Résultats de la recherche (61 résultats)

Craquinette
14 Juillet 2016, 8:31
Je viens de vérifier, et effectivement, il y en a un juste à côté de chez moi. Je ne connais pas du tout, je n'en avais jamais entendu parler avant. Mais j'imagine qu'ils ne sont pas forcément pro baclo ?
 
Craquinette
14 Juillet 2016, 8:07
Merci pour ta réponse rapide, Claude ! Je me doutais bien de ce genre de retour. Même si j'appréhende énormément, ca me motive à continuer à avancer. La solution idéale à mes yeux serait de trouver un psychothérapeute prescripteur dans mon coin, on peut rêver... Mais j'espère que Sissi pourra me renseigner là dessus.
 
Craquinette
14 Juillet 2016, 7:42
Drôle de retour...
Apres ma guérison, j'ai stabilisé pendant quelques semaines au même dosage puis j'ai commencé à baisser très doucement en suivant les recommandations glanées sur le forum. L'effet était toujours là, plus d'hyperphagie. Et puis une fois arrivée à 30, j'ai voulu continuer à baisser pour essayer de m'en passer totalement. Ca a probablement été ma plus grosse erreur, mais c'est ainsi. Le grignotage et les envies de manger émotionnelles sont revenus insidieusement au cours des semaines suivantes, je n'ai pas osé me l'avouer tout de suite. Et les kilos ont commencé à remonter sur la balance. Mon estime de moi est retombée en chute libre. Encore une énième tentative ratée alors que je la voyais comme ma dernière chance...

J'ai repris environ 8 kilos, j'étais à nouveau aux prises avec mes vieux démons, et j'ai décidé en début d'année de retenter l'aventure baclo en me disant puisque ça a marché une fois, ca le fera une seconde. J'ai donc embarqué une nouvelle fois mon médecin aussi. Il a accepté de repartir, j'ai donc repris mon rythme d'augmentation très raisonnable à raison de +10 tous les dix jours environ. Et très vite mon médecin a tiqué sur les quantités, il n'est pas spécialisé, n'a pas l'habitude de prescrire du baclo, c'est moi qui finalement l'ai initié il y a deux ans. Il semblait ok pour m'accompagner jusqu'à mon seuil atteint deux ans auparavant à savoir 100-110 mais très frileux à l'idée d'aller au delà. Et quand je suis arrivée à 110, il m'a parlé du selincro. Bah tiens ! Ça serait plus simple, on ne prend qu'un seul comprimé, blabla... Je lui parle de mes craintes et de la pression des lobbies pharmaceutiques. Même si au final je n'ai pas vraiment suivi l'actualité baclo et je ne sais pas où en est le débat aujourd'hui. J'en suis désormais à 150 mg. Et les effets positifs ne sont encore que très timides. Les choses se corsent et l'étau se resserre parce que c'est maintenant la pharmacie qui tique aussi. Alors que je n'avais jusque là jamais rencontré le moindre problème, jai une grande confiance en eux. Quand je me suis présentée avec ma dernière prescription à 130 mg, je les ai vus plonger dans leur ordinateur pour vérifier les dosages. "Il est bien gentil votre médecin, mais il dépasse les prescriptions autorisées, normalement c'est pas plus de 120 mg /jour. Vous êtes aussi suivie à l'hôpital ?..."

Je me sens donc un peu au pied du mur... Je ne sais pas comment gérer la suite. J'en suis à me demander si je ne dois pas faire marche arrière et tout arrêter ou trouver un médecin prescripteur patenté mais dans ce cas comment gérer l'approvisionnement en pharmacie... Et il y a deux ans je n'avais rien trouvé dans mon coin, les choses ont peut-être évolué depuis...?
Je suis à nouveau très mal dans ma peau, j'ai besoin d'agir et de trouver une solution durable. 😐
 
Craquinette
19 Novembre 2014, 18:20
Oui, bien sûr, je viendrai vous dire ça. Je me demande encore sur quelle prise retirer ces 10mg, ça a une importance ? Merci pour le conseil des comprimés dans la poche !

Merci Mitche ! Je n'ai pas tellement l'impression d'avoir ces mêmes interrogations, ou alors dans une moindre mesure. Ma vie n'a jamais complètement tourné autour de l'hyperphagie, c'était là au quotidien, dans presque tous mes gestes et pensées mais ça ne m'a jamais empêchée de faire des choses. Quant à mon alimentation, ça fait déjà plusieurs années que j'ai pris un tournant en supprimant la plupart des produits industriels, je consomme local, de saison, c'est devenu un véritable cheval de bataille. J'y trouve mon équilibre et ma famille aussi. Et en ce moment j'ai des perspectives professionnelles plutôt gratifiantes, j'y prends du plaisir, je me sens utile.

Je pense que je vais descendre tranquillement jusqu'à me retrouver et j'aviserai à ce moment là si j'ai besoin d'un coup de pouce thérapeutique ou non.

Merci encore pour votre soutien ! J'aimerai en apporter autant en retour mais je ne m'en sens pas encore la ressource nécessaire. Et puis j'ai aussi du mal à me confier plus ici, le fait que le forum soit public me freine beaucoup.
 
