Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Me sevrer du baclophene

Recherche info sur les effets secondaires récents pendant mon sevrage de Baclo.
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 01 Mars 2020, 17:45
Bonjour,
C est en cherchant les effets secondaires indésirables lors de la diminution de baclophene que je découvre ce forum. Sans entrer dans les détails, je suis suis sous traitement de Baclo à forte dose depuis une très longue durée. J ai commencé une diminution de mon traitement et je resents des effets secondaires qui vont de chatouillements dans le visage jusqu'à des délires. N etant pas certain que mon médecin traitant metrise à 100% le sujet, des informations pertinentes sont les bien venues.
Je suis un peu perdu dans la multitude des témoignages, mais j espère néanmoins trouver ici quelques réponses à mes questions.
 
Avatar de Therena
  • Age : 53 ans
  • Messages : 1163
  • Inscrit : 13 Mai 2018
  Lien vers ce message 01 Mars 2020, 17:54
Bonjour Stéphane et bienvenue sur le forum,

Quel est ton dosage et ta répartition actuelle ?

Tu es indifférent depuis combien de temps ?

Sylvie, l'administratrice du forum est la spécialiste de la descente et du baclofene.

Elle va pouvoir t'aider.

A bientôt,

Catherine


Indifférence depuis le 7 février 2019 à 80 mg/jour
BV depuis 30 ans
Dosage actuel : 30 mg à 12h30, 30 à 16h30 et 20 à 18h30
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 01 Mars 2020, 18:19
Bonjour Therena,
Jusqu'à aujourd'hui je prends 50 Mg le matin, 25 le midi et encore 50 vers 19h. Demain je diminue de 25 le matin et cela pendant 3 jours. Pour arriver à mon but final qui est de zéro. Je suis indifférent depuis un ans si cela veux dire que je ne consomme plus d alcool.
 
Hors ligne nic Masculin
Avatar de nic
  • Age : 58 ans
  • Messages : 820
  • Inscrit : 14 Octobre 2014
  Lien vers ce message 01 Mars 2020, 18:38
salut stephane, gaffe au 0 baclo,pas toujours 1 bonne idée,
garder 1 dose de confort c est mieux,
tant que tu n as pas d E.I, biensur
mais quelle a ete ta dose max de baclo?
et quelle a ete ta conso max d alcool?
a plus
Message édité 1 fois, dernière édition par nic, 01 Mars 2020, 19:05  

debut du traitement 10/2018 ,2 btles et demie de vin, indifferent au 11/2019 a 230mg
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 35142
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 01 Mars 2020, 19:20
Bonjour Stéphane

Si tu ressens des effets indésirables, il faut que tu diminues plus doucement
Je te conseille de ne pas diminuer de plus de 10mg tous les 15 jours

Tu dis être sous baclofène depuis longtemps, tu n'es pas à quelques mois près ...
150mg/j n'est pas une forte dose, 2 ans, n'est pas une très longue durée

Je te conseille en outre de ne pas arrêter complétement le baclofène, mais de garder 20 à 40mg/j
Des rechutes à zéro baclo suite à un accident de la vie, c'est fréquent

En tout cas, si tu arrêtes, ne sois pas dans le déni d'une rechute
Reprends le baclofène très vite


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 01 Mars 2020, 19:33
Salut Nic, tu as peut-être raison mais je voudrais essayer. Ca fait trop longtemps que ça dure , je constate que j ai remplacé l addiction initiale par toute une panoplie de béquilles chimiques qui au final se révèlent pire que le mal lui lui-même. Aujourd'hui il n y a plu que le baclo dont je voudrais me défaire. Mais vu la durée et le dosage de mon traitement ,des clés pour y arriver plus facilement seront bonnes à prendre. Donc merci pour le conseil, bat.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 35142
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 01 Mars 2020, 19:36
Dans ce cas, et puisque tu souffres d'EI, diminue de 10mg toutes les semaines au max
25 mg d'un coup, c'est beaucoup trop ...


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Kor...
  • Age : 35 ans
  • Messages : 1481
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 01 Mars 2020, 19:43
Bonjour,
C est en cherchant les effets secondaires indésirables lors de la diminution de baclophene que je découvre ce forum. Sans entrer dans les détails, je suis suis sous traitement de Baclo à forte dose depuis une très longue durée. J ai commencé une diminution de mon traitement et je resents des effets secondaires qui vont de chatouillements dans le visage jusqu'à des délires. N etant pas certain que mon médecin traitant metrise à 100% le sujet, des informations pertinentes sont les bien venues.
Je suis un peu perdu dans la multitude des témoignages, mais j espère néanmoins trouver ici quelques réponses à mes questions.



Hello Stephane

tu risques réellement d'accentuer tes effets secondaires dans ta démarche


Diminution 10mg/semaine... c'est mieux. (promis)...
Message édité 2 fois, dernière édition par Kor..., 01 Mars 2020, 19:47  

Sans la dépendance, la fête est plus folle... #inspire-comPaRe...#AB...
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 01 Mars 2020, 20:23
Bonour Sylvie,
Tout d abord merci pour ta réponse. Effectivement je diminue de 25 Mg tout les 3 jours apparemment c est énorme. Je comprends mieux pourquoi je me sens si mal alors. En toute honnêteté mon médecin traitant avait préconisé une diminution de 12,5 Mg tout les 3 jours et comme je trouvais déjà ça trop lent à mon goût, j ai décidé d accélérer la cadence quitte à subir quelques EI. Je voulais profiter d un congé maladie pour arriver à mon but. J avais estimé celui-ci a une durée d encore 2 semaines au rythme que je m etait fixé. Je vais donc devoir revoir ma copie, diminuer la vitesse de sevrage et reprendre mon boulot dans un relatif inconfort. Je ne te cache pas que ça me contrarie. Je vais devoir être plus raisonnable et plus patient, deux qualités que je ne possède pas forcément. Le truc c est que je pensais que ce serait plus facile et plus rapide que ça avec le baclo. La je vais me faire à l idee. Merci de prendre le temps de me lire et de me conseiller.
Bàt
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 35142
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 01 Mars 2020, 21:27
Je ne connais pas tout ton parcours, mais tu t'es débarrassé de ton addiction à l'alcool et tu as réussi à éliminer beaucoup de traitements
Il ne te reste que le baclofène, tu peux être fier de ton parcours :fsb2_yes:

Essaie d'être un peu patient pour que tout se passe bien
Et surtout, ne sois pas dans le déni si un accident de vie te fait replonger, ce que je ne te souhaite pas
Le baclofène est efficace et marche à nouveau en cas de pb


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 02 Mars 2020, 0:08
Oui Sylvie,en effet.Mais c'est tout moi,commencer à m inquiéter des EI de la diminution d un médicament que je consomme depuis des années quand je commence à les ressentir.Et maintenant que je l ai décidé, il faut que ce soit quasi immédiat alors que mon parcours s etend sur des années. Je me suis effectivement libéré de pas mal de choses, mais je pensais que le plus dur était fait.C est pour ça que je suis déçu de voir qu'il faudra encore du temps et des efforts pour le baclo.Mon traitement m a plus que certainement bien aidé, mais je pense que le temps est venu de redécouvrir ce dont je suis capable sans molécules qui influencent mon comportement. Voilà le but que je me suis fixé. Sans oublier de rester humble car je commence seulement à affronter les EI du sevrage du baclo,c est nouveau et inattendu donc pas évident à gérer. Ce sera sans doute comme le reste, un jour à la fois. Pour l instant je sais déjà que mon état dépendra de la rapidité de la diminution des doses, que je vais adapter je pense, pour que ce soit supportable tout en étant pas trop lent quand même...Merci pour vos conseils.
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 02 Mars 2020, 4:59
Je me me relis et je vois que je ne mets en-avant que des cotés inquiétant du baclophene, je ne veux décourager personne. Je ne suis vraiment pas une référence pour mesurer l efficacité du baclophene. Mon cas perso est bien trop compliqué pour mesurer l efficacité de celui-ci sur la seule dépendance alcoolique. Même si le problème de départ a été l alcool, c'est tellement parti dans tout les sens avec moi que je ne peut réellement pas donner un avis sur les bien fait que le baclophene a eu sur moi. Trop de dépendance,trop enclin à chercher à me mettre la tête à l envers avec n importe quoi pour être un quelconque exemple ici.Donc pour se faire un avis il vaut mieux se référer à un cas bien plus modéré que le mien. Même dans l arrêt du baclophene je vais sans doute être excessif.Seul point positif que peux apporter, c est que si j y arrive, il a des l espoir pour tous.
 
Avatar de jm84
  • Age : 65 ans
  • Messages : 838
  • Inscrit : 28 Juillet 2017
  Lien vers ce message 02 Mars 2020, 9:25
Salut Stéphane,

Je te relis et, si tu le permets, tu sembles faire une erreur importante. Le baclo n'est pas addictif, on n'est pas accro, on ne parle pas de sevrage!

Une diminution progressive est trompeuse en effet, mais tu connais le risque d'une diminution trop rapide. La seule raison, c'est les EI induits par une descente tout schuss.

Et, bien sûr, je partage l'avis d'une dose de sécurité. La mienne est à 80 mg.

Au plaisir


Indifférent depuis janvier 2014 à 240 mg/j. Aujourd'hui, à 80mg/j. Zéro alcool. Adhérez, ce n'est vraiment pas cher, c'est facile à faire...et c'est un acte nécessaire, responsable!
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 02 Mars 2020, 15:30
Salut JM,
Les mots "addiction, sevrage, accro..." ne devraient, effectivement pas,être associés au baclophene car ils ne s utilisent que lorsque on parle de substances toxiques, je suppose. Je vais donc parler de diminution progressive. Même si dans la pratique c'est assez proche, je trouve.Il s agit tj de diminuer, petit a petit, un produit qu on a l habitude de prendre et que l on ne peut arrêter directement sans se sentir mal. Pour moi, la seule différence c est que quand je pourrai me passer de prendre du baclophene, je n aurai pas envie d en reprendre.
En ce qui concerne une dose de sécurité, pour être honnête, le baclophene ne m a jamais empêché de boire. Les seules sécurités qui fonctionnent dans mon cas sont ,l abstinence totale et l entabuse comme garde fou.
Bàt
 
Hors ligne nic Masculin
Avatar de nic
  • Age : 58 ans
  • Messages : 820
  • Inscrit : 14 Octobre 2014
  Lien vers ce message 02 Mars 2020, 16:30
bonjour stephane, excuse moi de re intervenir, mais je ne comprend pas trop, quand tu dis
<< le baclofene ne m a jamais empeché de boire>>
dans ce cas,je comprend ta decision,de rester dans l abstinence la plus totale
mais ca serait bien que tu racontes ton parcours ( pas obligé) mais pas de jugement ici (echec ou reussite)
ps; si tu as 1 semaine de vacances,et que tu es decidé a arreter le baclo, baisse + durant cette periode
a bientot
nicolas
Message édité 2 fois, dernière édition par nic, 02 Mars 2020, 18:44  

debut du traitement 10/2018 ,2 btles et demie de vin, indifferent au 11/2019 a 230mg
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 02 Mars 2020, 20:24
Salut Nicolas,
Pas besoin de t excuser, c'est un peu le but de discuter sur un forum. J en ai déjà touché un mot précédemment, mon parcours est très compliqué. Pour être complet, il me faudrait quasiment un forum à moi tout seul. Je veux quand même bien essayer d expliquer mon expérience avec le baclo en me limitant au seul sujet de mon addiction à l alcool. Pour faire un énorme raccourci, j ai toujours aimé boire un verre,à la seule différence avec la plupart des gens que ça a tjs été avec excès. Des mes premiers contacts avec l alcool, j ai recherché l ivresse. Pendant une longue période de ma vie, je m en suis +/- tenu a une consommation festive que j arrivais à gérer. C est vers 35 ans,que sans que je ne me l explique, ça a commencer a déraper. Supportant de moins en moins la gueule de bois, j ai commencé à boire un coup le lendemain,pour me remettre comme je disais à l époque. A partir de la, ça a été très vite, les choses se sont emballées à une vitesse incroyable. Mes gueules de bois sont devenues des sensations de manque, le verre du lendemain est devenu un truc ingérable qui prolongeait à chaque fois plus longtemps mes périodes d alcoolisation. Comme ça prenait des proportions hors normes, il y eu divorce, je me suis mis sur la mutuelle,il n y avait plus aucune barrière pour me retenir. A partir de la,la situation est devenue totalement hors contrôle. Après plusieurs cures avec autant de rechute,j ai voulu tester le baclophene et cela, si je veux être 100% honnête,pas pour les meilleures des raisons. Comme je ne consommais plus rien, la vie me paraissait comme sans saveur. Comme j avais déjà chipote avec du baclophene au par avant,je savait que ça procurait, du moin au début, de petits effets agréables. Ca été le cas vu que j'ai de suite commencé par des doses assez fortes. Cette relative mauvaise utilisation du traitement a quand même eue pour résultat de me sortir de la torpeur dans la quelle je m m'etait habitué pendant mes hospitalisations. J ai recommencé à sortir voir du monde et même a rencontré une fille. Comme à chaque fois qu'il y a eu amélioration, je me suis mis à croire à la possibilité d une consommation modérée. Mais très vite, je retombais dans mes travers. Il y a quand même quelques choses qui avait changé, je prouvais me saouler sans avoir besoin de reboire le lendemain, les gueules de bois ne se faisaient limite plus sentir. Un nouveau danger était apparu, l illusion de contrôle. Alors que fondamentalement rien n avait changé, je ne pouvais tj pas m arrêter de boire quand je commençais et les conséquences de l alcool restaient les mêmes.J ai donc du prendre une décision définitive pour continuer a avancer et pérenniser la vie que j avais commencé a reconstruire. Arrêter définitivement de boire, reformer un couple reprendre le boulot. Cette décision je l ai prise le 01/01/2019. Depuis j ai recommencé le boulot et je me suis remarié. Je ne consomme plus du tout d alcool, je m y suis habitué et ça ne me tente même plus vraiment. Ceci nous amène à aujourd'hui à 100 Mg par jour et la ferme intention d arriver à 0. Mais ça je pense déjà l expliquer da un msg précédent.
Holala,c'est n plus un un témoignage,je raconte tt ma vie, c'est la première fois que je mets par écrit tout ça et je me suis pris manifestement au jeux. Heureusement que je ne suis pas entré dans les détails, sinon demain j etait encore la a écrire pour d eventuels lecteurs qui ont sans doute décroché depuis longtemps...Si ce n est pas le cas bravo pour la persévérance, je me suis fatigué moi moi-même...
 
Hors ligne nic Masculin
Avatar de nic
  • Age : 58 ans
  • Messages : 820
  • Inscrit : 14 Octobre 2014
  Lien vers ce message 02 Mars 2020, 20:58
je comprend tres bien ta peur de reboire, mais si le << gendarme>> ne suffit plu
n hesite pas a retenter l aventure baclo, mais avec le forum, ( c est mieux)
si tu veux parler de tes autres addictions, n hesite pas, tu n es pas le seul ici, et tu auras des oreilles attentives
a plus stephane,
Message édité 1 fois, dernière édition par nic, 02 Mars 2020, 22:57  

debut du traitement 10/2018 ,2 btles et demie de vin, indifferent au 11/2019 a 230mg
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 35142
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 02 Mars 2020, 21:22
J'ai tout lu moins aussi, merci pour ton récit


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 61 ans
  • Messages : 10541
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 02 Mars 2020, 23:27
Salut Nicolas,
Pas besoin de t excuser, c'est un peu le but de discuter sur un forum.
J en ai déjà touché un mot précédemment, mon parcours est très compliqué.
Pour être complet, il me faudrait quasiment un forum à moi tout seul.
Je veux quand même bien essayer d expliquer mon expérience avec le baclo en me limitant au seul sujet de mon addiction à l alcool.
Pour faire un énorme raccourci, j ai toujours aimé boire un verre,à la seule différence avec la plupart des gens que ça a tjs été avec excès.

Des mes premiers contacts avec l alcool, j ai recherché l ivresse.
Pendant une longue période de ma vie, je m en suis +/- tenu a une consommation festive que j arrivais à gérer.
C est vers 35 ans,que sans que je ne me l explique, ça a commencer a déraper.
Supportant de moins en moins la gueule de bois, j ai commencé à boire un coup le lendemain,pour me remettre comme je disais à l époque.
A partir de la, ça a été très vite, les choses se sont emballées à une vitesse incroyable.
Mes gueules de bois sont devenues des sensations de manque, le verre du lendemain est devenu un truc ingérable qui prolongeait à chaque fois plus longtemps mes périodes d alcoolisation.
Comme ça prenait des proportions hors normes, il y eu divorce, je me suis mis sur la mutuelle,il n y avait plus aucune barrière pour me retenir.
A partir de la,la situation est devenue totalement hors contrôle.
Après plusieurs cures avec autant de rechute,j ai voulu tester le baclophene et cela, si je veux être 100% honnête,pas pour les meilleures des raisons.
Comme je ne consommais plus rien, la vie me paraissait comme sans saveur.
Comme j avais déjà chipote avec du baclophene au par avant,je savait que ça procurait, du moin au début, de petits effets agréables.
Ca été le cas vu que j'ai de suite commencé par des doses assez fortes. Cette relative mauvaise utilisation du traitement a quand même eue pour résultat de me sortir de la torpeur dans la quelle je m m'etait habitué pendant mes hospitalisations.
J ai recommencé à sortir voir du monde et même a rencontré une fille. Comme à chaque fois qu'il y a eu amélioration, je me suis mis à croire à la possibilité d une consommation modérée. Mais très vite, je retombais dans mes travers.
Il y a quand même quelques choses qui avait changé, je prouvais me saouler sans avoir besoin de reboire le lendemain, les gueules de bois ne se faisaient limite plus sentir. Un nouveau danger était apparu, l illusion de contrôle. Alors que fondamentalement rien n avait changé, je ne pouvais tj pas m arrêter de boire quand je commençais et les conséquences de l alcool restaient les mêmes.
J ai donc du prendre une décision définitive pour continuer a avancer et pérenniser la vie que j avais commencé a reconstruire. Arrêter définitivement de boire, reformer un couple reprendre le boulot. Cette décision je l ai prise le 01/01/2019.
Depuis j ai recommencé le boulot et je me suis remarié. Je ne consomme plus du tout d alcool, je m y suis habitué et ça ne me tente même plus vraiment. Ceci nous amène à aujourd'hui à 100 Mg par jour et la ferme intention d arriver à 0. Mais ça je pense déjà l expliquer da un msg précédent.

Holala,c'est n plus un un témoignage,je raconte tt ma vie, c'est la première fois que je mets par écrit tout ça et je me suis pris manifestement au jeux. Heureusement que je ne suis pas entré dans les détails, sinon demain j etait encore la a écrire pour d eventuels lecteurs qui ont sans doute décroché depuis longtemps...Si ce n est pas le cas bravo pour la persévérance, je me suis fatigué moi moi-même...

J'ai un peu aéré le texte ;)

Merci pour ton récit.

Comme on l'a dit plus haut, tes Effets Indésirables (EI) sont certainement dus à une descente trop rapide. Il vaut mieux la stopper quelques semaines, le temps de voir si c'est bien stabilisé.


Bàt,
Pascal


Ressources diverses

Comment prendre le baclo ? | le baclofène fait-il dormir ? - Feuilles de route (alcool et TCA) - Outil d'aide à la répartition - Foire Aux Questions - Tout savoir sur le baclofène - Initiation aux TCC (Thérapies Cognitivo-Comportementales) - Mindfulness Méditation / Pleine conscience / « Vivre le moment présent » - auto-hypnose - Acides Aminés - autres ressources +/- zen...

Profitez !
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 03 Mars 2020, 2:27
Nicolas, avec l expérience, c'est plus que de la peur,c'est une certitude. Dans mon cas,c'est tolérance zéro avec tout ce qui peu être addictifs. Mon empressement à vouloir me défaire de tout les médicaments que je prenais est du a deux choses. La première est qu il me semble que mon esprit fonctionnait mieux quand il était libre de toutes substance. Ce qui doit être probablement vrai quand je compare ce dont j était capable avant par rapport à aujourd'hui. La deuxième est que je ne veux plus avoir aucun médicament chez moi car j ai une fâcheuse tendance à parfois prendre ceux-ci pour remplacer les effets que m apportaient l alcool. Avec l alcool, je peux me permettre dans avoir chez moi pour mes invités car j ai mon entabuse. Pour les médocs, y pas de gendarme comme tu l appelles pour m en tenir éloigné.

En ce qui concerne mes autres addictions,je suis certain de trouver ici des oreilles attentives et bien veillantes, mais elle ne sont plus trop d actualité et en parler ne m appotera pas de valeur ajoutée. Je ne vais pas non plus les partager comme témoignage, ça m est trop spécifique pour être digne d interret.
 
Avatar de jm84
  • Age : 65 ans
  • Messages : 838
  • Inscrit : 28 Juillet 2017
  Lien vers ce message 03 Mars 2020, 8:40
Hello Stéphane,

Bravo pour ta maîtrise de l'écriture, je sais à minima à quoi tu restera accro!

Tu as beaucoup de traits de personnalité (sans jouer au psy à 2 balles) des artistes: un caractère excessif, dans le bon sens tout terme.

Merci à toi de t'être fendu d'un pan de ta vie. Certains ici s'enrichirons de ton expérience.

A bientôt,

Jan-Marie


Indifférent depuis janvier 2014 à 240 mg/j. Aujourd'hui, à 80mg/j. Zéro alcool. Adhérez, ce n'est vraiment pas cher, c'est facile à faire...et c'est un acte nécessaire, responsable!
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 03 Mars 2020, 22:09
Hello Jean Marie,
Merci pour ce que tu m écris, je tiens à te répondre même si c'est carrément hors sujet sur ce forum.
A vrai dire, c'est la première fois que je m exprime sur ce sujet par écrit. En y réfléchissant, même oralement, je n ai toujours fais qu aborder certains passages dans de désordre. En ce qui concerne ma maîtrise de l écriture, elle s était limitée, jusqu'ici à jouer au scrabble avec ma femme, a un texte écrit à l école qui m avait valu les éloges d une prof de français et un long ramassis de n importe quoi récemment déversé sur le word de mon pc.

Je ne sais pas si je me suis trouvé une nouvelle addiction tellement tout ça au final me demande des efforts. Même si c'est pour poster un simple témoignage sur un forum.

Si quelqu'un peut retirer un quelconque bénéfice de mon histoire c'est très bien. J en aurai peut-être d autres a raconter vu que je vais faire le têtu et certainement continuer à diminuer le baclophene a une allure assez rapide.

Pour refermer cette petite parenthèse, par rapport à ma personnalité excessive tu as vu juste et sans fausse modestie, je me suis déjà monté le bourrichon avec le sentiment d'être passé à côté d un talent artistique. Après analyse,sans entrer dans les détails, je dois peut-être avoir une certaine facilité à aligner des mots mais qui reste à des kilomètres de n'importe quelle prestation artistique crois moi bien.

Néanmoins merci,
Stéphane
 
Avatar de tai chi
  • Messages : 208
  • Inscrit : 12 Janvier 2020
  Lien vers ce message 04 Mars 2020, 14:45
Coucou
J'ai tout lu ton fil.
Je comprends que tu ne veuilles plus prendre de médicaments, je suis pareille. Je déteste! Mais je ne veux plus que le VINO dicte ma vie.
Si je peux me permettre, sois patient, après tout le chemin parcouru, le retour à une vie normale, etc
🙏🏼🙏🏼🙏🏼


Une petite bataille à la fois
Début du traitement: 26 janvier 2020
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 04 Mars 2020, 17:15
Hello Pascal,
Tu as bien fait d aerer mon texte, ça le rend un peu moin indigeste.
Bàt,
Stéphane
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 04 Mars 2020, 17:52
Coucou Tai chi,
Comme j'ai commencé la diminution du baclo, je suis en situation d un relatif inconfort. Même si je freine la cadence ou si je stabilise, je vais néanmoins encore ressentir des EI incompatibles avec la reprise de mon activité professionnelle. Je veux mettre à profit un congé maladie pour retrouver 100% de mes capacités nécessaires à mon boulot. Ce qui explique mon empressement.

De plus je suis assez confiant par rapport au fait de pouvoir gérer une éventuelle rechute sans baclophene. Si je me trompe, il sera toujours temps de réévaluer la situation et de reprendre mon traitement.

Tout ça fait partie d une démarche visant à ne plus prendre aucun médicament. L idée d un traitement a vie à tout pour me déplaire.

Avant le commencement de tout ça, après avoir pris conscience de mon problème, j'ai vécu pendant deux ans sans alcool et sans médicaments grâce à une très bonne hygiène de vie et à une activité physique importante. C'est à ça que je voudrais revenir.

Bàt,

Stéphane
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 61 ans
  • Messages : 10541
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 04 Mars 2020, 18:00
Hello Stéphane,

Comme tu parles de paliers de 25 mg, je parie que tu es belge ;)
C'est loin d'être une tare, car je le suis aussi (belge et taré !)

D'après notre expérience, l'inertie du baclo est de +/- 10 jours. En fait, après chaque palier de descente, il faut s'introspecter et s'auto-mesurer dans l'envie de boire ou pas.
Et donc de là le conseil de ne pas descendre + vite que toutes les 2 semaines de 10 mg (ou 10% de la dose restante). En cas de retour d'envies ou de mal-être. On stoppe la descente en reprenant le palier supérieur.

Bàt,
Pascal


Ressources diverses

Comment prendre le baclo ? | le baclofène fait-il dormir ? - Feuilles de route (alcool et TCA) - Outil d'aide à la répartition - Foire Aux Questions - Tout savoir sur le baclofène - Initiation aux TCC (Thérapies Cognitivo-Comportementales) - Mindfulness Méditation / Pleine conscience / « Vivre le moment présent » - auto-hypnose - Acides Aminés - autres ressources +/- zen...

Profitez !
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 04 Mars 2020, 20:07
Hello Pascal,

Bien vu pour la nationalité, je suppose que c'est en fonction du dosage disponible dans nos pharmacies que tu en es arrivé à cette conclusion.

Merci pour cette information chiffrée, elle me permet de prendre la mesure de l énorme inertie du baclophene! Je dois avouer que je tombe des nues. J ai vraiment sous estimé la puissance de ce médicament. Je suis persoidé, que si tout cela est exact, que même mon médecin traitant ne metrise pas bien le sujet. C'est très inquiétant.

D après ce que tu me dis, étant donné que demain je devrais descendre à 75 Mg et que je m arrete pour mes stabiliser, il me faudrait, dans le meilleur des cas, 16 semaines pour pouvoir stopper définitivement le baclophene. Encore une fois, si tout cela est exact,c'est un truc de fou.

Ma question va donc être simple, sans même parler de rechute, si je continue de diminuer les doses au rythme de 25 Mg tous les 3 jours,quels risques cela représente pour ma santé? Tu me diras,à juste titre, que je ferais mieux d en parler à mon médecin, mais apparemment non vu que je l ai vu ce lundi et qu il connait mon schéma dégressif et qu il ne m a pas dissuadé d en changer.

La, je dois avouer, que je suis perdu. Dois je continuer ma démarche et être débarrassé au plus vite de tous ça pendant mon congé maladie et subir de méchants EI ou encore faire traîner les choses pendant des semaines dans un relatif confort?

A moi de voir sans doute.

Bàt,

Stéphane
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 35142
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 05 Mars 2020, 1:14
Ce dont te parle Pascal n'a rien à voir avec un quelconque risque pour ta santé
Tu ne risques rien, à part des EI et donc de l'inconfort
Par contre, en allant trop vite, tu peux ne pas percevoir des signes augurant d'une éventuelle rechute

Que ton médecin ne connaisse pas les subtilités de ce médicament est tout à fait banal
Très peu de médecins le maitrisent, s'ils prescrivent, c'est déjà très bien


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 05 Mars 2020, 4:18
Et bien, Sylvie, si je ne risque rien à part de l inconfort et des EI, en espérant que ceux-ci restent supportables, je vais continuer ma diminution au même rythme. Ce qui,selon mes calculs, devra prendre encore deux semaines. Un délai qui me paraît acceptable si je le compare à celui des autres médicaments dont je me suis libéré. Médicament pour lesquels je m etais préparé à souffrir lors de leurs arrêts contrairement au baclophene vu que personne ne m y avait préparé.

En outre, tu me dis le plus naturellement du monde, qu il est banal qu un médecin ne connaisse pas les "subtilités" d un médicament qu il prescrit et que c est déjà très bien qu'il quand même! Je ne peux que m insurger contre ça! Un patient est en droit de connaitre les effets indésirables auxquels il sera confronté pendant et après son traitement, aussi efficace celui-ci soit il.

C est en toute connaissance de cause que quelqu'un doit pouvoir choisir un médicament, en mettant en avant sa capacité de guérison évidemment mais en aucun cas en occultant ses mauvais côtés. Surtout quand il s'agit agit d'un médicament qui est détourné de son usage premier pour soigner une autre pathologie comme le baclophene étant donné que la notice ne prévoit pas cet usage et est des lors parfaitement inutile.

Si j avais pu être mieux informé, j aurais, plus que probablement pris du baclophene mais conscient de difficulté ou du moins la lenteur du processus pour m en défaire idéalement, je m y serais mis bien à l avance.

Je me doute que ce que j ecris ici n'est pas pour plaire à tout le monde vu que c'est un forum censé promouvoir le baclophene pour aider les personnes dépendantes à l alcool mais s'ils vous plaît, prenez en compte ce que j'ai à dire. Je ne dénigre en aucun cas l efficacité du baclophene, je prône juste pour une meilleure information des médecins prescripteurs pour qu ils puissent à leur tour conseiller leur patients.

En résumé, je suis persuadé que la meilleure façon de faire accepter l idée, au plus grand nombre, que le baclophene est peut-être le seul remède efficace contre l alcoolisme passeras par la transmission d un maximum d info au médecins. Sinon, il va y avoir, des tas de gens, comme moi j ai failli l être, dégoûté par les EI du baclo et qui risquent de devenir de féroces détracteurs.

Ce serait bien, je pense, de diffuser plus largement les expériences recueillies ici en terme de palier de diminution, pour que les médecins puissent y avoir accès,étant donné que,je suppose, il n n'y a aucune autre bande de donnée à laquelle ils peuvent se référer.

Bàt,

Stéphane
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 05 Mars 2020, 4:36
Encore quelques mots.
Je prêche peut-être dans le désert.
Les médecins ont sans doute besoin d etude plus sérieuse que les ressentis d un forum por s imformer.
Mais à titre indicatif,faute d autre chose ca pourrait en intéresser certains.
En ce qui me concerne, j aimerais, modestement, en faire part au mien.
Si cela ne va pas a l encontre de la charte du forum.
Tiens moi au courant.
 
Avatar de Kor...
  • Age : 35 ans
  • Messages : 1481
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 05 Mars 2020, 8:47
Hello Stephane il ya un guide à ta disposition

"Baclofène et troubles liés à l’usage de l’alcool. Recommandations de bonnes pratiques à l’usage des médecins et patients"..

Tu peux l'avoir en PDF.


Sans la dépendance, la fête est plus folle... #inspire-comPaRe...#AB...
 
Avatar de tai chi
  • Messages : 208
  • Inscrit : 12 Janvier 2020
  Lien vers ce message 05 Mars 2020, 13:42
Même en apportant toutes les informations à mon médecin de famille, elle a refusé de s'y intéresser. :fsb2_eton01
Mais je n'ai pas dit mon dernier mot.
D’autant plus que mon prescripteur est en fin de pratique. Je vais où après. :fsb2_cold:


Une petite bataille à la fois
Début du traitement: 26 janvier 2020
 
Avatar de Kor...
  • Age : 35 ans
  • Messages : 1481
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 05 Mars 2020, 14:17
Même en apportant toutes les informations à mon médecin de famille, elle a refusé de s'y intéresser. :fsb2_eton01
Mais je n'ai pas dit mon dernier mot.
D’autant plus que mon prescripteur est en fin de pratique. Je vais où après. :fsb2_cold:

Coucou taï-chi

J'espère que ton prescripteur pourra te recommander un collègue.

Ou qu'un baclopote t'aide à en trouver un... (pour le Canada)


Sans la dépendance, la fête est plus folle... #inspire-comPaRe...#AB...
 
Avatar de tai chi
  • Messages : 208
  • Inscrit : 12 Janvier 2020
  Lien vers ce message 05 Mars 2020, 14:51
Salut Kor, je m’imagine mal dire à mon doc: si vous mourez, je vais voir qui après? :fsb2_no:
Il ne partira pas à la retraite, et il est assez âgé, à dire vrai il s’ennuie à rien faire, il a donc décidé de revenir au travail.
C’est pour ça que je voudrais convaincre mon médecin de famille.


Une petite bataille à la fois
Début du traitement: 26 janvier 2020
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 35142
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 05 Mars 2020, 16:29
Le baclofène est un traitement assez compliqué parce que ses effets sont très variables selon les patients
Ressentir des EI en cas d'augmentation ou de diminution trop rapide est possible mais pas certain

Il y a en effet un guide, écrit en collaboration par des patients et des médecins experts du traitement
Il est ici https://www.baclofene.org/wp-c...de_l-alcool.pdf
Il y a d'autres choses utiles ici https://www.baclofene.org/cate...e_le_baclofene/

Tu peux bien sur parler du forum à ton médecin, mais c'est très touffu et peu "lisible" pour quelqu'un qui a un travail prenant

Tu prêches une convaincue quand tu dis qu'il faut que les médecins soient informés, voire formés
Au delà d'être possiblement dégoutté par des EI dus à de mauvaise prise en charge, il y a aussi tout ceux qui ne ressentent aucune efficacité parce qu'on leur donne une dose trop faible


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 06 Mars 2020, 0:21
A la vue de tout ça, j aurais envie de dire qu'il est dommage, et je pèse mes mot,que des médecins prescrivent un médicament, qui n est pas anodin, sans plus d information. Je prends seulement la mesure d un traitement que je suis depuis 5 ans.
J assume ma part de responsabilité dans cela.
Malgré le fait que je sois persuadé de l efficacité du baclophene et qu'il m a beaucoup aidé dans ma guérison.
Ma difficulté actuelle de m en défaire me ferait hésiter à le conseiller à un ami.
Ce qui, selon moi, est dommageable pour tout le monde.
 
Avatar de Kor...
  • Age : 35 ans
  • Messages : 1481
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 06 Mars 2020, 0:34
Ce qui est fait est fait...

L'important c'est la qualité de vie...


Sans la dépendance, la fête est plus folle... #inspire-comPaRe...#AB...
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 06 Mars 2020, 0:46
Hello Stéphane,

Bravo pour ta maîtrise de l'écriture, je sais à minima à quoi tu restera accro!

Tu as beaucoup de traits de personnalité (sans jouer au psy à 2 balles) des artistes: un caractère excessif, dans le bon sens tout terme.

Merci à toi de t'être fendu d'un pan de ta vie. Certains ici s'enrichirons de ton expérience.

A bientôt,

Jan-Marie



Holala JM,
Je viens de saisir le sarcasme.
J adore.
J en était presque à soumettre mes proses à des éditeurs... Ha ha ha!
Deuxième degré et autodérision, tout ce que j aime.
Merci pour cette petite parenthèse humoristique.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 35142
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 06 Mars 2020, 0:57
a.
Malgré le fait que je sois persuadé de l efficacité du baclophene et qu'il m a beaucoup aidé dans ma guérison.
Ma difficulté actuelle de m en défaire me ferait hésiter à le conseiller à un ami.
Ce qui, selon moi, est dommageable pour tout le monde.


J'avoue être perplexe quand tu parles d'une difficulté à t'en défaire ...

Il suffit de diminuer rapidement et de subir quelques EI une semaine ou 2
Ou d'être plus patient, de diminuer moins vite pour être confortable

Le baclofène n'est pas addictif et ne demande pas de précaution particulière concernant son arrêt
On est très loin des benzos et des mois voire des années de patience/souffrance qu'il faut pur s'en débarrasser


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 06 Mars 2020, 3:51
C est peut-être une question de sensibilité.
Le truc, c'est que je ne m m'y attendais pas.
Donc peut-être que je me montre trop sévère.
Je ne donne qu un avis qui n a pas plus de valeur qu'un autre.
J ai reçu des informations précieuses qui m éclairent pour la suite de choses.
Je vais essayer de continuer ma descente rapide mieux préparé et ajusterai celle,si nécessaires par rapport à vos conseils.
Je reviendrai peut-être poster un témoignage ici, si j ai quelque chose à dire de pertinent
Bàt,
Stéphane
 
Avatar de Kor...
  • Age : 35 ans
  • Messages : 1481
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 06 Mars 2020, 20:10
Bon Courage de ton côté...


Sans la dépendance, la fête est plus folle... #inspire-comPaRe...#AB...
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 07 Mars 2020, 19:50
Merci Kor
 
Avatar de Kor...
  • Age : 35 ans
  • Messages : 1481
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 07 Mars 2020, 21:32
Je sais que tu ne vas pas aimé

Mais...

Essaye de prendre ton temps pour la descente...

On est pas à deux semaines près...

Ps:Tu nous diras :fsb2_wink:


Sans la dépendance, la fête est plus folle... #inspire-comPaRe...#AB...
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 13 Mars 2020, 19:37
Petit témoignage qui va probablement déplaire..
Sylvie, selon tes dire ,la diminution de baclophene, peu se faire rapidement en 2 ou 3 semaines en subissant quelques effets secondaires que je supportais jusqu'ici.
Arriver au 2 tiers de mon traitement de départ, je suis,sans doute arrivé au 10 jours d'inertie que l on m avait indiqué dans un commentaire précédent
Le matin, j ai été réveillé par des frissons, je grelottaois couvert de sueur, froide, je change mon pyjama détrempé par un sec plus chaud.Rien n y fait, j j'enfile alors un pyjama de Noël pur doudoune. Je grelotte tj, je me dit que la seule solution c'est de me mettre dans un bain chaud. La j ai senti mes bras se raidir, mes muscles se crisper,je sors immédiatement pour avertir ma femme de mon mal aise, je n'ai rien du dire car mon visage était complètement paralysé laissant, juste l espace à ma bouche pour que je puisse prendre une de mes gellules de75 mg que le pharmacien me préparait pdt mon traitement. Je me suis recouché voir si cela allait faire son effet ou si j allais devoir appeler les secours
Quand je vous dis que j'ai paniqué,je n'exagère en rien, je pensais que cette paralysie faciale resterait permanente,tellement je la contrôlais pas. Petit à petit le baclophene faisant effet, la situation est revenue à la normale.

Maintenant, libre à vous de me croire ou pas,pensez ce que vous voulez, il y aura certainement des commentaires,qui vont dire que c'est une histoire inventée ou exagérée par qq qui s'est montré critique dès le début. Faites de cette histoire ce que vous en voudrez.

Pour ma part j ai augmenté la dose pour qu elle soit supportable, je vais suivre à mon grand regret la diminution ultra lente, qui est la seule option pour continuer à vivres sans subir les EI de façon trop marquée
J ai en outre calculé la dose nécessaire pour arriver aux 16 semaines qui me restent à l arrêt complet du baclophene. J ai expliqué à mon médecin traitant l épopée décrite plus haut, qui l a pris avec beaucoup trop de légèreté, je trouve, je lui ai quand même dit que je voulais avoir chez chez-moi le stock suffisant que j'ai calculé.
Je vais conclure mon témoignage par ,un truc qui va me faire passer pour le parano de service, et qui rendra mon texte encore moins crédible.
Mais j ai fait un stock suffisant pour la fin de mon traitement car si un jour il y a une interruption de l approvisionnement du baclo, comme ça arrive pour certains médicaments, comme il n y a pas de générique pour prendre le relais, j aimerais pas être à la place de celui qui va se retrouver dans cette situation. Je bosse dans le pharma et croyez moi bien qu'il suffit de pas grand-chose pour interrompre une production, un bête test négatif sur une des étapes complexe, un inspecteur trop pointilleux qui décède une faille dans le process, un panne de machine unique pour son rôle dans la fabrication... Exemple concret et vérifiable l antabuse que je prend chaque jours a été indisponible pendant des semaines, heureusement il y avait un générique français que j ai pris en dépannage.
Voilà à bon entendeur salut, vous ne pourrez pas dire que vous n aviez pas été prévenu le cas échéant.
Avant de prendre tout ca pour des affabulations délirantes ou une manière de dénigrer le baclophene, relisez mon fil ou je reconnais l efficacité de baclo et que les seules critiques que j ai posées sont sur le manque d info données au patient en début de traitement et demandez quel serait l intérêt que pourrais retirer de tout ça.
Sans aller, jusqu'à vous constituer un stock tel que le mien prenez peut vos précautions pour les jours qui suivent dans la situation actuelle que vous connaissez tous.
Bàv
Un homme prévu en vaut deux...













,









i
 
Avatar de Kor...
  • Age : 35 ans
  • Messages : 1481
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 13 Mars 2020, 19:49
Hello Stephane...

J'espère que ca va mieux maintenant...

Sans relativiser... ce genres d'effets secondaires peut arriver (sur certaine personnes)

Tu es descendu beaucoup trop vite dans le sevrage...

Pas Cool...


Sans la dépendance, la fête est plus folle... #inspire-comPaRe...#AB...
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 35142
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 13 Mars 2020, 19:55
Bonjour Stéphane

Je ne remets pas du tout en cause ton témoignage
Tu n'as simplement pas eu de chance

J'ai lu des histoires similaires à la tienne, avec d'autres EI
C'est simplement rarissime
La majorité des personnes peuvent diminuer rapidement sans EI majeurs


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Stéphane. 73
  • Age : 46 ans
  • Messages : 21
  • Inscrit : 01 Mars 2020
  Lien vers ce message 14 Mars 2020, 16:22
Oui peut-être, mais si j avais été seul et sans baclophene sous la main, je ne sais vraiment pas comment ça se serait fini et la réaction de mon médecin traitant, limite désinvolte l a privé de ma clientèle! Et même si c'est rarissime,une note dans vos documentations, devrait y faire référence, car soit je suis passé à côté, mais on y décrit le EI lors du début de traitement mais rien sur ceux lors de l arrêt..
Bàv
Stéphane
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene