Nouveau sujet RĂ©pondre Imprimer Syndication RSS 2.0

début de traitement et forte alcoolisation

Avatar de besoindidees
  • Messages : 12
  • Inscrit : 05 Juillet 2021
  Lien vers ce message 05 Juillet 2021, 15:51
Bonjour Ă  tous

Je me permets de solliciter votre aide et vos conseils. Mon meilleur ami est alcoolodépendant depuis une vingtaine d'années. Je le connais vraiment depuis 4 ans et connais ses difficultés avec l’alcool depuis moins de 2 ans.
Il a fait de cures de sevrage : la première avait semble-t-il pas mal fonctionné avec de l'abstinence pendant plusieurs années.
Il vit seul.
Atteint d'un cancer découvert l'été dernier, qui lui a remonté pas mal de mauvaises expériences du passé, il a enchaîné avec une dépression ces derniers mois. Pendant sa chimio il semblait avoir arrêté sa consommation (ou limité ? je ne sais pas dire, il ne se confiait pas assez à ce sujet auprès de moi).
Depuis avril/mai, sa consommation a fortement augmenté, avec des moments de très forte alcoolisation. Avec même un coma éthylique il y a 1 mois. Suite à cela, il est retourné en cure de sevrage dans le service hospitalier de l'alcoologue qui le suit depuis 20 ans. La cure (2 semaines) lui a permis de se sevrer. Juste avant qu'il ne rentre en cure, je lui ai offert "le dernier verre" que j'avais commencé à lire, ayant entendu parlé de ce livre il y a quelques années par une amie. Je l'avais acheté pour moi, venais de commencer de le lire, mais il cherchait une lecture à emmener avec lui.
Il s'est reconnu dans le descriptif d'O.Ameisen et a décidé de tenter sa chance avec le baclofène. Son alcoologue est contre depuis plusieurs années, il ne peut pas partager avec lui et être accompagné par lui. Comme il en a marre d'être dans cet état, pendant sa cure, il a pris contact pour trouver un médecin le prescrivant, il a eu son premier RV lundi dernier : 10mg par jour puis augmentation de 10mg tous les 3 jours, prises à 8h et à 20h.
Il a commencé apparemment son traitement, il n'en peut plus d'être sans cet état et trouve n'avoir jamais été dans cet état-là.
Cependant, en une semaine, il continue fortement Ă  boire. Il fait des chutes chez lui, se blesse (luxation de l'Ă©paule, douleurs au genou, etc.).
Je ne sais pas comment l'aider et l'accompagner. Même si je passe du temps chez lui, il boit en cachette (même s'il sait que je ne suis pas dupe et que je sais où trouver ses bouteilles (ou une partie ?)), et se retrouve malgré tout ivre. Ma présence ne suffit pas. Je ne sais pas si dans cet état il arrive à suivre son traitement.
Selon vous, devrait-il être à nouveau hospitalisé le temps que le baclofène commence à faire effet ? Mais il ne peut pas retourner où il est allé jusqu'à présent vu qu'ils sont contre le baclofène. Où aller ?
Dois-je essayer de "durcir" mon discours quand je le vois aller se cacher pour boire, histoire de l'empêcher, pour lui permettre de réduire par la volonté (si c'est possible ? je ne pense pas que la volonté puisse grand chose) ?
Comment l'aider ? J'ai l'impression qu'il s'enfonce de plus en plus. Il n'arrive plus à gérer son boulot (il est auto entrepreneur et bosse depuis chez lui, seul), même la logistique de son appart n'est plus du tout au RV, il ne s'alimente plus s'il est seul...
Je suis démunie, je ne sais plus comment l'aider. Mais je me dis qu'il ne peut pas rester comme ça. Je lui dis aussi : mais il me répond qu'il ne sait pas quoi faire. Comme moi quoi.
Avez-vous des idées ? D'autres se sont-ils déjà retrouvés dans cette situation ? Comment ont-ils dépassé cette phase pour réussir à atteindre l'étape suivante ?
Merci d'avance pour votre aide
 
Avatar de Kor...
  • Messages : 4158
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 05 Juillet 2021, 16:10
Bonjour et bienvenue....

Savez vous a quel dosage est il actuellement , en combien de prises? si il a eu son premier RV lundi dernier il ne dois pas être très haut...

Généralement on dit qu on augmentes de 10mg tout les trois jours si il n'y a pas effets secondaires....

LĂ  pour le moment il en a pas mal si j'ai bien compris....
Message Ă©ditĂ© 2 fois, dernière Ă©dition par Kor..., 05 Juillet 2021, 20:23  

Sans la dépendance, la fête est plus folle... #inspire-comPaRe...#NRJ...
 
Avatar de besoindidees
  • Messages : 12
  • Inscrit : 05 Juillet 2021
  Lien vers ce message 05 Juillet 2021, 16:51
Merci pour ce retour.

En fait, ses chutes, il les avait déjà avant de démarrer le baclofene, pertes d’équilibre parce qu’il est ivre.

Depuis lundi, il est à 10mg par jour, le matin. Puis au bout de 3 jours est passé à 20mg par jour, et aujourd’hui il doit passé à 20mg le matin et 10mg à 20h. À noter qu’au bout de deux jours il avait commencé à prendre 10mg le soir avant de se rendre compte au bout de trois jours qu’il s’était trompé et n’aurait pas dû en prendre autant.

Je n’ai pas l’impression qu’il ait beaucoup d’effet secondaire, peut-être de la somnolence.
Mais c’est surtout sa forte alcoolisation en parallèle qui m’inquiète. On s’est donc retrouvé aux urgences hier matin pour une luxation de la clavicule, due au fait qu’il s’est cogné contre un mur deux jours auparavant en étant ivre.

Comment peut-il gérer le baclofene dans cet état ? Je crains qu’il n’arrive à respecter le protocole dans cet état. Et s’il peut vraiment rester seul pendant cette période. Comment l’accompagner ? Est-ce que c’est arriver à d’autres ? D’autres ont-ils eu besoin de démarrer le baclofene dans le cadre d’une hospitalisation pour gérer tout cela ?
 
Avatar de Kor...
  • Messages : 4158
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 05 Juillet 2021, 17:03
Et généralement il commence à boire le matin ?

Après pour respecter le protocole il y a différentes stratégies à mettre en place pour y arrivé...

(mettre des alarmes sur son téléphones, avoir un pilulier...)


Sans la dépendance, la fête est plus folle... #inspire-comPaRe...#NRJ...
 
Avatar de besoindidees
  • Messages : 12
  • Inscrit : 05 Juillet 2021
  Lien vers ce message 05 Juillet 2021, 17:10
Ça lui arrive de boire dès le matin. Parfois dès le réveil, ou un peu plus tard.

Je devrais donc l’aider à être plus rigoureux dans le traitement ? Même s’il me rejette en me disant qu’il n’est pas un gamin ? Mais il a du mal tout seul...
 
Avatar de Kor...
  • Messages : 4158
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 05 Juillet 2021, 17:35
D'accord...

Je ne sais pas si vous le savez déjà mais il y a différente façon de prendre du baclofene ça dépend quand l'envie d'alcool arrive...

Si la personne boit que le soir on va dire a partir de 18h il faut placer ca dernière prise une heure avant ces envies donc a 17h et espacer de deux heures les autres.... (17H 15H 13h) on appel cela le ciblage...

Par contre si la personne boit des le matin pour toute la journée il faut mieux faire une prise au réveil et après espacer les prises de trois heures, on appel cela une imprégnation exemple (8H 11H 14H 17H)

En gros il faut une dose total et régulières dans le temps pour que cela fonctionne....C'est un peu comme une addition
Message Ă©ditĂ© 2 fois, dernière Ă©dition par Kor..., 05 Juillet 2021, 20:23  

Sans la dépendance, la fête est plus folle... #inspire-comPaRe...#NRJ...
 
Avatar de besoindidees
  • Messages : 12
  • Inscrit : 05 Juillet 2021
  Lien vers ce message 05 Juillet 2021, 18:43
J’avais vu en effet ces différences.
Mais le médecin suit ce qu’indique RDB dans son livre j’ai l’impression : le premier mois avec des horaires à peu près fixes et au bout d’un mois, le médecin verrait avec mon ami pour adapter les heures.
Faudrait-il déjà adapter en fonction des heures ? je me disais que c’était normal qu’avec des doses aussi faibles mon ami
ait encore fortement envie de boire. Et la difficulté est dans la gestion des ivresses et l’impact sur sa santé, les dangers du quotidien, en attendant qu’il puisse monter le baclofene pour arriver à un niveau qui commencerait à réduire sa consommation d’alcool. Comment gérer cette période « transitoire » ? Je crains que si mon ami n’arrive pas à la gérer, il ne doive être à nouveau hospitalisé et cela arrêterait le baclofene. S’il refait un coma éthylique ?
Merci beaucoup pour votre écoute et vos réponses.
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par besoindidees, 05 Juillet 2021, 18:43  
 
Avatar de Kor...
  • Messages : 4158
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 05 Juillet 2021, 18:54
Il a différente façon de faire l 'important c est le résultat final...

Je pense que le mieux c est de fixer ces prises maintenant en fonction des ces envies d'alcool pour ĂŞtre tranquille...Et augmenter tranquillement...Le Baclofene fonctionne mieux sans prises d'alcool en mĂŞme temps

Apres c'est sur que cette période transitoire peut être compliqué a gérer si il y a risque pour ca santé...


Sans la dépendance, la fête est plus folle... #inspire-comPaRe...#NRJ...
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 36115
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 05 Juillet 2021, 19:49
Bonsoir

En effet, il faudrait déjà l'aider à être régulier dans son traitement
Pour cela, le mieux est de lui faire une feuille de prises et de lui demander de cocher une case quand il fait sa prise

Pour les horaires, je pense que pour l'instant, il devrait en faire 2 beaucoup plus rapprochée, 20h, c'est beaucoup trop tard
Donc par ex. une au réveil et une vers 11h


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de besoindidees
  • Messages : 12
  • Inscrit : 05 Juillet 2021
  Lien vers ce message 06 Juillet 2021, 0:13
Merci beaucoup pour vos retours. Je vois avec lui demain.
La plus forte probabilité est qu’il retourne en cure de sevrage, mais dans le centre hospitalier habituel anti baclofene qui va interrompre sa démarche. Pas facile de faire face à tous les aspects de la maladie...
Encore merci Ă  vous.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 36115
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 06 Juillet 2021, 11:05
C'est vraiment dommage d'arrĂŞter le traitement
Quoi qu'il en soit, il faudrait qu'il reprenne le baclofène dès sa sortie de cure et avant d'avoir replonger
Sans alcool, ça marche mieux


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de besoindidees
  • Messages : 12
  • Inscrit : 05 Juillet 2021
  Lien vers ce message 06 Juillet 2021, 12:12
Merci pour ce retour. Je trouve ca dommage aussi d'arrêter le traitement. Dommage qu'en service addictologie à l'hôpital ils soient contre le baclofène...
J'essaie d'échanger avec mon ami en tout cas, qu'il comprenne que même si le baclofène n'impose pas d'arrêter à 100% sa consommation, il faudrait qu'il tente de supprimer certaines prises s'il y arrive... ?
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 36115
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 06 Juillet 2021, 13:19
Ne pas boire ou moins boire, c'est très difficile surtout en début de traitement
Donc inutile de lui mettre la pression
Quand la dose de baclofène augmente, ça devient plus facile


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de besoindidees
  • Messages : 12
  • Inscrit : 05 Juillet 2021
  Lien vers ce message 07 Juillet 2021, 23:54
Merci beaucoup pour ce conseil. Je le garde en tĂŞte.
Pour l’instant, la situation à domicile ne s’améliore pas. Mon amie est retombé chez lui et s’est blessé. Je ne sais pas dans quelle mesure il vaut mieux qu’il soit hospitalisê avec arrêt du baclofene ou s’il vaut mieux persévérer...
Encore merci pour tout.
 
Avatar de talis
  • Messages : 921
  • Inscrit : 18 Juillet 2017
  Lien vers ce message 08 Juillet 2021, 7:49
si j'ai bien compris, il ne faisait pas de chutes avant le début du baclo ? si c'est le cas, son corps (et son esprit) ne supporte surement plus d'ingurgiter autant et possible interaction peut être avec le baclo.
en début d'année, je n'ai jamais fait autant de black out en qq semaines qu'en 4 ans et avec des conso moindre que pendant des années.
selon les personnes, l'envie ne diminue pas de suite, les conso peuvent augmenter aussi et c'est tte la difficulté. en attendant, il tombe et se blesse.

Sa mise en sécurité, par arrêt de la conso en cure, sevrage ou tt autre moyen, baclo ou pas baclo, s'impose très rapidement avant que qch de plus grave survienne.


début 26/04/17 - actuellement 140 "bien placés"
 
Avatar de besoindidees
  • Messages : 12
  • Inscrit : 05 Juillet 2021
  Lien vers ce message 08 Juillet 2021, 10:16
En fait, il faisait déjà des chutes avant le baclofène. Peut-être sont-elles plus fréquentes depuis qu'il a démarré le baclofène ? Je ne sais pas dire.
Il avait fait un coma ethylique il y a un peu plus d'un mois qui fait qu'il avait été en cure de sevrage dans la foulée pour 2 semaines. Mais dès la sortie de l'hôpital, il a replongé.
Il n'est jamais tombé aussi bas et aussi profond dans l'addiction...
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par besoindidees, 08 Juillet 2021, 12:00  
 
Avatar de talis
  • Messages : 921
  • Inscrit : 18 Juillet 2017
  Lien vers ce message 08 Juillet 2021, 17:28
Depuis avril/mai, sa consommation a fortement augmenté, avec des moments de très forte alcoolisation. Avec même un coma éthylique il y a 1 mois. Suite à cela, il est retourné en cure de sevrage dans le service hospitalier de l'alcoologue qui le suit depuis 20 ans
Il est temps d’en changer compte tenu de ce qui est décrit ici.

Je ne sais pas comment l'aider et l'accompagner. Même si je passe du temps chez lui, il boit en cachette. Ma présence ne suffit pas
Effectivement, et on l’a tous fait ici. Et on est très fort pour boire la quantité suffisante. Présence de qq’un ou pas.

Mais il ne peut pas retourner où il est allé jusqu'à présent vu qu'ils sont contre le baclofène. Où aller ?
Tout dépend de la région où il se trouve pour chercher un autre centre mieux adapté et peut être plus ouvert et proposant des alternatives aux classiques (baclo, etc etc)? son nouveau MG peut l’aider ?

Dois-je essayer de "durcir" mon discours quand je le vois aller se cacher pour boire, histoire de l'empĂŞcher ?
Malheureusement, c’est compliqué mais ça ne changerait pas grand-chose. C’est dur. tu peux faire la morale autant que tu veux..son besoin serait plus fort, crier, juger, sermonner, menacer...n'est pas productif, bien souvent et c'est terrible

Je suis démunie, je ne sais plus comment l'aider. Mais je me dis qu'il ne peut pas rester comme ça. Je lui dis aussi : mais il me répond qu'il ne sait pas quoi faire. Comme moi quoi.
L’accompagner, c’est tellement important, vraiment mais…seul lui, va pvr déclencher et il semble en avoir l’envie, alors, faut « juste » continuer en ce sens, mais malheureusement, c’est dur à dire, dur à vivre mais…impossible d’être H24, min après minutes disponible en surveillance.

Avez-vous des idées ? D'autres se sont-ils déjà retrouvés dans cette situation ? Comment ont-ils dépassé cette phase pour réussir à atteindre l'étape suivante ? un déclic, parfois, une rencontre médicale, un autre centre, un sevrage différent, une acceptation du long chemin à parcourir pour s’en sortir (exemple :il est auto entrepreneur, pas de présence, pas de travail, pas de revenu ? , va-t-il pouvoir ? ça peut conditionner la suite.)


début 26/04/17 - actuellement 140 "bien placés"
 
Avatar de besoindidees
  • Messages : 12
  • Inscrit : 05 Juillet 2021
  Lien vers ce message 11 Juillet 2021, 0:13
Encore merci pour ce retour. Cela aide Ă  se sentir moins seule... on est en ĂŽle de France.
Je croise les doigts pour que la situation s’améliore. Il boit à n’importe quel moment de la journée, y compris la nuit.
Encore merci.
 
Avatar de jm84
  • Age : 67 ans
  • Messages : 1155
  • Inscrit : 28 Juillet 2017
  Lien vers ce message 11 Juillet 2021, 8:46
Hello,

Bravo pour ton soutien à ton ami, même s'il en n'a pas encore conscience, ton aide lui est précieuse crois moi.

Une autre idée, celle de lui permettre de rencontrer une personne soignée au baclofen en IDF. Entendre parler un usager peut être aidant. Je suis d'Avignon donc ce ne sera pas moi!

Pour les cures de sevrage, il ne faut pas rêver, très rares sont les établissements qui poursuivent un protocole baclo? L'idée de devenir inutile ou non rentable leur est insupportable.

J'ai accompagné une personne ici dans sa démarche avec le baclo. Le médecin prescripteur l'a orienté dans un service de médecine d'une petite clinique où il s'est sevré tout en poursuivant sa montée.

Voilà 2 idées qui j'espère enrichiront ton carnet.

Bon courage Ă  lui et Ă  toi Ă©galement


Indifférent depuis janvier 2014 à 240 mg/j. Aujourd'hui, à 80mg/j.
 
Avatar de talis
  • Messages : 921
  • Inscrit : 18 Juillet 2017
  Lien vers ce message 11 Juillet 2021, 14:15
n'aurait il pas envie de passer par ici ton ami ?

,


début 26/04/17 - actuellement 140 "bien placés"
 
Avatar de besoindidees
  • Messages : 12
  • Inscrit : 05 Juillet 2021
  Lien vers ce message 11 Juillet 2021, 23:43
Merci pour vos retours à tous les deux. J’ai parlé très tôt à mon ami du forum, même avant qu’il ne démarre son traitement. Il n’était pas motivé par cette démarche. Je ne sais pas s’il l’a faite, je ne pense pas. Après c’est son chemin, je ne lui impose rien, c’est à lui de faire ses choix pour aller mieux.
Encore merci. J’ai l’impression que la journée d’aujourd’hui s’est mieux passée même s’il a beaucoup dormi (tant que c’est le baclofene qui fait dormir et non l’alcool). Je croise les doigts... merci encore.
 
Avatar de talis
  • Messages : 921
  • Inscrit : 18 Juillet 2017
  Lien vers ce message 12 Juillet 2021, 13:00
il en est où de ses démarches ?
c'est surprenant et dommage de ne pas venir par ici finalement..il pourrait exprimer son mal être et surtout donner son ressenti et sa manière de consommer pour qu'il puisse être aidé très précisément par les ''competents'' du forum.


début 26/04/17 - actuellement 140 "bien placés"
 
Avatar de besoindidees
  • Messages : 12
  • Inscrit : 05 Juillet 2021
  Lien vers ce message 12 Juillet 2021, 15:55
Je sais qu'il est en lien par téléphone et sms avec le médecin qui lui prescrit le baclofène, j'ai l'impression qu'il l'a sollicité samedi. Son médecin a très fortement l'habitude de prescrire le baclofène.
Je vais lui reparler du forum.
 
Avatar de besoindidees
  • Messages : 12
  • Inscrit : 05 Juillet 2021
  Lien vers ce message 23 Juillet 2021, 11:45
Hello

Juste pour vous tenir au courant : mon ami a revu son médecin qui lui augmente encore progressivement les doses, avec introduction de prises à midi.
Le matin, il n'aurait plus envie de voir dès le réveil.
L'effet indésirable le plus fort est le trouble de l'équilibre : il tombe facilement et se blesse. Mais il y aurait moins d'alcool...
J'espère que cela va passer. En tout cas il semble s'accrocher.
C'est une bonne chose.
 
Avatar de Kor...
  • Messages : 4158
  • Inscrit : 09 Juillet 2016
  Lien vers ce message 23 Juillet 2021, 13:40
Yes...C’est une bonne nouvelle si il s’accroche


Sans la dépendance, la fête est plus folle... #inspire-comPaRe...#NRJ...
 
RĂ©pondre Remonter en haut de la page




forum baclofene