Résultats de la recherche (41 résultats)

carole
05 Juillet 2014, 22:05
Allez Ninon courage. Tu feras toi aussi partie du club des "guéries" un peu de patience et de baclo.... et le tour sera joué ou presque. Mais arrêtez mesdames les mamans de toujours vous auto-flageller et vous culpabiliser de tout : Freud s'en est déjà suffisamment chargé!
Biz
 
carole
05 Juillet 2014, 22:00
Bonjour Kivi

Je n'interviens que très rarement sur le forum mais tes difficultés me touchent particulièrement. Je suis arrivée au "but ultime" après 9 mois de baclofène et une bonne grosse dose (270mg). Il y a eu plein de rebondissements, de période de doute. D'un point de vue perso, j'ai vécu une grosse tempète ce qui a à mon avis joué aussi.... Pour toi, le personnel n'a pas l'air d'être une difficulté et tant mieux. Je n'étais pas vomisseuse donc je ne connais pas non plus cette dimension du problème. Je peux juste te dire de tenir bon, d'augmenter tranquillement le baclofène en géRant au mieux les EI. Tu vas trouver "ta" dose contre les crises et quand il n'y aura plus de "vraies" crises, tu affineras pour la satiété. Deux trucs de ma psy qui m'ont pas mal aidé : fais toi un compliment tous les jours sur ce qui te vient :le physique, les qualités morales comme tu veux et 3 plaisirs par jour (ça change de 5 fruits et légumes et 30 minutes de marche). Je te souhaite plein de courage
 
carole
18 Juin 2014, 8:55
ça y est j'ai changé le titre et remplis le questionnaire.
Je viendrais donner des nouvelles régulièrement pour soutenir les nouvelles arrivées et porter ce beau message d'espoir.
Bonne journée
 
carole
18 Juin 2014, 8:54
1° reussite
2° quantité de baclofène 270mg
3° au bout de 9 mois
4°20mg à 10h, 30 à 12h; 50 à 14h, 16h,17h et 18h et 20mg à 19h
5°compulsions principalement après 17h
6°260mg
7° au niveau des effets secondaires F= des insomnies et des nuits très agitées
8° aucun autre traitement
9° soutien d'une psychothérapie "classique" dont le sujet principal n'était pas l'alimentation
10°Tous les jours ou presque
11°puslions surtout sucré au départ puis gras et salé
12° boulimique non vomisseuse
 
carole
15 Juin 2014, 10:33
Je n ai pas réussi à changer le titre de mon fil "période de doute" en"ça y est c la Réussite !!!". Il aura fallu 10 mois' et une bonne dose de 270mg de baclo pr atteindre le saint graal l'indifférence. Je sais maintenant et depuis 2 mois ce qu'est une vie sans ces envies irrépressibles de bouffe, de pouvoir choisir de manger tranquillement ma pâtisserie préférée sans devoir y retourner après. De manger sereinement mon repas avec ma copine satiété qui est à mes côtes.
Ça n a pas été simple : le doute, les effets secondaires, les 3 fois où j'ai cru que c'était la bonne dose et puis non. D'un point de vue perso, j'ai tout à reconstruire car ma situation perso a BCP changé cette aventure. Mais maintenant j'ai de l'envie, des désirs et des projets. C à peine si je me reconnais parfois.
Alors une nouvelle fois merci à toutes celles et ceux qui font vivre ce forum, BCP de courage aux petits nouveaux. Il en faut mais ça vaut vraiment le coup.
Biz
 
carole
15 Juin 2014, 10:33
Je n ai pas réussi à changer le titre de mon fil "période de doute" en"ça y est c la Réussite !!!". Il aura fallu 10 mois' et une bonne dose de 270mg de baclo pr atteindre le saint graal l'indifférence. Je sais maintenant et depuis 2 mois ce qu'est une vie sans ces envies irrépressibles de bouffe, de pouvoir choisir de manger tranquillement ma pâtisserie préférée sans devoir y retourner après. De manger sereinement mon repas avec ma copine satiété qui est à mes côtes.
Ça n a pas été simple : le doute, les effets secondaires, les 3 fois où j'ai cru que c'était la bonne dose et puis non. D'un point de vue perso, j'ai tout à reconstruire car ma situation perso a BCP changé cette aventure. Mais maintenant j'ai de l'envie, des désirs et des projets. C à peine si je me reconnais parfois.
Alors une nouvelle fois merci à toutes celles et ceux qui font vivre ce forum, BCP de courage aux petits nouveaux. Il en faut mais ça vaut vraiment le coup.
Biz
 
carole
13 Avril 2014, 10:29
Bonjour,

Me revoilà parmi vous après plus de 2 mois de silence .... mais j'ai continué à vous lire! Je remarque que les anciennes sont toujours aussi motivées et présentes dans leur engagement et qu'il y a plein de petits nouveaux et petites nouvelles. Le "phénomène" baclo prend de l'ampleur et c'est tant mieux pour nous tous.

De mon côté aussi, j'ai avancé sur mon petit bonhomme de chemin, augmenté progressivement les doses, je suis à 240mg maintenant. Les crises d'hyperphagie sont de plus en plus espacées, de moins en moins intenses, je les "sens" arriver et j'arrive à trouver en général des "trucs" pour la laisser passer mais je ne pense pas être arrivée à l'indifférence dont parle les personnes guéries. Il est évident que je ne peux pas avoir un pot de Nutella à la maison, ça "m'obsèderait", je remarque que si j'ai "envie" de patisseries, j'arrive à repousser l'échéance mais quand je suis à la patisserie il faut que j'en achète 4, et je fais "comme avant" je passe à l'épicerie pour "compléter" par du salé (fromage et chips) ; en les mangeant je sens bien que je pourrais m'arrêter mais il y a comme une "bonne vieille habitude". Je ne sais pas trop comment procéder pour arriver à arrêter ce cercle vicieux : est ce le moment de re-démarrer une TCC? De re-lire le livre de Zermati? Ou l'augmentation de la dose de baclo suffit-elle? Ou bien il s'agit alors de volonté tout bonnement!

A bientôt
 
carole
09 Février 2014, 11:01
Bonjour

J'ai eu RV hier chez mon Dr Baclo. Je vais me répéter encore une fois mais je n'ai jamais rencontré un médecin aussi humain, disponible, attentif et patient. Pourtant j'en cotoie pas mal dans mon boulot. Bref contre toute attente il me propose pour l'instant d'arrêter d'augmenter le baclofène, de rester à la même dose le temps que ma vie perso se stabilise. Je vais par exemple emmennager dans mon nouveau logement la semaine prochaine et signifier définitivement ma séparation, il me conseille de me laisser peut être 3 semaines 1 mois pour voir un peu. Il est vrai qu'en ce moment je n'ai pas de craving mais l'envie de bouffer tout le temps, même pire qu'avant le baclo. Donc on continue comme ça
Pour le mal de dos, Claire tu as raison, ce n'est pas le baclo! C'est dixit Dr "j'en ai plein le dos", là encore patience.
Mardi RV avec le pneumo pour les apnées du sommeil, donc en tte logique et quelque soit les modalités, de nouvelles bonnes nuits en perspective
Et enfin il m'a parlé de l'emission M6 qui recherchent des témoignages de personnes TCa pas encore guéries. L'image serait floutée à priori ce qui est indispensable pour moi. J'hésite je me dis que ça me ferait peut-être du bien de "sortir" tout ça moi qui en ai tellement et encore tellement honte, et si ça pouvait ne convaincre qu'une seule personne derrière son écran que non les personnes obèses ne sont pas que des gros mous sans volonté... A réfléchir.
Bon dimanche
 
carole
01 Février 2014, 18:17
Je suis contente pout toi Abséliante que ton départ en clinique approche. C'est rare de se réjouir de l'entrée en clinique de quelqu'un d'ailleurs! Je croise les doigts pour que tu y trouves aide, réconfort et soutien pour le baclo et le reste. Je pense que si ton psy s'est démené comme ça pour te trouver une place c'est qu'il est sût que ce sera bien pour toi.

Porte toi bien
Biz
 
carole
01 Février 2014, 18:13
Alors suite à ma dernière question sur "glisser ou pas le baclo" du matin = mon corps/ma tête ou le baclo ont répondu d'eux mêmes = 2 crises le matin à 10heures ........... comme c bizarre

En ce moment c tjs du grand n'importe quoi, obsession de la bouffe, crise à n'importe quelle heure. Ce qui est clair c qu'il faut que je continue à augmenter mais je ne sais même plus quand cibler les cps! Les nuits sont de véritables feux d'artifice.
Cette semaine ce sera de tte façon même dose en attendant nlle ordo et visite Dr Baclo samedi.
j'ai commandé l'orthèse oniris contre l'apnée du sommeil mais c impossible à porter ce truc?
Est-ce qu'il y a des gens qui n'ont jamais guéri avec le baclo. Je lis dans vos fils qu'il y a des rechutes, des arrêts par ras le bol des effets secondaires. Je me suis fixée au max 6 mois de traitement et 300mg/jour. ça vous parait débile comme raisonnement?

Dernière question : le mal de dos peut-il venir ou du baclo? Ou est-ce vraiment "que le poids"

J'attends vos réponses pour m'aider un peu à sortir la tête de l'eau car le moral est pas vraiment là. J'espère pouvoir très bientôt vous apprendre de bonnes nouvelles. En attendant Merci de vos réponses et de vos avis
 
carole
29 Janvier 2014, 16:33
Encore un peti tour parmi vous pour quémander aide et conseils. Je continue mon ascension dans la quantité globale de bablofène quotidienne, je suis maintenant à 240mg répartie en 20mg à 10h, 40mg à 12h, 50mg à 14h, 60mg à 16h , 60 mg à 18heures et le soir au coucher. Les crises sont depuis 5 jours un jour sur 2, ce qui est un progrès et un peu moindre en quantité ingérée. Je me réjouis déjà de cette amélioration, on approche du but, on approche. J'augmente de 10 mg environ tous les 4 jours. Par contre l'heure des crises est très variable mais jamais avant 13 heures. Pensez-vous qu'il soit judicieux de faire "glisser" les 20 mg du matin ailleurs et à quel moment par rapport à l'augmentation de la dose... J'espère être claire dans ma question...

J'ai eu mon résultat de l'enregistrement du sommeil = syndrome d'apnée du sommeil "moyen", il faut que je reprenne RV en consultation avec le pneumo.

Merci de vos suggestions. A bientôt
 
carole
26 Janvier 2014, 10:24
Ne te décourage pas Margot, harcèle la clinique s'il le faut. Demande à quelle heure la cadre du service est joignable, insiste, insiste, insiste. Je crains qu'attendre qu'elle te rappelle soit du temps perdu. Je sais qur pour toi, c'est pas facile de téléphoner comme ça et d'essayer de t'imposer mais la société actuelle est comme ça, il n'y a que les pugnaces qui obtiennent ce qu'ils veulent. Ton médecin n'at-il pas une autre façon à te proposer pour les contacter?

Bon courage en tous cas
 
carole
25 Janvier 2014, 18:49
Aucune question n'est ridicule sauf celle qu'on ne pose pas. Comme te l'a écrit Sissi, il est clair que concevoir et porter un enfant à un poids normal est plus qu'indiqué et tu fais tout pour.... Par contre non non pas de BB baclo, c'est formellement contre indiqué = risque de malformation :fsb2_clever:
Pour le moment moi non plus c'est pas top avec le baclo, je monte, je galère avec les EI et je bouffe.... Pas grand intérêt de détailler plus.
Je vous embrasse
 
carole
25 Janvier 2014, 18:36
Bonsoir Margot

J'avais bien remarqué que tu n'avais pas écrit depuis plusieurs jours... Je comprends au vu de tes EI. J'espère de tout coeur que ça va vite te passer, que tu ne perds pas espoir. Je ne peux rien dire de plus malheureusement je n'ai aucune solution ou idée pour t'aider.

Courage à toi. A très bientôt
 
carole
23 Janvier 2014, 12:24
Félicitations à toi Claire/Claude. Tu as trouvé ton seuil, tu donnes de nouveaux axes à ta vie. C'est une merveilleuse nouvelle, en relisant ton fil, je remarque que malgré les difficultés tu t'es rarement plainte. Bravo, bravo, bravo. Tu as changé de train, je te souhaite de rester à présent et pour toujours dans ce train en direction du bonheur, confortable en 1ère classe avec une voiture restauration gourmet et raisonnée.
 
carole
22 Janvier 2014, 17:27
Bonjour Babou5252

J'habite aussi dans le Var. Je te souhaite la bienvenue sur ce forum et dans la grande aventure du baclofène.
 
carole
22 Janvier 2014, 16:35
Merci Sissi et Abseliante. Vos messages me font du bien. Rien de nouveau pour moi sous le "soleil" du baclo : toujours envie de bouffer toute la journée.

J'ai fait la nuit dernière l'enregistrement du sommeil. Je suis arrivée à 18h à la clinique, j'ai eu un diner typique hôpital avec le bouillon et les épinards et la compote. Ensuite une infirmière technicienne du sommeil est venue me brancher plein d'électrodes, elle était passionnée par son boulot et m'a expliqué plein de choses sur les différentes pathologies du sommeil, elle m'a bien sûr brancher avec bienveillance sur la perte de poids ,( je ne lui ai rien dit pour le baclo), en me parlant de l'aquagym et tralalalala et tralalalala. ça faisait trop longtemps qu'une âme charitable ne m'avait pas fait ch......a vec ça. Bref lever 7H, elestrodes débranchées et le toubib doit m'appeler pour les résultats.

Pour répondre à ta question Abseliante et mon but n'est pas de te faire peur car j'ai vu sur ton fil que tu es aussi concernée : le diagnostic médical est syndrôme des ovaires polykystiques. Mon (ex) conjoint avait un spermogramme un peu bof aussi. J'ai fait des traitements à un poids normal et rien ne marchait, je me suis découragée, j'ai regrossis et monsieur était bien content de s'arrêter là. Donc je sais très bien qu'en ayant persévéré ça aurait pu marcher. Ne te mets surtout pas Martel en tête, Abseliante, c'est mon histoire et tu écriras la tienne. Avec le baclo, tu perdras du poids, les ovaires polykystiques seront moins "bruyants" et tu rencontreras un prince charmant qui te feras de beaux enfants. Si tu veux je pourrais t'aider à les mettre au monde car comble de l'ironie, je suis sage-femme. Si tu as besoin de plus d'éclaircissement sur tout ça, on peut s'écrire en MP. Je ne pense pas que ça intéresse tout le monde.

A bientôt
 
carole
20 Janvier 2014, 22:10
Merci Sissi et Abseliante de vos réponses et votre soutien. Je sais qu'il faut que je tienne, que j'augmente les doses. Mais en ce moment c'est difficile à tous les niveaux..... Je sais que c'est ridicule de "balancer" ça sur un forum, mais je vis un moment de peine personnelle et avec la déception du baclo en plus, ça fait un peu beaucoup. Je me sépare de mon conjoint après 10 ans de vie commune et même si je sais que c'est la bonne décision, j'ai beaucoup de peine et d'angoisse pour l'avenir. Mon souhait le plus cher était de fonder une famille avec un homme que j'aime... Je n'ai pas réussi à avoir d'enfant. Et maintenant nous ne sommes pas d'accord sur la suite à donner à savoir mon souhait d'adopter... mais ce n'est pas le sien. Bref me voilà célibataire, sans enfant, obèse, addict à la bouffe ... et qui ronfle la nuit!!! Qui a dit "vie de merde"?????
 
carole
19 Janvier 2014, 21:55
Bonsoir

Désolée mais je vais encore avoir besoin de votre aide et de votre soutien. J'ai continué à augmenter très progressivement les doses de baclo. Je suis à 20mg à 10h, 30mg à 12h; 50 mg à 14h,50mg à 16, 50 à 18h et 10 mg en sublingual au coucher.(210mg en tout). Les ES sont là avec des nuits difficiles (réveils brutaux, insomnies, jambes lourdes) et des journées pas simples non plus (difficultés de concentration et rendement très limité au boulot). Bref 5 jours pas trop mal au niveau alimentaire et là depuis 2 jours re-crises comme à la "bonne/mauvaise vieille" époque. Les envies arrivent vers 14h, aucune résistance à la tentation, et vraie crise "retenue" jusqu'à 19h,20h vooire 21h. Je ne sais pas à quel moment je devrais augmenter, si en augmentant je vais réussir à trouver la bonne dose..... 210 c'est déjà pas mal.... Je doute.
 
carole
10 Janvier 2014, 9:55
J'essaie de ne pas me décourager. Je vois sur les autres chutes que les rechutes ne sont pas si rares... Mais je sais que vous me comprenez, le doute m'assaille...

Pour répondre à Sissi, les ES sont très stables en ce moment, je peux faire "glisser" alors un peu du matin vers le soir. L'idée est d'essayer de garder le même dosage journalier, je suppose. Je vais essayer comme ça.

Merci pour tout à tous. Je ne sais pas si j'aurais continué sans votre soutien
 
carole
09 Janvier 2014, 16:41
Allez quelques nouvelles... pas terribles.

J'ai augmenté de 10mg à 18h, et rien ne va plus malgré cela. Je repense tout le temps à la bouffe du matin au soir, j'arrive à temporiser jusquà 17h, 18h parfois 20h mais j'ai de nouveau des crises. Pas la mêmes qu'auparavant certes mais des crises quand même et cette obsession de me remplir, me soulager, manger, manger....

Je rajoute encore 10 aujourd'hui. Il faut absolument que je revienne à cette sensation que j'ai en pendant 1 mois et demi.

Maintenant ma répartition est la suivante = 30mg à 10h. 30mg à 12h. 50mg à 14h. 50mg à 16h. 40mg à 18h et 10mg au coucher en sub lingual.... soit 210 mg en 6 prises
 
carole
04 Janvier 2014, 23:22
Bonsoir

Pour commencer meilleurs voeux de belle et grande année 2014 à toutes et tous. Bien sûr courage et réussite dans la quête de la guérison.

Je n'ai rien écrit depuis environ 1 mois car ma situation était stable, j'étais guérie, sûre et sereine.
Depuis 1 semaine environ, je ressens comme "un spectre" de rechute.... Noël s'était bien passé au niveau alimentaire = aucune difficulté à manger raisonnablement, tranquillement ce qui me faisait plaisir... Mais depuis 10 jours, c'est moins évident = je n'ai pas "re-eu" de vraie crise compulsive, mais je ressens quand même de grosses envies de sucré, et je me suis retrouvée à "me sentir" obligée de finir des chocolats "même" pas bons ou une galette des rois "pourtant pas terrible". Bref ce n'est plus comme avant le baclo bien sûr.... mais je ne me sens pas aussi "confortable" qu'en décembre.

Je ne vous cache pas qu'à titre privé je vis une grosse période de tourmente.... et que je me verrais bien combler mon chagrin par des paris brest, éclairs au café etc....

Avez-vous des conseils à me donner = je rajoute 10mg de baclo pour essayer d'être mieux ou j'attends de voir....

Merci
 
carole
15 Décembre 2013, 10:16
Pour Pierreo

Ceci n'est que ma modeste expérience, 20mg à 21 h me "fusillaient vraiment" les nuits, j'aurais tendance à penser pas de baclo après 18h 19 h . Par contre le cp sublingual en se couchant facilite le sommeil. En tt k pour moi.


Par contre en quoi le monde d'administration joue-'il je ne sais pas... Il faudrait que j em epenche sur la question
 
carole
14 Décembre 2013, 18:08
Coucou à toutes et tous

Je reviens de chez mon Dr Baclo avec THE grande nouvelle = plus de crises, depuis 15 jours et presque plus d'EI. Bien sûr il a partagé cette bonne nouvelle et m'a juste conseillé de faire quand même l'enregistrement du sommeil et d'essayer à présent, si je souhaitais affiner ma silhouette, (tu m'étonnes, 100kg même pas mouillée ça mérite un bon écrémage) d'augmenter mon activité sportive. On reste à 180mg pour l'instant pendant un petit moment.

Par contre et là je m'adresse à toutes ceux qui débutent ou sont dans une période de doute, il m'a montré un tableau avec tous ses patients traités avec le baclo sur 5 ans (addict bouffe et alcool) avec les résultats = quelques perdus de vue, quelques abandons rapides mais une très grande majorité de guéris!!!!! Bien sûr les noms étaient cachés je vous rassure secret médical oblige. Mais je vous promets qu'à vue de nez on était au-moins à 80% de réussite.

De sa part et de la mienne, merci à ce forum et à l'aide de chacun et chacune d'entre vous. Le baclo marche même si le chemin est parfois long et sinueux. Nous avons une "vraie" maladie et pas juste un manque de volonté comme on nous l'a souvent répété et il y a un traitement.

Je finis en tout cas cette année 2013 sur cette bonne nouvelle et tenais à vous la faire partager.

A bientôt
 
carole
14 Décembre 2013, 17:54
Bonjour Kivi

Je t'envoie plein de courage dans ta voie vers la guérison. Tu es patiente en ce qui concerne la montée des doses et réfléchie sur la répartition et les EI. ça va marcher j'en suis sûre!!!

Peut être à bientôt

Carole
 
carole
13 Décembre 2013, 13:47
Bonjour et merci à vous toutes de me soutenir. C'est étrange de voir cette solidarité dans ce monde si égoïste. Alors j'en profite...

Grâce à vos conseils, j'ai de très bonnes nouvelles. J'ai pris 1 cp sublingual de baclo au coucher et ça a amélioré les symptômes, je dirais de moitié, j'ai décalé aussi la prise de 18h vers 19h30, et là encore ça a été mieux, je me couche tôt, avec des bas de contention (top glamour mais tant pis) et prends tout de suite aussi un comprimé de lexomil. J'ai aussi pris qqles jours de repos qu'il me restait à prendre du boulot. Avec tout ça je viens de passer 3 belles nuits normales, tranquille peinard.

Vous aviez raison il y a toujours des choses à faire mais j'étais tellement la "tête dans le guidon" que je n'avais plus d'objectivité. Je vois donc Dr Baclo demain gonflée à bloc.

Je me suis permise de tout détailler pour que peut être cela serve à d'autres.

Donc au total à 180 mg plus de crises, très peu d'EI, c'est trop génial. Je vais me remettre plus sérieusement au sport et étudier mon comportement alimentaire actuel. La nouvelle année qui arrive s'annonce bien.

Je vous embrasse et vous remercie vraiment toutes tout bêtement d'exister
 
carole
10 Décembre 2013, 2:03
Un message nocturne... Ce qui veut dire que pour la énième nuit impossible de trouver le sommeil. Dès que je m'allonge c la torture et je pèse mes mots = décharges électriques, gêne respiratoire, douleurs diffuses. J'ai l'impression que mon corps me lâche. Je ne vais pas pouvoir tenir longtemps comme ça avec le boulot et le reste en journée. Je ne sais plus quoi faire, monter la dose, la baisse ou jeter l'éponge.... 10 jours sans crise c'est une formidable victoire, commencer à sentir la satiété, diférencier la faim et la soif, que de sensations retrouvées. Mais cette nuit je finis par douter, vraiment, je ne trouve pas de comparaison pour faire comprendre ce que je ressens physiquement. Je dors assise à 90 degrés. Je ne sais plus quoi faire, comment me mettre. Faut-il que je me "tue" au sport en journée pour espérer trouver le sommeil la nuit ou privilégier de la détente et calme le soir? je n'arrive même pas à me réjouir des changments de comportement alimentaire.

Je vois Dr baclo samedi mais je sais bien que la décision finale ne concerne que moi et qu'il n'aura pas de solution miracle à me fournir.

La consult apnée du sommeil est prévue dans 10 jours = je vois me tableau d'ici = "mais mme arrêtez tout de suite ce médicament, collez vous au régime et en perdant du poids tout ira mieux...." Mais c un autre débat.

Désolée de me répandre comme ça mais j'en ai besoin en ce moment. Il n'y a pas grand monde avec qui je peux partager ça...
 
carole
08 Décembre 2013, 21:09
Claire 75, pour revenir sur ton petit "incident" nocturne, décidément le baclo a des effets secondaires vraiment surprenants ...

En ce qui concerne les somnifères je peux t'éclairer sur quelques points. J'ai eu besoin de ce genre de médicaments il y a quelques années lorsque je travaillais en alternance de jour et de nuit. Il y a des somnifères "légers" à base de plantes donc sans ordonnance = il existe par exemple euphytose et donormyl. Moi ça ne m'a jamais rien fait mais il y a des personnes qui en sont satisfaites. Après il y a différentes classes de somnifères en fonction du problème sur ordonnance, (difficultés d'endormissement, réveils nocturnes, etc...), j'avais à la maison du lexomil mais ça ne me fait rien en ce moment compliqué avec le baclo. Bref si tu as un médecin assez disponible, je ne vois pas trop l'intérêt d'anticiper sur la prescription d'un somnifère. Les effets sont tellement différents d'une personne à une autre, peut-être n'auras tu pas ce problème. En tt k je te le souhaite. Bien sûr ça ne reste qu'un avis de néophyte

Bonne soirée à tous
 
carole
07 Décembre 2013, 19:19
Un petit mesage de Paris.

Effectivement Claire 75, tu as raison en relisant mon message, je suis une petite rigolote avec mon air frais de Paris, une vraie blonde sauf que je n'ai même pas l'excuse de la couleur de cheveux = je suis une vraie châtain... :fsb2_smile: Par contre l'air froid sec dans la journée c pas mal contre le nez bouché.

Côté alimentation, ça se passe bien, mais en vacances avec le conjoint en présence 24/24 c souvent le cas. Je guette pour vérifier ce progès à la reprise de lundi.

Par contre je passe des nuits apocalyptiques, 1 semaine à 170mg et les EI ne passent pas du tout. Dès que je me couche c gêne respiratoire, sensation d'opression. Quelqu'un a t'il une idée de ce que je peux faire? Serait il mieux que je redescende la dose de baclo? Ou une idée de répartition autre? Mon homme est inquiet et moi aussi. Je me demande chaque soir si je vais "passer" la nuit. J'ai testé le lexomil, aucun effet.

Merci de votre aideet de votre précieux soutien.
 
carole
03 Décembre 2013, 19:08
Je viens faire un petit tour ici avant de partir quelques jours prendre l'air à Paris.

J'ai passé hier une seconde nuit très difficile avec sensation d'étouffement, impatience dans les jambes et difficultés pour resspirer. C'est aussi difficle à expliquer qu'à vivre, Je n'ai pas du tout envie de baisser les doses de baclofène car je "sens" que je ne suis pas loin du but. C'est comme si la maladie essayait de se débattre.... J'espère que vous ne me prendrez pas une folle!!!

J'ai RV dans 10 jours avec le Dr Baclo, je ne sais pas s'il pourra faire qqleschose de plus pour moi. D'ici là, peut être les EI seront partis.

A bientôt
 
carole
02 Décembre 2013, 11:09
Tu avais vu juste Sisis, la bête ne s'est pas laissée abbatre comme ça :fsb2_devil: . Nouvelle crise hier soir à 20 heures, la célèbre crise du dimanche d'hiver, d'habitude elle commence l'après-midi et dure jusqu'au coucher ; là un mieux d de 20 heures au coucher. Par contre plein d'effets secondaires cette nuit, gêne pour respirer, jambes lourdes, cauchemars.. Allez une nouvelle semaine commence, je raconte 10 mg à 18 heures. c'est peut-être ce cp qui fera la différence.
 
carole
01 Décembre 2013, 11:19
Bonjour

Je ne pensais pas déclencher une telle polémique en lançant une question sur les édulcorants... Il y avait eu effectivement plusieurs reportages sur leur toxicité, maintenant comme d'habitude, l'industrie agro alimentaire est très puissante. Ce qui me dérange encore plus, c'est que malgré tout cela, le monde médical continue de le conseiller aux personnes diabétiques. Pour en revenir à ma petite personne, je vais faire le test pendant 1 semaine en supprimant les sodas light et en les remplaçant par exemple par du perrier ou notre salvetat, boisson chère à la Provence.

J'ai quand même une très bonne nouvelle : depuis ma dernière augmentation de baclo (2 jours), je vois une nette amélioration dans mon rapport avec la nourriture... Je suis pleine d'espoir, ça va être bientôt mon tour!!!! Par contre, j'ai des nuits très difficles avec une gêne pour respirer. Mon docteur baclo, par mail, m'a conseillé de faire d'un enregistrement du sommeil =est-ce qulqu'un connait et peut m'éclairer sur la marche à suivre? C'est à l'hôpital ou à la maison? Où faut-il s'adresser? C'est remboursé par la sécu?

Merci à tous et toutes.
 
carole
27 Novembre 2013, 20:26
Bonjour

Je reviens vers vous pour solliciter de nouveau votre aide et votre éclairage.

Mes doses actuelles sont = 30mg à 10h, 30mg à 12h, 40mg à 14h et 50mg à 16h. Je n'ai pas encore atteint le saint Graal, l'indifférence à la nourriture. Par contre ma compulsion de 17h se trouve décalée à 19h.20h.
Avez-vous un conseil à me donner pour la répartition et comment continuer à augmenter la dose quotidienne?
Au niveau ES, tout va bien la journée, le soir tjs nez bouché et sommeil compliqué avec gêne pour respirer parfois.

Une autre pte question qui n'a pas de lien direct avec le baclo, mais j'aurais aimé avoir votre avis sur les produits light avec édulcorants. J'adore boire dans l'après midi des sodas light et je me demande si ça ne favoriserait pas les crises et envies de sucré.

Merci à vous tous
 
carole
27 Novembre 2013, 20:13
Bonsoir Abseliante

Je suis tombée sur ton fil un peu par hasard... mais y a-t'il vraiment un hasard dans la vie?

Ce que tu écris me touche comme nous toutes sur ce forum qui nous "débattons" depuis des années avec cette addiction à la bouffe et qui mettons notre dernière espoir (ou presque) dans le baclo...

Ce que tu vis me touche d'autant plus que nous avons (malheureusement) un autre point commun = le dérèglement hormonal dont tu souffres. A l'adolescence, j'ai eu ce même problème qui est resté tranquille grâce à la pilule qui vient d'être supprimée. Puis j'ai souhaité avoir un bébé, et j'ai arrêté la pilule et là rebonjour acné, cheveux gras, problème de peau et prise de poids ... et pas de bébé en vue. Mon but n'est pas de te faire pleurer avec moi. Mais je te souhaite de trouver très vite la bonne dose pour le bacloféne, de ne plus être dépendante de la bouffe et de te délester tranquillement de quelques kilos. Pour moi, lorsque je réussissais à contrôler mon alimentation et perdais du poids, les symptômes diminuaient nettement. Il existe aussi un traitement contre l'hyperandrogénie qui s'appelle androcur. Un gynéco ou un endocrino peut te le prescrire, je suis même étonnée que personne ne te l'ai proposé.

A bientôt peut-être

Carole
 
carole
13 Novembre 2013, 21:30
Merci à toutes les 3 pour vos réponses rapides.

Pr commencer,, pour Claire 75 : oui j'ai eu mon permis du 1er coup :fsb2_dead: .... Mais je vois quand même ce que tu veux dire et la comparaison est amusante.

Pour Sylvie, la répartition est déséquilibré car j'essaie de cibler "l'heure critique" des crises : c'ést tous les jours (ou presque) à 17 heures quand je sors du boulot et depuis que je prends le baclo ça peut se décaler jusqu'à 21 heures environ. Jamais le matin et de façon rarissime en début d'après-midi. J'ai supprimé les comprimés le soir pour essayer de supprimer les effets secondaires nocturnes. Mais si tu as des suggestions, je les accepterai volontiers...

Pourvu que le traitement fonctionne.
Pour Sissi merci de ces phrases réconfortantes et non je ne t"ai pas trouvé trop professorale

Merci en tous cas
 
carole
13 Novembre 2013, 19:54
Bonjour à vous tous

Je me tourne à nouveau vers vous car j'avoue traverser un gros moment de doute concernant une guérison avec le bacloféne.

J'ai été très génée dernièrement par des effets secondaires et ai donc décidé de baisser la dose. J'étais perpétuellemnt essoufflée, génée pour respirer, je redoutais d'aller me coucher moment où la gêne respiratoire était la pire, avec un sommeil très difficile. J'étais alors à 10mg à 7h, 20 à 11h, 70 à 15h30 et 70mg à 17h30. J'étais montée très progressivement mais même à cette dose j'avais encore des crises compulsives entre 17 et 20h.

J'ai donc réduit la dose de 17h30 à 10 puis vient de remonter à 20. Les crises sont les mêmes... Mon moral est au plus bas pour cela et d'autres souscis en ce moment.... Je sais qu'il faut absolument que je continue à augmenter les doses mais je crains les effets secondaires. Je me demande aussi si le baclofène n'est pas lié à mes idées noires...

J'ai bien lu dans les fils des uns et des autres que vous aviez tous vécu des moments de ce genre... mais égoistement ça ne me réconforte pas.

J'espère la prochaine fois venir vers vous avec des nouvelles plus droles et réjouissantes

A bientôt
 
carole
28 Octobre 2013, 14:23
Merci pour les tuyaux pérubore et huile essentielle lavande, le spray d'eau de mer ne donne aucun résultat.

Pour répondre à Sylvie, ma répartition est la suivante : 10mg à 7H, 20mg à 11H30, 50mg à 15H30, 40mg à 17h30 et 10mg à 21h30. Mon heure de craquage était ciblée vers 17h.Pour l'instant je n'en ai pas parlé à mon médecin prescripteur, je ne le vois que dans 1 mois. Mais si je ne trouve pas de solution, je le dérangerais par téléphone plus tôt.

Merci à vous tous.
 
carole
27 Octobre 2013, 19:22
Bonsoir à tous et à toutes

Tout d'abord merci Sylvie pour ton précédent et précieux conseil. J'ai mieux réparti ma dose de 15h30 et les effets secondiares ont disparu..... sauf un!!! J'ai toujours un problème de nez bouché, ce n'est plus seulement la nuit même si cela empire après le coucher. Quelqu'un aurait-il un petit remède car cet sensation d'étouffement est assez pénible à gérer.


Merci
 
carole
23 Octobre 2013, 8:57
Bonjour à tous et toutes

Je reviens vers vous et votre précieux soutien.

Je suis actuellement aux doses suivantes depuis presque 3 semaines = 10mg 7H, 20 mg à 11H30, 80mg à 15H30, et 10mg vers 21H. Mon comportement alimentaire s'est vraiment et très nettemment amélioré, j'ai juste un petit appel de la nourrtiure bien plus tard qu'avant vers 19h30. Je pensais donc ajouter un comprimé vers 18h....

Mais en parallèle de cette bonne nouvelle, j'ai un nouvel effet secondaire depuis 15 jours environ. Après avoir dormi comme un beau petit loir depuis le début du traitement (août), je vis des journées tout à fait normales (plus de coups de pompe) mais dès que je me couche les ennuis commencent. ça a commencé avec des réveils nocturnes vers 3h ou 5h, le nez sec, bouché m'empêchant de bien respirer. Maintenant ce sont des difficultés d'endormissement avec impatience dans les jambes, sensation de malaise et opression; ensuite sommeil très agité avec réveils brusques comme si j'étais en apnée, je parle, je ronfle, je bouge (parait-il). Mon conjoint commence à en avoir marre (comme je le comprends) et pour la journée de boulot du lendemain c'est pas facile.

Bref si vous aviez des petits conseils pour diminuer cet effet je suis preneuse (j'ai essayé gouttes nasales et huile essentielle lavande) et si vous pouvez aussi me conseiller sur la nouvelle dose que je pensais instaurer ou non.

Merci beaucoup. Au plaisir de vous lire
 
carole
16 Septembre 2013, 10:12
Grâce à Sissi, j'ai eu ma première consultation baclo (merci Dr J) début août et commencé de suite le traitement. La somnolence a été le premier effet secondaire et le plus difficile à gérer... La petite sieste au boulot n'est pas du meilleur effet sur la hiérarchie! :fsb2_yes:
Au bout d'un mois de traitement, j'étais à 20mg matin, 20mg midi et 20 le soir, avec aucun effet sur les compulsions alimpentaires, l'hyperphagie et les envies. Sur les conseils du doc, j'ai commencé à ajouter du baclo vers 16h30 17h l'heure "du crime" pour moi. 10 mg puis 20mg, je suis à ce dosage depuis 15 jours et o miracle plus de compulsion!!! Je suis très heureuse et soulagée. Mais j'ai à présent besoin de vos conseils : puis-je essayer de baisser un peu la dose matin midi et soir ou n'est-ce pas judicieux? Je n'ai plus de compulsion mais j'évite quand même les tentations, je ne me sens pas non plus complètement "confortable" et sereine au niveau de mon comportement alimentaire = dois-je augmenter encore un peu la dose de 17 heures pour atteindre une indifférence totale?
Je vous remercie à toutes et tous de votre aide et espère avoir redonner de l'espour à ceux ou celles qui d'apprètent à commencer le traitement.

Carole
 
carole
16 Juillet 2013, 17:10
Bonjour

Je recherche un médecin precripteur dans le 83 (où je vis) ou bien le 06 (où je travaille).

Je souffre de compulsions alimentaires depuis de nombreuses années, j'ai l'impression d'avoir "tout" tenter (psychologue, psychiatre, médicaments, hypnose, acupuncture...) et rien n'a fonctionné. Je suis maintenant à une crise quotidienne et la balance affiche un point de non retour inquiétant!

Je vous remercie de m'aider dans mes recherches et de manière plus général pour votre implication sur ce site.

Bien cordialement

Carole
 



forum baclofene