Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

A votre santé !

Fil consacré aux questions d'ordre médical ou paramédical
Avatar de loudim
  • Messages : 3
  • Inscrit : 25 Février 2014
  Lien vers ce message 23 Octobre 2018, 16:55

Reprise du dernier message

Merci Grandduc ;) Ouh là ça fait peur ! Avant d'aller voir un spécialiste il y a peut-être des examens à demander à mon médecin traitant ?
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2442
  • Inscrit : 06 Février 2013
  Lien vers ce message 23 Octobre 2018, 20:42
bonsoir,
avant de penser à des choses graves, il est préférable d'évoquer des pathologies plus fréquentes et plus bénignes. Pour commencer, ce que tu décris me fait penser en premier lieu à une gastrite provoquée par les excés d'alcool. Je pense qu'il serait souhaitable que tu vois ton médecin traitant pour qu'il t'examine et te prescrive le traitement qui va bien.
Bonne soirée
 
Avatar de loudim
  • Messages : 3
  • Inscrit : 25 Février 2014
  Lien vers ce message 23 Octobre 2018, 23:16
Merci Dr Phil, ça rassure un peu, j'ai la chance d'avoir un médecin traitant généraliste ET prescripteur de longue date du Baclofène avant même la RTU et nos avions fait des bilans très complets qui montraient à l'époque que malgré des consommations ++, de l'ordre de 8U/J pour l'instant, pas d'incidence notable à part VGA (? ) de mémoire . Mais il est si chouette et accompagnant que je n'ose plus aller le voir trop souvent parce que j'échoue trop souvent La "tuyauterie" suit, mais c'est vrai que la persistance de cette dyspepsie et de cette douleur m'inquiètent... en tout cas merci pour votre présence, je sens que ça aide .. bonne nuit !
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2442
  • Inscrit : 06 Février 2013
  Lien vers ce message 25 Octobre 2018, 12:52
Bonjour,
à ma connaissance, aucun problème. Je m'interroge cependant sur les indications de suplémentation en acides aminés à partir du moment où l'alimentation est équilibrée... Je n'ai jamais retrouvé d'élément scientifique validant une telle prise mais ce n'est que mon avis.
Bonne journée
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2442
  • Inscrit : 06 Février 2013
  Lien vers ce message 25 Octobre 2018, 14:57
Merci pour ta réponse,
je dois t'avouer ne pas suivre cette littérature qui est bien loin de mon exercice médical (actualiser ses connaissances, c'est indispensable mais ça prend du temps rien que pour la médecine d'urgence...). étant abonné à des revues de presse, je vois régulièrement passer des dépêches négatives sur des supplémentations diverses et variées.

Le fond de ma pensée est qu'avec une alimentation globalement équilibrée, il n'y a aucun besoin médical à utiliser des supplémentations en quoi que ce soit. Il existe un marché important fondé sur des contre-vérités, vantant des mérites jamais prouvés grâce à un acide aminé, une vitamine ou que sais-je. Il ne s'agit pas de médicament, donc pas d'AMM, aucune nécessité de preuve scientifique, le marketing à l'état pur! Et ça marche, pas sur le plan de la santé mais sur celui des bénéfices de ces sociétés.
Par exemple,en tapant L-thyrosine dans un moteur de recherche, on tombe sur ce genre de page:
https://www.laboratoire-lescuyer.com/l-tyrosine
le flacon est vendu 22.6 € pour un bénéfice clinique pour le moins très aléatoire...
voila, voila, mais je m'énerve tout seul devant mon ordinateur, peut être vais-je prendre de la L-tyrosine ou de poudre de perlinpinpin, tiens !
Message édité 1 fois, dernière édition par phil, 25 Octobre 2018, 16:12  
 
Avatar de Théo (Théorbe)
  • Messages : 4292
  • Inscrit : 25 Décembre 2016
  Lien vers ce message 25 Octobre 2018, 15:01
Oui, exact !
Désolé d'avoir effacé mon post, je ne me sentais pas légitime.
Mais, le marché des compléments alimentaires est à prendre au sérieux.

Je citais la Vitamine C... qui serait cancérigène (en surdose) pour les femmes - j'avoue ne plus savoir où j'ai lu cela. Avant, on se disait que la vitamine C, on l'urinait...

Les AA, je n'y connais rien. Mais je me dis qu'une cellule cancéreuse aime encore plus les vitamines et la bonne bouffe que les autres. ET surtout, que l'on ne sait pas tout. Et que nous savons que les études, en torturant les chiffres, diront ce que l'on veut qu'elles disent....

Oui, on s’énerve facilement avec tous les compléments vendus sans ordonnance ou sans dosage. A des prix d'or (SOLGAR....).
Le "trop est l'ennemi du bien"...

Enfin, la modération et la lucidité, et poser des questions à son médecin reste le B A BA.
Message édité 1 fois, dernière édition par Théo (Théorbe), 25 Octobre 2018, 15:04  

Adhésion et don faits.

“Qui cherche la vérité de l’homme doit s’emparer de sa douleur”.
 
Avatar de Marta
  • Age : 42 ans
  • Messages : 39
  • Inscrit : 01 Avril 2017
  Lien vers ce message 24 Décembre 2018, 1:33
Bonsoir je recommande à avoir du mal à dormir, je m endors pas avant 2h, il m arrive de prendre du theralene ça m aide à mieux dormir mais pas à m endormir tôt. Et comme j ai du zopiclone j aimerais savoir si je peux en prendre occasionnellement, au moins si un soir je dois dormir tôt pour ne pas être trop claquer le lendemain.
Merci


Boulimie. Début ttt 29/05/2017 seuil à 130 mi mars 2018. A ce jour 50 à 19h 50 à 21h
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2442
  • Inscrit : 06 Février 2013
  Lien vers ce message 24 Décembre 2018, 15:38
Bonjour,
prendre du zopiclone de temps en temps, de façon occasionnelle ne pose pas de problème. Il faut par contre éviter d'en prendre régulièrement car ce médicament, comme toutes les benzos est très addictif.
Bonne journée,
 
Avatar de Al RJ
  • Age : 58 ans
  • Messages : 377
  • Inscrit : 27 Février 2012
  Lien vers ce message 25 Décembre 2018, 18:49
Bonjour,


Bien longtemps que je ne suis intervenu sur le site.

Actuellement, je suis sous baclo à 175 mg/j, traitement commencé en 2012.

Depuis plusieurs années, mon sommeil se dégrade ; fatigue chronique, perte de concentration, difficulté de mémorisation, somnolence, etc. J'en ai parlé régulièrement à mon médecin alcoologue, psychiatre qui me suit depuis 2012, ainsi qu'à mon médecin traitant qui est aussi au courant de mon traitement baclofène. Réponse : effets indésirables du baclo.

J'ai finalement décidé de consulter un centre du sommeil.

Le test vient d'être effectué. Légère apnée du sommeil obstructive. Je ronfle depuis bien longtemps, même bien avant le baclo.

Beaucoup plus embêtant, le médecin du sommeil constate présence d'un syndrome d'apnée du sommeil central sévère (autre sorte d'apnée non obstructive, apparemment le cerveau "oublie" de donner ordre de respirer...! Lien par exemple : https://www.resmed.com/fr-ch/c...eep-apnoea.html ). Je n’ai pas encoore revu depuis l'examen ce médecin somnologue. Rdv programmé début janvier 2019. Son courrier évoque une mise au point à faire, examens complémentaires, avec un traitement. Lequel ?


La copie du protocole m'a été communiquée par mon médecin alcoologue, que j’avais revu après le test. Il ne connaissait pas ce problème.

Les sites consultés évoquent fréquence d'insuffisance cardiaque ainsi que d'autres troubles sévères. Sauf erreur, ce n'est pas du tout mon cas. Quelques recherches m'apprennent interaction baclofène/ apnée.

Côté positif, je peux enfin trouver une cause à cette fatigue chronique. Mais comment traiter ? Masque et appareil respiratoire ?

L’alcoologue me confirme maintenant par e-mail l’incrimination du baclo… et me propose diminution de mes doses de baclo. J’avais tenté réduction voici un an. Retour du craving… !

Là, ça risque de devenir cornélien…

Je reviens sur le site et constate que ce problème semble ici bien débattu.

Je ne sais pas si je suis sur la bonne page. Merci sinon de me diriger.

Phil ou d’autres peuvent-ils m’éclairer et/ou m’aider ?

Merci.

Al
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34096
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 25 Décembre 2018, 19:18
Bonjour

Phil te le confirmera, mais je pense que le traitement qu'il te faut est d'être appareillé le nuit
C'est en effet probablement du au baclofène
Tu peux toujours tenter de diminuer en complément, ce n'est pas parce que ça n'a pas marché il y a un an, que ça ne marchera pas cette fois


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2442
  • Inscrit : 06 Février 2013
  Lien vers ce message 26 Décembre 2018, 15:52
Bonjour,

en effet, le traitement des apnées du sommeil repose sur le port d'un appareil de ventilation nocturne en pression positive permanente. Cependant, je ne suis pas sur que dans le cadre des apnées centrales, le traitement soit exactement le même. En effet, la pression positive permanente permet d'ouvrir les voies aériennes ce qui est efficace dans les apnées obstructives mais ne le sera pas dans les centrales. Il existe d'autres modes ventilatoires adaptés à cette pathologie particulière reposant toujours sur une machine et un masque. Ces dernières ont connu des progrès importants en terme de tolérance et tu devrais en tirer un grand bénéfice.
Et, de fait, si tu pouvais baisser progressivement les doses de baclofène, cela pourrait améliorer les choses.
Bonne journée
 
Avatar de Al RJ
  • Age : 58 ans
  • Messages : 377
  • Inscrit : 27 Février 2012
  Lien vers ce message 26 Décembre 2018, 21:06
Merci beaucoup.

Je reviendrai après mon rdv avec le médecin du sommeil, que je vois le 7 janvier prochain.

Al
 
Avatar de Al RJ
  • Age : 58 ans
  • Messages : 377
  • Inscrit : 27 Février 2012
  Lien vers ce message 07 Janvier 2019, 19:50
Bonjour,


Je reviens à la suite de la consultation effectuée au service médical du centre de sommeil.

Le médecin, spécialiste des apnées et du sommeil, était assez perplexe sur les causes de mes apnées, dites centrales. Comme le médecin alcoologue qui me suit, il n’était pas informé de la possibilité d’une influence du baclo sur ce type d’apnées.

Fort prudemment, il m’a indiqué qu’il chercherait des sources médicales pour étoffer ses connaissances sur cet aspect précis.

Il ajoutait qu’il convenait également d’envisager d’autres causes possibles. Des examens complémentaires seront nécessaires.

Fil aurait-il quelques références médicales que je pourrais transmettre ? Il peut le cas échéant me les transmettre par message privé, ce qui serait peut-être plus prudent.

En attendant, je suis toujours confronté à une fatigue chronique qui s’aggrave… :fsb2_zzz: :fsb2_dead:

Si d’autres personnes avaient rencontré des problèmes d’apnées durant le traitement, merci de me revenir avec vos expériences.

Actuellement, je suis à 175 mg par jour. Je vais tenter de diminuer progressivement de 12,5 mg toutes les deux à quatre semaines. J'avais voici quelques mois tenter de diminuer mais peut-être un peu trop rapidement. Le craving avait repointé le bout de son nez, ce qui m'avait amené à remonter rapidement par sécurité.

Portez-vous bien.

Al
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2442
  • Inscrit : 06 Février 2013
  Lien vers ce message 07 Janvier 2019, 21:22
Bonsoir,
tu trouveras en PJ un article trouvé sur baclofène.org relatant les cas de quatre patients prenant du baclofène dont trois à haute dose, qui ont présenté des apnées centrales. L'un des patients à arrêté le traitement, ses apnées ont disparu, les trois autre ont continué le baclofène et ont été traités par ventilation nocturne avec une bonne efficacité.
Tu pourras envoyer cet article à ton spécialiste car il fait bien le point sur la prise en charge. Je pense qu'il faut retenir que ces problèmes sont connus et qu'il existe un traitement efficace sans nécessité d'arrêter le baclofène qui est clairement majeur pour toi.
Bonne soirée
Fichier joint
Télécharger
Fichier téléchargé 62 fois (PIIS0012369215000604.pdf ; 446.7 KO)
 
Avatar de Henri 54
  • Age : 56 ans
  • Messages : 351
  • Inscrit : 17 Aout 2015
  Lien vers ce message 28 Janvier 2019, 17:59
Salut

Question pour toi.

Avec la prise de baclophene a long terme peut-on faire une sorte d'atrophie musculaire qui pourrait entrainé des douleurs part intermittence.

Pincement,crampe,raideur, et qui ferais en sorte qu'on peut se blessé plus facilement lors d'un effort qui peut sembler anodin.
J'ai réduit mes prises à 90mg jour, je suis monté à 260 MGJ il y a 1 ans et je suis en descente depuis, comme tu peut constater la descente est lente, car baissé de 20 MGJ et je suis K.O.

J ai perdu du poids depuis que je suis en baisse 25 lbs(12 kg je crois ,Je connais des dames qui serait contente ) Bon ,mon MD a fait faire des tests sanguin tout est beau à part mon système immunitaire en baisse mais je crois que ça veut rien dire car en 2017 j étais a 5,janv,2018 à 4.8 et nov.a 4.2 .Un petit virus peut avoir passé pour expliquer ça.

Pour m aidé je prend,

Oméga 3 ,6 ,9
Vitamine A 10000 UI
Vitamine B1 100mg
Vitamine B12 ,1000mcg
Vitamine B6 100mg
Vitamine E 400 UI
Vitamine C 1000 mg
Magnésium 250 mg
Vitamine D 10000UI tout les mercredis
Glutamine avec vitamines D et fer et C aussi A

Si je prend pas ça j ai mal partout (mon MD dis que je manque de rien ) du moin c'est pire .

La vitamine B1 ,vitamines D et les oméga 3 ont été prescrit part notre prescripteur de baclo.

J'voulais juste savoir si y'en a qui ont des problèmes musculaires avec le baclo.

Merci.

P.S j ai de la misère avec le réchauffement climatique encore -40 a matin ha ha


90 MGJ soit,30 mg à 11h ,30 mg à 14h,30 mg à 17h complètement sobre depuis le mois d octobre 2017
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2442
  • Inscrit : 06 Février 2013
  Lien vers ce message 28 Janvier 2019, 21:18
Salut Cousin !
et bien, à ma connaissance, le baclofène, même en administration prolongée, ne donne pas d'atrophie musculaire mais je ne suis pas un spécialiste du médicament. Je pense qu'il serait nécessaire de regarder ailleurs avec ton médecin mais si j'ai bien compris, vous avez déjà commencé. Coté supplémentation, tu prends déjà pas mal de choses. Désolé de ne pas être plus aidant mais franchement, je chercherais ailleurs.
Et puis coté réchauffement climatique, il suffit d'attendre quelques années et ça va devenir évident !
 
Avatar de loulou33
  • Age : 58 ans
  • Messages : 7324
  • Inscrit : 04 Juillet 2012
  Lien vers ce message 28 Janvier 2019, 23:34
Hello y a longtemps que je NE t'ai parlé

Sais tu ce que veut dire des Hypersignaux dans le cerveau révélés par IRM encéphalique ?

Des trop ou bien des trous ?


Ni tout a fait la même
Ni tout a fait une autre
 
Avatar de loulou33
  • Age : 58 ans
  • Messages : 7324
  • Inscrit : 04 Juillet 2012
  Lien vers ce message 28 Janvier 2019, 23:36
D'avance merci de ta réponse Phil!


Ni tout a fait la même
Ni tout a fait une autre
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2442
  • Inscrit : 06 Février 2013
  Lien vers ce message 29 Janvier 2019, 21:06
Bonsoir Loulou,
écoute, je suis désolé mais je ne connais rien à l'IRM encéphalique et aux hypersignaux. J'ai regardé sur internet mais n'ai pas trouvé de renseignement facilement compréhensibles.
Bonne soirée
 
Avatar de Lee Vair
  • Age : 53 ans
  • Messages : 6101
  • Inscrit : 12 Décembre 2012
  Lien vers ce message 29 Janvier 2019, 21:14
Juste un passage pour te dire que je n'ai pas de question mais de l'amitié pour toi. Hors sujet sans doute, mais c'est pas grave, hein docteur?


Avoir la conscience de sa cage, c'est avoir la lime pour les barreaux. Reiz17
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2442
  • Inscrit : 06 Février 2013
  Lien vers ce message 30 Janvier 2019, 16:47
Ah ben non, c'est pas hors-sujet du tout !
merci beaucoup, cela me touche sincèrement
Bonne fin de journée
 
Avatar de loulou33
  • Age : 58 ans
  • Messages : 7324
  • Inscrit : 04 Juillet 2012
  Lien vers ce message 30 Janvier 2019, 21:42
Merci de ta réponse Phil mais pourrais tu éventuellement, au hazard des couloirs ou bien de la machine à café,ou bien même juste dans l'ascenseur

Tente please de me décrypter ces hypersignaux encéphaliques car cela m'inquiète énormément!

Tu dois t'en douter ..

Je compte sur toi

entre ce que me dis ma neurologue et ce que je comprends j'ai l'impression qu'il y a un fossé!

Merci Phil

J'ai passé 1 mois avec des shots de cortisones de dingue après ma névrite optique

des échanges plasmatiques aussi

mais pas de SEP


Ni tout a fait la même
Ni tout a fait une autre
 
Avatar de loulou33
  • Age : 58 ans
  • Messages : 7324
  • Inscrit : 04 Juillet 2012
  Lien vers ce message 30 Janvier 2019, 21:44
2 analyses de faites


Ni tout a fait la même
Ni tout a fait une autre
 
Avatar de loulou33
  • Age : 58 ans
  • Messages : 7324
  • Inscrit : 04 Juillet 2012
  Lien vers ce message 30 Janvier 2019, 21:45
Elle me dit vouloir me suivre tous les 6 mois pendant 5 ans

Je flippe ...


Ni tout a fait la même
Ni tout a fait une autre
 
Avatar de loulou33
  • Age : 58 ans
  • Messages : 7324
  • Inscrit : 04 Juillet 2012
  Lien vers ce message 30 Janvier 2019, 21:49
Pour moi, je sais pas pourquoi, avoir des hypersignaux équivaut à avoir des creux, des trous, dans mon cerveau

Y a des signaux normaux qui rebondissent pendant l irm et quand y en a pas c'est qu il y a des trous ????!!!!


Ni tout a fait la même
Ni tout a fait une autre
 
Avatar de loulou33
  • Age : 58 ans
  • Messages : 7324
  • Inscrit : 04 Juillet 2012
  Lien vers ce message 30 Janvier 2019, 21:52
2 ans que je suis sur le grill avec ces merdes

Que faire que penser dans un cas pareil ?

Je m'adresse à toi comme à un véritable ami, tous les médecins que je vois me disent que c'est pas grave

mais je ne les crois pas.

Dis moi tout toi !


Ni tout a fait la même
Ni tout a fait une autre
 
Avatar de Cocogaby
  • Age : 43 ans
  • Messages : 97
  • Inscrit : 07 Janvier 2019
  Lien vers ce message 31 Janvier 2019, 5:45
Bonjour, depuis 2 semaines que j'ai démarré le Baclofene il me semble que je ronfle plus (ce n'est pas évident d'en être sûre puisque je dors...) Il m'arrive d'être dans une sorte de semi réveil et de m'entendre ronfler, cela m'arrivait déjà avant le traitement de temps en temps. Mais désormais, cela m'arrive plusieurs fois par nuit, et j'ai l'impression que mon ronflement est moins sonore, plus localisé dans la gorge comme un raclement. Mais surtout, je me réveille plusieurs fois car j'ai comme la sensation d'étouffer ou de m'etrangler, j'ai la sensation d'avoir une boule dans la gorge, en avalant à plusieurs reprises, cela disparaît. Cela aussi m'arrivait aussi avant mais peut être 1 fois par mois, là c'est au moins 3 fois par nuit. Petite précision : j'ai fait une pneumonie il y a quelques années j'ai évité de justesse l'hospitalisation mais le traitement a duré environ 6 semaines.
Pour les symptômes je ne suis pas sûre à 100% car je je suis très vaseuse pendant mes réveils nocturnes, d'ailleurs je serai incapable de tenir un carnet la nuit pour suivre cela. Pensez-vous qu'il puisse s'agir d'apnée du sommeil ? Merci pour votre aide.


Baclo depuis le 14/01 :12h 30mg / 14h 40mg / 16h 40mg / 21h30 10mg
 
Avatar de Soso
  • Messages : 27
  • Inscrit : 30 Novembre 2018
  Lien vers ce message 03 Février 2019, 13:33
Bonjour docteur,

Quelle AD conseillez vous en cas de depression avant baclo et ++ apres baclo?
Je n'est pas traitee la mienne et c'est pire maintenant.
Je suis tca, on m'a conseillee le prozac.

Je prefere mettre en pause l'augmentation du baclo, jusqu'a traiter cette depression.
Avec AD et tcc ou emdr par un therapeute.

J'ai aussi un EI penible,jambes et visage enffles,et oedeme au dessus d'un pied.
Le docteur m'a prescrit asilix
Est-ce suffisant?
J'ai fait un bilan mes reins fonctionne bien.

Merci de vos conseils.
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2442
  • Inscrit : 06 Février 2013
  Lien vers ce message 04 Février 2019, 11:16
Bonjour,
désolé pour le retard pris pour vous répondre.
Loulou,
je ne peux te répondre pour les raisons que j'ai donné dans un précédent message, les hypersignaux peuvent être normaux ou correspondre à des anomalies que je ne connais pas. Les IRM s'interprètent en fonction du tableau clinique, je ne peux donc pas avancer sur ton soucis.
Cocogaby,
le baclofène a de fait des effets sur le sommeil, variables en fonction des personnes. Il est possible que les effets que tu observes soient en relation avec lui mais pour le moment, ils sont inoffensifs. Tu verras avec le temps en augmentant progressivement la pososologie.
Soso,
je t'ai répondu en MP.
Bonne journée !
 
Avatar de Cocogaby
  • Age : 43 ans
  • Messages : 97
  • Inscrit : 07 Janvier 2019
  Lien vers ce message 04 Février 2019, 12:04
Ok, merci Phil.


Baclo depuis le 14/01 :12h 30mg / 14h 40mg / 16h 40mg / 21h30 10mg
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 744
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 18 Février 2019, 20:26
bonsoir Phil,

Une augmentation anormale du taux de plaquettes : 666 000 peut-elle être liée au baclofène ?

Ma prise de sang de vendredi dernier a donné 662 000 et on vient de m'en refaire une ce soir en urgence pour vérifier et je suis à 666 000.

Je précise que ma NFS a toujours été normale.

Merci d'avance.

Catherine


Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2442
  • Inscrit : 06 Février 2013
  Lien vers ce message 18 Février 2019, 21:25
Bonsoir,
à ma connaissance, le baclofène ne provoque pas d'augmentation du taux de plaquettes. Avant d'envisager une étiologie sérieuse, il faudrait après avis de ton médecin traitant, prendre un rendez-vous chez un hématologue afin de faire le point de façon posée. La majorité des thrombocytoses (le nom médical pour l'augmentation des plaquettes) est d'origine réactionnelle. Il est conseillé dans un premier temps de contrôler la numération au bout d'un à deux mois pour vérifier qu'elle est toujours présente.
Pas de motif pour s'affoler, tenter de prendre les choses avec calme (plus facile à dire qu'à faire, j'en conviens...), ne pas se jeter sur Doctissimo où les pires maladies sont mises en avant et reprendre contact avec ton médecin.
Bonne soirée
édit : je n'avais pas vu que la première numération datait de vendredi, il n'était ni nécessaire ni indiqué d'en faire une trois jours plus tard, qui plus est en urgence. Un contrôle dans un mois est la première chose à envisager avant toute chose.
Message édité 1 fois, dernière édition par phil, 18 Février 2019, 21:28  
 
Avatar de Therena
  • Age : 52 ans
  • Messages : 744
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 28 Février 2019, 7:58
merci Phil,

mon MG a fait refaire l'analyse car elle pensait à un artéfact.

Pour le moment je suis sous Aspégic 100. Elle attend les résultats de mon frottis pour aller plus loin et faire faire une biopsie d'un ectropion et va m'envoyer vers un hémato pour en savoir plus.

Mon père est décédé après son 5ème AVC et ma mère d'un cancer du sein qui a métastasé.


Ce qui ne me tue pas me rend plus forte (Nietzsche)
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34096
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 28 Février 2019, 10:21
Une question pour toi Phil

Bonjour à tous
je vous écris sur les conseils de Sylvie dont je félicite l'implication et le dévouement
15 ans d'alcoolisme chronique une bouteille de rhum tous les soirs mélanger avec du jus de fruit
Analyse sanguine faîte et pas mauvaise bref aujourd'hui je choisis la liberté
Ma QUESTION EST LA SUIVANTE
à Quand au moment du sevrage est on au maximum ? j'ai beau avoir lu plein de trucs 36h 7 jours 10 jours... bref au bout de combien de temps est on sevré physiquement
j'ai du baclo du seresta en 10 et 50 mg de la vitamine b1 b6 un peu de diazépam en 10 mg j'ai trouvé un médecin empathique qui devrait pouvoir m'aider...
Je voudrais des conseils d'ordonnance, j'ai choisi la liberté mais je ne voudrais pas mourir d'un effet de manque ou d'un DT
Si je me permets cette question c'est que beaucoup m'ont interpellé sur le faît d'avoir du valium je pensais que le seresta ferait l'affaire mais aux dires de tous non
Je vois mon médecin demain merci de me répondre
merci à tous pour votre implication
bien à vous
Olivier
Message édité 1 fois, dernière édition par Sylvie, 28 Février 2019, 10:21  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 73
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 28 Février 2019, 12:26
Bonjour,

C'est très bien de vouloir rendre service.
Et j'ai une question cela concerne mon fils il est sous baclofène depuis le 20/12/2018 ,vitamine b1,diapezam, et anti-dépresseur.
Lundi dans la nuit il a fait une crise de somnambulisme est allé dans la cuisine et avec un ouvre-boîte s'est mutiler sur les bras.
Il continue de consommer de l'alcool parfois 3 bières de 50 cl , parfois 2 parfois une.
Auparavant il n'avait jamais fait de somnambulisme.
Croyez-vous qu'il puisse y avoir un lien avec sa consommation d'alcool.
Hier il a vu l'addictologue qui lui a dit qu'il n'y a pas d'interaction avec les médicaments.
Son médecin traitant pens que lorsqu'on est somnambule cela peut arriver.
Qu'ne pensez-vous? Avez-vous une réponse à me donner
Merci d'avance
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2442
  • Inscrit : 06 Février 2013
  Lien vers ce message 28 Février 2019, 23:20
Bonsoir,
Olivier,
c'est un peu difficile pour moi de te répondre mais je vais te donner quelques conseils. Tu as une consommation que l'on peut qualifier d'importante voire de massive, le risque de survenue d'un syndrome de sevrage est donc élevé. Cela ne pose pas pour autant de problème insurmontable mais il faut le préparer. Nous utilisons du valium ou du seresta, cela n'a guère d'importance, le principal étant d'utiliser de bonnes doses. Le principe global est de commencer avec des doses systématiques de benzo au cours de la journée et d'y ajouter en cas de besoin des interdoses en fonction des signes de sevrage (anxiété, tremblements, sueurs et au pire, hallucinations ou crises d'épilepsie). Le traitement se prend à doses dégressives sur environ 10 à 15 jours. Le risque maximum est généralement dans les 12 à 24 heures suivant la dernière prise d'alcool puis il décroît. Je te conseille d'y ajouter systématiquement 10 mg trois fois par jour de baclofène car cela permet de limiter les doses de benzo.
Il ne me semble pas raisonnable d'être seul au cours des premiers jours, une personne avec toi serait beaucoup plus sur.
De manière globale, un sevrage bien préparé se passe bien, cela signifie qu'il est nécessaire de le faire avec un encadrement médical mais si cela se passe à ton domicile.

Riquinita,
ton fils prend trois médicaments avec une action sur le système nerveux central et continue à boire de l'alcool. Bien que n'étant pas un spécialiste et connaissant assez mal le somnambulisme, je ne suis pas certain que l'on puisse dédouaner complètement son traitement. D'un point de vue pratique, il faudrait si cela lui est possible, limiter sa consommation d'alcool. Je suis bien conscient, étant moi-même ancien dépendant à l'alcool, que cela peut être bien compliqué mais s'il le peut, cela pourrait l'aider.

Bonne soirée
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 73
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 01 Mars 2019, 7:53
Bonjour Phil,

Merci de votre réponse,et vous n'êtes pas certain qu'on puisse dédouaner complétement son traitement
Moi je me suis posée la question comme je vous l'ai dit mon fils est sosu baclofène depuis le 20/12/2018 et qu'il a été mis après sous santi-dépresseur le 4 février
et tant qu'il n'a pris que le baclofène il n'apas fait de crise de somnambulisme .ce n'est qu'avec la prise d'anti-dépresseur que cela s'est passé.et comme il continue de s'alcooliser
D'ailleurs avant d'être dépendant il n'était absolument pas somnambule
L'addictologue lui a augmenté le baclofène, d'ici un mois il sera à 15 comprimés.
Je vais lui transmettre notre échange.
Merci encore et je vous tiens au courant de l'évolution
 
Avatar de poisson d'or
  • Age : 60 ans
  • Messages : 2
  • Inscrit : 24 Décembre 2015
  Lien vers ce message 01 Mars 2019, 15:26
Bonjour Phil,

J'ai parcouru les nombreux fils de ce forum. J'y vois aussi beaucoup d'échecs. Votre pratique fut de ne plus boire pendant le traitement au baclofène. Je redoute les effets secondaires qui au fil de mes lectures semblent terribles. Je suis consciente de l'effet GABA A pour certains, B pour d'autres, en fonction des articles. Je suis aussi consciente de "l'effet habitude", les rites que l'on instaure autour du premier verre. Comment avez-vous dépassé le verre ou les verres rituels? Et pourquoi le baclofène, plutôt qu'une cure, vous qui ne buvez plus grâce au baclo? Est-ce l'effet anxiolytique ou plus que cela? Merci à vous de me répondre, si vous en avez le temps. Bien à vous[Wdaily][/Wdaily]
Message édité 2 fois, dernière édition par poisson d'or, 01 Mars 2019, 15:32  
 
Avatar de phil
  • Age : 58 ans
  • Messages : 2442
  • Inscrit : 06 Février 2013
  Lien vers ce message 01 Mars 2019, 21:45
Bonsoir,
je vais commencer par mon parcours qui est relativement banal mais qui montre bien l'efficacité du baclofène. Un alcoolisme chronique ancien qui s'aggrave progressivement et qui, sans rentrer dans les détails, devient très handicapant. Sans faire une réelle cure, j'ai été hospitalisé pendant 5 semaines avec un sevrage sans aucun problème. Je n'ai pas bu pendant environ deux mois et le craving est revenu plus fort que jamais. J'ai donc repris une consommation importante. Mon médecin m'a prescrit de l'aotal sans aucun effet puis du baclofène à doses croissantes. Je n'ai eu que peu d'effets secondaires, essentiellement de la somnolence pendant la phase de montée. Au bout d'environ deux mois, j'étais à peu près à 100 mg et continuais à beaucoup boire. J'ai alors pris la décision d'arrêter de consommer de l'alcool, cela s'est, à ma grande surprise, passé très facilement, juste un peu de manque pendant quelques jours mais rien d'insurmontable, pas de craving important comme je l'avais connu. Je suis alors monté à 120 mg pour plus de sûreté. Etant de nature anxieuse, j'ai gardé mes 120 mg pendant près de 18 mois avant de commencer une descente très progressive. Depuis mon indifférence, je bois très peu, environ 1 ou 2 verres par semaine lors d'occasions festives. S'il n'y en a pas, je ne bois pas et cela ne me manque en rien. J'étais, 6 ans plus tard, à 30 mg et lors du passage à 20, des pensées parasites sont revenues et mon sommeil, jusqu'alors excellent sans somnifère alors que j'en avais pris pendant 20 ans s'est altéré. Je suis remonté à 30 puis à 40 et tout est rentré dans l'ordre. Je vais poursuivre mon traitement sans limite de temps et sans aucune arrière pensée car ce médicament m'a littéralement sauvé la vie.
Alors, pour répondre à tes questions :
- GABA A ou B, je n'en ai aucune idée, je laisse cela aux pharmacologues, c'est sans aucun doute passionnant mais pour moi qui suis clinicien, l'essentiel est que ce médicament est efficace.
- Il y a d'assez nombreuses études qui démontrent cette efficacité, elles ont certes souvent des biais méthodologiques mais sont globalement concordantes
- oui, il y a des effets secondaires dont la fréquence n'est pas si élevée que cela. Ils peuvent être invalidants mais n'entraînent pas de toxicité à long terme. Au pire et c'est rare, on finit par arrêter le traitement et ils disparaissent.
- Habitude, rituel, oui je pense que l'on peut les combattre avec succès si l'alcoolisme n'est pas majeur. S'il l'est, je crains fort que cela soit peine perdue
Le fond de ma pensée est que l'alcoolisme chronique est une maladie mortelle (> 45000/an en France), qu'elle détruit des vies, des familles et j'en vois les ravages tous les jours dans mon service d'urgence ; que le baclofène constitue le meilleur traitement actuel malgré ses imperfections qu'il ne faut pas nier. Et pour finir sur une note personnelle, si c'était à refaire, ce serait sans aucun doute, mon seul regret étant de ne pas avoir commencé ce traitement plus précocement.
Désolé d'avoir été un peu long...
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34096
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 02 Mars 2019, 9:18
Pour compléter la réponse de phil, il y a beaucoup plus de succès que d'échec, au moins ici
Mais ceux qui sont en échec s'expriment plus que ceux qui gagnent
C'est normal, une fois libéré de l'alcool, on retourne à sa vie ...

Idem pour les effets indésirables, seuls ceux qui en ont beaucoup s'expriment
Dans la réalité, seules 20% des personnes ont des EI très handicapants https://www.baclofene.org/wp-c...EIBaclofene.pdf
Et de toute façon, on peut arrêter le traitement si l'on estime que les EI sont trop pénibles


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de poisson d'or
  • Age : 60 ans
  • Messages : 2
  • Inscrit : 24 Décembre 2015
  Lien vers ce message 02 Mars 2019, 10:16
Merci à vous deux de m'avoir répondu aussi rapidement. Bien à vous
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene