Résultats de la recherche (614 résultats)

talis
Hier, 18:12
d'un seul coup ? il s'est passé quelque chose pour que ça redéclenche cette grosse conso ?
 
talis
Hier, 18:10
à suivre...là, ça va bien, aucun manque, envie et peu de pensées.
à priori, une éventuelle probabilité de conso vendredi soir mais j'avoue ne pas être pressé et je ne sais pas encore ce que je vais faire. à voir, si je fais ou pas. on est mercredi, on verra. chaque chose chaque jour en son temps ça va tellement vite surtout dans le mauvais sens...

mon corps et ma tête aussi voir surtout. et aussi, je ne vais mentir, savoir que je parviens (encore) à stopper ainsi, avec 2 jours dans le dur quand même, ça fait du bien quand même. pour soi et peut être, présomptueusement (!), pour la confiance

concernant le seresta, j'en prends depuis 2 mois en fait, à la base plutôt pour gérer mon anxiété catastrophique. donc, oui, ça tapait pas mal quand tu te fais 3*50 et 4 bouteilles de vin. là, tu dors bien...
depuis, ça va. je fais des nuits courtes mais ça va.

.
 
talis
18 Janvier 2021, 15:36
Kor

Mon ami ne me comprend pas.
Le veut-il ?
Je ne sais pas


le peut il ?

comment vas tu ce jour ? et ce soir ?
 
talis
16 Janvier 2021, 19:41
08 janvier : 18 de tension et énorme prise de conscience que là...là, fallait que j'arrête et plus que sérieusement.

décision : sevrage (seul), arrêt AD, maintien seresta

c'est fait. 7 jours sans les compter

les 1.5 premiers jours, pas simple mais je ne me plains pas : pas de signes de sevrage ou d'envie majeurs...

je n'en tire aucune conclusion, juste : pause salvatrice repos salvateur
 
talis
16 Janvier 2021, 19:08
tu as augmenté de 20 hier ?

et ce jour, tu n'as aucun cp dans le ventre ?


Première conclusion:
ne pas en racheter !
Deuxième conclusion:
Maintenir mon objectif du week-end:
ZERO ALCOOL.


avis totalement perso : tu ne peux pas décider de ne pas boire le lendemain, quand tu es en train de boire donc alcoolisée. ça, à mon sens, ça ne fonctionne pas.
 
talis
14 Janvier 2021, 22:50
10 ce serait déjà ''pas mal''...
 
talis
12 Janvier 2021, 18:30
salut.
la même quand je n'y parvenais plus avant ma.vraie cure en fin avril 2019.
120 en base
et à la fin c'était 1h30 et 15 bornes 2 fois par sem de course à pied. et du squash à gogo
et put*** c'était bon.
etcama permis de.durer ''longtemps''...

petit complément en mp
 
talis
11 Janvier 2021, 11:20
les résolutions de fin d'année sont celles que l'on parvient au mieux à tenir + 3 jours, non ?

j'ai tjs bu seul et ça ne change rien, on boit ? vaut mieux savoir se contrôler et privilégier des moments de partage que l'inverse je te l'accorde.

S. De Groodt, un amoureux du vin (entre autres choses)dit "je ne me rappelle pas (forcément) des vins que j'ai bu mais de ceux avec qui je les ai bu".

je ne sais pas le faire non plus en ce moment. je ne donne aucune leçon mais c'est tellement de vrais souvenirs d'une autre époque

"l'alcool est une résultante de...." de qch ? mais quoi ? faut il chercher, faut il trouver ? je ne sais plus
c'est une maladie qui me semble aussi bien "aidée par l'hyper anxiété et le manque de confiance me concernant. le manque de confiance c'est ok, maintenant, le boulot c'est ok, alors je vais me trouver quoi comme excuse ? moi aussi, je suis ^perdu.

je n'ai pas consommé pendant 16 mois ! oui, j'étais joyeux, heureux libéré, je ne vais pas mentir et je pense m'être exprimé là dessus mais je n'étais pas détaché.

on ne va comparer nos histoires, suis monté à 290, rien, suis descendu à 130, suis remonté là à 230...

le 23 décembre tu écrivais 4 semaines sans alcool...ce n'est pas si loin. tu n'avais que 60, tu peux essayer de cumuler des ordo ? genre un MG et un psychiatre ?

comment vas tu ? je te rappelle que c'est déjà bien de ne pas boire au boulot....
 
talis
07 Janvier 2021, 10:45
nic : j'avoue aucune idée, je ne sais plus ce qu'il faut faire

Riquinita : merci. tu peux tenter de conseiller sans parvenir toi même à t'en sortir.

Baclofun : je me mets mine sur mine. je fais des réunions, je ne me souviens plus. j'appelle mon Dir, idem. je suppose que les gens ont compris
j'ai des trous noirs complets, ce qui ne m'est pas arrivé depuis des années.

bref. tout va presque bien je ressens juste que je ne vois pas bien comment je vais m'en sortir, pour tout dire. c'est très con tout ça. fais ch...cette réalité
 
talis
04 Janvier 2021, 16:27
nouvelle répartition "échangée" et à tenter

07h00 : 60
09h30 : 40
11h30 : 40
13h30 : 30
15:30 : 30
17h30 : 30
total : 230

pour taper un peu plus fort le matin.
AD et kudzu placebo ou pas et seresta pour faire "mal" aussi
 
talis
04 Janvier 2021, 13:00
07h : 50
09h30 : 30
11h30 : 40
13h30 : 30
15:30 : 30
17h30 : 50
total : 230
y a encore un peu de marge...peut être
+ SERESTA en anxio + AD paroxétine
+ kudzu

PS : je ne devais pas boire de la semaine, je viens de faire un drive et pris 2 bouteilles de vin...le bon viel abruti plein de bonnes idées
 
talis
04 Janvier 2021, 12:28
Toujours la même chose par ici. 3 bouteilles mini par jour, qq black-out aussi, de belles vacances en résumé ! Aucune logique de consommation
et là, c'est la reprise du boulot en grande majorité en télétravail (donc seul) pas de conso ce jour

Je n’ai jamais compris comment je consommais mais là, j’avais écrit une fois « c'est désespérant d'y croire encore. » …hm hm, comment dire....je n'en suis même plus là, je crois

Qu’est-ce que j’ai loupé ? Pourquoi ça n’a pas fonctionné ? Qu’ai-je donc mal fait ? ou pas fait.

Ou peut-être que le baclo ne fonctionne pas sur moi, « point barre ». Faut peut-être que je l’accepte (enfin)

- Redescendre pour remonter ?
- rechanger de méthode de prise
- tenter une nouvelle absti (j’ai bien écrit « tenter »…mais à quoi sert le baclo à 250 dans ce cas).
- Tenter une grosse augmentation, ce qui sous-entend continuer la conso

S’accrocher encore ? Oui, mais comment ?
 
talis
15 Décembre 2020, 12:24
je me permets de passer par ici.

pour info, et pour ceux qui en cherchent :

dieta natura kudzu

3 boîtes de 200 gélules de 405 mg (il existe des dosages à 500 sur d'autres sites) : 25,90€ livraison comprise en point relais.

il y a d'autres sites mais pas à ce prix (le 3ème produit est à 1 euro.)

Fichier joint
Télécharger
Fichier téléchargé 10 fois (kudzu.jpg ; 61.40 KO)
kudzu
 
talis
14 Décembre 2020, 14:22
oui, c'est clairement ça.

grosses séances de psy en ce moment. mais pas moyen depuis jeudi de ne pas consommer "tôt"...

il fait peut être "souvent" le job mais...depuis 2017, ça "fait long". et j'ai quand même eu l'impression de ne pas lésiner sur les moyens, les efforts et la recherche en développement personnel.

j'aimerais bien, ça, faire ce deuil là, je peux te l'assurer... :fsb2_yes:

très mauvaise passe perso depuis des semaines due à bcp d’événements perso etc etc... bref. je ne vais aps m'étendre mais je sais qc'est long pr se remettre .
allez, je file au boulot ou goulot, à voir
 
talis
14 Décembre 2020, 12:51
salut,

bon, et bien, c'est toujours la cata par ici. rien ne change malgré "tout ça"

même à 240 mg...quand les conso ne cessent de grimper forcément avec le seresta, je dérouille.

à un moment, à quoi bon s'acharner avec le baclo me concernant et penser à arrêter.


Fakir : paroxétine
 
talis
02 Décembre 2020, 11:15
je vais aller voir ce fil, je ne connais pas du tout.
merci

ce matin, rien et tout va bien.
 
talis
01 Décembre 2020, 14:31
bjr
rien bu entre ce bon lundi 09 et début du seresta pour la tension et l'écho du jeudi 19 malgré mon anniversaire entre deux. intermittent que je parviens à être

examen : stéatose disparue, reins nickels et rate normale !

je sais que suis très lourd avec ça mais...la non consommation prolongée permet à certains organes de se régénérer et ne pas aller jusqu’au point de non retour. voilà, c'est juste un constat que je fais. je trainais la stéatose depuis au moins 4 ans. j'ai un foie tout à fait normal maintenant. et put** ça soulage
GGT à 90...beau bilan

donc, ça c'était le jeudi 19. je ne me jette pas sur une bouteille en sortant car pas d'envie comme le soir même non plus.
le lendemain soir, une amie passe. j'oublie que j'avais du vin, donc, j'hésite et puis je l'ouvre finalement et c'était bien, 2 verres et une belle soirée.

sauf que je samedi je suis bien reparti dans mon délire et ça dure depuis. donc, après 2 semaines sans conso, cela fait 2 semaines de grosses conso et comme il est arrivé de très mauvaises relationnelles d'amis proches...c'est plus donc retour des anxio là, c'est 3*50mg (doublement) et recommençons les AD.
je ne suis pas hyper réjoui mais...gros traitement à faire au moins, pendant ces prochaines semaines.
et psycho hebdomadaire, acupuncture, infirmière psychiatre. faut blinder me^me si ça peut paraitre inutile, peut être mais...faut tt tenter pour savoir. au pire, ça ne fait rien

pas facile, rechute, accalmie, rechute. morale confiance. bref. je n'ai pas bu ce jour, je en ai pas envie, et 3 bouteilles hier.

je suis maintenant à 220 mg réparti sur toute la journée, bien ou pas bien..encore un peu d'espoir.

biz
 
talis
21 Novembre 2020, 10:55
il est préférable d'accepter de "prendre" une semaine pour se poser vraiment que d'aller au bout du bout et mettre des mois à s'en remettre.

expérience personnelle
 
talis
15 Novembre 2020, 18:27
comme dit Kor, ne te met pas trop trop la pression parce que le "demain, j'arrête"...on l'a tous dit et ça ne fonctionne pas.
essaye peut être de te donner un petit délai de 24 ou 48h avant de tenter la grosse abstinence avec accompagnement anxio si besoin.
accepte la grosse sudation, tremblement etc etc, tiens bon les 1ères 48h.




Et je vais regagner cette bataille !
Il le faut
pour moi, pour eux,
je connais cette sensation d'indifférence.


je ne connais pas cette sensation d'indifférence mais peu importe, alors ok, je n'ai pas de gosses, mais fais le pour toi, pas pour eux. toi, d'abord.
enfin, j'ouvre le débat, mais se soigner pour les autres. pas sur que ce soit la bonne idée.
parce que quand les autres ne sont plus là, au sens, éloignement géographique, amis qui partent, soirées seules etc etc,
il reste qui : TOI

exemple : tu ne vas pas en cure pour faire plaisir aux autres mais parce que tu en ressens le besoin, la nécessité ou l'absolue nécessité par exemple si tu ne parviens à un sevrage seule si ce sont tes enfants qui te disent vas y et que tu ne veux pas. mouais

je dis peut être des conneries mais...perso, j'ai dû être égoïste pour aller mieux (ok, ok, je ne suis pas au top ces dernières semaines mais...)
penser à soi et ne faire que ce que tu penses "juste" et pas nocif (refuser un anniv, une venue, l'appel de qq'un qui ne va pas bien etc) se recentrer.

.
 
talis
15 Novembre 2020, 15:31
salut.
je n'ai pas posté de suite pour ne pas aller "trop vite" car je ne le fais que trop bien quand ça ne va pas donc à l'inverse je ne voulais pas aller trop vite à dire que ça va mieux.
mais c'est le cas.

sous seresta depuis lundi, je dors quand même mieux aussi

tension à 14 vendredi

les journées sont calmes et posées, je bosse, sans ennui, et sans me poser de question : je bois ou je ne bois pas depuis lundi soir, dernière goutte
je n'ai pas d'envie MAJEURE de boire, je n'en ai que très peu l'idée même. sauf à me dire parfois, "ben, tu vois,t'es con, tu aurais pu prendre un petit verre si tu n'avais pas fait tes excès", et puis la pensée s'en va

j'ai un objectif, je ne le sais que trop bien : écho (ce qui ne changera rien de ne pas boire évidemment d'ici là) + analyse de sang.

j'ai ouvert deux fois une bière à 0.00, aucune des deux n'a été finie.

quelques moments d'angoisse qui remontent mais de moins en moins, "seresta mon amour"

c'est presque à n'y rien comprendre sauf sauf sauf je ne suis pas retombé dans la (vraie) spirale. et ça, ça, m'intéresse
un mauvais passage, ok, grosse laerte. la bonne vraie rechute ? je n'ai pas remonté le baclo car je ne sais pas où j'en suis à ce niveau, j'avoue. toujours perdu, car qui dit augmentation, dit "test". dilemme

je suis peut être un intermittent de alcoolisme, c'est un nouveau statut pour moi, à priori.

.
 
talis
11 Novembre 2020, 20:55
hep....

je maintiens ! non mais.
 
talis
11 Novembre 2020, 20:51


En ces périodes troubles et troublées
j'ai encore craqué.
Infirmière en plein COVID.

C'est de la connerie ! (pardonnez l'expression )
Car les émotions,
les événements,
une personnalité angoissée comme la mienne
sans "parachute"...



qu('est ce que je te rejoins, même sans avoir connu l'indifférence mais une sacrée longue période sans conso, ce que tu veux dire

courage..et fortes pensées pour toi qui prend encore en pleine g... le mépris des gens qui nous gouvernent.
 
talis
11 Novembre 2020, 13:22

Fichier joint
Télécharger
Fichier téléchargé 7 fois (covid.jpg ; 139.2 KO)
covid
 
talis
10 Novembre 2020, 17:46
j'adore ton post, flo.

je le kiffe grave
 
talis
10 Novembre 2020, 17:44
Hello Talis...
Comment ça s'est passé hier ?


salut
alors soirée somme toute "tranquille" d'une unique bouteille (enfin, y en avait eu une l'après midi) et sans finir la bière achetée en complément
un bon petit seresta.
dormi de 22 à 00h...après plus compliqué jusque 5h, sauf de bonnes sudations "des familles" où tu regrettes de ne plus avoir qch à dispo pour calmer
de 06 (petit seresta) à 08h30, dormi profondément.
du coup, avec ces 75 mg de seresta par jour, ça risque de me sécher un peu mais il le faut.
je ne suis déjà plus à 18.

ce jour, pas d'envie (une passagère ce midi), pas de signes extérieures de richesse de manque, puis reboulot télétravail.
là, il est 18h00, tout va bien. mais tu te dis déjà "mais finalement ça va". allons y. non pas là
objectif : tenir jusque mardi prochain et un rdv pour une petite écho et le retour la prise de sang.
j'ai rigolé avec le doc, parce je me souvenais de mon record de GGT 617 !
bon, là, je n'y serais pas...

bonne soirée à tous
 
talis
09 Novembre 2020, 18:41
je n'ai pas réussi à gérer les retours anxiétés / angoisses qui sont revenues depuis qq semaines et d'autres problèmes importants.

donc, retour à l'alcool, bah, oui, tonton le cerveau il est toujours aussi vicieux.

là,ce soir, suis passé chez le doc, et bien c'est 18 de tension alors seresta 50 mg, ça, ça va déjà bien me sécher sur place.

et une prescription pour un petit bilan.....

je n'aime pas les fêtes parce que je ne les ai jamais connu "heureuse" mais elle passe. -je n'ai même pas cette excuse
 
talis
09 Novembre 2020, 18:36
ni comme un foie.
 
talis
09 Novembre 2020, 15:34
bien au contraire.

et bien, pas forcément. parfois je peux attendre sans pb l'après midi.
je ne fais pas (enfin plus) l'ouverture des hyper, à 08h30 voir trouver la supérette de 07h30
c'est tellement aléatoire

mais là, bon, je sens bien que mon foie "chauffe"

fais ch...tout ça
 
talis
09 Novembre 2020, 14:01
clinique
sevrage
cure
objectif sans conso
cette fameuse case "abstinence"
 
talis
09 Novembre 2020, 13:48
j'aimerais bien y arriver, vraiment. mais je ne trouve pas la clé pour l'instant.

à part 2 - 3 bières en 3 semaines, tjs du vin. jamais d'alcool fort alors que ce serait plus simple
 
talis
09 Novembre 2020, 12:00
quelques nouvelles...peu glorieuses enfin non, c('est faux : sur ma capacité à consommer, si...fierté même !

j'ai réussi à ne pas descendre en dessous de 3 bouteilles de pif par jour, en allant jusque 5 même depuis 3 semaines.
matin midi soir nuit, la même.
et parfois que l'après midi, et parfois, pas de manque, toujours la même rengaine dans mes post en ce moment.
je ne vais pas au rdv de suivi...pas d'ordo depuis 3 semaines. donc, si on rajoute une dépression là dessus, et un foie qui commence à me faire bien sentir, là, ça va être compliqué..ça sent la petite échographie qd même...
je dois réussir cette semaine sans conso sinon...

07h00 : 50
09h30 : 20
11h30 : 40
13:30 : 20
16:00 : 20
17h30 : 40
190 quoi..
est ce que c'est bon, pas bon, ou à quoi bon...
j'avais prévenu : gros moral
 
talis
07 Octobre 2020, 9:34
bon, et bien toujours le bordel par ici.
incapable de décrocher de la tise.
et comme c'est bien fait,: je n'obéis à aucune règle. c'est à dire que parfois, c'est rien de la journée et tt le soir,
parfois, c'est toute la journée.
et quand tu retrouves ce fameux petit air bovin yeux rougis et bouffis devant ta glace avant d'aller bosser et que tu t'entends dire"merde...je suis reparti".

et quand, tu te tapes un lumbago des familles et une 2ème tendinite du poignet, tu es ravi et pour dormir donormyl - pinard. beau duo

alors du coup, je continues en 6 prises par jour pour un total de 160

c'est désespérant d'y croire encore.
 
talis
02 Octobre 2020, 16:51
non reste encore un peu..
te manque un petit post sur Mélina Robert-Michon.
si si, j'y tiens.
 
talis
02 Octobre 2020, 7:55
à peine revenue sur le terrain, déjà blessée ?

tu nous fais une Gourcuff ?

biz
 
talis
03 Septembre 2020, 8:10
salut
on trouve toujours un subterfuge pour trouver ça bon aussi. un mauvais blanc est nettement meilleur avec du sirop de menthe...

concernant la clope, je sais que lorsque je fumais, je buvais moins. et les potes qui arrêtent un temps boivent plus (sans être sur le même mode...)

en fait, j'ai remarqué me concernant, plusieurs choses :
- la clope décuple un peu/pas mal l'effet de l'alcool donc, ça vient plus vite
- habitude : clope/café, clope/alcool etc
- et surtout, pour moi, le fait de ne plus rien avoir dans les mains sauf un verre donc...non seulement, tu le bois plus vite, car il te fait moins d'effet.
tu en reprends rapidement et tu manges manges manges pour occuper tes deux mains
j'ai arrêté il y a bien 10 ans : perso : sucette, cure dents, stylo, etc tout ce qui peut te rappeler le geste mécanique de fumer

c'est une idée, pas une vérité.
 
talis
02 Septembre 2020, 11:27
Indifférence, j’ai plutôt souvent évoqué me concernant du détachement. On peut être indifférent à la douleur, mais encore faut-il la connaitre, « la tester » pour le savoir. Bon, bref.

A priori, quand je consomme, le baclo ne joue aucun rôle d’anxio, sur moi. Vu comment, les angoisses et anxiétés sont revenues violemment depuis ça.

En fait, ce ne sont toujours pas des cravings fulgurants à devoir tout laisser en plan, que j’ai, mais des pensées lancinantes, une attirance douce. et c’est ensuite, quand je démarre, que j’enchaine doucement, et linéairement : mode automate

Après une très mauvaise nuit, hier, Pris la décision d’aller bosser tôt, mais en me disant que je n’irais que le matin, et poserais une ½ journée. Ce que j’ai fait. sans oublier d'acheter une bouteille pr la matinée.
Quelques courses après le taf, et hop, une fois rentrée, j’ai fermé la porte et c’était parti.
Je gère très bien ma conso finalement, c'est quoi le problème ?, le timing des 3-3 ou des 3BH (3 bouteilles/3 heures):ça change de la méthode des 3P !
14h-17h : 1 pour l’après-midi, et quasiment à la minute près
17h-20h : une 2nde pr l’apéro/repas
20h-23h : le grand final : la bouteille "repas et verres de coucher de soleil" (mon cul, il y avait des nuages).
Parfait ! tt est vide, le compte y est, 3hpar bouteilles, une chorégraphie de folie et même pas mal


J’ai dormi grassement avec un bon donormyl.

Et puis, ce jour, je bosse depuis chez moi, mais je peux sortir, mais je n'y vais pas mais là, tu te dis : "mais coco, t’es gentil, la journée est à sa moitié…"

Un truc délicat aussi, pour moi, c’est d’évoquer cela avec l’entourage… à faire ou pas ? sur les encouragements, aucune inquiétude, sur le baclo, là, par contre...

En écrivant ce mail, j’ai soif.
 
talis
01 Septembre 2020, 10:03
salut,
as tu pu commencer à remplir un petit tableau ?
le mien également ci-dessous sur le même principe
j'avais trouvé que mettre un peu de détails pouvait parfois permettre de comprendre (parfois!) ses réactions.
et surtout, quand tu le fais lire par une tierce personne pour analyser ton parcours sur un temps assez conséquent et voir l'incidence des choses (dont les cp de baclo)
il me semble que certains en faisait des courbes conso/baclo/humeur
Fichier joint
Télécharger
Fichier téléchargé 26 fois (Annotation.png ; 15.36 KO)
Annotation



.
 
talis
30 Aout 2020, 11:37
Après 2 petits verres...plus d'envie
Mais les automatismes...
 
talis
30 Aout 2020, 11:01
J'aime le concept...
 
talis
30 Aout 2020, 10:49
J'aimerai en être capable
J'aimerais même qu'on le fasse à ma place mais là, perso, je vis seul alors.

Un gros coup d'arrêt , l'accepter et ''repartir'' au combat.
Tt allait bien.
 
talis
30 Aout 2020, 10:39
Bien sûr que je n'en ai pas envie.
Ça épuise de surcroît.

Oui je ne jette pas tout c surtout ce que tu reprends en pleine tête.
Comme tu dis...une semaine à oublier.
Je fais un cpo de plus tt à l'heure. Ça va taper avec tt ce mélange mais faut tenter.
 
talis
30 Aout 2020, 10:26
Jour et nuit.
Là par exemple je rentre d'acheter du vin. J'ai ouvert et je ne me précipite pas
Mais...il n'est que 11h
A 9h30 je ne devais pas sortir et je prenais un seresta.
Alors ça va compliquer la journée et surtout de savoir ce qui va être le mieux.
Bref bref bref.
 
talis
30 Aout 2020, 10:19
Peut être l'interpréter comme un petit contre temps

clairement oui, un contre temps ou une vraie alerte au moins. les 3-4 bouteilles c'est depuis lundi.



On dirait que tu avais anticipé le truc...


pas du tout. je n'étais pas confiant mais je ne pensais pas que cela reviendrait si violemment et si rapidement sans raison (autre que la maladie.) et que aussi, mon corps accepterait cette quantité sans "ne rien dire"

mais oui, voilà, accepter et voir un peu. on a le droit à un joker . il est sur la table.

PS : évidemment, je reviens du supermarché..
 
talis
30 Aout 2020, 9:38
salut Kor
je ne sais pas trop comment interpréter tout et quelle serait la meilleure réaction, hormis, mettre un coup d'arrêt.
je n'ai pas le temps en ce moment de jouer avec la poso baclo compte tenu de la rentrée scolaire et déplacements.

le plus dur à accepter et admettre, c’est que ces 16 bons mois de plaisir tu as l'impression qu'ils n'ont pas existé finalement et que ça a disparu d'un coup.
je ne te parle même pas de l'espoir que j'avais et des inquiétudes des très proches


mais, ça, ce sont des constats express de ce jour. je vais tenter de prendre le temps d'analyser un minimum et surtout de restreindre
ça a fonctionné de ne pas boire. ça, c'est factuel.
 
talis
30 Aout 2020, 9:04
Bah merde alors...

Qu es qui c'est passé ?


rien.
j'ai pris une bonne bouteille jeudi soir (20/08), pris deux verres et nickel
le lendemain, pas d'envie matinale, au déj ou quoi que ce soit
et le samedi, tout a rebasculé et s'est enchainé.
je n'ai pas d'explications. je suis un total automate. je me lève, je me sers.
à une époque, c'était pour combler qch mais là...

dur dur.
je tente donc les 3 cp en plus répartis sur mes 3 prises et le seresta..."la misère" comme dirait l'autre :fsb2_smile:
 
talis
30 Aout 2020, 8:22

Bonjour Talis, merci pour les info. J'ai lu ton fil, parcours difficile mais au bout le succès!


oui mais succès très très relatif...
je viens de me remettre sous seresta ce jour et de prendre 3 cp de baclo par jour en plus.
je me suis remis à picoler mes 4 bouteilles tranquillement, comme si de rien était et quasiment du jour au lendemain
compliqué et surtout très dur à encaisser
 
talis
27 Aout 2020, 13:25
essaye autant que tu peux de te faire un petit tableau de suivi quotidien (nb d'UA consommées, heures et nb cp baclo, tes ressentis, les ES/EI) ça peut te permettre d'y voir plus clair et ça t'impose un minimum de suivi
avec en plus des alarmes pour ne pas zapper de prises.
 
talis
20 Aout 2020, 14:08
Effectivement, un bon moment que je n’ai pas posté par ici…

Alors, où j’en suis ? et bien, ça va très bien. 16 mois sans consommer

Lors de mon arrivée en addicto HP (avril 19), je suis tombé sur un génial psychiatre avec qui j’ai passé un contrat moral (il est malheureusement décédé depuis).
Considérant qu’il m’était impossible d’envisager l’abstinence à vie, que j’étais sous baclo et que j’y croyais fort, il m’a dit : « ok, je vous suis, et je vous demande un an sans boire - après on voit ce qui se passe ». En considérant que le cerveau met un an pour oublier sa relation avec l’alcool.

Sur les + d'un an maintenant, aucun craving, aucune pulsion, pas de rechute, même devant une bouteille ouverte, même chez moi, le vin ouvert reste au frais et aucune difficulté à en proposer ou à en acheter. Bien sûr qu’il y a eu des envies, des pensées des tentations mais jamais assez fortes. Précision : avoir une date de « fin » a été facilitateur de réussite dans mon parcours

J’ai bu vers le 8 ou 9ème mois des bières à 0.00. Parfois, après avoir bu quelques gorgées, elle m’ennuyait, ou je la laissais tranquille sans la finir – aucune attirance et aucune envie d’y revenir (oui, oui, je sais il n’y a pas d’alcool mais quand bien même.

J’attendais les 1 an avec (ce que je croyais être de l’), impatience pour reprendre et finalement, il n’en a rien été. J’y ai pensé, inquiet fortement avant, pour qu’une fois la date venue, je ne me jette pas sur un verre

En résumé calendaire, cela donne :
- avril 2017 ; début baclo - tableau de conso et suivi perso – ni véritable suivi médical ni de l'entourage (donc seul et forum).
consommation toujours en augmentation.
Difficultés professionnelles et perso n’ont fait qu’empirer la chose

- aout 2018 - clinique psy et psychosomatique – tenu un trimestre puis grosse rechute

- janvier 2019 – arrêt de travail - conso environ 4 bouteilles de vin/jour matin midi soir nuit - baclo 300.
prise de conscience du temps long nécessaire pour la reconstruction et identification des toxiques(boulot, proches, environnement).
dépression / dépendance - dépendance / dépression

- février 2019 : 1 mois clinique psy et psychosomatique (la même) – échec total

- mai 2019 : HP addicto- baclo 130

- juin à sept : pensées parasites parfois (après sport, travaux, jardin, forts moments de convivialité.
circuit de la récompense mais jamais de craving, jamais de craquage
au bout de 6 mois environ : chaque situation éventuellement sujette à conso avait été vécue (anniversaire, fêtes, pots, décès, conflit, insomnie, etc etc).
l’entourage a pris l'habitude et n’est pas/plus mal à l’aise, il n’y a plus de questions genre « pourquoi tu ne bois pas ? ».
et tu ne te mets plus en marge des autres
l’alcool est absent de tout

- oct/nov 19 : arrêt complet anxio et AD

- Déc 2019 – reprise boulot sur autres fonctions – épanouissement – nouvelle équipe

- Mars/mai 2020 ; Confinement, RAS. Le repli sur soi m’allait très bien.
Et l’absence de relations sociales non désirées (grande surface, public de rue, etc) également très très (trop) bien.
Les liens perso tu les conserves, avec les moyens de comm existant et absolument pas d’envie de tenter une conso

- Mai 2020 : contrat rempli – objectif atteint bilan : de 4 bouteilles de vin / jour (sur xx années) à rien.

- Juin à aout – possibilité de consommer et ce n’est pas venu.

Ce n’était plus de l’abstinence imposée/forcée mais choisie - la liberté de ne rien consommer ? en tout cas, je ne vivais plus du tout comme une interdiction

Les fois où j’aurais pu avoir trop envie (circuit de récompense), c’était plutôt lors d’un événement festif en groupe très restreint mais jamais pour gérer un moment compliqué, angoisse, insomnie ou baisse de moral.

Les anxiétés, angoisses, craintes, insomnies doutes, la vie réelle quoi, sont présents et parfois fortement durs mais jamais, je n’ai été tenté de combler : l’équation médoc = alcool ou inversement, ne semble plus vraie. Par contre, j’ai pris et je prends encore en pleine tête mes errances du passé. Les périodes où j’étais moins forts, pour ne pas dire faibles et sous alcool devant certains moments de la vie où je me suis fait marcher dessus où je n’ai pas su gérer du tout. Ça encore maintenant, c’est une cause quotidienne de très fortes angoisses, je m’en veux encore beaucoup de m’être écrasé donc je dois absolument travailler sous peine de…

L’infirmière et le (nouveau) psychiatre qui assurent toujours un suivi mensuel post cure sont beaucoup moins dans le dogme de l’abstinence avec moi qu’avec leurs autres patients - c’est eux qui me filent l’ordo de 130, initialement pourtant inenvisageable) et ils pensent une issue positive. Du coup, si maintenant, qq’un se pointe en cure avec du baclo dans ses valises ils vont lui laisser. Et ça, c’est cool.

Cette longue période permet de se faire un vrai "stop and go", se ressourcer, se refaire aussi son état physio et biologique sain et puis, aussi de retrouver de la confiance en soi et son « vrai visage ». car je me revois bien : les nuits, les réveils, l’attente matinale devant une épicerie, les bleus, les trous noirs, etc etc

Ce travail sur soi et pour soi, m’a été primordial. mais c’est un ensemble (et pas un événement, un déclic) et des piliers (dans le désordre) :
- suivis médicaux mensuels psychiatre et infirmière de l’addicto, MG pour le principe,
- suivi psychologue – thérapie, hypnose, reconnexion, travail profond sur traumatisme, méditation
- travail perso (identification des nuisibles et toxiques – essentiel !) - sport, méditation, repos – prendre conscience des choses
- entourage - bienveillance des très proches même sans adhésion au projet baclo et encore moins à la reconso – et aucun pote de beuverie.
très important ses relations)
- grands soutiens et amitiés issues du forum
- baclofène

Car, pourquoi je n’ai pas encore repris un verre ? Honnêtement, je ne sais pas. La peur ? la crainte ? oui, bien sûr que j’ai peur du lendemain (TCC mais Analyser, rectifier, ajuster seront mes leitmotiv).

Fier, oui, d’en être là. Curieux et plein d’espoir. Me casser la gueule ou être détaché.
Il va y avoir une période de flottements, de difficultés et de questionnement :mais dans tous les cas, faire preuve d’humilité. Je repars de 0 après un vrai restart. Et je suis lucide

Voilà, j’y suis maintenant, je peux et je veux savoir.

Ajout : l'abstinence volontaire était devenue presque une évidence, un passage obligé, imposé car je n’ai jamais réussi à maintenir ou diminuer mes conso pendant la montée en baclo et ce même à 290, elles n'ont fait qu'augmenter.
.
 
talis
17 Aout 2020, 8:43

et finalement rien, ni personne qui m'ait appris à surmonter mes angoisses
à les comprendre, à leur faire face
De quoi avais je tant peur ?
Pour replonger allègrement dans cette soif d'ivresse ?

Je cherche encore la réponse
mais j'y cède encore ce soir

Prenez soin de vous.


cette phrase m'a interpellé, mais peut être pas autant que les réponses qui ont suivi : baclo, baclo, baclo … tout lui demander, va-t-il seul résoudre des choses aussi profondes que la dure réalité de la vie (et irréalité du covid).
Y a peut-être et parfois aussi d’autres pistes à explorer en complément ? apprendre à gérer autrement ses angoisses, aussi fortes et improbables que cette crise (par un personnel médical de surcroît)
Manue l’avait d’ailleurs relevé



Tes angoisses sont-elles toujours liées aux choses que tu ne maîtrises pas dans ton travail? depuis que tu commences à maîtriser, y a-t-il une amélioration?
Côté baclo/alcool, c'est revenu à la normale?
Je constate, avec mon expérience reprise de travail / chômage, que ma consommation est très liée aux grands changements de vie, après quelques mois dans la même situation
Maintenant que tu as trouvé ta routine boulot / trajets, serait-il possible d'y ajouter une aide extérieure (tu as tout fait toi-même), genre homéopate, psy, ... afin de soulager ces angoisses ?


et quand Fripoune écrit, et c'est juste qq post au dessus du dernier, ce n’est pas si vieux :



Je me porte à merveille !
Depuis le mois de juillet, je suis à 0 Baclo et je suis très contente.
Je reste persuadée qu'une partie de mes angoisses étaient générées par le médicament :
soit parce que le sevrage était difficile, soit parce que je suis restée trop longtemps avec cette molécule.


du coup, est ce que filer uniquement droit vers la prise de baclo va résoudre durablement ?
Le baclo est un formidable accompagnateur pour beaucoup, mais…


.
 
talis
13 Aout 2020, 14:11
On ne sait pas si c le droit ou le gauche cette fois ci qui.pose question...
de processeur. :fsb2_smile:


.
 
talis
10 Aout 2020, 8:47
Attention, tout de même, car si tu additionnes bouz + bouz = deux-Bouz : tu perds un bras. :fsb2_omg:
un indice au cas où...: Djamel

(ce n'est pas la meilleure de l'année...mais c'est la reprise du taf...indulgence)
 
talis
18 Juillet 2020, 15:56
dès fois "s'apporter" soi, c'est apporter tant !
 
talis
18 Juillet 2020, 15:53

Si tu me voyais, mon sein droit à l' air, tu rigolerais. Imagine . . . et marre-toi !



que Lee ??

.
 
talis
16 Juillet 2020, 13:38
pensées pour toi, MeePee

.
 
talis
28 Juin 2020, 12:33
J'ai oublié d'insérer des smiley pr la sympathique moquerie en écrivant depuis le tel.
Et pr faire passer la pilule sur la justesse de ton récit.

Je n'ai rien a vendre de la Picardie. Tu sais...ah si que jp Pernaut soit la personnalité préférée des Français...
Tu vois je vends du rêve mais j'ai du mal à l'avouer.
Désolé pr mon imbroglio
 
talis
28 Juin 2020, 11:51
Ah tu vois tu continues avec barbarin par chez toi.
Suis mdr.

Vivement ce soir qu'on sacche si ton collomb va te laisser tranquille :fsb2_sorry:
 
talis
28 Juin 2020, 8:51
Ton chauvinisme t'a fait oublier Lubrizol à Rouen...

''vous pouvez continuer à cultiver mais éviter de manger vos récoltes''
 
talis
24 Juin 2020, 18:53
s’autopeluredebananiser en un seul mot s'il vous plait

(Rare) (Par plaisanterie) (Québec) Se mettre dans une position où l’on se nuit soi-même, où l’on cause soi-même sa propre perte.

""[i]Leevair[/i]" a éclaté de rire. Elle savait que les 2 C cancer covid , venaient de s'autopeluredebananiser. Le K.-O. était sans appel." — (citation adaptée de Biz, La chaleur des mammifères, Leméac, Montréal, 2017, p. 135)



.
 
talis
24 Juin 2020, 10:42
le problème est qu'on ne peut pas savoir. masque, pas masque, chloro, pas chloro, pascal praud, pascal praud, balkany pas balkany (aie mon dos), bigard Sébastien, enfin, ces vrais gens qui gouvernent le monde ( hanouna étant un cran au dessus encore, mais pas loi d'être détrôné bientôt, je pense)


on nous dit qu'il ne fallait pas autoriser la fête de la musique ? qu'évidemment, les gens allaient respecter les gestes barrières dans la rue, mais pourquoi nous prend on encore pour des abrutis ?
car ben, oui, la belle affaire car comment aurait il pu l'interdire alors qu'une semaine après on nous demande avec insistance non dissimulée d'aller voter. la leçon du 1er tour leur a elle, été bien retenue.

alors, maintenant, qui croire des 67 millions d'épidémiologiste français ?

comme écrit ci-avant, fais toi ton propre protocole de sortie, garde ton masque, lave toi les mains et si tu ne te sens pas à l'aise, prends le temps. si on lit sans aucune compétence scientifique les chiffres, EPHAD et + 65 ans, font les 2/3 voir 3/4 des décès...le reste ?
je ne dis pas que les statistiques font le reste mais... ça, ce sont les faits. (hormis si là, aussi, on a oublié qq recensements - hein )
 
talis
23 Juin 2020, 11:12
Bon voilà 5 ans maintenant que je prends du baclofène, il est temps de faire un point. Je crois que je le disais au début pour que le traitement marche il faut aussi opérer beaucoup de changements dans sa vie.


pourquoi cela passerait il inaperçu ?

je partage ton message et ton témoignage, je devais aussi faire un message-bilan me concernant, après un an sans conso mais non sans recherche de mieux-être, sur mon fil, et je ne l'ai pas fait.

on pense souvent que ça ne peut être utile mais...
 




forum baclofene