Résultats de la recherche (8890 résultats)

PascAlbéric
17 Novembre 2021, 21:16
Je pense que c'est une mauvaise idée de faire ça...

Moi en tout cas dans quelques années quand on reparlera en bien du baclofène et et qu'on me posera la question, je dirai les choses... c'est pas possible de se prendre autant de bâtons dans les roues pour faire évoluer les choses...


Il n'y a pas que ce forum ...

Sylvie n'a pas su le faire évoluer en une version compatible smartphone. Or, bon nombre de personnes ne possèdent que ce moyen pour aller sur le Web... Et donc
 
PascAlbéric
17 Novembre 2021, 20:52
Oui Kor,

Je crois que je vais faire comme mon pire ennemi ici : exiger la suppression de tous mes posts. Et je dis bien suppression, pas la mise sur le côté...

ça va faire mal à l'indexation, peut-être même planter le serveur, mais je m'en fout



.
 
PascAlbéric
17 Novembre 2021, 19:33
Presque un mois plus tard ...

Le fil covid a été fermé, mais un autre, On parle du baclofène sur le WEB (en bien ou en mal), (qui s'appelait plus sobrement « on en parle sur le WEB ... », a été détourné.

Je propose aux personnes intéressées de créer un forum dédié au Covid (et de nous foutre la paix ici)

---

Je pourrais fêter ce jour mes 10 ans de forum dans la joie, mais non. Triste je suis
 
PascAlbéric
17 Novembre 2021, 19:00
Bon, plus de fil covid, celui ci me parait donc comme le plus pertinent :fsb2_godgrace:

https://www.youtube.com/watch?v=ZBWJIK6Nuz8&t=6s Xavier Bazin à propos du PfizerGate

Merci de ne pas poster n'importe quoi
Ca serait vraiment ch... de devoir aussi fermer ce fil !


Tu te fous du monde ?
le "on en parle sur le WEB" concerne le baclo, pas vos élucubrations sur le covid.

Alors, stp, ne dénature pas ce fil et retire sans attendre tout ce qui concerne ce covid

Merci,
Pascal

Voilà 10 ans aujourd'hui que je suis arrivé sur ce forum qui n'a plus rien à voir à cette époque-là
 
PascAlbéric
04 Novembre 2021, 8:39
Hum

Ces trois prises espacées de 3 heures donnent un "rendement" de 50,7 %
Tandis qu'une seule prise pointe à 75,1% (seul le sublingual peut faire mieux)

ahma, je ferais 10 mg à 18 h et puis augmenterais comme tu le fais.

Mais bon, tu écoutes qui tu veux ;)

Autre chose : une irrégularité de max 30 minutes ne pose pas trop de problèmes

Édit : une autre solution est de garder ces trois prises et de n'augmenter que sur la dernière.
Il est essentiel de ne pas augmenter trop vite. Beaucoup de TCA n'augmentent que tous les 5 jours, voir une fois par semaine.
 
PascAlbéric
03 Novembre 2021, 20:39
Bonsoir,
Tu ne donnes pas de détails de tes prises.

Question : pourquoi déjà trois prises ?

Le principe est d'avoir le maximum de baclo dans le sang 1h à 1h30 avant tes premières pensées à l'alcool.
Donc, on peut commencer avec une seule prise, qu'on augmente un peu à la fois. Quand cela ne devient plus supportable, on passe à deux prises et puis à trois, voir même quatre !

Bien à toi,
Pascal

 
PascAlbéric
29 Octobre 2021, 21:16
Très sensible au baclo tu dois être ...

Comme le dit Kor, à 30 mg, c'est assez rare mais cela peut arriver.

Je crois qu'il te faudra mordre sur ta chique un certain temps

Courage !
 
PascAlbéric
27 Octobre 2021, 19:36
Hello Malex,

Petit passage éclair sur ton fil.

Malgré que le fait que j'étais certain que tu n'allais pas l'ouvrir, je t'ai quand même envoyé un MP.

Son titre est « Mea Culpa » (en réponse à mon intervention sur le fil COVID-19)

Citation
J'ai, encore une fois, lu trop vite. Tu as raison.

Par contre, ton animosité envers ma personne ne m'est pas compréhensible.

Je t'invite à lire http://www.baclofene.com/index...=336398#p336398 Anne est décédée quelques temps plus tard d'une tumeur au cerveau. Elle avait 42 ans


Bien à toi,
Pascal
 
PascAlbéric
25 Octobre 2021, 20:15
Bon,

Rien de ce que tu me dis implique nécessairement le baclo.

Mais je ne peux pas avoir un avis clair avec tes autres psychotropes

Bonne continuation,
Pascal
 
PascAlbéric
24 Octobre 2021, 21:29
Bonjour,

Je viens de faire un petit tour ici, avec des petits messages sur quelques fils dont celui du COVID-19
Dans la partie Informations non vérifiées par les administrateurs
Donc soi-disant non vérifiées, mais deux fils sur quatre quand même verrouillés...

Pourtant, ce fil COVID-19 pue le complotisme, l'extrême-droite et diffuse des fausses informations sur le COVID et les vaccins.

Il discrédite le forum et ses administrateurs.

Voir ce post de Talis : COVID-19
 
PascAlbéric
24 Octobre 2021, 19:12
Bonjour,

Je prend 30mg toutes les 3h soit environ 5 prises. Je ressent ça depuis 100g. Je bois un peu moins car ça me tourne vite la tête


1/ Pourquoi " environ " ? Il est nécessaire d'être régulier, sinon grand risque d'effets indésirables.
2/ Si tu as des problème de sommeil, il vaut mieux éviter de prendre du baclo dès la fin de l'après-midi

Bon courage !
Pascal
 
PascAlbéric
24 Octobre 2021, 18:53
Bonjour,

Pour les crampes, magnésium comme le Magnepamyl simple ou Opti+ (Il ne provoque pas de problèmes gastriques - facilement 2 : matin et soir).
Prise de sang pour voir si tu es dans les normes.

Pour les muscles, j'ai vu quand même pas mal de retours en ce sens, mais quasiment toujours lors d'une reprise après arrêt.
Échauffement et recommencer mollo

Bon courage !
Pascal
 
PascAlbéric
24 Octobre 2021, 18:40
Bonjour Stéphane,

Bravo pour ta démarche, elle sera couronnée de succès.

Mais pourquoi 60 mg en 3 prises alors que tu n'as pas d'effets indésirables ?
Essaie 2 prises en mettant le max à la dernière. Ce sera plus efficace :



Bonne continuation,
Pascal
 
PascAlbéric
24 Octobre 2021, 18:25
Bonjour,

Je viens de parcourir tes derniers posts. Peut-être es-tu sensible au " manque " de baclo. C'est rare, mais cela arrive. As-tu essayé de prendre 10 mg au coucher ? Le baclo peut aider au sommeil comme l'inverse. Il faut essayer la veille d'un congé.

Le baclo peut avoir une certaine inertie d'une dizaine de jours, c'est pour cela que l'on dit de ne pas descendre plus vite que par 15 jours. Cela peut être pareil pour la montée
Et puis, placer ses prises toutes les 3 ou 4 heures n'a rien d'anormal.

Bon courage !
Pascal
 
PascAlbéric
13 Octobre 2021, 17:59
Bonsoir,

Je viens de voir pour Marie-Pierre. Bon, elle n'a pas souffert.


Après des mois de biture à la vodka et au rhum, une journée zéro baclo et zéro UA. Pas un seul craving ...
Je reprends le baclo demain 200 mg à 10 h
Mais j'en prendrais 75 mg au coucher, sinon je vais mal dormir
Si c'est la même chose demain, c'est bon signe
 
PascAlbéric
27 Septembre 2021, 7:45
 
PascAlbéric
23 Septembre 2021, 9:04
Et plus de café non plus, désolé
 
PascAlbéric
22 Septembre 2021, 17:42
Et de toute façon, il y a le RGPD : ton assurance ne peux pas être au courant des soins que tu reçois. c'est strictement interdit

Alors téléphone vite à l'hôpital
 
PascAlbéric
22 Septembre 2021, 17:38
bonjour SYLVIE

ouais, pas boire ni manger ni fumer

mais je suis bloqué par une autre situation, un credit bancaire
j'ai acheté la maison
suite au questionnaire santé, je fait une boulette
s'il découvre en cas de problème , soit une consultation,
un ambulatoire
l'assurence n'est plus valide

merci de ton passage ma chère


J'ai aussi ce genre de problème, il suffit d'en parler au médecin en chef. Dans mon cas, il ont toujours été compréhensifs. Et puis, il vaut mieux un patient qui paie.
Ne nous lâche pas !
 
PascAlbéric
22 Septembre 2021, 15:24
Salut Malex,

« Soit dit en passant, je préfère que ce fil reste vide pendant des mois car les lecteurs n'ont pas (encore) de suggestions qui puissent l'alimenter, plutôt que d'y lire du total hors sujet, pire des propos dénigrants ou irrespectueux. »

Non, on ne se connait pas, tu as une forte personnalité, moi aussi et je ne vais pas discutailler sur "dénigrants ou irrespectueux", ces adjectifs ne reflétaient pas du tout mes intentions. En fait, j'ai manqué de pédagogie et je t'ai probablement fait mal. Tu es relativement jeune sur le Forum, tu y es arrivée à la fin des années glorieuses et n'a donc pas connu la joyeuse effervescence qui y régnait avant

« que tu ressens vraiment le besoin d'afficher et de diffuser tes "compétences" personnelles au plus grand nombre. »
... acquises durement et fièrement en autodidacte depuis mes 20 ans et encore maintenant. Où est le problème ?
Elles ont bien servies ici : Entraide informatique Tu sais, quand j'ai été malade puis amputé, un imbécile m'a dit qu'ici on parlait baclofène et alcoolisme, puis m'a suggéré de rejoindre l'un ou l'autre forum d'handicapés (il avait même fait une recherche). Il s'est fait incendier (ouf !). À l'époque, il y avait tellement de monde actif sur le forum que j'ai été submergé de vœux et de réconforts au point que j'ai développé, dès le surlendemain de l'opération, un truc dont on m'a donné le nom plus tard : résilience
Après presque 8 ans sans voiture, bloqué chez moi, limité aux TEC, j'ai reçu la semaine passée une voiture adaptée à mon handicap et commandée le 1/2/2020... " Ma voiture, ma liberté :fsb2_hilar01 "

Bon, je divague...

« car les lecteurs n'ont pas (encore) de suggestions qui puissent l'alimenter »

Depuis 2008, ça se bouscule, et il y a quand même une grande victoire : l'AMM pour le baclofène grâce à la ténacité de "TMM" pas vraiment soutenu par "l'association baclofène" (au contraire)
Ce fut une longue lutte et pas toujours harmonieuse qui a mis les risques du mauvais côté.

Mais moi, comme belge, avec un médecin et une pharmacie à 1000 pour mille de mon côté, je pourrais vous regarder et m'en foutre : après tout, ce n'est pas mon problème. Dans mon tiroir à ma main gauche, j'ai des boites de 25mg, 75mg, 100mg, 125mg et 150mg. Alors hein...

-----

La place du baclofène aujourd'hui

À noter : le baclofène est une molécule, pas une marque, donc pas de majuscule.

Je laisse le 1er message. Quand je l'ai édité, je me suis posé la question si j'allais supprimer ou barrer la partie qui ne te plaisait pas. Rien d’hypocrite, c'est sincère.
Je ne cherchais pas la bagarre.
Je savais bien que cela allait te gêner, mais bon, à toi d’adapter. Fallait pas réagir ;)


Pour ce qui est du Forum, on y est pour le moment plus préoccupé à faire caisse de résonance à Raoult « et ses informations non-vérifiées, qui font preuve d’un scepticisme opportuniste bien plus que scientifique par rapport aux vaccins, tout en continuant à recommander l’hydroxychloroquine comme un traitement préventif au Covid long. Il suggère que les personnes qui critiquent ou critiqueraient ses théories ont des conflits d’intérêts. Facile. Efficace. Mais tellement malhonnête. Il est fort probablement responsable de milliers de décès dans la francophonie » (Reformulé d'après cet article)

Et beaucoup ont fait le lien entre la difficulté de reconnaissance du fonctionnement d'une molécule libre de droits sur l'alcoolisme et de l’hydroxychloroquine, aussi libre de droits, sur le Covid. Mais non, l’hydroxychloroquine n'est pas aussi efficace sur le Covid que le baclofène sur l'alcoolisme.
Bon, ça se tasse, alors le nouveau dada est de discutailler sur les abus de pouvoir et la manière déguisée d'obliger la vaccination. Idem en Belgique, ne vous inquiétez pas !

Te ne l'a pas mentionné, mais je te t'ai donné en MP ma partie constructive : la création d'un document collaboratif pour démystifier les EI. (Me contacter en MP pour avoir l'adresse)

L'adresse du groupe FB que je t'ai donnée (et que Sylvie connait puisqu'elle y est) c'était simplement pour dire qu'il n'y a pas que le forum !
Il y avait aussi un chat, mais ce mode de communication est devenu désuet.

-----

Allez, je vais faire de la soupe avec mon surplus du potager, et cela va être fastidieux (les haricots)

-----


Et un grand merci à toutes et tous de m'avoir lu,
Surtout celles et ceux qui ne m’aiment pas (mais ce n'est pas réciproque)

Bises,
Pascal
 
PascAlbéric
22 Septembre 2021, 10:05

C’est pas très malin de vouloir commencer dans l’extreme à 50mg ( prises espacé de trois heures) sachant qu’ il y’a déjà des effets secondaires ( gérable) à 30 mg avec des prises tout les deux heures ....

Me suis-je emmêlé les pinceaux ? Je n'ai pas la prétention de connaitre la vérité et je ne sais tout ce que Fred a tenté

bon,
les 30 mg actuels donnent un summum d'utilisation de 18.9 mg
Bien entendu, les 50 en 3 prises espacées de 3h donne plus : 29,7 mg
Si cela tape, hé bien oui, il faut diminuer par exemple 10 10 20 à 10h, 13h et 16h pour un max de 24,2

À juste titre, Nic propose d'augmenter par 5 mg. C'est ce que font les TCA. Et d'attendre que les EI se tassent avant d'augmenter, par exemple une fois par semaine, le week-end.


Fred du dis que tu fais des essais et c'est fort bien, parce qu'on ne peut pas le faire pour toi. Utilise le fichier pharmacocinétique pour faire des simulations.

 
PascAlbéric
21 Septembre 2021, 15:10
Bonjour,

Rome ne s'est pas faite en un jour.

« Actuellement je prends 10 à 12h, 14h, et 16h pr un craving vers 17h30
Quand j'étais à 50 je prenais aux mêmes heures 10, 20 et 20. »


Oui, l'idée de Kor est excellente, encore faut-il la mettre en musique et ce n'est pas compliqué. Commence par l'extrême 10 20 20 à 10h, 13h et 16h.
Tu attends une paire de jours et si cela ne va pas, retire 10 mg à 13h

En espérant que cela aille mieux, tu resserres un peu à la fois les prises : si tu as des EI, tu attends qu'ils s'estompent et tu passes au resserrement suivant.


Une dernière chose : si la demi-vie du baclofène est de +/- 4h, cela ne veut pas dire qu'il ne fait plus d'effet après ce temps là. Il faut démystifier cela !

Allez, bonne continuation,
Pascal
 
PascAlbéric
21 Septembre 2021, 10:59
Bonjour,

Il y a quelques années, j'ai reçu un MP d'un ou une inconnue qui m'a demandé de dégager du Forum.
Là, maintenant cela ne se fait plus en MP

Bon alors, PITCH, qu'est-ce qui ne va pas ?
Que ne comprends-tu pas chez moi ?
 
PascAlbéric
20 Septembre 2021, 21:17
Hello Kor,


De tous les forums que je fréquente sur le WEB, celui-ci est le seul où la règle du « Bonjour », plus autre formule de politesse en fin de message n'est pas exigée.

Alors, essayons de mettre cela en œuvre ici

Ne crois-tu pas ?

Bonsoir
 
PascAlbéric
20 Septembre 2021, 21:03
Hello Fred,

J'ai lu avec émotion quelques messages de cette page.

Je supportais de moins en moins le baclofène au point de faire des jours sans, et de constater que mon craving de 10h30 ne m'avait pas fait signe
De constater qu'au delà de 200 mg, j'avais le soir des fringales insoutenables et des envies de sucre qui; une fois assouvies, me donnaient des EI pas loin de provoquer le divorce.

J'ai pratiqué une "fenêtre thérapeutique", tu peux l'essayer, mais il faut repartir sur de nouvelles bases en effaçant le passé

Bien à toi,
Pascal
 
PascAlbéric
20 Septembre 2021, 20:52
Bonjour,

De tous les forums que je fréquente sur le WEB, celui-ci est le seul où la règle du « Bonjour », plus autre formule de politesse en fin de message n'est pas exigée.

Ceci expliquant peut-être certaines choses
 
PascAlbéric
20 Septembre 2021, 20:45
Hello Antoine

Je me permet d'accompagner mes félicitations à celles de mes collègues. Bravo !

Je demande ça car si tu es indifférent depuis un moment, tu peux éventuellement revoir ta répartition en faisant plus de prises journalières, par exemple, ceci dans le but d'atténuer tes EI.
(Une fois indifférent, la répartition quotidienne n'est plus si importante que ça)


En effet, comme le dit Malex, qui a de bonnes lectures, après une quinzaine de jours d'indifférence ET si nécessaire, on peut rechercher une répartition qui atténue les EI. Maintenant, plus de prises quotidiennes quand on en fait déjà 4 x 40 , ... pourquoi pas.

Il faut aussi penser aux heures de prises, Les augmenter, mais aussi les diminuer.

Mais je constate que l'on a moins de choix de voilure avec le baclocur. Avec le générique baclofène, on jongle avec des prises à 5 mg près.

C'est une fois l'indifférence acquise et la posologie mise en place que l'on peut éventuellement passer à des cachets plus dosés

Ainsi en Belgique, on peut commencer avec 5 mg puis 10, 25, 75, 80 ... 150 ou même plus !

Bonne continuation,
Pascal
 
PascAlbéric
20 Septembre 2021, 20:11
Pas de quoi, je t'ai envoyé une adresse en MP
 
PascAlbéric
20 Septembre 2021, 17:58
Bonjour

100~120 mg ne seront peut-être pas suffisants. Je crois savoir qu'il y a à Lille des prescripteurs plus compréhensifs, Sylvie ou Karine te contacteront en MP

En attendant, augmente doucement et prends le max au réveil.

À ce propos, même si c'est désagréable (le baclo est assez amer) tu peux le prendre en sublingual, c'est-à-dire un ou deux comprimés sous la langue, sous la veine et que tu laisses fondre doucement. Tu peux le faire un comprimé à la fois et rincer la bouche (avant et après). La prise sublinguale permet au médicament d'agir plus vite car il va direct dans le sanq et ne doit pas passer par la digestion, plus lente.

À plus,
Pascal
 
PascAlbéric
20 Septembre 2021, 15:17
Bonjour,

Comment ça va aujourd'hui ?

Comme je l'ai dit, il faut rester une quinzaine de jours en indifférence avant de tenter les changements, certainement pas en revenant à 2 prises maintenant.
Pour moi, il devrait "mordre sur sa chique"

Mais ce mal de tête avec seulement 20 mg à la première prise est assez curieux. Prendre du paracétamol ?

Il peut aussi diminuer la dose totale comme le propose Sylvie qui ne nous dit pas comment répartir

essayer 10, 10, 20, 20, 20, 20 ?


ÉDIT :

Je suis en train de lire un article sur le COVID et les cinq symptômes les plus courants pour les non vaccinés sont les maux de tête, les maux de gorge, l'écoulement nasal, la fièvre et une toux persistante. Ceux-ci correspondent au variant Delta, désormais majoritaire en Europe.
 
PascAlbéric
19 Septembre 2021, 12:37
Bonjour,

Je relis une seconde fois cette page


Et puis quand ma conso a stagné, la mollecule a pris une autre place.. associée à l’alcool elle me suggerait de mettre fin à mes jours.. tout etait absolument bien ordonné, même les moyens pour y arriver..
Cette saloperie puisait dans ma memoire interne.. dans les failles que j’avais au plus profond de moi..
un soir, l’association du baclo et de l’alcool m’a fait naitre l´idée que cela ne fonctionnait pas sur moi alors qu il ne me restait qu’à mourrir.. épuisée par le baclo, epuisée par l’alcool.. l’idée de me coucher avec un sac plastique sur le visage m’a gagnée… ce soir là, c’est le souffle de la respiration paisible de mon mari qui dormait qui m’a sauvée…


J'ai coupé dans la citation, mais j'ai pensé à des EI que j'ai eu quand j'étais en surdosage, à 700 mg. Tu as dû vivre l'enfer.
J'ai tiqué quand j'ai lu que tu avais déjà des problèmes à 30 mg.
La partie que j'ai laissée ne t'ai pas destinée spécifiquement, mais à toutes celles et ceux qui vont te lire : c'est l'EI le plus dangereux de baclofène, qui nécessite une prise en charge indispensable. Tu as eu le bon réflexe d'arrêter.

Je te souhaite malgré tout une bonne continuation,
Pascal
 
PascAlbéric
19 Septembre 2021, 12:14
Bonjour,

Pour ta dernière remarque, il vrai qu'il n'y aucune règle, aucune vérité avec le baclofène. Je me souviens très bien que, étant indifférent, je prenais 2 prises par jour avec de la somnolence le soir. Et puis j'ai tout pris en une fois (+ de 200 mg quand même) et plus d'EI !

Après une bonne quinzaine de jours d'indifférence, on peut rechercher une répartition qui ne provoque pas d'EI et sans changer la valeur totale. Pas de modifications trop brutales non plus !
Continuez à expérimenter, tenez un cahier avec les prises et les effets ressentis.
Ne pas oublier de s’oxygéner aussi (par exemple marche rapide)

Courage,
Pascal
 
PascAlbéric
19 Septembre 2021, 9:59
En lisant un parcours un peu plus haut, j'ai repensé à un témoignage intéressant Guéri à "l'insu de mon plein gré" ...

Il ne faut oublier que les agissements du baclofène sur l'addiction est d'abord un effet secondaire, et qu'il n'est pas systématique !
 
PascAlbéric
16 Septembre 2021, 12:28
C'est déjà pas mal car n'oublie que c'est sorti en 2016 !

En plus, les frères Dardenne sont belges. Je vais regarder ce film et puis, essayer de les contacter.

Bàt,
Pascal
 
PascAlbéric
13 Septembre 2021, 14:04
Salut Pascalberic, juste un petit passage sur ton fil. Je vois que le baclofene ne marche plus vraiment sur toi.... je ne me souviens plus exactement tout ton parcours mais tu pourrais peu être envisager un 0 baclo rester abstinent quelques temps et ensuite reprendre un protocole baclo plus... ordonné? En tout cas j espère que tu arriveras plus à faire des 2-3 UA plutôt que des dégringolade! Voilà je t exprime juste ma pensée il n y a aucun jugement.

Marrant, tu te cites toi-même.

Oui, j'ai fait du zéro baclo. Cela s'appelle une fenêtre thérapeutique. Mais une fois que je dépasse 200 mg, ça ne va plus. Oui, je vise 2 ou 3 UA et j'y arrive, mais pas assez souvent."

Mince ! Si j'avais su, j'aurais ouvert mon nouveau fil demain alors :fsb2_mdr1

Je ne comprends pas cette réflexion.
J'ai raconté à des amis que, après un mois d'absence, je suis revenu ici. « Je suis retourné sur le forum et là où il avait une forêt et de la bienveillance, où on disait aux nouveaux " ici tu ne seras pas jugé ", j'ai trouvé un désert, la haine et de la paranoïa.»
Oui, Karine et moi faisions le concours pour être le premier à accueillir les nouveaux, avec un message de gentillesse de bienveillance et des premiers conseils. Dont le " ici tu ne seras pas jugé ". Pour finir, on s'était mis d'accord, Karine et moi, pour donner chacun une partie du message.

---

En tout cas, merci à tous d'être passé ici et de m'avoir lu
 
PascAlbéric
12 Septembre 2021, 17:54
Bon à dans un mois
 
PascAlbéric
12 Septembre 2021, 17:53
Pascal, on est donc bien d'accord :

Si tu as une grosse pastèque, ou un gros melon, ça revient au même.

:fsb2_godgrace:

Yann.

Non, La pastèque est trop grosse et comme je suis le seul à en manger il y a parfois du gaspillage. Tandis que le melon est partagé entre nous deux
 
PascAlbéric
12 Septembre 2021, 17:46
L'empathie, l'altruisme, la solidarité, la générosité, le courage, tu as une idée de ce que c'est ?


Ce n'est pas brandir une pancarte

Mais tu n'as aucune idée de ma vie privée comme l'inverse d'ailleurs.

Comme il est difficile d'obliger la vaccination à tout le monde, hé bien cela doit faire 6 mois que ce pass a été inventé. https://www.france24.com/fr/in...n-dans-le-monde

J'ai aucune empathie envers une personne refusant de se faire vacciner et je ne veux pas en être solidaire.
J'ai un ami, parkinsonien, qui refuse de se faire vacciner. C'est un adepte de thèses bizarres de médecins rayés du corps médical, préférant se soigner, se booster aux huiles essentielles. En attendant, il a perdu pas mal d'années en essayant des remèdes alternatifs naturels...
Mais c'est un ami et j'ai la générosité de l'écouter, de le soutenir. Je crois être un des rares à ne pas le rejeter.
 
PascAlbéric
12 Septembre 2021, 16:48
Bonjour Florent

Oui cette vidéo de Stéphane Mallard est probablement la meilleure de toutes !


Venir dans une communauté spécialisée comme ici, c'est augmenter tes chances de réussite de 20%.

Analyse-toi pour trouver le moment de tes premières pensées, celles qui doivent te dire "vivement ce soir pour le Whisky Coca" Ce sont ces pensées-là qu'il te faudra viser


Bon courage, ne sois pas trop pressé et reviens régulièrement !
 
PascAlbéric
12 Septembre 2021, 16:17
Quelles sont tes nouvelles ?
 
PascAlbéric
12 Septembre 2021, 15:40
Hello Saimon,

Je viens de lire ton fil et deux de tes interventions m'ont marquées :

Bonjour,
En fait,je bois surtout ''socialement'', presque toujours en compagnie de quelqu'un...donc mes occasions (que je crée allègrement bien sûr) se situent souvent vers l'heure de l'apéro, mais c'est vraiment une moyenne...si tu veux j'ai plutôt un côté 'binge drinking' dès que je commence à boire...du coup , le craving est un peu difficile à identifier, il vient souvent en prenant le premier verre....
Par exemple, hier je suis allé mangé avec ma copine vers 19h, j'ai bu 3 50cl de picon (je suis alsacien 🙂) puis ai acheté 3 50cl pour en avoir de retour chez elle après le repas.

...ma copine me dit qu'elle a l'impression que je ''force'' un peu alors que je n'en avais plus envie/besoin , par habitude ou parce que j'ai du mal à lâcher les soirées alcoolisées... c'est vrai que j'ai peur des soirées non excessives , de m'emmerder quoi...je ne sais pas , je dois pt être un peu forcer la chose, et accepter qu'au début du moins j'aurai l'impression d'avoir des soirées un peu grises...
La peur de guérir pt être quoi...


Il faudrait que tu te trouves une occupation sociale sans alcool.
Et je te conseille du vrai social comme par exemple les restos du cœur, la maraude (on va vers l'hiver), etc.
Personnellement, je me suis occupé de l'accueil des réfugiés dans notre ville (plusieurs centaines, ça occupe !)
Et puis j'ai l'impression que ta copine te soutient, faire ce genre d'activité en couple, ça renforce les liens.
Peut-être aussi changer certaines relations "toxiques", qui ne sont que prétextes à boire.

un peu de lecture : https://psychologie-sante.tn/p...fite-egalement/

Bien à toi,
Pascal
 
PascAlbéric
12 Septembre 2021, 15:12
Quelle ingratitude. Limitation volontaire d'esprit.
JUSTE. Tu ne le seras jamais !

Ce forum, attristé pour toi.
Ne sert que tes intérêts égotiques.

A travers de faux arguments compatissants.
L'alcool t'a déjà bien handicapé.

Sous à peine 5 ans elle va te tuer.
Le compte à rebours est lancé.

En bonne santé générale.
Ce n'est pas mon cas.

Avec tes post, totalement infondés, inappropriés.
TU N'ES PAS LE BIENVENU SUR CE FIL.

Coucou Stéphane, c'est pour moi ce post ?
Excuse-moi si je t'ai blessé car ce n'était pas mon intention.
Vraiment désolé, mais le CDB ne me fait aucun effet. Je fondais pourtant beaucoup d'espoir sur lui. Et je ne crois pas que ce soit du frelaté : c'est du 20% qui vient de "La Ferme du CDB". Et je prends bien les gouttes en sublingual.

Bon, j'ai connu ici un sale personnage qui souhaitait que je sois amputé, c'est fait. Et c'est vrai que je ne fais pas de projets à plus de 5 ans. C'est d'ailleurs pour cela que je prends ma pension dès que possible et ne pas attendre que je sois mort.

Tu as la chance d'avoir connu le baclo avant tes 40 ans. À cet âge, c'était ma 1ère cure et puis des années de galère. Nous ne sommes pas semblables mais ne nous fâchons pas !

Amicalement,
Pascal
 
PascAlbéric
11 Septembre 2021, 19:44

C'est à désespérer Pascal ...
Tu gobes les infos officielles sans chercher plus loin


Je suis retombé là-dessus par hasard. Le problème est que "chercher plus loin" passe par la moulinette d’algorithmes très sophistiqués qui finissent par te proposer essentiellement des informations qui vont dans le sens de tes recherches. Ce n'est pas à toi que je devrais apprendre cela.

En parlant du « chacun pour soi », ce n'est pas toi qui voulait empêcher les français de venir en Belgique parce que tu avais la trouille du virus ?
Mais qui envoyait ta femme faire tes courses en France parce que c'était moins cher ?


Et bien là, c'est l'invasion, car pas de "pass sanitaire" demandé aux restaurants. Du coup, les belges rechignent à y aller. Pour ma femme, je ne sais même plus si elle y a été, mais la vraie raison est qu'elle est nettement moins à risque que moi.
 
PascAlbéric
11 Septembre 2021, 19:23
Et bien voilà plus d'un mois que je ne suis plus venu sur le forum

Mon fil, ce fil, était encore visible tout en bas de l'accueil.


De mes nouvelles ?

Commandée le 1/2/2020 et après moult péripéties principalement dues au Covid, j'ai enfin ma voiture adaptée que j'apprivoise...

Consommation alcool ?
Il vaut mieux ne pas avoir de stock.
pensées +/- culpabilisantes le matin, craving à 10h~10h30, puis variable dans l'après-midi
Dans le pire des cas, c'est une bouteille de vodka et une de vin rouge.
Dans le meilleur des cas, c'est 2 ou 3 UA (bière) à partir de 17h.
C'est ce que je vise maintenant que j'ai la voiture. Pas question de conduire alcoolisé.
Baclofène : 200 mg en 2 prises matin et PM. Énormes difficultés à augmenter. Je dois parfois faire des jours à zéro baclo pour calmer la tempête dans mon cerveau et, curieusement, il m'arrive de ne pas éprouver de craving le matin.

À +
 
PascAlbéric
11 Septembre 2021, 19:05
Censurés. Insultés. Mdrrrrr.
Le cbd est un excellent anti craving :fsb2_yeah: :fsb2_yeah: :fsb2_yeah:

https://www.cbd-expert.fr/informations-de-la-cbd-et-cbda


Et bien écoute, cette huile pourrait servir à (chèrement) assaisonner ma salade ; elle ne me fait aucun effet !
 
PascAlbéric
09 Aout 2021, 20:59
Hello Nic, c'était un look de carnaval.

En voilà un plus réel, mais il va avoir bientôt 3 ans !

Je l'aime bien. Le voilà moins pixelisé.

En fait, l'appareil photo est presque derrière moi, visant mon reflet dans un miroir. Je tiens la télécommande dans une main. Tactique efficace pour l'autoportrait, mais à revoir pour na netteté

la bete 50%
 
PascAlbéric
08 Aout 2021, 14:52
J'ai trouvé ce texte sur le Web. J'avais contacté l'autrice d'une part la féliciter et d'autre part pour lui demander de pouvoir utiliser son texte ici. Je n'ai pas eu de réponse.
Il était disponible sur plusieurs sites qui disparaissaient un peu à la fois. Du coup, je l'ai copié mais le nom de l'autrice avait disparu.
Je ne sais donc pas rendre à César ce qui lui appartient.

Éloge de la patience ou pourquoi il faut prendre son temps

Être patient est souvent la clef d’une vie plus sereine et l’impatience n’est pas une fatalité ! Voici quelques conseils pour cultiver l’art de l’attente.

La patience est souvent mise à mal dans nos sociétés modernes qui font l’apologie de la vitesse et de la profusion, entretenant parfois la confusion entre précipitation et rapidité. Conséquence : tout va vite et nous ne supportons plus d’attendre. L’attente est injustement considérée comme de la passivité ou une perte de temps. Mais la patience, comme nombre d’autres qualités humaines, est une posture bénéfique à celui qui sait la vivre avec sérénité.

Ce temps privilégié entre la réflexion et l’action (ou la réaction) offre à celui qui sait en user, des stratégies propres à l’épanouissement. Mais en quoi la patience peut-elle positivement agir sur la vie d’un individu ? Et comment faire pour apprendre à devenir plus patient quand la vie et le monde nous incitent à une hyperactivité souvent contre-productive ?

Les vertus de la Patience : pourquoi attendre peut-il être bénéfique ?

La patience est une qualité capable de faire des merveilles dans le quotidien, mais aussi plus globalement tout au long de la vie. L’une de ses vertus les plus remarquables est qu’elle donne le temps de réfléchir et de prendre du recul pour analyser une situation sous plusieurs angles. Armé de patience, l’individu est plus apte à prendre son temps avant de passer à l’action et ainsi de mûrir ses décisions. Il peut mettre en perspective ses choix et leurs conséquences, se préservant des décisions et des actions trop hâtives. Cette attitude réfléchie offre la possibilité, en général, de rester en accord avec ses valeurs, principes ou buts initiaux et garder une cohérence dans son itinéraire de vie global.

La capacité à temporiser ses désirs, à leur imposer un temps de « frustration », participe aussi à décupler le plaisir au moment de la réalisation ou de l’obtention de l’objet ou du but convoité. L’art de l’attente est aussi, par son effet indirect, une attitude propre à protéger l’individu de ses propres impulsions, mais aussi des sollicitations extérieures (publicité, offres alléchantes, etc.). Appliquée dans ses relations à l’autre, la patience favorise la capacité à l’empathie et à l’écoute, et de ce fait améliore les relations avec l’entourage. Une personne capable de patience fait face plus facilement aux situations conflictuelles et trouve plus aisément des solutions si une difficulté relationnelle se présente.

La patience est aussi l’un des prérequis fondamentaux à tout processus d’apprentissage. L’enfant ou l’adulte, en posture d’apprenant, ne pourra accéder à la connaissance que s’il intègre la notion de patience. Il faut effectivement pour apprendre « lâcher-prise » et accepter de ne pas « saisir » un raisonnement ou une théorie avant que l’enseignant n’ait exposé le cours dans son ensemble. De manière plus générale, la patience favorise l’éclosion de l’esprit d’analyse et du sens critique.

L’observation, la persévérance et l’attention soutenue (générés par la patience) permettent une meilleure compréhension du monde, des relations et des enjeux qui animent la société. Dans une démarche de construction, d’entreprise ou de création, la patience est souvent la clef de voûte qui signe les plus grandes réussites. La patience est en germe, l’antidote à la peur de l’échec, l’antistress naturel contre la frénésie du monde, mais aussi, et surtout la meilleure manière de goûter intensément le présent (et non l’immédiateté ou le futur) !

Apprendre à devenir plus patient : quelques astuces pour s’exercer à l’art de l’attente…

Être impatient n’est donc pas une fatalité. Chacun peut travailler sa « résistance » au manque ou à la frustration. Voici quelques exercices qui pourront vous aider à augmenter votre capacité à la patience :
  • Refusez-vous, une fois par semaine, quelque chose que vous désirez réellement (exemple : une sortie au restaurant, un achat non indispensable, etc.) : pour apprendre à faire la part entre « envie » et « besoin » ;
  • séparez-vous de votre montre durant le week-end : reprenez possession du temps, apprenez à vous repérer naturellement sur les signes du monde et sur votre propre horloge intérieure ;
  • déléguez une tâche qui vous tient à cœur à un tiers : pour lâcher prise sur la « toute-puissance » dont certains impatients souffrent ;
  • réservez-vous une heure par semaine pour faire acte de « contemplation » dans un lieu apaisant (bannissez : livres, écrans, amis…) : pour réapprendre à gouter l’instant présent ;
  • rejoignez un atelier d’art ou de travail manuel en vous fixant un objectif personnel à atteindre : pour reprendre contact avec la réalité et la matérialité du temps ;
  • assignez-vous d’aller au terme d’une tâche « complexe » par semaine (lire un livre en entier, finir le rangement d’un grenier, etc.) : pour cesser de passer d’une activité à l’autre sans rien achever ;
  • pratiquez un sport ou l’on remet sa « sécurité » entre les mains d’un tiers entouré par des professionnels (par exemple l’escalade en binôme, le saut en parachute à deux, etc.,) : pour apprendre à travailler votre confiance en l’autre, mais aussi en vous ;
  • pratiquez le yoga ou une autre activité relevant de la concentration : afin d’améliorer votre équilibre « corps-esprit » et augmenter votre capacité au lâcher-prise ;
  • dans le cas où votre impatience serait à l’origine ou le symptôme de colères ou d’agressivités : n’hésitez pas à consulter votre généraliste pour envisager avec lui un accompagnement spécialisé.

Au final, la patience est certainement l’une des qualités les plus bénéfiques à celui qui en connait les vertus. Elle est souvent indispensable pour faire face à la frénésie de nos vies contemporaines. Source de bien-être, bouclier protecteur, engrais de nombre d’évolutions : la patience est l’un des pivots de l’épanouissement personnel. Alors n’hésitez plus à sonder votre patience et n’attendez pas la sagesse des années pour profiter de ses bienfaits !
 
PascAlbéric
08 Aout 2021, 14:52
J'ai trouvé ce texte sur le Web. J'avais contacté l'autrice d'une part la féliciter et d'autre part pour lui demander de pouvoir utiliser son texte ici. Je n'ai pas eu de réponse.
Il était disponible sur plusieurs sites qui disparaissaient un peu à la fois. Du coup, je l'ai copié mais le nom de l'autrice avait disparu.
Je ne sais donc pas rendre à César ce qui lui appartient.

Éloge de la patience ou pourquoi il faut prendre son temps

Être patient est souvent la clef d’une vie plus sereine et l’impatience n’est pas une fatalité ! Voici quelques conseils pour cultiver l’art de l’attente.

La patience est souvent mise à mal dans nos sociétés modernes qui font l’apologie de la vitesse et de la profusion, entretenant parfois la confusion entre précipitation et rapidité. Conséquence : tout va vite et nous ne supportons plus d’attendre. L’attente est injustement considérée comme de la passivité ou une perte de temps. Mais la patience, comme nombre d’autres qualités humaines, est une posture bénéfique à celui qui sait la vivre avec sérénité.

Ce temps privilégié entre la réflexion et l’action (ou la réaction) offre à celui qui sait en user, des stratégies propres à l’épanouissement. Mais en quoi la patience peut-elle positivement agir sur la vie d’un individu ? Et comment faire pour apprendre à devenir plus patient quand la vie et le monde nous incitent à une hyperactivité souvent contre-productive ?

Les vertus de la Patience : pourquoi attendre peut-il être bénéfique ?

La patience est une qualité capable de faire des merveilles dans le quotidien, mais aussi plus globalement tout au long de la vie. L’une de ses vertus les plus remarquables est qu’elle donne le temps de réfléchir et de prendre du recul pour analyser une situation sous plusieurs angles. Armé de patience, l’individu est plus apte à prendre son temps avant de passer à l’action et ainsi de mûrir ses décisions. Il peut mettre en perspective ses choix et leurs conséquences, se préservant des décisions et des actions trop hâtives. Cette attitude réfléchie offre la possibilité, en général, de rester en accord avec ses valeurs, principes ou buts initiaux et garder une cohérence dans son itinéraire de vie global.

La capacité à temporiser ses désirs, à leur imposer un temps de « frustration », participe aussi à décupler le plaisir au moment de la réalisation ou de l’obtention de l’objet ou du but convoité. L’art de l’attente est aussi, par son effet indirect, une attitude propre à protéger l’individu de ses propres impulsions, mais aussi des sollicitations extérieures (publicité, offres alléchantes, etc.). Appliquée dans ses relations à l’autre, la patience favorise la capacité à l’empathie et à l’écoute, et de ce fait améliore les relations avec l’entourage. Une personne capable de patience fait face plus facilement aux situations conflictuelles et trouve plus aisément des solutions si une difficulté relationnelle se présente.

La patience est aussi l’un des prérequis fondamentaux à tout processus d’apprentissage. L’enfant ou l’adulte, en posture d’apprenant, ne pourra accéder à la connaissance que s’il intègre la notion de patience. Il faut effectivement pour apprendre « lâcher-prise » et accepter de ne pas « saisir » un raisonnement ou une théorie avant que l’enseignant n’ait exposé le cours dans son ensemble. De manière plus générale, la patience favorise l’éclosion de l’esprit d’analyse et du sens critique.

L’observation, la persévérance et l’attention soutenue (générés par la patience) permettent une meilleure compréhension du monde, des relations et des enjeux qui animent la société. Dans une démarche de construction, d’entreprise ou de création, la patience est souvent la clef de voûte qui signe les plus grandes réussites. La patience est en germe, l’antidote à la peur de l’échec, l’antistress naturel contre la frénésie du monde, mais aussi, et surtout la meilleure manière de goûter intensément le présent (et non l’immédiateté ou le futur) !

Apprendre à devenir plus patient : quelques astuces pour s’exercer à l’art de l’attente…

Être impatient n’est donc pas une fatalité. Chacun peut travailler sa « résistance » au manque ou à la frustration. Voici quelques exercices qui pourront vous aider à augmenter votre capacité à la patience :
  • Refusez-vous, une fois par semaine, quelque chose que vous désirez réellement (exemple : une sortie au restaurant, un achat non indispensable, etc.) : pour apprendre à faire la part entre « envie » et « besoin » ;
  • séparez-vous de votre montre durant le week-end : reprenez possession du temps, apprenez à vous repérer naturellement sur les signes du monde et sur votre propre horloge intérieure ;
  • déléguez une tâche qui vous tient à cœur à un tiers : pour lâcher prise sur la « toute-puissance » dont certains impatients souffrent ;
  • réservez-vous une heure par semaine pour faire acte de « contemplation » dans un lieu apaisant (bannissez : livres, écrans, amis…) : pour réapprendre à gouter l’instant présent ;
  • rejoignez un atelier d’art ou de travail manuel en vous fixant un objectif personnel à atteindre : pour reprendre contact avec la réalité et la matérialité du temps ;
  • assignez-vous d’aller au terme d’une tâche « complexe » par semaine (lire un livre en entier, finir le rangement d’un grenier, etc.) : pour cesser de passer d’une activité à l’autre sans rien achever ;
  • pratiquez un sport ou l’on remet sa « sécurité » entre les mains d’un tiers entouré par des professionnels (par exemple l’escalade en binôme, le saut en parachute à deux, etc.,) : pour apprendre à travailler votre confiance en l’autre, mais aussi en vous ;
  • pratiquez le yoga ou une autre activité relevant de la concentration : afin d’améliorer votre équilibre « corps-esprit » et augmenter votre capacité au lâcher-prise ;
  • dans le cas où votre impatience serait à l’origine ou le symptôme de colères ou d’agressivités : n’hésitez pas à consulter votre généraliste pour envisager avec lui un accompagnement spécialisé.

Au final, la patience est certainement l’une des qualités les plus bénéfiques à celui qui en connait les vertus. Elle est souvent indispensable pour faire face à la frénésie de nos vies contemporaines. Source de bien-être, bouclier protecteur, engrais de nombre d’évolutions : la patience est l’un des pivots de l’épanouissement personnel. Alors n’hésitez plus à sonder votre patience et n’attendez pas la sagesse des années pour profiter de ses bienfaits !
 
PascAlbéric
08 Aout 2021, 14:50
J'ai trouvé ce texte sur le Web. J'avais contacté l'autrice d'une part la féliciter et d'autre part pour lui demander de pouvoir utiliser son texte ici. Je n'ai pas eu de réponse.
Il était disponible sur plusieurs sites qui disparaissaient un peu à la fois. Du coup, je l'ai copié mais le nom de l'autrice avait disparu.
Je ne sais donc pas rendre à César ce qui lui appartient.

Éloge de la patience ou pourquoi il faut prendre son temps

Être patient est souvent la clef d’une vie plus sereine et l’impatience n’est pas une fatalité ! Voici quelques conseils pour cultiver l’art de l’attente.

La patience est souvent mise à mal dans nos sociétés modernes qui font l’apologie de la vitesse et de la profusion, entretenant parfois la confusion entre précipitation et rapidité. Conséquence : tout va vite et nous ne supportons plus d’attendre. L’attente est injustement considérée comme de la passivité ou une perte de temps. Mais la patience, comme nombre d’autres qualités humaines, est une posture bénéfique à celui qui sait la vivre avec sérénité.

Ce temps privilégié entre la réflexion et l’action (ou la réaction) offre à celui qui sait en user, des stratégies propres à l’épanouissement. Mais en quoi la patience peut-elle positivement agir sur la vie d’un individu ? Et comment faire pour apprendre à devenir plus patient quand la vie et le monde nous incitent à une hyperactivité souvent contre-productive ?

Les vertus de la Patience : pourquoi attendre peut-il être bénéfique ?

La patience est une qualité capable de faire des merveilles dans le quotidien, mais aussi plus globalement tout au long de la vie. L’une de ses vertus les plus remarquables est qu’elle donne le temps de réfléchir et de prendre du recul pour analyser une situation sous plusieurs angles. Armé de patience, l’individu est plus apte à prendre son temps avant de passer à l’action et ainsi de mûrir ses décisions. Il peut mettre en perspective ses choix et leurs conséquences, se préservant des décisions et des actions trop hâtives. Cette attitude réfléchie offre la possibilité, en général, de rester en accord avec ses valeurs, principes ou buts initiaux et garder une cohérence dans son itinéraire de vie global.

La capacité à temporiser ses désirs, à leur imposer un temps de « frustration », participe aussi à décupler le plaisir au moment de la réalisation ou de l’obtention de l’objet ou du but convoité. L’art de l’attente est aussi, par son effet indirect, une attitude propre à protéger l’individu de ses propres impulsions, mais aussi des sollicitations extérieures (publicité, offres alléchantes, etc.). Appliquée dans ses relations à l’autre, la patience favorise la capacité à l’empathie et à l’écoute, et de ce fait améliore les relations avec l’entourage. Une personne capable de patience fait face plus facilement aux situations conflictuelles et trouve plus aisément des solutions si une difficulté relationnelle se présente.

La patience est aussi l’un des prérequis fondamentaux à tout processus d’apprentissage. L’enfant ou l’adulte, en posture d’apprenant, ne pourra accéder à la connaissance que s’il intègre la notion de patience. Il faut effectivement pour apprendre « lâcher-prise » et accepter de ne pas « saisir » un raisonnement ou une théorie avant que l’enseignant n’ait exposé le cours dans son ensemble. De manière plus générale, la patience favorise l’éclosion de l’esprit d’analyse et du sens critique.

L’observation, la persévérance et l’attention soutenue (générés par la patience) permettent une meilleure compréhension du monde, des relations et des enjeux qui animent la société. Dans une démarche de construction, d’entreprise ou de création, la patience est souvent la clef de voûte qui signe les plus grandes réussites. La patience est en germe, l’antidote à la peur de l’échec, l’antistress naturel contre la frénésie du monde, mais aussi, et surtout la meilleure manière de goûter intensément le présent (et non l’immédiateté ou le futur) !

Apprendre à devenir plus patient : quelques astuces pour s’exercer à l’art de l’attente…

Être impatient n’est donc pas une fatalité. Chacun peut travailler sa « résistance » au manque ou à la frustration. Voici quelques exercices qui pourront vous aider à augmenter votre capacité à la patience :
  • Refusez-vous, une fois par semaine, quelque chose que vous désirez réellement (exemple : une sortie au restaurant, un achat non indispensable, etc.) : pour apprendre à faire la part entre « envie » et « besoin » ;
  • séparez-vous de votre montre durant le week-end : reprenez possession du temps, apprenez à vous repérer naturellement sur les signes du monde et sur votre propre horloge intérieure ;
  • déléguez une tâche qui vous tient à cœur à un tiers : pour lâcher prise sur la « toute-puissance » dont certains impatients souffrent ;
  • réservez-vous une heure par semaine pour faire acte de « contemplation » dans un lieu apaisant (bannissez : livres, écrans, amis…) : pour réapprendre à gouter l’instant présent ;
  • rejoignez un atelier d’art ou de travail manuel en vous fixant un objectif personnel à atteindre : pour reprendre contact avec la réalité et la matérialité du temps ;
  • assignez-vous d’aller au terme d’une tâche « complexe » par semaine (lire un livre en entier, finir le rangement d’un grenier, etc.) : pour cesser de passer d’une activité à l’autre sans rien achever ;
  • pratiquez un sport ou l’on remet sa « sécurité » entre les mains d’un tiers entouré par des professionnels (par exemple l’escalade en binôme, le saut en parachute à deux, etc.,) : pour apprendre à travailler votre confiance en l’autre, mais aussi en vous ;
  • pratiquez le yoga ou une autre activité relevant de la concentration : afin d’améliorer votre équilibre « corps-esprit » et augmenter votre capacité au lâcher-prise ;
  • dans le cas où votre impatience serait à l’origine ou le symptôme de colères ou d’agressivités : n’hésitez pas à consulter votre généraliste pour envisager avec lui un accompagnement spécialisé.

Au final, la patience est certainement l’une des qualités les plus bénéfiques à celui qui en connait les vertus. Elle est souvent indispensable pour faire face à la frénésie de nos vies contemporaines. Source de bien-être, bouclier protecteur, engrais de nombre d’évolutions : la patience est l’un des pivots de l’épanouissement personnel. Alors n’hésitez plus à sonder votre patience et n’attendez pas la sagesse des années pour profiter de ses bienfaits !
 
PascAlbéric
08 Aout 2021, 9:14
Nous sommes submergés de Français au point de devoir interdire le stationnement dans certaines rues.

https://www.lavenir.net/cnt/dm...ennequin-a-kain


“Des escapades en Belgique sans pass sanitaire”: cet article d’un média français a du mal à passer

https://www.7sur7.be/belgique/...asser~a0d55084/
 
PascAlbéric
11 Juillet 2021, 18:48
Hello Isabelle,

Je te suis, mais à la relecture de ta dernière page, de tes derniers messages, il me vient quelques réflexions :
  • D'abord, bravo pour cette victoire face à l'alcool, ce n'est pas rien !
  • mais je me dis que tu n'es pas complètement indifférente, loin de là :

Alors je te propose de revoir ta répartition ou d'augmenter un chouïa.

La technique du comprimé en sublingual devrait être rare. En tout cas, il ne devrait pas être question de baisser maintenant.
À te lire,
Pascal
 
PascAlbéric
11 Juillet 2021, 18:25
Très mauvaise nouvelle :

Une phlyctène s'est déclarée sur mon pied valide. C'est comme cela que j'ai perdu mon pied droit. Mais j'ignorais à l'époque le danger du pied diabétique. Ici, je me prends en charge tout de suite pour éviter de retrouver cette situation :

C'est fait. Je suis plus léger

Je me contente de garder en mémoire les encouragements reçus par les membres du forum, bien plus nombreux à l'époque que maintenant. C'est grâce à eux (et à ceux d'entre-eux qui êtes encore là aujourd'hui) que j'ai une bonne résilience.
 
PascAlbéric
11 Juillet 2021, 18:08
Pour info quand je commence à boire (ici pendant mes congés) je commence vers 16h pour parfois finir tard dans la soirée... genre siroter un verre de vin pendant le film du soir qui se transforme souvent en une bouteille de plus. Alors que je n'en ai pas besoin... c'est donc vraiment une habitude je pense.
qu'en pensez vous?


deux choses :
  • Tu dois caler tes prises sur tes habitudes lors de tes congés, et donc viser 16h et faire ta dernière prise à 15h, tous les jours de la semaine !
  • Oui, cela peut être une habitude, mais tu ne sais pas t'en passer. Je crois que tu es fort probablement juste à la limite de la bascule de l'habitude vers l'addiction, mais déjà du mauvais côté :$


( pour info pascal, je n'ai pas trouvé les expériences des membres de ce forum, je suis encore gauche avec le site)
à tantôt j'espère...

L'ami Kor t'as donné l'adresse sur laquelle il suffit de cliquer : Petit questionnaire posologie Baclofène

Mais beaucoup passent des soirées à éplucher les autres fils. Commence par regarder l'aide (en rouge en haut de la page) : Aide pour utiliser le forum
Et puis tu trouveras tout le site là : https://www.baclofene.com/index.php
Bien que cela soit vieux et un rien obsolète : Analyse posologie des guéris
Enfin, La majorité des fils « alcool ». Même si ce n'est pas un critère 100% pertinent, tu peux les classer par le nombre de messages (tout en bas de la page)

Bises

PS pour Sylvie : ce serait bien d'avoir cette zone de choix de tri au-dessus et pas en bas ;)
 
PascAlbéric
10 Juillet 2021, 14:14
Nico, en disant « c'est bien chimique », c'est admettre que ce n'est pas une question de volonté, qu'un médicament fonctionne.
 
PascAlbéric
10 Juillet 2021, 13:47
 
PascAlbéric
07 Juillet 2021, 17:18
Bonjour,

J'ai, avec d'autres, réfléchi à mon adhésion pour cette année.

Mais comme des décisions ont été prises sans l'accord d'une AG (injection de la majorité de la trésorerie dans une nouvelle asso formative de médecins), j'ai décidé de ne pas y participer financièrement cette année.

De toute façon, elle n'a pas d'impact en Belgique... à moins qu'on en discute lors d'une AG.

Je ne suis pas contre la création d'une asbl "succursale" à l'association française, mais même notre regretté JMV était assez sceptique.

Voilà pour les non-Français

Bàv,
Pascal
 
PascAlbéric
07 Juillet 2021, 15:54
Ah oui, j'avais oublié de te le souhaiter ;)


J'ai fait ma 1ère cure juste après mon 40ème anniversaire. 2 semaines. Je replongeais dès le lendemain : il y a avait ma bière préférée dans le frigo...
J'en ai pleuré, ma femme aussi. Il a fallut, 15 ans plus tard, mon indifférence avec le baclofène pour qu'elle dise « C'est donc bien chimique ». Une réflexion qui m'a laissé un goût mitigé.

15 ans de lutte. J'aurais pu commencer le baclofène + tôt, dès 2008, mais cette partie intéressante du livre d'OA nous a été occultée par le centre de cure dans lequel je séjournais. Ils préféraient nous faire la lecture des aléas préliminaires et plutôt psys (l'anxiété). Si j'avais su, j'aurais acheté le livre à ce moment là, et j'aurais gagné quelques années et une plus grande chance de réussir plus vite et à long terme.
 
PascAlbéric
06 Juillet 2021, 11:40
La série TV The Walking Dead_ est, hormis ses scènes d'horreur et de drames affreux, assez éclairante sur le comportement humain dans une crise majeure, du "chacun pour soi" souvent voué à l'échec par rapport aux collectivités aux moyens quasi moyenâgeux. C'est assez intéressant du point de vue psychologique.

https://www.lintermede.com/dos...ead-analyse.php

On voit l'histoire démarrer sur un petit groupe hétéroclite, qui au gré du temps en rencontre d'autres, souvent hostiles au premier abord. Et puis cela va et vient (c'est une série d'horreur, il y a des morts) et il y a des petits « Hitler » en puissance.
Il y a deux ans, j'ai regardé les « comics originaux » et j'ai vu que cela déviait plutôt en guérillas urbaines. Mais malgré cela, l'intelligence collective (l'Union Fait La Force) tire bien son épingle du jeu.

D'ailleurs, la prochaine saison sera la dernière.



J'ai un autre exemple, mais plus tard, là, je vais m'adonner à ma passion.
 
PascAlbéric
05 Juillet 2021, 21:14
Ah, le préfère la pastèque au melon, bien fraiche du frigo ;)

À propos d'intelligence collective, je me souviens d'un test psy de groupe. il y a plus de 25 ans. Nous étions moins de dix avec une quinzaine de sujets assez hétéroclites du point de vue éthique Vraiment hétéroclites. Nous devions faire des choix personnels suivant leur importance. Quelle importance ? tout à fait subjective...

Cela fait, nous devions nous mettre d'accord, sous la supervision de deux psychologues. Vu l'extrême diversité, on s'est tous regardés, perplexes.

J'ai trouvé la solution, en proposant de faire une moyenne. Cela n'a pas plut aux psys qui voulaient que l'on s'étripe ;)

Bien emmerdés ils ont été ;)
 
PascAlbéric
05 Juillet 2021, 18:40
À propos de vidéos intéressantes que j'ai pu visionner, il y en a deux qui ont retenu mon attention à propos de l'intelligence ou de la stupidité collective.

Par exemple, l'an 536 a été la pire année qu'ai connue l'humanité. Elle s'en est sortie, mais avec de nombreuses pertes dues en grand partie au chacun pour soi. Cela se voit aussi lors de mouvement de panique.

Par contre, s'il faut faire des choix raisonnés (ou pas) sans que sa vie en dépende, l'intelligence collective (il y a plein d'autres vidéos) est assez stupéfiante.

Si nous devions extrapoler cela à une situation actuelle bien connue, nous ne pouvons malheureusement pas nous limiter à la francophonie, où les antivax français ont une influence certaine (je ne la juge pas ici).
car le « chacun pour soi » qui semble souvent prévaloir, fausserait cette intelligence collective.
 




forum baclofene