Résultats de la recherche (294 résultats)

Karolyn
Hier, 22:35
Bonsoir DDay
Je pense fort à toi. Je dais que cette route peut être longue. Et comme en montage, on croit voir l’arrivée et en fait elle est plus loin ... chaque jour tu avances même si tu as l’impression que ce n’est pas tjs le cas. À te lire - et je mets toutes les précautions possibles - car je ne suis pas experte - il faut réussir à te détacher de la dépendance psychologique. Comme le préconise Sylvie - tenter parfois de ne pas boire le soir. C’est douloureux et vertigineux. Pour ma part j’ai commencé en août - tout le monde était en vacances. J’étais seule. Courage Je sais que tu peux y arriver
 
Karolyn
05 Novembre 2019, 18:27
Bonsoir !
Je reviens de 10 jours de congé. Je suis à 220. Je suis les conseils de sylvie. Je baisse de 1cp tous les 15 jours jusque 180 puis (si tout va bien), je ferai des palliers d’un mois.
Pas envie de boire. Je m’habitue à perdre « mes mauvaises habitudes. «
Je suis vigilante bien sûr. Je ne crie pas victoire. Je suis toujours « protégée » par ma période sans alcool. C’est à dire je dis à mon entourage 3.5 mois sans boire. Mais ça se termine ... je pense dire que je continue encore
 
Karolyn
24 Octobre 2019, 22:58
Ravie pour toi! On croise les doigts pour la suite
 
Karolyn
21 Octobre 2019, 22:23
Hello DDay
Ça fait plaisir d’avoir de tes nouvelles !
Tu continues à te battre et les choses avancent - tu vas y arriver
Caroline
 
Karolyn
20 Octobre 2019, 20:53
Bravo bravo! Ça avance! Pour la conso semaine versus la conso d’hier. Sans mauvais jeux de mots, voyons le verre à moitié vide ... Tu as bcp moins consommé dans la semaine. Effectivement le baclo a de l’effet. Et tu as récupéré ta capacité de réflexion, c’est que les EI commencent à s’estomper - tout ça est très encourageant!
 
Karolyn
19 Octobre 2019, 7:29
La route a été longue et elle n’est pas terminée. C’est ce que je peux transmettre comme message à ceux qui doutent. J’ai démarré en mai 2018. Une première indifférence en juillet 2018 puis une 2eme en février 2019. Elles n’ont pas tenues. Je n’étais pas encore prête à réellement changer mes habitudes. J’ai cru qu en consommant comme avant, je n’aurais juste pas envie de terminer le 1er verre. Il n’y a bien sûr que peu de règles générales avec le baclofene. Mais je pense que pour moi ça a été une erreur. J’ai réalisé que j’étais entourée de bcp de gens qui n’ont pas une relation sereine avec l’alcool. Alors cette - ce n’est pas aussi grave que ça l’a été pour moi - mais quand même. Et c’est ça que je comprends que je dois éviter. En août c’était de l’évitement, aujourd’hui ça devient naturel.
 
Karolyn
16 Octobre 2019, 5:18
Merci Sylvie. J’ai baissé d’un cp avant hier. Je vais suivre ta proposition de baisser d’un cp tous les 15 jours jusque 180 en observant bien ce qui se passe. Avant hier ça s’est bien passé. Hier j’en ai bavé. Petite baisse de forme générale et sur le moral qui n’aide pas. Mais aucune envie d’alcool pour pallier à toutes ça !
 
Karolyn
14 Octobre 2019, 11:29
Question : à 24 cp et zéro alcool depuis plus de 70 jours. Je pense être indifférente. J’ai bcp pris sur moi pour supporter les EI. La j’avoue que ça m’épuise dans tous les sens du terme... J’arrive à dormir avec de la melatonine et souvent un réveil vers 3h du matin - ça je gère
Mais je m’effondre de sommeil en fin de journée. Je me suis encore endormie devant un film avec ma fille à 18h hier. Et à partir de 21.30 difficile de faire qqchose en réfléchissant un tout petit minimum ... À force c’est handicapant...
Que puis je faire ? RdB me dit qu’idéalement il faut rester 6 mois au seuil. J’en ai donc pdt encore au moins 2 ans de baclo dont un à haute dose ....
Ma question : y a ton un moyen de ne pas m’effondrer de sommeil ?
 
Karolyn
11 Octobre 2019, 11:56
Bonjour Julie, bonjour a tous,
Effectivement 10eme semaine sans alcool. Demain ce sera mon 70eme jour :-)
Je commence à vraiment perdre l’habitude de me poser la question de l’alcool. Ne pas boire en « Societe » continue de questionner au 1er abord puis les gens oublient après leur 2eme verre. Bcp me disent que je fais bien et voudraient me suivre. Ils tiennent quelques jours et arrêtent. Je réalise à quel point mon entourage boit vraiment bcp et tout le temps. Cette abstinence nécessaire me l’aura fait comprendre.
Physiquement.
petits points négatifs - je me réveille parfois vers 3 h du matin et je ne me rendors pas ou alors vers 6h du matin. J’ai décalé le 2cp de 16h à 15h. Je vais voir ce que ça donne.
En tout cas je dors mieux. Je continue la melatonine (produits naturels) et plus du tout besoin de somnifère.
Je suis allée a un spectacle vers 20.30 impossible de suivre / j’ai lutté pour ne pas m’endormir... et pourtant c’était bien. J’espère que ça va finir par passer ...
Points positifs - plus d’énergie globalement ! Surtout le soir et le matin au réveil
Bref je continue ma route - Le baclo a des EI je ne le nie pas ..: mais grâce à lui je ne bois pas !!’
 
Karolyn
09 Octobre 2019, 22:26
Mon cher PascalAlberic,
C’est vrai que tu as un mental de winner ! Mais pas seulement. Tu es aussi tellement bienveillant envers tout le monde. Tu te bats sans te morfondre ...
Te lire c’est apprendre la résilience
bravo et merci
 
Karolyn
30 Septembre 2019, 0:57
Merci Julie et Therena pour vos mots. Effectivement l’abstInence n’était pas mon 1er choix. Je pense que je n’avais pas compris à quel point mes habitudes et celles de mon entourage étaient (et sont d’ailleurs) profondément ancrées. Cette abstinence me permet de prendre un véritable recul.
 
Karolyn
28 Septembre 2019, 10:33
Un immense merci Sylvie. Les gens de ce forum et toi me sont très précieux sur ce chemin! Et je sais que la route est encore longue. Je continue avec détermination.
 
Karolyn
28 Septembre 2019, 4:44
Merci Talis pour cet éclairage.
J’en suis donc à 8 semaines sans alcool. Je n’ai plus de craving. J’ai des pensées très furtives mais elles s’en vont très vite. J’ai d’avantage l’impression qu elles sont liées aux habitudes. Cette semaine par ex : énorme coup de stress au boulot - envie d’un verre ? En fait non. Anniversaire chez des amis. Tu vas bien prendre un verre pour un anniversaire quand même ? J’avoue - je réfléchis. Car je suis tentée. En fait non ! Ma mère débarque chez moi avec une bouteille de vin, les enfants sont de mauvaise humeur. Allez vraiment la ca me ferait du bien. En fait non!
Je me sens à la fois forte. Je sais néanmoins que pour moi - tout de suite maintenant - c’est plus facile de ne pas boire du tout. Les habitudes étaient ancrées depuis de très longues années. Sans que je ne le réalise ou l’admette vraiment.
Le baclofene est une formidable aide « physique « - indispensable même. Mais il est aussi la pour soutenir la déprogrammation mon cerveau de ces mauvaises habitudes et de ces mauvais réflexes. Il y a ce qui est lié à moi - mes angoisses, mes
Émotions à « tasser ». Ce qui est lié à mon environnement externe : je suis « toujours « invitée à prendre un verre quelque part et c’ets « Toujours » une bonne occasion.
Physiquement je me sens moins fatiguée. J’ai fait une cure de melatonine pour le sommeil. Il se régule. On me dit bcp que je suis jolie en ce moment. Je suppose que c’est lié à l’arret - peut être mois de cernes, visage moins bouffi. Et surtout comme je commence à récupérer de l’énergie, je peux faire plus de choses.
Bilan donc très positif. Mais restons prudent :-)
 
Karolyn
16 Septembre 2019, 16:43
Hello DDay et vous tous
Merci du passage sur mon fil.
44eme jour d’abstinence. Je continue à vivre tous ces morceaux de vie que je vivais avec de l’alcool. Organisation d’une soirée sous haute tension au boulot. Elle a mal démarré et elle s’est très bien terminée. J’aurais habituellement pris un ou deux verres pour me donner du courage. Puis quelques uns pour me féliciter. Week end dans ma famille dans l’ouest. Toujours très arrosé car toute cette lourdeur à assumer. J’ai posé que je ne buvais pas pendant 3 mois. Dans les 2 cas j’y ai pensé puis j’ai oublié. Le baclo fait un travail formidable. J’ai encore besoin de poser que je ne bois pas du tout. Mon cerveau pourrait sinon me jouer des tours. 44 jours : je gagne en estime de moi. Et je vois que j’y arrive alors même que ceux autour de moi qui n’ont pas « notre » pb n’y arrivent pas.
Je reste fatiguée. EI : toujours un peu difficile les réveils nocturnes.Et je pense que mon corps est toujours en train d’éliminer les toxines. Ce qui doit me fatiguer bcp. Je vais demain chez le médecin pour me faire prescrire des examens. Pourquoi suis je encore si fatiguée ? RdB dit que c’est normal. Il y a un deuil à faire. Ça peut fatiguer et rendre un peu triste. Je suis lancée! Rien ne me fera reculer !
 
Karolyn
16 Septembre 2019, 5:51
Bonjour DDay
Merci pour ces nouvelles. Et bravo pour le nouveau job que tu sembles gérer à la perfection. Pour les avancées l’important c’est ce que tu ressens. Alors si tu te sens sur la bonne voie .. Continue avec persévérance et détermination :-)
 
Karolyn
11 Septembre 2019, 6:02
Bonjour,
Un immense merci pour ce retour en toute sincérité. Ce medicament, le baclofene est un soutien certain mais ce n’est pas une baguette magique. Néanmoins quand je lis ton retour et celui des autres, je me dis que ce médicament nous accompagne bien loin dans une meilleures connaissances et compréhension de nous meme. C’est un beau cadeau qu’il nous fait !
 
Karolyn
06 Septembre 2019, 6:58
Le 3eme P : Patience Bien sûr. Dieu que j’ai dû développer cette qualité depuis le début de ma bacloroute !
Vu RdB, mon baclodoc hier. Je lui ai dit que j’étais étonnée. Je n’ai pas vu depuis 5 semaines. Je reste très fatiguée. Je pensais que j’auraisbd’avant D’energie. Il m’a expliqué que c'était souvent le cas. Ça va finir par passer. Il y a une sorte de deuil à faire. Il m’a dit aussi qu il fallait rester à sa dose seuil au moins 6 mois.
 
Karolyn
04 Septembre 2019, 6:00
Athelstan
Un immense merci pour ce retour! Je le garde précieusement dans un coin de ma tête. Et surtout je le relirai à la fin des 3 mois. Pour le protéger j’applique pour le moment un truc très « warrior » et très scolaire. Warrior parce que je dis partout je fais 3 mois sans alcool. Et que en convalescence comme je suis c’est plus facile de ne pas boire du tout que de « jouer et tester » mon Indifférence. (A ceux qui me lisent et qui se disent - mais je ne peux pas arrêter 3 mois c’est trop long - je répond
Il m’a fallu plus d’un n’an pour me dire et réussir à passer par la. Scolaire parce que j’ai appris dans ce forum la règle des 3P (ponctualité persévérance et j’ai oublié le 3eme ... ah ces EI..). J’ai appris aussi que le baclo fonctionne, il ne faut pas se décourager. J’ai appris qu il fonctionne mieux si on est abstinent. Et RdB m’a expliqué qu il fallait ne pas boire du tout pdt quelques temps pour déshabituer le cerveau.
Alors j’applique :-)
Tu as sûrement raison sur le goût de certains vin. Mais je me suis tellement cachée derrière le goût du vin pendant des années... Et je réalise à quel point les gens autour de moi se cachent derrière le goût du vin. J’aime la tarte au citron. Pour rien au monde, je me ferai de la tarte au citron tous les jours. Et je n’en prendrai jamais deux à là suite. J’espere arriver à ça avec l’alcool. Mais c’est encore trop tôt pour avoir ce type de visualisation.
 
Karolyn
03 Septembre 2019, 4:58
hello. Ravie d’avoir de tes nouvelles. Et surtout que ça se passe si bien ! Merci pour le temoignage
 
Karolyn
29 Aout 2019, 10:23
Je te remercie pour ton feed-back ! J’ai carburé bcp à la spiruline. La pharmacie m’a conseillé le magnésium. Je termine le flacon et je vais peut être essayer ça. Bonne idée. Pour dormir je prends de la melatonine parfois - succès mitigé.
Je n’envisage pas l’abstinence façon AA. Mais RdB a été très clair. Il faut plusieurs mois sans boire pour ie l’indifférence reste en baissant le Baclo. Il m’a aussi dit les 2 raisons qui peuvent expliquer un échec du baclo c’est 1 Ne pas supporter le produit 2 Être dans un environnement dans lequel les gens boivent bcp. J’ai mis du temps à l’admettre mais je suis dans un environnement dans lequel les gens boivent bcp. Donc je dois apprendre à m’en proteger. Et je constate avec plaisir que j’en peux refaire le monde avec une copine qui picole sans toucher une goutte et passer une belle soirée. Par ailleurs j’ai déjà touché l’indifference. Je sais que c’est encore fragile.
 
Karolyn
29 Aout 2019, 6:04
Hello Julie
Merci de prendre des nouvelles. Samedi j’en serai à 4 semaines sans alcool. J’explique sans complexes que je reste 3 mois sans boire. Pour comprendre toutes les occasions dans lesquelles je bois et qui peuvent être évitées. Dépendants ou pas à l’alcool, les gens comprennent. Je réalise que dans mon entourage - cachées par de l’alcoolisme mondain et soit disant par un amour du vin et des terrasses, les gens boivent bcp. Ça me permet de vivre toutes les situations avec alcool en ne buvant Pas - la bouteille avec la copine qui a un chagrin d’amour - le déjeuner d’affaire - le cocktail le soir - les pots avec les collègues. Les verres de vin parce que la journée a été dure. Le vin parce que c’est les vacances et nous sommes dans une région de vin etc etc
J’espere que tout s’imprime dans ma mémoire. Je n’ai en tout cas pas envie de boire. En revanche je pendais gagner en énergie. C’etait Le cas au début mais plus maintenant. Je suis très fatiguée. Et le sommeil reste difficile.
 
Karolyn
20 Aout 2019, 15:04
💪💪💪🎉🎉🎉
Bravo pour cette nouvelle étape vers le succès!
 
Karolyn
20 Aout 2019, 9:58
Hello ma Belle
Je tente de répondre aux questions posées sur mon fil.
L’Indifference comment je la ressens ? C’est ne plus ressentir ce truc physique de « j’ai besoin de boire la tout de suite maintenant ». Bien sûr le couple besoin de plaisir/détente/habitude reste. Et c’est la tout le travail pour moi.
Les rechutes ? j’ai confondu le besoin physique et habitude/plaisir. Les premiers verres je me suis forcée, c’était sucré, ce n'était Pas très bon. Puis mon corps, mon cerveau s’habituent. Et ils prennent le dessus sur le baclo.
Et je dois augmenter et changer les prises.
Pour arrêter l’alcool plus de 3 jours d’affiles, j’ai démarré à un moment sans stress enfant et sans stress boulot. Après 15 jours je reviens dans « ma vie normale » c’est plus simple (toute choses égales par ailleurs) car j’ai déjà tenu 15 jours. Je sais que. N’est une course de fond et pas un sprint :-)
Et il y a les aides à côté : pour moi EMDR / psy et bcp de sport
Tenons bon ma belle / le jeu en vaut la chandelle.
 
Karolyn
19 Aout 2019, 16:32
Coucou DDay
Un petit mot pour te dire que je pense fort à toi. Le parcours est souvent plus long qu’on ne le pense. tu peux déjà être fier du chemin parcouru. Alors ne te décourage pas. Et surtout ne te dénigre pas parce que tu n’y es pas encore. Tu es déjà bcp plus loin qu il y a quelques mois.
Caroline
 
Karolyn
19 Aout 2019, 10:26
Merci Fakir !
Un petit mot pour vous dire que j’en suis au 16eme jour d’indifférence. Je continue à dire haut et fort que je ne bois pas d’alcool pendant 3 mois. Et en mon fort intérieur il s’agit bien sûr de retirer la notion de un verre (ou plusieurs) = récompense. Je reviens de quelques jours de vacances avec une amie. Elle a bu tous les jours. Je n’ai pas ressenti de difficultés à ne pas boire. C’est un peu comme faire un régime. Une fois démarré, je m’ y tiens. Et la c’est clairement l’effet baclofene ! Pour les EI plus grand chose. Encore un peu la mémoire court terme notamment sur les noms ...mais depuis le temps j’ai l’Impression d’avoir appris à vivre avec. Et le sommeil mais pas tous les soirs.
 
Karolyn
10 Aout 2019, 6:34
Une première semaine d’indifference. Ce qui change avec celle que j’ai déjà eu la chance de vivre ? C’est que je prend en même temps le combat contre les habitudes. Je suis chez moi dans ma ville. C’est dans cet environnement que je dois « tuer » l’habitude. C’est l’ete, il y a moins de monde donc c’est plus facile pour démarrer. J’ai pris deux deux des pots avec des amis qui ont pris de l’alcool. J’ai pris des softs sans souffrance
Au niveau des EI ça se calme. Le sommeil est toujours difficile. Pour l’instant j’alterne melatonine et cachet. La clé pour m’en sortir est quand même de réussir à me reposer a minima ...
Je ressens aussi déjà bcp plus d’energie de ne rien avoir bu depuis une semaine.
Ce n’est pas un sprint, c’est un marathon. Beau début de course mais je ne lache rien!
 
Karolyn
09 Aout 2019, 0:00
Non non non :-) Ton fil ne passe pas inaperçu ! Merci pour ton témoignage. Très utile. Et pour plus Belle la Vie ... oui tu as raison
 
Karolyn
06 Aout 2019, 9:13
Hello DDay
Contre les insomnies je prends de temps en temps de la melatonine. Il y a des nuits ça fonctionne et d’autres moins. C’est naturel et pas de risques de dépendances
 
Karolyn
05 Aout 2019, 21:16
Merci Julie, merci DDay
De retour à Paris. Pas grand monde. Je m’isole. Et je suis occupée. Je met toutes les chances de mon côté pour (enfin) y arriver réussir à m’en débarrasser.
Je suis (re)passée à 24cp hier. J’ai la tête qui cogne! Et une partie de mon cerveau ne fonctionne plus vraiment. C’est l’ete et c’est moins handicapant.
J’ai l’impression d’y être. Je ne crie pas victoire. J’ai déjà plusieurs fois atteint ce stade. J’espere avoir le courage de dire haut et fort que je stoppe l’alcool pendant quelques semaines.
D’apres RDB (car j’ai la chance d’etre suivie par un des Master du Baclofene), une fois l’indifférence atteinte, il faut réussir à sortir de l’association : verres d’alcool = plaisir
 
Karolyn
02 Aout 2019, 16:54
Merci Sylvie !
 
Karolyn
02 Aout 2019, 8:37
Pardon et pour compléter - a un moment donnée souvent le craving s’arrete. Ce qui n’était Pas le cas avant
 
Karolyn
02 Aout 2019, 8:33
Merci DDay
Ma consommation a bcp diminue car je supporte bcp moins bien l’alcool. Mais elle reste quasi journalière... Et bien sûr le rythme week end/vacances avec semaine de travail est un peu différent.
Ce qui est terrible c’est que j’ai souvent du mal à boire le 1er verre .. et puis ça s’enchaine ..
 
Karolyn
02 Aout 2019, 1:39
Question sur ma répartition ?
9.00 10cp et 10.30 12 co
Pas vraiment d’envies et de pensées dans la journée. Occupée et avec des amis
19.00 je m’arrete prendre une glace avec les enfants. Impossible de résister et de m’arreter ..
Je suis montée jusque 26. Je suis redescendue car marre des EI et pas sure de l’effet. Je rentre à Paris demain mais tjs en congé jusqu’au 19 août. Si mon cerveau ne fonctionne qu’a moitié ce n’est pas grave ... priorité atteindre l’indifférence... aidez moi ...!
 
Karolyn
01 Aout 2019, 10:00
Hello DDay
Comme Julie je trouve qu’il y a bcp de choses positives dans ce que tu dis. Bien sûr je comprends ta déception pour les 180 .. j’ai eu la même... Chaque route est différente...
et surtout pense au chemin parcouru !
Merci pour tes messages ‘
Caroline
 
Karolyn
30 Juillet 2019, 22:30
Merci pour vos messages d’encouragement
Je continue avec détermination :-)
Je démarre demain en 2 prises : 9h et 10.30
 
Karolyn
30 Juillet 2019, 19:47
Merci ma Julie /

Question technique : j’vais baissé car je n’en pouvais plus des EI - du mal à dormir et le cerveau en compote. J’étais à 8h 4cp, 9.30 8cp et 11.00 8cp
Je suis seule en vacances avec mes enfants. Des amis sont passés. J’ai à peu près géré. Mais en toute naïveté, je pensais qu’avec de la volonté en vacances j’arriverai à ne pas boire du tout. Que nenni. J’ai décidé d’augmenter à nouveau. Je suis à 4cp à 8h, 10 a 9.30 et 9 a 11.00
Craving vers 11.45 comme souvent. Et comme je suis en vacances entourée de café ... 4 verres.
Aucune envie - aucune pensée
Que me conseillez vous pour tuer ce craving ?

Mes émotions
Honteuse presque désespérée. Mes enfants savent que j’ai un pb avec l’alcool. J’ai dormi plis de 2h cette après midi parce que je suis épuisée et parce que j’ai cuvé.
C’est le 4eme ère que je vais à cet endroit avec mes enfants. Pour la 4eme l’envie très forte enfin d’en finir avec l’alcool. Et pour la 4eme fois ..le constat que je n’y arrive pas, que je suis à la dérive.
Et pourtant en 4 ans une grosse réussite professionnelles, une vie sociale reconstruite après mon divorce. Physiquement j’ai perdu 5 kg cette année. J’ai la chance qu’en physiquement on ne voit pas les ravages (encore) de l’alcool sur mon visage. Pourtant ma détermination et ma volonté ne fonctionnent pas sur l’alcoolisme... pourquoi
 
Karolyn
29 Juillet 2019, 22:43
Bonsoir Jackie,
Merci de nous donner des nouvelles ! Évidemment tout est accueilli ici avec Bienveillance. Arrêter le baclo du jour au lendemain, ce n'est Pas moi qui le dit, ça peut être dangereux. C’est donc une grande chance que tu t’en sois aussi bien sortie. Facile à dire mais ne repousse pas plus le RV avec ton médecin. Il est la pour t’aider ... Quant à parler du traitement à ton amoureux, à nouveau plus facile à dire qu’a faire ... mais c’est sûrement une bonne chose de lui en parler. Bref peut être une impression de petits pas en arrière mais repense à tous les grands pas en avant que tu as fait !
Je pense fort à toi et je t’ambrasse -
 
Karolyn
27 Juillet 2019, 8:33
Bonjour Jan
Je viens de prendre le temps de lire ton fil en entier. C’est impressionnant ce recul que tu as sur toi même et cette volonté de fer. Deux addictions sur lesquelles lutter : quel courage ...! C’est vraiment une excellente nouvelle pour l’alcool. Et les progrès sont beaux sur les TCA. Continue !
 
Karolyn
26 Juillet 2019, 20:05
Une pensée pour toi mon cher..
 
Karolyn
26 Juillet 2019, 20:04
Oui bravo pour ton abstinence !
 
Karolyn
26 Juillet 2019, 8:35
Bravo ! Et merci pour ce témoignage. Ça nous permet aussi de remettre les choses à leur place.
 
Karolyn
23 Juillet 2019, 14:31
C’est fait !
 
Karolyn
18 Juillet 2019, 21:31
Merci pour vos mots sincères. Ils me vont droit au cœur. Je vais continuer de vous lire.
 
Karolyn
17 Juillet 2019, 9:04
Merci bcp pour tes mots DDay.
Non le fait de baisser n’a pas changé la consommation je pense.
Sur les émotions ce sont les positives et négatives
 
Karolyn
16 Juillet 2019, 10:54
Chers amis,
J’ai pris un peu de recul. Marre des EI. Je ne dormais plus. Mon cerveau ne fonctionnais plus l’apres midi. J’ai baissé - je suis à 21cp. Ça va mieux pour les EI.
Il y a un an - le 15 juillet, finale de la coupe du monde- j’en croyais avoir atteint l’indifférence. Et puis finalement elle n’a pas tenue. J’ai cru encore l’atteindre le 1er Fevrier 2019. Elle a tenue deux mois. Comment faire ...? Qu’est ce qu il y a en moi qui ne veut pas y arriver ? Il y a des jours je suis indifférente, d’autres non. Je suis pleine d’emotion. Hier j’ai eu un craving. J’ai compris qu il était lié à un trop plein d’emotion. J’avais ce besoin de tasser cette douleur. Mais comment « tasser » autrement? J’ai bien entendu vos conseils et je vous en remercie. Je pars en vacances vendredi seule avec mes enfants. Une fois de plus j’espere y arriver ...
 
Karolyn
21 Juin 2019, 17:56
Alala Auriane a beaucoup de chance d’avoir un grand père comme toi!
 
Karolyn
21 Juin 2019, 7:26
Merci pour ce témoignage. Et bien sûr Bravo! Merci de prendre le temps de nous raconter tout ça.
 
Karolyn
17 Juin 2019, 5:12
Alala ma chère Florence. Toujours un vrai plaisir de te lire.
 
Karolyn
17 Juin 2019, 5:10
Pour ma part, grosses somnolences vers 17/18h. Et grosses difficultés pour m’endormir. Je prends de la melatonine. Ça aide
 
Karolyn
16 Juin 2019, 8:47
Ça tient. Ça tient. Et puis ça craque. J’ai craqué un peu mercredi soir. Avec des amies qui ne boivent quasiment pas. Elles sont parties. J’ai fini la bouteille.
Et puis hier samedi. Journée seule. Des 11h je pense j’ai pense à l’alcool. J’ai cherché ou boire un jus. J’ ai vraiment essayé. Et puis ce bar à jus était fermé. J’ai fini par craquer ... je me sens si mal ce matin. J’aurais du dans les 2 cas prendre un cp sous la la vue ..
Si mal physiquement, si mal moralement.
 
Karolyn
12 Juin 2019, 12:36
Merci merci ! Que c’est agréable de lire ton témoignage. Et surtout Respect et Bravo ! Bonne continuation. J’espere Que ta fatigue s’estompe petit à petit. Les beaux jours reviennent (peut être?) - je te souhaite de pouvoir te remettre au sport. Quoi qu il en soit tu as de toutes les façons gagne une très très belle bataille !
 
Karolyn
09 Juin 2019, 22:25
Alala - Hommage au jour de ta naissance ma chère sylvie!
 
Karolyn
09 Juin 2019, 7:40
Merci Sylvie. C’est ce que je lui ai dit dès le lendemain. Je suis finalement restée à 24cp. Vendredi seule avec mes enfants, pas de pensées. Hier j’étais à un mariage. J’ai bu une gorgée de champagne. A moi d’etre Vigilante pour que cette indifférence reste. C’etait La Vraie. Le verre est devant moi, je n’y pense pas. Mon erreur est en général au bout de quelques jours de me former a le boire. Et l’Indifference s’envole. Ne pas tomber dans ce travers. Être consciente qu il y a une reprogrammation du cerveau à faire aussi sur les habitudes
 
Karolyn
07 Juin 2019, 8:15
Bonsoir Julie
Aucune pensée avant hier. Trop mal. Pas de pensées hier mais une amie est venue avec 2 bouteilles hier soir vers 21.30. Je n’ai presque pas bu au début. Il n’y a pas eu de craving non plus. J’ai tellement l’habitude De boire avec cette personne ... je crois que globalement l’indifference est en train de s’installer. Mais je dois être vigilante à mes habitudes et aux signes que j’envoie à mon cerveau. Si je refais rapidement une soirée comme celle ci je perds mon Indifférence. Ce que je comprend c’est qu elle ne s’installe pas pour tout le monde de la même façon. J’ai baissé de 2cp mercredi car j’étais trop mal. Sois je reaugmanter de 1 ?
 
Karolyn
05 Juin 2019, 20:53
apres quelques jours à avoir mal au dos (et émotionnellement quelques trucs à gérer), je me bloque le dos. Je me traîne néanmoins à ma 2ème séance EMDR car je sens qu’enfin (j’avais déjà essayé 2 fois il y a quelque années sans rien ressentir et sans voir de changements). Je sens qu il se passe des choses. Je vais chez l’ostéopathe. Bcp de tensions se dénouent. Je prend depuis lundi du ketoprofene et du dafalgan codéine. Mon médecin vérifie que c’est compatible avec le baclofene.
Je sens que j’ai des vertiges. Un ami me ramène chez moi. Je suis allongée. Épuisée. L’ostéopathe me dit que les médicaments + ses massages peuvent avoir cet impact.
Bref. Je sens le baclofene cogner. Je n’ai pas pris les 2 derniers cp. et pas pris les anti inflammatoires depuis ce matin. Je suis épuisée. Je somnole un peu mais je ne dors pas totalement à cause du baclo.
L’avantage - rien que la pensée l’alcool me rend malade.
Mais dieu que je suis physiquement mal ...
 
Karolyn
04 Juin 2019, 7:41
hello DDay,
Une pensée pour ce dimanche terrible. Il y en aura de moins en moins !
 
Karolyn
04 Juin 2019, 7:40
Merci DDay ! On va y arriver ! patience perseverence ponctualité - les 3P. Pas une goutte hier et pas de pensées craving. Juste cette obsession toujours de me dire que je veux arrêter. Non pardon je suis sur le chemin de la guérison de mon alcoolisme ! Encore merci pour vos messages et vos soutiens silencieux aussi. Je sais que bcp lisent (seulement) avec bienveillance. Et c’est bcp!
 
Karolyn
03 Juin 2019, 10:07
Merci ma Belle Julie. La famille c’est un sujet compliqué pour moi. Je ne la vois pas souvent. Et la 4 jours, un Baptême et un mariage c’est vraiment bcp pour moi. D’autant plus que je suis encore la seule célibataire. Je me disais pourtant ce week end que je commençais à m’alleger vis à vis de ma famille. Il y a toujours bcp d’alcool. Et ça m’est arrivé à plusieurs reprises de pleurer et de partir en vrille. Pas cette fois. Moins bu que d’habitude (même si trop) mais pas de dérapage. Néanmoins j’ai un léger mal de dos depuis quelques jours. Et pour la première fois de ma vie, je me réveille totalement bloquée... Réussi à avoir un RV avec mon acuponcteur à midi ...
 
Karolyn
03 Juin 2019, 8:21
Florence, Bartleby,
Merci merci ! Votre énergie courageuse est contagieuse ! Je repars au combat. Je suis tombée tellement bas hier. Auj psy, prescripteur et demain emdr. Et j’ai en parallèle décroche un gros budget pour mon job. Ca devrait aider pour l’estime de soi... Je crois que je vais avouer à ma fille de 11 ans que j’ai ce pb et que je me soigne
 
Karolyn
03 Juin 2019, 2:24
Le crier ! Le hurler ! Ou d’autre qu’ici ? Qui sinon peut me comprendre ? 26 cp en ce dimanche et ... 2 bouteilles de vin ... j’ai honte de moi. Cette impression que ça ne fonctionne pas chez moi. Que je n’ai aucune volonté. Et EI oblige, en plus je ne dors pas la nuit. Après 4 jours en « famille « : baptême mariage communion , ma mère me raccompagne à la gare. Je ne peux m’empêcher d’acheter 4 « mignonnettes « de vin - équivalent une bouteille je pense. Et puis encore une bouteille à la maison. Depuis des années 8 ans je pense et 4 ans de façon intense, je me réveille le matin en me disant : stop je veux arrêter de boire ... et je me couche le soir en en m’en disant : bon demain j'arrête. Physiquement j’ai la chance que ça ne se voit pas.
Mais est ce une chance ? Psy emdr hypnose sophrologie baclo ... je continue tout ça. Oui mais voilà 2 bouteilles aujourd’hui et une insomnie (encore) cette nuit ...
 




forum baclofene