Résultats de la recherche (260 résultats)

rom
14 Juin 2015, 10:10
Bonjour Sylvie,

Je vais essayer cet après midi.

Par contre hier, j'ai pris les 5 derniers trop tard 18h30
et ça a repoussé d'autant mon coucher.
 
rom
14 Juin 2015, 8:54
" pas très bien "

Oui en quelques sortes. Pas très joyeux, aucune motivation, pas le moral.

Peut-être Sylvie, mais je suis toujours resté dans l'idée qu'il fallait
tuer le premier craving qui était pour moi vers 11h00, raison pour laquelle
je procède comme ça.

C'est peut-être pas la bonne solution, mais pour l'instant elle fonctionne.

J'attends un peu pour la modifier.
 
rom
14 Juin 2015, 8:53
" pas très bien "

Oui en quelques sortes. Pas très joyeux, aucune motivation, pas le moral.

Peut-être Sylvie, mais je suis toujours resté dans l'idée qu'il fallait
tuer le premier craving qui était pour moi vers 11h00, raison pour laquelle
je procède comme ça.

c
 
rom
14 Juin 2015, 0:19
J'ai vécu la même chose que toi !

Sevrage brutal du baclo de 450 à 0, attaché sur un lit en chambre
d'isolement, c'est un très grand mauvais souvenir, j'ai fini en réanimation
pendant 5 jours.

Dernièrement visite chez le dct GRANGER à Paris.

Mon problème le baclo me rend maniaque, amplifié si je consomme
de l'alcool.

Il m'a fait remonté le baclo pour retrouver l'indifférence, fait
en montant direct de 120 à 200, en une fois, aucun es, sauf un léger
état maniaque qu'il a essayé de réduire par une prise de Xeroquel (thymo).

Aujourd'hui je suis indifférent et je ne consomme aucune goutte d'alcool
depuis 15 jours.

Pour lui le plus difficile aujourd'hui, est de trouver le bon équilibre.

Malgré la dose de 150 mg de Xeroquel, je suis obligé de prendre du Zopiclone
pour dormir, des fois 1 au coucher et un second dans la nuit.

Je sais que la cause est le baclo.

Le matin, je me lève, je suis pas très bien, une fois pris mes 50 mg de baclo
je vais nettement mieux et les 10 que je prends à 10h00 me font un bien fou et
j'ai pas besoin de montre l'après midi pour savoir qu'il me faut ma dernière
dose de baclo soit 50 mg vers 17h00.

C'est compliqué.

200 mg de baclo pour moi c'est de trop, ça me booste de trop
 
rom
05 Avril 2015, 6:05
Bonjour,

Tu ne vas pas tarder à en avoir des posts, t'inquiète.

Je crois qu'en Suisse y'a un des meilleurs prescripteur
car ça c'est primordial.

Viens très réguliérement sur le forum, c'est un conseil
lire un peu toutes les histoires.

Sylvie est la responsable du forum.

Bon courage
 
rom
04 Avril 2015, 21:53
Je ne sais pas te répondre car ne suis pas confronté
à ce problème, pour l'instant, j'achète mon produit
facilement même si dans ma ville 2 magasins sur 4 ont
déjà fermé.

J'ai signé une pétition d'ailleurs contre la volonté des
pouvoirs publics d'instaurer des nouvelles loi, sur la vente
et le prix du liquide.

Je pense facilement dans très peu de temps descendre à 0 de
nicotine, maintenant loin d'être prêt à arrêter la vapote.

Je suis malgré tout preneur des techniques de fabrication du
liquide même si je cherche pas les économies, et je n’achète
que des produit mad in france !!
 
rom
04 Avril 2015, 20:18
Bonjour,

Le premier mai, je vais fêter mes 1 an, de cigarette électronique.

Je suis confiant et n'ai aucune inquiétude en m’avançant sur le sujet.

Je n'ai aussi aucune frustration et n'en ai jamais eues !

Pourquoi ? Car je ne me suis jamais interdit de fumer des vraies, juste
interdit d'en acheter ! Tout simplement parce que je me dégoutais, passant
quelques problèmes financiers de dépenser 14 € par jour en Marlboro, je vous
laisse faire le calcul mensuel et annuel et de mes 25 ans de fume.

Comme pour l'alcool, je ne sais me refuser, mais j'arrive tout de même à m'interdire
certaines choses, que je m'octroie volontiers dans d'autres circonstances !

Aujourd'hui on m'a proposé une clope, je l'ai fumé, j'en avais pas je crois fumé
de la semaine.

Concernant ma cigarette électronique, elle est d'une part esthétique et à puissance
variable, une grosse autonomie, et je suis passé de 18 mg à 6 mg.

Il m'aura fallu presque un an pour la préférer aux vraies.

Bon courage !
 
rom
28 Mars 2015, 8:25
Je suis dans le même cas de figure que toi et c'est difficile à vivre.

Depuis 10 ans je n'ai pas eu de relations amoureuses.

J'ai été marié et j'ai 2 beaux enfants avec moi 1 semaine sur 2.

Un travail, un bel appart et suis tout de même en bonne santé.

T'inquiète avec le baclo, tu risque fort de retrouver une vie meilleure
mais il faut être patient très patient parfois, ne lâche rien.
 
rom
28 Mars 2015, 8:18
Salut,

Même étant indifférent, je continuais à boire, car j'avais peur
de guerir. Je me forçais.

Un jour, j'ai dit stop, y'en a marre, un déclic, je sais pas, j'ai
arrêté de boire de l'alcool pendant 4 mois.

J'étais dans un état dépressif, léthargique, je restais les week end à
rien faire, aucune envie, aucune motivation dans mon boulot bref une
vie de merde.

J'ai donc repris une consommation modérée et repris mes habitudes, bistrot
resto le midi etc.

J'ai retrouvé joie de vivre.

Je consomme 3/4 verres le midi et autant le soir, bières et vins, je me
refuse tout le reste sauf le champagne.

Même si de temps en temps je me lâche avec les copains, je n'arrive plus
à boire beaucoup, eux sont rond, moi je suis clean.

Mais ça me fait un peu peur quand même et je reste à une dose de 120 mg de
baclo.

Voilà, je crois qu'il ne faut pas trop se prendre la tête !

J'ai plus de gros craving même aucun d'ailleurs juste des habitudes que je
ne suis pas capable de changer.

J'ai arrêté 25 années de pétards à haute dose y'a 2 ans, la cigarette à haute
dose (2 paquets ) y'a un an, mes prises de sang sont bonnes ET SURTOUT JE NE
BOIS PLUS MA BOUTEILLE DE SKY QUOTIDIENNE ACCOMPAGNEE DE VIN ET DE BIERES !!

Courage
 
rom
22 Mars 2015, 6:40
Pas du tout !

Tu imprime la feuille d'adhésion et tu la renvoies par courrier.

Invisible.
 
rom
21 Mars 2015, 9:41
C'est bien là le problème, on a pas trop le choix que
devoir se supporter !!! lol
 
rom
19 Mars 2015, 7:19
Les bonnes nouvelles matinales !!!
 
rom
17 Mars 2015, 7:57
Super, ce sont des bonnes nouvelles, dès le matin !!!
 
rom
16 Mars 2015, 9:12
Salut,

A mon avis tu monte un peu vite et peut-être pour rien.

Pose toi un peu. Tu sais le baclo n'empêche pas de boire.

Moi à la fin je me forçais à boire car j'avais peur de guérie.

Mai j'étais bien guérit, indifférent, si tu attends de vomir ou
de ne plus prendre une gorgée de bière même dégueulasse, tu vas
peut être attendre longtemps !!

Je suis pas expert, mais c'est mon expérience, d'ailleurs pour
moi je suis guérit, mais je bois toujours un peu, genre 3/4 bières
par jours.
 
rom
15 Mars 2015, 20:03
VITAMINES B1 B6 BAYER
 
rom
15 Mars 2015, 15:53
Personnellement, je fais régulièrement des cures comme en ce moment de vitamine
B1B6, tu trouve celà en pharmacie pour 15€ et un mois.

Mon médecin m'a expliqué que les alcoolos avaient les tissus nerveux fragilisés
c'est la raison pour laquelle il me prescrit ça, malgré une bonne alimentation
et une très faible consommation d'alcool.
 
rom
15 Mars 2015, 13:58
lol
 
rom
15 Mars 2015, 10:43
Bizarre cette histoire de chat et souris !!
 
rom
14 Mars 2015, 9:35
Bonjour,

D'après Sylvie (modératrice) l'étude ne va pas démontrer grand chose.

J'ai vu une emission dessus, résultat sur les alcooliques.

Un malade sous baclo qui a arrêté et rechuté.
Un malade sous placébo qui a arrêté.
Un malade sous baclo qui a arrêté.
 
rom
13 Mars 2015, 20:43
Bravo
 
rom
13 Mars 2015, 9:30
Je tiens à dire que l'on est pour beaucoup autodidacte, surtout
pour ceux qui ont démarré le traitement depuis quelques années.

Pour ma part, je suis toujours le seul patient traité au baclofène
par mon médecin et il me demande toujours ou j'en suis et ce dont
j'ai besoin.
 
rom
12 Mars 2015, 23:43
L'abstinence en elle même, peut aussi créer un état dépressif...
 
rom
11 Mars 2015, 10:20
Ca me fait plaisir de te voir bébért, on discutais un peu ensemble "jadis"

Et le pétard ??

Je suis comme toi et plein d'autres !

L'abstinence nous rend malheureux, on trouve la vie monotone, c'est dingue.

Le baclo a fait son boulot !! Certain, le reste c'est très compliqué.

Moi aussi je rebois de trop 4/5 verres par jours, 2 le midi et 3 le soir.

Que de la bière et 1/4 de vin le midi.

Et des fois je me lâche avec les copains, mais je les suis pas, impossible.

Tiens nous au jus !!!
 
rom
11 Mars 2015, 9:34
C'est peut-être grasse au traitement qu'elle va mieux, elle le
prend déjà depuis un bout de temps !
 
rom
10 Mars 2015, 20:17
Fait gaf, le rivotril n'est plus utilisé qu'en hp, c'est une drogue dure !!
 
rom
08 Mars 2015, 11:10
Et oui 40 ans !!!!
 
rom
06 Mars 2015, 15:07
J'ai fait ma part des choses en "aimant" le message de Yves
mais j'ai pas trouvé le tien Sylvie....
 
rom
03 Mars 2015, 20:10
OK, ben je comprends mieux, mais je pense également
que cela dépend entièrement de ton degré d'intoxication.

Donc je ne suis pas franchement convaincu de tes 21 jours.

Mais nous n'allons pas pourrir le fil de Jack, c'est un
autre débat.
 
rom
03 Mars 2015, 15:20
Alors tu crois qu'en 21 jours tout se règle ???

Va sur Atout, voir les gens qui sont abstinent depuis
des années et qui sont toujours en convalescence !!

Bien entendu que si je fais du sport pendant midi, je
vais pu y penser à mes 2 demis, j'en suis conscient !!
 
rom
03 Mars 2015, 15:01
On pourrait aussi parler d'habitudes positives !! Non

Je n'essaye même plus de penser à résister à mes 2 verres de
midi que je savoure tous les jours.

Mais depuis des lustres, je mange le mercredi chez mes parents
tous les quinze jours et ne bois pas d'alcool.

Cela ne me pose aucun problème, j'y pense même pas alors que j'ai
une bouteille de vin devant moi, mon père et ma mère en boivent.

C'est bien une habitude aussi ??
 
rom
02 Mars 2015, 15:03
C'est aujourd'hui l'émission !!!
 
rom
01 Mars 2015, 13:47
Comment peux tu être aussi convaincue que tu es bi-polaire ??

C'est certain le baclo peut provoquer des états maniaque, je l'ai
vécu de la même façon que toi, enfin presque, moi 450 mg à 0, attaché
sur un lit !! Résultat terminé en soins intensif sous anesthésie générale
pendant 5 jours, bref.

Le dct RDB, en parle clairement dans son livre.

Remonte un peu la dose de baclo et tu verras bien.

Moi aussi ça me fait pareil, si je descends le baclo, je déprime, si
je monte de trop, je deviens Supermann !!

A voir
 
rom
28 Février 2015, 20:16
Yves pourrait l'expliquer bien mieux que moi :

Je suis dans ma voiture et j'ai un craving qui déclenche une envie irrésistible de consommer rapidement
et je bois ou résiste et prends en sublinguale 5 baclo, vais marcher etc

Tout va bien,pas de craving, mais je bois un verre, un deuxième et celui ci vient
déclencher un craving, résultat j'enchaine le troisième etc etc.
 
rom
28 Février 2015, 13:59
Moi, c'est mon avis :

Je pense pas pour l'avoir vécu longtemps.

On essaye de retrouver les même effets que l'on connaissait
auparavant mais ça ne fonctionne plus.

Justement je pense que l'on est guéri !!
 
rom
28 Février 2015, 11:56
Bonjour Quadmec,

Tout à fait d'accord avec ton point de vue.

Je le rabâche depuis 3 ans.

J'ai entamé un vrai travail psy depuis 3 mois et ça
me convient bien, c'est long malgré que j'y vais une
fois par semaine.

Je ne trouve aucun centre d’intérêt alors que j'étais
un amoureux de beaucoup de choses.

Tiens mes gosses m'ont suggéré de prendre un chat comme
compagnie à l'appart, je vais le chercher cet après midi !!!

J'avance .............LOL
 
rom
28 Février 2015, 11:07
Je suis tout à fait conscient de jouer avec le feu, en buvant mes 2 bières à midi
et autant le soir.

Je suis tout à fait conscient que se relève d'un craving étant donné que c'est prémédité
et pratiquement irrésistible (sauf si mon emploi du temps est totalement transformé, c'est
rare car c'est moi qui l'adapte)

Mais je viens de passer octobre, novembre et décembre sans boire un verre et donc changer
mes habitudes midi et soir et je ne me sentais pas mieux. (je mangeais vite fait dans une
cafet, bref c'était monotone)

Je suis tout à fait conscient qu'avec ces mauvaises habitudes, il va mettre difficile
de descendre mon dosage de baclo, qui est à 120.(c'est pt'être juste une angoisse d'ailleurs)

Mais pour l'instant, je vis comme ça.

Toi aussi Edouard, tu joues avec le feu maintenant, mais si tu te sens bien c'est le principal
mais attention aux éventuels dérapages.

Maintenant j'aime bien vous lire Corinne et Joséphine vous avez sans aucun doute pris le meilleur
chemin vers la liberté !! Bravos
 
rom
27 Février 2015, 22:23
Je suis d'accord avec toi, concernant l'indifférence à tout !
 
rom
27 Février 2015, 21:53
Désolé Jack, si je suis hors sujet.
 
rom
27 Février 2015, 16:43
Bonjour,


Comme je l’écrivais ci-dessus, j'ai une forte personnalité, je suis hyper actif et hyper sensible.

Yves m'avait alerté sur le fait de la guérison que certaine personne pouvait se retrouver dans un
état euphorique, voir mythomaniaque et ce dans différentes proportion.

