Résultats de la recherche (86 résultats)

Kesteph
25 Avril 2020, 12:43
Ce qui est peut-être important à préciser: j'ai changé l'heure et les modalités de prise.
C'est à dire que je fais une unique prise (dose complète) à 13:00 h.
Cela semble plutôt me réussir en ce moment.


:fsb2_godgrace:


#Ca va mieux les flashs dans les yeux ?


Oui, j'en ai beaucoup moins, je crois que c'est lié aux augmentations de la dose, après cela se tasse.
 
Kesteph
24 Avril 2020, 18:00
Ce qui est peut-être important à préciser: j'ai changé l'heure et les modalités de prise.
C'est à dire que je fais une unique prise (dose complète) à 13:00 h.
Cela semble plutôt me réussir en ce moment.
 
Kesteph
24 Avril 2020, 17:17
Hello tout le monde,

Merci Corinne de te soucier de moi :fsb2_wink:
Alors voilà, les choses se stabilisent à 62.5 mg. l'effet apaisant du baclo et l'indifférence d'un côté (ce qui reste quand même l'objectif principal) et d'un autre des nuits potables, je dors de 4 à 6 heures par nuit, donc c'est faisable.
Hier, mon mari n'étant vraiment pas bien (forte fièvre depuis 2 jours-diagnostic de pyélonéphrite), j'ai omis de prendre ma dose de cheval d'antihistamniques le soir, car je voulais être apte à conduire mon mari aux urgences si nécessaire. Donc voilà, hormis le baclo je n'avais rien pris hier. Et je n'ai pas plus mal dormi qu'avec dose de cheval d'antihistmaniques... les voies des effets du baclo sont décidément impénétrables.
Mais, le pincipal: entre temps, mon mari va mieux et j'ai passé la semaine à 0 alcool sans le moindre souci.
Voilà voilà.

Sinon, Corinne, je vais peut-être te paraître terriblement ennuyeuse, mais la nuit je cherche juste à dormir :fsb2_yes:
 
Kesteph
12 Avril 2020, 14:18
Merci Corinne, je suis juste trèq embêtée par l'insomnie... mais merci pour tes encouragements :fsb2_yeah:
Coucou Korr, oui, au delà d'une certaine dose (plus ou moins 60-62 mg), ça me fait cet effet... pas glop du tout.
 
Kesteph
12 Avril 2020, 13:09
Coucou tout le monde, j'espère que vous vous portez bien en ces temps particuliers.
De mon côté, j'ai été amenée à travailler en milieu hospitalier (c'est une longue histoire professionnelle que je ne détaillerai pas ;-) ), en plein milieu du Covid-19, entourée de gens qui ne respectent pas la distanciation sociale... étant à 59.37 mg de baclo (je n'ai plus de comprimés de 10 mg, uniquement des 25 mg, ce qui me pousse à ce puzzle), et soumise à ce stress - pour rappel je suis une stressée post traumatique assez sévère à la base- ce qui devait arriver arriva: plus d'indifférence et l'envie de boire. Boum, la rechute, moins catastrophique que l'avant baclo, certes, mais bien là quand même.
Je suis donc remontée à 62.5 mg, ce qui semble donc bien être la limite pour moi. Retour à l'indifférence (chouette), retour aux mains sèches (à dose inférieure, je souffre de mains moites, très handicapant socialement), retour à la sérénité intérieure, mais donc hélas aussi retour à l'insomnie. L'un ne va pas sans l'autre et c'est franchement super pénible. J'ai beau essayer toutes sortes de techniques: antihistaminiques à forte dose, séances de méditation et d'hypnose, sophrologie, exercices respiratoires, etc... rien n'y fait. A 62,5 mg de baclo, je ne dors pas. Pas avant 4:00 h du matin, et j'ai des flashs devant les yeux dès que je ferme les paupières.
 
Kesteph
07 Mars 2020, 15:52
Bonjour à tous. Je viens de faire un constat: à 60 mg de baclo, l’insomnie se fait la malle, et c’est très appréciable. Malheureusement, force est de constater que les effets désirables perdent de leur fermeté. Je n’ai pas de craving, mais les pensées sont là... il semblerait que j’aie à choisir entre le sommeil et l’indifférence à l’alcool. J’avoue que c’est un choix compliqué.
 
Kesteph
04 Février 2020, 12:25
Hello Matou,

Très beau témoignage, merci.
Beaucoup de similitudes avec mon parcours... si ce n'est la bienveillance de parents. Infirmière de mon état :-) alcool dès l'âge de 12 ans, fracas dans ma petite vie à l'âge de 8 ans.
Pour ma part, je ne suis montée qu'à 75 mg, et les effets sont bien là, les effets désirés et les indésirables (l'insomnie principalement). Je redescends la dose petit à petit.
Et mon existence a basculé du tout au tout, je ne vois plus le monde de la même façon, je remets de l'ordre dans toutes les cases de ma vie. J'ai, comme toi, la nette impression que l'effet du baclo ne concerne absolument pas uniquement l'alcool. Adieu la dysphorie et l'angoisse qui rythmaient autrefois mon existence, bonjour les joies de l'instant présent, l'ancrage dans les petites choses et le désir de vivre.
Un petit détail qui peut paraître insignifiant, mais qui me change pas mal la vie: je n'ai plus les mains moites :fsb2_cool:
Du coup, le travail manuel me plaît beaucoup, moi qui ne m'étais jamais ancrée dans le manuel...

Renaissance.
 
Kesteph
30 Janvier 2020, 15:04
Des petites nouvelles: je passe aujourd’hui à 65 mg, car du côté indifférence, c’est toujours aussi nickel (ouf). 5 mg en soirée vers 21:00 h et avec cette « astuce », je dors assez bien une nuit sur deux environ. Sinon, visite chez ma généraliste hier pour renouvellement de mes ordonnances et je fus agréablement surprise de constater qu’elle s’est renseignée sur le baclo. J’étais prudente en début de consultation, car elle me demandait comment se sont déroulées les fêtes de fin d’année, mais j’ai finalement dit qu’aux réveillons j’ai bu quelques raisonnables verres qui n’en ont pas appelé d’autres et là, elle me dit: “ voilà, c’est exactement ce que vise ce traitement, nickel”, alors que je pensais qu’elle me sortirait le refrain AA « vade retro satanas » . Et puis, lorsqu’on en vient au sujet d’une possible diminution de la dose, je reste aussi très prudente, ne voulant pas risquer de me retrouver à court si jamais une augmentation s’imposait, et je lui dis ne pas vouloir risquer moins de 75 mg pour le moment. Et là, elle me sort: « parfait, de toute façon, 75 mg ce n’est vraiment rien par rapport à la dose dont la plupart des patients ont besoin. » Elle m’a même remerciée de l’avoir mise sur cette piste en tant que patiente... comme quoi, ne jamais désespérer de la nature humaine. Belle journée à tous :fsb2_yes:
 
Kesteph
24 Janvier 2020, 18:38
Hello, merci beaucoup pour ta réponse Sylvie. J'ignorais totalement cette possibilité jusqu'à ce que Pascal mette le lien sur mon fil (d'ailleurs merci beaucoup Pascal :fsb2_yes: ). Je verrai si la même action engendre le même effet la nuit prochaine.
 
Kesteph
24 Janvier 2020, 8:09
Non, pas vraiment, un peu plus “sonnée” seulement en journée. Du coup, j’ai consulté le fil indiqué par Pascal, j’ai testé les 5 mg de baclo en plus hier à 21 heures et... j’ai passé une bonne nuit, nettement meilleure que toutes celles depuis novembre.
 
Kesteph
23 Janvier 2020, 20:08
Il m’est arrivé un truc bizarre il y a quelques jours. Par distraction, j’ai pris 3 fois 35 mg. J’ai dormi comme un loir la nuit qui a suivi. Depuis que je reprends 68,5 mg (je diminue doucement), mes nuits sont à nouveau chaotiques... :fsb2_mad:
 
Kesteph
09 Janvier 2020, 16:03
Re-coucou,

Avec un peu de retard, merci Sylvie pour ta réponse. J’ai diminué à 70 mg (donc 5 mg de moins que ma dose seuil) et réparti les prises autrement: 35 mg à 11:00 h et 35 mg à 13:00 h. L’indifférence est encore plus marquée qu’auparavant de cette façon, de ce côté-là je suis donc absolument ravie. Le problème de l’insomnie persiste malheureusement, j’ai commencé le yoga et à la suite de cette première séance j’ai enfin passé une nuit potable... j’avais oublié ce que c’était. Mais depuis, c’est reparti comme en 40... j’attends donc de voir et aspire à ma séance de yoga de la semaine prochaine. Tout le monde ne cesse de me faire des compliments sur mon bon teint et mon visage apaisé... je me sens tellement mieux grâce au Baclofène. C’est une véritable renaissance malgré le manque de sommeil. Je suis paradoxalement, je crois, moins fatiguée que lorsque je buvais et dormais plus. Comme quoi, ce satané alcool est un vrai poison quand il sort de la zone festive et la consommation modérée.
 
Kesteph
29 Décembre 2019, 16:54
Bonjour tout le monde :fsb2_yes: tout d'abord Joyeux Noël à tous les membres du forum.
Je viens de passer mon premier Noël non suivi de gueule de bois depuis de nombreuses années.
Quel bonheur incroyable.
Quelques émotions fortes qui ne m'ont pas le moins du monde incitée à boire... c'est un vrai petit miracle qui s'est accompli dans mon existence, et j'en suis infiniment reconnaissante.
Juste l'insomnie qui susbiste et semble même s'agraver. Je viens de passer une nuit quasiment blanche, malgré un épuisement certain consécutif à deux mois de sommeil médiocre.
J'ai donc une question relative à cet état de faits. Pendant combien de temps est-il nécessaire de prendre sa dose seuil? La mienne est de 75 mg, je sais que cela peut paraître dérisoire, mais les effets (désirés comme indésirables) sont bien là. J'avais lu, je ne sais où, qu'il était indiqué de la prendre pendant 6 mois environ?
D'avance merci pour vos réponses :-)
 
Kesteph
15 Décembre 2019, 0:14
Je vais bien, je revis. J’ai des projets, je savoure l’existence.
Toujours quelques effets secondaires du baclo, dont l’insomnie de 00:00 à 03:00, certaines nuits plus que d´autres, le nez congestionné et une libido en rade (bien que cela s’atténue de ce côté-là, et puis quand je buvais les derniers mois, je comatais au soir, donc l’un dans l’autre...). Pour le reste, je tiens la forme 😄 et toi?
 
Kesteph
08 Décembre 2019, 23:35
Bonjour Malex,

En début de traitement, j’ai fait comme toi: cibler le craving que je pensais survenir vers 19:00 h. Je prenais le baclo en rentrant du travail, dose complète, vers 17:00 h comme cela m’avait été conseillé sur le groupe facebook. Puis je suis arrivée sur le forum et grâce aux questions et conseils avisés de Sylvie et les autres, je me suis rendu compte que les pensées à l’alcool survenaient beaucoup plus tôt, en particulier le week-end. Ça tout changé pour moi. L’image de l’incendie m’a beaucoup parlé: on envoie l’eau avant que la maison ne soit en feu... c’est beaucoup plus compliqué d’éteindre le feu quand il s’est propagé que quand on cible le premier petit foyer.
Pour la dose seuil, j’ai de la chance, mais visiblement c’est très subjectif...
Courage, tu vas y arriver. Reviens nous dire comment ça se passe.
 
Kesteph
27 Novembre 2019, 23:18
Hello tout le monde, merci pour vos adorables messages, ils me vont droit au coeur venant de mes co-baclonautes.
Côté indifférence, tout va bien. Côté EI, certains s’estompent, d’autres moins et certains nouveaux venus se sont invités, notamment une très curieuse sensation de « faiblesse » au niveau des cordes vocales. Ces dernières nuits ont été très chaotiques et ne pas trouver de véritable bon sommeil commence à me peser assez sérieusement. J’ai toujours le nez très congestionné, en particulier après la dernière prise. Je constate également qu’après avoir anesthésié mes émotions à coups de vin rouge dans le passé, elles font surface par vagues parfois très houleuses. Je pleure beaucoup mon père en ce moment, j’ai du chagrin enfoui pour mon frère décédé il y a un peu moins de 40 qui refait surface et me surprend aux moments les plus incongrus... hypersensibilté, quand tu nous tiens...
 
Kesteph
25 Novembre 2019, 10:23
C'est super que en si peu de temps tu a eu ton seuil😊
Comment sont tes nuits en ce moment Kesteph ?


Oui, c'est assez inattendu même... j'ai du mal à y croire, mais c'est bien là !
Mes nuits se déroulent grosso modo comme suit:
* endormissement impérieux vers 22:00-22:30 heures
* premier réveil vers 00:30h-1:00 h
* phase de sommeil agité entrecoupé de réveils fréquents de 1:00 à 3:00 ou 4:00 heures selon les nuits (j'ai l'impression que l'intervalle se raccourcit et que les réveils sont moins fréquents et les réendormissements plus rapides)
* sommeil profond dès 3:00 ou 4:00 heures. L'ennui, c'est qu'en semaine le réveil sonne à 6:00 h et ça, ça fait mal... les week-ends c'est plus cool.

Je n'ai plus ces flash devant les yeux, c'est déjà énorme. Et plus de bourdonnements dans les oreilles quand je m'allonge. ça se tasse petit à petit, je crois... et en journée, ça va dans l'ensemble, je suis ralentie, mais je fonctionne vaille que vaille.
 
Kesteph
25 Novembre 2019, 10:17
:fsb2_bis1 JM merci de ta présence bienveillante
 
Kesteph
24 Novembre 2019, 20:32
:fsb2_hilar01 :fsb2_hilar01 :fsb2_hilar01

je t'embrasse tout doux Kesteph
parce que je suis contente


Merci, moi aussi je t’embrasse et je suis contente
 
Kesteph
24 Novembre 2019, 20:27
Oui c’est tout à fait ça :fsb2_hilar01
 
Kesteph
24 Novembre 2019, 19:05
Bonjour Nic, je n’ai certainement pas beaucoup de recul, mais voilà ma petite expérience personnelle. J’ai une première fois atteint la dose de 75 mg fin octobre et au bout de quelques jours les EI ont atteint un paroxysme qui m’ont fait baisser la dose. Le lendemain de cette nuit infernale, j’ai croisé l’indifférence. La semaine passée, rebelotte: au bout de quelques jours à 75 mg, les EI redeviennent envahissants au possible, en particulier l’insomnie. La nuit qui à précédé le retour de l’indifférence fut particulièrement éprouvante. Mais là, j’ai tenu bon. Depuis, l’indifférence est là.... c’est très récent, donc je ne me prononce pas sur la solidité du phénomène, mais voilà. Cette indifférence que tu rencontres, c’est top en tout cas :fsb2_aplos
 
Kesteph
24 Novembre 2019, 18:35
Quelques nouvelles. J’ai vécu un truc inimaginable ill y a quelques semaines encore. Dans une brasserie, avec mes enfants et mon mari, j’ai écumé la carte. Je m’étais dit que je boirais bien un petit quelque chose, mais aucune boisson contenant de l’alcool ne m’est apparue comme attirante... rien, nada, pas envie quoi. Mon homme a pris une chouffe (bière belge) et moi un coca. J’ai failli me pincer pour vérifier que je ne rèvais pas :fsb2_mdr1
 
Kesteph
24 Novembre 2019, 18:26
Bonjour Chayana,
Cela n’a rien de dégoûtant, c’est une maladie que tu n’as pas choisi d’avoir. Depuis combien de temps prends-tu du Baclo? Comment sont tes prises? Je ne suis pas vraiment calée sur la question, puisque cela ne fait pas tout à fait 2 mois que je prends du Baclo, mais les « anciens » peuvent te conseiller. Courage, tu n’es pas seule et il n’y a pas de raison que tu n’atteignes pas ton objectif.
 
Kesteph
20 Novembre 2019, 17:13
Oui, pardon, Florence aussi !
 
Kesteph
20 Novembre 2019, 17:11
Merci à Kor aussi et ceux que j’oublie peut-être (j’ai un peu de mal à me concentrer, ne m’en tenez pas rigueur svp)
 
Kesteph
20 Novembre 2019, 17:08
Kor :fsb2_mdr1
Sylvie, Jean-Marie, Corine, Maritin, merci pour vos messages 💖 si je n’avais pas eu ce forum, je pense sincèrement que le traitement aurait foiré pour moi. Là, j’y crois ! Je suis passée au supermarché, au rayon alcools et cela ne m’a strictement rien fait. C’est dingue !!
 
Kesteph
20 Novembre 2019, 9:34
Par contre, je commence à réellement penser que 75 mg est mon seuil... depuis quelques jours, l’indifférence à l’alcool est bien là. Je m’accroche donc à cette idée, ainsi qu’à celle que les EI finiront bien par s’estomper.
 
Kesteph
20 Novembre 2019, 9:31
Malheureusement, la mélatonine ne fait pas le moindre effet... pour cette premiêre nuit, l’antihistaminique non plus.
 
Kesteph
19 Novembre 2019, 22:22
Consultation chez ma MG ce soir. Bonne discussion avec elle, elle est impressionnée du résultat et m’a dit être contente d’avoir découvert ce traitement dans le cadre de l’alcoolisme. Pour le moment, on n’augmente pas la dose, mais elle m’a bien précisé qu’elle était prête à le faire si j’en ressens le besoin (ce qui n’est pas le cas actuellement, nouvelle journée d’indifférence totale aujourd’hui). Sinon, le Théralène n’est plus commercialisé en Belgique, elle m’a prescrit un autre antihistaminique. À’voir ...
 
Kesteph
19 Novembre 2019, 16:27
Je compte bien persévérer vu les résultats au niveau craving et prise d’alcool, donc je ne diminue plus la dose cette fois. Mais franchement, l’insomnie c’est dur à la longue...
 
Kesteph
19 Novembre 2019, 15:21
Euh... non, le baclo n’a pas « bon dos » dans mon cas, ma consommation d’alcool avant le début du traitement n’a pas (encore) eu d’impact sur ma santé. Bilan sanguin étonnement satisfaisant et pas de symptômes du genre rencontrés sous baclo avant la prise.
 
Kesteph
19 Novembre 2019, 9:34
Ce matin, tête explosée, mal de crâne terrible, nuit quasi blanche. Bien obligée d’assurer au boulot tout de même.
Douleurs dans les jambes, crampes intestinales, sécheresse extrême de la gorge (au point d’avoir mal en déglutissant), névralgies intercostales, membres engourdis... pfiou, et tout ça à 75 mg répartis comme suit: 25 à 11:00 h- 25 à 13:30h -25 à 16:00h. Je ne vais pas augmenter au vu de tous ces EI, d’autant que je semble atteindre une indifférence... que j’apparente parfois à de l’apathie aussi. Je ne suis pas seulement indifférente à l’alcool, mais aussi un peu au reste.
 
Kesteph
18 Novembre 2019, 14:46
Coucou Maritin, cool pour la perte de poids de ton côté :fsb2_yes:
Nuit bizarre, entrecoupée, mais j’ai dormi quelques heures malgré tout... quand le réveil sonne à 6:00 heures, c’est vraiment dur-dur, je dormirais bien 3 ou 4 heures de plus :fsb2_zzz:
Sinon, sensations bizarres aujourd’hui, comme si ma mâchoire était bloquée, ma main droite insensibilisée (comme une paresthésie), des névralgies intercostales et une impression globale d’être une poupée en latex. Mes collègues m’ont demandé si ça allait... je ressens comme une espèce d’apathie et visiblement cela se traduit par un côté plus silencieux que je n’ai pas d’habitude (lisez: je suis une vraie pipelette habituellement :fsb2_mdr1 )
Côté alcool, je touche du bois, pas la moindre pensée jusqu’à présent... la journée s’annonce bonne de ce point de vue.
 
Kesteph
16 Novembre 2019, 21:31
Bonsoir Pascal, c’est probablement précisé dans ton fil, mais je n’ai pas lu la centaine de pages...suite à quoi as-tu dû subir une amputation?
 
Kesteph
15 Novembre 2019, 23:02
C’eet très gentil de ta part, Pascal, mais je suppose qu’elle a ses raisons... elle m’a dit: “Vous connaissez la problématique du Baclofène, donc... » J’ai répondu que non, mais elle n’a pas voulu rentrer dans des explications. Comme je ne la connais pas, je ne me sentais pas d’insister non plus...
 
Kesteph
14 Novembre 2019, 15:21
Quelque part, je peux comprendre cette médecin qui ne me connaît ni d'Eve ni d'Adam, mais bon, c'est un peu compliqué… il faut vraiment le vouloir, en gros. Mais bon, je le veux vraiment, ça tombe bien :fsb2_cool:
Nuit mitigée, mais j'ai quand même pu dormir 4-5 heures au total, donc ça peut aller de ce côté, c'est déjà ça.
Un effet très agréable de la prise de Baclofen: la perte de poids. Adieu, mon gros bide, ça fait plaisir franchement. Et moins de rumination concernant le passé, aussi, dans l'ensemble je me stabilise bien.
Et le plus important: peu voire pas de pensées à l'alcool et 0 craving (rien d'irrépressible). Je commence à oser y croire...
 
Kesteph
14 Novembre 2019, 12:31
Bonjour Oliv,
Bienvenue sur le forum :fsb2_yes:
Je rejoins Jean-Marié concernant ton jeune âge, tu as encore toute la vie devant toi. Bravo pour ta prise de conscience et ton envie de te soigner !
 
Kesteph
14 Novembre 2019, 11:56
super, ces nouvelles :fsb2_aplos :fsb2_bnne
 
Kesteph
14 Novembre 2019, 11:54
Bonjour Maritin,
Le rendez-vous n'a donc pas eu lieu, la médecin m'a contactée la veille (j'avais pris le rendez-vous en ligne en précisant l'objet de ma visite) pour me dire en substance qu'elle préférait ne pas me recevoir, car elle ne prescrit pas de Baclofène dans le cadre d'une alcoolodépendance... ce qui semble être faux, puisque par le passé elle l'a fait pour un autre patient du forum (malheureusement décédé entre temps). En gros, elle m'a envoyée sur les roses et dit de me débrouiller avec ma MG. J'ai gardé mon rendez-vous chez un addictologue à Bruxelles qui prescrirait du Baclofen au delà de 75 mg, j'espère que ça ira...
 
Kesteph
13 Novembre 2019, 15:18
Kesteph, rien que quelques pensées pour toi,
puisque comme tu le perçois déjà si bien,
le résultat du soin est extraordinaire en quelques semaines !

Allez, un jour ce sera derrière toi :fsb2_yes:

Je te souhaite bonne nuit

te couches, fermes les yeux, et respire !!

:fsb2_yes: J'ai fait comme tu m'as dit... et ça a marché :fsb2_yes: bon, en fait, j'étais complètement sonnée hier soir (je suis montée à 75 mg hier, je venais de 72,5 mg) et donc je me suis endormie, épuisée, KO. J'avais pris de la Cétérizine ceci dit, cela a peut-être joué aussi.
Merci pour tes encouragements, ils sont précieux pour moi
 
Kesteph
13 Novembre 2019, 15:14
Quand tu la verras, n'oublie pas de la remercier chaleureusement d'avoir accepter de te prescrire du baclofène
Parle lui de ta consommation d'alcool en large diminution et de ton sentiment de bonheur du fait de ne (presque) plus penser à boire

Et pour tes insomnies, ne dis surtout pas que c'est la faute du baclofène :fsb2_cold:
Dis lui que l'alcool t'aidait à t'endormir et que tu as besoin de quelque chose de façon transitoire :fsb2_yes:

Oui, en effet, tu fais bien de le préciser, il ne manquerait plus qu'elle diminue la dose de Baclo. Je crois par ailleurs que si je lui dis que je n'ai pas totalement arrêté de boire (bon, à mes yeux, ces quelques verres depuis le début de la prise de Baclo sont vraiment quantité négligeable), elle va me sortir le crucifix "vade retro satanas", puisqu'elle est convaincue qu'un alcoolique ne peut pas devenir indifférent ou un consommateur occasionnel comme un autre. Par contre, je vais lui parler du fait que je ressens que je ne suis pas loin d'une certaine indifférence et qu'un petit coup de pouce supplémentaire ferait peut-être l'affaire... à voir, je réfléchis à la façon d'aborder la question avec elle.
 
Kesteph
12 Novembre 2019, 13:52
Ne t'inquiète pas pour l'instant
75mg/j a l'air d'être ton seuil, donc tout va bien

Et dans le cas contraire, on trouvera une solution
Ton médecin refuse absolument de dépasser les 75mg/j ?
Tu ne peux pas le convaincre d'aller un peu plus haut ?

merci pour ton message rassurant, Sylvie, tu ne peux pas savoir à quel point j'en ai besoin pour l'instant… j'ai passé une très mauvaise nuit et l'accumulation du manque de sommeil me met en mode "à fleur de peau". En réalité, je me demande dans quelle mesure le fait de ne plus m'anesthésier ne fait pas resurgir l'hypersensibilité, aussi. En ce qui concerne ma MG, je pense que j'aurai du mal à la convaincre… je vais commencer par prendre un rendez-vous en espérant qu'elle veuille bien me prescrire du Théralène, histoire d'un peu stabiliser mes nuits et ensuite, si cela s'avère nécessaire, j'esaierai de la convaincre de dépasser le seuil…
 
Kesteph
12 Novembre 2019, 12:25
Si, mon amie m’a rapporté quelques boîtes. J’en suis à 72,5 mg et comptais passer à 75 mg aujourd’hui. J’espère que c’est mon seuil, mais je n’en ai aucune certitude. Si je dois aller au delà, je ne vois pas comment faire si ce n’est aller m’approvisionner en Espagne.
 
Kesteph
12 Novembre 2019, 11:01
Bon, je viens d'être contactée par la médecin en région liégeoise chez qui j'avais pris rendez-vous sur les conseils de Pascal. Elle m'a dit ne pas prescrire de Baclofène dans le cadre du traitement de l'alcoloodépendance... je fais quoi, moi, maintenant? Entre une MG qui refuse de dépasser le seuil de 75 mg et une autre (qui fut vraissemblablement prescriptrice de Baclo dans une vie anterieure) qui refuse de m'aider… en fait, on ne veut pas que les alcooliques se soignent ou quoi ? :fsb2_fou06 :fsb2_fou06
 
Kesteph
10 Novembre 2019, 19:58
En semaine, je crois que je buvais plus ou moins 5 ou 6 grands verres de vin rouge et le week-end, pas loin de 2 litres.
 
Kesteph
10 Novembre 2019, 19:03
ouiiiiiiii :fsb2_aplos :fsb2_bnne
merci Kor
 
Kesteph
10 Novembre 2019, 18:56
Tu fais bien de le souligner, d'ailleurs, Sylvie. J'ai tendance à oublier à quel point mes problèmes d'alcool avaient pris des proportions assez impressionnantes sur les deux dernières années. Peut-être une forme de déni qui persiste malgré tout? Mais donc,il ne faut pas que j'oublie à quel point ce résultat en quelques semaines est extraordinaire
 
Kesteph
10 Novembre 2019, 18:48
Pas la moindre envie de boire, génial !

C’est vrai, c’est génial 😊😊😁
 
Kesteph
10 Novembre 2019, 18:20
Merci beaucoup Yann 🥰 la nuit passée fut meilleure, mon corps semblait plus détendu. J’ai écouté une séance d’hypnose pour m’endormir et on dirait que c’était une bonne idée. Première journée de la nouvelle répartition. J’ai des crampes intestinales assez costaudes, un léger mal de tête et un peu de somnolence (qui avait totalement disparu depuis 2 semaines).Pas la moindre envie de boire malgré le vin dans mon réfrigérateur (prévu pour ma soeur et son mari en visite aujourd’hui).
 
Kesteph
09 Novembre 2019, 21:05
Oui, bonne idée, Sylvie. Justement, aujourd’hui je me suis rendu compte que mes pensées surviennent plus tôt dans la journée qu’avant... c’est peut-être lié à la diminution drastique de prise d’alcool justement.
 
Kesteph
09 Novembre 2019, 15:39
Coucou,

je viens donner quelques nouvelles. Je suis montée à 72,5 mg hier, répartis comme suit:
13:00h 50 mg
16:00h 22,5 mg
C'est rude du côté des EI: insomnie, vertiges, petits déséquilibres, nausées, douleurs intercostales, douleurs dans les jambes, troubles intestinaux, polyurie, … bref, je suis abonnée aux EI on dirait. Je mise tout mon espoir sur le fait qu'il y a 15 jours, j'ai connu une journée d'indifférence totale suite à des prises de 75 mg durant +/- 1 semaine qui m'avaient procuré des EI très difficiles à supporter. Je me dis que mon seuil est peut-être à 75 mg et donc je vais tenir bon cette fois… besoin de vos encouragements, car je ne suis pas loin d'être épuisée au bout d'une n-ième nuit hachée.
 
Kesteph
07 Novembre 2019, 11:19
Oui, Jean-Marie, je reste vigilante 😊 cette nuit, je n’ai pratiquement pas dormi. Aujourd’hui c’est dur dur au travail... je suis décalquée, contrairement à hier.
 
Kesteph
07 Novembre 2019, 0:15
Bonsoir !
Je reviens de 10 jours de congé. Je suis à 220. Je suis les conseils de sylvie. Je baisse de 1cp tous les 15 jours jusque 180 puis (si tout va bien), je ferai des palliers d’un mois.
Pas envie de boire. Je m’habitue à perdre « mes mauvaises habitudes. «
Je suis vigilante bien sûr. Je ne crie pas victoire. Je suis toujours « protégée » par ma période sans alcool. C’est à dire je dis à mon entourage 3.5 mois sans boire. Mais ça se termine ... je pense dire que je continue encore

C'est top !
 
Kesteph
07 Novembre 2019, 0:06
En fait, en répondant à vos différents messages, je viens de me rendre compte que l'alcool n'a pas effleuré les pensées de toute la journée... est-ce cela, l'indifférence? C'est fou quand même, moi qui pensais à boire dès 14-15 heures, pour m'y mettre vers 18:00-19:00 heures.
 
Kesteph
07 Novembre 2019, 0:02
Bon courage pour ton rendez-vous le 13...

:fsb2_cool:


merci beaucoup !
 
Kesteph
07 Novembre 2019, 0:00
Hello,

Petit passage sur ton fil. Je constate que tu es bien entourée et que ton cheminement ne t'amènera pas à de hautes doses, c'est une très bonne nouvelle. Tu m'as beaucoup fait rire dans ton 1er post en citant la psychiatre. Faire du lobbying en faveux d'un médicament qui n'a plus aucune valeur marchande, fallait oser!

Aujourd'hui, ou plutôt quand tu seras prête et si tu en as l'envie, tu pourras lui démontrer que cela fonctionne.

Ces nuits d'insomnie peuvent aussi être traitées par le théralène qui est non addictif. Du haut (ou du bas si l'on parle de mon train de vie!)de ma retraite, l'insomnie n'a plus vraiment d'importance mais quand on bosse...

Bonne journée soirée/ nuit!

Jean-Marie


Hello Jean-Marie,

Merci pour ton message ! Pour ma cousine psychiatre, je trouve quand même fou qu'à une formation en alcoologie, on lui serve ce discours... ça fait peur. Effectivement, si un jour je me sens la force de parler de mon problème d'alcool à ma famille, je lui dirai qu'elle s'est trompée... car j'ai bien l'impression que le baclo est en train de fonctionner pour moi. Je reste toutefois prudente, je ne vais pas crier victoire trop vite. En un mois, j'ai cependant tellement évolué dans mon rapport à l'alcool, que je suis optimiste :-)
 
Kesteph
06 Novembre 2019, 23:22
Bonsoir,
J’ai un peu de mal à suivre, je ne vois aucun commentaire concernant la nature addictive du Théralène? Comme c’est un antihistaminique et non un benzodiazépine, il n’est effectivement pas addictif. Je crois qu’il y a des animosités qui m’échappent...
Il est évident que je souhaite consulter un médecin généraliste qui connaît le traitement par Baclofène et qui puisse me conseiller par rapport aux EI. J’espère donc que la MG chez qui j’ai rendez-vous le 13/11 pourra m’aiguiller au mieux. En attendant, je suis preneuse de conseils puisque je tâtonne. Et rien de tel que de lire le vécu de ceux qui sont déjà passé par là, même si chaque chemin est singulier, bien sûr.
Je me suis lancée dans cette aventure sans trop savoir ce qui m’attendait et jusqu’à présent, je ne le regrette certainement pas
😉
Sinon, sommeil fractionné la nuit dernière, mais curieusement je ne ressens pas de fatigue...
 
Kesteph
05 Novembre 2019, 23:22
Oh mais ce qui me fait plaisir à moi, ce sont vos supers messages 😍 la semaine dernière, j’étais en vacances et j’ai bu 1 verre de vin, environ 1 soir sur 2. Ce qui a été formidable, c’est ma journée d’indifférence et me retrouver avec une amie au supermarché (on faisait des courses pour le repas avec nos 5 enfants) et que ce soit elle qui ait pensé à la bouteille de vin 😁 elle m’aurait parlé de limonade que ça m’aurait fait le même effet. Depuis que je suis rentrée, je suis à nouveau à
0 UA et j’aime ça. Je commence à me projeter dans l’avenir aussi... ça vaut bien quelques EI !
 
Kesteph
05 Novembre 2019, 11:59
Ah oui, et j’ai avancé la prise de 17:00 à 16:00 h, cela semble bon pour le moment.
 
Kesteph
05 Novembre 2019, 11:58
Merci pour vos réponses à tous 😊 je suis bien obligée de tenir compte de ma réalité quotidienne et j’ai un travail assez exigeant... comme au début les EI étaient principalement de la somnolence et des vertiges, j’ai ciblé en une prise unique après le travail. Cela posait problème le week-end puisque mon craving intervient plus tôt lorsque je ne travaille pas. Par ailleurs, en augmentant la dose, l’EI prédominant est devenu l’insomnie. J’ai remarqué qu’en faisant 2 prises à 13 et 17h sur les conseils de Sylvie, non seulement le craving ne survient pas vraiment (hormis quelques pensées furtives, par intermittence), et que mes nuits étaient moins épouvantables. Ensuite, en augmentant une nouvelle fois la dose (à 17:00 h), les nuits sont malheureusement devenues blanches... j’ai donc misé sur la prise de 13:00 h et pour l’instant tout de passe bien côté craving (peu nombreux et se limitant à quelques pensées qui s’estompent assez rapidement) et mieux côté sommeil (cette nuit, j’ai dormi 6 heures je pense, de manière hachée). Je vais maintenir ce cap, je crois et aviserai mercredi 13/11, date de mon rendez-vous chez le médecin que tu m’as recommandé, Pascal. Je vous tiens au courant de l’évolution 😁
 




forum baclofene