Résultats de la recherche (22 résultats)

V comme vendetta
08 Février 2013, 19:19
Merde, j'ai répondu en visible...
Je change d'avatar direct.
 
V comme vendetta
08 Février 2013, 19:18
Coucou

Citation privée à l'attention de ces dames :

Quand mon psychiatre m'a demandé lors de ma cure, "et votre sexualité" je lui ai répondu "solitaire", il a dit "célibataire", j'ai dit oui mais sexualité "solitaire" !

Donc je suis célib,
sous baclo depuis 6 mois,
dose actuelle 120mg (depuis Noël)
abstinente,
avec une sexualité solitaire, bien que je m'autorise des extras.

A 90mg, tout allait bien, du désir jusqu'à l'orgasme.

A 120mg,je me rends compte hier soir, en m'accordant mon petit moment de plaisir qu'il m'est impossible de jouir.Et j'ai tout essayé...
Pourtant, je connais bien mon corps, j'ai un rapport naturel à ma sexualité.
Là je tombe de haut. Merde le baclo annihile aussi les pulsions sexuelles (car en réalité, je le faisais pas par envie mais pour la petite récompense physique et endorphinique).

Ca m'a travaillé toute la nuit, à tel point que me voilà en train d'écrire un sms ultra chaud à un amant à 1h56, du genre fantasme inavouable...langage cru (je faisais ca quand j'étais bourrée avant).
Cool, il répond... La mon cerveau imagine encore un tas de situations graves délirantes, ca sexo-psychote dur dans ma tête, ventre chaud...super excitée. Enfin vous voyez.

Je reprends mon jouet et mon gel... Le gros kiff, un peu surprise de la façon dont j'y suis parvenue.

En fait, je me suis simplement autorisée à penser à des trucs que je m'interdisais avant.. De là à passer à l'acte, je l'ignore. Mais que de perspectives cérébrale inédites...

Phase conseils pour vous mesdames,

- Pour le désir, c'est comme tout ca se travaille (100% des gagnants au loto ont joué, 100% des baclo-convaincus ont essayé).

Je pense que pour nous, le gel associé à des pensées érotiques profondes peuvent mettre en appétit.

- Pour l'orgasme, même combat. Il est vrai que le baclo relaxe tellement les muscles du périnée qu'il est difficile d'avoir ces petites contractions tant attendues qui font monter notre plaisir.
Alors petite gym génitale 5 mn par jour... Et oui ! On s'y colle ! Mon premier orgasme vaginale comme ca à 32 ans ! Avant juste clitoridienne.

Deux boules de geisha dans le vagin et on contracte 5 secondes pour commencer. Puis on relâche... à l'expire (je déconne)
Au fur et à mesure, on augmente le temps de contraction et on alterne aussi avec des exercices plus rapides contractions/relachement.

Moi je m'y recolle.

Bibis les filles !

Grennd, tu regardes trop TPMP (j'avoue moi aussi) !
 
V comme vendetta
08 Février 2013, 18:07
Zut, après pesée quotidienne, verdict 48 kg...

Pas trouvé de fil sur la perte de poids...
Ca existe ?

Merci d'avance, ca urge là.

Virge
 
V comme vendetta
08 Février 2013, 18:02
Giboloin,

Je savais pas que tu étais en ciblage, mais en imprégnation...

J'ai trouvé ma réponse dans mes rêves... :

"Je vous raconte la suite.
Donc pas de sueurs avec nouvelle répartition bien étalée du baclo :
- 30mg 10h
- 30 mg à 14h
- 30 mg à 18h
- 30 mg vers 22h.

Cette répartition peut ne pas convenir à tous car des prises le soir peuvent favoriser réveils nocturnes intempestifs.
Je crois surtout que le fait d'en avoir parlé m'a aidé, ca peut paraître surprenant ou ridicule. Mais du coup le soir j'étais en mode warrior, "je vais leur faire la peau à ces sueurs".Armée de draps propres, de serviettes de toilettes et de tenues de rechange pour la nuit. Mon arsenal de nuit ne m'a pas du tout servi...

Cependant cette nuit, me suis réveillée un peu en transpirant (léger sans besoin de me changer) mais je sais pourquoi,j'ai fait un rêve clé.
Et je me suis rendue compte que ces fameuses nuits fontaines je n'avais pas accès à mes rêves, je ne m'en souvenais plus.
Il fallait bien que cela sorte d'une manière ou d'une autre.

La suite avec ma thérapeute pour le rêve....

Bisous et merci de votre soutien"

Vala, j'espère que tu trouveras Ta réponse...

baclonautement votre.

Virge
 
V comme vendetta
08 Février 2013, 16:24
Il est tout con mon rêve Fraggle mais moi ça me parle.

J'ai rêvé que j'avais enregistré un titre de musique dans un super studio plein de matos (ben oui pourquoi pas na!) ou j'amenais mon père pour lui faire écouter. Mais j'arrivais pas à le mettre. Alors il s'impatientais et m'a finalement sorti un pauvre prospectus pour bosser dans un truc de merde.

Cela m'a fait repenser à mes spectacles de danse petite auxquels mon père ne venait jamais quoique je fasse.J'étais super triste, tous les autres papas étaient là. J'avais oublié ces grands moments de solitude et le rêve m'a fait m'en souvenir...

D'où l'intérêt pour moi de la psychothérapie..

Bisous Fraggle, Virge
 
V comme vendetta
08 Février 2013, 16:06
Coucou Gibo,

Plus de sueurs avec nouvelle répartition de mes 120 mg.

Lis mon fil "sueurs nocturnes, au secours", je m'en explique.

Sinon, Clem me disais huile essentielle de sauge... et homéopathie. Je n'ai pas essayé puisque c'est passé...

Bibis.

Virge
 
V comme vendetta
08 Février 2013, 16:01
Kikoo Sophia,

Merci pour ton fil Albéric, je vais m'y rendre.

Le baclo enlève le craving, d'où perte de désir mais pas frigidité... J'ai expérimenté avec succès cette nuit en pensant à des choses "interdites" (enfin très differentes de mes habitudes)... Lol. C'est aussi peut être ca arrêter l'alcool, avoir accès a des fantasmes enfouis, inavouables...

Si c'est le cas, que de perspetives nouvelles !

Pour moi, ca le fait aussi au niveau alimentaire. De 57 kg, je suis passée à 48. Au début sympa de retrouver mon poids de 20 ans. Cependant je me décharnais au fur et à mesure et l'image du miroir devenait désastreuse...
Donc parfois, je me fais une journée bouffe (quand je redescends sous la barre des 50 kg), chocolat,plat de pâtes bien gras, charcuterie.
Je me couche pleine comme une barrique mais un kilo de plus le lendemain...

Voilà, on se tiens au jus...

Bisous, Virge
 
V comme vendetta
08 Février 2013, 0:28
Bonsoir toi,

Les douleurs musculaires, moi je peux rien faire... Clémentine saura s'il y a quelquechose.

Le gode, quelle bonne idée.

Perso, j'ai un problème et je fais aussi appel a vous dans la plus grande disrétion (j'ose pas ouvrir un fil). Voila, je jouis plus, plus du tout, même plus de désir...Nada. Pourant je connais bien mon corps et même avec mon gode... Quedalle !

A l'aideeee... rires (un peu jaune)

Virge.
 
V comme vendetta
07 Février 2013, 15:29
Coucou,

Tout d'abord, je souhaite donner un ptit truc qui marche parfois pour éviter trop de cauchemars.

Il y a quelques années, ma soeur faisait une thérapie pour "attouchements sexuels" subis dans son enfance. Cela remuait trop de choses en elle, je vous raconte pas ses difficultés d'endormissement et les cauchemars. Je vivais avec elle à l'époque. Je la voyais revenir de chez le psy en pleurs...Pas facile.

Je vous rassure Elle va bien aujourd'hui, assume son homosexualité, bosse en tant qu'ébéniste et a su s'entourer d'amis proches et sincères.Revenons à nous moutons, je ne crois pas si bien dire...

Et pourtant, elle était farouchement opposée aux psychotropes et a du gérer seule cette période. Figurez vous que le soir elle comptait les moutons et le maximum de moutons qu'elle a pu voir défiler tous ces soirs sont au nombre de 54. Après on peut tout imaginer.... chats, sauterelles...
Le principe est juste de préparer son esprit au sommeil, qui peut paraître effrayant, vous savez ce moment ou l'on cogite dur dur.

Moi même parfois,avant de dormir, je tentais de visualiser les 7 couleurs de l'arc en ciel (petit truc de méditation) pour apaiser mon esprit. Je vous assure que vider sa tête donne accès au sommeil plus facilement.

En ce qui concerne les cauchemars, elle les atténuait en imaginant ce dont elle allait rêver la nuit, via des thèmes enveloppants, rassurants. on ne soupçonne pas les pouvoirs de l'auto-suggestion.

Je conseille aussi vivement la sophrologie pour l'avoir pratiquée (sauf personnes atteintes d'une psychose bien diagnostiquée). Détente musculaire associée a des techniques de respiration abdominale, détente assurée. Il existe des cours et pour les petits porte monnaie des CD d'entrainement.

Je sais que je prêche des baclo-psychotropo-convaincus (moi la première)mais faut il pour autant négliger ce genre de pistes ?

Une dernière, plus scientifique. J'ai travaillé en centre de post cure pour toxicomanes dans une équipe éducative au côté de psychologues et d'un éminent psychiatre. C'était la première fois que je voyais prescrire du baclofène. Un jeune se suicidait a petits feux, il a trouvé criminel de ne pas tenter le baclo. Les personnes toxicomanes ont un terrain super propice aux cauchemars type mort d'un proche, d'où réveils en sueurs, palpitant a fond... Ce psychiatre, chef des urgences psychiatrique de son département, pensait les AD incompatibles avec les cauchemars. C'est pourquoi, il ne les mettait en place qu'au bout de trois ou quatre mois.

A voir avec votre doc TOUJOURS, TOUJOURS, TOUJOURS ! Ne pas en parler, c'est s'exposer à des dangers de mollécules incompatibles.

Voili, voilou..

Bisous,

Virge
 
V comme vendetta
07 Février 2013, 14:38
Coucou tout le monde,

Je vous raconte la suite.
Donc pas de sueurs avec nouvelle répartition bien étalée du baclo :
- 30mg 10h
- 30 mg à 14h
- 30 mg à 18h
- 30 mg vers 22h.

Cette répartition peut ne pas convenir à tous car des prises le soir peuvent favoriser réveils nocturnes intempestifs.
Je crois surtout que le fait d'en avoir parlé m'a aidé, ca peut paraître surprenant ou ridicule. Mais du coup le soir j'étais en mode warrior, "je vais leur faire la peau à ces sueurs".Armée de draps propres, de serviettes de toilettes et de tenues de rechange pour la nuit. Mon arsenal de nuit ne m'a pas du tout servi...

Cependant cette nuit, me suis réveillée un peu en transpirant (léger sans besoin de me changer) mais je sais pourquoi,j'ai fait un rêve clé.
Et je me suis rendue compte que ces fameuses nuits fontaines je n'avais pas accès à mes rêves, je ne m'en souvenais plus.
Il fallait bien que cela sorte d'une manière ou d'une autre.

La suite avec ma thérapeute pour le rêve....

Bisous et merci de votre soutien.

Baclonotement votre,

Virge, (Mieux nan ?)
 
V comme vendetta
07 Février 2013, 14:31
Coucou tout le monde,<br /><br />Je vous raconte la suite.<br />Donc pas de sueurs avec nouvelle répartition bien étalée du baclo<br />- 30mg 10h<br />- 30 mg à 14h<br />- 30 mg à 18h<br />- 30 mg vers 22h. <br />Cette répartation peut ne pas convenir à tous car des prises le soir peuvent favoriser réveils nocturnes intempestifs. <br />Je crois surtout que le fait d'en avoir parlé m'a aidé, ca peut paraître surprenant ou ridicule. Mais du coup le soir j'étais en mode warrior, "je vais leur faire la peau à ces sueurs".<br />Armée de draps propres, de serviettes de toilettes et de tenues de rechange pour la nuit. Mon arsenal de nuit ne m'a pas du tout servi....<br /><br />Cependant cette nuit, me suis réveillée un peu en transpirant mais je sais pourquoi,j'ai fait un rêve clé.<br />Et je me suis rendue compte que ces fameuses nuits fontaines je n'avais pas accès à mes rêves, je ne m'en souvenais plus. Il fallait bien que cela sorte d'une manière ou d'une autre.<br />La suite avec ma thérapeute pour le rêve....<br /><br />Bisous et merci de votre soutien.<br />Baclonotement votre,<br /><br />Virge
 
V comme vendetta
06 Février 2013, 14:50
Coucou Sophia,

J'ai lu ton message avec beaucoup d'attention.J'y réponds avec ma ptite licence de psychologie...

J'en conclue : Deux boulots (45 salariés), une maison a entretenir, trois enfants dont tu dois t'occuper, voir quatre avec ton compagnon, peu de sommeil (je parlerai plus loin des réveils)...Que de responsabilités... 45 + 4 = 49 personnes dont tu prends soin !

Et c'est quand que tu prends soin de toi ? Tu penses à toi parfois ? N'en fais tu pas trop pour les autres et si peu pour toi ?

Remede : Du temps pour toi, tu n'es pas responsable de tout ce monde, chacun apprend a se gérer.

Quant à l'anxiété, cela me parle beaucoup car je fais de l'anxiété généralisée. Pour cela j'ai un traitement et je consulte une psychologue une fois par semaine (c'est mon moment à moi, rien qu'a moi et ca fait un bien fou quant tu t'en rends compte).Maintenant, j'y vais comme si cet endroit et ce moment m'appartenaient pour trois quart d'heure par semaine.J'y vais "comme je suis", sans faire semblant, en colère, en pleurs, en riant, à reculons parfois... Mais toujours j'en ressors plus légère et je mets de côté mes casseroles de côté jusqu'à la semaine suivante.

Tremblements, sommeil entrecoupé,cauchemars, ES courants. Clémentine te donnera surement des petits trucs d'infirmière.

Perso, abstinente à 120 mg. Comme toi, je me suis toujours occupée des autres pour éviter de penser à moi, c'était trop anxiogène. A ce jour dur dur de trouver qui je suis et ce qui me fait plaisir mais tout cela se construit petit à petit.

J'espère que ces quelques lignes te redonnerons du courage à toi la femme déterminée, sensible et fragile que j'ai cru deviner.

Bisous,

Virge
 
V comme vendetta
05 Février 2013, 17:45
Kikoo Swa,

On avait discuté la première fois que je suis venue ici sur la dépendance parentale....

Je suis très heureuse de lire ton fil et de constater tes progrès, ca fait zizir...

Perso, je suis à 120 et indifférente, la fête du slip !

Bisous à toi.

Virge
 
V comme vendetta
05 Février 2013, 15:26
Bonjour,

Hier j'ai pris mes 120mg en 4 fois pour couvrir toute la journée, donc pas d'augmentation.

Je me suis couchée, dans l'attente anxieuse de me réveiller deux heures plus tard toute mouillée (putain ca fait cul lol).

Surprise ! (agréable)... Réveil 8h30 toute sèche et dormi comme un bébé.. Moi je prends.
Je vous informe de la suite.

Bibis, Virge
 
V comme vendetta
04 Février 2013, 21:06
Merci Clémentine :fsb2_smile:
 
V comme vendetta
04 Février 2013, 19:18
Coucou Clem,

Je viens de lire ton fil en entier (très intéressant).
120 mg, plus d'alcool et peu d'ES pour moi.
Cependant depuis environ un mois et demi, je suis très genée par des sueurs nocturnes, de l'ordre de l'inondation du matelas.
De plus, l'odeur est désagréable... Pas très glam mais bon...

Sur ton fil, j'ai pu lire qu'il fallait créer un courant d'air et dormir dans un endroit aéré. Hélas il n'y a qu'un fenetre dans mon studio et je l'aere. Rien n'y fait.

D'autres suggestions ? De toi ou d'autres membres seraient les bienvenues.

Baclonautement votre !

Virge
 
V comme vendetta
04 Février 2013, 16:31
Coucou à tous,

Merci encore pour vos réponses et conseils, on se sent moins seul ici...C'est indéniable !

En ce qui concerne la diminution du baclofène, il me semble en effet raisonnable d'aller à son rythme et d'attendre entre 6 mois et un an avant de baisser progressivement. Fraggle, bravo pour ta guérison.

Big up à andré !!! J'ai déjà la peau douce, tous les mecs me le disent, lol. Mais là pour redormir avec un homme sans le faire fuir, ca va être dur dur...J'aurais préféré être fontaine dans l'autre sens du terme.

Mamanou, j'ignorais que l'on prescrivait du baclo en cas de troubles du comportement alimentaire... Ce médicament a un large spectre d'action. J'en suis heureuse pour toi.

Hier, pour les sueurs nocturnes, j'ai pris un cachet de plus a 20h, couchée 4h, réveillée trempée 8h. Donc je vais rester sur mes 120 mg et tenter différentes façons d'étaler les prises sur la journée, notamment celle suggérée par Sylvie. Et puis j'attends de voir mon psychiatre le 19 février.

Je demeure preneuse des conseils homéopathie, plantes, hygiène alimentaire et sportive pour atténuer ces sueurs.Et je vais déjà commencer par me lever le matin tôt pour m'endormir plus tôt.

Après tout j'ai déjà viré l'alcool de ma vie, c'est beaucoup. Je récupère la confiance de ma famille.

Pour terminer, le plus beau SMS de ma vie ce midi à l'occasion de mon anniversaire, de la part de ma maman : "Il y a 39 ans naissait le plus beau bébé du monde..." Je crois que je vais pleurer toute la journée, de bonheur. La vie devient fabuleuse lorsque l'on ne la regarde plus à travers le prisme de l'alcool.

Une amie disait : "c'est pas la vie qui est moche, c'est toi qui sait pas la regarder"

Alors les sueurs, moi je vais leur faire la peau...

Gros bisous

Virge
 
V comme vendetta
03 Février 2013, 16:39
Merci de vos réponses si rapides.

Sylvie, je vois que tu es sur tous les fronts, bravo pour ton investissement.J'ai déjà écrit sur le fil de gibo mais pas reçu de réponse et à l'époque j'étais contre les auto-expérimentations.

Martine, ma belle, j'ai pensé à la périménopause car après tout cela arrive plus tot chez certaines femmes mais je n'ai aucun autre symptomes et ca concorde trop avec le baclofène (sans oublier que des hommes ont les mêmes symptomes que moi). En ce qui te concerne, je suppose que c'est la ménopause et tu dois être traitée je pense.J'espère que cela te passera vite...

Je me pose une autre question. A partir de quand diminue-t-on le traitement pour trouver "sa dose confort" lorsque l'on a atteint l'indifférence ? Mon psy dit qu'on ne sait pas et que je dois pas diminuer.

Encore merci, vous êtes des anges..

Baclobibis.

Virge
 
V comme vendetta
03 Février 2013, 16:17
Coucou Gibo,
Je reviens vers toi car je suis aussi en phase d'expérimentation.Donc normalement 120 mg en trois prises.Hier j'ai étalé en quatre prises dont une au coucher. 2h plus tard, réveil mouillé.
Je sais que si j'augmente ca reviendra au bout d'un ou deux mois, comme d'hab mais je vais quand même tenter aujourd hui un cachou de plus.

Baclobibis
 
V comme vendetta
03 Février 2013, 15:32
Bonjour à tous,
Je suis Virginie, bretonne de 39 ans (demain).
Auparavant, je ne voyais pas l'intérêt de créer un fil car je ne buvais plus et je n'avais aucune difficulté particulière

Me voilà à présent confrontée à un désagrément que je ne supporte pas : je me réveille plusieurs fois dans la nuit, trempée de la nuque à l'intérieur des cuisses (rien de drôle)
Il se trouve qu'elles ne surviennent pas pendant l'augmentation du traitement mais plutôt un ou deux mois après.
Je ne vais pas augmenter à vie d'autant que je ne consomme plus d'alcool.

Ma prescription est à 120 mg, répartie en trois prises de 40 mg (midi, 16h et 20h). Oui je n'ai pas encore une bonne hygiène de vie (lever midi, coucher 3 ou 4h du matin).
La situation devient insupportable, si je ne me réveille pas à temps pour me changer, mes draps sont inondés.
Et cela commence dès le début de mon sommeil, donc réveil environ deux heures après le coucher et ce toutes les deux heures après.
Mon prochain rdv avec le psychiatre est le 20 février.

En attendant, je vais tenter des aménagements de traitement et vous en faire part.
J'ai donc commencé hier en répartissant mon traitement en 4 prises :
- 30 mg à midi
- 30 mg à 16h
- 30 mg à 20h
- 30 mg au coucher.

Ma nuit a encore été désastreuse.
Donc pour aujourd hui, je vais prendre 10 mg de plus sur la prise de 20h.
Je vous dirai demain ce qu'il en est.
Je recherche des personnes susceptibles d'avoir les mêmes symptômes (malgré que je ne le souhaite à personne).
Je suis preneuse de tous les conseils dont vous disposerez.
Merci à vous tous...

Virginie

PS : et si au passage quelqu'un savait comment effacer tous ces Br, je serai plus lisible...
 
V comme vendetta
12 Janvier 2013, 20:09
Bonjour,

J'ai prtis contact avec Sylvie pour vous laisser mon mail. Je suis très motivée pour témoigner. J'espère avoir prochainement de vos nouvelles.

Virginie
 
V comme vendetta
03 Décembre 2012, 14:34
Hello les baclonautes,<br /><br />Je prends le fil de la discussion car concernée par les sueurs nocturnes. <br />Je suis un peu décue car on se croiraitans le manuel du petit chimiste (auto-medication, tests perso et pae retour de vos consultations.<br />Traitement : 90 mg de baclo, 30 mg de sérésta, cymbalta (anti-dépresseur)et immovane au coucher. Sous baclo depuis 4 mois avec grosse diminution du sérésta. J'expérimente les sueurs nocturnes depuis environ un mois. Ca a commencé lorsque, en panne d'immovane, j'ai arreté du jour au lendemain. Je me réveille dès lors la nuit trempée avec une grosse majoration des angoisses. Je consulte, reprise de l'immovane... 3 nuits de répit et cette nuit ca recommance mais sans angoisses le lendemain. Un psychiatre m'avait dit qu'il était impératif de prendre le baclo toutes les 8h environ. Pour moi clairement phénomène de manque (comme les sueurs nocturnes de l'alcool).<br />Mes prises de baclo sont 11h (je me lève et me couche tard), 16h et 23h. <br />Pas très envie de faire de l'auto expérimentation, je vous tiens au courant demain.<br /><br />Virge
 



forum baclofene