Résultats de la recherche (1210 résultats)

Lointain
27 Juillet 2021, 18:11
Coucou Saimon,

Bienvenue à toi sur le Forum.

Yann.
 
Lointain
25 Juillet 2021, 9:51
Coucou Pitch,

Pour te répondre, mon pseudo "Lointain" signifies 2 choses :

1) . L'alcool m'a grandement, voire totalement, éloigné de ce que j'aurai pu être, et devenir : je suis donc "Lointain" envers moi-même.
2) . L'alcool m'a fait gâcher, rater, négliger, bien des rencontres et des relations : j'ai donc été "Lointain" avec beaucoup de personnes que j'appréciais, ou que j'aimais.

Sinon, je ne suis pas "modo" et je ne l'ai jamais été.
C'est Sylvie qui assume actuellement cette tâche difficile et ingrate.

Je comprends bien que le baclo te shoote. Ca été pareil pour moi lorsque je suis monté jusqu'à 260 mg/j.
Je me souviens bien de mon état de fatigue d'alors...

La fatigue que l'on accumule abîme en effet le "moral".

Je connais ça aussi désormais, bien que ma fatigue actuelle ne soit plus causée par le Baclo vu que je ne prends plus que 60 à 80 mmg/j.

J'ai subi aussi un autre E.I très dur, atroce en fait.


C'est super en revanche que tu parviennes à ne plus prendre d'anxiolytiques.
Quel médoc prends tu encore à 0,5/j ?

De mon côté, je prends 6 ou 8 mg de Valium par jour.


Aussi, je voulais dire que je comprends que tes propres douleurs physiques puissent t'affecter moralement.

Car je subi aussi des douleurs physiques tandis que mon état de santé général est mauvais.
Et ça joue énormément sur mon moral.

Mes propres douleurs neurologiques ne sont pas d'origine "psy" : elles proviennent de 2 maladies physiques dûment diagnostiquées par un médecin, un neurologue, et un médecin interniste, et des examens médicaux.

Bon courage pour ta journée. :fsb2_bis1

Yann.
 
Lointain
25 Juillet 2021, 9:26
Coucou Florence,

Pas de souci bien sûr.
J'ai bien compris ton explication :fsb2_yeah:

Je suis bien d'accord avec toi, bien que cela peut être difficile de se dégager du regard des autres, même quand ils sont absents.
Comme c'est le Fil de Nicolas, je ne vais pas écrire une (trop) longue réponse. :fsb2_godgrace: .

Bises.

Yann.
 
Lointain
24 Juillet 2021, 17:09
Merci Kor.

Je viens de finir sa tombe dans le jardin.

Bonne soirée.

Bises.

Yann.
 
Lointain
24 Juillet 2021, 12:57
Coucou Kor,

Ca y est.

"Diabolo", l'un des chats de ma mère, qui était devenu comme mon chat aussi, est parti ce matin.
On a été au véto.

Bises.

Yann.
 
Lointain
23 Juillet 2021, 0:04
Pitch,

Si tu ne peux pas parler ce soir, reviens quand tu le sentiras.

Néanmoins, pour subir des douleurs physiques d'ordre neurologique, je comprends que tes propres douleurs physiques t'affectent beaucoup.

Bon courage surtout pour ta nuit.

A bientôt.

Yann.
 
Lointain
22 Juillet 2021, 22:59
Coucou Pitch,

Je rejoins Kor...que t'arrive-t-il ?...

Yann.
 
Lointain
22 Juillet 2021, 22:45
Nicolas, peut-on reprocher à quelqu'un qui est malade d'être faible ?
À mon avis, et je ne suis pas la seule à penser ça, NON !

Et pour reprendre ton expression, peut-on reprocher à quelqu'un d'être sale alors qu'on lui a volé tout moyen de se laver ? NON PLUS !
C'est l'alcool le voleur à incriminer, PAS TOI !


Coucou Florence,

Cela fait bien et trop longtemps que je n'ai rien échangé avec toi, sur le Forum ou ailleurs.

Je viens de lire ton message en découvrant le Fil de Nicolas.

Par expérience, hélas, on reproche bien, franchement, ou en silence (hypocritement), ou de plein d'autres manières, à bien des personnes d'être "malades" : c'est le quotidien, ou presque, de la plupart des personnes touchées par des formes graves de dépression, par exemple.

C'est peut-être injuste, mais c'est ainsi.

Bises.

Aussi, coucou Nicolas. :fsb2_yes: .

Au sujet de la sorte "d'obligation" de boire qui te posait question, pour ma part, alors que le Baclo commençait à me rendre presque indifférent, je persévérais malgré tout à acheter des bières ou à penser à acheter de l'alcool.

C'était en 2017.

Je crois qu'il y a comme une sorte de principe d'inertie mental propre au addicts qui les conduit durant un certain temps à continuer à vouloir boire, malgré tout.
La force de l'habitude, bien sûr, joue aussi.

J'ai lu aussi sur ton Fil que tu redoutais de continuer à boire si tu devais être seul, sans compagne - si j'ai bien compris.

Est-ce toujours le cas ?

Si ce n'est pas trop indiscret, est-ce que ta compagne actuelle t'accompagne, te soutient (discussion(s), etc...), dans ta démarche de soins ?

Bon courage à toi.

Yann.

Yann.
 
Lointain
22 Juillet 2021, 14:47
Coucou Isabelle,

J'espère que que cette "sale nouvelle" au sujet du travail de ton mari n'est pas vraiment trop grave.
Sans présumer de quoi que se soit à ce sujet, j'espère que cette "sale nouvelle" n'est pas liée au Covid et aux restrictions actuelles qui sont en train d'être mises en place.

Aussi, je trouve que tu as bien raison de demeurer "froussarde" au sujet de l'alcool.
Je suis à ce sujet bien d'accord avec le propos de D-Day.

Car, personnellement, si j'avais été davantage "froussard" par le passé au sujet de l'alcool, je n'aurai certainement pas autant perdu de "choses" dans ma vie à cause de lui.
Je serai demeuré extrêmement vigilant.
Mais cela n'a pas été le cas.

Alors, bien que tu aies employé ce terme, "froussarde", la prudence que tu évoques aussi me semble la meilleure attitude possible tant l'alcool est fourbe, et que la mémoire de notre addiction peut aussi s'estomper lorsque nous ne buvons plus, ou que nous buvons plus beaucoup : notre saine vigilance baisse, et c'est alors que le risque est grand de replonger petit à petit.

Eprouves tu toujours autant d'angoisse/anxiété ?

Tu nous a écris que tu pensais ressentir un "épisode dépressif" - j'espère ne pas avoir mal compris.

Comment te sens tu à ce sujet actuellement ?

A te lire, quand tu le veux ou le peux.

Bon courage à toi.

Yann.
 
Lointain
22 Juillet 2021, 14:12
Désolé pour ton premier chien. :fsb2_omg:

Merci aussi pour le reste de ton message.

Bon aprèm' à toi.

Yann.
 
Lointain
22 Juillet 2021, 12:24
Non.

En fait, il y a 3 chats dans notre maison familiale. Gros Câlins est mon chat. C'est une femelle de 15 ans qui se porte très bien.

Les deux autres chats sont devenus aussi "mes" chats depuis j'ai été contraint à cause de mes maladies physiques à vivre dans la maison familiale.

Depuis plus de 4 années ces 2 autres chats se sont beaucoup attachés à moi et moi à eux.

Celui qui va mourir se nomme "Diabolo".

C'est un chat de l'espèce des "Ragamuffin". C'est donc un très grand et très beau chat, doux, gentil, qui recherche beaucoup la compagnie des humains.

Souvent, il passe son temps à côté de moi, parce qu'il ne veut pas être tout seul.
Il dort avec moi, ainsi que mon Gros Câlins, etc...

Bref...il va me manquer à un point que j'ai encore du mal à concevoir.

Ca va être très dur de le voir partir.

Bises.

Yann.
 
Lointain
22 Juillet 2021, 11:08
Coucou Kor,

L'un de mes chats, ou plutôt l'un des chats de la maison, est en train de mourir d'un cancer.
Il a 12 ans.
Il lui reste 2/3 semaines.
On va devoir l'euthanasier.
Il va immensément me manquer.

Bises.

Yann.
 
Lointain
08 Juillet 2021, 13:16
Coucou Isabelle,

Je ne vais pas répondre à ton dernier message ci-dessus très longuement, car mon état de santé s'est encore aggravé et, en plus, il s'est produit chez moi hier la confirmation d'une très mauvaise nouvelle; une terrible nouvelle en fait.
Alors je vais demeurer éloigner du Forum quelque temps.
Désolé.

Pour répondre en partie à ta question, je te dis juste que cela fait maintenant 2 ans et demi que l'alcool a complètement disparu de ma vie ( = zéro consommation).

Bon courage à toi pour les jours qui viennent.

:fsb2_bis1 Yann.
 
Lointain
07 Juillet 2021, 19:11
Ben alors ça...Ca m'étonne grandement que tu donnes cette impression aux autres dans la vie "réelle".

Très bonne soirée à toi.

Yann.
 
Lointain
07 Juillet 2021, 11:33
Depuis le temps que tu mets des images, j'avais compris. :fsb2_yes:

J'ai juste donné mon petit avis, selon ma propre expérience.

Ca m'arrive parfois ici, tu l'a vu.

Pour te répondre sinon sur le sujet ("philosophie de vie"), je me méfierai peut-être moins d'une personne qui parait "méchante" que d'une personne qui me semble par trop gentille, selon mon expérience de vie.
Ce n'est pas une règle absolue, bien sûr.
 
Lointain
07 Juillet 2021, 11:21
Merci à toi. :fsb2_yes:
 
Lointain
07 Juillet 2021, 11:18
Coucou Kor,

Mouais.

C'est pas faux, mais un peu caricatural.

Des gens heureux et bien égoïstes, intolérants, etc...j'en ai croisé quelques uns.

Inversement, des gens malheureux doux, aidant, généreux, etc...j'en ai croisé (et j'en connais encore au moins 2).

Bises.

Yann.
 
Lointain
07 Juillet 2021, 11:02
Coucou Kor,

Ah...entendu.

Je comprends, ou je crois comprendre.

Je te présente mes excuses.

Sans me défausser quant à mes excuses, je suis "allergique" à toute image trop propre et qui évoque "l'entreprise", ce nouveau Dieu.

Bon courage pour ta journée.

Bises.

Yann.
 
Lointain
07 Juillet 2021, 0:56
Coucou Kor,

Sympathique image pour une vision individualiste du travail, avec un beau slogan pour l'illustrer.

"Citation_ entreprise"...

Comment dire...

Est-ce un projet d'affichette pour le prochain congrès du M.E.D.E.F ?

Sémiologie rapide de cette image :

Un enfant ou un jeune adolescent seul bûche dur, ou il médite...et il deviendra plus tard...un bel homme avec un beau costume bien cher, un homme qui oeuvre pour la planète et l'univers même, soit la vie. Un homme en marche.

C'est beau. :fsb2_godgrace:

Aussi, je crains qu'il ne soit fort délicat de répéter la "pensée"-slogan qui illustre cette image construite (soit l'anti-thèse d'une pensée propre) à tous ceux et celles qui bossent comme des fous pour pas grand'chose, aussi bien au niveau de la reconnaissance symbolique que financière :

- Professeurs.
- Infirmières.
- Femme et homme de ménage.
- Ouvriers non qualifiés de chantier.
- Aide-soignante.
- Une grande partie des livreurs.
- Saisonniers.
- La majorité des auto-entrepreneurs.

ETC...pour une liste très, très, longue.

Sinon, par exemple, aurais tu un avis personnel sur la réforme récente de l'assurance chômage ?
Sur le refus encore renouvelé d'une hausse du smic ?
Etc...

A te lire.

Yann.
 
Lointain
06 Juillet 2021, 14:27
Encore faudrait-il qu'il existât un choix réel, notamment à l'élection présidentielle.

Ignorerais-tu comment Micron 1er a pu faire sa campagne, et à partir d'où et comment il l'a commencé ? C'est un voleur.

Quant à la "représentativité" immanente à la délégation de la souveraineté, il faudrait être sourd et aveugle pour ne pas savoir quelle est en "crise" grave, si ce n'est en stade de mort clinique, depuis très longtemps déjà.

Combien de gabegies, ou de détournements de fonds (constatés ou pas), en régions, par exemple - sans parler du reste ?

Aussi, soutenir une monarchie pseudo-républicaine, qui, en 20/25 ans, a perdu le peu de ce qui en faisait encore une démocratie, par une fausse alternance électorale, en lui donnant ma "voix" de citoyen, très peu pour moi.

Conjointement, il y a belle lurette que bons nombres d'auteurs, d'associations, et de personnes du "commun", dans de multiples domaines, ont affirmé et démontré, en théorie et en pratique, que la vie démocratique ne se résumait pas aux élections, loin s'en faut.
 
Lointain
06 Juillet 2021, 13:39
Excellente série en effet. :fsb2_yes:
 
Lointain
06 Juillet 2021, 12:30
Coucou Isabelle,

J'ajoute moi aussi après le message de Malex que le temps que nous passions à consommer de l'alcool laisse évidemment un "vide", au moins temporel.

Pour certain(e)s, ce "vide" engendre une situation d'anxiété, voire d'angoisse.

C'est ce que tu vis.

A priori, cette période, si on parvient à remplacer le temps passé à boire par d'autres occupations, s'estompe au fil du temps.

Le cerveau n'étant plus focalisé sur ce "vide" - temporel ou intérieur- mais sur des activités qui absorbent l'attention, l'anxiété ou l'angoisse s'évanouissent progressivement.

Je t'écris ça pour me permettre d'essayer de te rassurer, bien que je ne sois pas sorti de ce "vide" : je suis une sorte d'exception négative - les raisons de cet état pour moi n'ont pas grand intérêt ici.

Car dans leur très grande majorité, selon les messages et témoignages de bien d'autres membres sur le Forum, les anciens alcoolo-dépendants "remplissent" peu à peu le vide que laisse la disparition de l'alcool de leur existence.

Aussi, je crois que tu as tout à fait raison de ne pas tenter le diable, d' "éloigner la tentation", comme tu l'écris justement, afin de ne pas prendre de risque.

C'est plus prudent, tu as bien raison.

Bon courage pour toi aujourd'hui et dans les jours qui viennent.

Yann.
 
Lointain
06 Juillet 2021, 12:12
Pascal, on est donc bien d'accord :

Si tu as une grosse pastèque, ou un gros melon, ça revient au même.

:fsb2_godgrace:

Yann.
 
Lointain
06 Juillet 2021, 11:52
Certes.

On peut aussi ne pas se coucher devant le diktat des laboratoires qui spéculent sur la santé des personnes, sans rencontrer d'opposition des gouvernements libéraux, ce qui est bien logique selon la doctrine initiée à partir des années 50 (Colloque Lippman, par exemple); doctrine qui a théorisé le rôle actif de l'Etat pour le bon fonctionnement d'une totale économie de marché, au point qu'aujourd'hui tous les domaines de la vie sont concernés (Santé, Information, Education, etc...)- je résume à très gros traits, bien sûr.
 
Lointain
06 Juillet 2021, 11:39
Coucou Kor,

Et combien facturent les laboratoires, avec la bénédiction du ministère de la santé et de ses ministres depuis des années (dont, par exemple, notre chère ancienne ministre Agnès Buzyn), tel ou tel traitement pour le cancer pour un seul malade ?

L'augmentation exponentielle du prix depuis des années des traitements pour les cancers rend le prix total des traitements largement supérieur à 15 milliards d'euros de bénéfices pour l'état grâce aux taxes sur le tabac.

De surcroît, avant que l'Etat n'y mette de l'ordre bien des "taxes" normalement dévolues au budget de la sécurité sociale n'y étaient en réalité pas affectées, afin d'équilibrer les différentes budgets et leurs déficits respectifs.

Mais avant l'arrivée de Micron 1er, le déficit de la sécurité sociale n'existait plus. Les comptes étaient à l'équilibre et ce pour plusieurs dizaines d"années à l'avenir.

Sauf que le sale gosse a piqué dans la caisse pour financer diverses choses, dont les promesses financières -lesquelles étaient par ailleurs justifiées - qu'il avait faite au mouvement des Gilets Jaunes.
Résultat : le budget de la sécurité sociale s'est retrouvé à nouveau dans le rouge.

Or, avec ce jeu de bonneteau, d'une part, les gouvernement libéraux peuvent justifier illégitimement de sabrer dans la dépense publique de santé, et, d'autre part, les taxes sur le tabac et l'alcool ne suffisent plus à "éponger" le fumeux déficit de la sécurité sociale, laquelle sert évidemment à prendre en charge le remboursement des traitements aux prix délirants des cancers.

Les prix des traitements des cancers, comme de bien d'autres maladies, dont les maladies rares ou très rares, permettent un bénéfice financier pour les laboratoires qui excède de manière totalement indécente ce que l'on peut concevoir comme un retour sur investissement dans une économie capitaliste.
Or, les gouvernement libéraux ne négocient pas les prix de ces traitements, ou ils les négocient à la marge. Ainsi, c'est la collectivité complète qui paie de sa poche ces bénéfices monstrueux.

Yann.
 
Lointain
06 Juillet 2021, 10:40
Le Gouvernement ne gagne plus assez de pognon de dingue avec les taxes sur les clops et l'alcool alors il veut stopper les cancers.


C'est l'effet de la balance bénéfices/ pertes de bénéfices.

:fsb2_godgrace:

En 1992 ou 1993, si ma mémoire est bonne, dans le défunt Charlie-hebdo, c'est-à-dire avant que le sinistre voleur Philippe Val n'en fasse vraiment sa petite entreprise, il y avait eu un article qui disait en substance et prémonition que ceux qui nous gouvernent n'aimeraient plus le tabac quant celui-ci ne rapporterait plus assez de fric...

P.S : Et pis faire genre on s'occupe de votre santé, niveau com', ça fait toujours un petit effet on-est-gentil.


Yann.
 
Lointain
05 Juillet 2021, 21:04
Melon.

:fsb2_godgrace:
 
Lointain
05 Juillet 2021, 10:58
Coucou Kor,

Il faut dire à quel légume on s'identifie ou on ressemble ?

C'est ça le jeu, j'ai bon ?

:fsb2_godgrace:

Bises.

Yann.
 
Lointain
04 Juillet 2021, 12:49
Coucou Isabelle,

Bravo à toi Isabelle. :fsb2_aplos

Kor a raison.

La répétition de ce type de comportement vis-à-vis de l'alcool engendrera une expérience pour toi, au point que plus tard ça sera une habitude quasi inconsciente.

Mais il faut du temps pour ça, bien sûr.

Ceci dit, je le répète, bravo.

Talis te pose une très juste question (à mon simple avis).

Bises.

Yann.
 
Lointain
27 Juin 2021, 10:07
La Guerre c'est Mal.

Nalson Nutella.
 
Lointain
27 Juin 2021, 8:56
Fais pas ci, Fais pas ça, Fais ci , Fais ça : AMEN

:fsb2_mad:
 
Lointain
27 Juin 2021, 8:40
salut KOR
jolie ton post de ce matin, il est top

je reprend un morceau de LOINTAIN
déjà, à titre de préliminaire, je considère que beaucoup trop de "psy" ont un melon gros comme une pastèque :fsb2_godgrace: ; melon qu'il cache derrière une dégoulinante série de faux bons sentiments qu'ils prétendent incarner dans leur pratique.

PAS VRAI BRO, dirige toi vers la nouvelle génération, leur méthode est plus carré; ; bon dimanche


Salut Picth.

"Pas vrai".

Ah. Si tu le dis.

Dès lors quelle est cette "nouvelle génération" ?

"Quelle(s) "méthode(s) plus carré" serait la sienne ?

Aussi, sur quel(s) auteur(s) s'appuieraient cette "nouvelle génération" aux "méthode(s) plus carré(es)" ?

Je serai fort heureux que tu m'instruises à ce sujet.

Yann.
 
Lointain
26 Juin 2021, 6:04
Coucou Capitaine,

Déjà, c'est super que tu n'aies pas "craqué" et que tu n'aies donc pas bu à nouveau.

Ensuite, ça été pareil pour moi lors de ma consultation avec l'addictologue du C.S.A.P.A du Havre.

Je te passe les détails, mais c'était un anti-baclo pur sucre.
Il n'a pas voulu me renouveler mon ordonnance de baclo pourtant prescrite par mon addictologue de Nîmes ( ce qui en soi est déjà une faute professionnelle, à mon avis).

La "Volonté"....c'est fou comme on lui demande tout et n'importe quoi....

J'imagine donc sans peine ta déception et ton agacement lors de ton R.D.V. :fsb2_devil:

Pour ton R.D.V avec un infirmier au C.S.A.P.A, ça fait partie de leur protocole de "soins" et, selon mon expérience, l'infirmier ne sert pas à grand'chose, sauf à "suivre" les consignes de l'addictologue et/ou du psy de temps à autre.


C'est vraiment bien que tu puisses causer avec un psy qui te convient, avec qui ça se passe bien.

Même si tu "trébucheras" peut-être, toutes les journées où tu ne boiras pas seront bonnes pour ta santé, et pour ton moral - enfin, c'est mon avis.

J'espère que ton ancien M.G va te soutenir encore.

Tiens nous au courant. :fsb2_yes: .


Bon courage surtout, et un très bon week-end à toi (sans alcool, je l'espère pour toi).

Yann.
 
Lointain
24 Juin 2021, 22:44
Coucou Capitaine,

Juste un petit mot pour te féliciter d'être demeuré sobre. :fsb2_aplos

Aussi, lorsque j'ai dû rester au Havre alors que je vivais jusqu'ici à Nîmes, j'ai vécu aussi une expérience consternante lorsque je me suis rendu au C.S.A.P.A du Havre en consultation auprès d'un addictologue, lequel sévit aussi au C.H.U du Havre.

Ca été un R.D.V lamentable, à peine croyable.

Sinon, je rejoins Kor et Talis : si tu le peux, dis nous en un peu plus sur ce R.D.V. Gardez pour soi ce qui nous fait enrager, ou nous déçoit grandement, n'est pas toujours très bon, je crois - c'est juste mon avis.

Mais bien sûr, tu fais comme tu le sens.

Bon courage surtout à toi pour tenir encore sans alcool.

Yann.
 
Lointain
18 Juin 2021, 9:53
Je découvre.

La fiche que je me suis permis de mettre sur ton Fil me plait car elle reflète, selon mon interprétation, l'obligation faite par une multitudes d'injonctions d'ordre social, psychologique, et psychiatrique, à devenir normal, c'est-à-dire à adhérer sans réserve aux normes en vigueur dans une société donnée.

Comme je l'ai écrit très récemment sur mon Fil, après 4 années à avoir consulté (addicto, psychologue(s), psychiatre, psychothérapeute), mon avis quant aux "psy" de tous les bords est faite.

Je vais écrire sur le sujet sur mon Fil d'ici peu.

Déjà, à titre de préliminaire, je considère que beaucoup trop de "psy" ont un melon gros comme une pastèque :fsb2_godgrace: ; melon qu'il cache derrière une dégoulinante série de faux bons sentiments qu'ils prétendent incarner dans leur pratique.

Bises zossi.

Yann.
 
Lointain
18 Juin 2021, 9:21
Coucou Kor,


https://zupimages.net/up/21/24/0opz.jpg


Yann.
 
Lointain
18 Juin 2021, 1:18
Coucou Isabelle,

Tu aurais donc craqué à une envie d'alcool mercredi, si je te comprends bien ?

Est-ce que ça été ce jeudi et aujourd'hui ?

Comment te sens tu ?

Bon courage à toi. :fsb2_yes: .

Yann.
 
Lointain
18 Juin 2021, 0:55
Coucou Kenny,

J'ai continué à suivre ton Fil et à lire tes messages.

Etant donné que tu nous avait écrit il y a quelques temps que tu n'étais pas en fait touché par une polynévrite, je n'ai développé davantage ce sujet sur ton Fil.

Je suis surtout bien content pour toi que tu échappes à cette maladie qui pourrit la vie de ceux ou celles qu'elles affectent.

C'est super aussi que ta santé, si j'ai bien compris, s'améliore déjà.

Donnes nous des nouvelles quand tu le veux ou peux.

Bon courage à toi.

Yann.
 
Lointain
14 Juin 2021, 21:13
Coucou Catherine,

Oh...je suis désolé de ne pas avoir répondu à ton premier message sur ton Fil. :fsb2_omg: .
Excuses moi.

Aussi, je suis crevé ce soir, mais je viendrai demain,mardi, répondre à ce message et au dernier que tu nous a écrit ici.

Je te dis déjà que je suis très content pour toi que tu aies de "bonne nouvelles" dans ta vie; ces "bonnes nouvelles" dont tu vient de nous faire part. :fsb2_yes: .

Tu le mérites.

A demain.

Je te souhaite une très bonne soirée.

Bises.

Yann.
 
Lointain
13 Juin 2021, 17:23
Merci yann. Je pensais que tu etais en echec mais je n avais rien compris.. je suis un peu deroutée en ce moment


Coucou Isabelle,

De rien. :fsb2_yes:

Pas de souci, bien sûr.

En ce qui me concerne, "mes problèmes" n'ont plus rien à voir avec l'alcool, bien que mes seuls problèmes physiques en soient une conséquence (Je subi 2 maladies d'ordre neurologiques).

Je comprends que tu sois "un peu déroutée en ce moment".
Car ce que tu traverses est très difficile à vivre (Abstinence, E.I "hard").
Psychologiquement, j'imagine bien en te lisant que c'est très dur aussi.

J'ai aussi subi des E.I très durs. L'un d'entre eux était insupportable.
Mais c'est un lointain passé pour moi.

Sinon, que tu aies réussi à tant réduire ta consommation d'alcool est déjà une très belle victoire. :fsb2_aplos .

Aussi, au fil des jours, puis des semaines, les pulsions d'alcool vont s'estomper.

J'ai un très ancien ami qui es abstinent depuis 14 ans, et il vit très bien.
Il est très heureux.
Avec sa compagne, il s'autorise de temps à autres quelques verres, et tout va bien.
Mais, bien sûr, il a une vie active, une famille, il a une activité sportive, etc...

A te lire, quand tu le veux ou quand tu le peux.

Bon courage pour ta soirée.

Yann.
 
Lointain
12 Juin 2021, 11:31
Coucou Isabelle,


Je te souhaite de réussir ton "sevrage" et de parvenir à l'indifférence envers l'alcool. :fsb2_yeah: .

Il n'y a pas de raison qu'à l'instar de très nombreux membres du Forum tu n'y parviennes pas, d'autant que tu as le soutien de ton mari.

C'est très précieux, et tu le sais évidemment, puisque tu nous l'as écrit sur ton Fil.


Personnellement, je suis parvenu à l'indifférence après quelques mois, en juin 2017, à un dosage de 230 mg/j.

J'ai légèrement rechuté en septembre/octobre 2017, parce que j'avais alors baissé trop rapidement mon dosage journalier en Baclofène.


J'ai un peu continué à boire en 2018, mais jamais avec excès, et seulement à l'occasion.


Depuis fin 2018, je n'ai pas touché un verre - hormis 2 bières fin 2019, à l'occasion d'un évènement funeste, mais je n'ai même pas pu finir ma deuxième bière....-, et l'alcool ne m'attire plus du tout.

Je conserve un dosage de 80 à 100 mg/j de Baclofène, mais c'est aussi parce que le Baclofène a sur moi un effet anxiolytique.


Je comprends bien sûr que tu aies envie de te protéger actuellement sur le plan émotionnel.

L'essentiel est évidemment que tu débarrasses définitivement ta vie de l'alcool, et toi seule sais ce que tu veux actuellement lire, entendre, voir, ou pas.


Quant à mon Fil, pour différentes raisons, je n'y écris plus très souvent.


Yann.
 
Lointain
12 Juin 2021, 10:57
Coucou Capitaine,

Ah merdouille...

J'espère que tu vas rencontrer un très bon addictologue qui saura t'écouter et t'aider à vaincre l'alcool.
Il en existe.

Je comprends bien que tu ressentes de la tristesse, et une peur de ne pas voir le bout du tunnel.
N'importe qui ressentirait la même chose à ta place - du moins à mon avis.

Mais tu veux y arriver, ta volonté de ne plus boire est toujours intacte.
Ca se sent en te lisant.
Et je crois que c'est l'essentiel, surtout que tu ne vis pas seul.

Tiens nous au courant de ce qui ressortira de ton R.D.V avec ton addictologue. :fsb2_yeah:

Un très bon week-end à toi, sans (trop) d'alcool, si possible.

Yann.
 
Lointain
12 Juin 2021, 10:36
Toutàfé.

Ceci dit, claquements de doigts ou non (avé les pieds ou les mains, au choix), depuis le 29/12/2016, mon existence a été jalonné de formidables évènements :fsb2_godgrace: .

Ca aide beaucoup, beaucoup.

Aussi, il y a des cas, dont je fais partie, où ce que l'on a perdu ne se remplace jamais (c'est ce qui se nomme "l'essentiel"); où les moments cruciaux sont loin derrière soi; où la "vie" ne peut plus avoir, au mieux, qu'un ersatz de sens.

Les anciens grecs n'ignoraient pas ce fait d'existence qui se nomme le Tragique.

Mais bon, je ne vais pas non plus me poser en victime de l'alcoolisme et de la dépression sur un Forum dédié aux addictions. :fsb2_godgrace:

Et pis, je ne vais pas m'étendre sur le Fil d'Isabelle qui n'a pas besoin d'y lire mes déboires mentaux et physiques.

D'ailleurs, je te souhaite le meilleur des week-end possible, Isabelle. :fsb2_yeah:

Yann.
 
Lointain
12 Juin 2021, 10:16
Coucou Kor,

C'est gentil à toi....mais, à mon sujet, je crois que tu te trompes grandement quant à un quelconque renforcement psychologique et émotionnel - d'où ma blagounette sur ce point.

Pour ma pomme, c'est plutôt l'inverse total, si tu peux te représenter la chose.

Quant à Isabelle, avec l'aide et l'amour de son mari, entre-autres, je lui souhaite bien sûr que ce renforcement survienne petit à petit.

Très bon week-end à toi zossi.

Yann.
 
Lointain
11 Juin 2021, 23:41
Je trouve aussi que c'est une très belle victoire..

Ton cerveau c'est comme un muscle plus tu vas avancer dans ce sens et plus tu vas te renforcer psychologiquement et émotionnelle ment...
(Promis)
C'est super en tout cas c'est des très bonnes nouvelles...

Passe un très bon Weekend...


Coucou Kor,

Mon cerveau à moi doit alors être dépourvu de muscles depuis au moins le 29/12/16. :fsb2_godgrace:

Bises.

Yann.
 
Lointain
11 Juin 2021, 17:50
Coucou Pascal,

Je suis désolé pour l'anniversaire de la disparition de ton ami, Valentin.

Aussi, tu as raison de dire que la fin de l'alcool laisse parfois place à une grande, ou une complète, solitude, laquelle est très dure à vivre - et ce pour diverses raisons propres à la vie de chacun(e) ancien(ne) alcoolo(dépendant(e).

