Nouveau sujet RĂ©pondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Baclo longue durée

Avatar de Dreddy7
  • Messages : 19
  • Inscrit : 21 Juillet 2018
  Lien vers ce message 28 DĂ©cembre 2021, 15:25
Bonjour Ă  tous

Je prends du baclofene depuis 8/9 ans.
Les premiers mois j’avais beaucoup d’effets secondaires. Et puis avec le temps j’en ai toujours mais j’ai appris a vivre avec.
J’ai aussi beaucoup baissĂ© la dose. Au dĂ©part je suis montĂ©e autour de 200.

J’étais Ă  50 encore il a peu de temps mais je ressens du stresse constamment.
Parfois ça me plaĂźt ça me permet d’ĂȘtre lucide, trĂšs efficace dans le travail. D’avoir la pĂȘche etc.
Je me rends bien compte que ce n’est pas trĂšs sain d’aimer ĂȘtre hyper active comme ça.
Et parfois j’explose. Je deviens speed. Trùs agressive. Je ne contrîle plus.

Je suis donc passĂ©e a 40 mais j’ai tendance Ă  reboire un peu plus
 et augmenter les doses d’alcool et y repenser


Pour rĂ©sumer les effets secondaires qui me posent vraiment problĂšme c’est ce changement de caractĂšre. Et la prise de poids.
AprĂšs tout ce temps je fais le bilan. La baclofene m’a permis de revivre et d’un autre cĂŽtĂ© il a modifiĂ© mon caractĂšre. Et si je l’arrĂȘte de dĂ©prime et je repense a l’alcool.

J’arrive Ă  me calmer en prenant un diazepam. Je le fais rarement. Mais je vois bien la diffĂ©rence..
Et je ne me sens pas capable de prendre à vie en antidépresseur pour calmer mes humeurs liées au baclo.
J’avais d’ailleurs pris quelques mois du xeroquel/ quetiapine qui me crĂ©ait des apnĂ©es du sommeil combinĂ© au baclo. Un vrai cauchemar.

Je vis Ă  l’étranger en pleine campagne. Donc aucun mĂ©decin compĂ©tant autour de moi. Et le baclo s’achĂšte sans ordonnance.
Je me sens un peu seule avec tout ça.
Si quelqu’un a une idĂ©e.
Je cherche aussi sur ce site des témoignages de personnes dans mon cas. Qui prennent depuis longtemps.
Mais je ne trouve pas.
Merci et bon courage Ă  tous
Message Ă©ditĂ© 1 fois, derniĂšre Ă©dition par Dreddy7, 28 DĂ©cembre 2021, 23:03  
 
Avatar de Malex
  • Messages : 936
  • Inscrit : 23 Aout 2018
  Lien vers ce message 28 DĂ©cembre 2021, 18:46
Bonjour Dreddy et bienvenue ici :-)

Tu indiques que ta conso a augmenté en baissant légÚrement le baclo. ConcrÚtement, ça donne quoi ?

Tes pensées reviennent vers quelle heure ? C'est intense ou tu gÚres encore assez bien ?


Concernant les effets du baclo sur toi, c'est sûr que si le baclo attise tes performances physiques et mentales, c'est tout bénéf' pour toi, a priori !

Reste à réguler ce trop plein d'énergie qui déborde et explose 


Essaie peut-ĂȘtre de voir du cĂŽtĂ© des "remĂšdes naturels" (naturopathie) que tu peux peut-ĂȘtre (?) trouver dans le pays oĂč tu rĂ©sides (lequel ?).

Sur le web on trouve des sites qui proposent des compléments alimentaires basés sur des plantes adaptogÚnes pour réguler les excÚs d'humeur que tu décris : panax ginseng, mélisse, passiflore, rhodiola, aubépine sont autant de plantes qui peuvent aider.

Et puis, ce sera toujours mieux pour ton corps et ton cerveau que ces benzos et autres cachetons chimiques 


Perso, je n'ai pas ce problÚme-là, je n'ai donc jamais testé personnellement.


Autre piste à explorer, la méditation sans doute. Moi, perso, je ne sais malheureusement pas faire 


Par contre, un truc qui marche à tous les coups pour réguler son cÎté "speed" : le sport !!
Moi, c'est mon antidĂ©presseur et mon rĂ©gulateur d'humeur naturels 👍 👍
ça devrait mĂȘme ĂȘtre prescrit par la sĂ©curitĂ© sociale plutĂŽt que ces cochonneries de cachetons chimiques.

Qu'en penses-tu ?
Message Ă©ditĂ© 2 fois, derniĂšre Ă©dition par Malex, 28 DĂ©cembre 2021, 18:57  

(In)différente en mai/juin 2021.
Stabilisation Ă  250 mg.
Descente amorcée en novembre.
Actuellement -50 mg.
 
Avatar de Dreddy7
  • Messages : 19
  • Inscrit : 21 Juillet 2018
  Lien vers ce message 28 DĂ©cembre 2021, 20:05
Salut malex

En 8 ans j’ai expĂ©rimentĂ© beaucoup de prises Ă  heures/doses diffĂ©rentes )

Aujourd’hui je suis à peu prùs à ce dosage la a 40mg:
2 comprimés à 13h
2 a 16h
Pourquoi 2 d’un coup ? Parce que c’est plus rapide/ discret, moins contraignant et je n’ai pas 4 fois a trouver un verre d’eau. Parce que sous la langue ça me fait trop mal Ă  l’estomac aprĂšs toutes ces annĂ©es

Si je prends aprùs 16.30 je me ronge les ongles toute la nuit jusqu’au sang
 oui c’est trùs bizarre ..!

Malheureusement nous avons cette habitude de l’apĂ©ro.
Je ne peux demander Ă  mon mari mes amis d’arrĂȘter de vivre. Et le baclofene ma toujours accompagnĂ© avec toutes ces annĂ©es d’apĂ©ro et repas.

Évidemment j’imagine que quelques uns ici me diraient que ce n’est pas trùs compatible 

Je peux prendre 4/5 verres le soir et je sais bien que c’est beaucoup.
A l’époque avec des dosages plus importants de baclo je buvais moins. Mais mon corps ne le supporte plus. Mon psychique surtout.

A 40 aprùs un certain temps je reprends de l’alcool en cachette.
Si je prends 50 j’ai trĂšs faim je fais de la boulimie et je commence Ă  ĂȘtre hyper active et je suis une vraie pile Ă©lectrique.
C’est la que je deviens agressive avec mon entourage

Le moindre petit problĂšme prend des proportions Ă©normes.

Merci pour tous tes conseils j’ai essayĂ© les plantes mais ça ne me fait pas grand chose.
Le sport j’en faisais Ă©normĂ©ment avant un gros problĂšme de dos dont je sors doucement il y a peu.
Et puis je fais de la méditation depuis quelques semaines
Mais sinon pour le baclo je ne sais pas vraiment comment me dĂ©pĂȘtrer de ça.
Message Ă©ditĂ© 1 fois, derniĂšre Ă©dition par Dreddy7, 28 DĂ©cembre 2021, 20:06  
 
Avatar de Malex
  • Messages : 936
  • Inscrit : 23 Aout 2018
  Lien vers ce message 28 DĂ©cembre 2021, 20:55
Salut malex

En 8 ans j’ai expĂ©rimentĂ© beaucoup de prises Ă  heures/doses diffĂ©rentes )

Aujourd’hui je suis à peu prùs à ce dosage la a 40mg:
2 comprimés à 13h
2 a 16h
Pourquoi 2 d’un coup ? Parce que c’est plus rapide/ discret, moins contraignant et je n’ai pas 4 fois a trouver un verre d’eau. Parce que sous la langue ça me fait trop mal Ă  l’estomac aprĂšs toutes ces annĂ©es Et tu as bien raison sur tout ça.

Ta répartition est cohérente, je trouve.

Si je prends aprùs 16.30 je me ronge les ongles toute la nuit jusqu’au sang
 oui c’est trùs bizarre ..!

Malheureusement nous avons cette habitude de l’apĂ©ro.
Je ne peux demander Ă  mon mari mes amis d’arrĂȘter de vivre. Et le baclofene ma toujours accompagnĂ© avec toutes ces annĂ©es d’apĂ©ro et repas.
Ben ouais, quoi, les expats savent bien importer leur culture et certaines traditions dans leurs bagages 
 pis, ça fait du bien quand on n'est pas chez soi ! Et ce n'est pas du tout une "mauvaise habitude", comme tu dis, selon moi. 😊


Évidemment j’imagine que quelques uns ici me diraient que ce n’est pas trĂšs compatible 
 Pas du tout !! Chacun gĂšre sa conso une fois que l'addiction est dĂ©zinguĂ©e, dis-je en sirotant mon p'tit verre de vin đŸ€­
Je peux prendre 4/5 verres le soir et je sais bien que c’est beaucoup. Pas tous les soirs quand mĂȘme, dis ?
A l’époque avec des dosages plus importants de baclo je buvais moins. Mais mon corps ne le supporte plus. Mon psychique surtout.

A 40 aprùs un certain temps je reprends de l’alcool en cachette. Aïe 

Si je prends 50 j’ai trĂšs faim je fais de la boulimie et je commence Ă  ĂȘtre hyper active et je suis une vraie pile Ă©lectrique.
C’est la que je deviens agressive avec mon entourage

Le moindre petit problĂšme prend des proportions Ă©normes.

