Résultats de la recherche (480 résultats)

jmv
Hier, 22:42
Aussi par ces faits, des médecins et les asso de patients guéris au baclofène se battent comme une armée pour le faire reconnaître.

Je suis ça de très prés même si je suis pas directement concerné en tant que belge, pays où actuellement la baclo rentre bien dans les moeurs des médecins chez nous.
De plus, nous ne sommes pas concernés par la limitation à 80mg comme en France.
En bref, actuellement il est beaucoup plus facile de se faire prescrire du baclo en Belgique qu'en France.

Mais nous sommes quelque part concernés car c'est quand en regardant ce qui se passe en France que la Belgique a commencé à prescrire.
 
jmv
Hier, 22:21
En fait question labo la situation actuelle est :
Novartis, Mylan, Zentiva ne fabriquent pas du baclo pour l'addiction. Ce n'est pas du tout sa finalité à la base. Ces mêmes labo n'ont pas mis 1 euro dans les études , ça ne les intéressent pas du tout.

Par contre:
La demande d'amm dont les débats sont ouverts à l'ansm à été initiée par un labo qui s'appelle Ethypharm. Si la demande d'amm est acceptée, Ethypharm proposera du baclofène mais sous un autre nom commercial ( j'ai lu quelque part que le médoc s'appellerait le Zilka )
Ce sera du baclofène présenté sous des comprimés de 20mg et 40 mg quelque chose comme ça. Et ce médicament pourra être prescrit pour l'addiction car ce sera sa finalité.

Et effectivement des milliers de malades n'ont aucune idée de ce traitement et croient toujours que l'abstinence est la seule voie.
Beaucoup d'addictologues refusent de le prescrire ou n'en parlent pas pour protéger leurs places. Et puis un patient alcoolique est un client à vie.
Sauf si l'ansm réserve l'exclusivité du baclo aux addictologues, ceux ci pourront aller au chômage.
D'où les rapports de force entre les pro-baclo et les anti-baclo.
 
jmv
Hier, 22:10
Citation (Gregory)
qu'on pouvait continuer a boire un petit peu et retrouver la notion de PLAISIR qu'a mon avis vous avez tous perdu a un moment ou l'autre, en comparaison avec les nonaddicts comme moi qui peuvent apprécier le gout de tel ou tel breuvage, et pour autant savoir s'arrêter

Tu as mis le doigt dessus.
Je n'avais plus du tout le notion de plaisir de boire un alcool de qualité.
On avait l'impression de se faire plaisir mais en fait, c'est l'alcool 'nécessité" celui qui vient soulager mais alimenter le "besoin " pour moi ce n'est même pas "avoir envie" d'alcool, mais "avoir besoin" d'alcool.
Ça devient en quelque sorte un médicament.

C'est ce qui fait l'essentiel de la différence entre toi, le plaisir de partager un verre. Et ton papa ainsi que nous le besoin de consommer.

Pendant l'addiction on se dirige même sur l'alcool "n'importe quoi"
Jr me souviens du nombre incalculable de canettes de bière très cheap chez les discounter qui sont infectes à boire. Même chose pour le vin , tant qu'il y a de l'alcool, c'est bon.

En cours de traitement ou le jour où il sera indifférent, il retrouvera le gout des bonnes choses de qualité. Ce sera d'ailleurs un des indices de guérison.
 
jmv
Hier, 21:22
Ça veut dire qu'il n'est plus dans le déni.
Voilà un grand pas de fait.

Il va pouvoir commencer à avancer vers le guérison.
S'il arrive que son médecin refuse de prescrire ou pire ( ça s'est vu) tient des propos négatifs sur le traitement, n'hesite pas à nous en faire part.
On te trouvera un médecin prescripteur
 
jmv
Hier, 21:12
Parce que le baclofène pour soigner l'addiction est très difficile à prescrire. Le preuve en est que je n'ai pas vu 2 posologies identiques entre 2 patients guéris.
La posologie est vraiment à la carte, à un moment donné, c'est le patient qui atteindra une certaine autonomie de traitement à l'aide du médecin s'il connaît bien le traitement, mais aussi et surtout grâce à l'aide de ce forum ou Sylvie va suggérer des posologies. A savoit que les patients "experts" comme Sylvie et d'autres ont bien plus d'expérience que les médecins.

Il y a le RESAB qui donne des formations pour les médecins. Mais il faut que ces mêmes médecins s'y inscrivent et prennent de leur temps pour apprendre.

Les labos qui produisent le baclofène ( novartis, zentiva, mylan.... ) fabriquent du baclofène dans le cadre de son indication d'origine, c'est à dire pour contrer les spams essentiellement dans le cas de la sclérose en plaques.

Ces même labos ne veulent rien savoir quant à l'utilisation du baclo pour l'addiction.
 
jmv
Hier, 19:30
Avant de commencer quoi que ce soit, il te faut trouver un médecin qui acceptera de t'en prescrire. Tu ne réglera pas le problème avec 1 seule boîte.
Commence par ça avant d-en prendre
 
jmv
18 Février 2018, 19:56
Merci, JMV et Sylvie. Je vais vous tenir au courant ici. Maintenant j'attends des invités--et on va servir du vin... wish me luck!

Good Luck Nomade
 
jmv
18 Février 2018, 19:17
Ce serait chouette si tu pouvais nous faire un retour de ton médecin aux US pour voir s'il presrira ou pas .

Et, comme toi, les AA, ça n'est rien pour moi non plus
 
jmv
18 Février 2018, 10:50
Pour la dévalorisation de soi,
Au plus tard le jour de son indifférence ça va s'arranger. Ne serait-ce qu'il sera fier d'avoir pu gérer son traitement pour arriver à l'objectif.
 
jmv
18 Février 2018, 0:03
Citation (Suratan)
Difficile de savoir exactement comment ça fonctionne. Mais si ce n'était pas neurobiologique. Pourquoi le baclofène fonctionnerait-il ?

C'est de toute façon neurobiologique.
On peut avoir effectivement une faiblesse génétique, il aura fallu un facteur déclenchant pour y tomber, qui n'est pas toujours d'ordre psy.
 
jmv
17 Février 2018, 20:50
Oui, c'est le processus classique de la dévalorisation de soi.
Conséquence de la honte lorsque nous sommes atteint par une maladie "honteuse" et "dégradante"
 
jmv
17 Février 2018, 20:44
JMV

Ma mère a réduit sa consommation de tabac puis stoppée net la cigarette aidée par le Kudzu.
Je dirais presque qu'il a eu un effet baclo sur elle.
Là encore son état d'esprit à beaucoup joué je pense mais ça a fonctionné!

Bonne journée :fsb2_wink:


C'est une manière.
Perso, je vais le faire avec de la cytisine ( le tabex ) molécule agoniste partiel nicotinique comme le champix, en plus efficace avec moins d'EI
 
jmv
17 Février 2018, 20:26
Sue l'aspect psy, je t'ai répondu sur l'autre fil
 
jmv
17 Février 2018, 19:01
Tout à fait d'accord. C'est exactement ce qui m'est arrivé et c'est dur à passer si pas préparé
 
jmv
17 Février 2018, 18:59
Marieb,
Tu as raison d'aborder l'aspect psy.
Effectivement, le baclo ne va pas résoudre les problèmes et affect psy.

De mon expérience en tout cas, je dis oui, il vaut mieux regarder à cet aspect.
La grande différence avec le baclo, c'est qu'il ne va pas aller chez le psy pour parler d'alcool, mais pour le reste.

Il est vrai que, une fois indifférent, il va se retrouver face à la situation qui l'a peut être plongé dans l'alcool.
Quant à savoir s'il faut le faire maintenant ou au moment de l'indifférence est un autre débat pour lequel je n'ai pas le réponse.

Maintenant, s'il pense déjà qu'il va finir sa vie de cette manière, je crois qu'il devrait consulter. Et surtout lui faire passer le message que grâce au baclo, il n'en sera rien.
 
jmv
17 Février 2018, 18:35
OK Chine, je comprends

En effet, comme dit Sylvie, même principe que le ghb sans addiction.

La baclofène te permettra de résoucre le problème d'alcool, mais auuse les problèmes de manque du ghb.
 
jmv
17 Février 2018, 16:28
Bonjour Chine,
Sylvie va te revenir pour une adresse.

Je me retrouve assez bien sans ton histoire. Aussi le fait de passer de cadre à employé.
Ce cas n'est pas loin du mien à la différence près que, à cause des angoisses, anxiété et alcool, je n'ai jamais pu officiellement atteindre le poste de Directeur.

Un petit détail dans ton récit m'interpelle:
Tu parles d'anxiété réactionnelle et puis tu parles d'anxiété lors d'un repas entre amis. Ça ne paraît pas tout à fait cohérent.

Je pense aussi que cet anxiété peur être la conséquence du ghb, et donc endogène.

Ne penses-tu pas ?
 
jmv
17 Février 2018, 16:17
C'est très bon signe si sa manière de consommer évolue de cette façon.
Tous les petits indices sont la démonstration que le baclo fonctionne. Si le temps pour finir un verre s'allonge, c'est une preuve de belle avancée. La preuve en est qu'il consomme plus lentement sans s'en rendre compte à la base.

Question fumette, j'ai moi même fumé plus quand je buvais moins ou indifférent. Ça a duré quelques mois et là, j'ai ralenti ( de 25 cigarillos à 13 cigarillos )

Mais je dois arrêter.

Il a raison quand il dit qu'il ne pas faire tout à la fois. C-est ce que je me dis.

Sauf que....grâce au baclo, je ne bois plus sans effort et qu'à un moment donné, j'utilise cet argument pour justifier le fait que je n'arrête pas.

Actuellement et honnêtement je me cache derrière cet argument alors que objectivement cet argument est faux en tout cas chez moi.
J'ai plus le droit d-avancer cet argument pour me justifier et finalement me convaincre que c'est normal que je n'arrête pas.
 
jmv
17 Février 2018, 15:13
Citation (Marieb)
Est il normal qu apres 2 semaines de traitement il en soit encore a consommer 1/2 bouteille et 3 pastis en qq heures ?

Absolument, le traitement au baclofène n'est pas toujours, même pas souvent progressif. Il peut arriver qu'il va continuer à consommer et puis, le jour de l'indifférence arrêtera d'un coup de consommer, ou consommera de manière raisonnée. C'est l'effet interrupteur.
 
jmv
17 Février 2018, 12:54
Citation (riquinita)
Il a revu le médecin de l'hôpital de son domicile qui ne l'a pas orienté vers un psychologue ou groupe de paroles , poutant je sais que cela existe.Qu'en pensez-vous?


Bonjour Riquinita,

Les groupes de paroles ne sont pas du tout utiles quand on est soignés par le baclofène.
Quant au psychologue, je suis d'avis que c'est une bonne chose de suivre une thérapie , non pas pour soigner l'alcool, mais pour l'après. C-a-d quand il redeviendra en capacité de penser sa vie.
Mais in semble que les thérapies psy ne sont oas nécessaires pour tout le monde.

Alors 80mg, c'est trop peu, peu de malades guérissent avec cette dose, donc c'est tout à fait normal qu'il boive toujours . Va falloir monter plus haut. Il n'est pas interdit de le faire, le médecin prescrit simplement hors amm.
 
jmv
17 Février 2018, 12:28
Citation (Marieb)
Je n ai jamais cotoye de personnes ayant une dependance donc je suis totalement ingnorante en la matière

Voici une explication que j'avais donné un jour.

Pour t'expliquer la dépendance à l'alcool ( Le tabac c'est le mème principe à la base mais fonctionnement différent )

La dépendance à l'alcool consiste à ce que le cerveau croit que l'alcool est nécessaire et indispensable à la vie, tout comme la nourriture=faim, comme la boisson = soif, l'alcool=alcoolisme.
Ceci se passe dans une partie du cerveau appelé aire tecmentale ventrale.
Il transmet l'information au cortex et la recherche d'alcool va s'opérer. Donc il n'y a pas de notion de volonté car ce message est plus fort que tout. La personne malade n'arrive pas à lutter ou alors au prix d'un inconfort de vie at vitam. On est alors dans un combat perpétuel jusqu'à la fin de nos jours

Ce qui veut dire que le malade vit dans la honte d'une maladie dégradante dont il N'est PAS responsable.
Le baclofène guérit de cette maladie en remettant de l'ordre au niveau des neurotransmetteurs comme la dopamine.



Une fois guérit grâce au baclofène et seulement cette molécule guérit, il redeviendra comme toi et comme moi maintenant.
Il pourra faire le fête avec tour le monde et boire son verre comme tout le monde. De lui même après 2 verres il n'en voudra plus.
Il pourra passer au supermarché ou à l'endroit ou il achète son alcool sans réagir.

Ps pour tout le monde: n'hésitez pas à me corriger ou compléter .
 
jmv
16 Février 2018, 18:44
Citation (Suzano)
J'écris souvent le soir et je compose un peu de musique. j'ai toujours associé les deux. C'est plus une habitude tu vois! je sens que je pourrais m'en passer aussi.


Ah les habitudes.
Moi, c'était un grand classique, alcool + tabac après le boulot, ou à l'heure de l'apéritif

L'habitude est restée, mais avec autre chose que l'alcool ( morito sans alcool, pisang sans alcool ect.. ) car même si habitude, je n'ai plus envie de boissons alcoolisées sauf parfois verre de vin.

Maintenant, je dois m'attaquer au tabac puis tout sera nickel.


JM
 
jmv
14 Février 2018, 20:39
Et oui, il faut monter mais as-tu beaucoup en stock ?
Parce qu'avec une prescription à 190mg, ça risque de coincer un moment donné.
 
jmv
14 Février 2018, 19:09
J'ai fait le test en regardant les baclo sur internet.

Ca me reviendrait à 350 boules par mois.

Ils arrivent à les vendre ?
 
jmv
13 Février 2018, 20:07
et la phrase hypocrite à souhait "attention, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé".
Les beuveries étudiantes sponsorisées par les alcools anisés... Oui oui... Alcool gratuit.

Oui, tu as tout dit : révoltant et monde de merde !


Bin oui, avec cette belle phrase on se décharge de toute responsabilité face aux abus. Et d'ailleurs, d'après eux c'est quoi la définition de l'abus ?

Adressé aux jeunes, plus on les prend tôt, plus longtemps la clientèle sera fidele.

Vive les binge drinking
 
jmv
13 Février 2018, 18:23
Nous sommes continuellement manipulés par les puissances financières, et le marché de l'alcool est puissant en France mais pas seulement.

Pourquoi ce prend tellement de temps pour faire reconnaître le baclofène ?
Simple, ils n'ont pas d'argent à faire avec un p'tit médoc génériqué
 
jmv
13 Février 2018, 0:26
Dans l'intérêt du patient ?

Descendre la rtu à 80mg et faire replonger des patients dans l'alcool, c'est effectivement dans l'intérêt du patient.

Comme tu dis, on verra, mais garde les yeux et les oreilles ouvertes à ce qui ce passa à l'ansm surtout.
 
jmv
12 Février 2018, 21:55
Et voici la mienne.

Alors en 3 mots

Aotal et révia =inutile
Selincro vise les binge drinking

Alpadir est une étude pourrie orchestré par Michel Reynaud qui n'y connaît rien au baclofène ( protocole inadapté, doses trop faibles. ..)

Olivier Ameisen allait très bien. Il a été foudroyé par une crise cardiaque rien à voir avec le baclo.

Cherche un autre médecin tout de suite, tu n'arriveras à rien avec ton MG, il ne fais que flinguer le traitement, il n'y connais rien.

Tu disais il a fait sa thèse la dessus ? ??
Au siècle passé sans doute.
 
jmv
12 Février 2018, 15:37

On verra ce que l'ANSM nous réserve pour demain ;)

A mon avis, ils vont rester droits dans leurs bottes ...


C'est à dire ?
 
jmv
11 Février 2018, 22:52
Sa conso avait donc diminué à ce point avec 6 cls ?

C'est déjà très bien

La question est pourquoi veut-il arrêter ?
C'est évidemment trop tôt pour arrêter.
 
jmv
11 Février 2018, 22:44
Citation (kellys)
a demain. à chaque jour, l'espoir


Mais bien sûr, tu es au début du traitement, faut de la patience.
 
jmv
11 Février 2018, 13:53
Dans ce cas, faut trouver un médecin qui accepte de monter plus haut.

Sylvie peur t'aider à en trouver un pas loin de chez toi
 
jmv
11 Février 2018, 0:55
A partir du moment où change.org a une responsabilité dans ce phénomène, alors ils se tirent une balle dans le pied à terme.
 
jmv
10 Février 2018, 23:16
Ce qui rendrait change.org Incredible dans son ensemble
 
jmv
10 Février 2018, 20:16
JMV, quand je disais que mon message est resté figé, ce n'était pas un reproche, loin de là, je comprends bien qu'une réponse ne peut pas venir automatiquement. Je m'excuse d'avoir mal choisi mes mots. Au contraire, je vous remercie tous pour votre réactivité.
La nuit a été courte avec maux de tête (comme dans un étau) et des douleurs aux mâchoires comme si les gencives rejetaient mes dents (fausses), plus des grosses douleurs musculaires dans les jambes et les bras. J'ai pris un doliprane, j'ai attendu et je me suis rendormie pour me réveiller sans aucun maux, le rêve :)

Pas de souci Kellis,

On se doutait un peu que ta nuit allait être un peu agitée .

Mais tout esr rentré dans l'ordre. Le baclo a cogné à cause de la dose trop forte au début mais tout rentre dans l'ordre.
Ton expérience confirme une fois de plus de l'innocuité de la molécule. Les effets secondaires ne sont en général pas dangereux et ne durent pas.

Maintenant que tu suis les conseils de Sylvie, notre experte, ça va aller beaucoup mieux.
 
jmv
10 Février 2018, 13:50
Je suis d'accord que c'est possible. Y-a-t'il un contrôle que adresse IP?

Ce qui est interpellant, il y a des commentaires régulièrement mais pas souvent au regard de la vitesse du compteur.


Eh puis TMM ne dvrait-il pas interroger Change.org ?
 
jmv
10 Février 2018, 12:50
Bonjour Grégoire,

Je fais partie des buveurs du matin au soir et j'ai eu une excellente expérience baclofène couronné de succès. Trouver la bonne recette est moins évident que pour les buveurs du soir,mais on y arrive très bien.

Il suffit de bien écouter ton corps, évaluer l'intensité des craving et de faire un bon suivi de ses ressentis et ça roule. Et en fonction de ces éléments, Sylvie est toujours de bon conseil

Ça va marcher pour toi aussi
 
jmv
10 Février 2018, 12:22
Et l'ansm ça regarder à ça ?
M'étonnerait. Ils ne l'avaient pas fait pour le levothyrox
 
jmv
10 Février 2018, 12:21
Et puis il y a un petit capchca si je me souviens bien. Un bouton je ne suis pas un robot
 
jmv
10 Février 2018, 0:22
Tu vas nous remercier de te lire à chaque fois ? :fsb2_godgrace: :fsb2_godgrace:

En effet c'est assez hallucinant.

Le compteur n'arrête pas de tourner,même après minuit
 
jmv
10 Février 2018, 0:03
Citation (kellys)
j'attendais une réponse, mais mon message restait vigé, sans réponse

Heu bin oui mais tu as eu une réponse ( la mienne ) en l'espace de 20 minutes . Ce qui est réactif pour un forum.

On n'à pas les réponses instantanées comme avec un "chat"
 
jmv
09 Février 2018, 23:58
Juste un mauvais moment à passer.
Tout rentrera dans l'ordre dans quelques heures mais ne prends que 10mg demain et après demain
 
jmv
09 Février 2018, 22:41
Kellis,
En effet, l'envie de boire, appelé le craving ne va pas disparaître dès les premières prises.

La suppression totale de ce craving viendra d'un coup lorsque tu auras atteint ta dose seuil, c'est à dire quand tu seras devenu indifférent. Personne ne peut dire à l'avance quelle dose et quelle posologie te sera nécessaire pour y arriver.
Sylvie va venir prendre le relais, aussi tu as à disposition sur ce site de la documentation pour connaître mieux le traitement.
Tu peux ausdi lire ceci:
https://www.baclofene.com/index.php?p=topic&t_id=9510

Tu comprendras mieux.

En attendant, je m'interroge sur le médecin qui donne comme consigne de prendre 30mg dès le premier jour.
 
jmv
09 Février 2018, 19:57
La France a décidément des règles curieuses et compliquées.
C'est bizarre ces comportements aléatoires d'une pharmacie à une autre.

Chez nous, le pharmacien me semble -il ne doit pas s'inquiéter de tour ça. Leur système utilise la base de données de l'inami et leur logiciel fait toit en automatique.
Quelques rares exceptions près pour certaines spécialités nécessite une autorisation de la mutuelle . Et encore là, ils scanne le code barre du document et tout se fait en automatique.
A ma connaissance, ces débats sont inexistants chez nous. Le système est le même partout
Et le prix du médoc est le même partout.
 
jmv
09 Février 2018, 19:31
Ok pigé, j'ai lu ton fil
 
jmv
09 Février 2018, 19:24
Par contre Théo, je dois avoir des neurones qui se touchent.. mais ton message est adressé à qui ?
 
jmv
09 Février 2018, 18:19
Attention ; 30mg dès le premier jour c'est de trop il faut commencer avec 10mg et augmenter de 10mg tous les 3 jours

30mg dès premier jour peut te donner des effets secondaires.

Faut y aller doucement.
 
jmv
08 Février 2018, 23:59
Bonjour Thomb,

Il n'est pas nécessaire d'être abstinent pour commencer un traitement au baclo. Néanmoins ça aide, mais pas du tout obligatoire.

Évidemment que les benzo ( comme le diazepam /valium) pris à terme un moment donné dézingue. Ce n'est pas un somnifère, mais un anxiolituque.

Le baclofène est la solution, la seule qui guérit de l'addiction , qui tue le craving et donc est vraiment le traitement idéal.

L'aotal et le révia ont autant d'efficacité que des smarties, donc efficacité = +- zéro.
Ça marche pas, c'est normal.

Concernant le médecins, Sylvie t'en dira plus, elle a une "base de données" de médecins prescripteurs.

Tu es au bon endroit pour guérir, pour suivre le seul traitement efficace.

PS: même si nous avons de l'humour, sois assuré que TOUT le monde est sérieux ici.

Bonne route avec nous.
 
jmv
07 Février 2018, 19:00
Ou alors si pas possible de te défaire de "l;
'habitude" aller ves des produit N/A
 
jmv
07 Février 2018, 8:41
Ok,
Merci Sylvie pour tous ces éclaircissements.
 
jmv
06 Février 2018, 23:15
Comme quoi l'imprégantion n'est pas toujours une mauvaise méthode.

Non, bien entendu. Elle est plus douce aussi, mais il semble qu'il faille monter plus haut en dosage

Je sais pas au final
Dans mon cas, comment aurai-je pu le savoir ?
Aucune idée.
J'y suis arrivé avec EI = quasi rien.
Pas sûr qu'un ciblage plus offensif aurait été aussi "confortable"

C'est comme en début de traitement, qu'est-ce qui est le mieux ? Cibler dès le premier jour où imprégner les premiers jours pour habituer le corps puis cibler ?
 
jmv
06 Février 2018, 19:24
La Meuse est un fleuve qui passe tout près de chez moi
voir ici
 
jmv
06 Février 2018, 19:21
Citation
Il n'a pas toutes ses frites dans le même sachet."

Expression qu'on utilise souvent. On peut dire aussi qu'il n'est pas tout droit dans sa tête
 
jmv
06 Février 2018, 19:19
Bon app. . Tu me donnes envie
 
jmv
06 Février 2018, 16:44
suis un cas difficile et bien atteint, en fait JM ? :fsb2_wink: je le pense clairement

Un cas plus atypique dirais-je

Pour les buveurs du matin au soir, il n'est pas faux qu'une pososlogie imprégnation avec un peu de ciblage matin et fin de journée, cà a fonctionné avec moi.
Si tu regardes ma signature, tu verras que mes ciblages sont modérés.
62,5 m'ont suffi à tuer le matin. Grande chance pour moi, because en prenant 75mg le matin, vers 10h du matin je tombais en confusion.

Puis un léger reciblage fin d'aprem ( 75mg ) et j'ai eu la recette gagnante.
En fait, j'ai été de ceux qui ont monté en mode impregnation, puis arrêt de la montée et début de ciblage.

Il y a de bonnes chance qu'il en soit de même pour toi. Comme quoi l'imprégantion n'est pas toujours une mauvaise méthode.
 
jmv
06 Février 2018, 13:22
"non di dju"

ce n'est pas "nom de Dieu" ? on le retrouve aussi en France

le top des wallons :
http://www.topito.com/top-meilleures-insultes-belges-wallonie-plat-pays


j'adore !!!!!!!!!!!

..

Croustillant, j'avoue que je ne les connaissais pas toutes
 
jmv
06 Février 2018, 13:19
Je sais, je voulais juste charrier mon Belge Flamand-Wallon préféré ;)

Oh oui, autant que tu veux, j'adore.
Surtout que nous avons un don particulier pour l'auto dérision

Belge flamand-Wallon est le terme exact qui me convient. Car je suis unitariste, et non séparatiste, régionaliste, communautariste.
Je suis avant tout Belge, puis accessoirent Wallon

et merci pour le préféré :fsb2_wink: :fsb2_yeah:
 
jmv
06 Février 2018, 13:15
Littéralement oui, ça veut dire Nom de Dieu. Mais au final le sens n'est pas du tout le même

Car dans nom de Dieu, Dieu est évoqué, par contre "dju", c'est pas pareil le "dieu" n'est pas évoqué dansle sens
 
jmv
06 Février 2018, 10:12
je pane rien au wallonneries diverses ou belgeries connexes.

J'imagine, c'est pour cela que je l'ai traduit en français
Citation (jmv)
non di dju (intraduisible) il n'est pas encore venu. Probablement qu-il nous a oublié. (en fait, c'est du wallon.)
 
jmv
05 Février 2018, 23:59
Citation (Princesse_Leia)
Je m'en veux de ne pas être plus présent sur le forum, j'espère que vous ne m'en voulez pas.

ne m'en voulez pas,
ne m'en voulez pas, vite dit ça
Nous, on vient voir tous les jours et à chaque fois on s'dit:"Non di dju, I n'est nin ko v'nou. Sur qu'il no z'a rouvi ci la" (traduction : non di dju (intraduisible) il n'est pas encore venu. Probablement qu-il nous a oublié. (en fait, c'est du wallon.)

Citation (Princesse_Leia)

Il y a 10 jours j'ai revu mon addicto : elle me disait que j'étais bien. Elle me conseillait d'arrêter de m'observer tout le temps, de lâcher un peu prise ...
Elle me proposait aussi de commencer à descendre les doses. Je l'ai regardé avec de grands yeux : "vous venez de faire monter mon niveau d'anxiété comme jamais !"
Il est hors de question que j'entame maintenant la descente. Pour moi, c'est encore beaucoup trop tôt


Je comprends que ça peut être angoissant de descendre. Perso, avec en plus un directeur qui se comporte en gamin de M. .de, pratique le harcèlement moral, délire complètement. J'avais dans l'idée d'aller voir mon président mais lui et le directeur feraient partie de la franc maçonnerie. Et là. ..Les loups ne se mangent pas entre eux...
Bref, tout ça s'accumulant je ne suis pas prêt pour descendre. Ma doctoresse l'à d'ailleurs confirmé de ne pas descendre tout de suite.

Par contre pour toi, il me semble que ton indifférence n'est pas si ancienne? Depuis quand es-tu indifférent ?
Et puis, Sylvie a raison me semble-t'il, passer les prises en mode imprégnation. Mais me sembke-t'il trop tôt pour descendre
Citation (Princesse_Leia)
Et maintenant que je me sens guéri, il est grand temps que je redonne un sens à ma vie.

Tu ne sembles pas vraiment en recherche de sens à ta vie. Y-a-t'il un souci de ce côté là ?

T'as du taff à ne pas en finir ; ta boîte fonctionne bien. Il y a déjà un sens à ta vie là.

En tout cas, bien content que ça roule pour toi.

Et oui; fais comme tu as toujours fait, débarque apporter des news

Bises
Jean-Marie
 




forum baclofene