Lien vers ce message 27 Mars 2017, 10:02
9.1. Est-ce que le baclofène est efficace pour les troubles du comportement alimentaire ?

Il y a de bons résultats pour les personnes souffrant de boulimie ou d’hyperphagie.
Cependant, l'objet de l'addiction est parfois moins "simple" que dans le cas de l'alcoolo-dépendance.
L'aspect anorexique de certaines boulimies nerveuses peut compliquer le traitement. En effet le baclofène agit sur les compulsions et semble peu efficace sur l'aspect anorexique.

Les TCA ne rentrent pas dans le champ d'application de la RTU. Le baclofène est dans ce cas un traitement hors AMM


9.2. Et pour l'addiction à la cocaïne ?

C'est avec la cocaïne que les premières observations animales ont montré une réduction du craving avec le baclofène. C'est également la publication du cas d'un cocaïnomane, soigné avec du baclofène, qui a poussé Olivier Ameisen à se renseigner sur ce médicament. Des médecins ont de bons résultats sur cette addiction.

La cocaïne ne rentre pas dans le champ d'application de la RTU.


9.3. Et l'addiction aux opiacés (Héroïne, morphine… et leur traitement de substitution) ?

Nous avons, sur le forum, des patients qui ont eu des résultats positifs sur la réduction ou l'aide au sevrage des substances opiacées ou aux MSO (Médicaments de Substitution aux Opiacés).

Les opiacés ne rentrent pas dans le champ d'application de la RTU.


9.4. Et pour le cannabis ?

Le baclofène semble parfois assez efficace dans l'aide au sevrage du cannabis:
http://www.baclofene.org/baclo...ce-au-cannabis.
D'autres médecins n'ont pas de bons résultats avec cette substance.
Nous avons peu de retour sur cette addiction.

Le cannabis ne rentre pas dans le champ d'application de la RTU.


9.5. Et pour les autres addictions ?

Nous sommes persuadés que le baclofène peut être efficace dans le traitement d'autres addictions à des substances ou à des comportements dans la mesure où ils génèrent un craving ou répondent à une anxiété.
Le baclofène est efficace dans la réduction et le sevrage des benzodiazépines.
Il est utilisé avec succès (notamment en Australie) dans la réduction des risques avec les métamphétamines.
Il est efficace dans le traitement de l'addiction au GHB (Alcover).

Ces addictions ne rentrent pas dans le champ d'application de la RTU.


9.6. Qu'en est-il de la nicotine ?


Parmi les patients traités avec le baclofène, quelques uns ont noté une baisse de leur consommation de tabac, mais la plupart n'ont pas vu de changement ou au contraire ont constaté une augmentation de leur consommation.
Beaucoup de patients choisissent la réduction des risques avec la cigarette électronique.
Message édité 5 fois, dernière édition par Asso Baclofène, 30 Mars 2017, 10:07  

Plus nous sommes nombreux, plus nous pourrons aider : Adhérez