Résultats de la recherche (113 résultats)

Jan - Baclo Test
21 Aout 2019, 7:55
Petite mise à jour rapide pour dire que tout va bien.

- Alcool: toujours pareil. Je suis même resté 3 semaines sans rien boire du tout et sans y penser une seconde. Hier j'ai bu sans plaisir une petite bière que je n'ai pas pu finir. Mais toujours pareil: l'alcool est devenu un non-sujet dans ma vie.

- Hyperphagie: et bien là aussi ça me semble une affaire ancienne. J'ai plus fait de crises de chocolat/sucre depuis la dernière qui date du 27 juin. Quant à la sur-bouffe ça me semble aussi une affaire réglée. Et je maigris... 2 nouveaux trous ajoutés à ma ceinture et bientôt encore un !

- Anxiété et dysphorie: Là c'est moins bien. Des problèmes de voisinage me causent quelques soucis et me gâchent un peu la vie, ce qui est pas de chance au moment ou tout pourrait aller si bien. C'est indépendant de ma volonté. Par contre gérer émotionnellement ces problèmes me revient et je ne suis pas sur d'y arriver très bien. Il me semble que ça génère un petit retour de dysphorie.

Mais bon, on ne peux quand même pas tout exiger du Baclofene. Il me reste quand même un petit travail à faire sur moi, sur comment accepter ce que l'on ne peut pas changer.

Mais sinon globalement, c'est tout cool !

Donc voilà, à suivre ...
 
Jan - Baclo Test
20 Aout 2019, 6:59
Salut,
Mon analyse est que le Baclofene sert à corriger une maladie de type psychiatrique qui est la déficience du neurotransmetteur GABA B. Les symptômes de cette déficience sont multiples: anxiété, alcoolisme, boulimie, hyperphagie, toxicomanie, dysphorie, et parfois tout à la fois. Si tu n'as pas cette déficience le Baclofene ne servira probablement à rien en effet. Si ta prise de poids est due à de mauvaises habitudes alimentaires ou un manque d'activité physique il vaut en effet mieux les corriger que de prendre un médicament, qui sera de toute façon probablement inutile. Le baclofene n'est pas un coupe faim. Il ne fait pas pas maigrir en soi mais corrige le problème psychiatrique qui pousse certains à trop manger, trop boire pour compenser un mal-être du à la faiblesse de ce neurotransmetteur et chez qui les régimes, pas plus que l'abstinence, ne peuvent marcher car ils laissent le problème initial et le mal-être inchangé.

Je te souhaite un grand succès avec tes nouvelles résolutions !
Tiens nous au courant :-)
 
Jan - Baclo Test
08 Aout 2019, 8:35
Je vais devoir rajouter mon nom à la liste des victimes de douleurs musculaires dues au baclo. Ça a commencé pratiquement depuis le début du traitement il y a 3 mois. Une douleur dans l’épaule au niveau de l'omoplate. Je n'ai jamais eu rien de tel avant donc je pense que c'est du au Baclo. La douleur est continue toute la journée mais est particulièrement sévère dans mon lit quand je me tourne. La douleur ne disparaît pas mais au contraire semble s'aggraver. J'ai vu que les douleurs musculaires étaient (paradoxalement) répertoriées dans la liste des EI.

Est-ce que ça va finir par disparaître comme le dit Jack ??
 
Jan - Baclo Test
03 Aout 2019, 17:07
Merci Catherine pour ce message :-)
Et oui, après de longues années de galère, ça semble un juste retour des choses d'avoir enfin des perspectives de bonheur :-)
 
Jan - Baclo Test
02 Aout 2019, 17:20
Bonjour. Ça va ?

Pour ma part je pense avoir trouvé mon indifférence le graal ! Et oui je suis trop contente ! Heureusement car je n’aurai pas pu augmenter ma prise. À 80mg j’avais des EI de fou !

J’espère que ça va rester !

À bientôt !


Ahhh !! effectivement, j'avais déjà remarqué qu'on réagissait pareil au baclo et à fable dose. Moi aussi à 80 mg j'ai des EI de folie avec apnée du sommeil etc.

Félicitations ! :-))
 
Jan - Baclo Test
02 Aout 2019, 17:03
Merci Corrine !

Oui ça marche super pour moi. Un énorme effet bénéfique, outre la fin de l'addiction à l'alcool et à la bouffe, c'est contre la dysphorie. Je ne prenais plaisir à rien, tout m’énervait. C'est maintenant fini. J'ai enfin droit au bonheur.
Grace au Baclofene je suis une autre personne ! Cette molécule a changé la façon dont mon cerveau fonctionne.

Oui, avec juste 60mg c’était inespéré. Je réalise que j'ai beaucoup de chance.
:-)
 
Jan - Baclo Test
02 Aout 2019, 16:47
Slt Jan!

C génial ça ! J’ai tout pareil que toi si je puis dire ... j’ai l’impression que c moi qui a écrit ce poste.

Ça fait du bien de voir que l’on peut y arriver ! Moi je suis à 70mg. Je ne monterai pas plus.

C super en tout cas. Pourvu que ça dure !

À bientôt.


Ah super de lire ça. Je vais aller lire tes aventures si tu as un fil ...

***EDIT mais oui je suis bête, j'avais déjà lu ton fil !!
 
Jan - Baclo Test
02 Aout 2019, 12:40
Merci à tous. Je confirme qu'il s'est clairement passé quelque chose !! Ce midi je n'ai pas pu finir mon assiette. C'est incroyable. Comme avec l'alcool. Indifférence à la bouffe une fois à satiété. Cette fois l'effet est clair. Jusqu'à présent c’était assez subtil mais là je n'ai plus de doutes. Ça marche !
Je suis impatient de voir si je confirme l'effet dans les jours/semaines à venir.

Et je maigris !!

Encore merci pour vos messages !
 
Jan - Baclo Test
01 Aout 2019, 10:19
J'ose à peine le croire :-)
 
Jan - Baclo Test
01 Aout 2019, 10:08
Et voilà, depuis plusieurs jours je suis stabilisé en dessous de 130 kilos. Ça n’était pas arrivé depuis au moins 15-20 ans ... il reste pas mal à perdre mais ça vient, doucement mais surement !
Plus de crises, plus de "craquages chocolats" (dernière crise le 27 juin), plus de quantités énormes de bouffe. Je cuisine de quantités moindres et elles me suffisent. Je ne retourne pas dans le frigo 30 minutes apres avoir fini de manger. Et sinon, toujours pareil: plus d'alcool, plus d’anxiété, et surtout, plus de dysphorie. Je me sens enfin normal.

Suis-je guéri ?

----------
60 mg en 5 prises:
-12.5mg à 8h
-12.5mg à 11h
- 12.5mg à 14h
- 12.5mg à 16h
- 10mg à 18h
A part un gros coup de fatigue qui commence vers 18h et se prolonge en soirée, pas d'EI. Et je dors comme un BB.
 
Jan - Baclo Test
27 Juillet 2019, 15:29
Merci Karolyn pour ces encouragements et ce gentil message.

Oui pour l'alcool ça a été invraisemblable et radical. Et si facile! Jamais je n'aurais pu penser pouvoir boire comme une personne normale, 2 verres et m’arrêter là, et sans aucun effort. "Naturellement".

Pour le TCA c'est plus difficile mais je sens nettement que quelque chose est en train de se produire. Et je dois rajouter un nouveau trou à ma ceinture ! :fsb2_yes:
Mais surtout, il se passe quelque chose. C'est plus subtil comme effet qu'avec l'alcool mais je ne pense plus à manger en permanence. Et depuis quelques jours, je cuisine des plus petites quantités et je ne ressens aucune frustration ni envie de re-manger 30 minutes plus tard. Il se passe quelque chose ... :-)

Je suis revenu à 60 mg depuis le 22 juillet: 12.5mg/8h +12.5mg/11h +12.5mg/14h +12.5/16h +10/19h - je casse mes comprimés de 25 mg en deux pour obtenir 12.5mg

Parfois il m'arrive d'oublier une prise et la prend avec environ une heure de retard. Ça ne me semble pas trop me perturber. Mais j'essaye de m'en tenir à des heures fixes.
Par contre, depuis une dizaine de jours, je dors hyper profondément et je m'endors super facilement. Et gros coup de fatigue en soirée, en général après manger. A part ça tout va bien. Plus d'EI.

Aujourd'hui est mon 77-ieme jour sous Baclofène.

-------------

@Florence : de rien ;-)
 
Jan - Baclo Test
22 Juillet 2019, 19:54
Bonjour à tous. Je viens d’écrire le texte suivant en réponse à quelqu'un qui s’interrogeait sur l'effet du Baclofene. On m'a suggéré de copier-coller mon message ici. Je le fais donc volontier. En espérant que cela puisse servir à quelqu'un :-)

-----------------------------------
Mais il fait quoi le bacloféne? il limite ou éradique l'envie ou il a agit comme une benzo et atténue le besoin ?
-----------------------------------

Chez moi le Baclo fait que, contrairement à autrefois, je ne passe pas ma matinée à me dire "allez, cette fois c'est fini, j’arrête de boire !", puis à imaginer des stratégies pour ne pas boire ("ce midi, c'est sur, pas de bar je reste à la maison") et tout ça pour finalement, quand arrive l'heure fatidique du craving, finir au bar à midi, ivre, comme chaque jour.

Maintenant, avec le Baclo, le matin, je ne pense plus jamais à l'alcool. Et quand j'ai envie d'aller voir les copains, je vais au bar, comme autrefois, et je bois 1 ou 2 bières. Apres 2 bières je n'ai plus envie d'une 3ieme. Je suis à satiété. Je sais que ça peut paraître bizarre mais c'est exactement ça: satiété. Les rares fois ou j'ai commandé une 3ieme bière, je n'ai pas pu la boire.

Ensuite je rentre chez moi, sans être ivre. Je ne m’arrête plus à l’épicerie acheter à boire pour la maison. Je rentre simplement chez moi, je fais ce que j'ai à faire pour mon travail (je travaille à domicile). Et quand je m’arrête pour penser au chemin parcouru, je me dis: ça y est, je suis enfin une personne normale. Je peux boire comme tout le monde, avec modération. Et tout ça sans efforts. Plus jamais je n'ai eu l’étrange idée, ni l'envie, de boire seul à la maison. L'alcool est devenu un non-sujet dans ma vie !

Voilà pour moi quel est l'effet du Baclofene.

-------------------------
2ieme partie du message
-------------------------
Je rajouterai que ça n'a rien à voir avec les benzos. Ce n'est pas un effet comme celui des benzos qu'il faut attendre. Mon explication est la suivante (je ne suis pas spécialiste en la matière, mais c'est le résultat de mes "recherches" sur le Baclofene): Le baclofene est un agoniste du récepteur GABA B. Agoniste (l'inverse de antagoniste) ça veut dire qu'il en stimule la production. C'est donc comme si ce qui fait la différence entre un alcoolique et une personne normale est que le cerveau de la personne normale produit des GABA B, alors que celui de l'alcoolique n'en produit pas, ou pas assez. Et que l'effet du GABA B est précisément d'agir sur le plaisir provoqué par l'alcool (le limiter). C'est pourquoi l'alcoolique, ne produisant naturellement pas de GABA B boit sans modération car le plaisir procuré par l'alcool augmente au lieu de se stabiliser et d'arriver à satiété comme chez les personnes normales (tu sais, ceux qui après 2 verres te disent "non merci, j'ai assez bu"). Le Baclofene corrige ce problème et donc, "naturellement", supprime l'envie de boire. Il n'y a donc pas d'effet objectif comme avec les benzos (les benzos sont en fait une drogue récréative, au même titre que l'alcool, l'heroine, etc). Le Baclofene corrige le problème cérébral qui rend alcoolique, et qui rend aussi anxieux, les 2 me semblent liés dans mon cas. Le Baclofene procure donc un sentiment de bien-être chez la personne anxieuse (on se sent enfin "normal"). Sinon, les effets du Baclofene que l'on ressent sont les effets secondaires, non voulus, du médicament (fatigue etc, la liste est très longue). Mais ce ne sont pas ces effets là qui font arrêter de boire.

Voilà mon analyse (de non spécialiste) de l'effet du médicament
----------------------------------------------------------------------
 
Jan - Baclo Test
22 Juillet 2019, 19:44
Pas de problème, Florence. Si tu penses que ça peut être utile, je vais faire un copier-coller dans le fil en question, avec plaisir.
:-)
 
Jan - Baclo Test
22 Juillet 2019, 19:36
Non mais j'effacerai pas cette fois :-)))
 
Jan - Baclo Test
22 Juillet 2019, 8:49
Bonsoir Sylvie j' entends bien
Mais il fait quoi le bacloféne? il limites ou éradique l'envie ou il a agit comme une benzo et atténue le besoin ?


Je rajouterai que ça n'a rien à voir avec les benzos. Ce n'est pas un effet comme celui des benzos qu'il faut attendre. Mon explication est la suivante (je ne suis pas spécialiste en la matière, mais c'est le résultat de mes "recherches" sur le Baclofene): Le baclofene est un agoniste du récepteur GABA B. Agoniste (l'inverse de antagoniste) ça veut dire qu'il en stimule la production. C'est donc comme si ce qui faisait la différence entre un alcoolique et une personne normale est que le cerveau de la personne normale produit des GABA B, alors que celui de l'alcoolique n'en produit pas, ou pas assez. Et que l'effet du GABA B est précisément d'agir (limiter) sur le plaisir provoque par l'alcool. C'est pourquoi l'alcoolique, ne produisant naturellement pas de GABA B boit sans modération car le plaisir procuré par l'alcool augmente au lieu de se stabiliser et d'arriver à satiété comme chez les personnes normales (tu sais, ceux qui après 2 verres te disent "non merci, j'ai assez bu"). Le Baclofene corrige ce problème et donc, "naturellement", supprime l'envie de boire. Il n'y a donc pas d'effet objectif comme avec les benzos (les benzos sont en fait une drogue récréative, au même titre que l'alcool, l'heroine, etc). Le Baclofene corrige le problème cérébral qui rend alcoolique, et qui rend aussi anxieux, les 2 me semblent liés dans mon cas. Le Baclofene procure donc un sentiment de bien-être chez la personne anxieuse (on se sent enfin "normal"). Sinon, les effets sensibles du Baclofene sont les effets secondaires, non voulus, du médicament (fatigue etc, la liste est très longue). Mais ce ne sont pas ces effets là qui font arrêter de boire.

Voilà mon analyse (de non spécialiste) de l'effet du médicament
 
Jan - Baclo Test
22 Juillet 2019, 8:20
Bonsoir Sylvie j' entends bien
Mais il fait quoi le bacloféne? il limites ou éradique l'envie ou il a agit comme une benzo et atténue le besoin ?


Salut Fred. Chez moi le Baclo fait que, contrairement à autrefois, je ne passe pas ma matinée à me dire "allez, cette fois c'est fini, j’arrête de boire !", puis à imaginer des stratégies pour ne pas boire ("ce midi, c'est sur, pas de bar je reste à la maison") et tout ça pour finalement, quand arrive l'heure fatidique du craving, finir au bar à midi, ivre, comme chaque jour.

Maintenant, avec le Baclo, le matin, je ne pense plus jamais à l'alcool. Et quand j'ai envie d'aller voir les copains, je vais au bar, comme autrefois, et je bois 1 ou 2 bières. Apres 2 bières je n'ai plus envie d'une 3ieme. Je suis à satiété. Je sais que ça peut paraître bizarre mais c'est exactement ça: satiété. Les rares fois ou j'ai commandé une 3ieme bière, je n'ai pas pu la boire.

Ensuite je rentre chez moi, sans être ivre. Je ne m’arrête plus à l’épicerie acheter à boire pour la maison. Je rentre simplement chez moi, je fais ce que j'ai à faire pour mon travail (je travaille à domicile). Et quand je m’arrête pour penser au chemin parcouru, je me dis: ça y est, je suis enfin une personne normale. Je peux boire comme tout le monde, avec modération. Et tout ça sans efforts. Plus jamais je n'ai eu l’étrange idée, ni l'envie, de boire seul à la maison. L'alcool est devenu un non-sujet dans ma vie !

Voilà pour moi quel est l'effet du Baclofene.

Je te souhaite de tout mon cœur le même succès !
 
Jan - Baclo Test
22 Juillet 2019, 7:52
Hier anniversaire d'un très bon copain. Énorme fête avec 40 personne.
J'ai bu 2 bières ...

Par contre, pour le TCA il me semble vraiment que 50mg n'est pas assez. Je suis donc repassé à 60mg et j'essaye la dernière prise de 10mg à 19h.
 
Jan - Baclo Test
21 Juillet 2019, 16:46
Merci Florence pour ce lien. Effectivement, mieux écouter les signaux du corps est important. Pas facile quand on a pris de mauvaises habitudes pendant des années mais essentiel. Il faut se rééduquer.
Car il y a le normal, l'anormal et le pathologique. le Baclo s'occupe du pathologique (le TCA) mais il se peut bien qu'ensuite il reste à rééduquer l'anormal, c'est a dire les mauvaises habitudes acquises. D’où l’intérêt de ton lien.
Je vais essayer de faire plus attention et surtout manger plus doucement car je suis encore en mode TGV, donc j'ai vite fait de trop manger et effectivement me sentir lourd et fatigué. Comme hier soir :-((( Est-ce pathologique ? il me semble bien que non.

Peut être cuisiner des quantités plus petites ?

En attendant, sans être parfait, je n'ai plus refait de craquage/binge sucre+chocolat depuis le 27 juin.
 
Jan - Baclo Test
21 Juillet 2019, 14:17
Le TCA c'est plus compliqué que l'alcool ... pas facile d’être sur que le Baclo marche. Qu'elle est la différence entre "manger" et "trop manger" ?
 
Jan - Baclo Test
17 Juillet 2019, 14:41
Merci Sylvie pour cette réponse.

Effectivement, pour 2) ça doit être plus compliqué que je ne le pense et j'avais effectivement entendu parler de la prise en intrathécale qui réduit les EI. En regardant sur internet on voit que de très nombreuses personnes aux USA en prennent pour affections spécifiques à la sclérose en plaques. Donc c'est compliqué et je comprends que si c'est efficace et que ça soulage, ça justifie d'accepter des EI.

Et pour 1) effectivement. Nombreux ont dû le remarquer mais je comprends que ça puisse ne pas avoir mené à des recherches vu l'absence d’intérêt financier. Il fallait vraiment l'insistance et la pugnacité d'un Olivier Ameisen ! Et malgré tous ses efforts (et ceux de l'association) on voit que c'est pas encore complètement gagné. Donc effectivement...

Notre monde est bien malade, du fric.

Bon, l'essentiel est que nous on puisse en bénéficier ainsi que tous ceux qui le souhaitent.
 
Jan - Baclo Test
16 Juillet 2019, 14:24
Hello, et merci pour vos messages bien sympas !

Toujours à 50mg en 4 prises de 12.5 à 8h / 11h /15h / 18h
Rien à signaler à part que les EI ont disparu. Mais un EI que j'ai eu au tout début et qui avait disparu est revenu: le gout métallique dans la bouche. Ce médicament est vraiment trop bizarre ... :fsb2_mad: Ça vous arrive que des EI réapparaissent après avoir disparu longtemps ?

Sinon plus de crises d'hyperphagie, plus de compulsions alimentaires. C'est génial ! Je garde mes doigts croisés. Et au niveau alcool, toujours la même chose (100% guéri).

Par contre, j'ai des interrogations !
Il y a deux choses que je n'arrive pas à m'expliquer.

1) Le Baclo est utilisé depuis 40 ans principalement aux USA en neurologie et comme myorelaxant et a été prescrit à des millions de patients et à des doses parfois très élevées (à en croire le livre du Dr Ameisen). Comment alors se fait il que personne avant Dr Ameisen n'ait remarqué cette propriété anti-addiction / anti-alcoolisme? Il y avait forcement des patients alcooliques à qui le Baclo a été prescrit pour des douleurs musculaires ou des troubles neurologiques. Ils ont forcement remarqué qu'avec le Baclo ils ne buvaient plus. C'est un mystère pour moi que cette propriété extrêmement inattendue et potentiellement si utile pour la société n'ait jamais été rapportée et étudiée avant l'experience de Olivier Ameisen.

2) Autre mystère: étant donné la pénibilité et la multitude des effets indésirables ainsi que la difficulté/variabilité du dosage comment ce médicament peut-il être utilisé pour soulager des douleurs musculaires, des torticolis ? Il me semble qu'il doit y avoir des dizaines d'autres molécules aussi efficaces (voire plus) sans pour autant présenter autant d'inconvénients en termes d'EI que le Baclo tout en étant bien plus lucratives pour l'industrie pharmaceutique? Si j'avais un torticolis, je ne prendrais certainement pas du baclofene ...

Si quelqu'un a des éléments de réponse ...
:-)
 
Jan - Baclo Test
15 Juillet 2019, 9:09
Bonjour Aglaé,

Moi aussi je suis hyper sensible et réactif+++ au Baclo. J'ai eu des effets très indésirables (l'horreur!) à faible doses (70/80mg) et aussi en augmentant trop rapidement les doses. Et bien tu sais quoi ? Je crois que c'est super bon signe! Il me semble que ça veut peut-être dire que ton cerveau/corps réagit super bien au Baclofene.

Car pour moi l'alcool a été KO en 1 seulement semaine (!!! bon je réalise que c'est probablement exceptionnel, je ne veux pas donner de faux espoirs) et quant à l'hyperphagie, et bien j'ai vraiment l'impression que depuis quelques jours je suis en train de gagner la partie après seulement 2 mois, et à 50mg après avoir ete jusqu'à 80 mg. Le résultat arrive brutalement. Un jour on a l'impression que "quelque chose" a changé et après quelques jours on réalise qu'on ne pense plus à l'alcool, qu'on n'a plus envie de boire, qu'on ne pense plus toute la journée à la bouffe, qu'on mange des quantités normales, etc. Comme par magie.

N'abandonne surtout pas. Fait des paliers plus longs. Augmente tout doucement. Tu n'es pas pressée. Tu souffres depuis longtemps donc un ou 2 mois de plus, et même si c'est 6 mois ? Po grave ! ;-)

!!! Aller trop vite risque de te faire abandonner ce médicament miraculeux !!!

N'abandonne surtout pas, ça va marcher. Vas-y tout doux. Surtout prend ton temps !!
 
Jan - Baclo Test
14 Juillet 2019, 10:11
Quel plaisir de te lire !!!

Merci Corinne. Et merci à toutes pour vos nombreux conseils, ici même et glanés sur vos fils. :-)
 
Jan - Baclo Test
14 Juillet 2019, 8:23
L’essentiel et la victoire du moment, c’est qu’à 50 mg ça fonctionne ! Essaie de prendre confiance en ce dosage si c’est celui que ton corps accepte.
Je te souhaite aujourd’hui encore une belle journée avec des fonds de casseroles et d´assiettes pleines à la fin du repas !
A bientôt !


Merci de ce message super encourageant !! Oui 50 mg semble être le bon dosage !

Citation
"prendre confiance en ce dosage"
Quelle belle suggestion. Merci !!

Et pour couronner le tout, ce matin sur la balance: 132 kg ! Je n'avais pas été en dessous de 135 kg depuis facile 15 ans et avant de commencer le Baclo j’étais plutôt dans les 140-145kg. J'en avais tellement honte que je mentais sans arrêt sur mon poids, même anonymement sur les forums quand la question était abordée, c'est pour dire ! Je me mentais à moi même en fait. Quand on me demandait dans la vraie vie (et oui, à nous les mecs ça arrive souvent qu'on nous pose la question, ce qui fait toujours plaisir, vous imaginez :-( , je répondais "dans les 110-120"). Et là la réponse était "normal avec toutes les bières que tu bois". Ou pire "pourquoi ne perds tu pas du poids ?". Tu sais, comme si ça se faisait d'un coup de baguette magique. Je vous raconte même pas comme on se sent mal dans ces moments.

Je savais que j'ai déjà perdu env. 10 kg en 2 mois avec le baclo et j'ai fait plusieurs trous dans ma ceinture mais 132 ! J'ai franchis le seuil psychologique de 135kg c'est génial car là je suis clairement sur la bonne pente ! Je peux même pas rêver de voir un "2" s'afficher en seconde position ! Dans mes rêves les plus fous j'imagine un poids à 2 chiffres ...

Hier, ce que j'ai cuisiné dans l’après-midi pour mon premier repas m'a servi en fait le soir aussi ! Je n'ai cuisiné qu'une seule fois pour toute la journée, et ce matin, incroyable, il en reste encore dans la casserole !!! Et pourtant j'ai cuisiné une quantité identique à ce que j'ai l'habitude de faire. Autrefois je cuisinais 3 fois comme ça chaque jour ! In-cro-yable !

Gros espoir d'enfin pouvoir m'en sortir! Et à 50mg, à part la fatigue je n'ai à priori pas d'effets indésirables.

A suivre...
 
Jan - Baclo Test
13 Juillet 2019, 7:48
Donc de retour à 50mg. 4* 12.5 dernière prise vers 18h

Toujours pas de crises. Hier soir j'ai pas terminé ce que j'avais préparé. Normalement il m'est impossible de ne pas finir la casserole. Et bien depuis quelques temps, je m’arrête de manger avant la fin. Naturellement, spontanément. C'est assez surprenant.
Mais il est trop tôt pour crier victoire et à 50 mg peut être que les crises reviendront. Je n'ai vraiment pas une grande marge de manœuvre ... :-(
 
Jan - Baclo Test
11 Juillet 2019, 20:07
Je confirme le retour des apnées du sommeil la nuit dernière :-(
Impossible de dormir. Dès que je m'endors j’arrête de respirer et au bout de env. 30 secondes je me réveille en panique et à la recherche d’oxygène. J'ai donc immédiatement réduit la dose à 50 mg en 4 prises de 12.5, la dernière prise à 17h.

Je vais voir si les compulsions sur la bouffe reviennent. J’espère que non ! C'est pas de bol d’être si sensible au Baclofene finalement, ça laisse peu de degrés de liberté pour le dosage.

Mais aujourd'hui, nickel un jour de plus. Mangé des quantités raisonnables et par faim, pas par compulsion/gloutonnerie.
 
Jan - Baclo Test
10 Juillet 2019, 12:04
Mise à jour de mon journal.
Il me semble vraiment être au moment critique.
Je reste à 65 mg malgré les problèmes respiratoires la nuit et un début d'apnée qui reste supportable quoique très désagréable.

Sur le front du TCA, toujours une grosse amélioration. Plus de gloutonnerie. ET je ne pense plus sans arrêt à la bouffe, à ce que je vais manger ce soir.

Je me sens incroyablement bien (mais pas hypomaniaque, juste bien)

J’espère vraiment que les effets indésirables ne m'obligeront pas à diminuer la dose car là, ça marche !
JE viens de déjeuner et chose incroyable, je n'ai pas mangé tout ce que j'ai préparé. Ce qui est exceptionnel chez moi. Pour ainsi dire, ça n'arrive jamais. Cette fois je me sens rassasié avec encore à manger dans l’assiette. Et si j'ai mangé ce midi c'est parce que j'avais faim. Pas par compulsion ou autre.

Je retrouve l'effet que j'ai eu quand le Baclo a marché pour l'alcool.
Ça semble trop beau ... mais il faudra voir sur le long terme.
 
Jan - Baclo Test
09 Juillet 2019, 18:43
Coucou !
Pour moi, le début de l’histoire baclofène signe un changement de priorité : la seule et unique priorité c’est moi et le succès du traitement.


Ah, trop drôle ! Tous les soirs dans mon lit je me répète le plan d'action:

1: guérir
2: pas de 2)

Car je sais avec certitude que le Baclofene marche. Il a marché pour l'alcool donc qu'il marchera aussi pour mon TCA.
 
Jan - Baclo Test
09 Juillet 2019, 8:58
Waouh, je te souhaite que ce pressentiment d’indifférence se concrétise et se vérifie !
Au plaisir de lire les suites de cette bonne nouvelle !

Merci !! moi aussi, j'aimerais tellement que ce soit vrai, que je puisse enfin être comme tout le monde et ne pas avoir une vie qui gravite autour de la bouffe. J'ai déjà pu me libérer de l'alcool grâce au Baclo mais avec la bouffe en plus, ce serait le jackpot. Si en plus je retrouve mon poids de jeune adulte alors là ... ce serait vraiment une nouvelle vie qui commence. Qui a dit qu'on avait qu'une seule vie ??

Ce matin, pas faim. En fait depuis que je prends le Baclo, je ne mange plus le matin ! Avant je ne pouvais pas commencer la journée sans me goinfrer. Je réalise que dès le réveil je pensais à manger. Et vers 11h, à boire. Et le pire est que ça n'avait aucun effet réducteur sur mon repas du midi ou du soir ni sur ma consommation d'alcool. Je prenais facile 6.000/8.000 calories par jour en tout. Rien que les bières c’était facile 2.000 cal ! Maintenant, je mange dans l'après midi et le soir et j'arrive à 2500, max 3.000 calories en tout. Et hier soir, pour la première fois je pense, j'ai mangé sans gloutonnerie.

Par conte, les EI sont revenus. Je parlais du mal de rein mais la nuit passée j'ai commencé à avoir des problèmes respiratoires qui la dernière fois avaient été les signes précurseurs de l'apnée du sommeil, qui est arrivée quelques jours plus tard, mais j'avais continué à monter les doses ... Je risque d’être obligé de diminuer. C'est pas cool. Juste au moment ou ça semble marcher. A moins que je décide de tenter encore quelques jours à 65 pour voir si les choses se stabilisent ? Je crois bien que c'est ce que je vais faire tant que les EI sont supportables. Mais je ne peux plus augmenter les doses, c'est clair.
 
Jan - Baclo Test
08 Juillet 2019, 19:42
Malgré le mal de reins, j'ai vraiment l'impression que maintenant ça marche pour moi, pour le TCA. Je n'ai pas pense a la bouffe une seul fois aujourd'hui. J'ai super bien travaillé toute la journée. Je rentre chez moi et je n'ai même pas particulièrement "faim".
J'ai mange une assiette de pommes de terres sautées dans l'après midi mais sans excès et sans compulsions. Naturellement, pour me nourrir. Je viens de reprendre 5mg en sublingual, donc un total de 65 mg ajd.

J'ai vraiment l'impression que ça y est, ça marche, il me semble sentir une différence, un peu comme ça m'a fait avec l'alcool. D'un seul coup.

C'est assez incroyable. J’espère que cette fois c'est la bonne.

Affaire à suivre...
 
Jan - Baclo Test
08 Juillet 2019, 19:34
Salut Alex, oui à priori certains ont besoin de doses élevées, parfois même jusqu'à 300 mg /jour (avec l'accord d'un médecin de préférence).

D'autres n'ont besoin que de très faibles doses pour que ça marche. Impossible à priori de prédire quelle sera ta dose efficace. Il faut donc essayer en montant tout doucement car l'arrivée d'effets indésirables elle aussi est imprévisible. Il ne faut surtout pas brûler les étapes et monter trop vite la dose. Si tu le fais, c'est presque sûr que tu le regretteras et ça pourrait même te conduire à arrêter le traitement à cause des effets secondaires alors que si tu montes tout doucement, en prenant ton temps, ça va marcher tout seul quand tu arriveras à ta dose.
Pour la plupart on souffre depuis des années, donc rien ne sert de se presser.

Commence à petite dose. 10 mg / jour et augmente de 10mg par jour tous les 3 jours. Prend ton temps!
 
Jan - Baclo Test
08 Juillet 2019, 7:46
Zut, le mal de reins est en train de revenir (rein gauche uniquement). J'essaye de supprimer la prse de 8h du matin. Peut-être qu'elle ne sert à rien ? Je la prenais pour l'anxiété et la dysphorie. Je vais essayer sans pour voir si ça change quelque chose et ça allégera d'autant mes reins.
 
Jan - Baclo Test
07 Juillet 2019, 19:24
Bon, je suis passé à 70mg aujourd'hui.
12.5/8h - 12.5/10h - 12.5/12h - 12.5/14h - 10/17h - 10/20h

C'est ce dernier 10mg à 20h qui est à risque car j'avais dit "plus de Baclo après 17h" car mes EI arrivent toujours la nuit. Donc on verra ... suspens. Ceci dit, je prenais déjà 5mg en sublingual à 20h. Donc je n'ai fait que rajouter 5mg. Ça devrait aller !

Et bonne nouvelle, pas d'hyperphagie aujourd'hui! J'ai mangé de manière raisonnable et non compulsive ... + 1 bière à midi. 1700 calories, sans forcer. Je vais me faire un petit truc à 500 cal pour ce soir et ça sera tout !
Et je me sens super bien !
 
Jan - Baclo Test
07 Juillet 2019, 19:18
moi j'vais posté, bravo, il y a du courage, d'arriver a sans sortir quand même a 72 ans, après 40 ans n'est pas a effacer, tu a du connaitre un monde plus libre non et une autre vie que d'être pucé avec sont portable dans le u
des détail stp


J'ai pas répondu car je comprends rien. qui a 72 ans ?? Moi ??
 
Jan - Baclo Test
07 Juillet 2019, 16:47
Bonjour Fofo, je viens de lire l'essentiel de ton fil et je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris.
Désolé de lire que tu as fait une grosse crise récemment.

Moi aussi je suis hyper sensible au Baclofene à petite dose. Et pour l'hyperphagie je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris. Et de nombreux commentaires des uns et des autres sur ton fil me sont utiles. Donc merci à tous!

Comme toi, j'ai du mal a obtenir des résultats avec l'hyperphagie mais j'ai commencé il y a juste 2 mois donc c'est peut être normal.

Par contre je sais avec certitude que le Baclo marche car j'ai eu des super résultats avec l'alcool (j'avais le double problème) donc ça m'incite fortement à continuer et à essayer de trouver le dosage qui marche pour le TCA sachant que comme toi, je ne peux pas monter la dose très haut. Comme toi j'ai aussi eu de l’apnée du sommeil (horrible) à 85mg et plein d'autre E.I. assez flippants donc c'est une dose qui me semble maxi dans mon cas. En ce moment je suis à 65mg et je continue à monter tout doucement (+5mg tous les 3 jours) . Il me semble que je vais mieux mais je mange encore de trop grosses quantités. Vraiment ton histoire m'a intéressé et on se ressemble beaucoup dans notre TCA je trouve.

Le TCA me semble plus difficile a maîtriser que l'alcool, mais ça doit dépendre des personnes. Car comme le Dr Ameisen, mon addiction à l'alcool s'est arrêté brutalement, du jour au lendemain. Donc j'y crois à fond et je pense que ça va marcher aussi pour l'hyperphagie!

Courage , ça va marcher ! Gardons espoir ! Je vais continuer à suivre tes progr
 
Jan - Baclo Test
07 Juillet 2019, 6:41
salut bon tu ma pas répondu, j'ai dit des bétise ?

sinon pourquoi du dit qu'il y a différent hyperphagie ?


C’était pour moi ce message ? Si oui, et bien si c'est expliqué dans le message de Therena et le mien.
Il me semble bien qu'il y a une différence entre hyperphagie et compulsions.

Creusons un peu plus...

En fait, en lisant des sites anglais, je remarque que j'ai peut-être trouvé la solution en ce qui me concerne!

"If you consistently find yourself eating large amounts of food, and those eating episodes cause shame, regret, guilt, or sadness, you may have Binge Eating Disorder".

La clé du problème c'est la honte, le regret, le sentiment de culpabilité et le dégoût de soi.
Dans mon cas, quand je faisais mes grosses crises de compulsion (la dernière le 27 juin), après coup je me sentais vraiment honteux, dégoûté de moi, etc. je me disais "tu es une vraie m...". C'est même ce que j'avais écrit dans mon message plus haut sur ce fil.
J’étais redescendu à 30 mg. Depuis que j'ai réaugmenté les doses ça ne s'est plus reproduit.

Alors que hier soir par exemple, j'ai trop mangé, comme toujours, mais ce n’était pas compulsif comme l'autre fois avec le chocolat et surtout je n'ai pas ressenti cette honte de moi, de dégoût, après coup!

Ça voudrait dire qu'en fait, cette hyperphagie non compulsive ne serait PAS de nature psychiatrique. Juste une mauvaise habitude, qui a peut-être trouvé son origine dans mes compulsions passées mais que je peux peut-être rééduquer? Et c'est peut-être trop demander au Baclofene de traiter ça ? En fait je réalise que je suis peut-être guéri ! Car l'alcool c'est fini pour de bon et il semble que les compulsions alimentaires aussi!
Il resterait juste à faire un peu plus attention sur les quantités, faire un régime en quelque sorte et cette fois ca peut marcher. Car comme ce n'est pas compulsif, il n'y a pas de perte de contrôle comme lors de mes "binge" passés donc ça doit maintenant -donc depuis le Baclofene- être possible à contrôler. Plus j'y réfléchi, plus c'est clair que depuis quelques temps je ne mange plus de façon compulsive. Juste des quantités trop importantes. Probablement que mon estomac est dilaté à cause des excès passés et qu'il faut donc ces quantités énormes pour le remplir. Mais si je maigris, l'estomac va rétrécir et donc les quantités de bouffe. Et comme ça n'est plus compulsif, ça restera gérable sur le long terme, et sans effort surhumains.

Intéressant ... je suis peut-être guéri sans le savoir hahaha ! Il suffisait peut-être de prendre conscience de ces changements ?

Je vais essayer de creuser cette piste et essayer de réduire les quantités. Ça n'a jamais marché dans le passé. C’était impossible donc je verrai bien ... de toute façon, le seul critère parfaitement objectif sera la balance et le tour de taille, et la capacité de maintenir un poids normal sur le long terme sans efforts. Mais vu mon surpoids, ça ne se fera pas en 2 mois ... il faut donc être patient. Et il me semble que je suis sur la bonne pente. Je vais même devoir faire un nouveau trou à ma ceinture ! :-)

Donc affaire à suivre...
 
Jan - Baclo Test
07 Juillet 2019, 6:00
j'ai pas tout suivit depuis juillet, mais on dirait que bcp de pescripteur anti baclo nous limite a 80 mg, pourtant les office délivre plus que cela,
j'ai pas tout compris

Si j'ai bien compris, en France il y a des règles (fortement) suggérées aux médecins (donc pas obligatoires) qui limitent la prescription de Baclo à 80mg par jour. Un médecin peut aller au delà mais s'expose en cas de problème à d’éventuelles poursuites pénales. Donc beaucoup n'osent pas.
Bref, c'est la chienlit.
 
Jan - Baclo Test
06 Juillet 2019, 16:15

Bonsoir Jan,

si tu manges par faim et tu t'arrêtes quand tu es rassasié : pas de problème.

Si tu ressens une émotion forte et que tu te jettes sur la nourriture pour compenser : c'est une compulsion.

Si tu ne ressens pas la satiété, pour moi c'est de l'hyperphagie.

Si tu as fini de manger et que tu te remets à manger 30 minutes après, ce n'est pas par faim mais par envie : hyperphagie ou compulsion ?
Hyperphagie car tu ne ressens pas la satiété donc tu te remets à manger par envie mais compulsion aussi parce que tu n'arrives plus à t'arrêter et l'arrêt se fait quand ton estomac a atteint son maximum de dilatation. Il y a une auto-accélération du phénomène puis un ralentissement car la nourriture et le début de digestion fait somnoler.

Il y a plusieurs hyperphages sur le forum qui seront plus aptes que moi à te donner leur avis (je ne suis qu'une BV)...


Therena, super, merci pour ce commentaire. ça confirme vraiment ce que je ressens. J'ai les 2 en fait. les compulsions et l'hyperphagie.
Il me semble que le Baclo à 65 mg arrête mes compulsions. Par ex. les 3 pétages de plomb sur le chocolat en une semaine quand j’étais redescendu à 30 mg. Je n'ai plus eu de crises depuis 7 jours ! Mais à cette dose de 65 mg il ne semble pas arrêter l'hyperphagie qui me semble non compulsive, et exactement comme tu la décris. En tout cas si il y a aussi compulsions, comme tu l'expliques, c'est pas les mêmes compulsions, c'est clair et net. En fait je ne ressens pas la satiété et je peux manger des quantités énormes, par gourmandise, par ennui, par habitude, que sais-je d'autre. Et jusqu'à ce que l'estomac soit dilaté et plein.

Le Baclo semble donc dans mon cas très efficace pour les compulsions (ça reste a confirmer sur le long terme) mais pas encore sur l'hyperphagie. Peut-être que j'aurai à faire un travail sur moi en plus du medoc? Je vais continuer à augmenter les doses, tout doucement cette fois, +5mg tous les 3 jours, avec des pauses si je ressens des EI ! Peut-être que ça va marcher au bout d'un temps plus long et/ou à une plus forte dose?

A suivre ... je garde espoir :-)

PS: mon "gros problème" dont je parlais l'autre jour semble s'arranger. J'ai pu reparler avec la personne et je pense que tout va s'arranger. Je me sens vraiment soulagé. Que ça me serve de leçon pour l'avenir!
 
Jan - Baclo Test
06 Juillet 2019, 15:52
Marguerite, j'habite à l’étranger et ici les pharmaciens ne sont pas regardant ni contrôlés comme en France et mon pharmacien me donne tout ce que je lui demande, donc le Baclofene aussi. Il sait que je n'abuse pas et on se connait depuis longtemps. Je comprends la honte que tu ressens mais à mon avis tu ne devrais pas. Pourquoi ne demandes tu pas à quelqu'un de l'association (Sylvie par exemple) de te faire parvenir le contact d'un médecin proche de chez toi qui traite les TCA et l'alcoolisme avec du Baclofene ? Tu pourrais y aller sans crainte d’être jugée. Tu ne serais qu'une patiente parmi des centaines d'autres, tous/toutes avec exactement le même problème et en face d'un médecin qui souhaite sincèrement venir en aide, donc qui comprend et qui ne juge pas.

Sinon j'ai cru comprendre que le Baclo est en vente libre en Espagne. Mais si j’étais en France, je pense que j'irais me le faire prescrire par un médecin qui connait bien le médicament car l’expérience montre qu'en la matière, l’expérience est super importante. Et même si le médicament ne semble pas dangereux, il n'est quand même pas sans risque et a de nombreux effets secondaires désagréables donc il vaut mieux être suivi. Vas-y ! Et même si c'est pas cher (quoi que ça dépend des doses, mais ça reste moins cher que l'alcool !) tu seras remboursée. Et il y a le secret médical qui te protege. Si ça marche aussi bien pour toi que pour moi en ce qui concerne l'alcool, tu ne regretteras pas ! Ça a changé ma vie. J'attends encore les résultats pour le TCA mais je suis confiant même si en ce qui me concerne ça semble moins miraculeux sur ce chapitre que pour l'alcool.

Je ne veux pas donner de faux espoirs à personne et je suis conscient que ma réussite pour l'alcool est vraiment exceptionnelle car elle est arrivé si vite et a une dose très faible. Mais le succès est indiscutable.
N’hésite pas !! Fonce ! Ne prends pas le risque de passer à coté de ça !
 
Jan - Baclo Test
05 Juillet 2019, 15:54

"J'étais déjà saturé." dis-tu, à la deuxième bière.
C'est vraiment ça !! saturé


Oui Corinne, plus que de l’indifférence, ce que je ressens avec la bière c'est de la satiété ! C'est tout simplement incroyable.
Et aussi, je n'ai plus de plaisir à boire. Je ne ressens plus l'effet d'ivresse que me procurais l'alcool dès mon premier verre avant le Baclo. Donc plus de raison de boire ! C'est devenu un produit neutre. De ce point de vue on peut parler indifférence en effet.
 
Jan - Baclo Test
05 Juillet 2019, 15:50
Merci pour tous vos commentaires. Oui je pense qu'en l'absence de résultats à 65mg je vais essayer de continuer à augmenter les doses mais effectivement, par 5mg et des paliers plus longs.

Quant au petit déj c'est peut-être ce qu'il faut faire, se forcer ? Mais avant le baclo, je mangeais aussi comme un ogre le matin ... Et ça ne me réduisait pas mon appétit le soir. Donc je faisais 3 gros repas chaque jour. Je n'en fais plus qu'un seul, le soir, souvent 2 (l'autre dans l’après-midi). Il me faut un peu plus de temps pour réfléchir à tout ça... j'essaye de noter chaque jour mes sensations (faim, craving, abus, etc). Je mange clairement moins depuis le Baclo, j'ai déjà maigris (-10k et en tour de taille), mais je mange encore trop il me semble. J'essaye de compter mes calories pour être sur. J'arrive a env 2.500 cal par jour.

Sinon j'ai une question aux pros des TCA.
Y a t il une différence entre hyperphagie (le fait de trop manger) et compulsion alimentaire ?
Par exemple, dans un message ci-dessus, je décris une compulsion claire sur du sucre/chocolat. La c’était clair et net. Ça j'en ai pas refait depuis. Et ça me semble très différent de l'hyperphagie "normale" que je pourrais qualifier de "non-compulsive", c'est a dire le fait de manger des trop grosses quantités mais pas forcement en mode compulsion? Mais par exemple, il m'est impossible de ne pas finir la casserole/assiette. Et il m'arrive de me refaire a manger 30 minutes plus tard.

Ça fait du sens ? Il y a une différence ou les 2 (hyperphagie et compulsion) sont exactement la même chose de votre point de vue ?

Merci :-)
 
Jan - Baclo Test
05 Juillet 2019, 15:37
courage jan, et merci pour ton MP :fsb2_yes:
nic

OK ;-)
 
Jan - Baclo Test
04 Juillet 2019, 14:05
Merci pour ces messages sympas. Bon, je suis plutôt pudique de nature et je regrette un peu d'aborder des problèmes personnels comme ça ... Ca me gêne trop en fait. Mais bon ... c'est fait maintenant. Je vais essayer de ne plus trop y penser.

Hier je suis même clairement sorti de chez moi dans le but explicite de me bourrer la gu... au bar suite à ce problème. J'ai commandé et bu une bière (0.5L) puis une deuxième. Et une copine qui était là a voulu m'en offrir une 3ieme que je n'ai même pas acceptée car j'aurais clairement pas pu la boire. J’étais déjà saturé. C'est vraiment incroyable. Et aujourd'hui bien sur, je ne regrette pas. Fut un temps, après un tel problème et une telle volonté de me saouler, j'aurais été dans le coma toute la journée, et je serais probablement à nouveau ivre aujourd'hui pour faire passer la gueule de bois.
Mais là, rien! Même pas envie de boire. Je ne suis même pas allé voir mes potes ce midi au bar comme d'habitude. C'est magique.

Niveau hyperphagie il me semble que depuis que je suis revenu à 55mg, je mange beaucoup moins (normalement les problèmes me font me goinfrer pour "oublier", pour m'apaiser, pour "m’anesthésier")...
Et pas de compulsions "sucre/chocolat" à déplorer non plus. Mais il est trop tôt pour crier victoire. De toute façon, seule la balance parlera. Ou pas ... Le résultat sera objectif. Si je retrouve mon poids de jeune homme, alors ce sera clair. Ça veut quand même dire perdre genre 40 kilos ... :-(

Aujourd'hui je passe à 65 mg. J'approche ma "zone à risque" (mais je sais que je ne risque rien en fait, juste au pire passer un mauvais moment avec les EI ) ...
A priori je n'irai pas au delà de 65mg. Mais rien n'est jamais sûr avec ce Baclofene ... on verra dans 3 jours.
Encore merci pour vos messages. Ça réchauffe le cœur.
 
Jan - Baclo Test
03 Juillet 2019, 20:20
Merci Catherine pour ce message. Il n'y a en fait rien à faire pour régler ce problème. Je me suis disputé avec une personne que j'aime vraiment et que je ne reverrai probablement plus maintenant. C'est juste une conséquence de mes excès passés et des restes de la personne que j'ai été et que semble-t-il je suis encore malgré mes progrès...
J'aurais pas du poster mon message ci dessus...
 
Jan - Baclo Test
03 Juillet 2019, 13:36
en plus c'est entièrement de ma faute .. on n'efface pas 40 ans de souffrance d'un revers de main ... :-((((((((
 
Jan - Baclo Test
03 Juillet 2019, 13:33
Il m'arrive un énorme coup dur que normalement je serais allé immédiatement noyer dans l'alcool pour ne plus y penser. Que faire... c'est dur.
 
Jan - Baclo Test
01 Juillet 2019, 23:09
Salut tout le monde !

Bon je suis revenu à 55 mg. je fais 12.5 mg à 9h/ 11h/ 14h/ 17h et je laisse fondre 5mg en sublingual vers 20h.
Le mal de rein est légèrement revenu mais c'est vrai que je travaille en extérieur en plein soleil et je transpire un max et j'ai malheureusement pas pu tenir ma conso d'eau+++. Il faut que je recommence à me forcer à boire un max. Sinon, à part ça, et un peu de fatigue en fin d'après-midi, pas d'effets secondaires et je dors bien. Nickel !

- Pour l'alcool, toujours pareil. J'arrive même plus à finir une bière à midi avec les copains et elle reste souvent sur la table, à moitié bue :-))) Les copains me regardent incrédules :-) Bien sur, je n'ai parlé à personne du traitement au Baclofène. J'explique que je veux absolument perdre du poids et que cette fois je suis "hyper motivé" et donc que c'est grâce à ma "volonté". Mais en réalité je n'ai plus une seule pensée pour l'alcool de toute la journée et je n'ai plus jamais acheté la moindre bière pour boire seul chez moi ni l'après-midi ni le soir. Même si le Baclo ne soigne pas mon TCA, rien que pour ça c'est déjà génial !

- Pour la bouffe. J'ai remarqué que je n'ai plus du tout faim le matin ni le midi. J'avais oublié d'en parler mais c'est comme ça presque depuis le début du traitement. Je ne prends plus de petit dej et je saute le repas de midi sans problèmes. Par contre, je continue à me goinfrer l'après-midi vers 15-17h (je pense que c'est parce que j'ai faim, tout simplement). Et le soir je mange de grosses quantités et surtout, je n'arrive pas à ressentir de satiété. Impossible de ne pas finir la casserole :-((( J'essaye de compter mes calories et j'arrive à environ 2500 par jour, ce qui ne me semble pas beaucoup vu ma corpulence et mon passé. Il m'arrivait fréquemment de manger/boire 6.000 cal par jour, voire encore plus (j'ose à peine l’écrire, même anonymement, de honte) ! Il faut dire que rien que les bières c’était à elles seules 2.000/2.500 cal. :-(

Il y a quand même une bonne nouvelle car j'ai déjà maigri en 51 jours de traitement. Ça ne se voit pas trop semble-t-il (personne ne m'a fait la remarque) mais j'ai quand même du rajouter 3 trous à ma ceinture et ma balance semble indiquer -10 kg !

Mais si j’écris ce message aujourd'hui, c'est surtout parce que ce soir, pour la première fois de mémoire d'homme, je n'ai rien mangé et je n'ai pas faim ! J'ai fait un repas copieux vers 17h, mais ce soir rien ! Surprenant et inhabituel. Ça m’étonnerait quand même que ce soit gagné mais c'est intéressant, donc à suivre ! Je suis curieux de voir ce qui se passera demain.

Donc je reste encore 2 jours à 55mg avant de passer à 65mg.

Voili voilou ! :-)
 
Jan - Baclo Test
29 Juin 2019, 7:42
Je réalise que mon lien sur les apnées du sommeil causées par le Baclofene est invalide.
Je le remets ci-dessous ... l'article décrit exactement ce qui m'est arrivé
https://www.lepoint.fr/editos-...-2044037_57.php

*EDIT* je l'ai corrigé aussi dans mon message ..
 
Jan - Baclo Test
29 Juin 2019, 7:24
Merci pour ces réponses et les encouragements :-)

@Therena: il semble donc que nos organismes réagissent un peu pareil. Je vais aller lire ton fil (je présume que tu en as un)

@Sylvie: merci pour l'astuce du sublingual en cas de crise ! Je n'y avais pas pensé ! Et merci pour les encouragements :-)

@Corinne: tant que c'est de l'eau, ça va ;-)
 
Jan - Baclo Test
28 Juin 2019, 8:35
Merci à tous pour vos messages. C'est sympa :-)

Pour ceux que ça intéresse, j'ai ouvert un nouveau fil dans la section des TCA.
A bientôt.
 
Jan - Baclo Test
28 Juin 2019, 8:34
Salut à tous,
Mon message va être long et je m'en excuse mais je veux être sur que je n'oublie pas de détails importants car j'aimerais être conseillé sur la base de la totalité de l'information et peut-être que mon expérience pourra servir à quelqu'un ... J'avais ouvert un fil dans la section "alcool" mais je l'ai effacé depuis. Mais je réalise que j'ai vraiment besoin d'aide et de support ...

Je suis un homme de 55 ans.

J'ai (j'avais) le double problème d'addiction à l'alcool et d'hyperphagie compulsive non vomitive (binge eating disorder). Je bois depuis l'age de 15-16 ans et j'ai pris conscience de mon addiction à l'alcool vers l'age de 30-35 ans. Toute ma vie a été rythmée par l'alcool et la bouffe. J'ai pris conscience de mon hyperphagie compulsive beaucoup plus tard, vers l'age de 40 ans alors que j'avais déjà pris beaucoup de poids mais l'alcool, en quelque sorte, brouillait les pistes ... et avant d'avoir internet, je ne connaissais pas l'existence de ce trouble psychiatrique qu'est le "Binge Eating Disorder".

Récemment, après des recherches sur internet j'ai donc décidé il y a 2 mois d'essayer le Baclofène en automédication.

Le résultat a été incroyable ! En juste une semaine et à 60 mg l'addiction à l'alcool a été terrassée. Avant, je buvais entre 4 et 6 litres de bière par jour et depuis, je ne bois plus. Mieux, je peux même boire une ou 2 bières sans que ça dégénère en une catastrophe comme c'était systématiquement le cas avant. Plus jamais je ne bois seul. Juste une bière au bar avec les copains pour ne pas perdre le contact :-) Le problème de l'alcool me semble donc définitivement réglé !

Autre fait notable, mon anxiété maladive et ma dysphorie permanente sont elles aussi complètement éradiquées ! Ceci constitue un changement majeur dans ma vie. Car dysphorie+anxiété me semblent en fait avoir été LE problème qui m'a pourri la vie depuis la fin de l'adolescence. Je ne m'en rendais pas forcément compte avant de prendre le Baclofène, mais maintenant c'est parfaitement clair et objectif.

Par contre, pour l'hyperphagie, c'est plus compliqué car les cravings "bouffe" m'ont toujours semblé moins objectifs qu'avec l'alcool. Avant de poursuivre mon récit, il me semble important de dire que je suis hypersensible au Baclofène. Dans la période initiale quand je montais les doses, arrivé a 60 milligrammes j'ai complètement pété les plombs et j'ai eu un épisode très traumatisant de perte totale de la réalité, de confusion absolue avec un énorme trou noir et la certitude que je venais de mourir ! L'horreur... EN FAIT, et il me semble IMPORTANT de l'expliquer, après coup je réalise que cet épisode n'est pas arrivé à 60mg comme je le croyais mais plus probablement vers 100 mg voire 120 mg ! J'explique: j'ai une feuille Excel dans laquelle je note toutes mes prise de Baclo jour après jour depuis le premier jour. Et après avoir fini la première boite, je me suis rendu compte que ça ne collait pas avec ma feuille excel. Donc le jour ou j'ai pété les plombs, et que j'avais beaucoup bu, j'ai forcement pris 100 voire 120 mg pour que le compte soit bon. En fait je me sentais tellement bien (hypomanie) avec en plus l'alcool qui décuplait l'effet de bien être, j'ai certainement forcé la dose. Mon épisode traumatisant s'est produit dans la nuit.

Donc suite à cet épisode, j'ai immédiatement réduit les doses à 30 milligrammes. Et cet épisode traumatisant correspond aussi exactement à mon indifférence à l'alcool ! Depuis ce jour (donc apres une prise de 100/120 mg suite à une augmentation rapide car en juste une semaine) je suis indifférent à l'alcool. C'était par contre beaucoup moins clair pour l'hyperphagie. Il me semblait bien ne plus faire de crises mais sans en être complètement sur ... Donc après environ deux semaines de stabilisation aux alentours de 40/50 mg par jour en 3 prises, j'ai décidé de recommencer à augmenter les doses, tout doucement cette fois, pour voir si je sentais une amélioration au niveau des compulsions alimentaires. J'ai voulu faire une sorte d'expérience en fait ...
Arrivé à 85 mg par jour (3*25 +10), au bout de 12 jours à ce niveau, j'ai remarqué que j'avais beaucoup trop d'effets secondaires. Flashs devant les yeux, décharges électriques dans les mains, endormissements, énorme fatigue, etc. Et puis là, l'horreur ! Un soir dans mon lit (mes épisodes horribles arrivent toujours le soir) je n'arrivais plus à respirer et je faisais de l'apnée du sommeil avec réveil en suffocation et panique totale 30 secondes après l'endormissement ! Impossible de dormir. Ça a duré 2 nuits de suite donc j'ai décidé de diminuer rapidement car c'était vraiment l'horreur. En cherchant sur internet et sur le forum j'ai trouvé que c'était un effet secondaire parfaitement connu, ce qui m'a un peu rassuré. Lire par exemple cet article du Point: https://www.lepoint.fr/editos-...-2044037_57.php

Je suis donc revenu immédiatement et brutalement à 60 mg (hors de question d'avoir une nouvelle nuit de suffocation) et l'apnée/suffocation a immédiatement cessé. Donc cette fois, je sais pour sur que ma limite maximale à ne pas dépasser est quelque part en dessous de 85mg.
Revenu a 60 mg tout allait mieux. Pas d'hyperphagie/compulsion alimentaires me semble-t-il et l'alcoolisme toujours parfaitement guéri.

Mais à 60mg, un nouvel EI est apparu. En fait il n'est pas apparu à 60 mg car je l'ai presque depuis le début mais c'est à ce moment qu'il est devenu vraiment dur à supporter: une douleur permanente la nuit dans mon rein gauche. Cette douleur était à peine perceptible au début quoique présente mais s'est grandement intensifiée pour devenir limite insupportable (et pas mal flipante aussi ...).

J'ai donc décidé de tenter l'expérience inverse, c'est a dire de descendre pour commencer à trouver ma dose minimale "de croisière". Donc là je suis a 30 mg (3*10) depuis 7 jours. Le mal de rein a cessé. MAIS, j'ai aussi réalisé que autrefois je buvais 4/6 litres de bière par jour et depuis mon indifférence, et bien je ne bois presque plus rien. 1 à 2 litres d'eau seulement alors que je transpire beaucoup avec cette chaleur. Et je sais que le Baclo est "lourd" pour les reins. Donc tout en réduisant ma dose vers 30 mg, j'ai aussi commencé à boire 4 ou 5 litres d'eau par jour et la douleur au rein a disparue. Je ne sais pas si c'est l'eau ou la petite dose de Baclo ou les 2 qui a agit. J'ai aussi réduit énormément le sel.

Par contre, en 7 jours à 30 mg j'ai fait 3 énormes crises de compulsion alimentaire sur du sucré ! La dernière crise en date: hier soir! Vers 21h j'ai eu un craving impossible à contenir et j'ai sauté dans ma voiture pour aller acheter des sucreries à l'épicerie. J'ai ingurgité 4 pains au chocolat, une tablette de chocolat et un paquet de biscuits en moins de 5 minutes. L'horreur ! Juste après je me suis senti dégoûté de moi et encore ce matin c'est l'horreur, je me sens moins que rien ... Une vraie m...

Au moins, maintenant je me souviens de manière objective ce qu'est un craving "sucre" et une compulsion alimentaire, ce qui m'aidera à trouver ma dose je l'espère !

Les données de l'équation sont donc les suivantes:
- Le problème de l'alcool est réglé quelque soit la dose à partir de 30mg
- 30 mg n'est pas assez pour l'hyperphagie.
- 85 mg est au delà de ma dose maximale à ne pas dépasser à cause des EI.
- J'ai peut-être un problème de reins à 60mg et au delà (pas certain car c'était peut-être du à la déshydratation. A confirmer plus tard)
- Les problèmes sévères (EI) arrivent pendant la nuit donc je ne veux plus prendre de doses "élevées" (à mon niveau) le soir. La dernière vers 16h/17h me semble OK mais mes cravings bouffe arrivent toujours le soir vers 21h.
- Ma dose optimale qui permet de combattre alcool + hyperphagie me semble être aux alentours de 60/70 mg par jour en 3 prises. (A confirmer pour la bouffe)

Je vais donc essayer de repasser tout doucement de 30mg à 60mg en augmentant de 10 mg tous les 3 jours. Je passe à 40 mg aujourd'hui.
Je vais faire ça en 4 prises à 9h/11h/14h/17h. Celles du matin sont pour l'alcool, celle de 17 h pour la bouffe. Il me semble qu'il faudrait une dose plus élevée le soir (et plus tardive) mais j'ai trop peur des EI nocturnes (apnée). Une fois arrivé à 60mg, si tout se passe bien, j'essaierai de travailler sur la répartition optimale.

Je pensais que mon hypersensibilité au Baclofène était une énorme chance (et s'en est probablement une) mais je réalise aussi que ça ne me laisse qu'une faible marge de manœuvre en termes de posologie car 30 mg c'est pas assez et 85 mg c'est trop :-(( Et aussi, il semble que mon cerveau ne réagisse pas aux mêmes doses en ce qui concerne l'alcool et les compulsions alimentaire.

Et comme je le disais, je suis en automédication et vivant seul, je n'ai personne de confiance à qui parler. Donc personne à part vous, les pros du Baclo ... et vivre une telle aventure sans échanger n'est pas une chose facile. Heureusement que vous êtes là !

Donc je recommence à augmenter direction 60mg. Souhaitez moi bonne chance ! L'aventure continue ;-)
Et pour ceux qui sont arrivé au bout de mon message, merci de m'avoir lu car c'était vraiment long ! Sorry ... :-)
 
Jan - Baclo Test
30 Mai 2019, 21:52
non jan, les alcoolos dependants ne boivent pas jusqu a s effondrer, comme tous les drogués, 1 fois la dose atteinte, ils vont se coucher
le probleme, est, que le cerveau en reclame tjr plus,
j espere que tu vas bien :fsb2_yes:


OK tu as raison. Je n'ai probablement rien à faire ici.
 
Jan - Baclo Test
30 Mai 2019, 19:34
...
 
Jan - Baclo Test
26 Mai 2019, 6:39
Bonjour Sysyphe,
Je crois que tu as bien fait, surtout avec l'association seresta + vodka ...

Mais (sauf erreur de ma part) tu ne dis pas si tu as pu convaincre ton ami d'essayer le Baclophène ...
Avez vous abordé la question ?

*EDIT* oops je réalise que ce message est très ancien. Ceci dit la question reste valide ;-)
 
Jan - Baclo Test
24 Mai 2019, 19:21
...
 
Jan - Baclo Test
24 Mai 2019, 19:14
...
 
Jan - Baclo Test
24 Mai 2019, 13:06
...
 
Jan - Baclo Test
24 Mai 2019, 12:58
...
 
Jan - Baclo Test
24 Mai 2019, 5:31
...
 
Jan - Baclo Test
23 Mai 2019, 14:24
...
 




forum baclofene