Résultats de la recherche (3775 résultats)

Franck
03 Septembre 2012, 19:40
Salut.

Content que ça se passe bien.

J'ai lu que tu devais te faire opérer en octobre.
Si tu dois être hospitalisée, tu devrais te renseigner par avance pour savoir si tu pourras continuer ton traitement à l’hôpital.

On m'a dit qu'il est arrivé qu'une personne se voie refuser la prise du médoc malgré l'intervention de son médecin.
Je pense prudent de vérifier tout ça à l'avance.
 
Franck
03 Septembre 2012, 19:24
Moi je dirais comme Patrick et Lola.

Mieux vaudrait, à mon avis, en avoir.
Pas forcément pour le cas où, mais je pense que ça lui fera plaisir de voir toujours la même canette dans le frigo et de se dire que de toutes façon c'est autre chose qu'il venait chercher dans le frigo.

Lorsque ça allait bien, ça me faisait du bien de voir ces canettes et de me servir malgré tout un soda.

Et puis c'est vrai que tu n'as pas envie qu'il prenne quelque chose en cachette.
Du coup ça a moins de chance de se produire.

J'imagine que s'il le faisait en cachette se serait plus par peur de te décevoir que purement pour se cacher. Ça je pense que tu le sais, tu réfléchis plutôt bien à tout ça...
 
Franck
03 Septembre 2012, 4:10
Saluit.
Coté bien être, je pense que tu seras servi quand tu arrêteras de te torcher.

Tu n'imagines pas encore ce que peut être la vie sans alcool. C'est normal, faudra le découvrir. Et il n'y a pas à craindre de mauvaises surprises. Rien que le regard de tes proches devrait suffire.
 
Franck
03 Septembre 2012, 3:49
Salut, welcome parmi nous.

Il est probable que le contexte joue beaucoup.

Encore plus probable que tu n'étais pas à ta dose. D'autres plus expérimentés te diront ça.

Il faut laisser un peu le temps au!x effets secondaires de s'estomper, ensuite tu pourras monter. Si tu en est à 1 mois, un peu de temps c'est peu de chose.
 
Franck
03 Septembre 2012, 3:42
Moi en cas d'insomnie je prends le générique du stilnox.
mais cela a surtout de l'effet pour l'endormissement. Ca ne dure pas toute la nuit donc.

Mais oui, changes de médecin.
 
Franck
03 Septembre 2012, 3:37
Bon, en attendant on est pas obligé de se remettre au pinard quand même?
 
Franck
02 Septembre 2012, 20:16
Tu n'es pas le seul sans ES, moi c'était pareil. Tout comme toi je me disais que la molécule ne marchait pas sur moi.

Puis un jour, à 180mg/j j'ai commencé à ressentir de la somnolence en soirée. J'étais super content, moi aussi j'avais enfin des ES, comme tout le monde....
En même temps je me suis mis à dormir peu, mais extrêmement bien.

En fait j'y étais, j'ai compris au bout de deux jours.

Depuis j'ai un peu merdé, et suis à la recherche de ma "nouvelle dose".
Mais bon, dans mon cas c'était un signe. Si ça t'arrive aussi, sois très attentif, certains disent qu'effectivement on peut passer à coté.

J'ai lu un fil, hier, de quelqu'un comme nous qui n'avais pas d'ES. le fil c'est : "une histoire banale" ou quelque chose comme ça.
 
Franck
02 Septembre 2012, 13:50
Ok, devant vos réactions unanimes, je crois que je vais me ranger à vos avis.
 
Franck
02 Septembre 2012, 7:04
Salut,
J'ai encore modifié la répartition de mes 210mg :

100mg à midi.
110mg à 18h30.

Le soir j'ai l'impression d'avoir eu un peu de somnolence, et aussi ce gout de métal dans la bouche, et aussi un acouphène un peu particulier, un son grave et irrégulier, loin du tiiiiiiiit des acouphènes habituels. Et ce matin, reveil à 7h30 alors qu'on est dimanche

Je crois que c'est un signe, ce sont les premières choses que j'avais ressenti il y a un mois et demi lorsque j'y étais arrivé.

aujourd'hui je ferais :

80mg à midi.
130mg à 18h30.

On va voir...
 
Franck
02 Septembre 2012, 6:55
Bonjour, je dirais la même chose qu'Alexandre :
Tu es homo? et alors?

Je ne vois pas ce que ça change.
J'ai commencé à faire connaissance avec les gens qui sont ici, et crois moi, ils ne me donnent pas du tout l'impression d'être du genre à s’arrêter à ça.

Si tu es à ta dose, c'est cool. préserve ça bien, et longtemps.

Tu le remarqueras, ici on est tous hypersensibles, alors je crois qu'il faudra faire avec.

J'ai lu ce que tu as écris sur l'apparition des ES arrivé à ta dose.
J'ai eu la même chose à 180mg, quel soulagement ! je m'en rappelle comme si c'était hier, moi aussi j'avais enfin mes ES comme tout le monde...
Et le lendemain, je savais que j'étais à ma dose.

Trois semaines d'affilée sans un seul somnifère, c’était incroyable. Bon je suis à nouveau en train de rechercher ma dose à cause d'une descente trop rapide, et je guette le retour de ces ES avec impatience.
 
Franck
01 Septembre 2012, 23:59
J'ai posé une question hier, elle s'est noyée dans le fil.

je recopie :
De plus en plus je me demande si je ne devrais pas supprimer le traitement, avec une descente progressive bien sûr, pour ensuite le reprendre avec un protocole bien établi.
Certains ont ils déjà essayé?
 
Franck
01 Septembre 2012, 18:07
Oui, change de médecin.
Viva t'en donnera un.

Je te comprends. Moi aussi ça me gonfle parfois le médecin et la pharmacie.
 
Franck
01 Septembre 2012, 13:59
Bon ben une bonne gueule de bois aujourd'hui...
1 mois et demi que je ne connaissais plus ça...

Merci pour vos encouragements.
Je vais essayer de rester sobre aujourd'hui.
 
Franck
01 Septembre 2012, 2:45
Tu as dit que sans nouvelles tu te sentais seule au monde...

Nous pareil.
 
Franck
01 Septembre 2012, 2:27
Pas de stress avec les effets secondaires. Certains en ont, d'autres pas. Mais ils sont tous réversibles et de durée limitée.
Les experts me corrigeront si besoin, je n'ai vraiment pas vu bcp de personnes qui ont abandonné suite aux effets secondaires.

Courage et garde ton cap.
 
Franck
01 Septembre 2012, 2:01
Salut, et bienvenue.
Je ne sais pas top pourquoi la prise de sang serait une étape sinequanon (je ne sais pas trop comment ça s"écrit).

S'il est conscient d'avoir un problème et si le médecin sait comment agit le baclofene, pas de raison d'attendre. Il peut déjà le prescrire.

De toutes façons cela prend souvent deux mois environ pour faire de l"effet. ça laisse le temps pour cette fichue prise de sang!

A mon avis le médecin cherche à faire es stats avec quelque chose de mesurable. Je peux le comprendre, s'il a des stats favorables il pourra mieux, si besoin, expliuer ses prescriptions.

Mais pour vous le débat n"est pas là... la prise de sang peut bien attendre. Il faut essayer de le faire comprendre au médecin.
 
Franck
01 Septembre 2012, 1:33
Sympa vallespir vraiment sympa.

je vais rester calme, ne prendrais aucune décision sous influence de l'alcool.

Bizzz a toi aussi.
 
Franck
01 Septembre 2012, 1:22
Je sourirais mieux demain j’espère

Ne renie pas ton témoignage, c'est bien ce que tu as fait. Vraiment bien.
C'est juste hors de portée pour nous. C'est pour ça que nous sommes sous baclofene.
 
Franck
01 Septembre 2012, 0:53
j'ai du mal a voir mon écran avec toutes ces larmes qui coulent.

Sur ce site, il y a des tas de témoignages très touchants.

Tu viens de t'ajouter à la liste.
 
Franck
01 Septembre 2012, 0:44
salut nathaliem.
Un petit gabarit hein...
Si la dose était proportionnelle au poids, qu'est ce qu'on prendrait...

Toutes plaisanteries mises à part, merci, tu as raison, j'ai compris (ou je commence a comprendre) qu'il ne faut pas stresser sur la dose.

En fait non. je ne sais même pas si j'ai compris.
Je viens de déconner, et du coup j'ai l'impression que cela risque de reculer encore mon seuil.
C'est peut être vrai, ou pas.


Si je pouvais acheter ce médoc en épicerie, c'est sur que ça aurait changé pas mal de choses quant à mon approche.
 
Franck
01 Septembre 2012, 0:20
Je t'ai déjà beaucoup félicitée, à juste titre.

Et en plus tu es abstinente !

Quel courage! le soutenir alors que tu as dû toi même faire de gros efforts bravo.
 
Franck
01 Septembre 2012, 0:02
Ok je les contactes demain.

J'ai passé une journée de merde (coucou Sylvie). Mais vraiment de merde!

J'ai bu des le matin, la suite, vous vous en doutez......

Je me suis rendu compte que ça ne m'était plus arrivé depuis le 13 juillet de boire le matin...

comme quoi je dis que ça ne marche pas mais quand même....
 
Franck
31 Aout 2012, 23:53
pour la gargotte vilaine, au moins ça aura l’intérêt d'être un signe pour toi...

lorsque ça ne sera plus qu'un vieux souvenir, c'est que ça ira bien.
 
Franck
31 Aout 2012, 23:46
Oups ..... j'ai dû mélanger les pages, ne tiens pas compte de mon message précédent.
 
Franck
31 Aout 2012, 23:39
Tu n’aurais pas deux fils avec quasiment le même titre?
je m'y perds un peu...

Je retourne sur l'autre...


Bravo pour vos débuts, à bientôt.
 
Franck
31 Aout 2012, 23:32
Je viens de relire ton premier message.
Ca me rappelle pourquoi je suis intervenu.

Reste avec nous. on est des amis virtuels, mais des amis avant tout.
 
Franck
31 Aout 2012, 23:25
J'ai connu plein de vieux cons lol.

Un autre faisait une devinette :

pourquoi l'alcool a t'il été inventé?
Pour que les bretons ne deviennent pas maitres du monde.

cette dernière je l'aime bien... va savoir pourquoi....
 
Franck
31 Aout 2012, 23:20
plein de pensées pour toi mailiys.

Un vieux con de mes connaissances passées disait :

l'alcool a été inventé pour que les gens intelligents ne deviennent pas fous.


a voir....
 
Franck
31 Aout 2012, 18:45
Salut les intellos...
LOL

Je ne sais pas si j'en fais partie, mais ce qui est certain, c'est que souvent je buvais pour arrêter cette machine dans ma tête qui tournait tout le temps.
Ça tournait pas mal, de bonnes idées, mais la nuit n'est pas faite pour réfléchir bon sang.

En cas de stress, de problèmes que je n'arrivais pas à résoudre, c’était infernal.

Le tout bien sûr accompagné d'une sensibilité extrême. J'imagine que c'est pareil pour vous, que quelqu'un me raconte ses problèmes et je fonds en larmes en moins de deux.

Mais je n'écris pas pour ça. J'écris parce que j'ai trouvé ton fil très touchant. Tu as besoin de soutien, je viens me joindre aux autres pour te soutenir.
Si le baclofene agit déjà, c'est formidable !
Attention, c'est un médicament compliqué, et ton HQI ne va pas être inutile je pense. ou alors ce sera un handicap... A voir, c'est toi qui le saura.

Bises.
Franck.
 
Franck
31 Aout 2012, 9:57
Bref j'en ai marre.

Avec ce que l'on prend on est hors la loi.

Chaque fois que je vois le médecin, j"ai l'impression de pleurnicher pour avoir ma dose.; puis ensuite à la pharmacie j'ai le droit à un regard noir............................................

Et en plus ca ne marche plus en ce qui me concerne.
 
Franck
31 Aout 2012, 9:49
De plus en plus je me demande si je ne devrais pas supprimer le traitement, avec une descente progressive bien sûr, pour ensuite le reprendre avec un protocole bien établi.
Certains ont ils déjà essayé?
 
Franck
31 Aout 2012, 9:45
Pour SYLVIE, j'ai tenté de répartir comme suit :
- 30 mg le matin
- 90 mg le midi
- 90 mg le soir.

ce qui fait bien 210mg si mes comptes sont justes...
Mais cela ne fonctionne pas.
du coup je me pose plein de questions.

Mon idée, en remontant était de rééquilibrer les trois prises.
Ca sous entend, en quelque sorte que même à 270mg je n'y serais pas...

Pour couronner le tout, il est environ 10h30, et j'ai déjà pris trois bières. depuis un mois et demi je n'avais plus bu le matin.

Bref ça part en c... (je mets les ... car Sylvie ne semble pas aimer les gros mots).
 
Franck
31 Aout 2012, 9:33
Bon ben je me répètes, mais c'est plutôt bien tout ça.

Concernant les difficultés de communication, je crois que nous les alcooliques avons tous le même problème.
Pour ma part, soit je ne m'exprime pas, soit je m'exprime en commettant des bourdes monumentales.

Mon épouse te dirait qu'il vaut mieux se taire...

Pour ton homme, je pense qu'arrivé à son seuil, il aura beaucoup envie de parler.
On ne peut pas garder un truc comme ça pour soi.

De notre coté, nous avons fait le tri. Tous ceux qui nous ont fait confiance on en parle, tout ceux qui n'ont fait que suggérer à ma femme de partir on n parle pas. Et je ne savais pas tout, c'est elle qui me l'a dit...
Disons qu'elle leur en veut de lui avoir donné des conseils comme ça.

Je pense que tu connais ça aussi.
 
Franck
31 Aout 2012, 7:54
Hello la douce...
On a plus de nouvelles de toi.

Ca peut être un bon signe comme un mauvais j'imagine....
Courage, et reste avec nous.
 
Franck
30 Aout 2012, 20:07
Ben ça se passe pas trop mal je dirais.

Le traitement est commencé depuis moins d'un mois, encore quelques semaines maximum pour trouver la dose je suppose.

Bravo encore, malgré le manque de dialogue qui se produit parfois, tu restes à l'écoute, c'est bien, il t'en remerciera.

Et surtout pas de stress sur le ptit truc du matin... André l'a dit, ça ne dure pas.
 
Franck
30 Aout 2012, 19:54
Bonjour Christine et bonjour à vous tous,
à 210mg depuis 4 jours, ce n'est pas encore ça.
Je préfère attendre le retour de mon médecin pour monter au delà.

J'essaie de répartir les 210 mg différemment afin de concentrer les effets sur le soir. Mais ça ne marche pas encore.
Quand je pense qu'il y a un mois et demi j'y étais à 180mg (enfin je crois)...

J'enrage d'avoir voulu descendre si vite sans bonne raison.

Cela dit tout va plutôt bien dans ma vie, même si l’indifférence n'est pas au rendez vous, c'est vachement vachement mieux que par le passé.
 
Franck
28 Aout 2012, 19:27
D'accord avec André, ne pas redescendre sous de mauvais prétextes.

La redescende ça sera pour dans longtemps.
J'enrage d'avoir voulu le faire trop vite.
 
Franck
28 Aout 2012, 17:06
Oui, tout cela est plutôt cool !
C'est même très très cool.

Bravo à vous deux, ça avance bien.

Concernant l'info routière, pour ma part j'ai causé un accident en état alcoolique il y a trois ans (un blessé léger). Je peux vous dire que le mieux est de s'en passer. C'est vraiment plein de mauvais moments, et dans votre situation, avec le bout du tunnel qui pointe son nez, ça serait dommage. Dons grosse vigilance !
 
Franck
27 Aout 2012, 17:06
Bonjour Val.

Je lis tout ça, et bien bravo à vous deux, à toi pour le soutien et la compréhension que tu lui apporte et à lui car il fait preuve de beaucoup de volonté.
Comme tu le disais plus haut, il semble que pour l'instant c'est le mental qui fait une bonne partie du travail. Et il faut en avoir!
Du coup il sera dans de bonnes dispositions pour savoir quand le baclofène prendra le relais. Enfin je pense comme ça, je pense qu'il faut vraiment en avoir envie plutôt que de se dire je prends le médoc et on verra bien si quelque chose se produit...

Pour sa fille, je pense qu'il peut aborder le sujet avec elle, j'ai trois enfants de 24, 20 et 16 ans, et nous en avons parlé relativement facilement alors que par le passé j’évitais toujours le sujet. En fait ils comprennent bien mieux que je ne l'aurais imaginé, et ils s'étaient construit une façon de voir les choses qui leur permettait de ne pas trop m'en vouloir.
Lorsque le baclofène a commencé à me faire de l'effet, ma fille de 16 ans m'a dit : "alors ton médicament il marche..." J'ai répondu oui, ça ne faisait que 4 jours que je le savais, je voulais laisser passer un peu de temps avant de le lui dire, mais elle s'en est rendu compte d'elle même. Quelques minutes plus tard elle m'a demandé si elle pouvait appeler son petit copain pour le lui dire. Oui bien sûr.
Donc le dialogue oui !

Concernant l'érection du matin... c'est vrai que peu de monde en parle.
Je dirais que déjà aux alentours de 45 ans, le truc systématique du matin ça devient plutôt rare, c’était un privilégié...
Pour ma part j'ai éprouvé des problèmes d’érection arrivé à 180mg. La semaine dernière j'ai essayé le Cialis, ça n'a pas donné grand chose. Sauf au pharmacien qui te vend ça au prix du caviar. Je vois que pour André cela a duré quelques mois, je vais être patient. Mais comme il le dit, c'est effectivement un ES du baclofène.

Pour les midis à la gargotte, viendra un temps, je pense, ou rien que de penser à tout ce que ça représente, ça lui donnera la nausée. Probable que très bientôt il s'en tiendra à distance.

Bonne continuation, tel que ça part ça ne peut être qu'un succès.
 
Franck
27 Aout 2012, 0:08
C'est dommage que tu ne soit pas plus soutenue par ton entourage.

Je vois que cela de donne malgré tout de la force, la force de leur démontrer que tu t'en sors.
Lorsque tu seras stabilisée, il faudra peut-être en parler du baclofène. Car si ce médicament agit si bien sur nous, c'est bien la preuve que tout ça ne venait pas de nous.
L'alcoolisme est une maladie qui se soigne maintenant.

De mon coté certains de mes proches l'avaient compris que je n'y pouvait rien, moi c'est en lisant "le livre" que j'en ai été convaincu.
En le lisant, je suis passé à mes yeux de coupable à victime. Plus tard les tiens aussi comprendrons que tu étais une victime de cette maladie.
 
Franck
26 Aout 2012, 20:57
Bonsoir,

Bravo pour cette étape.
Je comprends ton envie de parler, moi aussi quand j'ai ressenti ça, j'ai eu bcp envie d'en parler. Ce que j'ai fait dans mon entourage après avoir attendu une semaine.

Je me rappelle que lorsque c'est arrivé, très vite j'ai commencé à envisager l'avenir différemment, à l'envisager déjà...
Je me réveillais le matin, en trouvant que tout était beau...

Concernant les ES dont tu parles, j'ai peut-être ressenti la même chose que toi. Je t'explique et tu me dira si c'est ça.

Pendant presque toute ma montée j'ai ressenti comme des picotements dans les membres, comme si sous la peau il y avait quelque chose qui bougeait, mais on ne voyait rien. Moi aussi j'ai comparé ça à ce qu'on ressent juste avant l'endormissement. Enfin moi j'ai toujours ressenti ça en m'endormant, mais depuis j'en ai parlé autour de moi, et personne ne connait.

Dans le visage, pas de picotements, mais une sensation de pulsation, comme si tous mes muscles du visage se crispaient et se décrispaient tout le temps, très vite. je me suis souvent regardé dans la glace pour voir, mai rien ne bougeait...
Aussi étranges ces ES soient ils, je n'ai trouvé ça ni gênant ni désagréable. Plutôt agréable même en ce qui concerne les membres.

En tout cas ces E/S m'ont bien tenu compagnie, je les ressentais avec plaisir car ça me rappelait en permanence que le baclofène était en moi, qu'il agissait.
 
Franck
26 Aout 2012, 18:53
Je viens de ma rappeler que mon médecin est en congé la semaine à venir.
Du coup, le palier à 210mg/j ça sera sans son avis...

Mais bon, je pense qu'il comprendra.

Je tiens en tout cas à vous remercier tous pour ce forum, pour votre gentillesse et votre disponibilité.http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_smyle.gif

Sans cela, je serais aujourd'hui dans une drôle de situation, sans savoir comment réagir.
Alors que là, je sais ce qu'il convient de faire, je sais que c'est une péripétie qui est arrivée à d'autres aussi.

Merci...

Je ne m'en vais pas hein ! bien sûr je vous tiens au courant...
 
Franck
26 Aout 2012, 13:58
Bonjour,
Bon, j'en sais un peu plus...

Vous aviez raison.
Hier, nous sommes sortis boire un verre (nos trois enfants étaient tous de sortie, alors on est allé faire un tour aussi).

J'ai pris deux bières pour voir... je n'avais pas du tout eu d'envie de toute la journée, malgré 6 jours sans alcool.
Ben ça a été net ! ces verres ont appelé les suivants...

J'ai très bien vu la différence avec mon premier passage à 180 mg, du coup ça répond à ma question :"Comment savoir si c'est mon vrai seuil, ou si je dois encore monter?"

Je ne pensais pas trouver la réponse aussi vite et de manière aussi nette!

J’appelle mon médecin demain, je préfère lui dire que je monte. Et puis si ça lui pose souci, j'irai voir quelqu'un d'autre comme le dit Christine. Kévin m'a dit qu'il en avait un sur Toulon qui suivait les gens comme nous. Du coup je suis moins inquiet, je sais que je pourrais poursuivre.

 
Franck
25 Aout 2012, 13:06
salut André.

Pour ça ça a l'air d'aller, pars de tentations en soirée.

Alors ça y est?
une nouvelle étape commence pour toi aujourd'hui?

Pas de stress?
 
Franck
25 Aout 2012, 12:20
bonjour à vous.
bon ben voila, comme je disais, suite à ma descente ratée, je suis remonté à ce que je pense être mon seuil (180mg).
Comme ça merdait un peu encore, j'ai décidé que je resterais un moment sans boire (histoire de laisser le baclofene reprendre sa place comme je disais).

ça fait 6 jours que je n'ai rien bu, et cela sans aucun effort. chose bien sûr inimaginable par le passé vous vous en doutez.

mais voila... je ne sais pas si c'est l’indifférence (ce que je recherche), ou si c'est seulement le fait que le baclofene m'aide à ne pas boire.


1- Comment savoir si c'est mon vrai seuil, ou si je dois encore monter?

2- pour les experts du médoc : Est-ce qu'en restant longtemps à 180mg (sans boire par exemple) ça peut ancrer le baclofène dans mon organisme tout comme si je décidais de monter la dose? c'est à dire que la durée à 180 mg aurait le le même effet qu'une montée. (j’espère que ma question est compréhensible sinon laissez tomber).

merci, à toute.
 
Franck
21 Aout 2012, 19:06
Merci André, ta réponse est détaillée, je ferais lire ça à mon médecin.

Une chose est certaine, lors de la montée on a pas assez réfléchi à ce qu'on ferait une fois au seuil.
C'est sa première expérience, tout comme pour moi...

Je reste un peu à 180mg, sans boire et on verra si cela me demande des efforts ou pas.
 
Franck
20 Aout 2012, 19:31
Oui, j'ai bien compris que j'ai voulu aller trop vite.

je suis remonté à mon seuil et faudra peut être remonter encore.
ça m'agace un peu, tout ça parce que j'étais un peu gêné d'avoir forcé la main de mon médecin.
 
Franck
20 Aout 2012, 19:05
Bonjour,
ok, merci.

quant tu dis "il faut juste que les membres puissent lire ton invitation" que veux tu dire?
il y a quelque chose que j'ai mal fait?
 
Franck
20 Aout 2012, 17:43
Merci pour vos réponses rapides.

Pour BAXTER : ce ne sont pas des cravings à des instants précis. Pour moi la prise matin midi soir convenait très bien.
C'est plutôt une envie qui dure sur la journée. Et surtout, le premier verre appelle les suivants, chose qui n'arrivait plus depuis quelques temps.
 
Franck
20 Aout 2012, 17:08
Bonjour,
je prends du baclofène depuis juin.
Suis en train d’essayer actuellement de gérer mon maintient de l'indifférence.

J'aimerais entrer en contact avec des personnes comme moi dans les environs.
Ce forum me parait très bien, et j'aimerais pouvoir, en plus, discuter avec d'autres varois des aspects "locaux" du traitement (médecins..), et avoir un partage d'expérience.
Je pense que comme moi, ce traitement et ce qui l'entoure vous donne aussi envie de dialoguer.

Si ce sujet n'est pas compatible avec les règles du forum, merci de me le dire, je le supprimerai.
 
Franck
20 Aout 2012, 16:58
Bonjour,
merci à vous tous pour ce forum.

je prends du baclofène depuis le premier juin. Voici un petit résumé :

- montée progressive pendant six semaines pour arriver au résultat attendu (indifférence) à 180 mg dans mon cas.
- 15 jours à 180mg ok ok.
- 7 jours à 150mg, tout va toujours bien.
- descente à 120mg, début ok, puis au bout de 5 jours, ça ne va plus... J'ai à nouveau besoin d'alcool, c'est pas bon. Mes alcoolisations sont moins violentes qu'avant, mais ça ne va pas.
- je repasse à 150mg, tout redevient normal, je décide d'y rester pour un bon moment, mon médecin est ok.
- pendant 7 jours, tout va bien, puis hop l'effet disparait à nouveau.

Je suis repassé à 180mg depuis 3 jours, mais je sens que l'effet n'est toujours plus là...

Je n'ose pas monter au delà. 180 était ma dose, et il a fallu beaucoup de persuasion pour que mon médecin m'accompagne jusque là.

Je me dis que je vais peut être essayer de rester à 180mg, en m'imposant l’abstinence quelques temps (je pense être capable d'y arriver, mes envies sont plus contrôlables qu'avant). Sans alcool le baclofène retrouvera peut être sa place, c'était trop bien, je veux retrouver ça.

Merci de m'apporter vos conseils.
 
Franck
11 Aout 2012, 11:44
Ok, merci Sylvie.
C'est instructif en effet, on voit bien qu'il n'y a pas de règle absolue.
J'ai vu sur ta réponse au questionnaire que tout comme moi tu n'as pas eu beaucoup d'ES.
Concernant les nuits plus courtes avec un meilleur sommeil, je ressent ça aussi depuis l'arrivée à ma dose seuil. J'ai pensé que c'était associé justement à l'efficacité du baclofène arrivée à cette dose, il y aurait une certaine logique à ça. De plus je suis beaucoup plus zen, plus sur de moi et chose étrange, mais ongles ont poussé... Depuis l'age d'environ 10 ans ça ne m'était pas arrivé, je les rongeais tout le temps. La aussi ça me paraissait logique car je ne suis plus du tout anxieux, je suis plus sûr de moi etc... Ca fait un mois que je n'ai pas pris un seul somnifère, c'est fou!
Mais je vois ici que pour le sommeil on a pas tous le même effet à la dose seuil.
 
Franck
11 Aout 2012, 9:55
Bonjour,
Est-ce que quelqu'un peut m'en dire plus sur la nécessité de rester 6 mois à la dose seuil?
Je dois voir mon médecin dans trois jours et j'aimerais lui en parler.
 
Franck
09 Aout 2012, 19:37
Salut DANIEL, merci.

J'ai effectivement lu à plusieurs reprises qu'il fallait rester six mois à la dose seuil, mais je ne sais pas d'où ça sort.
Les avis sont tellement variés que je me suis fié à ce que j'ai lu dans le livre d'O AMEISEN, il est resdescendu au bout de 12 jours, et n'a pas rencontré de difficultés.

Et comme je l'ai dit, j'ai envie que mon médecin soit parfaitement convaincu de l'efficacité et ainsi qu'il ait envie de soigner d'autres personnes. Depuis que j'ai atteint mon seuil, je pense aux autres malades en permanence. A tous ce qui souffrent parce que les uns et les autres n'ont pas intérêt à voir les gens se soigner.
Du coup j'ai envie de montrer à quel point c'est efficace et rapide.
 
Franck
09 Aout 2012, 19:13
Bonjour à tous,
Je suis nouveau parmi vous. Je me présente vite fait, ainsi que mes débuts avec le baclofène, si besoin de plus d'info, pas de problème, mais pour un premier message je vais essayer de ne pas faire trop long.
J'ai 45 ans, marié avec 3 enfants entre 17 et 24 ans. Personne ne m'a abandonné durant ces années difficiles, nous sommes toujours et plus que jamais unis.
J'ai commencé le baclofène le 1er juin. Augmentation par paliers comme il faut, avec nécessité de supplier mon médecin pour aller au delà de 120mg (il ne connait pas bien ce médicament).

J'ai une chance énorme, pratiquement aucun ES, juste des picottements dans les bras et les jambes, et comme une "pulsation" au niveau du visage. Rien de gênant, plutôt agréable même en ce qui concerne les picottements.
Le 13 juillet, HOURA! c'est la libération. Cela fait deux jours que je suis à 180mg, et j'ai compris que j'y suis arrivé.
Un peu comme vous tous je suppose, j'ai fait un test pour vérifier... le test confirme mon impression. Si besoin pour certains d'entre vous, je peux décrire comment on sait qu'on y est, mais j'ai lu pas mal de choses là dessus, et je m'y retrouve. Disons que plutôt que de n'avoir plus envie de boire, j'ai surtout ressenti que ce n'était plus du tout difficile de ne pas boire.
Simultanément à l'arrivée à mon seuil, j'ai eu la chance de retrouver le sommeil, un sommeil perdu depuis des années, un sommeil profond, un sommeil apaisé. Je sais que de ce coté là beaucoup ont de grosses difficultés, même arrivé à stabilisation, c'est pourquoi je parle de chance dans mon cas.

Après 15 jours à 180mg, j'ai souhaité diminuer la dose journalière. Non pas à cause des ES, j'en ai pas, mais parce que la rapidité à laquelle ça a fonctionné m'impressionne, et je voulais continuer sur un rythme rapide. En fait pour montrer à mon médecin à quel point tout cela fonctionne parfaitement et donc à l’encourager à soigner d'autres patients par le baclofène.
Je suis redescendu à 150mg pendant une semaine. Impec ! (je ne me suis pas imposé l'abstinence, je m'autorise un ou deux verres de temps à autres, mais c'est de plus en plus rare).
Je décide donc de faire un second palier de descente, à 120mg cette fois.
Premiers signes, mon précieux sommeil retrouvé il y a trois semaines, commence à déconner, mes nuits sont un peu agitées. Puis le 3eme et 4eme soir, je bois un peu. Mais là paf! un verre en appelle un autre... ça ne m'arrivait plus depuis trois semaines. ces soirs là j'ai pris trois bières et une bouteille de vin. C'est peu par rapport à ce qu'on a connu tous hein... mais c'est trop, je sens que ça ne va plus.
Lundi 6 aout ,je suis remonté à 150mg et tout est rentré dans l'ordre. Je n'ai pas pris un verre depuis, mais je sens que si j'en prend un, ça ne posera pas de problème cette fois. Je le sens.

Du coup je ne sais plus trop comment faire. Bien sûr je pense rester un moment à 150mg, mais j'aimerais bien pouvoir baisser dans quelques temps. J'aimerais bien que ma dose de confort soit en dessous de 100mg. Comme ça mon médecin dormira sur ses deux oreilles et n'aura pas peur de tenter l’expérience avec d'autres.

Il est assez difficile de trouver des infos sur cette phase de redescente, et d'après ce que je vois ici ça n'a pas l'air simple...
Alors vos conseils seront les bienvenus.
Si vous avez des questions aussi, n’hésitez pas.

Résumé-doses :
- de 30mg à180mg par paliers: 6semaines
- 180mg : 2 semaines
- 150mg : 1 semaine
- 120mg : 4 jours
- 150mg : 4 jours pour l'instant.
 




forum baclofene