Résultats de la recherche (49 résultats)

Isou92
17 Mars 2016, 11:01
Comme l'a dit Sylvie sur un autre post, peut-être que je n'étais pas à l'indifférence mais juste assommée par les EI à 110, toujours est il que je ne consommais plus et trouvais vin et champagne sans aucun gout,je m’arrêtais spontanément au bout de deux verres lors des occasions, et ce pendant trois ou 4 mois.
 
Isou92
17 Mars 2016, 10:56
Bonjour,
Juste une petite mise en garde pour les descentes rapides : indifférentes à 110 mg,je voulais continuer une consommation occasionnelle.
Je suis descendue à 70 en trois mois à cause des ES, et j'ai vite perdu l'indifférence. Je suis remontée à 80, ai bu peu pendant une année (entre 7 et 14 unités alcool par semaine), mais là je suis en difficulté, il est rare que je passe au moins un jour sans une bière.
Il faudrait que je remonte le traitement mais j'ai peur des ES et me bat aussi contre une terrible dépression, donc tant que cette conso n'est pa dangereuse, j'essaye de gérer comme ça.
enfin bilan, restez longtemps à la dose seuil!
 
Isou92
31 Juillet 2015, 12:54
Petits correctif un an après :
je suis à 80 mg, et j'ai perdu l'indifférence même si ma conso reste en dessous des 14 verres OMS (heu bon en vacances un peu plus!). Vu les difficultés que j'ai pour remonter, mon seul conseil est de rester le plus longtemps possible à la dose seuil et de ne baisser que de 10mg par mois car l'effet retard de la baisse est important ( pour moi je dirais 6 semaines).
 
Isou92
31 Juillet 2015, 9:59
Bonjour à tous,

Je suis sous baclofene depuis maintenant au moins deux ans et demi. Je suis descendue à 80 mg si bien que j'ai une consommation modérée mais je ne pouvais pas rester à ma dose seuil de 110 pour cause d'EI invalidants.
J'étais célibataire depuis un an et je débute une relation. Or il s'avère que mon nouvel homme se plaint de ronflements tellement invalidants que cette nuit il est allé dormi au salon!!!
A l'époque ou je vivais avec le père de mes enfants il m'a dit que je ronflais occasionnellement depuis le baclo. Ce que j'ai changé, c'est la répartition : avant je prenais mon dernier comprimé vers 17h pour un craving à 18h, maintenant j'étale les prises toute la journée donc la dernière au coucher car l'interruption 17h/8H du matin me donnait des sueures nocturnes.

Quelles expériences ont les foromeurs sur les ronflements ? Répartition ? utilisation d'orthèses dentaires notamment celles du commerce "oniris" ? Il faut absolument que je règle ce problème merci!!!
 
Isou92
21 Mai 2015, 16:36
Bonjour à tous,

de passage sur le forum après sollicitation par le questionnaire effets indésirables.
Les nouvelles du front me concernant :
indifférence trouvée à 110 mais je n'ai pu y rester que quelques semaines à cause des effets secondaires (dépression plus somnolence plus diminution des performances intellectuelles).
Je suis redescendue à 70, puis montée à 80 car retour d'une consommation.
Aujourd'hui suis à 14 unités/semaine, donc conso OMS mais à surveiller et toujours en difficulté avec les effets secondaires. Notamment les deux derniers (la dépression est traitée).Je sais qu'il faudrait remonter à 110 mais je ne peux pas faire face à ces effets, qui ne cèdent malheureusement pas avec le temps pour moi. Et puis déçue que ma dose de confort n'ai pu être basse (j'ai pourtant fait une descente de 10mg toutes les 4 semaines).
Comment luttez vous contre la somnolence ?
Merci
Isabelle
 
Isou92
21 Janvier 2015, 14:45
Bonjour à tous,

je viens donner des nouvelles sur le fil des guéris bien que je ne le sois pas à 100%
Indifférence atteinte en novembre 2013 à 110 mg. un ou deux verres de vin par ci par là, genre le samedi.
ES terribles d'ou descente en février 2014, 10mg toutes les trois semaines jusqu'à 70mg.
Trois mois corrects, un peu d'alcool, deux trois verres deux trois fois par semaine au printemps...l'été de plus en plus difficile à contrôler je remonte à 80 avec ES terribles...IL faut dire que j'ai quitté mon mari,vendu la maison, pris un appart depuis décembre, garde alternée et tout le toutim...
Depuis ca se tient mais je ne suis plus indifférente et seulement un à deux jours par semaine sans alcool. Le reste du temps une ou deux bières, deux/trois verres de vin...Une seule cuite à noel.
J'attends l'été prochain pour remonter à 90 (au moins) car je ne peux pas me permettre dans mon nouveau boulot d'être complètement à la masse.
J'ai toujours certains ES de ma montée à 80, 6 mois après :boutons, endormissements difficultés respiratoires la nuit (lexomil indispensable).
Voila pour moi.
Je suis à la fois satisfaite du baclo, il m'a permis d'enrayer un début d'alcoolisme, et déçue de ne pas pouvoir baisser plus.Je suppose que ma dose de confort sera à 90 et ...c'est presque ma dose seuil!!!
J'ai aussi bien senti que si l'on est abstinent alors on maintient une abstinence facile. En revanche le chemin est à mon avis plus difficile si l'on veut continuer à boire...
 
Isou92
08 Aout 2014, 22:59
Bonjour à tous,
Que de très bonnes questions posées dans ce dernier post...
Pour la part, descente à70 mg en avril. Des le moi de mai, les bières et les rosé se pointant j'ai senti la fin de mon indifférence. Envie de boire revenue, entre 1 et 5 verres par soir, remontée à 80 avec beaucoup d'ES. A suivre mais sui décru de ne pas pouvoir envisager faible dose de bâclons en entretien. ..
 
Isou92
10 Mai 2014, 12:24
Bonjour mathieu,

Je suis impressionnée par ton parcours : 30mg seulement c.est génial. Pour ma part indifférence a 110 il y a 6 mois, redescende un peu rapide et stabilisation a 70 depuis 2 mois ( 10mg toutes les 3 semaines) car déprime causée par le baclo. Depuis 70, je me sens plus fragile. Je ne bois qu'aux occasions, ma pire conso dans une soirée a été de 5 verres, mais de temps en temps une envie hors soirée. Par exemple ce soir, j.aimerais bien un verre de vin rouge ce soir... Je ne prendrai pas mais envie.
Et avec la saison de rosė, je flippe un peu.
Je suis déçue de ne pas pouvoir descendre plus bas. Et inquiète sur mon rapport à l.alccol. Qu.en penses tu toi qui à plus de recul? Je précise que je ne buvais pas énormément avant le baclo ( entre 1 et 7 unités alcool par jour, moyenne a 4, mais en faisant des efforts).
Merci de ton aide
Isabelle
 
Isou92
10 Mai 2014, 12:05
Bonjour, je suis isou92 guérie d'un alcoolisme modéré au baclofene. Mon mari a des problèmes de poids importants depuis 10 ans. Il vient de rentrer dans la catégorie obèse.
Caque régime se solde par un échec quelques mois après. Je me pose la quoi on du baclofene.
Voici son comportement par rapport a la nourriture.
Globalement c,est un bon coup de fourchette , c'est un bon mangeur. Il ressent souvent la sensation de faim.
Mais surtout c.est un adepte du grignotage, surtout le soir quelques heures après le repas. Plutôt salė et mal bouffe que sucrė. On pourrait dire que le soir il souffre d.un craving.
Pensez vous que le baclofene puisse l'aider ?
Merci de vos réponses
Isa pour Christophe.
 
Isou92
01 Avril 2014, 20:58
Bonjour Sylvie,
Chez les 17% de zéro baclo, qu'elle proportion est buveur occasionnel par opposition a abstinent?
 
Isou92
01 Avril 2014, 20:53
Bonjour a tous,

Je suis a 80 mg maintenant et bien indifférente , ienmon indifférence est renforcée a la descente!
Pendant les vacances de pâques je vais essayer de boire tous les soirs pour vérifier qu.au retour je n.aurai pas de difficultés a arrêter...
Bises a tous
 
Isou92
14 Mars 2014, 15:27
Bonjour nizou,

moi aussi je n'ai pas bu pendant quelques temps à 30 mg puis beaucoup de 30 à 80...ma conso a baissé à 90 et jai trouvé l'indifférence à 110. Je bois maintenant en société, entre 0 et 2 fois par semaines selon les occasions.. Et je compte baisser le baclo mais pas arrêter...car à mon avis pour arrêter il faut être abstinent, alors que moi j'ai justement pris du baclo car je veux garder l'alcool convivialité...
Allez courage continue!!
 
Isou92
14 Mars 2014, 15:22
Bonjour,

Juste pour te dire que j'ai une vue parfaite mais que depuis le baclo je suis un peu myope à chaque montée avec des difficultés à "faire le point"!! ca disparait en quelques semaines.
Bises et bon courage
 
Isou92
14 Mars 2014, 15:05
Bonjour Phil, avec un peu de retard bon anniversaire d'indifférence!

Je lis ton fil et me permet d'intervenir sur une répnse que tu as faite sur les poches sous les yeux : si si c'est le baclofène!! je n'en ai jamais eu et ça a commençé à 80 pour moi, et seulement à 90 sont venus l'oedeme des pieds. Celui des pieds est parti depuis, mais pas les poches!! j'espère bien pouvoir descendre suffisamment pour qu'elles s'estompent car tout le monde me trouve fatiguée!

Pour les ES à la descente, pour moi aussi certains ES reviennent : par exemple à 110 j'avais de la tétanie, elle a disparue à 100 puis est revenue en fin de période de 100, a disparue à 90 ...mais peut-être reviendra...
En gros j'ai l'impression que le changement de dosage fait flamber les ES à nouveau et que c'est lsa stabilisation qui les diminue...
Pour tes insomnies, peut-être qu'elle cesseraient si tu descendais jusqu'à la dose efficace pour le craving en stabilisant...à voir...

Une autre remarque, j'ai aussi" l'effet goulot" : si je suis en compagnie et qu'il y du vin, je bois vite le premier verre, moins le deuxième et ensuite je passe au coca light!! dès le début de l'indifférence ça a fonctionné comme ça pour moi...et ça continue avec la baisse!
Bises
 
Isou92
11 Mars 2014, 15:31
Bonjour à tous,

je suis maintenant à 90 et vais descendre à 80 d'ici deux semaines. J'appréhende le printemps, les apéros et plus que tout les vacances en famille au mois d'aout où nous sommes tous bons vivants. Je voudrais pouvoir boire un peu tous les soirs, le bon rosé en terrasse, sans replonger dans une conso régulière (aujourd'hui quelques verres lors d'une occasion). Tout en ayant suffisamment baissé le baclo pour réduire mes multiples effets secondaires...je pensais viser 50mg pour l'été. Donc cette question des périodes alcoolisées alternant avec des périodes plus sobres je me la pose...
Bises à tous
 
Isou92
07 Mars 2014, 11:47
Merci gaday pour ta reponse!
 
Isou92
06 Mars 2014, 12:23
Et cerise sur le gateau j'ai des ES à la descente : constipation, oedeme, difficultés respiratoires...
 
Isou92
05 Mars 2014, 22:56
Bonjour ,
Comme toi je m y suis prise à deux fois avec le baclo a cause d ES trop forts. Il faut recommencer en suivant les conseils des pro du forum côté dosage et répartition. Pour beaucoup d ES il existe des aides: quels étaient les plus handicapants pour toi?
 
Isou92
04 Mars 2014, 23:17
Bonjour je me joindrai aveć grand plaisir, je suis juste absente la première semaine des vacances scolaires de pâques, celle du 15 avril. Bises
 
Isou92
04 Mars 2014, 12:03
Bonjour à tous,
merci pour vos réponses.
J'ai baissé hier à 90 car je ne vais pas bien du tout, je ne m'en sors pas au niveau dépression. J'ai une légère dépression depuis 15 ans soignée avec succès par plusieurs AD à petites doses (les changements d'AD étaient dus à une recherche de minisation des ES).J'ai toujours bien répondu à toutes les molécules essayées côté dépression. Depuis le seuil de 90 au baclo, j'ai sombré, mon psychiatre a augmenté les doses progressivement jusqu'à 150 mg d'effexor (soit 4 fois ma dose antérieure!!) et en gros chaque augmentation me fait effet 3 semaines puis c'est le baclo qui prend le dessus!! un truc horrible....
Bref après 4 semaines à 100 je passe à 90 et sauf catastophe dans 4 semaines à 80. Pour l'instant le deuxième verre n'entraine pas le troisième....espérons que ça dure!
Mais si vous avez des contacts avec Beaurepaire Jaury and Co il faut vraiment leur remonter la dépression comme ES avec le fait qu'une bonne répondeuse comme moi aux AD devient mauvaise répondeuse!!
Merci à tous pour votre soutien
Isa (au bout du rouleau)
 
Isou92
01 Mars 2014, 17:49
Merci Phil pour ta réponse!
 
Isou92
01 Mars 2014, 17:46
Bonjour Gaday,
Ma répartition est en 4 prises : 20/20/30/30 avec trois heures d intervalles entre chaque prise. Le deuxième n appelle pas le troisième, non. Disons que je n ai pas l effet que décrivent certains de jeter la moite du verre dans l'évier! Et en même temps ce n est pas ce que je souhaite donc...
Tu es descendu jusqu a combien maintenant?
 
Isou92
28 Février 2014, 20:35
Bonjour Phil, a mon tour de te solliciter pour un avis médical.
Je souhaiterais faire un traitement esthétique de la peau au laser fractionné pour réparer un peu...or le laser est contre indique avec les médicaments photosensibilisants. J.ai cru remarquer cet été que le baclo me sensibilisait au soleil: plus de tâches brunes notamment. Que sait on sur ce sujet? Quels sont les risques pour moi? Merci de ton éclairage.
 
Isou92
12 Février 2014, 18:17
Bonjour je rejoins ce fil pour partager mon expérience de la descente. Indifferençe a 110 je suis aujourd'hui a 100, et comptés baisser a 90 d ici 1 mois.
 
Isou92
11 Février 2014, 20:05
A mon tour!

1 - réussite
2 110 mg
3- en 3 mois
4 - 20 mg 8h, 20mg 11h, 30mg 14h, 30mg 17h, 10mg 20h
5 - 18h
6 -100mg
7 ES Forts (F)
en montée nausées, reflux et somnolence. à partir de 90mg Oedeme, confusion intellectuelle +++, peau très sèche acné, prise de poids puis ENORME DEPRESSION enfin crises de tétanies nocturnes. J'étais tellement incapable de bosser pendant trois mois que j'aurais pu me faire virer...

8 j'ai essayé de réduire les AD : erreur énorme !! non seulement j'ai du remonter à ma dose initiale à 90 mg mais j'ai surtout changer de traitement pour un plus fort à partir de 100mg. En revanche plus de Mopral car plus d'irritation de l'estomac lié à l'alcool...
9 - 19
 
Isou92
11 Février 2014, 19:57
Bonjour,

alors pour moi
1 - réussite
2 110 mg en 3 mois
3 suis restée 3 mois à 110
4. descente de 10mg depuis deux semaines soit 100
5 montée rapide les trois première semaines pendant les vacances d'été puis de 10mg toutes les 3 semaines à cause d'ES trop forts. je n'aurai pas pu monter plus.
6 - oui
7 - ES Forts. en montée nausées, reflux et somnolence. à partir de 90mg Oedeme, confusion intellectuelle +++, peau très séche acnée, prise de poids puis ENORME DEPRESSION enfin crises de tétanies nocturnes. J'étais tellement incapable de bosser pendant trois mois que j'aurais pu me faire virer...e
8 - Je ne compte pas descendre très bas pour l'instant car l'apéro au rosé de l'été me fait peur et je ne suis pas abstinente. j'ai peur que ma conso reparte si je diminue trop...
9 - difficile de donner des conseils sur la descente à ce stade!
 
Isou92
10 Janvier 2014, 18:43
Il faudrait aussi mettre ces questions s en rapport avec la consommation d alcool, abstinence, conso occasionnelle ou conso modérée quotidienne...
 
Isou92
10 Janvier 2014, 18:33
Merci pour vos propositions. Je dors moins maĺ maintenant, c est surtout la dépression , la peau seche, la confusion intellectuelle.
Pour cette étude, ce serait vraiment super, on pourrait tirer des conclusions de type dose de confort égale a tel % de dose seuil, dose de confort % faible si dose seuil élevée, si descente rapide dose de confort plus élevée, descendre en dessous de tel % implique un risque de rechute fort, etc etc...dans vos fichiers avez vous suffisamment de guéris encore actifs pour mener l'étude?
 
Isou92
09 Janvier 2014, 15:32
Merci pour vos reponses.
Ma répartition est aujourd'hui de 20 à 8/9h, 20 à 11/12h, 30 à 15/16h, 20 à 18/19h, 20 à 21/22h. Dites moi si vous voyez mieux.

Sylvie, n'y aurait-il pas utilité à lancer ce type d'étude en direction des guéris du forum pour essayer de dégager des lignes directrices sur l'après baclo ?
bises
 
Isou92
09 Janvier 2014, 10:19
Bonjour,

Je suis indifférente depuis deux mois et demi à 110mg.
Je compte rester encore 4 mois à ce dosage avant de tenter une descente à l'horizontale, malgré de terribles ES. je consomme occasionnement quelques verres de vin, au moins une fois par semaine, c'était mon objectif (en société).

La lecture du fil des guéris et de leurs descentes m'interpelle (je n'ai pu pas poster là bas c'est pourquoi je le fais ici).

Avez-vous des statistiques sur le la dose de confort par rapport à la dose seuil, avec des écart type et tout le bazar ?
Par exemple, dose de confort = 1/2 dose seuil en moyenne ??

Par ailleurs, les rechutes m'interpellent. On dirait que la dose seuil après une rechute est systématiquement plus élevée que la première, voire parfois le double!!
Les causes de la rechute ne sont pas toujours claires. Certains décrivent d'emblée une descente trop rapide, d'autres semblent être restés longtemps bien à leur de dose de confort qui à un moment n'a plus suffit ...
J'ai également l'impression que les abstinents s'en tirent mieux que les buveurs occasionnels, que les rechutes seraient plus fréquentes chez ces derniers.
Enfin, lorsque rechute il y a, les doses d'alcool ingérées sont elles encore pire qu'avant le baclo ?

Avez-vous mené quelques études sur ces sujets que je n'aurais pas vues sur le forum ?
Merci beaucoup pour vos réponses.

Je pose toutes ces questions pour situer mes chances à la descente : si je ne descend pas suffisamment bas je ne pourrai jamais reprendre mon activité sportive (gymnastique au agrés), si je descend trop et que je me rate je ne supporterai jamais une remontée plus élevée que mon seuil vu comment ça a été terrible pour moi (et c'est encore dur...).
 
Isou92
09 Janvier 2014, 10:19
Bonjour,

Je suis indifférente depuis deux mois et demi à 110mg.
Je compte rester encore 4 mois à ce dosage avant de tenter une descente à l'horizontale, malgré de terribles ES. je consomme occasionnement quelques verres de vin, au moins une fois par semaine, c'était mon objectif (en société).

La lecture du fil des guéris et de leurs descentes m'interpelle (je n'ai pu pas poster là bas c'est pourquoi je le fais ici).

Avez-vous des statistiques sur le la dose de confort par rapport à la dose seuil, avec des écart type et tout le bazar ?
Par exemple, dose de confort = 1/2 dose seuil en moyenne ??

Par ailleurs, les rechutes m'interpellent. On dirait que la dose seuil après une rechute est systématiquement plus élevée que la première, voire parfois le double!!
Les causes de la rechute ne sont pas toujours claires. Certains décrivent d'emblée une descente trop rapide, d'autres semblent être restés longtemps bien à leur de dose de confort qui à un moment n'a plus suffit ...
J'ai également l'impression que les abstinents s'en tirent mieux que les buveurs occasionnels, que les rechutes seraient plus fréquentes chez ces derniers.
Enfin, lorsque rechute il y a, les doses d'alcool ingérées sont elles encore pire qu'avant le baclo ?

Avez-vous mené quelques études sur ces sujets que je n'aurais pas vues sur le forum ?
Merci beaucoup pour vos réponses.

Je pose toutes ces questions pour situer mes chances à la descente : si je ne descend pas suffisamment bas je ne pourrai jamais reprendre mon activité sportive (gymnastique au agrés), si je descend trop et que je me rate je ne supporterai jamais une remontée plus élevée que mon seuil vu comment ça a été terrible pour moi (et c'est encore dur...).
 
Isou92
29 Décembre 2013, 18:08
Merci pour vos réponses. Côté EI c est dur: fatigue, conçentration zéro, sommeil haché, peau de çrocodile, le pire crise de tétanie tt les nuits , maintenant j'en ai moins, et surtout cette énorme dépression causée par le baclo, l effet depressiogene est trop facilement rejeté sur le vide crée par la fin de l alcool, il y a vraiment un effet endogène pour les gens fragiles comme moi! Bises a tous
 
Isou92
28 Décembre 2013, 18:33
Bonjour a tous, je peux maintenant le dire indifférente a 110 . A 100 c était trop juste. Mais voilà une dépression terrible d une force incroyable s est abattue sur moi, il a fallu augmenter l AD et maintenant en changer car pas assez fort. C est gaiment le baclo qui m a cause ça, et pas le vide cause ar l alcool! Bref mon prescripteur propose de baisser a 100. Mais ça ne fait que deux mois a la dose seuil. Combien préconisez vous? Sachant que si je baisse je ne trouverai jamais le courage de remonter a 110 vu tout ce que j ai du endurer!!!
 
Isou92
11 Novembre 2013, 21:36
Bonjour Emma, je viens de découvrir ton histoire et je suis estomaquée par ta maturité et tout ce que tu as fait pour tes parents. Concernant ton père il est odieux de dire que qu il boit a cause de vos relations. C'est bien sur complètement faux, il buvait depuis de nombreuses années et il mettrait de toute façon son alcoolisme sur le dos de quelqu'un d'autre s'il n'avait pas une gentille fille sous la main!! Si ta maman est guérie au baclo, même si elle avait une rechute elle saurait la gérer donc je crois qu'il ne faut pas que tu t'inquiètes. C'est bien que tu fasses une psychothérapie pour évacuer tout ce que tes parents t'ont fait porter... Ils t'ont obligée à être une adulte trop précocement , maintenant il faut te détacher d'eux en douceur pour construire ta vie. Je te souhaite le meilleur et j'aimerais que mes enfants aient ta sagesse plus tard!!
 
Isou92
09 Novembre 2013, 10:45
Bonjour,
Je suis toujours au plus mal. j'ai obtenu un hypertenseur d'un médecin abruti qui me disait de diminuer le baclo, ce qui sera pour moi la dernière extrémité. Néanmoins aujourd'hui je ne suis pas mieux, voir pire. Les EI augmentent je me sens au bord du malaise. Hier j'avais étalé les prises jusqu'à 21h pour minimiser les EI. Cela a amélioré mon début de soirée, en revanche la nuit a été horrible. Ej, fait je crois que le pire c'est la descente du baclo : en bref de 4h après la prise jusqu'à 8h après la prise, je ne peux pas dormir je palpite suis angoissée, ai du mal à respirer.
Aujourd'hui je reprends une répartition en 4 prises, et si c'est insupportable, il faudra que je retourne à 100 : qu'en pensez-vous ?
 
Isou92
08 Novembre 2013, 11:20
Merci de vos réponses. Je vais consulter cet après midi car je suis vraiment très mal et n'ai pu aller travailler...
 
Isou92
08 Novembre 2013, 10:33
Au secours 7,5 de tension que faire ???? redescendre le baclo ? demander un médicament pour remonter la tension ? je suis à la limite du malaise et de la crise de tétanie depuis hier soir...help!
 
Isou92
07 Novembre 2013, 15:15
Merci je vous tiens au courant
bises à tous
 
Isou92
07 Novembre 2013, 12:07
Bonjour,

A 110 depuis 5 jours, plus de craving, un verre de vin hier au resto, un deuxième aurait été le bienvenu mais je n'avais plus le temps. On verra ce we. Je ne crie pas victoire car suis ensuquée par les ES, donc pas d'envie de boire.

Je voulais demander à Sylvie ce qu'elle pensait de ma répartition.
Je fais aujourd'hui 20mg vers 8h, 30 vers 11h, 30 vers 14h, 30 vers 17h. Je suis donc plus sur de l'imprégnation que sur du ciblage, et ce pour minimiser les ES. Pour un craving à 18h30 quand je bosse, 18h le we. Je précise que j'étais en début d'alcoolisme quand j'ai commençé le traitement avec une conso de 4-5 verres/jour en moyenne (en gros c'était un verre en début de semaine pour finir à la bouteille le we).
Le ciblage permet t'il d'atteindre la dose seuil plus vite ou bien cette dernière sera t-elle plus basse ?
Après l'indifférence, comment pratiquent ceux qui avaient ciblé les doses sur leur heure de craving ?
Merci pour vos réponses
 
Isou92
05 Novembre 2013, 14:52
merci pour vos réponses. Je vais rester à 110, observer mes comportements, vous en faire le bilan régulièrement. Au fait cette RTU, on l'attend toujours ?
 
Isou92
05 Novembre 2013, 12:01
Bonjour à tous,

Je suis donc montée à 110 depuis 4 jours...Au niveau des ES c'est dur : surtout au niveau intellectuel, je suis confuse, ne peut plus rédiger et cherche mes mots...alors que normalement c'est mon point fort...
Je sais que pour une augmentation de 10mg seulement j'en ai pour deux semaines, pas cool!
Sinon peau sèche, flatulences, douleurs articulaires (nouveau pour moi) mais ça me gène moins.
Je suis indifférente, carrèment pas envie de boire, mais c'est aussi parceque je suis complètement ensuquée par les ES.
J'hésite entre deux stratégies :
1 - une stratégie sécuritaire, continuer à monter de 10mg toutes les deux semaines, quitte à avoir deux mois d'inefficacité au boulot, mais à pouvoir repartir derrière une fois stabilisée,
2 - une stratégie plus lente, attendre plusieurs semaines voir si mon indifférence s'émousse ou pas, et réaugmenter à noël si elle s'émousse.

En fait je n'arrive pas à savoir si mon envie de boire un ou deux verres de vin est normale ou pas. J'ai tendance à dire que vu la déliquessence de mon couple il n'y a rien de plus normal que je cherche quelquechose qui continue à me faire plaisir. Que l'important c'est que je m'arrête facilement à deux verres.
Pour vous les indifférents, vous prenez toujours plaisir à boire quelques verres ? vous en avez envie ?
 
Isou92
02 Novembre 2013, 20:33
Bonjour, votre rencontre de parisiens a t elle lieu le midi ou le soir?
 
Isou92
01 Novembre 2013, 18:54
Pour moi c'est seroplex et ça fait des miracles!!
 
Isou92
01 Novembre 2013, 18:53
Bonjour Audrey, moi aussi le baclo a réactive ma dépression, reprends vite ton AD pour pouvoir continuer à augmenter le baclo, courage!
 
Isou92
01 Novembre 2013, 18:45
Merci a tous je passe a 110 ce soir en espérant tenir le coup au boulot la semaine prochaine. En général je ne sens les effets que 3 jours après l'augmentation et vous?
 
Isou92
01 Novembre 2013, 18:00
Pfff a 17h30 craving vin rouge... Qu est passé en une demi heure... Je crois que finalement je ne boirai pas mais pour moi ça montre qu il faut que j'augmente encore... Purée j'ai tellement peur de pas arriver a gérer les ES a boulot! Il m a fallu. Semaines de stabilité à 100mg pour commencer à pouvoir me concentrer un peu, je vais passer à 110 mais j'ai peur d résultat...vous tiens au courant
 
Isou92
31 Octobre 2013, 20:57
Merci pour ta réponse! Mais je ne sais pas trop ou j en suis. Hier, j'étais invitée chez une copine, et elle m a proposé un coca. Non, j'avais envie de vin, pas d un coca! J ai bu deux verres avec grand plaisir, pas avec indifférence... Mais je me suis arrêtée sans problème , et ce soir je n'ai pas bu sans effort aucun. Bref pour moi ce n'est pas clair, je vous tiens au courant de la suite...merci en tout cas de votre attention !
 
Isou92
30 Octobre 2013, 18:34
Merci de ta réponse. En général c est l'option sauternes, mais un soir j'ai eu envie de ne pas penser, pour fuir une situation conjugale difficile. Normalement le moyen c es l'alcool, doc j'ai bu deux verres et... C est tout. En gros ça ne marche plus très bien!
 
Isou92
30 Octobre 2013, 17:38
Bonjour, je suis aujourd'hui a 100 mg et ce depuis 6 semaines. Je n'en bois quasiment plus, genre 4 verres de vin par semaine, et ce sans effort. En revanche, par moment j'ai encore envié de boire ce verre, qui le déçoit une fois que je l'ai bu'.. Bref je ne sais pas si je suis indifférente'.. Je peux décider de boire ou de ne pas boire, plus de compulsion, mais le désir peut encore être présent. par exemple si je pense huitres, je pense vere de blanc. sauf que vais en prendre un, deux max, qui e decevront. Je précise que souffant de nombreux ES, j'aimerais ne pas avoir a augmenter. Mais est ce raisonnable ? Merci de votre avis
 



forum baclofene