Résultats de la recherche (5059 résultats)

BB
21 Octobre 2018, 0:40


Est-il trop tôt pour oser penser que le baclo pourrait être à l'origine de tout çà ou y avoir contribué ?
Ça va quand même beaucoup plus loin que tout ce que j'ai lu ou constaté. Il serait sans doute
intéressant de savoir si d'autres utilisateurs se reconnaissent (encore une fois) dans ce que tu écris.
Je sais qu'il y en a d'autres. Je ne crois pas aux miracles, mais j'ai encore ce doute que j'aimerais balayer.
Et je connais ta consommation d'alcool aujourd'hui sans dépendance, même si je ne suis pas allé jusqu'à l'excès OMS.
Qu'est ce qui s'est passé ? Pourquoi ? Un espoir supplémentaire pour une prise conscience comme celle que j'ai pris en pleine gueule
il y a presque 6 mois et qu'on a appelé virage maniaque ? J'ai toujours ce problème avec les mots et leurs noms. Pour moi, "virage maniaque" s'écrirait
plutôt "réveil" ou un truc comme çà. Ce n'est qu'un ressenti et je ne parle que pour moi, mais aussi pour vous.
Changer le monde ? Il serait temps...



MOI
Est-il trop tôt pour oser penser que le baclo pourrait être à l'origine de tout çà ou y avoir contribué ?

La souffrance pathologique ( répétée ), la dépression et l'alcoolo-dépendance mettent l'individu dans un état hors de contrôle. Peu importe l'ordre des choses: l'alcool aide à vivre, puis tue, ou la vie tue puis l'alcool sauve.
Peu importe: hors de contrôle, désespoir reconduit à l'infini.

Absence de dépendance à l'alcool sous baclo ( ou dans mon cas sans baclo mais avec traitement antérieur):
tout ce que j'ai pu dire ci-dessus.

Y a-t-il un lien avec le baclo?
:)

J'ai eu le sale privilège de vivre il n'y a pas très longtemps ( Sylvie le sait ) une rechute alcoolique:
D'un jour à l'autre, j'ai bien compris que j'étais durement impactée par l'alcoolisme et avec tous les symptômes morbides du passé: ( parce qu'il n'y a pas que l'alcool... ) rechute de peurs, d'angoisses, agoraphobie, mésestime,etc... Réparée encore une fois par le baclo.

Le baclofène est juste un médicament qui te sauve de l'alcoolisme après tu en fais ce que tu veux mais c'est pas mal comme projet!

Dans mon cas , franchement, je pense encore miracle.

Sur ce,
cette "idée" de virage maniaque, je crois l'avoir vécu ( surcharge d'énergie ) et j'aurais bien aimé que cela perdure!
J'ai l'impression qu'il faut arrêter de divaguer parfois et qu'il s'agit simplement d'une somme dynamique que possède une norme d'individus sans blessures, et pas nous ( l'alcoolique s'est déjà bien battu pour survivre, il s'est déjà bien épuisé,de surcroît il a un profil mental passons! ) En clair, il s'agit d'un moment passager dont il faut profiter !

En conclusion oui le baclo est essentiel.
Bonne nuit.
 
BB
21 Octobre 2018, 0:27


Je te suis depuis toujours mais il est vrai que je ne t'écris pas ..
tu donnes de la force à tout ceux qui souffrent aujourd'hui ; Ceux qui ont réussi, qui sont heureux, apaisés devraient être un peu plus nombreux sur ce forum ..


Ah merci à toi aussi Shirley, pour l'attention, merci!

Et oui il est clair que beaucoup beaucoup de ceux qui vont bien après 'l'effondrement absolu' oublient ce forum
tout comme moi d'ailleurs bien souvent


Qu'en dire?

"Tant mieux, la vie!"

ou "Dommage, pas de solidarité"...

Ou encore: "forum-dépendance-non".


Peu importe.

Les personnes qui sont totalement sorties d'affaire quittent pour la plupart le forum.
Et il y manque des témoignages de fait tellement vrais et positifs!
Il faut se dire qu'ils existent...

A toi.
 
BB
20 Octobre 2018, 23:40
bonjour BB
(...)

mais il est vrai que pour certains cela parais irréelle
ce qui ne doit en aucun cas te faire culpabiliser (... )
si tu en est la c est que tu le mérite


Ouaouh Gégé,

Rien d'irréel et

AUCUNE CULPABILITE ( le privilège justement de la libération )
Enfin, JE NE MERITE RIEN, loin de là.

Si je le pouvais au final j'aimerais bien devenir psy juste pour les alcoolo-dépendants, juste pour eux, moi, et les autres
parce que j'ai perçu quelques trucs "in-vitro", dans le ventre...

Rien n'est acquis, ok, mais justement rien n'est définitif.
Je me demande parfois si la connaissance de la problématique...

Bien à vous, à toi.
 
BB
13 Octobre 2018, 4:23
Pour l'instant tu t'occupes de toi
tu te soignes
et puis après
tu guéris :fsb2_yeah:

c'est facile

blague
 
BB
13 Octobre 2018, 4:03

Je viens de réaliser combien ce que je racontais était éloigné pour certains de la terrifiante dépendance alcoolique,
des difficultés du traitement

C'est en lien pourtant...
Ce que je vis maintenant
 
BB
13 Octobre 2018, 3:58

Suite à une soirée arrosée encore :fsb2_yeah: Sylvie,
je ne dors pas, dans ma normalité.

Ce que le baclofène a changé dans ma vie:

Tout
une vraie lucidité
une positivité à toute épreuve ( fermez les yeux sur mes contradictions )
un bonheur partagé
la résolution d'un paquet de problèmes
dire les choses, direct, même froidement ( ouf )
l'oubli du passé et l'interruption du ressassement perpétuel / vivre l'instant, voir devant

je devais avais envie de vous parler de tous ces changements

La grange dont je rêvais dans les Pyrénées c'est fait! il y a un an avec un tout petit pécule et une prise de décision
après 20 ans d'inespoir.

Parallèlement mise en danger car je ne pouvais plus assumer les charges de ma maison ( achetée suite à un divorce )
Alors j'ai mis violemment en location tout ce que je pouvais - il y a un peu plus d'un an aussi -, ai aménagé un studio, une chambre, puis une autre, et encore...

Aujourd'hui moi si solitaire passe quelques soirées - parfois arrosées oui oui Sylvie :fsb2_yeah: - avec mes si adorables colocataires...
Mes grands enfants s'y retrouvent aussi, et l'amitié ( le mot existe! ) s'y installe.

La maison reste silencieuse parfois, puis les rencontres se font, on parle, du monde qui va changer, éthique, écologique, libre, en lien, humain, on change ce monde encore, espoir...
dans le partage

Qui aurait dit?

Je me surprends encore
dans mes prises de décisions
libres
dans mon état d'esprit
libre
et cette absence d'inquiétude viscérale
cette absence de folle colère aussi
et cette attention à moi-même, aux autres
libre encore.

Nous le changerons ce monde.
Ensemble.




 
BB
13 Octobre 2018, 2:39

Mon rêve finalement, je le conçois maintenant, ce n'est pas forcément l'arrêt complet du tabac ( arrêt d'un plaisir ),
mais l'interruption de la mise en danger et de la dépense financière excessive ( puisqu'au lieu de prévention, ou du vrai accompagnement, on me taxe ).

Mon souhait est donc de passer de 7 à 5 cigarettes - ou moins - car aux dires de mon médecin, cest une dose éliminée sans grande toxicité ( je vis à la campagne...).

Si le Tabex me le permets, c'est parfait.

Je me retrouve dans la même situation qu'avec le baclofène: le désir de me défaire complètement d'une addiction terrible est là, puis je découvre que je peux m'offrir une autre option, grâce à un médicament:
m'abstenir, être modérée, et sans contrainte.

Quelle chance!

J'ai réalisé aussi par le biais du Tabex que je pensais ne pas être tellement imprégnée par la nicotine, mais davantage par le geste de fumer, ce qui était faux: si je fume moins, c'est parce que la cytisine se substitue à la nicotine, et que de fait il n'y a plus de manque.
Pas d'absence de geste oppressant .

Voilà pour où j'en suis.

 
BB
13 Octobre 2018, 1:31

Super JM!
Je ne sais plus où tu en es de ton parcours, mais te souhaite le meilleur!

Mets-toi au Tabex Mamanue!
Même fonctionnement que le baclo mais très bref et sans EI.
Le prix de quelques paquets de cigarettes...
A renouveler si échec...

J'ai vérifié ma conso plus exacte, moi qui ai échoué:
environ 7 cigarettes par jour, sans effort.
J'ai divisé par 4 au moins.
Bisou et porte-toi bien surtout.
 
BB
13 Octobre 2018, 1:16

Bienvenue ici,
Comme tu as dû le constater des TCA témoignent sur le forum
et le baclofène va en effet t'aider.
Bon courage à toi!
 
BB
11 Octobre 2018, 10:48

Coucou JM,

A vie, peut-être... :fsb2_yeah:
Non sérieux séance d'hypnose bientôt.
Je profite un peu, en attendant.
Et toi 0 conso toujours? ( je parle cigarette hein )

Bonne journée, et à la ptit' cuillère aussi, et à tous!
 
BB
06 Octobre 2018, 21:43

Bonne nuit 'Hiette
et Cueillère.
Merci pour vos passages,
ça fait toujours plaisir!

Je confirme la stabilisation de ma conso en cigarettes à entre 6 et 10, avec 3 cachets de Tabex par jour.

Aujourd'hui 1ère cigarette à 20h!!!
Un miracle...



Bises!
 
BB
26 Septembre 2018, 7:04
Coucou Mamanue,
Je n'ai pas vraiment arrêté le traitement:
2 cachets par jour et toujours entre 6 et 10 cigarettes quotitiennes, ce qui calme les dégats.
Je dois l'arrêter cela dit, pour le reprendre...

Bon ce sera aussi le cadeau d'anniv de ma petite soeur qui fume comme un pompier.
Pas très glamour mais utilitaire :fsb2_yeah:
J'ai retrouvé le site ( 21 euros maintenant la boite, limitée à une? )

https://cytisine.co.uk/shop?ol...d_by_created_at

Bonne journée à tous!
 
BB
20 Septembre 2018, 8:40

Coucou Mie!
Pas de liste, ou tu en es , en pensée!

Rentrée assez paisible, ma foi.
Je commence cela dit à penser à ma retraite; une nouvelle vie.
J'aimerais bien.
Encore quelques années.

J'espère que tu vas.

Bisou!
 
BB
15 Septembre 2018, 22:29

Au fait 0 alcool à peu prêt tout le temPs.
Loin très loin de tout ça.
(... )

J'ai juste failli ce soir,


Trop drôle!!! :fsb2_yes:
Voilà ce qui arrive,
lorsqu'on ne se relit pas.

Je fais donc un effort ce soir, puisque sobre.

Concernant le Tabex, oui ça fonctionne étonnamment bien et oui je fume encore!

Après un jour de traitement timide en me pliant aux indications conventionnelles
j'ai beaucoup augmenté le nombre de médicaments.
J'ai ensuite dépassé les 5 jours pour arriver à une semaine ( comme JM ) et à 4 cigarettes par jour, sans contrainte, ce qui est miraculeux.
J'aurais peut-être dû continuer...

Je comptais reprendre comme convenu 2 mois après.
Mais...
Je prends toujours quelques cachets chaque jour... 1, ou 2... Il sont sur mon bureau.

Et je ne fume plus comme avant.
Ce n'est plus aussi impérieux.
Je suis donc passée de 1 paquet 1/5 par jour à entre 6 et 10 cigarettes...
Sans me forcer ( : ma grande crainte, toujours ).

J'ignore si c'est dû au traitement antérieur, ou à ces quelques cachets que je prends.
Dans tous les cas je n'ai jamais été aussi limitée dans ma consommation, sans m'arrêter pour autant ( voir séquence hypnose ).
La dépendance est moins forte.

A propos d'hypnose, c'est pour début octobre finalement.
Mais cette consommation me tranquillise, tant qu'elle n'augmente pas.
Et cela fait quand même un mois qu'il y a stabilité.

Bien. Je vais racheter des boîtes de Tabex, toujours ça de côté,
encore faut-il que j'arrête définitivement pour me lancer de nouveau...

Oui Sylvie, je peux aussi passer sans avoir bu ou être dans la rechute!

Je suis juste occupée à autre chose lorsque tout va bien, comme bon nombre d'autres baclonautes sortis d'affaire.

Bonne nuit à vous, et JM et Mamanue et Nicolas bienvenu, et Sylvie aussi!



 
BB
07 Septembre 2018, 0:18

Arrêter de penser tout à coup
et
vivre
 
BB
07 Septembre 2018, 0:15

Au fait 0 alcool à peu prêt tout le temPs.
Loin très loin de tout ça.

Puis 0 baclo depuis pas mal de temps aussi voilà.

J'ai juste failli ce soir, j'ai faibli ce soir, j'ai fêté, ce pourquoi je sus là.
A chaque fois que je penserai alcool je serai là
 
BB
07 Septembre 2018, 0:04

Avec mon affection
 
BB
07 Septembre 2018, 0:03

3 semaines d'épuisement en juillet
puis la Bretagne
iode, pêche, repêche... energie

Et puis c'est reparti pour l'enseignement depuis quelques jours
et puis
et puis
bisous

pas beaucoup de clopes
tabex top
 
BB
06 Septembre 2018, 23:57

Merci pour votre attention, votre fidélité, merci.
 
BB
14 Aout 2018, 11:08
Je note de nouveau le site pour info, et m'en rappeler.
Vente à partir du 21 aoùt
tabex
 
BB
14 Aout 2018, 10:58

Bonjour à tous,

j'ai commencé le traitement à l'occasion de mon séjour en vacances ( sans réseau ni wifi! ).
Prise finalement 2 à 3 comprimés de manière irrégulière - toutes les 2h avec des oublis ).

Baisse significative: j'étais à 1 paquet et demi, suis passée à 1 demi puis 4 cigarettes par jour.

Mais comme Serge je n'ai pas arrêté et pas fait l'effort je pense.
Pas de goût pour la cigarette et je fume quand même. Peur du manque, de l'absence?
En tout cas la baisse est importante. Si je pouvais y rester... cela me conviendrait.


Je rachète du Tabex pour recommencer dans 2 mois.
 
BB
02 Aout 2018, 23:18

Presque prêt.
 
BB
02 Aout 2018, 23:16
Citation
C' est une étuve, une cocotte-minute

Ben par Toulouse aussi.
Alors une petite recette toute bête et efficace
et bio comme dirait ma voisine:
congeler 1, 2 bouteilles d'eau et les placer dans un saladier par terre dans la pièce.
C'est impressionnant. ( faut fermer les fenêtres et tirer les rideaux hein )

Bises.
 
BB
02 Aout 2018, 22:51

Bon pour l'instant je n'en suis pas du tout là!
Peut-être qu'il faudrait que j'arrête avec les cigarettes mentholées aussi...
Cette impression cynique d'avaler de l'air frais...

J'ai placé mes sonneries de 6h du mat à minuit, ça va?
Pas envie de me réveiller la nuit...

Merci JM!
 
BB
02 Aout 2018, 22:46


Je crois que chacun porte sa croix 'Hiette, quelqu'elle soit.
Et chacun peut trouver le bonheur, comme il l'entend.

J'ai été éduquée de telle sorte qu'à chacun de mes malheurs je regardais plus malheureux que moi
et m'effondrais dans la compassion et la culpabilité.
Je n'ai pu grandir et aller mieux que lorsque certains m'ont expliqué que l'essentiel avant tout dans ma vie c'était moi, et d'abord moi,
que les souffrances ne s'évaluaient pas, ni se comparaient.
Avec mon amitié.


Alors donc tu t'en sors Mie? :fsb2_yeah:
 
BB
02 Aout 2018, 22:34

Oh je ne t'ai pas vu Mie!

Mais...
t'ai répondu,
finalement.

J'attends de te lire !
Pour l'EMDR...
Et pour toi.
 
BB
02 Aout 2018, 22:30

J'en suis un peu là Flo...
Raplapla.

Ne faut-il pas patienter et admettre que décidément
nous n'avons aucun contrôle sur nos humeurs,
humeurs si changeantes.

Un atout ici: l'expérience.
 
BB
02 Aout 2018, 22:25

Oups:
je prends 2 cachets toutes les 2 h.
Qu'en dis-tu JM?
 
BB
02 Aout 2018, 22:24

Bonsoir,

J'ai commencé le traitement au tabex aujourd'hui 16h.
Date choisie car je quitte la maison pour la Bretagne demain,
et le changement de lieu est bienvenu pour un changement de mode de vie.
Je fais d'autre part le trajet en 2 fois et ai loué une chambre pour me poser, chambre non fumeur.

1 er problème rencontré: je n'ai pas passé la journée avec mon portable, ses sonneries toutes les 2 h, et ai fait l'impasse sur certaines prises!
je crois que je ne vais donc pas comptabiliser cette journée.
C'est juste un point de départ.

Ce mois de vacances a été vécu comme une période de convalescence et je le regrette.
Je dois canaliser mon énergie, penser à moi.
Je me souviens accords toltèques, dont 1, le 4ème:


"Faites toujours de votre mieux.

Votre “mieux” change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger.

« Cet accord découle des trois premiers, constate Olivier Perrot. Lorsque vous en faites trop, vous vous videz de votre énergie et vous finissez par agir contre vous. Mais si vous en faites moins, vous vous exposez à la frustration, à la culpabilité et au regret. » Le but est de trouver le juste équilibre.

Comment s’y prendre ? Ce qui est juste pour soi ne dépend en aucun cas d’une norme. Pour Miguel Ruiz, certains jours, faire ce qu’il y a de mieux pour soi, c’est rester au lit. Dans tous les cas, souligne Thierry Cros, « le pire piège est la course à la perfection ». L’un des moyens d’éviter ce travers est de remplacer nos « Je dois faire ceci » par des « Je peux faire ceci ». Comme l’affirme Olivier Perrot, « cela permet de s’approprier pleinement l’objectif à atteindre, sans se soucier du jugement et des attentes des autres ».

Je pense, je suis sûre que, à un moment, j'ai voulu en faire plus, j'en ai fait plus, en m'oubliant.
Je me promets dorénavant de rester vigilante et à mon écoute. D'avancer en toute tranquillité comme j'en ai besoin.

Bonne nuit!
 
BB
23 Juillet 2018, 20:28
Bonjour,
Retour d’expérience très positif pour moi. Traitement démarré en decembre 2016, 20 jours de traitement.



on peut vraiment prolonger le traitement alors?

Bon. J'ai l'impression qu'il vaut mieux oublier de se limiter à 1 comp toutes les 2 heures donc...
 
BB
23 Juillet 2018, 20:17

Sylvie, Théorbe,
je ne m'inquiète pas, parce qu'ensuite c'est terminé. On peut me proposer un verre et
vraiment, l'indifférence y est.

J'aurais mille fois plus peur si je craquais sous le coup d'une émotion, en raison d'un évènement.
Ici il n'y en a pas. C'est un lâcher prise momentané.

Mamanue oui je ressens la même détente et désinhibition.

JM
en tant normal je ne peux pas non plus. Même l'idée de boire une goulée tu vois.

Avant-hier cela dit mon voisin avait préparé un planteur et tenait absolument à avoir mon avis sur sa préparation ( : j'ai vécu dans les DOM )
Je me suis forcée donc. Un verre entier.
Puis basta, je suis rentrée écœurée.

Tout ça est très aléatoire.

Je ne devrais peut-être pas le rapporter d'ailleurs

Belle soirée à tous!.
 
BB
21 Juillet 2018, 16:10

Jean-Marie je n'ai pas commencé...
la fatigue est telle, et ne s'en va pas.
Je patiente.
A traîner comme je le fais il me semble qu'éviter la cigarette serait compliqué.

Vu le médecin hier à ce propos: elle suppose un surmenage, il m'en faut peu...
Analyses à faire mais je suis persuadée que je vais bien.
Magnésium, au cas où. A forte dose.

Mamanue les soirées arrosées le sont fortement avec une dépendance retrouvée, et le même shéma:
culpabilité le lendemain.
Puis toute addiction disparaît et je suis assez contente: je me suis amusée après tout.
Et si je suis invitée par contre je ne bois pas, ne le peux pas. C'est étrange.
Je peux aussi ne pas boire lorsque j'invite.
L'alcool me rebute en fait mais si j'insiste, au bout de quelques verres, c'est comme si un levier lâchait prise.
Je ne conseille à personne de procéder ainsi...
Et précise que je ne bois pas une goutte ordinairement.

Plein de courage, Yann...Toujours...

Quelle fatigue...
Vivement un retour d'énergie, que je ne passe pas mes vacances ainsi.

Bises à tous
 
BB
15 Juillet 2018, 0:12

Je "fais maison" depuis quelques années, mais ne crache pas sur un paquet de...ships.
Donc le vitaliseur arrive un peu tôt encore dans mon existence :fsb2_yeah: .
Mais je prends note merci Mie!

Yann,
Citation
Je suis au régime depuis deux mois.
Déjà perdu 5,5 kg.

Mazette c'est pas mal!
Tu cuis à la vapeur? :fsb2_yeah:

Bon, JM, oui, je penses qu'après la coupe du monde
et si la France gagne
je me lance mardi ( lundi, jour intermédiaire ).

Si elle perds...
Ben
je commence mardi.

Bonne nuit!


 
BB
14 Juillet 2018, 23:46


Et 3!!!


Et aussi des annonces agréables de par chez toi:


Voici l'opinion d'Amanda Stafford, urgentiste en Australie

Cher Baclophiles,
Dans l'annonce de l'ANSM, je vois un résultat positif.
-L'ANSM approuve l'utilisation de baclofène pour AD - extraordinaire qu'ils le disent si clairement.
-Au délà de 80mg/j on propose (seulement) aux patients d'etre vus ou discutés avec un addicto, mais pas d'obligation dédans.
-Pas de limite de dose.
C'est plutot correcte de ne pas accorder une AMM si les donnes d'Ethypharm ne sont pas convaincants, ce qui est le cas avec Alpadir et aussi avec Bacloville si ses donnés sont mal presentees par Ethypharm et le rapport du CSST semble l'indiquer.
Vu la situation politique autour de baclofène en France actuellement, pour moi l'annonce de l'ANSM est positif et me soulage enormément.
Felicitations a tous ceux qui ont participé dans cette bataille baclofène.
Amanda

Je crois qu'elle a raison ...


Ouf re-ouf.

4 bises Flo!

 
BB
14 Juillet 2018, 10:08

Ah ben...
Ah ben bon...




J'espère que tu vas sortir de tout ce qui t'accables.

Bises pour toi :fsb2_wink:


Moi pareil hein 'Hiette...

Bises
 
BB
14 Juillet 2018, 10:03

Un bisou Mie,
Et un!
 
BB
14 Juillet 2018, 9:28

Bien.
J'ai dû mal m'écouter 'Hiette:

Ce jeûne ne m'a pas apporté ce que j'attendais.
Il était temps que j'arrête parce que je devenais irritable, et au bord des larmes.

Selon ma fille, qui est de bon conseil, je n'aurais pas choisi le bon moment:
entamer un jeûne en étant a priori épuisée.
Ben oui...

J'aimerais le pratiquer de temps en temps
et ferai donc bien attention à ce moment choisi donc.

Bon, je peux commencer le Tabex,
mais suis-je prête, aussi? :fsb2_shocked:

Coucou Yann,

Merci ( je ne vois pas quel texte... )
et pourquoi Lourd devant lointain...?

Bises à vous!
 
BB
11 Juillet 2018, 23:41

Coucou Mie,

j'espère que tu vas... :fsb2_yeah:

Citation
Parfois, le "radical", ça fonctionne.


Exactement, et je ne tente pas. Je ne le sens pas, même si je me trompe.

Il s'agit d'un jeûne simple, un "pas bouger", le plus efficace m'a-t-on dit: l'effort physique court-circuite en fait le travail biologique.
On ne croirait pas, hein.
Toujours cette idée de se mettre en difficulté, d'aller au bout de ses forces.
Ben non. Tu manges pas, tu bouges pas, tu laisses faire.
Du coup... je m'ennuie un peu.

Le jeûne c'est pas drôle. Et pas manger pas naturel, forcé comme ça ( si je venais bredouille de la chasse, encore... )
Mais j'attends un retour d'énergie, de bien-être. Me défaire de cet état d'esprit et de cette fatigue pro qui m'oppressait.
Oui maintenant je réapprends à regarder un film et rien d'autre, aller dans le jardin sans foncer, tout ça quoi. Je ne sais pas si ça parle.

3ème jour et la faim a disparu,mais pas l'idée du goût, de la saveur.

Donc c'est l'ennui.

Pas d'hypnose parce que je ne vais pas en faire tous les 15 jours c'est tout. Elle a peu de rdv dispo.Donc rdv en septembre.

JM
durant un jeûne c'est niet pour tout sauf de l'eau.
Pour la cigarette je me l'autorise parce que circuit pulmonaire. Et je devrais naturellement diminuer mais pour l'instant ce n'est pas le cas.

Je sais juste que les connaisseurs, lorsqu'on leur parle d'associer médicament et jeûne, c'est non.
Mais tout se discute.
Je sais que quelqu'un a associé jeûne et baclo et c'est très efficace.
Forcément le ventre vide le médoc a toute la place.

Mais je ne me le sens pas d'ajouter le Tabex.
Faut s'écouter hein.
Donc les boîtes attendent.
Pas longtemps parce que ma fille rentre vendredi et projet culinaire, donc...
5 jours, pas plus.
C'est déjà ça.
Aurais-je prolongé?
La prochaine fois.
Après, Tabex.

Bonne nuit à tous!
 
BB
10 Juillet 2018, 14:40

Bon...

Je viens de recevoir les boîtes de Tabex.
Et entame mon 2ond jour de jeûne...
Les 2 simultanément?

Je m'interroge...
 
BB
07 Juillet 2018, 14:51

A propos de la relation à l'alcool nous sommes tous différents
j'ai réfléchi:
pourquoi certains rament, et moi je m'en sors plutôt pas mal?
A 0baclo, je me sens toujours protégée.

Je crois savoir

Transfer: je bosse, donc m'occupe à bosser, et m'occupe des autres. Je m'oublie.
et puis
pas ou peu de relation sociale ensuite
pas ou peu de problème sociale ensuite.

Enfin l'EMDR a dû se faire durant mes rêves nocturnes, comme il se doit naturellement...
( car pourquoi mes traumas passés ont-ils subitement disparu, sans raison, pour devenir des souvenirs presque ordinaires??? ).

J'ai toujours donné la part belle à mon imaginaire, vraiment, à mon inconscient...
Donc le dernier a fait le job:
J'ai entendu parler de l'EMDR, me suis focalisée dessus, consciemment, et l'inconscient a pris la relève, sans doute la nuit.

L'arrêt de l'alcool ne suffit pas pour une telle révolution me semble-t-il.

PS: je ne bois jamais d'alcool, sauf lors de soirées, et il y en a peu.
Je ne PEUX pas: je vais au restau, commande une bière pour accompagner, mais ne bois qu'une goulée.
Après je la refile. Je ne peux pas. Pas d'envie, pas d'attraction.

Par contre j'invite très rarement chez moi et lorsque c'est le cas, je ne fais QUE boire de l'alcool, avant, pendant, et en cachette comme une VRAIE alcoolique. Je ne pense même pas à m'alimenter.

C'est un constat que je peux faire maintenant, parce que la situation a été récurrente.

Le lendemain, les jours qui suivent, c'est fini, je ne suis plus alcoolique, il n'y a pas d'addiction.

C'est quelque chose de très ancré avec le festif et ma réserve je pense, quelque chose de contradictoire et perturbant; la peur de ne pas être très sociable, concernée,la peur de m'ennuyer aussi.

Prétentieusement: je dois boire pour me mettre à "niveau", et parce que je suis dans l'émotion.

Le choc émotionnel peut me faire rechuter,
pas l'alcoolisation volontaire en état de simple émotion.
Et l'émotion sous contrôle - grace au baclo - ne me fait pas boire.

Il y a quelque chose que m'a apporté le baclofène biologiquement sans doute, de fragile mais très efficace, et qui est directement en lien avec l'émotionnel, mais du coup le psychisme.

Je sais qu'on le sait.
Mais c'est fort.

Je cherche encore...


 
BB
07 Juillet 2018, 14:00

Pas de jardinage, en vrai. Impossible.
Épuisement carabiné, et non aptitude à décrocher. J'ai bossé comme si je reprenais lundi, comme un petit hamster obéissant dans sa roue...

1er jour de vacances. 1er jour de jeün, est-ce possible?
Je me force à m'apaiser, perdre le rythme.

Auto-hynose avec Tamino et le morceau qui suit, 5mn donc max de plongée magistrale. Non, d'élévation mentale...

Après j'arrête, parce que le temps m'est compté.
Ridicule, principe ridicule,
Imbibée par ce système social basé sur la vitesse...
qui ne me ressemble si pas.
 
BB
04 Juillet 2018, 12:21

Bon, si vous êtes intéressé je récapitule:


Je souhaite me lancer
Je cherche toujours à l'économie et me suis mise sur internet à comparer des offres de Tabex. Mais est-ce une bonne idée?

Voilà le site recommandé:
Tabex à 43 euros.

et voilà une autre offre:
Tabex à 19 euros


Le prix est différent, l'aspect de la boîte aussi. L'origine semble être la même...
Quant aux frais de port, je ne sais pas...



Bon je me lance.

J'opte pour le Tabex le moins cher,qui est aussi produit par Sopharma. Donc...
C'est le changement de présentation qui me gène. Générique?
Les boîtes viennent de Pologne. 15 jours de transport. J'aurais dû anticiper.

Bonne journée à tous!


Ah ben le site vient de me contacter par sms.

Parce que j'avais commandé une seule boîte ( méfiante ), puis séparément 2 boîtes ( prise de risque.... :fsb2_yeah: / va comprendre ).

Donc il voulait que je confirme les 3 boîtes en 1 colis...

Du coup échange plus étendu: le packaging vert est effectivement à l'adresse du marché polonais, d'où le prix. la boîte bleue de bulgarie pour les états-unis. Pas d'arnaque.

Merci mon traducteur Deepl, mais il faut que j'en trouve un à placer directement sur mon portable!!!



Quelle aventure.... C'est pas tout, je vais jardiner... :fsb2_yeah:
 
BB
04 Juillet 2018, 12:01

Ah ben le site vient de me contacter par sms.

Parce que j'avais commandé une seule boîte ( méfiante ), puis séparément 2 boîtes ( prise de risque.... :fsb2_yeah: / va comprendre ).

Donc il voulait que je confirme les 3 boîtes en 1 colis...

Du coup échange plus étendu: le packaging vert est effectivement à l'adresse du marché polonais, d'où le prix. la boîte bleue de bulgarie pour les états-unis. Pas d'arnaque.

Merci mon traducteur Deepl, mais il faut que j'en trouve un à placer directement sur mon portable!!!
 
BB
04 Juillet 2018, 10:51

Nos messages se sont croisés Serge.

Ces boîtes, moins chères, ont la même origine ( Sopharma ), donc ça devrait le faire. ( tarif peut-être réservé à la base aux locaux? )

La quantité de cytisine est la même que l'autre, et les avis très positifs ( mais pas d'avis extra-site, et le site existe depuis peu... Quelques mois... )
Pas de frais de port.

Maintenant c'est un choix à faire.
 
BB
04 Juillet 2018, 10:43

Bon, pas de conseil et je me lance.

J'opte pour le Tabex le moins cher,qui est aussi produit par Sopharma. Donc...
C'est le changement de présentation qui me gène. Générique?
Les boîtes viennent de Pologne. 15 jours de transport. J'aurais dû anticiper.

Bonne journée à tous!
 
BB
02 Juillet 2018, 21:57

Ah voilà le fil que je cherchais.

Je souhaite me lancer




Je cherche toujours à l'économie et me suis mise sur internet à comparer des offres. Mais est-ce une bonne idée?
J'ai besoin d'un - voire de plusieurs - avis. Et je ne suis sans doute pas toute seule motivée :fsb2_yeah:

Voilà le site recommandé:
Tabex à 43 euros.

et voilà une autre offre:
Tabex à 19 euros

Qu'en penses-tu?
Le prix est différent, l'aspect de la boîte aussi. L'origine semble être la même...
Quant aux frais de port, je ne sais pas...

Merci par avance JM et ceux qui auraient un point de vue à donner.

Bonne journée à toi et tous!


Karine,
il semble qu'on s'intérroge aussi sur un lien entre cytisine ( Tabex ), et perte de poids:



 
BB
24 Juin 2018, 0:53

Yo Loulou!

J'ai pensé à toi JM oui. Le tabex... Vais voir ce dont il s"agit.


Je me sens capable sans l'inconscient/ révolution. Ou plutôt avec lui. Voilà.

Qu'on peut tendre peut-être à l'harmonie. Tous les 2. Conscient/inconscient.

Avant non, je donnais carte blanche à l'inconscient, c'était top, c'était génial, mais dangereux:

No contrôle, créativité. Ou... Créativité, no contrôle.

L'hypnothérapeute a dü lâché un truc, quelque chose, que je peux juste me prendre en main.

Je crois même qu'elle sait que je fume à l'heure actuelle, et qu'il se passe quelque chose... d'autre.


J'aime beaucoup ton post sur la normalité, la manière dont tu te l'appropries et vis bien avec, ne plus avoir besoin du "trop"


Merci Mamanue ( comprends-tu? )
"Normalité"
" besoin du trop"

Je me retrouve aux antipodes de mes ressentis antérieurs...
L'apaisement m'arrange.

Le bonheur d'être,
d'être vivant,
le bonheur pour tout,
Celui de voir mes enfants encore grandir, et ne pas suivre mes attentes, et m'en réjouir enfin,
De leur ouvrir toutes les portes toutes,
Au-delà des principes et des a priori, des préjugés.

Sentir cette liberté enfin, sans lutte infinie.

Je vous raconterai un jour tout ce que ma guérison a pu me procurer de bonheur.
Combien j'ai pu soulever de montagnes.
Et combien les montagnes m'attendaient avec bienveillance.

Si je ne le dis pas, c'est juste parce que... parfois le temps me manque
 
BB
22 Juin 2018, 23:38

Grosse fatigue,
l'année scolaire est sans fin tout à coup.
Je puise quelques restes d'énergie, et sens que j'atteins la limite.

Encore 1 semaine, le brevet,
puis une semaine encore, avec réunions en tout genre.
Je sature.

J'ai repris la cigarette. Je n'aurais tenu que 15 jours, contre 3 ans la 1ère fois.

Mais quelque chose de particulier émerge: le sentiment que je vais pouvoir décider d'arrêter toute seule. C'est un grand changement mental: pouvoir faire appel à ma volonté autrement que par la révolte.
Etre raisonnable.

J'attends donc le début des vacances pour entamer un jeun. Il permet de faire le vide, un grand nettoyage, et aide à l'arrêt du tabac.

Hier soir, fête de la musique, grande consommation d'alcool ( je n'avais pas bu depuis ma guérison ). Un choix, pas d'addiction.
Aucun risque donc.

Bonne nuit à tous!
 
BB
20 Juin 2018, 23:20

Ah voilà.
Ce que Christine raconte correspond totalement à mon vécu cela dit.
Trait pour trait! C'est surprenant.

mais comment as-tu fait pour le trouver ce texte Mamanue???

Il n'y a pas de déprime. C'est du glacial. Du "sang froid".
Je ne doute pas que certains - beaucoup - de meneurs, politiques, financiers et autres, soient dotés de cette absence d'émotions, ce qui leur permet de ne pas se soucier des dommages collatéraux...
Pas de scrupules, mais, aussi, des êtres dangereux, et dénués du sentiment de bonheur.

Le gel ne doit être supportable que dans l'action permanente...

 
BB
19 Juin 2018, 22:20
:fsb2_yes:
 
BB
19 Juin 2018, 22:08

Coucou Flo,

Pas sûr que ce soit de moi.
ça me ressemble, le style aussi, mais je ne saurais dire.

En tout cas cela correspond bien à ce que j'ai vécu!

C'est drôle
j'ai cherché sur un moteur de recherche qui d'autre aurait pu l'écrire,
sans succès
mais suis tombée sur ce joli témoignage lié au baclofène
un de plus ( Je viens de le trouver publié également dans l'assoc. ):

dans Marie-Claire, en 2014
 
BB
17 Juin 2018, 20:54

Bonne soirée Mie!
 
BB
17 Juin 2018, 20:29

Je fais fausse route à quel propos 'Hiette?
A propos de tes liens amicaux?

Oui tu m'as raconter cette histoire sordide...
Je vois que cela t'envahit.
Du courage, toujours, encore.
 
BB
17 Juin 2018, 20:25
Bonsoir Louise,

A ta place j'irais voir un médecin et je mettrais carte sur table.
Ou celui qui t'accompagne déjà ou un autre.
Que tu conserves un dosage équilibré.

Cela dit ce n'était pas une bonne idée d'aller vite, parce que cela ne te permet pas de t'en sortir mieux.
Donc redescendre un peu pour remonter tranquillement, ce serait pas mal, l'occasion.

Sylvie devrait te conseiller mieux que moi à ce sujet.

Dans tous les cas effectivement il faut éviter de t'arrêter net. Tu en es là?
 
BB
17 Juin 2018, 9:30

Pareil que 'Hiette!
Bon anniv Sylvie
Du bonheur!
 
BB
17 Juin 2018, 9:28

Comme quoi les perceptions divergent,
pour Mamanue et Sam le gel a été bien vécu,
et dans mon cas non.

En tout cas il existe bel et bien.
Impact puissant sur les neurotransmetteurs?

Echangeons. :fsb2_yes:
 
BB
17 Juin 2018, 9:20

C'est la 2 ème fois que j'écris et lorsque je veux poster je suis renvoyée à la page mot de passe.
Texte perdu.
Découragée.
Je recommencerai plus tard.
Bonne journée à tous!
 
BB
14 Juin 2018, 23:05

J'ai connu le gel des émotions durant une semaine ou 2 je ne sais plus.

Je l'ai vécu comme le pire des ES, même s'il n'est pas douloureux et ne pose aucun problème de santé.
Je ne ressentais plus aucune émotion, ni face à un malheur, ni devant une bonne nouvelle.
Ni affectivement avec mes proches ( c'est d'ailleurs quelque chose que j'ai caché: je faisais semblant... ).

Cela m'a fait vraiment peur, car je l'ai perçu comme une petite mort, une mort-vivante.
Je me souviens qu'à l'époque je m'étais jurée que j'allais recommencer à boire, juste contre ça.
Oui, je préférais encore boire et en souffrir plutôt que de vivre ainsi.

Le gel a progressivement disparu.

Je sais cela dit qu'il me reste une protection: je ne suis plus sensible à l'excès comme avant, mon hyper sensibilité s'est énormément atténuée. Et je découvre combien c'est confortable.
Cela ne m'empêche pas d'être dans l'émotion, simplement elle n'est pas ingérable.

Mais dès que je rechute ( puisque c'est arrivé ), tout vole en éclat.
Je me retrouve fragilisée, hyper-émotive, sans rapport avec le craving, même s'il y a finalement interférence.
 
BB
06 Juin 2018, 20:33

Bonsoir KatBac,

Ton témoignage est très intéressant et bravo pour ce parcours!
Je pense que ta démarche finalement doit convenir à certains, et à toi, et tant mieux.

Personnellement je n'aurais juste jamais imaginé l'abstinence. C'est tout.
Avec ou sans ateliers.

J'ai connu l'accompagnement psy, qui m'a beaucoup aidée personnellement
mais pas empêchée de boire. Ce n'était d'ailleurs pas le but, a priori.

Je suis débarrassée de ma dépendance par le baclofène mais souhaite te préciser que je ne suis pas sous traitement aujourd'hui: celui-ci peut parfois être arrêté, si tout va bien, et c'est mon cas.
Il ne s'agit donc pas forcément d'un traitement à long terme ou à vie, et ses effets restent efficaces.

De même il m'a fallu 4 mois pour m'en sortir. Je me demande donc si tes prescriptions étaient les bonnes, pour durant 5 ans te trouver sous baclofène, sans résultat...

Et enfin je ne m'interdis pas l'alcool, et c'est ce qui fait à mes yeux l'essentiel: ma personnalité qui tend tellement vers le contradictoire ne m'aurait encore une fois pas permis d'accepter l'interdit, de m'interdire l'alcool.

Il se trouve que je ne bois pas parce qu'il n'y a pas d'envie, mais je sais par exepérience que si l'envie ( je ne parle pas de craving mais d'envie ), si l'envie me vient il n'y a pas d'interdit. C'est toute la différence d'avec l'abstinence, et c'est mon choix.

Je crois que ce que je revendique avant tout repose sur MA liberté de me soigner,
et de rester en vie comme je l'entends.
Il ne me semble pas acceptable, comme d'autres, que l'on puisse me priver d'un médicament qui m'est bénéfique.

Maintenant tu es libre de faire d'autres choix, qui te conviennent davantage.


C'est tout.
Tu te soignes comme tu l'entends, et moi de même.

Bonne soirée!


 
BB
02 Juin 2018, 4:04
[i]
Nuit blanche tiens
Encore.

Nuit blanche paisible.
Incroyable il y a si peu...

Du trop d'énergie à rattraper, récupérer au vol de la vie.
Vie volée rattrapée!
L'occase.

Ils ne doivent pas nous avoir
à l'usure.

J'avoue pourtant être lasse.

Lasse de répéter que je vais tellement si bien m'entendez-vous?
et qu'il n'y a que la rage qui parfois m'emporte contre la bêtise.

30 ans d'alcoolisme. Au moins 30.

A me dépêtrer avec les apparences
avec la douleur, l'araigne dans le bide comment dire, ce monstre dans les viscères, dans le cerveau partout,
partout,
L'araigne profonde
Incisive
Tenace
Mortelle qui assaille toujours, n'importe quand n'importe où.
Qui enferme.

Le délire
Folie qui n'est pas mienne.

A bosser
10 fois +; 100 fois +, parce que,
Tenir le coup.
10 fois +, 100 fois +
Plus que tout plus que les autres.


A paraître,
Faire croire qu'on existe, qu'on est là.

On n'est pas là.

A ne pas vraiment vivre
Parce que la maladie mange, ronge, dévore, démobilise, tue encore, fort,
chaque instant.

Partir vite, pour boire,
Se cacher, mentir, avoir peur, avoir mal, toujours, tout le temps.
Faire semblant, tomber par terre, en sang, vomir, ramasser le vomi vite, Gavroche.

Vomir encore.
Ne plus se souvenir. De rien.
Vie de vide.

Avoir honte. Se cacher, se terrer, mourir,
A petit feu...

30 ans de luttes épuisantes et en toute puissance,
sans aucun soin.

30 ans par la seule force de ma volonté!
Contre la servitude et la déchéance. A fleur de chair.

En pure survie,
Avec la prévision,
un jour ou l'autre,
de me retrouver à la rue,
De tout perdre,
Malgré cette force...


Libérée de mon alcoolisme en 3 mois à 340mg de baclofène fin janvier 2013.
Net et viscéral, brutal, mental et biologique.
Un package.

Beaucoup d'effets secondaires, disparus après guérison.
Le prix à payer, infime au regard de ce que j'ai pu endurer, et de ce qui pouvait m'attendre.

No comment.

Sans dépendance ni autre substitut.

Sans discussion. Je vous congratule et vous emmerde. Poliment, vous les décideurs abrutis.

Métamorphose.
Je ne vomis plus et
Mes enfants en échec scolaire rebondissent, s'envolent,

Je change tout de mon existence,
Décide
Avance
Transporte
Vite.
Je vais vite, me sors d'une faillite familiale et financière,
Et invente.
Ultime: je transmets le bonheur.
Vous connaissez?


Je vais vite
très vite
Et goûte chaque instant.


Rechute alcoolique en octobre 2017 en raison d'un choc émotionnel,
et guérison à la fin du même mois à 120 mg de baclofène.
Diminution progressive puis interruption du traitement en un mois.

Je n'y croyais pas.

Le bien-être m'engloutit de nouveau.
Je suis humaine et libre de bien être, bien vivre.

J'envisage aujourd'hui et raisonnablement des rechutes à répétition sans crainte,
Et vous interdis de porter atteinte à mon droit de me soigner.

Je ne vous permets pas de m'empêcher de vivre dignement,
je ne vous autorise pas de m'empêcher de guérir, ni de porter atteinte à mes proches.

J'ai conscience aujourd'hui que je suis une personne ordinaire et singulière
et que je dois pouvoir avoir accès pour mon équilibre au baclofène
à n'importe quel moment de mon existence.

M'en empêcher serait porter atteinte à ma vie et par voie de conséquence à celle des miens.

Et je n'imagine pas que d'autres alcooliques ne puissent bénéficier de ce traitement.
Au baclofène.
 




forum baclofene