Résultats de la recherche (447 résultats)

talis
Aujourd'hui, 11:35
La fiche du selincro a été mise à jour sur le Vidal le 17 sept 2019.
.
vidal selincro
 
talis
Aujourd'hui, 10:48
Batel n'avait plus d'arguments pour en refourguer.


.
 
talis
Aujourd'hui, 8:42
Ah enfin, qq'un qui a un vrai goût musical.
Prends en de la graine Théo
.
 
talis
19 Octobre 2019, 18:31
allez Théo...résiste encore un peu. un article qui tombe à pic

Alternatives « libres » face aux géants du Net et à leur monde orwellien
 
talis
17 Octobre 2019, 20:16
ça confirme surtout la complexité et le côté multifactoriel de la maladie qui n'est absolument pas uniquement biologique, ce serait trop simple.

.


salut talis, il y a surtout plusieurs formes d alcoolisme, la personne qui boit pour oublier des soucis,pour etre plus a l aise, et la personne qui boit car ca devient 1 drogue, et là, le psy ne peut rien y faire, a chacun de savoir,


oui, on devient, à un moment dépendant, on est d'accord, mais pourquoi ? pourquoi ça devient une drogue dans ce cas ?

je ne faisais que reprendre ce qui est appris en étude de psycho. si il y a 50% d'hérédité dans l'alcoolisme, chiffre que m'avait également indiqué le psychiatre qui me suivait, je ne suis pas certain que le baclo agisse jusque là, tu vois. et avec ça, des prédispositions diverses, famille, amis, travail, problème etc etc
mais bref.


mais si une semaine enfermée te suffira à te guérir totalement et simplement avec du baclo (à bonnes doses ! pour toi quand même...),et bien, tant mieux, pour toi. tu auras vaincu


.
 
talis
16 Octobre 2019, 21:38
ah, euh, je ne sais pas si tu voulais faire une vanne ou si tu m'as pris pour un c.. , mais je connais la réponse, et je m'en fous.

tu ne bois donc que parce que tu as commencé à boire ?.

Oui, comme je suis devenu fumeur en commençant à fumer (très jeune d'ailleurs).



mais je vais donc préciser mon propos puisque tu fais semblant de ne pas avoir compris même si il manquait un "trop" à ma phrase. l'on devient alcoolique que parce que l'on commence à boire trop ? rien d'autre ne t'a "aidé" à le devenir
un autre exemple pour vraiment bien imager mon propos : quand on commence à manger, devient ton boulimique ? quand on se met au régime, devient on anorexique à vie ? on peut aussi fumer et ne le faire que de manière occasionnelle
c'est bon pour toi ?


tu ne bois donc que parce que tu as commencé à boire ?.

Se rendre compte de cette dépendance et surtout de son impuissance à en sortir peut faire basculer dans la dépression.


et si on est déjà dépressif avant de boire et que l'alcool te fait encore plus plonger, tu deviens quoi ?


.
 
talis
16 Octobre 2019, 10:18
ça confirme surtout la complexité et le côté multifactoriel de la maladie qui n'est absolument pas uniquement biologique, ce serait trop simple.

.
 
talis
16 Octobre 2019, 9:06
as tu pu relire Yann afin de compléter ton expérience militaire ?
car à te lire, l'armée fomait des alcoolo plutôt que des soldats ? alors que l'armée était aussi un révélateur de certains maux...analphabètes, sociabilisation, extraction familiale, etc etc
peut être es tu passé aux alcools forts parce que les "softs" ne t’étaient plus suffisants?

Pour finir, Yann, quelle est ta thèse ?
Je m'embrouille ;)

Pour ma part, je ne crois pas avoir une cause psy à mon alcoolisme, même si j'ai subi un traumatisme à mon adolescence.
Sans rentrer dans les détails, je ne suis pas génétiquement favorisé, mais ça a dû basculer un jour, fort probablement lorsque je faisais mon service militaire.
Et puis, plus tard, j'ai eu le malheur de passer aux alcools forts, et là, ça s'amplifie très vite !


tu ne bois donc que parce que tu as commencé à boire ?


.
 
talis
15 Octobre 2019, 11:02
il y a des prédispositions à l’addiction et un volet héréditaire, pour autant tout le monde ne la déclenche pas même en cas de fortes dépressions.
cependant, tout cela est intimement lié.

de même, certaines personnes deviennent totalement dépendant d'un produit suite à un échec, un traumatisme ou par mondanités ! rien ne prédisposait certains à devenir des picolos comme moi

on tombe souvent dans la réelle dépendance lorsqu'on ne va pas bien ou plus bien ou pas.

après, devient on dépendant puis dépressif ou dépressif puis dépendant ?
 
talis
12 Octobre 2019, 11:51
même pas une petite mastika pour me faire décoller ou atterrir, pfff, ce n'est plus ce que c'était les voyages :fsb2_smile:

ah , là, là, bon, sinon, pas d'hésitation me concernant. des envies, très très lointaines, et encore vite fait, des pulsions, aucune. des doutes, encore moins.

seul hic, pour moi, ce sont les insomnies qui reviennent depuis une semaine. je ne vois pas le lien avec les anxio arrêtés il y a deux ou trois semaines.
je n'avais pas encore eu à vivre cette situation depuis la non conso, maintenant c'est fait.
X réveils nocturnes. oui, je prenais un verre. là, j'y ai pensé (avant je prenais - pas - j'en aurai bien pris un), je dirais même inévitablement car c'était la 1ère fois, puis plus rien, aucune alarme interne ne s'est déclenchée et j'ai "oublié" que j'avais de l'alcool chez moi.

résultat : une situation "nouvelle" potentiellement à risque de passée - mais je repars en vigilance orange car je n'aime pas ces insomnies.

reprise d'un nouveau taf en vue de surcroît donc...ça va plutôt dans le bon sens.



.
 
talis
10 Octobre 2019, 9:27
sincèrement, ne commence pas à réfléchir pas au niveau temporalité et dose. ce n'est pas mathématique une guérison et le baclo, a une moyenne à 180, si tu veux avoir un chiffre

si tu prends un doliprane, et ton voisin aussi. ton mal de tête ne vas pas s'arrêter au même instant, à la m^peme seconde que ton voisin, voir ne pas s'arrêter du tout et être obligé d'en prendre un second.
 
talis
09 Octobre 2019, 9:28
en fait, je suis tout l'inverse de toi, je n'ai eu aucun EI, mais quand je te dis aucun, c'est aucun, même pas une infime somnolence. donc, je n'ai pas souffert de ça mais j'ai souffert d'avoir augmenté ma conso jusqu'à 4 b/jour..et toujours vivant, comme dirait l'autre

complément de 16h33 : vu ce que je pouvais picoler en prenant des médocs, je ne savais de toute façon pas si j'avais des EI ou non et à cause de qui surtout !. le cocktail AD anxio baclo alcool, franchement, qui peut dire qui fait quoi dans ce bordel.


donc, oui, j'ai souffert car j'ai tout misé en derniers recours (?) sur le baclo.
aujourd'hui, je ne bois pas, je ne sais aps ce qu'est l'indifférence mais le produit ne m'intéresse pas. c'est un simple constat de mon quotidien (qui dure depuis plusieurs mois) et rien que ça est une victoire.
comment ? gros travail sur moi et surtout, principe de précaution car incapable de diminuer (arrêter ? ça va pas non !), passage obligatoire en cure/clinique/séjour hospi. la cure en centre addicto n'est pas obligatoire évidemment, mais elle a le mérite de procéder à un vrai suivi médical (ce qui n'a pas du tout était le cas pour moi en clinique) de ce sevrage.

certes, tu vas me dire que je ne sais pas si je suis indifférent, et si le baclofène a eu un effet sur moi, oui, tu as raison. suis je guéri, non.
mais, franchement, ne pas boire sans aucune frustration et lutte quotidienne, depuis des semaines, si c'est l'ensemble de tout cela qui me le permet et bien "je prends". ne serait ce que pour me dire "oui, c'est encore possible". libéré de la pensée alcool même si je suis évidemment conscient de la fragilité de cette situation



mon intervention est peut être totalement hors sujet de ton fil mais, je tenais à t'encourager et à persévérer mais doucement en trouvant TA solution, TON propre protocole de guérison.
si tu ne peux vraiment pas passer par la case sevrage "entouré", parce qu'on a tjs une bonne raison de ne pas pouvoir alors, comme le disait, toujours très justement, Sylvie : jour après jour, des petites victoires te rendent ta confiance. alors place aux défis ...
 
talis
04 Octobre 2019, 13:13
oh, oui, ça fait longtemps d'ailleurs, de là, à évoquer un manque !
 
talis
04 Octobre 2019, 13:01
ça a coûté et toi, tu rembourses avec ta santé, mais ça, ils s'en battent les ...
courage l'ami

moi, je file en Bulgarie. de mémoire, je n'ai pas pris l'avion sans avoir picolé depuis ben, depuis, "jamais"...et j'ai une très bonne mémoire.
 
talis
03 Octobre 2019, 8:26
si ils veulent tous ton aide d'un coup, comment faisaient ils en ton absence ??

côté médecine du travail. j’avais pris rvdv en juillet pour m'entendre dire après avoir vomi toute mon histoire et mon alcoolisation au taf et avant d'y arriver :
"oui, mais vous avez maintenant une nouvelle directrice, peut être que ça va aller mieux..." !!!!
nouveau rdv en août
"ah, je ne peux pas vous déclarer inapte sur votre poste car je n'ai pas fait d'enquête"...
mais pôv conne, c'est ton boulot. tu préfères que je picole que de remplir ta fonction ! bref.

j'ai eu le minimum du minimum c'est à dire : "mobilité à envisager". la médecine du non-travail

c'est comme pour les psychiatres, c'est une voie de garage pour les incompétents derniers de la classe, dans 90% des cas ?
 
talis
01 Octobre 2019, 8:52
nan, Théo, tu m'en vois fort honoré (!) que d'évoquer balzac mais, quand même, c'est beaucoup trop, c'est de la Comédie tout ça. je suis dépressif en toute saison ! ne t'en déplaise JM(85-1)

perso, plus besoin d'huile, ça passe tout seul. mais je ne désespère pas de retrouver mais ils ne me feront pas virer ma cuti - je ne changerai pas de vie et conviction pour eux

tu penses à qui avec anar et château ? pas à Méluch quand même ?? Gare à ta gueule à la récré, parce que Méluch on ne l'embête pas lui. pas d ebol le chirac est mort le jour où il devait recevoir les flics en bas de chez lui.
et ce bon Zemmour, passsé en live sur bfm et lci,que dire. j'ai vomi.


deux nuits que je rêve que je picole et que je hurle de joie en découvrant mon indifférence dans la foulée, c'est très très étrange au réveil.
étrangement, dans le même temps, je rêve aussi du boulot et de mon ancien chef.
décidément, je cherche l'indifférence partout... pour l'alcool, on tente le baclo, mais pour le boulot... ?

le psychiatre parti, je ne sais qui j'aurai en face de moi et quand ? (ils me font mes ordo quand même) et quelle positon aura-t-il/elle sur le baclo, et ça ne peut que m’inquiéter. mais, je verrais à ce moment là, pour l'instant, je ne peux rien faire.

je continue donc ma route. week end prochain dans ma seconde famille (voir 1ère?) en Bulgarie. même si c'est lors d'un de mes allers retours là bas, l'année dernière que j'avais décidé (et prévu de longue date)de reprendre un verre, je ne pose pas aucune question et n'ai aucune crainte. j'ai tout le temps de prendre un verre et d'y retourner aussi.
 
talis
01 Octobre 2019, 8:28
déjà en 2010 :
article sécu et démantélement

et un autre, encore plus savoureux.
pharma papers
 
talis
29 Septembre 2019, 10:27
Jaloux.
Même pas en rêve que je vais la partager avec toi. Désolé...je suis égoïste jusqu'au bout.
 
talis
29 Septembre 2019, 8:21
un petit coup d'éclat et de pression (l'histoire du sourd, sur qui, je braille - spécial JM celle là - aucun propos désobligeant sur les handicapés, justement, c'est là, qu'on se retrouve devant une difficulté, la communication , ici de colère, pour s'expliquer.), samedi dernier, pour lequel, j'ai mis du temps à redescendre en pression, et beaucoup trop d'ailleurs, et je n'ai rien fait pour cela, comme un conn***.
pas de respiration cohérence cardiaque, ou autres. rien, donc, je peux me plaindre autant que je veux, R.A.F ! j'avais qu'à me démmerder.

ceci étant dit, je commence à me rapprocher de la reprise d'un poste. autre direction, autre fonction. à suivre... donc ça c'est plutôt une excellente chose que j'appréhende bien, car autre contexte total.
niveau timing, c'est plutôt bien, la "rentrée des classes", même sans gosse et sans boulot a fait sa mauvais oeuvre psycho et le changement temps surtout. bah, oui, 3 mois de soleil, à un moment, même en Picardie, on s'habitue ! si, si...

toujours à réfléchir à plein de choses, je me suis beaucoup détaché de l'actu, par exemple, c'est con, mais c'est vrai. non, non, je n'avoue pas être passé du côté de la force obscure et nauséabonde, presque autant qu'à Rouen ces derniers jours (mais c'est bon, notre Buzyn a dit que tout allait bien, donc, on peut faire confiance à notre Etat - parce que l'Etat c'est eux..(...)) de TPMP mais même si je stagne moins, j'avance doucement. trop peut être mais quand ce n'est pas le bon moment, je ne force pas.

le psy qui me suivait avait évoqué dans une vidéo : "l'addiction c'est la rencontre de 3 facteurs : une personnalité, un produit, un contexte". je m'y attelle pour avancer.
 
talis
23 Septembre 2019, 21:33
Nic
Comme précisé, j'ai écrit SELON ma propre expérience donc tu peux ne pas être d'accord, je n'ai aucun souci avec ça.
Mais ton dernier post va pourtant en ce sens.
Mais. Comme tu dis, À plus.
 
talis
23 Septembre 2019, 11:08
oui, j'avais vu ton post mais n'avais pas souhaité bon de réagir.
l’objectif de mon propos était justement de t'alerter (SELON ma propre expérience qui n'est pas celle de tout le monde,bien entendu) de ne pas tout miser sur la molécule. c'est un immense facilitateur mais il ne règle pas tous les problèmes et sûrement pas le travail de fond de thérapie à mener mais après, ça, c'est toi qui le décide et le ressens.
bon courage alors pour ton sevrage
 
talis
21 Septembre 2019, 19:15
Sincèrement n'y vas surtout pas à reculons. Ça serait contre productif
Dis toi que tj le fais pr t'en sortir ou ce que tu veux mais fais le avec envie.
Sinon...

Et profites de ce temps là bas pr te poser, réfléchir à tt ça et aller vers un mieux être.
Sois totalement égoïste pendant cette période pr ne penser qu'a toi rien qu'à toi, si tu veux t'en sortir, as tu le choix?
 
talis
21 Septembre 2019, 18:17


tu évoques un manque de volonté de ta part dans un post, mais étrange pour qq'un qui prend du baclo ? :fsb2_wink:


Pas de commentaire mais j'aurais pu te poser la même question (sans la contraction de quelqu'un bien sûr!!).


pas compris, JM, tu évoques la mienne de volonté ?


ce qui t'es proposé c'est de diminuer autant que tu le puisses ta conso. évidemment, que c'est terriblement dur, c'est simplement parce que ça va t'aider à diminuer les EI et faire agir plus facilement le baclo. c'est tout.
 
talis
21 Septembre 2019, 18:13

Un petite interrogation quand je lis que tu compte le nombre de mois d'abstinence. En dehors d'un intérêt thérapeutique, le temps qui passe est-il un critère? Le risque dans ce comptage est de continuer à être un "abstinent pleureur". Après tout, aujourd'hui, tu ne bois pas d'alcool point. Pardon par avance si mes mots reflètent à tes yeux un esprit critique, ce n'est pas ce que j'ai à l'esprit.


Effectivement 4 bouteilles par jour, et "tranquille", jamais ivre, jamais malade. put*** c'était la merde.

le temps qui passe n'est pas du tout un critère, oh, que non. c'était juste en lien avec le calcul des 44 jours fait par Odroumaine que j'ai rebondi ainsi. perso, je ne calcule pas. comme expliqué il n'y a pas très longtemps, je n'ai pas de date de fin. et de fin à quoi d'ailleurs ? :fsb2_beer:
abstinence, non conso, désintérêt, etc etc. après une période où je cherchais à mettre un mot sur mes maux, j'ai dit stop. je ne bois pas et ça me va ainsi. comme tu dis : point.

c'est ainsi que je le vis.
je n'ai pas pris comme une critique du tout. justement, ça me permet de me questionner et de réfléchir où j'en suis avant de répondre, donc, c'est cool.
 
talis
20 Septembre 2019, 22:16
je ne me suis pas retrouvé fatigué de cette non-conso. par contre, j'ai récup un lourd sommeil si agréable...pendant 2 bons mois (passé le 1er à suer comme un âne...).
je n'ai pas fait mon deuil, j'ai mis de côté "tout cela". on verra.
je dois en être à quasi 5 mois, je commence à avoir qq réveils nocturnes mais aucun souci d'endormissement. de nuits normales, somme toute
"afficher" ne buvant pas pendant xxx temps est une bonne stratégie, coupant court à toute propo
 
talis
20 Septembre 2019, 21:55
quelques nouvelles de toi ?

.
 
talis
20 Septembre 2019, 21:34
comme proposé, il faudrait parvenir à (te) limiter autant que tu peux le faire de consommer. évidemment, que c'est très difficile d'où l'évocation d'un passage en sevrage "médicalisé" surtout, pour t'accompagner et pour qu’il y ait un coup d'arrêt à ta conso. voir plus de temps, si u tu en ressens le besoin (Cf. mon histoire perso)...et si tu le peux.

j'ai eu la chance de n'avoir aucun EI, et la "malchance" de ne jamais cessé de consommer allant jusqu'à 4 bouteilles de vin par jour en étant à 290. chacun a son histoire "baclo"

comment ça va ce soir ? et à l'approche du week end du coup ?

en reprenant ton fil, tu évoques une non conso, un sentiment de mieux être, puis une conso plus poussée ? y a t il qch qui déclenche cela ?
avais tu des pb d'insomnie avant la prise de baclo ? ne serait ce pas dû à ta conso ?

tu évoques un manque de volonté de ta part dans un post, mais étrange pour qq'un qui prend du baclo ? :fsb2_wink:
 
talis
19 Septembre 2019, 14:29
Superbe parcours pr un ''petit'' sport, peu ''gratifiant'' que fait M. Robert Michon effectivement
J'ai Lu également qu'une française recordwoman de France de lancer de marteau avait du avoir recours à une cagnotte sur le net pr se payer un filet pr s'entraîner...genre.7000 euros
Et les autres connards courent après un ballon pr des millions de euros par mois.

J'ai. Beaucoup plus d'estime pr ces sportifs et sportives là que pr ces autres.
 
talis
18 Septembre 2019, 14:01
Catherine, Théo,
oui, c'est vrai. ce n'est même plus une caricature que tout ça. ça me fait chier pour la fonction publique, en fait. sommes nous, agent(s), responsable de tout ça ? non ? clairement non. les gouvernants sont des élus, des DG, des DGA.

j'ai un ami qui vient d'être embauché dans ma collectivité. tout comme toi (prévu depuis début juillet), pas de carte de pointage ou d'entrée dans les bâtiments car la personne qui s'en occupe est en congés..), son collègue de bureau n'était même pas informé de son arrivée...imagine.

PLUS de boulots ou MOINS de boulots aussi. dans les 2 cas, c'est très bien fait pour (nous) écœurer. je ne vais pas faire le couplé des valeurs de la fonction publique mais quand même. on se plaint que c'est le bordel, mais il n'y a plus personne pour faire ce qui se faisait avant...(on a filé les autoroutes, les stationnements à Vinci, et les centrales nucléaires sont en attente...). et on nous pompe le pognon pour faire plaisir à leurs propres électorats au dépend des habitants.

on a beau être préparé comme tu devais l'être, se reprendre ça en pleine gueule, ça fait tjs mal. tiens bon, mec. souffle et prends du recul (trop facile...pfff)

putain d'ingrédients de merde.

tiens au jus
 
talis
17 Septembre 2019, 8:28
côté testament, ma filleule bulgare, mon neveu et nièce auront ma préférence
à + 40 ans,,te retaper un emprunt de 20, ça commence à devenir limite limite pour profiter un peu de son blé OGM

ce qu'on créé (via nos besoins donc achat), ce sont aussi ces traceurs, ces analyses de ta vie. me suis aperçu que google map en appli non démarrée sur ton tél donc sans rien demander , bosse dans ton dos et note chacun de tes déplacements, un gps. je comprends maintenant pourquoi je reçois des alertes de merde pour te demander de noter un magasin, une zone commerciale ou autre. évidemment, c'est encore pire quand ils analysent ton caddie. j'arrête là, ça va me faire re-devenir paranoïaque.


