Résultats de la recherche (1603 résultats)

Baclofun
13 Juillet 2019, 21:08
Psychothérapie "Méthode PADOVAN". Est-ce que certain()s connaissent ? Merci de vous être arrêté(e) sur ce fil.
 
Baclofun
13 Juillet 2019, 21:05
Psychothérapie "VITTOZ". Est-ce que certain(e)s connaissent ? Merci de vous être arrêté(e) sur ce fil.
 
Baclofun
13 Juillet 2019, 19:11
Oui,
pas d' explication unique, et avec ces multiplies combinaisons de causes et d' effets, qui inter et rétro-agissent, en plus, on peut longtemps tourner en rond.

Non,
pas de solution miracle. Pas de magie.

Pour couronner le tout, l' influence des médicaments psychotropes . . .

Quel casse-tête.

En logique, je pense savoir qu' il "faut" commencer par virer le principal poison. Cependant, lorsque je l' ai fait, par le passé, la dépression a tenu bon, et j' ai contracté une seconde addiction, éradiquée depuis 20 ans.

Aussi,
on ne peut pas faire abstraction d' événements de la vie qui peuvent peser très lourd.

Sans compter qu' il y a de quoi se demander si le "fond" n' est pas la "zone de confort". (*)

L' overthinking est une sacrée saleté, un puissant boulet.

M' enfin, beaucoup, ici et ailleurs, démontrent qu 'il est possible d' aligner les couleurs et les faces du Rubik' s cube.

Merci pour l' accueil, Flo. Et d' être repassée si rapidement.


(*) relevée chez Emma, l' expression "empathes masochistes".
 
Baclofun
13 Juillet 2019, 13:48
De rien, Florence, de rien. :fsb2_fou06 Quand on n' agit plus que sous la pression des nécessités, et encore . . . les plus impérieuses.
Ne plus rien vouloir. Pas même bouger son corps. Même pas être agi(e) par l' amour pour ses enfants. Arriver à considérer qu' on ne les aime pas, donc. Qu' on se croit tout permis. Même plus honte. Est-ce vraiment l' alcool, qui conduit à ça ? Aboulie, acrasie . . . Certainement pas lui tout seul; le combo addiction-dépression. Méli mélo. Que la poule, ou l' œuf, se dénonce !

Je suis sortie de ton propos précis. Mais je l' ai compris. Pour les TCA; et pour les malades de l' attachement amoureux; et pour tous les addicts, tous les toxicos. De toutes les façons, il s' agit bien de dépendance, de manque d' autonomie. C' est cet écrasement, quand il existe puissamment, qui me fait parler de "folie".
Think positive, ils disent. :fsb2_cry:

J' ai pourri ton post. Dsl. Je t' embrasse. J' espère de tout cœur que ça va pour toi. M.-P.
 
Baclofun
12 Juillet 2019, 19:11
Ciao, T !

" il est clair qu'aucune tâche ne devient désagréable "

J' imprime, j' encadre. Bravo au "petit cerveau" !.

:fsb2_bnne :fsb2_bis1
 
Baclofun
12 Juillet 2019, 10:14
Julie,
merci ! Mais oui, bien sûr, utile. Et réciproque; je te lis aussi.

Lucie,
un oubli dans mon précédent post à ton attention: la petite pierre est toujours (la nuit) dans ma main droite; du fait de sa forme, il y a un endroit, à la base de deux doigts, où elle se loge parfaitement.
Bravo encore, et courage encore, pour ce qu 'il te reste à accomplir dans ta formation.
 
Baclofun
11 Juillet 2019, 21:54
:fsb2_smile: Lucie,

Oui, mon plus jeune fils (23 ans) entretient un rêve "utopique" (depuis l' âge de 7 ans).
Oui, probablement, c' est "pour justifier son inaction dans la vie".
Pour reprendre tes propos et tes interrogations, justes.
Et, oui, je le connais, par cœur, et pas seulement comme ça.

Il fallait que je m' y prenne autrement, avant. Maintenant, c' est bien trop tard.

Certainement, il m' abuse, il me berne; et ça ne date pas d' aujourd' hui. Excellent comédien. Donc, il demeure une chance, dans ce domaine.

A force d' écouter toutes les conneries, du style "fais confiance à la vie", "aie confiance en tes enfants" . . .
A force de dire "oui", notamment parce que son père disait systématiquement "non" . . .
Voilà où on en est rendus.
Mon plus jeune fils et moi.

Le "Grand" a décroché en deux rendez-vous, à 25 ans, un job tel qu' il le voulait, dans la finance de marchés, à Luxembourg (il s' est présenté pour un stage; il a signé un CDI, dans une société de référence).

Et trouvé, en 48 heures, l' appartement qui va bien, plein centre. Pragmatique, efficace, le "Grand" (Maxime).

Le plus jeune, certes, il n' est pas "conforme". Mais/et, je crois toujours, avec lui, en un avenir pour lui, qu' il aimera. Adrien. J' aimerais qu' il sorte moins, qu' il boive moins. Evidemment. Qu' il ne se jette plus jamais dans la Saône pour ramener sur la berge un pote tombé à l' eau.

Bon, je pense avoir à peu près tout balancé, ici,

aujourd’ hui.

M.-P.

(pas MP, ni mp . . . je rigole !; si, je peux ! ! !) :fsb2_alien:
 
Baclofun
11 Juillet 2019, 20:11
Bon, après, je vous lâche les mollets;
pour l' Hospitalisation à Domicile, c' est mort.

Retour par ma psychiatre, qui a pris contact avec sa consœur qui pilote le dispositif.

Pour la dépression, oui; mais associée à une dépendance (alcoolique, notamment), négatif.

Je peux comprendre.
Il y a une logique. "Ils" ont leur logique.

Si on n' est pas enfermé(e), on peut s' approvisionner et consommer. (**)

Comme si je n' avais pas pensé, dès le début, à cet obstacle éventuel, pour cette forme de "traitement" . . . comme si je n' avais pas soulevé cette question auprès de ma psychiatre, dès qu' elle m' a suggéré l' idée. . . (*)

De toute façon, celle-ci, elle voulait faire Rhumato; et il n' y avait de la place qu' en psychiatrie. Ça parle; relativement.

Je la garde encore un peu; pour être honnête et franche (ce qui ne me donne aucun mal), c' est, de plus en plus, pour que la CPAM me foute la paix avec mon ALD.

Je vous ai gardé le meilleur pour la fin :fsb2_mdr1 .

En terminant l' entretien, elle me dit: "et . . . vous ne reprendriez pas avec le Baclofène . . . accompagnée par le Dr M. ?"

Je lui rends grâce: du Baclofène, elle m' en a prescrit autant que j' en ai voulu; et puis, elle a tourné sa veste; elle la retourne de nouveau.
Je crois que comme ma psychologue, elle ne sait que faire de moi.

Je pense que je suis une espèce de patate chaude, "a monkey on their shoulders".

Et c' est bien drôle, car MONKEY SHOULDER, c' est une marque de sky. Ce que je viens de découvrir en vérifiant sur Google l' expression "monkey on the shoulder".

Ce n' est pas que j' ai la paresse de relater ces détails individuellement, par mp ou par mail; c' est que, puisqu' un certain nombre d' ami(e)s connaissent ma situation et mes démarches, voilà, je "groupe", au moyen de ce post.

Cela n' entravera pas les affinités et les échanges personnels, intimes.

Me voilà bien avancée . . . toujours pas la clé (Catherine) ni la serrure (Yann), mais je cherche, je cherche, y compris (et surtout) en moi.
:fsb2_bis2 , toutes, tous.
M.-P.


(*) folle, mais pas conne (pas pour tout, pas tout le temps).

(**) à l' HP, "enfermées" théoriquement, j' ai vu des "filles" sortir en pyjama, prendre le tram et revenir avec de l' alcool, ou bourrées à donf, et/ou ramassées sur la voie publique en coma éthylique; ensuite, des jours et des jours en chambre d' isolement.

En ce temps-là, c' était cool, je ne buvais plus depuis "longtemps", je ne fumais plus depuis 20 ans. Je ne prenais que du Baclofène et un traitement pour les yeux, sur lesquels s' était porté un effet indésirable.

Je perds du temps, je perds mon temps. Et je vous fais perdre le vôtre. Allez, je vais démarrer une machine à 90 °.
 
Baclofun
11 Juillet 2019, 11:56
:fsb2_smile: Karine, tu as fait un gros effort, avec ce post, et cela m' honore, que tu me l' aies adressé. Et pas supprimé.

Comme je te l' ai dit, j' ai aujourd’hui' hui 2 rdv thérapeutiques, distants l' un de l'autre, et éloignés de la X Rousse; je n' aurai pas la force d' arpenter l' agglomération en tous sens, pour te rejoindre. Je m' en veux. Pardonne-moi. Pour le moins, je pense à toi non stop, de là où je serai; et, je te "vois", et je me concentre pour que l' on prenne soin de toi, et que le(s) pronostic(s) soi(en)t bon(s)s.

Tes éclaircissements, au sujet du fil "L'accalmie", c' est bien.
Contrairement à ce que prône le dicton: "toute vérité n' est pas bonne à dire", personnellement, je pense que si.
Notre vérité à nous, il est favorable de l' exprimer. A minima, c' est toxique de l' enkyster.

Fil "Que sont-ils devenus ?": tu n' y as pas ta place, en effet, et je suis certaine que personne ne te mentionnera à cet endroit. Parce qu' on sait que tu es toujours là.

Courage, pour ce jour à Lyon. Courage pour tout. Encore, encore, et encore.

:fsb2_bis1, Karine,
Totue.

PS: j' ai eu deux incidents de relation, sur le Forum; il y en a un qui m' affecte profondément, sans fin. Mais l' attachement que j' éprouvais envers cette personne, je ne le regrette pas. Sa perte me peine. Cette personne me touchait et m' apportait beaucoup.

L' autre personne, m' indiffère maintenant totalement, après qu' elle a gravement contribué à creuser ma faiblesse, et détourné mes propos. Toutefois, cette personne a compris que j' avais beaucoup de difficultés.

Bon, ce n' est pas une tentative de "leçon"; ce qui t' a fait mal, "dis-lui", en toi-même: "dégage", "Oust !".

Bises encore, moi j' ai vu de mes yeux, ta situation. Et j' évalue les dangers, et la souffrance.

Je pars pour le 1er rdv de la journée. :fsb2_cry:
Bises, encore.
 
Baclofun
11 Juillet 2019, 10:34
Emma, Florence, comme Catherine, Corinne, mon cœur reçoit votre soutien. Mon esprit . . . pas vraiment.

Non seulement je n' ai plus de mots, mais je n' ai plus de pensée. Probablement parce que j' en ai trop, des pensées. Bon, je suis mortifiée, quoi.

Encore une fois, merci à vous, et à Yann (presque quotidiennement), à Lucie, à Lee, à Nicolas (! j' ai oublié son pseudo ! :fsb2_mad: ), à Tony, à Séverine.

J' ai arrêté le dernier AD essayé (Brintellix) et le Xanax; je ne sais même pas dire si je vais mieux ou moins bien.

L' EMDR n' opère pas. Enfin, je ne perçois pas encore d' effets.

Est-ce la thérapeute ? Pourtant il y a une fluidité remarquable, dans nos échanges et, elle, elle "mesure" ce qui m' a perturbée, de longue date. Bon, elle "cale", si je comprends bien; au point qu' elle m' a suggéré un accompagnement surprenant.

Je ne suis pas tombée de la chaise, parce qu' elle m' avait traversée, cette idée de "piste" de soutien. Que je n' emprunterai pas, tout bien considéré, au temps T.

Des avis sur le Séresta ? Ma psychiatre me fait tenter ça. Je ne comprends pas bien, car il me semble que ce n' est pas compatible avec la consommation d' alcool.

Emma: je comprends que tu "flippes" devant l' éventualité de reprendre un AD. Tu sembles "équilibrée", "stabilisé", actuellement: quand tu écris que tu aimes ta vie actuelle, cela m' apparaît comme un signal net et fort. D' autant plus que tu es dans un contexte nouveau qui réclame des capacités d' adaptation; qui sont présentes, manifestement.

"Type 3", Emma: tu pourrais développer un peu ? Ça doit être une piste pour moi. Et si j' étais plus peureuse, que dépressive ?

Je peux, facilement, reprendre avec le Baclofène (j' ai le prescripteur qui va bien, très, très bien, qui se fout des 80 mg).

Je suis franche: j' en ai tellement bavé (Sylvie le sait, elle m' a soutenue, ô combien, à partir de début 2012, ça fait un bail) et je vois tant de complexité rencontrée par les uns et les autres, pour le dosage, pour les horaires . . . je n' ai pas le courage de me relancer dans ce labyrinthe.

Voilà, c' est dit; pour les ami(e)s qui se demandent pourquoi je ne m' y remets pas.

J' avoue aussi que je suis influencée par une personne de mon entourage.

Résumé: je me noie dans un maelstrom de confusion mentale. Je comprends que je suis dépendante, également, sur le plan affectif, et matériel. Je ne suis pas pragmatique; enfin, pour d' autres oui, pour moi non.

Pour le projet d' Hospitalisation à Domicile; encore "à l' étude". Catherine: ce n' est pas que je me suis appropriée mon logement; c' est que je ne veux pas me rendre dans une structure de cure, je l' ai compris. Et il y a encore beaucoup de points à régler, administratifs et économiques, suite au décès de ma mère, à la vente de sa maison, à mon achat et à la gestion de là ou je vis. Il faut que j' y sois présente.

Je tiens très mal la barre (Jean-Marie), mais je ne veux pas la lâcher, sinon c' est dessalage sévère. Tant pis pour le coups de baume dans la figure. Je godille . . .

Puis, il faut le reconnaître, je crains que mon plus jeune fils ne fasse une sorte de "Project X" à répétition, durant mon absence. Je le connais comme si je l' avais fait ! :fsb2_godgrace:

Bon, j' ai tout dit, sauf une chose que je vais poster chez Emma.

Florence: c' est difficile pour moi, de m' adapter ce que tu as écrit. Je ne trouve que cette manière d' y faire suite: est-ce qu' on ne peut pas être "fou" - "folle" de lucidité ?

Je ne pensais pas pouvoir écrire tout ça. Je crois que j' ai tout posé sur la table commune. Coup de chapeau à celles-ceux, qui sont allé(e)s au bout du post.

Je les embrasse, et les autres également,
:fsb2_bis2 Marie-Pierre.
 
Baclofun
07 Juillet 2019, 11:39
:fsb2_smile: ? ? ?
T. , où es-tu passé ? Du côté de la force, durablement ?
Ta compréhension, ta disponibilité, ton soutien et tes partages d' expérience(s),
manquent.
Si tu veux donner de tes nouvelles, on en sera heureux.
:fsb2_bis2 M.-P.
 
Baclofun
07 Juillet 2019, 11:22
Un petit coup de "pales du ventilateur"; pas seulement. Plusieurs niveaux d' interprétation, il me semble. Bonjour à Daniel, s' il repasse par ici (en référence à "la ville qui travaille", la sienne - St-Etienne). M.-P.
 
Baclofun
06 Juillet 2019, 2:11
:fsb2_smile: Si tu passes par là . . .
:fsb2_bis1 Pour ton anniversaire.
Toujours des pensées affectueuses pour toi. M.-P.
 
Baclofun
06 Juillet 2019, 2:05
Merci Corinne. C' est vraiment très gentil; aussi, bien trop élogieux.
Et oui, "être fermé dehors", c' est une façon (courante) bien bizarre de dire les choses, quand on a perdu ses clés, ou qu' on a claqué la porte en les laissant à l' intérieur.

L' alcool peut rendre fou, oui, je pense; ou bien "encore plus fou". A enfermer, à s' enfermer.

Poison et prison, pour te faire écho, Catherine. Trop d' éloges, de ta part aussi.

Je n' arrête pas de chercher; là, je viens d' écouter des interventions de Christophe André, et d' un certain Frédéric Arminot (qui se présente comme "comportementaliste") que je ne connaissais pas. *
Je n' attends pas un coup de baguette magique venu de l' extérieur; mais enfin, le bon serrurier, ça peut aider.

La serrure de mon amour pour mon père, c' est ma mère qui l' avait fermée, à double tour; ça je le sais, et j' ai retrouvé cette clé-là. Déjà ça.

Allez, je continue, avec tout le trousseau que je trimbale.
Le vrai, trousseau de clés, que j' ai dans la vie quotidienne, il y a longtemps que je l' ai équipé d' un petit grelot et d' un gros porte-clés très voyant.

Fuir la réalité, je ne suis pas certaine de ça. Jusqu' à il y a dix ans environ, je ne me débinais jamais; j' ai même fait des trucs assez culottés. Mais oui, depuis lors, je me suis peut-être défaussée. Tu dois avoir raison.

Merci pour l' aide.

Bises,
Marie-Pierre.


* Lee, c' est l' histoire de l' aboulie, qui m' a lancée là-dessus. Merci bien. :fsb2_smile:

Ah oui, Corinne, les chiffres et moi, on n' est jamais passés par la même porte ! Je crois même que je suis dyscalculique; et c' est un comble parce que j' ai géré des sommes considérables durant la plus grande partie de ma vie professionnelle. Je sais me forcer, faut pas croire ! (je savais).
 
Baclofun
05 Juillet 2019, 21:49
Et, un très gros merci à une autre "L", dont je viens de lire le mp d' aujourd'hui. Qui me touche profondément.
Je L' embrasse très fort.
 
Baclofun
05 Juillet 2019, 21:43
Catherine,

Comme c' est étrange; mon père était forgeron et serrurier. Un excellent artisan, et qui rendait beaucoup de services, même à des heures improbables, par exemple à des personnes fermées dehors, .
Dans sa maison familiale (1786 - celle que j' ai du/pu vendre voici bientôt un an) et ses dépendances, toutes les serrures fonctionnent à l' envers. Je crois l' avoir déjà raconté; ah, peut-être en privé . . . Soit il faut rentrer la clé orientée vers le haut, soit pour ouvrir il faut la tourner dans le sens habituel de la fermeture.
J' ai entendu dire que c' est assez courant dans les maisons d' autrefois; une ruse pour stopper ou retarder d' éventuels voleurs.
Merci pour tous tes encouragements.

J' aimerais déterminer si c' est l' alcool qui m' a rendue folle.
Je t' embrasse, bien sûr.

Yann, de grosses bises aussi,

et puis à L, que j' avais oublié de mentionner.

M.-P.

* Ah ! Sartre . . . "l' enfer c' est les autres". Je ne pense pas cela. Ils peuvent être notre paradis. Tiens, dans l' album de Springsteen qui vient de sortir, il y a un joli morceau dont le titre est "Paradise". En mode ballade, à sa façon.
 
Baclofun
05 Juillet 2019, 10:34
Nuit, et réveil en enfer (mon petit enfer). Peut-être contrairement aux apparences.
Au milieu, encore regardé une conférence de Boris Cyrulnik. Très longue conférence. Autour de son livre "Sauve-toi, la vie t' appelle".
Vers la fin, il emploie l' expression "agonie psychique".
J' y suis, et rien ni personne ne m' appelle, mis à part le passé raté et les amours perdus.
Quel gaspillage. Pas faute de rechercher des issues de secours. Hier, encore.
Bon, c' est comme ça.
Corinne, pour le "squatt", excuses ? Mais non, voyons ! Merci, plutôt !
Jean-Marie, il n' y a rien à lire . . . mon esquif prend trop l' eau, de partout, depuis trop longtemps.
Merci pour les mp, les mails, le soutien, de Y, de F, de C.
Bizatous, tenez bon la barre, hissez haut. M.-P.
 
Baclofun
05 Juillet 2019, 2:54
Désolée, je ne veux pas vous en 'dégoûter", non plus. Mais, ça m' éclate trop. Wembley, 2016 - les deux mêmes. Pour ceux qui aiment (et si ça ne prend pas trop de place dans le système informatique du Forom;
Sylvie, il suffit de m' enoyer "STOP" ! :fsb2_mad: )
 
Baclofun
05 Juillet 2019, 2:06
Bonus. Avec Patti, la mère de leurs enfants, toujours sur scène près de lui.
Ça (m') aide à rêver un peu.
 
Baclofun
05 Juillet 2019, 1:50
Hommage; Il aura 70 ans le 23 septembre. Ah, zut, on n' est plus le 4 juillet. Ça fait rien. Même si "Born in the USA", à l' heure actuelle, c est plutôt dommage.
Il n' y a que moi, bien évidemment, que ces propos engagent. Tout le monde n' aime pas . . . C' est pourquoi, je poste sur mon fil.
J' hésite, à vie, entre Lui et Freddie Mercury. Pas le même genre, hein ?
"Hello Sunshine" à toutes, à tous. And, "Show must go on".
 
Baclofun
04 Juillet 2019, 19:37
:fsb2_smile: Oh ?! quelque chose à arroser, avec subtilité, aujourd' hui ?
Joyeux anniversaire, Jean-Marie !
A ta santé, à tes beaux jours,
M.-P.

Tu ne donnes pas beaucoup de tes nouvelles . . . A quelle allure navigues-tu ? Au près, j' espère ! Vent arrière, spi joliment gonflé ?
Je sais, pour le bateau, mais les métaphores . . . les sémaphores . . . !
 
Baclofun
02 Juillet 2019, 19:12
Oui, oui ! Des "quelqu' un", il y en a plein.
J' ai connu, pour mon père, ce qui se passe pour le tien. Et ensuite il y a eu ma mère; même chose, mais elle a recouvré ses facultés (motrices, c' était déjà bien) et a vécu 5 années après son AVC, qui s' est produit lors d' un accident de voiture, dans lequel elle aurait pu mourir fracassée, ou/et tuer X personnes, vu l' endroit où cela s' est passé.
Quand on est loin, géographiquement, c 'est difficile. Et quand on est proche, en amour filial, c' est dur.
J' ai eu la chance d' être en bonne santé (à part l' alcool), mais pas celle de leur tenir la main au dernier moment, ni à l' un ni à l' autre. Et comme je n' ai ni sœur ni frère, chacun est parti seul, dans le silence et dans la nuit, de l' hôpital, et de l' Ehpad.
Sympa, la tortue, hein ! Réconfortante, n' est-ce pas !?
Que la vie peut être compliquée . . . perso, "si j' aurais su, j' aurais pas venu". Négative, je sais, dsl; mais, ce n' est pas aussi contagieux qu' on le dit.
Toi, on comprend, de ton post, que tu la goûtes, la vie; et bravo. Fais ça ! ! ! Encore, encore. Et cette "saloperie" va se casser, totalement, et définitivement.
Sandrine, bises,
Marie-Pierre,
du mieux, du peu, que je peux.
 
Baclofun
01 Juillet 2019, 21:26
Lee,
C' est tant mieux pour nous, que tu sois "revenue ici", comme tu l' as écrit.
Ton post, mot pour mot, on est un "tas", qui pourraient le copier-coller. Excepté la question de la maladie qui se bat contre toi (encore que, j' en connais certains . . . malheureusement . . .).
Le copier-coller, ton post; te le "voler", parce que, si est nombreux dans la galère, il n' y en n' a pas beaucoup qui savent le dire comme toi.
Les pirouettes, le ménage, quand on ne peut plus, on ne peut plus. Ni dedans, ni dehors.
Oui, un berger.
Ah!: "on n' est pas sortis de la berge" ! Ça me revient d' où ? De qui ? Pff . . . peu nous chaud !
Ton ménage, je peux venir te le faire; sérieux; ça me plairait beaucoup plus que de faire le mien.
Surtout que comme tu sais, je te géolocalise bien !
Sous l' orage et la pluie battante, je viens de recycler l' eau de la pluie pour nettoyer mon balcon . . . con.
Une tite battle de coups de balais, toutes les deux ?
Des bises, Lee, de l' été.
M.-P.
 
Baclofun
30 Juin 2019, 17:57
:fsb2_smile: " ne pas voir d'un mauvais œil ce qui ne nous regarde pas ".

Auteur: kobouser - le 29 06 2019.

Rarement lu une "formule" qui "tourne" aussi bien !

Les dictionnaires et les sites de citations il y en a à foison. 2 clics et c' est bon.

Julie Fée: si tu passes par là, aucune hostilité, aucune, aucune. On connaît tous ta sincérité et ton absence totale de jugement.

Moi (moi-moi-moi, d' accord), je comprends parfaitement ce que tu as pu ressentir (la dame qui avait une apparence d' alcoolique et qui avait acheté du whisky et du Ricard, à la caisse, près de toi), et j' ai parfaitement lu et entendu que tu n' avais porté aucun jugement, mais au contraire, éprouvé une compréhension et une proximité véritables.

Tu l' as très bien "expliqué", Julie. Je dis bien: "expliqué", et pas "justifié".

Marie-Pierre,
solidaire,
M.-P.
 
Baclofun
28 Juin 2019, 13:26
:fsb2_cold:
 
Baclofun
28 Juin 2019, 9:48
:fsb2_bnne Hello Pascal !
Félicitations, pour ta petite-fille !
Et aussi pour ta nouvelle photo d' avatar. ? Tu sembles avoir dix ans de moins . . . ? Profite et accroche-toi, comme toujours.
Bises,
M.-P.
 
Baclofun
23 Juin 2019, 16:50
Grain de sel; oui, Florence, oh que oui, l' amour.
L' amour envers quelqu' un, l' amour de la part de quelqu' un . . .;
trop d' amour, mal dispensé, même en toute "innocence", en toute ignorance des effets indésirables (parfois c' est l' un des parents); ou bien pas l' amour attendu, "indispensable", "vital", qu' on n' obtient pas.
Quand on ne peut pas, ou plus, dire, ni entendre "mon amour", c' est mort. Enfin, quelque chose est mort.
Sauf à avoir la capacité de s' aimer soi-même très fort, indépendamment du regard et de la présence de toute autre personne. Il en existe, des "gens" (Yo, les gens ! - copyright DépraV"), qui sont plus forts que les variations d' amour et le regard d' autrui sur eux.
C' est tant mieux.
 
Baclofun
23 Juin 2019, 11:48
Aussi.
Merci, Karine, j' étais passée à côté.
Je suis heureuse de me rappeler Claude.
 
Baclofun
11 Juin 2019, 8:50
Oh ! J' en ai une, d' Ambrose Bierce ("Le Dictionnaire du Diable").

Bon, je ne la place pas dans la bonne case, en la mettant sur ce fil, car elle est caustique, et pas "positive"; mais je la trouve "ramassée" et astucieuse; personnellement, elle me fait réfléchir, c 'est déjà ça :

" Si on veut, on pourrait ".

Et la clé . . . celle qui est dans un coffret fermé à clé, jeté au fond d' un puits ? Non, c' est pas bien, ça ! Pour ma défense, votre honneur, des clés, j' en ai manipulé, des dizaines, dans la période de ré-organisation de la maison de famille que j' ai du vendre. Et en faire dupliquer . . . qui ne fonctionnaient pas . . . et faire modifier des serrures !

Le truc rigolo, c' est que dans cette vieille baraque (1786) et ses annexes, dans la plupart des cas, il fallait rentrer la clé "à l' envers", et la tourner dans le sens inverse à la logique. C' est-à-dire dans le sens habituel de "fermeture", pour ouvrir. Et lycée de Versailles. :fsb2_fou06
On m' a raconté que c' était une "ruse" des paysans d' autrefois, pour compliquer les intrusions éventuelles.

Bonus: mon père était serrurier (forgeron, ferronnier, et "serrurier"). Bon, ses serrures et ses clés, il les connaissait les yeux fermés. Et son père et son grand-père avant lui.

Maintenant que j' en ai terminé avec ces énigmes de clés, je suis à la recherche d' un ressort. S' il y a des connaisseurs en la matière, je suis disposée à rémunérer généreusement la prestation !

A chacun, je souhaite les pensées positives qui vont bien, et toute l' habileté nécessaire, pour ouvrir le coffre au trésor, son propre trésor.

:fsb2_bis2
 
Baclofun
11 Juin 2019, 8:03
:fsb2_smile: Bonjour Talis,

J' avais loupé ton récent post. Je viens de remonter ton fil, ayant vu le bout de ton nez chez Riquinita, hier.

Comment vas-tu, là ? Depuis le "retour facile" du centre addicto de ta ville, qui date d' il y a 3 semaines, si je sais compter ?

Je crois bien que tu fais tout ce qui est possible, jusqu' à essayer ce service gastro-entéro sordide; tu ne pouvais pas prévoir . . . tu as bien fait de prendre la porte sans attendre.

Désappointée, que le séjour en clinique ne t' ait pas rapporté davantage.

Je regrette de n' être pas venue aux nouvelles, ces derniers mois; c' est franchement de l' ingratitude.
Cela vient un peu (beaucoup) du fait que de mon côté, j' ai connu pas mal de problèmes et je suis en mode "pls", comme disent certains djeuns'.

Excuse-moi; les pensées étaient là, toutefois.
Enfin, penser, c' est bien simple . . .

Si tu veux bien, de nouveau, parler plus souvent de toi . . . je ne suis pas la seule qui aura plaisir à te lire.

Je t' embrasse, Tony,
:fsb2_bis2 Marie-Pierre.


("pls": position latérale de sécurité; il y a des jeunots qui ont de l' humour, non ? - tiens; pour moi, j' invente "phs": position horizontale de stérilité ! )
 
Baclofun
10 Juin 2019, 18:36
J' ajoute ma voix la chorale, bien-sûr. La fois précédente, il me semble que c' était "hier" !
Joyeux Anniversaire, Sylvie ! ! !
:fsb2_bis1
 
Baclofun
03 Juin 2019, 12:27
Riquinita,

Je reprends les propos de Bartleby. C' est personnel, mais je le livre, puisque tu recherches des expériences. Et qu' ici, on peut tout dire.

La journée sans alcool, selon moi, c' est un conseil "théorique", "mécanique". A mon modeste avis, les malades n' ont pas un bouton "off" et un bouton "on", sur lesquels cliquer le lundi, ou le mercredi, ou n' importe quel autre jour.

Personnellement, une simple demi-journée "sans", me demande un effort incommensurable; il me faut rester "ligotée" dans mon lit . . . mais ce n' est que mon exemple.
Pour d' autres personnes, ça fonctionne.

Je pense que la stratégie de la "décroissance", et/ou de "l' alternance", en introduisant des alcools moins titrés, est efficace, pour un assez grand nombre.

Bon courage, et préserve-toi. Ton post d' hier soir porte de l' espoir. Centimètre par centimètre, on peut y arriver. Vous y arriverez, vous trois (avec le petit).
 
Baclofun
02 Juin 2019, 9:05
Bonjour Riquinita,

Je suis Marie-Pierre, 59 ans, deux enfants (garçons) de 25 et 22 ans; leur père m' a quittée à cause de mon addiction à l' alcool, en 2012, après 25 ans de vie commune.
Je te lis, depuis ton arrivée, je ne peux que comprendre ce qui se passe pour toi.

Ton post d' hier matin m' a décidée à écrire; je l' ai trouvé déchirant, dans l' enchaînement, malheureusement, des événements que tu affrontes.

Pas de conseil à te donner, pas de suggestion à te faire, car moi-même je suis toujours dans la broyeuse de l' alcool. Après avoir tenté de nombreuses "choses", et en en essayant encore et encore. J' ai connu, par séquences, parfois longues, la réussite avec le Baclofène. Le poison a repris le dessus, parce que j' ai un "terrain" dépressif et parce que depuis le départ du père de mes enfants, d' autres circonstances se sont combinées.

Par conséquent, à ta question "comment avez-vous fait pour essayer de vous en sortir", je ne peux t' apporter de réponse utile.

Mais je ne peux garder le silence; dans l' idée qu' au moins, tu ne penses pas qu' il y a de l' indifférence à ta situation et qu' elle passe "inaperçu". D' ailleurs, tu peux constater que ce n' est pas le cas, puisque plusieurs personnes correspondent avec toi activement.

Je peux tout de même dire, avec Florence, que des hauts et des bas, l' alternance entre les moments d 'optimisme et les moments de désespérance totale, un grand nombre, ici, a connu ça.

Malgré tout, je crois bien que ceux qui ont été "poussés", par leurs proches, qui ont pu "partager" avec eux, ont mieux réussi, et moins souffert, que ceux qui sont dans l' isolement et/ou le rejet.

En résumé, je pense que ton soutien, très concret, à ton fils, portera ses fruits. Aussi, peut-être que tu ne peux pas t' en retenir, de t' investir autant, et de lui ouvrir autant de portes de sortie. Il y a un "profil" de mères qui sont comme ça; nos gosses nous collent à la peau; c' est mon cas.

Je me fais beaucoup de souci pour mon plus jeune fils, qui a l' alcool "festif", mais je crains fort que cette saleté ne s' incruste dans sa vie quotidienne, car je connais ses faiblesses, son hypersensibilité par exemple. Je me projette donc dans ta situation, pour l' avenir.

Ce qui est certain, c' est que personne, pas même une mère aimante, ne peut agir à la place de celui qui est malade. Alors, je rejoins (à ma façon) Florence; ton fils doit "trouver" le désir de s' en sortir. Il semble que ce soit parfois le cas . . . ?

L' énergie que tu dépenses et ta volonté ne remplaceront pas les siennes.

Enfin: je n' ai jamais fait de cure (j' ai été hospitalisée pour des tentatives de suicide, hors alcool et sous Baclofène depuis deux ans - et avec alcool); c' est certainement une erreur. Pas définitive, car je l' envisage depuis plusieurs années, mais des circonstances particulières me font toujours reporter (maladie puis décès de mes parents, vente de leur maison et autres).

Je crois qu' un bon établissement de cure et un bon suivi, durable, avec le Baclofène, sont efficaces. Parce que structurants. Ton fils (si j' ai bien lu ? - pardon, je suis peut-être dans la confusion avec AMJ - je suis perturbée, sur le plan cognitif) a fait cette expérience; la renouveler, peut-être ?

Voilà, pour une première visite chez toi, de ma part, elle est plutôt longue (++) et apporte plus de doutes et de questions, que de réponses.

Tu dois te ménager, ne pas t' épuiser. Cela ne ferait que tout aggraver.

Désolée.

Solidaire,
Marie-Pierre.


PS: pas sensée, cette pensée, mais je l' avoue et la livre tout de même; si un jour, il se passe pour mon fils "fragile", ce qui arrive au tien, et si j' ai l' espace pour ça, je le "prendrai" chez moi; c' est stupide, car on ne peut (on ne doit) pas garder nos enfants dans notre ventre toute leur vie. Les infantiliser, quoi. Et les mères n' ont pas pour vocation d' être "infirmière". C' est très clair. Mais . . . on veut tellement faire quelque chose, quand ils vont mal.

Pour un cancer, pour une maladie dégénérative, ça n' étonnerait personne. On ne dirait pas, je crois, "démerde-toi". Notamment s' il y a des incidences économiques.

Mère un jour, mère toujours.
 
Baclofun
27 Mai 2019, 14:41
Avec un jour de retard; ici.
Bon Anniversaire, Flo,
-W.
:fsb2_smile: M.-P.
 
Baclofun
09 Mai 2019, 7:02
Toc toc à ta porte . . . D-Day . . . je peux ?
Non, nous ne sommes pas perdus dans tes écrits ni dans tes descriptions.
Et puis, ton post d' hier, par exemple, il est très agréable à lire.
L' "anniversaire" du "D-day", ce sera le 6 juin. 5 et 6 juin 1944, match gagné par les alliés.
Ton allié, à toi, ton Baclopote, d' ici le 5 juin, il peut mettre plusieurs fois KO ton Toxipote.
Entraîne le bien, il a du courage au ventre, et toi aussi.
:fsb2_yes: M.-P.
 
Baclofun
01 Mai 2019, 8:28
. . . un joli jour de naissance, pour une belle personne . . .
Joyeux anniversaire, Sandrine !
Avec un brin de muguet, bien sûr.
Vœux de courage pour le travail, très éprouvant; et pour le maintien (et plus) de ta santé.
Marie-Pierre.
 
Baclofun
27 Avril 2019, 13:33
:fsb2_smile: BB,
alors . . ? Toutes les (mauvaises) pages, tournées ? Tant mieux ! ! !
Tu manques, ici.
Si tu passes, sache-le (que tu manques).
Tites nouvelles, à l' occasion ? Boulot, bientôt la fin ? Cigarettes, oubliées ?
Bises et pensées, Patale,
Mie.
 
Baclofun
16 Avril 2019, 11:37
:fsb2_smile: https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/la-grande-librairie-saison-11/944135-la-grande-librairie.html

Désolée, pour celles et ceux que cela peut intéresser, il leur faut copier-colle ce long lien.

La Grande Librairie, émission du mercredi 10 avril 2019, encore disponible en replay.

Boris Cyrulnik.

" se débattre pour sortir de la poubelle "
" échapper à la prison du passé "
" remanier, métamorphoser, notre représentation de la réalité " (les "erreurs" d' une partie de notre mémoire)

Et pas seulement:

- père (ou mère, mais moins évoqué) abandonnant, absent
- la puissance de la lecture, et de l' écriture
- exemples de grands auteurs affectés par des traumas

Ces divers aspects, proposés, en partie à la lumière de ce que l' on commence à visualiser du cerveau, par l'imagerie, aujourd' hui, combiné à la "psychologie", à la psychanalyse, à la "psychiatrie" ", aux psychothérapies, conventionnelles ou nouvelles, mais dans ce qu 'elles ont de meilleur (tout n' est pas à jeter avec l' eau de notre bain, je pense).

Mais surtout, avant tout, et après tout: le regard, le sourire, la voix, la douceur, l' humanité de cette personne qui m' émeut et que je trouve magnifique.
Cela n' engage que moi . . . il m' éveille et me berce, à la fois, à mon rythme de tortue.

Si ça peut aider certain(e)s à s' apaiser, et à se comprendre . . . à entrevoir du nouveau dans ce qu' il nous reste à vivre, et à donner . . .

M.-P.


PS: nombreuses interventions, conférences, sur Youtube (la peur, les émotions, etc. . . .)

Une mention de plus, en pensant particulièrement à un membre du Forum: c' est pas "intello"; pas besoin de tout "comprendre"; on décroche et on saute des passages autant qu 'on veut; mais, quelques minutes, écouter et regarder le bonhomme . . .
 
Baclofun
13 Avril 2019, 8:58
Hello, petit robot :fsb2_smile:
Tu jettes un coup d' œil, sur le Forum, parfois ? On ne t' oublie pas. Comment vas-tu ?
Bon anniversaire !
Baclofun - Marie-Pierre.
 
Baclofun
03 Avril 2019, 9:58
Lee,
Comme tu le sais, je n' ose pas souvent écrire sur ton fil; parce que mes mots sont pauvres; et que je j' ai pas l' once d' un peu de courage à t' envoyer. Et, la plupart du temps, je ne sais pas comprendre tes profondes et belles phrases. J' ai essayé de passer par un autre biais, pour contribuer un peu.
Je dépose mes pensées dans le panier; cette belle idée de martha, qui fait bien de secouer le cocotier.
Je t' étreins, et je t' embrasse, avec ce que j' ai actuellement à ma disposition, à savoir la partie gauche et malhabile, de mon corps.
:fsb2_smile: M.-P.
 
Baclofun
02 Avril 2019, 12:26
Le "Mur d' Hadrien", je le connais, je l' ai vu. L' un de mes fils est un Adrien; 22 ans. Allez, ça va fonctionner ! ! !
:fsb2_smile: M.-P.
 
Baclofun
29 Mars 2019, 10:15
Merci, Flo-w;
C' est magnifique; tes cadrages sont super, et j' adore la pureté des couleurs, presque "froides". Je crois y être . . . et respirer l' air de là-bas.

Et . . . Le Mont; j' y suis allée fin juin 1993, enceinte de mon aîné; outch, les marches furent rudes à monter ! J' ai un souvenir émerveillé du Cloître.

Je n' ai plus vu la mer depuis 21012 (ce n' était "que" la Méditerranée de l' Estérel; ça peut être beau aussi, surtout en dehors de l' été).

J' aime davantage l' Océan au Pays Basque; un coin précis entre St Jean de Luz et Hendaye. Je rêve de re-montrer ça à mes yeux.

Je peux regarder pendant des heures la succession des vagues;

tout comme le feu dans la cheminée de la vieille maison que nous avions, au bord d' un chemin qui mène "au bout de monde", dans notre campagne de Corrèze. Je n' y ai plus que la tombe de mes parents et grand-parents et, une parcelle de terrain, justement à l' extrémité de ce bout de ce monde (la route ne va pas plus loin), qui surplombe les gorges de la Dordogne (tu te souviens peut-être de ma photo). Je crois que je ne la vendrai pas, même si je n' y vais plus, ni mes enfants ...

Un long chemin de croix y prend son départ, depuis des siècles, escarpé, entre les genets et la bruyère, avec une source précieuse d' eau pure, qui émerge à mi-distance dans un modeste monument dédié. Il y avait de grands rassemblements; pour des pèlerinages; j' en ai des cartes postales de la fin du 19ème, aux débuts de la photographie.

Je ne suis pas religieuse, mais je ressens l' empreinte humaine qui habite ces lieux. Des fouilles ont mis à jour un cimetière enfoui, qui daterait du 10ème siècle. Et il y a un corpus de légendes (le Diable, soi-même, aurait été mis en fuite par un paysan, et aurait pris son "envol" pour passer au-dessus de la vallée et aboutir sur l' autre versant; les pas de ses sabots sont incrustés dans une certaine pierre).

Les croyances, et les dévotions, étaient consacrées à Saint Nazaire.

Ni religieuse, ni mystique; simplement, je respecte les (mes) anciens, quelque chose me fait les porter en moi, en alliance avec cette nature toujours intacte.

Les bergères qui gardaient leurs moutons . . .

Voilà que j ai "dérivé" . . depuis les flo-wts de "Ta" Manche. Et que j' ai abusé de ton fil. Dis-moi "stop", bien-sûr, quand du veux.

Merci de m' avoir accueillie, Florence. Cette nuit a été spécialement difficile. Peut-être l' anxiété particulière pour cet après-midi médical.

:fsb2_yes: Je t' embrasse, très bonne journée,
M.-P.
 
Baclofun
28 Mars 2019, 11:25
Oui, Flo-w, c' est une jolie formule, et une belle idée. S' évader un peu, de soi-même, quitter notre corset (hum, hum . . . le mien, je précise).
J' aimerais retrouver le visuel d' une vieille pub du Club Med (je précise aussi: pas du tout mon kif); le l' ai gardée longtemps . . . dans les WC :fsb2_smile: C' était juste une photo de mer et de ciel, avec seulement un mot: Partir.
Ma comparaison est capillotractée, comme tu dis.
Stp, un de ces jours, si tu pouvais aller regarder la mer (*), de ma part; je t' envoie mes yeux, pour ce jour-là.
Comment va ta "cabane" ?
Je t' embrasse.
M.-P.

(*) c' est la Manche ? la Mer du Nord ? L' Atlantique ? Je suis toujours aussi nulle en géographie ! Mais j' ai parfaitement en mémoire l' une de tes photos postées, d' une plage et d' une baie.
 
Baclofun
27 Mars 2019, 7:43
Karine,
C' est vrai, je n' ai pas été réactive, sur mon fil, à ton post. Je suis désolée. J' ai préféré t' envoyer un mp. Un post en réponse au tien t' aurait fait davantage plaisir, j' ai compris. Je te l' ai expliqué, je ne souhaite plus trop parler de moi "publiquement". Et toi aussi, tu as souvent dit que tu ne pouvais plus exposer ta propre situation.
Bien sûr que cette jambe cassée (c' est "l'autre" jambe ? je suppose), c' est une galère ajoutée aux autres; je n' y suis pas indifférente, loin de là.
Excuse-moi d' avoir été maladroite. C'est le cas de le dire, puisque tu sais que tout mon côté droit est immobilisé depuis dix jours.
Et oui, à bientôt; je t' embrasse aussi fort que possible.
:fsb2_smile: Totue.
 
Baclofun
26 Mars 2019, 19:13
:fsb2_aplos :fsb2_bis1 :fsb2_aplos
 
Baclofun
26 Mars 2019, 1:47
Yves, c' est bien ici, chez toi ?
Je crois que tu n' aimes pas trop, mais comment pourrions-nous faire l' impasse ?
Bon anniversaire,
et un souvenir intact et ému, de ton aide.
Bises en direction du Haut Forez, que je ne traverse plus.
M.-P.
 
Baclofun
25 Mars 2019, 9:56
Lucie, merci; j' apprécie beaucoup; c' est vrai que c' est bien de ne pas oublier les fils.
Bon courage, avec ton emploi du temps très chargé en ce moment; l' ambiance est-elle bonne, entre stagiaires, et avec les formateurs ?
Bravo pour ta performance (3 mois) et pour ta jolie sortie avec ta fille.
Je t' embrasse,
M.-P.
 
Baclofun
25 Mars 2019, 9:36
Pas top, Corinne, pas top.
Merci beaucoup pour ton passage et pour les bises, je t' en envoie aussi ! J' aime toujours autant ton piou-piou sur son oeuf !
M.-P.
 
Baclofun
24 Mars 2019, 16:44
Aux Catherine, aux Karine:
Bonne fête ! ! !
Et pardon à Ka, dont j' ai zappé l' anniversaire :fsb2_cry:
M.-P.
 
Baclofun
08 Mars 2019, 9:43
Géniale, la photo, Pascal. "Le" biker ! ! ! Vois aussi si ZZ TOP ne cherche pas un batteur, hein ?! :fsb2_bis1 M.-P.
 
Baclofun
25 Février 2019, 1:02
Perso, c' est fait, en temps voulu, pouvoir pour l' AG, adhésion et quelques euros.
Vous avez bien raison d' insister.
Karine, on profite de ton post, pour te demander:
Toi, comment ça se passe ? Comment "ça tourne" ?
De grosses bises,
Totue. :fsb2_bis1
 
Baclofun
21 Février 2019, 12:02
Oh Mary . . . si tu savais . . .
Tant de bons moments passés, ta sensibilité. Elle manque.

Joyeux anniversaire, Mitchette ! ! !

Je t' imagine toujours bien dans ta vie, dans ton Nord, où tu es retournée.
Tu as tellement bossé, notamment avec la CNV et bien d' autres choses.
Je sais que tu ne viens plus ici, tu m' as dit pourquoi. Il y a toujours la panière de la fine petite chatte noire. Si elle voulait s' y lover un peu, on serait nombreux à en être heureux. Mais/et : Vive ta liberté !
De grosses bises,
et on se dit quoi !
Marie-Pierre.


* pour ceux qui seraient curieux de voir ce que c' est: CNV = Communication Non Violente (ne pas s' arrêter sur le titre; selon moi il ne reflète pas l' étendue du sujet). Conférences en France, en Suisse, en Belgique, et nombreuses vidéos sur Youtube, d'Isabelle Padovani. Je l' ai souvent évoquée.
 
Baclofun
21 Février 2019, 11:34
OK; j' ai rien dit.
Bonne journée,
M.-P.
 
Baclofun
20 Février 2019, 23:05
:fsb2_bis1 Catherine.
Merci.
Lourde, toi ? Arrête ! ! ! Stp.
Perso, à plat. Comme d' hab, quoi. Bien en-dessous de la ligne de flottaison. La lâcheté, tu ne sais pas ce que c' est !
Ta non-désespérance, envers moi, et ton post, me touchent.
Bah . . . je poursuivrai . . .
Tiens bon le cap, je me concentre, pour le meilleur au sujet de tes soins.
Mon dernier prélèvement sanguin et mon état de santé général ne sont pas top (je ne parle même pas de mon état mental); j' ai blindé mon agenda de rdv de toutes sortes.
Re-bises, et re-merci,
prends grand soin de toi,
Marie-Pierre.
 
Baclofun
20 Février 2019, 17:30

Surtout pour la voix de CharLélie Couture, et pour ceux et celles qui ont partagé Toy Story avec avec leur(s) gosse(s). Ou non.
M-P.
 
Baclofun
20 Février 2019, 11:33
:fsb2_smile: Bonne journée, avant toute chose, jm84,
Perso, parfaitement bien reçu, le CR de l' AG. Opérateur basique: Orange. Pas le moins cher, d' accord.
J' avais envoyé un pouvoir en temps voulu, et acquitté ma toute petite cotisation.
Je ne me sens pas attaquée par ton post et j' approuve ton "rappel", bien fondé.
Juste: certains manquent de moyens, dans la compréhension, et dans la capacité financière.
Ils n' ont peut-être pas "rien compris".
M-P.
 
Baclofun
19 Février 2019, 9:03
Hello Lee,
" mes laiüs de bestiole paniquée "
Bein tiens ! :fsb2_no:
Moi je vois le comportement et je lis les mots d' une sacrée nana. Quand d' autres sont de sacrées gnan-gnan. Une autre, je veux dire.
Solidaire,
bises,
Marie-Pierre.

PS: même question que Yann (le planning des prochaines étapes ?), sans te bousculer; car avant tout, récupérer des récentes joyeusetés.
 
Baclofun
17 Février 2019, 9:53
:fsb2_smile: mamanou, je peux entrer ?

Ce serait la première fois, je crois. Je t' ai toujours lue (aussi rarement que tu apparaisses) et j' aime la douceur de ta photo et de ton pseudo.

La question de l' environnement médical; son absence, plutôt . . .

Il y a près de quatre ans, j' ai eu l' alternative d' aller vivre (et finir mes jours) en rase Corrèze, seule, au milieu des bois, dans la maison de ma famille paternelle (" à peu de frais " dans un premier temps, mais en sachant que de gros travaux deviendraient vite indispensables),

ou bien de rester (de revenir) habiter dans une grande agglomération (Lyon), où j' avais passé 26 ans, avec mes deux fils et leur père.

J' ai choisi la seconde option, en très grande partie pour y bénéficier des soins qui me seraient nécessaires.

Pour une autre raison: il y aura toujours des trains et des avions pour Lyon, qui permettraient que mes fils viennent me voir parfois. Alors que, pour me rendre visite en Corrèze, cela réclamerait pour eux, de gros efforts, qu' ils ne pourraient peut-être pas faire. Je n' ai pas été très bien conseillée et peu clairvoyante, sur le plan financier. Mais bref, j' ai fait ça ... acheter un petit appartement neuf à Lyon, avec la vente de notre logement familial, le père de mes enfants ayant refusé de "couler avec moi" - sic.

Là où je veux en venir: je comprends très, très bien, combien peuvent te peser l' absence et l' indisponibilité du "corps médical".

Aussi: je partage avec toi et Yann, par exemple, la dépression dite "majeure" et de longue durée, perso depuis 10 ans principalement.

J' ai aussi détecté récemment mon hypertension artérielle et l' essoufflement. Côté poumons, inquiétude en raison du tabac; j' avais arrêté la cigarette depuis début 1993; j' ai repris en août 2016. Depuis, c' est un carnage.

Enfin, je m' autorise, après avoir forcé la porte de ton fil, à t' écrire que l'entente, l' harmonie, avec ton mari, est la pierre la plus précieuse.

Bien à toi,
solidaire,
Marie-Pierre.
 
Baclofun
15 Février 2019, 22:10
Ciao, Lee,
Je traîne, parmi les fous. Tu as visiblement conquis le Dr R. . . Z. Et tu as bien fait de solliciter au max, l' anesthésiste-hypnothérapeute.
Tout de même, pas bien tout compris; qu' est-ce qu' il reste à faire, ou à re-faire ?
:fsb2_bis1 Totue.
 
Baclofun
06 Février 2019, 21:29
+ 1 avec Flo,
je souhaite que tu sois dans la même dynamique et les mêmes joies que la dernière fois où j' ai entendu ta voix,
Bon anniversaire et grosses :fsb2_bis1 , Gisèle,
Marie-Pierre.
 




forum baclofene