Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Comment prendre le baclofène ?

Avez-vous trouvé ce que vous cherchez ?
Oui   94.1% (16 / 17)
Non   5.88% (1 / 17)
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 59 ans
  • Messages : 9899
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 19 Avril 2015, 13:58

Mise à jour du 12 avril 2018

Le fonctionnement du baclofène est assez simple, mais sa mise en œuvre est parfois compliquée et en tout cas toujours personnelle (l’idéal étant de s’approprier le traitement). Et nul ne peut prédire que l’on sera indifférent à telle dose.

Avant de commencer le traitement

Il faut faire un petit bilan sanguin avec notamment la fonction rénale (Taux de créatinine). En effet le baclofène est en très grande partie éliminé par les reins. Une insuffisance rénale est une contre-indication au traitement.

Comment prendre le baclofène ?

http://nsm09.casimages.com/img/2018/04/12//mini_18041211080923868015665044.jpg (Clique pour agrandir)

Peut-on continuer à boire ?

Oui, mais il y a plus de risques d’avoir des effets indésirables et la dose seuil risque très fort d’être plus haute et donc le traitement plus long. Regarde le graphique ci-dessous, il est assez éclairant.

Source : Association Baclofène)
http://nsm09.casimages.com/img/2018/04/12//mini_18041211080923868015665045.png (clique pour agrandir)

La phase d’augmentation (progression)

On doit commencer doucement, dix milligrammes. Il semble qu’il faut au moins trois jours pour que le cerveau assimile le dosage et de pouvoir alors augmenter de 10 mg. Cela peut être moins, mais on déconseille plus. (Augmenter fort et trop rapidement peut entrainer des effets indésirables).

Le ciblage

Le baclofène mettant entre 0h30 et 1h30 pour atteindre le maximum dans le sang, c’est ce qu’on appelle le pic sérique, on prend une moyenne d’une heure.
Ensuite, il faut que ce pic coïncide avec les premières pensées à l’alcool, car il va finir par les chasser. C’est le ciblage. Il ne sert à rien de prendre du baclofène plus tard.
Tu pourras lire qu’il faut cibler le craving, c’est-à-dire le moment où la compulsion devient la plus forte et est irrésistible. Mais des pensées ont eu lieu bien avant.
Par exemple, si on a des pensées à 15h30 du style « bien vite 17h30 que je commence à boire », c’est bien 15h30 qu’il faut cibler et pas 17h30.
Donc les 10 premiers milligrammes une heure avant : 14h30.
Trois jours (ou plus) après, on augmente de dix et ainsi de suite ...

Toutefois, il arrive un moment où la dose en une prise devient trop forte. On en fait alors une deuxième deux heures avant, ici 12h30. Si nécessaire une troisième encore, à 10h30.
On préconise deux heures pour ne pas être shooté. Tu peux moduler cet espacement pour réduire les effets indésirables en augmentant la durée (ou au contraire les rapprocher pour un maximum dans le sang à l’heure visée, mais attention aux effets indésirables).

L’idéal est d’aller crescendo, par exemple dans des proportions 10, 20 et 30
L’image ci-dessous montre la progression sérique. Note que la demi-vie(*) est d’environ 4 heures.

http://nsm09.casimages.com/img/2018/04/12//mini_18041211081023868015665046.jpg (clique dessus pour l’agrandir)

Tu peux télécharger ce fichier vierge en .xls à l’adresse http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=1888 et en .ods à l’adresse http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=8544
Pour l'utilisation de cet outil :

Tu peux ainsi expérimenter tes répartitions et essayer, on le répétera jamais assez, d’idéalement t’approprier le traitement.

L’imprégnation

Enfin, il se peut que le ciblage entraîne malgré tout des effets indésirables. Il faut alors passer à l’imprégnation, c’est-à-dire se contenter d’imprégner le cerveau en ventilant le dosage tout au long de la journée.

Il y a encore d’autres possibilités comme prendre quelques grosses prises ou de plus nombreuses et plus petites. Il n’y a pas de posologie type. Il faut essayer, s’approprier le traitement.

La règle des « 3P »
  • Ponctualité (Régularité) ; en montée, avant l’indifférence, le cerveau n’aime pas l’irrégularité et c’est souvent une cause d’effets indésirables et d’échec.
    Pour t’aider un pilulier et des alarmes sur le smartphone par exemple.
  • Patience ; le temps moyen pour parvenir à l’indifférence est de deux mois. Mais ce n’est qu’une moyenne et j’espère que cela sera le cas pour toi.
    La posologie moyenne est de 175mg, mais cela oscille entre quelques dizaines et trois cents voire plus.
  • Persévérance ; il en faut souvent, car les effets ne sont pas toujours sensibles durant la montée. Si certains voient leur consommation diminuer, d’autres pas et doivent attendre l’indifférence qui arrive d’un coup, sans crier gare, laissant place quelques (petits) jours à l’incrédulité :).



Utilise la feuille de route pour suivre ta progression, la consommation et l’apparition/disparition d’effets indésirables. Cela pourra t’être utile.
( http://www.baclofene.com/index.php?p=download&id=7904 )



(*) La demi-vie est le temps mis par une substance (molécule, médicament ou autre) pour perdre la moitié de son activité pharmacologique ou physiologique. En pharmacologie, la demi-vie désigne par extension le temps nécessaire pour que la concentration d’une substance contenue dans un système biologique soit diminuée de la moitié de sa valeur initiale (par exemple la concentration d’un médicament dans le plasma sanguin). Ce paramètre varie légèrement d’un individu à l’autre, selon le processus d’élimination et le fonctionnement relatif chez l’individu. En pratique, on considère qu’un médicament n’a plus d’effet pharmacologique après cinq à sept demi-vies.
Message édité 7 fois, dernière édition par PascAlbéric, 17 Septembre 2018, 10:26  

17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
https://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33281
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 20 Avril 2015, 11:43
Concernant ciblage versus imprégnation, j'ai rencontré la semaine dernière 3 éminents prescripteurs

Philippe Jaury m'a dit que le ciblage était beaucoup plus efficace que l'imprégnation et permettait d'atteindre l'indifférence à une dose moindre de baclofène.
Il m'a également dit que ceux qui arrivent à ne pas boire ou à modérer leur consommation atteignent l'indifférence à une dose moindre, confirmant ce que je soupçonnais

Bernard Granger cible lui aussi avec succès

Renaud de Beaurepaire va plus loin
Imprégnation le premier mois pour habituer le cerveau, puis décalage des comprimés pour, quand c'est supportable, ne faire qu'une seule prise une heure avant le craving, ceci s'appliquant à ceux qui ont un craving le soir
Avantage : pas d'EI dans la journée
Il laisse libre tous ses patients d'adopter les heures de prises qui leur conviennent et pense qu'il faut que chacun se prenne en charge, mais beaucoup de ses patients adoptent désormais cette stratégie
Message édité 2 fois, dernière édition par Sylvie, 20 Avril 2015, 14:08  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de elljo
  • Messages : 4141
  • Inscrit : 07 Septembre 2014
  Lien vers ce message 20 Avril 2015, 12:24
Bonour,

Comme je suis sonolente la journée

Et que je dois conduire la semaine prochaine

Que me conseillez vous comme prises?

Prendre quelles doses la journéeet quelle dose le soir?

Amities


L' ennemi est bête, il croit que c' est nous l 'ennemi, alors que c' est lui
Pierre Desproges
Adhésion faite
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33281
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 20 Avril 2015, 12:39
Joelle

Il est dangereux de changer les prises du jour au lendemain
Ne touche à rien avant ton départ
Pour ton voyage, garde en gros les mêmes heures de prises mais diminue la dose

Donc les 2 jours de voyage tente
10h 10mg, 12h 30mg , 14h 30, 17h 30mg, 19h 80mg
Et si en route tu sens que tu somnoles, tu ne prends plus de baclo avant d'être arrivée


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26020
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 20 Avril 2015, 13:41
Merci Sylvie pour cette mise à jour très importante sur imprégnation et ciblage

On en avait parlé avec Flocerise du fait de prendre le baclo en plusieurs prises justement, qui occasionnait somnolences et vertiges, toute la journée

C'est vraiment très intéressant, car j'ai lu un ancien document où ils étaient toujours sur les 4 prises

Manue


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite à 0 consommation, 210 mg en septembre 2018
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 59 ans
  • Messages : 9899
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 20 Avril 2015, 20:44
Merci Sylvie pour ces précisions.

Vive la prise unique quand c'est possible. Ça rejoint ce que je disais il y a quelques mois quand j'y suis passé. Soit.

Bises,
Pascal
Message édité 2 fois, dernière édition par PascAlbéric, 21 Avril 2015, 13:18  

17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
https://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 59 ans
  • Messages : 9899
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 21 Avril 2015, 13:16
Somnolence


Édit sept. 18

Si j'ai bien compris et comme de logique, il vaut mieux essayer de rassembler ses prises en une seule le soir.
À moins que le baclo fasse dormir (voir Le baclofène fait-il dormir ?), la dernière prise en milieu d'après-midi libère assez le cerveau pour la nuit.

Fin d'Édit

Les alcooliques ont très souvent une hygiène de vie déplorable. Voilà quelques points à surveiller :
  • Le petit-déjeuner

    Pour bien fonctionner, notre corps a besoin de carburant. Les personnes qui ne prennent pas de petit-déjeuner ont du mal à conserver leur niveau d'énergie et se sentent donc plus fatiguées.

  • L'hydratation

    « Même la plus petite déshydratation, de 2 % par exemple, fait baisser le niveau d'énergie » explique la diététicienne Amy Goodson. « Un certain nombre d'acides aminés se fabriquent moins vite dans un corps déshydraté. Et ces acides aminés jouent un rôle essentiel dans le métabolisme ».

  • Faire l'impasse sur le sport

    Faire l'impasse sur sa session de sport pour économiser de l'énergie produit l'effet inverse. Selon une étude de l'université de Géorgie, les adultes en bonne santé qui pratiquent vingt minutes de sport trois fois par semaine se sentent plus en forme, et moins fatigués que s'ils font l'impasse sur ces sessions de sport. L'exercice permet de booster son énergie et d'optimiser son système cardio-vasculaire.

  • Le fer

    Chacun a besoin de fer pour bien fonctionner. Un manque de fer se répercute immédiatement sur notre état physique. Il est possible de pallier partiellement un manque de fer en consommant suffisamment d'alimentation riche en fer telle que du pain, de la viande ou des substituts de viande, des fruits séchés et des noix.

  • Un bureau désordonné

    Certaines petites choses inattendues peuvent très fort vous fatiguer. Travailler à un bureau désordonné en est une. Selon une étude de l'université de Princeton, le cerveau a plus de mal à traiter et enregistrer les informations s'il est distrait par le désordre autour de lui.

  • Se coucher tard le week-end

    Sortir le samedi soir, se coucher tard et faire la grasse matinée le dimanche matin vous empêche de dormir le dimanche soir. Vous commencerez la semaine fatigué (et de mauvaise humeur).

  • Consommer de l'alcool avant de se coucher

    Un verre d'alcool (ou plusieurs) exerce un effet néfaste sur la qualité du sommeil. Si vous vous endormez plus rapidement, l'alcool perturbe le sommeil.

  • Continuer à travailler pendant les vacances

    Lire vos e-mails alors qu'en principe vous devriez vous détendre près de la piscine augmente les risques de burn-out. "Chacun a besoin de vacances : oublier les soucis quotidiens exerce un effet positif" écrit Time. "Lorsque les gens prennent suffisamment de pauses, ils sont plus créatifs, productifs et moins fatigués quand ils reprennent leur travail".



http://www.levif.be/actualite/...T=9401720677014
Message édité 2 fois, dernière édition par PascAlbéric, 17 Septembre 2018, 10:34  

17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
https://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Avatar de edith
  • Messages : 985
  • Inscrit : 30 Janvier 2012
  Lien vers ce message 04 Mai 2015, 13:18
je suis à 130 mais en remontée ( seuil pas tenu assez longtemps?)
j'essayais de répartir au maximum les prises tout au long de la journée pour limiter les EI mais sans succès
je suis passée brutalement de 5 ou 6 prises par jour à 2
70 vers 10h et 60 vers 15h
2 EI ont vraiment diminué
la somnolence toute la matinée jusque vers 13h et l'impression d'être à coté de moi
je vais essayer de passer à une seule prise par jour progressivement et en augmentant ma poso


...l'humour est la politesse du désespoir...
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 59 ans
  • Messages : 9899
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 04 Mai 2015, 14:02
Oui Edith, vois la méthode RdB :

Renaud de Beaurepaire va plus loin
Imprégnation le premier mois pour habituer le cerveau, puis décalage des comprimés pour, quand c'est supportable, ne faire qu'une seule prise une heure avant le craving, ceci s'appliquant à ceux qui ont un craving le soir
Avantage : pas d'EI dans la journée
Il laisse libre tous ses patients d'adopter les heures de prises qui leur conviennent et pense qu'il faut que chacun se prenne en charge, mais beaucoup de ses patients adoptent désormais cette stratégie


17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
https://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene