Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

BRINTELLIX-TRINDELLIX

VIORXETINE
Avatar de Baclofun
  • Age : 59 ans
  • Messages : 2293
  • Inscrit : 15 Novembre 2012
  Lien vers ce message 25 Septembre 2018, 20:42
Bonsoir, bonjour,

Me voici une fois de plus avec une demande.

La fête foraine continue; sur le manège des antidépresseurs, il est question que je monte prochainement sur l' autruche dénommée Brentellix (Trindellix au Canada).

Trois ami(e)s ici m' ont donné des renseignements, tirés du net ou de personnes qui en prennent. Je les remercie encore de leurs recherches et de leurs informations.

J' ai pioché aussi de mon côté; comme toujours, comme pour tout, ça va du "génial" à l' "abominable".

C' est un AD récent, remboursé depuis très peu de temps. Molécule: Viorexétine.

Moi73, si tu passes pas là, je t' ai bien lu; anxios et AD, ce n' est que de bullshit;
Sylvie, aussi; je sais que tu penses que moins on en prend, de tout ça, et mieux ça vaut.

Et même, c' est ça qui nous renverse le cerveau (les 2 cerveaux - celui du crâne et celui du ventre). Je sais.

J' ai déjà passé de longues périodes sans rien (même sans alcool). Et là, désastre des désastres.

Alors, je peux éventuellement tenter ce truc là. Mais je ne voudrais éviter de foncer dans le mur, comme je viens de le faire avec 3 mois de Prozac.

Des expériences ?

:fsb2_smile: Merci d' avance pour les infos cadeaux,
à tous, tenez bon et / ou portez-vous bien,
M.-P.


Baclo depuis 02/12 - 3 séquences de guérison: 4 mois, 8 mois, et depuis le 20/01/15,
à l' issue d' une remontée jusqu'à 310 mg, à partir de 150 mg début 09/14.
Au 30/06/15: 240 mg en 5 prises, de 09h00 à 17h00 - Descente (EI) à 190 mg en 7 prises de 06h00 à 18h00 depuis le 20/07/15.
Echecs 2012 et 2014 dûs à descentes trop rapides et/ou importantes.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 33706
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 25 Septembre 2018, 22:19
Bonjour Marie-Pierre

Mon opinion sur les AD n'est pas tout à fait celle que tu décris
Je pense juste que c'est bien souvent donné sans raison valable parce qu'il est plus facile de se "débarrasser" d'un patient avec un médicament que de prendre du temps à l'écouter
Mais c'est utile pour certaines personnes : celles qui souffrent de dépression ou de troubles anxieux

Je sais aussi qu'un AD qui convient à quelqu'un ne convient pas à un autre ...
Et qu'il faut tester pour savoir ce que cela vaut pour soi

Bref, si tu as confiance en ton médecin, tente ce médicament


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Baclofun
  • Age : 59 ans
  • Messages : 2293
  • Inscrit : 15 Novembre 2012
  Lien vers ce message 25 Septembre 2018, 22:59
Bonsoir Sylvie,
Tu as très bien fait de rétablir l' exactitude de ton opinion; et merci; je comprends les nuances (conséquentes).
Confiance en mon médecin . . . oui, oui, la preuve: déjà essayé à peu près tout, et même un thymorégulateur (Abilify) qui m' a rendue folle en moins de dix jours (je ne souffre pas de bipolarité, mais certains psychiatres essaient des régulateurs d' humeur dans les dépressions; une "nouvelle tendance").
Je ne veux pas être "injuste" envers la mienne; elle me reçoit depuis 6 ans tous les 15 jours environ; je ne peux pas lui reprocher un manque d' écoute; son attention est soutenue, et quand j' étais éloignée, durant près de 2 ans, elle a accepté des coups de fils et des échanges de mails sans jamais me demander d' honoraires par la suite.
Bon, merci encore Sylvie, je vais aussi voir si certaines personnes me remontent des informations sur cet AD. Morv . . ne connaît pas; il est "fixé" sur le Seroplex, qui ne marche pas avec moi (aucun IRS).
M.-P.


Baclo depuis 02/12 - 3 séquences de guérison: 4 mois, 8 mois, et depuis le 20/01/15,
à l' issue d' une remontée jusqu'à 310 mg, à partir de 150 mg début 09/14.
Au 30/06/15: 240 mg en 5 prises, de 09h00 à 17h00 - Descente (EI) à 190 mg en 7 prises de 06h00 à 18h00 depuis le 20/07/15.
Echecs 2012 et 2014 dûs à descentes trop rapides et/ou importantes.
 
Avatar de Baclofun
  • Age : 59 ans
  • Messages : 2293
  • Inscrit : 15 Novembre 2012
  Lien vers ce message 13 Octobre 2018, 11:30
Bonjour et merci à celles et ceux qui liront ce post.

Je remonte ce fil (que j' ai ouvert il y a peu) car "j' insiste" dans ma recherche de renseignements sur le Brentellix, avant de me lancer avec cette molécule, qui a la côte avec certains psys qui systématiquement prescrivent les antidépresseurs les plus récents.

Je tiens bien compte de l' avis de Sylvie, mais voilà . . . ma confiance en ma psychiatre est un peu défaillante; et au temps T, la dernière tentative en date avec elle, Prozac, est catastrophique; augmentation du syndrome anxieux, ce contre quoi, très exactement, je cherche une aide.

Cela étant, elle me dit que cela peut être une phase transitoire et qu 'il faut persévérer un peu et trouver le bon dosage; je suis redescendue au minimum (1/2 cp) le matin. De toute façon, impossible d' arrêter du jour au lendemain (risque de syndrome de sevrage sévère)

Bon, je reviens au sujet de ce fil et de mon post: Brentellix (Vortioxétine): j' ai eu par mp un retour très défavorable, et par Talis sur son fil un retour favorable (expérience d'une personne de son entourage). En faisant une recherche, je vois également que "Interaction" a donné un avis positif, qui date de mars 2018.

Quant à "mes" psychiatres (! ! !; je me paie le luxe d' en consulter 3 (temporairement, et pour voir si je quitte celle qui me suit depuis 6 ans), il y en a un qui me met en garde fermement sur les effets secondaires. J' ai tendance à lui faire confiance; il s' est "occupé de moi" en HP durant 4 mois fin 2015; et je le perçois comme plus "pointu", et avec un champ de connaissances "terrain" plus large et plus à jour. Malgré sa mise en garde, il me dit que le spectre d' action de la vortioxétine, est plus large que les autres recapturateurs de la sérotonine, donc intéressant.

Mais il me dit également, comme les autres, que les AD ne sont pas de taille à lutter contre l' alcool, dont la puissance dans le circuit de la récompense est "imbattable"; délétère, mais "imbattable". Donc: absolument et avant tout, virer l' éthanol, comme dirait Loïs (DpraV), qui en connaît un rayon. (*)

Bref, pour ceux qui me connaissent . . . je suis toujours en quête d' informations . . . sur les cures, sur les AD . . . et toujours incapable de prendre des décisions. :fsb2_cold:

Appel à témoins renouvelé, donc, sur le Brentellix (ou Trendellix - vortioxétine).

Bien à toutes et tous, bon week-end,
:fsb2_smile: merci beaucoup pour leur aide, aux membres qui se sont déjà manifestés sur ce sujet.

Marie-Pierre.


(*) je trouve cette formulation très porteuse; et si on se disait, au lieu de prendre "un verre", ou "une bouteille", qu' on s' envoie de l' éthanol . . .
"comme si on faisait le plein de 95 à la station service" . . . est-ce que dans nos têtes, ça n' aurait pas un certain effet ? Les mots, et les représentations (les images) parfois . . .


Baclo depuis 02/12 - 3 séquences de guérison: 4 mois, 8 mois, et depuis le 20/01/15,
à l' issue d' une remontée jusqu'à 310 mg, à partir de 150 mg début 09/14.
Au 30/06/15: 240 mg en 5 prises, de 09h00 à 17h00 - Descente (EI) à 190 mg en 7 prises de 06h00 à 18h00 depuis le 20/07/15.
Echecs 2012 et 2014 dûs à descentes trop rapides et/ou importantes.
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 538
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 13 Octobre 2018, 12:07
Bonjour Marie Pierre.
Tu as raison d'explorer toutes les pistes en particulier ce nouvel AD dont j'ai entendu parler mais pas testé. Qu'un AD soit efficace pour prendre un chargé une dépression ou un TAG c'est certain mais qu'il guérisse de l'alcoolisme j'en doute.
Si tu le sens, essaie de le prendre pendant quelques jours. Les IRS agissent très vite. Celui-ci etant d'un autre type, je ne connais pas sa rapidité d'action.
S'il t'aide tant mieux mais je pense que la piste la plus sérieuse reste la cure sous baclofene.
Bises
Catherine
Message édité 1 fois, dernière édition par Therena, 13 Octobre 2018, 12:10  

Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
90 mg : 16h 30 mg / 18h 30 mg / 20h 30 mg
 
Avatar de Baclofun
  • Age : 59 ans
  • Messages : 2293
  • Inscrit : 15 Novembre 2012
  Lien vers ce message 13 Octobre 2018, 12:56
:fsb2_smile: Oui, Catherine. Oui. Oui.

Je crois que je l' ai écrit: dégager l' alcool avant tout; et une cure adaptée est une bonne option, pour laquelle je continue à regrouper des renseignements.
Il semble que j' ai trouvé "le bon" lieu, qui, de plus, est à 1 km de mon appartement, ce qui contribuerait à faciliter mes "sorties" et les visites de celui de mes fils qui habite avec moi. Ce lieu recoupe l' assentiment des 3 psychiatres que je consulte, et il fait partie d' un "réseau" de cliniques auxquel deux membres du forum ont eu affaire, avec satisfaction.

Je ne suis pas loin de demander à ma psychiatre de me prendre un rendez-vous (c' est la "procédure") de "prise de contact" (secrétariat) sur place, après quoi j' aurais un rendez-vous médical, puis un devis selon la nature et la durée de la prise en charge; ensuite demande à ma complémentaire sur ce qu' ils me rembourseraient.

Pour le moment, impossible de savoir si l' administration de Baclofène est admise dans le protocole de sevrage (il semble que NON, "définitivement", mais je vais creuser ce point).

Au préalable, de toute façon, j' ai encore des questions juridiques à résoudre (malfaçons dans mon appartement neuf, à faire reprendre d' urgence - année de parfait achèvement -) et des dispositions bancaires à mettre en place. Mais j' ai déjà dégagé définitivement pas mal de merdouilles suite au décès de Maman et à la vente de notre maison de famille. Je ne peux pas entrer en hospitalisation avant d' avoir tout fini; il reste des courriers, encore un déplacement à faire dans ma région d' origine.

Il faut que j' attende un peu, pour ne plus avoir que "des affaires courantes et simples" à gérer. Et que mon fils soit tranquille chez nous.

Précision, confirmation: oui, oui, oui, aucun AD ne distance du recours à l' alcool. Si je trouve le courage d' oser, je vais redémarrer le Baclofène avant une entrée en clinique.

J' ai devant moi une espèce de balance bizarre, qui comporte trois ou quatre plateaux.

Balance, c' est mon signe. Ascendant Lion.

Merci,
Bises, je passe chez toi.

Marie-Pierre.


Baclo depuis 02/12 - 3 séquences de guérison: 4 mois, 8 mois, et depuis le 20/01/15,
à l' issue d' une remontée jusqu'à 310 mg, à partir de 150 mg début 09/14.
Au 30/06/15: 240 mg en 5 prises, de 09h00 à 17h00 - Descente (EI) à 190 mg en 7 prises de 06h00 à 18h00 depuis le 20/07/15.
Echecs 2012 et 2014 dûs à descentes trop rapides et/ou importantes.
 
Avatar de Baclofun
  • Age : 59 ans
  • Messages : 2293
  • Inscrit : 15 Novembre 2012
  Lien vers ce message 12 Novembre 2018, 22:59
:fsb2_smile: Salutations (" Namaste ", dirait l' ami Stéphane - Esteban, qui semble s' en tirer remarquablement bien, actuellement),
à ceux (et aux autres) qui ont donné sur ce fil, un avis sur le Bordellix. Voilà,: j' ai commencé. Ayant déjà tout essayé . . . pourquoi pas ça ?
Merci à ceux qui m' ont donné des informations; fifty-fifty. Moitié Nirvana, moitié Fukushima.
Oups, mal dit; en réalité : 1/3 "vas-y pas", 1/3 "vas-y" et 1/3: "suis ton psychiatre, si tu as confiance en lui (elle)". :fsb2_mad:
Eh bein, on y va, et on verra.
Je vous donnerai des nouvelles. Arrrrhhhhhgggg ... si je peux. :fsb2_looser:
M.-P.


Baclo depuis 02/12 - 3 séquences de guérison: 4 mois, 8 mois, et depuis le 20/01/15,
à l' issue d' une remontée jusqu'à 310 mg, à partir de 150 mg début 09/14.
Au 30/06/15: 240 mg en 5 prises, de 09h00 à 17h00 - Descente (EI) à 190 mg en 7 prises de 06h00 à 18h00 depuis le 20/07/15.
Echecs 2012 et 2014 dûs à descentes trop rapides et/ou importantes.
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene