Résultats de la recherche (25 résultats)

Baclofenix
Hier, 23:26
Bonjour marie85

le meilleur conseil que je puisse te donner, c'est de créer ton fil pour te présenter un peu et nous parler de toi (si tu le souhaites).

Ca nous aiguillera beaucoup pour te répondre et t'aviser plus précisémment concernant le CBD (qui a un effet non négligeable selon les formes...) et il n'y a absolument aucune donnée concernant l'association avec du baclofene!

take care :)

baclofenix

PS: désolé de la réponse aussi tardive mais je n'étais pas repassé sur le fofo depuis un bail... et là je vais sans doute y repasser un peux plus dans les moments à venir! (...)
 
Baclofenix
17 Mars 2021, 10:41
Au temps pour moi, je pensais à une modification de la notice dans la boîte, mais s'agissant du baclocur elle aura déjà la mention alcoolo-dépendance... Et la notice ne comporte pas de posologie non plus, donc pas de rappel de boîtes.
 
Baclofenix
11 Mars 2021, 11:52
Du coup je me pose une question en fait: l'ANSM ayant fait appel, la décision de retrait des lots pour corriger les recommandations de dosage se fait elle quand même où alors les boîtes restent en circulation pendant la durée de l'appel?

En tout cas ça va devenir une source de confusion monstrueuse, le baclocur ayant déjà commencé à être délivré et les guides données aux patients... Le psy du csapa m'avait donné le guide lors de ma dernière consultation le 2 mars.
 
Baclofenix
09 Mars 2021, 12:02
Ca va, je suis moins dans le brouillard maintenant, j'arrive à capter la plaisanterie :fsb2_yes:

C'est vrai que l'indifférence se voit lorsqu'on boit, mais pas que. Je ne serais pas aussi catégorique en disant qu'il faut nécessairement boire: on peut le remarquer en étant devant le rayon alcool où l'on a ses habitudes (ça, je crois que c'est très évocateur pour un buveur, pas besoin d'en dire beaucoup plus...), si cela ne fait ni chaud ni froid, on tient déjà quelque chose de fort!

Mais ouais, sinon on peut carrément faire des centres avec un coin serre pour les fumeurs, un coin cave pour les buveurs, un coin pharmacie pour les tox... Ah, ça y est déjà? Ben voilà, on est dans la bonne direction! :fsb2_mdr1
 
Baclofenix
09 Mars 2021, 11:53
Il manque le baclo suisse alpin au lait cru :fsb2_hilar01
 
Baclofenix
08 Mars 2021, 14:21
Merci bien! Je ne connaissais pas ce dosage à 25mg... Ca vient de quel Pays? Belgique?
 
Baclofenix
08 Mars 2021, 13:29
Ah Kor si tu peux faire une photo comparative d'un comprimé de baclocur vs zentiva je suis preneur!
 
Baclofenix
07 Mars 2021, 22:31
+1 Nic, oui c'est ce qu'explique très bien le docteur Renaud de Beaurepaire dans son bouquin aussi. J'ai été un peu vite en pointant uniquement les industriels. Même si personnellement je pense que c'est un peu un faux argument le côté économie de la santé lié aux soins d'addicto. Selon moi, il y aura toujours des gens souffrant d'addictions diverses et il y aura toujours besoin de soins, de soignants et de structures spécialisées. Justement, ce serait encore plus efficace de débuter et augmenter les prises de baclo en cure. Dans un monde idéal, je verrais bien des cures destinées à la montée posologique et où la personne sort de centre une fois l'indifférence trouvée! Le baclo est "juste" un outil (très efficace et sans aucun doute le plus intéressant dans la prise en charge de la dépendance à l'alcool), mais il ne sert à rien sans une prise en charge complète du malade: il faut la volonté de celui-ci, l'aide médicamenteuse et le suivi psycho-social.
 
Baclofenix
07 Mars 2021, 13:04
Quand on y pense c'est quand même ubuesque de devoir poursuivre en justice l'autorité de santé, et que celle-ci soit reconnue coupable d'une erreur manifeste par cette même justice... C'est vraiment le CQFD du poids des lobbys industriels, un cas d'école décidemment cette affaire...
 
Baclofenix
03 Mars 2021, 15:16
Le psy du CSAPA m'a dit que le Zentiva aurait bientôt une indication pour l'alcool, que y'aurait peut être quelques mois de battement avec la fin de la RTU si ça arrive cet été... Mais aucune précision supplémentaire. Bien possible que ce soit le courrier qu'il ait mal lu :fsb2_omg: Ce type est persuadé que le baclo a un effet uniquement placebo et à chaque consult il essaye de faire passer sa vision du truc, c'est pathétique... Il prend tous les chemins détournés possible pour essayer de me faire avaler la couleuvre! Mais normalement ça ne devrait plus durer, je change de ville! J'espère que j'aurai pas trop de souci pour la suite, j'ai un peu de stock de prévu quand même pour le coup!
 
Baclofenix
01 Mars 2021, 0:44
Oui, en souhaitant que les prescripteurs ne fassent pas du zèle à écrire "je dis baclocur..." Auquel cas ça ne sera pas substituable... Le miens a mis ça déjà sur l'ordo début janvier, en me remettant le petit flyer baclocur (ils ont du avoir une belle visite des représentants) et m'a annoncé tout fierounet "je vous propose donc ce traitement, nanani...", J'avais envie de le fustiger genre "mais t'es ridicule mon voeux, je prends ce traitement depuis des mois, je me suis battu pour obtenir mon traitement, j'ai établi mes schemas posologiques tout seul grâce au taff des assos de patients et tout et tu viens me faire ton pseudo laïus à deux balles? Mais pour qui tu me prends???" Comme je n'ai pas le choix, je m'écrase et j'ai mes médocs! Bref, pour l'instant ils ne l'avaient pas à la pharmacie... Mais ça va peut-être changer cette semaine ! Je vous tiens au courant !
 
Baclofenix
26 Février 2021, 13:00
Et pour ce qui est du baclo, ça dépend vachement des pharmacies aussi... La mienne, ils ne se posent aucune question, ils me filent autant de boîtes que nécessaires... Ils n'avaient pas de baclocur. Quand j'ai posé quelques questions, ils ne savaient RIEN de RIEN, ni de la RTU du baclofene, ni de l'AMM du baclocur, ni les taux de remboursement... la pharmacienne scanne le zentiva devant moi pour regarder le taux... Bref, n'importe quoi. Mais ils me donnent le Zentiva tout remboursé avec ma mutuelle alors je ne et dis rien. Ils pensaient que je voulais le Baclocur, j'ai dis que non, justement, je préférais rester sur le Zentiva pour le remboursement. Et mon psy du CSAPA est persuadé que c'est un effet placebo, car il me dit "pour vous le volume c'est important" par rapport au volume de comprimés...

Alors que ma mère qui m'aide à faire un petit stock d'avance car je vais bientôt changer de ville, elle a une ordo d'une amie médecin radiologue. L'ordo est bien écrite, avec "je dis" et 80mg/jour, et cela depuis 4 ou 5 mois. Sauf la dernière fois, la pharmacienne a fait la remarque "que le médecin doit prescrire des médicaments en rapport avec sa spécialité", mais a quand délivré les médicaments...

Donc il y a encore un flou artistique sur le sujet... Ca va peut être changer, je vous tiendrai au courant lors de mes prochaines ordos, car si la RTU du Zentiva est terminée, les pharmacies ne pourront plus faire cela, ce serait de la fraude :/

La solution de jm84 est la lus judicieuse pour être pépère avec deux pharmacies à 10 jours d'intervalle, mais ça sous entend que l'on est déjà bien au point sur son traitement et que l'on sait ce que l'on fait. C'est pas l'idéal pour un début de prise en charge ou si l'on n'y connait rien :/
 
Baclofenix
25 Février 2021, 12:45
Oulah, ça fait un bail que je ne suis pas venu... j'écrirai sur mon fil!

Merci Sylvie pour ces explications claires. C'est vraiment rageant de voir tout ça, car mettre le remboursement du Baclocur à 15% contre 30% pour le baclofene Zentiva a un double effet: déjà la grande majorité des mutuelles standards ne prennent pas le complément pour les 15% contrairement aux 30%, il faut prendre des contrats bien plus onéreux, qui souvent incluent des remboursements de soins type ophtalmo/dentaire dont le patient n'a pas besoin... Et puis c'est laisser sous entendre que le médicament possède une ASMR (Amélioration du Service Médical Rendu) faible voire insuffisante... Et ça, c'est pernicieux et très délétère pour l'image du baclofène.

En bref, comme déjà décrit par Sylvie, il ne faut rien lâcher et continuer à faire des combines pour se soigner... Et c'est là le malheur, c'est qu'on ne peut guère espérer une prise en charge: il faut SE prendre en charge soi-même :(

Bon courage à tous, ne lâchez rien, ça vaut vraiment le coup!!

Après 15 ans, 7 mois que je ne bois plus, je suis monté à 180mg et suis maintenant à 150mg et tout va bien, je n'ai plus de craving et je revis!
 
Baclofenix
26 Décembre 2020, 14:51
Bonjour!

Merci beaucoup Sylvie pour la doc, je lirai ça attentivement! Pour un avis de la commission de transparence, c'est bien dommage qu'un nom soit bien censuré... Et c'est bien opaque le surlignage noir, pas du tout transparent, ou alors ma vue me joue des tours :fsb2_mdr1

Sur le lien que tu m'as donné, dans le petit paragraphe "l'essentiel", c'est exactement ça dont je parlais: la consommation à risque dit "élevé" qui est de 60g/j pour les hommes et 40g/j pour les femmes. Et bien rien que là, ces seuils sont définis par des personnes comme le Pr. Paille dont je parlais précédemment... D'ailleurs je croyais encore que c'était fixé à 70g/j pour les hommes... Et de la même manière, on peut se poser la question: une consommation de 30g/j chez une femme, soit 210g/semaine n'est pas une consommation à risque élevé?... Bref, c'est toujours le même effet pervers de poser des seuils quoi...

C'est toujours bon d'avoir les documents officiels, même si on sait bien que toutes les décisions importantes se prennent autour de la table, et c'est d'ailleurs bien l'objet du rapport de la commission de transparence qui dès le début fixe comment va se dérouler la réunion "pour la discussion entre nous, ce sera remis après le déjeuner, sinon, nous ne pourrons pas déjeuner" (sic)

C'est bien légitime de déjeuner, mais on sait pertinemment que c'est là et avant ou autour de la réunion que se déroulent vraiment les choses. La retranscription des discussions est ce qu'elle est. Comme c'est la règle, les décisionnaires s'y prêtent et tout cela devient un peu comme un "jeu" malheureusement...

En tous cas merci encore pour les documents, c'est très important de les avoirs. Et encore heureux qu'il y ait ces règles, ça limite quand même la casse. Sans ça, on ne parlerait même pas du baclo...

Quand je fais mon pilulier toutes les semaines, maintenant que j'ai 18 boîtes par mois, je prends vraiment conscience de la chimiothérapie que représente le traitement au baclofène. C'est d'une absurdité sans nom de nier l'évidence de son efficacité...

En espérant que vous ayez passé un bon Noël, avec plein de baclo sous le sapin, et prêts pour un réveillon sobre et serein, libéré de toute tentation car comme le disait si bien Ameisen "Je ne peux pas rechuter, tout d'abord parce que je n'en ai pas envie" :fsb2_hilar01 Il n'était certainement pas le meilleur orateur ou le plus éloquent du monde, mais je comprends parfaitement ce qu'il disait là désormais...

On ne peut que souhaiter que cette année pourrie se termine vite! Et pas de vœux pour 2021... Sauf celui que vous trouviez votre indifférence !!!! :fsb2_bnne
 
Baclofenix
24 Décembre 2020, 16:02
Bonjour,

Je ne pense pas que ces consommations (110g de baclo stabilisé depuis 10 ans et un verre de vin quotidien) soient responsable d'une fonte musculaire. Il y a aussi des modifications morphologiques et physiologiques dues à l'âge, c'est inévitable (il y a la masse osseuse qui peut tendre à diminuer notamment). Cependant, si la situation semble vous inquiéter, vous parlez notamment de votre cœur, vous pouvez consulter un médecin, déjà pour faire un simple constat lors de l'examen clinique, et s'il juge que la situation est anormale, il va probablement vous faire faire quelques analyses de routine (bilan sanguin, lipidémie, et quelques marqueurs cardiaques par exemple CRP, BNP...) qui pourront donner plus d'indications sur votre état de santé général. Mais de ce que vous dite, vous faite de l'exercice, il n'y a pas de raison de s'inquiéter.

Cordialement (un pharmacien, pas d'officine, qui travaille dans le publique ^^)
 
Baclofenix
24 Décembre 2020, 15:39
C'est sans aucun doute des lobbys de Lundbeck qui vend le Sélincro ou d'autres boîtes qui ont des anti-craving en phase clinique dans leur pipeline qui ont des bonnes connaissances (voir carrément des potes) dans les décisionnaires des taux de remboursement de la sécu... C'est vraiment dégueulasse :fsb2_fou06

J'ai assisté à une conférence donné par le Pr. Paille, grand manitou de l'alcoologie, le genre de mec qui choisit les termes de "consommation à risque faible/modéré/fort" dans les recommandations des autorités de santé. Le mec est blindé de conflits d'intérêts avec Lundbeck notamment... (ceux-ci sont d'ailleurs bien mentionnés, notamment à la fin d'une multi-analyse des essais cliniques sur le baclo ou les termes sont minutieusement choisis pour minimiser au maximum l'évidence de la supériorité du baclo face à tous les autres traitements...) Dans sa présentation, la baclo était en dernière chance, et Sélincro en premier avec Acamprosate... Et quand on lui parle du baclo, il laisse planer l'idée que "ça peut être un effet ""fantasmatique"" mais si ça marche alors tant mieux", et bien je trouve ça ultra grave, c'est un déni de l'évidence scientifique et c'est laisser passer l'idée à demi-mot à tout l'auditoire que le baclo n'est qu'un placebo... Je me souviens du petit carton que m'avait donné mon Psy addicto sur lequel figurait les équivalences pour une unités d'alcool, il y avait noté le numéro des urgences psy/addicto. C'était un petit carton Lundbeck, et il en avait une pile sur son bureau... Quand je lui ait parlé (avant la conférence) de celle-ci, il m'avait dit que le Pr. Paille était une sommité... Bref, les industriels font très bien leur taff. J'avais appris en 5eme année de pharma filière industrie (dans un module appelé "éthique et marketing", à voir) comment faire de la pub pour que ce soit accepté et plus efficace. Les gros voyages d'affaires aux Maldives, ce n'est plus trop ça maintenant. Les cadeaux d'une valeur au dessus d'un certains seuil doivent être déclarés. C'est plutôt des petits mémo ou post-it qui sont tout le temps sous les yeux du prescripteurs, ça fait travailler l'inconscient et c'est plus efficace, et comme ça n'a pas de valeur c'est autorisé. Ca peut être aussi des crayons, gommes, magnets pour le frigo pour aller jusqu'au bout... j'en avais vu un de magnet comme ça sur le frigo de mon ex-beau père, psychiatre en unité de gériatrie. C'était un magnet Zoloft/Sertraline, et lui il prescrivait de la Sertraline à sa fille, mon ex, quand elle avait des épisodes d'angoisse... Bref, c'et un bon travail de fond et de sape que réalisent tous les jours, sur le terrain, les prospecteurs médicaux de ces entreprises...

Aussi pour l'anecdote: à ce module, j'avais beau connaître le cours par cœur, la prof m'a mis 7 et ma saqué volontairement (on était 15 dans le master, aucun anonymat possible, les profs connaissaient nos écritures car on faisaient des projets en 5 groupes de 3 et on échangeait en permanence, et cette prof en particulier a vite compris mes positions idéologiques et s'est mise à me saquer au milieu de l'année, sans raison apparente elle est devenue complètement antipathique avec moi alors qu'avant c'était limite si elle me faisait pas des avances...). Aux rattrapages (c'était ma seule matière, tout le reste allait très bien), c'était exactement le même sujet, mot pour mot. Elle ne s'était pas foulé. J'ai fait un truc très neutre, j'ai recraché mon cours avec les dates en mode chronologique et factuel. Encore un 7, c'était ridicule... Au début de l'année elle me demandait des trucs genre rester après le cours et me parlait en mode décontractée, assise sur sa table genre avec la jupe qui remonte un peu sur les cuisses... ou encore m'invitait dans son bureau perso du labo et me parlait même de choses personnelles, genre de sa fille qui travaillait chez Roche ou de trucs comme ça... Complètement cinglée!! :fsb2_mad:

Bref, j'ai un très bon aperçu du fonctionnement des choses, et les décisionnaires à ce niveau, c'est du copinage, pas de l'expertise...
 
Baclofenix
17 Novembre 2020, 13:19
Salut Pascal,

Je passe de temps à autres, sans vraiment y passer beaucoup de temps, un peu furtivement... Je suis à un pallier de 180 mg qui me cause des somnolences assez importantes mais qui fonctionne bien et auquel je n'ai plus envie de conso, ni d'alcool ni d'autres psychotropes. Je mettrai un mot sur mon fil à l'occasion...

Je me permet juste d'exprimer mon opinion qui est opposée à la tienne (of course): je désapprouve le fait de qualifier de courageuse la prise de position de Justin Trudeau. Il ne prend pas position, il est en porte-à-faux, et c'est lâche. Il faut être intransigeant sur la liberté. L'interdiction de la représentation visuelle d'un concept idéologique n'est pas une liberté. Si en cette période de restriction sévère des libertés individuelles, qui part ailleurs entraine une augmentation notable des cas de pathologies psychiatriques directement liée à ces mesures, on ne peut plus s'exprimer, alors on court droit à la catastrophe.

Je vois que tu consommes encore un petit peu, et je voulais juste remettre en évidence un concept que tu dois sans doute bien connaître (mais ce n'est pas le cas de tous), c'est celui de la synergie. Autrement dit, 1+1 n'est pas égal à 2, mais parfois à 4, 8, voire plus... C'est un peu ce qu'il se passe avec le baclo et l'alcool. L'alcool potentialise les effets indésirables du baclo, ainsi la consommation d'alcool entraine une augmentation des effets indésirables du baclo selon une courbe de nature exponentielle, d'où la vigilance qu'il faut apporter sur ce point. D'ailleurs, tu le verbalises déjà à travers tes expériences (sudations nocturnes, etc)...

Pour le virus, il faut se dire qu'en étant raisonnable et en se protégeant convenablement (masque et hygiène des mains), il n'y a pas de raison de l'attraper. Et puis surtout, je crois que le plus important est de tenter de s'extirper des pensées récurrentes du sujet, tant il est omniprésent. Ne pas trop écouter les infos quoi...

Bon courage à toi, et bonne journée. A bientôt, je ne veux pas lire de testament sur ce fil :fsb2_wink:
 
Baclofenix
13 Septembre 2020, 10:02
Hello,

Oui bien entendu, comme dit jm84, tu fais ce que tu veux.

Mais le forum peut être un outil super sympa à ne pas négliger, surtout que l'anonymat peut être préservé. Et de nombreuses personnes y trouvent de l'aide.

Bon dimanche!
 
Baclofenix
13 Septembre 2020, 9:59
Ah ça malheureusement les douleurs neuropathiques sont les pus difficiles à prendre en charge, et nécessitent souvent de la chimie...

Concernant l'ordre d'apparition des symptômes, ces cas sont malheureusement assez généraux, et les variations inter-individuelles sont telles, que la distinction purement et uniquement symptomatologique des deux maladies en devient souvent presque impossible...
La fièvre pouvant apparaître de manière assez précoce chez bien des individus dans le cas de la grippe saisonnière, tout comme elle peut tarder un peu à se mettre en place dans le cas du covid selon les individus. Je pense qu'il convient, dans les deux cas de figure, de s'isoler et faire appel à des services médicaux compétent pour dépister le covid, et prendre contact avec les proches que l'on aurait croisé le plus récemment dans l'attente du résultat covid.
Enfin, ne pas oublier que le covid n'est pas la seule pathologie redoutable, la grippe saisonnière pouvant se révéler très agressive en elle même, et qu'il ne faut donc pas sous-estimer cette dernière.
Donc dans les deux cas, prendre bien soin de soi et se chouchouter quand on n'est pas bien, pour passer les moments difficiles dans les meilleures conditions.

Il est bon de retenir que dans les deux cas de figure, la prise de baclofène n'interfère avec aucun des traitements de ces pathologies, et qu'un corps bien hydraté et sans alcool ou avec une moindre consommation par rapport à une consommation élevée, se portera bien mieux sur le plan immunitaire. L'alcool est un immunosuppresseur, il ne faut pas l'oublier.
 
Baclofenix
12 Septembre 2020, 18:50
Salut pascal,

J'ai juste lu en vitesse les deux trois derniers messages, tu dis avoir des douleurs fantômes.

Je me souviens avoir vu quelque chose là dessus, c'est une thérapie où t'as un membre dans une boite avec un miroir au milieu, qui fait en sorte que visuellement ça fait un peu comme si t'avais encore ton membre en fait. Et les résultats étaient particulièrement efficaces, car tu leurres ton cerveau par le biais de cette thérapeutique et après quand il n'y a plus la boîte, et bien le cerveau fait la différence et comprend bien qu'il n'y a plus le membre et les douleurs disparaissent. C'est très mal expliqué mais je suis sûr qu'en faisant des recherches sur le net (puis l'informatique c'est ton truc), tu trouveras des infos là dessus. C'est peut être une piste à explorer, je me souviens que les gens qui faisaient ça parlaient de résultats spectaculaires et de soulagement +++ ! Si jamais t'arrives à trouver un truc de ce côté là ça peut valoir le coup d'essayer, puis c'était vraiment une démarche qui tenait solidement la route en terme de méthodologie et qui ne nécessitait pas de chimie... ;)

Et bien pour la menace écartée, faut faire gaffe à ça en ce moment... Mon père (70 ans) est super anxieux à cause de ça, surtout que là son frère l'a chopé et il était à 39,8°C de fièvre :/

à tantôt!
 
Baclofenix
12 Septembre 2020, 18:41
Hello!

Welcome!

Ce qui pourrait être pas mal c'est que tu nous dise un peu comment s'était passé ton premier arrêt de l'alcool grâce au baclo, pourquoi n'as tu pas continué et qu'est-ce qui t'as amené à la rechute? Tu en es où maintenant, niveau conso, niveau suivi médical?

Il y a une époque pas si lointaine ou j'étais dans ce coin. Malheureusement, je ne connais personne dans le coin, mais j'ai de la famille là bas et je peux essayer de choper des infos. J'essayerai de te trouver des infos. Est-ce que l'antenne CSAPA à Villeneuve d'Ascq hôtel de Ville existe toujours? Quand j'y allais, j'étais avec une docteure excellente, qui était très à l'écoute et m'a énormément aidé. Mais elle a pris sa retraite et m'avait dit à l'époque qu'il n'y avait aucun médecin qui semblait vouloir reprendre les rennes et que l'antenne était en péril... Je serais très curieux de savoir si elle existe toujours. N'hésite pas à chercher, c'est un petit local très discret, et il y avait une bonne équipe quand j'y allais.

Sinon pour ça, les prescripteurs, Sylvie t'aiguillera en MP pour ce type d'information.

A te lire!
 
Baclofenix
12 Septembre 2020, 18:26
Bonjour Cléo,

J'ai lu ton fil. Alors le tramadol je connais bien, ayant était accro pendant un moment, et étant pharmacien de formation... Le tramadol est particulièrement perverse car c'est une molécule extrêmement singulière, en cela qu'elle possède deux actions:

- Elle a un effet antidépresseur, car elle agit comme inhibiteur sélectif de recapture de la sérotonine (ISRS), mode d'action de la plupart des antidépresseurs classiques.
- Elle a un effet antalgique de type opiacé, comme agoniste des récepteurs µ.

Son sevrage est particulièrement douloureux, car en plus de l'effet dépression, on a l'effet sevrage de type opiacé (type morphine et autres...). Son sevrage sec est une horreur, je l'ai découvert à mes dépends en tombant à cours. A l'époque alors je ne connaissais pas la pharmaco du produit, j'ai passé une semaine au fond de mon lit, comme avec une énorme grippe et l'envie de me jeter par la fenêtre en prime. Heureusement j'habitais au rez-de-chaussée...

Le Topalgic est le médicament Princeps, la molécule active est le tramadol (aussi appelée DCI = Dénomination Commune Internationale). Il existe aussi le Xprim, association de 37,5 mg de tramadol avec 300 mg de paracétamol, permettant d'en prendre 3 et d'avoir moins d'un gramme de paracétamol et environ 100 mg de tramadol... Le Topalgic est une forme à libération prolongée du tramadol, il existe à différent dosages: 50, 100, 150 et 200 mg.

La petite anecdote: avec les amphétamines, c'est une drogue de choix des djihadistes... C'est dire la puissance de la drogue.

C'est génial que tu ais réussi à arrêter ce produit, mais attention, un mois d'arrêt ce n'est rien. On peut y penser pendant encore des années après, c'est une addiction particulièrement puissante, et bien cachée des médecins et pharmaciens... Il faut rester très prudent des signes d'envie, et surtout envisager éventuellement un traitement anti-dépresseur seul (s'il y a réellement une dépression sous-jacente, maladie à prendre très au sérieux et qui peut se traiter avec ces médicaments aussi, il ne faut pas voir tout noir côté pharma non plus), et une autre gestion de la douleur (cannabis pourquoi pas, en évitant de le fumer pour la toxicité, les vaporisateurs permettent d'éviter la combustion et de libérer les actifs de l'herbe).

Bref, tiens nous au courant, le tramadol est particulièrement addictif et vicieux. Bien que très efficace comme antalgique, une faible proportion ne supporte pas du tout la molécule (comme les opiacés en général, nausées, vomissements...), mais une faible proportion s'y accroche très vite et peut vite tomber dans les enfers d'une addiction terrible...

C'est le laboratoire Lundbeck qui arrose l'Europe de tramadol. Ils ont été ravis lors de l'interdiction du di-antalvic (Paracétamol/dextropropoxyphène, morphinique faible, similaire à la codéine). Il y a eu quelques cas d'abus au di-antalvic qui ont engendré des intoxications à cause du paracétamol en fait... C'est dommage, cette molécule était bien plus safe que le tramadol selon moi, son rapport bénéfice-risque était bien supérieur au tramadol dans la gestion des douleurs modérées à intenses. Il aurait fallut faire du dextropropoxyphène sans paracétamol. Evidemment, on ne saura jamais pourquoi l'AFSAPPS à l'époque a jugé le rapport bénéfice risque défavorable. Du coup, le di-antalvic était consommé par 8 millions de français, donc il y a eu un report énorme sur le tramadol. Molécule beaucoup plus complexe à gérer, et donc les trois quarts des médecins et même pharmaciens ignorent la pharmacologie... Enfin bref, Lundbeck s'en frotte les mains, et je trouve ce labo d'un cynisme assez hors du commun... Bref, petit aparté...
 
Baclofenix
05 Septembre 2020, 11:52
@Athelstan

C'est marrant comme on peut avoir une lecture sélective parfois... C'est un biais cognitif appelé "effet de halo". (sic) le deuxième paragraphe de l'article:

Attention aux ingrédients de base

Mais il n’y a pas que les arômes qui sont toxiques. Il existe deux ingrédients de base du e-liquide, le propylène glycol et la glycérine végétale. Ils sont considérés comme non-dangereux quand ils sont administrés par voie orale. Mais avec la cigarette électronique, ces derniers sont inhalés.

Les chercheurs ont constaté que même en l’absence de nicotine ou d’arôme, ces deux ingrédients réduisaient significativement la croissance des cellules lors du test.

:fsb2_mdr1

Bon après, l'hinibition de croissance cellulaire in-vitro ne présume pas nécessairement d'un effet similaire in-vivo. Les cellules cultivées en boîtes de pétri sont bien plus fragiles que dans un tissu vivant...

#espritcritique #recul
 
Baclofenix
04 Septembre 2020, 16:57
Karine, aucune méchanceté, mais après tu fais confiance à qui tu veux: le vendeur spécialisé en barbapapa a-t-il fait 6 ans d'études de pharmacie suivi d'une thèse de recherche en chimie des biomatériaux et formulation pharmaceutique? Le diéthylèneglycol est hautement toxique par ingestion, et ne se "vape" pas. Le propylène glycol est quant à lui largement utilisé, notamment dans l'industrie agroalimentaire et même comme agent humectant dans le tabac pour éviter sa dessiccation. Ce n'est pas tant la nicotine qui est toxique, ce sont les produits de combustion de la cigarette qui le sont. A ce titre, la cigarette électronique est mille fois moins toxique que le tabac (de nombreuses études toxicologiques ont été faites). Cependant elle reste irritante pour le tractus pulmonaire, et les résistances relarguent certains métaux lourds, toxiques. Les gommes et patch nicotiniques restent le vecteur d'administration de la nicotine le moins toxique qui soit. Je fumais plus d'un paquet de cigarette par jour, maintenant je vape toujours comme une locomotive, mais ça reste un moindre mal. La vape n'est pas plus toxique que de respirer l'air parisien ou de n'importe quelle grande ville fortement polluée. Je suis donc plutôt au fait sur le sujet...
 
Baclofenix
04 Septembre 2020, 15:30
Je n'ai pas lu le fil, 49 pages... Mais rien que le dernier message, je ne peux pas laisser dire ça : c'est du propylène glycol, rien à voir avec l'éther de glycol (ou diethylène glycol) dans le liquide de refroidissement... Le propylène glycol est largement utilisé dans toutes les machines à fumée pour les théâtres, concerts, etc... La chimie est la science des matières, elle ne doit pas être obscure et prétexte à "c'est chimique donc c'est mauvais"...
 



forum baclofene