Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Benbb INDIFFERENT !!! Mais l'indifférence c'est bizarre

Présentation
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 50 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 04 Avril 2015, 17:30

Reprise du dernier message

Citation
franchement ça n'est pas si compliqué que ça à prescrire, une formation d'une journée, une plaquette reco verso avec la posologie, les EI, comment les combattre et basta, c'est parti à grande échelle.

Je ne sais pas si il existe beaucoup de médicament tel que le baclo, avec une posologie si particulière et une liste d'EI si diverse.
C'est justement pas le genre de médoc qui se résume sur une plaquette recto verso.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 04 Avril 2015, 17:32
La fiche qu'on trouve sur ce site est pourtant parfaite.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 50 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 04 Avril 2015, 19:49
De quelle fiche parles-tu?


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 04 Avril 2015, 22:07
Bacofene notre expérience.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Karine
  • Age : 48 ans
  • Messages : 18707
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 04 Avril 2015, 23:06
Je pense que tu parles de ce lien : http://urlz.fr/k0v


Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 11 Avril 2015, 1:30
Je commence la descente dans un mois. :fsb2_godgrace:

J'ai effectué tous les tests d'indifférence avec succès.

Aujourd'hui ma consommation est quasi nulle, pas d'envie et une indifférence complète aux effets de l'alcool. Je ne consomme plus car je n'ai plus aucun intérêt pour l'alcool, j'ai consommé il y a une semaine, je me suis forcé à la boire, le goût m'a plus, mais c'est tout.

Les effets du baclofène sont réversibles alors je sais qu'à la descente si je ne reste pas abstinent, j'eprouverais à nouveau de l'intérêt pour l'alcool, je perdrais à nouveau mon indifférence et j'apprécierais à nouveau l'alcool comme tout le monde me direz vous.

Que vais je faire ?

1) Me stabiliser haut pour rester vraiment indifférent (aucun intérêt et indifférence aux effets) ?

2) Continuer à baisser en m'astreignant à ne plus boire pour ne pas risquer de reprendre (plus de craving mais sans risquer de laisser le plaisir réapparaître et possiblement me bouffer) ?

3) Accepter le retour du plaisir tout en apprenant à me modérer (plus de craving mais apprendre ce que jr n'ai pas su faire pendant dzs années, me moderer) ?

Je ne sais pas encore ce que je vais choisir, mais ce sera 1, 2 ou 3.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 50 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 11 Avril 2015, 20:55
Citation
j'eprouverais à nouveau de l'intérêt pour l'alcool, je perdrais à nouveau mon indifférence

Si tu qualifie d'indifférence, un dégout de l'alcool induit par une forte dose de baclo.
Oui tu risque de perdre ce dégout.
Maintenant l'indifférence c'est avant tout la capacité à ne pas enquiller les verres et là aucune raison de perdre quoique ce soit.
Une bonne descente se fait en surveillant ce paramêtre.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 11 Avril 2015, 21:14
Je n'éprouve pas de dégoût pour l'alcool mais une indifférence, voire une forme d'impression de ne pouvoir arriver à en boire.

Voilà.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 50 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 11 Avril 2015, 22:07
ok "dégout" était un peu fort comme terme.
Mais l'idée c'était qui dit indifférence ne veut pas forcément dire aucune envie de boire un verre.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 28 Avril 2015, 16:08
La descente est imminente !

Au 1er mai je commence à baisser d'un comprimé par mois c'est à dire je passe de 250mg/j à 240mg/j, je sais qu'il ne se passera rien de particulier vu qu'à 220mg/j j'étais quasi indifférent. Cela fera donc 3 mois et 7 jours que je serais resté à mon seuil véritable de 250mg/j et franchement pendant ces 3 mois de seuil j'ai bu très peu, pas plus de 10UA ou 15UA sur les 3 mois, avec parfois 3 semaines d'abstinence totale non forcée.

Mon objectif restant le même une consommation très occasionnelle et très limité, pas plus de 2 ou 3UA maximum par occasion de boire et au moins deux semaines d'abstinence totale par mois.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Jack-Lofène
  • Age : 50 ans
  • Messages : 5210
  • Inscrit : 17 Aout 2014
  Lien vers ce message 28 Avril 2015, 16:35
Salut Ben,
Tout à l'air de rouler.
Bonne descente à toi.


Plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons aider : Adhérez
FAQ-Toutes vos questions sur le traitement - Comment créer et suivre une discussion- Documentations de l'association - ⚓️
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 28 Avril 2015, 18:56
Oui, ça va très bien pour moi depuis le début à part les quelques petites merdes de pensées bizarres que j'ai eu entre 180 et 220 mg. On verra ce qu'il en reste à la descente.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 01 Juin 2015, 19:05
Salut les baclonautes ! Tout va bien pour moi, après un premier mois de descente à 240mg j'entame mon second mois à 230mg aujourd'hui. Tout va bien même si le mois dernier j'ai bu plus que depuis les trois mois de mon seuil. Mais rien de dramatique, juste plus d'occasions, pas de perte de contrôle, des vacances, des mariages et autre, les occasions de picoler son nombreuses dans mon entourage donc j'ai bu un peu plus que d'habitude ces dernières semaines mais rarement plus qu'à 2 ou max trois occasions par semaines et je refuse la plupart du temps sans frustration les propositions et quand je bois c'est la plupart du temps plus pour suivre que par réelle envie de boire.

Les vacances sont finies donc je reprends un rythme nomal en ne buvant que peu et plus raisonnablement en commençant par 2 ou trois semaines d'abstinence totale pour être sûr que tou va bien. Aucun risque que cela ne me pose de problème puisque pour l'instant tout va bien.

Je fais de la baclopub dès que j'en ai l'occasion c'est à dire, dès que je croise un toubib dans m9n entourage.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7590
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 01 Juin 2015, 20:25
Super !


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de veillant
  • Messages : 361
  • Inscrit : 22 Décembre 2013
  Lien vers ce message 03 Juin 2015, 22:21
Citation (benbb,)
J'aimerais me lancer dans une quasi abstinence totale. C'est pratiquement mon objectif. Je ne juge personne mais en ce qui me concerne, vu les rapports que j'ai toujours eu avec l'alcool et l'effet du baclo sur moi, l'abstinence quasi totale me semble un abjectif réalisable.


lut ailleurs,
je pense que si tu dis ça, c'est qu'effectivement tu sens une fragilité et une envie de mettre tout ça loin derrière toi.
le baclo permet ça aussi .

bonne continuation.
Message édité 1 fois, dernière édition par veillant, 03 Juin 2015, 22:21  
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 03 Aout 2015, 18:15
Toujours en descente très lente, aujourd'hui à 210mg par jour et je consomme très peu d'alcool, à la fois par manque d'envie et par peur de reprendre simplement l'habitude, c'est devenu presque un plaisir de simplement se passer d'alcool, de pouvoir être en groupe de voir tout le monde boire et de ne rien consommer sans difficulté i grande frustration. Je bois avec une fréquence de 1 à 3 occasions maximum par moi.

J'ai bus un verre de vin ce mois-ci, alors forcément quand on ne boit presque plus le peu que l'on boit à un effet décuplé, le verre de vin que j'ai bu et que je n'ai pas fini m'a retourné la tête et je n'ai même pas particulièrement apprécié l'effet de cette ivresse,certainement l'effet baclo ainsi qu'une forme d'auto suggestion qui me pousse inconsciemment à moins aimer l'alcool.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de panda
  • Age : 35 ans
  • Messages : 41
  • Inscrit : 21 Avril 2015
  Lien vers ce message 03 Aout 2015, 22:35
j'ai lu la plupart des posts , bravo pour ton indifférence , ta descente ,j'espère en arriver là un jour . Malgré tout je me pose des questions , je vois que l'alcool est bien présent dans ton esprit , une rechute avec la descente ne te fais pas peur ? L'alcool te manque-t-il ? (Dans le sens effet que cela procure )

Je suis en train de commencer le traitement et c'est cela qui me fait peur , l'effet me manquera-t-il ? Et je ne veux pas t'inciter loin de là , mais pourrais-je me sentir moi-même , moi qui aime cette sensation d'oublier le stress de la journée , d'oublier mes soucis quotidiens ? qu'en est-il pour toi après l'arret des cravings ?


Début de traitement le 27/7/15 , indifférence (à confirmer )le 28/9/15 à 180mg/jour

60mg à 15h , 17h et 19h
 
Avatar de Corinne D.
  • Age : 57 ans
  • Messages : 2856
  • Inscrit : 28 Avril 2013
  Lien vers ce message 03 Aout 2015, 22:38
Joli Benbb ! Çà marche !!
C.


La guérison s'installe et se construit dans le temps.
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 04 Aout 2015, 7:10
L'alcool ne me manque pas, j'y pense encore de temps en temps c'est vrai surtout parce que les occasions de boire sont nombreuses dans ma vie, et à chaque fois qu'il y a une occasion de boire, deux à trois fois par semaine je n'ai pas la choix d'y penser et il est vrai aussi que j'y renonce presque à chaque fois, je ne me l'interdit pas absolument mais comme je n'en ai pas particulièrement envie et qu'il est facile d'y renoncer la plupart du temps, je n'en prend pas en me disant, bah je suis très bien comme ça.

Je lutte aussi contre l'habitude, je ne veux pas reprendre l'habitude de boire, et les rares fois où je bois,je ne trouve pas ça si extraordinaire que ça, enfin pour le moment.
Message édité 1 fois, dernière édition par benbb, 04 Aout 2015, 7:37  

Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 04 Aout 2015, 7:13
Si il y avait rechute je reaugmenterais mais pour le moment impossible je bois un verre et c'est déjà presque trop pour moi donc non, je n'ai aucune crainte pour le moment,je suis en confiance avec mon prescripteur.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 04 Aout 2015, 7:53
Tu sais Panda arrivé à mon indifférence qui s'est faite petit à petit, je me suis mis à diminuer lentement mes consommations tout au long de l'augmentation de baclo, le plaisir associé à l'alcool à diminué et arrivé à un moment, j'ai décidé de e plus boire et j'ai vu que ça ne me manquait pas. C'est ensuite une question d'habitude, il n'y a plus l'habitude de boire, s'installe ensuite l'habitude de ne pas boire et de s'apercevoir que ce que je faisais ou appreciais avec l'alcool, je l'apprécie tout autant sans. L'alcool ne me manque pas du tout et je sais que si l'envie me prend je peu tout à fait me l'autoriser sans honte ni culpabilité.

Mon indifférence se caractérise par un manque d'envie et une réaction à l'alcool différente, le plaisir que je ressentais avant n'est plus le même. Je n'ai plus besoin d'une bière à une terrasse de café pour apprécier le moment. C'est vrai aussi que maintenant j'ai l'impression de voir l'alcool comme une drogue ce que je ne persevais pas avant. Et une drogue, on évite de la consommer.

Ma vision pour le moment du rapport à l'alcool c'est de ne plus en boire qu'exceptionnellement, c'est mon choix. Je sais quen baissant l'effet protecteur du baclo va disparaître donc la meilleure façon de s'en protéger est de ne pas boire et c'est pour moi très facile la plupart du temps.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 22 Septembre 2015, 14:25
Aidé du baclo je me lance sur la voie de l'arrêt/diminution du tabac !!!

Ma baclodoc m'a dit que je pouvais commencer par une diminution via patch plus 2 ou 3 clopes/j, ce que j'ai fait, au bout deux ou trois jours je me suis dit que plutôt que de prendre des clopes je pouvais me contenter d'une pastille nicotinique (finalement même effet, le tabac c'est de la merde).

Et après 4 jours non pas d'arrêt encore mais de forte diminution je me pose des questions.

Je pense que le baclo peut être une aide je m'explique.

J'ai l'impression que le baclo ne réduit en rien l'intensité du craving au tabac, en revanche je me demande si il ne raccourci pas la durée du sevrage, je m'explique. Je me demande si le baclo associé aux substitus nicotiniques n'accélère pas le sevrage.

Quand on arrête la cigarette les 3 premiers jours sont attroces les 3 premières semaines très dures et enfin 3 suivantes dures ensuite le reste est plus facile et la lutte est de gérer les moments courts d'envie soudaine.

Je me demande mais je continue à m'observer si le baclofène ne roccourci pas simplement ces délai, avec le baclo j'ai l'impression que cela apporte deux choses par rapport au traitement habituel :

1/ Il n'empêche pas comme avec l'alcool des reconsomations ponctuelles même si ine ine il faut stopper totalement le tabec (avec ou sans baclo).

2/ Il ne diminue pas l'intensité du craving aucunement c'est pour celà qu'avec le baclo l'arrêt demande aussi des efforts.

3/ Il raccourci la durée des phase difficile. L'attroce dure 1 journée le très dure 2 jours et le dure 4 jours restant de la semaine.

Voilà je me demande vraiment si il n'y a pas quelque chose comme ça, le baclo apporterait peut-être une aide. Je ne trouve rien sur le sujet en tous cas. si quelqu'un trouve quelque chose je suis interessé.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34384
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 22 Septembre 2015, 14:53
Bonjour Ben

Tout ce que je peux te dire au sujet baclo/tabac, c'est qu'à une époque j'ai re augmenté le baclo, passant de 40mg à 100mg en quelques jours
Et je me suis aperçue que ma consommation de cigarettes avait chuté sans même que je ne le souhaite
J'en ai bien sur profité pour quasi arrêter les clopes

Il me reste 2 paquets, je n'en rachèterai pas, même si ma conso, après re diminution du baclo, est désormais d'une cigarette tous les 2 jours

En //, je tire pas mal sur ma e-clope, mais ça je garde pour l'instant


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de philippe01
  • Age : 36 ans
  • Messages : 161
  • Inscrit : 01 Septembre 2015
  Lien vers ce message 22 Septembre 2015, 15:00
E-clope et clope c'est la même chose je crois, vu que tu restes à la nicotine. Y'a pas le goudron certes.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34384
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 22 Septembre 2015, 15:05
La nicotine n'est vraiment pas ce qui cause le plus de dégât ...


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 22 Septembre 2015, 16:16
La e-clope je ne ferais pas, j'ai fait et ça m'énervait je tirais dessus tout le temps du coup je pense que ça à au contraire contribué à un moment à augmenter ma consommation de cigarettes (besoin de nicotine).

Le problème c'est que je suis rendu à un stade où je fume beaucoup (environ 1 paquet par jour), c'est nocif pour la santé et le "craving" de clope commence à ma saouler comme le craving de l'alcool me soulait à l'époque.

Je tente le truc de nicopatch j'y vais à mon rythme je verrais si je tiens ou non, je ne mets pas la rate au courbouillon, soit le baclo m'aide un peu soit il ne m'aide pas, si il m'aide tant mieux sinon ça aura été un essai et en attendant avec les patchs et les pastilles ça me coûte toujours moins cher que les clopes ce qui sera dejà ça de gagné sur la période d'essais.

J'aborde le truc du tabac un peu comme avec l'alcool, avec un arrêt progressif.

Et la nicotine est sans danger ce n'est pas la nicotine qui est nocive, c'est le reste, les produits chimiques et les produits de combustion, à ce titre la e-clope est moins nocive que le tabac mais le problème pour moi avec la e-clope c'est que 1) elle m'agace et 2, on reste dépendant au produit.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7590
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 22 Septembre 2015, 19:30
Tu peux aussi essayer ça : Inhaleur Nicorette
Perso je l'ai fait et j'avais très nettement diminué ma conso de clopes.

Flo


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 23 Septembre 2015, 19:56
Aujourd'hui avec mon patch et mes quelques comprimés à sucer je me stabilise à une clope par jour, mais cette clope elle m'est essentielle. Pas l'impression d'avoir besoin d'inhalateur.

l'impression étrange d'avoir l'impression de retomber à l'époque où je ne fumais qu'une clope par soir et ça me va très bien.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 30 Septembre 2015, 19:28
Des petites nouvelles de moi. Question alcool, on en parle presque plus, je ne bois pratiquement plus, par choix mais aussi par perte d'intérêt pour l'alcool, ça reviendra peut-être un peu dans le courant de la descente de baclo, je suis encore à 190mg par jour.

Par contre, plus intéressant mon sevrage tabagique avec laide de mon baclo doc, j'ai arrêté depuis 3 jours avec nicopatch, lentement, au depart nicopatch + nicotine à sucer + 2 ou trois clopes par jour, puis petit à petit, moins de clopes et enfin moins de nicotine à sucer, et il y atrois jours j'ai décidé d'arrêter la clope et du coup depuis 3 jours je suis à zéro clopes avec une déconcertante facilité et je suis absolument persuadé que le baclo joue un rôle dans cette semie indifférence à la nicotine et assez surpris de ne rien voir sur le sujet.

Déconcertante facilité car depuis que j'ai arrêté, je n'ai aucune pulsion aucun manque aucune peur de reprendre la clope, juste l'impression que je n'ai plus aucun besoin de fumer, comme si je n'avais jamais fumé de ma vie, assez troublant.

Attention je ne crie pas victoire je suis conscient que lenvie va revenir quand je vais baisser le taux de mon patch mais je me sens serein, j'ai même l'impression que quand je vais baisser ça va faire exactement comme quand j'ai commencé le patchje vais reprendre quelques comprimés de nicotine au début le temps de me réhabituer au nouveau dosage et vivre le truc assez zen, on verra, mais je suis surpris qu'il y ait peu de chose sur le sujet car je suis sûr que le baclo joue dessus au moins sur un aspect moral comme si il apportait une aide psychologique ou comme je le soupçonne je me demande si il ne réduit pas simplement la durée du sevrage c'est à dire la durée de la periode de manque à l'arrêt du tabac est raccourci...

A suivre, si des gens on des experiences ou de la littérature sur ke sujet, je suis preneur, baclo + sevrage tabagique....


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 15 Octobre 2015, 20:55
Toujours en descente, conso d'alcool presque nulle,ça me va comme ça pour l'instant, il sera toujours temps oour moi de reprendre un peu plus d'alcool plus tard.

Mais la question intéressante c'est la clope.

presque 3 semaines que j'ai arrêté et toujoursaussi facile certainement grace au baclo et au patch.

Le passage du patch 14mg/j à 7mg/j s'est fait très naturellement, aucune impression de manque, et même si cela ne fait que 3 semaines que j'ai arrêté j'ai vraiment l'impression que j'ai presque gagné mon combat, j'ai déjà l'impression d'être habitué à ma vie sans clope, plus d'envie, nouvelle habitude bien ancrée.

Il m'arrive encore de temps en temps d'avoir une petite envie de clope mais vraiment rien d'insurmontable, ça dure max 10 secondes et c'est passé.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 15 Janvier 2016, 12:01
Alcool RAS ça n'est même plus un sujet pour moi, en descente à 120 mg/j -1 comprimé par 2 semaines.

question clopes, arrêté la clope le 27 septembre et toujours pas repris et pas du tout l'envie de reprendre


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 49 ans
  • Messages : 26351
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 15 Janvier 2016, 18:10
Bravo pour la clope, cependant je m'inquiète de ta descente toutes les deux semaines, cela me semble rapide, d'autant avec le sevrage de la clope justement

A toi de voir, mais comme pour certains, l'arrêt de la clope a eu une influence sur le retour de craving, tu peux te protéger facilement en faisant -10 mg par mois

As-tu un objectif de dose finale pour le baclo?

Manue


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 15 Janvier 2016, 18:27
Pour l'instant aucun retour de craving j'ai très peu bu pendant les fêtes juste à 2 ou 3 occasions et 4 UA le soir du nouvel an et rien depuis.

Cependant avec ma baclo doc on a convenu effectivement une stabilisation à 120mg/j à partir de demain pour 1 mois ou 2, donc je ne vais pas réaugmenter mais stabiliser un peu pour voir.

Je bois toujours très peu, plus de grand intérêt pour l'alcool.en fait mon objectif à moyen terme descendre à 80 ou 90 par jour stabiliser pendant 1 an ou 2 puis descendre à 20 ou 30 par jour stabiliser pendant un anou deux et si tout se passe bien d'ici 2 à 4 ans je tente un arrêt complet. Dans le pire des cas si je sens que ça merde je reprends.

A condition que ça fonctionne 2 fois...

Enfin je suis hyper vigilant, voir trop donc au moindre signe de craving je remonterais de 2 à 4 comprimés je pense... Enfin je verrais avec mon doc dans ce cas.
Message édité 1 fois, dernière édition par benbb, 15 Janvier 2016, 19:05  

Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 49 ans
  • Messages : 26351
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 15 Janvier 2016, 18:33
Benbb
Me voilà tout à fait rassurée

Bravo à toi, tu as fait vraiment une belle route et cela continue

Manue


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 15 Janvier 2016, 19:09
Merci, je me sens chanceux avec ce traitement quand je vois que chez certains ça ne marche pas du tout... et on ne sait pas pourquoi.

Je suis révolté quand je lis des nouveaux qui ont du mal a avoir un prescripteur, c'est vrai que je suis particulièrement chanceux j'ai dû monter assez haut c'est vrai mais avec très peu d'ES handicapants, ils ont tous été parfaitement gérable et ne m'ont pas pourrit la vie.

Ce que je regrette c'est qu'au début chaque prise était suivie d'une impression de relaxation dans tout le corps, maintenant quand je prends mes cachets, c'est juste comme si je prenais un placebo, ça ne me fait strictement plus rien.

Les CSAPA, je me demande si ils prescrivent un peu plus maintenant, quel expérience décevante j'ai veccu avec eux.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34384
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 15 Janvier 2016, 19:30
Non l'immense majorité des CSAPA ne dépassent pas 120mg/j voire 180mg/j pour les plus téméraires d'entre eux
Tu peux aussi lire la mésaventure d'Alexis, qui a eu la mauvaise idée de préférer Fernand-Widal à Tarnier
C'est parti
Bon ça se finit très bien pour lui mais galère ...
Message édité 1 fois, dernière édition par Sylvie, 15 Janvier 2016, 19:31  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 15 Janvier 2016, 20:27
Je suis révolté contre les CSAPA Sylvie.

J'hésite parfois à repasser chez celui où je suis allé et je me dis perds pas ton temps ça sert à rien...

Ils ne comprennent pas qu'ils pourraient traiter plus de monde.

En même temps je comprends le problème aussi, toute la thérapie TOUTE la thérapie à changé. Je l'ai vu quand je suis allé dans le CSAPA quand j'ai commencé à m'interesser au traitement, le bacloféne remet TOUT en cause.

Avant :

1er étape : Sortie du dénie de la maladie, peut prendre plusieurs années. Le traitement au baclofène ne change pas grand chose à cette histoire de dénie encore que avec le temps, on aura peut-être tendance à en parler d'avantage et donc les gens parce qu'il y aura le baclofène sortiront ou accepteront plus facimement de se soigner car la traitement ne sera plus si effrayant, l'acceptation de l'abstinence plus nécessaire.

2éme étape : après la sortie du dénie, accepter le traitement, l'unique traitement qui existait, l'abstinence et cette partie ça pouvait durer des mois et des années avec des sorties du dénie, l'abstinence étant véccue comme impossible à accepter et à tenir on avait tendance à retourner dans le dénie et tenir ainsi des mois voir des années. On comprend bien que le traitement du baclofène vient mettre en branle tout ça, les alcoolique avant d'accepter l'abstience vont tenter l'aventure balcofène et malheureusement pour ceux pour lesquels le traitement baclofène ne marche pas (avouons le aujourd'hui c'est le cas combien ? on ne sait pas, 30% à 60% pour lesquels ça ne marchera pas ou peu), pour ceux-là le baclofènen représentera une perte de temps car il le tenteront sans succès pendant plusieurs années un temps perdu dans un espoir sans fin alors que pour eux aussi peut-être il faudra faire cette impossible abstinence.

3éme étape : L'abstinence, avec les rechute, une fois qu'on a accepter l'abstinence et qu'on s'y lance c'est à dire après les étapes une et deux, on se lance dans l'abstinence et on doit s'y tenir et j'ai bien compris pour les avoir fréquenter que les alcooliques ne tiennent cette abstinences (quand ils la tienne) que parce qu'ils ont la conviction que s'ils reboient ne serait-ce qu'un verre ils retombent dans leur maladie. Là aussi la traitement au baclofène donne un coup de pied dans cette idée car NON CE N'EST PLUS VRAI, l'existence même du baclofène met en péril les abstinents heureux depuis 30 ans et qui tiennent parce qu'ils savent qu'il n'y a pas d'autre issue.

Si la baclofène est un énorme expoir pous les malades d'aujou'hui ceux qui pourrons se soigner dans le futur, le baclofène c'est le risque pour les malades abstinant le risque de croire à nouveau qu'ils peuvent reboir un jour sans être malade et pour ceux qui vont se soigner pour la première fois et pour lesquels le baclofène ne serait pas efficace, c'est le risque de prolonger la période de déni, le risque d'essayer pendant 3 ou 4 ans un traitement qui leur sera inefficace avant de se rendre à l'évidence que pour eux également il faut faire l'abstienence.

donc la baclofène est à la fois une bénédiction, un espoir et une malédiction pour ceux qui serait abstinents heureux et qui à cause du baclofène risqueraient de replonger avec l'espoir du baclofène, replonger pour peut-être ne jamais se relever car la baclofène ne marchera malheureusement pas pour tout le monde...
Message édité 3 fois, dernière édition par benbb, 15 Janvier 2016, 20:31  

Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 49 ans
  • Messages : 26351
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 15 Janvier 2016, 20:35
Je mets une nuance à ce que tu dis, ce qui n'enlève en rien la qualité de ton post

J'ai rebu volontairement après une longue abstinence, ce verre ayant immédiatement entraîné une rechute, le baclo est alors entré dans l'équation car je cherchais un moyen de boire normalement

J'aurais pu redevenir abstinente, dès les premiers verres, il est possible que le baclo m'ait au contraire poussée à continuer de boire jusqu'à ce qu'il fasse effet ?

Et il a fait effet, heureusement pour moi, sinon j'aurais été dans de beaux draps

Pour certains, l'abstinence fonctionne, tout comme j'en étais convaincue durant 9 ans, et durant ces années là, j'ai bien vu le baclofène passer, mais cela ne m'a pas intéressée, car j'étais très bien abstinente, de même que beaucoup de mes amis du groupe aa, je leur ai parlé du baclo, mais ça ne les intéresse pas puisqu'elles sont plusieurs dizaines d'années d'abstinence et vivent bien ainsi

ça peut être surtout utile, le baclo, pour les abstinents pas heureux de cette obligation

Manue


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de edouard
  • Age : 53 ans
  • Messages : 3263
  • Inscrit : 24 Novembre 2011
  Lien vers ce message 15 Janvier 2016, 20:46
Autre nuance, le baclofene pour certaines activités et/ou certains sujets n'est pas tenable.
Merci de ne pas l'oublier aussi !
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 15 Janvier 2016, 20:58
ce verre ayant immédiatement entraîné une rechute, ... J'aurais pu redevenir abstinente, dès les premiers verres,



Je ne comprends pas ce bout là.

Rechute ou pas rechute. Si ce verre a entrainné une rechute alors c'est que tu ne pouvais plus revenir en arrière mais tu dis après que finalement tu aurais pu reprendre très vite l'abstinence ? dans ce cas ce n'est pas une rechute maus ce que l'on appelle un faux pas.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 15 Janvier 2016, 21:02
Autre nuance, le baclofene pour certaines activités et/ou certains sujets n'est pas tenable.
Merci de ne pas l'oublier aussi !


Je ne vois pas de quoi tu parles ?

Détaille ?

Je ne vois pas en quoi le baclofène empèche de faire une certaine activité ?

En ce qui me concerne il n'a jamais empéché quoi que ce soit. Et de toute façon même sil il comportait un effet secondaire ou des précautions particulières je pense que cela n'aurait aucune espéce d'importance en comparaison des difficultés liées à l'abstinence et/ou de l'alcool en excès je veux dire qu'on ne choisi pas l'abstience en raison des problèmes liés à la prise du baclofène, on choisi l'abstinence parce qu'on a pas d'autre choix.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 49 ans
  • Messages : 26351
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 15 Janvier 2016, 21:50
ce verre ayant immédiatement entraîné une rechute, ... J'aurais pu redevenir abstinente, dès les premiers verres,



Je ne comprends pas ce bout là.

Rechute ou pas rechute. Si ce verre a entrainné une rechute alors c'est que tu ne pouvais plus revenir en arrière mais tu dis après que finalement tu aurais pu reprendre très vite l'abstinence ? dans ce cas ce n'est pas une rechute maus ce que l'on appelle un faux pas.


En janvier de la même année, j'avais aussi bu 2 ou 3 verres, j'ai repris l'abstinence
En juillet, j'ai plus ou moins décidé de reboire, mais je pensais boire un verre ou deux, si je parle de rechute, c'est parce que ça a été directement des litres
Puis quand je suis arrivée ici, que mon psy m'a aussi proposé le baclo, je sentais que j'avais encore le choix, reprendre l'abstinence ou prendre le baclo

Manue


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de edouard
  • Age : 53 ans
  • Messages : 3263
  • Inscrit : 24 Novembre 2011
  Lien vers ce message 15 Janvier 2016, 22:24
Et bien je dirais que le baclo m'empêche de faire mon job.
L'alcool me le pourrit mais je peux assurer un minimum.
La molécule ne semble pas suffisamment efficace sur moi, sinon à haute dose avec toute la perte de contrôle qui s'en suit.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34384
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 16 Janvier 2016, 2:22
et malheureusement pour ceux pour lesquels le traitement baclofène ne marche pas (avouons le aujourd'hui c'est le cas combien ? on ne sait pas, 30% à 60% pour lesquels ça ne marchera pas ou peu),


Edouard, Ben a parlé des échecs aussi ...

Ne pourrais tu pas tenter une cure (sevrage) sous baclo ?
Il semble bien que le baclo agit à dose moindre pour ceux qui arrivent à s'abstenir de boire durant le traitement
C'est en tout cas ce que montre notre enquête EI
Dose efficace moyenne de 126mg/j pour les abstinents contre 200mg/j pour les autres

Les échecs, RDB les évalue à 20% dans de (très) bonnes conditions de prescriptions
Message édité 1 fois, dernière édition par Sylvie, 16 Janvier 2016, 2:23  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 16 Janvier 2016, 10:54
Il semble également que ceux qui ont peu d'EI aient à monter plus haut (comme moi en dosage) et vice versa.

Pour les chances de succès il faut voir Alpadir et Bacloville dans un premier temps. Analyser dans la durée le traitement la façon de le prescrire et également l'aspect psychologique de l'alcoolisme que ne traite pas le baclofène si il supprime la. compulsion physique (le craving), il n'agit pas su les raisons aui ont poussé à boire.

Il faudra donc étudier les cas spécifiques qui ne marchent pas et englober le psychologique ce qui n'est pas facile avec un tel traitement qui engendre une attente presque "magique".

L'effet est spectaculaire mais pas magique et rien empêchera une personne qui souhaite se détruire à l'alcool même le baclofène. En revanche il aidera voir sauvera 40% à 80% des malades qui veulent s'en sortir et c'est déjà énorme.

L'aspect handicapant que certains comme toi Édouard peuvent ressentir ne devrait pas entrer dqns la balance pour se soigner. On prend si nécessaire un arrêt maladie de 6 mois et on se soigne car c'est la priori pour le malade de se soigner.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de edouard
  • Age : 53 ans
  • Messages : 3263
  • Inscrit : 24 Novembre 2011
  Lien vers ce message 16 Janvier 2016, 14:12
Voilà, uns on est dans la mauvaise catégorie de l'échantillon, pour une raison ou une autre, il faut faire avec.
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 49 ans
  • Messages : 26351
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 16 Janvier 2016, 20:26
Il me semble que ça vaudrait le coup de s'adresser à RDB pour toi Edouard

Et pour toi Benbb si tu veux en connaître davantage, il a des centaines de patients, depuis de nombreuses années, 20% d'échecs et il ne s'est pas limité en mg contrairement aux études officielles, ni rejeté des patients psy etc

Manue


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34384
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 16 Janvier 2016, 20:52
RDB a traité plus de 1000 patients, je pense que c'est le médecin qui a le plus d'expérience sur le sujet

Avec Philippe jaury, ils vont lancer une étude génétique pour essayer de comprendre pourquoi échec ou succès, pourquoi EI ou pas
Ils vont d'ailleurs demander aux patients ayant été traités avec succès ou non de participer
Mais cela ne concernera que certaines villes : impossible de récupérer à cout raisonnable les échantillons de salives dans tous les villages de France
Je vous dirai


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 16 Janvier 2016, 21:19


depuis de nombreuses années, 20% d'échecs et il ne s'est pas limité en mg contrairement aux études officielles,


Je ne sais pas d'où tu sors ces chiffres à ma connaissance il n'y a aucune statistique fiable sur le sujet, en l'absence d'étude en double aveugle et de résultats, on attend toujours Alpadir et Bacloville.

Je n'ai aucune idée de ces résultats selon le site ici il y aurait 60% de succès total (perte totale des symptômes de compulsion) et 80% si l'on prend en compte les améliorations significative sans perte totale de la compulsion. C'est interessant mais est-ce vraiment fiable comme résultat.

Le baclo n'en est selon moi qu'au prémices. Si on prend le sujet au sérieux si on l'inclu dans le traitement habituel qu'on en apprend plus sur les raison de son succès et échecs on va tendre peut-être vers 80% car on va affiner les dosage en s'appercevvant qu'on en soigne 20% de plus en augmentant peut être jusqu'à 500mg/j, e, ciblant les horaires ou que sais-je encore...


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 16 Janvier 2016, 21:21
RDB a traité plus de 1000 patients, je pense que c'est le médecin qui a le plus d'expérience sur le sujet

Avec Philippe jaury, ils vont lancer une étude génétique pour essayer de comprendre pourquoi échec ou succès, pourquoi EI ou pas
Ils vont d'ailleurs demander aux patients ayant été traités avec succès ou non de participer
Mais cela ne concernera que certaines villes : impossible de récupérer à cout raisonnable les échantillons de salives dans tous les villages de France
Je vous dirai


sylvie comme tuy sais je suis très intéressé par des infos médicales, les essais etc, je parles du baclo avec tous les médecins que je rencontre et je m'aperçois qu'il y a encore du boulot à faire entre médecins sceptiques, médecins peureux, les préjugés sur les alcoolos, les putains de lobbys pharmaceutiques menteurs et manipulateurs etc...


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 17 Janvier 2016, 16:38
Le seul souci avec ma décente, j'ai l'impression que plus je baisse plus mon anxiété remonte, et je debient peureux de tout angoissé de la moindre contrariété, c'est épuisant.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34384
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 17 Janvier 2016, 17:44
Pour l'anxiété, tu devrais tenter de faire tes prises autrement
Le classique matin, midi et soir serait peut être mieux adapté à cela


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 17 Janvier 2016, 18:01
Tu veux dure que mon 120mg/j je devrais essayer de le faire genre 40mg matin au réveil 40mg genre 14h et 40mg 18h au lieu de ma posologie actuelle ?

Rien ne m'empêche d'essayer pendant une semaine pour voir.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 17 Janvier 2016, 18:09
Avant le baclo ça allait dadans la journée et l'anxiété arrivait dans la fin de journée, maintenant c'est l'inverse, l'anxiété est surtouten jjournée et disparaît plus ou moins en soirée après le boulot. J'attribue surtout ça au boulot mais peut être que la répartition joue un rôl.

ce qui est sûr c'est que je ne ressens plus rien par rapport à la prise du médicament, avant je ressentais une détente musculaire très agréable, maintenant plus rien, ni EI si je ne savais pas que je prends du baclo je serais persuadé que c'est un placebo.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 49 ans
  • Messages : 26351
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 17 Janvier 2016, 20:40
En te lisant j'allais justement te conseiller de prendre du baclo réparti dans la journée! Sylvie l'a fait

Et si ça ne suffit pas, remonte un peu, pour l'effet relaxant, tu auras le temps de descendre plus tard, et chercher la cause de l'anxiété, à moins que ce ne soit qu'une histoire de baclo, à baisser plus lentement du coup

Manue


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite avec 0 consommation pour résultat
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 17 Janvier 2016, 20:48
Ma psy me dit que c'est mon organisme qui s'habitue au traitement et que du coup je ne ressens plus rien.

Pour l'anxiété c'est vrai que c'est le soir qu'elle part (hors c'est le soir enfin à 16h et 18h que je prends le baclo) du coup c'est peu être lié avec l'anxiété.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 09 Mars 2016, 20:32
Coucou je suis encore là, avec des hauts et des bas au moral (mais sans aucun rapport avec le baclo je pense). 1 an maintenant que je me considerecomme indifférent, toujours buveur occasionnel maintenant sans aucune sensation de frustration.

Je me faisais une réflexion ces jours-ci au sujet du baclo, je m'aperçois que même si le baclo à agi lentement par une réduction progressive de ma consommation d'alcool, lindiff, la vraie a été relativement brutale, je veux dire en l'espace de deux trois semaines ou 2 ou 3 comprimés d'écart, je m'aperçois que je ne buvais plus qu'un ou deux verres d'alcool àchaque occasion mais ces deux verres nn'avaient clairement pas le même effet psychologique avant et après l'indifférence, avant ils étaient significatifs delicieux, le plus grand plaisir qui soit, après l'indifférence ce ou ces deux verres d'alcool sont juste deux verres sans grande signification, sans être ce plaisir ultime.

Cet différence est en réalité un monde.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34384
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 09 Mars 2016, 22:28
Bonjour Ben

Et ton anxiété, tu l'as toujours ?

Oui l'indifférence, c'est particulier


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 09 Mars 2016, 23:03
Oui, toujours très forte ces derniers temps mais difficile à analyser entre différents facteurs que sont :

- Mon contexte psychologique actuel notemment avec ma copine en ce moment
- la façon don les attentats m'ont affecté
- le boulot
- ma nature

Et biensur comme le pense ma baclodoc l'alcool camouflait complètement une anxiété qui est réapparu à l'arrêt de l'alcool. Elle pense que les anti depresseurs peuvent aider à soigner l'anxiété mais pour l'instant je ne veux pas.


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34384
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 09 Mars 2016, 23:15
En effet, les AD sont un traitement
Il y a les TCC aussi, elle ne te l'a pas proposé ?


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de benbb
  • Age : 42 ans
  • Messages : 503
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 09 Mars 2016, 23:18
TCC ?


Début de traitement le 08/08/2014. Aujourd'hui en descente, après un seuil à 250mg je suis à 120mg/j en 2 prises 16h 40mg / 18h00 80mg.
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene