Résultats de la recherche (950 résultats)

Yves Brasey
14 Mai 2018, 12:39
Pourrais-tu essayer de boire "normalement" ? c'est à dire dans un petit verre ballon.
A chaque verre, tu te poses la question : envie, besoin, pulsion, soif, habitude, plaisir, autre... lorsque tu as la réponse tu te sers (ou pas). :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
24 Avril 2018, 23:59
Personnellement, guéri depuis 2010, j'ai arrêté toute consommation de baclo depuis 2 mois.
J'avais essayé en 2013 et 2014, mais pas bon...
Il semblerait que maintenant, 8 ans après, ce soit bon. :fsb2_yes:
A suivre...
 
Yves Brasey
10 Avril 2018, 14:51
L'objectif n'est pas de se forcer. Inutile de souffrir pour rien. Déjà bien prendre le baclo et supporter les éventuels ES c'est suffisant ! :fsb2_yes:
Les prises sont à décaler en fonction du décalage du craving.
Une aide sympa mise en ligne par Pascal : https://www.youtube.com/watch?...eature=youtu.be
 
Yves Brasey
10 Avril 2018, 12:54
Craving de réveil, la règle est la même.
J'en ai eu un, il se reconnaitra et il interviendra s'il le souhaite :fsb2_yes: , c'était dès 3 h du matin.
La poso baclo, c'était vite vu : 10h30, minuit, 1h30 jusqu'à ce que le craving du réveil se décale.
Comme c'était avec de la bière de 11°6, dans mes souvenirs, nous sommes montés à plus de 300 mg.
 
Yves Brasey
02 Avril 2018, 11:04
Joli travail qui pourrait s'appliquer à une majorité de malades.
Bien comprendre un problème c'est déjà s'approcher de la solution.
A +
 
Yves Brasey
27 Mars 2018, 1:03
Merci Yann. Amicalement.
 
Yves Brasey
26 Mars 2018, 22:25
Merci à tous les deux. :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
26 Mars 2018, 14:57
Merci Émilie et Pascal.
Bises.
 
Yves Brasey
26 Mars 2018, 2:46
64 bof... :fsb2_sorry:
Mais merci :fsb2_yes:
Bises,
Yves
 
Yves Brasey
26 Mars 2018, 1:15
Oui un bail :fsb2_yes: je ne vois pas passer les années.
Merci, bises,
Yves
 
Yves Brasey
11 Mars 2018, 16:47
Fais-le sortir du déni.
Facile à écrire.
Mais c'est le plus dur à faire.
Bon courage.

PS : je me suis auto-sorti du déni lorsque j'ai découvert qu'un médicament pouvait me soigner sans sevrage et sans l'abstinence à vie... :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
10 Mars 2018, 23:28
Pas trop d'accord, ce n'est pas en l'enfonçant que tu le feras sortir. :fsb2_sorry:
 
Yves Brasey
08 Mars 2018, 23:06
:fsb2_yes:
Meilleur il est, plus lentement je déguste et moins j'en bois :fsb2_yes:
Pour en garder pour le soir ou le lendemain. :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
08 Mars 2018, 20:28
Tu pourrais essayer de le prendre par le bout... par la bouteille. :fsb2_yes:
Achète une bonne bouteille, un vin bien charpenté, voire un peu épais, tannique...
Tu n'es pas obligé de prendre un Bourgogne à 40 €, un Bordeaux (ex: Lirac), ou Côtes du Rhône (ex: St Joseph) vers 10/15€ tu devrais trouver quelque chose de très bien. Si tu ne t'y connais pas trop, demande conseils chez un marchand de vins. Au pire, si tu veux quelque chose de facile et plus précis, tu me le demandes en MP :fsb2_yes: je ne vais quand même pas faire de la pub ici. :fsb2_sorry: :fsb2_yes:

L'objectif c'est le dialogue sans tabou, un déjeuner avec ton père, discussion ouverte sur le vin et son gout... pendant le déjeuner, c'est toi qui sert, c'est toi qui gère. "alors qu'en penses-tu de celui là ? c'est untel(à toi de voir) qui me l'a conseillé", "moi je l'aime bien, il doit quand même être meilleur que celui de tes bouteilles en plastique, non ?".

La finalité, si tout c'est bien passé, s'il est d'accord avec toi, que le vin était bon, si tu n'as pas roulé sous la table, :fsb2_yes: c'est de lui faire admettre que tu as raison : 1 ou 2 verres d'un bon vin sont bien plus agréables qu'un litre 1/2 d'autre chose...
S'il acquiesce, tu peux commencer à lui parler du baclo qui justement permet ça et l'a déjà permis à des dizaines de milliers de personnes.

C'est la théorie (mais pas trop, je l'ai déjà mis en pratique) et ça marche.
Bonne chance. :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
01 Mars 2018, 22:48
J'ai des boites d'avance, je peux dépanner...
 
Yves Brasey
24 Février 2018, 19:11
1 réussite ou plutot en voie de guérison
2 90 mg
3 plusieurs mois ou plusieur semaines je ne rappelle plus exactement
4 4 x par jour
5 18h la semaine + 11h le week end
6 50 mg
7 M
8 sous déroxat depuis debut prise baclofene

J'ai beaucoup diminué ma consommation d'alcool depuis que je suis sous bacloféne celà fait 3 ans maintenant.Je suis suivi par un médecin extraordinaire dans un csapa/ampta .Je suis actuellement en descente de baclofène avec beaucoup d'interrogation et d'inquiétude .


Bonjour Natlj et bienvenue,

Quelques remarques et interrogations...
- 1) si c'est "en voie de guérison", il ne faut pas baisser maintenant ! c'est la rechute garantie :fsb2_sorry:
C'est sur les conseils du médecin extraordinaire ?
- 3)c'est la durée du traitement... ta réponse cloche un peu... "plusieurs mois ou plusieur semaines je ne rappelle plus exactement" d'autant plus qu'en bas tu écrits "depuis que je suis sous bacloféne celà fait 3 ans maintenant"

Ce fil a été fait pour enregistrer des déclarations de guérison ou d'échec en apportant des éléments précis et utilisables.
Vu tes doutes et inquiétudes, ton intervention ici me semble prématurée.
Je te propose de créer ton propre fil de discussion : https://www.baclofene.com/index.php?p=forum&f_id=7 pour te présenter succinctement et trouver l'entraide pour tes interrogations et inquiétudes. :fsb2_yes:
Amicalement.
 
Yves Brasey
18 Février 2018, 13:48
Merci d'avoir répondu à ce mini questionnaire.
Il est normalement utilisé pour celles/ceux qui découvre l'indifférence où qui sont en réelle situation d'échec.
- 80/110 mg en 6 mois c'est très peu.
- lorsque je regarde la répartition, c'est 70/80 mg qui sont répartis de façon curieuse :fsb2_yes:
Conclusion, pour moi il n'y a pas d'échec, plutôt un traitement mal conduit et des doses trop basses, bref un traitement en cours à finaliser. :fsb2_yes:
C'est ton premier message sur le forum, crée ton fil personnel ici https://www.baclofene.com/index.php?p=forum&f_id=7 et tu pourras discuter et avoir des conseils sur la conduire à tenir : répartition des prises, augmentation des quantités. :fsb2_yes:
Bonne finalisation de ta guérison.
 
Yves Brasey
16 Février 2018, 2:25
Entre le déni de ton père (que je comprends, il a raison, nous sommes tous pareils à minimiser à cause de la honte) et le silence assourdissant du doc... il y a la prise de sang qu'il a dû avoir.
Entre GGT (moyennement fiable) et CDT(fiable), c'est vite vu entre 2 verres et 2 litres! :fsb2_yes:
N'importe quel malade qui a perdu son permis et qui repasse parfois "x" années devant la commission médicale des permis le sait.
Pour ma part, de 2004 à 2010 :
Un mois par an, abstinence "presque" totale avant la prise sang (horreur le mois d'abstinence ! et biture expresse juste après la prise de sang) pour un renouvellement du permis pour... un an, voire 6 mois, voire 0 (*)... GGT correctes, mais CDT trop haut...
En septembre 2010, je n'ai rien fait de particulier, tous les marqueurs étaient bons et j'ai récupéré mon permis définitif. :fsb2_yes:
En fait j'avais été guéri au baclo en mars 2010, ma conso était passée de 10/30 unités à 2/6 unités... CQFD :fsb2_yes:

Pour ton père, c'est mon ainé, je n'ai pas de jugement vu son âge, juste du respect. Pose lui simplement la question de savoir s'il est pressé d'en finir ou si avec une conso de 2/4 unités/jour, il ne serait pas content de profiter de sa vie et de sa famille une dizaines d'années de plus environ... C'est aussi son libre arbitre... :fsb2_yes:

Amicalement,
Yves

(*) lorsque ce fut "zéro"... il faut que je l'écrive, c'est la vérité, le témoignage d'un ex-malade pour comprendre ce que nous étions capable de faire... c'était en 2005, la deuxième convocation à la commission médicale, le lundi à 13h30.
La semaine précédente, j'avais reçu les résultats de ma prise de sang, avec tous mes efforts d'abstinence du mois, ils étaient supers. C'était en juillet 2005 et depuis mon retrait de permis de juillet 2004, je roulais en mob et/ou en voiturette (une JDM d'occas qui montait à 80 :fsb2_yes: ).
Grand WE musical et festif de 3 jours https://www.facebook.com/pg/Fu...285223498196138
Je termine le lundi matin à 6h, je dors jusqu'à 9 h, café, douche, un copain passe prendre l'apéro à midi, je file à Montbrison (une heure de route) avec ma voiturette à 12h30.
Examen médical nickel : marche yeux fermés bras tendus, paramètres cardiovasculaires, lecture d'un œil, de l'autre, petit marteau pour tester les réflexes... c'était fini, gagné j'allais pouvoir récupérer, un an après, mon permis.
C'était fini, tout allait bien, j'ai consigne de me rhabiller et pour moi c'est gagné :fsb2_yes:
Bug ! Oups ! :fsb2_sorry: dans un tel examen médical, il y a le médecin de la Préfecture et un médecin externe surveillant.
Le médecin externe sort son nouveau joujou... un éthylotest électronique. :fsb2_cold:
Il me fait souffler 1,90 x 2 = 3,80 gr... J'allais bien, les deux médecins étaient verts...
Ils m'ont demandé comment j'étais venu et comment j'allais repartir...
J'ai expliqué que comme je n'avais pas de permis, un ami m'avait conduit et m'attendait en bas. :fsb2_sorry:
Bref, une heure de route avec ma voiturette et dépité, je rentré chez moi. :fsb2_sorry:
Je ne me souviens plus si j'ai rallumé la chaudière en arrivant mais j'étais en colère contre moi de ne pas avoir anticipé le coup de l'éthylotest qu'ils pratiquaient pour la première fois. :fsb2_cold:
 
Yves Brasey
12 Février 2018, 22:52
Ma réponse à Grégory :
--------------------------------
Nulle et incompétente. :fsb2_yes:
A fuir !

J'avais écrit ça https://www.baclofene.com/index.php?p=topic&t_id=5060 en 2012.
En 2017 des études indépendantes ont montré que le Selincro n'était pas mieux qu'un placebo. :fsb2_yes: :fsb2_devil:

Reynaud, bien médiatisé mais ne vaut rien, mouillé jusqu'au cou dans les conflits d'intérêts et les intérêts corporatistes. :fsb2_cold:

"Apparemment ameisen était pas en si bonne santé que ça " Olivier, même cardiologue, comme de nombreux sexa est décédé en 2013 d'une crise cardiaque. Ce qui l'a tué c'est son combat de 2004 à 2013 pour faire reconnaitre sa découverte ! lui, il était guéri depuis 2004.

"selon elle dans Bacloville, plusieurs décès n'ont pas été mentionnés .. attention" ragot des anti-baclo, mensonge et diffamation ! :fsb2_alien:

"elle préfère pas en prescrire plus que 80mg" elle ferait mieux de ne pas en prescrire ! elle ne va guérir personne, juste leur faire perdre du temps et des chances de guérison. C'est criminel !

Tu peux lui imprimer et lui faire lire ma réponse, j'assume. :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
25 Décembre 2017, 0:30
:fsb2_yes: :fsb2_yes: :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
25 Décembre 2017, 0:08
Merci, bon Noël aussi. :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
12 Octobre 2017, 0:37
Merci pour ces bonnes infos encore très pertinentes. :fsb2_yes:
Yves
 
Yves Brasey
29 Septembre 2017, 23:33
@ Pascal et JMV, ce fut effectivement ma première et unique explication : le côté diurétique de la bière qui "rince" le baclo au fur et à mesure. D'où les doses plus importantes de baclo.
Maintenant c'est aux savants de confirmer ou de trouver une autre explication. :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
29 Septembre 2017, 1:09
@ jmv
Merci de ta réponse qui rejoint bien les autres :fsb2_yes:
En fait ma question n'a plus court, j'ai compris. :fsb2_yes:
J'envoyais juste une info sur une étude qui expliquait le pourquoi des consommateurs de bière.
J'avais déjà évoqué la question le 3 mai 2013 et je cherche une réponse.
Par expérience, j'ai constaté qu'il fallait atteindre des doses assez élevées de baclo pour les consommateurs de bière (souvent 300 mg ou plus alors que la moyenne est de 180 mg).
J'ai diverses théories, personne n'en a et j'attends de l'aide de la part des premiers concernés, les consommateurs de bière.
Pour ma part, je suis incompétent, j'étais plutôt Pastis, whisky et vin rouge.
La médecine 2.0 c'est ça, les malades sont acteurs, de la maladie, de la guérison et des explications :fsb2_yes:

Amicalement,
Yves
 
Yves Brasey
28 Septembre 2017, 18:17
 
Yves Brasey
16 Juin 2017, 21:30
:fsb2_yes:
 
Yves Brasey
14 Juin 2017, 13:48
Bonjour, compliments pour ta guérison et merci d'avoir renseigner ce questionnaire.

Ce n'est pas que le fil n'est pas très visible, c'est qu'avant, dès qu'une personne était guérie, on lui rappellerait de ne pas oublier de remplir ce petit questionnaire. :fsb2_yes:

C'était très important au début, plusieurs guérisons par semaine encourageaient les nouveaux arrivants et aussi ceux qui galéraient dans leur traitement. :fsb2_yes:
De plus, la réponse à certaines questions était très importante pour les malades et aussi pour des médecins qui suivaient de près.

C'était entre 2011 et 2014... depuis, il n'y a plus grand chose à prouver, plus vraiment le besoin de rassurer... le traitement existe, il est efficace, il a sa RTU, bientôt une AMM, etc. :fsb2_yes:
Donc, ce petit questionnaire qui a bien servi commence à tomber en désuétude... c'est dommage car il est toujours riche en enseignement.

Amicalement,
Yves
 
Yves Brasey
16 Avril 2017, 1:01
Je ne veux pas rajouter une couche, mais je ne peux pas non plus laisser passer. :fsb2_sorry:

Vanessa Boy-Landry a toujours cru et a défendu le baclofène depuis le début.
Elle a rédigé de nombreux articles très positifs sur Paris-Match.

Le 11 avril, elle publié : http://www.parismatch.com/Actu...a-20-20-1230977

Bonnes Pâques,
Yves
 
Yves Brasey
12 Avril 2017, 22:46
@ elljo et RoseD :fsb2_yes:
Bises.
 
Yves Brasey
12 Avril 2017, 17:25
Merci Jacques pour le compliment, mais n'y voit pas malice.
Je n'ai rien à cacher, mes choix politiques je les exprime sur mon FB et en allant distribuer des tracts sur le marché de St Bonnet-le-Château, mais pas ici.

Il se trouve tout de même que notre combat n'est pas que médical.
S'il avait été, il n'aurait pas existé, Olivier l'aurait déjà gagné dès ses premières publications dans la presse médicale en 2004 et sans doute serait-il encore parmi nous... voire nous ne l'aurions jamais rencontré, un protocole "traitement de l'alcoolodépendance par le baclofène à haute doses" aurait pu être mis en place dès les années 2005/2006 par les autorités de santé.

Si des associations et des milliers de malades se battent depuis 2009 pour faire reconnaitre cette découverte, ce traitement, c'est que les autorités de santé n'ont pas fait le travail que l'on était en droit d'attendre de leur part.
L’État est responsable de notre santé et de nos soins, nous le payons assez cher pour ça ! :fsb2_sorry: :fsb2_yes:

Ce qui a bloqué, et qui bloque encore l'utilisation à grande échelle du baclofène pour traiter l'alcoolodépendance est éminemment "politique" : des conflits d'intérêts avec des laboratoires pharmaceutiques, des intérêts corporatistes, la raison d’État parfois téléguidée par les sociétés savantes (SFA) et des conseillers douteux (Aquino Morelle).

Même si Catherine Hill et Chantal Perrichon sont venues s'ajouter à ce comité d'experts de santé publique, j'ai trouvé que le compte rendu était totalement apolitique dans ce sens où 80% des médecins votent plutôt à droite.
Je l'ai donc trouvé sincère et crédible puisqu'ils attribuent les bonnes notes à ceux qui ne sont pas de leur obédience politique. Je suis abonné au QS et j'ai voulu partager l'information.

Mais tu as raison pour mon choix de vote, pour de multiples raisons, sauf mon intérêt personnel financier car je serai perdant :fsb2_sorry: . Pas grave par rapport à tout le reste :fsb2_yes: . Nous avons l'habitude ici d'être dans l'abnégation :fsb2_yes: .
 
Yves Brasey
11 Avril 2017, 23:06
Pas de politique sur notre forum, juste la reprise d'un titre du "QS Quotidien Santé" "Le généraliste.fr".
http://www.legeneraliste.fr/ac...n=NL_infodujour
La revue et le site sont réservés aux professionnels de santé, aussi vous n'y avez sans doute pas accès, je vous livre un copié/collé de l'article.
Bonne lecture,
Yves
----------------------------------------------------------------------------


Dans la campagne présidentielle, le lobby de la santé publique a attendu la dernière ligne droite pour se faire entendre. Mais à dix jours du premier tour, il a rendu publiques les réponses des candidats à son questionnaire de santé publique. Et, surprise : le grand gagnant est Jean-Luc Mélenchon avec 20/20 ! Et le perdant est François Fillon, avec un très mauvais 2/20… "Merci Monsieur Jean-Luc Mélenchon, il fallait oser le faire et montrer que les politiques pouvaient avoir du courage et prendre des risques !" se félicitent les experts de santé publique, qui à l'inverse épinglent le candidat des Républicains, qui, sur ce terrain "situe à un niveau quasiment nul sa volonté d’agir sur les facteurs d’insécurité sanitaire évitable les plus destructeurs."

Ce petit club des ténors de la santé publique fait parler de lui depuis que les "cinq sages de la santé publique" ont été à l'origine de la loi Evin au début des années quatre-vingt-dix. Et depuis, à chaque élection présidentielle il se reconstitue pour l'occasion. Actuellement, ils sont sept : aux "historiques" Gérard Dubois, Claude Got et Albert Hirsch, se sont joint Irène Frachon, Serge Hercberg, Catherine Hill et Chantal Perrichon. Leur constat est sévère sur les réponses des compétiteurs - "Jamais nous n’avions observé une telle rupture entre les candidats"- comme sur la "trumpisation de la gestion publique", qui n'épargne pas la santé, selon eux.

Pour établir ce classement, les sept personnalités avaient envoyé à tous les candidats une liste de 20 questions pour tester leur volonté d'agir contre des facteurs de risque évitables qui sont "à l'origine de 100 000 morts prématurées par an". Le champion de la "France insoumise" a décroché un 20/20 car il a répondu oui à l'ensemble des mesures préconisées par ces experts, y compris celles pouvant fâcher des électeurs. Benoît Hamon obtient un 15, Marine Le Pen 8, Emmanuel Macron 7 et François Fillon 2. Nathalie Arthaud a 13 et Jacques Cheminade 12. Les autres n'ont pas répondu. Nicolas Dupont-Aignan n'avait pas été contacté.

lSi l'adoption de l'étiquetage nutritionnel "Nutriscore" ou la mise en place d'incitations financières à l'activité physique font l'unanimité parmi les candidats, d'autres sujets font beaucoup moins consensus. Sur la prévention, il a été ainsi demandé qui était prêt à augmenter fortement le prix du paquet de cigarettes : Fillon, Hamon et Le Pen ne se mouillent guère. Emmanuel Macron accepte d'augmenter le prix du paquet de cigarettes à 10 euros dès 2017, François Fillon refuse et Benoît Hamon propose d'augmenter les taxes de 10 % par an, mais sans répondre positivement. Aucun de ceux-là ne se déclare franchement pour un paquet à 20 euros à la fin de son quinquennat, sauf Mélenchon.

On leur a ausi demandé si, pour lutter contre l'obésité, ils étaient prêts à agir contre les aliments trop gras, trop sucrés, trop salés par l'intermédiaire d'une réglementation de la publicité et des taxes : seuls Hamon et Mélenchon sont pour des mesures drastiques. Taxer les aliments proportionnellement notamment à leur teneur en gras, sucre et sel est refusé par François Fillon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron. "Le lobby de la nourriture industrielle a encore de beaux jours devant lui !" se désole le groupe des sept.

Sur la sécurité routière, l'augmentation du nombre de radars mobiles (refusé par la quasi-totalité des candidats) ou la limitation de vitesse à 80 km/h sur deux voies (seuls Mélenchon et Hamon opinent) faisaient aussi partie des mesures proposées par les experts.

Quant au remplacement de la mention "à consommer avec modération" par la quantité d'alcool pur en grammes et le nombre de calories dans chaque contenant, il est accepté par trois candidats (Hamon, Macron et Mélenchon), et considéré comme seulement "à étudier" par Fillon.

L'encadrement des produits de santé fait aussi partie des questions posées aux candidats, avec notamment deux questions sur l'indépendance du DPC et l'interdiction des visiteurs médicaux. Sur le dernier point, Marine Le Pen semble d'accord, mais aussi la gauche de la gauche, en dépit des 12 000 suppressions d'emplois qu'une telle mesure supposerait.

Les experts accompagnent les résultats des candidats par des appréciations sans concession. Ils jugent ainsi Emmanuel Macron "ambigue" sur les limitations de vitesse, épinglant de "belles paroles qui n'ont pas de fondement sérieux". Ils critiquent le "touche pas à mon vin" avancé par Marine Le Pen pour justifier des aménagements à la loi Evin. Et ils jugent "irresponsable" et "incompréhensible" l'opposition des Fillon, Hamon, Le Pen et Macron à l'interdiction du signalement des radars. Les petits candidats ne sont pas épargnés par les critiques. À propos de Nathalie Arthaud, les experts observent que "la santé publique ne l'intéresse pas". Et ils s'indignent du positionnement de Jean Lassalle, qui trouve qu'on retire trop de points aux automobilistes.
 
Yves Brasey
02 Mars 2017, 22:40
Coucou Joëlle,

Content de te voir ici, je te rassure de suite...

Zéro problème avec le baclo, ni pour l'anesthésie, ni pour le reste.
Tu le signales simplement à ton anesthésite comme les autres médocs que tu prends.
Pour ma part, en quelques mois, j'en suis à 7 interventions, sur le cœur et la tuyauterie. :fsb2_yes:
Un jour, il faut bien réparer les excès d'alcool et de tabac. C'est fait. :fsb2_yes:

Je te rassure, pas de problème pour ton hernie.
Bises,
Yves
 
Yves Brasey
05 Janvier 2017, 22:46
La vérité arrive enfin... :fsb2_yes: http://www.minerva-ebm.be/FR/Analysis/477
Je dénonçais depuis 2012 ! NALMEFÈNE / SELINCRO KÉZAKO ?
Nous sommes en 2017 ! bonne année.
 
Yves Brasey
02 Janvier 2017, 0:15
Merci Karine :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
01 Janvier 2017, 22:06
Merci Jacques :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
01 Janvier 2017, 11:10
Merci :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
01 Janvier 2017, 1:17
Merci :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
01 Janvier 2017, 1:12
Bonne année à toutes et tous. :fsb2_yes:

Amicalement,
Yves
 
Yves Brasey
25 Décembre 2016, 1:12
Joyeux Noël à toutes et tous. :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
19 Décembre 2016, 2:58
Désolé pour toi Marieke :fsb2_sorry: il me semblait l'avoir écrit déjà en 2012 NALMEFÈNE / SELINCRO KÉZAKO ? plein d'autres fois ensuite, la dernière début 2016 Selincro® / nalméfène la sinistre vérité arrive... enfin...
Désolé pour toi si ton médecin est un peu benêt (dans le meilleur des cas)... voire comme d'autres, rémunéré par Lundbeck pour prescrire du Selincro.
Tu peux envoyer un MP (message privé, en haut à droite) à Karine pour qu'elle te trouve les coordonnées d'un prescripteur.
Amicalement,
Yves
 
Yves Brasey
19 Novembre 2016, 23:44
Bonsoir/bonjour (décalage horaire) Pierre,

"J'ai lu le livre Baclofène la fin de notre addiction et ce n'est pas clair!"
Comme je suis l'auteur du chapitre en question, merci de me préciser ce qui n'est pas clair afin que je puisse comprendre, compléter, apporter une réponse, voire corriger dans une prochaine édition.

Julien écrivait : "Mes consommations n'on aucune heure précise ca peut être le matin le midi ou le soir tard."

Comme je l'ai écrit dans le bouquin, ceux qui disent cela sont ceux qui ont un craving dès le réveil.

J'ai donc répondu à Julien le 27 avril : "Si tu retiens le ciblage, il faudrait descendre à 150 mg pour commencer un ciblage matinal, voire nocturne."

Vu les horaires de prises actuels, il ne faut pas trop s'étonner que même à 400 mg le baclofène ne soit pas efficace.

Je l'ai écrit quelque part... "à la fête foraine, il vaut mieux un tireur moyen sur la bonne cible, il a beaucoup plus de chance de gagner d'un très bon tireur sur la mauvaise cible."

Amicalement,
Yves
 
Yves Brasey
07 Novembre 2016, 21:08
1 c'était Sylvie de 7 mars 2011,
39 c'était le 31 mars 2011,
8 000 c'était le 11 août 2014,
9 000 c'était le 9 août 2015,
10 000 c'était le 17 octobre 2016,
10 051 c'est aujourd'hui. :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
01 Novembre 2016, 0:31
Tu trouveras peut-être une explication ici Problèmes mis sur le compte de l’alcool
 
Yves Brasey
31 Octobre 2016, 0:03
PS : je n'avais pas vu la poso dans ta signature, mais elle n'est pas bonne, ou, pour le moins, pas optimale.
 
Yves Brasey
31 Octobre 2016, 0:00
Que Lundbeck s'en mette plein les poches, je m'en fous, j'avais déjà donné l'alerte en 2012 NALMEFÈNE / SELINCRO KÉZAKO ? cela ne fait que 4 ans... :fsb2_yes:
Que la sécu rembourse sur une décision à la c.. de MST, je m'en fous (quoique... la sécu c'est moi qui paye donc je ne m'en fous pas tant que ça... ) :fsb2_sorry: mais je l'avais aussi expliqué en 2014 LA RÉPONSE à Madame Touraine... naïve, incompétente ou... ?
Etc.:
- Attention le SELINCRO arrive...
- Selincro® / nalméfène la sinistre vérité arrive... enfin...
- LUNDBECK m'a tuer...
- et des tas d'autres...
Mais basta, globalement, je m'en fous. Et visiblement une partie de ceux qui ont lus mes posts aussi, quant à ceux qui n'ont pas lus, je n'y peux rien. :fsb2_sorry: :fsb2_yes:

Mais là où je ne m'en fous pas, c'est pour tous les malades qui se sont laissés embobinés par leur MG, par les ANPAA, et tous les centres de soins officiels qui refusaient (et refusent encore le baclofène).
Pour ces malades, c'est une réelle perte de chance et de temps de ne pas pouvoir bénéficier une guérison au baclofène.

Tu as perdu du temps, mais pas grave, tu es maintenant sur la bonne voie.

Bonne et rapide guérison.
Yves
 
Yves Brasey
14 Octobre 2016, 10:10
@ Kayzer,

Si tu m'assures que tu n'es pas un troll, je te crois. :fsb2_yes:

Je me répète et je confirme "... j'en suis très content. Maintenant s'il te fait passer de 20/30 doses à 0/2, il faut crier au miracle !" Comme nous sommes dans la médecine et pas dans la religion, je t'accorde que le mot "miracle" n'est pas approprié. Nous avons assez souffert de son utilisation par les détracteurs du baclo. :fsb2_sorry:

Dans les essais cliniques des personnes ont arrêté l'essai pour cause d'ES insupportables. A la levée d'insu, elles étaient sous placebo, c'est l'effet nocebo.
Dans les essais cliniques des personnes ont été guéries. A la levée d'insu, elles étaient sous placebo, c'est l'effet placebo + je l'évoque à la fin.

Tu as donc bénéficié d'un effet placebo/psy qui va bien au delà des indications de Lundbeck pour le Selincro. Et tant mieux pour toi. :fsb2_yes:

Nous alertons depuis 2012 sur le Selincro qui n'apporte rien et nous, malades, non médecins avons de plus en plus confirmation de nos assertions :

- 1) la FDA, Food and Drug Administration USA( de nombreux essais cliniques négatifs de Lundbeck aux USA, maintenant de nouveaux essais par un labo US), pourquoi la FDA ne veut-elle pas du nalmefène ? rappelons-nous qu'elle avait rejeté le Médiator, les prothèses PIP et... je ne sais plus quels autres médicaments bien avant que cela ne devienne un scandale chez nous.
- 2) pourquoi la PBAC (Australie) a-t-elle aussi savamment et circonstanciellement rejeté le nalmefène ?
- 3) qui à l'EMA a des pouvoirs décisionnels et des liens avec Lundbeck pour trouver des intérêts au Selincro alors que la FDA et la PBAC n'en trouvent aucun ! ?
- 4) côté franco-français, nous le savons, il faudrait une commission d'enquête parlementaire : je dénonçais depuis 2012 ANSM, FFA et SFA, NALMEFÈNE / SELINCRO KÉZAKO ? et en 2014, aux plus hauts sommets de l'état, MST et Aquilo Morelle LA RÉPONSE à Madame Touraine... naïve, incompétente ou... ?

Se poser les bonnes questions, c'est déjà y répondre...

Te concernant, j'ai une modeste hypothèse : tu n'étais pas alcoolodépendant mais consommateur excessif.
Certains consommateurs excessifs consomment plus que certains alcoolodépendants : ce n'est pas la quantité consommée qui fait la différence, c'est la présence ou non de craving.
Comme la prise de Selincro est obligatoirement accompagnée d'un suivi psychosocial, ce dernier a été véritablement efficace (compliments à ton médecin) en allant bien au delà des résultats attendus. :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
11 Octobre 2016, 15:36
Pour une fois, si le Selincro fonctionne pour toi et tient son objectif : réduire la consommation d'alcool de 50 % c'est très bien et j'en suis très content.
Maintenant s'il te fait passer de 20/30 doses à 0/2, il faut crier au miracle ! :fsb2_yes:
Mais ce n'est pas son objectif, ce doit être un ES :fsb2_sorry: :fsb2_mad:

Plus sérieusement, s’inscrire aujourd'hui pour laisser cet unique commentaire débile, j'appelle ça un troll !
Gratuit ou rémunéré ?

Honte à toi :fsb2_red: même pas l'intelligence d'écrire que le Selincro fonctionnait bien pour toi et qu'il avait permis de réduire ta consommation de moitié.

"Je ne dis pas que c'est définitif, je ne suis pas abstinent," si l’abstinence est ton objectif, tu dois véritablement être un troll, ton médecin un incompétent et ne pas avoir lu la notice "si votre médecin et vous-même avez décidé que l'abstinence... est votre objectif... vous ne DEVEZ PAS prendre Selincro car..."
 
Yves Brasey
25 Aout 2016, 17:54
Bonjour Cisco,

Merci pour ce témoignage et les conseils.
Comme tu le verras ici Petit questionnaire posologie Baclofène beaucoup peuvent diminuer voire supprimer les benzos avec la guérison.

Amicalement,
Yves
 
Yves Brasey
24 Aout 2016, 14:53
Tu es inscrit depuis aujourd'hui seulement et tu postes déjà le même message sur plusieurs fils... ça fait un peu troll..

Le baclofène traite l'alcoolodépendance, le craving. Il ne fait pas autre chose et c'est déjà très bien.

Maintenant si tu utilises l'alcool comme somnifère, il faut traiter tes problèmes de sommeil.
 
Yves Brasey
24 Aout 2016, 14:51
Tu es inscrit depuis aujourd'hui seulement et tu postes déjà le même message sur plusieurs fils... ça fait un peu troll..

Le baclofène traite l'alcoolodépendance, le craving. Il ne fait pas autre chose et c'est déjà très bien.

Maintenant si tu utilises l'alcool comme somnifère, il faut traiter tes problèmes de sommeil.
 
Yves Brasey
17 Aout 2016, 23:03
Bonsoir "Edith",

Désolé pour toi que tu aies dû arrêter ton activité.
Au delà de la maladie alcoolique (le craving), qui est très bien soignée au baclo, il reste la surconsommation d'alcool qui a des raisons psychosociales.
Je pense qu'il faut chercher aussi de ce côté pour arriver à la guérison une fois le craving traité.
Pour le côté social, il y a les AS, la famille, les amis... mais pour le côté psy, ce qui existe de bien à un coût (40/50 €/heure) qui empêche de nombreuses personnes à y avoir accès. C'est triste et terrible.

Bises à toi.
Yves
 
Yves Brasey
20 Juillet 2016, 17:34
Up et merci pour les infos.
 
Yves Brasey
16 Juin 2016, 14:29
Nous sommes très tolérant, la preuve : vous avez toute la liberté d'expression sans la moindre modération. :fsb2_yes:

"vous devez etre l'un des grand pretres à qui il faut demander une audience " il est évident que vous n'êtes inscrit que depuis hier, sinon vous le sauriez... pas de grands prêtres chez nous, juste de l'entraide entre malades. Et sans demande d'audience ! :fsb2_yes:
"j'ai voulu apporter un "autre son de cloche"" c'est effectivement un son de cloche... :fsb2_yes:

Je vous propose de relire la notice du Selincro :
"Il n'y a pas de risque de dépendance à Selincro" sauf pour vous... :fsb2_sorry: :fsb2_yes:
"Si votre médecin et vous-même avez décidé que l'abstinence.... vous ne devez pas prendre Selincro car..." sauf pour vous...
Bref, vous faites l'apologie du Selincro pour ce qu'il n'est pas ! :fsb2_mad: :fsb2_beer:

Vous pouvez le constater, nous sommes très tolérant mais je préfère aider les malades que de perdre du temps à répondre aux sons de cloche. :fsb2_zzz:
 
Yves Brasey
15 Juin 2016, 22:27
"car je suis "accro au Selincro" et je n'ai pas touché une goutte d'alcool "
Le Selincro n'est pas particulièrement addictif, mais surtout il ne vise pas l’abstinence, au mieux une diminution de la conso.
Bref, l'alcoolo reste un alcoolo mais il consomme un peu moins sous Selincro (lorsque ça marche...).
Donc "selincroman", inscrit aujourd'hui, es-tu véritablement sous Selincro ou juste un simple troll ?
Dans tous les cas, tu n'es pas très convaincant... désolé pour toi...
Mais content si tu es devenu abstinent, ce doit être un ES non répertorié du Selincro :fsb2_yes: :fsb2_yes: :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
02 Mai 2016, 20:12
 
Yves Brasey
27 Avril 2016, 1:40
Bonsoir Julien et bienvenue,

J'ai mis ici http://baclofene.com/index.php...=476659#p476659 un extrait de notre livre qui explique les deux manières d'utiliser le baclofène : l'imprégnation ou le ciblage du craving.
Et, dans le cas du ciblage, la manière de cibler en fonction de la première pensée forte pour l'alcool.
Si tu retiens le ciblage, il faudrait descendre à 150 mg pour commencer un ciblage matinal, voire nocturne.

Amicalement,
Yves

PS : nous avons pas mal d'amis canadiens qui nous demandent des adresses de médecins prescripteurs au Canada.
Ce serait sympa si tu pouvais nous donner les coordonnées du tien en MP ("Mess. Privés" en haut à droite de l'écran). Merci.
 
Yves Brasey
15 Avril 2016, 15:27
Citation
Sauf que dans cette hypothèse, les ES auraient du suivre en intensité. Or c'est l'inverse qui s'est passé: ils ont quasi tous disparu !

Normal qu'ils disparaissent si tu restes 10 jours à 160 mg ! :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
15 Avril 2016, 0:53
@ jp2

Citation
A priori au niveau cérébral, donc pour le baclo, c'est la molécule éthanol qui agit, peu importe son origine, non ?

Oui pour la molécule éthanol, mais pour la molécule baclofène ?
Elle s'élimine par les reins. La bière, il faut en boire beaucoup et en évacuer beaucoup... par les reins.

Mon hypothèse gratuite, du haut de mon incompétence et avant que les professionnels nous trouvent une explication, serait que les buveurs de bière "rincent" le baclo au fur et à mesure de l'évacuation des bières consommées. C'est à dire plus rapidement que les buveurs d'autres boissons.
 
Yves Brasey
14 Avril 2016, 17:34
Pour l'instant nous sommes, et les grands prescripteurs aussi, un peu léger sur les corrélations... âge, sexe, poids, nombre d'années d'alcoolisation, niveau d'alcoolisation, etc. :fsb2_sorry:
Mais peut-être n'y en a-t-il pas... :fsb2_sorry: :fsb2_yes:
Le principal étant de guérir, que ce soit à 60 mg ou à 300 mg, pas grave... :fsb2_yes:
 
Yves Brasey
14 Avril 2016, 17:15
@ Flo

Uniquement pour la bière.
Mais c'est une remarque personnelle, nous n'avons pas de stats qui confirment ou infirment.

Amicalement
Yves
 




forum baclofene