Résultats de la recherche (144 résultats)

KoboUser
28 Novembre 2020, 22:22
Salut elmo07,

Te tracasse pas. Prends ton traitement, augmente normalement en ciblant ton craving et tu verras bien🙂
 
KoboUser
28 Novembre 2020, 22:13
Salut Sylvie,

J'ai changé de boîte de médicament juste. Navré pour la confusion.
Ces dernières années, j'ai occupé deux postes dont celui-ci qui me convient très bien 🙂
Je dois apprendre presqu'en permanence donc c'est parfait.

Tu as repris les formations de médecin toi?
 
KoboUser
22 Novembre 2020, 21:10
Salut,

Ça s'est bien passé ton rendez-vous?
 
KoboUser
22 Novembre 2020, 21:03
Salut et bon courage dans ton parcours!
 
KoboUser
22 Novembre 2020, 20:57
Salut,

Je change de boîte et comme il me semble me j'avais baissé il y a 3 mois, je descends à 40mg.

À+
 
KoboUser
22 Novembre 2020, 20:48
Au top :)
 
KoboUser
17 Octobre 2020, 0:20


Explications:

https://i.ibb.co/HtffFM7/youtube-Help.png



avec l'URL: www.youtube.com/watch?v=XKKXDyS8wNk
[youtube]XKKXDyS8wNk[/youtube]
 
KoboUser
17 Octobre 2020, 0:03
Salut,

Tu dois tuer le craving donc pour le moment 30 mg, tu n'auras pas forcément d'efficacité.
Tu vas patienter et surtout habituer ton cerveau à la substance.

Avec le temps et les augmentations, tu vas cibler 2 heures avant midi et 2 heures avant 18h.

Si le craving de midi, tu le passes sans baclofène, tu peux éventuellement tenter de tout prendre vers 16h pour éclater le craving de 18h.
À un moment, ça devrait déclencher un truc qui te permettra de te dire que peut-être tu peux tenter de passer la journée sans picoler. Et là, ce sera à toi te sauter ou pas ;)

[édit]
puis-je prendre 5 mg à 19h pour couvrir au maximum la période 18-22h ?

il faut que tu comprennes que la période importe peu, c'est le craving le diable.
Quand tu l'auras défoncé, tu ne réfléchiras plus à savoir s'il est 19h ou 21h37. Tu n'auras pas soif, point.

Bon courage et garde le mental!

À+
 
KoboUser
16 Octobre 2020, 23:48
Salut :)

J'ai laissé 3 mois et demi détective Julie :P parce que ça tombait juste comme ça en découpant les plaquettes, pas plus.
Je vais descendre jusqu'à ne plus en prendre. Pour tout dire, je pense que je n'en ai plus besoin depuis un moment.

Mon cerveau s'en souviendra bien de cette longue descente en retour de 22 années d'esclavage.
Je suis de nature persévérante, D-Day, encore plus dans ce cas. Un peu comme une flagellation ^^

Maintenant, je dois vraiment me faire violence pour aller faire des courses en sortant du boulot alors qu'avant le baclofènaillovite, j'y allais joyeusement en passant tranquillou 1h ou 2 accoudé gentiment au comptoir :D

Prochaine descente en novembre!

À+
 
KoboUser
16 Octobre 2020, 23:36
Salut,

C'est une bonne idée commerciale pour aspirer légalement le capital des anciens jeunes :D
Je me suis renseigné une fois, quand j'ai entendu le tarif j'ai ri intérieurement et je suis parti.

Pendant ce temps-là, le cannabis thérapeutique a pris du retard.

À+
 
KoboUser
16 Octobre 2020, 23:24
:fsb2_up01
 
KoboUser
16 Octobre 2020, 23:22
Salut D-Day,

T'en es où avec tes 2 verres et demi?
Ça gère déjà hein ;)

À+
 
KoboUser
05 Juillet 2020, 20:46
Salut Bernie,

Bravo pour ta décision.

Bon courage.
 
KoboUser
21 Juin 2020, 20:58
Salut D-Day,

À priori tu t'es pas à zéro apéro mais sait-on jamais...

L'été où j'ai stoppé l'alcool, j'ai passé 2-3 mois je ne me souviens plus exactement... mais horribles.
Je lis ce que tu écris sur le sommeil, ce n'est pas forcément la même chose mais bon, peut-être que le changement de consommation génère ça...?

En tout cas, bon courage hein :fsb2_cry:

À+
 
KoboUser
21 Juin 2020, 20:22
Salut JulieM,

Tu as trouvé :) kobouzé :P

À+
 
KoboUser
06 Juin 2020, 20:03
Salut à tou-te-s,

Merci pour ta réponse Sylvie.
C'est décevant...

À+
 
KoboUser
03 Juin 2020, 22:40
Salut,

Le " coup du RESAB " est violent. P. DLS. Un Prédateur masqué avant que ce soit "à la mode"

Concernant le RESAB, je n'en ai pas parlé sauf à certains en MP
Il se trouve que le président a vidé les caisses après avoir empêché durant plus d'un an à cette asso de fonctionner
Il y a une procédure judiciaire en cours et une nouvelle asso qui n'a pas encore les agréments pour faire les formations


Entre ce que disent Sylvie et Baclofun, est-ce qu'il serait possible d'avoir un petit éclairage ?
Je souhaite surtout savoir à quoi se rapporte "prédateur": y a-t-il quelque chose de salace, de violent ou quoi que ce soit de cet ordre ??

Merci.
 
KoboUser
03 Juin 2020, 22:13
Salut D-Day,

Je me joins aux autres :D c'est cool, bravo, continue comme ça!

À+
 
KoboUser
26 Mai 2020, 23:20
Salut Karolyn,

Ça va, tu survis?

À+
 
KoboUser
26 Mai 2020, 23:06
Salut Athelstan,

Je ne dis jamais rien sur ton fil, je m'étais posé pour suivre ta descente.
J'ai néanmoins suivi tes "aventures" et j'avais trouvé triste ta rechute.

Vraiment content de lire que tu maîtrises à nouveau!

À+
 
KoboUser
26 Mai 2020, 22:49
Salut D-Day,

T'étais toujours vivant du coup, ça fait plaisir :P

À+
 
KoboUser
26 Mai 2020, 22:33
Salut Pascal,

oO plus de baclofène! Et ça semble aller plutôt pas mal!
Cool :)

Ton site :O voyage dans le temps ^^
https://interestingengineering.com/top-12-oldest-websites-from-the-80s-and-90s-still-online-today

Amuse-toi bien avec tes projets de dev'

À+
 
KoboUser
28 Avril 2020, 20:40
Ça faisait longtemps... Entendu hier soir sur France 4 donc:
 
KoboUser
28 Avril 2020, 20:30
Salut,


Je suis allé voir par curisosité, et quand j'ai lu:
"Votre témoignage doit être signé de vos prénom et nom. Les demandes d’anonymat en cas de publication seront examinées par la rédaction au cas par cas."
Ça m'a fait sourire.
 
KoboUser
22 Avril 2020, 19:25
Salut Karolyn,


Et surtout je réalise à quel point mon entourage pro et perso est accro à la picole !

Je suis bien d'accord avec ton constat.
Je me dis qu'ils ne semblent pas en souffrir, mais on ne vit pas das leur intimité.

Je compte y rester longtemps.
[...]
Pour moi avec l’alcool il y a le craving, les habitudes, la gestion des émotions. Le baclo aide à combattre le craving. A moi de régler le reste.

Ça semble être une piste intéressante.

À+
 
KoboUser
22 Avril 2020, 0:18
Salut,

Pire que moi pour donner des nouvelles!

À+
 
KoboUser
18 Avril 2020, 10:17
Bonjour,

J'ai toujours pris le Baclofène à jeûn sans problème.
 
KoboUser
16 Avril 2020, 23:10
Je viens de passer à 60mg.
C'est ce que j'avais en nombre de cachets hors plaquette donc j'ai avancé la date d'une semaine.

J'ai été remis en contact avec mes plus vieux amis, par l'un d'entre eux.
Nous avons parcouru nos dernières années d'adolescence et sommes devenus des hommes ensemble, mus par une volonté de servir la communauté.

Je dois admettre que ça m'a fait mal d'entendre leurs souvenirs de ma déchéance de l'époque.

Ces premières années d'alcoolisme qui voyaient les pertes de contrôle se terminer presque systématiquement dans le vomi.
Les premiers accidents, les premières cicatrices dont on devait m'expliquer l'origine comme j'expérimentais les black-out.
Je me revois à 16 ans disant mes premiers "c'est la dernière fois".

Malgré ça, le mal que j'ai causé autour de moi, les efforts pour m'en sortir et la sérénité depuis presque 2 ans, ça m'a manqué quelques instants.
La convivialité, la chaleur, la connerie qui accompagnent l'apéro.
J'aurais tellement voulu pouvoir continuer sans tous les effets négatifs, sans être alcoolique, sans me rendre ridicule et causer du tort.

Puis je redescends.
Et je comprends mieux qu'on peut avoir plusieurs vies dans une vie.

Je suis passé sur les topics.
Je ne savais pas quoi dire, donc je n'ai rien dit.
J'aimerais quand même transmettre mes meilleurs ondes positives.
 
KoboUser
10 Février 2020, 20:28
J’ai besoin de me débarrasser totalement de l’ancrage des habitudes et du côté psychologique de pourquoi je bois.

https://i.imgflip.com/g8yd1.jpg

Et subir un choc émotionnel n'entraînant pas d'alcoolisation :fsb2_bnne

Ton parcours de soin ressemble à des montagnes russes, bravo pour ta ténacité.

À+
 
KoboUser
06 Février 2020, 21:42
Salut,

@Karolyn: Le cœur, c'est notre talon d'Achille commun. Nous sommes des émotifs, nous autres addicts ;)
Tu es très tenace. Ça finira par le faire durablement!

@D-Day: Je ne bois plus d'alcool. Du tout, je n'en ressens plus le besoin depuis juin 2018.
Je pensais que ce serait galère lors des apéros avec les collègues mais finalement, pas du tout.
C'est un choix que le Baclofène permet... Pour moi, c'est le meilleur moyen de pouvoir envisager un jour, de boire un coup de temps en temps sans replonger.

@JulieM: J'ai surtout énormément profité de la lecture des topics des autres membres, les réussites et les échecs.
Je suis plutôt analytique ce qui aide pour prendre du recul, mais représente parfois un frein socialement.
La sensibilité aussi, ou l'écoute de soi, son acception. C'est important au-delà de la guérison de l'addiction.

Merci pour vos messages :)

À+
 
KoboUser
03 Février 2020, 21:25
Ouaaaaaaah j'ai honte!! Un peu... Rien posté depuis juillet.

Bref, salut.

J'ai continué à suivre un peu en sous-marin sans trop participer... Sans trop savoir quoi dire.

J'en suis aujourd'hui à 70mg depuis le 23 janvier et donc plus d'un an et demi que j'ai atteint mon seuil.
Je descends toujours une fois par trimestre.
Mon super médecin m'a rappelé que je pourrais descendre plus vite mais je préfère prendre mon temps pour marquer mon cerveau de l'empreinte du soin Baclofène.
Après les vingt-deux années outrancières qu'a duré ma passion pour l'alcool, je lui dois bien ça.

Toujours pas plus envie que ça, j'ai bien connu.
Je sais le risque que ça représente pour moi.
Je sais que si demain je me retrouvais seul dans la vie, sans plus aucun intérêt ou but ou quel que soit le terme qu'on pourrait trouver, je me remettrais à picoler aussi sec. Ou pas...
En vérité, je n'en sais rien, est-ce que le cerveau se réinitialise comme il me semble l'avoir lu autrefois dans "Le Dernier Verre"? Je doute.
Je sais par contre que le Baclofène m'a sorti de l'obnubilation par l'alcool et je n'ai pas l'intention de me re-perdre si tant est que j'aie un quelconque pouvoir sur ça.

J'ai eu l'occasion de constater ce que provoque l'alcool quand il nous rend con, qu'on perd la raison.
Ça m'a ramené à mon passé et ça m'a fait de la peine de comprendre ce que ma femme m'avait expliqué trop de fois.
Ne plus reconnaître la personne en face de soi, la constater absente d'elle même au profit de son alter ego sans filtre ni bienveillance.
Je comprends très exactement ce que signifie le sentiment d'insécurité maintenant.

C'est très vain mais je souhaite sincèrement à tou-te-s de trouver la sérénité par rapport à l'addiction, en consommant ou pas...

À+
 
KoboUser
03 Février 2020, 20:45
Salut Karolyn,

Je t'envoie un message de soutien ;)

À+
 
KoboUser
03 Février 2020, 20:44
Salut D-day,

Chacun voit midi à sa porte à mon avis.
Si tu te sens bien en buvant peu, c'est l'essentiel :)

À+
 
KoboUser
20 Aout 2019, 7:25
Salut,

Je n'ai jamais fréquenté de genre d'établissement mais cet avis semble correspondre à ce qui s'en dit de manière générale:
https://goo.gl/maps/mxe7Lj24XypyXfcs6

Effectivement vieux topic d'origine: https://www.baclofene.com/index.php?p=topic&t_id=12013

À+
 
KoboUser
20 Aout 2019, 7:04
Salut D-Day,

Un soutien de plus ;)

À+
 
KoboUser
20 Aout 2019, 6:53
Salut Karolyn,

Tes derniers posts font vraiiiiiiiiiiiiiiiiment plaisir à lire!!
Ravi pour toi :)

Le premier verre, c'est le maudit qui appelle les suivants.
On pourrait juger bien trop désinvolte de se risquer à jouer les Icare avec l'objet de l'addiction enfin vaincu.

Des habitudes, on peut s'en créer de nouvelles.

À+
 
KoboUser
30 Juillet 2019, 21:30
Salut Karolyn,

Courage :)
https://media.giphy.com/media/ZBQhoZC0nqknSviPqT/giphy.gif
 
KoboUser
29 Juillet 2019, 0:39
Salut,

https://apps.who.int/iris/bits...1516204-eng.pdf
ça parle explicitement des cigarettes électroniques (Electronic nicotine delivery systems ou ENDS)

Pages 45-46 présentation du thème : trop peu d'éléments prouvant l'inoccuité et l'impact sur l'arrêt du tabac par rapport aux Nicotin Replacement Therapy (NRT)
extrait: "These products are aggressively marketed or promoted as cleaner alternatives to conventional cigarettes, as smoking cessation aids, or as “reduced risk” products."

Toute la réthorique visant à expliquer que la eCig c'est plus clean, ça aide à arrêter de fumer, etc...
Les industriels du tabac ont aussi joué cette carte pour vendre leurs propres systèmes comme par exemple Philip Morris quand ils se sont tardivement rendu compte que le marché grandissait à leur détriment.

Quand vous rentrez dans les boutiques de clope électronique, c'est ce que font les vendeurs aussi. Ils survendent le truc comme pas possible.
C'est de la propagande/marketing, il n'y a aucun accompagnement réel visant à faire baisser le taux de nicotine jusqu'à 0mg pour ensuite envisager sereinement l'arrêt complet.
Le but ça reste de vendre du liquide, du vapo et de fidéliser le péquin.

Et c'est ce que les pages 56 à 59 développent et notamment "Between 2011 and 2018 in the USA, youth e-cigarette use rates have risen from 1.5% to a staggering 20.8%"
Avec notre retard habituel sur eux, il faut regarder dans la rue et aux abords de collèges, lycées pour ceux qui ont des enfants de cet âge, ça amène une partie des jeunes à commencer à l'utiliser.
Évidemment, c'est mieux que les clopes mais ce n'est pas le truc safe que vendent les boutiques eCigarette... Je serais d'ailleurs curieux de voir comment les collégiens/lycéens sont accueillis dans ces boutiques.

Ils expliquent aussi qu'il y a de bonnes chances que ce soit moins toxique mais qu'on ne sait pas vraiment par manque de recul et d'études. Comme pour l'impact sur l'arrêt réel de consommation qui fait toujours débat...

L'OMS ne prend pas partie, elle met en garde contre la vision idéaliste de la cigarette électronique qui va sauver le monde du tabac consumé.
Elle appelle à réguler l'usage et à faire des études pour avoir plus d'éléments scientifiques.

Rien n'est tout blanc ou tout noir.
Ça peut aider certains utilisateur quand d'autres continueront à vaper et fumer occasionnellement en parallèle.
Il n'en reste pas moins que comme pour le tabac, c'est un marché et que tout marché alimente une somme de commerciaux dont les scrupules sont limités ^^

La presse semble prendre une posture... Mais les utilisateurs de vapo aussi :)
Comme tous les sujets, c'est directement la guerre ouverte entre les pour et les contre sans même prendre le temps de lire le texte...

À+
 
KoboUser
28 Juillet 2019, 21:51
Salut Cocogaby,

Le dernier paragraphe de ton post du 8 juillet est plutôt positif.
Tu sembles proche du but avec 4 verres consommés à une occasion spéciale... Non?

À+
 
KoboUser
28 Juillet 2019, 21:38
Salut à tou-te-s,

Merci pour vos réponses sympa, je ne suis pas insensible à vos mots.
Je poste ce genre de message en espérant que ça puisse en aider d'autres.
Que celles ou ceux qui pourraient se penser incurables, hors du lot lisent que les addicts ont des points communs...

@Lointain:
Je suis de nature curieuse et apprendre fait aussi partie des avantages de la vie ^^

@Cocogaby:
Les sales effets se sont estompés quand mon corps s'est habitué à la dose.
Je n'en ai plus eu d'importance depuis août dernier.

Le 26/07, je suis passé à 90mg (6 jours de retard car je n'y ai plus pensé...)

Et la vie suit son court, on m'a indiqué à deux reprises être gêné de boire de l'alcool devant moi: aucune raison, ça m'indiffère.

À+
 
KoboUser
29 Juin 2019, 19:35
Salut,

Tant mieux si tout va bien 😊

À+
 
KoboUser
20 Juin 2019, 22:37
Salut,

Merci pour vos messages.
Je suis vos topics et j'avais répondu dessus ^^

Voilà qu'une année et deux jours de non consommation d'alcool, sans contrainte, sans souffrance s'est écoulée.
Ça me plaît, je me suis découvert en quelque sorte.

J'ai passé 22 années à m'anesthésier les sentiments. Surtout leurs conséquences.
Cette année écoulée n'a pas été simple de ce point de vue, il a bien fallu les gérer puisqu'ils sont réapparus à leur pleine mesure, durablement.

Je les sens concrètement, physiquement. Ils agissent sur mon cerveau.
Ça m'a mené aux urgences où dans le doute, on m'a fait passer un scanner alors que je n'avais ressenti que les effets d'une gros pic de stress.
J'avais besoin de ça pour comprendre qu'il faut s'écouter.

Adolescent, je picolais en cachette et me présentais en classe ivre certains après-midi.
Énorme à l'époque, un peu au dessus de 30 en IMC, je le cachais du mieux possible et cela devait sembler tellement incongru que les adultes pensaient peut-être se faire des idées et qu'il sentait bizarre ce gros...
Rapidement, j'ai mis les pieds dans le monde des adultes, la vie professionnelle en prenant tout à la légère.
Évidemment! Je buvais tous les soirs et parfois la journée. Brel, "Ces gens-là", raide comme une saillie.
Je n'étais pas serein quand je l'entendais auparavant mais désormais, je me prends en pitié.

J'en ai des caisses des histoires sans gloire comme beaucoup d'entre nous très certainement.

Pour rajouter une couche, je cramais beaucoup de cannabis. En joints, en douilles. Je faisais tout, toujours défoncé minimum à l'alcool et à ça.
D'autres plantes aussi, d'autres psychotropes... Jamais de certains par contre, type héroïne ou cocaïne. Je savais que je ne pourrais jamais m'en défaire.
Je le savais parce que l'alcool me tenait déjà durant toutes ces années pendant lesquelles je me mentais en justifiant que chacun vit sa vie à sa façon.
Ce que j'ai pu être stupide...

Tout cela est fini maintenant, pour toujours je l'espère.
Je me projette vers l'avenir sans plus de changement. J'ai accepté cette partie de ma vie qui ne me représente pas intégralement.

J'ai toujours les mêmes passions, peut-être exacerbées, notamment pour l'informatique.
Je n'ai jamais perdu le goût d'apprendre.
J'ai passé ces années à augmenter mes compétences, la nuit, en brûlant la chandelle par les deux bouts.

Je le fait encore maintenant, plus efficacement, en me couchant moins tard et sans haleine avinée au réveil.

Je me suis relu plusieurs fois, j'ai supprimé des passages, j'ai douté mais finalement je poste.
C'est une trace avant tout pour moi mais qui je l'espère pourra servir à d'autres à venir et qui voudront guérir.

À+
 
KoboUser
20 Juin 2019, 20:00
Salut Karolyn,

C'est déjà dur pour toi toute seule
Alors tes copines qui picolent plus ou moins, ça n'aide vraiment pas.

Si je t'avais en face de moi, je te le dirais comme ça, affectueusement: "Cale l'affaire avec tes copines en carton! Sauve ta couenne!!!"

La vie sociale, c'est surfait :D
Laisse-toi le temps d'encrer l'indifférence sans interférence, pitié!

Ta lutte, elle fait mal à lire.
Je le sens que tu veux t'en sortir et très sincèrement je te le souhaite ;)

Avec tous mes encouragements... J'avais envie de t'écrire "bisou d'encouragement"! Ou câlin... Un truc quoi, je ne sais pas...

À+
 
KoboUser
20 Juin 2019, 19:39
Salut PascAlbéric,

Je te souhaite d'aller bien!

À+
 
KoboUser
20 Juin 2019, 19:32
Salut Nono73,

Je partage également ton point de vue :D

À+
 
KoboUser
20 Juin 2019, 19:27
Salut D-Day,

Je rejoins l'avis de Sylvie.

Avec le recul j'aurais fait une prise unique comme toi jusqu'à l'indifférence.
C'est ce que je fais depuis plusieurs mois maintenant.

À+
 
KoboUser
15 Mai 2019, 21:46
Salut,

Quelles sont les nouvelles?

À+
 
KoboUser
15 Mai 2019, 21:29
Salut Nono73,

j'ai juste eu droit au catalogue des ES induits par le baclofène et à un exposé sur la vie merveilleuse que serait la mienne si j'arrêtais ce médicament pour me tourner vers l'abstinence...
Peut-être apprendront-il ce qu'est l'addiction à ton contact...?

Franchement y a pas photo, bye bye la picole et sans regrets :fsb2_yes:
Je partage cette absence de regret alors qu'au départ, je pensais simplement vouloir continuer à boire une bière de temps en temps, comme tout le monde...

As-tu eu besoin de changer tes habitudes en sortant du travail? Tes fréquentations, etc...?
On sait maintenant à minima que tu ne t'es pas remis au sport :fsb2_eat1 :fsb2_eat1 :fsb2_eat1

:fsb2_mdr1 :fsb2_mdr1 :fsb2_mdr1

À+
 
KoboUser
15 Mai 2019, 21:07
Salut,

Je pose un pied sur ton topic.
Merci de partager ton suivi de descente!

À+
 
KoboUser
15 Mai 2019, 20:56
Salut et bienvenue,

Si le traitement avait fonctionné il y a 10 ans il fonctionnera à nouveau cette fois :)

À+
 
KoboUser
12 Mai 2019, 10:41
Salut lucrece22,

Bienvenue sur le forum :)

À+
 
KoboUser
11 Mai 2019, 19:59
Salut Marybelle,

J'étais complètement passé à côté de ton topic...
Content de lire qu'une personne de plus est libérée de cette addiction grâce à ce médicament magique :)

Ta première question me taraude depuis que j'ai atteint l'indifférence :) j'espère que non.
Le premier des deux qui arrive à zéro baclofène tient l'autre au courant?

Pour la seconde, j'avais lu plusieurs topics d'anciens qui parlaient des paliers de descente mais je serais bien incapable de les retrouver.
J'ai gardé en tête que l'idée générale était d'y aller très doucement et de stabiliser à une dose un certain temps avant d'envisager une autre descente.
(Les verres résiduels semblent aussi être responsables de plusieurs rechutes mais tu n'es pas concernée)

À+
 
KoboUser
09 Mai 2019, 20:10
Salut,

Éventuellement prendre un vapo avec un dosage en nicotine assez faible correspondant à 5 clopes dans un liquide neutre puis descendre très progressivement ce taux de nicotine jusqu'à 0.
Après quelques semaines/mois à zéro nicotine, l'arrêt total est envisageable.

À+
 
KoboUser
06 Mai 2019, 20:04
Salut Karolyn,

il y a sûrement un truc dans mes habitudes et celles que je fréquente

:fsb2_bnne

À+ ;)
 
KoboUser
06 Mai 2019, 19:22
Salut D-Day,

Te casse pas la tête et suis simplement ton traitement en augmentant régulièrement.
À un moment, tu sentiras quelque chose de différent en toi sans faire d'effort.

L'abstinence est inconcevable lorsque le cerveau est toujours addict puisqu'on ne peut dans tous les cas pas s'y astreindre.
Une fois que le baclofène aura fait son office, tu auras tout loisir de choisir de boire à l'occasion ou de ne plus le faire.

Courage :)

À+
 
KoboUser
20 Avril 2019, 22:05
Salut,

Merci pour vos messages :)

Après 3 mois à 110mg, je suis passé à 100mg ce soir.

À +
 
KoboUser
15 Avril 2019, 20:53
:fsb2_bnne
 
KoboUser
11 Avril 2019, 21:33
Salut,

Je me pose sur ton fil.

Bon courage.

À+
 
KoboUser
11 Avril 2019, 21:14
Salut Karolyn,

Ça finira par le faire, tu ne dois pas être loin de ta vraie dose seuil!

Peut-être que ça t'aiderait d'éviter les situations risquées autant que possible pour aider l'augmentation?
Facile à dire pour moi qui n'ai aucune vie sociale sorti du travail mais force est de constater que tout le monde passe son temps à proposer de boire un verre à la moindre occasion...
Sauf que tout le monde ne souffre pas de cette addiction.

Ici au moins, on connaît la puissance de l'appel de l'alcool.

Prends soin de toi.

À+
 
KoboUser
11 Avril 2019, 20:04
Salut,

2 mois c'est bien :)
Je te souhaite d'y ajouter de nombreux!

À+
 




forum baclofene