Résultats de la recherche (1845 résultats)

Frankolo
02 Mai 2016, 0:33
Les impôts ça ne me pose pas de problème quand c'est à la mesure de ses revenus, et qu'il ne s'agit pas de son sang et de sa santé physique ou psychique qu'on offre en pâture aux requins.
Je t'embrasse Lou, je vais me coucher.
 
Frankolo
02 Mai 2016, 0:23
Je pense qu'on a suffisamment payé comme ça et je ne sais toujours pas pourquoi.
 
Frankolo
30 Avril 2016, 22:42
Et enfin, le vrai.
 
Frankolo
30 Avril 2016, 22:13
Je pense qu'il me parlait. Sommes nous tous égocentriques ?
Oui
 
Frankolo
30 Avril 2016, 22:05
Je demande à personne de s'excuser Henriette, simplement d'être honnête et tant mieux si tu viens répondre.
Comme Yann je suis curieux de savoir ce que Loulou pourrait avoir à dire de ce mic-mac.
 
Frankolo
30 Avril 2016, 22:02
@Flocerise.

Je n'ai aucun problème avec les féministes, je vais souvent à des manifs féministes, j'en ai même perdu un blouson parce qu'une d'elle était interdite aux hommes... Encore une anecdote à raconter.

J'aurais aimé que quelqu'un d'autre se pose la question : Tristan a 3 filles. Comment pourrait on etre misogyne quand on a trois filles ?

Pour le reste j'ai détesté Flaubert et je vous maudis d'avoir repoussé un mec qui est mille fois plus drôle et intéressant que lui pour des motifs qui vous concernent certes mais qui ressemblent fort à de l'incompréhension, à un manque d'humour, ou à une susceptibilité mal assumée.
 
Frankolo
30 Avril 2016, 21:48
Sans réponse à ma question c'est une fuite lamentable.
Tout le monde a sa place partout je crois. Pour peu que ce soit sans ambages et sans vouloir se dorer le blason.
Tu pensais qu'on n'allait pas voir ton cinoche ?
Je vais faire acte d'ingérence parce que c'est le fil de mon ami et pas le mien. Tu peux rester mais t'arrêtes de nous saouler et de prendre de grands airs avec nous. Nous aussi, nous nous soutenons.
A notre façon.
Si elle te plait pas, bon vent.
 
Frankolo
30 Avril 2016, 21:29
On se fiche de l'imposture au final mais ne te permet pas de donner des leçons sur la mauvaise foi.
Je te repose la question puisque tu fais semblant de ne pas avoir compris :
Que fais tu sur ce fil à gâcher les choses qui nous font du bien ?
 
Frankolo
30 Avril 2016, 21:08
Il est des moments où le plaisir attend les moments où l'on s'emmerde.
...


Tu me connais je passe difficilement la pommade quand ce n'est pas pour mes nains, mais celle-là me plait particulièrement.

On dirait qu'il y a des gens qui s'emmerdent beaucoup.

HENRIETTE, garde tes pousses d'arbres pour les jardins de ceux qui ne savent pas cultiver, tu t'es trompé d'adresse et tu le sais.
Que tu le veuilles ou non tu as gâché nos retrouvailles à certains et à moi et je te soupçonne de l'avoir fait exprès.
Pire encore, tu oublies que nous sommes tous malades et tu te permets de donner des leçons de soutien à des gens qui ne le méritent pas spécialement, plutot que d'être positive, de sourire, de faire du bien.
Je vais aller plus loin, tu m'as fait un peu de mal parce que tu as fait ta patronne quand j'ai essayé de calmer le jeu entre certains.
J'avais un grand sourire à retrouver du monde et HENRIETTE (MARTHA) a canardé à tout va. Tu m'as donné envie de picoler (non je déconne, 1 point pour l'humour !).
Qu'est ce que c'est que cette façon condescendante de parler aux autres ? Tu t'es prise pour la vierge ?
Y a beaucoup de démons ici. Si ça te plait, arrête de faire semblant d'avoir partagé les mêmes tourments que nous.
Tristan, Yann, Bidi, Édouard, Chris, quelques autres et moi, nous avons partagé quelque chose et on dirait que ça t'insupporte de ne pas en avoir fait partie.
Sais tu seulement les cauchemars qui nous ont réuni et le bonheur d'enfin trouver d'autres désespérés qui nous ressemblaient ?
Que fais tu là, parmi Nous ?
Il y a nous et Nous et toutes tes belles phrases n'y changeront rien.
Arrête de faire semblant d'être sage.
 
Frankolo
30 Avril 2016, 20:32
Je demande pardon à tous les violons de la Terre, ni le baclo ni nous n'avons réussi à convaincre tout le monde que nous étions des gens biens et que nous le sommes encore plus aujourd'hui.
L'essentiel est que nous le sachions nous et c'est précisément ce que nous a donné cette baclo agora.
 
Frankolo
30 Avril 2016, 19:53
Vous ne me reverrez plus.


J'ai menti.

N'empêche qu'ici ca ressemble plus à un dortoir de pucelles qu'à un salon de coiffure sur cette dernière page. Oh putain je vais me faire lyncher !!!
Comment il dit Barré pour appuyer une connerie ? "1 point pour l'humour !"

Et quelqu'un va jeter de l'huile sur le feu en disant que je jette de l'huile sur le feu. Pas d'humour.

Bises.

Jardinons bien.
 
Frankolo
28 Avril 2016, 18:19
Comprenne qui pourra. Soit je n'ai rien compris parce que je suis débile, soit parce que j'ai changé, soit les deux.
Arghhhhhhhhhhh, garde tes mouchoirs pour d'autres.

Bon je profite de la présence de Paul et Mickey (??????) pour de rapides news sur le fil du chat qui aime la breizh (??????).

Mon rencard s'est passé moyen moins et je prends 6 cachets par jour. Sans trop de surprises ça me désaltère pas mal.
Plus que toutes les autres galères à gérer et ce bronzage à accentuer parce qu'on n'est pas des bêtes.

Portons nous bien
 
Frankolo
27 Avril 2016, 20:43

Est ce pour autant une meute qui réagit Frank? Perso je ne me fais pas trop de souci quant aux capacités du pseudo gibier à réagir :fsb2_wink: .


Certes ;-)
 
Frankolo
20 Avril 2016, 23:57
Je sais que je ne suis pas allé assez loin sur vos questions et raisonnements, Éd, Lee, Tristan. Je me rassemblerai pour essayer de le faire et pas seulement pour satisfaire la gardienne du hall, il faut que demain devienne hier et tout sera plus simple.
 
Frankolo
20 Avril 2016, 23:36
Vous êtes carrément intenables et c'est exactement ce dont j'ai besoin. On ne capture pas les esprits du feu et du vent on les laisse se rencontrer et exploser pour admirer la nova !
Y a au moins trois trucs sur lesquels j'ai failli me faire dessus comme un minot mais je vous dirai pas lesquels.
J'ai un rdv demain hyper mega super muy importante, je viendrai vous donner des news au soir, à l'heure des maudits je vous embrasse trucmuche mais sincèrement.
 
Frankolo
17 Avril 2016, 20:10
Je vous adore, vous m'avez manqué... Pire comment ai-je fait pour et tout le tralala itou.
Clin d'œil pris en pleine face, un direct de l'iris ! Ce qui est abscons avec la réflexion que j'ai pris environ 37 secondes après avoir reposté pour la première fois depuis quoi ? Deux ans ? : C'est qu'elle parlait de mon avatar capillotracté et pas de ma frimousse.
Franchement un bulbe atrophié qui ne tourne pas rond, ça raconte quoi d'autre qu'une misère psychique ?

Mumu plaisir de te lire ! Tu es la bienvenue quand tu veux sur ma grande terrasse, tu sais mon quartier au soleil, mon précieux.

Et oui... Une table un godet des sourires et saupoudrez le tout de vérité pour obtenir un moment de choix.
 
Frankolo
17 Avril 2016, 17:14
J'hallucine...

Et moi je te sors un "t'as l'air plutot en forme !". PLOUF.

Bien content que tu n'aies pas rejoint la petite rubrique necro de la journée...
Je suis sincèrement désolé pour ton fils, ta femme et toi. Tu donnes le sentiment de bien te battre avec ton humour en bandoulière malgré les affreusetés.

Je suis un peu à sec de mots après toutes ces joyeusetés.
T'es en invalidité du fait de tes AVC ? Pas trop de séquelles ?

Argh. À tout'
 
Frankolo
17 Avril 2016, 17:06
J'allais venir dire que le titre de ton fil était exceptionnellement étrange et plutot poétique et je viens de me faire sécher par Fx au rayon des nouvelles peu réjouissantes.
 
Frankolo
17 Avril 2016, 17:02
Haha c'est vrai, le baclo ne soigne pas tout.

Merci à tous les trois.
Je vais essayer de vous rendre visite mais j'ai perdu l'habitude, c'est grave docteur RDB ?

Je risquais pas de t'oublier Fx, on est arrivé ici en même temps et j'ai en mémoire quelques moments de bravoure en compagnie de Toitoine, quelle plume... T'as l'air en forme !

Franck avec un C ;-) Ça me fait plaisir de te revoir aussi. T'as calmé la consommation de Kleenex depuis tout ce temps ? 😉

Bonjour Jacques, enchanté. Pour le recap va me falloir quelques brouillons depuis le temps, mais pourquoi pas.
 
Frankolo
17 Avril 2016, 12:39
Tu m'as eu, c'est clair que je tortille un peu beaucoup.
Je vais prendre 40 ou 50 pour voir et on verra bien si je ressens ça de façon positive.
Toujours présente et engagée, Sylvie, chapeau bas.
 
Frankolo
17 Avril 2016, 2:00
Un grand merci pour vos retours spontanés (à ce point tannés ?), je suis content de voir de nouvelles têtes et je suis rassuré aussi d'en retrouver de plus familières.
Tu me flattes en long en large et en travers Sylvie ! Si je sourie je prends.
J'irai faire un coucou chez les autres comme c'était parfois l'usage et ici essayer de discuter un peu avec les retours de Lee et d'Ed, et j'imagine que personne ne s'en sentira vexé.

Pourquoi heureux ? Bonne question et en m'appelant à y répondre tu m'engages à m'y retrouver, j'apprécie ta délicatesse pour ne pas dire plus à sa juste valeur.
J'étais tout seul au milieu du Lac Nicaragua sur l'île d'Ometepe, je me baladais avec une moto et je prenais des images et du son, tranquille, peinard, personne pour me dire ce qui était bien ni mal, ni combien ni quand, ni comment ni pourquoi, et je me sentais dans mon élément. Mes enfants me manquaient un peu sinon je serais peut-être resté là bas, va savoir. J'ai pris la photo moi-même, narcissisme ? J'en sais rien.
Bon pour l'anecdote, une heure avant j'ai pris une grosse pelle à moto, sans trop de dégâts, j'avais les images (trop marrant) sur gopro, mais le Pacifique a dévoré le tout.

Maintenant voilà. Est ce que je suis moi aussi au milieu du gué ? Est ce qu'on n'est pas tous destinés à lutter jusqu'au bout contre nos penchants et notre maladie sans avoir le soutien du traitement ? Si on s'en détache, comme tu l'as fait et comme je l'ai fait, est-ce qu'on est perdu ?
Franchement il y a de quoi discuter. On va prendre juste ma dernière question parce que c'est la plus facile. Là, à baclo zero, c'est tendu. Ma force et ma confiance sont incomparables avec ce que je vivais il y a 4 ans, mon appétence est cent fois moindre, mes rapports sociaux sont mille fois plus riches et mille fois moins problématiques. Mais ! Le contexte, et moi. Je ne peux pas tout balancer sur le contexte, que je produis ou génère en grande partie malgré les responsabilités qui ne dépendent plus ou moins pas de moi, de nous. Mes amis aiment tous, toutes, bien boire et bien manger et ça me convient comme ça. Bien sûr qu'en plein ramadan au Maroc (ou ailleurs), ou dans une plantation de bananes à l'autre bout du monde chez quelqu'un qui n'a pas d'alambic la question se pose moins. Je n'ai jamais été indifférent à rien ou presque alors la question se pose vingt fois avec moult précautions. Je me suis tellement détaché de l'alcool en regard de ce que j'ai pu être que le miracle, un mot que je déteste, a presque eu lieu.
Mais sans support je galère un peu et je me pose trop de questions pour que ce soit totalement honnête et limpide aujourd'hui avec le test grandeur nature que je me suis imposé.
Je remets mes couilles sur le tapis et on discute.
J'ai passé trop de temps à encourager et rassurer des gens, à essayer de trouver des mots aux maux, encore une fois avec plus ou moins de succès, parfois avec prétention à me relire...un peu. Je souris de vos mots, beaucoup moins des miens. Vous avez été indulgents souvent.
Mais oui tout ce temps passé ici me donne envie de relancer ma machine, je sens que je peux partir en Live et si oui je tiens ma barque, faut se surveiller un peu comme on dit.
Je sais bien que tout ça est un peu embrouillé ou mal embouché mais voilà, je ne suis plus celui que j'étais et pourtant sur plein de points je suis nettement mieux.
Comment appelle-t-on cette carabistouille ? :-)

Pour les échanges on est en plein dedans, j'ai envie de poser des questions aussi à vous mes interlocuteurs privilégiés mais comme de juste, je le ferai sur vos fils, si enfin je vais au bout de mes promesses, ce qui n'a jamais été vraiment mon fort en fait, quel que soit mon degré de sincérité qui est plutôt respectable.

Bises
 
Frankolo
16 Avril 2016, 1:41
.....indifférence.
Tout est dans le lâcher prise. Comme finalement se montrer la bouille, dans un mélange de satisfaction, d'humilité, et de partage.
 
Frankolo
16 Avril 2016, 0:06
Ça me fait bien plaisir de te croiser par ici en jetant un œil et le reste, tonton te va bien sans aucun doute.
Je t'avoue être un peu submergé, et si j'ai quelques témoignages à apporter je le ferai après avoir passé le cap des surprises et des retrouvailles.
C'est amusant j'ai pensé à ta citation de Guitry il y a quelques jours, je l'ai sorti à quelqu'un qui partait de trèèès loin, sans doute qu'elle est ressortie par l'autre oreille. Quand le sage montre la lune...
Question sagesse je ne suis pas encore au point moi-même mais je me suis fixé 70 berges, c'est jouable non ?

Amitiés. Comment disions nous ?

Bien à nous
 
Frankolo
15 Avril 2016, 23:50
Frustré(e)s vous êtes ???
Il est légitime de se poser la question.


Hahaha ! Attention de ne pas te faire croquer les oreilles et la queue, j'ai le souvenir de quelques matadors qui s'encombrent peu de réflexions inutiles mais qui jubilent des provocations des bêtes qui veulent s'y frotter.
Je te rassure : je ne vouvoie personne.

Edit / oh putain, c'est Stéphane aux chaussures improbables rencontré à Paris ?! T'es toujours aussi WAWW
 
Frankolo
15 Avril 2016, 23:45
Quizz cinéma...

Est ce que j'avais posté "Le dîner de con"...?

Sinon, l'erreur est réparée. C'est en direct sur mon fil.


Non mais dites moi pas que c'est pas vrai...
Je reviens jeter un œil deux ans plus tard et on parle encore du quizz ? Et meme pas un mot pour les champions incontestables ?
En tout cas ça me fait bien plaisir de vous lire tous, il serait peut-être temps de faire mon bilan aussi, à l'occasion mais sans rabais.
Je vais commencer par jeter un coup d'œil à vos fils.

Yann, ne leur dis jamais qu'un jour, on a triché. Elle serait furieuse.
 
Frankolo
17 Mars 2014, 11:49
Je vois que j'ai de la lecture à rattraper sinon ça sent le carton jaune et l'émigration sud américaine en solitaire.
 
Frankolo
17 Mars 2014, 11:44
Salut Valérie,

Je t'ai trouvée formidable. C'était vraiment un moment particulier pour moi comme pour pas mal d'autres personnes je présume, alors je n'ose imaginer pour toi.

Je me disais... Ton courage a probablement sauvé des vies.
Pas vraiment une télé régionale, non... Mais tant mieux ;-)

Pour être honnête j'ai frissonné un peu, j'avais peur du rendement final. In fine j'ai frissonné pour de bonnes raisons.
Je vous ai trouvés chouettes tous les deux et Jerome avait son rôle aussi, loin d'être anodin.

Je vous embrasse tous les deux.

(et l'aut' là qui fait son post en même temps que moi ! haha)
 
Frankolo
17 Septembre 2013, 10:41
coucou mon fankochouchou! non pas encore trouvé le temps! :fsb2_sorry:

j'espère que tu vas bien car tu te fais invisible sur ton fil! :lol:

gros bisous! :kiss: :kiss:


Mais c'est qu'elle le ferait !
 
Frankolo
17 Septembre 2013, 10:37
Bonjour les amis,

D'abord, laissez moi vous dire que j'ai passé des vacances extras, et que je vais militer pour des congés payés de 8 semaines.
Parce qu'attendre encore un an pour me sentir aussi bien, c'est abuser.

3 semaines + 3 semaines + 2 semaines à repartir ça me semble moins aliénant, et en plus j'ai un plan de financement, pour les fâcheux qui m'objecteraient que ça va coûter trop cher au système de solidarité :
Fini de taxer le travail plutôt que le capital (comme pour les retraites).
Taxe sur les dividendes, taxe sur les transactions boursières et sur le dumping, plafonnement des hauts salaires et taxe sur la répartition équitable, sanctions financières rédhibitoires et banqueroute pour les fraudeurs évadées fiscaux de plus de 30000 €.... Rassurez vous, vous ne paierez rien, vous.

:-)
Les reacs, dehors.

Je me porte mieux que jamais.
Je suis descendu à 80 cet été, contre mes propres conseils de s'abstenir de descendre pendant la période estivale mais voilà : je suis en confiance.
J'ai été dans plein de situations qui auraient pu déborder, mais ça n'arrive pas.
Bien sûr, il m'est arrivé de boire un peu beaucoup, mais je n'ai pas pris de poutre, n'ai pas mis de coup de poing contre un mur, n'ai attrapé personne par le col, bref, que du bonheur.
Le BESOIN de boire n'a pas repointé le bout de son nez, et je pense que mon cerveau crée ces fameux nouveaux réseaux qui me permettront à terme de me passer de baclo, mais comme je l'ai dit si souvent, rien ne presse, vraiment.

Je serais bien venu à cette assemblée provençale ce week-end mais ma sœur descend de Genève (pas du tout une exilée fiscale, elle a rejoint le mec de sa vie qui travaille pour une ONG dont le siège est là-bas).
Pareil pour l'AG de dimanche, j'étais parti pour venir, mais ça me ferait beaucoup de kilomètres dans la même journée et la rentrée des enfants a été... Fatigante !

Pour répondre à un ami ;-)
Pas loin d'être propre, la petite dernière ! Marché à 9 mois, une centaine de mots et des phrases à 20 mois, boudiou ! J'espère qu'elle va prendre son temps pour le reste !

Bises à toutes et tous

Merci pour vos mots sympas et vos attentions
 
Frankolo
17 Septembre 2013, 10:11
Salut chouquette ;-)

T'as fait encadrer la photo ? ;-)

Bisous
 
Frankolo
17 Septembre 2013, 9:58
Bonjour Enora,

Je suis un peu absent ces derniers temps, mais je viens répondre aux quelques mps que je reçois de temps à autres.
Alors n'hésites pas. Malgré tout je suis assez content de voir que les filles prennent soin de toi, elles sont chouettes et tu peux tout leur dire.

Ta situation doit être douloureuse à vivre, ne pas respirer correctement la nuit empêche de se reposer et procure des angoisses de survie...
Que tes médecins connaissent le baclo ou pas, il va falloir marcher main dans la main avec eux, car ce sont eux qui te voient, t'auscultent, et nous, nous sommes là pour te soutenir et parfois te donner des conseils.
Je vais envoyer un message à Phil de Nantes pour lui demander de venir discuter un peu avec toi et te donner son avis. Il est médecin sous baclo, une vraie "chance" pour nous.

Maintenant j'y vais de mon avis, qui vaut ce qu'il vaut.
Si le baclo n'est pas directement responsable de tes problèmes d'asthme, il est noté qu'il accentue les déficiences respiratoires.
Dès lors, que faire quand on a une maladie aussi handicapante que l'alcoolisme et que son traitement résout le problème mais en génère d'autres ?
J'opterais pour la voie du compromis.
Un dosage bien réparti suffisamment tôt dans l'après midi pour ne pas en avoir de lourds ES la nuit tombée, mais un dosage modéré pour limiter ta consommation, ce qui te tire déjà d'affaire sans pour autant te couper le souffle.
Une consommation limitée par le baclo sans faire d'efforts c'est déjà une libération, il faut bien le comprendre.
Un excès une fois tous les dix jours comme je t'ai lu écrire, ce n'est pas déraisonnable, selon le point de vue d'où l'on se place. Notamment en période estivale où un grand nombre s'inquiète d'un regain de consommation, alors que c'est une simple réalité sociologique qui s'applique à tous, malades ou non.
D'ailleurs pour anecdote, c'est fou le nombre de personnes "saines" qui m'ont dit s'inquiéter de leur consommation ces dernières semaines, et à qui j'ai dit de patienter un peu avant de venir me gratter le baclo.
(Par contre je les ai laissé me gratter le dos).
À 80 tu n'es pas bien mais à 60 tu restes dans les mêmes proportions pour la consommation mais te sens mieux du point de vie de la respiration ? Aucune hésitation possible, stabilisation à 60.

Aucune hésitation possible non plus pour venir t'exprimer ici, c'est chez toi, et te lire nous permet de mieux t'aider, mieux t'accompagner.

Plein de bises
 
Frankolo
03 Septembre 2013, 11:30
Bonjour la Provence !

Pour répondre ici à ton mp, Soso, ne me comptes pas encore dans la liste, car il est possible que la sœur descende de Genève ce week-end là avec sa petite famille. Si c'est le cas, ça risque de me paralyser un peu pour d'autres choses, même si ça me fait évidemment plaisir par ailleurs.
J'essayerai de vous dire le plus vite possible.

Ne mettez pas Sylvie en bout de table, la pauvre, elle a besoin de se sentir entourée et dans le cœur de l'action :-)

Je vous fais des bises à toutes et tous et promis, si je ne viens pas, j'essayerai de vous voir en d'autres occasions.
 
Frankolo
21 Aout 2013, 9:52
J'ai retrouvé ce que je lui ai écrit et envoyé en décembre.
Je supprime deux trois détails du texte original mais pas grand chose, surtout surtout sur la fin.

Renaud, salutations !

Nous ne nous connaissons pas, mais je sais un peu de toi par tes textes, qui ont accompagné mon adolescence et me suivent parfois encore aujourd'hui ,
et aussi parce que nous avons quelque chose de lourd et de fort en commun : notre maladie.

Pour que les choses soient justes à défaut d'être égales, il faut que je te parle un peu de moi, de ma vie, pour que tu puisses comprendre les circonstances
qui m'ont déposé sur ta route.

Je vais avoir 34 ans et j'ai pris ma première cuite à 12 ans.
J'ai réussi à construire à peu près une vie, et j'ai aussi réussi à détruire beaucoup de choses.
On dit qu'il existe autant de formes d'alcoolisme que d'alcooliques. Mais sous toutes ses formes le résultat est le même : on perd des amis, des conjoints,
on détruit ce qu'on essayait de construire et toujours, on a un mal fou à se rapprocher de ce que les gens appellent le bonheur.
J'ai eu un enfant avec une première femme que j'ai beaucoup aimé, mais l'alcool était plus fort que tout. Je m'enfonçais, buvais une bouteille de whisky par jour ou plus,
et j'ai laissé mon foyer exploser car je ne trouvais pas d'issue.
L'abstinence est un enfer pour nous autres malades et je ne t'apprends rien, boire ou ne pas boire, le résultat est le même : le désespoir.
Je m'enfermais dans la honte et la solitude pour de bon pour la première fois. Je savais que j'étais alcoolique mais aussi que je ne pouvais rien y faire.
J'essayais de trouver des raisons dans mon passé, mes douleurs enfantines, mes désillusions et ma sensibilité. Rien n'y faisait.
On me disait que c'était une question de volonté : "il faut que tu arrêtes de boire !"
Comme on me laissait croire que c'était une question de volonté, je perdais toute confiance en moi, le peu qu'il restait, pensais que j'étais faible et lâche,
et pensais plusieurs fois à la mort.
L'idée de mon petit garçon se retrouvant sans papa me faisait tenir.
Ce premier foyer détruit, j'eus la chance de rencontrer le deuxième amour de ma vie, et de vouloir reconstruire avec elle, et j'ai eu de cet amour un autre enfant.
Mais l'alcoolo dépendance est plus forte que tout. Impossible pour moi d'être heureux, avec, ou sans bouteille.
Ma femme ne voulait plus de moi comme ça, sachant à raison que ça allait détruire sa vie aussi et sans doute celle de notre enfant commun,
aussi je me suis retrouvé au pied du mur de la fin.
Il n'y avait d'autre issue pour moi que la mort.
Et puis en buvant, entre deux pensées morbides, j'ai eu un dernier sursaut d'espoir de combat.
Je me suis souvenu avoir lu un article sur un nouveau traitement underground, méconnu, qui pouvait ôter le besoin de boire pour ne plus laisser que l'envie.
Je me suis dit que c'était ma dernière chance.
Je me suis mis en contact avec l'association Baclofène, on m'a trouvé un doc aguerri au traitement, et je me suis lancé.
Très vite, je me suis senti mieux.
Je continuais de boire un peu avec l'aval de ma conjointe qui voyait un espoir se dessiner elle aussi, mais peu à peu, d'apéros en apéros,
ma consommation d'alcool réduisait, sans que je fasse d'autre effort que de prendre régulièrement mes pilules de Baclo, et en augmentant progressivement les doses.
Sans effort de volonté.
J'oubliais mon verre, tout simplement. Le besoin de boire disparaissait, les barreaux de ma prison psychique sautaient comme des verrous les uns après les autres.
3 semaines plus tard, je me suis senti complètement libéré, et prêt à vivre ma vie comme jamais avant : sans cette horrible sensation de ne jamais être vraiment en paix.
Libre.

Les gens comme toi et moi, Renaud, ont une déficience dans un mécanisme essentiel du système cérébral.
Les réseaux de celui ci peinent à recapter la dopamine qui est lâchée dans le cerveau, ce régulateur de bonheur et d'anxiété qui décide souvent de la dose de "bonheur" ou de "tristesse" d'un être humain.
Le baclofène comble cette déficience. Et nous rend enfin "normaux".
Oui, c'est une maladie.
Oui, on a enfin trouvé un traitement.
Oui, chaque malade devrait pouvoir en profiter.

Maintenant que je t'ai un peu parlé de moi et notre maladie commune, je vais te dire quelles sont les raisons qui m'amènent jusqu'à toi.
Je partage mon expérience avec nombre d'autres malades, parce que c'est devenu pour moi une priorité : essayer de sortir un maximum de personnes de leur propre prison.
La tâche est immense : les lobbies pharmaceutiques, les addictologues, les centres de cure, mènent un combat actif pour retarder la démocratisation du Baclofène, parce qu'elle leur fera perdre beaucoup d'argent.

Heureusement, quelques centaines de médecins courageux ont compris le caractère révolutionnaire et résolument humain de notre combat,
et nous aident à soigner de plus en plus de malades. Les médias, que je ne porte pourtant pas dans mon cœur, parlent aussi de plus en plus et avec enthousiasme de cette découverte.
Mais comme dans tous les combats militants, mon association et ces médecins sont le David qui se bat contre Goliath, et chaque petite victoire est bonne à prendre.

Je viens donc vers toi à double titre.
En tant que malade soigné, guéri, libéré, choisis le terme que tu préfères. Je pense que nous avons tous le droit de se soigner quand on est malade,
et tu as des enfants, que tu as surement envie de voir encore évoluer, avoir leurs propres enfants...
Et puis, n'es tu pas curieux de savoir de quoi je parle quand je te dis que mon esprit a connu la libération totale ?
Essayer de t'aider toi en particulier alors qu'à priori je ne te dois rien, c'est quand même un juste et beau retour des choses.
Tes textes ont accompagné grand nombre de mes moments de vie, parfois très importants, et je te dois en partie ce caractère militant et mes convictions anarchistes.
Y en a pas un sur cent et pourtant ils existent !

Enfin, et justement, c'est aussi le militant qui vient vers toi.
Celui que je suis sait que si un personnage public aussi aimé des Français arrivait à guérir de cette saloperie de maladie qui a ruiné sa santé et une partie de sa vie,
Ce serait pour notre cause une formidable avancée.
Rassure toi : loin de nous l'idée de faire de toi un homme sandwich.
Mais ton témoignage mettrait en avant notre combat.

Notre but : Que les gens cessent de mourir alors qu'enfin il existe une solution valable. Qu'elle soit reconnue, entérinée une fois pour toutes.

Je te souhaite de prendre espoir comme j'ai pris espoir au moment T. Ça a changé, bouleversé ma vie.
Il est loin d'être trop tard pour bouleverser la tienne.

Bien amicalement,

Frank
 
Frankolo
21 Aout 2013, 9:14
Bonjour Tanguynette,

Je suis d'accord avec Christine, il ne s'agit pas de boire ou de ne pas boire un peu après "indifférence".
L'indifférence, c'est essentiellement la tranquillité d'avoir le choix, justement, entre boire ou ne pas le faire.
Le faire ne change rien à ce nouvel état.

L'indifférence, c'est avoir détruit sa dépendance neuro psychique à l'alcool.
Elle n'est pas une barrière aux aléas de la vie et au fait que les gens se servent parfois de l'alcool comme d'une béquille, d'un anti-dépresseur vicieux, ou d'une manière de vainement chercher l'oubli.

Personnellement, je ne sais pas si tu avais trouvé ta dose seuil ou non, s'il te fait continuer de monter ou pas.
Ce dont je suis sûr en revanche, c'est qu'il va falloir peu à peu résoudre les problèmes extérieurs dans lesquels tu es plongée pour pouvoir te sentir mieux, ce qui sera plus dur que de prendre des cachets, je te le concède.
Le baclofene aide à reprendre sa vie en main d'une façon générale, il fait façonner aussi autour ce que sera notre avenir en transformant notre présent.

Si ces 200mgs te conviennent n'en bouge plus.
S'il y a des choses dans ton univers que tu ne peux plus supporter, tente ce que tu peux pour les faire bouger, profite de l'état de grâce et de confiance que donne le recul vis à vis de l'alcool à nous autres.

Je te souhaite un millier de belles choses.
 
Frankolo
11 Aout 2013, 19:46
Bonsoir Loup,

Très content d'avoir fait ta connaissance autour de ce dos de merlu.
Tu es une femme pleine d'énergie qui donne le sentiment de ne jamais se laisser abattre.
Pleine d'amour pour tes filles, aussi, et c'est avec plaisir que je vois sur ton fil comme cet amour est partagé.

L'été, festif et empli d'occasions de boire, est une période très délicate pour faire venir l'indifférence.
Continue d'être patiente et tu trouveras le chemin.

Bises
 
Frankolo
10 Aout 2013, 0:42
Des nouvelles ce serait top...

Bises
 
Frankolo
05 Aout 2013, 23:21
Langue de bois, out.

Pourquoi lui et pas un autre ?
Chacun vaut d'être sauvé c'est clair, mais sauver quelqu'un qu'on a aimé ou qu'on aime encore vaut son pesant de cacahuètes, et pour le combat du baclo, avoir comme figure une des personnalités préférées des Français aurait pesé fortune.
Un genre de triple raison pour essayer, et si malheureusement les essais précédents n'ont pas abouti, ça ne veut pas forcément dire que rien ne marchera jamais car comme chacun sait l'espoir fait parfois vivre.

Les polémiques fleurissent sur un tout un rien, dès lors que quelqu'un pose une question, parfois ça fouette quelqu'un d'autre sans trop savoir pourquoi, ce qui est sûr c'est que parler sans se poser de questions c'est vivre sans penser.
Sympa parfois, mais pas très adapté à certaines situations.

Tiens, ma part de polémique : l'un qui est tout sauf rouge, l'a pas dû écouter beaucoup Renaud pour l'apprécier, car encore aujourd'hui je crois que les bidasses sont un peu ce sur quoi il aime le plus vomir.

Quelle importance ? Ça s'efface, ça se zappe.

Revenons à nos Renards.

Si je dis un mot en pleines vacances (c'est génial, super vacances, trop content), c'est parce que je pense que c'est bien de savoir où on en est, ce qu'on fait et pour qui.

Quand on a tenté d'approcher Renaud, on a eu des retours plutôt négatifs au fil du temps.
Pas envie de rentrer dans les détails par respect global, mais c'est plutôt compliqué.

Après, je fais partie de ceux qui pensent qu'aucune cause n'est désespérée, et qu'il est toujours bon de se battre, d'essayer de convaincre, d'espérer.

Dans la manière de faire je dirai quand même ça.
Quand une idée est née et qu'elle est partagée, donnée publique, elle ne doit pas être contrôlée par quelconque chef scout qui s'en fait le possesseur.

C'est malheureux que la démocratie impose aux gens de se soumettre à la loi de ceux qui font naître des embryons de réflexions.
L'union fait la force et des idées, tout le monde en a fort heureusement.

J'espère très sincèrement que la force de l'union fera pencher Renaud de ce côté ci parce que franchement, ce mec...

M'a aidé à penser mieux.
 
Frankolo
20 Juillet 2013, 8:58
Je suis profondément peiné par cette nouvelle d'une tristesse infinie.

Olivier Ameisen perd la vie de façon subite alors qu'il en a sauvé des dizaines de milliers, qui deviendront sans doute des dizaines de millions.

Il n'aura pas eu tout ce qu'il méritait, et n'aura finalement pas pu profiter très longtemps de sa vie après sa découverte.
Je garderai cette image de lui debout, acclamé par une salle unanime et reconnaissante, tellement reconnaissante.
Et comme j'ai eu la chance de partager un court instant avec lui, cet échange alors qu'il allait s'attabler avec ses amis.
"Tu ne restes pas boire quelque chose avec nous ?
- J'aimerais bien mais on m'a proposé de voir un match et ça me dit bien"
Il a eu un grand sourire et m'a dit "C'est bien la preuve que tu es guéri !"

Tous mes sincères vœux à sa compagne, ses proches, ses amis, dont faisaient partie Sylvie, Viva, et Yves.
Vous perdez un ami, et on perd tous notre bienfaiteur.

Au revoir et merci, Monsieur Olivier Ameisen
 
Frankolo
16 Juillet 2013, 22:05
Pierre Michel arrête avec ça !

On a écrit des dizaines de posts pour pas dire des centaines sur l'importance de la volonté, de se sortir du déni et les doigts du biiiiiip, et aussi sur le contexte global du patient.

On a tout nuancé, développé, et tu étais là !
Quand quelqu'un débarque et ne fait pas l'effort de lire ou de chercher, sur le fil des anciens ou dzns les temoignages divers, ok, mais toi, qui as tout suivi ?

Il est impossible d'expliquer toutes les nuances de l'indifférence et du baclofene à quelqu'un qui vient de s'inscrire. Les choses se font (enfin) dans la douceur et dans l'espoir.

Ton craving est mort, le baclo a fait son boulot, mais toi, ou d'autres, ont encore envie de boire, et certains ont besoin d'un psy.
Oui c'est vrai ok.

Mais ça ne change rien au fait que le baclo tue le craving et sur ce forum est là pour aider une personne à tuer ce craving dans un premier temps. Pour le reste il y a quelques personnes qui restent pour aller plus loin mais rien de lénifiant, jamais.
D'autant que ce plus loin s'accorde avec tes coups de gueule alors arrête un peu de te prendre la tête.
 
Frankolo
16 Juillet 2013, 21:08
Non la vie fait carrément pas chier, avant je disais que j'allais mourir jeune, maintenant que je vais sûrement vivre 120 ans.

J'en ai tout simplement plein le cul et j'en ai mal au cerveau non stop tellement je suis HS

Putain merci les encouragements ;-)
 
Frankolo
16 Juillet 2013, 20:11
Je remonte mon fil, à défaut de tirer une ficelle, je me comprends ;-)

Mumu il faut qu'on essaye de s'appeler, mais je suis dans une situation un peu merdique en ce moment (relative)
État d'épuisement intellectuel et physique imminent.
Je n'ai le temps de rien, je dors dès que j'ai un moment qui n'est pas un moment de speed parce que baclo et 40 degrés chez moi c'est comme l'année dernière, ça me pèse, et j'ai un boulot de malade.
Tout le monde est en vacances au taf ou presque et je m'epuisent sur ça et d'autres conneries courantes de la vie.
Une vie normale !
Mais zen peu plu.
Je pète un câble assez vite et je n'aime pas trop ça.

Ceci dit je suis en vacances vendredi mais même ça me stresse parce qu'il faut gérer plein de trucs et que j'en ai plein le cul (pouet pouet)
En fait j'ai un plan et c'est l'aboutissement du plan vers lequel je suis tourné.
Un avion, une île de l'adriatique, louer un bateau, et m'allonger dedans après l'avoir ancré dans une crique. Et me laisser mourir de bonheur de n'enfin rien avoir à faire. RIEN.

Je t'embrasse fort.

Karine je te vois partout aussi et j'ai lu que tu avais rencontré une vieille connaissance (paf)
J'espère avoir ce plaisir aussi un de ces quatre.
Je te rassure (enfin...), pas vu de villageoise mais j'ai à mon palmarès des ignominies.
Riqlès, parfum/coca, cercueils dont je n'imagine même plus les compositions, eaux de vie à 80 degrés...
Mais ce qui est le plus dramatique je pense c'est ce qu'on est capable de faire pour pouvoir picoler, plus que ce qu'on picole ou qu'on a picolé.
A tel point que je n'ai pas spécialement envie de m'étendre là dessus aujourd'hui.

Courage à toi, je viendrai te voir... Après les vacances !

Bises à toi et aussi à Stéphane, qui prend toujours la peine d'écrire de beaux posts, investis, plutôt que de poster à tout va.
Je me souviens d'une phrase d'une amie "a poster par monts et par vaux, on poste n'importe comment"
C'est super vrai et parfois ça fait du bien de lâcher son clavier de temps en temps.
C'est pour ça que j'observe des périodes de creux aussi :-)

Il va de soi que je ne m'adressais à personne en particulier, je pensais surtout à moi.

Bises à toutes et tous
 
Frankolo
16 Juillet 2013, 19:48
Mais une pensée c'est tout sauf un craving.

Parfois j'ai aussi envie de me mettre destroy, par nostalgie essayait d'exposer Reiz sur son fil et je le rejoins, ou tout sole ment par amour de l'ivresse.

C'est en se lâchant aussi un peu à l'occasion, ponctuelle évidemment, qu'on réalise qu'on a du mal à se destroy comme avant (tant mieux), et donc aussi qu'on se rassure.

C'est ça qui peut prendre du temps.

Pas besoin d'augmenter à chaque pensée sinon les amis c'est bien simple, vous ne descendrez jamais.
 
Frankolo
15 Juillet 2013, 22:51
Salut Anne,

Un petit coucou en passant, et je vois que c'est un peu compliqué pour toi...

Je laisse les dames te venir en aide on ne peut trouver mieux.

Un petit détail quand même, pas la peine de prendre 20mgs en fin d'alcoolisation... C'est trop tard, l'effet des cachetons est pulvérisé, au propre comme au figuré, ne te fais pas de mal et ne culpabilise pas (ces cachets là sentent la réaction "je suis nulle de boire mais je vais me soigner", mais peut être que je me trompe)

Une bouteille de vin ce n'est pas boire comme un trou, une bouteille de vin c'est ce que je buvais avant au petit déjeuner pour démarrer la machine.

Indifférente ou pas, à la fin tu seras la seule à avoir la réponse !
Mais plus tu en diras plus on pourra t'aider à la trouver.

Bises
 
Frankolo
15 Juillet 2013, 19:05
Salut Soso, je ne suis pas venu te féliciter alors que j'ai lu ton message de libération une minute après que tu l'as posté...
Mais je devais partir !

Je suis très heureux pour toi !
Pour le reste ça viendra petit à petit.

Si on se voit on pourra parler vignobles, mon frère fait du châteauneuf du Pâpe !
La culture locale ne m'a pas aidé ;-) A 13 ou 14 ans j'allais déjà voler des bouteilles dans les caves...
N'empêche qu'avant de passer à un stade où je pouvais boire de la merde pour apaiser mon craving, j'ai pris des cuites avec des bouteilles au prix indécent ! ^^
Tu sais quoi, je n'ai jamais goûté à la villageoise.
C'est à moi qu'on demande de goûter le vin aux fêtes un peu gourmandes.
Je sens un vin bouchonné à 3 mètres quand on vient de l'ouvrir.

Peut être à un de ces quatre ?

Bises
 
Frankolo
14 Juillet 2013, 18:24
Si tu penses qu'on est dans le même camp, tu penses bien.

Hors de question de laisser qui que ce soit en marge par obscurantisme.
 
Frankolo
14 Juillet 2013, 18:11
Tiou, Zeratul,

On essayera de trouver des solutions pour vous aussi et pour cette spécificité, c'est promis.

Après tout on a la chance d'être en contact avec les noms qu'on cite.

Jamais il n'y aura de montrage de doigt ou de manque de respect vis à vis de nos maladies, ici.
 
Frankolo
14 Juillet 2013, 18:00
J'étais là en novembre 2012 moi aussi et quand RdB a parlé de bipolarité, c'était pour en dire la complexité.
Il a noté qu'on parlait avant de 3 ou 4 stades de bipolarité observés à une douzaine, si bien que c'était à se demander maintenant si selon les canons scientifiques nous n'étions pas tous bipolaires.
Une ânerie qui ridiculise la bipolarité et c'est pour ça qu'il a exprimé ce point de vue avec lequel il est en contradiction.
 
Frankolo
14 Juillet 2013, 17:39
C'est justement parce qu'on ne veut pas généraliser qu'on s'est refusé à classer ça comme un maux de tête ou un claquement de dents.

En attendant mieux, des réponses à des mails par exemple, comme nous ne sommes que des malades comme vous, on a mis ce qui nous semblait le plus indiqué, à savoir que pour quelque chose d'aussi spécifique, il fallait voir avec son spécialiste.

A aucun moment il ne s'est agit de manque de respect.
 
Frankolo
14 Juillet 2013, 17:06
Ok, je viens de lire.
Déjà tu vas te calmer direct, parce que je fais de mon mieux mais pas plus, et que justement je ne suis pas un magicien.
Donc je peux me tromper, on peut se tromper, et que plutôt que de me faire un sketch tu pouvais m'envoyer un Mp.

Tu me donnes tout sauf envie de m'y pencher

T'es furax ?

Moi aussi
 
Frankolo
14 Juillet 2013, 15:05
Merci Pascaloum

MAJ du 14 juillet 2013, pas vraiment révolutionnaisre mais nécessaire.

Nous avons complété le tableau à partir des différentes dernières infos que nous avons pu collecter.

Zeratul. Pour l'hypomanie, malheureusement, tu vas être déçu. Nous conseillons de voir cela avec son spécialiste.
On met aussi un retour vers le fil que tu as créé.
Mais pas de colonnes dans le tableau, on parle de quelque chose de trop spécifique tu en conviendras.

L'hypomanie ne s'agit plus vraiment des ES du baclo à proprement parler, que d'un effet rétro lié à la bipolarité.
J'espère que tu comprendras mon raisonnement.

Merci à tous ceux qui contribuent.
 
Frankolo
12 Juillet 2013, 22:45
A la hauteur.

On l'est mais c'est nouveau. Avant on ne l'était jamais !
En fait, pour être tout à fait honnête, on l'a si peu été de notre point de vue, et on nous l'a si profondément ancré,
que c'est un travail beaucoup plus long que la montée de baclo.
Aucun effet secondaire à déplorer, heureusement.
Mais c'est long.
Auto-persuasion, façon Alain, ça marche pas mal, mais rien ne vaut un bon jugement positif de la part de ceux qui nous entourent, ici et là.
Savoir prendre chaque petite victoire de la vie comme une grande, c'est rattraper le temps perdu, encore.
L'imaginer > le vouloir > le faire > en faire un réflexe,
Ça prend du temps mais c'est une bonne orientation je crois !

Je te bise philosophique
 
Frankolo
12 Juillet 2013, 22:35
Salut génie des alpages,

Tu m'as presque rendu nostalgique, plus tôt dans la journée, quand tu nous as évoqués.
"invoqués" aurait été flambant pour oindre le masque de suffisance dont certains veulent nous carnavaler, mais j'ai la conviction que d'autres aiment le plaisir des mots et de leurs jeux.
Nostalgique, donc, je suis retourné sur les premières pages de ton fil et j'y ai trouvé pépites. Pepito, lui, est en train de fondre dans le cul du sac de mon fils, je reviens.

Je reviendus.

Nous ne sommes pas que de bons grimpeurs et solidaires, forcément, nous avons ouvert quelques portes aussi,
et bon nombre de réflexions qui ont suivi viennent de ces sursauts, je crois.

Qu'est ce que ça fait du bien de se caresser un peu...
Quand je pense qu'avant nous passions notre temps à nous fouetter et à se détester ;-)

La "guérison" c'est aussi ça.

J'ai aperçu l'esquisse recadrée d'une photo de toi ou bien je l'ai rêvée ?
Rien dit sur le coup mais ... Bonne tête ! Et charmante petite beauté.

Tu verrais ma fille...
Un phénomène, comme on dit. Une merveille. 17 en dit qu'on ne peut pas la noter. (Dis le vite à voix haute)

Est ce que ce ne serait pas le début de saison des brins de genépi ?
50 jaunes, 50 noirs, si on peut faire sa liste.
Ça fait si longtemps.

Je te brindille
 
Frankolo
12 Juillet 2013, 17:27
Boudiou !!! Ça chauffe ici !

Jamais rien pensé de tel, Julie, mais comme tu as dit que ça te bouleversait, je voulais te sortir de là ;-)

Il ne faut négliger aucune piste, tu as bien fait de partager.

Je vais aller rendre visite à Frison Roche.



Post sceptum : ça alors, c'est pas Maurice ton nom de famille ??!!
 
Frankolo
12 Juillet 2013, 0:06
Déçue?! Au contraire puisqu'il semble évident qu'il n'y a pas de question à se poser . Je ne serais que rassurée ... Bonne nuit


Je n'ai pas dit qu'il n'y avait pas de question à se poser...

Simplement, à ce compte là on aurait pu poser la question globale dès le début sans faire comme ci c'était une évidence acceptable comme dans bon nombre de traitements : "pourquoi ce médicament provoque l'effet secondaire X ou Y ?"

Question ES ça m'intéresse aussi parce que j'en ai soupé quelques uns et que je ne suis pas debarassé de tous alors que je prends du baclo depuis quand même un an et demi, et que je vois que ça freine beaucoup de monde, mais là je vois rien de révolutionnaire.

Après, je fais comme toi, Valérie, je donne mon point de vue quand ça me chante, et si je ne partage pas votre enthousiasme je le dis.
 
Frankolo
11 Juillet 2013, 22:50
Pas vraiment surpris, puisqu'on touche la même région du cerveau avec une seule et même molécule.

Dans un sens on stabilise ou atténue, et il faudrait voir dans quelles proportions pour la SEP, dans l'autre sens on perturbe et déséquilibre, et le cerveau est sensible.

Chez certains moins que d'autres.
D'ailleurs, la beauté de l'affaire se situe en ce que dans la plupart des cas le cerveau s'habitue et compose, et puis que chez nous la haute dose n'est censée être que temporaire.

Je ne sais pas ce qu'en pense André, mais la prise de baclo de donne pas la SEP, et il vaut mieux être un alcoolo sous baclo qu'avoir la SEP de façon générale.

Je suis peut être aveugle mais je ne vois pas de grande révélation qui pourrait vraiment faire avancer les choses, tout juste une corrélation liée à la zone du cerveau concernée.

Vous en parlez, je suis certain que de nombreux scientifiques et neurologues principalement se posent la question sur cette zone.
Constater un effet quelconque, ou une similitude peut relever du hasard, comprendre le principe de cause à effet pratiquement jamais, et encore moi s en ce qui concerne le cerveau.

Moi aussi j'attends la réponse au mail de Sylvie, mais je pense que vous allez être déçus.
 
Frankolo
11 Juillet 2013, 22:13
Et voilà, la magnifique latitude donnée par le libéralisme sauvage pratiquée dans ce pays soi disant de gauche à l'échelle mondiale, aux gros porcs qui usent de toutes les ficelles pour exploiter la misère du marché de l'emploi.

Toute la beauté de la chose réside dans ce que le gros porc en question se fait passer pour un bienfaiteur, en plus.
Si ça se trouve il le croit, maintenant, à force de l'avoir répété !

Ne te laisse pas détruire par ce système de gros porcs, Guamaya.

Heureusement, tout le monde ne passe pas son temps à humilier les autres, garde la tête haute et transforme ta tristesse en colère, en détermination.
Ça paye mieux, la colère.

Je t'envoie toute l'affection et le courage du monde.
 
Frankolo
08 Juillet 2013, 23:03
Salut ma belle, on se contacte ficelle ? Fissure ? Fissa ?

Tu n'es pas la seule à aimer l'alcool malgré la mort du craving.

Très compliqué pour certains d'entre nous, hédonisme ou épicurisme ou nos maîtres à penser, "de vin, de poésie ou de vertu enivrez vous",
pour se sortir de cet amour inconditionnel et bohème, il faut beaucoup se sonder, et il est indispensable de reprendre confiance en soi.
Il faut aussi admettre un jour que les choses sont belles sans déformation. Et c'est pas toujours facile.

J'en sais un bout !

Je t'embrasse très très fort
 
Frankolo
07 Juillet 2013, 9:59
Les provençaux sont timides ;-)

Je proposerai à Lynette de venir avec moi en voiture si les dates collent (et si ça lui dit)

A côté de Cavaillon il y a l'isle/Sorgues qui est quand même beaucoup plus jolie
 
Frankolo
06 Juillet 2013, 9:49
Tu vois Jérôme, les alcooliques ont un rapport vraiment particulier avec le mensonge.
On s'est menti, on a menti aux autres... On est un peu des spécialistes du truc, mais en sortant de notre déni et de notre maladie, on fait un peu l'inverse après, on essaye d'être le plus honnête possible,
et sans beaucoup d'efforts, en fait, ça fait du bien.
Par contre en ce qui me concerne je capte le menteur à douze kilomètres et il m'énerve.

Fous la paix à Elemiah, elle a eu une patience extraordinaire, tu avais les cartes en main (le baclo) pour la garder, et tu as choisi de vous détruire.

Je vais vivement l'encourager à ne plus te faire confiance.
 
Frankolo
04 Juillet 2013, 20:55
YEEEEAAAAAAAHHHHHH !!!!!!!!!!

Trop coooooolllll !


Bravo ma belle, trop content pour toi !
 




forum baclofene