Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

RIQUINITA1

Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 04 Mars 2019, 18:34

Reprise du dernier message

Bonjour Florence,

Même si la réponse est tardive, peut importe , merci beaucoup
Mon fils n'a jamais fait de crise de somnambulispe étant jeune ;
L'natidépresseur il ne le prend que depuis le 04/02/2019 , d'où mon interrogation de l'anti-dépresseur et l'alcool.
Car depuis la prise du baclofène 20/12/2018 jusqu'au 04/12/2019 il n'a pas fait de crise de somnambulisme à ce moment là.
C'est après avec l'anti-dépresseur et l'alcool que cela s'est produit.
J'ai posé la question au médecin Phil, qui lui dit qu'avec le médicament et l'alcool ,le somnambulisme peut arriver
Donc la solution c'est de diminuer alcool ou arrêter.
Merci florence
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 19 Mars 2019, 13:39
Bonjour,

Voilà, je crée mon fil
Au plaisir d'échanger avec vous sur ce fil

Bonne journée
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 19 Mars 2019, 14:39
Super Riquinita !

Ce que je ne comprends pas, c'est qu'en fait, tu avais un fil (guérison avec le baclofène, sur lequel j'avais déjà posté d'ailleurs) alors que quand on cliquait sur ton pseudo, ça n'apparaissait pas.
Du coup maintenant tu en as deux mais si tu le souhaites, Sylvie va pouvoir les réunir.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 348
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 19 Mars 2019, 20:50
Bonsoir Rinquinita,

Juste pour te dire que je vais suivre ton fil, et que j'espère pouvoir t'aider a cas où.

Je trouve ça bien que ton fils soit hospitalisé. Ça peut permettre de faire le point tranquillement, de mieux gérer les effets indésirables du Baclo qui sont beaucoup moins importants quand on est sobre (je peux en témoigner !).

Bonne soirée.
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 27 Mars 2019, 18:07
Bonjour,

Voilà, mon fils est entré à la clinique de la brière, dur de le voir partir à nouveau.
je ne le verrais que dimanche, cela va être dur.
je me mets mon espoir dans ce séjour.
j'oscille entre espoir et desespoir.
je vous donnerais des nouvelles quand je le verrais
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 29 Mars 2019, 1:13
En attendant que tu nous donnes des nouvelles de ton fils, peut-être peux tu nous dire comment tu as vécu ces deux premiers jours Riquinita ?
Pas trop inquiète ?
Tu sais, la plupart de ceux que j'ai vus partir en cure ici ont été heureusement surpris.
Ils trouvaient que ce n'était pas si dur que ça.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 29 Mars 2019, 8:20
Bonjour Florence,

Merci de ton message, pour te répondre si j'étais inquiète le premier jour.
Maintenant, cela va mieux.,car j'ai eu des nouvelles par l'infirmière , il a un bon contact, parle bien, problème de sommeil mais une première nuit à la clinique c'est normal.
Donc, là il est en sevrage.
Le médecin verra au fur et à mesure pour le traitement.
Je pourrais le voir seulement dimanche car pas de visites les 3 premiers jours et pas de téléphone.
Il a déjà fait des cures et sa sortie en Juin il était trsè bien et la cure s'était bien passée.
Je suis entrain de lire du Docteur Ameissen ,cela donne un grand espoir de s'en sortir
A plus pour d'autres nouvelles

Bonne journée à toi
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 29 Mars 2019, 8:29
Super ! Ça s'annonce plutôt bien alors.
Et oui, "Le dernier verre" est un livre formidable dans lequel les alcooliques se reconnaissent et qui permet à leur entourage de mieux comprendre ce qui se passe dans nos têtes.
Mes enfants et ma mère l'ont lu et il les a beaucoup touchés.

Bonne journée à toi aussi !


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 01 Avril 2019, 12:31
Bonjour florence,

Un peu de nouvelles de mon fils, samedi j'en avais déjà car il a récupéré son portable.
Donc, hier je l'ai vu et après 4 jours de sevrage, il était mieux moins de déséquilibre, mieux dans sa tête.
La clinique est très bien et le personnel soignant également .
Le médecin lui a demandé de réfléchir à une post-cure
La baronnais près de Nantes mais il faut rester 3 mois avec la maison c'est compliqué
Il a jusque vendredi mais je crois qu'il a dû donner sa réponse
il en a parlé au médecin il va donc avoir l'hôpital de jour son suivi avec l'addictologue,sophrologue et si besoin psychologue
C'est déjà pas mal.
Pour le traitement il est sous baclofène il serait à 15 comprimés par jour
Donc l'espoir est au bout de la route.
Je te remercie de ton soutien tu réponds chaque fois au message


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 348
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 01 Avril 2019, 13:17
Bonjour Riquinita.

Florence a déjà copié le message important où tu donnes de bonnes nouvelles de ton fils. J'avais répondu à ce message, et Florence a répondu à ma réponse, tout ça sur le fil de Florence. Au cas où, voici le lien :

Alcoolo-indépendance ou "sobriété heureuse"

Bonne journée.
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 12:20
Bonjour Florence,

merci à nouveau de ta réponse, malgré que tu ne vas pas toujours très bien tu trouves la force de le
faire de répondre et c'est louable , non ne crois pas que tu t'imposes ou me harcèles si tu demandes des nouvelles je sais que cela part d'un bon sentiment de ta part.Et j'apprécie toujours ton intervention tes réflexions aident les autres à réfléchir également..
Mon fils avait l'air d'aller mieux mais le retour chez lui s'avère difficile il reconsomme même si c'est moins quand même.
Lundi il revoit l'addictologue car il est resté à 12 comprimés par jour et sans doute ce n'est pas suffisant car à la clinique ils n'ont pas augmenté car il ne consommait pas d'alcool. Jeudi je l'ai encore vu alcoolisé pas beau à voir j'étais démoralisée aujourd'hui c'est mieux.
On va voir la suite mais s'arrêter sa consommation c'est aussi voir ce qui l'a conduit à cela la rupture.En plus sans travail et la maison à vendre.
La situation est difficile. Mais tant qu'il ne lâche pas sa bière il n'a envie de rien il ne se prend à rien.
Enfin, on verra la suite avec le traitement j'essaie de garder espoir.
A plus tard pour des échanges.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 12:30
Bonjour Florence,

Non en rien tu t'imposes et ne harcèles tu es toujours à l'écoute et procures des bons conseils.
Voilà au retour de la clinique il y a eu un mieux mais rouage il a fait tomber son téléphone s'en est racheté un autre il n'avait pas le code puk donc c'est acheté une recharge téléphone qu'il a utilisé 2 fois s'est trompé dans le numéro et surtout c'était pour prendre son fils dimanche résultat reconsommation , je l'ai vu le jeudi dans un état lamantable je l'ai engueulé je n'avais plus le moral du tout, je suis allée le samedi matin il n'avait pas dormi mais allait mieux et j'ai appelé SFR ET on a obtenu le code Puk et son téléphone remarche.
Donc, c'est mieux mais il n'a pas été à l'hôpital de jour, car il a eu des problèmes de dos plus son téléphone il n'a pas pu prévenir donc c'est moi qui ai appelé il peut donc retourner la semaine prochaine .Lundi je l'emmènes voir l'addictologue car je crois qu'il n'est pas assez dosé il n'est qu'à 12 comprimés. A la clinique de la brière ils n'ont pas augmenté car pas de conso.Je l'ai interrogé sur les envies est-ce qu'elles sont toujours aussi présentes il me dit que non les envies ont diminués quand même mais il continue de consommer
Je suis d'accord avec ce que tu dis ce qui l'a amené aux addictions c'est quand même sa rupture avec sa compagne et le fait que le soir il n'a plus son petit mais réglé son problème d'alcool est une priorité car si plus d'envie d'alcool l'envie de faire autre chose reviendra et il se sortira de ses addictions.rt.Et j'apprécie toujours ton intervention tes réflexions aident les autres à réfléchir également..
Mon fils avait l'air d'aller mieux mais le retour chez lui s'avère difficile il reconsomme même si c'est moins quand même.
Lundi il revoit l'addictologue car il est resté à 12 comprimés par jour et sans doute ce n'est pas suffisant car à la clinique ils n'ont pas augmenté car il ne consommait pas d'alcool. Jeudi je l'ai encore vu alcoolisé pas beau à voir j'étais démoralisée aujourd'hui c'est mieux.
On va voir la suite mais s'arrêter sa consommation c'est aussi voir ce qui l'a conduit à cela la rupture.En plus sans travail et la maison à vendre.
La situation est difficile. Mais tant qu'il ne lâche pas sa bière il n'a envie de rien il ne se prend à rien.
Enfin, on verra la suite avec le traitement j'essaie de garder espoir.
A plus tard pour des échanges.



Merci à toi Bartleby pour ton message je vous tiens au courant demain suite à la visite avec l'addictologue[/quote]


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 12:31
Merci pour les nouvelles Riquinita et ne désespère pas.
Tu sais, c'est le problème avec nous (les alcooliques), c'est que tout est prétexte à boire : les joies, comme les peines, comme l'ennui produit par l'absence de ces deux-là (joie et peine).
Mais quand je dis prétexte, je ne veux pas dire qu'on se cherche des excuses pour boire.
Non, on est sincère. C'est plus un réflexe qu'un prétexte d'ailleurs.
C'est un mode de fonctionnement qu'on a adopté malgré nous, sans nous en rendre compte.
Ça s'est installé tout doucement, insidieusement, et c'est de ça qu'il nous faut nous défaire et c'est ça qui est compliqué.
C'est compliqué parce que quand on a bu, on n'a pas la force de réagir et quand on n'a pas la force de réagir, c'est l'alcool qui prend les commandes de notre vie et on ne s'en sort pas.

Je pense que tu as raison : régler le problème d'alcool est une priorité, même si ça ne règle pas les autres problèmes.
L'alcool nous vole la force qui nous est nécessaire pour affronter et résoudre ces autres problèmes.

Le souci aussi, c'est cette fichue limite des 80 mg.
Même lorsqu'on trouve un médecin qui accepte de prescrire au-delà, on se demande toujours jusqu'où il acceptera de monter et ça fait un stress supplémentaire.
Ton fils est à 12 comprimés et ça paraît beaucoup dans le contexte actuel alors qu'on sait que la moyenne est à 18 comprimés et que 12, ce n'est finalement pas grand chose.
Ça n'a donc rien d'anormal qu'il continue encore à consommer, mais si ses envies ont diminué, c'est signe que ça fonctionne.

Quant à Bartleby, son silence commence à m'inquiéter.
Il ne s'est a priori pas connecté depuis le 9 mai et ça ne lui ressemble pas.
De plus, dans son dernier post, il ne semblait pas en grande forme à cause de son hypomanie.

A demain pour les nouvelles Riquinita.
(Veux-tu que je copie tes posts sur ton fil pour que ceux qui te lisaient mà-bas puissent bénéficier également de ces nouvelles ?)


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 12:32
Re florence,

Merci à nouveau de ta réponse florence oui je veux bien que tu copies mes posts sur mon fil
Effectivement , ce n'est pas facile de se défaire de ce qui s'est installé insidieusement cela a pris du temps et comme dit le psychologue que je rencontre et qui me soutient se défaire d'un coup de cette dépendance peut replonger la personne dans une sensation de vide Et sans doute il vaut mieux y aller progressivement.D'un côté tu trouves que 12 comprimés c'est beaucoup dans le contexte actuel , la moyenne étant à 18 et que 12 finalement ce n'est pas grand chose, moi je crois qu'il n'est pas assez dosé ce n'est pas suffisant 12 comprimés et surtout il n'a pas été augmenté depuis fin février car le 27 mars entrée à la clinique de la brière.Donc rien d'anormal qu'il continue à consommer et ses envies ont quand même baisser. Mais c'est toujours lié aux émotions surtout négatives.Enfin il avait été mis aussi sous anti-dépresseurs car avec le baclofène il y avait une dépression il pleurait pour un rien cela est quand même passé il y a du mieux à ce niveau là.
A demain donc pour donner des nouvelles après l'addictologue


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 12:33
Bonjour florence,

Après avoir lu le livre du docteur Ameissen qui en deux mois et demi s'est arrêté sa consommation à 27 comprimés par jour ou tout au moins l'envie de consommer avait disparu.
Je me dis que mon fils l'augmentation a trop traîné car il est sorti avec du baclofène le 20 décembre après le médecin traitant qui a prolongé l'arrêt n'a pas voulu augmenter préférant laisser cela à l'addictologue mais mon fils n'a pas été à un rendez-vous soit oublié ou pas voulu y aller ,c'était vers le 25 janvier il a eu un autre rendez-vous que le 27 février c'est à partir de ce moment là que les doses ont commencé à augmenter car il était resté à 6 comprimés il est donc monté jusque 10 comprimés ce jusque son entrée à la clinique de la Brièrele 27 mars il en est sorti avec 12 comprimés Depuis le 20 décembre date du début du baclofène la montée n'est pas assez rapide .
Sylvie et bien d'autres pourraient me répondre là-dessus je suis sure.
Si vous pouvez me répondre.
Merci d'avance


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 12:34
Re,

Ce qui veut dire que dans la montée il aura perdu du temps à cause du médecin traitant un mois et demi ensuite par la faute de mon fils plus un mois donc on en est à 2 mois et demi, ensuite son séjour à la clinique de la brière un mois donc en tout 3 mois et demi .
On est le 13 mai aujourd'hui, bientôt 5 mois début du baclofène (commencer le 20/12/2018).
Si on enlève les 3 mois et demie de perte de temps reste un mois et demi qu'il est arrivé à 12 comprimés.
Trop temps de perdu!

Dites-moi ce que vous en pensez pascalalbéric sylvie et d'autres
D'après le graphisme la montée est sur 2 mois pour atteindre le seuil et resté sur celui-ci 6 mois
Mon fils en est encore loin


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 12:35
Je conçois ton impatience Riquinita, mais dis-toi bien que tout ce temps n'est pas complètement perdu.
J'en ai vu certains qui arrivaient à l'indifférence en un clin d’œil et qui, pris au dépourvu, ne parvenaient pas à faire face au vide que l'alcool avait laissé dans leur vie en partant.
Ceux-là se forçaient parfois à boire sans en avoir réellement envie, juste parce que l'alcool était pour eux "un doudou" qu'ils ne parvenaient pas à lâcher quand bien même ils étaient désormais capables de choisir.
A l'inverse, moi pour qui ai galéré longtemps, quand je suis parvenue à atteindre mon objectif, jamais je n'ai eu la tentation de revenir en arrière.
On a parfois besoin de temps pour réussir sa sortie.

Et puis il faut aussi relativiser.
Qu'est-ce que quelques mois pour sortir d'un enfer qui dure depuis des années (pour la plupart d'entre nous) ?
Mais je sais que ce n'est pas facile, et peut-être encore plus pour toi qui, malgré ton implication, n'est pas directement actrice dans le processus de guérison de ton fils.

Il ne faut pas oublier non plus que la montée sur deux mois est une moyenne, tout comme l'est la dose seuil de 180 mg.

Alors oui, il y a certainement eu des erreurs de faites par les médecins, erreurs qui ont ralenti la progression de ton fils, mais ça ne compromet pas pour autant sa guérison.
Celle-ci est au bout du chemin Riquinita, et ton fils a parcouru le plus difficile.

"D'un côté tu trouves que 12 comprimés c'est beaucoup dans le contexte actuel , la moyenne étant à 18 et que 12 finalement ce n'est pas grand chose, moi je crois qu'il n'est pas assez dosé ce n'est pas suffisant 12 comprimés"
Je me suis mal exprimée...
Je pense que 12 comprimés, c'est peu et tu as absolument raison, ton fils n'est pas assez dosé.
Mais quand je disais que ça faisait beaucoup, c'était juste par rapport à la stupide limitation à 80 mg.
Du coup, dans l'esprit de ceux qui rejoignent seulement le traitement maintenant, 12 comprimés semblent énormes alors qu'avant ça paraissait tout à fait normal de monter beaucoup plus haut.
Et c'est double peine car comme bien souvent on est obligé de dépasser cette norme, le traitement nous apparaît beaucoup plus lourd alors qu'en fait, ça ne change pas forcément grand chose sur le plan des EI.

Bref, de toute façon, rien ne sert de regretter la lenteur de la montée, d'autant plus que ton fils n'en est pas responsable.
Il faut plutôt s'intéresser à ce qui reste à faire, à savoir augmenter, de 10 mg tous les 3 à 7 jours, selon les EI, dans la mesure où le médecin accepte de suivre cette progression.
D'ailleurs, tu parles peu de ces EI.
Ton fils en ressent-il beaucoup et comment le vit-il ?

C'est vrai aussi que quelqu'un qui s'impose l'abstinence (ou à qui on l'impose) a plus de difficultés à sentir où il en est du point de vue de ses envies.

Dans un autre registre...
Jusqu'alors, tu as été la seule à t'exprimer ici.
J'imagine pourtant que tu parles avec ton fils des renseignement que tu glanes ici.
Lui transmets-tu ou vient-il lire le forum directement ?
A mon avis, ce serait bien que ton fils vienne aussi s'exprimer ici.
Il n'aurait pas besoin d'ouvrir un fil, il pourrait intervenir sur celui que tu as déjà ouvert.
Je pense que ce serait une très bonne chose pour lui et pour toi et que ça serait peut-être aussi plus facile pour nous de bien cerner le problème.
Mais c'est juste une suggestion.

(Je m'en vais copier ces échanges sur ton fil)


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 348
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 13 Mai 2019, 14:17
Bonjour Riquinita,

Je n'ai rien à ajouter à tout ce qui précède. Sauf que si ton fils s'il vient sur le forum veut s'adresser à une figure disons... moins maternelle ;-), il peut m'écrire, à moi, en message personnel si besoin. A toi et à lui de voir.

Tu verras, il va y arriver !
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34647
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 26 Mai 2019, 19:16
RE,

En parcourant les fis des uns et des autres, j'ai vu que dès fois l'augmentation des effets secondaires peuvent être le signe que l'on va arriver à l'indifférence et qu'ensuite l'envie de boire s'estompe ou la non envie de continuer l'alcool.
Qu'en est-il exactement? Quelqu'un peut-il répondre là-dessus.
D'autre part, plus tôt que d'allonger les paliers peut-on diminuer par exemple car là il prend 15 comprimés par jour, il pourrait en prendre que 14 5 le matin, 4 et demie à midi et soir pareil.
Qu'en pensez-vous?


Franchement, cette histoire de l'augmentation des EI juste avant l'indifférence, je n'y crois pas trop ...
Quand on a des EI, on stoppe l'augmentation, fait des paliers plus longs, change les heures de prises ou diminue un peu

A quelle heure commence t'il à boire ?


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 348
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 28 Mai 2019, 12:56
Bonjour Riquinita.

Quelles sont les nouvelles ?
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 28 Mai 2019, 14:05
Bonjour Bartleby;

Merci de prendre des nouvelles, hier j'ai emmené mon fils pour passer un scanner car suite à une chute l'année dernière dû à l'alcool,il a eu un hé matome et avait déjà passer un scanner mais à ce moment là l'hématome n'était pas résorbé, là bonne nouvelle l'hématome a disparu donc c'est plus tôt bien demain, je l'emmène chez la sophrologue je lui ai dit de lire le livre une dernier verre du docteur Ameissen il le fait
Donc samedi dernier c'est surtout sa consommation de la veille qui a fait qu'il a eu ses effets secondaires, vertiges tremblements vomissements diahrrées (3 ou 4 bières, c'était son anniversaire) et dimanche la fête des mères tout cela difficile. Hier quand je l'ai emmené passer le scanner il allait mieux mais ce qui est inquiètant c'est qu'il ne s'occupe de rien et ne fait toujours rien . Il dit que cela vient de l'anti-dépresseur qui a été changé par l'addictologue donc cela fait 15 jours et que pour faire effet c'est entre 15 jours et 3 semaines et que si il consomme en même temps cela agit moins bien. En plus je m'inquiète car l'ordonnance de l'addictologue est faite pour un mois et qu'il a un rendez-vous que le 24 juin 2019 et je m'inquiète car il va de voir retourner voir le médecin traitant qui ne voudra pas augmenter les doses elle a déjà refuser de le faire.
Donc, je pense que je vais appeler l'addictologue pour qu'elle donne un rendez-vous pour qu'il puisse avoir une autre ordonnance avec les augmentations nécessaires.
Ce n'est pas encore le top tout cela
Toi j'espère que tu vas mieux , le moral est-il meilleur? Qu'en est-il pour toi maintenant?

Bonne journée à toi et essaie de tenir bon
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 348
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 28 Mai 2019, 17:01
Re-bonjour Riquinita,

Merci de ton message.

Il y a une chose qui n'est pas très claire dans ce que tu dis, c'est par rapport au médecin généraliste. Dans ton message sur le fil de Phil, tu disais t'interroger par rapport au Valium. Si le généraliste de ton fils ne connaît rien au baclofène, n'attends pas de lui qu'il en prescrive. En revanche, si ton fils présente les sylmptomes du sevrage alcoolique (dont les tremblements), il pourra lui dire d'uagmenter le valium, d'en prendre 2 ou 3 (à 15 mg je crois) plutôt qu'un seul.

Donc, pour que ce soit clair :

- L'addicto a dû prescrire le baclofène jusqu'au prochain rendez-vous. Vérifie, et que les doses progressent un peu aussi.
- Le problème de ton fils seraient plutôt de prendre plus de Valium pour contrer le sevrage alcoolique, si c'est de ça qu'il s'agit. Ca, la généraliste peut le faire, normalement. Mais ce serait mieux que si il augmente le valium, ton fils diminue l'alcool.
Peut-être ton fils pourrait-il simplement appeler son alcoologue pour avoir son avis en ce qui concerne le Valium ? Un coup de fil, quand c'est possible, c'est rapide et ça peut faire avancer les choses d'ici le prochain rendez-vous.

Ca en est où, pour l'ordinateur de ton fils ? Tu sais si il va pouvoir/vouloir venir sur le forum ?

Pour ce qui me concerne, ça va ça vient, mais je fais au mieux que je peux. Je vais donner des nouvelles sur mon fil si tu veux. Merci de ton attention, en tous cas.

Bonne fin de journée à toi.
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 28 Mai 2019, 17:30
Bonsoir bartleby,

Oui je sais qu'il ne faut pas attendre de la généraliste qu'elle augmente le baclo elle se contente juste de renouveler avec les mêmes doses.
Concernant le vallium c'est vrai que je me suis interrogée et lui aussi , oui mais pour l'instant diminuer l'alcool difficile
Demain je vais regarder l'ordonnance à nouveau pour voir si c'est prescrit jusqu'au 24 juin ou pas.
L'ordi je vais essayer de voir je suis pas mal prise par ailleurs avec mon association, c'est dur d'être partout.
Oui si tu veux échanger sur ton fil pas de problème
Bonne soirée à toi
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 28 Mai 2019, 20:03
Bonsoir Sylvie,

Je m'excuse de n'avoir pas répondu avant à ton message
J'ai bien compris que les effets secondaires avant l'indifférence tu n'y crois pas trop
J'ai bien compris que lorsqu'on a des effets secondaires importants, stopper l'augmentation,; faire des paliers plus long, changer les heures de prise ou diminue un peu. Mais je crois que ce jour là c'était parce que la veille il s'était bien alcoolisé soit 3 ou 4 bières.
Je crois qu'il boit dans l'après-midi car dès fois j'y vais il est alcoolisé aujourd'hui il m'a appelé a sa voix j'ai su qu'il s'était alcoolisé il était 17h30. Il prend ses prises 8h ou quand il se lève 12h ou 13h et ensuite 19h.
Je désespère qu'il s'en sorte il est rendu à 15 comprimés demain il passe à 16 vers la mi-juin il sera à 18 comprimés il revoit l'addictologue le 24 juin et je ne sais pas si l'ordonnance va jusque là et ce n'est pas le médecin traitant qui lui augmentera les doses de baclofène, elle se contente de renouveler avec les mêmes doses. Il prend un anti-dépresseur avec l'addictologue lui a changé c'est le médecin traitant qu'il l'avait prescrit car il avait les émotions très à vif toujours à pleurer. Cela fait 15 jours qu'il le prend mais ce qui m'inquiète c'est qu'il ne fait plus rien du tout il ne s'occupe de rien il dit que cela vient de l'anti-dépresseur possible mais il prend de l'alcool avec donc cela agit moins bien forcément.
C'est désespérant de le savoir ainsi ,l'année dernière 4 fois aux urgences, 5 fois hospitalisé et cette année une fois à nouveau il s'en donne les moyens mais de nouveau chez lui il rechute c'est désolant et quoi lui dire il est seul sans travail sans son fils
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34647
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 28 Mai 2019, 21:45
Il faudrait qu'il fasse ses prises plus tôt
Celle à 18h n'est pas efficace s'il s'alcoolise dans la journée ...
Il faudrait les faire à 8h, 11h30 et 15h

Compte les boites qui lui reste
S'il n'y en a pas assez, arrêtez d'augmenter

S'il ne fait plus rien, c'est que l'AD n'est pas efficace, il faudrait voir avec son MG


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 348
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 28 Mai 2019, 21:58
J'ajoute à ce que dit Sylvie, car le problème s'est posé pour moi, que c'est mieux de respecter les horaires que Sylvie indique que de partir de l'heure du lever pour la première prise. S'il dort à 8 heures, il met son alarme et se rendort après.

Je crois que c'est vraiment important. Quitte à ce que tu l'appelles à ces heures là dans un premier temps (même si ça fait un peut "mère-poule", ce sera temporaire).

Bonne soirée.
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 29 Mai 2019, 16:32
Bonjour à vous tous,

Une petite lueur d'espoir pointe le bout de son nez j'ai emmené mon fils chez la sophrologue aujourd'hui.
Oh surprise il n'a pas consommé hier au soir et ce matin il avait classé tous ces papiers qui étaient sur la table, cela ne lui était pas arrivé depuis longtemps de faire des choses il va appelé le docteur Martinez pour avoir un autre rendez-vous avant le 24 juin car il du baclofène que jusqu'au 12 juin.
Par contre je suis certaine qu'il n'oublie pas de prendre son traitement j'ai vérifié par rapport aux boîtes.
Il parle enfin de débrousailler le terrain la maison d'aller chez le coiffeur , et il va s'occuper de son ordi
Je le revois samedi et je verrais bien si cela se fait .
Le pas à pas va se mettre en place je l'espère bien un peu progressivement.
J'avais envie de partager cela avec vous car depuis quelque temps ce n'était pas très brillant

Bonne fin de journée à vous
A plus pour d'autres échanges
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 29 Mai 2019, 17:54
Merci pour le partage Riquinita !
Tout ce que tu nous racontes là est de très bon augure pour la suite.
Je crois que c'est vraiment primordial que ton fils se décide à aller de l'avant lui-même, sans compter sur toi pour tout.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34647
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 29 Mai 2019, 18:41
Très bonnes nouvelles en effet !
Faites attention à ne pas vous retrouver en rupture de stock


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Karolyn
  • Messages : 345
  • Inscrit : 30 Avril 2018
  Lien vers ce message 30 Mai 2019, 10:15
Très bonne nouvelle ! Et bravo pour la façon dont tu soutiens ton fils.


24 9.00:10 cp, 10.30:11cp, 16.00:2cp
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 01 Juin 2019, 8:46
Bonjour à tous,

Après une lueur d'espoir, à nouveau je suis désespérée.
Hier il y avait une contre-visite pour la maison qu'il n'a pas assurée , la dame de l'agence avec les clients se sont déplacée
Il savait qu'il y avait ce rendez-vous il était à la maison et n'a pas ouvert c'est l'agence qui m'a appelée.
Je suis donc aller hier en fin d'après-midi pour le trouver encore une fois dans un sale état.
Il a encore été vomir.Il n'a pas appelé le docteur Martinez alors que mercredi il m'a dit qu'il le ferait ainsi qu'un monsieur pour l'aider à débrousailler le terrain.Donc je vais appeler pour être sur d'avoir un rendez-vous avec l'addictologue pour que l'ordonnance soit renouvelée avec l'augmentation des doses de baclofène.
Je suis à bout de tout et je désespère à nouveau de le voir s'en sortir.C'est vraiment invivable
Vous qui êtes passés par là avez-vous connu tout cela et comment avez-vous fait pour essayer de vous en sortir

Merci d'avance de vos réponses
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 02 Juin 2019, 0:59
Bonjour Riquinita.
J'ai lu ton message dès ce matin et pourtant je ne t'ai pas répondu.
Je ne t'ai pas répondu parce que je ne savais pas quoi te conseiller et j'ai espéré que d'autres sauraient.
Pas de bol en plus aujourd'hui, puisque c'est un long week-end, très peu de membres se sont connectés.
J'ai quand même pensé à toi tout au long de la journée et j'ai réfléchi à ta problématique.

Tu sais, je crois qu'on est tous un peu comme toi ici ; on s'enthousiasme avec toi, on désespère avec toi.
Sauf que bien sûr, c'est beaucoup plus dur pour toi parce qu'il s'agit de ton fils et que nous, nous ne le connaissons même pas.
Mais ce n'est pas pour cela que ça ne nous touche pas.
Ça nous renvoie tellement à ce que nous avons été et au mal que nous avons fait subir à nos proches.

Alors pour répondre à ta question "Vous qui êtes passés par là avez-vous connu tout cela et comment avez-vous fait pour essayer de vous en sortir" , oui, je pense que bon nombre d'entre nous a connu ce genre de choses : se remettre en selle un jour ou deux, faire des projets, croire sincèrement qu'on va s'en sortir, puis retomber dans les mêmes travers.
Perso, j'ai connu ça, mais ça s'est arrêté net dès les premiers jours du traitement.
Ça ne veut pas dire que je me suis arrêtée de boire dès le début (mon parcours a été exceptionnellement long) mais disons que dès lors que j'ai pris du baclo, je n'ai jamais fait marche arrière quant à ma consommation d'alcool.
Elle a toujours diminué ou stagné.
Ce qui m'a fait m'en sortir ?
C'est mon envie, ma motivation.
Je crois que c'est vraiment uniquement ça.
Et j'ai l'impression que c'est ce qui manque à ton fils.
Et ça, il n'y a que lui qui puisse la trouver, tu ne peux pas la trouver à sa place.

Alors que te conseiller ?
Ben je ne sais pas.
Peut-être, je dis bien peut-être, le laisser un peu plus se démerder tout seul.
Peut-être qu'il compte trop sur toi et que sachant que tu es là, il ne se donne pas la peine de faire ce qu'il a à faire.
Bref, le laisser un peu plus se casser la gueule de temps en temps (en veillant au grain mais sans qu'il le sache) pour qu'il prenne vraiment ses responsabilités.
Je sais Ô combien cela peut être difficile de la part d'une mère de laisser ses enfants se tromper (je suis trois fois mère) mais c'est parfois nécessaire.
Je te dis ça mais je ne sais pas si c'est une bonne idée.
Tu peux cependant y réfléchir.
Réfléchir à ce que tu pourrais le laisser faire seul et à ce que tu pourrais l'aider à faire.
Parce que bien sûr, il ne s'agit pas de l'abandonner mais juste de le mettre face à certaines de ses responsabilités.
Pas toutes, pour garder un lien fort avec lui.
Et puis bien sûr lui parler de ça.
Lui dire que tu veux bien lutter à ses côtés, mais pas dans ces conditions, pas sans qu'il fasse preuve lui aussi d'un désir de s'en sortir.

Voilà Riquinita.
Mes propos sont cousus de "peut-être" parce que je ne peux pas savoir si ce sont de bons conseils, parce que je ne connais pas ton fils, parce que chaque cas est particulier.

A défaut de te guider, j'espère que ces quelques mots t'auront un peu éloignée de ta solitude, ne serait-ce que quelques instants.
Désolée d'avoir répondu si tard...


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Baclofun
  • Age : 59 ans
  • Messages : 2603
  • Inscrit : 15 Novembre 2012
  Lien vers ce message 02 Juin 2019, 9:05
Bonjour Riquinita,

Je suis Marie-Pierre, 59 ans, deux enfants (garçons) de 25 et 22 ans; leur père m' a quittée à cause de mon addiction à l' alcool, en 2012, après 25 ans de vie commune.
Je te lis, depuis ton arrivée, je ne peux que comprendre ce qui se passe pour toi.

Ton post d' hier matin m' a décidée à écrire; je l' ai trouvé déchirant, dans l' enchaînement, malheureusement, des événements que tu affrontes.

Pas de conseil à te donner, pas de suggestion à te faire, car moi-même je suis toujours dans la broyeuse de l' alcool. Après avoir tenté de nombreuses "choses", et en en essayant encore et encore. J' ai connu, par séquences, parfois longues, la réussite avec le Baclofène. Le poison a repris le dessus, parce que j' ai un "terrain" dépressif et parce que depuis le départ du père de mes enfants, d' autres circonstances se sont combinées.

Par conséquent, à ta question "comment avez-vous fait pour essayer de vous en sortir", je ne peux t' apporter de réponse utile.

Mais je ne peux garder le silence; dans l' idée qu' au moins, tu ne penses pas qu' il y a de l' indifférence à ta situation et qu' elle passe "inaperçu". D' ailleurs, tu peux constater que ce n' est pas le cas, puisque plusieurs personnes correspondent avec toi activement.

Je peux tout de même dire, avec Florence, que des hauts et des bas, l' alternance entre les moments d 'optimisme et les moments de désespérance totale, un grand nombre, ici, a connu ça.

Malgré tout, je crois bien que ceux qui ont été "poussés", par leurs proches, qui ont pu "partager" avec eux, ont mieux réussi, et moins souffert, que ceux qui sont dans l' isolement et/ou le rejet.

En résumé, je pense que ton soutien, très concret, à ton fils, portera ses fruits. Aussi, peut-être que tu ne peux pas t' en retenir, de t' investir autant, et de lui ouvrir autant de portes de sortie. Il y a un "profil" de mères qui sont comme ça; nos gosses nous collent à la peau; c' est mon cas.

Je me fais beaucoup de souci pour mon plus jeune fils, qui a l' alcool "festif", mais je crains fort que cette saleté ne s' incruste dans sa vie quotidienne, car je connais ses faiblesses, son hypersensibilité par exemple. Je me projette donc dans ta situation, pour l' avenir.

Ce qui est certain, c' est que personne, pas même une mère aimante, ne peut agir à la place de celui qui est malade. Alors, je rejoins (à ma façon) Florence; ton fils doit "trouver" le désir de s' en sortir. Il semble que ce soit parfois le cas . . . ?

L' énergie que tu dépenses et ta volonté ne remplaceront pas les siennes.

Enfin: je n' ai jamais fait de cure (j' ai été hospitalisée pour des tentatives de suicide, hors alcool et sous Baclofène depuis deux ans - et avec alcool); c' est certainement une erreur. Pas définitive, car je l' envisage depuis plusieurs années, mais des circonstances particulières me font toujours reporter (maladie puis décès de mes parents, vente de leur maison et autres).

Je crois qu' un bon établissement de cure et un bon suivi, durable, avec le Baclofène, sont efficaces. Parce que structurants. Ton fils (si j' ai bien lu ? - pardon, je suis peut-être dans la confusion avec AMJ - je suis perturbée, sur le plan cognitif) a fait cette expérience; la renouveler, peut-être ?

Voilà, pour une première visite chez toi, de ma part, elle est plutôt longue (++) et apporte plus de doutes et de questions, que de réponses.

Tu dois te ménager, ne pas t' épuiser. Cela ne ferait que tout aggraver.

Désolée.

Solidaire,
Marie-Pierre.


PS: pas sensée, cette pensée, mais je l' avoue et la livre tout de même; si un jour, il se passe pour mon fils "fragile", ce qui arrive au tien, et si j' ai l' espace pour ça, je le "prendrai" chez moi; c' est stupide, car on ne peut (on ne doit) pas garder nos enfants dans notre ventre toute leur vie. Les infantiliser, quoi. Et les mères n' ont pas pour vocation d' être "infirmière". C' est très clair. Mais . . . on veut tellement faire quelque chose, quand ils vont mal.

Pour un cancer, pour une maladie dégénérative, ça n' étonnerait personne. On ne dirait pas, je crois, "démerde-toi". Notamment s' il y a des incidences économiques.

Mère un jour, mère toujours.


Baclo depuis 02/12 - 3 séquences de guérison: 4 mois, 8 mois, et depuis le 20/01/15,
à l' issue d' une remontée jusqu'à 310 mg, à partir de 150 mg début 09/14.
Au 30/06/15: 240 mg en 5 prises, de 09h00 à 17h00 - Descente (EI) à 190 mg en 7 prises de 06h00 à 18h00 depuis le 20/07/15.
Echecs 2012 et 2014 dûs à descentes trop rapides et/ou importantes.
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 02 Juin 2019, 9:39
Bonjour Florence et Baclofun,

Merci de vos réponses à toutes les deux qui me font me sentir moins seule face à la dépendance de mon fils.
Bien évidemment cela me fait réfléchir vos commentaires
Et je crois ce qui se passe pour mon fils tu le décris très bien Florence puisque tu es passée par là.
Mon fils par des hauts et des bas car il a toujours l'envie de s'en sortir mais s'il lui arrive de reconsommer davantage cela le décourage énormément.Pourtant sa consommation a diminué et stagne environ 3 bières de 50cl, mais il est mal à chaque fois car il ne dort pas bien ou bien il vomit .Florence tu me dis de le laisser se débrouiller tout seul, c'est ce que j'ai essayé de lui dire en l'encourageant à ce qu'il se reprenne en main au niveau de ses papiers,débrousailler, appeler médecin, quand je l'ai quitté mercredi au retour de la sophrologue il était bien et je lui ai dit je te laisse t'occuper d'appeler le médecin l'assistant sociale et le monsieur pour le débrousaillage saus le vendredi il savait qu'il avait la visite de l'agence et il n'a pas assurée donc je me suis déplacée en fin d'après-midi car son téléphone était ferméee et c'est là que je l'ai trouvée dans un état lamentable et qu'il a été malade.Mais le lendemain samedi il a assuré la visite et il a vu son fils car je l'avais en garde on a passé la journée ensemble, cela s'est bien passé sauf qu'il ne mange pas beaucoup.Donc, moi quand je vois qu'il ne s'occupe pas de ses affaires je le fais car s'il s'agit de soin ou autres maison papiers je ne peux pas le laisser s'enfoncer davantage. Je pense également qu'il faut qu'il reprenne ses responsabilitées qu'il assumait très bien avant puisqu'il s'était acheter un paartement tout seul qu'il a tout rénové.
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 02 Juin 2019, 9:54
Correction (c'est appartement)

Baclofun, je suis émue de ton message et je t'en remercie, je sais que le soutien des parents est primordiale et qu'il a plus de chance de s'en sortir que de le rejeter.
Quand il chute je chute avec lui car j'en suis malheureuse pour lui c'est normal mais en même temps je sais qu'il faut que je me ménage et que je ne m'épuise pas c'est difficile tout cela
Je pense qu'une postcure lui ferait du bien car il a besoin d'être structuré car il est trop seul et c'est dur à supporter pour lui.
Et puis surtout qu'il reprenne son fils et il sait que tant qu'il ne peut pas le faire seul, je suis là avec lui.
Moi le reprendre chez moi, je n'ai pas la place et je ne sais pas si c'est la bonne solution ce serait vraiment lourd pour moi et lui le vivrait comment aussi l'impression de régresser pas vraiment ce qu'il faut je crois.
En tous les cas merci à nouveau de m'avoir répondu de n'être pas rester dans le silence , et je vois que vous n'êtes pas dans l'indifférence et que mon post n'est pas passé inaperçu.
J'espère vous donner des nouvelles plus réjouissantes la prochaine fois.
Ce matin, un monsieur va passer pour voir le terrain qui est à débrousailler il doit m'appeler ensuite
Ne soyez pas désolée de répondre tard ou pas car c'est le week-end et déjà bien d'avoir pris le temps de répondre
A plus tard pour d'autres échanges
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 348
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 02 Juin 2019, 17:50
Bonjour Riquinita,

Je rentre de week-end et trouve ton message de désespoir, et les réponses de Flo et de Marie-Pierre. Comme le dit Flo, cétait un long week end, et je regrette de ne pas t'avoir réponsdu plus tôt.

Je voudrais te dire que je te soutiens. Je n'ai pas grand chose à ajouter à ce que t'ont dit Flo et Marie-Pierre, et que je suis entièrement d'accord avec tout ce qu'elles disent : ton courage, ton soutien nécessaire mais qui ne peut remplacer le fait que son fils se prenne en charge lui-même.

Cure et post-cure me semblent à moi aussi la meilleure solution. Je crois que ton fils connaît bien un des pièges de la cure : on ne boit plus, on est dans une "bulle" à part, donc on pense être à la bonne dose de baclofène, qui finalement n'est pas du tout la bonne dose une fois qu'on est sortis de la "bulle". Du coup la post-cure peut être une bonne transition entre la cure et la vie réelle, mais là aussi sans diminuer la baclo, forcément.

Le test de l'indifférence à l'alcool permise par le baclo, ce n'est que dans la vraie vie qu'il peut se faire.

En tous cas, je suis content de voir que les choses "concrètes" (les visites de la maison, le terrain) avancent. JE suis content uassi que tu puisses avoir ton petit fils : ça montre que sa mère ne cherche pas à "couper" ton petit fils de son père. C'est une chance, et c'est très important pour la suite

Un petit "truc" que pourrait essayer ton fils, mais je crois que je te l'ai déjà dit, c'est de boire des bières moins fortes en alcool. Entre, au hasard..., une 1664 et une bière à 11,6 degrés, ça va du simple au double : boire une 11,6, c'est comme boire 2 1664. Mais il y a quand même les autres plaisirs de la boisson : le goût, la texture, etc. Un petit truc peut-être à essayer, combiné à la prise régulière et ponctuelle du baclo.

Bonne soirée.
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 02 Juin 2019, 19:08
Bonsoir Bartleby,

Ne regrettes surtout pas de ne pas m'avoir répondu avant,c'est un Week-end et je pense que toi aussi tu as des obligations ou des choses à faire et le Week-end on décompresse..C'est vrai à la clinique de la brière ils n'ont pas augmenté les doses de baclofène quand il est entré il était 12 et à sa sortie aussi,ils n'ont pas augmenté il est donc resté à 12 comprimés du 24 avril date de sortie jusqu'au 13 mai presque 3 semaines date de la consultation de l'addictologue . Je trouve qu'il n'y a pas de coordination entre les médecins et c'est regrettable le médecin de la clinique aurait pu appeler l'addictologue pour demander la posologie il y a du temps de perdu à chaque fois.
C'est vrai que tu as raison il faudrait qu'il prenne des bières moins fortes une 1664 cela fait 5,8 degrés si j'ai bien tout compris, d'ailleurs quand la sophrologue lui a demandé de choisir un jour dans la semaine sans alcool elle lui a suggéré la bière sans alcool.
Alors concernant le débrousaillage du terrain ce matin il a assuré car deux monsieurs viendront samedi prochain et surtout ils ont une remorque car mon fils n'est pas équipé.Donc, c'est bien et puis avec le voisin il y a eu une explication après la visite de l'agence il a demandé à me parler et je suis intervenue car avec le traitement le médecin ne voulait pas qu'il manipule de l'outillage électrique surtout qu'il est tout seul j'ai expliqué tout cela au voisin forcément lui cela l'énerve de voir le terrain en friche ce que je comprends bien et je lui ai dit qu'il n'a pas de remorque ou cammionnette pour tout enlever aussi donc il s'est calmé car il voulait encore faire intervenir un intervenant juridique pour constater mais déjà c'est aller à la mairie j'avais dit à Jérôme dans ce cas de demander un certificat médical pour éviter de payer la mairie car si ce sont les espaces verts qui se déplacent ils sont équipés , le travail sera fait mais à quel prix.
C'est un soulagement tout cela un stress de moins, une épée d'hamoclès au dessus de la tête

Hier il était content de voir son fils et le petit de voir son père il lui a dit qu'il faut qu'il le prenne plus souvent et le petit quand il est allé dans son atelier lui a dit tu vois papa j'aime bien faire du bricolage avec toi.
Autre chose je me suis renseignée auprès de la rose des vents Oppelia qui pourrait être une solution car ils ont 3 appartements thérapeutiques
où ils sont encadrés au niveau psychologique, réinsertion car il y a des travailleurs sociaux tout en étant suivi au niveau des addictions mais je ne connais pas les critères d'entrée et s'ils prennent des personnes extérieurs d'une autre commune et le délai d'attente et je me suis renseignée aussi car en allant à un groupe de paroles je sais qu'il apportent une aide par la musicothérapie Car mon fils aime bien la musique , moi j'ai eu un petit cousin qui était infirmier et adjoint au directeur dans un centre hospitalier psychiatrique et qui soignait les dépressions par la musicothérapie .Donc a à voir j'attends des réponses ou sinon oui pour la postcure et puis l'augmentation du baclofène qui est primordiale
Je pense que tout cela va le rebouster
J'espère que pour toi tu auras passé un bon Week-end
Je te tiens au courant de la suite de tout cela
A bientôt pour d'autres échanges

Bonne soirée à toi également
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 348
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 03 Juin 2019, 8:31
Bonjour Riquinita,

Deux mots pour te dire bonjour, et te dire que c'est bien que cette relation père/fils soit toujours là.
Pour la bière, si ton fils craque et boit, je crois qu'il serait plus réaliste dans un premier temps de prendre de la moins alcoolisée (au alentours de 5-6 %), puis dans un second temps, au sein d'une même journée remplacer une des bières alcoolisées par une sans alcool. Commencer d'emblée par "une journée sans alcool" me semble irréaliste, même si c'est super si il y arrive.

Bonne journée à toi, et courage à toi et à ton fils.
Message édité 1 fois, dernière édition par Bartleby, 03 Juin 2019, 8:35  
 
Avatar de Baclofun
  • Age : 59 ans
  • Messages : 2603
  • Inscrit : 15 Novembre 2012
  Lien vers ce message 03 Juin 2019, 12:27
Riquinita,

Je reprends les propos de Bartleby. C' est personnel, mais je le livre, puisque tu recherches des expériences. Et qu' ici, on peut tout dire.

La journée sans alcool, selon moi, c' est un conseil "théorique", "mécanique". A mon modeste avis, les malades n' ont pas un bouton "off" et un bouton "on", sur lesquels cliquer le lundi, ou le mercredi, ou n' importe quel autre jour.

Personnellement, une simple demi-journée "sans", me demande un effort incommensurable; il me faut rester "ligotée" dans mon lit . . . mais ce n' est que mon exemple.
Pour d' autres personnes, ça fonctionne.

Je pense que la stratégie de la "décroissance", et/ou de "l' alternance", en introduisant des alcools moins titrés, est efficace, pour un assez grand nombre.

Bon courage, et préserve-toi. Ton post d' hier soir porte de l' espoir. Centimètre par centimètre, on peut y arriver. Vous y arriverez, vous trois (avec le petit).


Baclo depuis 02/12 - 3 séquences de guérison: 4 mois, 8 mois, et depuis le 20/01/15,
à l' issue d' une remontée jusqu'à 310 mg, à partir de 150 mg début 09/14.
Au 30/06/15: 240 mg en 5 prises, de 09h00 à 17h00 - Descente (EI) à 190 mg en 7 prises de 06h00 à 18h00 depuis le 20/07/15.
Echecs 2012 et 2014 dûs à descentes trop rapides et/ou importantes.
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 03 Juin 2019, 13:51
[...]La journée sans alcool, selon moi, c' est un conseil "théorique", "mécanique". A mon modeste avis, les malades n' ont pas un bouton "off" et un bouton "on", sur lesquels cliquer le lundi, ou le mercredi, ou n' importe quel autre jour.

Personnellement, une simple demi-journée "sans", me demande un effort incommensurable; il me faut rester "ligotée" dans mon lit . . . mais ce n' est que mon exemple.
Pour d' autres personnes, ça fonctionne.

Je pense que la stratégie de la "décroissance", et/ou de "l' alternance", en introduisant des alcools moins titrés, est efficace, pour un assez grand nombre.[...]

Je suis entièrement d'accord !


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 348
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 03 Juin 2019, 16:42
On peut même ajouter que la "journée sans alcool" est l'héritage, voulu ou non, des AA, ou au moins de leur logique. On fait 1h + 1h etc d'abstinence, et on a une médaille métallique quand on arrive à 24 h.
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 04 Juin 2019, 8:16
Bonjour,

Pour répondre , à tous sur journée sans alcool mon fils a réussi grâce à la sophrologue et une journée sans alcool a en traîné une autre et une autre sans effort particulier et cela ne lui a pas manqué.
J'ai vu que les émotions négatives entraînent de la consommation et des réflexions à ce sujet ont été abordées comment ne pas ingurgiter de l'alcool face à ces émotions , à quoi cela sert, il y a sans doute une introspection à faire avant de céder à ces appels comme le dit Florence
Si des personnes peuvent y répondre ce serait bien et qu'il y est un échange autour de cela.
J'aimerais savoir si des personnes sous baclofène ont eu à un moment donné du traitement une hypersudation et ont-elles pris un traitement et lequel?

D'avance merci de vos réponses

Et très bonne journée à tous
 
Avatar de Florence...
  • Age : 57 ans
  • Messages : 7631
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 04 Juin 2019, 10:32
J'en ai énormément bavé de ces hypersudations, principalement la nuit, et je suis bien loin d'être la seule.
Perso, je dormais avec une serviette de bain à portée de main pour pouvoir m'éponger.
J'en ai vu, sur le forum, qui devaient changer leurs draps au cours de la nuit.

Sylvie m'a conseillé alors un médicament qui a été hyper efficace sur moi.
Il s'agit du Ditropan.
C'est un médicament conçu à l'origine pour les problèmes urinaires.
Un comprimé (ou un demi, je ne me souviens plus mais je pourrais retrouver) le soir, et en 3 jours, le problème a été réglé.
J'ai continué à le prendre quelques temps puis je l'ai arrêté sans que les hypersudations ne reviennent.
Au bout d'un moment, elles ont fini par réapparaître.
J'ai repris du Ditropan quelques jours puis arrêté à nouveau.
Petit à petit, ce problème s'est estompé jusqu'à disparaître totalement.

Je n'ai subi auncun EI lié à la prise de Ditropan.

Ton fils peut demander à son médecin qu'il lui en prescrive puisque ce médicament est vendu uniquement sur ordonnance.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 348
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 04 Juin 2019, 16:58
Bonjour Riquinita,

Pas mieux que Flo pour les sudations.

Pour le reste, je trouve que c'est une bonne nouvelle si ton fils arrive à ne pas boire certains jours !

Pour les émotions, et plus généralement le travail à faire sur soi même, il n'y a pas de réponse toute faite. En fait, même une bonne réponse, mais venue de l'extérieur, restera une non réponse : ce n'est pas comme avec une maladie du corps, où il y a un symptôme et une réponse qui fait disparaître le symptôme et la maladie : les seules bonnes réponses sont celles que ton fils trouvera lui-même, en réfléchissant sur lui-même, avec l'aide de soignants.

Il y a une chose facile à faire quand même, et on en revient toujours là avec ton fils : la lecture du forum. si ton fils vient lire ici, il trouvera des gens comme lui ; parmi les milliers de fils il en trouvera qui lui parleront davantage, il s'identifiera, trouvera des similitudes, des différences par rapport à lui-même, réfléchira en tous cas sur lui-même. Si un jour il a envie d'écrire, on lui apportera les réponses qu'on peut, avec ce qu'on est et ce qu'on a vécu, il les prendra ou ne les prendra pas, mais ce sera déjà une partie du boulot qui avancera. Ca ne remplacera pas une thérapie, mais ça fera avancer les choses. Rappelle-toi la tri-thérapie de Flo : Baclo, Psychothérapie, et Forum. :fsb2_wink:

Du coup, ça en est où avec son ordi ? :fsb2_yeah: (Dis-moi si je suis lourd ou si j'ai raté quelque chose...).

Bonne fin de journée à toi.
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 348
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 06 Juin 2019, 14:27
Bonjour Bartleby,

Merci de ta réponse et explication, pour les UA c'est bien pour toi apparemment le baclo fonctionne bien car pas de consommation alors que tu avais ce qu'il te fallait chez toi et t'es rendu à 200 mg oui cela fonctionne car tu n'as plus le gôut de l'ivresse , c'est encourageant pour la suite oui tu vas réussir à trouver l'indifférence c'est sur et certain.
Mon fils consomme 3 bières de 50cl à 11,5 degrés, mais dès fois il commence la troisième mais ne la finit pas , depuis qu'il prend le baclo il n'augmente pas dans sa consommation c'est déjà bien il est rendu à 170mg il revoit l'addictologue le vendredi 14 juin , j'ai réussi à lui avoir un rendez-vous avant le 24 il n'aurait pas eu assez de médicament et le médecin traitant n'augmente pas les doses.
Je vais lui dire pour le tableau exel oui je crois que ce serait bien qu'il le fasse.Pour ce qui est de l'ordi j'ai décidée de le laisser faire, de tout façon il va bien être obligé de s'en occuper à cause de son inscription à pôle-emploi je vais essayer de moins lui dire les choses qu'il a à faire car je veux voir s'il s'en occupe
Lhypersudation est passée cela va mieux sans doute dû à l'augmentation des doses.
Mon fils est convoqué le mercredi 12 juin par la CPAM par le service médical arrêt de travail maladie.Il est en arrêt depuis le 20 décembre
Dis-moi il me semble avoir lu dans tes posts que tu es en arrêt-maladie ,ceal fait longtemps que tu y es ou non et la CPAM t'a-t-elle convoquée ou pas?
Bon courage pour la suite mais tu es sur la bonne voie



Bonjour Riquinita,

Je réponds ici au message que tu as écrit sur mon fil, parce que ça concerne plus ton fils.

1,5 litres de bière à 11,5, ça fait à peu près 13-14 UA par jour. C'est grosso modo la même chose que s'il buvait deux bouteilles de vin chaque jour. S'il le souhaite, je lui ferai un tableau excel. C'est bien s'il ne finit pas la troisième bière, mais ce n'est pas encore l'indifférence et ça reste objectivement une consommation importante d'alcool.

Quant à moi, tu as vu que je suis à 200 mg de baclo. J'ai baissé à cause d'EI gênants. Je ne suis pas encore à l'indifférence. Mon "parcours baclo" est un peu compliqué, mais ça ne veut pas dire que ce sera le cas pour ton fils : chaque parcours est différent.

Pour la CPAM, je ne suis pas du tout spécialiste, mais il me semble que l'important, c'est surtout le certificat médical circonstancié que pourrait faire un médecin qui connaît ton fils, et que lira l'expert de la CPAM. Je ne sais pas si c'est possbile d'avoir un tel certificat avant le 12 juin, sinon il verra bien. Après, l'important est de dire la vérité, et les médecins font leur boulot.

Bonne journée à toi.
Message édité 1 fois, dernière édition par Bartleby, 06 Juin 2019, 14:30  
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 06 Juin 2019, 16:59
Merci à nouveau Bartleby,

C'est vrai c'est encore beaucoup de consommation d'alcool mais malgré tout j'ai regardé sa conso avant son entrée en clinique il était à 120mg de baclo il y est resté tout le temps de son séjour et jusqu'au 12 mai date de la consultation de l'addictologue et à ce moment là il consommait plus environ 135cl et là en moyenne sur un mois 100cl ce n'est pas spectaculaire mais cela a diminué quand même avec augmentation depuis le 13 mai et en ce moment il est à 170mg cela oscille entre 3,2,4( plus rarement)
Concernant la CPAM on lui demande ses imageries donc les 2 IRM et les 2 scanners ainsi que les compte-rendus celui de la clinique de la brière et heinlex et la saline et l'hôpital de Guérande.Donc il va y aller avec tout cela je ne sais pas pourquoi on le convoque il faut dire qu'il est arrêté depuis le 20/12/2018 comme il se réinscrit à Pôle-emploi le 19 juin peut-être veut-il voir s'il est apte à reprendre le travail.Toi tu dis tu consommes 6UA si tu consommes 3 bières de 5,5 degré cela veut dire 2,5 UA par bière soit 6,5UA ou 7 UA mon fils s'est multiplié par deux car bières à 11,5 si j'ai bien compris tout mais je ne suis pas sure.
Concernant Ameli en cherchant sur le site ils peuvent donner une aide financière individuelle sous conditions de ressources, vu son cas il pourrait l'avoir d'autant que si c'est pour l'aider pour une postcure mais cela passe par une commission je ne sais pas si c'est long
A bientôt pour d'autres échanges
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34647
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 06 Juin 2019, 17:59
Tu as un calculateur d'UA ici https://docs.google.com/spread...I8w0/edit#gid=0

Tu entres la quantité en centilitre et le degré, ça te donne les unités standards (UA)

Que la sécu le convoque n'est à mon avis pas surprenant ni inquiétant
Ils font ça quand les arrêts maladie durent longtemps, histoire de repérer ceux qui abusent
Dans son cas, il ne devrait pas y avoir de pb


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 06 Juin 2019, 19:22
Bonsoir Sylvie

Merci de la réponse j'ai vu le lien oui je comprends mieux
Oui cela fait depuis le 20 décembre qu'il est en arrêt et peut-être qu'aussi ils veulent voir s' il est en état de reprendre le travail car il doit se réinscrire à pôle-emploi.le 19 juin
Je ne crois pas qu'il soit en état de reprendre un travail mais comme il a épuisé tous droits il ne pourra pu être en arrêt-maladie .
En même temps je me dis ce n'est pas la solution l'arrêt-maladie car il ne voit personne et ne fait rien et reprendre un travail comme il est je vois ça mal aussi
Samedi il m'a demandé de venir pour l'aider à débrousailler devant la maison, espérons qu'il va être en état de le faire j'appréhende vraiment.
Tous les médecins sont d'accord pour la postcure seul souci c'est financièrement car s'il entre il ne touchera rien de pôle-emploi et il a quand même les assurances et le téléphone à régler .Il va bientôt être à 18 comprimés sa consommation oscille entre 2, 3, 4 bières mais 4 cela devient plus rare et dès fois il ne finit pas la dernière je me dis que le baclo agit quand même doucement mais 3 semaines ont encore été perdues car à la sortie de la clinique le médecin l'a laissé à 12 comprimés comme il était entré il aurait dû l'augmenter finalement c'est l'addictologue qui a augmenté le 13 mai.
Ce n'est pas encore le bout du tunnel pour lui et dans quel état cela le met j'en ai mal au cœur de le voir ainsi il en souffre
Quoi faire sinon qu'attendre 5 ans qu'il est ainsi s'en sortir comme cela difficile sans doute
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 09 Juin 2019, 16:48
Bonjour,

Mon fils, se plaint d'effets secondaires , il est passé à 180mg soit 18 comprimés, il a des tremblements, des insomnies, des vertiges.
Parfois il consomme 4 ou 3 bières, peux-t-on attribuer au baclofène ces effets secondaires car depuis hier il est à 18 comprimés.Il a eu aussi des sudations énormes mais elles ont disparues.
Je lui ai dit que consommer avec le baclofène, cela augmente les effets secondaires.
Qu'il lui faut trouver des astuces pour diminuer sa consommation en achetant 1 de 25 cl et 2 de 50 cl et arrivé petit à petit à diminuer sa conso. De diminuer les degrés d'alcool, de se faire une cagnotte avec l'argent qu'il économisera avec la diminution d'alcool, de faire une liste de courses de façon d'éviter les tentations car là il va dès fois 2 ou 3 fois par jour acheter les bières.
D'autre part depuis le 13 mai il a un nouveau anti-dépresseur au niveau émotionnel cela s'est amélioré mais il ne s'occupe toujours pas de ses affaires cela fait un mois qu'il prend cette anti-dépresseur.Il aurait dû reprendre goût. Alors l'alcool et anti-dépresseur ne font pas bon ménage son manque de goût ne peut-il pas être dû à sa conso d'alcool.
Si des personnes ont des réponses à me donner ce serait bien
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 09 Juin 2019, 18:40
Re, le fait qu'il ne dort pas , il est épuisé et donc n'a pas goût à rien non plus
 
Avatar de talis
  • Messages : 580
  • Inscrit : 18 Juillet 2017
  Lien vers ce message 09 Juin 2019, 21:24
Bonsoir
je t' ai envoyé un MP il y a qq jours.
dans l'attente de ton retour en espérant pouvoir t'aider et tenter de répondre à qqunes de tes interrogations.
à ta dispo
Talis
Message édité 1 fois, dernière édition par talis, 09 Juin 2019, 21:28  

début 26/04/17 - 130 mg (maxi 290) / 07h : 40 - 12h : 40 - 16h : 50
adhérent 2019
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 348
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 09 Juin 2019, 22:46
Bonsoir Riquinita,

Je vois que les nouvelles ne sont pas très bonnes.

Pour les effets secondaires, je ne sais pas pour les tremblements, mais les insomnies et les vertiges peuvent être des EI du baclofène. Il est important qu'il ne prenne pas de baclofène après 17 h. Connais-tu l'heure de ses prises ?

Comme avec les sudations, qu'il avait et qui ont disparu, les EI vont et viennent.

Tu lui donnes de bons conseils, mais je crois que le mieux pour ton fils serait vraiment qu'il entre en post-cure. Quand il aura cessé de boire, ce sera beaucoup plus facile de faire la part de ce qui est dû à l'alcool, au baclo, etc. Pour l'isntant, ça ne peut être que le brouillard.

Je crois me souvenir qu'il voit le médecin de la sécu mardi : il pourra poser la question des allocations alors qu'il est en post-cure : je n'y connais rien mais il y a peut-être une solution. Et il voit son alcoologue le 14 : ce serait bien de mettre tout ça en place, à mon avis.

Bon courage !
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 10 Juin 2019, 6:54
Bonjour Bartleby,

Toujours aussi prompt à répondre et cela me va droit au cœur.
Oui je sais que les EI du baclofène peuvent donner vertiges et insomnies et qu'avec l'alcool qu'il consomme cela les augmente.je crois que les tremblements aussi
Mercredi il voit le médecin de la CPAM c'est un contrôle, mais la réponse D' ameli sur le site est arrivé et une dame de la CPAM se déplace et il a un rendez-vous le mercredi 19 car j'avais posé la question s'il peux avoir une aide , je pense que cela peut-être bon signe car sinon elle m'aurait répondu par la négative et d'autant qu'elle se déplace.
D'autre part j'attends la réponse d'OPPELIA pour les appartements thérapeutiques , par contre par le psychologue que je rencontre avec oppelia je me suis renseignée et il existe bien de la musicothérapie c'est un infirmier qui la fait, il m'a dit qu'il faut que mon fils en parle à la sophrologue car il faut l'aval d'un médecin .Je crois que ce serait bien pour lui car c'est quelque chose qu'il aime bien et en fait à sa sortie de cure il n'a rien derrière et c'est ce qu'il manque.
Par ailleurs pour le débrousaillage du terrain il a assuré , il était présent toujours et leur a ouvert car j'avais peur il voulait que je vienne pour l'aider à faire le devant mais avec les EI il a renoncé, samedi les deux gars reviennent pour repasser un coup et faire le devant ils ont bien travaillé et ont été très avantageux.Cela met du baume au cœur car on aurait dit presque la fôret vierge.
J'espère que pour toi cela va bien et tiens bon car tu es proche du but assurément
Bon courage à toi également à plus pour d'autres échanges
 
Avatar de talis
  • Messages : 580
  • Inscrit : 18 Juillet 2017
  Lien vers ce message 10 Juin 2019, 9:44
comme l'écrit Bartleby, pour savoir quelle molécule agit ou non, et pour son bien,il va falloir partir en post cure (et en cure de sevrage médicalisé (surtout) juste avant) et ça, ça va lui demander un investissement personnel et preuve de volonté.

perso, pour les sudations, c'était uniquement un phénomène de manque que d'EI§. A voir pendant l'arrêt de l'alcool


début 26/04/17 - 130 mg (maxi 290) / 07h : 40 - 12h : 40 - 16h : 50
adhérent 2019
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 10 Juin 2019, 10:40
Bonjour ,

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas car hier soir mon fils n'a pas consommé du tout., mais toujours pas bien dormi.
Des hauts et des bas et cela prouve que le baclo agit quand même, oui je crois qu'il a dû prendre le baclo plus tard car samedi il était 17h45 quand il l'a pris.Donc, je vais lui dire.
En ce qui concerne la postcure , il faut attendre le rendez-vous du 19 Juin, voir s'il peut avoir une aide individuelle ou non.
Après il verra bien !!! je crois qu'il est motivé et le fait qu'il se sente soutenu c'est important .

Bonne journée
A plus d'autres nouvelles
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 348
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 11 Juin 2019, 14:49
Bonjour Riquinita,,

Oui, le baclo agit, mais ne fait pas tout tout seul.

Moi, j'ai l'impression que les choses sont bien balisées, en tous cas, avec les différents rendez-vous. C'est pas encore le grand débroussaillage général comme pour le terrain, mais il y a au moins un chemin qui va permettre d'avancer, j'en suis sûr.

Bonne fin de journée à toi.
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 11 Juin 2019, 15:56
Bonjour Bartleby,

C'est vrai le baclo ne fera pas tout c'est sur, il a quand même conscience qu'il faut qu'il y mette du sien qu'il soit acteur de sa guérison en somme.
C'est vrai il y a du balisage ,espérons qu'il pourra faire la postcure ou peut-être l'appartement thérapeutique je ne sais pas mais je crois surtout , c'est à la sortie qu'il faudrait un suivi social pour qu'il se réinsère car sans travail cela n'aide pas du tout , d'ailleurs à La Baronnais c'est ce qu'il demande que le projet social soit finalisé et déterminé avant l'admission.
Et sa vie affective il va falloir qu'il la repense autrement, et je crois que c'est cela qui est difficile à voir pour lui car en fait il pensait bien finir sa vie avec sa compagne et son fils et çà le vide ressenti rien ne peut le combler.
Un autre chemin à prendre en fait car rien dans la vie n'est figé .
J'ai vu sur un de tes posts cela allait bien et que tu avais des projets pour ton appartement et que ta sœur devait passé je suis contente pour toi.
Bon, demain rendez-vous médecin de la CPAM , normal il est en arrêt de puis le 20 décembre, donc c'est un contrôle.
Je donnerais des nouvelles

Très bonne fin de journée
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 13 Juin 2019, 17:34
Bonjour,

Alors hier le rendez-vous médecin de la CPAM s'est bien passée il n'a même pas regardé les imageries et compte-rendu de la clinique et des cures.
Il voulait savoir la raison de son arrêt depuis le 20 décembre 2018.il a expliqué.
Il m'a parlé qu'il prolongerait ses indemnitées journalières mais ça j'en doute fortement quand je lui ai redemandé il ne souvenait plus , donc on attend de voir le rendez-vous avec la dame de la CPAM ùercredi
Aujourd'hui achat à nouveau de 4 bières est-ce normal d'osciller comme cela tout le temps ?
Enfin demain rendez-vous à 11h avec l'addictologue il va parler de postcure on verra bien
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34647
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 13 Juin 2019, 18:24

Aujourd'hui achat à nouveau de 4 bières est-ce normal d'osciller comme cela tout le temps ?


Ca n'a hélas rien de surprenant ...
Sa situation n'est pas idyllique, ça ne facilite pas sa guérison


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de riquinita
  • Messages : 140
  • Inscrit : 17 Février 2018
  Lien vers ce message 13 Juin 2019, 19:43
Merci sylvie de la réponse sa situation n'est pas idyllique c'est sur.
A plus tard pour d'autres échanges.
 
Avatar de Bartleby
  • Age : 52 ans
  • Messages : 348
  • Inscrit : 02 Mars 2019
  Lien vers ce message 14 Juin 2019, 23:00
Bonsoir Riquinita,

Quelles sont les nouvelles pour ton fils ? A-t-il vu l'alcoologue ?

Bonne fin soirée à toi.
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene