Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Mon histoire, mon appel a l aide

Avatar de Douds1
  • Age : 36 ans
  • Messages : 295
  • Inscrit : 25 Juillet 2014
  Lien vers ce message 06 Octobre 2016, 20:51

Reprise du dernier message

Merci a tous,

En effet c est dur car je me sentsur le fil a chaque instant sauf quand mon cerveau est hien occupé, en general quand je suis en société tout va tres bien. Cava revenir mais c est sur que pour lemoment c est toujours fébrile mais beaucoup mieux.

Le fait d etre débarrassé des envies me destabilise encore, la semaine derniere j ai fait un repas a la maison, j ai bu uniquement 1 verre de vin, et les bouteilles qui n ont pas ete vidées sont sagement sur le plan de travail devant moi et .... rien du tout, pas envie, je prefere le perrier.

Concernant le traitement si je peux arreter complètement pourquoi pas, a voir en diminuant encore dedemi cachet en demi cachet. La ca fait 2 semaines que je suis a 3, mais le moindre demi cp en moins me fait du bien depuis que j ai commencé la diminution, et la mon corps reagit de nouveau a la molécule, comme si j en avait de trop en fin de journée. Mais je veux maintenir le cap pour voir si les envie d epicole ne reviennent pas en traitre.


Prise Maximale : 570 mg, indifférence trouvée lors de la descente aux alentours de 300mg - 0 alcool depuis le mois d'avril 2016 sans aucun effort ni envie.

Prise du moment : 180mg, en quête de la répartition idéale.
 
Avatar de Douds1
  • Age : 36 ans
  • Messages : 295
  • Inscrit : 25 Juillet 2014
  Lien vers ce message 09 Septembre 2019, 19:16
Bonjour à tous !

3 ans sans messages ni nouvelle, ce n est pas très poli, désolé pour ceux qui me suivaient. Je tenais à venir de nouveau partager mon expérience.

Dans l épisode précédent j ai fini par trouver l abstinence en fin 2016 jusque mars 2017, un bon 6 mois sans une seule goutte, le pied, le retour des bonnes sensations et du bien être.


Ce n était pas de l indifférence, je me sentais mieux sans alcool, à 1,5 CP de baclo, 1 demi à 8h, 12h et 20h.


Avec mes soucis d angoisse j ai fini par arrêter le baclofene et je me sentais nettement mieux également. 3 ans de traitement avec des doses allant jusqu a 570mg/j ça laisse des traces

Et puis est venu le jour où j ai repris plaisir à boire une bière en rentrant du taf, juste une. Puis du vin à table, une consommation raisonnable comme toute personne normale. Mais je ne suis pas normal.

Après 6 gros mois dans cet état la, mon démon est revenu, et j avais besoin d une bière en plus, voir 2 ou 3. J ai recommencer à mettre un cubis de rouge dans le garage, voir même à y boire à même le robinet pour vider moins vite la bouteille.

Arrivé à 5l de rouge en 2 jour je me suis dit que ça ne marchait plus et suis repassé à l alcool fort, le retour de mon meilleur ennemis, le pierrier bourbon. Les premiers m ont envoyés dans le cosmos, le pied ! A peine 20cl pour être bien, puis au bout de 6 mois, soit mi 2019, presque 6 bouteilles de 75cl y passaient par semaine, sans compter la bière et le vin qui sont restés fidèles au poste.

Je ne voyait plus rien à partir de 21h30, je ne supportaient plus mes enfants ni moi même. Je voulais stopper sans savoir comment ni quand.

J ai contacter une dizaine de fois alcool info service ou les psy m ont fait flipper avec les risques de delirium tremens ce qui m à poussé à reboire plus.

Jusqu au soir ou ma compagne s est posé trop de questions car mon comportement était vraiment trop suspect. (soirée don't je n ai plus de souvenir) le 7 août dernier.

Le lendemain, elle m à annoncé qu elle voulait me quitter, que ma 3eme rechute était de trop, en particulier le fait de boire en cachette. J étais au pied du mur, dans la merde jusqu au épaules.

Mais une partie de moi s est dit que j y étais, soit on se remet sur pied quand on touche le fond, soit quand on est face à un choix particulièrement difficile. Et pour moi hors de question de ne plus voir mes enfants à cause de l alcool.

J ai arrêté du jour au lendemain, après une visite chez mon médecin traitant qui connaît ma maladie et qui m à suivi dans ma précédente tentative.

1 seresta 25 mg et au lit pour transpirer 5l d eau.

Le lendemain je me suis réveillé très bien dans mon corps, sensation que j avais perdu depuis 2017.

Et depuis 1 mois maintenant je n ai rien bu, et le plus étonnant c est que je n en ai plus envie, j ai fat le deuil de l alcool et à la différence de la dernière fois je ne ressent aucune nostalgie à me dire que je ne boirai plus jamais.

J ai tout de même une béquille médicale, et à ma grande surprise l Aotal fonctionne très bien sur moi. Je ne dit pas que C est simple, ni que C est gagné, loin de là, mais je me préfère sans alcool, pour ne pas grossir je ne mangeais plus que de la salade, et bien je me refais de bon petits plats, je bois du jus de citron frais, du jus de tomate, de L'EAU !

et j adore la fierté que je ressent chaque matin en me disant que je vais en ajouter une de plus à mon record sans boire et ce jusqu'à la fin.

Je sais que certains pensent que l aotal C est de la merde, mon premier sevrage il y a 8 ans avait échoué sous ce traitement, mais aujourd'hui c est différent dans mon esprit.

Je ne sais pas si ma pensée est correctement retranscrite, mais aucune personne non alcoolique ne me comprend réellement ?


Toujours est il que je pense que comme dans toute addiction le déclic mental est fondamental, C est ce qui me manquait la dernière fois, j était en quête de l I différence, aujourd'hui je suis en quête du maintien de l abstinence et pour moi ça change tout !

Il 'y a pas de solution miracle, C est à chacun de tracer sa propre voie, la mienne sera sans baclofene, mais nous menons tous le même combat !

Amicalement

Douds
Message édité 1 fois, dernière édition par Douds1, 09 Septembre 2019, 19:18  

Prise Maximale : 570 mg, indifférence trouvée lors de la descente aux alentours de 300mg - 0 alcool depuis le mois d'avril 2016 sans aucun effort ni envie.

Prise du moment : 180mg, en quête de la répartition idéale.
 
Avatar de Athelstan
  • Age : 38 ans
  • Messages : 1799
  • Inscrit : 06 Mai 2015
  Lien vers ce message 09 Septembre 2019, 19:48
Salut à toi! Je me reconnais dans ton témoignage. Pour ma part baclo depuis 2015. Grosse rechute et puis j ai remonte le baclo et j en ai parlé à ma femme. Aujourd'hui j ai eu le déclic je suis à 80 et je baisse encore. Je n ai pas arrêté l alcool mais ça n a plus rien à voir j ai moi aussi eu le déclic. Sympa d être venu raconter ton parcours.


sous baclo depuis 2015 (première indifférence à 180) perdu puis retrouvé l'indifférence à 210 (07/18) descente entamée... à 140 aujourd'hui
 
Avatar de Douds1
  • Age : 36 ans
  • Messages : 295
  • Inscrit : 25 Juillet 2014
  Lien vers ce message 09 Septembre 2019, 19:59
Salut,

Merci de ta réponse, comme je le dis chacun son parcours je suis content pour toi si tu as trouvé un équilibre, C est bien d avoir eu le courage d en parler à ta femme,chose que je n ai pas su faire et qui m aurais fait avancer plus sereinement. Encore que je n aurai peut être pas réalisé à quel point la vie Saine est belle !

Beko et courage !


Prise Maximale : 570 mg, indifférence trouvée lors de la descente aux alentours de 300mg - 0 alcool depuis le mois d'avril 2016 sans aucun effort ni envie.

Prise du moment : 180mg, en quête de la répartition idéale.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 34788
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 09 Septembre 2019, 22:29
Bonsoir Douds

Je te remercie moi aussi pour ton témoignage et surtout je suis très heureuse que tu t'en sois sorti après tant de galère !

Il me semble clair qu'en effet, il faut faire le deuil de l'alcool et de l'ivresse
Le baclofène ni aucun autre traitement ne peuvent rien sans cela
Il est clair aussi que pour certains la solution doit être de ne plus boire du tout

A chacun son chemin, l'essentiel est d'y arriver et d'être heureux


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Douds1
  • Age : 36 ans
  • Messages : 295
  • Inscrit : 25 Juillet 2014
  Lien vers ce message 10 Septembre 2019, 6:08
Merci à vous deux pour votre retour.

Si mon expérience peut être utile, je sais que ce forum est remplis de personnes altruistes et comprehensives, mais également de personne ayant toute un même point commun.

Je ne suis toujours pas prêt à aller voir un psy, je pense qu il faut que j en trouve un pour rassurer mes proches, mais je ne suis pas convaincu que cela me soit utile qu on mette ça sur le dos de mon enfances, mon travail ou même le suicide de mon ex.

Je suis comme un diabétique, pour eux les bonbons c est proscrit, moi c est l ethanol, je me suis fait une raison.


Prise Maximale : 570 mg, indifférence trouvée lors de la descente aux alentours de 300mg - 0 alcool depuis le mois d'avril 2016 sans aucun effort ni envie.

Prise du moment : 180mg, en quête de la répartition idéale.
 
Avatar de Loup blanc
  • Age : 56 ans
  • Messages : 6627
  • Inscrit : 16 Décembre 2013
  Lien vers ce message 10 Septembre 2019, 22:55
Salut!
WoW! Je suis très heureuse de te relire et de constater à quel point tu as su rebondir.
Vraiment, chapeau!

Bises du Québec


160 mg.
Tout va très bien
 
Avatar de Karolyn
  • Messages : 340
  • Inscrit : 30 Avril 2018
  Lien vers ce message 11 Septembre 2019, 6:02
Bonjour,
Un immense merci pour ce retour en toute sincérité. Ce medicament, le baclofene est un soutien certain mais ce n’est pas une baguette magique. Néanmoins quand je lis ton retour et celui des autres, je me dis que ce médicament nous accompagne bien loin dans une meilleures connaissances et compréhension de nous meme. C’est un beau cadeau qu’il nous fait !


Indifférente depuis le 5/8/19 avec 24cp -debut descente avec bcp de prudence le 14/10/19
 
Avatar de Kor...
  • Age : 34 ans
  • Messages : 686
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 13 Septembre 2019, 14:42

Si mon expérience peut être utile, je sais que ce forum est remplis de personnes altruistes et comprehensives, mais également de personne ayant toute un même point commun.

.



:fsb2_1010....


Sans la dépendance, la fête est plus folle... #comPaRe...
 
Avatar de Morgane
  • Messages : 86
  • Inscrit : 08 Juin 2018
  Lien vers ce message 07 Novembre 2019, 21:13
Salut Douds,

comment tu vas ?
j'espère que tu pète toujours la forme et la niaque, toujours sur les rails, cheveux aux vent !

je t'embrasse.
 
Avatar de Douds1
  • Age : 36 ans
  • Messages : 295
  • Inscrit : 25 Juillet 2014
  Lien vers ce message 07 Novembre 2019, 21:44
Salut !

Ça roule, toujours abstinent ! J entame mon 4eme mois, aucune envie de consommer, je profite de mes enfants et de ma famille !

Sinon pas mal de souci au taf car en arrêt 2 mois puis reprise à mi temps depuis avec perte de salaire importante... comme les gens ne perçoivent pas cette maladie C est assez rageant d être culpabilisé.

J ai beaucoup de migraine mais ça une fois de plus ce n est pas une maladie pour les autres.

Un gros ras le bol de la société en générale mais au niveau de mon mental et de mon objectif de base, droit dans mes bottes et toujours content de mon choix !

J espère que ça roule de ton côté également.

Des bekos !
Message édité 1 fois, dernière édition par Douds1, 07 Novembre 2019, 21:45  

Prise Maximale : 570 mg, indifférence trouvée lors de la descente aux alentours de 300mg - 0 alcool depuis le mois d'avril 2016 sans aucun effort ni envie.

Prise du moment : 180mg, en quête de la répartition idéale.
 
Avatar de Morgane
  • Messages : 86
  • Inscrit : 08 Juin 2018
  Lien vers ce message 07 Novembre 2019, 21:56
Yes, vraiment contente que tu tienne la barre avec force malgré les embûches.
franchement chapeau.

moi aussi les maux de tête mais de mon coté ils ne sont pas bien violents tant que je ne m'allonge pas après mes prises.
et au pire du paracétamol, juste 1 gramme et ça passe, donc tu vois rien de méchant.
En revanche les EI digestifs sont un peu plus pénibles de temps en temps, mais dans l'ensemble c'est tout à fait gérable.

j'ai attaqué à 6 (mode bourrin vu mon poids), puis j'ai calmé le jeu à 4/jours, sauf que je me sentais pas sereine, pas à 100% maîtresse de la situation.
je suis donc gentiment revenue à 5 et là je vais voir si je touche à rien ou si je reviens à 6.
Je préfère quelques EI plutôt que les EI d'un virage mal négocié :fsb2_yeah:

heureusement au taf c'est épanouissant et j'y suis bien.
tu as du mérite de gérer comme ça malgré les balayettes, je t'admire pour ton moral d'acier.
après il est vrai qu'une famille aimante c'est un atout.

Prends bien soin de toi Douds !

bekos !
 
Avatar de Douds1
  • Age : 36 ans
  • Messages : 295
  • Inscrit : 25 Juillet 2014
  Lien vers ce message 07 Novembre 2019, 22:09
C est cool si ça tiens aussi pour toi.

Comme tu l as dit une famille est importante et heureusement que mes enfants et ma compagne sont là, bien que le parcours vers l arrêt (ou la maîtrise) de sa conso doit être mis en place pour soit, C est toujours agréable de sentir que cela fait également du bien autour de soit.


Côte EI, hormis les migraines je n ai rien, mais je prend mes cachets juste après mangé, normalement c est en dehors des repas mais ça fonctionne comme ça alors je ne touche à rien.

Je suis à 6 depuis le début, mais mon poids n est pas un pb, jsuis un beau bébé depuis toujours (1m90, 100kg) les joies des sports de contact de la jeunesse 😁

C est cool d avoir pris des news, je lis beaucoup mais ne poste que très rarement.

Belle et douce soirée à toi et à ceux qui me lisent


Prise Maximale : 570 mg, indifférence trouvée lors de la descente aux alentours de 300mg - 0 alcool depuis le mois d'avril 2016 sans aucun effort ni envie.

Prise du moment : 180mg, en quête de la répartition idéale.
 
Avatar de Morgane
  • Messages : 86
  • Inscrit : 08 Juin 2018
  Lien vers ce message 07 Novembre 2019, 22:16
ah oui mais je fais la moitié de ton poids :fsb2_mdr1
 
Avatar de Douds1
  • Age : 36 ans
  • Messages : 295
  • Inscrit : 25 Juillet 2014
  Lien vers ce message 07 Novembre 2019, 22:19
Lol, tant que c est pas ma moitié de ma taille, ça serait plus handicapant.

Prend le temps qu il faut si ça marche c est le seul but que nous avons tous en commun


Prise Maximale : 570 mg, indifférence trouvée lors de la descente aux alentours de 300mg - 0 alcool depuis le mois d'avril 2016 sans aucun effort ni envie.

Prise du moment : 180mg, en quête de la répartition idéale.
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene