Lien vers ce message 17 Janvier 2014, 16:11
Coucou

Effectivement Karine, j'allais justement donner de mes nouvelles pour répondre à vos messages.

La semaine dernière, j'ai vu mon prescripteur à l'hôpital avec qui j'arrive bien à discuter. Je lui ai expliqué que pour être bien il fallait que je sache que le bar et la cave étaient remplis (au cas où? même si je n'y touche pas), que lorsque je reçois ou suis invitée, me sens bien si mon verre est plein, regarde la bouteille etc... et pourtant je ne bois que très peu.

Là, mon médecin m'a scotché, il m'a félicité de toute la démarche intellectuelle que j'avais mis en place depuis le début de mon traitement (il me suit depuis le 4 juillet) et m'a expliqué que mon problème était que j'avais "peur du vide". Cela expliquait mon angoisse quand je ne maîtrise pas une situation, etc...

L'alcool me permettait d'inhiber cette angoisse et aujourd'hui avec le baclofène j'ai simplement besoin de savoir que je peux me procurer facilement de l'alcool pour être rassuré. Il m'a conseillé d'aller voir un psychothérapeute car mon problème est comportemental et qu'accompagnée, je devrait pouvoir y remédier.
Je précise que j'ai vu un psychanalyse il y a quelques années et que les pb de l'enfance ont été digérés donc pas la peine de tout recommencer.

Par contre, il pense qu'augmenter le baclofène ne serait pas judicieux et qu'il vaudrait mieux attendre un mois.

Donc je me suis dit que dans ces cas là il fallait que je diminue mon nombre de prises et que je vise les heures de craving et tant pis pour les ES (C'EST MOI QUI DECIDE ET PAS EUX !!!!!).

J'étais à 5 prises par jour : 08:30 : 20 mg, 10:30 : 30 mg, 13:00 : 30 mg, 15:30: 30 mg et 18:30 : 40 mg

donc comme aucun craving le matin passage à 4 : 10:30 : 30 mg, 13:00 : 40 mg, 15:30: 40 mg et 18:30 : 40 mg

Quelques ES en plus mais pas grave : je veux l'indifférence.http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_oui.gif

Pourquoi je vous raconte tout ça, tout simplement parce que je crois avoir "taté" l'indifférence mercredi soir.

J'étais au restaurant avec une copine (qui n'est pas au courant pour le baclo) et là elle m'a servi un grand verre de vin et moi je me suis servie plusieurs grands verres d'eau.

Et bien de tout le repas, je n'ai pas touché au vin, je l'avais devant moi, je le regardais et je n'en avais pas envie. Mon amie m'a même fait remarquer qu'elle était la seule à boire, je lui ai dit que c'est parce que je conduisais .http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_godgrace.gif
Je me suis même dit que c'était dommage de gaspiller autant de vin. http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_oeil.gif

J'ai regretté de ne pas avoir commandé de l'eau pétillante...

A la fin du repas, j'y ai quand bu une gorgée pour gouter : aucun regret d'avoir bu de l'eau tout le repas.

Donc oui, je crois avoir découvert l'indifférence ce soir là.

En rentrant chez moi, j'en ai parlé à mon mari et à ma fille, mon mari a quitté la pièce sans commentaire, ma fille m'a dit qu'elle était super contente pour moi.

Il ne me reste plus qu'à poursuivre mon chemin baclo.

Bises à tous


Indifférente à 200mg. Descente doucement 10 mg
le 3 avril 2015 : 100 mg ; réaugmentation suite au décès de ma mère à 200mg et descente de nouveau à 80 mg
Il est indispensable de rester TRES vigilant si on ne passe pas à 0 alcool mais c'est pas grave; il faut le savoir c'est tout! />Le nombre d'adhérents fait la force de l'association pour que le baclofène soit reconnu ADHERER ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens