Résultats de la recherche (537 résultats)

jm84
Hier, 8:36
Un fil qui s'est ouvert à ce sujet

Confinement et alcool

Bonne journée et merci pour ce papier plutôt bien écrit

Jean-Marie
 
jm84
Hier, 8:32
Je pense que nombre de personnes, même soignées au baclofen, ont soit augmentés leurs stocks, soit vécu des moments de solitude.

J'ai eu ce type de réaction: tenté d'acheter un stock de cubi, j'ai dû me faire violence pour ne pas passer à l'acte... Aucun craving, pas d'alcool ou pratiquement pas pourtant!

Cela démontre que cette maladie n'est vraiment pas très loin sans doute... ou que l'on est conditionné comme les gens qui ont connu la guerre et qui faisaient des réserves au moindre événement...

Bonjour courage donc à ceux qui se reconnaissent dans mes mots

Jean-Marie
 
jm84
07 Avril 2020, 15:03
Hello Manon,

Bon retour par ici même si on préférerait te lire d'en d'autres circonstances...

Le rechutes arrivent bien sûr... Conditionnées par les aléas de la vie, tu en témoignes. Bon courage dans ta démarche et au plaisir de te lire
 
jm84
07 Avril 2020, 8:53
En fait, cela fait déjà quelques jours que tu ne souffre plus du manque, d'un point de vue biologique j'entends. Et d'ailleurs, on ne souffre pas de manque de nicotine, le sevrage est indolore en opposition à l'alcool ou la drogue...

C'est juste ton cerveau qui continue à envoyer des messages assénés par des milliers de gens qui ne pensent qu'à te garder accro et s'enrichir sur ta peau! En fait, c'est toi qui est en train de les couillonner!
 
jm84
06 Avril 2020, 8:54
Hello,

En fait, c'est un fait bien expliqué par Allan Carr dans son bouquin sur l'arrêt du tabac. Tu es passé du statut de fumeur à celui de non fumeur et non d'ancien fumeur.

Tu as simplement fait l'économie du livre!

Bienvenue au club :fsb2_aplos
 
jm84
06 Avril 2020, 8:49
Hello,

Bienvenue ici!

Chez quelques personnes ici, il y a eu quelques phénomènes "d'état de grâce" aux premiers comprimés. Je ne me souviens pas d'un seuil atteint à de si faibles doses.

Le bon côté, et donc un atout pour toi, c'est de ne consommer que très rarement si tu le peux, cela augmente l'efficacité de la molécule.

Content que le confinement te permette de profiter pour te soigner.

A bientôt

Jean-Marie
 
jm84
29 Mars 2020, 17:05
Hello Marie Pierre,

Tu as bien compris le sens de mon post qui se veut respectueux avant tout bien sûr. Je crois que rien n'est simple pour nous tous.Je n'ai donc aucun problème et je te remercie d'avoir éclairé mon esprit embrumé, non pas pas le whisky mais par le climat anxiogène ambiant. :fsb2_bis1

Yann, bien sûr que la situation sanitaire actuelle impacte sur ses soins.
 
jm84
29 Mars 2020, 9:01
Hum, très chère baclofun, ouvrir un 2ème fil baptisé "où gueuler" et écrire "restons calme" dans ton 1er post? Heu, il y a quelque chose que je ne comprends pas...
Mais bon, je n'entrerai pas dans la ronde...

Je continuerai à veiller sur ma compagne qui subit la double peine des métastases et de l'isolement...

Quand tout ceci sera derrière moi, derrière nous, je pleurerai nos morts, en espérant bien égoïstement qu'ils ne seront pas trop proches...

Ensuite, j'entrerai dans le débat.

Bien amicalement

Jean-Marie
 
jm84
25 Mars 2020, 9:38
Salut Phil,

Je ne suis pas monté très haut sur les posts précédents mais je te souhaite bon courage dans ta mission de médecin urgentiste.

Bien amicalement

Jean-Marie
 
jm84
25 Mars 2020, 9:34
Bonjour Ynéa,

Hum, tu es bien jeune pour pouvoir prendre en charge un ascendant alcoolique... Tu nous dis que ton père en a marre aussi, c'est peut-être à lui de prendre les choses en main non?

Une grande vérité que tu as sans doute déjà entendumais je te la répète à nouveau: aucun malade alcoolique ne peut s'en sortir tant qu'il reste dans le déni. Le jour où ta mère arrivera à table et dira "j'ai un problème d'alcool" , ce sera en grande partie gagné.

Autre conseil, propose-lui de venir ici en discuter si elle le souhaite.

Question: que c'est'il passé sur l'autre forum il y a 2 ans?

Au plaisir

Jean-Marie
 
jm84
17 Mars 2020, 11:14
Merci Sylvie, je suis allé sur ses posts qui confirment bien tes propos...

Emma, je t'invite à essayer d'identifier le ou les moments où l'envie de boire de l'alcool devient irrépressible.

A bientôt
 
jm84
17 Mars 2020, 8:44
Hum, voilà une façon subtile de venir casser du sucre sur l'utilisation du baclofen et sur les bienfaits de l'abstinence...

Dire que son parcours est somme toute banal, qualifier un médecin de bonhomme et en avoir un piètre opinion te garantira, au mieux un soupçon de défiance, au mieux une absence d'intérêt de tes propos dirigés, bien caché derrière ton anonymat...

Un moine-soldat des AA?
 
jm84
17 Mars 2020, 8:35
Très bonne nouvelle Emma, tu vas pouvoir commencer ton traitement et bravo à ce médecin qui prescrit à distance.

En effet, à ce stade du traitement, la proximité n'est pas encore indispensable.

Ce qui est indispensable, c'est d'adapter tes prises à tes cravings, dès le départ. Sylvie est là (en plus de m'expliquer ce qu'est un proxi!) pour t'aider...à distance!

Bonne route vers ta guérison

Jean-Marie
 
jm84
13 Mars 2020, 14:15
Hello, des nouvelles?
 
jm84
12 Mars 2020, 8:40
Hello Emma,

Comme le dit Kor, c'est une bonne nouvelle...partiellement!

Le matin midi et soir a été inventé par des médecins, certes plein de bonne volonté pour prescrire le baclo mais pas formés ou informé. La molécule doit être prise à des moments précis de la journée de telle façon à ce qu'elle agisse sur ta ou tes phases de "craving".

Si tu commences à boire dès le matin, tu prendras tes médicaments à des heures très différentes que si tu consommes uniquement le soir. C'est important donc de savoir à quel moment tu penses à l'alcool et que tu prends ton premier verre

Si tu veux une aide plus personnalisée, Sylvie est, à mon humble avis, la plus compétente pour viser ces "craving". En ce qui me concerne, je ne pourrais que te dire ce que je lis ici ou là ou ma propre expérience.

Au plaisir

Jean-Marie
 
jm84
06 Mars 2020, 18:24
Bonjour JM 84?



Toi je vois que tu es monté jusqu'à 240mg pour atteindre l'indifférence tu es encore à 80mg avec zéro alcool.C'est bien super!
Je ne sais pas si tu voudras me répondre mais en combien de temps tu as réussi à atteindre l'indifférence et quel était l'alcool et la quantité que tu consommais.


Pas de pb pour répondre à cette question: j'ai commencé le traitement en 2014: j'étais à 8 bouteilles de vin/jour environ. Je suis monté lentement et j'ai atteint mon seuil en 1 an je crois. Je reste à 80 mg à vie, du moins, tant que je suis en état de le décider moi même!

tu peux aussi faire lire à ton fils des témoignages ici : sauvons le baclofen, sauvons-nous

A bientôt JM 84 pour Vaucluse!
 
jm84
06 Mars 2020, 18:09
Le craving est le moment ou tu ressens une envie irrépressible de boire de l'alcool. En ce qui concerne l'ordonnance, ils ne sont pas très cool. Car les médecins peuvent très bien faire une ordonnance sur leur ordonnancier personnel, surtout en dessous de 80 mg.

L'apnée du sommeil est un EI courant dans ce traitement.

Pour la répartition, on va sans doute venir te voir, patience!
 
jm84
06 Mars 2020, 9:48
Hello Marie,

13, tu es des BdR?

Moi, je trouve que c'est plutôt une bonne nouvelle d'être aussi réactive à des petites doses. Cela peut vouloir dire que la molécule agit bien sur ton organisme et que tu n'auras peut-être pas besoin de fortes doses.

Vive la somnolence! Bon, je n'ai plus ce problème mais il m'arrive aussi de ronfler dans une salle de cinéma...

Le conseil de Tai Chi est judicieux bien sûr. Et en même temps, je t'invite à te poser la question sur l'image que tu crois renvoyer aux autres. En dessous de 80 mg, ton pharmacien, s'il se pose des questions, peut conclure à un usage thérapeutique différent. Ton addiction n'est pas écrite sur ton front.

Ton compagnon te soutient dans ta démarche?

A bientôt,

Jean-Marie
 
jm84
06 Mars 2020, 9:22
Hello,

Ah oui, je me souviens de cet échange un peu houleux! Bon, je n'ai pas souvenir que cet événement fut trop dur à vivre sinon je m'en excuse auprès de toi. 24 comprimés par jour est à minima une dose déjà élevée bien sûr. Mais bon, s'il n'a pas atteint son seuil à cette dose, la solution sera de continuer à monter.

Je ne suis pas un expert en posologie et en répartition, je laisserai à Sylvie ou d'autres le soin de le faire. En relisant ton 1er post je vois qu'il avait des EI à 27. Mince, c'est pas top...

Réduire sa consommation, apparemment, il sait faire, contribue à rendre efficace le baclo.

Dommage qu'il ne veule pas venir en nom propre, le soutien et les encouragements en direct sont très utiles,j'en parle par expérience.

Bon courage à vous deux et à bientôt

Jean-Marie
 
jm84
05 Mars 2020, 9:45
Hello,

Peut-être étais-je le jm dont tu parles sur ton post bien que je n'en garde aucun souvenir. Cela pouvait être JMV qui communiquait beaucoup et avec beaucoup d'intelligence. Il est, hélas décédé.

En ce qui concerne ton questionnement, quand tu te poses la question s'il va s'en sortir, je comprends plutôt "est-ce qu'il veut s'en sortir" non?

Quel âge a-t'il? Il est déjà intervenu en son nom propre ici? Est-t'il suivi par un bon prescripteur? Cible-t'il correctement son craving?

Oups, 5 questions, c'est bien trop désolé!

Bienvenue à nouveau ici, c'est chouette de se préoccuper de la santé de son enfant.

A bientôt,

Jean-Marie
 
jm84
03 Mars 2020, 8:53
Hello Angie,

Apnée et troubles du sommeil, passe encore, mais prise de poids :fsb2_div12 !!

C'est chouette d'avoir un bon médecin traitant. On sait tous notre hyperémotivité et notre besoin d'être traité avec humanité est important.

On ne parle pas assez, à mon sens des médecins prescripteurs sur le forum. Il leur faudrait presque un fil dédié. Résister au lobbyisme, prescrire au-delà le l'AMM, démontre leur grande intelligence. De toute évidence, ce médecin en fait partie.
 
jm84
03 Mars 2020, 8:40
Hello Stéphane,

Bravo pour ta maîtrise de l'écriture, je sais à minima à quoi tu restera accro!

Tu as beaucoup de traits de personnalité (sans jouer au psy à 2 balles) des artistes: un caractère excessif, dans le bon sens tout terme.

Merci à toi de t'être fendu d'un pan de ta vie. Certains ici s'enrichirons de ton expérience.

A bientôt,

Jan-Marie
 
jm84
02 Mars 2020, 9:25
Salut Stéphane,

Je te relis et, si tu le permets, tu sembles faire une erreur importante. Le baclo n'est pas addictif, on n'est pas accro, on ne parle pas de sevrage!

Une diminution progressive est trompeuse en effet, mais tu connais le risque d'une diminution trop rapide. La seule raison, c'est les EI induits par une descente tout schuss.

Et, bien sûr, je partage l'avis d'une dose de sécurité. La mienne est à 80 mg.

Au plaisir
 
jm84
02 Mars 2020, 9:18
Salut,

Si tu es à l'aise avec tes 90 mg, reste-y un bon bout de temps. Personnellement, je suis resté à 180 mg pendant 3 ans avant de redescendre. Aujourd'hui, je suis à 80 mg et je partirai avec une boite de baclo dans mon cercueil!!

En tout cas, 1 an serait raisonnable.

Tu appréhendes ton RV addictologue?

Bonne journée
 
jm84
29 Février 2020, 9:07
Hello,

Je découvre ton nouveau fil, tu penses bien que je viens m'y incruster.

Ma motivation et le maintien de celle ci est venue du forum, uniquement du forum.

Voilà pourquoi je me balade ici depuis 6 ans...
 
jm84
28 Février 2020, 9:13


De toute façon, tout est réversible à l'arrêt ou à la baisse du traitement.


Non, c'est réversible après quelques temps, y compris en montée. Ce qui est le cas pour tous les EI d'ailleurs.

Désolé de te contredire Ben mais je trouve personnellement non approprié de parler d'arrêt du traitement à quelqu'un qui se soigne. Bien respectueusement
 
jm84
27 Février 2020, 9:26
Bonjour,

Tout à fait, c'est un effet indésirable (le mot n'est pas trop fort!) que quelques uns d'entre nous ont connu.

Pas d'inquiétude cependant, il disparaît comme les autres.

Bonne journée et.... patience..
 
jm84
25 Février 2020, 9:24
Hello,

Quel mystère ce traitement au baclofen...

Il n'y a pas ou quasiment pas 2 exemples analogues.

Je n'ai pas grand chose à ajouter à ce qu'ont dit mes copains plus haut sauf peut-être de m'assurer que tu t'es interrogé sur le besoin de voir un psy ou pas. Quelques fois, cela peut faire du bien de mettre de l'ordre dans ces pensées.

Au plaisir

Jean-Marie
 
jm84
25 Février 2020, 9:14
Bonjour et (re) bienvenue,

Dans ton 1er post, il y a un lapsus révélateur: "arrêt du baclé"! Tu es le deuxième avec qui j'ai eu l'occasion de discuter du bienfondé de garder un traitement minimum de baclofen par mesure de sécurité. Voilà qui est fait! Sans aucun reproche derrière mes mots bien sûr. Je sais par expérience à quel point les accidents de la vie font peser sur nous les risques de rechute.

S'il s'agit du même médecin prescripteur, il est censé comprendre qu'il te faudra dépasser 80 mg/j, du moins je l'espère.

Bon courage à toi dans ta démarche ou tes démarches plutôt.

Au plaisir

Jean-Marie
 
jm84
24 Février 2020, 9:43
Hello, je vais être le deuxième, juste derrière mon amie Tai Chi :fsb2_bis1

Petit conseil du jour pour susciter des réactions: parler un peu de toi.

Beaucoup d'internautes viennent sur un fil qui appelle des réponses à des questions posées. D'autres s'identifient aux histoires de vie racontées.

Certains, comme moi pour le coup, s'interrogent sur la raison pour laquelle tu as donné ce titre à ton fil.

Au plaisir,

Jean-Marie
 
jm84
24 Février 2020, 9:35
Bonjour Angie,

En effet, cette période d'interruption du baclofen et d'interruption de fréquentation du forum t'a joué un sale tour. Nous aurions pu te déconseiller de descendre aussi tôt, à mon avis, et encore moins à supprimer le traitement.

En ce qui me concerne, je reste à 80 mg et je n'ai pas l'intention de baisser cette dose inoffensive.

C'est reparti pour un tour donc! Bon courage. Tu n'as pas eu trop d'EI?

A bientôt
 
jm84
23 Février 2020, 17:20
Youhou Edna, tu es encore là???
 
jm84
21 Février 2020, 9:36
Merci pour ton passage sur mon fil Théo,

Bienvenue en Provence si tu passes dans le coin...et que je suis dans le coin!

Un peu tristounet et désolé qu les démons endormis se réveillent et viennent te cueillir en alimentant ton corps de cette saleté d'alcool.

Mais bon, je suis de nature optimiste, tous les chemins s'apaisent pour peu que l'on manifeste le désir ( je ne parle pas de volonté hein??) d'y contribuer

Bises mon ami
 
jm84
13 Février 2020, 16:52
Salut Edna,

Sur Avignon, il y a un médecin prescripteur qu'il te faudrait rencontrer mais ce n sera pas le mien. En effet, celui ci rest frileux et ne s'engage plus au delà de 80 mg.

Je te conseille de contacter l'ANPAA à Avignon csapa.avignon@anpaa.asso.fr .

Un mail pour expliquer ta demande et un coup de fil pour RV quelques jours après :04 90 13 37 50

En MP, je te donne l nom du médecin prescripteur.

Bienvenu et bon courage dans ta démarche de soin.

Jean-Marie
 
jm84
12 Février 2020, 9:14
Hello Coco,

Idem que mes baclopotes plus haut, bienvenue!

Dis moi, 52 parce que haute Marne? Car si c'est le cas, le craving de sieste est en effet pas normal. Moi qui suis 2ème dan de sieste, je milite pour que cette tradition du Sud de Montélimar reste chez nous :fsb2_mdr1

Puisque l'essentiel de ton parcours est réglé, c'est sympa de venir contribuer ici et de filer un coups de main à ceux qui doutent ou démarrent.

Au plaisir

Jean-Marie
 
jm84
10 Février 2020, 10:35
Hello Théo,

Content de te lire ici, même si le contenu de ton post ne définit pas ce que j'appellerais la grande forme...

Tu as manqué aussi à pas mal d'entre nous, y compris certaines de tes saillies qui démontraient plus de douleurs qu'un trait prédominant de ton caractère.

C'est donc bon de te lire, je le redis

:fsb2_bis1
 
jm84
08 Février 2020, 9:28
Sylvie, un remplaçant pour s'occuper de ses enfants :fsb2_mdr1
 
jm84
08 Février 2020, 9:26
Salut à toi,

C'est bizarre de te lire ce matin car cela me renvoie à presque 6 ans en arrière...

Mon premier craving se situait aussi 1 heure après le lever. Il faut dire, qu'à 6 à 8 l de vin par jour, il me fallait commencer tôt!

Sylvie est là pour la répartition, je lui laisse la main.

Aussi bizarre que cela paraisse, ce premier verre a été le premier que j'ai supprimé très naturellement, si mes souvenirs sont bons , vers 90 mg. Les autres verres ont sans doute attendu ce top départ et ont disparu petit à petit, tranquillement...

As-tu déjà essayé de supprimer ce premier verre?

Bonne journée

Jean-Marie
 
jm84
06 Février 2020, 10:07
Eh oui, il reste encore des médecins qui font correctement leur boulot et appliquent la règle de l'humilité: "si je ne me forme ou m'informe pas de ce qui se passe autour de mon savoir académique, je deviendrai incompétent"

Je salue donc la réaction de ton médecin, comme du mien d'ailleurs: lui me disait qu'il apprenait de mon expérience!
 
jm84
05 Février 2020, 9:30
Hello,

Pour compléter le message de soutien de Corinne (coucou!), et au risque d'être un peu rabat-joie...

- Balance ton psy! Ce n'est qu'un stupide médecin trop névrosé pour faire autre chose que de te donner des conseils dangereux pour ta santé.

- Ne prête que peu d'attention aux effets du baclo à 50 ou 60 mg. Même si, et je l'espère, je me trompe, la modération de ta consommation peut être qu'un effet de ton imagination. Dieu sait à quel point on a de l'imagination! L'indifférence tant attendue, bon nombre d'entre nous, et j'en fait partie, ont cru avoir atteint cet état à de faibles doses.

Poursuis tranquillement ton chemin, bien à l'abri des certitudes néfastes de ce pseudo professionnel de santé, sur les conseils avisés de Sylvie et le soutien de la communauté.

Bon courage!
 
jm84
02 Février 2020, 9:17
Hello,

Cela fait un bout de temps que je ne suis pas intervenu sur ton fil. Apparemment, le corps "médical" qui gravite autour de toi reste bien dans la ligne des lobbyistes du tout sevrage.

Tu as bien du courage de faire face à autant de stupidité, je ne suis pas sûr,quand je me suis soigné, que j'en aurai été capable, bravo!

Même s'il faut composer avec ces empêcheurs de tourner en rond, il ne faut pas céder d'un pouce sur le maintien du baclofen pendant ta cure, tu as absolument raison. Quitte à leur proposer de signer une décharge (on a des documents à te proposer ici).

Quant à chercher à trouver une alternative au 1er verre, ton psy enfonce une porte ouverte! Si tu évite le 1er verre, tu évite les suivants et, dans son esprit décidément très étroit, tu rejoins son rang! Ici, on a tendance à parler plutôt de retarder dans le temps le 1er verre, c'est déjà un grand pas. Jouer avec l'heure. Tu fixes 1/2 h les 3 premiers jours puis tu augmentes, comme le baclo.

Au plaisir et bonne journée

Jean-Marie
 
jm84
29 Janvier 2020, 9:29
Hello Jackie,

J'ai croisé ton chemin sur le fil de Tai chi, je passe te rendre une petite visite :fsb2_yes:

A la lueur des grandes lignes que j'ai pu lire (je suis du Sud de la France, en retraite, donc un peu fainéant!), ton parcours semble avoir alterné des modifications de posologie ainsi que des modifications de consommation. Si je me trompe, pardon.

La relation que nous avons à l'alcool est en effet bien plus mystérieuse que le laissent entendre les professionnels de santé. Bien sûr qu'il y a un lien direct entre sa psyché et son addiction. Mais quid de ces périodes d'abstinence, suivies de rechutes, suivie de conso modérées?

Des étapes très violentes n'est ce pas?

En ce qui me concerne, le baclofen a agit comme un modérateur de ces mouvement d'humeur. Voilà pourquoi je reste à 80 mg et que je n'éprouve aucune envie de continuer à descendre. Un peu comme un ange gardien qui veille sur moi...

Un peu plus haut, tu as évoqué une baisse de tes sensations sexuelles. Sauf erreur ou réponse par MP, je suis étonné que les filles qui te suivent n'ont pas répondu à ton interrogation. Bon, je suis mal placé pour en parler et encore moins resté fixé sur ton post ( :fsb2_mdr1 ) mais j'a, dans mes souvenirs, constaté une baisse sensible de ma libido dans ma montée. Cela s'est avéré provisoire et je suppose que c'est ou ce sera le cas sur ton chemin.

Quelques fois, il faut remplacer la fougue par la douceur et la tendresse. En vieillissant je le constate de plus en plus!

Au plaisir

Jean-Marie
 
jm84
28 Janvier 2020, 9:27
Hello SIPS,

Si tu savais ce que je picolais à 60 mg! En revanche, je n'alternais pas l'abstinence et les alcoolisations massives. Je ne peux pas partager avec toi mon expérience... Ce dont je me souviens parfaitement, c'est que ma conso à commencer à baisser à 90 mg. J'ai même cru et déclaré mon indifférence au peuple ébahi, moi, le premier surpris...

Bon nombre d'entre nous ont vécu ce que tu vis, donc, tout va bien, tu es sur le chemin.

Ici sauvons le baclofen, sauvons-nous tu pourras lire les témoignages de ceux qui témoignent aujourd'hui, ou qui ont quitté le forum.

Aucune raison que tu ne viennes pas un jour y ajouter ton histoire

Bien amicalement

Jean-Marie
 
jm84
28 Janvier 2020, 9:17
Hello Corinne,

J'essaye de me raccrocher aux branches de ton fil et de comprendre ce qui se passe mais je n'y arrive pas...

Tu sais, pour lire mes interventions ici et là, je ne ne suis pas dans une logique de phrases à l'emporte-pièce, ou de banalité, genre "tu as tout mon soutien". Oups, pardon à ceux qui l'écrivent, ce n'est pas un jugement de valeur et ce n'est pas d'ailleurs ce que je veux dire.Bon nombre d'entre vous apporte réellement du soutien ici, et, apparemment, ils sont tous là, Nic, Kor, Julie etle autres. Je ne la retire pas mais je précise que je n'ai pas les éléments qui me permettent de t'apporter tout mon soutien avec les mots justes.

Et en plus, je suis du midi, donc pas très courageux pour remonter ton fil et ton histoire.

Un MP si tu le souhaites, pour comprendre et mieux aider...

Je n'aime pas les posts que tu viens d'éditer bien sûr... Mais, quelque part, ils sont rassurants car, derrière ces mots de souffrance, il y a un cri d'appel, d'espoir et d'envie de moments partagés dans ce que tu qualifies de bordel...

Ma disponibilité est là, à l'ombre de mon besoin de comprendre d'abord.

J'espère te lire, bien amicalement,

Jean-Marie
 
jm84
25 Janvier 2020, 9:58
Hello,

Voilà une excellente nouvelle! Le fait de ne pas avoir d'EI je veux dire.

60 mg est une dose extrêmement faible pour commencer à craindre l'échec, crois moi.

Lis quelques témoignages ici sauvons le baclofen, sauvons-nous et tu verras que les doses sont plus élevées.

Patience, ça va marcher :fsb2_yes:
 
jm84
23 Janvier 2020, 9:58
Hello,

Je plussoie mon pote Kor, tu nous donnes des news?
 
jm84
23 Janvier 2020, 9:52
Hello, personne au pseudo improbable,

Tout a été dit par mes baclo potes et par Sylvie un peu plus haut.

Tu es encore dans de "faibles doses" et les guérisons sont plutôt rares. Patience oui, projettes toi sur la dose statistique de 180 mg, tout ce qui t'arrivera de bien se fera avant ce dosage moyen.

Si possible, diminue peu à peu ta consommation d'alcool (un cacheton de plus, un verre de moins!) cela diminuera les risques d'effets indésirables et augmentera l'efficacité de la molécule.

Bien amicalement

Jean-Marie
 
jm84
17 Janvier 2020, 10:02
Cool Talis, tu es arrivé au bout du chemin et tu ancres cette étape en poursuivant ton travail avec les professionnels de santé.

:fsb2_bnne


Je vais donc arrêter de surveiller ton fil et venir te voir ici ou ailleurs de temps en temps.

Ce sera avec plaisir

Jean-Marie
 
jm84
13 Janvier 2020, 12:08
Hello Céline, bienvenue ici!

S'il en existe un, Sylvie le trouvera. Sinon, tu as la possibilité de te déplacer?

Au plaisir

Jean-Marie
 
jm84
30 Décembre 2019, 10:01

Moi mon truc c'est la moto. J'avais mis ça de côté depuis des années par manque de temps. Je m'en suis racheté une l'année dernière et j'ai en projet d'aller rouler sur piste, c'est moins risqué


Vaut mieux pas méditer sur une moto et vaut mieux pas penser moto quand tu médites, ce n'est pas compatible!!!
 
jm84
29 Décembre 2019, 10:33
Hello,

En guise de médecine douce, je ne pensais pas à la tisane!

En ce qui me concerne, j'ai choisi la méditation (si, si, ça s'apprend, même si on est surbooké (20 ans en profession libérale...), le Tao (l'art du bâton) et la peinture au pastel... Un voilier pour m'évader...

Tout est à peu près rentré dans mon emploi du temps pro (15 mn de méditation/jour, 1 h de bâton/ semaine, 3 ou 4 mois pour sortir une marine et une sortie en mer, à portée de réseau GSM pour rédiger mes documents pro le soir par semaine. Voilà le menu quand je bossais.

Je n'ose pas te donner mon emploi du temps aujourd'hui...

C'est cool d'essayer d'excentrer en partie la résolution d'un pb de santé, quel qu’il soit, surtout quand la psyché s'en mêle comme avec l'alcool.

Bon courage sur ta route vers la guérison
 
jm84
28 Décembre 2019, 9:48
Bonjour à toi,

GT OU? J'avoue ne pas toujours suivre ou intervenir sur des fils "techniques" où l'on parle de répartition, d’imprégnation, de ciblage... Je ne me reconnais aucune compétence dans ce domaine.

En revanche, je réagis à ce que tu as écris à propos du peu d'enthousiasme suscité par tes posts. Et là, en effet, je trouve que tu as raison. J'abandonne souvent des fils ou l'échange Sylvie/auteur est omniprésent.

Je n'ai donc pas plus que les précieux conseils et questions de Sylvie à te proposer sauf peut-être de ,t'interroger sur ce que tu vis autour de ta prise en charge pragmatique de ton addiction: hygiène de vie, sport, culture, vie sociale, médecine douce complémentaire...

Quelques fois, on trouve une réponse à ses EI dans ces éléments périphériques à un protocole de soin. J'en parle en connaissance de cause dans ce que vis une personne très proche...

Au plaisir et bon bout d'an comme on dit dans le Sud

Jean-Marie
 
jm84
28 Décembre 2019, 9:31
Bonjour à tous,

Très belles fêtes de fin d'année à tous, pensées positives et solidaires pour celles et ceux d'entre nous pour qui ces "temps symboliques" sont plus générateurs de souffrance...

Grande discussion avec mon médecin chez qui je vais faire renouveler mes 80 mg quotidien. Il m'exhibe avec fierté son 17/20 obtenu par la revue prescrire. Ne me demandez pas les critères de notation de ce concours.

Je lui ai expliqué (prudemment!) la contradiction de m'avoir suivi bien au delà de ces 80 mg et d'être un lecteur assidu de cette revue. En guise de réponse, il m'a dit lire aussi la presse locale et de passer sur les pages sportives et les articles qui parlent de Laeticia Hallyday. Sur le coup, je partage complètement sont avis, du moins sur la presse régionale.

Anecdote, bus 3 verres de vin au soir de Noël après 4 mois à zéro alcool. Rebus 2 verres le lendemain. Retour à zéro alcool sans le moindre problème...

Je me demande encore comment certains peuvent douter de l'efficacité du baclofen...

A bientôt sur les fils des uns et des autres... et n'oubliez pas votre adhésion : :fsb2_onn :fsb2_aplos

Jean-Marie
 
jm84
25 Décembre 2019, 10:45
Salut Gavroche,

Je te suis depuis le début. Tu sembles bien entouré ici, je ne vois pas de bonne raison d'enrichir le soutien des frères et sœurs :fsb2_aplos . Tu sembles bien entouré sur le plan médical si j'ai tout compris.

Je vois 3 interrogations qui j'espère ne seront pas lues comme des ombres au tableau :fsb2_onn

Placer la barre haute (tu utilises les mots "radical", abstinence totale, béquille est... Donnes toi le droit de trébucher si cela t'arrive, fais preuve de bienveillance avec ton corps et ta psyché...

Choisir le 1er janvier? Hum, je choisirais le 6: tu tire les rois et tu tires la révérence à l'alcool sous la forme que tu connais...

Un psy (chanalyste lacanien, c'est quoi ce truc?? :fsb2_casinf qui ne considère pas l'alcoolisme comme un maladie est à fuir

Tes mots décrivent une pensée structurée, je ne me fais absolument aucun souci pour toi!

Bonne route!

Jean-Marie
 
jm84
23 Décembre 2019, 8:53
Hello,

Heu, pardon...
Ce n'est pourtant pas l'alcool de la veille...
C'est peut être mes lectures et intervention matinales...

Mais...

Que viennent faire ces articles ici? Je veux dire: mis à part un rappel que l'alcool n'est pas bon pour la santé et un lointain rapport avec les neurotransmetteurs....

Non, je ne vois pas... :fsb2_help1
 
jm84
17 Décembre 2019, 19:25
Hello,

Je te lis depuis le début et je mesure en effet le chemin parcouru. C'est cool!

En revanche, je partage l'avis de Sylvie, je ne diminuerais pas le baclo.

A propos de libido dont tu parles plus haut, je ne suis pas sûr que le baclofen, à cette dose, y soit pour quelque choses.

Si j'osais...un contexte de divorce, de violence intra familiale...

A bientôt,

Jean-Marie
 
jm84
17 Décembre 2019, 10:09
Une proposition si elle est réalisable: se procurer les adresse mail de ceux qui sont responsables des décisions de limitation à 80 mg et on leur envoie de lien en notre nom propre.

Lobby contre lobby!

Bien sûr, si on est 10 ou 15 à le faire, ils se marreront les lobbyistes mais au moins, ils recevrons l'info et notre désaccord, un de plus! Sur le fil de témoignage, on a les moyens de faire un MP allant dans ce sens.

S'il le faut, je m'y colle, sf pour les adresses mail
 
jm84
16 Décembre 2019, 12:43
Salut Odroumaine, Sylvie a raison, pas de pressio et tant pis pour les périodes de fêtes et les excès!
 
jm84
04 Décembre 2019, 13:13
C'est avec plaisir.
Sylvie va sûrement venir te conseiller. La règle est de cibler le moment où l'envie est là. Donc, ta prise de 16 heures est aux poils.

Ton médecin a raison de te donner du baclofen. Si tu continues à boire, c'est que ta dose n'est pas encore suffisante.

La patience est une grande vertu dans ce traitement, donc patience!

A bientôt
 
jm84
04 Décembre 2019, 9:44
Mon parcours en fer de lance? Tant mieux :fsb2_yes:

Voilà pourquoi il faut conseiller aux nouveaux de lire les fils des autres...

Ou aller ici sauvons le baclofen, sauvons-nous raconter son histoire quand on est sorti d'affaire

Bonne journée
 




forum baclofene