Nouveau sujet RĂ©pondre Imprimer Syndication RSS 2.0

boire toute la journée un petit peu - balco ?

Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 10 FĂ©vrier 2018, 12:29
bonjour a tous

je parcours depuis quelques temps le site, super source d'infos et témoignages. je suis un proche d'alcoolique, j'ai 40ans et constate depuis quelques mois sans qu'il le sache, que mon père 70 ans buvait en cachette environ chaque jour 1,5L/2L de tres mauvais vin type bouteille plastique, tout doucement dans la journée en gros chaque fois qu'il va au garage. je ne sais pas depuis combien de temps ça dure...

profil de mon father : 70ans montagnard bourru et taiseux - mais adorable attentionné et super gentil - qui n'aime pas les blouses blanches. fumeur dépendant depuis...55ans, actuellement 5cigarillos et 5kamel filtre par jour. retraite paisible tranquille famille mais jardin voyage depuis 2005. Puis opéré cancer prostate en janv14, super suites sans radio ni chimie, pas nickel. toux du fumeur le matin, épaisse pendant 20 bonnes minutes. pas sportif mais marche tous les jours 30mn pour faire les courses. bonne alimentation tres équilibrée avec bons produits. pas d'autre pb de santé. il ne présente jamais d'ébriété, ne raconte pas n'importe quoi, ne ricane pas, ne titube pas.

depuis 3-4 mois constat de changements importants : il s'est vouté (il vieillit je sais mais pas que) , ridé bcp, ses yeux ont grisé (mais pas jaunes) et coulent presque toute la journée, impatiences des jambes avec besoins de les bouger pour soulager, douleurs diffuses dans les jambes après très peu de marche (du coup ne fais plus de balade hors courses quotidiennes), cauchemarde avec gestes brusques presque toutes les nuits en criant (il dit ne pas s'en souvenir au matin quand on lui demande comment as tu dormi?), se débattant souvent. suite a un rdv de contrôle annuel urologue auquel j'ai assisté début janvier le doc a parlé d'intoxication alcoolique, et mon père a éludé la question en disant qu'il voyait ça avec son généraliste. nous avons parlé après et il m'a dit pas de problème, je n'ai pas envie de boire entre repas, j'ai compris qu'il était donc classiquement dans le déni. la discussion a tourné court et je n'ai pas insisté tout en lui disant que j'étais là si il avait besoin. Depuis je suis donc méfiant et j'essaie de réfléchir a comment l'aider au mieux.

C'est un peu l'effervescence, psychologique à la maison entre ma soeur et ma mère. mais on s'informe et réfléchit ensemble a comment aborder la chose et soir un dialogue constructif et efficace avec mon père. Ce n'est pas chose facile, j'ai bien compris qu'en parlant en JE et ne culpabilisant pas, c'est plutôt la bonne méthode. nous sommes bien conscients qu'il s'agit d'une maladie qui demande des multi-approches psy-sociale-medicament, etc....On n'est pas des brutes donc ça devrait se passer. petite question de néophyte surement, je me permets de te demander des détails, des symptômes comme ceux ci que nous avons remarqué chez mon père ((mais par contre il ne parait jamais ivre, ni ne divague ou titube))
- jambes impatientes
- grossi pas mal du ventre (mais après opération du cancer prostate, c'était déjà le cas ventre gonflé par la technique d'opération au robot Vinci, il ne l'a pas perdu et c'est quand meme un bon bisou bien rond. a cause de l'AG son gout a été modifié ont il adore le sucré, et a des problèmes dermato rosace et eczéma de contact, avant il n'avait jamais rien eu)
- yeux qui coulent sans arrêt malgré un collyre prescrit par ophtalmo
- cauchemars avec la nuit dernière des grommellements pas sympas du tout et il ne s'en rappelle plus le matin

QUESTION : quelle qu'un a t il l'expérience de ce type de conso un peu toute la journée 9h-22H, et du traitement par BACLO ?
merci d'avance
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33440
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 10 FĂ©vrier 2018, 13:43
C'est une façon classique de consommer par une personne dépendante depuis longtemps
Et ce n'est pas le cas le plus facile Ă  traiter
Mais ça va vraiment dépendre des réactions vis à vis du baclo de ton père


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 56 ans
  • Messages : 1954
  • Inscrit : 28 DĂ©cembre 2014
  Lien vers ce message 10 FĂ©vrier 2018, 13:50
Bonjour Grégoire,

Je fais partie des buveurs du matin au soir et j'ai eu une excellente expérience baclofène couronné de succès. Trouver la bonne recette est moins évident que pour les buveurs du soir,mais on y arrive très bien.

Il suffit de bien écouter ton corps, évaluer l'intensité des craving et de faire un bon suivi de ses ressentis et ça roule. Et en fonction de ces éléments, Sylvie est toujours de bon conseil

Ça va marcher pour toi aussi


50 8h, 50 11h, 50 13h, 50 15h
Indifférence depuis le 3 aout 2017 à 237,5mg - aucun EI si ce n'est que quelques problèmes de mémoire court terme. EI étant survenu au début de la descente
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 10 FĂ©vrier 2018, 16:56
merci Ă  Sylvie et JMV !

bouquin d'Ameisen, toutes les videos de l'assoc, vidéos Ameisen, Beaurepaire, Jaury, Dematteis, MArtin, ... des noms qui deviennent familiers maintenant !!
reportages télé, livre et film un dernier verre, bouquin vérité et mensonges sur baclo, bouquin sur la codependance, consultations psy en clappa et un addictologue en chu : je commence a comprendre la maladie, le craving et être pas mal informé ....

le plus dur reste la/les conversations difficiles Ă  avoir avec l'entourage

Amitiés
G
 
Avatar de Ebène
  • Age : 52 ans
  • Messages : 1713
  • Inscrit : 23 Aout 2013
  Lien vers ce message 10 FĂ©vrier 2018, 20:12
Bonjour Grégory

Effectivement le plus dur dans cette histoire, ce n'est pas la prise de baclofène c'est l'acceptation par ton père de sa maladie.

Il faut dire et je parle pour moi, même si je me savais alcoolique (je ne suis pas folle) j'avais peur de ne plus boire. Ce n'étais pas acceptable; d'où le refus d'accepter d'être alcoolique (je gère....) et l'idée que je me faisais d'arrêter l'alcool c'était l'abstinence : impensable pour moi d'être en manque de ma béquille.

L'approche baclofène; c'est de rassurer la personne sur le fait qu'elle ne sera pas ne manque puisqu'elle pourra continuer à boire et que le traitement fera progressivement le job.

Reste à savoir comment vous allez aborder la question avec votre père : réunion familiale????

L'amour peut tout : il faut y croire.

Je te souhaite beaucoup de courage.


Indifférente à 200mg. Descente doucement 10 mg
le 3 avril 2015 : 100 mg ; réaugmentation suite au décès de ma mère à 200mg et descente de nouveau à 80 mg
Il est indispensable de rester TRES vigilant si on ne passe pas à 0 alcool mais c'est pas grave; il faut le savoir c'est tout! />Le nombre d'adhérents fait la force de l'association pour que le baclofène soit reconnu ADHERER ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 10 FĂ©vrier 2018, 22:44
merci Ebene pour ta réponse. j'ai conscience de ce que tu me dis, le connaissant je sais bien qu'il sait, et du cercle vicieux que cela entraine :
craving : j'ai envie-besoin-je peux pas m'empecher
je bois
j'ai honte
je revois pour oublier
plus je bois plus j'ai besoin-envie
et c'est la spirale ...

mon père doit être hospitalisé pour 3jours pour une coloscopie, je vais prévenir ses médecins, comme il sera dans une chambre individuelle, ça sera l'occasion de parler en effet, la famille est prête
a bientĂ´t
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 48 ans
  • Messages : 26049
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 10 FĂ©vrier 2018, 22:50
Question très difficile, d'autant que ton père a été en bonne santé jusqu'ici, alors pourquoi changer les choses

Là il se peut qu'en effet son organisme soit intoxiqué et qu'il va falloir qu'il arrête de boire s'il veut retrouver ses facultés et continuer à profiter de sa retraite

Vous pouvez, comme tu l'as si bien décrit, continuer à en parler à l'occasion, il peut de lui-même réduire la dose, s'il a eu un choc en entendant son doc, vois si ce n'est pas le cas

De là à entamer un traitement au baclo, il va lui falloir faire un chemin, des personnes de sa génération, comme j'en connais tant dans ma famille, seraient plutôt du genre à réduire drastiquement, ou ne plus boire, parce qu'ils ont eu peur et le décident

Mais si vous voyez qu'il fait du déni également pour sa santé, alors continuez le dialogue comme vous le faites, attendre qu'il en parle par exemple

Courage


Depuis le 05/05/18, à 260 mg, perdu le goût de l'ivresse et de l'alcool, l'indifférence est venue ensuite - 200 mg en octobre 2018 - descente uniquement si EI forts - pas de consommation jusque là, pas d'occasion spéciale ;-)
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 10 FĂ©vrier 2018, 22:54
merci Manue

je pense en effet que ce n'est pas bon du tout d'arrêter d'un coup (ce que je le sens capable de faire, c'est un bourricot de la campagne !!), puisque cela doit forcément augmenter le besoin si il n'y a plus de produit donc je pense qu'il faut mieux le faire tout doux comme un vaccin ou un arrêt de traitement avec une désinence lente

hey toi tu vas mieux, bois tu avec simple plaisir maintenant ou plus de tout ? es tu tjrs en traitement ?
amitiés
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 11 FĂ©vrier 2018, 14:57
bonjour est ce d'autres personnes pourraient témoigner si ils ont des craving des le matin, et un peu toute la journée ensuite ...

mercis !
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 12 FĂ©vrier 2018, 20:47
bonjour Ă  tous

je tiens à vous remercier pour les BACLO-conseils et/ou témoignages que vous m'avez apportés

Ce matin RDV avec mon MG qui a un peu gambergé sur l'alcoolisme, c'était son sujet de thèse = l'alcolodépendance chez les praticiens hospitaliers (elle devait en avoir dans le caleçon pour faire une thèse la dessus !!...). elle me dresse portraits des traitements qu'elle pratique ((elle est pour un retour à une conso maitrisée, pas forcément à abstinence)). Elle me conseille les conclusions de michel reynaud qu'elle trouve équilibrés. je connais pas mais vais me renseigner, et j'aimerai vos avis et/ou expériences

- SELINCRO elle trouve pratique car un comprimé par jour. marche au bout d'un mois en général
EI surtout nausées
Elle connait un médecin grenoblois qui a participé à Apadir et propose de mettre en relation

- BACLOFENE
importance des assocs de patients, gros lobbying voire frustration de pas ĂŞtre reconnus.
Apparemment ameisen était pas en si bonne santé que ça
selon elle dans Bacloville, plusieurs décès n'ont pas été mentionnés .. attention
EI importants somnolence +++, depression
bcp trop d'EI Ă  hautes doses
il faut que le malade s'accroche vraiment, souvent 2/3 mois pour premiers résultats
= elle préfère pas en prescrire plus que 80mg

- Aotal surtout pour abstinence , marche sur certaines personnes
- revia, alcĂ´ver elle aime pas

je sui sen train de lire le bouquin de Beaurepaire, il me conforte dans mon idée de souhaiter ce traitement pour mon père

merci Ă  tous
 
Avatar de Yves Brasey
  • Age : 64 ans
  • Messages : 1359
  • Inscrit : 28 Mars 2011
  Lien vers ce message 12 FĂ©vrier 2018, 22:52
Ma réponse à Grégory :
--------------------------------
Nulle et incompétente. :fsb2_yes:
A fuir !

J'avais écrit ça https://www.baclofene.com/index.php?p=topic&t_id=5060 en 2012.
En 2017 des études indépendantes ont montré que le Selincro n'était pas mieux qu'un placebo. :fsb2_yes: :fsb2_devil:

Reynaud, bien médiatisé mais ne vaut rien, mouillé jusqu'au cou dans les conflits d'intérêts et les intérêts corporatistes. :fsb2_cold:

"Apparemment ameisen était pas en si bonne santé que ça " Olivier, même cardiologue, comme de nombreux sexa est décédé en 2013 d'une crise cardiaque. Ce qui l'a tué c'est son combat de 2004 à 2013 pour faire reconnaitre sa découverte ! lui, il était guéri depuis 2004.

"selon elle dans Bacloville, plusieurs décès n'ont pas été mentionnés .. attention" ragot des anti-baclo, mensonge et diffamation ! :fsb2_alien:

"elle préfère pas en prescrire plus que 80mg" elle ferait mieux de ne pas en prescrire ! elle ne va guérir personne, juste leur faire perdre du temps et des chances de guérison. C'est criminel !

Tu peux lui imprimer et lui faire lire ma réponse, j'assume. :fsb2_yes:


"Il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome" ALBERT EINSTEIN "Les miracles ne se produisent que dans l'âme de celui qui les attend" STEFAN ZWEIG. Citations choisies par le Dr Ameisen en préambule de son livre.
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 56 ans
  • Messages : 1954
  • Inscrit : 28 DĂ©cembre 2014
  Lien vers ce message 12 FĂ©vrier 2018, 22:55
Et voici la mienne.

Alors en 3 mots

Aotal et révia =inutile
Selincro vise les binge drinking

Alpadir est une étude pourrie orchestré par Michel Reynaud qui n'y connaît rien au baclofène ( protocole inadapté, doses trop faibles. ..)

Olivier Ameisen allait très bien. Il a été foudroyé par une crise cardiaque rien à voir avec le baclo.

Cherche un autre médecin tout de suite, tu n'arriveras à rien avec ton MG, il ne fais que flinguer le traitement, il n'y connais rien.

Tu disais il a fait sa thèse la dessus ? ??
Au siècle passé sans doute.


50 8h, 50 11h, 50 13h, 50 15h
Indifférence depuis le 3 aout 2017 à 237,5mg - aucun EI si ce n'est que quelques problèmes de mémoire court terme. EI étant survenu au début de la descente
 
Avatar de Ebène
  • Age : 52 ans
  • Messages : 1713
  • Inscrit : 23 Aout 2013
  Lien vers ce message 15 FĂ©vrier 2018, 22:49
Coucou

Comment va ton père? Supporte-t-il l'hospitalisation?

Bon courage


Indifférente à 200mg. Descente doucement 10 mg
le 3 avril 2015 : 100 mg ; réaugmentation suite au décès de ma mère à 200mg et descente de nouveau à 80 mg
Il est indispensable de rester TRES vigilant si on ne passe pas à 0 alcool mais c'est pas grave; il faut le savoir c'est tout! />Le nombre d'adhérents fait la force de l'association pour que le baclofène soit reconnu ADHERER ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 15 FĂ©vrier 2018, 23:44
bonjour

merci pour vos messages ou mp, c'est très gentil

coloscopie bien passée, ils ont pu retirer pas mal de polypes qui sont maintenant partis en anapath, résultats dans 3semaines pour voir si il n'y avait pas de cancer la dedans....ensuite on verra, si c'est le cas, soit radio, chimie, et au pire retirer un bout de colon ...

dans le compte rendu oral du doc après coloscopie, il a parlé devant mon père, ma mère et moi de l'intoxication alcoolique du foie et a demandé a mon père d'estimer sa conso (un grand moment de solitude...) il a répondu 1 ou 2 verres par repas .... le doc a dit des generaltés voire banalités que ce n'est pas forcement son domaine, mais qu'il devait redonner des consignes, en parler en famille bien sur, se soigner avec un addictolgue si dépendance, etc ... Et prescrit analyses complètes et échographie

a suivre maintenant, mon père sort demain de l hosto bien fatigué et du coup on va mettre ça sur la table après demain je pense

amitiés
greg
 
Avatar de Yves Brasey
  • Age : 64 ans
  • Messages : 1359
  • Inscrit : 28 Mars 2011
  Lien vers ce message 16 FĂ©vrier 2018, 2:25
Entre le déni de ton père (que je comprends, il a raison, nous sommes tous pareils à minimiser à cause de la honte) et le silence assourdissant du doc... il y a la prise de sang qu'il a dû avoir.
Entre GGT (moyennement fiable) et CDT(fiable), c'est vite vu entre 2 verres et 2 litres! :fsb2_yes:
N'importe quel malade qui a perdu son permis et qui repasse parfois "x" années devant la commission médicale des permis le sait.
Pour ma part, de 2004 Ă  2010 :
Un mois par an, abstinence "presque" totale avant la prise sang (horreur le mois d'abstinence ! et biture expresse juste après la prise de sang) pour un renouvellement du permis pour... un an, voire 6 mois, voire 0 (*)... GGT correctes, mais CDT trop haut...
En septembre 2010, je n'ai rien fait de particulier, tous les marqueurs étaient bons et j'ai récupéré mon permis définitif. :fsb2_yes:
En fait j'avais été guéri au baclo en mars 2010, ma conso était passée de 10/30 unités à 2/6 unités... CQFD :fsb2_yes:

Pour ton père, c'est mon ainé, je n'ai pas de jugement vu son âge, juste du respect. Pose lui simplement la question de savoir s'il est pressé d'en finir ou si avec une conso de 2/4 unités/jour, il ne serait pas content de profiter de sa vie et de sa famille une dizaines d'années de plus environ... C'est aussi son libre arbitre... :fsb2_yes:

Amicalement,
Yves

(*) lorsque ce fut "zéro"... il faut que je l'écrive, c'est la vérité, le témoignage d'un ex-malade pour comprendre ce que nous étions capable de faire... c'était en 2005, la deuxième convocation à la commission médicale, le lundi à 13h30.
La semaine précédente, j'avais reçu les résultats de ma prise de sang, avec tous mes efforts d'abstinence du mois, ils étaient supers. C'était en juillet 2005 et depuis mon retrait de permis de juillet 2004, je roulais en mob et/ou en voiturette (une JDM d'occas qui montait à 80 :fsb2_yes: ).
Grand WE musical et festif de 3 jours https://www.facebook.com/pg/Fu...285223498196138
Je termine le lundi matin à 6h, je dors jusqu'à 9 h, café, douche, un copain passe prendre l'apéro à midi, je file à Montbrison (une heure de route) avec ma voiturette à 12h30.
Examen médical nickel : marche yeux fermés bras tendus, paramètres cardiovasculaires, lecture d'un œil, de l'autre, petit marteau pour tester les réflexes... c'était fini, gagné j'allais pouvoir récupérer, un an après, mon permis.
C'était fini, tout allait bien, j'ai consigne de me rhabiller et pour moi c'est gagné :fsb2_yes:
Bug ! Oups ! :fsb2_sorry: dans un tel examen médical, il y a le médecin de la Préfecture et un médecin externe surveillant.
Le médecin externe sort son nouveau joujou... un éthylotest électronique. :fsb2_cold:
Il me fait souffler 1,90 x 2 = 3,80 gr... J'allais bien, les deux médecins étaient verts...
Ils m'ont demandé comment j'étais venu et comment j'allais repartir...
J'ai expliqué que comme je n'avais pas de permis, un ami m'avait conduit et m'attendait en bas. :fsb2_sorry:
Bref, une heure de route avec ma voiturette et dépité, je rentré chez moi. :fsb2_sorry:
Je ne me souviens plus si j'ai rallumé la chaudière en arrivant mais j'étais en colère contre moi de ne pas avoir anticipé le coup de l'éthylotest qu'ils pratiquaient pour la première fois. :fsb2_cold:


"Il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome" ALBERT EINSTEIN "Les miracles ne se produisent que dans l'âme de celui qui les attend" STEFAN ZWEIG. Citations choisies par le Dr Ameisen en préambule de son livre.
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 16 FĂ©vrier 2018, 9:33
merci Yves de ton témoignage

je comprends de toute façon que mon père ment et a ce double JE depuis pas mal de temps j'imagine, car en effet après 3petits jours d'hôpital donc sans clope ni vin par définition, déjà hier soir j'ai vu que ses yeux s'étaient reblanchis, ne coulaient plus comme la semaine dernière, et que son teint avait changé

aujourd'hui il sort et je récupère les résultats d'analyse auprès du labo de l'hôpital. on va faire ensemble les différents autotests (cage, audit, etc) que j'ai imprimés, et discuter bien sur. ton idée de questions est tres bonne, merci

@++
Greg
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33440
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 16 FĂ©vrier 2018, 10:42
En fait, ton père se ment aussi et peut être avant tout
Il occulte sa conso, parce qu'il ne voit pas de solution


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 16 FĂ©vrier 2018, 11:16
merci Sylvie ! tu as raison X12097 !

j'espere que le conseil d'Ă©tat va ĂŞtre positif.

a bientĂ´t
 
Avatar de Susano
  • Age : 29 ans
  • Messages : 23
  • Inscrit : 30 Janvier 2018
  Lien vers ce message 16 FĂ©vrier 2018, 12:08
Bonjour Gregory

Je viens de lire ton post.
Je suis plus jeune que ton papa mais ma conso Ă©tait similaire.
Je buvais toute la journée des quantités très importantes et constamment en cachette.
( Au boulot je m'envoyait des culs secs violents de cognac .....)
Bref.
J'ai commencé le traitement au Baclo il y'a maintenant deux semaines après un essai du Selincro.
Au niveau des EI,c'est peut être subjectif mais j'ai passé la pire nuit de ma vie après avoir pris un comprimé du second ( hallucination, nausées, même ce sentiment de dépression que ton médecin associe au Bacloféne...)
Le lendemain j'ai commencé le traitement (Baclo) en suivant une posologie adaptée et régulière.
En montant dans les dosages, peut être un peu de somnolence mais rien de méchant.
Et surtout l'envie de consommer Ă  peu Ă  peu disparue.
Mon médecin était sceptique aussi, j'ai donc imprimé des dossiers, des comptes rendus pour la convaincre.

Courage Ă  votre famille!
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 16 FĂ©vrier 2018, 12:10
merci Susano

apparemment les EI de selincro ont été désagréables des le début, tu as arrêté au bout de combien de jours ?

pour BACLO tu en es donc à la fin d'une semaine et tu sen déjà des effets positifs, cela parait tres bien car logiquement tu devrais être à 20mg environ par prise

colt
 
Avatar de Susano
  • Age : 29 ans
  • Messages : 23
  • Inscrit : 30 Janvier 2018
  Lien vers ce message 16 FĂ©vrier 2018, 12:21
J'ai stoppé net au bout d'un essai!
Deux semaines pour moi!
J'ai vraiment pas supporté et je voulais pas revivre ça. Après c'est sur que j'ai pas bu du tout haha!
J'en suis Ă  60mg le matin Ă  9H et 20mg Ă  16H
Je consomme un peu d'alcool quelque soirs mais sans vraiment l'envie....
Tu vois juste pour ressentir un peu d'ivresse.
Mais la journée plus du tout.
 
Avatar de Susano
  • Age : 29 ans
  • Messages : 23
  • Inscrit : 30 Janvier 2018
  Lien vers ce message 16 FĂ©vrier 2018, 12:27
Deux semaines de Baclo je veux dire!
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 16 FĂ©vrier 2018, 12:39
du coup tu le prends comment dans la journée ? tu augmentes tous les combien de jours ?

courage !
 
Avatar de Susano
  • Age : 29 ans
  • Messages : 23
  • Inscrit : 30 Janvier 2018
  Lien vers ce message 16 FĂ©vrier 2018, 12:55
J'ai commencé à 10mg à 9H puis 10 de plus tous les trois jours.
Comme je commençait à boire aux alentours de 11H voir plus tôt parfois....
Au bout de quelques jours l'envie du matin à disparue et j'ai enfin retrouvé des émotions normales....
Ensuite sentant un craving aux alentours de 18h j'ai commencé à m'en administrer aussi à 16H.
Depuis je bois seulement certains soirs (1/2 grosso modo) aux alentours de 22H (50cl de vodka au lieu d'un litre d'alcool en tout genre auparavant). J'écris souvent le soir et je compose un peu de musique. j'ai toujours associé les deux. C'est plus une habitude tu vois! je sens que je pourrais m'en passer aussi.
Ou en ĂŞtes vous?
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 56 ans
  • Messages : 1954
  • Inscrit : 28 DĂ©cembre 2014
  Lien vers ce message 16 FĂ©vrier 2018, 19:44
Citation (Suzano)
J'écris souvent le soir et je compose un peu de musique. j'ai toujours associé les deux. C'est plus une habitude tu vois! je sens que je pourrais m'en passer aussi.


Ah les habitudes.
Moi, c'était un grand classique, alcool + tabac après le boulot, ou à l'heure de l'apéritif

L'habitude est restée, mais avec autre chose que l'alcool ( morito sans alcool, pisang sans alcool ect.. ) car même si habitude, je n'ai plus envie de boissons alcoolisées sauf parfois verre de vin.

Maintenant, je dois m'attaquer au tabac puis tout sera nickel.


JM


50 8h, 50 11h, 50 13h, 50 15h
Indifférence depuis le 3 aout 2017 à 237,5mg - aucun EI si ce n'est que quelques problèmes de mémoire court terme. EI étant survenu au début de la descente
 
Avatar de Susano
  • Age : 29 ans
  • Messages : 23
  • Inscrit : 30 Janvier 2018
  Lien vers ce message 17 FĂ©vrier 2018, 11:08
JMV

Ma mère a réduit sa consommation de tabac puis stoppée net la cigarette aidée par le Kudzu.
Je dirais presque qu'il a eu un effet baclo sur elle.
Là encore son état d'esprit à beaucoup joué je pense mais ça a fonctionné!

Bonne journée :fsb2_wink:
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 17 FĂ©vrier 2018, 13:06
bonjour

le kudzu c'est une plante ? a quelle posologie s'il te plait ?
et elle fumait combien de quelle clopes depuis combien de temps, à quel âge ?

merci
Greg
 
Avatar de Susano
  • Age : 29 ans
  • Messages : 23
  • Inscrit : 30 Janvier 2018
  Lien vers ce message 17 FĂ©vrier 2018, 21:25
Gregory

Oui c'est ça. Elle en prenait sous forme de gélule. une par jour.
 
Avatar de Susano
  • Age : 29 ans
  • Messages : 23
  • Inscrit : 30 Janvier 2018
  Lien vers ce message 17 FĂ©vrier 2018, 21:26
Elle a fumée pendant prés de 40 ans.
Un paquet par jour et parfois plus. Des winfield exactement ;)
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 56 ans
  • Messages : 1954
  • Inscrit : 28 DĂ©cembre 2014
  Lien vers ce message 17 FĂ©vrier 2018, 21:44
JMV

Ma mère a réduit sa consommation de tabac puis stoppée net la cigarette aidée par le Kudzu.
Je dirais presque qu'il a eu un effet baclo sur elle.
Là encore son état d'esprit à beaucoup joué je pense mais ça a fonctionné!

Bonne journée :fsb2_wink:


C'est une manière.
Perso, je vais le faire avec de la cytisine ( le tabex ) molécule agoniste partiel nicotinique comme le champix, en plus efficace avec moins d'EI


50 8h, 50 11h, 50 13h, 50 15h
Indifférence depuis le 3 aout 2017 à 237,5mg - aucun EI si ce n'est que quelques problèmes de mémoire court terme. EI étant survenu au début de la descente
 
Avatar de Ebène
  • Age : 52 ans
  • Messages : 1713
  • Inscrit : 23 Aout 2013
  Lien vers ce message 17 FĂ©vrier 2018, 22:37
Coucou Greg

Alors ton père? Ses analyses?
Effectivement, il va vous falloir être très convainquant pour ton père, tout en préservant son âge , son rôle de patriarche, sinon il risque d'être vexé.
Comme le suggère Yves, lui dire que vous avez envie qu'il vive encore longtemps parce que vous l'aimez et surtout ne pas être moraliste.
Bon courage


Indifférente à 200mg. Descente doucement 10 mg
le 3 avril 2015 : 100 mg ; réaugmentation suite au décès de ma mère à 200mg et descente de nouveau à 80 mg
Il est indispensable de rester TRES vigilant si on ne passe pas à 0 alcool mais c'est pas grave; il faut le savoir c'est tout! />Le nombre d'adhérents fait la force de l'association pour que le baclofène soit reconnu ADHERER ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 17 FĂ©vrier 2018, 23:07
salut merci de vos différents messages

résultats encourageants mon père déjà niveau coloscopie, les docs pensent que malgré des nbreux polypes il ne devrait ps y avoir de cancers, tout a été enlevé. résultats de l'anapath dans 3 semaines.

dans son CR oral le doc a fait mention des taux alarmants concernant le foie (devant mon père, ma mère et moi), interrogé mon père sur son estimation de la consommation "2verres par repas"... ma mère a répondu pudiquement c'est ce que je vois en effet. ensuite il a dit que ce n'est pas ce que les taux sanguins lui disaient, donc a prescrit échographie abdo et analyses sanguine plus poussées (cdt, vcm, ggt, bilirubine, transferrine et d autres trucs)

dans la voiture en ramenant mon père on a pu discuter, cela a été assez doux, et j'ai essayé d être le plus englobant possible, pas culpabilisant. j'ai dit amour, compréhension et soutien. il m'a dit qu'il en avait parlé avec son MG. il n'est pas arrivé a me dire depuis bien de temps ça se passait, ni estimé sa conso en quantité, ni exprimer ce qu'il ressentait. mais au moins il sait que je sais maintenant, que je peux l'aider si il le souhaite. je ne sais pas quoi faire plus.

Ce matin je suis allé a une réunion d'ex alcooliques d'une asso, c'"était interessasant il y avait 4 gars qui avaient de pluviales cures mais qui au finish s'en étaient sorties seuls sans traitement, avec gros efforts et motivation. l'échange était intéressant

a bientot
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 19 FĂ©vrier 2018, 22:09
salut

des nouvelles du front, mon père fait de bons efforts, il a passé plusieurs repas sans boire depuis son retour de l'hôpital et notre conversation

et je constate que sa bouteille dans le garage n'est presque pas descendue depuis 3 jours. c'est donc colossal. je lui ai parlé du Baclofène et autres traitements disponibles, et lui ai laissé les livres de chaballier et d'ameisen, il m'a dit qu'il allait regarder et surtout en parler avec son MG

@suivre
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 56 ans
  • Messages : 1954
  • Inscrit : 28 DĂ©cembre 2014
  Lien vers ce message 19 FĂ©vrier 2018, 22:22
Ça veut dire qu'il n'est plus dans le déni.
VoilĂ  un grand pas de fait.

Il va pouvoir commencer à avancer vers le guérison.
S'il arrive que son médecin refuse de prescrire ou pire ( ça s'est vu) tient des propos négatifs sur le traitement, n'hesite pas à nous en faire part.
On te trouvera un médecin prescripteur


50 8h, 50 11h, 50 13h, 50 15h
Indifférence depuis le 3 aout 2017 à 237,5mg - aucun EI si ce n'est que quelques problèmes de mémoire court terme. EI étant survenu au début de la descente
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 19 FĂ©vrier 2018, 22:35
merci JM !!!. j'étais tres content de la discussion qu'on a eu avec mon père, c'était dur mais il a du sentir que je me préoccupais de lui

"l'occasion" de son hospitalisation, et le médecin gastro a été super, il a mis le doigt la ou il fallait mais avec tact et une certaine retenue, sans lui faire cracher le morceau forcement devant ma mère et moi, et aussi l autre patient de la chambre !!!! il lui a tendu ensuite les feuillets de prescriptions analyses et échographie, tout en précisant qu'il transmettait a son MG, donc la boucle etaot bouclée...

j ai bien insister le lendemain en étant seul avec lui, sur le fait que je connaissais et me renseigner sur la maladie, que ce n était pas une question de volonté ni d intelligence, etc... et que les traitements existaient et que maintenant ce n est plus comme il y a 20 ou 30 ans, qu'on pouvait continuer a boire un petit peu et retrouver la notion de PLAISIR qu'a mon avis vous avez tous perdu a un moment ou l'autre, en comparaison avec les nonaddicts comme moi qui peuvent apprécier le gout de tel ou tel breuvage, et pour autant savoir s'arrêter

a bientĂ´t
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 56 ans
  • Messages : 1954
  • Inscrit : 28 DĂ©cembre 2014
  Lien vers ce message 19 FĂ©vrier 2018, 23:10
Citation (Gregory)
qu'on pouvait continuer a boire un petit peu et retrouver la notion de PLAISIR qu'a mon avis vous avez tous perdu a un moment ou l'autre, en comparaison avec les nonaddicts comme moi qui peuvent apprécier le gout de tel ou tel breuvage, et pour autant savoir s'arrêter

Tu as mis le doigt dessus.
Je n'avais plus du tout le notion de plaisir de boire un alcool de qualité.
On avait l'impression de se faire plaisir mais en fait, c'est l'alcool 'nécessité" celui qui vient soulager mais alimenter le "besoin " pour moi ce n'est même pas "avoir envie" d'alcool, mais "avoir besoin" d'alcool.
Ça devient en quelque sorte un médicament.

C'est ce qui fait l'essentiel de la différence entre toi, le plaisir de partager un verre. Et ton papa ainsi que nous le besoin de consommer.

Pendant l'addiction on se dirige mĂŞme sur l'alcool "n'importe quoi"
Jr me souviens du nombre incalculable de canettes de bière très cheap chez les discounter qui sont infectes à boire. Même chose pour le vin , tant qu'il y a de l'alcool, c'est bon.

En cours de traitement ou le jour où il sera indifférent, il retrouvera le gout des bonnes choses de qualité. Ce sera d'ailleurs un des indices de guérison.


50 8h, 50 11h, 50 13h, 50 15h
Indifférence depuis le 3 aout 2017 à 237,5mg - aucun EI si ce n'est que quelques problèmes de mémoire court terme. EI étant survenu au début de la descente
 
Avatar de Ebène
  • Age : 52 ans
  • Messages : 1713
  • Inscrit : 23 Aout 2013
  Lien vers ce message 21 FĂ©vrier 2018, 0:50
Bonsoir,
Effectivement boire du bon vin sans avoir envie de reprendre un verre, c'est l'idéal mais ce ne sera pas forcément l'objectif de ton père qui boit du "mauvais vin" au quotidien.
Donc vous verrez bien.
Si ton père parviens à ne plus boire entre les repas en cachette et rester seulement avec 1 ou 2 verres par repas (le "gros rouge" c'est du 11 degré, ce sera peut-être ça votre réussite.
Vous avez déjà gagné : ton père n'est plus dans le déni.

Bon courage pour la suite

Bises


Indifférente à 200mg. Descente doucement 10 mg
le 3 avril 2015 : 100 mg ; réaugmentation suite au décès de ma mère à 200mg et descente de nouveau à 80 mg
Il est indispensable de rester TRES vigilant si on ne passe pas à 0 alcool mais c'est pas grave; il faut le savoir c'est tout! />Le nombre d'adhérents fait la force de l'association pour que le baclofène soit reconnu ADHERER ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 56 ans
  • Messages : 1954
  • Inscrit : 28 DĂ©cembre 2014
  Lien vers ce message 21 FĂ©vrier 2018, 0:56
Citation
Effectivement boire du bon vin sans avoir envie de reprendre un verre, c'est l'idéal mais ce ne sera pas forcément l'objectif de ton père qui boit du "mauvais vin" au quotidien.

Ce n'était pas forcément mon objectif non plus. Mais depuis le jour de l'indifférence à l'alcool c'est comme ça avec moi.
Donc pas l'objectif mais une conséquence du traitement.


50 8h, 50 11h, 50 13h, 50 15h
Indifférence depuis le 3 aout 2017 à 237,5mg - aucun EI si ce n'est que quelques problèmes de mémoire court terme. EI étant survenu au début de la descente
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 21 FĂ©vrier 2018, 22:08
merci Ebene et JM !

je vous souhaite de pouvoir apprécier un verre de bon vin et de pouvoir vous arrêter quand vous le souhaitez, c'est en effet tres agréable.
mais vous avez du connaitre cela avant d'être dépendant, donc cela des "retrouvailles" heureuses !!

amities
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 56 ans
  • Messages : 1954
  • Inscrit : 28 DĂ©cembre 2014
  Lien vers ce message 21 FĂ©vrier 2018, 22:17
En ce qui me concerne, c'est fait.
Je suis donc indifférent et maintenant je profite d'un bon verre de vin et m'arrêter comme je veux.
Je suis guéri, même si guéri sous traitement.

J'ai donc retrouvé ma relation avec l'alcool comme avant. Et le premier jour de l'indifférence, la sensation de bien être est indescriptible, on sort de prison après y avoir été enfermé pendant 20 ans.


50 8h, 50 11h, 50 13h, 50 15h
Indifférence depuis le 3 aout 2017 à 237,5mg - aucun EI si ce n'est que quelques problèmes de mémoire court terme. EI étant survenu au début de la descente
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 21 FĂ©vrier 2018, 23:52
merci JM, ce que tu Ă©cris est encourageant !
 
Avatar de Ebène
  • Age : 52 ans
  • Messages : 1713
  • Inscrit : 23 Aout 2013
  Lien vers ce message 22 FĂ©vrier 2018, 0:58
Coucou,
Moi aussi je confirme depuis fin 2013, je bois du bon vin "comme tout le monde" et sais m'arrĂŞter.
Si le vin n'est pas excellent, je ne le bois pas.
Je suis soignée grâce au baclofène mais je reste sur mes gardes car je sais que je suis différente : le manque de neurotransmetteur gaba B, c'est moi qui l'ai donc je fais attention et ça marche bien.
Quand j'aurai du temps, j'envisage même de me perfectionner grâce à des cours d'oenologie (une idée que j'ai eu avec ma psy) car je suis passionnée par les différents cépages. :fsb2_yes:

Tiens nous au courant pour ton père.

Bises


Indifférente à 200mg. Descente doucement 10 mg
le 3 avril 2015 : 100 mg ; réaugmentation suite au décès de ma mère à 200mg et descente de nouveau à 80 mg
Il est indispensable de rester TRES vigilant si on ne passe pas à 0 alcool mais c'est pas grave; il faut le savoir c'est tout! />Le nombre d'adhérents fait la force de l'association pour que le baclofène soit reconnu ADHERER ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 22 FĂ©vrier 2018, 9:17
salut a tous

maintenant ce site est devenu un de mes favoris web, et c'est vrai que cela soulage et fais du bien de lire vos expériences et partages

mon père se remet doucement de ces 2 colposcopies car suite a une grosse hémorragie et est bien anémié et donc tres fatigué. j'imagine que l'alcool qu'il a ingurgité avant n'a rien arrangé. mais en tout ça depuis le retour a la maison, il ne boit que pendant les repas, cà doit être un effort ENORME du coup en gros 1,5Len moins par jour. j'e n 'observe aucun signe de manque, il s'hydrate bcp avec de l'eau car c'est les suites opératoires demandées par les docs ...

par contre il cauchemarde pas mal avec des grommellements incompréhensibles et des mouvements importants, mais ne s'en rappelle pas le matin. vous avez t on rapporté pour vous ce genre de choses ?

@+
G.
 
Avatar de Ebène
  • Age : 52 ans
  • Messages : 1713
  • Inscrit : 23 Aout 2013
  Lien vers ce message 24 FĂ©vrier 2018, 1:50
Bonsoir Grégory

Je n'ai pas connaissance de ce genre de symptôme mais pour ma part, l'alcool me servais de somnifères et je sombrais comme une masse dans mon lit : sans rêve.
Si ton père n'a plus d'activité physique, ni son somnifère ses nuits sont peut-être plus compliquées.
A-t-il des douleurs?
Si tu a des interrogations, appelle son médecin, il saura te répondre.
Bises


Indifférente à 200mg. Descente doucement 10 mg
le 3 avril 2015 : 100 mg ; réaugmentation suite au décès de ma mère à 200mg et descente de nouveau à 80 mg
Il est indispensable de rester TRES vigilant si on ne passe pas à 0 alcool mais c'est pas grave; il faut le savoir c'est tout! />Le nombre d'adhérents fait la force de l'association pour que le baclofène soit reconnu ADHERER ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 24 FĂ©vrier 2018, 15:08
non il n'est pas douloureux, ni tremblant

ce qui est difficile a savoir c'est que comme il vient de sortir de l'hôpital pour des colposcopies difficiles, partager ce qui vient de quoi est délicat ...

pour le moment ça va, mais il se plaint d'être "oppressé" niveau poitrine et un point dans le dos, vers les reins (ce qu'il ne lui arrivait jamais donc s'est peut être un peu d angoisse ??)

je suis en contact avec son MG qui me dit juste faut boire beaucoup d'eau ...
@suivre
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 07 Mars 2018, 11:38
bonjour Ă  tutti

mon père avait arrêté de boire depuis le 15.02 dates de son entrée a l hôpital
puis convalescence difficile, mais juste le vin a table 1 petit verre
j'Ă©tais heureux et je pensais que tout allait aller mieux
les résultats d analyses tres bonne avant hier, Asat et Alat à 36 et GGt à 80 donc diminué d'un tiers en 3semaines. si il a fait cela pour avoir une "couverture" médicale je trouve ça tres vicieux, c'est peut être cela la dépendance ...

HIER QUELLE DECEPTION, il est ressorti en ville car ça allait mieux et j'ai vu que cela recommencait, une bouteille de rosé, et ce matin j'ai vu qu'il avait racheter sa bouteille de 1,5 en plastique

que faire ? .... c'est dur. je dois lui reparler, je ne veux pas le culpabiliser mais ça parait indispensable

merci pour votre aide
cordialement
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33440
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 07 Mars 2018, 12:34
Bonjour

Oui, il faut que tu en parles avec lui
Explique lui que la dépendance est une maladie
Qu'on boit malgré soit et que ça se soigne ...

Dis lui aussi qu'il vaut mieux attaquer le traitement le plus vite possible
Quand la conso n'est pas encore Ă  son max
Parce que baclo + alcool = EI ++


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 08 Mars 2018, 0:40
merci Syvie

j avais espéré que cela soit " juste" une conso trop importante mais je pense que c'est plus de la dépendance en effet

je vais lui reparler, cela s'impose

a++
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 08 Mars 2018, 19:21
bon, discussion avec mon père. entre "" ses réactions, pffffffff

je lui ai dit que m'inquiétais "tu te fais trop de souci, c'est rien"
que j'avais CONSTATE (sans entrer dans le détail quantité etc...) "tu ne sais pas ce que sais". si, un de mes meilleurs amis s'en ai sorti seul, mais à quel prix
on est revenu sur son grand père, oncle et tante qui avaient eu cette maladie. "euh c'est pas pareil, ils buvaient beaucoup"
j'ai expliqué qu'on pouvait l'aider s'il le souhaiter "je règle ça avec mon toubib, point barre"
j'ai été clair sur mes interrogations et possibilité de se faire accompagner médecin, addictologue, kiné, ostéopathe, "il faut que j'arrive a passer par dessus", dc ce sent surement coupable

= = Donc j'en conclus DENIS de chez DENIS, non ?
il n'a pas été capable de me dire qu'il avait repris, ni de me dire depuis combien de temps ça durait avant l hospitalisation, ni la quantité absorbée.

lĂ  j'avoue je ne sais plus par quel bout le prendre
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 56 ans
  • Messages : 1954
  • Inscrit : 28 DĂ©cembre 2014
  Lien vers ce message 08 Mars 2018, 19:35
Citation
"tu te fais trop de souci, c'est rien"


C'est exactement le discours que j'avais jadis, on se convainc qu'on n'en boit pas tant que ça.
Sauf qu'un jour j'ai eu l'honnêteté intellectuelle de compter mes consos et que j'ai fait "oups..quand même "

C'est de là que ma démarche a commencé.
Avant ce jour, j'étais dans le déni total.


50 8h, 50 11h, 50 13h, 50 15h
Indifférence depuis le 3 aout 2017 à 237,5mg - aucun EI si ce n'est que quelques problèmes de mémoire court terme. EI étant survenu au début de la descente
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 08 Mars 2018, 20:23
merci JM de ton témoignage !

au cours de la discut, j'ai effectivement dis, tu sais, dans une bouteille habituelle il y a 7 verres, et dans un litron en plastique de vin de l herault, 11 !

pour le moment je le sens donc pas forcément prêt a avancer, c est désespérant
 
Avatar de Yves Brasey
  • Age : 64 ans
  • Messages : 1359
  • Inscrit : 28 Mars 2011
  Lien vers ce message 08 Mars 2018, 20:28
Tu pourrais essayer de le prendre par le bout... par la bouteille. :fsb2_yes:
Achète une bonne bouteille, un vin bien charpenté, voire un peu épais, tannique...
Tu n'es pas obligé de prendre un Bourgogne à 40 €, un Bordeaux (ex: Lirac), ou Côtes du Rhône (ex: St Joseph) vers 10/15€ tu devrais trouver quelque chose de très bien. Si tu ne t'y connais pas trop, demande conseils chez un marchand de vins. Au pire, si tu veux quelque chose de facile et plus précis, tu me le demandes en MP :fsb2_yes: je ne vais quand même pas faire de la pub ici. :fsb2_sorry: :fsb2_yes:

L'objectif c'est le dialogue sans tabou, un déjeuner avec ton père, discussion ouverte sur le vin et son gout... pendant le déjeuner, c'est toi qui sert, c'est toi qui gère. "alors qu'en penses-tu de celui là ? c'est untel(à toi de voir) qui me l'a conseillé", "moi je l'aime bien, il doit quand même être meilleur que celui de tes bouteilles en plastique, non ?".

La finalité, si tout c'est bien passé, s'il est d'accord avec toi, que le vin était bon, si tu n'as pas roulé sous la table, :fsb2_yes: c'est de lui faire admettre que tu as raison : 1 ou 2 verres d'un bon vin sont bien plus agréables qu'un litre 1/2 d'autre chose...
S'il acquiesce, tu peux commencer à lui parler du baclo qui justement permet ça et l'a déjà permis à des dizaines de milliers de personnes.

C'est la théorie (mais pas trop, je l'ai déjà mis en pratique) et ça marche.
Bonne chance. :fsb2_yes:


"Il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome" ALBERT EINSTEIN "Les miracles ne se produisent que dans l'âme de celui qui les attend" STEFAN ZWEIG. Citations choisies par le Dr Ameisen en préambule de son livre.
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 56 ans
  • Messages : 1954
  • Inscrit : 28 DĂ©cembre 2014
  Lien vers ce message 08 Mars 2018, 21:31
C'était jadis un rêve pour un alcoolo-dependant de pouvoir un jour déguster un bon vin avec parcimonie et délectation.

L'idée de Yves est excellente.

C'est grâce à tous ces petits messages qu'il sortira un jour du déni.

J'étais moi aussi, du temps de mon alcoolo-dependance capable d'apprécier un bon vin quand nous allions au resto. Sauf que je le buvais vite pour pouvoir en boîte au moins 3 verres. Actuellement, un verre me suffit. Quand je m'en resserre un 2eme, je n'arrive pas au bout. Ce sont tous ces éléments qui m'ont convaincu d'agir. Mais à l'époque je buvais en masse du vin merdique en bib. Et le lutrin de l'Hérault, ça ne doit pas être très bon je pense.
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par jmv, 08 Mars 2018, 21:44  

50 8h, 50 11h, 50 13h, 50 15h
Indifférence depuis le 3 aout 2017 à 237,5mg - aucun EI si ce n'est que quelques problèmes de mémoire court terme. EI étant survenu au début de la descente
 
Avatar de Yves Brasey
  • Age : 64 ans
  • Messages : 1359
  • Inscrit : 28 Mars 2011
  Lien vers ce message 08 Mars 2018, 23:06
:fsb2_yes:
Meilleur il est, plus lentement je déguste et moins j'en bois :fsb2_yes:
Pour en garder pour le soir ou le lendemain. :fsb2_yes:


"Il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome" ALBERT EINSTEIN "Les miracles ne se produisent que dans l'âme de celui qui les attend" STEFAN ZWEIG. Citations choisies par le Dr Ameisen en préambule de son livre.
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 08 Mars 2018, 23:40
salut Yves

merci, depuis Noel je fais déjà le coup du bon vin, en lui demandant de temps ce qu'il en pense, et c...

depuis 3 semaine sil n avait pas bu en sortant de l hosto et puis avant hier cela a repris, lorsqu'il est retourné en ville

je vais bien sur continuer le dialogue
merci !
 
Avatar de Ebène
  • Age : 52 ans
  • Messages : 1713
  • Inscrit : 23 Aout 2013
  Lien vers ce message 10 Mars 2018, 2:20
Coucou Grégory

As-tu essayé de laissé de la doc à ton père sur l'alcoolisme, des livres (celui de Olivier) mais aussi celui des témoignages des personnes du forum (regarde sur la page d'accueil):

BACLOFENE LA FIN DE NOTRE ADDICTION
Les alcooliques ne sont plus anonymes

L´alcoolisme a longtemps été considéré comme un fléau incurable ; il est responsable de bien des drames et détruit ceux qui en sont atteints, ainsi que leurs familles. Puis est arrivé le baclofène, un médicament dont le traitement bien conduit, démontre que l´alcoolisme n´est pas un vice, mais une maladie neurobiologique dont on peut désormais guérir.


Peut-être que ça pourrait aider ton père a voir qu'il n'est pas le seul.

Quoi qu'il en soit : courage, ne lâche rien, tu réussiras, j'en suis persuadée.

Bises


Indifférente à 200mg. Descente doucement 10 mg
le 3 avril 2015 : 100 mg ; réaugmentation suite au décès de ma mère à 200mg et descente de nouveau à 80 mg
Il est indispensable de rester TRES vigilant si on ne passe pas à 0 alcool mais c'est pas grave; il faut le savoir c'est tout! />Le nombre d'adhérents fait la force de l'association pour que le baclofène soit reconnu ADHERER ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens
 
Avatar de gregory
  • Messages : 64
  • Inscrit : 26 Janvier 2018
  Lien vers ce message 10 Mars 2018, 22:34
bonjour Ebene, merci.

aujourdh ui j'ai pu lui parler 2min, en lui disant
- penses que cela soit une bonne idée d'avoir repris l'alcool ? tu es arrivé pendant 3 semaines a ne plus boire entre les repas, c est vraiment super, je suis tres fier de toi
- "c'est rien juste un verre avant le repas ce soir"
((je sais qu'en fait c'est 1L entre hier et aujourd'hui))
- papa, il faut que tu fasses aider, c'est trop dur de s'en sortir tout seul
- "ne t'inquiète pas, c'est rien"

je pense que la prochaine fois, je vais lui balancer la quantité que j'ai CONSTATE et je SAIS qu'il boit. lui laisser les bouquins de chaballier, ameisen et le livre de l'assoc' que je suis en train définir (tr§s bien : pas de chichi, des commentaires brutes. )

pfpfpfpfpfpfpfpfpfpfffffff
 
Avatar de Yves Brasey
  • Age : 64 ans
  • Messages : 1359
  • Inscrit : 28 Mars 2011
  Lien vers ce message 10 Mars 2018, 23:28
Pas trop d'accord, ce n'est pas en l'enfonçant que tu le feras sortir. :fsb2_sorry:


"Il est plus difficile de briser un préjugé qu'un atome" ALBERT EINSTEIN "Les miracles ne se produisent que dans l'âme de celui qui les attend" STEFAN ZWEIG. Citations choisies par le Dr Ameisen en préambule de son livre.
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 60 ans
  • Messages : 9939
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 11 Mars 2018, 9:10
Je crois que tu n'as pas vraiment compris ce qui se passe dans sa tĂŞte, et je te comprends !

Pourquoi la volonté d’un alcoolodépendant est mise à mal

La dépendance à l’alcool consiste à ce que le cerveau croie que l’alcool est nécessaire et indispensable à la vie. C’est le même processus que la faim pour de la nourriture et la soif pour de l’eau ou une autre boisson.
Ceci se passe dans une partie du cerveau appelé aire tegmentale ventrale, qui transmet l’information au cortex et la recherche d’alcool va s’opérer.
Il n’y a donc pas de notion de volonté, car ce message est plus fort que tout. La personne malade n’arrive pas à lutter ou alors au prix d’un gros inconfort de vie. Elle est ainsi dans un combat perpétuel jusqu’à la fin de ses jours.
En plus, il y a une réponse dopaminergique, c’est-à-dire qu’il y a une récompense (plaisir) à manger, à étancher sa soif, et donc aussi à boire de l’alcool — (du moins au début).

Du coup, le malade vit souvent dans la honte d’une maladie dégradante dont il N’est PAS responsable.
Le baclofène traite cette maladie en remettant de l’ordre au niveau des neurotransmetteurs comme la dopamine. Jusqu’à présent, c’est le seul médicament qui permet cela.
Une fois traitée, cette personne redeviendra comme « normale », en ayant le libre choix de consommer (avec modération) ou pas.
(d'après jmv)




17-04-29 salon.baclofene.info Comment prendre le baclo ?
https://www.baclofene.com/index.php?p=download&nocount&id=9847
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33440
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 11 Mars 2018, 11:29
Je ne pense pas que le pb soit que Gregory ne comprenne pas
Son père est dans le déni
La question est donc, comment faire sortir quelqu'un du déni
Et franchement, je n'en sais rien

Mais pourquoi pas en effet lui dire, tu bois bien plus que ce que tu dis et penses
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Sylvie, 11 Mars 2018, 11:35  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
RĂ©pondre Remonter en haut de la page




forum baclofene