Résultats de la recherche (126 résultats)

lna
14 Mars 2014, 14:28
Sais-tu comment je pourrais le savoir ? pour la Chine j'entends, car prendre tout ça dans mes valises ne passera jamais la douane....
 
lna
14 Mars 2014, 13:49
Coucou !

Quelques nouvelles : je suis remontée à 120 et cela a été pendant 5 jours mais patatras le 6ème : grosse et véritable pulsion et crises en boucle du vendredi soir au dimanche soir !!!

J'ai recommencé la semaine plus sereine, mais hier après-midi rebelote : pulsion irrépressible et pensée bouffe qui ne me lâchait pas. Je suis allée courir, je suis revenue apaisée mais la pulsion est revenue dans la soirée et j'ai crisé à nouveau.

Aujourd'hui, c'est correct.

Que faire : monter ? J'attends la réponse sur mon expatriation aujourd'hui ou en début de semaine prochaine.

Dites, mon médecin me dit que le baclofène doit exister en Chine, en savez-vous quelque chose ????
 
lna
26 Février 2014, 14:12
Bon et bien quelques mots pour dire que ça ne va pas. J'en suis à 140, mais cela ne marche plus.

Je ne pourrais pas monter trop car j'ai pour objectif de partir à l'étranger, ai-je donc tout raté ????

Si je pars dans le pays d'Asie où j'ai prévu d'aller, je ne pourrais pas me procurer de baclofène, contrairement à ce que je pensais. Enfin, je crois, car me faire envoyer autant de boîtes tous les mois, ne passera pas aux douanes, emmener tout le stock (4 mois, puis 6 mois si je rentre à Noël) en une fois, dans mes malles, puis dans mes valises ne passera pas non plus...

Passer par le médecin français qui est sur place ne passera, encore une fois, pas non plus car le médecin a une place limitée pour commander les médicaments de toute la communauté française donc je ne peux pas prendre toute la place....

Est-ce que le baclo dosé autrement est pour bientôt ???? Sinon, j'ai peur de devoir renoncer et ça me fait mal d'avance. Encore un truc foutu à cause de cette P..... de maladie
 
lna
22 Février 2014, 14:05
Je reviens donner des nouvelles. Je ne poste pas sur les fils, je ne m'en sens pas capable, je rate tout, et j'ai même raté ma guérison. Si je poste sur mon fil, c'est parce que je me force en me disant que cela peut servir, comme la lecture des autres posts m'aident aussi.

J'ai diminué de 10 par semaine et je suis allée trop vite. Les pulsions sont revenues. Et d'autres ES aussi : je me sens très dépressive malgré la prise de 20mg de prozac, je suis aussi beaucoup plus angoissée.

Pardon d'avoir dit que j'étais guérie...J'ai, comme d'habitude, crié victoire trop vite.

Je reprends donc une augmentation, mais de 10 tous les trois jours cette fois.

Bon courage à toutes et bon week-end ensoleillé...
 
lna
30 Janvier 2014, 17:29
1) Réussite ou échec ? Réussite
2) A quelle quantité de baclofène étiez-vous ? 160mg
3) Au bout de combien de temps de traitement ?6 mois et demi
4) Comment cette quantité est-elle répartie sur la journée ? 7h 30, 11h 30, 14h 20,
5) Quelles étaient vos heures de compulsion? Irrégulières : cela pouvait se concentrer en soirées ou bien se répartir sur trois jours non stop.
6) Votre quantité de baclofène à ce jour ? 140mg
7) ES (effets secondaires): Supportables : somnolence, perte de tonus,fourmis dans les extrémités, difficultés à trouver ses mots, maux de tête.
8) A l'occasion de votre traitement, avez-vous diminué un autre traitement (benzo par exemple), si "oui", lequel/lesquels, de combien ? Non, je prends toujours 20 mg de prozac
9) Avez vous en complément suivi une thérapie psy ? Si oui, laquelle ? Psychothérapie confrontante
10) quelle était la fréquence de vos compulsions ? Très irrégulière : tous les soirs, puis accalmie de quelques jours, puis plusieurs jours...
11) De quelles natures étaient elles ? (plutôt sucre, salé, gras, ou peu importe) ? TOUT !
12) J'étais boulimique non-vomisseuse avec des tendances anorexiques (pour compenser)
 
lna
28 Janvier 2014, 23:07
Ce que je veux dire c'est que ce sont des crises liées à ma faim physiologique. En effet, c'est comme si j'avais besoin de plus d'énergie mais cela s'arrête quand j'ai récupéré assez de calories. Je ne m'en rends compte que ce soir. La preuve est la suivante : je ne grossis plus, je stagne, voire je mincis...
 
lna
28 Janvier 2014, 17:15
Vous allez me prendre pour une folle, mais je crois qu'en fait je suis guérie depuis longtemps.

J'ai baissé de 20 mg depuis l'annonce de ma "défaite", j'en suis donc à 140 et je me dois d'être honnête avec moi-même : même si je ne voulais pas lâcher mon doudou bouffe, cela s'est fait quand même car les quantités consommées sont bien moins importantes.

J'ai donc encore quelques crises physiologiques parce que mes vieux réflexes d'anorexie ont la peau dure. Ainsi, je voudrais peser 50 kilos pour 1m70, alors que je suis très bien avec mes 58 kilos. Lorsque je m'affame trop, mon corps réclame ce qui lui est dû....

C'est très étrange, en fait, maintenant que j'ai renoncé et que je lâche prise, je suis sûre d'être guérie...

Ah, et puis, ça y est, mon psychiatre a dit qu'il me prescrirait le baclo à présent et qu'il le prescrirait à d'autres TCA : YES !!!
 
lna
28 Janvier 2014, 17:15
Vous allez me prendre pour une folle, mais je crois qu'en fait je suis guérie depuis longtemps.

J'ai baissé de 20 mg depuis l'annonce de ma "défaite", j'en suis donc à 140 et je me dois d'être honnête avec moi-même : même si je ne voulais pas lâcher mon doudou bouffe, cela s'est fait quand même car les quantités consommées sont bien moins importantes.

J'ai donc encore quelques crises physiologiques parce que mes vieux réflexes d'anorexie ont la peau dure. Ainsi, je voudrais peser 50 kilos pour 1m70, alors que je suis très bien avec mes 58 kilos. Lorsque je m'affame trop, mon corps réclame ce qui lui est dû....

C'est très étrange, en fait, maintenant que j'ai renoncé et que je lâche prise, je suis sûre d'être guérie...

Ah, et puis, ça y est, mon psychiatre a dit qu'il me prescrirait le baclo à présent et qu'il le prescrirait à d'autres TCA : YES !!!
 
lna
20 Janvier 2014, 6:19
Bon, je reviens vous donner quelques nouvelles.

Depuis le 3 janvier, je fais une crise par jour minimum. Le baclo marche, c'est sûr car je sens bien que ces crises ne m'apportent plus le même apaisement, mais je n'arrive pas à en sortir. L'habitude est ancrée, trop ancrée en fait....

Je crois que Didi avait posté une phrase qui me correspond complètement : "le baclo guérit la maladie, pas le malade".

C'est dur à expliquer : j'ai bien senti à plusieurs reprises l'efficacité de cette molécule, mais je n'arrive pas à me passer des crises pour vivre et supporter l'angoisse.

J'arrête donc de m'acharner et je vais diminuer de 10 mg tous les 10 jours.

Un immense merci à toutes celles qui m'ont aidée. Un grand merci à Sissi qui, malgré les critiques qu'elle peut recevoir, est d'une infinie générosité et prend toujours le temps de partager son expérience : merci, merci, merci.....
 
lna
15 Janvier 2014, 13:39
Merci de ton passage Estelle.

Oui, je me sens assez proche de ton parcours aussi...

En fait, j'en suis au point où je ne sais plu si ce sont des crises dues à des pulsions ou à une vraie faim et restriction...

De ce coté-là, c'est compliqué car j'ai toujours gérer mon poids en faisant du sport et en mangeant peu. Après une crie, c'est facile car je n'ai pas très faim, mais plus les jour avancent, plus j'ai faim et je finis par craquer.


J'ai déjà essayé de suivre la méthode Zermati par le biais de son site, mais je ne sais pas reconnaître la satiété et une fois que j'ai commencé à craquer, je me dis foutu pour foutu et je fais une vraie crise. Bref, la méthode Z (tentée avant baclo) a échoué pour moi.


Je devrais peut-être reprendre en étant sous baclo.

POur le prozac,j'avais arrêté mais j'étais trop mal sans, alors j'ai repris.

Sinon, j'espère que tout va bien pour toi.
 
lna
14 Janvier 2014, 20:17
Je suis ravie de lire ce dernier message.

Que cela continue ainsi !

Bises
 
lna
14 Janvier 2014, 19:48
" Le baclo guérit la maladie, mais pas le malade "
Phrase signée Didi, qui fait plus que me parler ;-)


Ah, moi aussi cette phrase me parle beaucoup !!!

Pour le visage : moi aussi je me réveille avec des poches sous les yeux et plus bouffie que d'habitude...

Je voulais te dire que tu as beaucoup de courage.
 
lna
13 Janvier 2014, 17:43
Merci Sylvie et Claire.

Je dors assez, je dors même très bien depuis le baclo...

Je suis, par contre, assez angoissée. J'ai lu que prozac et baclo pouvaient faire mauvais ménage. Or quand j'ai arrêté le prozac pour permettre au baclo de mieux marcher, je ne faisais que pleurer !

Mon gros problème reste la restriction alimentaire : je suis sans arrêt au régime, j'ai peur de grossir et quand je craque je me dis foutu pour foutu...

Je fonctionne ainsi depuis tellement d'années. A force de me restreindre, j'ai faim et je craque....

Je suis grave, je sais...
 
lna
12 Janvier 2014, 21:12
J'ai pris connaissance du message de Nanie avec grand intérêt. La réponse du Dr Gache est en effet très intéressante...

C'est compliqué tout ça, cela signifie que je dois encore monter et je n'ai plus envie en fait. Je pensais que ce serait plus rapide : déjà 6 mois de traitement et seulement 10 jours à la suite sans crise. Je sais que 6 mois ne sont rien à côté de tant d'années de boulimie, mais j'étais impatiente en lisant des résultats si rapides chez beaucoup d'entre vous...

Les périodes d'accalmie se sont reproduites plusieurs fois et j'ai cru, souvent (trop en fait et c'est là le problème), être enfin guérie. Je sentais une différence, une vraie....

Mais là : plus rien, je crise comme avant, voire plus....

Je suis pourtant persuadée que le traitement marche, mais je ne sais pus comment m'y prendre....

Je vais relire des posts de guéris pour voir.
 
lna
10 Janvier 2014, 13:10
Merci pour vos messages...

Je ne sais pas combien je pèse : je préfère ne pas savoir car c'est source de crise sinon....je dois faire environ 60 kilos : je n'ai donc plus rien d'une anorexique.

Mes repas sont sûrement encore trop légers, c'est là le problème...je suis en restrictions cognitive, mais c'est dur de changer....
 
lna
08 Janvier 2014, 17:47
Et bien, je n'ai pas rempli car je suis à nouveau en pleine tourmente : les crises sont revenues dès que j'ai baissé.

Je ne sais pas trop quoi faire. En même temps, j'avais maigri suite à l'arrêt des crises et c'est comme si mon corps avait réagi à nouveau en recrisant....

Je précise que mes premières crises de boulimie sont arrivées alors que j'étais très maigre (38 kilos pour 1m71)...

pardon d'avoir, encore (!!!), crié victoire trop vite
 
lna
03 Janvier 2014, 14:16
Belle et heureuse année à tous avec de belles guérisons à la clé...

Tout va bien pour moi, je pense être guérie.

Je viendrai donner quelques nouvekkes de temps en temps.

Ma nouvelle posologie est la suivante : 30 mg à 7, 11, 14, 17 et 19h, soit 150 mg.

Je pense baisser de 10 tous les mois et remonter au moindre retour de pulsion.

Un immense merci à tous ceux de ce forum, à votre sollicitude, votre aide, vos conseils... Merci, merci, merci!
 
lna
15 Décembre 2013, 21:10
Merci de prendre de mes nouvelles Estelle.

Je vais assez bien.

J'ai connu presque une semaine sans pulsions mais j'ai craqué vendredi soir et samedi, le tout malheureusement couronné par une gastro. Moi qui n'en ai jamais eu de ma vie et qui n'ait quasiment jamais vomi, ça m'a fait vraiment bizarre...

Bref, je suis toujours à 160 mg et je suis assez sereine...Pourvu que ça dure....Chaque fois que j'ai dit ça jusqu'à présent, je me suis ramassée après, alors on verra !
 
lna
15 Décembre 2013, 21:06
Je suis contente de lire ça ! Quel bonheur ! Je croise les doigts pour que ça continue...
 
lna
07 Décembre 2013, 20:40
N'est-ce pas trop bruyant ?
 
lna
07 Décembre 2013, 16:33
Pas plus de 45 min par jour, je tiens, pas de souci, mais si je n'en fais pas de la journée pour une raison majeure, je me sens mal. Ce que e trouve plus inquiétantvc'est que j''aimerais que ce soit juste de la course à pied, même si c'est peut-être parfois dangereux.

Sinon, j'ai raison d'augmenter : j'ai fait une grosse crise à midi, avec pulsions depuis 10h30 !
 
lna
07 Décembre 2013, 10:20
Bonjour tout le monde,

J'ai une bonne nouvelle : mon psy est spécialiste des suivis avant et après gastroplastie, ce que je ne savais pas. Il me l'a dit l'autre jour et devant l'effet positif du baclo pour moi, il m'a dit qu'il le prescrirait à présent pour les TCA ! Pour rappel, ce n'est as lui qui me l'a prescrit, mais un généraliste.

Sinon, la semaine a été positive. J'ai eu deux crises seulement, une lundi soir et une hier soir. Mais j'avais très faim les deux fois donc...

Néanmoins, j'augmente de 10 par précaution : je serai donc à 160.

J'aimerais vous parler de quelque chose qui me tracasse un peu. Voilà, j'étais, je sui ? , boulimique non vomisseuse. J'arrivais à réguler mon poids par la restriction (beaucoup !) et un peu de sport, mais pas trop : 45 min ou 1h30 par jour.

Depuis le baclo, je fais toujours 45 min de sport par jour. Jusque là, rien de problématique. Ce qui l'est davantage, c'est qu'avant je pouvais alterner vélo elliptique (4 fois par semaine) et course à pied (trois fois par semaine) sans souci. Or, cette semaine, mon vélo est tombé en panne : il faisait trop de bruit pour que je puisse l'utiliser sans déranger le sommeil de mes enfants. J'ai donc remplacé par de la course à pied et ce, parfois très tôt le matin.

Et là, BIM : une révélation, c'est juste extraordinaire : courir le matin, seule, avant d'entamer ma journée de travail, c'était tellement euphorisant ! Rien à voir avec mes 45 min de vélo en me levant.

Il y a dix ans, avant de devenir boulimique non vomisseuse, j'ai été anorexique et, à l'époque, j'étais addict, vraiment à la course à pied : j'y allais deux fois par jour, sans rien manger quasiment à côté.

Je suis donc un peu méfiante : ne serais-je pas en train de retrouver une vieille addiction pour en remplacer une autre ? Mon mari n'aime pas du tout, mais alors pas du tout, que je coure seule le matin, dans la nuit. Il me dit folle. Pourtant j'emmène avec moi une bombe lacrymo et un téléphone. Et puis lui n'aime que les sports d'équipe, donc c'est toujours un sujet de dispute entre nous.

Attention, je ne veux pas aller courir tous les jours tôt, cela ne concernerait que le lundi et le mercredi matins par exemple. Les autres jours, j'ai d'autres crénos pour courir.

Qu'en pensez-vous ? Vous qui avez suffisamment de distance pourrez me conseiller. Nouvelle addiction ou pas ?

J'en ai parlé à mon psy qui n'y voit pas d'inconvénient, mais il ne vit pas avec moi....
 
lna
05 Décembre 2013, 20:41
Bonsoir Estelle,

Je n'ai pas assez d'expérience pour te conseiller mais je suis très peinée de lire tes derniers posts.

je comprends ton mal-être et je suis avec toi. J'aimerais tant pouvoir faire davantage pour toi...
 
lna
03 Décembre 2013, 18:33
Bonjour Estelle,

Tu es sur la bonne voie : apaisement depuis samedi soir, c'est toujours bon à prendre et puis ça fait tellement de bien ce répit, même si ce n'est que pour quelques jours.

Je te souhaite de tout coeur que cette fois soit la bonne.
 
lna
30 Novembre 2013, 20:29
:fsb2_sorry: Pardon pardon, j'avais oublié la règle des trois jours....Pourtant je 'ai lue et relue cette règle. Mea culpa..

Je vais attendre encore donc. Le problème est que, parfois, le craving commence dès le matin alors si je déplace trop de comprimés vers le soir...
 
lna
30 Novembre 2013, 18:37
Bon ben c'est encore raté pour moi aujourd'hui; j'ai pris 30 à 17h et 10 à midi, mais je suis toujours à 140 et force est de constater que cela ne suffit pas : j'ai fait une crise à midi et je n'ai pas pu m'arrêter ou limiter les dégâts.

Donc plus 10 mg demain pour passer à 150 mg. Allez, je dois me remotiver et arrêter de crier ou penser victoire trop vite. Je sais que ça marchera, il faut juste attendre...
 
lna
29 Novembre 2013, 13:04
Courage Estelle ! On va y arriver quand même !

Plein de bisous,

Elena
 
lna
29 Novembre 2013, 12:53
D'accord Sissi, je vais essayer ce que tu me suggères avant d'augmenter, mais demain car j'ai déjà pris mes 20 mg ce matin...

C'est vrai que 7 prises représentent déjà beaucoup...Merci à toi pour tes conseils.

Merci Estelle, je pense à toi aussi.
 
lna
29 Novembre 2013, 7:21
Bon ben, je dois me faire une raison et augmenter encore. J'ai fait deux jours de crise avant-hier et hier. Là, je sors la tête de l'eau, je suis déçue, j'aurais aimé guérir à une faible dose car c'était plus simple.

Ce soir, je prendrai 10 de plus à 17H, je passe donc à 150mg.
 
lna
27 Novembre 2013, 6:28
Bonjour Estelle,

Merci de ton passage.

Mon week-end s'est très bien passé jusqu'à dimanche soir. J'étais angoissée par mon lundi, j'avais faim et je ne comprenais pas pourquoi j'avais faim alors que j'avais mangé un bon repas en famille le midi.... Du coup, j'ai dérapé....Mais pas trop, juste un peu, bien moins que d'habitude en effet.

Alors, je ne sais pas ce que je fais : est-ce que j'augmente encore ? Est-ce que j'attends ? Hier, j'ai pris un bon dessert qui aurait dégénéré en crise normalement, je l'ai apprécié sans déraper.

Je lis que lors de l'arrivée au seuil, on n'a plus d'envie de manger quasiment, enfin, un plat ou un autre c'est pareil. Cela ne me fait pas ça. Ne serai-je pas à mon seuil ?
 
lna
23 Novembre 2013, 13:27
Bon anniversaire ! :fsb2_godgrace:
 
lna
23 Novembre 2013, 13:25
Bonjour Jveux.

A mon tour de te souhaiter la bienvenue.

Tu verras que tu as fait le bon choix.

Bon week-end !
 
lna
22 Novembre 2013, 16:15
Bonjour !

Je suis en pleine forme depuis mercredi matin. C'est étrange, on dirait que je "vole". Je ne sais plus qui parlait de bouffée de bonheur et bien c'est un peu ça....

Je suis à 140 depuis lundi matin et je n'ai AUCUNE pulsion, ni aucune crise depuis mercredi matin. J'en ai eu une petite mardi soir mais rien de conséquent.

Je ne m'emballe pas, car chaque fois que j'écris que ça va mieux, je dérape. En plus, j'ai un week-end chargé en situations déclenchant habituellement des crises. N'empêche qu'est-ce qu'on est bien quand même sans pulsion et sans crise. On se rend compte que la vie est belle. Alors, pour l'instant, même si c'est pour trois jours, je savoure...

Je pense que mon dernier rendez-vous avec le psy y est aussi pour beaucoup. Il a été très confrontant et m'a dit que je n'étais ni moche, ni bête, ni malheureuse (un boulot, un mari et des enfants que j'adore) donc que je devais grandir et laisser le passé à sa place. En fait, ça m'a fait du bien qu'il me "secoue" un peu comme ça.


J'attends, pour augmenter, un éventuel retour de pulsion... Pour l'instant, je ne change rien. Devrais-je consolider en ajoutant 20 ?
 
lna
22 Novembre 2013, 16:06
Super ! Cela me fait très plaisir de lire ça et je croise les doigts pour que ça dure !

Bon courage pour ton week-end, le mien aussi sera riche en situation stressantes et sources habituelles de crises...
 
lna
17 Novembre 2013, 19:59
Ma pauvre...

Tu as bien fait de prendre un anxio. Je suis sûre que cela va t'aider...

Je n'ai pas de crises d'angoisse, mais je suis plus angoissée qu'avant depuis que je prends le baclo. J'ai une espèce de peur irrationnelle et parano qui me submerge parfois..

C'est étrange car j'ai lu de nombreuses fois que cela détendait et apaisait. Je ne sais pas si ce que tu as ressenti s'approche de ça, mais je suis de tout coeur avec toi.

Courage...
 
lna
17 Novembre 2013, 7:36
Oui mais j'ai peur des Es si j'augmente et diminue d'un jour sur l'autre non ? je crois qu'il vaut mieux rester trois jours à une nouvelle dose...
 
lna
17 Novembre 2013, 7:35
Désolée de polluer ton fil C-line mais j'avais envie de réagir aux posts sur l'anorexie. J'ai été anorexique durant de nombreuses années et je suis descendue deux fois très très bas. Depuis le baclo, et ce n'est pas forcément facile du coup, je ne ressens plus le besoin de m'affamer alors qu'avant j'alternais anorexie et boulimie en l'espace de quelques jours.

C'est très étrange, mais les faits sont là. Pour moi, l'anorexie était une addiction aussi.

J'espère que tu passes un bon week-end C-Line...
 
lna
16 Novembre 2013, 16:53
Alors, avant le baclo mes crises étaient surtout le soir, après le travail.Mais je pouvais manger à chaque intercours et ne penser qu'â ça toute la journée.

Maintenant, avec le baclo, je ne fais pas de crises au collège normalement.

Il m'arrive d'avoir envie de criser dés le matin. Dans ce cas là, je ne petit déjeune pas et ça passe, par contre si je mange, c'est mort et je me gave toute la.journée.

Même avec le baclo, c'est encore souvent le soir que je crise. En tout cas, quand je travaille, sinon, ça peut être à n'importe quel moment...Je ne suis pas "réglée" :-)

Au début, je prenais 20 à 10 h, 12 et 14, puis 30 à 16 et 18h. Ensuite,j'ai changé pour la répartition de ma signature.
 
lna
16 Novembre 2013, 11:10
Merci de ton passage Estelle.

Mon ressenti ? Et bien, je ne sais pas trop ! C'est ça le problème, j'avais l'impression d'être à mon seuil et là je ne sais plus. Je crois que je ne suis pas lucide quand il s'agit de moi...

J'ai augmenté de 10 hier soir et j'augmenterai de 10 aussi lundi et j'aviserai selon ce que ça fait...C'est tout ce à quoi je pense pour progresser, parce qu'il faut que cela progresse...
 
lna
15 Novembre 2013, 20:57
C'est vraiment beau ce que tu peins. J'ai toujours pensé qu'une oeuvre reflétait la beauté intérieure de l'artiste. Tu es décidément une très belle personne.
 
lna
15 Novembre 2013, 19:06
Merci Dordine...J'imagine que toi tu n'augmenterais pas à ma place ? Parce que je me dis de plus en plus que je ne suis peut-être tout simplement pas à mon seuil.

Je sens bien une différence, mais si c'était juste le début du changement en fait ?

Je ne suis pas très claire... ou alors est-ce que je cherche encore une excuse pour me dédouaner (genre c'est pas de ma faute, c'est q'il me manque quelques milligrammes de baclo...)
 
lna
13 Novembre 2013, 12:42
Ma pauvre ! Je suis sincèrement navrée pour toi...

As-tu envisagé de descendre encore un peu pour que cela soit plus vivable pour toi ?
 
lna
13 Novembre 2013, 12:40
Oui Espoire, tu as raison....
 
lna
13 Novembre 2013, 12:36
Merci de ton passage Dordine.

C'est intéressant ce que tu dis sur le suicide : mon père s'est en effet pendu.

Par contre, je ne peux absolument pas boire avant de corriger mes copies, même un verre. C'était déjà difficile de le faire au début du traitement, à cause des ES... J'ai vraiment besoin d'avoir toute ma tête.

Et puis, pour moi, ce ne serait pas une solution "saine", tu vois ce que je veux dire ? J'aimerais trouver autre chose...
 
lna
12 Novembre 2013, 16:51
Bonjour Estelle,

Juste pour t'envoyer plein de courage !

Prends bien soin de toi,surtout !
 
lna
12 Novembre 2013, 14:17
Ce n'est pas qu'un rêve...Ce sont des idées suicidaires, sinon je n'en parlerai pas. J'y pense très souvent et j'en rêve la nuit.

Après, je ne passerai pas à l'acte car mon propre père s'est suicidé, mais les idées sont bel et bien là quand même...
 
lna
12 Novembre 2013, 6:28
Bonjour à tous !

Voilà une nouvelle semaine qui commence après un week-end prolongé et de nombreux repas pris en famille ou entre amis, donc bien riches...et je n'ai pas réussi.

Mon bilan est assez négatif aujourd'hui. J'ai eu encore quelques crises d'habitude et puis hier après-midi, après le repas, là j'ai eu une vraie pulsion, un vrai craving....

Aucun doute, j'ai senti la différence. Je pense que j'ai dû redéclencher quelque chose avec mes crises d'habitude. Je vais augmenter de 20 aujourd'hui et je croise les doigts pour que ça passe.


Je m'en veux tellement : je sens que le baclofène marche, mais je n'arrive pas à passer vraiment à autre chose. Et ma bêtise a dû remettre en route le processus ! Mais que je suis c............

Des activités de substitution ? J'en ai plein Sissi : lire un bon lire, sortir marcher, regarder une série, jouer avec mes enfants, faire du vélo elliptique...que sais-je, mais, souvent, le soir, je suis si fatiguée...parce que c'est le soir que cela m'arrive exclusivement. C'est le moment où il faut encore faire les bains, étendre la machine, préparer le linge du lendemain, faire le repas, coucher les enfants. et encore, je le répète, mon mari m'aide beaucoup...

Et puis, quand les enfants sont couchés, il faut que je me mette au travail (préparations et corrections). Enfin, il faudrait car c'est plus souvent crises habituelles, certes, mais crises... du coup, il faut se lever très tôt pour rattraper le travail en retard et cela me fatigue et c'est sans fin...Je me sens Sisyphe avec son rocher.

S'occuper de mon corps ? j'essaye déjà d'intégrer cela dans mon emploi du temps très chargé. Je fais pas mal de sport, ce qui demande à mon mari (il est adorable et le fait sans se plaindre) de garder les enfants. Je ne peux pas, sans arrêt, être absente parce que je m'occupe de moi. Je dois équilibrer tout ça.

Pardon de m'étaler, j'ai tout pour être heureuse (un métier,une famille aimante et en bonne santé), même le baclo m'aide mais je me l'interdis inconsciemment. Même mon psy ne m'aide pas...

Est-il déjà arrivé à certains d'entre vous d'avoir des idées suicidaires sous baclo ? Je rêve quasiment toues les nuits que je me tire une balle dans la bouche. Certains y verront une métaphore sexuelle, d'autres une punition par là où j'ai pêché (je ne suis pourtant pas croyante), j'en sais rien mais ça aussi, ça me fatigue
 
lna
07 Novembre 2013, 19:51
Merci Sissi de ta sollicitude...

J'essaye de réfléchir, mais je crois que j'ai mangé parce que j'avais faim et par habitude... plus que par envie. J'espère que je ne me leurre pas...et que ce n'est as un mauvais tour de mon esprit du genre : comme ça tu ne guériras pas...

Je ne comprends pas pourquoi je n'arrive pas à me détacher de cette habitude. je sais que je devrais m'aimer davantage mais je n'y arrive pas et c 'est peut-être là que le bât blesse...
 
lna
06 Novembre 2013, 5:53
Bonjour,

Je viens donner quelques nouvelles...

J'ai repris le travail sur les chapeaux de roue, je me sens déjà dépassée (pas fatiguée hein, mais découragée). Je travaille dans un des collèges les plus difficiles du Rhône et violences, insultes, harcèlement entre élève ou envers les profs sont mon quotidien...

Bref, dimanche soir, lundi soir et hier soir j'ai fait une crise. J'ai donc augmenté de 10 hier. J'essaie, je ne sais plus comment faire... il faut que j'y arrive...

Je voulais aller courir hier mais j'ai été retenu deux heures au travail pour un élève à qui, je cite, je "casse les couilles" parce que je lui demande aimablement de se taire. J'ai enchaîné avec une réunion jusqu'à 20h pour remettre les diplômes de brevet de l'an dernier et quand je suis rentrée, mes deux petits m'attendaient....

Du coup, je n'ai pas pu me défouler et de rage, le soir, j'ai mangé : grrr !!!
 
lna
02 Novembre 2013, 20:43
Je suis navrée de lire que ça ne va pas fort pour toi...

Tu dis que ta dépression décuple les crise : pour moi, c'était sûr que c'était ça !

J'espère vraiment que le fait de reprendre ton Ad te fera du bien. Je suis de tout cœur avec toi. Courage !
 
lna
02 Novembre 2013, 12:00
Super ! C'est une excellente nouvelle et je suis très contente pour toi !

Passe un excellent week-end avec cette nouvelle sérénité qui t'accompagne désormais.
 
lna
01 Novembre 2013, 10:50
Petite question : je ne trouve ni où ni quand aura lieu la rencontre lyonnaise... Quelqu'un pourrait-il me renseigner ? Merci d'avance...
 
lna
01 Novembre 2013, 8:27
Oui Sissi, c'est une solution en effet. Merci.

La balance, je ne l'utilise plus depuis déjà longtemps. Cela reste pour moi un instrument de torture qui, quelque soit le résultat me faisait criser avant...

En fait, c'est très bizarre ce qui m'arrive, c'est vraiment comme si, de temps en temps, j'essayais pour voir si cela marchait encore, ou comme si je n'acceptais pas de pouvoir être guérie, comme si je ne le méritais pas , (et c'est là que mon travail avec le psy m'aide) mais force est de constater que ça marche...

Il y a beaucoup de choses qui ont changé depuis que le baclo est entré dans ma vie : je ne peux presque plus boire de café alors que j'en buvais des tasses et des tasses par jour ! Même chose pour le coca zéro : je devais me faire violence pour ne pas en boire toute la journée et là cela ne me fait plus envie !

De même pour les achats, je n'en fais plus autant qu'avant : je n'en éprouve plus le besoin.

Par contre, je n'ai pas gagné en assurance ni en confiance en moi. En effet, comme j'ai eu beaucoup de crises au milieu du traitement, j'ai grossi (même sans balance, je vois que mon visage est bouffi, que mes vêtements me serrent aux cuisses et au ventre)et cela me gêne vis-à-vis des autres... je suis débile, je sais... mais j'ai une histoire compliquée et je ne me suis construite que dans le regard es autres...ce qui est horrible à vivre en fait et j'ai du mal à m'en détacher aujourd'hui...
 
lna
31 Octobre 2013, 14:33
Tu n'as rien d'intrusif mais je sais que j'ai trop mangé. Ainsi, j'ai repris trois fois de tout, entrée et fromage compris,et j'ai enchainé avec des tartines beurrées ( je ne sais pas cbien mais beaucoup )et des sablés au chocolat (6), puis des bonbons grignotés tout l'aprèm...et cela avait déjà commencé le latin avec un petit déj qui n'en finissait pas....pas terrible hein ?

Enfin, c'est fini. Aujourd'hui, ça va alors on verra...
 
lna
31 Octobre 2013, 10:25
Merci Sissi et Eulalie...

Ce n'étaient pas des crises pogrammées mais des repas qui ont dégénéré...
 
lna
30 Octobre 2013, 13:38
Les nouvelles sont moins bonnes aujourd'hui...

J'ai dû trop me précipiter, mais j'avais tellement envie d'y croire. Je ne comprends pas pourquoi est-ce que ça revient encore...

Certes, je me sens mal dans ma peau, je suis stressée car j'ai trois garçons à la maison au lieu de deux et ils passent leur temps à se battre ! Je me sentais (et me sens toujours) énorme et tellement moche que j'ai trop (beaucoup trop) mangé hier soir, tard et ce matin, et ce midi....et je sens que ce n'est pas fini....

Zut de zut de zut....Grrrr ! :fsb2_cry:
 
lna
30 Octobre 2013, 6:18
Excuse-moi Chouchou...
 
lna
29 Octobre 2013, 19:05
Merci Dordine...

J'ai changé de pseudo et j'ai essayé de mettre un avatar mais sans succès apparemment...
 
lna
29 Octobre 2013, 18:46
Quelques nouvelles...

Et bien, ça va. Je n'ose pas y croire, je ne sais pas comment décrire comment je me sens... j'attends, je m'observe, je me regarde, mais toujours pas d'envie de criser....

Je sais que le fait d'être en vacances doit sûrement aider....Enfin, non, parce que d'habitude, vacances ou boulot, rien ne m'empêchait de criser et de me gaver...

Je me sens normale. Je retrouve des sensations qui me ramènent très loin en arrière, quand je n'étais pas malade. C'est une drôle de sensation.

Je croise les doigts pour que ça dure. Je me répète, mais il faut vraiment que ça dure !

J'ai peur que ce ne soit qu'une rémission, comme certaines sur le forum en ont connu. Je comprends d'autant mieux quelle a dû être leur détresse quand elles ont rechuté. J'espère qu'elles retrouveront vite leur sérénité (je crois que cela concerne Eulalie et Chouchou).

Bonne soirée à tous !
 
lna
27 Octobre 2013, 21:26
Pardon de revenir à la charge, mais, si j'ai bien compris, tu dis que tu prenais du prozac sans avoir l'impression que cela t'aidait et que tu as donc arrêté.

J'ai fait la même chose. le prozac ne me semblait rien améliorer. Sauf que, quand je l'ai arrêté, j'ai vraiment senti la différence, alors que , comme

toi, je trouvais que cela ne me faisait rien. Je l'ai repris sur conseils de mon psy et, là, cela va beaucoup mieux !

Je crois, d'après ce que Sissi m' a dit, que le baclofène accentue certaines choses que nous avons, en fait, déjà en nous. Le baclofènje a peut-être

ainsi réveillé ton côté dépressif et ton prozac te manque peut-être trop...

Encore une fois, pardon si tu trouves que je dépasse les bornes en intervenant sur ton fil...
 




forum baclofene