Lien vers ce message 10 Octobre 2014, 9:32
Bon, et bien ça fait maintenant un mois que je pense y être.
Plus d'envie de grignotage, dégoûtée à l'idée de finir les assiettes des enfants.
Il m'est arrivé d'acheter un goûter à la boulangerie pour les enfants sans avoir envie de prendre quelque chose pour moi.
Je cuisine sans avoir envie de goûter toutes les deux minutes et de me couper l'appétit avant même de passer à table.
J'ai eu un jour comme une illumination : un très bon repas dans un très bon resto que j'ai savouré comme jamais sans pouvoir finir, et notamment le dessert.

Avant si j'en laissais dans mon assiette c'était pour faire bien, pour ne pas passer pour une morfale, pour faire taire les mauvaises langues (clairvoyantes) qui pensaient que je mangeais trop.
Là j'en ai laissé parce que mon corps me disait stop, je n'étais plus en mesure de savourer.
C'est là que Zermati prend tout son sens.
Respecter ses sensations alimentaires, ok, là ça me parle, j'en suis capable.

Je suis sortie de table très émue, en disant à mon mari, je crois que ça y est, je tiens le bon bout, c'est le début d'une nouvelle vie.
Et évidemment, je fonds littéralement, sans efforts, j'ai perdu 4,5 kg.
Je continue toutefois à me faire des petits plaisirs, juste par gourmandise, mais une gourmandise que je sens saine, qui n'est pas là pour combler quelque chose.
Je me prends à rêver d'un vélo elliptique pour pouvoir me raffermir et me dynamiser facilement à la maison. Je furète sur le bon coin.
Je marche encore sur des oeufs, je m'observe beaucoup, je m'auto-analyse, c'est fatiguant parfois.
J'ai des projets professionnels en tête.
La petite voix qui me dit que c'est trop ambitieux, trop compliqué, trop tout se fait plus lointaine...

Je m'y accroche et en attendant je fais les choses au jour le jour pour comptabiliser les petites victoires du quotidien, ça aussi ça aide à avancer.
Message édité 1 fois, dernière édition par Sylvie, 05 Mai 2016, 18:19  

Début du ttt le 30 juin 2014. À ce jour, 90 mg : 20 mg a 8h, 20 mg à 11h, 30 mg à 15h et 20 mg à 18h.
Seuil atteint mi-septembre à 100 mg. Descente entamée le 23 novembre.