Ma première guérison qui date de Novembre 2011, m'avait déjà rendu dans cet état, mais par erreur et
peur peut-être de la guérison, je continuais à consommer, certes pas grand chose, mais je n'osais pas m'avouer que j'étais guérit, j'ai donc malgré tout continué à monter ma posologie de baclo, qui amplifiait mon état, jusqu’à un point ou en Janvier 2012, on m’interna en hôpital psychiatrique et sevrage
brutal, du baclo à 420 mg.

Rebelote en juin 2012, reprise du traitement et de nouveau guérison en août 2012, mais toujours aussi peur de cette guérison, ce vide que l'on ressent, que faire quoi faire, lorsque l'on a le même rythme de vie depuis plusieurs années. J'ai donc repris très vite, mes mauvaises habitudes, mon petit bar préféré, mes petits restos le midi et a chaque fois une bière par si 1/4 de vin par là et tout va bien, mais bien entendu toujours dans l'incertitude d'une réelle guérison.

Par chance, je ne suis pas monté plus haut, mais n'était pas guérit totalement pour autant car j'entretenais un peu la maladie, je buvais sans aucun craving et avec un certain dégout mais je buvais.

Il m'aura fallu, presque deux années pour comprendre réellement et accepter ma guérison, aujourd'hui je peux dire que je suis indiférent et c'est en toute humilité que je vais et dois avancer.

Amicalement,

Romain



CE POST DATE DE MAI 2013, SUR MON FIL DE RETOUR PARMI VOUS, J'AI VRAIMENT PAS L'IMPRESSION D'AVOIR AVANCE !!!!!
 
rom
27 Février 2015, 16:37
Sur un autre fil, j'ai dit que j'étais désolé car l'émission
c'était pas aujourd'hui !!

Car tous les jours, ils disent prochainement !!

Donc l'émission qui à l'air comme d'hab, bien triste
malheureusement aura lieu, certainement lundi ?

Des filles qui racontent l'alcoolisme de leur mère.
 
rom
27 Février 2015, 15:23
Bon résultat, j'ai pris un picon que j'ai bu en 1/2 heure, le temps
de survoler toutes les pages du journal.

En mangeant un verre de vin, tranquilou, bref.

Par contre c'est pas aujourd'hui l'emission que je disais, certainement
lundi ou mardi.

Oui tu as raison Jack, moi sans le baclo, je suis un homme mort, je n'ai rien
retenu, des belles phrases de tous les médecins qui m'ont dit que l'alcool
c'était fini pour moi !!! Tête de vache...
 
rom
27 Février 2015, 12:53
Par contre au lieu de faire 5 à 7h00 et 5 à 10h30,
j'ai 3 à 8h30 et 7 à 10h30, ça peut jouer !!
 
rom
27 Février 2015, 12:51
J'allais justement intervenir.

D'un naturel très anxieux, traité d'ailleurs avant mon alcoolisme pour ça.

J'ai l'impression que cette anxiété ressort.

Je m'explique :

Ces derniers temps je me suis lâché sur la picole, par plaisir, ennui
etc, par contre même en buvant quelques verres, le craving ne repointait
pas son nez, car j'aurai pu avaler des litres, rien ne m'en emp^chait.

Me sentant bien, j'ai recommençé le lendemain et ainsi de suite depuis
mon départ à Perpignan.

Je me pose donc la question aujourd'hui :

Suis je pas tout simplement hyper angoissé pensant que le retour de craving
est bien là et que j'ai tout foutu en l'air etc etc, j'en suis capable.

Il est 11h48, je suis à mon bureau, je n'ai aucune envie de consommer, je suis
bien, je viens de discuter avec des clients et fournisseurs, bref, et j'avoue
penser à mon journal et mes 2 demis.

Et ma petite sieste devant "toute une histoire" c'est sur les femmes alcolliques.

Alors j'en sais rien !!!
 
rom
26 Février 2015, 19:36
Corinne D :

Sans modifier tes prises de baclo ?
 
rom
26 Février 2015, 14:58
Alors moi je serai curieux de comprendre ?

Craving 1 ou 2, alcoolo, bipolaire ou totalement détraqué ?

Depuis 23 ans pour stopper mes pulsions, j'ai trouvé comme seules
solutions de boire quelques verres après le boulot, midis et soirs.

Jusqu'a ce que les verres deviennent des bouteilles.

Je me rends compte un jour, aux vues de différents sites internet et
mon médecin que je suis tout simplement devenu alcoolique.

Là angoissé de nature, je m'inquiète et plonge.

Aujourd'hui et après 5 ans de baclo, voilà ou j'en suis :

D'une part je suis mal dans ma peau.

Vers 11h00, je suis angoissé, je me pose pleins de questions, j'ai pas
faim etc.

Je tourne en voiture, jusqu'a un moment ou la décision est prise, je m'arrête
au café.

Une fois mon demi commandé, tout s'arrête, je suis mieux.

Je prends mon journal, je lis et bois mon demi tranquillement, j'en commande
un deuxième, que je vais boire aussi tranquillement et je deviens calme, bien
dans ma peau, la faim est de retour et je suis reparti pour mon am, avec un gros
coup de fatigue quand même qui m'oblige avant de repartir au boulot à faire un
petit retour à la maison, pour me poser, comme si je venais de surmonter une grosse
épreuve.

Ce soir ça va recommencer, vers 18h00.

Je crois que mes habitudes deviennent plus difficile à combattre que le craving (avec
le baclo)...
 
rom
26 Février 2015, 14:29
Moi daniel, j'ai souvenir de t'avoir eu au téléphone !

Tu me disais que tu vivais avec tes cravings, que tu faisais avec
et que ce n'était pas toujours facile !!

J'ai souvenir d'une petite escapade avec tes copains, le sky à flot !!

Tu me disais que tu étais juste (je crois) guillemets (un truc dans le genre)
mais le lendemain tu avais l'envie d'y retourner, mais la raison l'emportait.

Je me pose tellement de question en ce moment, que la réfléxion de sylvie
m'intèrroge !

A te lire....
 
rom
25 Février 2015, 21:23
C'est se que je galère à faire.

Comme je dis à ma psy, je me cherche et ne me trouve pas.

Alcoolique je ne m'accepte pas ! Abstinent non plus !

Je dois être indifférent et ce depuis longtemps, mais rien
ne se passe.

C'est bizarre et surtout inconfortable à vivre.

Quand je lis les nombreux fils, j'ai pourtant tout pour
être heureux.
 
rom
24 Février 2015, 23:49
Toujours une bonne parole !

Oui et je le sais bien.
 
rom
24 Février 2015, 23:30
Je sais pas !

Dans un post de fin janvier, je disais à Veillant, je suis paumé.

J'ai juste l'impression de ne pas avancer.

C'est difficile de vivre sans émotion, j'ai une chance extra ordinaire
de pouvoir écrire, qu'en une semaine, j'ai eu 3 bonnes nouvelles, de vraies
bonnes nouvelles et je m'en fiche !

Ca me fait du bien à la fois de re boire un verre avec les copains mais
je le paye le prix fort le lendemain et sur lendemain etc.

Ca j'ai plus la force de le supporter, les douleurs dans les jambes, les
angoisses, les insomnies je ne veux plus ...

C'est compliqué de vivre sans aucun plaisir.
 
rom
24 Février 2015, 20:45
C'est marrant, j'allais justement donner des nouvelles !!

Drôle de coïncidence surtout pour la côte 304, j'habite Verdun.

Les nouvelles du front sont malheureusement pas bonne.

Le baclo continue de faire son boulot, comme preuve dimanche
je me suis lâché, pourtant je m'étais promis de ne pas le faire, plus
le faire, acheter de la picole à la maison.

J'ai acheté à midi une flasque de sky (25 cl) et une bouteille de
bon bourgogne, croyant que j'allais me faire un festin à midi étant
seul.

J'ai bu la flasque, j'ai rien bouffé et le soir j'ai jeté la moitié de
la bouteille de rouge. J'ai pas passé une bonne après midi !!

Faut dire que les restes de ma soirée de vendredi soir étaient encore
présent dans le sang, j'ai fait fort mais en dehors, en java quoi !

Heureusement j'ai vu ma psy (chologue) lundi soir car j'étais pas en forme
je lui ai expliqué que j'étais malheureux et que je trouvais ma vie sans
alcool monotone que vendredi soir j'avais passé une bonne soirée, en fait
c'est juste un peu vrai, car j'ai fini comme un con à la maison, même pas
rond d'ailleurs mais bien imbibé.

Lundi midi je suis allé manger au resto, un picon, 1/4 de rouge, le soir
après la psy 3 demis et par chance j'ai mes enfants cette semaine.

Le craving est bien entendu de retour et il est puissant cet en..... !

Je viens de le calmer en prenant 2 baclo en sublinguale et avaler 2 bières.

Je suis fatigué ..........
 
rom
15 Février 2015, 8:36
Personnellement je prends du (temerit) pour mon hypertension depuis quelques
années. Je n'ai plus tension, tension toujours parfaite.

J'ai demandé pour l'arrêter.

Mon médecin m'a dit surtout pas, la tension risque de remonter très très vite.

Voilà ma petite contribution.

Bon dimanche
 
rom
14 Février 2015, 20:21
Et ben voilà, j'ai trainé un peu sur Perpignan.

Quel bonheur de voir de nouvelles têtes, sortir et ne pas
avoir le regard habituel des autres.

En fait, le plus grand bonheur, plaisir, c'est fuir !

Dès le matin de mon départ à 6h15 devant le tgv, j'étais
une autre personne.

Pour le rendez vous tout c'est bien passé, devant le patron
le directeur commercial a peut-être cru que je voulais lui
piquer sa place, bref rien de mirobolant, un métier que je
maitrise parfaitement, pas une proposition qui me permette
de tout lâcher, mais un réconfort de savoir que je peux le
faire.

Par contre je me suis un peu laissé aller sur la picole.

Et oui, grandes retrouvailles, nouvelles rencontres etc
l'ensemble devant un verre.

Bref sur l'ensemble raisonnable et merci Mr Baclo, mais
une fois rentré, il va falloir chasser ces mauvaises habitudes.

D'ailleurs ce soir, je les ai chassé en allant boire 2 bonnes
bières au pub du centre ville. Pas bien !!!
 
rom
01 Février 2015, 13:43
Attention, ne pas croire que tout va se régler en 5 minutes !!

Mais c'est certain que dès lors que tu auras ta prescription, tu vas
te sentir soulagé, après le chemin jusqu'a une éventuelle indifférence
est pour chacun bien différente.

Courage
 
rom
01 Février 2015, 13:19
Non je crois pas que ce soit dommage pour l'ad, et si après tout, j'en
avais pas besoin, c'est du chimique en moins, pour moi qui en avale depuis
des lustres ! On verra bien.

Moi qui suis depuis des mois, le week-end, dans des états léthargiques, genre je
me lève, je me fou dans le canapé et passe mes journées, entre télé et ordi (les 2
en même temps d'ailleurs), ce matin, je me suis activé, se que je confie habituellement
à la femme de ménage est fait. Ménage, repassage, machine à laver, bref une vraie
counchita et ça m'a redonné le moral.

De plus j'étais en semaine de garde de mes 2 enfants (j'ai la garde alternée depuis
11 ans ) de mes 2 enfants respectivement 13 et 17 ans.

Et ensuite je cogite à cela depuis plusieurs années, mais se reconstruire dans le
milieu dans lequel on a tout démoli, c'est difficile, je ne suis plus crédible aux
yeux de beaucoup de monde.

C'est pourquoi je me rends la semaine prochaine à Perpignan, la grande diagonale, je
suis de Verdun, à un entretien d'embauche dans le même domaine que j'exerce aujourd'hui.

Vu que j'avais rendez vous en fin d'année mais qu'avec se que j'ai vécu et les angoisses
que j'avais, je n'y suis pas allé? le poste a pourvoir a été attribué mais le directeur commercial
ayant trouvé mon profil exemplaire, souhaite tout de même me rencontrer.

Ma psychologue est d'accord, changer complètement de vie, peut faciliter la reconstruction.

On verra bien !

DONC JE SUIS DURANT 6 JOURS A PERPIGNAN, SI QUELQU'UN DU FORUM HABITE LE SECTEUR, MEME A
PLUSIEURS DIZAINE DE KMS (j'aurai un véhicule) JE SUIS OUVERT POUR LE ou LA RENCONTRER !


Bon dimanche,

Romain
 
rom
31 Janvier 2015, 20:15
Bon ben moi l'ad, poubelle ! Quelle saloperie ! (paroxetine)

11 Jours à galérer, insomnie, tremblement, angoisses térribles et j'en passe.

Comme j'ai expliqué à mon doc, j'ai eu l'effet anti dépresseur 3 jours après
l'arrêt, c'est à dire lorsque cette molécule est totalement sortie de mon corps.

Voilà, encore une expérience, Pfff.

Le moral va pas trop mal, même si c'est pas le top.

Par contre, j'ai de nouveau de drôles de manifestations :

Des cravings de bouffe et de cigarettes (je vapote depuis 8 mois)

J'avais déjà vécu cela, des fringuales en pleine journée à courir chez le
boulanger pour me satisfaire ou bien aller au bureau de tabac acheter un
paquet de clopes et le fumer dans l'am.

Bref tout ne se régule pas très vite.
 
rom
31 Janvier 2015, 12:58
Juste pour te dire que j'étais un gros fumeur de pétards.

Quand je dis gros c'est environ 15 par jour et ce depuis mon
adolescence soit de 16/17 à 38 ans.

J'ai arrêté il y a bientôt 2 ans.

Le plus difficile est de prendre la décision ensuite c'est du pipi de chat
lorsque l'on a connu le manque d'alcool.

Par contre le bien être revient très rapidement.

Voilà ma petite contribution, à méditer.

Bonne journée
 
rom
29 Janvier 2015, 23:37
Enfin ! Bonne résolution ! Bravo
 
rom
26 Janvier 2015, 14:54
Bonjour,

Je te remercie Veillant, pour ton analyse :fsb2_yes:

Je me rends compte que je manque sincèrement de réfléxion
sur moi même.

Je suis vraiment paumé !

Je veux que tout aille vite alors que je sais très bien
que la patience est de rigueur !

Je dois me reprendre en mains.

Bonne journée
 
rom
25 Janvier 2015, 10:42
Moi aussi ça me coupe complètement l'appétit.

En plus je dors mal et la journée, j'ai des somnolences.

Bref je pense que l'ad c'est comme le baclo, il faut le
temps qu'il s'impriégne.

Bon courage
 
rom
25 Janvier 2015, 0:11
Salut,

Si cela peut te rassurer, je suis exactement dans le même cas que toi.

La raison je ne la connais pas :

Descente baclo, arrêt de l'alcool etc

Dans tous les cas, je ne suis pas bien moralement et mon médecin vient
de me prescrire un ad, que je prends depuis 1 semaine.

Comme toi, avant de le prendre, je me suis posé plein de questions, je
suis allé sur des forums etc, et pis je me suis dit, que je devais faire
confiance à mon médecin.

Voilà,

Bonne nuit

Romain
 




forum baclofene