A plus.

Yann.
 
Lointain
11 Juin 2021, 14:25
Coucou Sylvie,

Je viens te souhaiter un Joyeux Anniversaire !

:fsb2_bis1 pour l'occasion.

Yann.
 
Lointain
10 Juin 2021, 11:50
Coucou Isabelle,

Tu peux être très fière de toi.

Je rejoins kor : :fsb2_aplos

Yann.
 
Lointain
07 Juin 2021, 6:35
Coucou Cléo,

Je te remercie pour ta réponse.
C'est très gentil à toi.

Pour le Tramadol, j'essaie en ce moment de réduire d'abord ma posologie à 100 mg/j.

Cela fait 4 jours que j'ai réduit ainsi ma posologie.

Pour l'instant, ça va.
Mais, évidemment, c'est sur le long terme que je verrai si je tiens cette posologie, pour ensuite la baisser à 50 mg/j.

Pour ma dépression, j'ai déjà vu 3 médecins (Psychiatre, psychologue, psychothérapeute), et ça n'a pas changé grand'chose.
Parce que ce que j'ai perdu ne se rattrape pas, ne se remplace pas.
C'est ainsi.

De plus, je subis plusieurs maladies "physique".
L'une d'elles a pour symptômes - entre autres- une grande fatigue, et un handicap aux mains qui se manifeste lors de certains activités.

De tout ça, je ne parle plus guère sur mon Fil ou le Forum.

Je te souhaite une très bonne journée.

Yann.
 
Lointain
05 Juin 2021, 11:23
Un petit coucou en passant pour ton week-end, kor.

Bises.

Yann.
 
Lointain
02 Juin 2021, 22:23
Salut Cléo,


Je te lis depuis que tu es arrivé sur le forum.

Je suis content pour toi que tu sois parvenu à décrocher du Tramadol.


Moi aussi, il y a 3 ans environ, on m'a prescrit du Tramadol pour des douleurs à l'époque insupportables, lesquelles étaient causées par une maladie d'ordre neurologique, en complément d'un anti-epileptique.


Depuis, pour d'autres douleurs physiques, j'en prends toujours, à hauteur de 150/200 mg/j.
Mais je sais que j'en prends aussi pour son effet très, très, apaisant...(je suis en "dépression extrême")

Beaucoup de malades, tel que tu le sais, se sont vus prescrire au départ du Tramadol pour des douleurs physiques très fortes, voire extrêmes, et continues à en prendre ensuite...

C'est dire si je sais bien, hélas comme tu l'as vécu, à quel point ce médicament est addictif.


Je ne sais pas du tout comment je pourrais faire pour m'en passer...


Aussi, qui t'a diagnostiqué une fibromyalgie ?
Combien de points douloureux ont été relevés sur ton corps pour que soit posé ce diagnostic ?


A te lire, quand tu le pourras.

Félicitations en tous cas, pour ton sevrage, lequel a dû être difficile. :fsb2_yes:


Yann
 
Lointain
02 Juin 2021, 7:48
Coucou Catherine,


Excuses moi pour temps de réponse.

Comme je l'ai écris tout à l'heure sur mon Fil, par rapport à ces dernières années, j'éprouve bien davantage de difficulté pour me mettre à écrire sur le Forum.

Enfin, bref, je ne viens pas te répondre sur ton Fil pour causer de ma pomme. :fsb2_godgrace: .


Je comprends bien que tu sois si perturbée, "sur les nerfs", comme tu me l'écris.
On le serait à moins.

Ca m'embête beaucoup de lire que tu subis un tel retour de craving si tôt le matin.
Est-ce toujours le cas ?
Est-ce tous les jours ?

Tu fais bien, je crois, d'augmenter ton dosage de Baclo.
On ferait tous ainsi, bien sûr.

A quel dosage de Seroplex es tu (j'ai pris cet A.D en 2017) ?
Te fait-il encore de l'effet ?

Pour ton fils, évidemment, c'est "l'idéal" s'il peut s'orienter vers une orientation qui lui plait vraiment.
Comme tu me dis qu'il est passionné de sciences politique, j'imagine qu'il a déjà dû lire pas mal d'ouvrages de philosophie politique (et morale) ?

Je comprends en revanche que la perspective de te retrouver seule ne t'enchante guère.

Je comprends très bien cela, vu que je ne sais pas vivre seul - attention, je ne dis pas que tu es comme moi à ce sujet, et il le vaut mieux pour toi :fsb2_godgrace: .


Je te souhaite bien courage pour ta journée et ton travail surtout, vu ce que tu nous en as confié.

Bises. :fsb2_bis1

Yann.
 
Lointain
02 Juin 2021, 0:45
Coucou Capitaine ( :fsb2_yeah: ),

Cela fait très longtemps que je suis pas venu écrire chez toi, bien que je lise ton Fil.

Est-ce que tu subis des cravings puissants ?

Tu le sais bien mais 15 U/j, ça fait beaucoup.

Est-ce cette consommation a pu avoir des effets négatifs sur ta vie privée/professionnelle ces derniers temps (j'espère que non) ?

Fais-tu toujours du sport - de la course à pied si mon souvenir est bon ?

Bon courage à toi, Capitaine.

Bises.

Yann.
 
Lointain
30 Mai 2021, 21:23
Coucou Thérena,

Je suis désolé de ce qui te tombe dessus.
Je ne sais pas où tu puises le courage pour affronter tout ce que tu dois vivre.
A ta place, je sais que je n'y parviendrai pas.
J'espère pour toi que ton "dossier" va avancer au plus vite désormais.

Bises.

Yann.
 
Lointain
21 Mai 2021, 3:20
Coucou Kor,

Ben sur ce forum...on en est très loin de ces "8 petites attentions".

Bises.

Yann.
 
Lointain
21 Mai 2021, 3:16
Coucou,

Si les "proches" se renseignaient sur ce qu'est la maladie alcoolique, tout comme la maladie nommée "dépression", ou d'autres maladies, ça serait pas mal...

Car le "proche", bien souvent, laisse l'autre tranquillement couler durant des années, et vient ensuite soudain s'étonner que son compagnon ou sa compagne aille mal.

La logique - ou plutôt l'idéologie - consistant à affirmer que l'on se soigne seul(e) n'est qu'un des reflets pitoyables de l'individualisme moderne.

Yann.
 
Lointain
20 Mai 2021, 20:46
Salut Kenny,

Je suis désolé que tu sois touché par cette maladie (la Polynévrite ou encore la Polyneuropathie).


Comme toi, mais vers mes 35 ans, on m'a diagnostiqué une polynévrite - ce qui est très rare à un âge si jeune.


Comme tu le sais sûrement, cette maladie "attaque" les grosses et les petites fibres au niveau neuro-musculaire.


Pour en avoir le coeur net, même si ton M.G a hélas sûrement raison, il serait bon qu'il te prescrive un E.M.G : c'est un Electromyogramme.

Cet examen est peu douloureux et c'est un neurologue qui est habilité a le faire passer.


C'est l'examen de référence pour diagnostiquer une Polynévrite, et il permet de mesurer le degré de sévérité de celle-ci.

En passant cet examen, tu auras aussi une preuve objective de ta maladie.

Cela peut être utile pour ton travail, par exemple.


Aussi, l'E.M.G ( = l'Electromyogramme) ne diagnostique que l'atteinte des grosses fibres au niveau neuro-musculaire.

Or, l'alcool attaque les grosses et les petites fibres.

Si les petites fibres sont aussi atteintes, cela ne verra pas par un E.M.G, mais par une biopsie cutanée qu'un neurologue pourra te prescrire, ou ton M.G.


Personnellement, ma polynévrite s'est résorbé au fil des années, car jusqu'à un certain niveau d'atteinte toxique de celles-ci, les grosses fibres se régénèrent.

Ca été mon cas.


En revanche les petites fibres ne se régénèrent pas : je souffre donc désormais d'une Neuropathie des petites fibres.

Très peu de médecins connaissent cette maladie neurologique - la Neuropathie des Petites Fibres - dont l'origine toxique, à un âge très jeune (30/45 ans) est très rare.


Enfin, que cela soit pour amoindrir les effets douloureux de la Polynévrite ou de la Neuropathie des Petites Fibres, les traitements par médicaments sont les mêmes :

. Laroxyl (C'est un Anti-dépresseur).
. Neurontin ou Lyrica (Ceux sont des anti-épileptique).


Selon les patients, et selon le degré de gravité d'atteinte des grosses ou petites fibres, ces médicaments "fonctionnent" ou pas.


J'espère que mon propos aura été clair.


S'il y avait dans celui-ci des choses que tu n'aurais pas comprises, n'hésites pas me poser des questions.


Et bon courage à toi, car je sais à quel point ce type de maladie est très perturbant physiquement et psychologiquement.


Yann.
 
Lointain
20 Mai 2021, 13:21
Salut Avatar 38,

D'abord, bienvenue à toi sur le forum et dans le groupe.

Tu as bien raison, et du courage, de vouloir te soigner après ces 20 années où l'alcool a été présent dans ta vie.

Pour te répondre, avoir des nuits agitées (avec parfois des cauchemars "hyperréalistes"), ou des insomnies, ou des nuits entrecoupées de réveils inopinés, sont des effets secondaires indésirables courant en début de traitement au Baclofène.

Ces effets secondaires indésirables s'estompent pour la très grande majorité des personnes après quelques temps.

Aussi, le Larorxyl, qui est un A.D, comme tu le sais sûrement, sert aussi de somnifère.
Mais c'est du costaud...

J'en ai pris un temps à 50 mg, pour une autre maladie, et mes réveils étaient assez difficiles - j'étais bien dans le "gaz".

Peut-être qu'un somnifère plus léger serait-il mieux pour toi dans un premier temps ?

D'autres membres viendront te répondre, et te soutenir.

Il y a aussi un médecin sur le groupe qui pourrait mieux te répondre que moi au sujet de la prise d'un somnifère léger.

Bon courage à toi.

A te lire.

Yann.
 
Lointain
18 Mai 2021, 19:52
ce magnifique proverbe me sied à merveille en ce moment ! et pas seulement lorsque je siège sur mon trône...de convalescent ! :fsb2_wink:


.


Coucou Talis,

"Un trône pour mon royaume, et mes besoins".

:fsb2_godgrace:

Bises.
 
Lointain
18 Mai 2021, 19:03
Beh quoi ?

Cé un jeu de mot, cé tout, cé pas méchant.

Bises.
 




forum baclofene