Craquinette
19 Novembre 2014, 13:33
Merci Claude et Sissi pour vos dernières interventions auxquelles je n'ai pas répondu (elles n'appelaient pas spécialement de réponse ceci dit) mais je les ai lues attentivement.
Voilà donc plus de deux mois que je me suis réconciliée avec mon rapport à la nourriture. C'est très apaisant, même si je continue à beaucoup m'observer. J'ai déjà perdu 8 kilos depuis mon plus haut atteint début septembre. Il y a quelques personnes chères autour de moi à qui je n'ai pas encore parlé de mon traitement. J'attends que mon changement physique soit perceptible pour aborder le sujet, comme si j'avais besoin d'arguments supplémentaires, de preuves tangibles pour ne pas être prise pour une illuminée, ou qu'ils pensent que je suis repartie dans un énième mouvement de yoyo descendant.
Je veux être très prudente sur la descente, je m'étais dit que je resterais 4 à 6 mois à 100mg mais je ressens par moments comme un effet de surdosage. Est ce que je peux envisager d'ores et déjà de baisser de 10mg. Sur quelle prise ? Je pose la question mais je crois que je connais déjà la réponse au vu de ce que j'ai pu le chez Bene et Believe, parexemple. ;)
 
Craquinette
08 Novembre 2014, 9:01
1) Réussite ou échec ?Réussite
2) A quelle quantité de baclofène étiez-vous ?100 mg
3) Au bout de combien de temps de traitement ? 2 mois et demi
4) Comment cette quantité est-elle répartie sur la journée ? 20 mg à 8h, 30 mg à 11h, 30 mg à 15h30 et 20 mg à 18h30
5) Quelle(s) étai(en)t votre (vos) heure(s) de compulsion ?Aux heures des repas, pendant la préparation, gôûter des enfants...
6) Votre quantité de baclofène à ce jour ? 100 mg
7) ES (effets secondaires): Moyens. Jamais handicapants. Légers acouphènes, maux de tête, sensation d'avoir la tête dans un étau, détente musculaire avec légers spasmes, sensations de nuque molle, somnolence, légère confusion mentale, oublis, endormissement soudain et profond vers 22h
8) A l'occasion de votre traitement, avez-vous diminué un autre traitement (benzo par exemple), si "oui", lequel/lesquels, de combien ? Non, je ne prenais rien
9) Avez vous en complément suivi une thérapie psy ? Si oui, laquelle ? Non, mais je l'envisage
10) quelle était la fréquence de vos compulsions ? Plusieurs fois par jour
11) De quelles natures étaient elles ? (plutôt sucre, salé, gras, ou peu importe) ? un peu de tout, friandises, viennoiseries, chips, fruits secs, restes d'assiettes...
12) Etiez vous boulimique ?Hyperphage sans vomissements
 
Craquinette
08 Novembre 2014, 8:48
Merci Claude !
oui, tout va bien. J'ai failli aller remplir le questionnaire il y a 2 jours et pis j'ai été prise par autre chose. Mais je crois que c'est le bon moment. ;)

En ce moment je me pose beaucoup de questions sur mon manque de confiance en moi et mon sentiment d'illégitimité. Tout ça est exacerbé depuis le baclo alors que je m'attendais plutôt à l'effet inverse. Est ce je peux espérer rééquilibrer la balance à la descente ?
 
Craquinette
07 Novembre 2014, 14:10
Bravo et félicitations pour ce cap et pour tout ce travail accompli ! Et merci encore et toujours de partager tes réflexions à chaque fois si enrichissantes.
 
Craquinette
23 Octobre 2014, 13:05
Tiens, Sissi, j'ai pensé à toi hier. Émission très intéressante sur Europe 1, Y en a pas deux comme elle, présentée par Marion Ruggieri. L'invité était Matthieu Ricard, il parlait très bien du végétarisme. Ça se trouve en podcast. ;)
 
Craquinette
13 Octobre 2014, 8:08
Après une bronchite peut-être pas, mais comme tu compares souvent le baclo à une chimio, il me semble qu'on reste souvent sur le qui-vive après un cancer. Je le vois plus comme ça. ;)
 
Craquinette
10 Octobre 2014, 11:56
Je repasse toujours par ici et c'est toujours avec délectation que je lis tes dernières contributions. Je vois que tu t'y connais en rénovation et en solitude et qu'une fois encore tu exprimes tout ça mieux que quiconque. Tu vas me faire le plaisir de mettre à profit un jour ou l'autre cette incroyable plume (même si le mot profit est malvenu mais je choisis moins bien mes mots que toi). ;)
 
Craquinette
10 Octobre 2014, 11:25
C'est bête, j'ai peur que ça me porte la poisse le questionnaire... :D J'ai encore du mal à m'avouer guérie. C'est que c'est tenace... Difficile d'admettre qu'après près de 25 ans d'hyperphagie, je suis en droit de tourner la page presque aussi facilement. Je préfère observer encore un peu. Je peux ?
 
Craquinette
10 Octobre 2014, 9:50
Merci encore une fois pour tes contributions si clairvoyantes et poétiques ! Ah ce cher Zermati ! Le Zorro de la compulsion alimentaire. Le baclo ma donné les clefs pour accéder à cette méthode empreinte de bon sens. Je vais relire son livre, avec un éclairage nouveau cette fois. Fut un temps je m'étais inscrire sur le programme en ligne de Zermati et Apfeldorfer. Si je sens que j'ai besoin d'un coup de pouce j'y retournerai peut être.
 
Craquinette
10 Octobre 2014, 9:36
Félicitations pour cette excellente note, et ce décollage !
 
Craquinette
10 Octobre 2014, 9:32
Bon, et bien ça fait maintenant un mois que je pense y être. Plus d'envie de grignotage, dégoûtée à l'idée de finir les assiettes des enfants. Il m'est arrivé d'acheter un goûter à la boulangerie pour les enfants sans avoir envie de prendre quelque chose pour moi. Je cuisine sans avoir envie de goûter toutes les deux minutes et de me couper l'appétit avant même de passer à table. J'ai eu un jour comme une illumination : un très bon repas dans un très bon resto que j'ai savouré comme jamais sans pouvoir finir, et notamment le dessert. Avant si j'en laissais dans mon assiette c'était pour faire bien, pour ne pas passer pour une morfale, pour faire taire les mauvaises langues (clairvoyantes) qui pensaient que je mangeais trop. Là j'en ai laissé parce que mon corps me disait stop, je n'étais plus en mesure de savourer. C'est là que Zermati prend tout son sens. Respecter ses sensations alimentaires, ok, là ça me parle, j'en suis capable. Je suis sortie de table très émue, en disant à mon mari, je crois que ça y est, je tiens le bon bout, c'est le début d'une nouvelle vie. Et évidemment, je fonds littéralement, sans efforts, j'ai perdu 4,5 kg. Je continue toutefois à me faire des petits plaisirs, juste par gourmandise, mais une gourmandise que je sens saine, qui n'est pas là pour combler quelque chose. Je me prends à rêver d'un vélo elliptique pour pouvoir me raffermir et me dynamiser facilement à la maison. Je furète sur le bon coin.
Je marche encore sur des oeufs, je m'observe beaucoup, je m'auto-analyse, c'est fatiguant parfois. J'ai des projets professionnels en tête. La petite voix qui me dit que c'est trop ambitieux, trop compliqué, trop tout se fait plus lointaine... Je m'y accroche et en attendant je fais les choses au jour le jour pour comptabiliser les petites victoires du quotidien, ça aussi ça aide à avancer.
 
Craquinette
10 Octobre 2014, 9:32
Bon, et bien ça fait maintenant un mois que je pense y être.
Plus d'envie de grignotage, dégoûtée à l'idée de finir les assiettes des enfants.
Il m'est arrivé d'acheter un goûter à la boulangerie pour les enfants sans avoir envie de prendre quelque chose pour moi.
Je cuisine sans avoir envie de goûter toutes les deux minutes et de me couper l'appétit avant même de passer à table.
J'ai eu un jour comme une illumination : un très bon repas dans un très bon resto que j'ai savouré comme jamais sans pouvoir finir, et notamment le dessert.

Avant si j'en laissais dans mon assiette c'était pour faire bien, pour ne pas passer pour une morfale, pour faire taire les mauvaises langues (clairvoyantes) qui pensaient que je mangeais trop.
Là j'en ai laissé parce que mon corps me disait stop, je n'étais plus en mesure de savourer.
C'est là que Zermati prend tout son sens.
Respecter ses sensations alimentaires, ok, là ça me parle, j'en suis capable.

Je suis sortie de table très émue, en disant à mon mari, je crois que ça y est, je tiens le bon bout, c'est le début d'une nouvelle vie.
Et évidemment, je fonds littéralement, sans efforts, j'ai perdu 4,5 kg.
Je continue toutefois à me faire des petits plaisirs, juste par gourmandise, mais une gourmandise que je sens saine, qui n'est pas là pour combler quelque chose.
Je me prends à rêver d'un vélo elliptique pour pouvoir me raffermir et me dynamiser facilement à la maison. Je furète sur le bon coin.
Je marche encore sur des oeufs, je m'observe beaucoup, je m'auto-analyse, c'est fatiguant parfois.
J'ai des projets professionnels en tête.
La petite voix qui me dit que c'est trop ambitieux, trop compliqué, trop tout se fait plus lointaine...

Je m'y accroche et en attendant je fais les choses au jour le jour pour comptabiliser les petites victoires du quotidien, ça aussi ça aide à avancer.
 
Craquinette
19 Septembre 2014, 8:38
C'est chouette, ça, Sissi, ce retour à l'école ! (Dis, tu n'as pas peur de laisser ton nom et ton adresse sur un forum public ? :/)
Et bravo pour ta faculté d'adaptation aux situations, ta volonté de mettre tes convictions profondes entre parenthèses pour permettre à tous de profiter de leurs vacances.
 
Craquinette
19 Septembre 2014, 8:33
C'est rassurant de vous lire !
On a du mal à s'imaginer ce que c'est que ce fameux seuil, cette fameuse indifférence. Je ne suis pas alcoolique et pourtant j'arrive mieux à comprendre ce que ça peut vouloir dire chez eux que chez nous TCA. Parce que, comme tu le dis, Claire, on ne petit pas se passer totalement de la bouffe, les limites sont plus floues.
Et là depuis quelques jours j'ai l'impression que ça s'éclaircit, le concept me semble plus évident.
Ce matin, j'ai calé devant mon petit dej par exemple. Chose impensable il y a quelques semaines. Je ne veux surtout pas m'emballer, j'observe. ;)
 
Craquinette
19 Septembre 2014, 8:25
Comme la tristesse et le désespoir se lisent déjà dans tes yeux...

C'est très impressionnant,

Tu es une belle personne de l'intérieur comme de l'extérieur.

Je ne sais pas trop quoi te dire de plus...

+1 avec Oliv pour le reste !

voilà ce que j'aurais voulu écrire.
Je n'en rajoute pas parce que je ne voudrais pas alourdir encore plus tes poches de compliments. ;)
 
Craquinette
19 Septembre 2014, 8:20
Non, tu ne deviens pas idiote, c'est le baclo qui fait le ménage dans ton cerveau, ça va finir par rentrer dans l'ordre.
Et puis 22 jours sans crise c'est déjà une belle victoire !
 
Craquinette
18 Septembre 2014, 9:11
Ça a l'air trop beau pour être vrai. :/ Je reste prudente.
 
Craquinette
18 Septembre 2014, 8:49
Bon, petit bilan après une dizaine de jours de recadrage alimentaire. J'arrive à m'y tenir sans effort. Je n'ai pas envie de finir les assiettes de mes enfants ni de me gaver au goûter. Il m'arrive de grignoter un peu, genre quelques amandes, une poignée, en préparant mon tajine l'autre jour mais je n'ai pas vidé le paquet, il m'en fallait pour ma recette. Et ces petits grignotages surviennent uniquement en cas de faim physiologique. Donc je n'essaie pas de les réfréner, je fais juste en sorte que ça ne dérape pas et pour le moment ça marche plutôt bien. J'ai l'impression d'être reconnectée avec mes sensations alimentaires.

J'ai repris le sport en début de semaine et ça fait un bien fou. Je ne pensais pas me programmer des séances de sport délibérément un jour... et encore moins dire que j'aime ça. Enfin, si, l'aquagym j'en faisais déjà l'an dernier et j'aimais déjà ça. L'eau, cet élément magique qui vous fait oublier ce corps trop lourd...

Je reste à 100 mg pour l'instant, j'ai besoin d'observer, de voir si cette accalmie est due uniquement à ma volonté et si celle ci ne va pas me péter à la figure comme un vieil élastique. En attendant, j'ai perdu 2,5 kg ! Je me réjouis et là aussi j'observe. Côté ES, j'ai toujours ces petits étourdissements, bourdonnements dans les oreilles, nuque molle après les prises. Rien d'handicapant.
 
Craquinette
13 Septembre 2014, 8:17
Et non, ce n'est pas A.R mais Dr F. ;)
 
Craquinette
13 Septembre 2014, 8:16
Dès que ma paperasse est réglée, je vais faire ma prise de sang, promis. Je veux être sûre de pouvoir être remboursée parce que ça monte vite ces trucs là...
Pour la prescription, je pense que mon generaliste pourra me faire au moins la prochaine.
 
Craquinette
13 Septembre 2014, 7:59
Ça va déjà mieux aujourd'hui. Plus d'étourdissements, de tête lourde, la sensation d'étau se dissipe.
Il faut que je rappelle mon médecin prescripteur, elle m'avait demandé de la tenir au courant après 15 jours. Mais j'ai peur de me faire remonter les bretelles parce que je n'ai pas suivi ses conseils, j'ai augmenté tous les 8-10 jours au lieu des 5 préconisés et je n'ai pas encore fait le bilan sanguin qu'elle m'avait prescrit. Je dois d'abord régler des histoires de paperasse sécu. Et elle va me demander de reprendre rdv mais là je ne peux vraiment pas me permettre un aller-retour à Paris en ce moment.
 
Craquinette
13 Septembre 2014, 7:50
Je ne peux que me rallier à ta cohorte de fans. Ta plume et ta clairvoyance sont un délice.
Et félicitations à ta fille ! Logopédie, c'est bien orthophonie chez nos amis les belges, c'est ça ?
 
Craquinette
11 Septembre 2014, 20:27
Merci Claude ! J'ose espérer que l'avenir te donnera raison.
Bon, les premiers effets notoires sont là, il me semble. Je suis passée à 100mg aujourd'hui. J'ai augmenté ma prise de 11h de 10mg. J'ai eu des tremblements dans les bras et les jambes. Et je me suis sentie dans le coton toute la journée, la tête lourde, l'impression que mes cervicales sont ramolos. Un peu comme si j'étais pompette. Et mal de crâne par dessus...
 
Craquinette
11 Septembre 2014, 9:18
Le goûter à la boulangerie c'était exceptionnel. J'accompagnais mon fils pour la première fois à son activité du mercredi et je m'étais mal organisée, je n'avais pas prévu de goûter pour la sortie. J'ai été prise au dépourvu mais j'ai préféré m'arrêter à la boulangerie plutôt qu'au supermarché pour acheter des trucs industriels.

La sensation de faim, oui, on a aussi un drôle de rapport, elle et moi...
 
Craquinette
11 Septembre 2014, 8:22
Tu sais Sissi, on ne peut pas être sur tous les fronts. Ma priorité absolue pour mes enfants, c'est de bannir les additifs alimentaires, de consommer de saison et local le plus possible. Et déjà je m'en sors pas trop mal. J'ai arrêté d'acheter des viennoiseries et des biscuits industriels (Sauf un truc pour ma fille qui bloque, pour les raisons que je t'avais expliquées au téléphone). Je fais tous les goûters maison. Des pains, des brioches, des cakes, etc... et souvent c'est juste du pain grillé. Et toujours des fruits. En fonction de la saison. Je n'ai pas pour ambition de bouleverser tout notre mode d'alimentation. Ni d'être une mère parfaite d'ailleurs.
Avec Zermati, ça fait quelques années que j'ai arrêté de prendre du poids. Je mange de tout, je ne m'interdis rien, j'essaie d'écouter mes sensations alimentaires. Mais ça, ça marche quand tout va bien. Au moindre grain de sable, je pars en vrille. Et c'est ça que je veux régler avec le baclo. Ce besoin de vider les placards à la moindre frustration ou sensation d'ennui, ne plus avoir à lutter pour combattre mes envies de manger émotionnelles comme Z. les qualifie, parce que la pleine conscience, c'est comme si je pissais dans un violon !
Après, c'est certain que même en m'écoutant, je mange trop, parce que mon corps s'est habitué à ces quantités. Je pense que si je parvenais à contenir mes apports sous les 2000-2200 calories, je perdrais déjà du poids. Mais ça c'est la cerise sur le gâteau. C'est peut être encore prématuré de penser à tout ça.
 
Craquinette
10 Septembre 2014, 21:39
Si vous pouviez avoir raison !
Plus de mal à rester zen aujourd'hui, mais rien d'insurmontable.
en revanche pas mal de pensées bouffe à nouveau. Je n'ai pas fini les assiettes de mes enfants mais je n'ai pas résisté à l'appel du goûter acheté à la boulangerie. Trop copieux, englouti à la hâte mais pas gargantuesque non plus.
Je continue à répertorier mes calories ingurgitées et ça fait peur... si je fais abstraction du goûter, j'en arrive quand même à quelquechose comme 2400 ai lieu des 1800 recommandées. Et j'ai pourtant eu l'impression de manger très raisonnablement. Ça me paraît assez fou de se contenter de ces 1800 calories par jour. Je n'avais pas l'impression d'en être si éloignée. Quelqu'un s'est déjà prêté à ce petit jeu ?
Sinon, j'ai tendance à avoir toujours les mâchoires très serrées, ça me faisait déjà ça avant. Signe d'anxiété ? En tout cas le baclo n'y a rien changé pour le moment.
 
Craquinette
09 Septembre 2014, 21:21
Ah oui, et je constate que je suis beaucoup plus patiente et zen avec mes enfants. J'ai plus de facilité à asseoir mon autorité sans crier et je savoure plus les moments que je passe avec eux. Mais ça n'est peut être que conjoncturel.
 
Craquinette
09 Septembre 2014, 21:15
Quelle philosophie, Flo !
Il faut faire quelque chose de cette jolie plume !
 
Craquinette
09 Septembre 2014, 21:10
Merc de demander, Sissi, c'est gentil.
Ça va plutôt pas mal. J'en suis à 90 mg depuis 9 jours et j'attends avant d'augmenter à nouveau, j'observe.
J'ai l'impression de savourer une lucidité toute neuve sur ma vie, les événements, les gens autour de moi. J'ai traversé une période un peu dure de remise en question de mon couple, de ma vie professionnelle, de moi même. Et il me semble que les solutions me paraissent plus évidentes qu'avant. J'ai envie de changement, envie de prendre ma vie en main.
Après m'être lâchée copieusement sur le contenu de mes placards au début du traitement, ce qui m'a valu une prise de poids évidente, même si je n'ose pas me peser... voilà que depuis 2-3 jours je ressens le besoin de me prendre en main. J'ai envie de préparer de bons petits plats sains pour toute la famille, je me suis téléchargé une application qui permet de calculer les calories qu'on ingère sur une journée. Alors je n'ai pas du tout envie de tomber dans un truc restrictif, je ne sais que trop à quel point ça peut devenir aliénant et toxique. C'est juste à titre informatif. Parce que je sais que je mange trop mais je voudrais réaliser concrètement à quel point, pouvoir imaginer de quoi il faudrait idéalement que je me contente si je n'étais pas malade. Et je me dis qu'en essayant d'être raisonnable, je repererais plus facilement mon seuil sans risquer de passer à côté. Et depuis 2-3 jours, je ne déborde pas, je suis raisonnable, je n'ai pas eu envie de finir l'assiette ou le yaourt de mes enfants. Ça ne m'a demandé aucun effort. J'ai jeté à la poubelle sans remords. Alors je suis sur le qui-vive malgré tout parce que je sais que je suis capable de me cadrer comme ça pendant quelques jours avant de redéconner à plein tube quand la soupape lâche.
 
Craquinette
07 Septembre 2014, 22:14
Oh que oui, je comprends ce sentiment... "Et si j'étais juste une incorrigible grosse gourmande", voilà qui me parle ! Ça fait partie de mes plus grosses interrogations à mon sujet. Autant je ne doute absolument pas de l'efficacité du baclo, autant je continue à me demander si je suis "éligible" à ce traitement. Ce maudit syndrome de l'imposteur ! ;)
J'espère que tu seras vite rassurée et que ce prescripteur saura t'écouter. ;)
 
Craquinette
01 Septembre 2014, 12:47
Ah oui, non, je confirme, Pierre Rhabi n'a rien à voir avec le baclo. En dehors du lien qu'y voit Flo et qui me plaît bien.
Pas encore testé le petit exercice. J'attends que mes neurones se remettent en marche.
 
Craquinette
01 Septembre 2014, 9:37
Je me suis justement acheté "la sobriété heureuse" la semaine dernière (s'acheter la sobriété, uhuh...). Il faut que je prenne le temps de m'y plonger.
 
Craquinette
01 Septembre 2014, 9:36
En effet, tu as mis dans le mille, encore une fois, Flo !
 
Craquinette
26 Aout 2014, 22:42
Merci pour vos retours, encore une fois. Sissi, ça ne serait pas cette dernière intervention que vous cherchiez sur le fil de Claude ?

J'ai effectivement décidé de faire le tri. Je reste sur mon rythme tranquille pépère de +10 mg par semaine. Je crains de passer à côté de mon seuil parce que mes crises sont subtiles et qu'avant le baclo j'étais déjà en mesure de tenir plusieurs jours sans crise. Je veux donc prendre le temps d'observer mon comportement sur plusieurs jours, dans différents conditions de stress et/ou d'ennui, avant d'augmenter ma dose.
 
Craquinette
26 Aout 2014, 6:44
Bonjour Claire,
bon retour et merci beaucoup pour ces réflexions si justes, et si bien écrites. C'est très riche de pouvoir s'appuyer sur ton parcours quand on est au début du chemin. Merci !
 
Craquinette
21 Aout 2014, 8:54
Je peux me faire une petite place par ici ?
A la fois admirative et un peu intimidée par ta sacrée plume...
la zen attitude, ça me connaît, c'est même ce qu'on retient de moi. Sauf que plus j'avance et plus je comprends que c'est une zen attitude d'apparat, c'est la tempête là-dessous... admettre ses contradictions, c'est aussi un bel objectif, non ? :D
 
Craquinette
21 Aout 2014, 8:30
Merci pour ton retour, Sissi !
Pour ce qui est de l'augmentation, tu trouves ça vraiment déraisonnable de passer à +10 tous les 5 jours ? Elle craint que je ne mettre des mois à atteindre mon seuil et que je ne me décourage.

Pour le"faux sucre", comme elle l'appelle, ça ne me tente vraiment pas. Moi qui suis branchée produits naturels, filière courte, alimentation conviviale, ça me fait fuir... Elle me conseillait de caler mes petites faims avec une wasa tartinee de fromage léger avec une tomate ou un oeuf. Mais vous êtes bien placées pour savoir que ce n'est pas vraiment vers ce genre de choses que mes pulsions me poussent... j'ai pas vraiment envie de commencer à calculer les calories que j'ingere. Je préfère la méthode Zermati qui consiste à se fier à ses sensations alimentaires. A bas les interdits ! :P

Pour elle, le lien avec l'alcoolisme de ma maman n'est pas directement génétique. Elle pense plus à des failles dans notre lien d'attachement, une tendance à calmer l'enfant plus avec un biberon d'eau sucrée ou de lait qu'avec des câlins et des mots, des choses qui restent ancrées et influenceraient mon comportement alimentaire aujourd'hui. Mouais, pourquoi pas aussi, mais certainement pas exclusivement. Après je sais qu'il y a des choses à creuser, j'ai eu une enfance un peu particulière, je ne peux pas dire qu'elle ait été sans histoire. Et je ne suis pas opposée à l'idée de la tcc ou de l'hypnose. Mais plutôt après le ttt au baclo pour voir ce qu'il reste à faire et travailler sur une base saine.
 
Craquinette
19 Aout 2014, 14:04
Ah oui et elle a revu ma répartition en décalant tout une heure plus tôt et en rajoutant une prise à 18h.
 
Craquinette
19 Aout 2014, 14:02
Merci Sissi ! J'ai finalement rajouté 5 et 5 sur mes prises de midi et 16h.
je me sens un peu ingrate, je ne poste que pour glaner des conseils puis je disparais. Je ne suis pas d'une grande aide pour les autres, à part quelques mois de soutien, je ne me sens pas vraiment légitime pour conseiller quoi que ce soit.

J'ai vu le dr F. ce matin. Tres bon contact, très à l'écoute, elle m'a reçue plus d'une heure. Elle me recommande trois axes : une approche physiologique avec un rééquilibrage alimentaire pour revoir mes apports en sucre notamment pour éviter les montagnes russes insuliniques. Mais tout ça me semble encore utopique et je n'ai pas envie de tomber dans la restriction et la frustration. Elle me conseille le recourt à l'aspartam aussi et là je suis sceptique. A creuser... Mais elle m'a prescrit un bilan sanguin qui va nous permettre d'y voir plus clair. Tout ça à combiner avec du sport. Et là je suis pleine de bonnes résolutions pour la rentrée.
Par ailleurs elle me conseille une thérapie courte (Tcc ou hypnose part exemple) pour comprendre ce qui m'incite à me remplir comme je le fais. Comportement que j'avais mis de côté pendant mes grossesses. Je ne me suis jamais sentie aussi bien que pendant ces periodes. Comme si, remplie d'autre chose, je n'avais pas besoin de me jeter sur la nourriture. On a pas mal parlé de ma mère alcoolique aussi.
Et pour finir, elle reconnaît que le baclo va très certainement m'aider dans tout ça. Sans omettre qu''il faut "aider" le ttt avec tous les points précédents. Elle m'a conseillé un rythme d'augmentation de +10 mg tous les 5 jours (contre les 7 à 10 jours queje fais actuellement). J'espère que le ES me laisseront tranquille encore un moment. Je les redoute.
 
Craquinette
14 Aout 2014, 22:15
Merci Sissi et Mitche. ;)
En ce moment j'ai pas mal d'indices qui me confirment que je suis bel et bien malade. Je ne suis pas chez moi, en perte de repères et dans une situation où je m'ennuie beaucoup. Et voilà que la bouffe est omniprésente. J'ai sans arrêt envie de grignoter. Des bonbons, des biscuits apero... De finir l'assiette des enfants. Et en faisant des courses aujourd'hui je n'ai pas pu m'empêcher de prendre une tablette de chocolat gourmand que j'ai attaquée en cachette en rentrant., 7 carrés. La quantité n'est pas délirante mais la pulsion est bien là. C'est un peu ambivalent aussi parce que depuis que je prends du baclo, j'ai l'impression de passet mon temps à décoder mon comportement avec la nourriture et du coup de tendre la perche à mes pulsions.

Demain je veux augmenter de 10 encore pour passer à 70 mg. Mais je ne sais pas à quelle heure ? Est ce que je dois rajouter une prise ? Des conseils ? Niveau ES, je suis encore plutôt tranquille. Un peu de somnolence, et quelques petits maux que j'aurais pu déplorer avant de commencer ce traitement donc je ne sais pas s'ils sont imputables au baclo. J'ai rdv mardi avec un médecin prescripteur. J'ai hâte d'y être !
 
Craquinette
10 Aout 2014, 13:33
Je vais essayer le truc de la liste de courses aussi, tiens !
 
Craquinette
10 Aout 2014, 13:32
Bonjour Flocerise !
et voilà, j'ai parcouru tout ton fil (si, si !). Je suis admirative de ton talent pour jongler avec les mots et de ta philosophie qui me fait me sentir toute petite. Tu as une personnalité attachante que j'ai envie de suivre et que j'espère voir bientôt crier victoire avec son pote baclo. ;)
 
Craquinette
09 Aout 2014, 9:58
Chapeau ! Encore un parcours qui donne de l'espoir !
 
Craquinette
09 Aout 2014, 9:57
Bonjour Mitche !
comme je vois souvent ton pseudo se balader, j'ai fait ma curieuse et je suis venue lire ton fil. Sacré parcours que le tien ! Chapeau. Je continue à te suivre. ;)
 
Craquinette
03 Aout 2014, 8:27
Tu as raison, un recueil de témoignages ce serait top. Ça permettrait de s'identifier et d'avancer plus en confiance.

Toujours pas d'ES depuis mon passage à 50 mg. J'ai l'impression de mieux parvenir à respecter mes sensations alimentaires. Je n'ai pas eu envie de rependre le deuxième cookie proposé au dessert hier chez nos amis, par exemple. Mais j'ai déjà eu des periodes comme ça avant le baclo. Du coup j'ai peur de passer à côté quand je vais arriver à mon seuil. Comment pourrais-je savoir que j'y suis ?
 
Craquinette
03 Aout 2014, 8:20
Je te remercie également, Claude. Tes messages sont toujours aussi intéressants en plus d'être bien écrits et imagés. Et ton parcours est, comme beaucoup d'autres, encourageant !
 
Craquinette
31 Juillet 2014, 13:52
Merci Sylvie, c'est donc ce que j'ai fait. ;)

Merci pour vos réponses ! Je ne suis pas très assidue mais je vais continuer à vous tenir régulièrement au courant de ma progression. Si ça pouvait continuer comme ça !
Ce qui est étrange c'est que je ne doute pas une seconde de l'efficacité du traitement (j'ai dévoré le dernier verre pendant les vacances). Je doute plus de mon éligibilité au traitement, je ne me suis pas toujours reconnue dans la description de ses états et ça me fait douter.
 
Craquinette
31 Juillet 2014, 8:55
Bonjour !
Vacances tranquilles, j'ai essayé de suivre de loin ce qu'il se passait par ici.

J'ai continué tout doux comme prévu. J'en suis à 40mg part jour depuis 10 jours. Je pense que je vais augmenter aujourd'hui. Mais je me demande comment faire. Je prends 20 mg à 9h et 20mg à 16h. Est ce que je dois augmenter de 10 sur une de ces prises (ou 5 sur les deux., mais dans ce cas ça attendra demain) ou ajouter une troisième prise et à quelle heure ?
Niveau ES, c'est toujours le calme plat. Je ressens un peu l'effet étau autour du crâne juste après la prise qu'avait décrit sissi il me semble, mais ça ne dure pas. Je dors bien, je me sens globalement plutôt bien.

J'ai fait pas mal d'excès en vacances et les aperos étaient souvent un bon prétexte. J'ai un peu grignoté en cachette, du sucré, mais jamais en grosse quantité. J'avais l'impression que mon cerveau me disait allez, lâche toi, après ce sera fini, c'est le moment d'en profiter. En même temps c'était plutôt dans les moments où je ressentais une vraie faim et là je me disais, je ne fais rien de mal, je comble juste un besoin. C'est ce qui me fait parfois douter, je me dis et si je n'étais pas vraiment malade ? J'ai comme des moments de lucidité où je réalise que j'ai un vrai problème et d'autres ou je me dis que je suis juste gourmande et que mon cerveau me joue des tours. Ça va me faire du bien de voir un prescripteur expérimenté qui pourra m'éclairer dans 15 jours, je pense. J'ai besoin qu'on me dise non, vous ne faites pas fausse route, ce médicament est fait pour vous et ça va marcher.
 
Craquinette
03 Juillet 2014, 12:27
Bonjour à toutes et tous,
J'ai commencé lundi, tout doux tout doux... 10mg/jour en deux prises. Et je projette d'augmenter de 10 toutes les semaines. J'y vais tranquille, je ne suis pas pressée. Ultra motivée mais pas pressée. Les ES me font un peu flipper j'avoue. Jusque là c'est calme, pas étonnant. :D A part deux petites choses : j'ai l'impression d'aller beaucoup plus souvent aux toilettes (?!) et j'ai la gorge très sèche avec des quintes de toux régulières. Je ne sais pas si c'est lié au baclo ou le fruit du hasard... Je me sens globalement plus zen mais la période s'y prête. Donc là encore, effet baclo ou hasard ?!

Je pense qu'il faudra que je retourne voir mon médecin si je ne veux pas tomber en rade pendant les vacances. J'irai voir un prescripteur "certifié" à mon retour.
 
Craquinette
28 Juin 2014, 6:40
Merci pour vos réponses, ça fait plaisir de se savoir lue et entendue.
Sissi, merci pour ces indications de dosage.

En fait ce qui m'a fait "rire" c'est qu'il n'avait pas l'air d'imaginer qu'on puisse avoir besoin d'aller au delà de 80mg. Après, si je trouve mon seuil avant les 80, j'en serais bien évidemment ravie ! ;) Et lui même m'a conseillé de voir un médecin prescripteur en parallèle, sans doute pour ne pas naviguer à vue tout seul. Et c'est effectivement ce que je compte faire notamment parce que je ressens le besoin d'exprimer des choses que je juge (peut être a tort) en lien avec mon addiction.

D'ailleurs, en parlant d'addiction, je trouve ça difficile de faire la part des choses. Autant pour l'alcool, c'est "quantifiable", on peut constater l'état second dans lequel ça nous met, pour les bv, il y a les vomissementsmais dans le cas de l'hyperphagie c'est plus subtil et ça pourrait parsser pour de la simple gourmandise. J'en parlais hier soir avec mon mari, il ne voit pas vraiment en quoi je suis malade. Il me disait que lui aussi pouvait s'enfiler un paquet de bonbons ou manger au delà de sa faim. Vous voyez ce que je veux dire ?
 
Craquinette
27 Juin 2014, 21:33
Ah oui, tiens je n'ai pas pensé à lui parler du resab, je le ferai les de mon prochain rdv.
Je suis sou-la-gée ! Ça m'a fait beaucoup de bien de vider mon sac même si sur le moment je n'en menais pas large... j'ai craqué évidemment. Mais il m'a écoutée attentivement. Il reconnaît les résultats très positifs du baclo sur l'alcoolisme. Il ignorait qu'il pouvait être utilisé contre l'hyperphagie mais il a admis que c'était logique, que c'était une addiction au même titre que l'alcool. Il est donc près à me suivre sur cette voie. Mais il ne semble pas très au courant des dosages réellement efficaces (il a évoqué des doses entre 30 et 80 mg par jour. Ah ah, la bonne blague ! :D) Mais de toute façon je vais prendre rdv avec un des prescripteurs indiqués par Sissi pour avoir le soutien de quelqu'un qui ne doutera pas en cours de traitement s'il fallait que je monte haut. Et parce que j'ai envie d'une démarche plus globale.
Il m'a donc fait une ordonnance pour deux boîtes pour commencer (le sésame !). Il m'a recommandé de commencer avec 1 seul comprimé sur la journée puis d'augmenter tous les 7/10 jours. C'est prudent, donc bien d'après ce que j'ai compris en vous lisant. En revanche, les 10mg pour commencer, je les prends en une seule prise ?
 
Craquinette
26 Juin 2014, 21:30
Sissi, c'est juste mon generaliste que je vois demain. En fonction de la tournure que prendront les choses, j'appellerai un des prescripteurs que tu m'as indiqués. Merci encore. ;)
Merci Bene ! C'est ça, je vais faire mon coming-out auprès de mon doc. :D
 
Craquinette
26 Juin 2014, 21:04
Bon, je vois mon médecin demain à 11h30. Je ne vous cache pas que j'appréhende un peu... Quelle va être sa réaction ? Est ce qu'il connaît le lien entre alcoolisme et hyperphagie ? Est ce qu'il va me prendre pour une folle ? Accepter de m'embarquer sur ce chemin ? Je ne lui ai jamais parlé de ma relation avec la nourriture, je ne sais pas par quel bout je vais commencer... :/
 
Craquinette
26 Juin 2014, 20:52
C'est un peu comme si ton cerveau se preparait pour la suite: ah bon, bientot tu vas m'enlever ma bequille? et bien tu vas voir.....

Mais ça va passer, ça aussi.
Courage

en effet, c'est aussi l'impression que ça me donne et on retrouve ça dans quelques témoignages.
Bizarrement, j'ai déjà l'impression d'avoir ces mêmes effets alors que je n'ai même pas encore commencé le baclo.
Courage pour la suite et j'espère que les ES te laisseront encore du répit.
 
Craquinette
21 Juin 2014, 14:34
Merci à tous pour cet accueil chaleureux ! J'espère faire bouger les choses bien vite. ;)
 
Craquinette
20 Juin 2014, 22:29
Merci de m'avoir lue jusqu'au bout et merci pour cet accueil ! Je vais essayer de voir mon médecin la semaine prochaine. S'il est ok, j'aimerais commencer avant de partir en vacances. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant. ;)
 




forum baclofene