étrange et malheureuse coïncidence, que mes posts récents précédents, où j’évoquais tetris et ses briques et la vie en pleine gueule, mon MG hier m'a appris hier après midi que le psychiatre qui me suivait depuis ma sortie de cure addicto en HP s'était (vraisemblablement) suicidé, et put*** ça me fait chier.
j'appréciais humainement énormément ce mec. Lui, qui m'avait réconcilié avec les psychiatres. un vrai thérapeute ouvert d'esprit. gros gros coup dur
oui, j'ai été déstabilisé fortement. le "à quoi bon"...m'est repassé par la tête. les pensées alcool aussi.
soirée difficile mais là, où j'ai apprécié mon comportement c'est dans la manière, que j'ai eu, d'accepter (vous allez me dire : pas le choix...) cette situation. "ne pas affronter les choses et sentiments sur lesquels nous n'avons aucune prise", ou qch dans le genre.



Théo, dans ton dessin animé, y a t’il un message subliminal à 1h:08:30 ?
que dire à 1h10:42.

;
 
talis
16 Septembre 2019, 14:22
allez...puisque vous êtes un poil sadique ou envieux ?

BLACKROCK
 
talis
16 Septembre 2019, 8:40
bien écrit ? euh...joker. mais c'est vrai : je prends plaisir ici, c'est ce qui me ravie le plus.

la loi Pinel qui oblige à louer pendant 9 ans...à payer des frais de copro, à avoir des WC à déboucher le dimanche, des impayés ? des états des lieux, enfin, tout ce que je ne veux plus. y en qui aime, pas moi.

je dois me faire un petit testament, surtout pour ne pas donner à qui je ne veux pas. ce doit être jouissif d'ailleurs d'en virer qq'uns d'une liste. suis sûr que c'est de la bonne thérapie

j'ai un ami qui va faire le choix dès la fin de son remboursement de baraque, de changer totalement de taf et de se contenter d'un minimum financier pour vivre. donc, arrêt du taf. parce qu'on ne supporte plus les gros cons et à quoi bon thésauriser.

tu prépares comment ton retour ? pour diminuer l'appréhension et le regard des autres ?

je ne sais aps quand ça va intervenir pour moi, mais la psychiatre de la Sécu pour le contrôle pendant arrêt m'a bien mis en garde, car "même ingrédients, même soupe"..donc, redoubler de vigilance et de lucidité.

la période estivale de beau temps passée, j'appréhende maintenant de me taper 1 semaine de pluie sans discontinuité enfermé. là encore, je dois chercher le côté positif et éviter l'ennui. Si lui pointe le bout de son nez...je ne veux pas y remettre le mien.

Quel bons sons avec des arrangements de folie...:
pour combler Théo
 
talis
16 Septembre 2019, 8:36
quelle % d'acidité ton vinaigre ? Parce que t'es en forme!

la parent pauvre de l’hôpital public psychiatrique..soit, tu as des personnels de bonne volonté sans moyen, soit tu as des billes. (même si j'au eu écho de petite structures départementales qui était supers)
mon expérience à l'UMA que j'avais relaté, avait été encore plus incongrue.

j'avais juste mentionné ELSA parce que normalement, on doit pouvoir échanger avec un psy, bon ou pas, très mauvais ou au moins à l'écoute...

il me semble primordial de coupler ton traitement avec un bon suivi psycho. les psychiatres sont rarement enclin à faire de la thérapie, ils préfèrent les comprimés, c'est plus simple pour eux. !
il faut travailler le fond
 
talis
15 Septembre 2019, 9:29
Ah oui donc on a le Choix entre noyade ou saturnisme...
 
talis
15 Septembre 2019, 9:07
Je pensais que le réseau Elsa était plus tourné vers les proches
Au niveau, psycho, as tu un CMP proche de chez toi pr consultation gratos d'un psy?
 
talis
15 Septembre 2019, 8:31
suis pas parisien, mais entre les deux y a la Seine, faites gaffe les gars...j'en connais avec des uniformes qui poussent à la consommation natation (attention, je en fais pas de cas une généralité policière - pas si simple tous les jours pour eux non plus)
 
talis
15 Septembre 2019, 8:25
nic. disons que si on parle alcool, oui, ça va, je m'en passe en ce moment sans difficultés. par contre, comme maintes fois évoqué sur le forum, tu prends maintenant la vie en pleine gueule. et tu n'as pas d’échappatoire artificiel. Leplus dur commence donc, fragilité et méfiance. rester donc dans sa bulle pour s'en sortir. et la solitude de Miller sans Dieu derrière (la page 310 qui "déchire"

et pour rebondir, ça colle plutôt bien avec l'avarice cognitive (la nature de l'être humain ne le pousserait pas à agir et à penser rationnellement, à tester les hypothèses et à actualiser ses croyances en fonction de l'expérience, comme le font les scientifiques. En général, l'être humain se montrerait avare de ses ressources mentales et préfèrerait fait appel à des raccourcis pour arriver à ses conclusions) - Vive donc facebook, BFM and Co, TPMP (aie, j'ai les mains sales et la pensée nauséeuse, je reviens...), les Chti's à Cancun (là, je gerbe carrément - merde mon repas Flunch!), expliqué par des "ça se laisse regarder (ou) je mets mon cerveau en pause"
allez, j'avoue, je fais le malin, mais je connais cette a-varice cognitive que depuis hier seulement. mais ce n'est pas encore tout à fait de la doxologie (bon, là, j’arrête on est dimanche... et sinon Théo va nous filer une œuvre magistrale d'un chant de Noël jouée dans une église Ouzbek de 1941 :fsb2_cold: )

cela fait 10 jours environ, que c'est un peu plus compliqué pour moi, non pas pour la question "je bois, je ne bois pas" (même si ça fera 5 mois ! et ouais dont 1,5 mois sans ne plus penser "alcool")mais sur plein de questionnements et sur le "à quoi bon".
apprendre que son frère, avec qui on s'est brouillé suite au décès maternel et son passé d’alcoolisation, picole tous les jours à s’endormir devant neveu et nièce, fait forcément mal, pas pour lui directement (ça, je m'en fous à vrai dire), mais pour les dommages collatéraux que ça causera inévitablement. . lui, si fier, le roi du jamaisdemafaute et jesuislemeilleur
et puis, mon avenir pro. j'ai assurément un statut rassurant mais pour autant, il subsiste toujours cette crainte de rechuter avec ou sans conso, comme dirait l'autre. je n'ai pas perdu ma bonne capacité à ne penser qu'en mal. cette faculté de ne jamais penser d'abord positivement.
donc, plein de perturbations, qui m'a fait re-rentrer dans ma bulle, en appréciant le silence.


et comme dirait Yann Lointain, grand penseur en cette rentrée des classes "Quand je suis sous la pluie, je suis mouillé"


.
 
talis
13 Septembre 2019, 16:36
où en es tu ?
sevrage, cure ? post cure ?
 
talis
13 Septembre 2019, 16:35
et la clé de la guérison est aussi en soi, comme le dit si justement Moi73.


.
 
talis
13 Septembre 2019, 16:33
peut on encore éviter le dépôt de bilan planétaire ?
balkany vient seulement d'être condamné (et encore, ce n'est pas fini ...appel en cours), ils ont de la marge...et peuvent encore dormir longtemps tranquille pendant que nous on doit trimer, se battre face à ces incohérences quotidiennes. on va devenir fou.

ça me fait penser à une des interprétations de mon bilan de compétence interne : " en off, ma collègue m'a dit que j'avais une tendance rebelle"...je lui ai répondu que pas du tout, c'est juste improbable d'écouter la radio, regarder la télé sans vomir ce que l'on tente de nous faire ingurgiter ! . ce n'est pas être rebelle, non, c'est juste de la conscience

parfois, il est préférable d'éviter la carte de la corruption en f<rance,les bases de données de la transparence publique et pour ce qui nous concerne plus particulièrement ici...

ce cher Batel : il mange bien quand même, le gaillard... Mac Do a ouvert une succursale gastronomique...mais bien évidemment, ne pas y voir un quelconque lien entre lui et les labos. c'est complétement fortuit et totalement impossible, c'est marqué noir sur blanc dans le serment d'hypocrite Hippocrate . - Déconnez pas, les gars, n'y voyez aucune malice dans ce lien

Défraiement BATEL

sincèrement, parfois, ça ne donne plus envie de se battre...y compris pour soi.

.
 
talis
12 Septembre 2019, 15:23
je comprends mieux la photo avec un de tes autres post :

Baclo et alcool ok, mais mon moignon pose problèmes.

Vois mon fil



quel blagueur ! on le voit bien là, merci....... :fsb2_red:

.
 
talis
12 Septembre 2019, 15:19
oh que je me retrouve dans ton post et pour le "surtout avec le site".
 
talis
12 Septembre 2019, 15:18
et si tu en veux et même si ce n'est pas sur ton trajet, tu en trouveras...

j'ai lu sur un de tes posts que tu étais en manque de lien social, mais est ce des compagnons de boisson ?
et aussi, j'ai lu ton "histoire" et tes douleurs du passé. as tu un suivi psy pour traiter spécifiquement cela ?
 
talis
11 Septembre 2019, 11:14
c'est vrai que parfois, cela peut être être encore très frustrant de ne pas partager un verre avec des potes ou un bon vin de fin de journée.
l'envie passe et vite et je n'ai jamais hésité devant de l'alcool, même si il reste parfois des bouteilles non finies de ces moments partagés, ça peut rester là 2 ou 3 jours sans que j'y touche et sans que la question ne se pose du tout. je les oublie. indifférent, non, désintérêt, oui.

C'est d'ailleurs un sentiment très étrange car je n'ai pas aucune attirance chez moi malgré qq bouteilles offertes mais je ne ressens pas d'envie ou de doute. par contre, quand je suis devant une étagère de vin nature ou en biodynamie, là, j'avoue j'ai un petit pincement au foie... :fsb2_wink:


Pour reprendre un post de Sylvie "Pour moi, si on ne ressent plus le poids de l'addiction, on peut s'estimer guéri" :
- le suis je ? non, trop prétentieux ;
- sorti d’affaire ? non mais, quand même, oui, car oui, je suis libéré de ce poids...je me rappelle du besoin matin midi soir nuit pas si lointain à l’échelle d'une décennie de picole;
- oui, j'ai progressé et c'est un constat et c'est surtout ça, qui m'intéresse en ce moment.

je ne suis absolument pas sorti d’affaires car lucide sur la fragilité de tout ça mais put*** c'est bon à prendre. peu importe ce qu'il se passera plus tard, m'en fous à ce jour.

alors, tout n'est pas rose et je me méfie de l'euphorie artificielle, vu que je suis nettement moins bien moralement depuis une bonne semaine mais je me dis que c'est aussi la rentrée des classes même quand on est en arrêt maladie, on la "vit" à travers les autres.
Département psychologique en vigilance jaune-orangé. Donc reprendre ses marques et refaire un bon Tétris du cerveau.
je dois continuer à bosser. je diminue les anxio pour arrêter d'ici 2 semaines maxi.
plus de psycho perso en ce moment. pas trouvé ce qui me convenait. toujours suivi par infirmière et psychiatre du centre addicto
 
talis
10 Septembre 2019, 8:54
De mémoire, ce sont des cp de vitamines qu'ils m'avaient filé en cure.

http://www.hepatoweb.com/DES/D...erritinemie.pdf

Ton taux est relativement faible. Mais voit pr le surveiller.

je. Ne suis pas médecin, mais je crois qu'en 2 semaines ça avait disparu.
 
talis
09 Septembre 2019, 20:43
Effectivement, ce taux indique une inflammation/infection mais rien d'irreversible.
J'ai du monter à 400 en ferritine je crois.
Baisser sa. Consommation et qq pilules et ça va rentrer dans l'ordre en qq temps voir rapidement.
 
talis
08 Septembre 2019, 17:54
Oh, pas tant que ça.
Je voulais juste montrer si il y avait encore besoin l'improbable capacité de Volte-face ANSM et Buzyn.
Je ne m'y ferais jamais. Leur calcul : Bénéfice/risque quand ça les arrange.
 
talis
07 Septembre 2019, 19:35
Je ne suis pas d'accord avec toi.
C'est une profession qui va très mal à cause des lobbys et gros acheteurs.
Ils se font acheter leurs produits moins chers que leurs coûts de production.
Et là, je te. parle pr l'élevage.
Pr l'utilisation des pesticides, c'est plutôt à cause de la PAC et de ses subventions qu'ils sont obligés d'asperger.
Bref. Mon propos portait sur l ANSM pas sur l'agriculture...
 
talis
07 Septembre 2019, 16:16
merci theo, mais c est chiant de parler avec 1 addicto, qui est convaincu de l efficacité du baclo, mais qui ne veut pas monter audela de 150 de prescription
a +

ce qui est un peu débile c'est pourquoi s'arrêter à 150 si c'est pour aller au delà des 80 mg. comprends pas :fsb2_looser:
 
talis
07 Septembre 2019, 16:05
L'ANSM, toujours aussi pathétique mais dramatique !
et Buzyn qui veut faire peur aux gens (attention, attention, on n'aura plus de plasma). comme ils le font actuellement avec les arrêtés d'interdiction des pesticides à - 100m. M. l'empafé de ministre de l'agri qui a annoncé que l'on serait en pénurie alimentaire si on le faisait !
oui, vaut mieux "tuer" à petit feu, pourvu que Monsanto et Cie continuent à gagner leurs vies sur celles de quelques autres.

Extrait : Article relatif aux machines utilisées pour le don de plasma - article complet

Comment réagissent l’établissement français du sang et les autorités sanitaires ?

Les courriers des lanceurs d’alerte restent lettre morte pendant plusieurs mois. Du moins officiellement. En interne, le 29 décembre 2015, Stéphane Noël, alors directeur général délégué production et opérations à l’EFS s’en alarme :

L’ANSM est également informée. Mais il faut attendre début 2017 pour que de premières études soient diligentées sur ces particules noires. Les signalements d’incidents sont fouillés. Une étude réalisée par un laboratoire de Lyon (IBCP) indique la présence de débris du joint tournant dans les poches à plasma. Un comité d’experts (CSST), mandaté par l’ANSM, obtient la composition précise des joints des machines Haemonetics : il alerte l’ANSM sur les risques représentés par le matériel d’Haemonetics, par comparaison avec les autres machines mises sur le marché.

Pour aller plus loin dans son analyse, les experts du CSST demandent un accès à d’autres documents de l’entreprise. Mais l’ANSM interrompt sa mission[/b]. « Je n’avais pas conscience que la réunion d’octobre serait la dernière, au moins jusqu’à la parution du rapport bénéfices-risques, en décembre », nous explique un membre de ce comité d’experts. Plutôt que de poursuivre les investigations, l’ANSM produit un rapport bénéfices-risques favorable à la poursuite de l’utilisation des machines. « Il n’existe pas d’élément objectif qui remette en cause le bénéfice/risque y compris pour ce qui concerne les donneurs », conclut l’agence.

En résumé, les bénéfices de l’aphérèse sont pour l’ANSM supérieurs aux risques, minimes, que courent les donneurs. L’agence ajoute que la toxicité potentielle des particules n’est pas démontrée. Cela alors même que des particules d’aluminium, de chrome, de silice, ont été retrouvées dans des poches à plasma. « Une aberration médicale »[/b] selon Alexandre Berthelot, ancien dirigeant d’Haemonetics France :

« C’est une imposture intellectuelle », estime également Guylain Cabantous, syndicaliste CGT à l’EFS, qui découvre la problématique en février 2017. Un donneur peut-il prendre un risque en donnant son sang, ses plaquettes et son plasma ? Si ce risque est identifié, peut-on ne pas s’en soucier ? L’ANSM décide tout de même de mener des études complémentaires. En attendant, les machines restent sur le marché, et les informations délivrées aux donneurs, avant leur prélèvement, sont modifiées en janvier 2018. Le risque particulaire est évoqué, mais rien n’est dit sur la nature de ces particules.

Les trois lanceurs d’alerte portent plainte en mai 2018 pour « mise en danger de la vie d’autrui », « tromperie aggravée » et « inexécution d’une procédure de retrait ou de rappel d’un produit préjudiciable à la santé » [2]. Début septembre, la ministre de la Santé et des solidarités Agnès Buzyn reprend les arguments développés par l’ANSM [3]. Un arrêt des machines PCS+, celles qui prélèvent le plasma, « conduirait à une grave pénurie de plasma (pour lequel il n’existe qu’une alternative industrielle en matière d’aphérèse) pour le fractionnement », avance-t-elle. L’approvisionnement du marché en médicaments dérivés du sang est tendu, affirme le ministère.

Quelques jours plus tôt, un incident se produit à Tarbes : un bol fuit et projette des particules. Il sera suivi de trois autres incidents dans lesquels des particules noires sont signalées. L’EFS et l’ANSM décident finalement de suspendre les machines à plasma. Elles sont remplacées par celles d’un autre fournisseur, Fresenius, qui n’utilise pas le même procédé d’aphérèse qu’Haemonetics. En quelques jours, les autorités sanitaires ont viré de bord. Sans provoquer de grave pénurie de plasma
 
talis
06 Septembre 2019, 16:15
salut,
il y a quelques temps, tu pensais qu'une semaine te serait suffisante ? et surtout qu'un mois en cure, te semblait bcp trop long. tu trouves ça trop court du coup ?

ouais, pas rassurant tout ça, ptet qu 1 semaine a l hosto suffira, 2 semaines a se faire ch.er, jvois pas trop l interet, merci pour vos temoignages


ils ne te proposent qu'une semaine ? autrement dit, un sevrage "classique" ?
 
talis
01 Septembre 2019, 15:17
Je laisse Théo te répondre mais ce que je peux te dire de mon expérience c'est que lorsque tu bois du matin au soir, nuit comprise, tu ne sais cibler le craving, donc ''taper'' fort pr le casser.
Du coup, tu es. Obligé d'avoir une dose quasi constante de baclofène et avancer pas à pas et bien noter ensuite si un craving apparait ou pas, ou des envies plus fortes surviennent
Théo a une experie'ce autre.
 
talis
01 Septembre 2019, 11:26
pascal,

on n'agresse pas quelqu'un qui t'a piqué du fric ????

tu lui avais déroulé le tapis ? et tu pensais payer l'addition aussi ? "un invité !" ???
 
talis
01 Septembre 2019, 10:39
t’énerve pas pascal...

son activité de magnétiseur a été stoppée, apparemment

et le numéro lié est :06 84 07 16 69
 
talis
31 Aout 2019, 8:29
nan, JM, là, tu vas trop loin, je m'insurge, il n'existe qu'un seul Dieu "qu'on m'a dit" !

on va droit vers une guerre de religion, avec tes conneries car qui choisir maintenant :

- celui qui magnétise et lit dans le pli fessier l'avenir alcoolique des personnes de +80ans (ben, oui, sinon, pas de rides),

- celui qui "explore" les prélèvements de selles de son CLIENT sur son présentoir au milieu des bonbons gélatineux et gel mycosique afin de te t'orienter vers la purée d'ortie en suppo ou de changer de brosse à dents afin de laver toutes les impuretés de ta vie passée (si, si, il y arrive)

put***, vl'à le dilemme du week-end. nan, JM, t'es pas cool, ne me fais plus des trucs pareils...je sors à peine d'une longue période de doute sur la vraie nature de l'homme


.
 
talis
30 Aout 2019, 10:18
t'es fou , même de Rugy, lui, a osé se pointer devant la Presse...même lui est plus courageux ou inconscient, plutôt.
 
talis
29 Aout 2019, 18:50
quel dommage, c'est vraiment con de bosser le dimanche... faire un recours contre Macron de toute urgence, svp, avec participation aux frais sans retour (cadeau de Noël à faire)




.
 
talis
25 Aout 2019, 18:26
sans jouer sur les mots, à mon sens, on parvient à l'indifférence : pas de désir et pas forcément de plaisir (dommage ?)) après s'être testé (suis pas fan de ce terme)et uniquement.

actuellement, je me désintéresse de l'alcool (je le mets de côté de plus en plus inconsciemment, je l'ignore (enfin, j'aimerais encore plus)), l'indifférence interviendrait si je me contente d'une relation dîte "normale" avec l'alcool après un verre.

ce serait l'étape suivante si il y avait une échelle de "progression" dans la guérison
 
talis
25 Aout 2019, 9:40
je fais parfois ou souvent le parallèle avec la clope que j'ai arrêté, très facilement (pourquoi ? comment ? sais pas.) il y a 10 ans. seulement, 3 clopes m'étaient agréables dans une journée avec le recul.

alors, pourquoi fumer le reste ? par habitude.


Que fume-t-on exactement lorsqu’on tire une bouffée de cigarette ? Du tabac, pense-t-on. C’est vrai, mais pas seulement car le tabac est plongé dans des mélanges chimiques. Les industriels appellent cela « la sauce ».
pour accrocher plus efficacement les fumeurs et augmenter leur nombre, cette « sauce » modifie certaines caractéristiques du tabac !

bon, grand soleil ce jour, pas de saucée en vue !
biz
 
talis
25 Aout 2019, 9:30
je ne faisais plus une sauce au vin, du coup. :fsb2_zzz: je m'adaptais.lol

ce n'est pas une crainte pour l'instant me concernant, vu que je ne consomme pas..., mais ça fait aussi parti de ces comportements à casser.
 




forum baclofene