute une grammaire à réapprendre.
Se laisser surprendre par les belles choses qui arrivent ou provoquer les hasards qui peuvent être heureux (si, si, ça existe...)
Car je sais et je veux savoir qu'au bout du chemin, il y aura un tout cohérent où j'aimerais peut-être à nager comme un poisson dans l'eau.

Je trouve ça long...mais c'est bien cette conscience-là qui me fait garder la force nécessaire pour combattre...encore, ma Shirley.
Le combat est moins rude. Rien ne sera jamais plus comme avant, comme j'aime à le dire souvent...mais l'équilibre reste précaire.
Je ne nage pas encore, mais je ne coule pas.

Je me déleste.

Je répare et je me déleste.

J'ai fait beaucoup de choses pour moi ces temps-ci...une cure thermale qui n'a rien eu de miraculeux mais qui m'a fait sentir combien je gardais trop de choses tout au fond de mon ventre...des rencontres auxquelles j'essaie de m'ouvrir, une sorte de bilan de compétences un peu original où j'ai appris que j'aurais aimé être sorcière ou exploratrice, où j'ai redécouvert certains désirs de moi...une candidature à un master que j'ai envisagé il y a fort longtemps...l'envie de réapprendre des gestes simples à ne vivre que l'instant...des moments partagés à deux dont je reste encore étonnée...

Alors parfois, quand la fatigue est là, quand le découragement s'en vient, le verre revient comme un réflexe, une facilité...sans envie, sans plaisir et sans réel dérapage.
Ca m'ennuie. Ca ne m'effraie pas. J'ai le baclo pour ça.
Je sais quoi en faire.
Je sais aussi ce qu'il peut me faire.
Alors, j'y vais doucement...mais il faut que j'y aille.

Et la clope...encore bien trop là aussi...

Oui, ça me paraît bien long de réussir à ne pas me tuer et même à vivre bien.

Mais j'ai ça aussi...le forum et ceux qui le font vivre, vous.

D'aucuns diront que j'ai tout ce qu'il faut.
Je crois bien que c'est vrai.
 
RoseD
06 Juillet 2018, 13:58
Si je reviens sur le forum, RoseD ce n'est pas pour chercher une aventure.

Bien sûr que si ! C'est pour chercher une aventure...la plus belle qui soit...celle de ta guérison.

Parce que mine, de rien, en passant, on trouve ici des conseils bien judicieux :

Remontes en Baclo, sinon tu vas replonger.


On les entend ou pas. On fait avec ce qu'on est et avec ce qu'on sent...mais ils sont là, comme à briser la trop grande solitude de celui, celle qui a bu, de celui qui boit ou qui sait qu'il peut boire.

Y a que du bon à prendre, pas de colère, pas de danger, pas de jugement.
A chacun d'y puiser ce dont il a besoin...et à chacun de rendre ce qu'il peut donner en retour.
Un partage...sans obligation.
C'est pas mal, non ?

Je ne sais pas si j'arriverai un jour à te convaincre de la vertu du partage, mais tu vois, je ne me décourage pas.
 
RoseD
22 Juin 2018, 14:54
Ce que je préfère chez toi, Shirley, ce sont tes...

MOUAA MOUAA MOUAA MOUAA !!!!

Parce que quand il y a du "MOUAA" chez toi, c'est que ça roule pour toi.
Et ça, ça me fait rudement plaisir.

:kiss: à TOUAA TOUAA TOUAA !
 
RoseD
22 Juin 2018, 14:49
T'as combattu le verre, Lee, pour sortir du sommeil qui ne rend pas vivant.
T'as combattu la maladie pour sortir de la mort qui fait dormir sans fin.
Alors tu traînes les pieds sur la clope...peut-être...à coup de fatigue et de lucidité, de fragilités et d'envie d'oublier, mais tu es là, encore, à vouloir combattre, toujours, le rassurant immonde qui ne rend pas heureux.
Alors, moi, je crois et je sais que tu trouveras la solution pour te sortir de ton écran de fumée.
Tu le dis ici...et dire, c'est déjà faire.

J'en suis là aussi à tirer sur ma tueuse plus que de raison...par habitude du geste, par enfumage du corps, de la tête, par solitude parfois...à tourner ma e-clope dans tous les sens pour me la rendre séduisante.
Je patiente.
Ce midi, j'ai regardé le ciel infini, bleu. J'ai vu passer un aigle tout en fluidité. Un instant plein, et j'ai souri du dehors, du dedans. J'ai oublié d'allumer ma clope qui voisinait près de ma tasse à café.
C'est bon à savoir que sourire à ne faire que ça, ça peut faire oublier l'envie de dormir.

:kiss: (Je sais que t'adores ça...être barbouillée de rouge à lèvres :lol: )
 
RoseD
21 Juin 2018, 7:56
Merci pour ce sourire, Florence.
Au réveil, ça fait du bien.
Bon jour à toi :fsb2_yes:
 
RoseD
16 Juin 2018, 15:23
Ben moi, je dis que le bon dieu qui n'existe pas a un peu bien fait son boulot cette fois-ci...et toi, tu fais le reste...et toi, tu feras le reste.
Mille courage, Lee.
Une bise du fond du coeur.
 
RoseD
06 Juin 2018, 2:26
Moi, j'ai un pied de persil et du basilic...de quoi se faire un taboulé cet été.
Non, ce n'est pas simple... Il faut encore trouver la semoule et les raisins secs.
Les bons ingrédients pour faire la bonne recette.
On se tient au jus quand on la trouve...la bonne recette.
Bonne nuit Karo.
 
RoseD
06 Juin 2018, 1:20
Et si tu reprenais le B.A-BA...Karo...du désir de toi...de ce projet de développement WEB qui te tenait tant à coeur...de ce qui tient tant à coeur, au final, dans la vie ?
Ouais, je sais...je ne suis pas venue ici pour ton anniversaire. Pourtant, je l'ai vu passer, mais je ne savais pas bien quoi dire au juste.
Aujourd'hui, je vais faire comme dans "Alice au pays des merveilles" et te souhaiter un joyeux non-anniversaire, parce que j'en ai envie.
Comme ça, je pourrais recommencer demain et après-demain, si ça me chante.

Si ça me chante...ce petit ça qui peut nous rendre tellement vivant.

C'est plutôt chouette de trouver des choses qui nous chantent, au-delà de l'ennui, de l'insatisfaction et du mécontentement des autres...du mécontentement de soi.
Tu avais trouvé ça.

Ne te lâche pas Karo !

Je ne sais pas bien de toi...ni de ceux qui t'entourent pour porter ce projet, ni même de tes compétences...mais je sais ton désir pour l'avoir lu...et c'est bien suffisant pour faire toute une histoire.
Tout commence par-là, par ce désir de nous...le seul capable en vérité de nous conduire à la lumière. Nul savoir ne peut remplacer ça.
Le plaisir et ce sens de nous sentir vivant à faire ces choses qui nous portent, en petite humilité dans l'instant, en enthousiasme un peu délirant d'autres fois.

Après...il y a sans doute matière à fabriquer un projet qui tienne debout.
Ce n'est peut-être pas ta conseillère Cap-Emploi qui peut te porter à imaginer ça. Une boutique de gestion ? Ta copine qui t'avais mis le pied à l'étrier ? Une formation adéquate ? Ne te prive de personne.
Et ne te prive d'aucun désir. Je me souviens de cette Karo qui s'éclatait dans son jardin. Ton jardin a disparu. Qu'est-il devenu ? Moi, ça m'intéressait.

Tu vois toute ta richesse, Karo ?

Allez, si je me permets de te dire tout ça...c'est que j'en suis bien au même point que toi...à te lire chaque fois comme une vraie jumelle.

La picole qui revient, les projets qui oscillent, qui vacillent entre confiance extrême et mésestime de soi, entre envie d'énergie et appel de vie toute en tranquillité, entre envie de rencontre et peur d'être déçue...et peur de décevoir.

Alors le baclo dans tout ça ?
Eh bien, le baclo, il n'empêche pas tout ça.
Il n'empêche ni Karo ni RoseD d'être celles qu'elles sont.
Il est un garde-fou, une nounou...bien cruelle pour toi, pour moi...qui le supportons si peu.
A nous de faire en sorte de pouvoir nous en passer... un jour, demain...quand nous aurons fait de notre réalité notre pays des merveilles.

Perso, je me suis tapé une petite crise d'hypomanie l'autre fois à vouloir augmenter.
A nous de gérer...comme on le sent.

Une seule prière alors : ne te lâche pas Karo !
Parce que si tu te lâches...eh bien, je me lâcherais peut-être.

Il n'y a besoin de nulle excuse pour venir sur le forum.
Ca fait partie de notre équilibre, de mon équilibre...à retrouver des semblables...qui me ressemblent bien au-delà du défaut de la bouteille...au-delà du miroir.

Bisesenfleur Karo.
 
RoseD
17 Mai 2018, 11:58
Personne ne peut imaginer ma douleur et ma souffrance liées à cette dépendance.

Si, nous...un peu...

Bonjour Karolyn, et bienvenue ici.
Le baclo va t'aider en supprimant ton envie de boire. Y a rien de bien compliqué : il faut juste suivre les bons conseils de Sylvie :fsb2_wink:
Après, on peut s'atteler au reste. Sans alcool, on peut guérir de ce qui nous a conduit au 1er verre :fsb2_yes:

Courage et espoir.
 
RoseD
06 Mai 2018, 21:00
6/7 jours, passe encore. Ca reste doux.
C'est au-delà de 15 jours qu'on commence à devenir philosophe :=$
 
RoseD
06 Mai 2018, 20:52
Oui, je préfère l'autre moustachu... même s'il est moins à la mode.
Même si en règle générale, je n'aime pas les moustachus.
Ils piquent trop.
:=$
 
RoseD
06 Mai 2018, 20:30
Y en avait un il y a un moment qui l'avais bien capté, il avait une grosse moustache, il était philosophe, et jouait du marteau.


Juste décrit comme ça, ça aurait pu Marx. J'aurais préféré...
 
RoseD
25 Avril 2018, 22:53
Quand j'ai vu Renaud de Beaurepaire en octobre dernier, alors indifférente, il m'avait dit : "Dans 2 ou 3 ans, vous serez tranquille".
2, 3, 8 ans... C'est long, une vie de baclé...quand viennent les "pas bon"...en attendant que ce soit bon.
Entre les "pas bon" et le "bon", je suppose qu'il y a...juste l'espoir.
 
RoseD
19 Avril 2018, 10:46
Merci Karo.
C'est complètement psy...mais je suis en train de réactiver la maladie...celle contre laquelle on ne peut rien.
 
RoseD
19 Avril 2018, 10:38
Même ça, je n'aurai pas réussi à le faire...guérir.
 
RoseD
19 Avril 2018, 10:29
Je rebois. Je rechute...clairement.
Je suis à 20 de baclo, le soir, pour dormir.

Je ne peux plus retourner au B.
Aujourd'hui, je fais abstinence.
Et pourtant, j'étais contre.
Un choix ? Non. Une question de survie.

Bisous à tous.
 
RoseD
09 Avril 2018, 20:31

Non pas de tout temps, bien au contraire! L'homme consommait des fruits seulement lorsque que c'était la saison, en hivers ne consommait que de la viande et la graisse animal


Pas sûr que nos ancêtres préhisto aient consommé tant de viande et graisses que ça et si peu de plantes et tubercules comestibles... Si on s'en tient aux preuves archéologiques, ben oui, les squelettes d'animaux se conservent beaucoup beaucoup plus longtemps que les restes de plantes... alors il a été facile de conclure que Lucy mangeait surtout de la barbaque... mais moi, je dis que c'est quand même plus facile de se baisser pour ramasser des racines que d'aller tuer un mammouth pour en consommer la cervelle et la graisse. Et y en a d'autres qui le disent...

Alors quid de notre état biologique originel et du meilleur carburant ?

Et puis, c'est bien connu que le 1er homme, ce qu'il voulait surtout, c'était croquer la pomme :lol:

Bref, on s'en fout un peu puisque ces gens-là, ces vieux-là, ils n'avaient pas vraiment le même genre de vie que nous, et pas les mêmes besoins...comme on n'a pas non plus les mêmes besoins et la même activité que le nourrisson nourri au sein.

Comme tu le dis, seul le résultat compte...celui de se sentir bien.

Et c'est très certainement en fuyant ces cochonneries formulées en laboratoire... et ce sucre raffiné qu'on trouve partout.
Et ce gluten transformé qu'on trouve dans le pain blanc.
Ces huiles hydrogénées aussi.
Y a pas photo, ce qui fait notre malheur, ce n'est pas le plat de carottes à index glycémique un peu élevé, quand il est cuisiné à la vapeur avec un peu de persil, un peu d'amour aussi, comme le faisait ma grand-mère...qui avait un je-ne-sais-quoi de préhistorique.

Continue de revivre, Laurent, avec ou sans carotte !
L'essentiel est de le faire.
 
RoseD
09 Avril 2018, 16:48
On parle de "régime", mais en réalité une "diète" et surtout une façon normal de faire fonctionner son corps avant que n'apparaisse l'alimentation industrielle


Ben, de tout temps,et bien avant l'alimentation industrielle, l'homme a consommé des fruits, des tubercules, des betteraves, de la carotte, du riz, du quinoa, des légumes secs...bref du glucose en guise de carburant, en plus de toutes les vitamines et minéraux que ces aliments apportent.
Pas sûre qu'être en cétose de façon permanente soit un état naturel...

Après, c'est sans doute un bon régime perte de poids ou pour d'autres indications, mais un régime quand même !

Que veux-tu...de douceur et d'onctuosité sucrée, je ne peux me passer :fsb2_wink:

Désolée de ramener ma fraise :fsb2_sorry:
 
RoseD
05 Avril 2018, 10:34
Bon ben, moi, j'veux bien être la cerise.
Vachement contente pour toi que tu aies trouvé cet équilibre à te faire sentir bien !
:=$
 
RoseD
25 Mars 2018, 20:25
Je suis un chat. Tu es un lynx. Faut croire que les deux sont un peu frères tellement je me reconnais dans ton expérience de vie et de conscience, Karo, dans ces rêves éveillés qu'il faut maintenant tenter de faire s'incarner dans la réalité.
J'ai un peu de mal à faire le deuil de ma baguette magique imaginaire, moi, mais je le fais très petits pas à petits pas, toute étonnée d'avoir cette capacité désormais à sortir de mes pensées pour les vivre un peu.
Y a rien de bien facile, rien de bien rapide, mais l'espoir est là maintenant d'avoir un chemin à suivre.

Et comme tu as raison ! La clé de tout ça, c'est bien l'autre qui nous renvoie en miroir ce qu'il y a de bien, de bon, de valable en nous. J'en ai tellement besoin.

Merci Karo de venir dire les choses aussi lucidement, aussi clairement.
Merci pour ce partage.
A moi aussi tu montres le chemin, et je ne louperai un de tes posts pour rien au monde :fsb2_wink: Ca me fait du bien de te lire.

T'as l'air plutôt à l'aise avec la machine informatique, mais je crois que t'es un peu surdouée aussi pour nous comprendre bien, nous, les humains.

Allez, je te mets un coup de rouge à lèvres :kiss:

Y a pas à dire. Y a vraiment pas de quoi regretter notre parcours au court et moyen court ici, et l'électrochoc du baclo :fsb2_smile:
 
RoseD
20 Mars 2018, 23:41
:kiss:
Et ça, pour tous les autres.
 
RoseD
20 Mars 2018, 23:41
:fsb2_kiss:
Ca, c'est pour celle qui sait.
 
RoseD
20 Mars 2018, 23:38
Tu n'y viens pas assez Soun ici poser ton expérience de tes 2 baclos par jour depuis peux, toi qui en a pris plus de trente à mal digérer souvent.
Je suis d'accord avec Edouard. Tout glisse chez toi par tes mots, tu aurais pourtant tant de choses à dire de plus non?
Edouard ne me feras jamais la gueule un jour à mieux comprendre qui je suis :fsb2_wink: Hein.
Gros bisous Rose et ne t'oublie pas non plus, toi la bienveillante.


Au rapport, à faire court...
Hé Jéjé, quand est-ce que tu reviens ?
 
RoseD
20 Mars 2018, 23:37
Je suis là, Laurent. Je ne déserte nullement...Je suis un peu partout et nulle part à la fois.
Mais que dire de plus ici quand je n'ai plus à ergoter sur ma posologie ? Tu sais bien que je n'ai jamais été très douée pour parler de ma vie.
Il faudrait que je recréé...que je crée un nouveau fil. Mon fil est mort ! Vive mon fil !
Juste à trouver le bon angle pour dire sans trop me perdre en labyrinthes ou en intimité.

Au rapport, à faire court, il reste 2 baclo de nuit, dont je ne peux pas me passer sous risque d'insomnie.
Le temps viendra peut-être où je pourrai m'en passer...quand tout ce que j'ai en tête, de projets imaginaires, grandira et dépassera le stade des rêves inachevés.

Au rapport, à faire court, il y a un verre, 2 verres, parfois 3. Certains diraient un alcoolisme raisonné. Je prends sans trop m'interroger.
Le temps viendra peut-être où je pourrai m'en passer.

Au rapport, à faire court, le baclo a bien fait le job. Il est comme un étranger maintenant et j'aimerais pouvoir m'en passer, car mon corps et ma tête me le font bien sentir...encore. Il y a comme un rejet, comme un trop maintenant, même à raison de 2. Sans en prendre, je me sens mieux le jour et insomniaque la nuit. La queue de la comète...et la patience, toujours.

La patience...lentement apprise à côtoyer le baclo.
Il en faut bien encore pour se remettre debout, seul, sans filet désormais...et parfois la fatigue de ne pas trop avancer.
La vie est là, elle est belle, mais il faut arriver à la choper et à ne pas la lâcher.
C'est dur.

J'ai dit non aux choses qui ne me convenaient pas.
Je vis ailleurs. Je m'y sens bien.
C'est un bon début.
Et j'essaie de trouver des repères un peu solides en moi, avant de m'éparpiller par monts et par vaux avec d'autres, avec d'autres choses...pour ne pas me noyer et me laisser noyer.
Faire le tri.
Chez la psy et en méditation, à sentir mon corps courir sur le bitume, à chercher des solutions pour mieux organiser la pensée...
Chercher m'épuise parfois.
J'aimerais parfois, souvent, une plage à ne contempler que le ciel.

Des fois, je me demande ce que j'ai bien pu foutre depuis la date bénie de mon indifférence, en septembre 2016. Est-ce le temps qui passe, comme on dit, bien trop vite, ou bien est-ce moi qui suis trop lente à ne pas le digérer ?

Il me reste ce repère bien solide de me dire, de sentir au plus profond de moi que je suis mieux sans ça... sans le verre assassin.
Je suis passée du bon côté de la barrière. Je compte bien y rester.

Alors un jour, certainement, je n'aurai plus de ces terribles maux de ventre.

Merci d'être passé. C'est à ta faveur que je réécris ici.
Je comptais me poser à faire un peu de yoga du bide. Finalement, je suis venue ici...et ça me fait autant de bien.

Passe donc aussi un peu chez toi, pour te dire.
 
RoseD
20 Mars 2018, 22:37
J'ai aussi mis une alarme sur toi, RoseD :=$

On a beau faire c'qu'on veut, se camoufler sous un pseudo à l'eau de rose, ou à la con au choix, et sous une apparence de poilu à ne pas s'être épilée depuis 10 ans, on ne passe jamais incognito par ici :lol:

A moins que ce ne soit le réveil que j'ai dans le bide, comme le croco du capitaine Crochet...

https://www.youtube.com/watch?v=T2OdBX2DZ4E

Qu'est-ce qu'il est con, ce croco...à choisir, je boufferai plutôt le matelot...plus dodu.
 
RoseD
19 Mars 2018, 21:36
Ah oui, c'est ton fil, Florence !
J'y ai écrit tantôt sans m'en ressouvenir.
Comme quoi, il y a toujours à dire sur le fil de Florence.
Et c'est bien pour ça que je n'y dis jamais rien. Ca me prendrait trop de temps :fsb2_yeah: :lol:

Allez, je ne serai pas vulgaire. J'évite le smiley aux cils trop longs rimés.
Ca risquerait de faire revenir Lee :=$

Il est pas mal, celui-là, :=$
Ni trop vulgaire et ni trop pathétique.
Un peu trop frais peut-être...
 
RoseD
19 Mars 2018, 14:45
Y a rien de pathétique quand on s'accroche pour guérir, Talis.
T'es là quand même à poser quelques mots...et on est là quand même à te lire et te soutenir.
Ca va le faire. Ca va venir.
Courage.
Bises.
 
RoseD
06 Mars 2018, 15:24
Tout est dit chez Sylvie.
Je me tais et je continue à faire mes délices de te lire, Karo.
:fsb2_smile:
 
RoseD
05 Mars 2018, 0:18
Ben la meilleure chose à faire dans ces cas-là, je crois que c'est de venir en parler ici...se délester de ces sales pensées, les décortiquer au vu, au sus de tous, qu'elles ne restent pas secrètes comme elles aimeraient le faire.
Et peut-être bien se rendre compte, une fois le jour levé, que notre imagination a juste puisé en mémoire pour nous jouer un sale tour.

De toute façon, tu gères !

Dors bien Karo.
:kiss:
 
RoseD
04 Mars 2018, 23:58
Oh ma Shirley, tu sais ce qui me fait venir le plus les larmes aux yeux dans ce tout que tu écris ? C'est cet amour si grand que tu as donné à ton gamin pour en faire quelqu'un de bien, quelqu'un de beau et d'heureux, et cela malgré ce que tu as dû endurer par ailleurs.
Tu as la vertu de cet amour donné.
Moi qui n'ai pas d'enfant, j'en suis admirative.

Shirley, t'es un coeur gros comme ça, toi qui écoute et fais sourire les autres, sans jamais bien te plaindre.
J'en ai bien écouté et je continue à le faire, des gens dans leurs joies, dans leurs peines.
J'en ai bien gâché des années à n'écouter que lui, mon ex-compagnon, sans jamais me regarder et me demander si je faisais bien pour moi.

On a arrêté de boire, et voilà qu'on se retrouve face à ce vide abyssal : nous, et tout ce qu'on n'a pas fait pour vivre comme on le méritait.
Alors malgré la rude tâche qui nous attend pour nous retrouver en vérité et trouver le chemin qui nous convient, la 1re chose à faire, Shirley, c'est de te regarder dans ton miroir et te dire que tu es belle ce soir et que tu le seras demain, et que tout cet amour donné auparavant, il te sera rendu par d'autres coeurs aimants, que tu vaux tous les rêves que tu vas inventer maintenant juste pour toi.

Y a pas de solution magique, mais des choses à mettre en place pour être un peu sereine.
Allez trouver un psy, pratiquer du yoga...je ne sais pas si tu as la possibilité de faire ça, mais perso, prendre conscience de mon corps et l'écouter enfin m'aide à me poser un peu plus en tranquillité.

Côté boulot, tu dis gérer la société de ton ex. Pourquoi ne peux-tu pas te mettre en arrêt maladie ?
Quel est ton statut ?
N'as-tu pas la possibilité de prendre un congé formation pour faire autre chose qui te conviendrait mieux ?
Il y a forcément une solution pour te séparer de ce boulot et de ton enfoiré d'ex en même temps.
Il faut y croire et l'imaginer, Shirley.

Côté ES, tu en souffres encore beaucoup, dis-moi.
Alors je te le dis là, et je ne l'ai encore dit nulle part ailleurs ici, je ne prends plus de baclo...depuis maintenant 3 jours.
C'est un peu raide côté sommeil, mais mon nez et mes tempes sont libérées. Je revis.

Shirley, nous avons gagné, toi et moi, notre bataille sur la bouteille, toi peut-être encore plus que moi.
Alors pourquoi ne te ferais-tu pas un peu confiance en gérant ton baclo comme tu l'entends maintenant ?
A la baisse un peu rapide, si cela peut te soulager de tes cauchemars, de tes sinus bouchés...Ah ces sinus bouchés...et qui l'étaient encore chez moi, à 40.
Tout ça histoire de souffler et de prendre enfin la récompense bien méritée de nos 2 années de combat.
Car à force, on s'épuise à supporter ces effets délétères.

Tu n'es pas toute seule, ma belle.
Ton combat est le nôtre.
Ton combat est le mien, dans cette vie à construire au-delà du passé et enfin...pour nous.

Je t'embrasse bien fort.
Viens nous parler encore si ça peut te soulager.
Sonia
 
RoseD
21 Janvier 2018, 21:47

Allez, fais pas l'âne, il ne s'agit pas de pruderie, c'est juste amusant de constater ce que nous avons mis dans la bouche de Théo ;)

Et dans la mienne, de bouche !

Tu vois, Edouard, on peut se marrer tout en sexe.
On n'est pas des boeufs.

L'âne serait-il aussi susceptible que le dit le bouche à oreille ?
 
RoseD
21 Janvier 2018, 2:17
Non, non, Théorbe, tu n'as pas dit de bêtises. C'était plutôt joli, "la langue de bois de Rose".

Edouard, en allusion, en a juste profité pour s'faire un chouille grivois.
 
RoseD
21 Janvier 2018, 1:45
Ouais, le plaisir de s'endormir et de se réveiller sans cette gueule...de bois.
 
RoseD
21 Janvier 2018, 1:44
Hé bien, on en fait de la prose sur ma gueule...de Rose :fsb2_wink:
 
RoseD
19 Janvier 2018, 20:50
C'est bien de mettre un terme au suspense, Lee.

"Un membre éminent"... J'avais aussi pensé à Flo et à ses idées. Flo d'idées...mais je ne savais pas quoi faire du "fix"...ni des arbres...
Une piste qui ne me menait pas loin...et je commençais à enrager de ne pas savoir qui de Mlle Rose ou de Mme Pervenche avait utilisé le chandelier pour crever le colonel Moutarde.

Merci. J'préfère un bide à la langue de bois.
:lol:
 
RoseD
16 Janvier 2018, 19:03
Pour info, Lee, une petite émission d'une quinzaine de minutes que je sous-titre en ce moment, "Flash Talk", sur France O.
Cette semaine est consacrée au cannabis et ce jeudi, au cannabis thérapeutique précisément, CBD un peu, je suppose. Ca doit être vers 18h ou en replay.

Moi, je ne suis pas intimidée ici, car je sais que ce qui fait les grandes dames, c'est leur humanité.

:kiss:
 
RoseD
10 Janvier 2018, 19:47

Mais surtout j'ai compris quelle n'avait pas besoin de "l'homme".
La moindre ville déserté par l'être humain deviendrait forêt.
Il n'y aurait pas de pré.


Oh oui, c'est vrai !
Et si on imaginait que pour une fois, on prenait la nature comme modèle plutôt que comme domestique ?
Moi, je suis un peu confiante quand je vois des hommes de bonne volonté inventer des jardins et des vergers-forêts tout en permaculture, pour faire comme la nature et en tirer sagesse.
Il en faudra du temps pour que tout ça fasse son chemin dans tous les champs de la Terre.
Mais j'y crois pour l'avenir des enfants que je n'ai pas.
 
RoseD
10 Janvier 2018, 19:39
Hé bien, je te souhaite de tout coeur de ne plus jamais connaître l'eau froide, chère Lee.
 
RoseD
09 Janvier 2018, 16:45
Vraiment en tristesse pour toi, Sabine.
Je te souhaite de récupérer vite de toute cette horreur.
Grosses pensées.
 
RoseD
07 Janvier 2018, 22:14
Et des souhaits pour vous tous, des voeux de liberté pour cette nouvelle année.

Je viens de vous lire un peu tous.
Je me sonde de même ce soir.
Oui, cette maladie est relou, Annaaa.
Oui, elle profite des émotions un peu fortes de nos vies parfois malmenées, de ma vie éparpillée au milieu des cartons du moment pour repointer ses sales tentacules de pieuvre, comme le disait Tristan...et pour tenter de nous enchaîner à nouveau.

Un ptit combat jamais fini.
Mais les bonnes armes en main.
L'apaisement de savoir que rien ne sera jamais plus comme avant, une fois qu'on a connu le B, une fois qu'on a connu vous autres, une fois qu'on s'est connu un peu.
Une fois qu'on a connu tout ça, la certitude qu'on n'en veut plus.
Les nouveaux n'ont qu'à lire...pour commencer à rêver un peu à cette liberté possible.

Pas d'or, de myrrhe ou d'encens à offrir ce soir. Un hymne à nous trouver, hors du verre. Un bref hommage aussi.

https://www.youtube.com/watch?v=SPBVplEp7xE

Et deux citations que je garde en tête, que je garde au chaud les jours de trop de déprime, et un peu ces temps-ci.
Je vous les fais partager :

"On ne prend pas du baclo pour un rhume".

"Fais gaffe, Soun, au réveil de l'hippocampe".

Je vous embrasse avec d'autres mots.
 
RoseD
07 Janvier 2018, 21:56
Oui, le charme du forum.
Parce que nous ne sommes pas que des bateaux ivres.
Le charme et la force du forum d'accueillir, de conseiller, de soutenir, de consoler souvent, surtout de se faire hommes et femmes en souffrance, en douceur, en bonheur de délivrance, en désirs de soi et en quête de l'autre, jusqu'à parfois aimer sans jamais détester.
Le verre est là à nous réunir tous...et nous sommes là à nous comprendre bien au-delà.
Tu es tombé sous le charme.
Je me trouve en-chêner.
Il ou elle, nous et vous.

Je suis heureuse d'être là à n'avoir jamais été rien qu'un degré d'absinthe.
 
RoseD
07 Janvier 2018, 21:03
Je t'embrasse tout de même, et avec les mêmes mots.
 
RoseD
06 Janvier 2018, 14:52
Je ne trouve pas de location que me convienne. Je fait le difficile... Mais je n'ai pas envie de prendre une location ou je ne me sentirais pas bien en sus.


Je ne trouve pas que ça soit faire le difficile que de chercher un lieu où tu te sentiras bien, le mieux possible en tout cas.

Car au-delà de trouver, il faut aussi quitter...quitter ces 4 murs habités depuis longtemps parfois et qui racontent aussi l'histoire de notre vie.
Un autre deuil à faire, consenti et choisi, mais pas facile non plus de dire adieu à des pierres qui savent beaucoup de nous, et bonjour à d'autres murs sur lesquels rien n'est encore écrit.

Essayer de s'imaginer autre autre part...sans trop paresser sur le verre.
S'accrocher à la promesse d'avenir.

Bon courage Laurent.
 
RoseD
28 Décembre 2017, 22:52
J'ai bien eu trop peur de l'hiver et de ses rigueurs pour me passer complètement du B.
A 80 toujours sous le coude...pour le meilleur et pour le pire, l'agréable comme le plus pénible...tout comme toi, Karo.

Bises tout plein d'être passée par là, sur mes plates-bandes...en attendant des jours plus bavards.
:kiss:
 
RoseD
24 Décembre 2017, 19:14
Merci Bruno,

Mes intestins ne sont pas à la fête en ces périodes de fête, mais mon coeur est bien accroché aux lumières du dehors, aux lumières du dedans.
Il est bien là surtout pour te souhaiter à toi, pour vous souhaiter à tous un Noël aussi heureux que possible.

Je vous embrasse en amitié.
 
RoseD
06 Décembre 2017, 23:03
Tu vois, Karo, il y a 3 semaines à peu près, je me suis pris une cuite, une vraie...pas par besoin, et même pas par envie.
Juste pour aller jusqu'au bout et pour voir, un face-à-face avec l'ennemi ancien, qui fut le réconfort des soirs.
Je me suis retrouvée telle que j'étais alors, avec ces mots de violence et de non-sens.
Telle que j'étais alors. Rien n'avait bougé.
Tout était comme je l'avais laissé, comme je l'avais vécu depuis de nombreuses années.

Depuis, presque plus rien.
C'est comme si mon cerveau avait enregistré, presque à mon insu, que le verre n'était la solution à rien.
Je bois un peu comme toi, pas chaque soir, mais ça m'arrive parfois, un, deux verres...et sans savoir pourquoi.
Ca n'est même plus une habitude. Un réconfort qui n'en est plus un.
Je suppose que ça reste un espoir d'apaisement, car tout n'est pas comblé...un espoir que je sais être vain.
C'est la queue de la comète.
Et + ou - 10 de baclo n'y changeraient pas grand-chose.

C'est le temps, je suppose.
Avec le temps va tout s'en va, et surtout le plus inutile.
Comme tu le dis si bien : ça passera et ça se déconditionnera bien un peu tout seul.

Et quand on se désencombre de cet inutile-là, l'essentiel arrive.
Nos projets de vivre mieux.
Les tiens, les miens. Ca commence à combler.
Et ça ravit la vie.

Tes paroles sont d'or.

Je t'embrasse :kiss:
 
RoseD
28 Novembre 2017, 14:01
Haro sur le CBD maintenant.
C'est pas vrai...

Je lis ceci dans cet article titré "Mais que fait la police ?" : "Certains l’utilisent comme substitut au joint, d’autres à la nicotine et certains malades chroniques ou angoissés contre le stress".
Ah oui ?! Eh ben, c'est plutôt bien.

Et encore ce commentaire rapporté d'une utilisatrice : "Je me vois plus zen, mes angoisses se dissipent".
Et alors ?! Ca fait chier qui ?
Les psy, les addictos en mal de clients...
Pfffiuuu...

Et ça : "même les bureaux de tabac de la capitale ont flairé la belle affaire"
Parce que les labos, eux, ne flairent jamais la bonne affaire quand il s'agit de sortir un nouveau benzo à assommer les gens, mais autorisé en toute légalité et prescrit avec sérieux par n'importe quel MG.

Quelle société d'enfermement.
:fsb2_devil:

En passant, un big bisou pour toi, Lee.
 
RoseD
20 Novembre 2017, 22:20
Un merci de gratitude à vous autres qui êtes là, tout en paroles bienveillantes et avenantes pour l'avenir.
Il n'y a nulle part que là que l'on peut recevoir cela.

J'y passerai 2 heures sur ton post, Lee, à y répondre demain.
Tout de suite, j'ai une fatigue à ne pas vouloir dire pourquoi, dans l'idéal, il faudrait faire l'amour rapidement avec le B pour ne pas en rester dépendant trop longtemps...quand il y a une souffrance à devoir s'y frotter.

Ce soir, je prends pour moi, avec un sourire qui s'étire, toute votre humanité qui me fait presque pleurer à m'y retrouver toute entière.
Un lien du B.
Un lien de la maladie.
Un lien d'être un peu humain.
Un lien de savoir tout ça.

Ce soir, ce sera tout, tout juste vous dire Merci.
 
RoseD
20 Novembre 2017, 0:11
Je me suis absentée.
Y a pas eu d'oubli.
Je me suis absentée de ne plus avoir à dire, le corps et l'esprit abandonnés, assommés, en boucles.
J'ai dit ici la fierté d'avoir lâché le verre.
Je ne voulais pas dire et redire ma plainte du baclo.
Pas de raison de faire peur à quelque nouveau qui passerait par là.
Pas de raison de me faire mal et enfonçant le clou de celle qui n'a pas su.

Alors j'ai relu OA, et je m'suis dit que je comprenais pourquoi il avait été si brillant et pourquoi je ne l'étais pas.
Deux ans pour faire ce qu'il avait fait en quelques mois seulement.
Quelques mois pour guérir et le reste pour y croire.
Ce reste-là à traînasser en souffrance d'en avoir trop demandé au B, qui avait déjà fait son job.
J'aurais dû le remercier depuis longtemps déjà.
Une histoire douce-amère qui s'étire en souffrance, comme des amants qui se font mal à ne plus s'aimer trop, à ne plus rien avoir à s'offrir.
Quand il ne devait s'agir qu'une d'une brutale et furtive histoire de corps à corps, qui éprouve la chair dans l'instant d'un éclair, sans rancoeur à venir d'avoir été consentant jusqu'au bout.

Au bout de deux ans, j'ai décidé de me désunir du B. Il ne demandait que ça. Ca n'est pas un pervers narcissique. C'est moi, en fragilité, qui m'accrochait à lui juste à m'en faire mal.
Je me suis dit : « Ma Rose, si tu es bien guérie, tu n'auras pas de fierté à tirer de tout ça, mais pas de honte non plus. Et si tu ne l'es pas, le miracle n'aura pas plus lieu dans deux ans à venir ».
J'ai dégringolé sans insouciance. J'ai dégringolé en rudesse.

Je suis à 70.
Je respire, je dors, je pense à nouveau, et je panse mes séquelles. Le verre ne m'appelle pas, et moins encore qu'avant.
Le baclo a fait ce qu'il avait à faire.

Je n'ai pas oublié le verre. Il est encore là dans ma tête, et je le garde au chaud pour me souvenir de ce rien, de ce tout qui ne donne aucun sens et ne fait qu'engloutir.

Rien n'est définitif, mais rien ne sera plus vraiment à refaire, et jamais comme avant.

Je pars de ce point-là et je reprends le relais.
J'ai lâché le biberon et j'apprends à marcher.
Je ne vis pas encore, mais je sais et je fais.
C'est un peu plus complexe que de diviser un 150 par 2.

Je vous raconterai encore, après.
Je vous lis, je vous parle. Je pense à vous que je connais. Je n'ai jamais cessé d'y penser. Je ne pouvais plus parler.
Et je suis heureuse d'être là.
 
RoseD
10 Novembre 2017, 0:54
Karo, le "petitement" valait bien autant pour moi que pour toi, sans considération de capacités.
Le tenter petitement, c'est juste tenter tout court, à voir s'il y a à s'épanouir ou non dans les directions suivies.
Le tenter petitement, c'est prendre le temps de se connaître dans ce qu'il y a à faire dans les champs des possibles.
C'était surtout pointer du doigt qu'à faire les choses, quitte à se tromper, à se planter, on pouvait parfois mieux se connaître qu'à ressasser ou à s'interroger sur ses capacités.

Quant au baclo :
Un point baclo:
150 mg (depuis aujourd'hui):
12h00/ 14h00/ 16h00/ 18h00
40 / 40 / 40 / 30
En théorie, parce que j'ai pris les derniers 30 mg à 18h45 (oubli!)
J'ai moins envie de boire

Pourquoi ?
Tout dépend de l'heure de ton craving, car si tu as augmenté, c'est qu'il y a encore du craving, non ?
 
RoseD
09 Novembre 2017, 0:24
C'est peut-être à faire ce qu'on aime, ce qu'on souhaite, ce qu'on veut, et à tenter ces choses, petitement, qu'on découvre qui on est.
Le jour où on oubliera de se poser la question à juste être heureux de se lever le matin pour aller faire ces choses à nous combler enfin, on aura peut-être gagné notre identité.

A la vie alors pour toi, pour moi, pour nous tous, Karo.

:kiss:
 
RoseD
24 Octobre 2017, 11:59
Oh non, Lee, pas à Vegas.
On ira voir une aurore boréale en mer du Groënland, là où il fait bien trop froid pour y croiser des crabes.

Le CBD, moi, je le vapote, et ça m'fait déjà beaucoup de bien les soirs de grande tempête.

Bon courage.
Pensées pour toi.
 




forum baclofene