Lien vers ce message 08 Octobre 2015, 9:54
Coucou les amis, un mois mon dernier post sur mon fil donc je peux maintenant me considérer guérie !!!! J'avais tellement peur d'aller trop vite en annonçant ma guérison que j'ai préférée attendre 2 mois entiers pour en être sure. J'ai encore l'impression de marcher sur des œufs et je sais que le temps fera le reste mais tous les jours qui passent me font savourer cette libération tant attendue.
Petit récap vite fait :
- début ttt 18/12/2014, augmentation de 5mg tous les 3 jours
- 1er palier à 60mg mi janvier qui durera 3 semaines et qui m'a permit de gouter à l'indifférence. Ce palier m'a fait un bien fou au moral et à mon corps qui s'est dégonflé et apaisé.
- 20/03 grosses crises comme avant ttt, moral en berne
- 2è palier à 120mg qui durera 15 jours
- juin : essai infructueux des acides aminés et du coup moral en baisse car l'impatience commence à pointer son nez du coup j'augmente un peu plus vite à raison de 10mg par semaine
- fin juillet, je me met en tête d'arriver jusqu'à 200mg coute que coute et qui si ça ne marche pas j'arrête tout. Arrivée à 190mg, les ES m'ont très vite fait faire marche arrière donc je baisse de 20, je reprend mes esprits et je remonte de 10 une semaine après soit 180mg le 6 aout.
Le déclic s'est produit un soir où nous allions manger au mc do avec les enfants. Je mange normal mon menu et dans la foulé je regrette de n'avoir pas pris un dessert car j'en avais envie. Il y avait trop de monde donc je dis à mon mari qui avait sa voiture pour rentrer d'en prendre 1 au drive et qu'on le mangerai en rentrant à la maison. Je part donc emmener mes enfants chez ma mère et 1h après je rentre et là mon mari me dit " ton dessert va fondre". Et là je me retrouve devant ce sunday chocolat que j'adore et je me dis "si je veux je ne le mange pas" !!!!!! Non mais allo quoi! J'avais enfin ce fameux CHOIX de le manger ou NON ! Ca m'a fait un choc car avant JAMAIS je n'avais ressenti cela et je l'aurai englouti sans même l'apprécier. A partir de là je me suis interroger à chaque repas et j'ai bien vu que c'étais différent et que je n'étais plus obligée de manger et que surtout je pouvais m'arrêter quand je voulais. Quelle victoire et quel bonheur !
J'ai donc bel et bien faillit rater mon seuil car si j'avais écouter ma tête plutôt que mon corps et mes sensations et bien je serai montée jusqu'à 200 et j'aurai tout arrêter en criant défaite une fois de plus.
Côté ES je peux dire que j'ai plutôt été chanceuse comparé à certaines. Le plus embêtant a été (et l'est encore) la somnolence et l'effet d'être saoule dès 17h. Je commençait à sentir mes jambes lourdes mais rien de méchant. Et réveils nocturnes mais pas méchants non plus car en forme au réveil malgré tout.
J'ai accepté ces ES comme on accepte les contractions pour une grossesse (on sait pourquoi on souffre) et c'est un peu le temps que j'ai mis à accoucher de ma victoire car j'aurai mis 8 mois à augmenter :fsb2_wink: C'était donc pour une bonne cause.
J'ai fait un énorme travail en parallèle du traitement car je suis persuadée aujourd'hui qu'il ne fait pas tout tout seul. Et l'espacement des crises m'a permit ce boulot sur moi même. Je ne suis pas retournée voir de psy car j'en avais fait le tour mais j'ai su trouver des personnes qui aident au développement personnel et ça m'a beaucoup apporté. Ca permet de ne plus revenir inlassablement sur ce passé qu'on connait par cœur mais d'aller vers l'avant et d'apprendre à remplacer des mécanismes ancrés depuis toujours par d'autres.
Niveau poids je suis incapable de donner des chiffres car cela fait des années que je ne me pèse plus et je ne veux plus me laisser guider par des chiffres, mais je sent très bien dans mes fringues que j'ai dégonflée et que je vais pouvoir me racheter des vêtements avec au moins une taille de moins. Mais ça n'était pas le plus important pour moi ce poids.
Main dans la main avec monsieur Baclo on a fait notre boulot et notre chemin et aujourd'hui j'espère pouvoir aider d'autres personnes qui en auront besoin.
D'ailleurs un énorme MERCI à Sissie et Sylvie qui ont été mes 2 piliers dans ce parcours et à tout les autres qui m'ont apportés leur si précieux soutien.
Tel un bulldozer j'aurai réussi à anéantir cette foutue maladie qui m'a bouffé tant d'années et maintenant je compte bien me rattraper et goûter enfin aux joies de la vie :fsb2_yes:
Message édité 1 fois, dernière édition par fino85, 08 Octobre 2015, 10:39  

Hyperphage
Début du ttt le 20/12/14.
seuil à 180mg le 6/08/15 (9h 40mg, 11h 40mg 13h 40mg, 15h 40mg, 17h 20mg)
Tel un bulldozer j'ai réussi en 8 mois à vaincre cette foutue maladie qui m'a bouffé tant d'année
Actuellement 110mg (10h 30mg, 13h 30mg, 15h45 20mg, 18h15 30mg)