Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

j'ai envie de tout arrêter...

Avatar de arc-en-ciel
  • Age : 57 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 07 Avril 2017
  Lien vers ce message 09 Juillet 2017, 17:20
Bonjour,
je suis nouvelle sur votre site et voici mon histoire (en bref). Première prescription de baclofene le 06/04/17 à 4 comprimés par jour, que j'augmente de 10 mg tous les 3 jours: 9H, 12H, 16H, 20H.
J'arrête de fumer dans la foulée, cigarettes et cannabis. Tout ce passe bien jusqu'au 18 mai, je suis à 120 mg. Puis voilà que je me mets à faire des oedemes aux pieds chevilles, jambes bras, visage, ce n'est plus moi. DE plus je suis sous anti-hypertenseurs et sous tahor pour le cholestérol. Je redescend ma posologie à 110 mg. Et tous les 3 jours j'augmente la posologie. J'ai toutes sortes d'EI, des bourdonnements, des décharges électriques à toutes mes extrémités, nez compris.Mes yeux me font mal une douleur que je n'avais connu, comme s'ils me brulaient.
Mes dessous de pieds me br√Ľlent, ma peau s'ass√®che plus que de raison et voil√† que je prend 10Kg, affol√©e je supplie mon m√©decin de me mettre sous lasilix + K+. Je d√©gonfle..... mais d√©s que je fais du sport tout regonfle. Que dois-je faire.
J'avais atteint l'indifférence à 240mg. Mais là je n'en peux plus de tous ces EI? car il me semble que je les ai tous; je ne dors que 3heures par nuits et je suis hyper active et si je m'arrête c'est pour m'écrouler... mais que quelques heures.
S'il vous plait, aidez moi. merci par avance.

Arc-en-Ciel
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 35269
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 09 Juillet 2017, 18:34
Bonjour

Déjà commencer à 40mg/j, n'était vraiment pas une bonne idée
Et puis on augmente en fonction des EI, quand on en a on ralentit la cadence
Il faut que le traitement soit supportable et à priori ce n'est pas le cas pour toi ...

Ensuite, tes prises sont plus que probablement très mal placées
Celle de 20h provoque ou accentue probablement tes insomnies
Il faut les faire en fonction du craving
A quelle heure débute le tien ?

hyper activité + manque de sommeil, ça sent l'hypomanie, il me semble donc assez urgent de diminuer ...

Tu parles d'avoir atteint l'indifférence à 240mg/j
A quelle dose es tu actuellement ?
O√Ļ en es tu par rapport √† l'alcool ?


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de sabine2043
  • Messages : 1434
  • Inscrit : 16 D√©cembre 2016
  Lien vers ce message 10 Juillet 2017, 10:07
C'est vrai ce que dit Sylvie : c'est fou d'avoir commenc√© √† 40mg par jour (alors qu'on d√©bute g√©n√©ralement √† 10mg par jour...). J'ai eu autant d'EI que toi, jusqu'au moment o√Ļ j'ai arr√™t√© d'augmenter aussi vite : je me suis mise √† augmenter de 5mg par semaine et les EI ont peu √† peu diminu√©... Bien s√Ľr on a l'impression que c'est plus long mais c'est aussi beaucoup moins douloureux... Bon courage √† toi


Début baclo, mi janvier 2017. Indifférente à l'alcool à 110 mg (début mars 2017) . Relation apaisée à la nourriture à 120mg (avril 2017). J'entame les 6 mois de stabilisation à même dose (120mg en imprégnation : 20mg toutes les 2 heures).
J'ai commencé la descente le 31 juillet : 5mg tous les 15 jours... 23 décembre 2017 : fin du baclofène !
 
Avatar de arc-en-ciel
  • Age : 57 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 07 Avril 2017
  Lien vers ce message 10 Juillet 2017, 17:13
Bonjour Sylvie et Sabine,
Merci de m'avoir répondu.
J'ai commencé à 4 comprimés parce que c'est mon jeune médecin qui me l'a prescrit ainsi et me demandant d'augmenter tous les trois jours de 10mg. Au début les effets ont été supportables. Début du traitement le 06/04/17.Mais à partir du 17/05/2017 je me suis mise à grossir de 13 kg d'oedème. Mon médecin m'a mis sous lasilix et potassium et cela allez mieux. Sauf si je faisais du sport... ,je marche 13 km tous les 3 jours et les autres jours je nage plus d'un km, mais rien à faire j'ai enflée comme une baudruche. Je sens que je déprime. a 240 mg, j'ai senti l'indifférence et depuis je ne bois plus ou très très peu , du spritz à 6,7 % vol.
Je n'ai plus de craving depuis 3 semaines maintenant.
Mais depuis le début du traitement, je ne dépassais pas la dose OMS.
Puis-je arrêter mon traitement et le reprendre en bonne et due forme?
Que me conseillez vous??
Merci pour vos réponse

Amicalement.
Sylvie
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 35269
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 10 Juillet 2017, 18:04
Non, maintenant que tu as atteint le but, ce serait dommage de tout recommencer ...
Ce que tu peux faire, c'est de diminuer de 10 ou 20mg et de modifier tes prises pour que la dernière soit moins tardive

Par ex 50 à 9h, 50 à 12H, 60 à 15H, 60 à 18H

Ensuite, si c'est supportable et que le craving ne revient pas, tu restes comme cela 1 ou 2 mois
Puis tu diminues de 10mg toutes les 3 semaines en faisant bien attention à un retour de craving ou à une conso en hausse
Si ça arrive, il faut remonter un peu la dose et faire un long palier

Les EI devraient se tasser au fil du temps
Message √©dit√© 1 fois, derni√®re √©dition par Sylvie, 10 Juillet 2017, 18:06  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de arc-en-ciel
  • Age : 57 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 07 Avril 2017
  Lien vers ce message 10 Juillet 2017, 22:44
encore merci Sylvie de me répondre, j'ai tant besoin de vous.
J'ai d√©j√† tent√© cette r√©duction, mais les sympt√īmes √©taient toujours aussi pr√©sents.
Je suis devenue oedémateuse le 18/05/2017 à partir de 120 mg (je note tout), 11H: 40 mg,15H: 40 mg et 17H: 40mg.
Et pour tout dire, aujourd'hui, je n'ai pas pris un seul comprimé tant j'ai peur...
Je m'étais dis... que cela serait peut-être mieux pour moi de reprendre le baclofène mais à 100mg et d'augmenter dans 3 semaines et ainsi de suite...
Mais si j'ai bien compris, c'est vous qui avait raison, mais comment faire si je continue à être oedemateuse?
Bonne nuit et encore mille merci
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 35269
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 10 Juillet 2017, 22:49
Attention, il ne faut jamais arrêter le baclo de façon brutale, tu risques une crise d'épilepsie
Je te conseille donc de prendre quelques cps ce soir, 4 ou 5

Puis si tu ne supportes vraiment plus les oedêmes de repartir dés demain sur une dose autour de 140mg/j (11h, 15h et 17h, c'est bien)
En espérant que le craving ne revienne pas
Pour cela essaie le plus possible de t'abstenir de boire

Si tu n'as pas de craving, tu restes un moment à cette dose
Si le craving revient, tu remontes tout doucement


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Manue Velvet
  • Age : 50 ans
  • Messages : 26387
  • Inscrit : 01 Aout 2013
  Lien vers ce message 10 Juillet 2017, 23:19
Courage à toi, n'arrêtes surtout pas le baclo d'un coup, une bonne diminution comme te le conseille Sylvie peut vraiment faire sauter un EI
Je l'ai fait lorsque j'ai commencé à avoir des oedèmes qui devenaient douloureux, j'avais baissé de 20 mg, plusieurs jours, mais surtout attendre que les EI diminuent, que cela devienne confortable, avant de reprendre l'augmentation

De plus, en augmentant vite, au-delà des EI, il peut arriver que l'on prenne plus de baclo que nécessaire, donc en diminuant, il se peut très bien que ton indifférence perdure tout en étant confortable :fsb2_yeah:


à 90 mg de baclo, consommations exceptionnelles et uniquement en bonne compagnie ou sur une belle terrasse.
Actuellement, 0 consommation depuis No√ęl 2019, la prochaine fois : pour mon anniversaire !
 
Avatar de arc-en-ciel
  • Age : 57 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 07 Avril 2017
  Lien vers ce message 11 Juillet 2017, 13:53
Merci Sylvie et Manue,
vous êtes vraiment de bon conseil. Je n'ai lu les réponses que ce matin, du coup hier je n'ai pas pris de Bacloféne. Ouf, je
n'ai pas fait de crise d'épilepsie et j'ai retrouvé les malléoles de mes chevilles.En même temps je dormais les pieds bien surélevés.
Promis, juré je ne boirai pas une goutte d'alcool. Et c'est bien possible que j'ai dépassé ma dose à l'indifférence depuis longtemps, car
j'ai arrêté de fumer le 20 Mai à 110mg de Bacloféne.
Heureusement que vous existez, je vous en suis reconnaissante.
Bonne journée, bien entendu je vous tiendrai au courant des suites et encore mille merci.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 35269
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 11 Juillet 2017, 14:17
Tu aurais du venir avant sur le forum ...
C'est dommage d'envisager d'arrêter un traitement qui marche


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de sabine2043
  • Messages : 1434
  • Inscrit : 16 D√©cembre 2016
  Lien vers ce message 11 Juillet 2017, 19:17
Bonjour Arc-en-ciel, tu sembles g√©rer le baclof√®ne de fa√ßon un peu anarchique, ce qui peut √™tre tr√®s dangereux... surtout √©coute Sylvie qui est notre pro de la r√©partition... Et va doucement, tu peux tout √† fait ne pas augmenter de 10mg tous les 3 jours... personnellement, j'ai moins souffert des EI √† partir du moment o√Ļ j'ai d√©cid√© de n'augmenter que de 5mg par semaine. Cela semble plus long mais tu souffriras moins... bon courage √† toi


Début baclo, mi janvier 2017. Indifférente à l'alcool à 110 mg (début mars 2017) . Relation apaisée à la nourriture à 120mg (avril 2017). J'entame les 6 mois de stabilisation à même dose (120mg en imprégnation : 20mg toutes les 2 heures).
J'ai commencé la descente le 31 juillet : 5mg tous les 15 jours... 23 décembre 2017 : fin du baclofène !
 
Avatar de arc-en-ciel
  • Age : 57 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 07 Avril 2017
  Lien vers ce message 12 Juillet 2017, 11:02
Aujourd'hui, gr√Ęce √† votre soutien et surtout gr√Ęce √† vos bons conseils, j'ai repris le Baclof√®ne depuis hier et j'ai pass√© une super nuit sans artifices suppl√©mentaire type, Xanax ou Atarax ou Imovane. Et surtout aucun EI.
Merci d'avoir √©t√© √† mes c√īt√©s et de m'avoir remis dans le droit chemin :fsb2_wink:
Bonne journée à tous et à toutes.
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 61 ans
  • Messages : 10616
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 18 Juillet 2017, 18:52
Hello Arc-en-ciel !

Surtout reviens régulièrement nous livrer tes ressentis et ce que tu comptes faire avec le traitement.

√Ä bient√īt,
Pascal


Ressources diverses

Comment prendre le baclo ? | le baclof√®ne fait-il dormir ? - Feuilles de route (alcool et TCA) - Outil d'aide √† la r√©partition - Foire Aux Questions - Tout savoir sur le baclof√®ne - Initiation aux TCC (Th√©rapies Cognitivo-Comportementales) - Mindfulness M√©ditation / Pleine conscience / ¬ę Vivre le moment pr√©sent ¬Ľ - auto-hypnose - Acides Amin√©s - autres ressources +/- zen...
Profitez !
 
Avatar de arc-en-ciel
  • Age : 57 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 07 Avril 2017
  Lien vers ce message 06 Mai 2020, 12:10
bonjour,
Je reviens vous donner des nouvelles, mieux vaut tard que jamais ! 2017 fut un désastre avec le Baclofene.
Un soir en rentrant mon mari m'a retrouv√© dans mon lit en train de faire des apn√©es respiratoires. Un de mes fils m'avait surveill√© toute l'apr√®s-midi, je n'arr√™tait pas de r√Ęler, le pire c'est que je ne me souviens de rien. A cette √©poque je faisais beaucoup, beaucoup, beaucoup de sport, allant jusqu'√† me faire 2 fractures de fatigue, une au pied gauche et une autre au tibia droit, bref en plus de mon traitement je me suis retrouv√© avec une armada d'anti-inflammatoires liste I, que je ne prenais vraiment pas plus que de raison. Donc, vu que je ne r√©agissais pas ma famille appelle les pompiers et je me retrouve aux urgences de ma ville. L√†, je me r√©veille dans un d√©lire hallucinatoire, je supplie ma maman de me d√©tacher, je suis une petite fille... je vois bien que je suis dans un service hospitalier (j'ai travaill√© 23 ans dans un h√īpital...), mon mari s'approche et je l'appelle Papa... alors que je le reconnais... mon cerveau √©tait retourn√© en enfance et je n'arrivais pas √† me retransporter dans le pr√©sent. Sale sentiment. J'√©tais attach√©e aux mains et aux jambes, je l'ai tr√®s mal v√©cu. On m'a fait, bien entendu, toutes les analyses sanguines et l√† ils ont pu constater que je n'avais aucune trace d'alcool ou autres traces de quoi que ce soit. J'en √©tais fi√®re vis √† vis de ma famille. Car comme, je ne me souvenais de rien... je ne me souvenais pas si j'avais pu d√©raper. Je perdais ma t√™te. J'ai eu tr√®s peur, tr√®s, tr√®s peur. Alors, j'ai tout arr√™t√©. Et, j'ai r√©cup√©r√© mes facult√©s, toutes et surtout plus ces horribles EI/ES, mais surtout j'ai repris le cours de ma vie... une vie avec de l'alcool. Par contre, un peu plus raisonnable, je ne voulais plus acheter ou boire une bouteille de whisky tous les soirs... alors on d√©rapait le vendredi soir, car oui ! mon mari boit autant que moi si ce n'est plus... et lui est contre le Balco, mais √ßa c'est un autre sujet. Alors pour compenser, on achetait du vin (rouge, ros√©, blanc), 2 bouteilles pour le soir. Et j'en ai eu re-marre. Surtout, que je suis tomb√©e deux fois, en me blessant et ne voulant pas aller aux urgences pour me faire recoudre, une fois l'arcade sourcili√®re et une autre fois la pommette o√Ļ l√† j'ai une belle cicatrice maintenant.
Je veux me prendre en charge, je sais que j ai les moyens en moi. Je sais que je n'ai pas besoin de cette merde.
Alors en Mars 2020, j'ai repris le traitement. Bien comme il faut, en débutant par un comprimé et en augmentant de 1 cp tous les 3 jours. Au début, je faisais 10H00, puis à 14H00 puis 16/17H00. Je ne mets pas d'alarme et j'arrive à les prendre à l'heure. Puis, je me suis aperçue que lorsque je me levais, je pensais à l'heure de l'apéro... ce petit plaisir :-(
j'ai remis en question l'heure du craving. Si j'y pensais √† 10H00 du matin, il fallait que je prenne le baclo √† 8H00 et l'autre prise √† 12H00 pour bien s√©curiser le truc et la derni√®re prise √† 15/16H00 (2,2,2) Ma consommation a nettement baiss√©e, j'√©vite de boire le midi, occasionnellement je prends un verre mais c'est tout (alors qu'√† c√īt√©, mon mari siffle la bouteille). Jusqu'√† 5 cps tout allez bien. Passage √† 6 cps et les EI apparaissent et commencent √† m'invalider. J'avais de superbes ongles !! ils s'effritent, ma peau s'ass√®che , mes yeux me brulent et je viens de me faire op√©rer de la cataracte (en d√©cembre) et toujours fatigu√©e, des gestes incontr√īl√©s. Le matin, j'ai la p√™che mais apr√®s les comprim√©s de 16H00 je suis morte. Alors, j'ai essay√© 3 cp √† 8H00 et 1 cp √† 12HOO et 2cp √† 16H00. M√™me constat, je suis morte √† 16H00.
En fait, le matin je suis hyperactive et à 16H00 complètement amorphe. Je suis redescendue à 5 un bon moment, les EI étaient supportables et sans plus, alors j'ai re-augmenté et voilà re-belote avec les EI. Cela fait bien 15 jours que je suis à 6 comprimés et que j'ai du mal à finir mes journées. Dans les EI, il y a aussi mes insomnies, je ne dors plus que 5H00 par nuit, mais comme je m'écroule à 17H00 pendant 2 heures et que je ne travaille pas...
Je peux m'adapter, mais ce n'est pas une vie.
Alors, me re-voilà, car j'ai besoin de vos expériences. J'ai beau relire tous les livres, tous les témoignages , je sais que je peux y arriver, il faut juste trouver comment bien le faire. Je sais que le temps est mon allier et je ne suis pas pressée, la preuve j'ai commencé au mois de mars et je n'en suis qu'à 6 cp, mais ces ES/EI me font tellement peur!!! j'ai lu qu'en augmentant la posologie, parfois les EI disparaissaient, j'en suis à en avoir peur d'augmenter et hier soir, je me demandais si... je ne devrais pas arrêter le traitement tant c'est insupportable. Et puis non!! il n' y a pas de raison !! vous êtes là pour en témoigner, il est possible d'outre passer tous ces désagréments, mais comment dans mon cas? Je serais même prête à re-détricoter le truc pour mieux le reprendre, je suis prête à tout pourvu que ces EI/ES s'attenuent ou mieux disparaissent.
C'est un pavé, je m'en excuse, mais j'avais 3 ans de retard ;-) et je dois rajouter, qu'après mon hospitalisation, j'ai repris le tabac 4 à 5 cigarettes par jour :-(
Je vous souhaite à tous une agréable journée
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 61 ans
  • Messages : 10616
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 06 Mai 2020, 18:41
Waouh !

Le délire est de toute façon passager, mais je te comprends, car j'en ai vécu aussi.

Augmente à ton rythme, doucement, du style 5 à 10 mg par semaine/ WE, pas + vite.



Ressources diverses

Comment prendre le baclo ? | le baclof√®ne fait-il dormir ? - Feuilles de route (alcool et TCA) - Outil d'aide √† la r√©partition - Foire Aux Questions - Tout savoir sur le baclof√®ne - Initiation aux TCC (Th√©rapies Cognitivo-Comportementales) - Mindfulness M√©ditation / Pleine conscience / ¬ę Vivre le moment pr√©sent ¬Ľ - auto-hypnose - Acides Amin√©s - autres ressources +/- zen...
Profitez !
 
Avatar de arc-en-ciel
  • Age : 57 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 07 Avril 2017
  Lien vers ce message 06 Mai 2020, 23:13
Bonsoir PascAlbéric,

Merci pour ce tableau, c'est vrai que je ne l'avais pas vraiment exploité, mais maintenant que tu m'en parle... :-)

Tu n'as plus d'ES/EI?
En fait, tu t'en est sorti comment de tout ça?
Bonne nuit
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 61 ans
  • Messages : 10616
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 07 Mai 2020, 10:43
Des hauts et des bas, d'o√Ļ le titre de mon fil : Fluctuations, victoires, guigne, adversit√©, r√©sistance, ...


Ressources diverses

Comment prendre le baclo ? | le baclof√®ne fait-il dormir ? - Feuilles de route (alcool et TCA) - Outil d'aide √† la r√©partition - Foire Aux Questions - Tout savoir sur le baclof√®ne - Initiation aux TCC (Th√©rapies Cognitivo-Comportementales) - Mindfulness M√©ditation / Pleine conscience / ¬ę Vivre le moment pr√©sent ¬Ľ - auto-hypnose - Acides Amin√©s - autres ressources +/- zen...
Profitez !
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 35269
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 07 Mai 2020, 11:06
Bonjour

Perso, j'ajouterais une prise
20mg à 8h, 20mg à 11h, 10mg à 14h et 10mg à 17h

Si les 60mg te fatiguent trop, tu supprimes la prise de 17h et tu regardes ce que donne ta conso


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de arc-en-ciel
  • Age : 57 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 07 Avril 2017
  Lien vers ce message 18 Mai 2020, 14:28
Merci Sylvie,

je m'excuse pour ma réponse tardive.

Alors, voilà la suite: j'ai attendu 1 semaine et j'ai augmenté de 10mg et une semaine plus tard 10mg de plus. Le tableau de PascAlbéric aidant grandement à atteindre "la" meilleure répartition.

Aujourd'hui, j'en suis donc à: 30mg le matin vers 9H00, 20mg vers 12H30 et 30mg vers 16H00.
( je dis "vers" parce que je ne suis pas ponctuelle dans mes horaires, mais toujours dans une fourchette d'une heure et parfois la dernière prise, je la fait vers 17H00)

A 70mg, les EI étaient les mêmes au début et en fin de semaine, cela allait mieux, je supportais le traitement.
Alors, hier j'ai osé passé à 80mg et cela s'est bien passé :-)

J'ai un ES assez "étrange"... je m'explique :
Vers 14H00, si je n'ai rien fait de particulier de ma journée, je suis crevée, si je m'allonge, je m'endors pour 2 à 4H00. Par contre, si je m'établis un planning et que je m'occupe, je suis hyper-active et je fourmille de mille idées, j'ose pas l'écrire... mais je me sens plus "intelligente"... j'arrive à tout solutionner. Je fais plein de trucs que je ne faisais jamais auparavant. Par exemple, je me suis mise à la couture et en trois mois de temps, j'ai avalé des tas d'informations que j'ai mis en pratique sans trop de difficulté. J'ai fait pareil en créant un magnifique potager, alors que Dieu sait à quel point j'ai horreur de toucher la terre et devoir toujours s'en occuper...

Je me surprends toute seule. Je sais que c'est 1 ES. Le Baclofene m'a apaisé. Du coup, il m'a permis de réfléchir plus posément. Le bacloféne m'a également permis de prendre du recul sur les choses. Le Bacloféne ne peut agir que si MOI j'agis. Ca c'est clair et c'est net dans mon esprit.

J'ai très nettement baissé ma consommation d'alcool. Je ne consomme plus d'alcool fort et croyez moi j'adorais le Wisky, c'était du miel pour moi!!
Seulement... voilà... je vis avec mon homme depuis 27 ans et nous avons le même parcours (du coup!!), le pied à l'étrier, on l'a mis ensemble...

Au départ, c'est festif... on l'a tous vécu...et puis, ça s'installe, c'est pour se détendre... et puis c'est tous les soirs qu'il faut se détendre...

Il y a fort longtemps que je tire la sonnette d'alarme, des le début de nos débordements j'en étais consciente. Mais... mais, je me suis laissée emporter. On en avait besoin... J'aime mon mari et c'est réciproque, nous avons juste du affronter un coup dur de la vie. Nous avons eu un très grave accident de voiture qui a laissé notre fils de 2 ans à l'époque, handicapé à vie. On a surmonté la situation, ne pouvant faire autrement. Et petit à petit on s'est enlisé dans l'alcool.

C'était juste pour ponctuer le fait, qu'on n'est pas un couple qui se déchire, on communique énormément. IL est conscient qu'on a grave dérapé. Surtout que moi, je ne supporte pas ses doses et que quand même!!! j'en veux autant que lui... l'alcoolisme ni plus ni moins...

IL ne peut s'empêcher d'ouvrir une bouteille de vin (rouge ou blanc) et de me demander si je veux un verre ! souvent je lui rappelle que je suis sous traitement pour arrêter !! Si j'insiste et que je dis : "à midi, tu ne bois pas"! IL m'écoute...

IL est anti-traitement, je ne peux pas l'en bl√Ęmer, pour l'instant (j'ai pas dit mon dernier mot...)vu les effets qu'il constate sur moi et encore! je ne lui dis RIEN de mes EI.

Voilà, le Bacloféne agit, çà c'est sur et certain, je le ressens. Il y a fort longtemps que je ne me suis pas couchée alcoolisée. Et je sais que si je n'avais pas mon mari pour sortir acheter le ravitaillement, et bien je ne consommerai pas!! Et encore, IL est raisonnable (je trouve) IL ne ramène qu'une bouteille de rouge et une de blanc (le blanc, c'est pour moi:-))

Moi, j'ai bien compris que le Baclofène sans alcool, c'est nettement mieux. Plus efficace. J'y tends assurément, j'en ai déjà pleine conscience.
Petit à petit, le Baclofène fait son effet, il y a belle lurette que je n'es pas été "bourrée" et je ne fume plus que 4 cigarettes par jour, mais je sais que si je m'occuperai l'esprit, je pourrai m'en passer, je le sens... juste si on ne me le ramènerait pas, j'irai pas le chercher, juste...

Je vais mieux, j'y crois √† peine, tant je l'avais mal v√©cu la fois pr√©c√©dente. Mais, je m'y suis prise diff√©remment aussi, j'ai vraiment pris mon temps pour les augmentations. Dans mon cas, il a fallut que j'attende que le Baclof√®ne s'installe en moi et gr√Ęce au tableau des r√©partitions et son %, j'ai mieux r√©parti mes prises, malgr√© la donne al√©atoire que je le lui fait, encore, subir.

Et pour, enfin, finir ce pavé, je voulais TOUS, TOUS, TOUS vous remercier pour votre aide. J'ai parcouru des histoires qui m'ont franchement bien aidé à franchir ce cap des EI/ES. Heureusement que ce forum existe, sinon j'aurai déjà re-abandonné et définitivement je pense.

Et surtout un grand merci à SYLVIE d'être toujours présente et de bons conseils, je vais rajouter la prise que tu préconises, d'après le tableau, cela ne change pas grandement les % et cela couvrirais plus la journée.

Et encore merci à PascAlbéric pour cet excellent outil qu'est ce tableau des répartitions.

Excellente semaine à tous.
 
Avatar de Kor...
  • Age : 35 ans
  • Messages : 1805
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 18 Mai 2020, 21:25
Bonsoir...

Bon courage dans ton @Baclodyssée c'est super de vouloir sortir de cette enfer.


Sans la dépendance, la fête est plus folle... #inspire-comPaRe...#AB...
 
Avatar de Florence...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 7711
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 18 Mai 2020, 22:17
Bonjour Arc-en-ciel.

Ce que tu racontes dans ton post (ta réflexion très rapide, ton efficacité dans tes activités, ta lucidité etc, ressemble beaucoup à de l'hypomanie et cette hypomanie est un effet secondaire du baclo.
Elle est agréable à vivre mais peut aussi être dangereuse et mener à un pétage de plombs.
Je reviendrai t'en dire un peu plus sur le sujet depuis mon PC car ce sera plus facile pour moi.
Et si tu le souhaites bien entendu.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de arc-en-ciel
  • Age : 57 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 07 Avril 2017
  Lien vers ce message 20 Mai 2020, 10:12
Merci Wellness, tu sais ce qu'est cet enfer...

OUI!!!! Florence, cela m'intéresse grandement.

En 2017, lors de mon premier traitement... j'√©tais arriv√©e √† 180 mg et je me suis retrouv√©e √† l'h√īpital... pas pour un "p√©tage de plomb" √† proprement parl√©, mais parce que mon mari m'a retrouv√©, en fin de journ√©e, dans mon lit, inconsciente et faisant de l'apn√©e respiratoire. Mon fils (de 22 ans √† l'√©poque) m'a veill√© toute l'apr√®s-midi, tellement il a eu peur.
Je ne me souviens d'absolument RIEN. Je me suis retrouv√©e √† l'h√īpital et derni√®rement, j'ai appris que ce m√™me fils avait demand√© mon hospitalisation en psychiatrie (il est infirmier). Et je me suis retrouv√©e, √† ma sortie, face √† un psychiatre qui voulait m'hospitaliser 15 jours dans une clinique priv√©e et en me disant: "sans le baclof√©ne"... j'√©tais "embrum√©e" face √† toute l'√©quipe (psychiatre, infirmi√®re, √©l√®ve infirmier, mon mari) et un peu "remont√©e" qu'on m'est hospitalis√©e, alors j'ai refus√©, je suis rentr√©e chez moi et j'ai tout arr√™t√©... sauf l'alcool...

Alors, oui, Florence, tu m'intéresses grandement.

Raconte moi ton expérience et comment éviter cette hypomanie? Sylvie m'en avait parlé en 2017, je n'avais pas soulevé à l'époque...
Mais oui, cela recommence!

Hier, par exemple, je me suis levée à 8H00 et j'ai nettoyé au Kärcher toute ma maison jusqu'a 17H00 sans interruption. Comme si j'étais devenue "hyper-active" et après j'ai été m'écrouler. Mais je dors par à coup, je me réveille "gazée" et je me rendors.

Je ne dors plus que 5 à 6H00 par nuit.

Bonne journée à tous :-)
 
Avatar de Florence...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 7711
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 20 Mai 2020, 14:31
Pour te faire patienter en attendant que je sois un peu plus dispo, tu peux toujours aller lire le fil de Bartleby qui est passé par là aussi de façon très flagrante.
Tu peux commencer ta lecture ici par exemple et élargir ton champ d'investigation en amont ou en aval de ce post, si tu y trouves ton bonheur.

A bient√īt !


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de arc-en-ciel
  • Age : 57 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 07 Avril 2017
  Lien vers ce message 23 Mai 2020, 1:20
Merci Florence,

j'ai tout lu. Je me suis retrouvée dans l'article. Après j'ai fait le test et j'ai obtenu 7, ne me mettant pas dans cette "case"... Après, je me suis dit, que je devais manquer d'objectivité (à 3 points près). J'ai un fils psychologue, je ne l'ai jamais fait intervenir, mais là j'avais trop besoin de savoir. Il m'a rassuré, c'est plus mon caractère qui est comme ça (hum, je sais pas si c'est rassurant :fsb2_no: ).

Alors que dois-je comprendre?
Effet Baclofène? ou pathologie pré-existante et révélée sous baclofène?

Pour moi, il était clair que c'était l'effet "baclofène". Si, il n'y avait pas ses EI, si puissants, le baclofène me fait un bien fou, je me sens tellement calme, tellement bien. Et puis, lorsque je suis occupée, je déborde d'énergie. Seulement, si je m'arrête, je m'écroule.

Bartleby d√©crit super bien ces sympt√īmes qu'engendre le Baclof√®ne. Cette "zombie-manie" insupportable. Cette impression d'√™tre "bourr√©e" alors que je n'ai rien consomm√©...

Par contre, je n'ai pas cet effet "down". Je n'ai jamais eu de problème de self-estime. Au contraire, j'ai toujours cru en moi. Je sais que j'en suis capable. Moi, je subis l'effet "up" qui est franchement très agréable. Je me trouve très calme, très réfléchi, j'ai des idées plus lumineuses que d'habitude.

Apr√®s, personnellement, j'en peux d√©j√† plus de ce traitement. Outre, l'immense fatigue, j'ai des picotements dans les extr√©mit√©s des doigts de la main, ainsi qu'au bout de mon nez. J'ai parfois des mouvements incontr√īl√©s de "r√©flexe" dans les mains, j'ai des ongles dans un piteux √©tat, et les id√©es qui fuient (heureusement, elles reviennent rapidement)
Le soir, je m'écroule vers 17H00, je comate jusqu'à 23H00 et ensuite je ne me rendors qu'à 3H00 du matin jusqu'à 8/9H00.J'ai les yeux qui piquent en fin de soirée, comme si j'avais frotté mes yeux avec du piment.
Et si je ne pr√©vois rien de ma journ√©e, je peux me tra√ģner toute la journ√©e.

En gros pour être vivante, il faut que je bouge.

D'autre part, je voudrais également vous parler d'événements survenus en 2017/18 sous baclofène. A cette époque, je pense que j'avais mal géré la monté et je m'étais retrouvée avec des oedemes et rapidement 15 kilos de plus. Et tous les EI précédemment cités. Mais, j'avais arrêté de fumer et fortement diminué ma consommation d'alcool.

Alors, je me suis mise au sport de façon trop intensive. J'étais hyper positive, comme en ce moment...
je me suis fait une fracture de fatigue au pied gauche et une autre au tibia droit qui celle la m'a clou√© au lit. Et en F√©vrier, je me suis retrouv√©e √† l'h√īpital.

J'ai peur parce que j'ai l'impression de revivre la même chose. Et c'est exactement ça que je cherche à éviter.

J'ai pris mon temps pour reprendre le traitement. J'ai commencé par une introspection, j'ai re-perdu mes 15 kilos. Je suis prête.

J'ai la chance d'avoir des amis proches médecins, du coup, j'ai accès facilement au Baclofène. Seulement, aucun ne s'investit vraiment... n'y croyant pas trop...
Du coup, je suis vraiment obligée de m'approprier le traitement. C'est pas plus mal, me direz-vous, seulement lorsque je leur parle de mes EI, ils sont totalement à l'ouest. Ils ne pensent pas à me compenser. C'est moi qui suis obligée de rédiger mon ordonnance. Et moi, à la base, je ne suis pas trop médicaments. Surtout que je suis déjà sous anti-hypertenseur, sous anti cholestérolémiant et sous aspirine, le tout arrosé d'un 1/2 seresta 50 le soir.

Voil√†, j'en suis toujours √† 80 mg et plut√īt que d'augmenter, je songe √† baisser tant les EI me sont insupportables. Pour mieux r√©-augmenter par la suite... je passerai bien √† 60mg...

Aujourd'hui, j'ai demandé à mon mari de ne pas acheter d'alcool et il m'a écouté. Aujourd'hui est une journée sans alcool, mais les EI étaient toujours aussi présents.

Je vais arrêter pour aujourd'hui, j'espère ne pas avoir été trop confuse.

Bon dimanche et par avance merci
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 35269
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 23 Mai 2020, 13:16
Bonjour

Je pense que vu ce que tu racontes, il faudrait vraiment faire un effort sur ta conso d'alcool durant le traitement
Moins on boit, plus le baclofène est efficace et du coup la dose efficace est plus basse
Une crise de manie, ce n'est pas terrible ...


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Florence...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 7711
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 23 Mai 2020, 13:57
Désolée ne revenir si tardivement Arc-en-ciel.

Alors en vrac...

Moi aussi, c'est Sylvie qui m'avait alertée par rapport à l'hypomanie.
Elle trouvait que je postais beaucoup et que je racontais des choses bizarres qui partaient un peu dans tous les sens.
Avant cela, je m'étais un peu intéressée à l'hypomanie que j'avais découverte pour la première fois chez Haddock76 (Clique si tu veux aller faire un tour sur son fil).
Malgré tout, quand ça m'est personnellement arrivé, je n'ai pas fait le rapport.

Sinon, chez moi, ça s'est manifesté par une énorme énergie, à l'opposé de mon habituelle procrastination.
Par exemple, j'ai tri√© et rang√© de la paperasse rest√©e en vrac depuis des ann√©es, j'ai corrig√© des m√©moires d'√©tudiants pour ma fille et des amis √† elle √† une rapidit√© que je ne me connaissais pas et sans pour autant b√Ęcler le boulot.
Que ce soit sur le plan manuel ou intellectuel, j'ai fait preuve d'une efficacité très supérieure à l'habitude.

J'ai résolu des problèmes autour desquels je tournais depuis longtemps sans savoir les appréhender.

J'avais un sentiment de puissance qui me donnait l'impression que je pouvais "sauver" tous ceux qui étaient dans la peine. J'ai eu une sorte de "poussée d'altruisme".

Comme toi, un tas d'idées que je trouvais lumineuses me traversaient l'esprit et par peur de les perdre, j'ai énormément écrit. En une semaine environ, j'ai noirci un cahier 24x32 et ma main n'allait pas assez vite pour mes pensées.

"Par contre, je n'ai pas cet effet "down"."
L'hypomanie est souvent associée à la bipolarité.
Je pense être habituellement à l'opposé de la bipolarité.
Bien s√Ľr, je traverse des bonnes et des mauvaises passes, mais c'est toujours li√© √† des √©v√®nements (ou absences d'√©v√®nements) ext√©rieurs. Ce n'est pas quelque chose que j'ai en moi. Au contraire, je suis d'une humeur tr√®s stable.
Quand j'avais parlé à mon psy de cette association que je trouvais curieuse, il m'avait répondu que l'hypomanie pouvait effectivement se rapprocher de la bipolarité mais sans les phases down. Ce que tu confirmes ici.

"Je n'ai jamais eu de problème de self-estime."
Alors là, je suis complètement à l'inverse de toi.
Je souffre beaucoup d'un manque d'estime personnelle et du coup, cette hypomanie a vraiment été la bienvenue sur ce plan-là.

"le baclofène me fait un bien fou, je me sens tellement calme, tellement bien"
Le baclo m'a fait également beaucoup de bien, et pas seulement sur le plan de l'alcool.
Il a très avantageusement remplacé chez moi les somnifères et les anxiolytiques.
J'ai aussi l'impression qu'il a un effet antidépresseur, mais c'est moins flagrant.

Le revers de la médaille, ça a été quand l'hypomanie a foutu le camp.
Là, j'ai trouvé que certaines de mes idées n'étaient pas aussi lumineuses que ça et le pire, c'est que je me suis finalement trouvée très prétentieuse et je déteste ça.

Bon du coup, j'ai suivi les conseils de Sylvie (et de mon psy) et j'ai diminué mon dosage de baclo (j'étais à 300 mg à ce moment-là).

Par la suite, j'ai refait quelques virages hypomaniaques mais comme je connaissais le truc je les ai mieux gérés, ils ont été plus doux et je suis à peu près parvenue à n'en garder que du bon.

En règle générale, d'après ce que j'ai entendu (de Sylvie, de mon psy) et ce que j'ai lu, il faut vraiment faire attention si on s'aperçoit qu'on ne dort plus beaucoup (sans être fatigué pour autant) et qu'on ne mange plus beaucoup non plus, ce qui m'est arrivé, tant j'avais de choses à faire, et qui m'a fait donner un coup de frein.
Il faut faire gaffe aussi aux décisions que l'on prend dans ces moments-là car elles peuvent être lourdes de conséquences (achats, contractions d'emprunts etc).
Mais bon, tu as la chance d'avoir un mari qui peut t'alerter en cas de mauvaises décisions donc ça minimise le danger.

Voilà en gros ma propre expérience.

Si tu veux lire d'autres expériences, tu peux aussi aller faire un tour sur le fil de Milantrimini .
Sur mon propre fil (Alcoolo-indépendance ou "sobriété heureuse"), ça doit être aux alentours de la page 100, vers fin 2017.
Je dois avouer que j'ai essayé de retrouver plus précisément cette période mais que j'ai remis ça à plus tard faute de courage.
Il y a de nombreux autres cas sur le forum mais tous ne me reviennent pas en mémoire.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de arc-en-ciel
  • Age : 57 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 07 Avril 2017
  Lien vers ce message 23 Mai 2020, 16:56
Je te remercie Florence de prendre du temps pour moi.

J'ai hésité à diminué... et puis à la lecture de ton message, j'ai pris les 20mg qui me séparaient des 80mg.

Aujourd'hui, j'aurai du augmenter de 10mg, je ne vais pas le faire.

Merci pour toutes ces informations que tu me donnes. Je vais commencer √† me m√©fier de moi. Quoi que de ce c√īt√© l√†, je n'ai pas (encore) constat√© de d√©rapage. J'ai beaucoup navigu√© sur le forum, mais le probl√®me, c'est que lorsque je lis, je suis en position statique... du coup je pique du nez. J'ai pass√©, ma journ√©e d'hier, a essayer de lire Bartleby, c'√©tait √©puisant.
C'est cet état là que je ne supporte plus.

Bon finalement, j'ai pris 10mg en sublingual, me voilà donc à 90mg.

Bon week-end Florence, bon week-end à tous :-)
 
Avatar de arc-en-ciel
  • Age : 57 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 07 Avril 2017
  Lien vers ce message 24 Mai 2020, 11:15
Bonjour,

Hier, j'ai finalement augmenté de 10mg. Conséquences: on a mangé en famille, à 19H30 et à la fin du repas, il a fallut que j'aille vite me coucher, je piquais du nez à table.
J'ai comaté de 19H30 à 23H30 et ensuite, je n'ai plus dormi avant 4H00 du matin. J'avais des picotements aux doigts et surtout dans tout le nez. Mes yeux me piquaient atrocement, comme si je les avais frotté avec du piment.

Du coup, pendant mes 4H00 d'errance nocturne, j'ai réfléchi...

J'essaye tous les jours de lire le forum. Je dis bien, j'essaye parce que pour moi, c'est un effort sur-humain. Je m'endors toutes les 2 minutes... J'ai lu le post de Bart..(je ne me rappelle plus du nom en entier...), j'ai mis une une journée et demi à le lire !!!!
Hier, je suis tout de suite all√©e lire le tien Florence. J'ai mis 4H00 √† lire la premi√®re page (entrecoup√© quoi!). Mais rien que la premi√®re page me parle √©norm√©ment. C'est exactement √ßa. Tout pareil !! Une ampoule √©lectrique en fin de vie... tu d√©cris super bien les sympt√īmes.
Il est tellement riche ce forum. J'en suis désespérée de ne pas pouvoir le lire autant que j'aimerai. Je suis obligée de le lire à dose homéopathique.

J'ai compris qu'il √©tait dur d'√©taler ses prises et que les augmentations provoquaient des EI (enfin chez moi et comme chez d'autres visiblement...). Moi, je n'en peux vraiment plus, je suis trop "zombie". Je n'ai jamais augment√© rapidement, une semaine entre chaque augmentation. Je pense que je suis vraiment, mais vraiment trop sensible √† la mol√©cule. J'ai peur parce que j'ai eu cet √©pisode "h√īpital" en 2017 et que je ne voudrais surtout pas revivre √ßa et l√† j'en re-prends le chemin...

Alors voil√†, j'ai vachement frein√© ma consommation. Max 3 verres de vin blanc par jour. De ce c√īt√© l√†, le Baclof√®ne joue bien son r√īle. Je fume encore moins. Si, je dormais la nuit, j'en aurai une de moins...

Je vais redescendre ma prise de baclofène. Je vais redescendre à 40mg. Ce matin, je n'ai pris que 10mg. Et le dernier, je vais le prendre à 20 ou 22H00. Pascalbéric avait fait un sondage et beaucoup témoignaient de l'effet soporifique du Baclofène.
Je me dis qu'à 40mg, je devrais le supporter sans EI et je n'augmenterais que tous les mois. Ainsi, je me dis... que le Baclofène aurait plus de chance de "m'imprégner" en me laissant le temps de supporter la molécule et surtout en me faisant moins mal.

Je n'ai pas trop peur d'une éventuelle reprise de l'alcool, parce que je me sens vraiment prête à arrêter. Quand, je dis que je bois 3 verres de vin, c'est 3 verres de 18H30 à 22H30. Je mets des plombes à boire le premier verre, je sirote encore le second et le troisième je me l'enfile en quatrième vitesse ( toujours étrange ce dernier verre...). Je peux avoir une bouteille dans la maison, ça y est, cela fait des mois que je ne les ouvre plus pour me saouler. Je peux y arriver. Enfin, c'est ce que je pense maintenant et à cet instant T. Peut-être que je déconne? J'avoue que je ne sais plus trop que penser...

Comme √©crire ce message, cela m'a pris 1 plombe, parce que j'ai plein de trucs √† dire et que tout fuse dans les tous les sens et que j'en oublie l'id√©e premi√®re. Mes EI , je n'arrive jamais √† TOUS les √©num√©rer... j'en oublie plein √† chaque fois! Mais, en fait je suis comme tout le monde sur ce forum, j'ai le m√™me v√©cu Baclof√®ne que toi Florence et que de plein d'autres Baclonautes. Mais moi, je n'ai vraiment plus la force d'affronter tous ses EI. Et puis si je vois que l'alcool veut repointer son nez avant que ma strat√©gie op√®re, bien sur je re-augmenterai aussit√īt.

Voilà, merci Florence de m'avoir aiguillé.

Pour l'instant, je me vois mal intervenir dans les post, j'ai tant de mal à lire la première page... Mais, j'y apprends énormément et en suis très reconnaissante. J'espère seulement que j'interprète bien... C'est pour cette raison que j'ai décidé d'essayer de tenir ce fil et en plus il me servira de calendrier.

Merci à tous et bon Dimanche ensoleillé!!!
 
Avatar de Kor...
  • Age : 35 ans
  • Messages : 1805
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 24 Mai 2020, 11:19
:fsb2_aplos Bon dimanche...

#Courage


Sans la dépendance, la fête est plus folle... #inspire-comPaRe...#AB...
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 61 ans
  • Messages : 10616
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 24 Mai 2020, 12:34
Et encore merci à PascAlbéric pour cet excellent outil qu'est ce tableau des répartitions.

Même si je suis le plus visible, il faut rendre à César ... Célestin a commis la plus grosse part.


Ressources diverses

Comment prendre le baclo ? | le baclof√®ne fait-il dormir ? - Feuilles de route (alcool et TCA) - Outil d'aide √† la r√©partition - Foire Aux Questions - Tout savoir sur le baclof√®ne - Initiation aux TCC (Th√©rapies Cognitivo-Comportementales) - Mindfulness M√©ditation / Pleine conscience / ¬ę Vivre le moment pr√©sent ¬Ľ - auto-hypnose - Acides Amin√©s - autres ressources +/- zen...
Profitez !
 
Avatar de arc-en-ciel
  • Age : 57 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 07 Avril 2017
  Lien vers ce message 24 Mai 2020, 21:39
Merci Kor, c'est gentil de ta part. J'ai vu que tu encourageais souvent les personnes. Cela fait chaud au coeur.

Et si merci Pascalbéric, c'est toi qui m'a transmis le tableau et du coup merci Celestin. Quel travail !!! Merci à ce forum d'exister, donc merci aux membres fondateurs et aux baclonautes. C'est une pépite!!

Donc aujourd'hui, j'ai pris 10mg à 10H00, 10mg à 12H30 et là je dois prendre les 20mg...

La journée fut pénible. J'avais 2 amis à la maison et on a trainé à table... un supplice, j'étais groggy , défoncée comme si j'étais "bourrée". La tête qui bourdonnait et fatiguée au pas possible. Position statique...
J'ai bu 2 verres de vin rouge sur la longueur et c'est tout. Je ne me précipite plus sur la bouteille, je trouve ça "dégueu" même. Et ce soir, je n'ai pas consommé de vin, alors que mon mari continue inlassablement à m'en proposer... et que j'arrête pas de lui rappeler que je suis sous Baclo...

Sinon... promis, demain (là, je suis trop fatiguée et j'ai atrocement mal au dos), demain j'adhère à l'association. Pour le moment, cela sera ma modeste contribution, car j'ai tellement de mal à lire les post en entier, que je me vois mal y intervenir. D'autant, que je mets des plombes pour écrire, mes idées se diffusent dans le bocal du poisson rouge :-)
Je vous souhaite une bonne nuit( en espérant que la mienne soit plus douce avec le déplacement de ma prise...)
 
Avatar de arc-en-ciel
  • Age : 57 ans
  • Messages : 14
  • Inscrit : 07 Avril 2017
  Lien vers ce message Hier, 23:49
Bonjour à tous,

J'étais en train de "fouiller" dans le forum et je me suis aperçue que c'était l'anniversaire de Florence aujourd'hui ! Alors, j'en profite in-extremis, pour te le souhaiter :-)
Je n'ai pas encore capté comment te joindre directement... du moins, j'en suis pas encore, rendue là.

Je suis re-descendue à 40mg et hier, je n'ai rien bu :-) j'étais nettement plus en forme.
Ce midi, j'ai bu 3 verres, l'après-midi a été un peu rude. Je me suis activée sous la chaleur. Et ce soir, rien, je ne voulais rien boire.

Y'a pas photo, sans alcool, c'est mieux. Ma fatigue est largement supportable. Et surtout, je retrouve mes esprits. Je peux à nouveau me poser devant mon ordi et suivre un post. En prenant 20 mg vers 22/23H00, j'ai eu l'impression de mieux dormir... parce que j'ai dormi 6H00 d'affilées.

Bonne nuit à tous :fsb2_zzz:
 
Avatar de Florence...
  • Age : 58 ans
  • Messages : 7711
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message Aujourd'hui, 2:35
Merci Arc-en-ciel !

Alors si tu veux joindre quelqu'un en message privé, c'est très simple.
Tu cliques sur le pseudo de la personne, puis dans la rubrique "Contacter ce membre", tu cliques sur "Contacter" en face de "Par messagerie privée".
Il ne te reste plus qu'à rédiger ton message (titre obligatoire) et à le valider.

Eh oui ! Sans l'alcool, ça change tout !
Et j'ai le sentiment que tu es très bien partie pour le mettre KO, cet alcool.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene