Résultats de la recherche (1709 résultats)

Karo
10 Aout 2018, 20:54
Martha :fsb2_yes:
 
Karo
10 Aout 2018, 20:53
Merci Annaaa! C'est effectivement de bon augure...


Tu as tout très bien exprimé Rose, comme à ton habitude.
Moi aussi j'ai la trouille, mais nous ne pouvons pas savoir à l'avance si nous allons réussir ou pas. Il faut donc essayer.
Ces p*** de pensées parasites plombantes, il faudra bien finir par leur faire la peau entièrement. Il se joue quelque chose: ces pensées limitantes nous "empêchent", et c'est cependant en faisant qu'on les éloignent. Ce n'est donc pas simple. Elles ont un pouvoir sur nous complètement démesuré. Je sais à quel point il est aisé de se vautrer dans ce discours intérieur démoralisant, je sais combien je suis susceptible de me faire avoir par ces "belles paroles" qui m'intiment de "rester à ma place". Une place qui n'est toutefois que celle que l'on m'a faite enfant: une non-place.
A nous de prendre la place qu'on ne nous a pas donnée...


Juste y aller, en certitude de soi, et en laissant entrer toutes les possibilités de rencontre et de belles choses.


J'aime beaucoup cette phrase, mais elle sonne comme une promesse plus que comme une réalité: je ne connais aucune certitude. Je reconnais que j'avance un peu sans trop y réfléchir, parce qu'on m'a dit que je pouvais, en faisant confiance à d'autres qui ont une image de moi positive. Je ne connais pas mes capacités, je ne sais pas où se trouvent les limites (sinon les limites qu'on m'a gentiment inculquées): alors je place ma confiance en d'autres, en attendant d'avoir suffisamment confiance en moi pour pouvoir marcher seule la tête haute.



Plaidoyer pour des petites filles qui renaissent.


Tu manies les mots avec un grand art!!!


Quel va être ton sujet d'étude? (je crois que tu parlais sur ton fil d'une maîtrise en... en quoi?
Je prépare pour ma part un diplôme de niveau III (bac + 2), et ça me va bien!!!
 
Karo
10 Aout 2018, 1:44
Merci Sylvie :fsb2_wink:
 
Karo
10 Aout 2018, 1:24
Quelques nouvelles en vrac: ça va plutôt bien!

Alcool: je ne suis pas encore complètement dans les clous, mais ce n'est pas dramatique.
Je bois tous les jours, mais la plupart du temps je me contente d'une bière. Je connais encore quelques dérapages, qui sont toutefois une partie de rigolade comparé à avant.
Je prends 20 mg de baclo.

J'avance sur mes projets. j'ai postulé dans des écoles de développement web, je suis admise partout!
Je vais faire une formation en alternance (contrat de professionnalisation), sous réserve d'avoir un patron ... mais j'en aurai un!
Je déménagerai début octobre, direction Marseille!

Ça va bien, sauf quand ça ne va pas (!).
Ça va la plupart du temps, et quand ça ne va pas, c'est incomparablement moins pire qu'avant

Avoir des projets, être entourée, être soutenue...en plus de régler certains différends: j'ai exclu mes parents de ma vie (je le leur ai dit!
ils sont encore présents tout le temps (dans mon esprit, ce qu'ils m'ont dit, ce qu'ils m'ont fait...), mais j'arriverai à me débarrasser de ce fardeau!).

Si l'on m'avait dit il y a un an que j'en serais là, que j'aurais ces pensées positives, que j'aurais été capable de mettre en place des actions pour évoluer... je ne l'aurais pas cru, et j'avais de bonnes raisons de ne pas le croire.

Accrochez-vous!
 
Karo
10 Aout 2018, 1:00
Tu as pris la bonne décision!
C'est bien ce que tu fais!
Bravo !
 
Karo
09 Juillet 2018, 16:11
Profite pur la lune de miel, c'est très bien!
 
Karo
08 Juillet 2018, 13:27
Je suis contente de lire cela Théo.
Je me permets de faire une remarque (en toute amitié): il faut arrêter de "jouer" avec les médocs et les posologies: je serais toi (je ne le suis pas bien sûr) je resterais désormais sur le baclo, et rien d'autre! C'est manifestement ce qui te fait le plus de bien (mais c'es peut-être ce que tu déjà décidé).

Les problèmes de fric sont réglés, l'alcool est sous contrôle avec le baclo, ... j'y vois de bonnes perspectives!

moi aussi je ne prends que du baclo. j'avais bien tenter un AD, mais 2 semaines m'avaient suffit pour décider que ce n'était pas une bonne idée. Je supporte assez mal les benzo (ils me dépriment).
Je prends en compte que je n'ai jamais été dépendante des médicaments (à l'inverse de toi).

Je te renvoie vers ces deux vidéos fort instructives: il s'agit d'une psychiatre qui s'intéresse au hp (ils ne sont pas légion), et qui donne de précieuses informations concernant les dx psy, et l'usage des médicaments chez les individus hp.

Quand c'est la psychiatrie qui révèle le haut potentiel
Hypersensibilité émotionnelle et hp, risques psychologiques...

J'ajoute que je comprends bien ton soulagement à être reconnu comme un vrai "malade".
15 ans en arrière, j'ai été diagnostiquée borderline (un joli dx qui convient à pleins de personnes). Quel soulagement! Enfin, j'étais quelque chose!
(En fait, je ne suis pas borderline, mais c'est une autre histoire)
 
Karo
08 Juillet 2018, 12:39
Merci pour vos interventions...
OMG, elles sont de haut niveau, et elles m'ont laissée un peu scotchée pendant 24 heures.
Çà va!

Calista a bien décrit la situation: dualité à son paroxysme (je parle de dissonance cognitive).
Je n'ai pas grand chose à ajouter: il faut passer ses moments de crise! Calista est présente (je ne suis pas seule).
Je reprends le fil des mon parcours et de mes projets.

Rose, je ne sais pas répondre à ta question (pas encore devrais-je dire). Tu as compris le rôle de la bienveillance bien avant moi. Et tu sembles réussir à te l'appliquer. C'est bien ce sur quoi je travaille actuellement.

Yann, tu as raison, c'est véritablement de la rééducation dont il s'agit. Je vais mieux depuis hier, je n'ai plus soif (CQFD). le baclo n'y peut rien faire! (j'en prends 30 mg, et c'est bien. Effet anxiolytique pour moi).

Théo, je pense que la reprise du baclo pour toi est une bonne idée. Je suis navrée de lire ta reprise de poids, tes douleurs au foie... et le reste. Il est difficile de trouver le juste équilibre, je le sais bien. Tu es souvent prostré, sous une chape de plomb. Et c'est bien lourd.
Il est possible de se sortir de ça!
 
Karo
06 Juillet 2018, 14:43
Ca ne marche pas!
Retour de l'alcool en plein!
Réflexion aboutie sur ma vie et mes capacités... rien à attendre, rien à espérer.
La sortie de l'alcool est impossible.
Et elle n'a pas de sens. A moins d'y voire un avenir.
La boucle est bouclée pour moi.
Je vous souhaite de faire mieux.
 
Karo
28 Juin 2018, 22:48
Citation (Princesse_Leia)
Le jour où je serai indifférent, je rendrai visite aux personnes les plus importantes pour moi

Mais ne l'es-tu pas indifférent ?
On t'attend avec impatience :fsb2_yes:



Yes, avec impatience!
 
Karo
28 Juin 2018, 22:47
Ma vie a pris une autre tournure et une autre teinte.
Rien n'est fait encore, mais les choses semblent désormais davantage possibles.

Je travaille sur le m^me projet de me former en développement web.
J'ai rencontré deux écoles, une autre à venir à la fin du mois prochain.
Je continue de m'auto-former en e-learning.
Et cerise sur le gâteau... je fais un peu de dactylo, parce qu'apparemment savoir travailler sur un pc sans regarder son clavier est important...!! lol!

Je ne suis presque plus angoissée au lever, mon humeur est moins abyssale, mes angoisses existentielles me pourrissent un peu moins la vie.
Bref, je vais beaucoup mieux, voire infiniment mieux.

Ma vie aujourd'hui n'a plus grand chose à voir avec ce qu'elle était quand j'ai débarqué sur le forum.
Je ne sais pas comment décrire cela.

Je ne me couche pas beaucoup plus tôt, je ne suis pas physiquement beaucoup plus active, mais je fonctionne mieux intellectuellement, et surtout émotionnellement.
Je ne comprends pas encore en profondeur tous ces changements. De nombreuses questions demeurent. L'accomplissement n'est pas atteint.
Mais je suis plus sereine que je ne l'ai jamais été.


Je bois toujours, parfois trop! Je prends 30 mg de baclo.
Et je l'accepte (j'accepte que je boive toujours, j'accepte que je ne suis plus capable de prendre de hautes doses de baclo).
Je m'arrange avec moi-même (autant que possible).


Je crois aujourd'hui que c'est possible (pour tous!)
 
Karo
17 Juin 2018, 0:32
cette expérience unique qui nous a rendu plus intelligent finalement.
Parce que je vous ai lu et que nous avons partagé ensemble.


C'est très joliment dit, et cela reflète complètement mes pensées.

Merci Princesse



jmv, je plussoie Pascal: c'est bien le baclo qui altère tes fonctions cognitives (la concentration, mais aussi la mémoire,l'attention et la vitesse de traitement).
Tu les retrouveras en diminuant la dose.
Si cela devient trop handicapant, il faudra songer à baisser plus vite.
 
Karo
16 Juin 2018, 20:34
Yes!!!

J'adore
 
Karo
16 Juin 2018, 18:55
:fsb2_godgrace:
 
Karo
16 Juin 2018, 17:25
L'alcool ne rend pas intelligent...! :fsb2_godgrace:
 
Karo
16 Juin 2018, 2:42
Ça y est! J'ai trouvé! J'ai compris! Enfin!

Je prends 60 mg de baclo / jour

Je n'ai pas de craving (je n'en ai plus depuis longtemps)

Je picole toujours, le soir uniquement.

Je n'ai pas de craving!

J'ai seulement des émotions assez ingérables.

Le baclo que je prends actuellement me permet de calmer ces émotions.

60 mg sont un peu trop!

Je ne vais pas soudainement m'arrêter de boire.

Je le sais désormais.

Je continue de prendre du baclo

Et j'arrêterai de boire un jour (bientôt peut-être)
 
Karo
16 Juin 2018, 0:15
Joli!
 
Karo
14 Juin 2018, 17:53
Très chouette ce sentiment de retour à la vie!

Bisous
 
Karo
12 Juin 2018, 21:37
Je ne peux pas parler du gel des émotions à proprement parlé.
Ce que je constate en tout cas, c'est que lorsque j'entre dans une phase bien déprimée (qui s'accompagne de crise de larmes), reprendre un peu de baclofène remet les choses en place. J'ai fait ce constat à 2 reprises.
Peut-être est-ce l'effet anxiolytique de la molécule (?)
 
Karo
12 Juin 2018, 15:50
Je ne peux pas commenter le commentaire de Sylvie...
Mais si quand même:

Essaye de prendre tout ça à 3h00!

Ça peut tout changer!

Quant à ton impression parfois de ne pas avoir envie de t'en sortir, je la comprends trop bien!
Mais elle est erronée, et tu t'en apercevras lorsque tu t'en seras sorti
C'est une façon d'encore te descendre trois pieds sous terre.
J'ai eu beaucoup pratiqué cette méthode, et je la pratique encore. C'est d'elle dont il faut se débarrasser.
Mais chaque chose en son temps!
 
Karo
09 Juin 2018, 1:25
Loulou

La difficulté est de trouver à fonctionner en dehors de valeurs, en dehors d'un cadre que l'on connais.
Bien sûr qu'à 40 ans il est temps de se détacher des valeurs et des normes inculquées dès l'enfance.
Mais je ne connais pas le mode d'emploi pour cela.
 
Karo
08 Juin 2018, 23:18
C'est compliqué ce que j'ai écrit?

Je vais reformuler!

Je n'arrive pas à me lancer dans un apprentissage (formation) parce que quoi que j'arrive à faire, je serai toujours en-dessous des autres (à la bourre).
Lorsque je commence un truc (par exemple un site web), avant même d'avoir commencé, je m'aperçois que je suis sure de ne pas y arriver assez bien.

On m'a inculqué des valeurs, je fonctionne depuis toujours selon celles-ci.
Mais il est évident qu'elles m'empêchent carrément d'avancer.
Pourtant, sans ces valeurs, je ne suis plus rien (c'est du moins ce que je ressens)

Alors bien sûr, il serait sage d'abandonner ces valeurs.
Mais comment fait-on cela?
Et je les remplace par quoi?
Et comment?

Et je serai toujours complètement à la bourre par rapport à mes semblables, quoi que je fasse... non? (c'est grave déprimant!).


Je t'entends Martha à propos de la "self-confidence". Mais je ne sais pas comment changer cela durablement (c'est-à-dire pour plus d'une demi journée).

En fait, je me demande juste si je suis capable de réaliser mon projet (formation, déménagement).
 
Karo
08 Juin 2018, 21:12
Je souhaite partager ici une réflexion.
Celle-ci m'est venue en écoutant un lien trouvé sur le fil des HP
Cessez d'être gentil, soyez vrais!
(Calista fait énormément de recherches, elle en a partagé un certain nombre sur le forum, que je n'ai pas nécessairement explorées en temps).
Je suis toujours en pleine recherche, de moi, de ce que je suis, de comment vivre, de comment supporter cette vie maintenant que je ne suis plus complètement invisible... etc
Ce forum a marqué le début d'une certaine mutation chez moi, et je peux vous assurer que je réfléchis beaucoup beaucoup... beaucoup!
Je ne connais pas toutes les réponses (celles qui s'adapteraient à moi).
Je suis très soutenue (après toutes ces années à porter une cape d'invisibilité).
Mais certaines choses sont au point mort. Je ne peux pas avancer!

Il est évident qu'avant même de commencer à faire quelque chose, je constate d'emblée que quand bien même je mènerais cette tâche à son terme, le fossé qui me sépare de la "normalité" ne sera pas comblé, et qu'il est de toute façon impossible à combler.
Il faudrait donc que j'agisse UNIQUEMENT en gardant un oeil sur ce que j'accomplis en fonction de ce que j'ai accompli au préalable (sans jamais me préoccuper de qui je suis ou d'où je suis par rapport au reste de mes congénères).
Le problème, c'est que je ne valorise pas mes progrès, que je ne vois que le fossé.
Mais cesser de considérer ce fossé signifierait que j'abandonne toutes mes valeurs, et faire cela signifierait que je me suis totalement trompée toutes ces années, que toutes mes valeurs sont erronées, qu'elles ne valent rien!
Quand bien même je déciderais de renoncer à tout ce cirque, je ne sais pas comment on fait pour renoncer, ce que ça donnerait en pratique.
Le peu que j'ai fait génère des angoisses monumentales. Très souvent, je me sens une imposture dans ma propre vie, je n'arrive pas à connecter avec ce qui fait mon quotidien.
Alors je me suis forgée un projet basé sur mes valeurs (bien sûr!). Un projet irréaliste(???), parce que ces valeurs ne peuvent pas s'appliquer à moi (elles sont bien plus grandes que moi).
Si j'abandonne ces valeurs, que restera-t-il de moi? Je suis attachée à un ensemble de valeurs qui ne m'aident pas.
Mais sans ces valeurs, je ne suis pas.
Bref, je suis en cage... depuis toujours.

Pendant très longtemps, j'ai fait les choses pour plaire à mes parents d'abord, à d'autres autorités ensuite. J'ai pleinement intégré ce qu'on m'avait inculqué, qui ne m'a pas donné la chance d'une quelconque différence, d'un quelconque pas de côté. Il n'existe qu'une façon de procéder, qu'une façon qui soit acceptable (m'a-t-on enseigné).
Et cette façon, je ne suis pas en capacité de l'appliquer. Je suis donc incapable, nulle, mal-aimable, mauvaise... etc.
Je construis des phrases, je développe des idées, mais je tourne en rond, comme un poisson dans son bocal. Et comme un poisson dans son bocal, je vois ce qu'il y a en dehors des limites de ce bocal parce que les parois sont transparentes, mais les parois sont en verres: je ne peux pas les traverser.
Je me suis fait des films à imaginer que j'avancerai dans ce carcan. Ce n'est pas possible. Et je n'ai pas la solution.
J'ai ressenti aujourd'hui à quel point j'étais bloquée, voire paralysée.
J'ai ressenti l'inutilité de ma démarche de formation...
(Je ressens les choses plus que je ne les comprends intellectuellement _de façon générale, pas seulement pour moi).

A vos claviers (s'il-vous-plait)... (des éléments nouveaux _ou pas d'ailleurs_ pour alimenter mon moulin seraient les bienvenus) !!!
 
Karo
08 Juin 2018, 15:12
Quand je disais hier que j'avais recherché une certaine forme de défonce avec le baclo, je comprends qu'il ne s'agissait en réalité que de mettre les pensées en pause, avec la sensation bienfaisante d'être un instant plus en paix avec moi-même. Car effectivement, à ce moment-là, je ne ressens plus cette recherche un peu désespérée de me distancier de mon mental, ce combat interne et oppressant pour d'une part ne plus ressentir ce qui s'impose à moi, et d'autre part me débarrasser de toutes ces pensées sur lesquelles je n'ai pas de prises.
Je ressens très fortement que je devrais maîtriser ce flot de paroles internes, je devrais être en capacité d'avoir le contrôle de ce qui me pourrit certainement une grande partie de mes journées, de mes semaines, des années qui ont passé.
Et pourtant, j'échoue lamentablement dans cet exercice.
Je ne peux pas me cacher derrière une pseudo ignorance des faits, une pseudo ignorance de certaines capacités qui sont miennes (parait-il).
Pas plus que je serais ignorante des démarches à accomplir pour me libérer un peu de ce fardeau.
Et je perpétue cependant le même fonctionnement, encore et toujours. L'appel du vide ou des profondeurs est irrésistible. Je n'ai pas compris sans doute, alors que l'on m'a pourtant expliqué en long en large et en travers.
Je peux au moins dire que le baclo me laisse une fenêtre pour respirer, mais une fenêtre qui ne s'ouvre pas.
 
Karo
07 Juin 2018, 20:15
Je vais te décevoir Alexandre...
Ma période de titration est terminée, ou n'existera pas.
En effet, ce n'est pas vraiment comme si je reprenais tout du début,
Je connais les effets (indésirables) du baclo sur moi,
Je ne suis plus dans une démarche de défonce (je l'ai été!),
Sylvie a raison (je dois me motiver _pour autre chose que l'alcool ou le baclo). Ce n'est pas juste une question de motivation en réalité.
Je le sais, je le comprends désormais.

Je ne monterai pas le baclo comme j'ai pu le faire.
Je suis à 60 mg. Éventuellement, je monterai encore de 10 ou 20 mg. Mais guère plus.
(Je n'en rien en réalité, c'est à voir au jour le jour)

Le baclo agit sur le craving... et c'est tout!
 
Karo
07 Juin 2018, 2:09
A défaut de coup de pied au cul, je suis allée bosser un peu chez une copine (création de site web).
Après un repas dans la bonne humeur, j'ai avancé un peu avec son aide.
La journée se termine bien.

Et ça me fait du bien!
 
Karo
06 Juin 2018, 19:45
Super Sylvie!
C'est plus diversifié que l'an passé! :fsb2_wink:
 
Karo
06 Juin 2018, 1:57
un coup de pied au cul pour te motiver


Mouais... !!

Tu m'auras décrocher un sourire.


Rose

Je ne vais pas répondre à tout maintenant. (Demain sans doute pas non pas plus, parce qu'il m'est impossible de savoir à l'avance dans quel état d'esprit je me trouverai dans le futur).
Juste pour te dire que je n'ai plus de jardin. J'avais démissionné en fin de saison l'année dernière parce que j'étais convaincue que je déménagerais avant ou pendant l'été 2018. ... J'en suis moins sure maintenant.
(Et aussi un problème d'incompatibilité d'humeur avec ma co-jardinière).
Alors j'ai deux pieds de tomates cerises en pot devant chez moi, et de la coriandre que j'ai semée dans une jardinière, vu que j'habite au RDC. Et ce sera assez pour cette année.

La difficulté majeure est de maintenir un état d'esprit "assez" stable ... et en ce moment, ce n'est pas simple.

Tu as raison sur toute la ligne...
 
Karo
05 Juin 2018, 22:01
Il me faut reprendre le B-A-BA:

- Le baclo n'empêche pas de boire
- Je n'ai pas vraiment de craving (c'est réactionnaire chez moi, psy ou ce que vous voulez... ennui, insatisfaction, mécontentement, pensées en boucles... etc le choix est vaste! Quoique pas tant en fait)
- Comme j'avais tendance à ouvrir une bière en début d'après-midi, je prends du baclo à 11h00 et à 13hOO (30 mg à chaque fois).
Je trouve que c'est assez futé!
- Ben c'est pas grave! Je picole à 18h00, et voilà! Le tour est joué!
Après une demi journée à comater en raison d'EI dont je me passerais bien, il faut bien une bière (plus en fait) pour se relaxer!
(J'ai laissé tomber le rouge hein! Je suis passée à la bière)

Je croyais qu'en éliminant les premières conso, ça se tasserait cette histoire... (le forum me manquait, il ma fallait une excuse pour écrire à nouveau _c'est de l'humour!).

Alors finalement, si on élimine les premiers verres, les autres ne s'évanouissent pas, c'est bien ça?

Je fais quoi maintenant? Je décale les prises, je laisse tout pareil et j'en ajoute une troisième à 15h00?

Je ne suis pas très sure d'être retombée dans l'alcool, mais plutôt dans l’auto-dépréciation et le négativisme qui me caractérisaient à mon arrivée sur le forum.

Le pire, c'est que je sais pléthore de trucs maintenant...
Mais aucune application de ce savoir n'en découle qui puisse me maintenir sur la voie de la montée vers la lumière.

Bah!
 
Karo
03 Juin 2018, 19:42
50 mg.
Pas de changement!

Mais ça ressemble à une histoire que je connais très bien.

Premiers effets "désagréables" (ça aussi c'est bien connu).

Affaire à suivre...
 
Karo
01 Juin 2018, 0:01
Ta situation (avec l'alcool) est inconfortable. Mais ne lâche rien.
Tu finiras par y arriver.

Je ne suis pas conseillère en répartition, mais je me souviens que mon craving était parti lorsque j'avais calé mes prises plus tôt!
Je dis cela par rapport à tes pensées au réveil (d'autant que tu mentionnes que tu peux te réveiller pour prendre le baclo).
Bonne idée que d'en prendre à 3h00 (peut-être!?)
 
Karo
31 Mai 2018, 23:48
Tiens nous au courant.

Courage
 
Karo
31 Mai 2018, 10:48
Merci à tous pour vos mots
 
Karo
29 Mai 2018, 22:59
Merci Alexandre...

La progression n'est pas linéaire.
J'ai un déficit de self-estime abyssale, mortifère, auquel je ne résiste pas à tous les coups.
Quand il prend les rênes ... cela donne ce que tu as pu lire au-dessus.
Une semaine de néant, beaucoup d'alcool, un retrait du monde social, ...
Je ne sais plus quelle image de moi est la plus réaliste: celle que j'essaie de construire, basée sur les choses énoncées au début de mon post, ou bien celles qui viennent après, qu'on m'a transmises dans ma jeunesse. La force du mal prend le dessus, me laissant impuissante.
Je n'ai pas réussi à ce jour à m'opposer à ce phénomène (Laurent parlerait de messages contraignants, Calista de tyran intérieur... deux façons de nommer la même chose!).
Je prends conscience progressivement de ce grand écart. Je ne sais pas encore ni le prévenir, ni l'affronter.

Ben Y a encore du pain sur la planche!

Ça va mieux, je suis de nouveau sur les rails.
J'ignore pour combien de temps , mais peu importe: je recommencerai!
 
Karo
29 Mai 2018, 22:28
Courage
 
Karo
29 Mai 2018, 17:22
Les vents se sont calmés!
C'est plus calme...
C'est donc reparti pour un tour
 
Karo
29 Mai 2018, 0:43
Discours ambivalent de ma part?
Ça aussi on me l'a déjà dit!

Désolée Martha, je ne souhaite pas être désagréable...
Je pense que je ne mérite pas, que je ne suis pas capable, que j'ai dessiné un projet au-delà de mes capacités...

Mais je tourne en boucles là!
Non seulement ça ne sert à rien, mais en plus c'est soûlant! (même moi ça me saoule, c'est dire...!)
 
Karo
29 Mai 2018, 0:20
Le mérite n'a pas sa place dans cette histoire

Je ne suis pas faite pour un projet ambitieux, je ne suis pas faite pour un projet tout court...
 
Karo
28 Mai 2018, 22:35
Mon projet est très ambitieux? Ah!!!!
Tu n'es pas la première à me le dire.
Il est probablement TROP ambitieux.
Une envie sortie de nulle part, une lubie... Une erreur!

Je n'ai rien à perdre à poursuivre un projet voué à l'échec? Un échec est un échec! C'est toujours douloureux.
Je n'en veux plus!

Il ne me semble pas avoir accompli quoique ce soit de notable seule.
 
Karo
28 Mai 2018, 21:53
En fait, je crois que je me suis condamnée toute seule. Je n'ai pas pris la mesure du retard que j'avais par rapport au reste de la population active (je n'ai guère travaillé dans ma vie). Et j'ai pensé que je pourrais intégrer le monde du travail (relativement) facilement, que la force de volonté suffirait à...
Bah!
On m'avait dit de ne rien faire d'autre que de l'occupationnel! Je me suis dressée contre cette idée!
Ils avaient raison tous ces gens incompétents (?)
 
Karo
28 Mai 2018, 21:17
La complainte de l'alcoolique HP

Depuis un an et demi, j'ai beaucoup écrit sur ce forum (ma vie essentiellement, peu de support aux autres bien que quelques-uns _notables)
Je venais de quasiment nulle part. Sortie du néant (il doit bien exister une déesse grecque faite sur ce moule).
J'ai commencé à m'exprimer, à parler de moi (ce qui était totalement nouveau pour moi). J'ai eu des retours (beaucoup même).
Cela m'a permis d'évoluer, de modifier la vision qu j'avais de moi. (j'ai toujours écrit des trucs pensés profondément, je n'ai jamais joué avec les faits, je suis désespérément entière _ce qui peut être une qualité, mais qui ne laisse pas de place à la demi-mesure).
J'ai découvert plein de choses (sur moi). Que j'avais des trucs à dire, que je ressentais des choses, que je n'étais pas satisfaite, ... j'ai appris que j'avais des capacités intellectuelles au-dessus de la moyennes, que je comprenais et ressentais le monde autour de moi...
Alors je me suis mise à rêver à une autre vie, une vie qui ferait place à une activité pro (je ne sais pas à ce jour ce qu'il reste de mon handicap cérébral , je suis prête à admettre qu'il n'en reste rien, que ce n'est qu'un prétexte pour ne rien faire).
J'ai construit un projet pro (en développement web), j'ai commencé à suivre un cours en ligne pour m'assurer que ça me plaisait et pour acquérir quelques notions avant d'entrer en formation.
J'ai suivi le mode d'emploi, tout comme il faut: je vois ma conseillère Cap Emploi de façon régulière, j'ai cherché les formations adéquates,... je me suis motivée, j'ai tenté de maintenir le cap...
Mais je n'ai rien sur quoi m'appuyer, pas UN exemple de réussite dans ma vie, rien qui puisse m'indiquer ou me rassurer que je peux y arriver.
J'ai l'impression que je cours après une chimère.
Et je n'y arrive plus. Je ne fais plus rien. Je bois à nouveau.
Je ne suis pas formatée pour réussir! Je me condamne à vivre dans l'échec.
C'est mon fait, ma responsabilité.
Je laisse tomber tous les rêves, j'arrête les efforts dans le vent.

J'ai des crises de larmes à tout moment, je ne parviens pas à me lever de ma chaise, je ne supporte pas d'être en présence d'autres personnes.

(j'écris tout cela pour moi essentiellement, je suis bien consciente que cela ne concerne pas le baclo, mais je n'arrive pas à écrire dans un cahier, alors désolée pour le dérangement, j'ai bien peu de limites).
 
Karo
28 Mai 2018, 19:20
Il me prescrit 100 mg.
Je suis à 30
 
Karo
28 Mai 2018, 18:07
Sylvie

J'ai bien fait de ne rien dire à mon MG (en fait je suis tellement lente à réagir que je n'en ai pas eu le temps).
Maintenant, s'il faut que j'aille au-delà de 100 mg, ça va être de nouveau la panique dans mon esprit. Mais ça m'occupe finalement! ( pas de raison de se plaindre)...

C'est risible!
 
Karo
28 Mai 2018, 17:57
Merci Princesse!
Je peux me vanter d'avoir un admirateur!

OMG!

30 mg vers 14h00...
Ca (depuis que j'ai changé d'ordinateur, j'ai perdu la cédille sur le 'c' majuscule! ...
... ou rien...!

Je crois que je vais m'offrir un + 20 mg demain!
 
Karo
28 Mai 2018, 17:46
Faire des stats requière un certain niveau de connaissance et un certain niveau d'intelligence (c'est quelques années d'études pour obtenir le titre).
Mais cela reste tout de même infiniment plus simple que de comprendre ses semblables, de se remettre en question, de parler vrai et simple.
Quelqu'un t'a-t-il demandé de produire des stats au profit du forum? Ou bien est-ce ton infinie bonté qui te pousse à mettre ton savoir au service de ce lien/lieu d'entraide?

Ce n'est pas simple de trouver sa place dans la vie, ce n'est pas simple d'avoir et de garder de soi une image positive (n'est-ce pas?).

Il ne faut que cela se fasse au détriment de la considération pour autrui !
(Soit tu as un soucis avec l'alcool, tu veux t'en sortir, et tu nous demande un peu de soutien _tu l'auras sans doute_, soit tu traces ta route garçon!)

Bien cordialement
 
Karo
25 Mai 2018, 23:25
Bonsoir

Je rejoints le club des "baclés" dès demain.

Rien de dramatique, mais des conso régulières, ou plus exactement, régulièrement croissantes.

Le baclo génère chez moi des EI, même à faible dose, de l'ordre d'une impossibilité à fonctionner correctement, impactant de ce fait ma confiance en moi.

Donc, j'espère que je ne vais pas avoir à monter beaucoup, j'espère ne pas avoir trop d'EI... et puis In Allah!
 
Karo
04 Mai 2018, 22:44
Oups, oublié la photo!
Fichier joint
Télécharger
Fichier téléchargé 12 fois (côte sauvage baclo.JPG ; 46.09 KO)
côte sauvage baclo


Pensées vers toi Lee


C'est toi JM qui a peint ce tableau?
Me permets-tu de l'imprimer?
 
Karo
25 Avril 2018, 8:49
Merci pour ce témoignage, et bravo à toi!

Tu soulèves ici des aspects tout à fait essentiels à la guérison.
 
Karo
24 Avril 2018, 14:39
Euh....! Stabiliser?

Je n'ai pas suivi le protocole.
Je crois me souvenir que j'étais restée à ma dose seuil 10 ou 15 jours.
J'ai ensuite débuter une descente raisonnable (moins 10 tous les 10 jours), mais très rapidement, j'ai oublié mes prises, et d'autres facteurs encore.
Je n'ai plus mes tableaux, je ne peux pas te dire précisément. Il me semble avoir baisser de plus de 100 mg en ... 1 mois 1/2!?

J'ai eu une rechute, j'ai remonté (pas beaucoup), je n'ai encore pas pu tenir la dose. Alors j'ai baissé!

Dans le même temps, j'ai repris quelques activités de bénévolat, j'ai élargi mon cercle d'amis... Et j'ai pris conscience de l'effet qu'avait le baclo sur moi. Je me sentais un peu décérébrée!

J'ai fait les choses comme je le sentais davantage que comme le dit la notice, mais le baclo est un traitement à la carte, et le résultat est là!
 
Karo
24 Avril 2018, 12:25
Tu sais lily, depuis que j'ai arr^ter le baclo, je me sens beaucoup mieux, et je n'ai pas davantage envie de boire.
Je pense que c'est dû à l'association bienfaisante d'une reprise d'activité et d'un sentiment de mieux être.
Tu es tout à fait dans ce schéma.
Ce qui me pousse à penser que la descente ne sera pas un soucis pour toi.
 
Karo
19 Avril 2018, 13:29
Même ça, je n'aurai pas réussi à le faire...guérir.


Je n'avais pas vu ce commentaire
Il en dit long sur ton état d'esprit
Je ne cautionne pas une seule seconde
Il ne s'agit pas d'une réponse en oui ou non
La théorie du tout ou rien ne s'applique pas dans une vie
Tu as appris beaucoup, tu as creusé très loin pour sonder les profondeurs

Et ce n'est ni pas du temps de perdu ni des efforts dans le vent
Tu es en train de dire que tu as brassé de l'air tout ce temps

Je ne présume pas de ce que je ferai moi-même dans quelques temps
Je ne présume pas que je ne retomberai pas dans mes travers avec l'alcool

C'est une saloperie!

Tu vas réagir dès maintenant!
Et ne pas laisser tes pensées pourries décider pour toi!
 
Karo
19 Avril 2018, 10:41
C'est ch**t!
C'est triste!

Je suis de plus en plus convaincue qu'il y a quelque chose à mettre en place dans nos vies pour ne pas rechuter.
Les histoires que j'ai pu lire jusqu'à maintenant font très souvent état d'une rechute.
Au-delà de l'aspect neurobiologique, il existe bel et bien un facteur psy.

Tu as raison de faire abstinence, se mettront en place de nouveaux réflexes qui te permettront de te détacher de ce poison.

ab imo pectore (comme dirait Théo)
 
Karo
18 Avril 2018, 23:41
Tout le monde ne ressent pas cette incertitude inhérente à la vie elle-même, te rends-tu compte de cela?
C'est une qualité...

... qui te rend la vie infernale
 
Karo
18 Avril 2018, 23:37


La notice de la confiance ?

Juste un instant, un regard, une complicité textuelle... rien d'autre Karo.

La vie, elle est basée sur des instants fugaces. Rien à dire d'autre.... C'est l'incertitude à chaque pas.

"On meurt de hasards" (Brel).


Tu es un grand rêveur!
La complicité fugace... elle est fugace justement...

Les autres ne se heurtent pas à chaque pas sur une sorte de questionnement qui les maintient là où ils sont.
Ils avancent...

Je parle de "self-confidence"... joli concept!
 
Karo
18 Avril 2018, 23:24
Je viens d'avoir une pensée géniale (si si!)

Tu m'as envoyé des graines pour mon jardin.
Or, de jardin je n'ai plus (j'ai rendu, je suis partie, une page se tourne)

Mais!
Je réside toujours au même endroit, et certaines gens que j'apprécie resteront après mon départ.
J'ai décidé de m'occuper de cet endroit: de faire pousser des trucs ici, et de remettre des fleurs (c'est une chouette maison, avec un très bel alentour).
Je ne sais pas quand je vais partir, mais j'en profiterai un peu quand même...

Je vais peut-être même en mettre dans le jardin de mon voisin!
 
Karo
18 Avril 2018, 22:54
KARO,

juste un conseil d'amie

"fais toi confiance"

tu le mérites

je reviendrai te voir





En tout cas, oui, faites vous confiance !


Il y a sans doute derrière ces mots une notion que je ne palpe pas!
Je l'ai peut-être effleurée, déjà
Mais elle est volage la garce!

Vous ne dites pas comment on fait cela. Se faire confiance...
Y a -t-il une notice?
 
Karo
18 Avril 2018, 1:10
Je sais!
Cela viendra
:fsb2_wink:
 
Karo
18 Avril 2018, 1:03
C'est possible, mais accorde-moi le privilège de te mettre sur un piédestal
Ça me fait du bien!

Et puis tu ne te donnes pas beaucoup de valeur au final,
alors que je ne doute pas que tu es un type formidable.
 
Karo
18 Avril 2018, 0:36
M**de Théo, tu es trop savant pour moi!
Je t'assures qu'on ne joue pas dans la même cour.
Je me sens totalement ignare par rapport à toi!

J'adore te lire, écouter ta musique... reste toi-même!

3ises
 
Karo
17 Avril 2018, 23:36
La lucidité Martha a deux visages!
Elle est la source de dissonances parfois intolérables.
Autant qu'elle est notre don!
 




forum baclofene