Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Ma mère est alcoolique

Avatar de ynea
  • Messages : 1
  • Inscrit : 25 Mars 2020
  Lien vers ce message 25 Mars 2020, 6:13
J’avais posté ce message sur un autre forum il y a 2 ans :

"Bonjour à tous, j’ai 13 ans et j’écris cette discussion pour vous raconter mon histoire. Ma mère est alcoolique depuis longtemps (ça date d’avant ma naissance) et cela ne s’arrête pas.. j’aimerai l’aider mais je ne sais pas comment, mon père en a également marre. Ma famille est au courant de son problème, mon oncle a parler avec son médecin mais elle lui a répondu que ce n’etais pas à lui de faire cela et qu’il ne pouvait rien faire. En 2017 ma mère a fait une tentative de suicide..elle a été hospitalisée on a expliqué au pompier qu’elle étais alcoolique et qu’elle buvais environ 2 litres d’alcool tout les soirs.. elle est restée à l’hopital pendant environ 1 semaine, moi et toute ma famille voulions qu’elle reste à l’hopital pour se faire soigné mais malheureusement ils l’ont faite sortir ça à été beaucoup mieux pendant environ 2 semaines elle allait se coucher en même temps que nous elle mangeait en même temps que nous etc mais après ça a recommencé comme avant. Elle nous a menacé de recommencer une 2ème tentative mais que cette fois ci elle se louperait pas, je vous écris à tous ce soir pour vous demander de l’aide je suis jeune et je ne sais pas comment faire pour arrêter tout cela j’ai penser à la faire interner mais je ne sais pas comment faire, quelle procédure il faut faire et sa se trouve je ne peux rien faire moi non plus comme mon oncle.. j’aimerai savoir si vous avez eu le même problème que moi et si oui comment avez vous fait ? Je veux de l’aide svp.
Merci d’avance au réponse que j’obtiendrai.


Bonsoir, je souhaitais revenir sur ce sujet de discussion que j'avais lancé il y a 2 ans.
J'ai maintenant 16 ans et malheureusement rien à changer jusqu'à maintenant.. Ma mère boit toujours, au réveillon de Noël il y a 1 ans je crois elle avait encore péter un câble au point de crié et bousculé ses parents, j'ai donc dû une nouvelle fois appeler les pompiers et la police ils l'ont encore une fois amené à l'hôpital ils l'ont gardé quelques jours et ils l'ont de nouveau faite sortir, moi qui pensais que comme elle avait des antécédents à l'hôpital par rapport à l'alcool j'avais espoir qu'ils l'a garde sauf que non. Elle a été suivie par une psychologue elle l'aimait bien et moi je l'a trouvais vraiment gentille par rapport aux autres que ma mère avait pu avoir, elle ne se forçait pas à aller l'a voir et depuis décembre 2019 la elle n'y retourne plus elle a annulé ses rdv qu'elle avait prit je n'ai aucune idée pourquoi. Comme au niveau médical personne nous aide ou du moins essaye de nous dire comment faire pour l'aider j'ai pris les choses en main car la depuis plusieurs mois c'était plus vivable (mon père qui s'est acheté un lit de camps pour dormir dans le salon tellement il l'a supporte plus, elle lui hurle dessus tout les soirs, cherche le moindre petit truc pour partir au clash avec lui elle lui tappe dessus lui crache dessus le mord ect et comme mon père n'a pas envie de l'a frappé il essaye de réagir comme il peut), j'ai donc pris toute ses bouteilles de crème de casis et ses cubis de vin blanc (elle boit du kire) et je les ai vidés dans l'évier, sur le coup ça l'a énervé mais après elle a un peu comprit les choses et comme nous sommes en période de confinement difficile pour elle de sortir pour acheter juste de l'alcool... Elle a dû se forcer à ne plus boire, cela a marché au début la situation allait mieux entre nous et même avec mon père, quelques jours après elle est venue me voir pour me demander si elle pouvait s'en acheter et elle m'a faite la promesse de ne boire pas plus d'un verre par soirs et pas tout les soirs. Je lui ai fais confiance et elle a tenu sa promesse 2 jours et la ce soir grosse dispute, elle s'est mise à crier sur mon petit frère (10 ans) et elle lui a craché dessus, donc je n'ai pas du tout accepté qu'elle fasse ça j'ai donc fais la même action c'est à dire vider ses bouteilles. Elle a tout jeté par terre la nourriture qu'il y avait dans le frigo que mon père avait acheté pour le confinement elle a cassé pleins de vaisselle par terre, sa phrase "vous voulez jouer on va jouer, vous me priver de boisson je vous prive de nourriture". La elle est enfermée dans sa chambre et elle s'est barricadée.. Je ne sais plus quoi faire surtout que là niveau médical et force de l'ordre ils ont d'autres préoccupations plus importantes..
Merci de votre aide. Ynéa
 
Avatar de jm84
  • Age : 65 ans
  • Messages : 838
  • Inscrit : 28 Juillet 2017
  Lien vers ce message 25 Mars 2020, 9:34
Bonjour Ynéa,

Hum, tu es bien jeune pour pouvoir prendre en charge un ascendant alcoolique... Tu nous dis que ton père en a marre aussi, c'est peut-être à lui de prendre les choses en main non?

Une grande vérité que tu as sans doute déjà entendumais je te la répète à nouveau: aucun malade alcoolique ne peut s'en sortir tant qu'il reste dans le déni. Le jour où ta mère arrivera à table et dira "j'ai un problème d'alcool" , ce sera en grande partie gagné.

Autre conseil, propose-lui de venir ici en discuter si elle le souhaite.

Question: que c'est'il passé sur l'autre forum il y a 2 ans?

Au plaisir

Jean-Marie


Indifférent depuis janvier 2014 à 240 mg/j. Aujourd'hui, à 80mg/j. Zéro alcool. Adhérez, ce n'est vraiment pas cher, c'est facile à faire...et c'est un acte nécessaire, responsable!
 
Avatar de talis
  • Messages : 780
  • Inscrit : 18 Juillet 2017
  Lien vers ce message 25 Mars 2020, 10:35
bonjour,
un médecin m'a dit un jour "ce que vous faites pour votre mère est formidable mais vous ne faites que reculer le problème". parce que je voulais la (faire) soigner mais elle, elle ne pouvait pas l’entendre

autrement dit, comme l’évoque JM, tu peux aider, accompagner, vider ce que tu veux, surveiller mais ta mère n'entend pas tout ça, elle ne peut plus agir pour elle, n'est pas prête à accepter sa maladie et donc par la force des choses se soigner.
et surtout, elle saura jouer sur la corde sensible (je te promets que..., juste un verre... etc etc), c'est l'affect qui va primer. t'appelle elle en premier lieu ? avant tt le monde ?

sache par ailleurs, que l’hôpital soigne et remets à la porte après avoir évalué la situation médicale. il ne soignera pas le malade alcoolique. tu as une fracture, il te plâtre. tu as mal à la tête, tu prends un cachet et dehors. les urgences réparent sa plaie et te la renvoie, quelque soit l'heure. et basta, elle doit suivre un autre parcours mais qui lorsqu'on est ainsi, est impossible. et seuls les hopitaux psychiatriques ont encore des accueils d'urgence pouvant accueillir des personnes en détresse comme ta mère.

un déclic doit arriver mais qui ne peut être déclenché par toi, ta famille ou autre. c'est elle qui doit le déclencher.

je suppose que ta mère ne veut entendre parler que de toi quand il s'agit d'être aidé et quelle est la première personne qu'elle appelle ? toi, je pense.
ton père, n'en peut plus et quand bien même, il aimerait l'aider, elle ne le veut plus. donc, il n'a pas le choix que d'abandonner quitte à être mal traité tout en le vivant mal.

en ces temps de confinement, cela prend de l'ampleur car c'est forcément exacerbé, avant, il y avait la liberté de sortir, de se planquer, d'acheter, de boire discrétos mais là, c'est fini, c'est visible, je ne sais pas dans quel état elle sort mais...

les démarches en lien avec les thérapies et psychiatries addictives sont difficiles en ce moment, les HP sont fermés pour la plupart car trop de promiscuité.

je n'ai pas dit qu'il fallait la laisser boire mais ...


début 26/04/17 - 130 mg (maxi 290) / 07h : 40 - 12h : 40 - 16h : 50
adhérent 2019
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene