Résultats de la recherche (359 résultats)

Cristobal
30 Mai 2016, 23:09
:fsb2_yes:

Coucou mon ami Vincent !

Comment vas-tu bien ? hi, hi !
Quoi de neuf docteur ? :fsb2_wink:



Un petit mot par chez toi comme au bon vieux temps, hein Vincent ? :fsb2_wink:
Que le temps passe vite !
Ah, je sais, tu es comme moi ; pas assez de temps ! pour venir poster !
Le temps manque cruellement parfois pour faire tout ce qu'on aimerait faire.

J'aimerais bien avoir de tes nouvelles ; ainsi que tous tes lecteurs anonymes !

Pour ma part, eh bien, je viens de poster dans mon tunnel.
Mais rassure toi, je vais bien et me relève toujours. :fsb2_wink:
Depuis ma sortie de l'alcool, j'ai appris à prendre soins de moi.
Cela doit devenir un réflex pour un alcoolique dépendant, je pense.

Quoi de neuf côté jardin ?
Tu fais comme l'an passé ; aussi grand ?
Les mêmes légumes où tu tentes autre chose cette année ?

Qu'en est-il du tennis de table et de tes chats ?
Ils vont bien ?

Perso ma minette Duchesse a eu 3 jolis chatons.
Nous en donnons un.
Pour les 2 autres ; je crois qu'on va les adopter ! :fsb2_wink:

A bientôt Vincent !
J'espère que tu viendras vite donner de tes news. :fsb2_yes:
Bises

Tata Cristobal :fsb2_wink:
 
Cristobal
30 Mai 2016, 22:23
:fsb2_yes:


Coucou les filles !

Sylvie, Manue, Christine ! :fsb2_wink:


Vous voulez les dernières nouvelles ?
Eh bien finie cette histoire d'amour !
Fini, terminé ! :fsb2_cry:
Depuis lundi dernier.

Il faut dire les choses comme elles sont : c'est lui qui a mis fin ! :fsb2_wink:

La distance a eu raison de notre histoire et puis il ne veut pas s'engager.
Bon, c'est comme ça.
Tant pis, la vie continue.
Je garde les bons moments passés, toutes les bonnes choses.

Les w.e. on se faisait des apéros.
Du coup l'alcool était revenu plus régulièrement dans ma vie par rapport à avant.
Ces habitudes ont réveillé en moi à nouveau un léger besoin et une légère envie.
Assez timide tout ça mais disons que je suis bien moins sereine.

Un samedi soir chez ma sœur, je me suis surprise entrain de baver devant une bouteille
de vin sur la table.
Personne ne m'en a proposé et je n'ai pas osé me servir.
Ce n'est pas le déguster que je cherchais mais bien l'ivresse ! :fsb2_cold:
Ce jour là on n'avait pas rompu mais je ressentais déjà un peu que quelque clochait.

Bon, rien de dramatique car ces derniers jours, j'ai retrouvé mon rythme tranquillou mais suis
passée à 60mg.
(55 n'étant pas l'idéal).

Je ne sais pas si je suis claire dans mes explications car avec l'alcool c'est compliqué.
Décrire ce que l'on ressent aussi.
L'alcool peut revenir sans faire de bruit, sans même qu'on s'aperçoive qu'on retombe dedans !

Dès le lendemain de la rupture, j'ai vu mon médecin.
Je lui ai tout dit.
Je ne lui cache rien, hi, hi !
J'ai de quoi augmenter au cas où et suis prête à démarrer avant que cette saloperie d'alcool
me retombe dessus !

Il m'a aussi prescrit du séresta 50 pour m'aider à dormir car j'en ai besoin.
Ca m'a quand même chamboulé tout ça.
Un chagrin d'amour c'est comme un deuil.
Il faut attendre que le temps fasse son boulot.

Des bises à tous ! :fsb2_yes:
 
Cristobal
18 Mai 2016, 22:11
:fsb2_yes:

Bonjour à tous qui passaient dans mon tunnel !

Merci Sylvie, Manue, Fripoune, Ebène pour vos gentils messages. :fsb2_yes:



Me revoilou pour donner de mes nouvelles et signe de vie.
C'est véritablement le manque de temps qui fait que je suis absente de ce forum mais
si je pouvais, je participerais d'avantage.
Je suis heureuse de vous retrouver et de retrouver ce fil que je considère comme mon
journal intime.
Heureuse de partager mon expérience ici.

Tout va très bien.
Ma descente aussi.
J'ai opté pour une descente en douceur avec -0,5mg/mois avec des poses parfois de plusieurs
mois (3,4) afin de ne pas précipiter la diminution du baclo.

Je suis à 55mg/j en seule prise à 17h.
Cela m'arrange car j'oubliais souvent l'horaire. :fsb2_shocked:
Pas d'angoisse et de bonne nuit de sommeil.
Surtout, toujours cette magnifique indifférence qui ne m'a pas quitté depuis janvier 2014.

Apéros, une bonne mousse le w.e. modérément et dans la semaine 0 alcool.

Depuis cette date, je suis devenue une personne normale ! YES !
Petit flash-back.

Mai 2012, mon père nous quitte subitement.
Le chagrin, l'incompréhension, le choc.
Très mal physiquement et moralement, je me déteste.
Je rêve de devenir une femme épanouie, heureuse, bien dans son corps, dans sa tête et ses
baskets.
Ces pensées, ce rêve me poursuivent et me hantent.
Je descends dans mon sous-sol, le soir vers 18h.
Je me sers un verre de vin et je lève mon verre :
"A ta santé Papa !
Tu l'aimais ce vin toi aussi, hein Papa ?"

Un prétexte de + pour boire.
Un an et demi plus tard, je commençais mon traitement baclo. (Nov 2013).

Sinon, début janvier : l'amour au rendez-vous.
J'ai rencontré un homme dont je suis tombée amoureuse.
Il ressemble à l'homme de ma vie.
On est bien ensemble.
Une belle histoire ; une Evidence pour lui comme pour moi où tout est si naturel !

Non, je ne lui ai pas parlé de ma maladie.
J'ai le temps pour ça.
Pour l'instant, je le laisse découvrir cette femme que je rêvais de devenir alors que
j'étais tombée si bas que je pensais ne plus me relever.
Je suis si fière !
A quoi bon lui embrouiller l'esprit avec cette ancienne Cristobal que j'étais ?

Le moment venu, je lui en parlerai.
Je dois être honnête avec lui et parce que je ne sais pas ce que l'avenir me réserve.
(côté alcool).

Cette relation me conduira peut-être à un gros chagrin d'amour.
Si c'est le cas, je ne regretterai rien car elle vaux la peine d'être vécue cette histoire !
Vivre intensément ma vie avec ses bonnes et mauvaises choses. :fsb2_wink:

Grosses bises de chez moi !
Portez-vous bien !
A+ !
 
Cristobal
04 Avril 2016, 10:58
Coucou Ebène !
:fsb2_yeah:

J'espère que tu ne m'en voudras pas trop pour ma longue absence mais sache que je viens régulièrement
te lire.
Dans l'ombre, sans poster, je sais : ce n'est pas génial comme attitude.

Je vais bien et bientôt, je donnerai de mes nouvelles.

Tout d'abord, je te félicite pour l'acquisition de ta maison car c'est un parcourt du combattant !
Je suis contente que tu es trouvé une maison à ton goût dans laquelle tu te sentiras bien.

Ce n'est pas facile pour toi de faire tes valises et de quitter ton mari car je sais, nous le savons,
tu l'aimes encore.

Cependant, tu sais bien que ta vie est ailleurs puisque tu as acheté ta maison du bonheur.
Lui, ne t'aime pas et te fais souffrir.
Il faut que tu trouves le courage de partir.
Pose toi la question : "Quel avenir ai-je avec lui ?"

Tu dois te protéger et continuer à avancer vers le bonheur comme tu le fais depuis des mois et des mois !

Que ce cap des 50 ans soit un tournant heureux de ta vie comme il le fut pour moi.
Un formidable renouveau !
Je ne regrette absolument pas mes décisions de l'année dernière car je suis si heureuse !
Il en sera de même pour toi.

J'espère que mon message t'apportera du courage pour progresser sur ta voie du bonheur.

Je t'embrasse fort.
 
Cristobal
24 Novembre 2015, 10:06
:fsb2_yes:

Coucou Miss !

Oui Christine, l'alcool est toujours présent dans ta vie comme un soutien, un allié, un réconfort,
une solution à ta souffrance.
Tu es dépendante de lui mais il est tellement facile de prendre un verre ! :fsb2_devil:

Heureusement tu as la solution le baclo.

Augmente doucement surtout ça devrait le faire pour ne pas avoir trop E.S.

Je suis bien placée pour savoir que la cohabitation est très difficile à vivre les derniers mois
et semaines.

La solution serait de ne pas rester chez toi dans un tel climat destructeur car je connais, crois-
moi et il était tant que mon ex déménage ; je sombrais dans la déprime !

Tu dois te concentrer sur ta future vie et tes projets, une nouvelle vie à construire où tu seras
enfin heureuse.
C'est ainsi que j'ai tenu le coup.
Crois-moi, mieux vaut vivre seule que mal accompagnée !
Tu dois te battre encore mais tu y arriveras car je te connais, tu es forte et déterminée.

De tout cœur avec toi.

Je t'embrasse bien fort.
 
Cristobal
16 Novembre 2015, 19:14
:fsb2_yes:

Coucou Miss !

Tellement contente de lire ces bonnes nouvelles, heureuse pour toi !
Appart vendu et tu as trouvé une maison qui te plait beaucoup où tu seras heureuse
et épanouie.

Je n'ai jamais douté que le vent finirait par tourner comme il a bien voulu tourner
à partir de ce 11 février 2013 pour moi.

Ton mari va rager de constater qu'au fond du gouffre, tu as su remonter, t'en sortir
toute seule.

J'espère qu'il sera mort de jalousie de ton bonheur et de ta réussite autant que toi
tu as souffert de son infidélité.
Justice serait faite.

Tu veux vivre ? Eh bien vis maintenant Miss !
Et sans modération car tu l'as bien mérité !

Je t'embrasse fort. :fsb2_yes:
 
Cristobal
05 Novembre 2015, 12:24
:fsb2_yes:


Coucou Ebène, Franck, Manue,

Bonjour à tous qui passaient par ici,


Je poursuis ma descente avec 0.5mg en moins au 1er Nov.
Soit 80mg en 3 prises : 10+40+30 apm et début de soirée.

Sincèrement tout se passe bien pour l'instant ne constatant aucunes
différence entre mes 120mg du début d'année et mes 80mg actuels.

Donc je continue ma descente avec confiance et "gentiment", oui Ebène. :fsb2_wink:
J'espère pouvoir te lire bientôt sur ton fil comme beaucoup qui attendent de
tes nouvelles.

Ce n'est pas très gentil Franck de dire que mon fil est peu lu mais je ne
me focalise pas là dessus.
Ca me tiens à cœur de raconter mon histoire, mon expérience baclofène et tout
ce qui se tisse autour après être sortie de l'alcool, tout ce qui en découle dans
ma vie.

Un grand MERCI à toi quand tu me dis que mon fil est riche d'enseignements
parce que c'est justement mon but.

C'est bien naturel que j'apporte mon témoignage avec 2 ans de baclo même si
je n'ai pas encore trouver ma dose de confort car il y en aura une ; j'en suis
persuadée.

Personnellement, trois choses me paraissent primordiales dans le traitement :

- avoir confiance en lui,
- mettre de la distance entre l'alcool et nous,
- prendre tout son temps ; c'est pour cela que j'aime bien cette devise "le temps
est mon allié".

Concernant le premier point, dès le début du traitement, j'ai su que ce baclofène
était ma solution.
Produit miraculeux à mes yeux alors que je pensais comme bien d'autres que j'étais
incurable car les autres traitements ne me faisaient rien.

Pour le 2e point, je pense qu'il est important de changer nos habitudes avec
l'alcool. Je ne bois pas tous les jours.
Bien sur, il y a l'indifférence mais il ne faut pas compter que sur elle.
C'est occasionnel et j'apprécie ces petits verres dégustés.
En fait, j'irai jusqu'à dire que moins je consomme, mieux je me porte car je
creuse encore davantage le fossé qui me sépare de lui.
Et puis, il y a nos habitudes bien ancrées dont on doit se débarrasser.

Qu'en au 3e point, plus on prend son temps, mieux c'est.

Bien sur cela reste mon avis personnel.

J'ai retrouvé ma liberté sans alcool et je me suis retrouvée.
Plus obligée de subir les cravings et les douleurs physiques et psychologiques,
plus obligée de subir une vie de couple qui ne me convenait pas,
plus obligée de subir mon rôle de mère que j'assumais tant bien que mal.
Plus obligée de subir rien !

Ca y est plus de paroxètine du tout Manue.
Cela fait une semaine que j'ai arrêté et ça va bien.
Il faut dire que vers la fin, ma dose était devenue faible.
Pourvu que ca dure !

Ma réinsertion sociale est réussie. (objectif que je m'étais fixé à ma sortie d'alcool).
J'évolue positivement dans l'association.
Deux ans et demi que j'y vais chaque semaine.
Je m'occupe de beaucoup de choses et devient polyvalente.
Fin de ce mois, il va y avoir un changement de responsables.
Une équipe de 3 personnes, plus jeunes, plus dynamiques, plus ouvertes, avec de
idées nouvelles prend le relai et avec lesquelles je m'entends très bien.
Je vais avoir davantage de responsabilités.
Ca fait plaisir d'être reconnue même si ce n'est pas professionnellement parlant.
Je me réjouie de cette belle aventure.
Une expérience enrichissante si grisante pour moi.

Sur ce, je termine en vous envoyant plein de bises.
Portez-vous bien ! :fsb2_wink:
A+ !
Cristobal :fsb2_yes:
 
Cristobal
12 Octobre 2015, 11:19
Deux belles années, grâce au baclofène qui m'a permis de retrouver ma liberté et de me retrouver MOI.
J'ai même réussis à concrétiser certains de mes projets, de mes rêves.
J'ai envie que ça continue...
Oh oui !
 
Cristobal
12 Octobre 2015, 11:01
:fsb2_yes:

Coucou Franck, à tous !

Deux ans de baclo et tout va bien ?

Oui, c'est vrai pour moi.
Ce mois-ci, cela fait 2 ans que je prends du baclofène (oct.2013).

Montée progressive jusqu'au 30 janvier 2014.
Indifférence à 120mg/j.

Un an à 120mg pour bien ancrer mon indifférence et m'éloigner du produit.

Début descente : 1er février 2015.

Aujourd'hui à 85mg/j.
Descente très lente et prudente. :fsb2_wink:

Consommation hyper modérée et pas quotidienne.

J'ai fait le choix de continuer à boire de l'alcool occasionnellement, par plaisir.

Un whisky en apéro parfois et 1 seul.
Plus de vin du tout.
Un verre de cidre doux et une bière l'été parfois aussi.

J'aurais pu choisir l'abstinence ; je ne l'ai pas fait.
C'est un choix personnel, libre à chacun.

Nous sommes malades-alcooliques et le serons jusqu'à notre dernier souffle.
Nous vivons avec cette épée de Damoclès au dessus de nos têtes.
Nous devons l'accepter, en être conscient et être prudent chaque jour qui passe car
l'alcool sera toujours + fort que nous.
Un ennemi sournois qui peut nous rattraper à tout moment.

J'ai envie de dire : peu importe la dose de confort, elle est variable pour chacun.
Moi, en pleine descente, je suis à sa recherche.
Zéro ? Je n'y crois pas mais on verra bien.

L'important, c'est notre indifférence, être des personnes normales et surtout ne plus être
dépendant de l'alcool.
 
Cristobal
10 Octobre 2015, 22:24
:fsb2_yes:

Bonjour à vous tous qui passaient dans mon tunnel !


Me revoilou Ebène, pour les dernières nouvelles toutes fraîches.
Un nouvel épisode de "Cristobal où la vraie vie". :fsb2_yes:

Comme un livre, une page qui se ferme ; une qui s'ouvre.


Que ces 4 mois d'été ont passés vite !

Comme je me le suis suggérée, conseillée, promis, reprise de la descente le 1er octobre.
0,5 mg en moins sur la dernière prise quotidienne.

Soit nouvelle répartition : 10mg à 15h - 40mg à 16h30 et 35mg à 18h = 85mg

Je ne touche toujours pas à la prise de 16h30.
Celle là, primordiale dans mon traitement car c'est elle qui, essentiellement, me sert de bouclier
au craving du soir.

J'ai vu mon cher docteur la semaine dernière à l'hôpital et n'a fait qu'approuver mon initiative
comme il le fait toujours.

Par contre, sur ces conseils, je diminue la paroxétine passant d'1/2cp tous les 2j à 1/2cp tous les
3j.
Ce pendant un mois et ensuite arrêt total.

Et mes angoisses alors ?
Moi qui n'en avais plus du tout ?
Bon, on verra bien le moment venu.
Je dois lui faire confiance.

A la fin de l'entretien, on s'est fait la remarque qu'il y a tout juste 2 ans, je venais le voir
pour qu'il me soigne, mon 1er rdv avec lui.

Et oui, déjà 2 ans de baclofène !


Sinon, tout va bien Ebène.
Ma nouvelle vie de célibataire me convient parfaitement et je l'apprécie avec toujours autant de
délice.

Ma consommation d'alcool inchangée, j'en ai parlé la dernière fois.

Attentive, prudente, patiente, inquiète, je dois veiller à l'être Franck, c'est bien noté.
Je vais tacher de garder ça en tête chaque jour qui passe. :fsb2_wink:

Question sommeil : 7h par nuit.
Mes cauchemars ayant disparus depuis longtemps déjà.


A propos de sommeil : bonne et douce nuit à tous !

Bises, Franck, Ebène. :fsb2_yes:
 
Cristobal
02 Octobre 2015, 20:03
:fsb2_yes:


Chalut Vincent !


BON ET HEUREUX ANNIVERSAIRE !



th



Je t'envoie de grosses bises.
 
Cristobal
07 Septembre 2015, 22:01
Bonsoir à tous ceux qui passent dans mon tunnel ! :fsb2_yes:

Bonsoir mes amis ! Vincent, Franck, Fripoune, Velvet et Ebène ! :fsb2_yes:

Merci d'être là pour moi et pour votre soutien.



Mon cher Vincent, tu es sacrement bien équipé ; une guillotine ! Mais fais bien
attention de ne pas les écrabouiller ; nos chers petits comprimés restent très fragiles. :lol:

Effectivement, descendre de 0,5mg pourrait être ta solution.
"Lentement mais surement" puisque ton passé t'a démontré que tu restais sensible aux
diminution de 10mg.
Et puis parce que, comme moi, tu n'es pas pressé.

Mais dis-moi, tu n'es pas prêt ?
Comme tu vois, tout se passe bien pour moi.
Toujours mon cher whisky parfois, en apéro à l'occasion.
Une bonne bière fraîche que j'apprécie quand il fait chaud.
Alors autant dire que ça va bientôt être fini, les bières pour cette année.

Ravie d'être ton éclaireuse !
Surtout que c'est préférable dans mon tunnel ! hein ?
Pour savoir où je met les pieds. :lol:

Oui mon ami des centres d'intérêts communs mais aussi la même vision de la vie, des choses,
des gens.
Cette expression "être sur la même longueur d'onde" prend tout son sens.
Elle convient bien, je trouve. :fsb2_wink:

Avec Brio, peut-être était-il là celui là mais toi tu as toujours était là pour moi.
Depuis le 1er jour de mon arrivée sur le forum.
Chose étrange, le jour de la St Vincent.

Tu m'as toujours accompagné m'encourageant dans toutes ces étapes de ma vie ces derniers
mois, me demandant si j'allais y arriver.

Une petite voix qui t'a chuchoté à l'oreille : "va encourager Cristobal, elle a besoin
de toi et toi d'elle !"
Tu as bien fait de l'écouter.

Toi, c'est cette mélancolie qui t'accompagne.
Elle est "douce", tu l'as ressent ainsi.
Moi, c'est ce sentiment de solitude depuis que je suis petite.
Il n'est pas envahissant mais il est là en moi.
Quelque part, tout le temps...


Franck, je revois mon médecin le 6 octobre.
Je pense supprimer 0.5 à la dernière prise.
Je t'avoue que cette reprise de descente me fait davantage peur que la première.
Entamer un nouveau palier sachant que plus je m'approcherai du 0 et plus ce sera
dangereux.
De plus, il y a les fêtes de fin d'année.
Comment dit-on ?
Ah oui, la peur n'évite pas le danger.

Tu as raison, je suis devenue celle que je voulais être depuis des années. :fsb2_yes:


Fripoune, Marabout Fripoune ? Non, ce n'est pas très joli.
Je préfère Miss Fripoune où Fripounette. :fsb2_wink:

Tu sais j'ai tendance à livrer mes états-d'âme parfois.
Je suis confiante en l'avenir, c'est vrai.
Maintenant que j'ai ce que j'ai toujours voulu, j'avance tranquille.
Je n'oublie pas d'où je viens, crois-moi.
Ces années de souffrance, l'alcool, ses chaînes.
Jamais je n'oublierai !


Coucou Velvet, patience et persévérance, oui j'en ai.
Si tu imagines que l'hiver, je suis capable de passer 3,4h sur un puzzle !
Et au final être à peine satisfaite.
Quand je met mon nez dedans impossible de m'en défaire.

Pour l'instant, je n'ai pas de rêve.
Ce que j'ai voulu ; je l'ai : ma liberté sans l'alcool et ma liberté de femme.
Je tiens à la garder, ma vie tranquillou, je profite.


Ma chère Ebène, Vivre en pleine conscience, profiter du temps présent.
Ca me parle bien.
Lorsque mon père est parti, j'ai commencé à ressentir le besoin de développer
une certaine spiritualité.
Je suis tombée par hasard sur un livre de Serge Girard en février 2012.
Après avoir lu quelques pages, je me suis dite :"c'est donc ça !"
Au fur et à mesure que je lisais, j'avais la réponse à toutes ces questions que
je me suis toujours posées.
C'était le livre révélateur pour moi.
Depuis ce temps, j'ai porté un nouveau regard sur moi, sur les autres et sur les
choses qui nous entourent.

Je vais reprendre la piscine cette semaine.

Ta vie va changer d'ici peu.
Le vent va finir par tourner et tu connaitras des jours heureux.
J'en suis certaine.

Je vous envoie de grosses bises à tous !
Bonne nuit ! :fsb2_yes:
 
Cristobal
06 Septembre 2015, 23:05
Coucou, :fsb2_yes:


Joyeux anniversaire et de grosses bises


imagesSF1U3VWE



Cristobal
 
Cristobal
30 Aout 2015, 10:03
Bonjour à tous !
:fsb2_yes:


Sincèrement, je m'excuse pour ma réponse très tardive mais en ce moment,
je ne sais où donner de la tête.

Mille choses à faire et cette liberté retrouvée m'explose en pleine figure.
Mais rassurez-vous ; elle est magnifique et je vais très bien.


A Sylvie : Merci pour tes encouragements. Crois-moi, ils me donnent du courage.

Je suis sortie du déni environ 3 ans avant ce 11 février 2013.

A partir de ce moment là, j'ai connu l'enfer physique et psychologique.

Je rêvais d'une nouvelle vie, j'en crevais.

Arrêter l'alcool, devenir un modèle pour mes enfants, retrouver ma liberté,
faire ma réinsertion sociale, mettre fin à une union malheureuse et devenir
la femme que je voulais être ; épanouie.

Ce rêve me paraissait inaccessible et pourtant j'y suis et j'ai beaucoup de mal
à réaliser.


A Velvet : Coucou ! C'est vrai, le célibat c'est chouette.

Pour l'instant, je respire à plein poumons, je la savoure cette nouvelle vie.
Je suis sur mon petit "nuage rose".
Non, non je ne fume pas d'herbe ! :fsb2_wink:
Et c'est justement ça qui est formidable.

J'ai plein d'occupations.
Des activités que je fais avec plaisir car je suis une passionnée.


A Bruno : Bonjour. Merci, il faut que j'aille prendre de tes nouvelles.
J'espère que tu vas bien dans ta nouvelle vie à toi aussi :
que tu as pu réguler tes problèmes de sommeil ainsi que d'autres car la vie est
compliquée pour toi, je le sais.


A Fripoune : Salut Miss ! Toi aussi j'espère que tu vas bien.
Merci d'être là pour moi et souhaite être présente pour toi également bientôt.


A Franck : Salut ! Je reste à 90mg jusqu'au 1er octobre comme prévu.
J'ai vu mon médecin la semaine dernière.

L'été passé avec tous ces bouleversements, j'y verrai + clair et tenterai une
nouvelle descente.

J'estime que je peux le faire, que le moment est bien choisi.

A l'heure qu'il est, je me pose la question déjà, de savoir à quoi va ressembler
ma vie en 2016.

Quelle vie m'attend ?
Il est délicieux ce rendez-vous avec l'inconnu !

Maintenant que j'ai atteint mon rêve inaccessible, je n'en ai plus.
A part peut-être celui d'arrêter de fumer. :fsb2_wink:

Je me laisse dériver telle une barque sur l'eau.


A Ebène : Coucou ! J'ai appris pour ta maman qui s'est éteinte.
Je t'adresse toutes mes condoléances et mes pensées dans cette période douloureuse.

Paradoxalement, la vie peut nous offrir tant de bons moments !
Faut pas s'en priver.
On va organiser ça.

Je t'embrasse fort.


Bonne rentrée à tous !
A bientôt !

Bises
 
Cristobal
26 Aout 2015, 10:21
Coucou Miss ! :fsb2_yes:

J'espère que tu vas bien et qu'on pourra bientôt se donner les dernières nouvelles.
Je pense bien à toi.
"Joyeux anniversaire !" avec un chouia de retard.
Gros bisous
 
Cristobal
31 Juillet 2015, 1:19
:fsb2_yes:

Coucou Vincent !

C'est un peu une nouvelle Cristobal qui revient sur le forum
aujourd'hui.
Libérée et pleine d'espoir en la vie.
Comme a ma sortie de l'alcool.
J'ai cru en des jours meilleurs et j'avais raison.
Mes petites vacances m'ont fait le plus grand bien et c'est toute
pêchue que je reviens. :fsb2_wink:

Merci infiniment pour cette belle pensée que tu as eu pour moi et
de t'avoir exprimé si librement et sincèrement.

Le Cool Hand Luke d'ici et le Vincent de la vraie vie sont identiques.
Très sympathique, tu vas spontanément et naturellement vers les autres,
toujours prêt à rendre service.

Tu as un grand cœur et Valérie me l'avait dit.
Tu croques la vie à pleines dents.

Notre relationnel avec les autres dépend de beaucoup de chose.
Notre passé bien sur et ne cesse d'évoluer avec le temps.
On en discutera si tu veux.

Tous les deux, on remercie la vie de ce qu'elle nous donne.
On sait en profiter et le plus simplement du monde.
C'est pour cela qu'on s'entend si bien.
On voit les choses de la même manière.
Une belle amitié avec un grand A.
Elle m'est précieuse cette amitié car authentique et rare.

Eloigne les personnes qui pourraient t'être nuisibles ;
pas moi !
Ah non !
N'es pas peur surtout.
Tout est bon dans notre relation, rien à jeter !

Et puis, c'est du donnant-donnant, tu le sais bien. :fsb2_wink:

A très bientôt, profite bien de tes vacances, le soleil revient !
Bises

Cristobal :fsb2_wink:



P.S. il est peut-être temps que je songe à aller me coucher. :lol:
 
Cristobal
31 Juillet 2015, 1:16
:fsb2_yes:

Coucou Vincent !

C'est un peu une nouvelle Cristobal qui revient sur le forum
aujourd'hui.
Libérée et pleine d'espoir en la vie.
Comme a ma sortie de l'alcool.
J'ai cru en des jours meilleurs et j'avais raison.
Mes petites vacances m'ont fait le plus grand bien et c'est toute
pêchue que je reviens. :fsb2_wink:

Merci infiniment pour cette belle pensée que tu as eu pour moi et
de t'avoir exprimé si librement et sincèrement.

Le Cool Hand Luke d'ici et le Vincent de la vraie vie sont identiques.
Très sympathique, tu vas spontanément et naturellement vers les autres,
toujours prêt à rendre service.

Tu as un grand cœur et Valérie me l'avait dit.
Tu croques la vie à pleines dents.

Notre relationnel avec les autres dépend de beaucoup de chose.
Notre passé bien sur et ne cesse d'évoluer avec le temps.
On en discutera si tu veux.

Tous les deux, on remercie la vie de ce qu'elle nous donne.
On sait en profiter et le plus simplement du monde.
C'est pour cela qu'on s'entend si bien.
On voit les choses de la même manière.
Une belle amitié avec un grand A.
Elle m'est précieuse cette amitié car authentique et rare.

Eloigne les personnes qui pourraient t'être nuisibles ;
pas moi !
Tout est bon dans notre relation, rien à jeter !

Et puis, c'est du donnant-donnant, tu le sais bien. :fsb2_wink:

A très bientôt, profite bien de tes vacances, le soleil revient !
Bises

Cristobal :fsb2_wink:



P.S. il est peut-être tant que je songe à aller me coucher. :lol:
 
Cristobal
30 Juillet 2015, 9:09
:fsb2_yes:

Coucou Ebène, ma très chère et fidèle amie !
Je t'envoie plein de bises.



Bonjour à tous !


Le grand jour est arrivé.
Celui que j'attendais depuis des années.
Mon ex a déménagé hier.
J'ai récupéré ma liberté après 13 années de vie commune dont les dernières
malheureuses car les sentiments amoureux n'étaient plus là.

Sans le savoir, il m'a fait le plus beau cadeau dont je pouvais rêver pour
mes 50 ans.

J'y suis ; devant mon destin.
Une nouvelle vie à construire, une nouvelle histoire à écrire.
Cette fois, je prendrai ma plus belle plume et je m'appliquerai oh oui, je
ne referai plus les mêmes erreurs que par le passé.

Je compte rencontrer l'homme de ma vie où quelqu'un qui y ressemble.
C'est mon cœur qui choisira.

Pour l'instant, je vais savourer cette liberté retrouvée.
C'est un grand soulagement comparable à celui de ma sortie d'alcool.
Ma vie est entre mes mains et je suis seule maître à bord.

Tant de chemin parcourut depuis ce 11 février 2013 où j'osais enfin passer
le seuil de la porte de mon médecin généraliste pour lui "avouer" que j'étais
alcoolique, malheureuse et que je voulais m'en sortir !

Ma réinsertion sociale grâce aux associations et les restos du cœur où
je continue à aller d'ailleurs. J'y tiens.

Ma rencontre avec le baclofène.
Je lui dois tout !
Il m'a sauvé.

J'aimerai dire à tous ceux qui sont dans le doute concernant le baclo que
ça marche vraiment.
Que pour beaucoup d'entre nous alcooliques, il est notre solution.
Mais la clé de la réussite, c'est d'avoir la foi en cette molécule, croire
en soi, savoir s'écouter et avoir de la patience.

J'aimerai beaucoup être plus présente sur le forum pour apporter mon soutien
aux personnes qui sont dans le brouillard concernant leur guérison et
l'efficacité du baclofène.
Malheureusement, je n'ai pas suffisamment de temps pour ça.
Peut-être que cet automne où hiver, je serai plus disponible.

Concernant mon traitement justement, je continue donc tout l'été à 90mg/j.
Je me méfie des répercutions de ma séparation.
Bien qu'elle a été désirée, il se pourrait que mon inconscient cogite trop
et me joue des tours.
Il se pourrait aussi que je sois moins forte que je ne crois.
Je continue mon 1/2 paroxetine tous les deux jours et voit mon médecin
tous les mois.

J'ai passé 15 jours en Corrèze avec mes deux fils + jeunes.
Magnifique région où il y a beaucoup à voir et à visiter.
Super séjour !
Des souvenirs plein la tête !

Voilà pour les nouvelles.
Je vous souhaite à tous un bel été et de bonnes vacances.
Bises

Cristobal
 
Cristobal
29 Juin 2015, 22:27
Bonsoir,
Fripoune,
Franck,
à tous,

:fsb2_smile:


Je reviens donner signe de vie et quelques nouvelles.
Je vais bien, même très bien.

Avec mes occupations diverses, ma séparation qui me demande
beaucoup de temps, le jardin et l'état de santé de ma maman,
je ne peux plus venir ici comme avant.
Seulement écrire et répondre aux mp.

Les E.S. dont parle Fripoune n'ont duré qu'une bonne semaine.

Merci pour ton passage Franck, tu es toujours aussi clairvoyant
toi aussi, vu ton expérience, on peut t'écouter sans crainte.

Ben oui, merci pour tous ces compliments aussi ! :fsb2_sorry:


Mon co-locataire a trouvé une maison.
Il déménage fin juillet, début août.
Là encore, je vois le bout du tunnel et ces dernières semaines
ont été difficile au niveau cohabitation.
Mais dans l'ensemble, c'est le bon sens et la bonne intelligence
qui remportent.

Bientôt, je vais retrouver ma liberté, mon indépendance et
mon autonomie.
Bien sur, j'ai peur.
Il va falloir que je me trouve un petit boulot après l'été car
financièrement ça va être trop juste.
Comme je suis d'un naturel optimiste, y a pas de soucis au
niveau moral.

Côté baclofène, je suis à 90mg/j et ce pendant tout l'été.
(jusqu'au 1er Octobre).
C'est moi qui l'ai suggèré à mon médecin qui a approuvé sans
problème.
Je lui ai parlé de cette notion de pallier et il a eu l'air
d'approuver.
Donc 3 prises l'apm. 10+40+40.
Je reste aussi avec mon paroxétine jusqu'à cette date car cet
été va être riche en émotions.

Rien à signaler question alcool, vraiment rien de nouveau.
Mon indifférence est bien intacte.

Je me sens bien dans mon corps et dans ma tête.
Question sommeil, 6h30 à 7h par nuit, c'est très correct pour moi.

Cette faiblesse que tu rappelles Franck, provenait surement du
fait qu'à cette époque, la fatigue et les soucis me faisaient
un peu douter de moi mais je t'assure que cela à durer très
peu de temps.

Ma descente se passe super bien, je te rassure.
Ma sœur de la Réunion passe un mois avec nous.
Le week-end du 25 juillet, elle marie son fiston.

A partir de dimanche, je pars pour 15j en Auvergne avec mes 2
garçons + jeunes.
Maman devait venir avec moi, mais son état de santé ne le permet
plus (problème de cœur).

Juillet-août s'annonce eux aussi hyper chargés émotionnellement
et puis les vacances, le déménagement de mon conjoint.


Bises à tous
:fsb2_smile:
 
Cristobal
28 Mai 2015, 21:24
Coucou Ebène,
:fsb2_smile:

Oui, tu es forte.
Je l'ai toujours su.
Après la pluie, le beau temps.
La roue va tourner et tu connaitras la joie d'être
heureuse enfin.
Celle que tu mérites.
Tu seras là aussi pour ta fille qui a besoin de
soutien car ce qu'elle traverse est terrible aussi.
C'est notre rôle de Maman et je sais que tu seras forte
pour elle.
En ce qui concerne l'alcool, il y a beaucoup de mieux.
C'est super !
Une nouvelle fois, tu vas combattre ce fléau car pour
bien avancer dans ta vie, il faut d'abord commencer par
lui.

Mes pensées sont avec toi.
Plein de bisous.
 
Cristobal
26 Mai 2015, 21:34
Coucou Ebène,
:fsb2_smile:

Tu finiras par le vendre ton appart mais c'est vrai
que le plus tôt sera le mieux.
C'est la clé de la solution.
Tu pourras quitter ton mari et refaire ta vie comme
tu l'entends. :fsb2_yes:

L'alcool est ton ennemi n°1, tu as raison et il faut
le combattre afin que tu gardes la tête sur les
épaules pour résoudre tes problèmes un à un.
On le sait l'alcool n'est pas la solution.
Il ne résout rien bien au contraire.

Ta maman va bientôt partir... mes pensées t'accompagnent
dans cette épreuve que tu vas vivre, la libération
de ses souffrances pour elle.

Je t'embrasse bien fort.
 
Cristobal
22 Mai 2015, 20:31
Salut Franck !

Juste un "bonsoir" par chez toi.
Bonne balade sur la route de ta vie !
Bises
 
Cristobal
19 Mai 2015, 22:09
Coucou Ebène,

Tu étais en pleine descente de ton traitement et
voilà que des événements dramatiques se produisent.
L'alcool ne va faire qu'accroître ton mal-être.
Ainsi que les E.S.
Tu dois reprendre les choses en main sans plus
attendre et augmenter petit à petit le baclo.
Tu ne te rappelles plus du tout de tes anciennes
prises ?
Peut-être sur une ordonnance ?
Je suis triste de voir que l'alcool a repris sa
place dans ta vie.
Je comprends que tu es très vulnérable en ce
moment.
Tu vas la retrouver cette belle indifférence !
Es confiance.
Essaie de profiter de ton voyage.
Bon séjour et à bientôt de te lire.
 
Cristobal
14 Mai 2015, 11:01
Bonjour Vincent !
:fsb2_smile:


Hier soir, j'ai oublié de te dire que depuis que
je prends du baclofène, je n'arrive plus à pleurer.
Il est étrange ce traitement mais on l'aime. :fsb2_yes:

Bonne journée !

Ton amie Christobal
:fsb2_smile:
 
Cristobal
13 Mai 2015, 22:19
Salut Fripoune,
à tous,
:fsb2_smile:


L'alcool sera notre ennemi jusqu'à la fin de
notre vie.
Comme une épée de Damoclès au dessus de nos
têtes.
Il faut l'accepter.
Instaurer une certaine philosophie de vie pour
s'adapter au mieux à cette situation car on ne
peut pas vivre continuellement dans la peur !
Ce n'est pas vivable mais il faut être prêt.
On a la chance d'avoir notre solution : le baclo. :fsb2_yes:

Les angoisses, je connais ça moi aussi.
C'est la raison pour laquelle je prend du
paroxétine.
Je le diminue lentement aussi.
Soit 1/2 cp tous les 2 jours au lieu de tous
les jours.
Ce depuis le début mai.
Ca va bien pour l'instant.

3 fois son prix une bouteille d'alcool ?
Oh oui soyons fous quand on a très soif ! :fsb2_wink:
Et puis le plus important c'est de ne pas manquer.

Ah ce cher Colombo !
Ne m'en parle pas, je l'adore !


peter_falk_colombo



Ce matin, je me suis réveillée avec des douleurs
musculaires dans tout le corps.
L'impression d'être passée sous un rouleau
compresseur.
Ce n'est pas agréable de se réveiller dans ces
conditions.
A ma montée, j'étais prise de douleurs le soir.
Là, c'est le matin.



Bise
 
Cristobal
13 Mai 2015, 21:43
Coucou Vincent !
:fsb2_smile:


Chacun a sa dose seuil.
Celle qui nous accompagne dans cette délicieuse
indifférence.
Celle qui nous convient.
Celle où l'on se sent bien.
Celle avec laquelle on fait un bon bout de chemin. :fsb2_smile:

Du sur-mesure pour chacun de nous, en somme, cette
dose seuil.

Et voilà qu'en augmentant de 30 mg rien ne va plus !
C'est surprenant.
Par quoi, même s'il est notre allié le baclo, il
faut rester prudent sur les dosages.
S'écouter et réagir.
Comme tu l'as très bien fait. :fsb2_wink:

Le principal, c'est que tout soit rentré dans
l'ordre pour toi.

Et oui, pour l'instant ma descente se passe bien.
Dès que je suis à 90mg le 1er juin, je compte faire
un break tout l'été avec cette dose, histoire de
voir dans le temps ce que cela donne.
Parce que tu connais ma devise, hein ? :fsb2_wink:


A plus tard !
Bon week !
 
Cristobal
11 Mai 2015, 22:55
Bonsoir Fripoune,
à tous,
:fsb2_smile:


Depuis l'autre jour, j'ai bien déstressé, tu sais. :lol:

Je m'écoute,
je m'épie,
je m'espionne.

Je vois mon cher médecin adoré tous les mois.
De plus, j'ai une bonne réserve de baclo alors
tout va bien.
Je n'hésiterai pas à augmenter à nouveau s'il le faut.

Merci de ton soutien.
J'espère que tu vas bien aussi.


Bonne et douce nuit à tous !
 
Cristobal
09 Mai 2015, 21:28
Bonsoir Fripoune, Raymond, à tous,
:fsb2_smile:


Pendant 18 ans, l'alcool a été mon allié.
Aujourd'hui, c'est mon ennemi.
Il est redoutable et j'en ai très peur car je ne suis
qu'un être humain avec toutes ses faiblesses.

L'abstinence, même si je ne l'envisage dans l'immédiat,
reste une solution.
Moi non plus je n'aime pas ce terme qui a une connotation
de privation, de punition, de frustration...

Cela mérite d'y réfléchir.
Mieux vaut se poser les bonnes questions avant.

Il se pourrait qu'elle s'offre à moi comme une évidence
dans le futur Raymond.
Le baclo continue à faire son boulot, je le ressens.
Il m'éloigne progressivement du produit.

Après m'avoir relu, il est vrai que mes propos prennent
parfois un caractère "obsessionnel".
J'ai voulu exprimer quelques idées qui me venaient.
Faire un point 18 mois après avoir avalé mon 1er comprimé
de baclo. :fsb2_yes:

Mais je vais redevenir plus cool et déstresser promis ! :fsb2_smile:

Merci pour la ref. sur le fil "A votre santé" Fripoune,
j'irai lire et aussi pour tes conseils.

Merci à tous les deux !
A+ !
 
Cristobal
07 Mai 2015, 22:47
A tous qui passaient dans mon tunnel,

:fsb2_smile:


Je viens faire un point sur mon aventure baclofène
et ma descente.
Coucher quelques idées qui me viennent, certaines
qui me turlupinent.
Je m'interroge sur ma descente future, les mois qui
viennent et la façon dont je dois les appréhender.

Parce que j'ai lu le fil de Gaday ces derniers jours
et que j'y ai lu des commentaires qui me font réfléchir.

Je n'ai pas envie de louper mon virage dans le bas
de la côte et me retrouver au point de départ !
Je ne veux pas respirer l'odeur d'un verre de whisky
en me disant que j'en ai affreusement envie, qu'après
lui il y en aura d'autres parce que la bouteille est
encore bien remplie !

Il y a cette notion de palier, primordiale.
J'y crois.
Certains + longs que d'autres.
Certains + dangereux que d'autres.
Pas de panneaux de signalisation sur notre route pour
nous prévenir d'un danger.
C'est pourquoi la pente doit être lente et douce pour
pouvoir réagir aussitôt au moindre signe de faiblesse.

Il est facile de comprendre que les premiers mg
supprimés ne soient pas les plus dangereux.
Dans mon cas, j'ai commencé par diminuer ceux du début
d'apm gardant la grosse dose en fin soit 80 pour
continuer à me protéger du craving du soir.
(Je ne buvais pas dans la journée).

Comme je l'ai dit, par l'instant RAS.
Mon indifférence et le déroulement de ma vie sont
inchangés par rapport à ma dose seuil de 120mg que j'ai
pris pendant 1 an.
Je descendrai à 90mg le 1er juin.
Il est fort possible que ce soit pour moi le 1er palier.
Disons une forte intuition.
C'est pourquoi, je pense faire un break durant tout l'été.
Mon idée est de reprendre ma descente + tard afin
d'attaquer le possible2ème palier.

Parce que rien ne presse !
Parce que le temps est mon allié !

Pour ce qui est de ma conso d'alcool, franchement, elle
est faible.
Une bière sans alcool assez rarement, 1 verre de cidre.
doux lors des repas festifs.
Je ne crains pas ces 2 boissons.
Celui qui me fait peur c'est le whisky.
Le retour sournois de l'alcool dans ma vie.
Les apéros qui se font de + en + fréquents et qui
deviennent réguliers.
Bref, la rechute.

Aujourd'hui, ils se font rares ces apéros.
1 seul de temps en temps aux repas de famille où chez
des amis.

Je me suis souvent interrogée de savoir si l'abstinence
n'était pas ma solution.
Il se trouve qu'au fur et à mesure du temps, même ce
bon vieux whisky se fait rare.
Plus j'avance avec mon fidèle ami baclo plus je m'éloigne
de l'alcool.
Je me pose la question de savoir si je ne pourrais pas
atteindre l'abstinence tout naturellement, sans contrainte,
sans frustration aucune.
C'est une histoire de temps et ça vaut peut-être le coup
d'attendre encore.
Un jour, je vais peut-être la rencontrer elle-aussi sur
ma route, qui sait ?

Pourquoi, je vous parle tant d'abstinence ?
Tout simplement pour pouvoir, un jour, envisager le 0 baclo.
Honnêtement, je ne me vois pas consommer sans une dose
de confort.
Je dois y réfléchir maintenant et peut-être faire un
choix.

Un désintérêt ou plutôt l'indifférence qui se fortifie
au fil du temps.
Une indifférence qui s'est imprégnée en moi profondément
pendant tous ces mois de traitement.
Une indifférence forte, bien ancrée, je la sens comme
un bouclier mais qui reste fragile pour des malades
alcooliques surtout sans baclo.
Car nous restons vulnérables à vie.

Alors que le baclo continue à agir, moi je le diminue. :fsb2_shocked:

Je peux la perdre un jour cette belle indifférence qui
a changé radicalement ma vie.
A qui je dois tout ce qui m'arrive de mieux aujourd'hui.

A+ !
Bonne nuit à tous ! :fsb2_smile:
 
Cristobal
07 Mai 2015, 20:59
Salut Gaday,

On ne voit pas le danger venir.
Avec l'assurance revenue pendant l'indifférence
on se croit définitivement guéris.
On se croit intouchables et protégés car notre copain
baclo reste avec nous quotidiennement.
Nous, alcooliques dépendants, on reste vulnérables
jusqu'à la fin de nos vie.
On doit rester les plus forts face à un ennemi bien
redoutable. Pas facile...
Bien à toi.
 
Cristobal
05 Mai 2015, 21:54
Salut Gaday,

Ma consommation d'alcool est très minime.
Pourtant, je n'arrive pas encore à envisager
l'abstinence.
Je n'ai plus que quelques semaines pour faire
mon choix.
Surtout sachant ce que je sais grâce à toi, à
ton fil. :fsb2_smile:
 
Cristobal
04 Mai 2015, 16:46
Coucou Vincent !
:fsb2_smile:


C'est bien joli tout ça Vincent mais tu mets tes
lecteurs anonymes en haleine ! :fsb2_smile:

Toi aussi, tu vis intensément ta vie.
"Hyperoccupé" :fsb2_wink:
La vie après l'alcool.
La vrai.
Celle qui vaut la peine d'être vécue.
Pas l'autre.

Justement, tu l'as peut-être vu, j'ai ouvert un fil hier
pour que chacun puisse venir exprimer ses plaisirs,
ses joies, ses bonheurs de la vie.
Ces choses simples qui nous rendent heureux au
quotidien.
Comme toi qui le fait si bien.
Pour une fois que je fais preuve d'initiative ! :lol:
Il n'a peut-être pas été compris.

En tous cas, chez toi, on est sûr de toujours trouver
la joie de vivre.
C'est chouette.
Elle est communicative tu sais.

Ca fait un moment qu'on a pas écouter les Beatles. :fsb2_wink:
Je crois bien que c'est ma préférée et pour finir en
chanson aussi.


https://www.youtube.com/watch?v=yWP6Qki8mWc


A très bientôt !
Bises
 
Cristobal
03 Mai 2015, 14:23
Je commence donc.
Cet apm, je fais une brocante.
J'adore ça.
Flâner, fouiller...
Parfois on fait de bonnes affaires.
C'est mon plaisir et je sais que je vais passer
un excellent dimanche apm même si le temps est pourri. :fsb2_yes:
 
Cristobal
03 Mai 2015, 14:19
Bonjour à tous,

Le 1er mai, je suis allée sur mon fil poster un brin
de muguet, symbole du bonheur.
L'idée m'est venue d'ouvrir un fil sur le bonheur en
général ; petit, grand bonheur, ce qui nous fait
plaisir, de bons moments passés, les choses de la vie
qu'on aime faire et qui nous rendent heureux, etc...

Je ne sais pas vous mais parfois il m'arrive de me
connecter triste sur le forum, le moral dans les
chaussettes.

Il suffirait d'aller lire les petits commentaires de
chacun pour se redonner du baume au cœur.

J'aimerai que ce fil rayonne de bonheur, de joie et
de bonne humeur.

Alors à vous de jouer !
 
Cristobal
03 Mai 2015, 12:26
Coucou Raymond,

Tu sais, beaucoup sont venus respirer ce brin de
muguet. :fsb2_smile:
Il sent bon le bonheur.
Un bonheur qui se cultive.
Moi, j'y travaille tous les jours.
Bises
 
Cristobal
03 Mai 2015, 11:58
Moi non plus, ça ne me dérange pas si je dois
prendre du baclo à vie.
Pour rien au monde, je veux abandonner cette
qualité de vie retrouvée sans alcool.

Cette notion de paliers que tu évoques est très
intéressante et j'y crois aussi.
Certains plus longs que d'autres,
Certains plus confortables que d'autres,
Certains plus dangereux que d'autres.
C'est bien difficile de se situer.
Là est le danger.
C'est mon point de vue perso, bien sur.

Bon dimanche Gaday
 
Cristobal
03 Mai 2015, 9:14
Bonjour Gaday,

Mon chouchou et ennemi number 1 : le whisky.
C'est surtout lui, son retour sournois que je guette.
Les apéros à répétition.
Pour l'instant ma descente se passe très bien.
De 120, je suis à 95mg.
Descente tout en douceur aussi.
RAS pour l'instant.

Bises à toi aussi.
 
Cristobal
02 Mai 2015, 15:45
Merci Gaday d'être revenu nous raconter ton expérience
plus en détail.
Je suis en pleine descente et j'ai lu attentivement.
Je guette donc "le moindre retour de l'alcool de façon régulière".
Et si cela arrive ! je n'attends pas ! :fsb2_smile:
 
Cristobal
01 Mai 2015, 8:50
:fsb2_smile:


A tous ceux qui passeront dans mon tunnel aujourd'hui !



imagesWJXQQOPF






Bonne journée ! :fsb2_yes:
 
Cristobal
30 Avril 2015, 21:23
Tu veux dire que l'alcool fait sournoisement
son retour dans notre vie et qu'on peut à nouveau
tomber dans son piège très facilement ?

Bien à toi.
 
Cristobal
29 Avril 2015, 22:45
Bonsoir poupeche,


L'indifférence c'est une chose formidable.
La fin du cauchemar pour un alcoolique et le
début d'une renaissance.

Ce dont tu as probablement peur c'est de lâcher
l'alcool "ta béquille" et c'est normal.

N'ais aucune crainte.
Avec l'indifférence ; aucune frustration !
Les choses se font tout naturellement, tu verras.
Tu n'as qu'à te laisser porter par les flots.
 
Cristobal
29 Avril 2015, 21:31
Coucou à tous !
:fsb2_smile:


Un bail que je ne suis pas venue ici dans mon tunnel !

Merci Manue.


Tout va bien question descente.
Aucun changement constaté avec mes 100mg/j par rapport
aux 120mg.
Hier, j'ai vu mon médecin adoré.
Vendredi, j'enlève 0,5mg sur la prise de 14h30.
Je diminue aussi le paroxétine de 1/2 bcp/j, je passe à
1/2cp tous les 2 jours.
Bon, on verra bien, Manue...

Vendredi dernier, j'ai vu une amie qui est aussi une
ancienne collègue.
Elle m'apprend qu'elle a un cancer du sein.
Chimio, ablation d'un sein et des glandes alentour puis
rayons.
Normalement fin de tout ça février, mars 2016.

Ma voisine aussi qui se bat contre un cancer de
l'intestin depuis plus de 4 ans, descendu au colon.
J'ai vu tous les effets secondaires de sa chimio sur son
organisme, impossibles, inimaginables...
Quelle tristesse !
Ce qui fait qu'à une époque, je relativisais mes E.S. à
ma montée baclofène.

C'est pourquoi "Vivre intensément ma vie", ma nouvelle
devise, est plus que jamais d'actualité.
La plupart du temps faite de choses simples.


Ma collocation avec mon compagnon suit son cour.
Il n'a pas encore trouvé de maison à acheter.
C'est de plus en plus difficile de cohabiter.
J'ai hâte de retrouver ma liberté, mon indépendance et
mon autonomie.


A+ !
Bye !
 
Cristobal
22 Avril 2015, 16:05
Coucou Christine !


Ne t'occupe pas des autres du forum pour le moment ;
ta seule préoccupation ça doit être avant tout
toi et ta famille.
Te protéger de l'alcool en priorité afin d'être là
pour ton entourage qui en a besoin.

Pas étonnant que tu es eu envie de boire avec ces
derniers événements qui te sont tombés dessus sans
prévenir ! Si brutalement !

Tu ne replongerai peut-être pas mais dans le doute
et puisqu'il ne faut pas attendre, reprendre le
baclofene.

Ce que tu évoques me rappelle des souvenirs avant
et après la mort de mon père qui n'a pas été tendre
avec ses filles mais surtout maman.
Nous étions toutes unies et solidaires dans le chagrin.

Aujourd'hui, je ne garde et veux garder que le
meilleur de lui.

Tu dois penser que décidemment le mauvais sort
s'acharne contre toi.
Toutes ces épreuves que tu traverses te permettrons
d'être plus forte pour construire ton futur.

Tu ne verras plus la vie de la même manière, profitant
de chaque chose, de chaque bon moment passé.
Et puis, comme on dit la roue tourne Christine.
Il faut que tu y crois. :fsb2_yes:

Je t'embrasse
 
Cristobal
10 Avril 2015, 10:02
De tout cœur mes pensées t'accompagnent.
N'hésite surtout pas à m'appeler, je serai heureuse
d'être là pour toi.
Sois forte !

Je t'embrasse fort.
 
Cristobal
09 Avril 2015, 12:38
Coucou Vincent !
:fsb2_smile:



Un "BONJOUR" par chez toi en ce beau jeudi de printemps
qui sent bon les beaux jours et le jardinage. :fsb2_yes:

Je te remercie infiniment pour le joli post que tu m'as
écrit.

Il m'a beaucoup touché.
Une belle déclaration d'amitié.

Sache que j'ai compris chaque mot et même chaque émotion
que tu as voulu exprimer et je suis certaine que mes lecteurs
aussi.
C'était très difficile à faire mais tu l'as admirablement fait.
Mission au combien réussie mon adjudant. :lol:


Cet idéalisme dont tu m'as parlé et qui me parle aussi.
Je l'avais presque oublié.
Pourtant il est là, tu as raison.

Une philosophie de vie.
Une croyance qui nous habite naturellement.
Un bien inestimable qui nous aide chaque jour.
Un fil conducteur.

Il est inaccessible, on le sait, mais on veut s'en approcher
au plus prêt.


Tu as su créé ton univers, que je connais un peu maintenant
où que j'imagine parfois, reconstruire ta vie.

Je me dis : "il a réussit !"

Quand je te lis ; tes activités, tes passions, serein, sûr
de toi, épanoui, je suis heureuse pour toi.

Il se dégage une telle énergie positive !
Nul doute : tu as cette croyance aussi.
Continue d'y croire Vincent surtout !


Tu es un très "chouette" ami et tu m'aides bien plus que tu ne
l'imagine.
Mille merci.

J'en profite pour te souhaiter de très bonnes vacances !

Tu reviens quand tu veux nous donner de tes nouvelles, hein ? :fsb2_wink:


Bises.

Ta sincère, fidèle et bienveillante amie.
:fsb2_smile:
 
Cristobal
07 Avril 2015, 22:17
Bonsoir la compagnie ! Ebène, Raymond, Franck, :fsb2_smile:

à tous,


Merci pour vos messages.

Ah ! moi aussi Ebène je souhaite que ta cinquantaine soit ta
décennie du bonheur !
Que c'est joliment dit !
J'espère que tu as raison. :fsb2_wink:


C'est ma vie Franck, tel que je la vis actuellement.
Avec ces hauts et ces bas.
Sans mensonges, ni tricheries.
Car elle n'a été qu'un tissu de mensonge ces dernières années, ma vie.
Pour moi, c'est fini !
Je suis enfin moi même. :fsb2_wink:


Ma douce descente baclo se passe bien.
Cependant, j'ai remarqué que j'étais moins sûr de moi.
Une certaine fragilité.
Je me sens plus vulnérable face aux émotions et au monde
qui m'entoure.
Mais rien à signaler côté alcool.
Je dors un peu moins bien aussi.

J'ai peur de descendre encore et de ce que je pourrais
découvrir au bout du tunnel.
Heureusement je prends toujours mon 1/2 paroxétine le matin.


La cohabitation avec mon coloc se passe bien.
Pour faire simple, il est possible que je puisse rester
dans ma maison ; lui partirait.
Il ne veut pas louer mais acheter.

Alors il regarde les maisons à vendre.
Il me demande mon avis, d'ailleurs vendredi soir, je
l'accompagne pour en visiter une.
C'est vraiment chouette qu'on puisse rester en bon terme.


En ce moment, je n'ai pas d'appétit.
C'est un vrai problème chez moi ; ces périodes où j'ai du mal
à avaler quelque chose.
De plus, je n'ai plus un seul kg à perdre ! :fsb2_cold:


Vendredi, je revois mon médecin adoré pour faire le point !


A+
Bises à tous !
 
Cristobal
05 Avril 2015, 22:57
Coucou Ebène,
:fsb2_smile:


Comme tu le dis, une vie avec ton mari me semble difficile
maintenant.
Quelque chose s'est brisé.

Tu sais, moi aussi j'ai peur de l'avenir et de la solitude.
J'essaie de me construire une vie à moi avec mes occupations,
mes amis et j'ai confiance.
Il faut beaucoup de courage mais tu en as à revendre, j'en
suis sûre.
Tu te construiras une nouvelle vie.
Tout comme tu t'es sortie de l'alcool.
Ton combat aussi avec tes kilos de trop.
Tu es déterminée et gagnante.
Es confiance en toi et en l'avenir.

Je suis d'accord avec ta psy : tu avances.
Ne sois pas trop dur avec toi-même, tu as besoin de temps
c'est tout.
Rien de plus normal. :fsb2_wink:

A plus tard.
Bisous. :fsb2_yes:
 
Cristobal
03 Avril 2015, 11:11
J'ai oublié : :fsb2_yes:


"BON WEEK-END DE PAQUES A TOUS !"
 
Cristobal
03 Avril 2015, 10:57
Coucou Manue, à tous,

:fsb2_smile:



Il n'est nullement question d'espionnage dans mon post.
Je voudrais juste savoir ce qu'il a compris de mon
ancienne vie d'alcoolique et celle que je vie actuellement.
Mais cela a t-il une quelconque importance maintenant ?
La réponse est non, alors...


Ah oui Manue je me sens guérie !
L'alcool ne fait plus parti de ma vie ou si occasionnellement,
si raisonnablement !
Je suis consciente de la rechute.
Et même si je dois prendre mes 100 mg/j le reste de ma vie,
ça ne me pose vraiment aucun problème. :fsb2_yes:



Hormis tes précieux conseils de jardinage Vincent, il
faudra que tu me donnes ta recette à base d'orties afin
que les légumes n'attrapent pas la maladie.


Tu es le cadet de la bande.
Moi, je vais quitter ce clan la, des quadragénaires bientôt. :fsb2_dead:
J'ai le moral dans les chaussettes.
Tu sais, je crois bien que ton amie fait sa crise de la cinquantaine.
(et cette fois pas de lol).

Une chanson que j'adore d'Alphaville de 1984.
La vidéo est viellotte bien sur, mais la chanson n'a pas
pris une ride, contrairement à moi.
Je l'imagine bien être diffusée sur Skyrock, même en 2015 !

Allez : FOREVER YOUNG !


https://www.youtube.com/watch?v=IGAVwQAmAHs



Bye et bises à tous !
 
Cristobal
01 Avril 2015, 15:57
Coucou Manue,

à tous,
:fsb2_smile:



J'ai surpris un bout de conversation au tel hier soir, entre
lui et un de ses frères.

Ils parlaient de moi.
Son interlocuteur devait lui poser une question concernant
mon alcoolisme et il a répondu "Elle est guérie..."

J'ai souri en entendant ces mots, ça fait toujours plaisir
de les entendre. :fsb2_smile:

Du coup, je pense que toute sa famille est au courant pour
mon alcoolisme mais franchement j'en ai rien à faire ! :lol:

L'autre personne a du lui répondre : -"alors, ça devrait
aller mieux entre vous !" où quelque chose dans le genre
là dessus, il a répondu : "Non, c'est bien pire qu'avant !"
avec un petit rire forcé et nerveux.

Finalement, d'un caractère possessif, il aimait ma soumission,
elle l'arrangeait bien, ne pouvant rien faire, ni partir.


Enfin, comme tu dis Manue, peut importe ce qu'il pense,
ça ne changera rien.


Aujourd'hui, -0.5 sur la prise de 16h30.
Soit 100mg tout rond.
Et une petite plaquette pour la journée, une !
J'aime les chiffres ronds. :fsb2_yes:

Bises :fsb2_smile:
 
Cristobal
30 Mars 2015, 22:54
Bonsoir mes compagnons de route Manue, Vincent et Raymond,

à tous,

:fsb2_smile:



J'avais décidé de venir poster sur mon fil ce soir et là
je tombe sur ton post mon très cher ami Vincent.
Bien que je sois un peu émue (quand même) pour le coup,
je vais tâcher d'écrire ce que j'avais prévu et ensuite
de te répondre comme je peux. :fsb2_wink:


Donc, concernant mon jardin, cela fait 9 ans cette année
que j'habite cette maison.
J'ai cultivé le potager tous les ans, sauf l'an passé.

Une fois que j'ai fait tous les légumes énumérés, il ne
me reste plus beaucoup de place, Vincent !

Les personnes qui te connaissent ici savent que tu es un
talentueux, sympathique et généreux jardinier. :fsb2_wink:


Ensuite, pour ce qui est de ma situation personnelle et
bien, je te répondrais Raymond que c'est beaucoup plus
facile pour moi d'être forte maintenant que quand la
vérité n'avait pas explosé au grand jour.
Vivre dans le mensonge m'était devenu insupportable.
Moi, qui ne voulait plus accepter les mensonges de l'alcool.

C'est vrai, il y a un grand respect mutuel.
Heureusement, après 14 ans de vie commune, il nous reste
au moins ça.


Vendredi soir, il m'avoue qu'une question le ronge jour
après jour, nuit après nuit : pourquoi ?

Nous entrons alors dans une longue discussion alors que
je pensais avoir déjà tout dit, tout expliqué.

Et puis de fil en aiguille, je lui confie que cela fait
des années que je voulais cette séparation.

Je lui parle de mes 18 ans d'alcool.
Ma tête dans un étau.
Mes pieds et mains liés, incapable de prendre ma vie en main
alors qu'aujourd'hui, j'en suis capable.

Je lui confie aussi, qu'à l'époque ( :fsb2_smile: ) j'avais
peur de perdre mes enfants.

J'avais peur de lui.

Il lui aurait était facile de démontrer que j'étais
alcoolique.
C'était écrit sur mon visage en lettre rouge ALCOOLIQUE.
Rouge comme ce vin infecte que je buvais.

Impossible de lutter contre ça !
J'aurais perdu la garde de mon petit dernier et peut-
être même de mes 3 ainés !

Je ne sais pas s'il a compris en tout cas, il l'a mal pris.
"tu t'es servi de moi ?".
Je n'ai rien répondu car je n'ai jamais vu les choses sous
cet angle.


Nous avons donné le choix à notre fils de choisir avec
lequel de nous deux il voulait vivre.
Ce soir, il a répondu : maman.

Lui même ne m'aurait peut-être pas choisi si j'avais
continué de boire.


Aujourd'hui, ce soir, j'ai vraiment l'impression d'avoir
gagné une bataille dans ma vie.
Je suis heureuse et fière de moi.
J'ai gagné ! Même face à l'alcool, j'ai gagné ! :fsb2_yes:



Alors Vincent en voilà un post qui me fait très plaisir !
Merci infiniment de m'apporter ainsi ton soutien et de
m'offrir une si belle amitié. :fsb2_wink:

Une amitié qui m'est chère car j'ai besoin de m'entourer
d'amis comme toi, sincères.
Pour me confier si besoin est et surtout ne pas me sentir
seule.
Vivre intensément ma vie avec eux puisqu'ils m'acceptent
comme je suis et me comprennent.
Et c'est le cas avec toi ; on s'entend très bien, c'est vrai.


Et oui, dans la vie, il y a des bonnes et des mauvaises
rencontres.
Mais de toutes façons des leçons à tirer des 2 expériences,
mon ami, même si c'est douloureux tu en sors grandi ! :fsb2_wink:


De la détermination, du courage, de la confiance en moi et toute
ces autres choses dont tu me parles, Vincent, parce que comme
je l'ai dit au dessus, cela fait des années que j'y pensais.

Avant, il fallait que je sorte de mon alcoolisme et que j'attende
le bon moment.
Je savais qu'au bout il y avait mes 2 libertés, si chères à mon
cœur. :fsb2_wink:


J'imagine bien que pour toi, ça n'a pas été spécialement facile
d'écrire ce post.
Pour ma part, c'est spontané parce que je voulais te répondre ce
soir.
J'espère ne rien avoir oublié.


Merci encore pour ta sincérité et ta bienveillance.
Reçois les miennes en retour. :fsb2_wink:



A très bientôt !
:fsb2_smile:
 
Cristobal
23 Mars 2015, 23:31
Bonsoir les amis !
:fsb2_smile:


Merci Manue, Ebène et Franck pour vos sympathiques posts. :fsb2_yes:


Je poursuis tranquillou ma descente en pente douce.
Le 1er avril, je serai à 100mg.
Tout se passe bien pour le moment.
Je suis vigilante le soir et je m'espionne moi-même
guettant la moindre pensée négative où suspecte. :fsb2_wink:
(17h c'est l'heure où tout basculait).

Aussi quand je vais au restaurant où chez des amis.


A vrai dire, je ne me focalise pas sur cette descente.
Je laisse les choses se faire naturellement.
Et puis le temps est mon allié comme toujours !


Pour ce qui est de la paroxétine, je sais Manue que le
moment est peut-être mal choisi pour l'arrêter.
Mon médecin voulait qu'en avril je commence à la
diminuer en prenant 1/2cp tous les 2 jours.



A la maison, la cohabitation se passe bien.
Un climat, pas si mal que ça, en tous cas très "vivable".
Quel soulagement que l'abcès soit crevé !
Il est triste et d'un caractère très pessimiste.
Il voit mal son avenir et le mien.

Ma mère et mes sœurs comprennent mon choix mais
elles s'inquiètent : "que vas-tu devenir ?"

Je suis confiante pour mon avenir et je crois en ma
bonne étoile qui veille sur moi.
Comme une intuition démesurée, je peux la sentir là,
présente.

Vous trouverez peut-être cela enfantin et bien simpliste
mais c'est ainsi.



C'est décidé : cette année, je vais utiliser l'espace
"potager" de mon jardin à cultiver des légumes.
C'est surement la dernière saison pour moi alors
j'en profite encore.

J'ai l'intention de faire des pommes de terre, des
salades, des haricots verts, des betteraves, des
courgettes et des tomates cerises.
Bien sur, si j'ai besoin de conseil, je n'hésiterai
pas à demander conseil auprès de mon sympathique et
ami jardinier Vincent. :fsb2_wink:



A bientôt !
Bises à tous
 
Cristobal
14 Mars 2015, 11:30
Coucou Vincent !
:fsb2_smile:


Cela fait un bon moment que je ne suis pas passée
par chez toi.
Mais je suis certaine que tu comprendras pourquoi.
Ca me manquait.


Cette énergie débordante, ton enthousiasme communicatif
et cette croyance à croquer la vie à pleine dents fait
chaud au cœur.
Juste savoir apprécier ce que la vie nous donne et en
profiter.

Une belle leçon de vie Vincent. :fsb2_yes:

D'ailleurs, c'est grâce à tes posts que j'ai du puiser
ma nouvelle philosophie de vie : vivre intensément.
Et pourquoi pas moi ?
Ca m'a paru une évidence par la suite.

Toi comme moi, on poste si on en a envie ; c'est aussi
simple que ça. :fsb2_smile:



Les E.S., j'en ai toute une liste.
Je n'en ai pas beaucoup parlé sur mon fil.
Je les ais énumérés sur un fil spécial du forum.
Encore une fois, on ne réagit pas tous de la même
façon avec ces petits comprimés bien intrigants.


Mon fil ressemble un peu à des épisodes des "feux de
l'amour" en ce moment, :lol: mais que veux-tu, il
faut bien que je ramène ma descente baclo dans son
contexte ! hé, hé...

C'est pas ta tasse de thé, ça, "les feux de l'amour",
Je suppose, tu préfères les films de guerre par ex. :fsb2_wink:



A bientôt Vincent et continu le même traitement !
Il te va si bien !
Bises
 
Cristobal
12 Mars 2015, 22:48
Bonsoir à tous,
:fsb2_smile:


Quelques nouvelles en ce jeudi soir printanier.

Ma descente se passe bien.
Franchement, rien à signaler pour le moment par
rapport à ma dose seuil de 120mg.

Mon médecin, que j'ai vu mardi, aurait voulu que
je descendes de 0.5mg le 15 mars mais après avoir
donné mon avis :fsb2_yes: je reste ainsi jusqu'au
1er avril.

Par contre, il va falloir que je songe à arrêter
le paroxétine car cela fait bientôt 1 an que j'en
prends.
J'appréhende.
J'ai peur que mes angoisses reviennent.



Pour ce qui est de ma vie privée, là aussi tout
se passe pour le mieux.

Après le choc de la séparation, vient le temps de
la résignation.
Au vue de ma détermination, mon "colocataire" a fini
par comprendre que tout était fini, sans appel.
Il me voit enfin comme une bonne amie plutôt que
"sa petite femme".
Pour ma part, ça fait longtemps que je le considère
comme mon ami sans jamais lui avoir avouer.
Je suis bien contente et me sens mieux dans ma
peau car fini les mensonges et obligée de faire
semblant.


Après ma liberté retrouvée à la sortie de mon
alcoolisme, vient celle du célibat que je vais
apprécier.
Là aussi une liberté à savourer sans modération. :fsb2_smile:

J'aurai ainsi le plus beau cadeau d'anniversaire
dont je puisse rêver.
On m'aurait dit ça il y a 2 ans, je ne l'aurais pas
cru.
Comme quoi, tout peut arriver dans la vie avec un
peu de détermination.


Il y a deux ans, j'étais tellement solitaire.
Aujourd'hui, j'ai retrouvé, grâce à mes activités,
une vie sociale.
J'ai des amis.
Ils vous diront que oui, j'ai gardé des séquelles
de cette solitude du passé.
Souvent "ailleurs", effacée parfois et un peu timide. :fsb2_wink:



C'était mes pensées du jour.


A + pour d'autres nouvelles ! :fsb2_smile:
 
Cristobal
12 Mars 2015, 22:46
Bonsoir à tous,
:fsb2_smile:


Quelques nouvelles en ce jeudi soir printanier.

Ma descente se passe bien.
Franchement, rien à signaler pour le moment par
rapport à ma dose seuil de 120mg.

Mon médecin, que j'ai vu mardi, aurait voulu que
je descendes de 0.5mg le 15 mars mais après avoir
donné mon avis :fsb2_yes: je reste ainsi jusqu'au
1er avril.

Par contre, il va falloir que je songe à arrêter
le paroxétine car cela fait bientôt 1 an que j'en
prends.
J'appréhende.
J'ai peur que mes angoisses reviennent.



Pour ce qui est de ma vie privée, là aussi tout
se passe pour le mieux.

Après le choc de la séparation, vient le temps de
la résignation.
Au vue de ma détermination, mon "colocataire" a fini
par comprendre que tout était fini, sans appel.
Il me voit enfin comme une bonne amie plutôt que
"sa petite femme".
Pour ma part, ça fait longtemps que je le considère
comme mon ami sans jamais lui avoir avouer.
Je suis bien contente et me sens mieux dans ma
peau car fini les mensonges et obligée de faire
semblant.


Après ma liberté retrouvée à la sortie de mon
alcoolisme, vient celle du célibat que je vais
apprécier.
Là aussi une liberté à savourer sans modération. :fsb2_smile:

J'aurai ainsi le plus beau cadeau d'anniversaire
dont je puisse rêver.
On m'aurait dit ça il y a 2 ans, je ne l'aurais pas
cru.
Comme quoi, tout peut arriver dans la vie avec un
peu de détermination.


Il y a deux ans, j'étais tellement solitaire.
Aujourd'hui, j'ai retrouvé, grâce à mes activités,
une vie sociale.
J'ai des amis.
Ils vous diront que oui, j'ai gardé des séquelles
de cette solitude du passé.
Souvent "ailleurs", effacée parfois et un peu timide. :fsb2_wink:



C'était mes pensées du jour.


A + pour d'autres nouvelles ! :fsb2_smile:
 
Cristobal
01 Mars 2015, 22:58
Coucou Ebène, Franck,
à tous,
:fsb2_smile:

C'est sur, le soutien ici est très réconfortant.
On est pas jugé sur notre apparence physique mais sur
ce que nous dégageons du plus profond de nous même.
On ne peut pas tricher, je pense.
Quand c'est amis virtuels deviennent de vrais amis
dans la vie, ils nous connaissent déjà si bien !
Mieux encore que nos amis que l'on côtoie depuis bien
plus longtemps.

Comme je le disais sur ton fil Ebène, que serions-
nous devenues si on était pas sorties de notre
alcoolisme ? :fsb2_dead:

On continuerait à se mentir cachées derrière nos
verres en attendant qu'un miracle se produise car
trop malheureuses et incapables de prendre nos vies
en main !

Aujourd'hui, toutes les deux, on peut donner un
sens à vos vies, pour trouver la paix et le bonheur
qu'on mérite, mince alors ! :fsb2_yes:

Tu veux vivre ? Moi aussi et intensément si possible. :fsb2_wink:


Je suis d'accord avec toi, Franck.
Quand on se relie, ce qui m'a frappé, c'est ce problème
de chronologie ; c'est à cette époque là ? j'ai fait si...
j'ai dit ça...
On y retrouve les mots de nos amis, plus là, partis du
forum et on a le cœur serré.


Bon, sinon, aujourd'hui -0,5 mg sur la prise de 14h30.
Je continue ma douce descente.
Je compte restais ainsi tout le mois mais je revois mon
cher docteur le 10 prochain, on verra ce que lui en pense.


Bises
:fsb2_smile:
 
Cristobal
01 Mars 2015, 22:16
Coucou Ebène,

C'est vrai, il aurait du être là pour te soutenir
lorsque tu as voulu te sortir de ton alcoolisme.

Heureusement que nous en sommes sorties !

Tu commences à voir ton mari sous un autre jour.
Par la force des choses, tu ouvres les yeux sur lui.

Cela va te permettre d'avancer et de penser enfin à
toi.

C'est bien !

Bisous
 
Cristobal
26 Février 2015, 9:48
Salut Franck,
:fsb2_smile:


Ici, c'est mon journal intime en quelque sorte.
Au moins, personne de mon entourage ne tombera
dessus.
J'écris pour immortaliser ces moments.
Un jour, j'aurai peut-être besoin de me relire.

Merci Franck,

Bonne journée à tous.
 
Cristobal
25 Février 2015, 22:59
Coucou Ebène,
:fsb2_smile:

Je suis d'accord avec Sylvie.
Alcool ou pas, il aurait fini dans les bras
d'une autre, à mon avis.
Pour se prouver qu'il peut encore user de son
charme sur les femmes et que ça marche.
Si on tient compte de ça, il faut que tu arrêtes
de culpabiliser car ce n'est pas ta faute et tu
n'y peux rien.

Vu ce que je lis, elle doit bien profiter de
son portefeuille.
Il ne voit rien car l'amour est aveugle.
Un jour, il tombera de haut.

Tu dois être bien déçue de son comportement.
Il ne te mérite pas alors que toi, tu mérites
d'être heureuse.

Pense à toi. :fsb2_yes:
 
Cristobal
25 Février 2015, 22:17
Coucou les amis !
Manue, Franck, Ebène,
:fsb2_smile:


Merci pour votre soutien en cette période de ma
vie difficile.
J'ai toujours été discrète ici concernant ma vie
privée.
Cependant, je trouve inévitable d'en parler alors
qu'en parallèle, j'ai entamé ma descente baclofène.

Un contexte qui n'est pas idéal mais si j'arrive à
bien mener cette descente et assumer tous mes
problèmes qu'engendrent une séparation alors je
dirai "miraculeux baclo !".
Je suis Guérie ! et ce malgré vents et marées.

"Une nouvelle vie", Manue.
Pour l'instant le temps reste mon allié.
Dans quelques temps, je commencerai une nouvelle
vie.
J'attends ça depuis des années.
Comme ma sortie de l'alcool : LIBRE !

Oui, Franck, c'est difficile de cohabiter ainsi
mais je pense à l'avenir et ça m'aide à tenir.

Je garde mon cap, Ebène.

Parfois, j'imagine : je me blottis dans ses bras.
Je lui dis qu'on ne vend plus.
Que je suis désolée de lui avoir fait du mal.

Mais, je ne peux pas.
Je ne veux pas revenir en arrière pour rien au
monde.
Je dois arrêter de me mentir et mentir à tous
le monde.
Aujourd'hui, je me sens tellement soulagée.
Je réalise que ce que je fais, je ne le regretterai
pas.
Que c'est la bonne décision.

Je me suis menti pendant des années, cachées
derrière mes verres d'alcool qui m'aidaient à
accepter une vie minable.

Aujourd'hui, je peux choisir, c'est ce que je fais.


Pour ce qui est de ma descente, tout va bien.
Je revois mon médecin adoré le 10 mars.


A+
Bises à tous


P.S. Je sors avec des amis, ça me fais du bien.
 




forum baclofene