Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

RIQUINITA1

Avatar de riquinita
  • Messages : 97
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 04 Mars 2019, 18:34

Reprise du dernier message

Bonjour Florence,

Même si la réponse est tardive, peut importe , merci beaucoup
Mon fils n'a jamais fait de crise de somnambulispe étant jeune ;
L'natidépresseur il ne le prend que depuis le 04/02/2019 , d'où mon interrogation de l'anti-dépresseur et l'alcool.
Car depuis la prise du baclofène 20/12/2018 jusqu'au 04/12/2019 il n'a pas fait de crise de somnambulisme à ce moment là.
C'est après avec l'anti-dépresseur et l'alcool que cela s'est produit.
J'ai posé la question au médecin Phil, qui lui dit qu'avec le médicament et l'alcool ,le somnambulisme peut arriver
Donc la solution c'est de diminuer alcool ou arrêter.
Merci florence
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 97
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 19 Mars 2019, 13:39
Bonjour,

Voilà, je crée mon fil
Au plaisir d'échanger avec vous sur ce fil

Bonne journée
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7522
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 19 Mars 2019, 14:39
Super Riquinita !

Ce que je ne comprends pas, c'est qu'en fait, tu avais un fil (guérison avec le baclofène, sur lequel j'avais déjà posté d'ailleurs) alors que quand on cliquait sur ton pseudo, ça n'apparaissait pas.
Du coup maintenant tu en as deux mais si tu le souhaites, Sylvie va pouvoir les réunir.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 250
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 19 Mars 2019, 20:50
Bonsoir Rinquinita,

Juste pour te dire que je vais suivre ton fil, et que j'espère pouvoir t'aider a cas où.

Je trouve ça bien que ton fils soit hospitalisé. Ça peut permettre de faire le point tranquillement, de mieux gérer les effets indésirables du Baclo qui sont beaucoup moins importants quand on est sobre (je peux en témoigner !).

Bonne soirée.
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 97
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 27 Mars 2019, 18:07
Bonjour,

Voilà, mon fils est entré à la clinique de la brière, dur de le voir partir à nouveau.
je ne le verrais que dimanche, cela va être dur.
je me mets mon espoir dans ce séjour.
j'oscille entre espoir et desespoir.
je vous donnerais des nouvelles quand je le verrais
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7522
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 29 Mars 2019, 1:13
En attendant que tu nous donnes des nouvelles de ton fils, peut-être peux tu nous dire comment tu as vécu ces deux premiers jours Riquinita ?
Pas trop inquiète ?
Tu sais, la plupart de ceux que j'ai vus partir en cure ici ont été heureusement surpris.
Ils trouvaient que ce n'était pas si dur que ça.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 97
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 29 Mars 2019, 8:20
Bonjour Florence,

Merci de ton message, pour te répondre si j'étais inquiète le premier jour.
Maintenant, cela va mieux.,car j'ai eu des nouvelles par l'infirmière , il a un bon contact, parle bien, problème de sommeil mais une première nuit à la clinique c'est normal.
Donc, là il est en sevrage.
Le médecin verra au fur et à mesure pour le traitement.
Je pourrais le voir seulement dimanche car pas de visites les 3 premiers jours et pas de téléphone.
Il a déjà fait des cures et sa sortie en Juin il était trsè bien et la cure s'était bien passée.
Je suis entrain de lire du Docteur Ameissen ,cela donne un grand espoir de s'en sortir
A plus pour d'autres nouvelles

Bonne journée à toi
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7522
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 29 Mars 2019, 8:29
Super ! Ça s'annonce plutôt bien alors.
Et oui, "Le dernier verre" est un livre formidable dans lequel les alcooliques se reconnaissent et qui permet à leur entourage de mieux comprendre ce qui se passe dans nos têtes.
Mes enfants et ma mère l'ont lu et il les a beaucoup touchés.

Bonne journée à toi aussi !


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7522
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 01 Avril 2019, 12:31
Bonjour florence,

Un peu de nouvelles de mon fils, samedi j'en avais déjà car il a récupéré son portable.
Donc, hier je l'ai vu et après 4 jours de sevrage, il était mieux moins de déséquilibre, mieux dans sa tête.
La clinique est très bien et le personnel soignant également .
Le médecin lui a demandé de réfléchir à une post-cure
La baronnais près de Nantes mais il faut rester 3 mois avec la maison c'est compliqué
Il a jusque vendredi mais je crois qu'il a dû donner sa réponse
il en a parlé au médecin il va donc avoir l'hôpital de jour son suivi avec l'addictologue,sophrologue et si besoin psychologue
C'est déjà pas mal.
Pour le traitement il est sous baclofène il serait à 15 comprimés par jour
Donc l'espoir est au bout de la route.
Je te remercie de ton soutien tu réponds chaque fois au message


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 250
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 01 Avril 2019, 13:17
Bonjour Riquinita.

Florence a déjà copié le message important où tu donnes de bonnes nouvelles de ton fils. J'avais répondu à ce message, et Florence a répondu à ma réponse, tout ça sur le fil de Florence. Au cas où, voici le lien :

Alcoolo-indépendance ou "sobriété heureuse"

Bonne journée.
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7522
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 12:20
Bonjour Florence,

merci à nouveau de ta réponse, malgré que tu ne vas pas toujours très bien tu trouves la force de le
faire de répondre et c'est louable , non ne crois pas que tu t'imposes ou me harcèles si tu demandes des nouvelles je sais que cela part d'un bon sentiment de ta part.Et j'apprécie toujours ton intervention tes réflexions aident les autres à réfléchir également..
Mon fils avait l'air d'aller mieux mais le retour chez lui s'avère difficile il reconsomme même si c'est moins quand même.
Lundi il revoit l'addictologue car il est resté à 12 comprimés par jour et sans doute ce n'est pas suffisant car à la clinique ils n'ont pas augmenté car il ne consommait pas d'alcool. Jeudi je l'ai encore vu alcoolisé pas beau à voir j'étais démoralisée aujourd'hui c'est mieux.
On va voir la suite mais s'arrêter sa consommation c'est aussi voir ce qui l'a conduit à cela la rupture.En plus sans travail et la maison à vendre.
La situation est difficile. Mais tant qu'il ne lâche pas sa bière il n'a envie de rien il ne se prend à rien.
Enfin, on verra la suite avec le traitement j'essaie de garder espoir.
A plus tard pour des échanges.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7522
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 12:30
Bonjour Florence,

Non en rien tu t'imposes et ne harcèles tu es toujours à l'écoute et procures des bons conseils.
Voilà au retour de la clinique il y a eu un mieux mais rouage il a fait tomber son téléphone s'en est racheté un autre il n'avait pas le code puk donc c'est acheté une recharge téléphone qu'il a utilisé 2 fois s'est trompé dans le numéro et surtout c'était pour prendre son fils dimanche résultat reconsommation , je l'ai vu le jeudi dans un état lamantable je l'ai engueulé je n'avais plus le moral du tout, je suis allée le samedi matin il n'avait pas dormi mais allait mieux et j'ai appelé SFR ET on a obtenu le code Puk et son téléphone remarche.
Donc, c'est mieux mais il n'a pas été à l'hôpital de jour, car il a eu des problèmes de dos plus son téléphone il n'a pas pu prévenir donc c'est moi qui ai appelé il peut donc retourner la semaine prochaine .Lundi je l'emmènes voir l'addictologue car je crois qu'il n'est pas assez dosé il n'est qu'à 12 comprimés. A la clinique de la brière ils n'ont pas augmenté car pas de conso.Je l'ai interrogé sur les envies est-ce qu'elles sont toujours aussi présentes il me dit que non les envies ont diminués quand même mais il continue de consommer
Je suis d'accord avec ce que tu dis ce qui l'a amené aux addictions c'est quand même sa rupture avec sa compagne et le fait que le soir il n'a plus son petit mais réglé son problème d'alcool est une priorité car si plus d'envie d'alcool l'envie de faire autre chose reviendra et il se sortira de ses addictions.rt.Et j'apprécie toujours ton intervention tes réflexions aident les autres à réfléchir également..
Mon fils avait l'air d'aller mieux mais le retour chez lui s'avère difficile il reconsomme même si c'est moins quand même.
Lundi il revoit l'addictologue car il est resté à 12 comprimés par jour et sans doute ce n'est pas suffisant car à la clinique ils n'ont pas augmenté car il ne consommait pas d'alcool. Jeudi je l'ai encore vu alcoolisé pas beau à voir j'étais démoralisée aujourd'hui c'est mieux.
On va voir la suite mais s'arrêter sa consommation c'est aussi voir ce qui l'a conduit à cela la rupture.En plus sans travail et la maison à vendre.
La situation est difficile. Mais tant qu'il ne lâche pas sa bière il n'a envie de rien il ne se prend à rien.
Enfin, on verra la suite avec le traitement j'essaie de garder espoir.
A plus tard pour des échanges.



Merci à toi Bartleby pour ton message je vous tiens au courant demain suite à la visite avec l'addictologue[/quote]


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7522
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 12:31
Merci pour les nouvelles Riquinita et ne désespère pas.
Tu sais, c'est le problème avec nous (les alcooliques), c'est que tout est prétexte à boire : les joies, comme les peines, comme l'ennui produit par l'absence de ces deux-là (joie et peine).
Mais quand je dis prétexte, je ne veux pas dire qu'on se cherche des excuses pour boire.
Non, on est sincère. C'est plus un réflexe qu'un prétexte d'ailleurs.
C'est un mode de fonctionnement qu'on a adopté malgré nous, sans nous en rendre compte.
Ça s'est installé tout doucement, insidieusement, et c'est de ça qu'il nous faut nous défaire et c'est ça qui est compliqué.
C'est compliqué parce que quand on a bu, on n'a pas la force de réagir et quand on n'a pas la force de réagir, c'est l'alcool qui prend les commandes de notre vie et on ne s'en sort pas.

Je pense que tu as raison : régler le problème d'alcool est une priorité, même si ça ne règle pas les autres problèmes.
L'alcool nous vole la force qui nous est nécessaire pour affronter et résoudre ces autres problèmes.

Le souci aussi, c'est cette fichue limite des 80 mg.
Même lorsqu'on trouve un médecin qui accepte de prescrire au-delà, on se demande toujours jusqu'où il acceptera de monter et ça fait un stress supplémentaire.
Ton fils est à 12 comprimés et ça paraît beaucoup dans le contexte actuel alors qu'on sait que la moyenne est à 18 comprimés et que 12, ce n'est finalement pas grand chose.
Ça n'a donc rien d'anormal qu'il continue encore à consommer, mais si ses envies ont diminué, c'est signe que ça fonctionne.

Quant à Bartleby, son silence commence à m'inquiéter.
Il ne s'est a priori pas connecté depuis le 9 mai et ça ne lui ressemble pas.
De plus, dans son dernier post, il ne semblait pas en grande forme à cause de son hypomanie.

A demain pour les nouvelles Riquinita.
(Veux-tu que je copie tes posts sur ton fil pour que ceux qui te lisaient mà-bas puissent bénéficier également de ces nouvelles ?)


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7522
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 12:32
Re florence,

Merci à nouveau de ta réponse florence oui je veux bien que tu copies mes posts sur mon fil
Effectivement , ce n'est pas facile de se défaire de ce qui s'est installé insidieusement cela a pris du temps et comme dit le psychologue que je rencontre et qui me soutient se défaire d'un coup de cette dépendance peut replonger la personne dans une sensation de vide Et sans doute il vaut mieux y aller progressivement.D'un côté tu trouves que 12 comprimés c'est beaucoup dans le contexte actuel , la moyenne étant à 18 et que 12 finalement ce n'est pas grand chose, moi je crois qu'il n'est pas assez dosé ce n'est pas suffisant 12 comprimés et surtout il n'a pas été augmenté depuis fin février car le 27 mars entrée à la clinique de la brière.Donc rien d'anormal qu'il continue à consommer et ses envies ont quand même baisser. Mais c'est toujours lié aux émotions surtout négatives.Enfin il avait été mis aussi sous anti-dépresseurs car avec le baclofène il y avait une dépression il pleurait pour un rien cela est quand même passé il y a du mieux à ce niveau là.
A demain donc pour donner des nouvelles après l'addictologue


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7522
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 12:33
Bonjour florence,

Après avoir lu le livre du docteur Ameissen qui en deux mois et demi s'est arrêté sa consommation à 27 comprimés par jour ou tout au moins l'envie de consommer avait disparu.
Je me dis que mon fils l'augmentation a trop traîné car il est sorti avec du baclofène le 20 décembre après le médecin traitant qui a prolongé l'arrêt n'a pas voulu augmenter préférant laisser cela à l'addictologue mais mon fils n'a pas été à un rendez-vous soit oublié ou pas voulu y aller ,c'était vers le 25 janvier il a eu un autre rendez-vous que le 27 février c'est à partir de ce moment là que les doses ont commencé à augmenter car il était resté à 6 comprimés il est donc monté jusque 10 comprimés ce jusque son entrée à la clinique de la Brièrele 27 mars il en est sorti avec 12 comprimés Depuis le 20 décembre date du début du baclofène la montée n'est pas assez rapide .
Sylvie et bien d'autres pourraient me répondre là-dessus je suis sure.
Si vous pouvez me répondre.
Merci d'avance


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7522
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 12:34
Re,

Ce qui veut dire que dans la montée il aura perdu du temps à cause du médecin traitant un mois et demi ensuite par la faute de mon fils plus un mois donc on en est à 2 mois et demi, ensuite son séjour à la clinique de la brière un mois donc en tout 3 mois et demi .
On est le 13 mai aujourd'hui, bientôt 5 mois début du baclofène (commencer le 20/12/2018).
Si on enlève les 3 mois et demie de perte de temps reste un mois et demi qu'il est arrivé à 12 comprimés.
Trop temps de perdu!

Dites-moi ce que vous en pensez pascalalbéric sylvie et d'autres
D'après le graphisme la montée est sur 2 mois pour atteindre le seuil et resté sur celui-ci 6 mois
Mon fils en est encore loin


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 56 ans
  • Messages : 7522
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 12:35
Je conçois ton impatience Riquinita, mais dis-toi bien que tout ce temps n'est pas complètement perdu.
J'en ai vu certains qui arrivaient à l'indifférence en un clin d’œil et qui, pris au dépourvu, ne parvenaient pas à faire face au vide que l'alcool avait laissé dans leur vie en partant.
Ceux-là se forçaient parfois à boire sans en avoir réellement envie, juste parce que l'alcool était pour eux "un doudou" qu'ils ne parvenaient pas à lâcher quand bien même ils étaient désormais capables de choisir.
A l'inverse, moi pour qui ai galéré longtemps, quand je suis parvenue à atteindre mon objectif, jamais je n'ai eu la tentation de revenir en arrière.
On a parfois besoin de temps pour réussir sa sortie.

Et puis il faut aussi relativiser.
Qu'est-ce que quelques mois pour sortir d'un enfer qui dure depuis des années (pour la plupart d'entre nous) ?
Mais je sais que ce n'est pas facile, et peut-être encore plus pour toi qui, malgré ton implication, n'est pas directement actrice dans le processus de guérison de ton fils.

Il ne faut pas oublier non plus que la montée sur deux mois est une moyenne, tout comme l'est la dose seuil de 180 mg.

Alors oui, il y a certainement eu des erreurs de faites par les médecins, erreurs qui ont ralenti la progression de ton fils, mais ça ne compromet pas pour autant sa guérison.
Celle-ci est au bout du chemin Riquinita, et ton fils a parcouru le plus difficile.

"D'un côté tu trouves que 12 comprimés c'est beaucoup dans le contexte actuel , la moyenne étant à 18 et que 12 finalement ce n'est pas grand chose, moi je crois qu'il n'est pas assez dosé ce n'est pas suffisant 12 comprimés"
Je me suis mal exprimée...
Je pense que 12 comprimés, c'est peu et tu as absolument raison, ton fils n'est pas assez dosé.
Mais quand je disais que ça faisait beaucoup, c'était juste par rapport à la stupide limitation à 80 mg.
Du coup, dans l'esprit de ceux qui rejoignent seulement le traitement maintenant, 12 comprimés semblent énormes alors qu'avant ça paraissait tout à fait normal de monter beaucoup plus haut.
Et c'est double peine car comme bien souvent on est obligé de dépasser cette norme, le traitement nous apparaît beaucoup plus lourd alors qu'en fait, ça ne change pas forcément grand chose sur le plan des EI.

Bref, de toute façon, rien ne sert de regretter la lenteur de la montée, d'autant plus que ton fils n'en est pas responsable.
Il faut plutôt s'intéresser à ce qui reste à faire, à savoir augmenter, de 10 mg tous les 3 à 7 jours, selon les EI, dans la mesure où le médecin accepte de suivre cette progression.
D'ailleurs, tu parles peu de ces EI.
Ton fils en ressent-il beaucoup et comment le vit-il ?

C'est vrai aussi que quelqu'un qui s'impose l'abstinence (ou à qui on l'impose) a plus de difficultés à sentir où il en est du point de vue de ses envies.

Dans un autre registre...
Jusqu'alors, tu as été la seule à t'exprimer ici.
J'imagine pourtant que tu parles avec ton fils des renseignement que tu glanes ici.
Lui transmets-tu ou vient-il lire le forum directement ?
A mon avis, ce serait bien que ton fils vienne aussi s'exprimer ici.
Il n'aurait pas besoin d'ouvrir un fil, il pourrait intervenir sur celui que tu as déjà ouvert.
Je pense que ce serait une très bonne chose pour lui et pour toi et que ça serait peut-être aussi plus facile pour nous de bien cerner le problème.
Mais c'est juste une suggestion.

(Je m'en vais copier ces échanges sur ton fil)


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 250
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 14:17
Bonjour Riquinita,

Je n'ai rien à ajouter à tout ce qui précède. Sauf que si ton fils s'il vient sur le forum veut s'adresser à une figure disons... moins maternelle ;-), il peut m'écrire, à moi, en message personnel si besoin. A toi et à lui de voir.

Tu verras, il va y arriver !
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene