Nouveau sujet RĂ©pondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Décrochage assuré, comment appréhender sa nouvelle vie

Avatar de TRISTAN  ( soigné )
  • Age : 62 ans
  • Messages : 1628
  • Inscrit : 08 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 03 Septembre 2013, 20:18

Reprise du dernier message

Edouard !!!!

Toujours lĂ  quand je t'attend pas.

Edouard, mon ami Edouard.... A toi tout seul, tu es un phénomène de l'après.

Dis moi. Raconte moi comment il serait ton après.


je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.
 
Avatar de TRISTAN  ( soigné )
  • Age : 62 ans
  • Messages : 1628
  • Inscrit : 08 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 03 Septembre 2013, 22:59
Tudieu Daniel,

Le titre du fil est pompeusement chiant .
On pourrait t'y pas le maquiller . Du genre " Décrochage et après ? " ou autre. Une affiche plus vendeuse, plus dérochante !


je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.
 
Avatar de Daniel
  • Age : 56 ans
  • Messages : 6427
  • Inscrit : 25 Janvier 2012
  Lien vers ce message 04 Septembre 2013, 8:36
C'est un nouveau combat qui se présente

Garder les mêmes habitudes, gardes les mêmes connaissances, jouer avec le feu dans des soirées aux effluves envoutantes

That is the question !


La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin
 
Avatar de MIAMI nice
  • Age : 48 ans
  • Messages : 748
  • Inscrit : 21 Juillet 2013
  Lien vers ce message 04 Septembre 2013, 9:02
It is a good questions...

But i think, qu'avec l’indifférence acquise tout en restant tout en restant quand même un peu prudent, le combat s'annonce bien intéressent et je pense que je vais bien m'en amuser intelligemment

GOOODDDDDD MOOORRRNNNIIINNNGGG EVRY BUDY !!!


merci pour les attentions ainsi que les histoires et experience que l on trouve sur ce forum ca fait vraiment du bien

P.S: Excusez les fautes d'orto et de facon d'ecrire, mais moi j'ecris comme je parle et moi quand je parle c'est avec le COEUR…!
 
Avatar de martha
  • Messages : 7690
  • Inscrit : 05 Mai 2012
  Lien vers ce message 04 Septembre 2013, 9:21
bonjour tous,
Citation
citation ALBERIC IRL : « In Real Life », c'est-à-dire « dans la vie réelle », par opposition à la vie virtuelle. L’IRL désigne le Vrai Monde, la vie réelle.


@LEE, merci pour cet instantané de ta vie réelle
j'avoue que j'aurais voulu y voir des couleurs plus optimistes
mais ce n'est qu'un instantané, je te souhaite que des voies s'ouvriront bientôt
bises

@les auteurs du fil
le relooking de votre fil a au moins le mérite du "up"
je me permets de penser que les maigres témoignages sont dus à une question de fonds et
non de forme, le sens du fil étant correctement perçu

cela tient plus au profil de la personne alcoolique qui est majoritairement introverti au départ,
sinon elle risque de le devenir suite à des années d'isolement

la facilité de se livrer au moment de la prise de contact émane d'une stricte nécessité
(pas grand chose à perdre, mais besoin d'être guidée face aux carences flagrantes du corps médical)

après: retour à la vie privée, la vie tout court, telle qu'elle est
il y a des choses dont on a pas/plus envie de parler, c'est humain

exemples lus: une telle a trouvé un job, ce sont les potes qui en parlent ici

un autre un stage, il n'en a pas encore parlé alors que c'est très important pour lui

ce n'est qu'un point de vu, je peux me tromper, alors soyez indulgent, merci
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par martha, 04 Septembre 2013, 9:28  

un écrivain qui me tient à coeur, il aurait piqué la citation à Coluche, soit:

ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux Ă  avoir tort, qu'ils ont raison
 
Avatar de reiz17
  • Age : 44 ans
  • Messages : 2216
  • Inscrit : 23 Mars 2012
  Lien vers ce message 04 Septembre 2013, 10:26
A force d'être lu, mon témoignage peu saouler mais vous n'êtes plus à cela prêt.
...
Contrairement Ă  d'aucun, je consacrais toute ma vie Ă  l'alcool.
Je n'ai rien construit avant et mon avenir était dans la mort prématurée que je finissais par appeler de mes vœux.
La seule chose tangible dans ma vie était cette fin là et la façon dégueulasse d'y arriver.
En cela, aujourd'hui, ce n'est pas la même vie qu'avant mais sans alcool que je mène mais une vie sans maladie socialement handicapante.
Tout a changé pour moi. Je ne suis plus seul et mal accompagné, c'est l'inverse.
Les mois passant, les années commençant à passer depuis mon indifférence, je m'acharne à l'impossible qui est de rattraper le temps perdu.
Je gagne malgré tout un peu de terrain sur cette mer à boire. Dérisoires polders qui me servent de jardins magnifiques. C'est un point de vu.
...
L'alcool aujourd'hui, donc.
Il est devenu ce que l'on qualifie de sociable.
Etant soigné, il n'est plus un besoin irrépressible, d'où l'indifférence.
Rien ne m'y oblige.
...
Ma maladie aujourd'hui, distinguo Ah.
Elle est soignée au jour le jour; Si j'étais guéri, elle ne le serait plus.
Tous les jours je m'enfile les pilules que vous vous enfilez.
Je suis devenu "comme tout le monde" à quelque-choses près:
Une boite de myorelaxant m'accompagne oĂą que je sois et tous les jours.
...
Au rapport!
On me dit ("tout le monde" me dit), que l'alcool se doit d'ĂŞtre festif.
Cuite oui! Mais festive!
Tu rigoles, tu fais rire, t'es content!
Aujourd’hui encore, lors d'apéros (sacré été)socio-festifs, il est un coin de moi où je vais me lover, un endroit que je connais bien.
Il y est mes folies, mes pulsions d’Éros et de Thanatos, en somme ma solitude et ma condition, mes rêves et mes envies, disproportionnées aussi parait il.
Je ne m'y attarde plus, moi qui aimais tant m'y vautrer.
Un clin d’œil d'aujourd'hui et je redeviens festif.
Mais au fond de moi, j'aime Ă  savoir que je suis seul Ă  me chanter parfois mon propre blues.
Et cette maladie lĂ , je ne veux pas m'en passer.
Liberté folle: Le Baclo me la donne.
L'esclavage aura été aboli. Je reste noir.
Qui ne l'est pas?

Avant, je savais ce qui m'attendais.
Aujourd'hui, la liberté d'un avenir incertain m'est offerte.
J'aime cette houle et les vents qui l'accompagne.
Il est des phares.
En cette direction chaotique (le clair obscure vous parlera), j'aime à penser que naviguer deviens un plaisir puisque je peux m'y perdre à mon gré, m'y retrouver quand cela me chante, quand Pénélope veut autre chose que tisser.
Heureux qui comme Ulysse.

Ais-je tout dit?
Dit on jamais tout?
Les jardins ont (avec un thé?) cela de secret.
Message Ă©ditĂ© 2 fois, dernière Ă©dition par reiz17, 04 Septembre 2013, 13:03  

Indifférent à l'alcool mais pas à un verre de Château Léoville-Barton St.Julien 2003, depuis la mi-juin 2012.
 
Avatar de Mimi *
  • Messages : 7071
  • Inscrit : 24 Avril 2011
  Lien vers ce message 04 Septembre 2013, 14:17
Coucou Édouard ,

Ben dites donc, ça donne pas vraiment envie votre histoire...!


Oui, pas évident de négocier pour certains l'Après ...
J'ai ce sentiment, que c'est plus difficile pour les femmes ..

Comme disait Martha, par pudeur...

Mais pour moi, aucun doute, PLUS JAMAIS l'ENFER DE L'ALCOOL !! :fsb2_devil: :fsb2_devil:

Je préfère prendre mon temps et reconstruire !


INDIFFÉRENTE à l'alcool et aux drogues grâce au Baclo + travail psy.
Mon histoire

0 baclo depuis Août 2012.
 
Avatar de Lee Vair
  • Age : 54 ans
  • Messages : 6176
  • Inscrit : 12 DĂ©cembre 2012
  Lien vers ce message 04 Septembre 2013, 15:23

il est un coin de moi oĂą je vais me lover, un endroit que je connais bien.
Il y est mes folies, mes pulsions d’Éros et de Thanatos, en somme ma solitude et ma condition, mes rêves et mes envies, disproportionnées aussi parait il.
Je ne m'y attarde plus, moi qui aimais tant m'y vautrer.
Un clin d’œil d'aujourd'hui et je redeviens festif.
Mais au fond de moi, j'aime Ă  savoir que je suis seul Ă  me chanter parfois mon propre blues.
Et cette maladie lĂ , je ne veux pas m'en passer.
Liberté folle: Le Baclo me la donne.
L'esclavage aura été aboli. Je reste noir.
Qui ne l'est pas?

Avant, je savais ce qui m'attendais.
Aujourd'hui, la liberté d'un avenir incertain m'est offerte.
J'aime cette houle et les vents qui l'accompagne.
Il est des phares.
En cette direction chaotique (le clair obscure vous parlera), j'aime à penser que naviguer deviens un plaisir puisque je peux m'y perdre à mon gré, m'y retrouver quand cela me chante, quand Pénélope veut autre chose que tisser.
Heureux qui comme Ulysse.

Ais-je tout dit?
Dit on jamais tout?
Les jardins ont (avec un thé?) cela de secret.


J'aime!


Avoir la conscience de sa cage, c'est avoir la lime pour les barreaux. Reiz17
 
Avatar de TRISTAN  ( soigné )
  • Age : 62 ans
  • Messages : 1628
  • Inscrit : 08 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 05 Septembre 2013, 4:01
Eh! 17,

Je vais te parler de notre après comme si nous étions tous deux attabler dans un bistrot.

Tu ne saoules personnes avec tes témoignages. J'ai désorbité un œil sur mes dossiers: RDV avec P. Gache à Genève aout 2010, premiers pas sur ce forum octobre 2010. Depuis on a témoigné toi, moi, Vincent , François, Paul et les autres. Les nouveaux invités sont légions sur le lieu dit et bien que nos paroles ne soient pas d'évangile mais de Bacchus , elles peuvent prêter a réflexion.
les fils se poste, se mĂŞle, s'entre mĂŞle se tresse, se stresse puis s'effiloche pour finir en nylon transparent. Ce pourquoi, je
me suis permis de réactiver " pas de shutt quand on.......... "

--Wahou!.. Mates la beauté qui entre dans l'estancot.... Le mec âgé ...? Non, c'est pas son père !......... Ca sent la maitresse
et pas que d'Ă©cole. Ouai, on disait quoi ?


Les témoignages .Ton avant est différent du mien. Je te l'a fait concise. Issue d'une famille bourgeoise , je diabolisé les
pensionnats JĂ©suites, Maristes et autres ramifications mafieuses. A 17 ans, je me barre de chez mes parents et vais m'exploser
le foie, les neurones et le sexe tout confondu a Ibiza, Londres, Gstaad and suck my on....

A 25 ans, je me loue une conduite et je rentre dans la finance ( comme Papa ) et je "construis ." Rencontre d'une belle femme
fortunée et mis a bas par cette dernière de 3 filles. Parcours pro. fulgurant. Putain, les compliments que j'ai entendu : " Tu as de la chance.... et la grand mère qui y va de son pot de miel " Tu as eu une fée au dessus de ton berceau "

A cette période je pensais sans oser le dire " Mamie, si tu veux la jouer féerique, raconte moi Blanche neige et ses partouzes
avec les 7 ou cendrillon avec sa babouche en vérine.
Il ne pouvaient tous imaginer que j'Ă©tais dans l'ennui et quand je m'enmerde, je picole.

--Patron ! Vous nous remettez la mĂŞme avec une auge de cochonnaille.

Ouai, donc construction et démolition. Punition conséquente et évidente : La trilogie classique. Chômage, divorce et alcool
milécuplé.

Un Paris Match froissé, taché de vinasse sur le comptoir d'un de mes bars, la lecture embuée d'un article sur le Bacloféne,
un RDV a Genève, un traitement, le dérochage et puis l'après.

Tu pense, tu écris " Aujourd'hui, la liberté d'un avenir incertain m'est offerte "

--Ohh! Tavernier! Elle vient cette tournée ou je tue le chien et te fou l'hygiène au cul.

On parlait de quoi ? Ah oui ! Avenir incertain. A la première lecture, j'ai boufonné le pléonasme puis j'ai perçu la dimension
de l'inconnu de l'avenir pour nous devenu conscient et serein.

J'ai parlé de l'après avec parfois des propos pouvant heurter ceux qui sont en traitement pour trouver leur indifférence.
Je dis être parfois dans la nostalgie des voyages avec l'alcool et ce surtout pour les délires de l'écriture.

Mais mon après a une jouissance inespérée, celle de s'aimer. Oui j'endosse avec aisance le rôle de Narcisse." Il se révèle
être d'une beauté exceptionnelle mais d'un caractère fier."
Choquante voir dérangeante cette considération de mon mio ? Je l'assume et la revendique.

Durant des décennies, je me suis hais. Combien de fois me suis je craché a la face devant la glace. Combien de fois ai-je explosé ce miroir a en avoir les jointures en osselets sanguinolents.

Aujourd'hui, je suis devant la glace et avec une féminité déconcertante, je vérifie que mon nouveau pantalon acheté en
solde sied bien a mon petit fût.
Plus je m'aime et plus l'on m'aime. Ce n'est pas un phénomène paranormal.

Il y a aussi ces périodes de doute. l'impression d'être debout sac au dos sur une route droite a l'infini et rien de réellement
perceptible a l'horizon. Il suffit de bien lacer ses pompes, d'avancer et d'aller découvrir.

Bon , c'est pas tout 17, je vais aller me mettre a l'horizontal. On se phone et on se fait une bouffe 12C4.


je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.
 
Avatar de Corinne D.
  • Age : 58 ans
  • Messages : 3245
  • Inscrit : 28 Avril 2013
  Lien vers ce message 05 Septembre 2013, 7:18
Eh! TRISTAN,

Ton Ă©criture, c'est ton tout toi d'aujourd'hui
comme disent nos amies Québecoises.

Ma comprenette sympathise..

C.


La guérison s'installe et se construit dans le temps.
 
Avatar de reiz17
  • Age : 44 ans
  • Messages : 2216
  • Inscrit : 23 Mars 2012
  Lien vers ce message 05 Septembre 2013, 8:58
Quand j'écris: ça peu saouler (sans thé) c'est parce que pour moi, le Baclo est un révolution totale. Il est un avant et un après extrêmement bien marqué. Je suis aussi heureux aujourd'hui que j'étais malheureux avant. Et j'étais très malheureux.

Ce n'est vraiment pas le cas pour tout le monde.
Au début de mon indifférence, je pensais que ce pourrait être ainsi pour tout à chacun. Je me trompais lourdement.

Christine, par exemple et parce que je connais bien le bel exemple, a simplement repris le cours de sa vie.
Ce qui déjà est merveilleux. Mais elle n'en fait pas tout un plat.

Si l'on a pas touché le fond avant, on remarque moins la différence avec l'après.
On buvait mais on avait une vie. Alors la vie continue.
La plus part d'entre nous avaient malgré tout gardé la tête hors de l'eau là où je me noyais. Je respire enfin. Beaucoup respirent encore.

En cela, mon bonheur actuel n'est pas transposable.
Et le bonheur que je témoigne ici, souvent, à force peut saouler.

Bises.


Indifférent à l'alcool mais pas à un verre de Château Léoville-Barton St.Julien 2003, depuis la mi-juin 2012.
 
Avatar de Sissi (guérie pulsion alimentaire)
  • Age : 56 ans
  • Messages : 9421
  • Inscrit : 29 Juin 2011
  Lien vers ce message 05 Septembre 2013, 9:08
Ceux qui me connaissent savent que je ne peux pas m'empecher de mettre mon grain de sel....

Meme si notre objet d'addiction n'est pas le meme, observons malgre tout quelques points commun pour l'apres.

Les TCA commes les alcoolismes sont tous differents, comme certains d'entre vous buvaient à longueur de journée, étaient connus pour leur probleme et ont vu leur vie sociale se deliter à cause de l'alcool, il en est de meme pour nous ,ou presque.

La bouffe ne nous rend pas agressives,et ne nous fait pas (hélas?) oublier la m.... ou nous nous mettons.

Selon le cas, on devient obèse en cas de boulimie non vomitive, et la, on est la bonne grosse souvent joviale oualors on cache son jeu en vomissant et l'entourage ne remarque pas ,et c'est peut etre encore pire.

Pour mon cas, donc avec prise de poids, les années de culpabilité, de régimes et de mise en danger pour ma santé, il y a quelques séquelles. Ces fameux kilos, evidemment ,et une appréhension du regard des autres quand il y a une glace dans mon caddie, ou quand je mange un gateau.

Mais tout ça, ça s'apprivoise. 14 mois de guerison, la paix avec les autres et avec la nourriture s'installe. J'etudie autour de moi les comportements que je ne connaissais pas (depuis l'enfance j'avais ce rapport conflictuel ) et je remarque que ,naturellement, j'adopte les attitudes de ces autres les "normaux".

Et l'après-addiction est délicieux.
Les kilos partent, doucement sans torture, je peux m'habiller enfin dans des tailles qu'on trouve facilement dans les magasins. Je n'apprehende plus les repas de familles, les invitations et les repas restau. CHacun de ces moments de vie, ces partages de nourriture qui sont la base des relations humaines, je les vis maintenant pleinement, sans angoisse et sans honte.

Je me detends vis Ă  vis du regard des autres.

Moins parano peut etre? Si ça se trouve, ils ne me regardaient pas , dumoins pas tous.


Il y a bien plus de points communs dans ces 2 addictions qu'on ne peut l'imaginer.
Et je suis peut etre la mieux placée pour le savoir. :fsb2_yes:


Je vous propose de venir voir ce groupe Facebook que j'ai créé sur notre maladie et qui intègre en plus du médicament, la notion de naturopathie."Boulimie, Hyperphagie,Addiction, Naturopathie ET Allopathie"
 
Avatar de martha
  • Messages : 7690
  • Inscrit : 05 Mai 2012
  Lien vers ce message 05 Septembre 2013, 13:34
@ TRISTAN,

Le lac resta un moment sans rien dire.

Puis :
"Je pleure pour Narcisse, mais je ne m'étais jamais aperçu
que Narcisse Ă©tait beau. Je pleure pour Narcisse par ce que,
chaque fois qu'il se penchait sur mes rives, je pouvais voir,
au fond de ses yeux, le reflet de ma propre beauté".
Message Ă©ditĂ© 2 fois, dernière Ă©dition par martha, 05 Septembre 2013, 13:37  

un écrivain qui me tient à coeur, il aurait piqué la citation à Coluche, soit:

ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux Ă  avoir tort, qu'ils ont raison
 
Avatar de martha
  • Messages : 7690
  • Inscrit : 05 Mai 2012
  Lien vers ce message 05 Septembre 2013, 13:46
@ REIZ,

faut pas être gêné à être heureux

http://www.jukebox.fr/bee-gees/clip,too-much-heaven,38uf0.html

(on est bien d'accord, aucun message personnel)http://www.baclofene.com/images/smileys/fsb2_oui.gif
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par martha, 05 Septembre 2013, 14:18  

un écrivain qui me tient à coeur, il aurait piqué la citation à Coluche, soit:

ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux Ă  avoir tort, qu'ils ont raison
 
Avatar de Mimi *
  • Messages : 7071
  • Inscrit : 24 Avril 2011
  Lien vers ce message 06 Septembre 2013, 11:55
Hello tous,

J'ai noirci le tableau dans mon premier message, car l'alcool m'a fait tout perdre.

Je suis devenu "comme tout le monde" à quelque-choses près:
Une boite de myorelaxant m'accompagne oĂą que je sois et tous les jours.


Je ne suis pas Baclozennn ! :fsb2_clever:
Je sais, je sais, les effets s’estompent... :fsb2_arrow:

Christine, par exemple et parce que je connais bien le bel exemple, a simplement repris le cours de sa vie.
Ce qui déjà est merveilleux. Mais elle n'en fait pas tout un plat.


et ça manque terriblement de témoignages en ce sens là..... :fsb2_yes: :fsb2_yes:

Citation (reiz17t=13826792,id238305)
Si l'on a pas touché le fond avant, on remarque moins la différence avec l'après.
On buvait mais on avait une vie. Alors la vie continue.
La plus part d'entre nous avaient malgré tout gardé la tête hors de l'eau là où je me noyais. Je respire enfin. Beaucoup respirent encore.


Tout juste Reiz !!!

Ceci dit j'ai RETROUVE MA LIBERTÉ !
Et ça, ça n'a AUCUN PRIX !!


- liberté d'aller où je veux, quand je veux !
Je ne suis plus attachée à ma bouteille..

- liberté de faire ce que je veux, quand je veux !
Plus de honte ...

- liberté d'aller faire mes courses, sans aucune pensée alcool !!

- liberté de boire festivement, avec mes Amis, un apéro etc ...ou pas.

- liberté de décrocher mon téléphone, quand je veux !
Plus de honte à avoir, "qu'est ce que j'ai pu dire hier soir au téléphone ?"

Et tant d'autres choses encore !!

Et j'ai AUSSI RETROUVE LE SOURIRE !! Demandez Fripoune. :fsb2_yes:


LIBERTÉ DE PENSER SANS PRISME DÉFORMANT !

LIBERTE !!!

mimi
Message Ă©ditĂ© 2 fois, dernière Ă©dition par Mimi *, 06 Septembre 2013, 12:07  

INDIFFÉRENTE à l'alcool et aux drogues grâce au Baclo + travail psy.
Mon histoire

0 baclo depuis Août 2012.
 
Avatar de MIAMI nice
  • Age : 48 ans
  • Messages : 748
  • Inscrit : 21 Juillet 2013
  Lien vers ce message 06 Septembre 2013, 12:20
Oui Soeurette, tu as tout juste, voila se que je ressens, LIBERTE !!!

De penser, LIBERTE de foncer dans mes choix, LIBERTE de m’exprimer normalement, sans avoir besoin d’être sous l’emprise de l’alcool.

Mais voila de jours en jours je m’aperçois que bcp de gents ne le comprenne pas ou n’y crois pas, voir même je me demande si ils ne se posent pas la question: Est il encore FRACA…?
Je sais très bien que lorsque j’ai compris que j’étais INDIFFERENT mon enthousiasme a été over the top, mais il y a de quoi quand tu t’aperçois que tu es enfin LIBRE de cette SALOPERIE,
ca malheureusement les non addict ne le comprennent pas


merci pour les attentions ainsi que les histoires et experience que l on trouve sur ce forum ca fait vraiment du bien

P.S: Excusez les fautes d'orto et de facon d'ecrire, mais moi j'ecris comme je parle et moi quand je parle c'est avec le COEUR…!
 
Avatar de Lee Vair
  • Age : 54 ans
  • Messages : 6176
  • Inscrit : 12 DĂ©cembre 2012
  Lien vers ce message 06 Septembre 2013, 15:32
Mais que c'est vaste la liberté.
Comme une toile de Magritte ou une folie d'Escher. Mes sens se perdent dans cette multitude de choix.
Ou aller?
Ivre je me sens mais sans ivresse rassurante.
Il n'y a plus de certitudes dans cette plaine immense, plus de cachettes pour nos circonvolutions.
Il y avait des arbres avant derrière lesquels s'agenouiller pour vomir, désormais l'oeil de Cain est partout. Il y avait des grottes ou s'ensevelir.
Plus de raisons de s'ensevelir désormais, l'alcool est tombé oui mais...la forêt qu'il cachait?

J'ai froid de ne plus avoir d'endroit ou dormir en chien de fusil. Ou sont les repères? je ne vois qu'une etendue plus grande que tous les draps frais ou j'aimais m'assoupir.

Plus de honte de répondre au téléphone et pourtant je ne répond plus, le combiné est trop loin. Plus de bouteilles à cacher mais ou cacher ce que cachaient les bouteilles. Il n'y a plus d'ombres ou pouvaient se tapir des jardins secrets, couler des lianes serpentines. Plus de persiennes, le soleil est d'huile et je reste tourmente.
Ou est la liberté?


Avoir la conscience de sa cage, c'est avoir la lime pour les barreaux. Reiz17
 
Avatar de martha
  • Messages : 7690
  • Inscrit : 05 Mai 2012
  Lien vers ce message 06 Septembre 2013, 20:45
LEE,

la liberté est toujours relative

tu souffres d'une entrave chimique

qui n'est pas définitive, mais je comprends
que c'est dur

perso je suis une vraie chochotte et je réagis
violemment Ă  toute entrave

il me semble que tu as déjà franchi l'étape du
décrochage, tu en réussiras d'autres

bises, foi d'hérisson


un écrivain qui me tient à coeur, il aurait piqué la citation à Coluche, soit:

ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux Ă  avoir tort, qu'ils ont raison
 
Avatar de TRISTAN  ( soigné )
  • Age : 62 ans
  • Messages : 1628
  • Inscrit : 08 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 07 Septembre 2013, 0:40
Etonnant, surprenant voir déstabilisant les propos de ces dames.

Quant es-il de cette parité que vous revendiqué ?
Pour évincer l'après, vous trouvé un refuge dans la pudeur.

Allons, point trop n'en faut ! A jeun, vous êtes a même de mettre en valeur vos atouts pour exciter nos sensibilités masculines.

Lorsque l'on aborde l'alcoolisme: Vous devenez rétives. Peur du quand dira t'on, du voisinage, du jugement conjoint.... ?

Encore un dénie, un esclavagisme de l'être proche ou une pudeur impudique ?

Dites moi. Je ne cherche pas a comprendre mais j'aimerai Ă©couter.


je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.
 
Avatar de TRISTAN  ( soigné )
  • Age : 62 ans
  • Messages : 1628
  • Inscrit : 08 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 07 Septembre 2013, 3:05
Lee,

Tu et Nous avons ces " entre moi et moi . " Cela préconise que l'après est notre futur.


je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.
 
Avatar de TRISTAN  ( soigné )
  • Age : 62 ans
  • Messages : 1628
  • Inscrit : 08 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 07 Septembre 2013, 4:50
Tenez ! J'ai l'envie de faire ingérence dans" mon cœur mis a nu " de Monsieur Baudelaire .

Charles, je vais vitrioler un tant soit peu comme tu le peste a bon escient. Envers et contre qui ?
Souviens toi sur ce manuscrit foruhmé ou des baclopepole hurlaient SOS a toutes vagues. On a sorti leur gueule hors deux.

Charles, je sais que certains ont repris l'Ă©cume. Mais.... tels des voyeurs, ils viennent " consulter "
Pourquoi reste t-ils silencieux...? ............ Ils sont confortablement planqués a l'abri de leur comptoir et pseudo!

Tu as raison de pigeonner la race, qu'elle soit animale et a fortiori humaine. Les faibles je ne supporte plus de trop.



Que celle, ou celui qui a la queue entre les oreilles, viennent a nous raconter le pourquoi de son retour dans le bouillon.
C'est aussi cela l'après.

Que ceux concerné, lève leur séant.

Charles, je te lis a qui plus est, et te salut.


je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.
 
Avatar de edouard
  • Age : 53 ans
  • Messages : 3251
  • Inscrit : 24 Novembre 2011
  Lien vers ce message 07 Septembre 2013, 9:34
Sur invitation expresse du maître de ces lieux, je suis autorisé à décrire l'indifférence que je souhaiterais pour moi. Entendez bien que c'est là une procédure exceptionnelle, n'ayant pas le diplôme requis pour poster sur ce fil. Sans ce quitus, il est bien entendu que je me serais abstenu de publier ici. Je suis d'autant plus habilité à le faire aujourd'hui, que cette habilitation a été formulée selon deux saveurs bien différentes. J'opte pour la première, plus facile je vous l'accorde... Lol!

En fait c'est assez simple.

- Ne plus penser Ă  l'alcool sans cesse
- Garder ma joie de vivre
- M'enivrer Ă  l'occasion
 
Avatar de MIAMI nice
  • Age : 48 ans
  • Messages : 748
  • Inscrit : 21 Juillet 2013
  Lien vers ce message 07 Septembre 2013, 11:09
Bon, bein ma reponse a toi Edouard est tres simple en tout cas pour moi !!!

- Ne plus penser Ă  l'alcool sans cesse

ca s'apl l'INDIFFERENCE

- Garder ma joie de vivre

Crois moi sur parolle, moi aussi j'ai cette joie de vivre, alors fait gaffe quand tu te rendras compte de ton INDIFFERENCE, aux montées de joie extreme...LOL!

-M'enivrer Ă  l'occasion

Moi ca ca ne me dis meme pas, en revanche je me fume un peu de beu, tous les jours qualitée tip top, et ici en Floride tu trouves la CREME de la CREME et pour courroner le tout c'de la medicinal, oui MONSIEUR !!!

Nico


merci pour les attentions ainsi que les histoires et experience que l on trouve sur ce forum ca fait vraiment du bien

P.S: Excusez les fautes d'orto et de facon d'ecrire, mais moi j'ecris comme je parle et moi quand je parle c'est avec le COEUR…!
 
Avatar de Lee Vair
  • Age : 54 ans
  • Messages : 6176
  • Inscrit : 12 DĂ©cembre 2012
  Lien vers ce message 07 Septembre 2013, 16:19
La parité? Je m'en cogne.
Vrai qu'il existe des pudeurs dévêtues qui conservent leur profondeur. Point question de sexe ici.

http://www.youtube.com/watch?f...p;v=BLBfqaWTdu4

Que des têtes penchées sous les arbres penchés qu'elles s'inventent pour n'aller pas tout droit
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Lee Vair, 07 Septembre 2013, 16:24  

Avoir la conscience de sa cage, c'est avoir la lime pour les barreaux. Reiz17
 
Avatar de martha
  • Messages : 7690
  • Inscrit : 05 Mai 2012
  Lien vers ce message 09 Septembre 2013, 9:43
bonjour,

après réflexion j'ai retiré mon précédent post qui ne

correspondait pas vraiment Ă  l'objectif de ce fil

qui consiste à recueillir des témoignages

U.P.


un écrivain qui me tient à coeur, il aurait piqué la citation à Coluche, soit:

ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux Ă  avoir tort, qu'ils ont raison
 
Avatar de TRISTAN  ( soigné )
  • Age : 62 ans
  • Messages : 1628
  • Inscrit : 08 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 09 Septembre 2013, 18:36
Edouard,

Tu le dis et je l'Ă©coute " Ne plus penser a l'alcool sans cesse. " J'ai souvenir d'un casse croute avec Jeanus ici a Avoriaz.
Jeanus m'a demandé... Quand as tu su que tu étais indifférent ? .... J'ai répondu.... C'est quand je me suis aperçu que
je m'endormais et me réveillais sans penser a l'alcool.

Tu dis aussi " Garder ma joie de vivre " Sans aucune intention de te froisser, j'eusse préféré " Retrouver... "

Tu termines par " M'enivrer a l'occasion " A chacun sa façon de son après.

Pour ma part, je m'essaye a lier mon avant et mon après.

Quant a la parité, je ne m'en cogne point. Il est une preuve ici même: Mesdames, lorsque autrui a l'outrecuidance de mettre
un seul pas dans votre potager secret que déjà les fourches brassent en l'air.

Edouard, merci d'être passé .
Jeanus, en espérant te revoir dans mon pays d'en haut avec ton ballon des Alpes.

A tout de bon !


je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.
 
Avatar de MIAMI nice
  • Age : 48 ans
  • Messages : 748
  • Inscrit : 21 Juillet 2013
  Lien vers ce message 09 Septembre 2013, 18:48
Tristan salut, tu dois être un peu trop perché pour le moment, lol !

Mais pourquoi tu ne me calcul pas ??? lol ! lol ! Il faut que je GUEULE ou KOI ? Gaffe a toi je sais bien le faire ça aussi !!!

Bonne journée heu soirée a toutes et tous


merci pour les attentions ainsi que les histoires et experience que l on trouve sur ce forum ca fait vraiment du bien

P.S: Excusez les fautes d'orto et de facon d'ecrire, mais moi j'ecris comme je parle et moi quand je parle c'est avec le COEUR…!
 
Avatar de TRISTAN  ( soigné )
  • Age : 62 ans
  • Messages : 1628
  • Inscrit : 08 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 09 Septembre 2013, 19:04
Eh , Guy, I kill you !

Bien sur que je te follow. Je te filoche une idée: Gaffe a la descente.

Take care! See what I mean ?


je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.
 
Avatar de Lee Vair
  • Age : 54 ans
  • Messages : 6176
  • Inscrit : 12 DĂ©cembre 2012
  Lien vers ce message 09 Septembre 2013, 19:26
Je ne positionne pas ici en tant que femme mais en condition d'alcoolique stabilisé par le baclofène.
Répondre en pitreries féminines aux pitreries masculines tient plus du Joke.
Sans doute l'alcoolisme masculin et féminin n'est il pas vu de la même manière, mais, nous, qui sommes objet d'étude, ne ressentons nous pas les choses de façons identiques?


Avoir la conscience de sa cage, c'est avoir la lime pour les barreaux. Reiz17
 
Avatar de TRISTAN  ( soigné )
  • Age : 62 ans
  • Messages : 1628
  • Inscrit : 08 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 09 Septembre 2013, 19:32
Claro Que Si !


je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.
 
Avatar de Karine
  • Age : 48 ans
  • Messages : 18712
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 09 Septembre 2013, 19:56
Coucou,

Lee a raison , une femme bourrée c'est moche, un mec bourré, c'est presque normal..

Tu me l'a mĂŞme dit de vive voix Tristan !

Des bisous
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Karine, 09 Septembre 2013, 19:58  

Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.
 
Avatar de Lee Vair
  • Age : 54 ans
  • Messages : 6176
  • Inscrit : 12 DĂ©cembre 2012
  Lien vers ce message 09 Septembre 2013, 20:06
Non, non, je ne dis pas cela!
Je dis que ceux qui nous regarde voient sans doute des choses différentes mais que dans notre alcoolisme, homme ou femme, nous sommes les mêmes.


Avoir la conscience de sa cage, c'est avoir la lime pour les barreaux. Reiz17
 
Avatar de Karine
  • Age : 48 ans
  • Messages : 18712
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 09 Septembre 2013, 20:13
Ben je soutiens qu'une femme bourrée c'est plus moche qu'un homme !!!!

Bises


Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.
 
Avatar de Lee Vair
  • Age : 54 ans
  • Messages : 6176
  • Inscrit : 12 DĂ©cembre 2012
  Lien vers ce message 09 Septembre 2013, 20:22
Pas de soucis pour ce que tu soutiens Ka! Ce ne sont juste pas mes mots.


Avoir la conscience de sa cage, c'est avoir la lime pour les barreaux. Reiz17
 
Avatar de gégé 50
  • Age : 67 ans
  • Messages : 3437
  • Inscrit : 04 Aout 2013
  Lien vers ce message 09 Septembre 2013, 20:35
bonsoir
lee vair et karinje
je suis d accord avec vous deux
mais je m impliquerais plus a sauver une femme qu un homme
ce qui ne veut pas dire que je n aiderais pas un homme
je ne sait pas vraiment dire pourquoi
peut ĂŞtre parce-que je pense que les femmes soufre plus du regard des autres que les hommes
bonne soirée
 
Avatar de gégé 50
  • Age : 67 ans
  • Messages : 3437
  • Inscrit : 04 Aout 2013
  Lien vers ce message 09 Septembre 2013, 20:50
c est incroyable il est 22 H et ce soir je suis devant l ordinateur sans une goutte d alcool de la journée et je ne tremble pas
 
Avatar de TRISTAN  ( soigné )
  • Age : 62 ans
  • Messages : 1628
  • Inscrit : 08 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 09 Septembre 2013, 21:31
Oh ! Les filles,

Je vous demande de cesser de me faire tourner en bourrique.
Ni oui ni non ? Je suis dans le positif.

Oui Karine. Dans mon passé des plus grammé, je ne supportais pas une femme cabossée par l'alcool.
Dans mon après, j'ai mal a les voir accidenté par la Tentaculeuse . La raison, qu'elle soit masculine ou machiste, a vous de choisir
votre terme adéquate est que femme rime avec beauté et grâce.

Dans mon après, l'homme, le bourin bourré me débecte. Cracher dans la soupe! Certains doivent le penser. C'est pour moi
d'une part un passé qui me claque de face et d'autre part qui me gifle de profil.

Oui Lee, l'après c'est le regard des autres mais ne restons pas dans l'attente. Ils n'avaient rien compris a notre maladie.
Comment pourraient-il participer a notre victoire ?

L'après, c'est notre plaisir de s'admirer dans notre glace.

A toutes bises.


je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.
 
Avatar de MIAMI nice
  • Age : 48 ans
  • Messages : 748
  • Inscrit : 21 Juillet 2013
  Lien vers ce message 10 Septembre 2013, 5:39
Encore une fois Merci Poto TRISTAN (soigné) !!!

"A toutes bises." Et le high 5 for the GUYS ? Where tu fuck it is ???

Gégé, Nice to meet you, Gégé, dis le moi de suite si tu n'aime pas Gégé...


merci pour les attentions ainsi que les histoires et experience que l on trouve sur ce forum ca fait vraiment du bien

P.S: Excusez les fautes d'orto et de facon d'ecrire, mais moi j'ecris comme je parle et moi quand je parle c'est avec le COEUR…!
 
Avatar de Lee Vair
  • Age : 54 ans
  • Messages : 6176
  • Inscrit : 12 DĂ©cembre 2012
  Lien vers ce message 10 Octobre 2013, 11:40
Va savoir Edouard, pourquoi cette parcelle d'envie demeure?

Il faut tout reconstruire, la maison est en ruine, le jardin dévasté et la cour de la même couleur.
L'effet Tsunami à l’échelle d'un individu.

Alors se jeter partout? Après avoir essayé de tenir les 4 bouts d'immensité de ce naufrage pour en faire un baluchon.
J'ai rien trouvé d'autre à faire que de planter un noyau d'avocat et de le regarder germer, ça doit être ça l'espoir, s'attendre après une catastrophe à ce qu'une tige neuve resurgisse.
A l'ombre d'elle, car le soleil est violent, je ramasse les papiers trempés, les souvenirs, je fabrique une cabane cahotique avec des branches d'eux et des ficelles de vie nouvelle.
Un feu avec ce qui ne sert plus, la culpabilité est un bon combustible. Je mange des fruits surgit de mon imagination dégrippée.
De petits animaux reviennent me voir, mes chats. Nous partageons nos chaleurs, comme avant.
Ma fille aime bien ma maison de bric et de broc, elle y traine ses copines et se risque à y dormir malgré la précarité.

C'est bien la mĂŞme vie, pas de miracle autre que cette parcelle d'espoir que je n'aurai jamais eu, avant.

Et dites...Je viens de poster en réponse à Edouard, mais c’était sur la première page. Bah, depuis l'avocatier a poussé.
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Lee Vair, 10 Octobre 2013, 11:43  

Avoir la conscience de sa cage, c'est avoir la lime pour les barreaux. Reiz17
 
Avatar de martha
  • Messages : 7690
  • Inscrit : 05 Mai 2012
  Lien vers ce message 10 Octobre 2013, 14:24
LEE,

ce que je retiens de ton post: (bien plus optimiste que celui du 03.09)

acceptation, espoir, partage

une bonne base, me semble-t-il pour reconstruire

zou, bises


un écrivain qui me tient à coeur, il aurait piqué la citation à Coluche, soit:

ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux Ă  avoir tort, qu'ils ont raison
 
Avatar de TRISTAN  ( soigné )
  • Age : 62 ans
  • Messages : 1628
  • Inscrit : 08 FĂ©vrier 2012
  Lien vers ce message 10 Octobre 2013, 17:30
Lee,

Parfois, tes mots sont d'une lecture jouissante.


je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.
 
Avatar de Lee Vair
  • Age : 54 ans
  • Messages : 6176
  • Inscrit : 12 DĂ©cembre 2012
  Lien vers ce message 10 Octobre 2013, 17:40
Tout sourire je suis, sous l'avocatier


Avoir la conscience de sa cage, c'est avoir la lime pour les barreaux. Reiz17
 
Hors ligne BB FĂ©minin
Avatar de BB
  • Messages : 6472
  • Inscrit : 31 Janvier 2013
  Lien vers ce message 07 Novembre 2013, 11:47

Merci pour ce fil ( un peu oublié dernièrement )

Indifférence finalemnt difficile pour ma part,
ce de manière inattendue...

Merci Mister Baclo,
Mais la béquille alcool n'étant plus là,
Je suis face à certaines réalités qui, elles, n'ont pas changé...:

le repli sur soi (que je ne souhaite plus!!! )
L'inquiétude - légère, mais qui persiste -
Une reprise professionnelle proche et qui exigera beaucoup d'Ă©nergie ce dont je manque!

Voili voilou...

Constat pas très réjouissant...
Mais il existe, aussi!

Je maintiens ma bonne humeur, cela dit!


- TOUT EST POSSIBLE -
Guérie à 340mg le 12/09/2013---19/07/14: 0 baclo...13/10/14 arrêt du tabac par hypnose.
Surpoids après guérison. Rechute début octobre / guérison à 120mg le 28 octobre 2017. Arrêt du tabac de nouveau le 12/02/ 2018.
 
Avatar de Lee Vair
  • Age : 54 ans
  • Messages : 6176
  • Inscrit : 12 DĂ©cembre 2012
  Lien vers ce message 07 Novembre 2013, 14:40
Clair Babouche que le plus dur reste Ă  faire.

270 ce doit ĂŞtre chaud en EI encore. J'ai repris un job a 280 et vite descendue a 240 pour faire taire les hallus, les crises de panique et la fatigue constante.

Les difficultés ne disparaissent pas avec la disparition de l'alcool, elles resurgissent et la balance est difficile à trouver entre retrouver l’énergie pour les vaincre et stabiliser l’indifférence. J'ai peur qu'il n'y ait pas de recette miracle.

Le pas Ă  pas est indispensable. Courage.


Avoir la conscience de sa cage, c'est avoir la lime pour les barreaux. Reiz17
 
Avatar de Mustang
  • Age : 39 ans
  • Messages : 835
  • Inscrit : 20 Mars 2014
  Lien vers ce message 27 Septembre 2014, 16:34
Up


Apaisée à 100 mg en 2 mois. +10 mg pour me rassurer.
En descente depuis le 01/08 : 100 mg,
15/08 : 90 mg, 30/08 : 80 mg, 15/09 : 70 mg, 03/10 : 60 mg,
27/10 : 50 mg, 17/11 : 40 mg,
Descente rapide 20/11 : 30 mg, 22/11 : 20 mg, 24/11 : 10 mg, 26/11 : 0 mg.
Merci à vous tous, qui constituez ce forum, vous êtes précieux et acteurs de chaque guérison :-)
 
Hors ligne Byc Masculin
Avatar de Byc
  • Age : 41 ans
  • Messages : 878
  • Inscrit : 06 Aout 2013
  Lien vers ce message 28 Septembre 2014, 7:40
Salut Ă  toutes et Ă  tous :fsb2_smile: ,

Je viens d'avoir un appel téléphonique de la part de Magali, "La Douce" de Laurent.
Avec son accord, je viens vous donner quelques détails de son décès.
Pour que cela puisse peut ĂŞtre servir Ă  d'autres.

Comme nous pouvions l'imaginer, Laurent s'est malheureusement bien suicidé chez lui.
Rien ne laissait présager son geste car la veille encore il sortait avec des amis.

Il Ă©tait tout de mĂŞme en grande souffrance.
Il le disait d'ailleurs dans sa signature : "... mais lĂ  j'en chie :)...".

Même un personne forte, qui brave les tempêtes peut avoir un moment de désarroi.

La sortie de l'alcool est souvent rapide et change tout un tas de choses.
Bien souvent, les problèmes maquillés, occultés nous sautent en pleine figure.

Dans la plupart des cas, il est donc important et nécessaire d'être suivi par un psy ou autre pour pouvoir gérer.
Il faut demander de l'aide, il faut se faire aider. Ne pas minimiser une baisse de forme, une dépression ou autre.
Un conseil que je rajoute et si bien sûr vous le pouvez, ne changez pas toute votre vie du jour au lendemain. Prenez le temps de faire les choses : "PATIENCE". Ne pas vouloir non plus attaquer tous les problèmes d'un coup mais peut être par ordre de priorité. Après, chacun fait comme il le peut avec ce qu'il a.

N'oubliez pas : "Vous ĂŞtes la personne la plus importante de votre vie".

Je veux remercier Magali qui m'a permit de vous donner ces quelques informations. Cela lui paraissait également important d'en faire le témoignage pour que cela puisse peut être servir à d'autres.

Je veux également transmettre à Magali, leurs enfants, leurs proches et amis mes sincères condoléances. Une grande pensée pour eux.

Bien entendu, je lui ai dit que si elle avait besoin ou autre de revenir vers moi ou autre, de ne pas hésiter.


Bon "Grand chemin" Laurent,
Tu resteras dans une partie de moi.


L'histoire de Laurent

Je m'étais permis de lancer des demandes en mp car j'étais intimement persuadé de celà.

Je pense que cet événement, qui nous touche tous, doit nous permettre d'avancer en envisageant la libération sous un autre angle.


Si je prends mon cas personnel, en 47 jours j'ai gommé 18 ans de polytoxicomanie.
18 ans à ne penser à chaque seconde qu'à me déboiter plus que ce que je n'étais déjà.
A allumer des clopes alors que j'étais déjà en train d'en fumer une.

Le changement est trop soudain...
La libération trop violente...

Les A.A. disent:

"Pas de mariage, pas de divorce la première année"

A celĂ  je rajoute:

"Pas d'enfants, pas de décisions professionnels d'importances"


Que le départ de Laurent... puisse nous permettre d'y réfléchir.

Adieu Laurent....


LoĂŻs



.
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Byc, 28 Septembre 2014, 7:41  

> Indifférent le 12/09/2013. J'ai rechuté bien après et je me suis débrouillé comme j’ai pu.
> Dernière clope le 27/07/2014 grâce au Champix + Moi.
> Abstinent depuis 01/2017 grâce à 1 cure de sevrage + Psy + Moi.
> ...
 
Avatar de Crabou
  • Age : 42 ans
  • Messages : 201
  • Inscrit : 11 Juillet 2012
  Lien vers ce message 08 DĂ©cembre 2014, 2:37
Difficile d'écrire après ce témoignage mais je me lance.
C'est suite à suggestion que je poste ici : par quoi remplacer l'alcool. Au delà de la conso ou pas, maitrisée ou pas, descente baclo, ES...

Comment reconstruire une vie qui ne sera forcément jamais la m^me.
Je ne suis pas dans l'après mais je l'appréhende dans tous les sens, je l'approche et tente de l'apprivoiser mais je suis surtout effrayée.

Sortir du déni et moins boire, aujourd'hui cela m'ouvre surtout les yeux sur tout ce que j'ai gaché, ceux que j'ai blessés, tout le possible qui n'est plus et le peu qu'il reste à faire. A me demander s'il restait encore quelque chose à faire de cette vie. Game over en quelque sorte, sans start new game existant. Alors à quoi bon insister...

J'avais la vie devant moi, avec beaucoup plus de chances que bien d'autres de mon coté.
L'alcool a peu à peu remplacé une forme de timidité, de peur de l'avenir pour exacerber le sentiment d'invincibilité de la jeunesse, d'assurance du début de l'ivresse ou que sais-je encore.
Puis l'alcool a pris toute la place et sans regarder derrière, je ne vois pas beaucoup de fondations restantes pour repartir pour le reste du chemin d'une vie que je n'arrive plus à envisager.

Citation
Je sens que je mets déjà tellement d'espoir que je vais tomber dans le vide si ça n'arrive pas. Tomber dans le vide comme sombrer dans le vertige qui m'appelle déjà quand je me pose la question de quoi faire demain si j'arrête complètement de boire.

VoilĂ  ce que j'ai Ă©crit il y a peu.
Entre temps, j'ai revu un ami qui après 9 mois d'abstinence à replongé, presque consciemment. Pour être je cite, le gars bourré sympa qui fait rigoler tout le monde plutôt que le triste sobre tout seul avec son perrier.

Alors ? Le choix c'est de tirer sa révérence, replonger ou cette troisième option que je n'arrive pas à entrevoir ?

Chacun sa solution sans doute. Quelle est la votre ?


Sous baclo depuis plus de 2 ans. Montée progressive à 500mg/j, pendant 5 mois puis redescente depuis septembre à 300.
Aujourd'hui association neurontin/gabapentine 3x600 matin/midi/soir soit 1800/j avec prise unique de 80 de baclo Ă  17h.

Je décourage, puis je lutte... A quand une réponse ?
 
Avatar de joséphine62
  • Age : 57 ans
  • Messages : 3587
  • Inscrit : 24 Novembre 2014
  Lien vers ce message 08 DĂ©cembre 2014, 5:49
houla ça sent le spleen par ici alors je t'envoie ce que j'ai envoyé à KEKE et je te donne un conseil que je vais m'appliquer à moi-même : tu vides ton seau et tu le remplis comme il faut. Rien n'est jamais perdu. Si tu vis jusqu'à 90 ans (envisageable à notre époque) il te reste 53 ans pour bien faire.

Un jour, un vieux professeur de l'École Nationale d'Administration Publique (ENAP) fut engagé pour donner une formation sur la planification efficace de son temps à un groupe d'une quinzaine de dirigeants de grosses compagnies nord-américaines.

Ce cours constituait l'un des 5 ateliers de leur journée de formation. Le vieux prof n'avait donc qu'une heure pour "faire passer sa matière".

Debout, devant ce groupe d'élite (qui était prêt à noter tout ce que l'expert allait lui enseigner), le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit : "Nous allons réaliser une expérience".

De dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux prof sortit un immense pot de verre de plus de 4 litres qu'il posa délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux à peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu'au bord et qu'il fut impossible d'y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda :

"Est-ce que ce pot est plein ?".

Tous répondirent : "Oui".

Il attendit quelques secondes et ajouta : "Vraiment ?".

Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de gravier s'infiltrèrent entre les cailloux... jusqu'au fond du pot.

Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et réitéra sa question :

"Est-ce que ce pot est plein ?". Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège.

L'un d'eux répondît : "Probablement pas !".

"Bien !" répondît le vieux prof.

Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table un sac de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier. Encore une fois, il redemanda : "Est-ce que ce pot est plein ?".

Cette fois, sans hésiter et en choeur, les brillants élèves répondirent :

"Non !".

"Bien !" répondit le vieux prof.

Et comme s'y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d'eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu'à ras

bord. Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe et demanda :

"Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ?"

Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce cours, répondit : "Cela démontre que même lorsque l'on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment,

on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses Ă  faire".

"Non" répondît le vieux prof. "Ce n'est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante :

"Si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite".

Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l'Ă©vidence de ces propos.

Le vieux prof leur dit alors :

"Quels sont les gros cailloux dans votre vie ?"

"Votre santé ?"

"Votre famille ?"

"Vos ami(e)s ?"

"RĂ©aliser vos rĂŞves ?"

"Faire ce que vous aimez ?"

"Apprendre ?"

"DĂ©fendre une cause ?"

"Vous relaxer ?"

"Prendre le temps... ?"

"Ou... tout autre chose ?"

"Ce qu'il faut retenir, <B>c'est l'importance de mettre ses GROS CAILLOUX en premier dans sa vie</B>, sinon on risque de ne pas réussir... sa vie. Si on donne priorité aux peccadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on n'aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie.

Alors, n'oubliez pas de vous poser Ă  vous-mĂŞme la question :

<B>"Quels sont les GROS CAILLOUX dans ma vie ?"</B>

Attention, tout n'est pas un gros cailloux, tout n'est pas une priorité !

Ensuite, mettez-les en premier dans votre pot (vie).


Bonne réflexion et belle journée !


début du TT le 07/12/2014 indifférente le 06/02/2015 à 120 mg descente le 01/06/2015 100MG
"celui qui attend que tout danger soit écarté pour mettre les voiles, ne prendra jamais la mer"
Thomas FULLER

Echangeons nos recettes de cuisine
 
RĂ©pondre Remonter en haut de la page




forum baclofene