Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Malgré tout ce que j’ai enduré, je recommence...

J’ai besoin d’aide pour un prescripteur
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 24 Septembre 2018, 13:47
Bonjour à tous.
Mon premier passage ici date de 2014 avec ma première prise. Arrêt en catastrophe à 180 mg en raison de troubles de l’humeur plutôt graves, de type bipolarité.
Les troubles de l’humeur ont persisté après l’arret Du baclofène avec comme corollaire augmentation de ma consommation d’alcool. ( pourtant je n’etais Pas bipolaire avant et je n’avais aucune prédisposition)

Depuis début 2018, je suis stabilisée après deux ans de thymoregulateurs.

Comme ma conso d’alcool est devenue dramatique et ce malgré la ”guérison " de ma bipolarité ( on ne peut pas parler de guérison puisque je suis toujours sous traitement) , je décide de retenter l’aventure baclofène

Il y a quelques semaines:
Depuis juillet je bois de plus en plus. J’en étais à 10 à 15 verres par jour, heureusement pas tous les jours.
Et là, je décide après deux ans de suivi au CSAPA et un passage au AA, complètement inutiles ainsi qu’une autre tentative baclo il y a quelques mois, avortée à cause d’un début d’hypomanie:

Non je ne crèverai pas d’une cirrhose.

Je tenterai le baclofène coute que coute jusqu’à Ce que ça marche.

J’augmente ma dose de thymo et je retourne voir le psy.

Après une augmentation plus lente que d’habitude j’arrive à 90 mg.

Ma conso a fortement baissé mais je ne pense pas être à l’indifférence. En tout cas je trouve que ça marche beaucoup mieux qu’en 2014 où j’etais Pourtant à 180 mg.

Pas d’hypomanie en vue ( le truc à éviter à tout prix)

Mais, l’horreur, le psy ne montera pas plus haut!!!!!

C’etait trop beau...

Que puis je faire ? Aidez- moi s’il vous plaît...
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 56 ans
  • Messages : 2023
  • Inscrit : 28 Décembre 2014
  Lien vers ce message 24 Septembre 2018, 14:06
Salut Sofie

Je crois que tu as pris la bonne décision de revenir avec le baclo

Citation
Pas d’hypomanie en vue ( le truc à éviter à tout prix)

Ce que je me doute. Mais pourqoui le mentionne tu ? De ta bipolarité, je comprends que tu en as eu des périodes d'hypomanie.

Mais juste pour savoir. Pourquoi spécialement l'hypomanie doit-elle évitée à tout prix ?


50 8h, 50 11h, 50 13h, 50 15h
Indifférence depuis le 3 aout 2017 à 237,5mg - aucun EI si ce n'est que quelques problèmes de mémoire court terme. EI étant survenu au début de la descente
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 540
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 24 Septembre 2018, 14:52
L'hypomanie risque d'aboutir à un virage maniaque durant lequel la personne perd le contrôle de ses actes et se met en danger. En général c'est HP directement.


Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
90 mg : 16h 30 mg / 18h 30 mg / 20h 30 mg
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 24 Septembre 2018, 15:13
Bonjour Therena et Jmv
Chez moi, et chez beaucoup de bipolaires, l’hypomanie dégénère rapidement en une grosse dépression. C’est ce qui m’est arrivée la première fois que j’ai pris du baclo. Puis après il y a eu des oscillations perpétuelles entre Up et Down. Dommage parce que L’hypomanie c’est super
Il y a aussi effectivement le risque de virage maniaque.
La première fois j’etais tellement euphorique que je distribuais des billets de 20 euros aux clodos dans les rues de Nancy...
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 540
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 24 Septembre 2018, 16:03
Oui virage maniaque ou profonde dépression. Le baclofene génère chez les bipolaires des variations d'humeur très rapides. Fais attention à toi et bon courage.


Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
90 mg : 16h 30 mg / 18h 30 mg / 20h 30 mg
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 24 Septembre 2018, 17:10
Oui virage maniaque ou profonde dépression. Le baclofene génère chez les bipolaires des variations d'humeur très rapides. Fais attention à toi et bon courage.

Merci
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 24 Septembre 2018, 18:43
Le planning type d’une alcoolique compulsive et cyclique ( de type Ameisen):

Je bois pendant un à trois jours, des quantités croissantes. Ça m’arrive de boire 20 unités, essentiellement en bière ou en vin.

Puis j’en ai marre. Alors j’arrête. Le lendemain, c’est très difficile, tremblements, sueurs, nausées, etc.

Je prends du Valium si j’en ai. Ça dure un jour.

Depuis un certain temps ça dure plus longtemps.

Ça fait un certain temps que j’ai remarqué que le baclo remplace le Valium.

Au bout de un à trois jours je suis en forme. Je rattrape tout ce que je n’ai pas fait lorsque je buvais. Je fais du sport..
Ça dure environ une semaine ( mais la durée a tendance à diminuer).
Puis je me dis que je ne suis pas alcoolique.
Après un footing très réussi, je rebois une bière ( Grimbergen, 50cl, 2,6 Ua ). Très confiante...
Et le lendemain matin, gros craving. Je me précipite à la superette Pour reboire ma Grimbergen et le cycle recommence.

Voilà.

Aujourd’hui avec mes 90 mg de baclo j’ai encore bu mes trois Grimbergen. C’est beaucoup moins que parfois mais c’est encore beaucoup trop...
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 24 Septembre 2018, 20:20
Therena

J’ai vu sur ton fil que tu étais BV.
Je l’ai été pendant des années, de 18 à 25 ans. Dommage que le baclofène n’etait Pas connu à cette époque. Ma vie aurait été différente ( mes études etc... )
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 540
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 24 Septembre 2018, 21:58
Et si le baclo avait existé quand j'étais jeune, ma vie aurait été bien différente.
L'importance dans la vie c'est d'avancer et de ne pas se retourner. Tout ce qui ne tue pas nous rend plus fort
Message édité 2 fois, dernière édition par Therena, 09 Octobre 2018, 11:36  

Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
90 mg : 16h 30 mg / 18h 30 mg / 20h 30 mg
 
Avatar de Moi73
  • Age : 51 ans
  • Messages : 876
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 25 Septembre 2018, 8:42
Bonjour. Je m'incruste rapidement pour simplement donner mon avis sur les sujets suivants :

- Dépendance alcoolique, les causes ;
- Hypomanie, virage maniaque ;
- Bipo, dépression


33 ans d'alcool jusqu'à environ une 20aine u/j minimum les dernières années. Une prédisposition selon les médecins. Depuis l'arrêt "miraculeux", je ne peux plus boire étant dégoûté. J'ai été socialement dépendant de l'alcool, ce qui permet une toute autre approche quand on veut arrêter.

L'arrêt s'en est suivi de trucs bizarres que l'on appelle hypomanie, manie ou virage maniaque, ça se rapproche plus du slalom mais sans descente.

Pendant ces quelques semaines, j'ai été diagnostiqué hypomaniaque, maniaque, Asperger, bi-polaire (de type Z, sous-catégorie 576). Et puis, et puis, ben rien. A moins de tomber sur un médecin qui "comprenne", je risquais bien de me retrouver malade. Il faut quand même bien vendre des médocs, non ? Oui, ceux qui sont efficaces pour des pathologies bien définies. La dépression, la bi-polarité, je constate que les médecins mettent très rapidement l'inconnu ou le peu connu dans ces petites cases.

Si j'avais écouté tout ce que les médecins m'ont dit, j'en serais actuellement à AD, anxio, thymo, et certainement d'autres merdes. Ma mère a été dépressive pendant 40 ans, depuis qu'on la sevrée de ces merdes d'AD et d'anxio elle revit. Elle n'a JAMAIS été dépressive.

Je ne prends plus aucun médocs mais je sais que j'ai beaucoup de chance avec l'alcool. La dépendance n'était pas celle qu'on croyait.

Quand les médecins savent, c'est parfait, dans le doute, il faut absolument qu'ils arrêtent de vouloir à tout prix refourguer des poisons inutiles. C'est pénible de devoir être considéré comme client plutôt que patient.

Concernant le Baclo, il est évident qu'il joue un rôle essentiel dans l'arrêt.

Plein de personnes sur ce forum peuvent vous aiguiller sur tout çà. Tout n'est pas que maladie ou pathologie dans la souffrance humaine...


La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est encore et encore tombé.
– Socrate73 -
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 25 Septembre 2018, 10:55
Bonjour Moi
Tu ne t’incrustes pas, au contraire je suis ravie d’avoir des "incrustations " dans ce cas.
Ce qui est étonnant chez moi c’est que les troubles bipolaires ont persisté plusieurs années après l’arrêt Du baclo.
J’ai fait des tests ( dans un centre Expert Bipo). Résultat, vous n’etes Pas bipolaire.

Le problème: dépression très fortes avec pensées suicidaires. Tentatives de défenestration en vacances dans le midi, hp, Avec la veille une grosse pêche, l’impression que tout va bien, que je suis là plus heureuse des femmes...

J’ai vécu comme ça pendant deux ans en étant sûre que j’allais finir par me suicider mais je ne savais pas trop quand ni comment..

Ma vie c’etait 1/3 de dépression gravissime, 1/3 d’hypomanie et 1/3 de normalité avec des cycles très courts.

Puis j’ai trouvé un psy qui m’a administré un traitement thymo , alors qu’avant on me traitait plutôt par AD.

Il a fallu tâtonner un peu comme le baclo.

Deux mois après le début du traitement je voyais déjà une amelioration, plus d’idees Suicidaires pendant ce temps.

Il m’a fallu deux ans pour être stabilisée. Cela va faire six mois que je n’ai plus fait de dépression... ( elles duraient en général deux semaines, arrivaient du jour au lendemain, puis repartaient de meme)

Alors non, personne ne s’est empressé de me diagnostiquer bipolaire pour me fourguer des médocs.

Le mec, je l’ai trouvé sur internet avec une description précise de mes symptomes qu’il nomme cyclothymie. Il a écrit une dizaine de livres la dessus. C’est le responsables du C T A H centre des troubles anxieux et de l’humeu, à Paris. J’ai fait plusieurs aller retours à Paris.
Puis maintenant je fais une consultation Skipe tous les trois mois.
Sans ce type je serais morte.

En ce qui concerne Asperger, c’est moi aussi qui ait fait la démarche. Des psy spécialistes du syndrome il y en a peu.
Puis pour avoir mon diagnostique officiel j’ai dû attendre un an et demi après la lettre du psy qui était un spécialiste.
Le diagnostique se fait dans un C R A, centre de ressource Autisme, seul organisme habilité à le faire.

Puis un diagnostic officiel, une libération, même si j’en étais persuadée après le diagnostic de mon fils.

Mais encore une fois, quel intérêt à diagnostiquer un Asperger vu que ce n’est pas une maladie. C’est une manière différente de penser, de fonctionner, c’est un autisme.
En tout cas maintenant j’ai une RQTH et un poste aménagé.

Bref, tous les diagnostics que j’ai eu, je suis allée les chercher, et j’ai eu raison de le faire...

Personne ne nie maintenant que je suis alcoolique. Mais pour le coup, c’est le traitement que je vais galerer à obtenir

Bonne journée

Sophie
 
Avatar de Moi73
  • Age : 51 ans
  • Messages : 876
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 25 Septembre 2018, 12:46
A partir de quel moment on est qualifié de suicidaire ? Quand on y pense ? Quand on élabore le projet ? Ou quand le commencement d'exécution est proche ?
Très intéressé par le sujet.

"""Bref, tous les diagnostics que j’ai eu, je suis allée les chercher, et j’ai eu raison de le faire..."""

Oui, et tu as raison d'avoir raison. Je fais pareil. T
Tu as pu mettre un mot ou un nom sur tous tes diagnostiques, qu'ils soient scientifiques ou autre ?


La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est encore et encore tombé.
– Socrate73 -
 
Hors ligne jmv Masculin
Avatar de jmv
  • Age : 56 ans
  • Messages : 2023
  • Inscrit : 28 Décembre 2014
  Lien vers ce message 25 Septembre 2018, 13:07
Personnellement il m'est arrivé d'être au stade "élabore le projet"
Je n'étais pas encore au stade de faire craquer ma barrière de survie qui a bien résisté.


50 8h, 50 11h, 50 13h, 50 15h
Indifférence depuis le 3 aout 2017 à 237,5mg - aucun EI si ce n'est que quelques problèmes de mémoire court terme. EI étant survenu au début de la descente
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 25 Septembre 2018, 14:12
A partir de quel moment on est qualifié de suicidaire ? Quand on y pense ? Quand on élabore le projet ? Ou quand le commencement d'exécution est proche ?
Très intéressé par le sujet?


Je pense que dès que quelqu’un pense au suicide c’est une urgence psychiatrique ( je l’ai entendu dans une des nombreuses vidéos sur le baclo, de RDB je crois).
Moi, je vivais des dépressions anxieuses. C’est pas une dépression ou t’as pas envie de te lever, que t’es tout mou et basta.
C’est une dépression où tu es pétrifié par des angoisses monstres. Chaque minute est une torture. Aucun médicament ne marche ( je sais je me suis goinfrée de benzo pendant des années). Sauf l’alcool.
C’etait Tellement insoutenable que je me disais que ma vie était une torture et qu’il fallait que ça s’arrête. Et là je pensais vaguement à un plan pour que ma mort n’ait pas l’air d’un suicide, pour mes 4 enfants. Par exemple me foutre contre un arbre en voiture.
Mais trois jours après c’etait Fini. Plus de dépression...
Donc oui, dès qu’on y pense c’est pas pour se faire remarquer ou je ne sais quoi..., c’est grave.




"""Bref, tous les diagnostics que j’ai eu, je suis allée les chercher, et j’ai eu raison de le faire..."""

Oui, et tu as raison d'avoir raison. Je fais pareil. T
Tu as pu mettre un mot ou un nom sur tous tes diagnostiques, qu'ils soient scientifiques ou autre ?


Non. La bipolarité provoquée par un médicament, ça n’existe pas. Surtout après l’arrêt du médicament. Mais je ne veux pas faire peur...

Merci de t’interesser à mon cas. J’ai aussi été dépendante des benzo, c’est pour cela que j’ai pris du baclofène, la première fois, il y a 5 ans. A l’epoque Je n’etais Pas alcoolique.
J’avais la haine des médecins, j’ai écrit un blog très lu, j’ai été invitée dans des émissions de télé ( Michel Cymès entre autre) je n’y suis jamais allée car j’avais peur.
J’ai aussi fait une vidéo qui a 45000 vues, que je voudrais supprimer car elle n’est plus d’actualite Et je ne parle pas très bien car je suis sous l’emprise du Lexo. En plus on m’y voit croquer des médocs comme des bonbons. Mais j’ai instantanément oublié les identifiants. Si ça t’intéresse, Il suffit de taper "le scandale des drogués sur ordonnance". La blonde, c’est moi.
Tout ça pour dire que je n’avais plus une volonté féroce de prendre des médocs.
Mais obligée.
Et avec le baclo, rebelotte...
A+
Sophie
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 25 Septembre 2018, 15:50
Tout ce qui ne tue pas nous rend plus fort

Oui tu as raison. Merci. Je retiens ça.

Autre question:
Je n’ai pas encore lu toutes tes péripéties baclofène mais j’ai l’impression que tu t’en sors plutôt bien même si ça met beaucoup de temps
J’ai un ES qui peu sembler anodin pour certaines personnes mais qui est presque rédhibitoire pour moi ( je pense que ce serait la même chose pour toi):
Une importante prise de poids ( environ 5 kilos en un mois).
Avant, même avec l’alcool je ne prenais pas un gramme, je surveillais mon physique, je faisais du sport.
Là, je suis dégoûtée, je bois toujours’ je n’ose même plus me regarder, je suis toute bouffie. Je me néglige du coup, je reste cloîtrée chez moi...
Que faire?
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 540
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 25 Septembre 2018, 16:25
Ma prise de poids est liée à la réhydratation de l'organisme comme je vomissais et au fait que je retourne malheureusement à mon poids normal, celui avant l'anorexie et la boulimie.
Je sais que le baclofène favorise la rétention d'eau. Après l'alcool c'est du sucre donc forcément des calories. En outre, si tu restes enfermée chez toi, tu ne fais plus de sport et visiblement cela te permettait de garder un équilibre.
J'ai lu que certaines alcoolodépendantes avaient ce type de problème (visage bouffi et yeux gonflés) en mélangeant alcool et baclo.
Bises
Therena


Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
90 mg : 16h 30 mg / 18h 30 mg / 20h 30 mg
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 25 Septembre 2018, 16:40
Merci
Cela me motive pour essayer d’arrêter de boire pendant le traitement. Parce que pour le coup j’ai maintenant une vraie tête d’alcoolique
Bises
 
Avatar de Morgane
  • Messages : 800
  • Inscrit : 08 Juin 2018
  Lien vers ce message 25 Septembre 2018, 18:16
Salut Sofie,

A mon tour de m'incruster.
Bouffie comment ? Parce que sous baclo j'ai eu ma période bouffie, mais pas de partout, juste du visage (d'autres c'est les jambes).
Pour faire court j'avais les arcades de Rocky balboa après un combat de boxe, et c'est pas la glace qui améliorait quoique ce soit, ni le sommeil.
C'est passé comme c'est venu, sans que je sache pourquoi et malgré la dose de baclofene qui montait.

Sinon, bienvenue ici du coup :fsb2_cool:


Avançons, venez grossir les rangs ! Adhérez.

S'en sortir, sans sortir.
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 25 Septembre 2018, 19:56
Bonjour Morgane et merci.
Je pense avoir grossi de partout et le matin j’ai le visage bouffi , des petits yeux, collés en plus.
J’ai aussi un ventre de femme enceinte.
Je n’ose plus manger, c’est vraiment de l’eau.

Je suis prête à endurer ça mais du coup je dois refaire ma garde robe, quelle galère...
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 540
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 25 Septembre 2018, 20:14
si je puis me permettre, achète toi un jean plus grand en stretch et ne te prends pas la tête. Cela ne va pas durer, juste le temps que ton corps s'habitue au baclo. Je tourne avec un jean mom très large et tout va bien. En plus c'est la mode.
Bises


Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
90 mg : 16h 30 mg / 18h 30 mg / 20h 30 mg
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 26 Septembre 2018, 13:17
Bonjour Therena
Je retiens l’info....
Pour te dire, je pesais 60 kilos pour 1m 75 avant le baclo.
Maintenant 65 kL .
Quand j’etais BV je pesais 54 kL. C’estpeu Mais cela n’alertait Personne.
Inconsciemment je rêve de revenir à ce poids.
Mais avec 4 enfants, et 46 ans au compteur (avec la prenopause qui arrivera sûrement un jour), 60 kL ça me va.
Ça correspond à une taille 36.
Maintenant j’arrive à une taille 38.
Rien de dramatique, sauf pour moi.

Le poids à une importance capitale.

Je me pèse tous les jours comme toi, je suppose...

Bonne journée et encore merci pour ton intervention...
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 27 Septembre 2018, 0:20
J’ai l’impression de boire plus avec le baclo.

Encore 12,5 ua aujourd’hui. Et surtout plus de jour sans comme avant.

Il faut vraiment le vouloir!!!!!
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 27 Septembre 2018, 0:41
Au début je retardais ma prise du matin, à midi. Car Nausées.
Du coup je buvais moins car je bois rarement après 17- 18 h.
Je suis du matin.

J’ai essayé 4 à 8 h, 3 à midi, 3 à 15h. ( j’en ai assez pour faire 10 cachets pendant de longs mois après ça bloquera de toute façon...
Je vais aller voir les prescripteurs que m’a conseillés Sylvie.
S’il le faut je cumulerai les ordonnances.

Mais maintenant avec le dossier pharmaceutique c’est plus difficile.
Bien que ce soit complètement illégal d’en ouvrir un et de le consulter sans l’accord du client, je me suis aperçue que j’en avais un.
Théoriquement il est possible de le supprimer par une simple demande.
Mais je me vois mal dire "ah bon vous ne voulez pas me donner mon mon baclo, alors supprimez mon DF...."
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 27 Septembre 2018, 0:53
Erratum : mon dp
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 27 Septembre 2018, 1:00
Pour ceux qui l’ignorent, le DP montre tous les médocs pris les trois derniers mois...
 
Avatar de Morgane
  • Messages : 800
  • Inscrit : 08 Juin 2018
  Lien vers ce message 27 Septembre 2018, 6:16
Sofie,
Pour faire supprimer ton dp,vas dans une pharmacie où tu ne vas pas habituellement chercher de baclo.

Et encore... Je suis un contre exemple, dans une pharmacie assez grande où je suis allée le patron a refusé de le supprimer, mais derrière une autre personne l'a fait, puis m'a délivré du baclofene (16 boîtes) et m'a donné des noms de prescripteurs dans le coin.

J'aurais pu lui claquer la bise je l'aurais fait !
Message édité 1 fois, dernière édition par Morgane, 27 Septembre 2018, 8:57  

Avançons, venez grossir les rangs ! Adhérez.

S'en sortir, sans sortir.
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 27 Septembre 2018, 6:47
Bonjour Morgane
Merci pour l’info : :fsb2_smile:
 
Avatar de Moi73
  • Age : 51 ans
  • Messages : 876
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 13 Octobre 2018, 3:41
Salut.
Tu en es où ? Baclo, alcool, hypomanie ?


La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est encore et encore tombé.
– Socrate73 -
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 27 Octobre 2018, 9:00
Bonjour Moi.
Désolée je ne suis pas allée sur le Forum depuis longtemps.

Je suis toujours à 90 mg depuis un mois. Comme je sentais poindre une dépression cette fois, j’ai décidé d’attendre pour voir si les cycles recommençaient.
Mais ça a l’air d’aller.

Niveau conso, pas d’amelioration bien qu’au début je sentais une leger amélioration. C’etait Peut-être l’effet placebo.

Bref je continue, même si je dois mettre 6 mois pour parvenir au seuil.

J’espere Que tu vas bien.

Bises

Sophie
 
Avatar de Moi73
  • Age : 51 ans
  • Messages : 876
  • Inscrit : 24 Juin 2014
  Lien vers ce message 27 Octobre 2018, 11:42
Et concernant les épisodes hypomaniaques, il en dit quoi ton psy sur leur origine ?


La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est encore et encore tombé.
– Socrate73 -
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 29 Octobre 2018, 7:53
Et concernant les épisodes hypomaniaques, il en dit quoi ton psy sur leur origine ?

Il dit que c’est déclenché par le baclo tout comme les dépressions. Je n’en avais jamais eu avant.
 
Avatar de sofie*
  • Messages : 39
  • Inscrit : 17 Janvier 2018
  Lien vers ce message 29 Octobre 2018, 8:00
Et concernant les épisodes hypomaniaques, il en dit quoi ton psy sur leur origine ?

Il dit que c’est déclenché par le baclo tout comme les dépressions. Je n’en avais jamais eu avant.
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene