Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

l'addiction aux benzo n'est pas très connue ici.

Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 19 Juin 2014, 7:55

Reprise du dernier message

recoucou Christophe!!

Si t'as vraiment un peu de temps entre tes concerts, mets un commentaire sur mon blog. J'y décris mon combat de deux ans pour me sortir du Lexo et ma plongée dans l'alcoolisme

Beaucoup de gens se défoncent avec des benzo, sans être alcooliques (beaucoup font les deux).

Tu t'es sorti des benzos grâce au baclo. Cela mérite d'être signalé.

Il y a quelques temps, Annie Rapp (une pionnière dans le baclo, comme Granger, Beaurepaire et Gache) écrivait sur son blog:

"Baclofène dans l'addiction aux benzo : de nombreux témoignages montrent que le baclofène semble efficace pour traiter l'addiction à ses substances"

De nombreuses personnes lisent mon blog, il faut le faire savoir. Il faut qu'ils aillent voir des prescripteurs (la plupart des benzomaniaques ne connaissaient même pas le baclo)

(je ne demande pas de le lire en entier, certains l'ont fait, il parait qu'ils y ont passé une journée)

Bonne journée à toi et merci d'être intervenu sur mon fil (même si je te connais déjà).
Bises.

Sophie


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de Red line
  • Age : 50 ans
  • Messages : 375
  • Inscrit : 24 Mai 2014
  Lien vers ce message 19 Juin 2014, 8:04
Hello Aurèle,

tu sembles vraiment galèrer en ce moment. Je fais le chemin inverse, je me guéri de l'alcool, mais j'ai tellement de mal à dormir à cause du baclofene que je deviens accro aux benzo.

Heureusement, j'ai appris en te lisant que le xanax était la molécule qui restait le moins longtemps dans le sang.

Je n'en ai pas parler sur mon site parceque je connais d'avance les réactions, mais je compte bien arrêter le baclofene après un longue période d'abstinence.

Reste à determiné la longueur de celle çi.

Bye,

Nicolas


40mg de baclofene. 20 le matin, 20 à midi. Pratiquement plus d'effets indésirables. Pas indifférent. Abstinent depuis le 26 mai 2014.

Il n'y a pas de meilleur jour qu'aujourd'hui

On peut tous apprécier les petits bonheurs de la vie si on arrête de s'emmerder avec les excès
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 19 Juin 2014, 8:19
bonjour Nicolas

Mais non, c'est ton choix. Tu y arriveras probablement.
Mais moi, l'abstinence, que ce soit avec la bouffe (avant) ou avec l'alcool (maintenant) j'y arrive pas (ou si, trois jours).

Je vois tous les gens qui guérissent avec le baclo et moi je replonge plus bas que terre. Et personne ne veut me prescrire du baclo!!!

donc non ça va pas fort....


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de Red line
  • Age : 50 ans
  • Messages : 375
  • Inscrit : 24 Mai 2014
  Lien vers ce message 19 Juin 2014, 8:26
Je suis étonné. Entre médecin référant, addictologue, et psychiatre, tu devrais arriver à trouver qq un. Et puis, il y a un des administrateurs qui a une liste des prescripteurs dans chaque région..


40mg de baclofene. 20 le matin, 20 à midi. Pratiquement plus d'effets indésirables. Pas indifférent. Abstinent depuis le 26 mai 2014.

Il n'y a pas de meilleur jour qu'aujourd'hui

On peut tous apprécier les petits bonheurs de la vie si on arrête de s'emmerder avec les excès
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 19 Juin 2014, 8:56
et t'inquiètes pas pour les benzos. Tu peux en prendre plusieurs mois (bien que si tu regardes la notice c'est 12 semaines sevrage compris).

Moi j'en ai pris 20 ans. Mon dernier médecin m'en a prescrit douze ans en continu (parfois des doses importantes c'est à dire 2 lexo par jour). C'est déjà trop.

Et je n'ai dérapé qu'en 2011. Quand j'ai découvert que les ordo de mon médecins étaient faciles à reproduire (sur Word).

Au début ce n'était pas pour en prendre plus. C'était pour éviter d'attendre deux heures dans la salle d'attente.

Puis en un an il y en eu trois par jour. Puis 4 puis 6 puis des boites entières (pas tous les jours). A cause de la demi-vie.

Tu ne crains rien. Le seul truc, c'est l'accoutumance. Quand tu sens que cela te fais moins d'effet il faut éviter d'augmenter le dose.

Et puis tu ne crains rien car tu n'as peut-être pas les même talents de faussaire que moi.

En tout cas je sui contente pour toi, bise. Même avec un titre de fil aussi compliqué, tu t'en tires mieux que moi! Grrr

Sophie


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de cribel0
  • Age : 47 ans
  • Messages : 603
  • Inscrit : 22 Avril 2011
  Lien vers ce message 19 Juin 2014, 9:46
re bonjour Aurèle (ou Sophie plutôt)

je vais prendre le temps d'aller sur ton blog

bonne journée


HONTE AUX MEDECINS QUI REFUSENT DE PRESCRIRE LE BACLOFENE

Guéri depuis le 29 juillet 2011
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34650
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 19 Juin 2014, 9:59
Bonjour Sophie

Je viens de lire ton dernier post sur ton blog.
Pour BG, dis lui la stricte vérité, sans cela il aura sans doute plus de mal à t'aider.
Il sait très bien comment ça se passe et ne va pas faire un scandale parce que tu t'es débrouillée seule ...


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 19 Juin 2014, 10:03
Et au sujet des fausses ordonnances.

Inutile de m'envoyer des messages du type "c'est très grave", tu risques gros, etc. Tu vas finir en prison... (comme j'en ai déjà reçu).

Au départ, je ne présentais pas ma carte vitale (du style: tiens je l'ai oubliée). Donc aucune trace.

Je l'ai parfois fait ensuite. Mais la sécu ne vérifie pas (elle a autre chose à foutre).

C'est arrivée certaines fois mais le type se présentait dans la même pharmacie avec 3 ordonnances de morphine dans la même semaine. Ou des types se faisaient rembourser 30 boites de Stilnox par semaine. Au bout de trois ans la sécu s'en est aperçu.
Certains font aussi du trafic. Les benzos sont une drogue de rue.

Le seul risque c'est que mon doc porte plainte pour faux et usage de faux (j'imitais sa signature).

Je lui ai dis. Il était très en colère et il m'a virée, normale. C'était un petit village (400 habitants). Mais jamais il n'aurait porté plainte. Mes gosses sont amis avec ses gosses, sa femme me tutoie... En plus dix années de prescriptions avec parfois l'ordonnance qu'il me posait dans le couloir (je n'avais qu'à la récupérer) j'avais quelques arguments pour me défendre."

Et je l'ai revu il y a peu de temps (lors de mon sevrage express de baclo, il était de garde, il s'est pointé chez moi à minuit). Il connaissait le baclo. Il m'a dit qu'il ne m'en voulait pas! (bon, ça fait deux ans et demi que je lui ai avoué). Et j'aurais plus ne rien lui dire, il n'en aurait rien su et ce serait encore mon médecin traitant.

Et pour les petites ordonnances falsifiées (quand ce n'est pas du trafic) il est arrivé que la sécu demande le remboursement.

Et une boite de Lexo selon que c'est du générique ou pas coute entre 1€90 ou 2€90. J'ai dû en faire une quinzaines (remboursées par la sécu).
Je devrais rembourser 35 €!

Donc inutile de me faire la morale (bon c'est surtout sur mon blog, que je m'en reçois parfois plein la tronche).

Sinon, un Lexo de rue coûte 5€ (un seul) et une boite sur le Net 90 €.


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 19 Juin 2014, 10:05
Oui Sylie.

Je n'avais pas l'intention de lui dire que je n'en prenais plus et repartir à 0.


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de gégé 50
  • Age : 67 ans
  • Messages : 3432
  • Inscrit : 04 Aout 2013
  Lien vers ce message 19 Juin 2014, 10:20
bonjour Sophie
qu elle surprise ce matin
je ne m attendez pas a tant de détresse chez toi
je ne sais quoi te dire
quand je tombe sur des fils comme sa je suis souvent incapable de dire quoi que ce soit

c est banale courage courage
gros gros et tendres bisousssssssssssssssssss
Gégé
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 19 Juin 2014, 11:10
Nico, mais j'en ai déjà testé deux indiqués par Sylvie.
Le premier n'a pas voulu me prendre car il était ami avec mon addicto du CSAPA (qui lui refusait d'aller au delà de 100).

Le pire c'est qu'il est connu pour monter très haut, il est submergé, attente des heures dans la salle d'attente et consultations de 10 mn. Bref, à mon avis, beaucoup d'alcoolo. Ils ont de la chance. Il m'avait déjà dit OK puis mon addicto lui a passé un coup de fil. Et il a refusé de me revoir.

Le deuxième n'a pas fait trop de difficultés, il faut dire que j'étais déjà monter à 150 et il se contentais de renouveler l'ordonnance. Il a fait des difficultés quand je me suis mise à déprimer pour rien (un ES du baclo).

Et depuis, ben je fais de la méditation!

J'ai l'impression d'être dans un cauchemar. Il ne reste plus que Granger me fasse faire de la méditation et je me refais des fausses ordo (je préfère être dans l'illégalité qu'au cimetière). (pour le moment j'ai encore 40 boites).

De toute façon: Je déprime moins avec baclo que sans (les dépressions durent moins longtemps). Je ne fais plus d'hypomanie.

C'est dangereux de boire. Surtout pour la conduite, y compris avec mes enfants. Je suis pas bourrée et je roule lentement mais je peux toujours "souffler" . En plus, contrairement au benzo, ça rend bouffie!

Mais je ne regrette pas les benzos (bien sûr que non!)

J'étais plus dangereuse avec les benzos, mais pour le coup, alcotest toujours négatif même après que j'ai foncé dans un mur avec ma bagnole (il y a un an), il m'ont laissé repartir. (12000 € de réparation) et pas trop de bobos, juste des coupures sur le visage et les bras, ma vitre que j'ai reçue sur la gueule. J'en avais même dans mes chaussures. Mais quand on prend beaucoup de benzo on ne sent pas la douleur (ça doit être pareil avec l'alcool). J'ai commencé à me poser des questions quand le sang traversait la semelle de mes godasses deux heures après.

J'avais un médecin urgentiste qui disait qu'une boite de lexo c'était l'équivalent de deux bouteilles de Sky (je sais pas pour quoi, pour le cerveau?).

10 jours après je me tailladais les poignets avec une lame de rasoir. Aucune douleur sur le coup (et aucun souvenir).

Aux urgences, ils ont examiné, ils ont dit, trop profond, on emballe tout et direction clinique de la main le lendemain (la clinique de la main c'est un endroit super, t'arrives avec une main dans la poche et ils te la remettent). Et repiqure de Tranxène histoire de bien m'assommer pour la nuit.

Et le lendemain ils ont déballé. Ils ont râlé parce qu'ils n'avaient pas protégé avec de la gaze. Et c'était collé. J'ai jamais autant souffert, j'en pleurais.

Et anesthésie mais que du bras. L'anesthésiste endort certains nerfs dans l'épaule. Très étrange et ça dure hyper longtemps. Et avec un gros garrot en haut du bras, ils ouvrent les plaies (encore plus) et ils stimulent les nerfs et examinent les tendons (ou les ligaments). Hyper long. Cela s'appelle une exploration.

Mais un infirmier sympa me distrayait. C'était un samedi. Il me disait, "vous pourriez pas choisir un autre jour pour vous suicider".

Après j'ai dû nettoyer la voiture de prêt qu'on m'avait donné. On aurait dit qu'on avait écorché un cochon.

Comme c'était une cinq place et qu'on est 6, j'ai dû partir en vacances en train avec ma fille qui c'était cassé le bras en trampoline. Et moi j'avais mon bras pas remis.

Un an après on voit toujours les cicatrices, on les verra toujours. Et j'ai honte.

Voilà.

C'est vrai que ça va pas fort en ce moment mais j'essaye de relativiser en me disant que c'était guère mieux l'année dernière.

En tout cas je ne pouvais pas sortir d'une telle addiction seule, par miracle.
C'est le baclo. Et cette addiction est sortie de moi. Pourtant la veille de prendre du baclo, je salivais encore en voyant un comprimé de lexo (un type m'en a montré un à l'hôpital). C'était un craving de Lexo.

Voilà.

En revanche Christophe qui cumulait lexo + alcool + codéïne alors là. C'est un miraculé du baclofène.

C'est pour cela que son témoignage est très intéressant. Il devrait faire un article dans un journal.


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 19 Juin 2014, 11:19
Merci Gérard.

Mais j'ai parfois l'impression que tu vas mettre un coup de poing dans la figure aux gens.
(non je plaisante, j'ai bien compris ton geste)
Gros bisous aussi.


PS: Pendant que tu vas t'occuper de tes "pichons", je vais faire un peu de repassage. Parce que mon mari commence à me reprocher de ne plus rien faire. (c'est lui qui fait tout)


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de cribel0
  • Age : 47 ans
  • Messages : 603
  • Inscrit : 22 Avril 2011
  Lien vers ce message 19 Juin 2014, 22:00
Bonsoir Sophie,

Je te promets que j'irai lire ton histoire sur ton blog mais la je suis surbooké, ce matin je t'ai répondu vite fait car je partais jouer loin et là je viens de rentrer. je témoignerai prochainement en tout cas. La chanson que j'ai mis sur youtube, j'y tiens beaucoup car j'ai écris les paroles en décembre 2010 à l'hopital alors que j'étais en cure et s'il n'y avait pas eu le baclofène et mon entourage, j'y serais certainement à la rue ou mort.

A bientôt.

Christophe

(Edit : je viens de regarder ta vidéo youtube, terrible. je suis allé parcourir le début de ton blog aussi. je commenterai sur les deux )
Message édité 1 fois, dernière édition par cribel0, 19 Juin 2014, 22:39  

HONTE AUX MEDECINS QUI REFUSENT DE PRESCRIRE LE BACLOFENE

Guéri depuis le 29 juillet 2011
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 19 Juin 2014, 22:48
bonsoir Christophe

Ne lis pas mon histoire c'est trop long. J'ai essayé de l'imprimer (on m'a proposé plusieurs fois de le faire publier) j'ai déjà 100 pages et j'en suis à la moitié.

Raconte juste en quelques lignes que tu t'es sorti de ton addiction aux benzo (une boite parfois, comme moi) + alcool + codéïne (c'est ça non ton sirop)

Et comme moi, t' assurais dans ton boulot. Personne ne me croyait quand je disais qu'avec une demi boite de lexo j'allais faire mes cours et j'assurais. cela s'appelle un effet paradoxal, les benzos nous boostent (comme de la coke) c'est mon addicto qui me l'a dit.

En revanche le mélange alcool + Benzo ne me réussissait pas. Tu devais avoir des années d'entrainement!!!

Et le baclo marche encore mieux que pour l'alcool (même neurotransmetteur ça doit être ça).

A +.

Je sais pour l'écriture de ta chanson.

Je t'ai dit j'ai une mémoire "hors norme". C'est déjà ça!


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 21 Juin 2014, 17:00
Bonjour

Cette histoire de baclofène commence à me gonfler.

J'ai décidé de balancer des noms.

Si vous avez le temps lisez le dernier article de mon blog.




http://www.sevrage-bromazepam.com/
Message édité 1 fois, dernière édition par aurèle, 21 Juin 2014, 17:02  

MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de mitche
  • Age : 49 ans
  • Messages : 1382
  • Inscrit : 31 Mars 2014
  Lien vers ce message 21 Juin 2014, 17:24
Bravo Aurele
C'est génial ce que tu fais
Merci pour nous tous
Mitche
 
Avatar de zeratul
  • Messages : 591
  • Inscrit : 26 Novembre 2012
  Lien vers ce message 22 Juin 2014, 0:28
Sophie,

J'ai lu ton dernier article sur ton Blog !

Chapeau, je t'admire pour ton courage et ta ténacité !

Et je te défendrai corps et âme, s'il le faut, contre ces cons que tu cites !

Bises,

Zératul


Sois comme l'eau courante pour la générosité et l'assistance.
Sois comme le soleil pour l'affection et la miséricorde.
Sois comme la terre pour la modestie et l'humilité.
Sois comme la mer pour la tolérance.
Ou bien parais tel que tu es ou bien sois tel que tu parais.(Rumi - 13ème siècle)
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 22 Juin 2014, 22:24
Merci Mitche et Zeratul

Je pense beaucoup à vous.

Mitche je ne vais pas beaucoup sur le Forum. Je pense que tu aurais besoin d'un suivi digne de ce nom. Le baclofène est ton seul espoir.
Je pense que nous avons beaucoup de ressemblances (les mélanges alcool + benzos).
Le Xanax est une vraie saloperie (il a une demi-vie courte comme le Lexo)

Tu es sur une pente dangereuse. Moi aussi, cela m'est arrivé de passer mes Week End à me bourrer la gueule ou à bouffer, vu que c'était ma première drogue).

On va te dire que c'est la solitude, que tu es loin de chez toi, que tu n'as pas beaucoup d'amis.

Je me trouvais aussi des tas de prétextes.

Mais ni le grand amour, ni ma super famille, ni ma super maison n'ont arrangé les choses.
Ou si pendant quelques temps.

Mais les addictions s'accrochent. Elles font partie de nous. Et elles reviennent.

Nous sommes malades à vie.

Cela fait plus de 20 ans que je lutte, que je passe d'une addiction à une autre.

Et je te jure que je ne suis pas à plaindre. Je pense même susciter beaucoup de jalousie (point de départ de mes prises de bec avec mes collègues). J'adorais mon métier de prof. J'adorais enseigner les Maths et l'informatique à mes BTS.
Mais j'avais un gros problème avec tout le reste (le travail de groupe, les concertations, les réunions).

Je vais obtenir un reclassement. J'ai obtenu un poste pour préparer des sujets de BTS à domicile (de type CNED) mais pour le Ministère de l'Agriculture (mon employeur). J'ai obtenu l'appui de mon ancien proviseur, de mon inspecteur de Maths qui de plus me pousse à passer l'agrèg). Pourtant je picolais de plus en plus.

Bref notre situation n'explique pas notre maladie.

Et Zeratul:

Je me doute bien que tu continues à lire le Forum.
J'ai eu les mêmes problèmes que toi avec la prise du baclofène. Hypomanie, etc.

Et j'en reprends. Et mes ES ne sont plus les mêmes. Plus d'Hypomanie. Et maintenant, voilà que je me mets à somnoler (cela ne m'étais encore jamais arrivé).

Je ne pense pas que mon blog serve à grand chose. Mais c'est ma modeste contribution.

J'ai passé des examens au Centre Expert Bipolaire. Je n'ai pas de trouble bipolaires. C'est le baclofène qui déclenche ça. C'est un ES.

Je ne m'arrête pas à ça.

Mais j'ai un autre combat que je mène depuis plusieurs mois.
J'ai créer un fil que j'ai appelé Esmeralda.

C'est une jeune femme (26 ans maintenant) que j'ai connu en HP.

Elle était gravement alcoolique. Elle commençait le baclo (elle avait lu le livre d'OA et c'est elle qui me l'a prêté).

Je l'ai toujours aidée (surtout financièrement) car tout le monde l'a lâchée (sa famille etc). C'est elle qui était dans l'émission 7 à 8 que j'avais mis en lien.
Je ne me considérais pas comme alcoolique à l'époque (juste complètement défoncée aux benzos).

J'ai assisté à sa déchéance. Je ne la reconnaissais plus. J'étais consternée de voir qu'elle ne prenait pas de baclofène (ou peu)

Quand je me suis sentie sauvée en Janvier, j'ai eu envie de sauver sa peau. Je l'ai hébergée pendant trois semaines. Et je lui ai fait quitter son addicto du CHU et je l'ai accompagnée chez mon docteur. Il ne la faisait pas payer (car elle n'avait pas de CMU) ou alors il l'a passait sur ma carte Vitale.
Elle est montée à 90 mg de baclo.

Elle a fait un sevrage chez moi. J'ai eu très peur. J'ai cru qu'elle allait crever plusieurs fois. Elle était dans la chambre de mon fils qui était interne. Elle buvait quatre bouteille de Martini par jour (jour et nuit).
Elle est descendue à une/ deux.
Mais je n'ai pas tenu. C'était trop difficile.

Elle m'en a voulu de l'avoir lâchée. Mais j'avais aussi des problèmes avec mon fils. Je n'en pouvais plus. Puis je commençais à sombrer dans la dépression (rien à voir avec elle)
Je lui ai fait faire des prises de sang que je payais de ma poche.

C'était une catastrophe (pour une si jeune femme, on dirait une ado).

Elle m'a appelée plusieurs fois. J'ai compris qu'elle n'avait "que moi". Quand je l'ai prise sous ma coupe, je lui ai interdit de retourner chez son addicto. Elle allait chez mon prescripteur.

Depuis elle n'est plus allée aux rendez-vous. Et la dernière fois, voilà qu'il me dit "vous savez Anne -Charlotte va mourir!"

Et je n'ai pas fait attention en rentrant je l'ai dit devant mes enfants. Et comme ils l'apprécient beaucoup, ils voulaient la reprendre. Et le lendemain mon fils de 4 ans se met à pleurer et me dit "pourquoi Anne Charlotte elle va mourir?".

Du coup je me remets à culpabiliser.

Même ce Forum s'est mobilisé, une charmante femme m'a envoyé un chèque.

Et Sylvie essaye de faire quelque chose. Mais je ne retrouve plus sa trace. Elle ne répond plus au téléphone. Ni aux messages sur FB.

Et est suivie par ce fameux service dont je parle dans mon Blog. Le service du Professeur P.

Et ils l'ont laissé crever.

Elle est difficile à prendre en charge, ne veut plus retourner à l'hôpital (elle y a déjà fait 11 séjours, en cure ou en HP). Elle est difficile car elle est gravement alcoolique.

J'avais tout de même réussi à la faire monter à 90 mg de baclo. Et elle suivait son traitement très sérieusement.
Comme quoi, quand quelqu'un s'occupe d'elle, elle y arrive.

Je ne sais plus quoi faire pour sauver sa peau. Sylvie pense qu'il faudrait l'hospitaliser pour lui faire prendre du baclofène. Je ne sais même pas où elle se trouve.

Voilà, c'est mon nouveau combat. Je l'ai abandonnée, je ne me le pardonnerai jamais.


http://www.wat.tv/video/morand...ksl_2exyv_.html

http://www.baclofene.com/index.php?p=topic&t_id=7435


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 22 Juin 2014, 22:28
Le reportage sur Anne Charlotte a été réduit. Il y avait toute une partie où on la voyait chez son addicto.

Quand le journaliste dit "les médecins se battent pour la sauver" ça me fait hurler....


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34650
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 22 Juin 2014, 23:04
Si on peut la sauver, on le fera
J'envoie mon mail à P. demain. Tu as fait tout ce que tu pouvais, tu n'as rien à te reprocher
Message édité 1 fois, dernière édition par Sylvie, 22 Juin 2014, 23:04  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 22 Juin 2014, 23:20
C'était le 2 septembre 2012

Impossible de retrouver la partie avec l'addicto. Cette addicto est nulle puisqu'elle a suivi Anne Charlotte depuis 4 ans. Et aucun résultat. AC est de pire en pire.


Voici la présentation du reportage:

Alcool, le jeu dangereux:

C’est une soirée comme les autres entre étudiants à Nancy : Paul, 18 ans, s’est retrouvé chez un ami pour boire de l’alcool avec une dizaine de copains. Bière, vin, whisky, liqueur, les minutes passent, les bouteilles se vident.

Ils veulent « décompresser ». Ce mode d’alcoolisation rapide et massif concernerait près d’un adolescent sur deux. Mais il n’est pas sans conséquence. Ce soir-là, les urgences de Nancy ont pris en charge un jeune de 20 ans, qui a frôlé le coma éthylique.

Chaque semaine, l’hôpital reçoit une dizaine de jeunes fortement alcoolisés.

Une spécialiste en addictologie, le docteur Pascale Pissochet, tente de sensibiliser ces jeunes adultes sur les risques de dépendance. L’une de ses patientes, Anne-Charlotte, 24 ans, est alcoolique depuis 3 ans. Elle aussi a commencé à boire lors de fêtes étudiantes.

Dans un témoignage bouleversant, recueilli par Pauline Lietar, Aurélien Chapalain et Guillaume Lhotellier, elle raconte comment elle est tombée dans le piège.


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de DpraV
  • Age : 40 ans
  • Messages : 738
  • Inscrit : 10 Décembre 2011
  Lien vers ce message 23 Juin 2014, 0:41
Salut Auréle!

J'ai parcouru et retenue ceci:

Vous n'êtes pas seul non...

Je cumulais alcool + benzos + morphine + cannabis + RC

Tout le reste, l'illégal, étant temporaire et parfois anodin.


Rien à te reprocher pour AC, il fallait te protéger.

Loïs


Soigné à 420mg plus d'autres mg.
Arrêt du Baclo début 2017

Un peu ironique pour un mec qui s'est fait enfermer à sa demande!
 
Avatar de gégé 50
  • Age : 67 ans
  • Messages : 3432
  • Inscrit : 04 Aout 2013
  Lien vers ce message 23 Juin 2014, 10:21
bonjour Aurèle
on a tous des choses comme sa
a part certains qui ne pense qu a eux et qui ce plaignent tout le temps j ai un exemple un voisin (plain aux as)
j aurais du
si j avais su
et pour moi j ai beaucoup aidé
et quand on échoue sa nous suis toute notre vie
surtout quand il y a des enfants
bisous bisous
Gégé
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 28 Juin 2014, 16:30
Bonjour à tous.
Je suis allée voir Bernard Granger qui accepte de me suivre.
C'est un homme formidable (mais ça on le savait)

Le troubles de l'humeur (appelés troubles thymiques) sont des ES connus du baclofène. Cela s'apparente à des troubles bipolaires.
Ce sont des effets secondaires gênants car potentiellement dangereux:
Cas extrêmes: virages maniaques ou dépressions. Les deux sont graves. Renaud de Beaurepaire l'a constaté depuis belle lurette. (Voir Celestin)
Cela mérite d'être surveillé de prêt.

Et dans ce cas, ben, il n'y a plus aucune raison de ne pas prendre du baclo.

Je pense que mon doc va accepter de m'en prescrire et Bernard Granger lui a envoyé une lettre où il lui propose de le conseiller.
Je le savais.

Je surveille mon humeur depuis belle lurette.

J'ai compris qu'il fallait se méfier de l'hypomanie.

Beaucoup connaissent de tels épisodes ici.
Dont un instit (dont j'ai oublié le nom) qui fait un laïus sur les génocides (s'il se reconnaît ben bienvenu sur mon fil)

La plupart ne se rendent même pas compte de leur état. Et curieusement quelques pages après , ils déchantent, ils dépriment....

Vous n'avez pas remarqué. Je suis la seule ou quoi?

Bref, je suis sauvée.

Les envolées hypomaniaques (voire maniaques) se surveillent et se soignent. Je pense être capable de faire ça.

Et maintenant je recherche Anne-Charlotte (esmeralda), victime du système pourri du secteur d'addictologie de Nancy.

Je prends 110 mg de baclofène. Je suis limite du UP, donc je stagne. Je bois toujours (parfois une bouteille de vin par jour plus deux bières). Mais je m'en fiche parce que je sais que c'est provisoire.

J'ai quelques ES que je n'avais pas à la première tentative: somnolence, jambes sans repos, prise de poids, transpiration nocturne). Mais peu importe.

Cela me paraît tellement dérisoire compte tenu de tout ce que j'ai enduré depuis 25 ans.

J'ai parfois du mal à comprendre pourquoi des gens s'attardent avec leurs ES si bénins comparés à une addiction mortifère.

Voilà.

Grosses bise à Mitche, DepraV (il faudrait changer de pseudo), Gérard, Sylvie, Z.... et les autres.

Sophie.


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de mitche
  • Age : 49 ans
  • Messages : 1382
  • Inscrit : 31 Mars 2014
  Lien vers ce message 28 Juin 2014, 16:39
Merci merci grand merci
Tu me redonne de l'espoir

Je sais donc comment faire maintenant

Je trouve un bon suivi pSy et je fonce

Merci aussi de reconnaître que pour nous ce n'est pas si facile, j'en ai marre que l'on ne me croit pas
Et de devoir me justifier sur ma prise ou pas de baclofene
De devoir essayer d'expliquer que j'avais envié d'en finir
quand je prenais le médicament, que je n'ai pas arrêter parce que j'avais des suées ou des nausées j'ai arrête parce que c'était ça où me tuer
D'ailleurs j'arrête d'expliquer
Je me sens moins seule
Je tembrasse
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 28 Juin 2014, 18:09
j'ai un ES merdique:

les jambes qui ont la "giotte" ( c'est quelqu'un qui m'a mis ça sur mon blog, j'trouve ça rigolo)
C'est le syndrome des jambes sans repos.
J'ai l'habitude.

Mais en ce moment c'est pire que jamais. Même la journée!

Et la nuit, je suis sortie courir à 2 heures du mat'.

Y arien à faire, si?

Même en ce moment j'arrice à peine à rester assise!!!!


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Hors ligne MM Masculin
Avatar de MM
  • Messages : 1754
  • Inscrit : 21 Mars 2014
  Lien vers ce message 28 Juin 2014, 18:50
Hop Aurèle

je lis ton post, je surveille, je zieute ton blog.

Chapeau d'avoir mis des noms sur ces gens, je voulais le faire ici pour mes "toubibs/addicto" mais je craignais la diffamation pour le forum.

Route à toi, je suis bien content de la continuation du baclo, et que ce diagnostique de bipolaire ne soit pas pour toi.
Bha oui quoi, tu ne peux pas avoir tout le DSMV, faut en laisser aux autres :D

Pour les jambes sans repos en "médoc", tu as :

-les agonistes dopaminergique ( en gros "l'inverse" du baclo qui est un antagoniste)
-les benzos ( ça tu connais .. )
-dérivés codeine (...)
-dérivés morphinique (...)

En gros pas de solution super viable hein.

En soft je ne sais pas.

Perso cela me donne l'impression d'avoir les genoux dans un étau, je plie, déplie, plie ...je me lève, me couche, pompes, flexions..bref
Cela à nettement diminué, avec une baisse de baclo


Belle continuation.

MM

Edit : Finalement j'ai trouvé cela pour les jambes sans repos :

"Veiller à une bonne hygiène de sommeil : coucher et lever à heure régulière, nombre d’heures de sommeil suffisant, éventuellement exercice physique modéré avant le coucher (marche, bicyclette d’appartement). Lors des crises, utiliser les petits moyens : massages, compresses d’eau froide (ou chaude pour certains), déambulation, exercices d’étirement, technique de relaxation. Une activité intellectuelle soutenue, des travaux ou des jeux captant l’attention peuvent atténuer les symptômes ou en empêcher l’apparition. "
Message édité 1 fois, dernière édition par MM, 28 Juin 2014, 19:55  

"Impossible ? I'm possible !"


"Au sein de cet environnement instable et turbulent, un seul élément reste constant : le changement."
- Dalaï Lama -
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 29 Juin 2014, 14:38
Bonjour MM

Je sais que tu lis mon blog.

En ce moment c'est le bazar car un type m'a demandé un entretien pour pouvoir en faire un livre. J'ai refusé.
Puis j'ai réfléchi.
Il n'a pas besoin de mon accord:


Une prof de Maths plutôt douée pour sa passion (les maths) qui a des TCA au point d'en crever

Puis elle sombre dans les médocs

Puis elle devient alcoolique

Puis elle découvre le baclo alors qu'elle a failli crever plein de fois

en même temps elle découvre qu'elle est autiste Asperger (truc complètement ignoré et nié en France)

Et elle essaye de sauver une jeune femme de 26 ans alors que tout le monde s'en fout...

ça ferait presque un roman.

Donc, maintenant il est protégé (chez huissier). Et je ne parle pas des 4 demandes pour des émissions télé que j'ai refusées (dernière en date, c'est ma vie sur la 6). C'est complètement nul à mon avis.

Je souhaite mieux que ça.

Et je m'en tape des diffamations, on n'est rien pour eux.

Et pour les jambes sans repos, c'est vrai que c'est galère.

Je suis interdite de tous les médocs que tu cites. Mais je t'avoue que j'ai tout de même testé (ben oui, je me procure les médocs que je veux, c'est une vielle habitude qui aura du mal à disparaître, surtout quand on commence à penser qu'on sait mieux que les médecins de ce qui est bon pour nous). Les benzo aucun effet. Cela m'endors la tête (et encore à très fortes doses, j'ai des années d'accoutumance derrière moi.

Seule solution: j'ai décalé toutes mes prises: la dernière, pas après 16h ou 17 h. J'ai le SDJSR mais c'est avant minuit. Alors je cours.
Et je supporte.
C'est tellement de la gnognotte par rapport à l'alcoolisme!!!

Je suis prête à courir toutes les nuits plutôt que de devenir une grosse alcoolo. Tout sauf alcoolique!!!!

C'est d'ailleurs ce que j'ai dit à Granger.

Je crois que c'est sa devise aussi. Ca tombe bien, on est sur la même longueur d'onde!!!
Grosses bises.

PS: Merci de lire mon blog et mon fil. Je suis un peu surbookée pour la lecture des fils. Pourtant tu l'as compris je suis une pro pour lire des fils à toute vitesse et je retiens tous. Mais pour une fois je suis un peu débordée (c'est rare).

Sophie
Message édité 1 fois, dernière édition par aurèle, 29 Juin 2014, 14:43  

MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de mitche
  • Age : 49 ans
  • Messages : 1382
  • Inscrit : 31 Mars 2014
  Lien vers ce message 29 Juin 2014, 15:48
Bonjour Aurele
Ton témoignage ici est sur ton blog ou ta vidéo sont quand même intéressants et assez perturbants
Même ici ton fil est atypique
Je pense que tu apportes tu interpelle , tu instruis pourquoi pas un livre?
Enfin à toi de voir biensur tu es assez ( même trop intelligente ) pour prendre la bonne décision
Bonne décision donc
mitche
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 29 Juin 2014, 17:26
Coucou
Karine: désolée pour l'homéopathie, mais je suis une scientifique: quand il n'y a plus de molécule, ben pour moi il n'y a plus d'effet...
En plus, j'y ai pensé après c'est presque déplacé pour toi de se plaindre d'un tel problème.....
Mais tu es quelqu'un de très cool.
Mais non l'homéopathie, niet.
Je suis une ex droguée aux psychotropes qui connait par cœur le Livre d'Even et Debré (900 pages). Je pourrais te le réciter.
Pas de place pour l'homéopathie.....(sauf un éventuel effet placebo mais qui ne marcherait pas chez moi car il faut y croire)

Et je vais même te dire, les AD j'y crois de moins en moins. J'aimerais bien en parler avec Phil.
j'ai lu le livre de guy Hugnet: psychotropes, l'enquête. Il affirme que les médecins sont formés (dans le domaine de la pharmacologie) par des commerciaux des labos. J'aimerais bien avoir son avis sur le sujet (par exemple les français prennent 4 fois plus de psychotropes que les Allemands).


Mais peut-importe les autres médocs:
il n'y a qu'un seul médicament qui sauve la vie des alcooliques (ou d'autres addicts en général), c'est le baclofène.

Pour le moment c'est mon objectif.

Je ne pense pas qu'il ait quelque chose à faire pour mon ES (je suis insensible à tous les médocs), mais je m'en tape.

Je préfère courir la nuit que d'être morte. Ou même transpirer.

Je t'embrasse.


Mitche:
Je pense que tu es dépressive avant même de prendre du baclo. C'est donc pas évident.
A mon avis, tu dois te sortir de cette pente dangereuse (alcool et xanax) peu importe ton humeur.

L'alcool est un poison mortel? Couplé avec des médocs, n'en parlons pas.
Mettons tous nos problèmes de côté et sortons nous de ce poison mortel, non?

S'il le faut va voir aussi Bernard Granger. Il veut sauver des vies...

Grosses bise Mitche
Message édité 1 fois, dernière édition par aurèle, 30 Juin 2014, 10:19  

MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 29 Juin 2014, 21:57
et Karine,

j'espère que tu ne le prends pas mal

je suis fatiguée et j'ai tendance à répondre un peu brutalement

Après tout cela ne coûte rien d'essayer si mon problème persiste

bises


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 30 Juin 2014, 9:00
Ben non, ça ne me plait pas.

Je te promets que je vais essayer. Il y a parfois des trucs inexplicables (ça je le sais)

Et tu as raison, aucune molécule chimique pour ça.

Encore une fois désolée si je t'ai blessée

Bise . Sophie


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de gégé 50
  • Age : 67 ans
  • Messages : 3432
  • Inscrit : 04 Aout 2013
  Lien vers ce message 18 Aout 2014, 14:07
bonjour Sophie
je te cherchais partout pour te faire un coucou
il y a longtemps que j étais absent du fofo
je le survolais mais c est tout
Bisous Bisous
Gégé
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 30 Septembre 2014, 16:29
bonjour à tous après cette longue absence.

J'ai arrêté de fréquenter le Forum car j'ai vraiment dégusté à mort. J'ai cru que j'allais crever.
Et le responsable est...:
Le baclofène.

Comme je m'y attendais un peu (vu mon humeur du moi de Juin) qui était exagérément "haute" j'ai atteint le virage maniaque début Juillet.

J'étais à 180 mg de baclofène, je ne pouvais plus boire une goutte d'alcool (le pied)

J'étais en vacances dans le midi. (déjà mes préparatifs s'étaient déroulés dans la liesse et j'étais en hyperforme).

Puis j'ai passé mes premiers jours de vacances dans un état second (je parlais tout le temps, je ne dormais plus, je courais à toute vitesse et je nageais comme un poisson, pendant des heures sans ressentir la fatigue). J'étais comme sous emphèt'.
C'est mon mari qui m'a dit que je pétais un câble.

J'ai compris, à Carcassonne, alors que je faisais le guide touristique à un groupe de touriste (moi qui suis phobique sociale et autiste).
Le lendemain je suis passée à 150 mg. Et le surlendemain à 120.

Mais c'étais trop tard. J'ai senti le "virage" dans mon cerveau. J'ai compris pourquoi on emploie le terme de "virage de l'humeur".

En ce qui me concerne, c'est plus qu'un virage. C'est une épingle à cheveux!!!

Après avoir dormi deux heures par nuit pendant une semaine, j'ai dormi 22 heures par jour pendant deux jours.
Puis le troisième jour je me suis réveillée. J'étais différente. Bouffée par l'angoisse.

Je ne pouvais ni parler, ni manger, ni desserrer la machoire. Mon cœur battait très vite comme une crise d'angoisse mais qui dure 24h/24.



Je comptais les minutes en me disant que je ne pourrais pas endurer une minute de plus car une minute c'était comme une heure. Une heure de torture. J'avais déjà vécu ça avec le baclo mais cela durait un ou deux jours (parfois une semaine).Ccela a duré 27 jours.

Au départ j'étais encore dans la manie mais j'avais déjà bifurqué dans une espèce d'angoisse paroxystique. J'ai appris par la suite que c'est ce que l'on nomme "état mixte" dans les troubles de l'humeur.
C'est cet état qui provoque des passages à l'acte suicidaire.

Heureusement que j'avais tout étudié avant (troubles bipolaires, de l'humeur...). Des ISRS (comme le Prozac) ont été aussi accusé de provoquer de tels états et des passages à l'acte. J'ai senti que j'étais attiré par "le vide" (on était au cinquième étage).

J'ai pris la décision de me rendre aux urgences psychiatriques. (à Narbonne).

Je suis tombée sur une psychiatre qui ne parlait pas un mot de Français mais elle a juste capté "troubles de l'humeur" et je lui ai donné le numéro de téléphone du professeur Granger, qui m'avait précisé qu'il prenait les "appels baclofène" même pendant ses vacances (un psy au top).

Et j'ai pris 1g de Dépakote et j'ai baissé le baclo de 10 mg tous les deux jours.

Puis j'ai été hospitalisée à l'HP de Narbonne (à ma demande) pour ne pas foutre en l'air les vacances de ma famille.
C'était un mélange de "vol au dessus d'un nid de coucou" et de "American Horror Story Asylum" (pour ceux qui connaissent). Ils se plantaient dans les médocs (je connaissais mieux qu'eux, je suis un Vidal embulant ).

J'ai compris qu'ils me donnaient largement plus de médocs que ce que Granger avait préconisé. Et quand je demandais ce que c'était, on me disait que cela ne me regardait pas. Et comme il surveillaient les prises, j'ai rapidement mis d'un côté de ma bouche, le baclofène, le Dépakote et éventuellement le Seresta et l'Atarax. De l'autre je mettais les "non identifiés". J'avalais le bon côté et recrachait l'autre. J'ai appris par le psy qu'i s'agissait de neuroleptiques (de quoi assommer un cheval), Tercian, Théralène, Zyprexa.
Certains pensionnaires restaient dans leur lit toute la journée avec des couches, ils appelaient, ils poussaient des cris de temps en temps mais personnes ne réagissaient.

Je ne pensais pas que cela existait. Je ne pensais pas qu'un jour je serais traitée de la sorte. Il m'ont confisqué mon portable et dès que j'ouvrais la bouche je me faisais remballer.
Finalement, j'ai eu la force de dire que s'il ne me rendait pas mon téléphone immédiatement, je porterais plainte en sortant.

Mon mari est venu me rechercher et m'a ramenée sur Nancy (1800 km aller-retour).
A l'HP on est toujours un peu considéré comme des neuneus, mais à Nancy, c'était un peu mieux.

En plus, ils avaient tout mon dossier. Et surtout le compte rendu du Centre Expert Bipolaire.

Et JE NE SUIS PAS BIPOLAIRE.

Pourtant depuis mon début du baclofène je n'ai pas arrêté d'alterner les phase d'hypomanie-manie et de dépression.

En Aout je suis sortie de L'HP de Nancy (quand ma famille est revenue de vacances). J'ai continué à consulter Granger et à continuer le Dépakote. Je ne prenais plus de baclofène.

Je n'ai plus eu de troubles de l'humeur (contrairement à la première fois où j'ai arrêté le baclo (en Mars)) où les oscillations continuaient.
Je pense que le Dépakote m'a aidée.
Je n'ai pas constaté de prise de poids (mais j'en avais perdu beaucoup en Juillet).

En revanche, le Dépakote me rendait molle...molle. Je n'en pouvait plus.

J'ai arrêté.

Je ne prends plus rien.

Je n'ai pas replongé dans les benzos et je bois moins. Mais il m'arrive d'être dans la compulsion. Une fois par semaine, il m'arrive de m'enfiler une bouteille de vin (voire plus).

J'ai détesté le baclofène, il m'a fait très peur. Je n'étais plus moi même. A un moment je me suis dit qu'alcoolique je pourrais vivre encore 20 ans, alors que dans ce tel état dépressif je ne pourrais pas vivre très longtemps.

Depuis, j'ai pris un peu de recul.

J'ai galéré (en un an de baclo). Mais je suis largement mieux maintenant.

Il y a un an et demi je cumulais les accidents de voiture complétement défoncée aux benzo. Je me mutilais et je buvais comme un trou.

Je regrette que cela ait moins bien marché chez moi que chez certaines personnes.

Je regrette d'avoir eu des effets secondaires si emmerdants.

Ce que je dis là je ne vais pas le chanter ailleurs (je pense que mes ES sont rares). Je ne veux pas faire peur aux gens.
je pense que si je n'avais pas eu ma famille, mon mari, conscience que tout va bien dans ma vie (et oui, malgré tout) j'aurais pu passer à l'acte.

D'ailleurs mes ES sont-ils si rares que ça.
moi, qui ai tout lu sur ce Forum, combien y-a-t-il de personnes qui constatent avoir fait des virages maniaques. Et paf, on les diagnostique bipolaires. Un psychiatre.
Mais être bipolaire ce n'est pas faire un virage maniaque avec 300 mg de baclo (comme Zeratul ou Fraggle).
Quand je cite des gens, je me fais remballer (j'ai du mal avec la communication, les contacts sociaux)
Mais la maladie bipolaire est plus complexe que ça.

Vous ne trouvez pas qu'il y a vraiment beaucoup de monde qui subitement se retrouvent bipolaires après avoir pris du baclo.

Alors, on dit (et Granger le disait aussi). L'arrêt de l'alcool fait apparaître les symptômes de la maladie bipolaire qui jusqu'alors étaient masqués par l'alcool.
C'est probablement vrai dans certains cas.

Pas chez moi.

J'ai fait une évaluation au CRA cette semaine (un début) qui a confirmé ce que je savais déjà. Je suis autiste Asperger. Et ce syndrome est imcompatible avec les troubles bipolaires. Cela fait 30 ans que le syndrome d'Asperger est étudié et connu. Et on a encore jamais trouvé un Asperger bipolaire.

Bref.Voilà mes péripéties.

Je vous assure que j'ai cru que j'allais crever.



Le pire:

C'est que si c'était à refaire, je reprendrais du baclo. Si je me mets à picoler grave, je reprendrai du baclo (et du dépakote).

C'est vous dire le pouvoir de ce médicament.

Grosses bises à tous.

Grosses bises à Gérard.


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34650
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 30 Septembre 2014, 16:50
Bonjour Aurèle

D'accord avec toi, le baclo peut entrainer ce genre de chose m^me chez une personne qui n'est pas bipolaire.
Mais pour ma part, je n'ai jamais eu connaissance d'un cas aussi grave ..
En tout cas, je crois qu'il faut vraiment se méfier en cas de virage maniaque et diminuer de suite le baclo.
J'espère vraiment que tu seras désormais à l'abri de tes compulsions pour éviter de devoir reprendre du baclo qui ne te réussi vraiment pas


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de DpraV
  • Age : 40 ans
  • Messages : 738
  • Inscrit : 10 Décembre 2011
  Lien vers ce message 30 Septembre 2014, 16:56
Yo Aurèle!

Alerté par une personne bienveillante de ton post, je voulais juste te demander si tu lirais mon long mp futur?

Ou si tu pouvais me laisser ton tél en mp?


Tiraillé entre Baclo à haute dose et Dépak, je vais être hospitalisé sous 7-8 jours...


Alors bon...



Loïs


Soigné à 420mg plus d'autres mg.
Arrêt du Baclo début 2017

Un peu ironique pour un mec qui s'est fait enfermer à sa demande!
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 30 Septembre 2014, 20:05
il est pas long ton MP....

Moi j'ai opté pour l'arrêt du Dépakote car ma conso d'alcool était acceptable (et encore je suis encore au dessus des normes de l'OMS)

Ce n'est pas ton cas (d'après mes souvenirs)

Il va peut-être faire le choix: tout sauf l'alcool (il ne faut pas diaboliser le dépakote).

J'ai aussi l'avis d'un autre psy (plus pessimiste celui là).: "dès lors que vous n'êtes pas bipolaire le dépakote ne fera pas d'effet sur vous". C'était l'avis de l'Experte du Centre Expert Bipolaire également.
Il n'y a que Granger qi pensait le contraire. Tu vois c'est pas gagné!!!

Et j'avais répondu a ton message avant de lire ce message. Je m'en vais de ce pas te donner mes coordonnées. Bises.


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 27 Avril 2015, 23:32
Le retour

Je lis à nouveau le Forum même je n'interviens plus. Les expériences des baclonautes me fascinent toujours autant.
Il faut dire que je n'intervenais pas beaucoup non plus avant; je ne suis pas à l'aise sur les forum.
Je ne suis pas à l'aise en société un peu comme Ameisen (mais en pire) et les Forum c'est un peu la vraie vie.


J'ai même pas osé lire mes MP, j'ai toujours l'impression que cela va être négatif. Mais même le téléphone qui sonne me fait peur, alors....

Bref je suis un peu gravos, le baclo m'aidait à surmonter cette anxiété sociale.

Sniff j'ai pas de bol le baclo n'est pas pour moi.

A+. Grosses bise à tous


MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34650
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 28 Avril 2015, 0:50
Bonjour Aurèle

Je t'ai vu sur une autre discussion, du coup j'ai été lire ton blog
Ca m'a fait marré tes histoires avec Atoute
Contente d'avoir de tes nouvelles, même si elles ne sont pas parfaites

T'embrasse fort Aurèle, tu es une bien chouette fille


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de aurèle
  • Age : 47 ans
  • Messages : 219
  • Inscrit : 23 Octobre 2013
  Lien vers ce message 28 Avril 2015, 14:18
Bonjour Sylvie
Finalement c'est triste Atoute, j'ai mal pour eux.

En tout cas j'admire les quelques personnes qui parviennent à rester abstinentes, mais à quel prix. Je ne pourrais jamais. Et moi qui ai pris en grippe tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la psychanalyse, j'ai été servie.
En fait, le baclo est quelque chose d'extraordinaire. Il "dépsychanalyse" les addictions, c'est une vraie révolution.

J'ai des problèmes, des addictions et des troubles autistiques. On m'a fait croire dans les deux cas que c'était la faute à mon enfance, à mes parents à je ne sais quoi. Et dans les deux cas ce sont des troubles neurobiologiques (pour l'autisme on en est sûr depuis quelque décennies heureusement et pour les addictions ça viendra)

En tout cas je garde espoir en le baclo, quel lame de fond en ce moment.

Cela reste une expérience inoubliable pour moi et j'ai vraiment été ravie de faire connaissance avec des gens formidables, altruistes, Bernard Granger, (et RDB et P Jaury et d'autres)avec des gens du Forum et ... avec toi évidemment.
Je pense que tôt ou tard il y aura un traitement vraiment tip-top, une sorte de baclo sans ES et si je sombre vraiment dans l'alcool (pour l'instant je gère à peu près)je garde espoir.

Je t'embrasse. Tu es formidable.

Sophie
Message édité 1 fois, dernière édition par aurèle, 28 Avril 2015, 14:30  

MA VIDEO http://www.youtube.com/watch?v=CIyQDqnQN2M ; MON BLOG

Aurèle: indifférente aux benzo à 30 mg de Baclo; indifférente à l'alcool à 150 mg, 150 mg de Baclo: 50 à 10h; 50 à 13h; 50 à 16 h

traitement interrompu à cause des troubles de l'humeur (hypomanie+dépression)
s'est remise à picoler grave.
 
Avatar de Jeanette1977
  • Messages : 1
  • Inscrit : 09 Septembre 2019
  Lien vers ce message 09 Septembre 2019, 15:28
L’utilisation à long terme du Generic Valium peut conduire à la tolérance, la dépendance et un syndrome de retrait éventuel. Le Diazepam est également à accoutumance et est considéré comme un médicament qui est sujet à la violence, en particulier à des fins récréatives.
Message édité 2 fois, dernière édition par Sylvie, 09 Septembre 2019, 16:02  

Welkom bij Onlineapotheek.co - Dé leverancier van medicijnen online
 
Avatar de Kor...
  • Age : 34 ans
  • Messages : 373
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 09 Septembre 2019, 15:48
Merci jeanette1977 pour l'info...
Message édité 1 fois, dernière édition par Kor..., 09 Septembre 2019, 15:50  

Sans la dépendance, la fête est plus folle...
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene