Résultats de la recherche (234 résultats)

Ze Manu
27 Avril 2015, 8:17
Hello,

Je reviens donner un peu de mes nouvelles. Côté libido, il y a un mieux mais ce n'est pas encore ça. Par contre, il y a du nouveau : les problèmes de libido sont multifactoriels mais très très souvent les glandes surrénales sont impliquées voire également la thyroïde (les deux fonctionnant de concert) mais dans une moindre mesure. 80% des gens ont les surrénales fatiguées. Je me suis documenté à mort à ce sujet et je suis devenu presque incollable. Chez certains l'arrêt de l'alcool peut provoquer la réaction suivante du corps : "maintenant que tu as arrêté de me stimuler je mets les surrénales au repos". Et repos est le maître mot, j'entends par là se coucher tôt et dormir suffisamment, réduire considérablement les stimulations de toute nature.

La régénération des glandes surrénales est un processus extrêmement lent, il faut vraiment être très patient. Y compris lorsque l'on utilise des compléments alimentaires. A ce propos, je peux vous renseigner à ce sujet.
 
Ze Manu
28 Février 2014, 10:47
Hello tout le monde,

Si vous refaites une rencontre de ce genre, j'en suis...
 
Ze Manu
28 Février 2014, 10:40
Hello tout le monde,

Si vous refaites une rencontre de ce genre, j'en suis...
 
Ze Manu
14 Mai 2013, 15:46
Quelques news,

Libido toujours moyenne. J'ai fait des dosages hormonaux des principales hormones et tout va bien. Il m'en reste un dernier à faire : la prolactine. j'ai en effet remarqué que la période réfractaire (celle qui survient avant que l'on puisse envisager un nouveau rapport) s'est considérablement allongée et ça peut venir d'un dosage trop important de prolactine (j'en saurais plus demain).

Alors moi aussi, j'ai testé le cialis (ou plutôt son générique Indien : L'intalis) ça marche bien pour avoir une grosse érection mais tout comme Marc Henri, j'ai en fait un problème de désir... Quand je pense que quand j'étais à 180mg j'étais chaud bouillant et là à 10 mg, c'est moyen mais ça s'améliore tout doucement. Je pense également (mon médecin aussi) que l'alcool a chamboulé pas mal de trucs, tout comme le renouveau sans alcool d'ailleurs. Le tout est de patienter, je pense...
 
Ze Manu
14 Mai 2013, 15:36
Ok,

Si j'ai bien compris, le truc est de se lever toujours à la même heure, c'est bien ça ? Ca rejoint ce que j'ai pu lire à droite et à gauche et je crois que je vais enfin l'appliquer !!!
 
Ze Manu
14 Mai 2013, 15:31
Hello Ze!

Ok pour le Valium!

En ce qui concerne le Baclofène, c'est bien entendu toi qui vois... Comme Sylvie, vous pouvez probablement arrêter de le prendre.

Attention à rester en éveil sur le moindre soupçon de récidive, mais suis à peu près d'ac pour dire que 10mg ou rien... ça doit être kif kif.

Moi j'en suis loin!

TOujours à 180mg, je n'arrive pas à en décoller sous peine d'avoir retour d'apéro! Donc j'y suis, j'y reste!

En tout cas merci pour les nouvelles!

Bises


Yep, comme dit dans mon dernier message, je vais m'observer encore quelques mois avant de stopper. Je ne prends que 10mg mais il est possible que cela entraîne encore, d'après mon médecin, des effets secondaires qui ne sont pas dépendants du dosage de médoc.

En tous cas, bon courage ! 180 mg depuis plusieurs mois, ça ne doit pas être évident à gérer.

Salut Zemanu
Moi je suis descendue de 120 à 30mg (pour TCA ) et mon amie de 310 à 60 pour alcool. Je ne sais pas si elle aura le courage de descendre plus bas car plus aucun ES, et guerison depuis 16 mois.

Tu as encore des ES ou plus rien?

moi je prends mes 3cp en 3 fois et j'ai toujours une petite sensation desagréable quand je prend mon cp, mais j'ai trop peur de descendre , trop peur que les crises ne reviennent.

Je vais suivre ton experience.


Salut Sissi,

Encore toutes mes félicitations pour ton succès ! Tu es toute belle sur la photo...

Si j'ai encore des ES ? Je n'en sais rien... Enfin, j'ai encore des ES (sommeil de mauvaise qualité et libido moyenne) mais on ne sait pas encore si c'est dû au baclo et au valium, ou alors si c'est du à l'arrêt en cours du valium, ou encore à autre chose qu'on a pas encore déterminé... En tous cas, ça s'améliore mais très très lentement, j'ai un dernier examen à faire concernant la libido et si tout est encore normal, je prendrai mon mal en patience et attendre que tout finisse par se remettre en place...
 
Ze Manu
12 Mai 2013, 18:51
Salut Sylvie,

Je me suis dit qu'avec un peu de chance, tu passerais par là. ;-)

7%, c'est peu certes mais sur 1065 personnes quand même, soit un large échantillon.

Sinon, en effet, 10 mg ou rien c'est la même chose mais je vais attendre encore quelques mois et bien m'observer avant d'envisager d'arrêter.

Merci à toi...
 
Ze Manu
12 Mai 2013, 18:26
Hello tout le monde,

Changement du titre de mon fil parce que j'ai une question. Voilà, en fait, ça bien 2 mois voire plus que je suis à 10 mg par jour soit un malheureux comprimé. Je n'ai plus de craving depuis un moment déjà et pourtant je bois mais occasionnellement : 1 fois tous les 10 ou 15 jours à raison de 3 voire 4 bières. Même si parfois une très légère ivresse survient, j'en reste là et je ne ressens aucune frustration à ne pas continuer de boire.
J'ai écrit tout cela pas vraiment pour raconter ma vie mais pour témoigner. Il n'est pas nécessaire de rester toute sa vie à la dose seuil mais ça on le savait déjà. Quoi qu'il en soit, c'est toujours bon de le rappeler.

Venons-en à ma question :

Il y a eu un cas d'une personne qui a arrêté le baclo et qui n'a pas replongé pour autant. Je compte maintenir ce malheureux comprimé mais je voudrais savoir s'il y a désormais d'autres cas de personnes qui ont arrêté le baclo et pour lesquelles ça se passe bien ???

Merci d'avance

@Christine

Salut miss,

Pour info, je suis à deux gouttes de valium par jour et ça équivaut à 1/3 du plus petit comprimé (2mg). Ca se passe bien même si c'est quand même chaudard à arrêter parce que pour les benzos, la dépendance physique est énorme. Hallucinant ! Les benzos c'est bien quand c'est ponctuel ou sur une très courte période mais sinon, c'est vraiment la pire des merdes.
 
Ze Manu
07 Mars 2013, 9:50
Salut à toutes et à tous,

Et bien moi, j'en ai marre !

Demain, je vais consulter pour mes problèmes de libido. Ma copine, bien que la plupart du temps satisfaite par nos ébats, me fait remarquer en rigolant depuis 2 semaines que je la touche moins.

Ca fait plusieurs mois que ça me travaille, ça ne s'améliore pas vraiment et c'est en dents de scie. J'ai retourné le net comme c'est pas permis pour comprendre. La testostérone revient dans la plupart des cas. Pourtant, j'ai toujours une barbe qui pousse à la vitesse de l'éclair et quand je fais de la muscu, je bats des records de prise de masse. je veux donc m'assurer que ça va bien du côté hormonal.

Reste d'autres possibilités :

1. fatigue chronique/sommeil de mauvaise qualité. (Influence plus que probable)
2. stress, anxiété. (Influence là encore plus que probable)
3. foie pas encore bien rétabli. Le foie, usine chimique du corps, a besoin de temps pour se remettre.
4. carence possible en vitamines B6 et D.

Toujours est-il que d'un point de vue "mécanique", il n'y a pas de souci bien que forcément avec une libido faible, c'est moins au top.
 
Ze Manu
15 Février 2013, 10:16
Je n'ai jamais eu de gros accident mais j'avais aussi des fuites relativement importantes quelques minutes après être allé au toilette.

J'ai remusclé mon périnée et tout est rentré dans l'ordre.

Je voulais juste confirmer les dires de pierina et de l'auteur précédent.
 
Ze Manu
15 Février 2013, 9:49
Hello tout le monde,

Bon en ce qui me concerne, c'est toujours pas ça. Je saurai véritablement lundi si c'est le baclo qui me cause des troubles du sommeil. J'attends les résultats d'examen d'une polysomnographie (analyse complète de multiples paramètres à l'aide d'un appareillage durant le sommeil).

En tous cas, il n'y a plus aucun doute sur les origines de ma faible libido (je parle bien de libido donc d'envie pas de quéquette semi-molle dysfonction érectile. Quoique quand j'ai pas une grosse envie, j'ai pas non plus le barreau une érection forte.) Ce sont bien les troubles du sommeil. Maintenant, est-ce le baclo qui continue de me jouer des tours ? Je vais enfin le savoir.

Sinon, je suis une cure de ginseng (de 1200 à 1500mg /jour) depuis un mois et quand j'ai bien dormi la veille, ma trique mon érection, c'est du béton. Je retire aussi des bénéfices d'une cure de Schizandra que j'ai commencée il y a deux semaines. Ca c'est pour la libido.

Edit du 22/02/2012 : J'ai remplacé les termes "porno" par des termes issus du jargon médical.
 
Ze Manu
28 Janvier 2013, 23:23
Salut Franck,

C'est ce que je me dis aussi : 20 mg, c'est que dalle. Toujours est-il que j'ai encore des insomnies qui ont heureusement baissé d'intensité au fur et à mesure de la descente. Le changement a été radical de 40 vers 30. En ce qui concerne mes problèmes de libido, c'est principalement dû aux mauvaises nuits que je passe. C'est avéré : insomnies chroniques/sommeil non réparateur = troubles de la libido.

Mon questionnement : est-ce qu'à seulement 20mg le baclo continue de perturber mon sommeil ou alors est-ce que celui-ci est tellement détraqué qu'il va falloir du temps avant que tout rentre dans l'ordre ? Franchement, j'en sais rien.

Mis à part ça, même à 20 mg : pas de craving en vue. Le baclo continue probablement à jouer son rôle même pour un si petit dosage. Je ne crois pas en la guérison totale (j'espère que je me trompe) et en la réinitialisation du cerveau à la phase pré-alcoolisme.

Je compte rester "indéfiniment" à 20mg. Je ne vais pas prendre de risques. On a vu des cas où les gens se croyant "guéris" ont décidé d'arrêter et ont replongé.

Bien à toi l'Ami...

Manu
 
Ze Manu
27 Janvier 2013, 20:17
Et moi je pense que c'est l'effet relaxant musculaire du baclo. Pour qu'on puisse jouir, les muscles doivent pouvoir se contracter en salves, à partir d'un tonus de base suffisant; ce qui n'est pas le cas avec le baclo. Même origine que les douleurs de l'appareil musculo-squelettique qui doit réadapter tout son équilibre, que la sensation de devoir respirer "plus large", ceci explique cela.

Je vois ça comme la cause majeure: car parmi ceux qui prennent du baclofène et ont ce problème, tous n'ont pas de troubles du sommeil. Et ceux qui ont des troubles du sommeil n'ont pas forcément des troubles de la libido. Et vice-versa.


Mandarine,

Ok, le baclofène peut perturber les spasmes du périnée au cours de l'orgasme mais en ce qui concerne les troubles de la libido il n'y aucun lien avec l'effet myorelaxant du baclo. La libido, c'est au niveau de la chimie du cerveau. Toutes les hormones sont principalent synthétisées la nuit.

Fais une recherche google avec les requêtes que j'ai suggérées. Mal dormir altère la libido sur le long terme.
 
Ze Manu
26 Janvier 2013, 11:10
Salut à tous,

Du mieux de mon côté et même nettement mieux mais c'est pas non plus encore ça. Je pense avoir établi le lien entre baclo et troubles de la libido (voire érection chez les hommes) :

Le baclo provoque des insomnies ou plus exactement des apnées du sommeil (d'importance plus ou moins grande selon les individus). Or les apnées du sommeil sont responsables entre autres de troubles de la libido et de l'érection.

Tapez par exemple dans google : "apnée sommeil libido" ou "apnée sommeil érection". Et constatez...

Pour ma part même à une dose de confort de 20mg, c'est pas encore ça. J'ai passé une polysomnographie ambulatoire dans la nuit de mardi à mercredi dernier. Cet examen devrait confirmer des problèmes d'apnée ( je sais que j'en ai).

En résumé, je pense que les troubles de la libido sont la conséquence de troubles du sommeil induits par la prise de baclofène.

Vous pouvez également essayer dans google : "insomnies libido".

Courage...
 
Ze Manu
05 Décembre 2012, 16:00
Les news du jour :

En sevrage de valium et j'en chie un chouilla. C'est quand même moins hard que ce que j'escomptais. Le positif dans tout ça :

1. Je vais me débarasser de cette merde.
2. Je dors finalement mieux.
3. Je ressens mieux et avec plus d'intensité les émotions positives (comme les sentiments amoureux notamment) et ça c'est assez incroyable ! C'est comme si on m'avait mis sous verre lors de ces 16 derniers mois sous valium.

Voili voilo

@+
 
Ze Manu
05 Décembre 2012, 15:51
Salut Sampiero,

C'est marrant, j'étais sur ton fil.

J'ai presque tout essayé (en dehors du chimique dont je ne veux pas). Je ne connais pas Havane dont tu parles... Merci à toi.

Là, j'attends avec impatience une consultation (dans 5 jours) à l'hosto dans un service spécialisé dans les troubles du sommeil. ;-)

En tous cas, bienvenue dans l'aventure baclo !!
 
Ze Manu
05 Décembre 2012, 15:34
Salut M. enfin daavid,

Encore heureux mon pote que je me souviens de toi. Je reviens de ton fil...

Pour répondre à ta question :

-30mg à 13h
-20mg à 15h
 
Ze Manu
29 Novembre 2012, 23:07
Salut Zabou,

Alors oui pas de sport intensif après 17h car ça maintient éveillé.

Sinon, plus ça va, plus j'ai du mal avec notre prescripteur commun, le docteur G. Je lui dois (nous lui devons) une fière chandelle mais franchement, je le considère plus comme un commerçant que comme un psychiatre. Ok, en ce qui nous concerne, il se limite à nous prescrire une ordonnance mais je vois qu'il garde ses autres patients 20 minutes max et en ce qui me concerne, sans rentrer dans les détails, le suivi laisse à désirer.

Bises

Manu

Sinon, mon sevrage du valium se passe super bien à mon grand étonnement. Je dors finalement mieux alors qu'il aide à dormir mais surtout j'ai l'esprit clair et ne suis pas ensuqué au cours de la journée. Cool...
 
Ze Manu
29 Novembre 2012, 22:56
Et puis, une vie de moine pendant quelques temps ne te fera pas de mal…


Alors pour le coup, oui :-D, je suis tout fraîchement célibataire. Ma copine ayant mal digéré le lourd secret que je lui ai révélé samedi concernant mon passé d'alcoolique. C'est sûr que je ne pouvais pas mentir éternellement à propos de mes prises de baclo. Bref...

Il y a quelques temps, il y avait un fil que nous avions ouvert Mimi et moi et qui traitait de la libido. J'y avais mentionné quelques trucs d'hygiène alimentaire et de vie que je résumerai à :

-Manger sainement, plus que sainement et vachement sainement.
-DORMIR suffisamment et maximiser les paramètres pour avoir un sommeil de qualité (je sais, c'est pas simple quand on souffre d'insomnies liées au baclo et Dieu sait que j'ai morflé de ce côté là).
-Faire de l'exercice régulièrement.
-Pratiquer la gymnastique du perinée dont j'ai appris dernièrement qu'elle stimule un point d'acupuncture essentiel pour la libido.

En ce qui me concerne, j'ai identifié les causes de ma baisse de libido (par ordre d'importance) :

1. L'alcoolisme (même si j'ai connu un regain de libido lorsque j'étais proche de ma dose seuil on ne peut vraiment pas dire que j'étais chaud bouillant lorsque je picolais et que j'étais au fond du trou. Même au cours d'une période d'abstinence comme celle de la cure, mes collègues avaient envie de sauter sur tout ce qui bouge mais pas moi). En cure, il nous ont bien expliqué qu'il n'est franchement pas rare que l'alcool impacte sur la libido. Patience et hygiène de vie saine sont à privilégier.
2. Fatigue chronique, accumulation de stress et de soucis. Ben ouai, ça paraît logique dans le sens où pour le cerveau l'état général du corps et de l'esprit prime sur ce phénomène particulier qu'est la libido.
3. Un périnée faiblard. J'ai repris la gymnastique depuis quelques jours. Mardi prochain, je vais voir un acupuncteur de renom (j'ai l'immense chance d'en avoir un dans la ville où je réside) et je pourrai si vous le souhaitez vous donner ultérieurement un feedback concernant les éventuels progrès. Perso, je suis franchement convaincu des bienfaits de l'acupuncture mais encore faut-il être traité par un bon acupuncteur et ça c'est chaud à trouver.
 
Ze Manu
28 Novembre 2012, 18:52
Salut Sylvie, salut Franck, salut mari, salut Bidi

Quelques news :

Actuellement à 50 mg et en sevrage de valium (5mg/jour : c'est pas la mort mais c'est un peu dur quand même). Toujours des problèmes de sommeil mais je me prends en main :

- Sport (mais toujours avant 17h et pas comme un bourrin : il m'aura quand même fallu un peu plus de 2 mois pour piger ces deux aspects.)
- Sevrage du Valium : le valium aide à dormir mais ça fait 16 mois que j'en prends, donc j'ai droit à l'inverse de l'effet recherché.
- Consultation du sommeil le 10/12.

Sinon, je commence sérieusement à mesurer ce que me coûte et risque encore de me coûter l'alcoolisme et quand je fais le bilan, il est clair que je ne m'imagine vraiment pas replonger. Même pas en rêve (ou plutôt en cauchemar). Merci le baclo mais malgré tout, sauf situation vraiment exceptionnelle, je ne compte pas retoucher à une goutte d'alcool. Je vais faire l'alcoolique abstinent mais avec le filet de sécurité baclo. L'alcoolisme m'a trop coûté. Et encore, je ne plains pas trop par rapport à certain(e)s mais quand même.
 
Ze Manu
26 Novembre 2012, 22:40
A mon tour de témoigner :

Indifférent depuis fin avril à 180 mg, à cette époque, ma libido était explosive. Certains se souviendront peut-être de ma propension à vouloir sauter sur tout ce qui bouge. Je n'étais pas en couple et je m'adonnais à des plaisirs solitaires : trique en béton, envies folles, endurance remarquable.

Aujourd'hui, à 60mg, en couple depuis 2 mois, ma libido est vraiment faiblarde. Elle était honorable en début de relation mais là, c'est faiblard. Du côté de la mécanique ça fonctionne bien mais quand même, depuis 3 semaines, je n'arrive pas à maintenir mes érections dans la durée. Ma copine, j'arrive à la satisfaire et même au delà de mes espérances dans le sens où je l'aurais révélée en tant que femme d'après elle. Seulement, voilà, je ne suis pas excité quand on fait l'amour ! Ou alors assez peu. C'est pourtant une très belle femme avec un beau corps mais bon, je ne suis pas excité.

Il y a plusieurs causes à cela, je pense :

1. Quand je suis allé en cure, on nous avait prévenu que l'alcool perturbait fortement la libido. Le mécanisme de perturbation est très vaste, la chimie du cerveau en prend un coup.
2. Depuis plusieurs mois, je dors extrêmement mal, je pense que ça joue énormément. Il est aussi possible que je sois en dépression légère. Ensuite, la reconstruction est en cours et c'est long.
3. Ma copine n'est pas ce que l'on peut appeler un bon coup (désolé, c'est assez cru) et je me suis demandé si le problème pouvait en partie venir d'elle. Mais je ne pense pas, je devrais être naturellement excité mais ce n'est pas le cas. De plus, si je regarde d'autres femmes que je trouve en temps normal attirantes et bien, je ne suis pas attiré. Donc, le problème vient de moi.

J'avoue que ça me travaille depuis quelques temps et ça m'inquiète quand même un peu. Je suis convaincu que tout est sensé rentrer dans l'ordre à un moment où à un autre mais quand ? C'est cela qui m'inquiète. Je pense que je ne vais pas tarder à aller consulter un sexologue. Je n'ai aucune retenue, ni tabou.
 
Ze Manu
04 Octobre 2012, 21:32
Salut Viva,

J'imagine à peu près ce que tu entends par descente à l'horizontale mais moi j'ai pas pu. Cf mon post sur le fil "questionnaire descente". Insomnies insoutenables et même encore maintenant à 60, les insomnies sont gênantes.

Quoi qu'il en soit, ça va bien...
 
Ze Manu
04 Octobre 2012, 21:20
Salut Jeanus,

Merci de prendre des news. Et bien j'ai eu 35 ans le lendemain du jour où tu as posté ce message. Ca va bien merci. Je vais aller faire un tour sur ton fil. ;-)

J'en profite pour mettre à jour le mien : j'ai trouvé ma dose de confort depuis un peu plus d'un mois. Un copié-collé de mon message sur le fil petit questionnaire descente baclo :


En me basant sur mon expérience, une fois l'indifférence atteinte, réapprendre à vivre sans alcool. Ca finit par se faire naturellement. Ca a pris un peu de temps mais depuis un mois je ne ressens plus aucun intérêt à siroter un verre même en mode convivial. Depuis l'indifférence, je me suis réalcoolisé 4-5 fois en excès de manière pas non plus dramatique à cause des émotions. Donc, faire gaffe aux émotions qui peuvent venir foutre le souk quand on se croit libéré. Là, ça va, même si les émotions débarquent, l'envie de fuite donc un certain craving n'est plus au rendez-vous.

Bref. Prendre son temps dans la mesure du possible pour la descente, bien s'observer quant à la manière dont on évolue dans sa nouvelle vie sans alcool et on finit par être OK
 
Ze Manu
04 Octobre 2012, 21:12
1 - Réussite
2 - Dose seuil : 180mg. Dose max : 220 mg. Un peu moins de 4 mois pour y arriver.
3 - 2 mois
4 - 60mg
5 - Aucune régularité dans la descente. j'en avais plein le cul des problèmes d'insomnies. Je suis brutalement passé à 120. Puis, à 80. Désormais à 60 et je pense que c'est ma dose de confort.
6 - Oui.
7 - Insomnies : insoutenables. Acouphènes : forts mais supportables.
8 - Oui.
9 - En me basant sur mon expérience, une fois l'indifférence atteinte, réapprendre à vivre sans alcool. Ca finit par se faire naturellement. Ca a pris un peu de temps mais depuis un mois je ne ressens plus aucun intérêt à siroter un verre même en mode convivial. Depuis l'indifférence, je me suis réalcoolisé 4-5 fois en excès de manière pas non plus dramatique à cause des émotions. Donc, faire gaffe aux émotions qui peuvent venir foutre le souk quand on se croit libéré. Là, ça va, même si les émotions débarquent, l'envie de fuite donc un certain craving n'est plus au rendez-vous.

Bref. Prendre son temps dans la mesure du possible pour la descente, bien s'observer quant à la manière dont on évolue dans sa nouvelle vie sans alcool et on finit par être OK
 
Ze Manu
28 Juin 2012, 21:13
Salut l'affreux !

Bon, j'ai de tes nouvelles par un autre biais mais je peux lire que désormais tu penses baclo avant de penser alcool.

Ca augure du bon tout ça !

Bien à toi !

Manu
 
Ze Manu
21 Mai 2012, 22:23
Salut Franck,

Je reste d'avis qu'on n'est pas guéris même en étant indifférent et qu'un minimum de vigilance s'impose. Perso, je n'ai pas encore assez de recul par rapport à mon propre cas et on sait bien qu'on réagit tous plus ou moins différemment à la molécule. A voir pour la suite.

Bien à toi.
 
Ze Manu
21 Mai 2012, 22:04
Des news :

Guéri officiellement à 200, puis redescente rapide à 180 (stabilisation) puis mauvais délire la semaine dernière : Réalcoolisation -> 3 bières complètement décalqué + le sentiment que ça ne m'avait rien apporté.

Remontage à 200 le lendemain : pas de craving mais peut-être une légère envie d'ivresse sans pour autant craquer.

A 220 depuis 4 jours et là, actuellement, je suis overbaclé. L'alcool me semble à des années-lumière.

Conclusion : ma dose seuil est à 200 et je vais rester de 3 à 6 mois à 220 pour asseoir tout ça.
 
Ze Manu
19 Mai 2012, 18:05
Jess2000,

Je me permets d'intervenir et ce sera la seule et unique fois : Escholtzia est recommandée pour les cauchemars.
 
Ze Manu
19 Mai 2012, 18:03
Bonsoir Clémentine,

Comme beaucoup, je souffre d'insomnies à savoir : 1 réveil nocturne avec des grandes difficultés pour me rendormir. L'endormissement ne pose aucun problème.

Je prends du millepertuis combiné à du Griffonia Simplicifolia au coucher et ça m'aide à un peu mieux dormir. J'en reprends à mon réveil nocturne et ça m'aide aussi mais toujours est-il que je n'ai pas un sommeil réparateur.

Pour moi, les inducteurs de sommeil, stilonx et cie ne me seront pas d'un grand secours.

Merci d'avance.

PS : Valériane (que tu proposes plus haut), passiflore et escholtzia, j'ai déjà tenté.
 
Ze Manu
16 Mai 2012, 19:02
Ben moi tu vois, j'ai plus envie de l'alcool convivial mais hier soir j'avais pas vraiment de craving mais """besoin""" d'oublier. Ce soir encore, je pourrais me laisser aller mais non : je me reprends : l'alcool c'est pas un problème mais c'est une très mauvaise solution.

Ce soir, je vais tourner à l'eau. Ca ira mieux demain ou dans quelques jours. Je me concentre sur mon cheminement.

Je vais aller faire un tour, seul, au milieu d'autres gens, mais seul...

Bonne soirée à tous.

PS : là, actuellement, en ce moment même, je suis bacloshooté du cerveau et ça me va très bien.
 
Ze Manu
16 Mai 2012, 18:44
Chris,

Je sais que dans le fond t'as raison concernant le tunnel mais bon, pour le moment, la joie et l'espoir qu'il y avait il y a encore 15 jours se sont envolés.

Dan,

Ouai, c'est ça : j'ai bu un coup et c'est tout. Je crois que je suis comme Chris : faut pas que je me teste. En sachant que grâce au baclo, je ne pourrai jamais repartir en couille. Heureusement.
 
Ze Manu
16 Mai 2012, 18:39
Salut M.,

Si, ce test à la con, ça me ressemble carrément au contraire. Hier, je sais pas si on pouvait parler de craving mais je me suis dit : tu bois 3 bières, tu vois ce que ça donne et puis, c'est pas un drame. Tu te remets sur les rails demain.

Là ? Comment, je me sens ? Comme ce que que tu as écrit sur ton fil et que j'ai commenté tout à l'heure.

Ce soir, je sors mais je ne vais pas boire. Ca n'a pas d'intérêt : c'est peut-être cela dont j'ai voulu me convaincre hier.

PS : c'est moi sur l'avatar.
 
Ze Manu
16 Mai 2012, 18:33
Je repensais effectivement à ce mp et c'est pour ça que j'ai mis "(faut faire gaffe aux émotions)" que tu m'avais écrit.

Fais chier ! Avoir les idées claires, c'est bien beau mais je suis toujours dans le tunnel avec l'impression que je vais encore y rester un bon moment.

Bises et merci pour ta réponse.
 
Ze Manu
16 Mai 2012, 18:20
Hello,

Moral pas au top depuis 10 jours. L'arrêt de l'alcool, c'est chouette mais ça ne fait pas disparaître les emmerdes pour autant.

Hier, j'ai eu comme un craving ou plutôt j'avais envie d'ivresse pour noyer mon chagrin. Peut-être aussi que j'avais envie de voir cfe que ça pouvait donner de boire 2-3 bières.

Je me suis donc acheté a canette de 50 cl et une de 33 cl. Je les ai bues alors pas cul sec non plus. J'ai du mettre une heure et demie pour les boire. Bien entendu, à 180 mg et soit-disant "guéri", ces 83 cl de bière m'ont retourné.

Je remonte à 200 aujourd'hui pour pousser jusqu'à 220 voire 240.

Mais pourquoi ce craving ? Est-ce que c'est parce que j'ai changé ma répartition en répartissant plus sur la journée ? J'en sais rien...

On va voir... En tous cas, ça confirme un truc que je pressentais : indifférence rime quand même avec un minimum de vigilance (faut faire gaffe aux émotions). Ou alors peut-être que ma dose seuil est un peu au dela de 200.
 
Ze Manu
16 Mai 2012, 18:09
Ce que tu viens d'écrire, j'aurais aussi pu l'écrire.

Bref...

Juste pour te dire que je suis moins actif sur le forum en ce moment mais je passe quand même lire certains fils dont le tien.

Bon, trois semaines sans alcool mais encore un peu de craving. Ca sent quand même la victoire qui approche malgré tout.
 
Ze Manu
16 Mai 2012, 17:56
Bonsoir ben59,

Quand je suis parti en cure, les toubibs nous ont expliqué qu'avec l'arrêt de l'alcool (ou une diminuation dans ton cas et par 5 : BRAVO, surtout à 30 mg) des douleurs peuvent (ré)apparaitre. Est-ce que ce mal de dos est vraiment nouveau ou tu l'as toujours plus ou moins eu ?
 
Ze Manu
14 Mai 2012, 18:06
Comme je l'ai mentionné, j'ai de très grandes interrogations quant aux habitudes ancrées (ordinateur + alcool, film + alcool, etc.), au vide sans alcool.



Je suis prêt à parier qu'il y a des trucs que tu as mis de côté à cause de l'alcool ou sur lesquels tu passes moins de temps. Si ce n'est pas le cas, il va falloir te trouver de nouveaux centres d'intérêt.

Après, je comprends que tu te poses ce genre de questions mais chaque chose en son temps. D'abord : bye bye la picole et ça va viendre vite, je te le souhaite.
 
Ze Manu
09 Mai 2012, 18:35
Salut Oliv',

Merci pour ce complément d'infos. Content de savoir que ta généraliste n'aura pas peur de monter si besoin est.

Pour la photo, no problemo. Elles sont libres de droit pour un usage perso (non commercial) et téléchargeables en plus haute résolution sur chaque page (lien download en haut à droite).

Continue de nous tenir au courant de ton cheminement.

Manu
 
Ze Manu
09 Mai 2012, 18:27
Comment ça se passe M. à 190 ?

Pour le reste, apparemment, c'est pas tip top mais tu sais que tu peux nous en parler.

Manu
 
Ze Manu
09 Mai 2012, 18:23
Tec,

Ca c'est de la photo comme j'aime. Du grand art ! Admire un peu les courbes de la police de caractère, l'harmonie des couleurs.

Outre l'aspect visuel, l'aspect sonore. Ce bruit de carton bien manufacturé quand tu ouvres la boîte et le petit clic quand tu sors un cachet.

Outre ces deux précédents aspects, il y a également l'aspect gustatif. Une légère amertume mais proportionnée comme il faut.

Bon kif ! C'est partiiiiii pour la belle aventure !
 
Ze Manu
08 Mai 2012, 19:47
Ouaip Oliv',

Comme d'autres le disent : baclo + alcool = effet booster. Tu vas voir que petit à petit tu auras besoin de boire de moins de moins pour être autant "arraché" qu'avant. Puis par la suite, tu auras moins envie de boire. Puis, encore par la suite, tu verras que l'ivresse alcoolique sera de moins en moins intéressante. Et un jour, enfin, elle n'aura plus aucun intérêt et tu y seras complètement indifférent.
 
Ze Manu
05 Mai 2012, 15:46
Oliv',

2 questions :

1. Est-ce que ta généraliste est prête à aller au delà de 80 mg/jour soit le dosage max prévu par l'AMM ? (Tout en gardant à l'esprit que depuis le 24 avril dernier l'AFSSAPS a donné comme une sorte de feu vert pour la precription du baclo dans le cadre de l'alcoolisme, donc que l'assurance maladie ne viendra pas lui chercher des noises si tu dois dépasser 80mg/jour).

2. Est-ce que tu as un rendez-vous avec un médecin precripteur donné par Viva ?
 
Ze Manu
05 Mai 2012, 15:37
Bidi,

J'aimerais savoir combien de temps tu es restée à ta dose seuil car apparemment tu es redescendue. Mon precripteur serait d'avis de rester à vie à ma dose seuil et je me pose des questions.

Merci d'avance.

Manu
 
Ze Manu
05 Mai 2012, 14:14
Passe à 10 tous les 3 jours.

Tant qu'il n'y a pas d'ES gênants, faut pas hésiter à monter. Après, quand les ES sont problématiques, on attend qu'il deviennent supportables avant de grimper de nouveau.
 
Ze Manu
04 Mai 2012, 22:49
Tigroo,

Je crois qu'on en trouve plus. Enfin, je n'en trouve plus. Peut-être que Lindt a eu des retours consommateurs pas glop.
 
Ze Manu
04 Mai 2012, 22:47
"J'ai changé ma façon de m'alimenter à cause de l'alcool."

Du temps où j'étais omnivore et que je picolais, je prenais un temps fou à lire les étiquettes des produits pour éviter les saloperies. Je tapais également pas mal dans le bio. Par contre, lorsqu'il s'agissait de passer au rayon alcool, je prenais, en 2 secondes, sans réflechir des Amsterdam Maximator à 11.4%, le meilleur rapport taux d'alcool/prix alors que c'est vraiment la pire merde qui existe niveau alcool.
 
Ze Manu
04 Mai 2012, 21:36
Hello chat potté,

C'est vraiment chouette que les choses s'arrangent et que tu puisses commencer le traitement la semaine prochaine.

Manu
 
Ze Manu
04 Mai 2012, 21:26
Hello Oliv',

Alors, quelles sont les news ?

Manu
 
Ze Manu
04 Mai 2012, 21:25
"12 jours sans alcool, c'est le baclo. Mais le baclo + la volonté. Et ma volonté commence à défaillir"

Certes, ta volonté commence à défaillir mais le baclo fait son taf petit à petit.

Quelque part, c'est pas un mal, cette barrière que tu te mets pour ne pas boire. C'est super dur mais ça aide la molécule et l'indifférence devrait arriver plus tôt que prévu. Après, si tu craques, ben, tu craques. Pas besoin d'épiloguer à ce sujet.

Pour le reste, ben, je ne sais trop quoi te dire si ce n'est qu'une fois indifférent tu auras les idées claires pour affronter les emmerdes, les tracas et les peines. Oui, je sais, c'est balourd mais c'est peut-être pas complètement faux.

Take care and keep in touch mon pote.

Manu
 
Ze Manu
03 Mai 2012, 21:26
Voilà, ça y est, je peux dire que je suis libre, libéré, sauvé. Au choix...

Du temps où j'étais au fond du trou, je buvais tous les jours, le soir à partir de 18 h jusqu'à m'écrouler. Parfois, je trouvais la force, même en étant complètement raide, d'aller chez Monop avant 21 h, voire chez l'épicier qui fermait à 1h.
C'était une sacré mission, il pouvait venter, pleuvoir ou neiger, peu importe, il me fallait mon carburant. Même si je ne commençais pas à boire dès le matin ma vie tournait autour de la boisson.

Puis un jour, j'en ai eu marre, puis marre d'en avoir marre. je suis parti en cure. Ca a été bénéfique sauf que bien entendu, j'ai replongé.

J'ai entendu parler du baclofène avant de partir en cure et je me suis dit que je tenterai si je replongeais. J'ai replongé, donc j'ai tenté.

Je suis monté lentement. Petit à petit les cravings étaient de moins en moins forts, je ne buvais plus en semaine, un net progrès. Par contre, le WE, je continuais de m'alcooliser fortement.

Vers 160mg/jour, je sirotais encore 2 bières lors de situations à risque. Arrivé à 180, je me suis retrouvé dans une situation à risque et j'ai tourné au Perrier. je n'avais aucune envie d'alcool qui coulait pourtant à flots autour de moi. J'ai compris que j'avais atteint le but.

J'ai quand même poussé jusqu'à 200mg/jour et là, l'alcool, je n'y pense même plus. A la limite, j'y pense sans y penser quand je viens poster ici.

L'alcool fait désormais partie du passé. Quand on parle d'indifférence à la boisson, c'est vraiment ça. Je suis purement et simplement indifférent. Quand je repense à mon passé avec la "fée" alcool et bien, je n'en pense rien. C'est vraiment neutre.

Bref, je suis désormais libre !

Merci à toi petite molécule de m'avoir sauvé la vie.
 
Ze Manu
03 Mai 2012, 21:26
Voilà, ça y est, je peux dire que je suis libre, libéré, sauvé. Au choix...

Du temps où j'étais au fond du trou, je buvais tous les jours, le soir à partir de 18 h jusqu'à m'écrouler. Parfois, je trouvais la force, même en étant complètement raide, d'aller chez Monop avant 21 h, voire chez l'épicier qui fermait à 1h.
C'était une sacré mission, il pouvait venter, pleuvoir ou neiger, peu importe, il me fallait mon carburant. Même si je ne commençais pas à boire dès le matin ma vie tournait autour de la boisson.

Puis un jour, j'en ai eu marre, puis marre d'en avoir marre. je suis parti en cure. Ca a été bénéfique sauf que bien entendu, j'ai replongé.

J'ai entendu parler du baclofène avant de partir en cure et je me suis dit que je tenterai si je replongeais. J'ai replongé, donc j'ai tenté.

Je suis monté lentement. Petit à petit les cravings étaient de moins en moins forts, je ne buvais plus en semaine, un net progrès. Par contre, le WE, je continuais de m'alcooliser fortement.

Vers 160mg/jour, je sirotais encore 2 bières lors de situations à risque. Arrivé à 180, je me suis retrouvé dans une situation à risque et j'ai tourné au Perrier. je n'avais aucune envie d'alcool qui coulait pourtant à flots autour de moi. J'ai compris que j'avais atteint le but.

J'ai quand même poussé jusqu'à 200mg/jour et là, l'alcool, je n'y pense même plus. A la limite, j'y pense sans y penser quand je viens poster ici.

L'alcool fait désormais partie du passé. Quand on parle d'indifférence à la boisson, c'est vraiment ça. Je suis purement et simplement indifférent. Quand je repense à mon passé avec la "fée" alcool et bien, je n'en pense rien. C'est vraiment neutre.

Bref, je suis désormais libre !

Merci à toi petite molécule de m'avoir sauvé la vie.
 
Ze Manu
03 Mai 2012, 21:25
Merci les filles !

Ca me gonfle déjà ce truc entre parenthèses accolé à mon pseudo. Je poste mon témoignage et je change ça.
 
Ze Manu
03 Mai 2012, 18:50
Si Eddy, on se connaît mais j'ai changé de pseudo entre temps. Merci à toi !!!

Avant de partir faire un peu de musique. Je voulais vous faire partager mon humeur du moment. Le titre colle bien avec ce que je peux ressentir en ce moment. C'est pas forcément mon style de prédilection mais MASQUER a été dernièrement pour moi une révélation. La chanteuse est trop belle, son timbre de voix est extraordinaire et en plus elle compose. Je fonds... Faites saucer le son et kiffez le refrain à 0'44s. Enjoy !

http://vimeo.com/25309782

Promis à mon retour, je rédige ce fameux post de témoignage.
 
Ze Manu
03 Mai 2012, 17:52
Salut Oliv',

Je m'installe sur ton fil. J'ai lu avec intérêt ton premier post de présentation et ton parcours. Je vois que tu as pu convaincre ta généraliste et que tu es passé avant-hier à 30 mg.

En tous cas, je mets ton fil dans ma liste de sujets surveillés et te dis à tout bientôt.

Bien à toi.

Manu
 
Ze Manu
03 Mai 2012, 17:34
Salut Sylvie, Oliv', Mimi et Chat potté.

Merci pour vos messages.


Une petite parenthèse avant de poster plus tard un post qui fera office de témoignage : j'ai mis du temps à me rendre qu'il y a un lien étrange entre ma signature (made by myself) et mon avatar. J'avais choisi cet avatar pour son esthétique. Mais regardez-le bien.

Les arbres sont décharnés, le ciel est brumeux. C'était moi du temps où je picolais. Mais au loin, on aperçoit la lumière et on imagine un ciel dégagé et bien ça, c'est ce que je vis en ce moment. J'ai parcouru mon chemin pour pouvoir apercevoir ce ciel et maintenant, oui, je peux l'affirmer, il a bien la couleur de l'espoir !
 
Ze Manu
03 Mai 2012, 14:03
Salut Amigo,

Tu nous tiens au jus pour ton rendez-vous et pour ton changement de prise. Ca roule ?

Bien à toi.

Manu
 
Ze Manu
03 Mai 2012, 14:00
Salut les Zounours,

Merci beaucoup et tu vas voir comme pour Daavid, ça va bientôt être le tour de ton zoubinours d'amour.
 
Ze Manu
03 Mai 2012, 13:58
Dan,

Merci ! Et merci pour ta bonne humeur et ton implication générale sur ce forum.


Mon p'tit Daavid,

Ton vrai prénom est particulièrement moche (ça, ça reste entre nous) mais comme je te l'ai déjà dit lors de nos échanges tu es quelqu'un d'une grande qualité.

Ca me fait vraiment chaud au coeur ce que tu m'écris et pour tout te dire, je suis très ému par ton message. Tu vas voir mon pote, ça va bientôt être ton tour ! Tout tout bientôt même.
 
Ze Manu
03 Mai 2012, 13:49
1. Réussite
2. 200
3. 15 semaines
4. 13 h : 70 mg, 15h30 : 70 mg, 18h : 60 mg
5. Ciblage du craving de 18h.
6. 200
7. (M). Insomnies principalement. Acouphènes supportables.
8. Passage de 15 à 10 mg de Valium/jour. Sevrage lent en cours.
9. 32
 
Ze Manu
03 Mai 2012, 13:39
Bonjour Pierre-Michel,

Ca me parait OK et je vois que tu as fait sauter ta prise de 23 h qui était inutile. La régle d'or concernant les ES, on n'augmente pas tante que les ES ne sont pas devenus supportables. Sache juste que mes conseils proviennent à la base de ceux des autres. Donc, je t'invite à parler de tout ça sur ton propre fil car je vois que tu n'en as pas parlé.

Bon, nous sommes le 3 mai. Le film est officiellement sorti.

Ben voilà, je suis sauvé. Ca y est ! Enfin ! Je dirais. Lors de ma première tentative en septembre-octobre dernier j'avais du arrêter car les ES étaient ingérables mais cette fois-ci, c'est GAGNé !

Bon, je suis content. Plus autant euphorique que la semaine dernière mais somme toute bien content. Va falloir maintenant s'attaquer non pas à la reconstruction mais à une construction nouvelle. La nuance est de taille.

Je tiens à remercier chaleureusement (pas par ordre d'importance) O. Ameisen, le docteur J-M G., les modérateurs qui sont aussi les fondateurs de l'asso et qui font un boulot plus que salutaire et bien entendu les potos et les potesses balconautes qui m'ont suivi, accompagné et soutenu dans cette aventure.

D'ici ce soir, je posterai un post bien ficelé qui pourra éventuellement figurer dans la rubrique témoignage.
 




forum baclofene