Résultats de la recherche (571 résultats)

jm84
06 Juillet 2020, 7:54
Plaisir partagé Pascal. La SNCF pratique encore l'annulation gratuite. Mais comme les parisiens pratiquent l'oubli des gestes barrière, ce serait plus à ce niveau que je reste circonspect..
 
jm84
05 Juillet 2020, 8:55
Arf, pardon, je n'ai pas fait le lien! Merci tout plein !
 
jm84
05 Juillet 2020, 8:49
Salut Pascal, je note la date, la SNCF pratique des prix très attractifs en ce moment ! Étant classé personne fragile et mon amie l'étant encore plus, j'attends d'y voir plus clair comme tu dis. Au plaisir jean marie
 
jm84
05 Juillet 2020, 8:42
Hello, le baclo n'est pas très utilisé au québec mais je crois que loup blanc a créé une page Facebook.
En ce qui me concerne c'est bien plus l'alcool que le traitement qui a perturbé ma vie de couple !

Trois grands amours, 30 ans d'excès, qui se sont terminés tous de la même façon...

Devine !
 
jm84
05 Juillet 2020, 8:36
Hello, merci pour ton passage par ici. Un fil endormi, tant mon actualité est sans grand intérêt, du moins en ce qui concerne le sujet qui nous intéresse ! Ceci étant dit, je n'ai pas compris ce que tu as voulu dire. Bises itou
 
jm84
29 Juin 2020, 7:37
j'étais à 0 baclo..depuis 2014..et zéro alcool. au début,c'était pénible,fallait toujours s'éxcuser. puis tout le monde m'avait laissé tranquille avec ce vin. Merci pour votre réponse. C'est vrai,il faut plus s'impliquer,et aider les autres. J'ai éssayé aider 3 amis,en vain...etc etc

merci pour vos gentils mots.

Helga


Helga, quand tu seras à nouveau soignée, reste quelques temps à ta dose de baclo. Il sera temps, dans un an ou deux, de poser la question de la descente. C'est souvent une cause de rechute de repasser à zéro baclo.
 
jm84
28 Juin 2020, 8:26
Bonjour à toi et bienvenue ici, hélas, à nouveau si je comprends bien.

Je me détacherai d'arc en ciel sur l'idée que nous ne soyons pas un carnet d'adresse. Heu, SI, justement, et c'est sans doute le 1er rôle et devoir pour nous de permettre aux malades d'accéder au traitement. Par contre, je le rejoins sur le fait de s'appliquer à ne pas se contenter de prendre l'adresse et de disparaître du forum.

Mais là, je prêche à une convaincue car tes mots traduisent ta détresse et ta honte face à une rechute...

Et pourtant, il n'y a rien de grave ou de honteux à rechuter! Avais-tu gardé une dose confort ou étais-tu à zéro baclo?

Depuis 2013, les conseils ont un peu évolués, notamment sur l'intérêt d'essayer de diminuer le plus possible sa consommation en phase de montée afin d'espérer diminuer les EI.

Bon courage dans ta démarche

Jean-Marie
 
jm84
28 Juin 2020, 8:16
Tout à fait d'accord avec toi, d'ailleurs, tout le monde ici, à part quelques trolls, est d'accord avec toi.
Tiens nous au courant
 
jm84
26 Juin 2020, 10:47
Bonjour à toi,

Excuse moi mai je ne comprends pas ta demande. Tu veux t'engager dans une démarche de soin avec le Baclofen? Qui est ce "on" qui te refuse la prescription? C'est ton addicto? Ton médecin traitant?

S'ils ne sont pas dans une volonté de prescription, tu n'obtiendra rien d'eux. Tu habites dans quel coin? Ce sera indispensable pour que Sylvie te trouve un médecin prescripteur.

Toi et moi, on sait que l'abstinence forcée ne marche pas... sauf si ta vie est en danger. On sait aussi que le sevrage classique ne fonctionne pas, même si l'on est volontaire.

Il faut que tu saches que le baclo fonctionne dans la plupart des cas. Un médecin prescripteur sérieux et formé vérifiera si tu n'as pas de pathologies associées rendant plus aléatoires ce traitement.

Ce n'est pas un traitement miracle mais c'est un bon traitement.

Bienvenu à nouveau par ici donc

Jean-Marie
 
jm84
25 Juin 2020, 10:38
Si tu sais te balader sur le forum, tu as tout gagné! En haut à droite, tu as un onglet "sujet non lus". Tu y trouveras forcément Sylvie. Tu clique sur son pseudo et tu pourras lui écrire un message.
 
jm84
25 Juin 2020, 7:35
Bonjour Stelo,

Tu as frappé à la bonne porte, bienvenue ici.

C'est très touchant ton histoire, à la fois chargée d'amour et de conflits pour parler avec prudence... Je suis admiratif de te savoir capable d'avoir supporté aussi longtemps l'addiction de ton mari. Content aussi de vous savoir dans cette démarche, malgré la stupidité de votre médecin traitant. Il faudra lui rétorquer de ma part que prescrire un médicament est aussi une question de volonté :fsb2_mdr1

Sylvie t'a écrit?

Bonne journée

Jean-Marie
 
jm84
18 Juin 2020, 8:19
Bonjour et bienvenue ici,

Bon, je ne veux pas enfoncer le clou mais, en effet, aucun médecin sérieux ne prescrirait un médicament comme le baclofen sans rencontrer le dit patient et sans lui expliquer l'objectif thérapeutique.

Je ne suis pas sûr de comprendre la finalité de ta question.

Il n'y a pas, dans la loi d'hospitalisation sous contrainte à la demande d'un tiers ou d'un médecin possible pour une personne malade alcoolique. C'est ce que je dois comprendre?

Bon courage à ton père et à toi

Jean-Marie
 
jm84
15 Juin 2020, 8:45
Je plussoie Sylvie!

En ce qui me concerne, cela fait quelques années que j'ai supprimé mes dates de naissance sur les réseaux!!
 
jm84
15 Juin 2020, 7:44
Hello,

En ce qui concerne une éventuelle contre indication du baclo vs BB, je n'en n'ai jamais entendu parler. Mais bon, Sylvie pourra peut-être répondre à cette question.

Par contre, arrêter le baclo sitôt l'indifférence atteinte, c'est retour à l'addiction garanti.

Il faudra en effet en discuter avec ton médecin: mettre dans la balance le baclo et l'alcool dans une grossesse.

Bonne journée
 
jm84
14 Juin 2020, 9:33
Salut Elodie,

Bienvenue ici! Je plussoie mon amie Tai Chi, c'est cool de prendre en charge très vite ton addiction, c'est cool de voir un psychiatre te proposer le baclo en espérant qu'il s'engagera au-delà de 80 mg si cela est nécessaire.

Pour répondre à ta question sur l'indifférence, notre Graal à tous, c'est en effet très mystérieux et très personnel. Pour faire très très court, tu augmente ta dose de baclo, petit à petit, tu diminues autant que possible ta conso d'alcool et, un jour, tu atteins ta dose seuil; plus d'envie d'alcool. Tu le sens venir ou pas, à quelques cachet ou à des dizaines de comprimés...

En fait, je pense qu'i ne faut pas se focaliser sur cette indifférence, il ne faut pas être impatiente. Projet BB? Chouette, cela va aussi t'aider et te motiver pour réduire ta conso d'alcool (cela augmente l'efficacité du médicament)

Je ne suis pas normand mais, désolé, je n'ai que ça, et mon soutien, à te proposer!

Jean-Marie
 
jm84
10 Juin 2020, 9:09
Bonjour, je m'associe à mes copains et te souhaite bon courage pour cet accompagnement difficile. Les médecins en France ont pris l'habitude de communiquer par mail durant cette période. Les plus généreux et/ou engagés continuent volontiers à le faire.

A bientôt

Jean-Marie
 
jm84
05 Juin 2020, 8:34
Nous savons tous que ces émissions n'apportent rien d'autre qu'une certaine forme de condescendance et de faux apitoiement de la part des médias qui se gardent bien d'inviter des contradicteurs. Rappelez-vous le discours de Cymès sur le baclo alors qu'il se drape dans une posture scientifique depuis 3 mois...

Donc, on sait tout ça, on en parle ici, entre nous. Mis à part quelques voyeurs ou peut-être quelques ardents défenseurs des AA, personne ne vient ici sur le forum.

Bien, on sait tout ça.

OK, mais on fait quoi?

D'accord avec toi Sylvie, inutile de regarder ces émissions. En revanche, il serait utile de réagir en rédigeant un mail condamnant ce parti pris pour les méthodes qui ne marchent pas. On mets cet exemple de mail en ligne, accompagné des adresses des responsables médias sur un fil dédié, visible que des membres. Chaque lecteur choisit ou non d'envoyer ces mails ou non.

Greenpeace le fait, Amnesty aussi... Serions-nous moins légitimes?
 
jm84
04 Juin 2020, 11:30
Salut Nic, tout à fait d'accord avec toi, bon nombre d'entre nous ne peuvent pas se permettre d'être tagué. C'est la raison pour laquelle notre seule possibilité d'agir est de passer par les réseaux sociaux.

Sylvie, on ne peut pas être laboratoire d'idées seule. Voilà pourquoi j'évoquais plus haut l'idée d'un fil dédié sur le sujet. La proposition n'a pas remporté un franc succès!

Athelstan, perso, je ne compare pas ces 2 affaires: le baclo avait fait l'objet d'une RTU à des doses quasi libres je crois. Ce n'est pas le cas de la Chloro

J'espère que la nouvelle association RESAB verra le jour rapidement...
 
jm84
02 Juin 2020, 10:24
Tu as raison bien sur, mais perso, je ne sais pas quoi faire

Je comptais beaucoup sur la formation des médecins/pharmaciens, parce que leur appui est indispensable
Et je m'étais pour cela impliquée dans le RESAB, association détruite par la folie de son président
Ca m'a quelque peu découragée ...

Mais il va falloir rebondir


Pour le coup, s'il y a bien une personne à qui je ne peux pas jeter la pierre...

Tu es bien isolée, je suppose que l'AG de l'asso n'a pas pu encore avoir lieu et, de toute façon, le nombre d'adhérents démontre aussi ce qui caractérise le sujet. Pas simple pour un actif de militer au grand jour tant le poids de cette maladie est lourd à porter. Je suis largué pour n'avoir pas vu ce qui c'est passé à RESAB désolé. Tu manques sans doute d'un laboratoire d'idées à mon avis

Je suis impliqué dans un mouvement de lutte contre le réchauffement climatique qui organise tous les mois une marche pour le climat (hors confinement). Un défilé d'alcoolos (c'est encore la représentation que la population a, y compris de la part de ceux qui sont encore dans le déni), est plus difficile à réaliser et à mobiliser qu'un défilé d'écolos. C'est dans l'air du temps.
 
jm84
30 Mai 2020, 8:54




A toutes et tous, battez-vous, par tous les moyens, avec plus de désir que moi. Vous y arriverez, Baclofène, Bacoclure, hospitalisation . . . comme tant y sont parvenus.


Voilà, je crois qu'il s'agit là, en joignant un post de nic un peu plus haut, des seuls propos qui retiennent mon attention sur le sujet. Pardon à ceux que je n'ai pas lu et aux autres, mais ces constats du genre "il n'y a plus qu'à attendre" ou encore "il faut espérer", "cela me met en colère", m'éloignent de plus en plus d'un forum que j'ai connu bien plus combatif.

Ce n'est pas un jugement de valeurs, c'est ma perception. J'ai l'impression que l'on s'installe dans une posture résignée, oubliant par là-même tous ceux qui souffrent d'une maladie addictive qui, nous le savons, ne peut pas être soignée par le baclo à ce dosage.

En ce qui me concerne,à 80 mg ,politiquement et réglementairement correct, je ne suis plus concerné par ces restrictions. Dois-je pour autant me contenter de constater, de ne pas ciller quand mon MP pousse un "ouf" de soulagement à 80 mg? Sans doute si j'en crois la plupart des posts que je lis. Dont acte
 
jm84
24 Mai 2020, 8:43
Puisque nous entrons dans le monde d'après, promis en sous-main par nos politiques et puisque les lobbys et autres CAC 40 retournent à fond dans le monde d'avant, encouragés en sous main par ces même politiques, il va nous falloir trouver une autre façon de se battre pour que cela n'arrive pas...

Peut-être l'idée d'un fil dédié, peut être une prochaine AG virtuelle, à nous de faire preuve de créativité. Nous SAVONS que ce médicament marche pour bon nombre de malades.

Personnellement, je participe à une campagne Greenpeace qui se charge de rappeler à nos dirigeants leurs vertueuses paroles sur le climat et les conséquence probables de futures pandémies... Cela ne leur coûte pas trop cher puisque l'organisation nous donne les mails des dirigeants et des modèles de courrier à leur adresser..

Bref, il va nous falloir nous bouger le c.. pour ceux qui souffrent, ceux qui sont soignés aux doses normatives VRAIES et pas celles recommandées par les ignares CQFD!

Bonne journée!
 
jm84
21 Mai 2020, 12:21
Bonjour Marie,

Choisir de poursuivre ou d'arrêter un traitement est un choix très personnel. Je m'interdirai donc de te donner un avis sur ce choix. Ne pas arrêter d'un coup car gros risque d'effet indésirable violent, voire de crise d'épilepsie.

Je rejoint Odroumaine sur l'idée de réduire ta posologie de 10 ou 20 mg et de rester sur ce palier le temps de prendre sereinement ta décision.

Bon courage

Jean-Marie
 
jm84
18 Mai 2020, 10:54
Bonjour Rosalie,

Tout d'abord, je suis heureux de lire que tu as pris rapidement en charge ta rechute ou trébuche, qui me paraît plus adapté. Content aussi de te savoir suivie pas un prescripteur intelligent et responsable.

Pour l'avoir beaucoup lu, pour avoir échangé ici et chez lui avec Franck, il n'est pas rare de devoir monter plus haut après une reprise de consommation. C'est un mystère pour moi mais cela ne doit pas t'inquiéter outre mesure.

Et, bien évidemment, ce contexte actuelle n'arrange sans doute pas les choses.

Pour le ciblage et la répartition, je laisse à Sylvie le soin de répondre à tes questions.

Au plaisir

Jean-Marie
 
jm84
18 Mai 2020, 10:44
Hello,

Tout d'abord, plein de belles choses pour ta nouvelle vie, nouvelle famille. :fsb2_aplos

Je n'ai aucune compétence pour répondre à ta question, Sylvie peut-être, Phil aussi...

Je ne sais pas à quelle vitesse tu es descendue à 30 mg mais si le craving, même léger, revient, tu dois savoir qu'il faudra, au mieux, rester à ce palier, ou même remonter..

En ce qui me concerne, ma dose confort à 80 mg me convient parfaitement et je n'ai aucune intention de réduire. Le contexte anxiogène ambiant, un dosage de baclo un peu faible et surtout une crainte de "ne pas être guérie", sacré conjugaison que tu vis là. Je pense que tu maîtrises bien le sujet et que tu vas vite agir si ce n'est déjà fait!

La notion de guérison est très relative en addiction. Ce qui nous a conduit dans les excès et la dépendance n'est jamais vraiment très loin... Voilà pourquoi je pense que mes derniers comprimés seront pris en "pot de départ"!

Au plaisir

Jean-Marie
 
jm84
16 Mai 2020, 8:47
Hello Anne,

Rien de plus normal que de trébucher à ce stade de ton traitement, donc, tant pis pour la mort de ta bouteille de vin blanc. Te fixer un objectif de "réussir " avant la fin de l'été n'est, à mon humble avis, pas une très bonne idée. Ne crois-tu pas que tu ajouterais une pression de plus?

Parce qu'en ce moment, on n'en manque pas de pression! L'isolement en fait partie bien sûr.

Viens nous voir plus souvent sur ton fil, visites et commente celui des autres. Le forum ne fait pas de miracle mais il peut combler une partie de l'anxiété ambiante.

Patience, ça va marcher!

Jean-Marie
 
jm84
06 Mai 2020, 8:35
Hello Jean-Luc, je plussoie Pascal, comment ça se passe pour toi?

A plus

Jean-Marie
 
jm84
05 Mai 2020, 8:24
Hello, ça a l'air plutôt sympa ces résultats encourageants par ici... Cela fait du bien!
 
jm84
05 Mai 2020, 8:20
Cher "pharmacien" insomniaque, Tai Chi est au Québec et les règles ne sont pas les mêmes que par ici.

Ceci étant dit, je te propose de me dénoncer à la sécu ainsi que le Dr Malcom qui a accepté pendant un temps certain de me faire 2 ordonnances à 80 mg.

Marie, le message est transmis!
 
jm84
27 Avril 2020, 15:01
Hello Nick,

Tout le monde se met à boire? Heu non, et heureusement! Tout dépend de la façon dont on vit le confinement, avec qui on le vit, où on le vit.

En ce qui me concerne, cela n'a pas une grande incidence sur ma consommation. Par contre, je comprends que cela puisse être très difficile pour bon nombre de ceux qui ignoraient ou niaient leur addiction. L'isolement peut être un bienfait mais le climat anxiogène créé par cette situation sanitaire peut avoir une incidence sur les plus fragiles d'entre nous...

En ce qui te concerne, je ne peux que compatir et te soutenir moralement... Des gens à qui téléphoner?

Bon courage

Jean-Marie
 
jm84
27 Avril 2020, 14:46
Hello Anne,

Bienvenue ici comme le disent mes copains. Merci pour cet exposé circonstancié de ton histoire et de ton rapport avec l'alcool. Tai chi dit juste, c'est plutôt courageux de se lancer dans l'aventure dans un tel contexte.

Je sens derrière tes mots une grande connaissance de toi et des enjeux d'une telle prise en charge. Une grande part du travail a été faite. Tu te poses des questions sur la façon d'en parler à tes proches... Pour le coup, je me pose la question d'en parler ou non, surtout dans ce contexte. Dire "j'ai un problème" à des gens sans qu'ils aient la possibilité de "faire quelque chose" car ils ne peuvent pas se déplacer pour venir te soutenir et qu'ils ont peut-être leurs propres soucis à gérer? L'isolement est, à mes yeux, un bienfait dans la prise en charge de l'addiction, dès lors bien sûr que le soutien du forum et les conseils avisés de certains d'entre nous suffisent...

Bon, je ne suis pas pour l'instant de bon conseil mais plutôt habité par des questions... Les conseils viendront!

A très bientôt,

Jean-Marie
 
jm84
27 Avril 2020, 8:53
Je plussoie Sylvie,

Il y a quand même des jours où j'ai envie de demander le nom de ces médecins et de leur écrire...

En tout cas, très bonne nouvelle en effet. Sans doute te faudra-t'il monter un peu pour consolider tout ça mais la partie est quasiment gagnée!
 
jm84
24 Avril 2020, 9:57
Salut Karolyn,

C'est plutôt sympa et parlant te façon pragmatique de résumer ton parcours. Content en tout cas que tu puisses poursuivre ton chemin sans subir les conséquences du confinement et que médecin et pharmacien te suivent sur tes doses.

Bon nombre d'entre nous se reconnaîtront dans ton parcours, notamment dans la dissociation du craving, des habitudes de vie, des émotions...

Au plaisir de te lire

Jean-Marie
 
jm84
19 Avril 2020, 17:08
Bonjour à toi,

Bienvenue ici et bon courage dans ta démarche. Bon, c'est bien gentil de donner ton lien vidéo Pascal mais, pour l'instant, le problème ne se situe pas dans la façon de prendre du baclo mais plus dans la stupidité d'un addicto. S'il ou elle a vraiment participé à une étude, elle est encore plus impressionnante de stupidité...

Sylvie a raison, une psychothérapie ne peut pas suffire à régler un problème d'addiction. Reprendre le contrôle de sa consommation passe par un traitement et ce traitement est dans la quasi totalité des expériences vécue ici efficace à des doses plus importantes.

Il faut vraiment trouver un médecin prescripteur digne de ce nom, même si j'imagien que celaa ne sera vraiment pas simple. Tu as des pistes?

Le confinement n'est pas aidant pour faire des démarches dans ce sens, ce sera sans doute plus simple dans quelques semaines. En attendant, garde le moral et cible tes prises à ton craving.

Patience, ça va marcher!

A bientôt

Jean-Marie
 
jm84
09 Avril 2020, 8:20
Salut Jean-Luc,

Tout le mal que je te souhaite, c'est bien évidemment que tu réagisses à ce médicament à de si faibles doses.

Prendre un cachet de manière ponctuelle, de temps en temps, j'en ai entendu parlé mais je ne crois pas que cela soit très utile. Sylvie saura mieux te répondre.

Ton envie de boire, quand elle arrive, se situe toujours en début l'après midi?
 
jm84
08 Avril 2020, 8:36
Un fil qui s'est ouvert à ce sujet

Confinement et alcool

Bonne journée et merci pour ce papier plutôt bien écrit

Jean-Marie
 
jm84
08 Avril 2020, 8:32
Je pense que nombre de personnes, même soignées au baclofen, ont soit augmentés leurs stocks, soit vécu des moments de solitude.

J'ai eu ce type de réaction: tenté d'acheter un stock de cubi, j'ai dû me faire violence pour ne pas passer à l'acte... Aucun craving, pas d'alcool ou pratiquement pas pourtant!

Cela démontre que cette maladie n'est vraiment pas très loin sans doute... ou que l'on est conditionné comme les gens qui ont connu la guerre et qui faisaient des réserves au moindre événement...

Bonjour courage donc à ceux qui se reconnaissent dans mes mots

Jean-Marie
 
jm84
07 Avril 2020, 15:03
Hello Manon,

Bon retour par ici même si on préférerait te lire d'en d'autres circonstances...

Le rechutes arrivent bien sûr... Conditionnées par les aléas de la vie, tu en témoignes. Bon courage dans ta démarche et au plaisir de te lire
 
jm84
07 Avril 2020, 8:53
En fait, cela fait déjà quelques jours que tu ne souffre plus du manque, d'un point de vue biologique j'entends. Et d'ailleurs, on ne souffre pas de manque de nicotine, le sevrage est indolore en opposition à l'alcool ou la drogue...

C'est juste ton cerveau qui continue à envoyer des messages assénés par des milliers de gens qui ne pensent qu'à te garder accro et s'enrichir sur ta peau! En fait, c'est toi qui est en train de les couillonner!
 
jm84
06 Avril 2020, 8:54
Hello,

En fait, c'est un fait bien expliqué par Allan Carr dans son bouquin sur l'arrêt du tabac. Tu es passé du statut de fumeur à celui de non fumeur et non d'ancien fumeur.

Tu as simplement fait l'économie du livre!

Bienvenue au club :fsb2_aplos
 
jm84
06 Avril 2020, 8:49
Hello,

Bienvenue ici!

Chez quelques personnes ici, il y a eu quelques phénomènes "d'état de grâce" aux premiers comprimés. Je ne me souviens pas d'un seuil atteint à de si faibles doses.

Le bon côté, et donc un atout pour toi, c'est de ne consommer que très rarement si tu le peux, cela augmente l'efficacité de la molécule.

Content que le confinement te permette de profiter pour te soigner.

A bientôt

Jean-Marie
 
jm84
29 Mars 2020, 17:05
Hello Marie Pierre,

Tu as bien compris le sens de mon post qui se veut respectueux avant tout bien sûr. Je crois que rien n'est simple pour nous tous.Je n'ai donc aucun problème et je te remercie d'avoir éclairé mon esprit embrumé, non pas pas le whisky mais par le climat anxiogène ambiant. :fsb2_bis1

Yann, bien sûr que la situation sanitaire actuelle impacte sur ses soins.
 
jm84
29 Mars 2020, 9:01
Hum, très chère baclofun, ouvrir un 2ème fil baptisé "où gueuler" et écrire "restons calme" dans ton 1er post? Heu, il y a quelque chose que je ne comprends pas...
Mais bon, je n'entrerai pas dans la ronde...

Je continuerai à veiller sur ma compagne qui subit la double peine des métastases et de l'isolement...

Quand tout ceci sera derrière moi, derrière nous, je pleurerai nos morts, en espérant bien égoïstement qu'ils ne seront pas trop proches...

Ensuite, j'entrerai dans le débat.

Bien amicalement

Jean-Marie
 
jm84
25 Mars 2020, 9:38
Salut Phil,

Je ne suis pas monté très haut sur les posts précédents mais je te souhaite bon courage dans ta mission de médecin urgentiste.

Bien amicalement

Jean-Marie
 
jm84
25 Mars 2020, 9:34
Bonjour Ynéa,

Hum, tu es bien jeune pour pouvoir prendre en charge un ascendant alcoolique... Tu nous dis que ton père en a marre aussi, c'est peut-être à lui de prendre les choses en main non?

Une grande vérité que tu as sans doute déjà entendumais je te la répète à nouveau: aucun malade alcoolique ne peut s'en sortir tant qu'il reste dans le déni. Le jour où ta mère arrivera à table et dira "j'ai un problème d'alcool" , ce sera en grande partie gagné.

Autre conseil, propose-lui de venir ici en discuter si elle le souhaite.

Question: que c'est'il passé sur l'autre forum il y a 2 ans?

Au plaisir

Jean-Marie
 
jm84
17 Mars 2020, 11:14
Merci Sylvie, je suis allé sur ses posts qui confirment bien tes propos...

Emma, je t'invite à essayer d'identifier le ou les moments où l'envie de boire de l'alcool devient irrépressible.

A bientôt
 
jm84
17 Mars 2020, 8:44
Hum, voilà une façon subtile de venir casser du sucre sur l'utilisation du baclofen et sur les bienfaits de l'abstinence...

Dire que son parcours est somme toute banal, qualifier un médecin de bonhomme et en avoir un piètre opinion te garantira, au mieux un soupçon de défiance, au mieux une absence d'intérêt de tes propos dirigés, bien caché derrière ton anonymat...

Un moine-soldat des AA?
 
jm84
17 Mars 2020, 8:35
Très bonne nouvelle Emma, tu vas pouvoir commencer ton traitement et bravo à ce médecin qui prescrit à distance.

En effet, à ce stade du traitement, la proximité n'est pas encore indispensable.

Ce qui est indispensable, c'est d'adapter tes prises à tes cravings, dès le départ. Sylvie est là (en plus de m'expliquer ce qu'est un proxi!) pour t'aider...à distance!

Bonne route vers ta guérison

Jean-Marie
 
jm84
13 Mars 2020, 14:15
Hello, des nouvelles?
 
jm84
12 Mars 2020, 8:40
Hello Emma,

Comme le dit Kor, c'est une bonne nouvelle...partiellement!

Le matin midi et soir a été inventé par des médecins, certes plein de bonne volonté pour prescrire le baclo mais pas formés ou informé. La molécule doit être prise à des moments précis de la journée de telle façon à ce qu'elle agisse sur ta ou tes phases de "craving".

Si tu commences à boire dès le matin, tu prendras tes médicaments à des heures très différentes que si tu consommes uniquement le soir. C'est important donc de savoir à quel moment tu penses à l'alcool et que tu prends ton premier verre

Si tu veux une aide plus personnalisée, Sylvie est, à mon humble avis, la plus compétente pour viser ces "craving". En ce qui me concerne, je ne pourrais que te dire ce que je lis ici ou là ou ma propre expérience.

Au plaisir

Jean-Marie
 
jm84
06 Mars 2020, 18:24
Bonjour JM 84?



Toi je vois que tu es monté jusqu'à 240mg pour atteindre l'indifférence tu es encore à 80mg avec zéro alcool.C'est bien super!
Je ne sais pas si tu voudras me répondre mais en combien de temps tu as réussi à atteindre l'indifférence et quel était l'alcool et la quantité que tu consommais.


Pas de pb pour répondre à cette question: j'ai commencé le traitement en 2014: j'étais à 8 bouteilles de vin/jour environ. Je suis monté lentement et j'ai atteint mon seuil en 1 an je crois. Je reste à 80 mg à vie, du moins, tant que je suis en état de le décider moi même!

tu peux aussi faire lire à ton fils des témoignages ici : sauvons le baclofen, sauvons-nous

A bientôt JM 84 pour Vaucluse!
 
jm84
06 Mars 2020, 18:09
Le craving est le moment ou tu ressens une envie irrépressible de boire de l'alcool. En ce qui concerne l'ordonnance, ils ne sont pas très cool. Car les médecins peuvent très bien faire une ordonnance sur leur ordonnancier personnel, surtout en dessous de 80 mg.

L'apnée du sommeil est un EI courant dans ce traitement.

Pour la répartition, on va sans doute venir te voir, patience!
 
jm84
06 Mars 2020, 9:48
Hello Marie,

13, tu es des BdR?

Moi, je trouve que c'est plutôt une bonne nouvelle d'être aussi réactive à des petites doses. Cela peut vouloir dire que la molécule agit bien sur ton organisme et que tu n'auras peut-être pas besoin de fortes doses.

Vive la somnolence! Bon, je n'ai plus ce problème mais il m'arrive aussi de ronfler dans une salle de cinéma...

Le conseil de Tai Chi est judicieux bien sûr. Et en même temps, je t'invite à te poser la question sur l'image que tu crois renvoyer aux autres. En dessous de 80 mg, ton pharmacien, s'il se pose des questions, peut conclure à un usage thérapeutique différent. Ton addiction n'est pas écrite sur ton front.

Ton compagnon te soutient dans ta démarche?

A bientôt,

Jean-Marie
 
jm84
06 Mars 2020, 9:22
Hello,

Ah oui, je me souviens de cet échange un peu houleux! Bon, je n'ai pas souvenir que cet événement fut trop dur à vivre sinon je m'en excuse auprès de toi. 24 comprimés par jour est à minima une dose déjà élevée bien sûr. Mais bon, s'il n'a pas atteint son seuil à cette dose, la solution sera de continuer à monter.

Je ne suis pas un expert en posologie et en répartition, je laisserai à Sylvie ou d'autres le soin de le faire. En relisant ton 1er post je vois qu'il avait des EI à 27. Mince, c'est pas top...

Réduire sa consommation, apparemment, il sait faire, contribue à rendre efficace le baclo.

Dommage qu'il ne veule pas venir en nom propre, le soutien et les encouragements en direct sont très utiles,j'en parle par expérience.

Bon courage à vous deux et à bientôt

Jean-Marie
 
jm84
05 Mars 2020, 9:45
Hello,

Peut-être étais-je le jm dont tu parles sur ton post bien que je n'en garde aucun souvenir. Cela pouvait être JMV qui communiquait beaucoup et avec beaucoup d'intelligence. Il est, hélas décédé.

En ce qui concerne ton questionnement, quand tu te poses la question s'il va s'en sortir, je comprends plutôt "est-ce qu'il veut s'en sortir" non?

Quel âge a-t'il? Il est déjà intervenu en son nom propre ici? Est-t'il suivi par un bon prescripteur? Cible-t'il correctement son craving?

Oups, 5 questions, c'est bien trop désolé!

Bienvenue à nouveau ici, c'est chouette de se préoccuper de la santé de son enfant.

A bientôt,

Jean-Marie
 
jm84
03 Mars 2020, 8:53
Hello Angie,

Apnée et troubles du sommeil, passe encore, mais prise de poids :fsb2_div12 !!

C'est chouette d'avoir un bon médecin traitant. On sait tous notre hyperémotivité et notre besoin d'être traité avec humanité est important.

On ne parle pas assez, à mon sens des médecins prescripteurs sur le forum. Il leur faudrait presque un fil dédié. Résister au lobbyisme, prescrire au-delà le l'AMM, démontre leur grande intelligence. De toute évidence, ce médecin en fait partie.
 
jm84
03 Mars 2020, 8:40
Hello Stéphane,

Bravo pour ta maîtrise de l'écriture, je sais à minima à quoi tu restera accro!

Tu as beaucoup de traits de personnalité (sans jouer au psy à 2 balles) des artistes: un caractère excessif, dans le bon sens tout terme.

Merci à toi de t'être fendu d'un pan de ta vie. Certains ici s'enrichirons de ton expérience.

A bientôt,

Jan-Marie
 
jm84
02 Mars 2020, 9:25
Salut Stéphane,

Je te relis et, si tu le permets, tu sembles faire une erreur importante. Le baclo n'est pas addictif, on n'est pas accro, on ne parle pas de sevrage!

Une diminution progressive est trompeuse en effet, mais tu connais le risque d'une diminution trop rapide. La seule raison, c'est les EI induits par une descente tout schuss.

Et, bien sûr, je partage l'avis d'une dose de sécurité. La mienne est à 80 mg.

Au plaisir
 
jm84
02 Mars 2020, 9:18
Salut,

Si tu es à l'aise avec tes 90 mg, reste-y un bon bout de temps. Personnellement, je suis resté à 180 mg pendant 3 ans avant de redescendre. Aujourd'hui, je suis à 80 mg et je partirai avec une boite de baclo dans mon cercueil!!

En tout cas, 1 an serait raisonnable.

Tu appréhendes ton RV addictologue?

Bonne journée
 
jm84
29 Février 2020, 9:07
Hello,

Je découvre ton nouveau fil, tu penses bien que je viens m'y incruster.

Ma motivation et le maintien de celle ci est venue du forum, uniquement du forum.

Voilà pourquoi je me balade ici depuis 6 ans...
 
jm84
28 Février 2020, 9:13


De toute façon, tout est réversible à l'arrêt ou à la baisse du traitement.


Non, c'est réversible après quelques temps, y compris en montée. Ce qui est le cas pour tous les EI d'ailleurs.

Désolé de te contredire Ben mais je trouve personnellement non approprié de parler d'arrêt du traitement à quelqu'un qui se soigne. Bien respectueusement
 




forum baclofene