Et alors, comment tu gérais ça quand tu étais à "haute dose" (+ de 120 mg) ? C'était pareil ? Conso ok mais d'autres EI difficiles à tenir ?

Merci pour tous tes conseils j’ai essayĂ© les plantes mais ça ne me fait pas grand chose.
Le sport j’en faisais Ă©normĂ©ment avant un gros problĂšme de dos dont je sors doucement il y a peu.
Et puis je fais de la méditation depuis quelques semaines
Mais sinon pour le baclo je ne sais pas vraiment comment me dĂ©pĂȘtrer de ça.

J'avoue que sur la gestion de certains EI précis, j'ai peu de tuyaux à te donner. Perso, moi, j'avais encaissé (grossssse fatigue diurne) puis baissé ma dose et ça allait bien mieux ensuite.

Le seul truc dont je suis sure, c'est que moins on consomme d'alcool et moins on a d'EI 


Le top, si tu peux, bien sûr, serait de voir si tes EI se dissipent en ne consommant que trÚs peu, voire pas du tout, sur quelques jours.

Bon courage :-)



(In)différente en mai/juin 2021.
Stabilisation Ă  250 mg.
Descente amorcée en novembre.
Actuellement -50 mg.
 
Avatar de Dreddy7
  • Messages : 19
  • Inscrit : 21 Juillet 2018
  Lien vers ce message 29 DĂ©cembre 2021, 2:31
Salut malex et merci pour ton message qui m’a fait du bien

Je viens de lire ton histoire sur ton post.
Quel parcours de guérison et quel beau témoignage!!
Merci

Tu m’as donnĂ© envie d’écrire et de remettre un peu d’ordre dans mes idĂ©es.

Au dĂ©but du traitement je suis montĂ©e Ă  270 avec des ES terribles. Je cherchais absolument Ă  ne plus boire dutout en vain et puis un jour en redescendant mon dosage par nĂ©cessitĂ© parce que j’avais trop mal, d’acouphĂšnes/ insomnie, etc.. j'ai dĂ©couvert ce que voulais dire ne pas avoir envie de finir son verre. C’était incroyable
Je suis restée longtemps à ce stade.
Je buvais peu.

Ça c’était il y a quelques annĂ©es. Entre temps j’ai baissĂ©/remontĂ© le traitement. Mais pour rĂ©sumer tout se passe Ă  peu prĂšs bien.
Il m’est aussi arrivĂ© par moment de craquer. Descendre de trop. Reboire seule, cacher des bouteilles. Être dans le dĂ©ni puis retrouver mes esprits et reaugmenter.

D’un coup, beaucoup.
+100 mg un jour. Ça marchait trùs bien. Je n’avais plus dutout envie de boire le lendemain.
Dégoût total.

Et puis un jour de dĂ©prime je fais pareil en mĂ©langeant avec de l’alcool et je tombe.
Hospitalisation. Coma.
Ça m'est arrivĂ© 3 fois.
Le front ouvert et opérée.
ArrĂȘt brutal du traitement et delirium.

J'ai eu beaucoup de chance Ă  chaque fois.

—————————————-

Avant de dĂ©couvrir le baclofĂšne j'avais 10 ans d’alcoolisme derriĂšre moi et plusieurs cures de dĂ©sintoxication oĂč on m’avait appris la base, c'est-Ă  -dire d’éviter d’avoir de l’alcool chez soi. Ce que j’avais bien intĂ©grer hormis pendant les rechutes... Donc 0 rĂ©serve d’alcool Ă  la maison.

Mais quand j’ai connu mon mari qui travaille dans le milieu du vin je n’ai pas eu le choix d’en avoir à la maison. Et il consomme tous les jours.

Depuis quelques temps, je ne bois plus en dĂ©gustant vraiment comme quand j’avais atteint mon seuil il y a 8 ans ou comme quand j’augmente d’un coup parfois.

Mais je bois de nouveau pour ressentir cette petite euphorie
 Et c’est trop. En ce moment je dors mal. Je me rĂ©veille avec les angoisses de descente d’alcool.

Que j'attenue au réveil soit avec un baclo (mais ça me donne faim) ou avec un anxiolytique.
Et la journĂ©e je jongle entre les ES, la fatigue, gĂ©rer tout, et mes humeurs. Ce n’est pas vraiment du craving. Par contre si je descends Ă  40, lĂ  oui clairement, je cache des bouteilles.

Je disais que les ES les plus difficiles à supporter pour moi sont (quand j’augmente ou au dessus de 50mg)
- les changements d' humeur. Mon regard change, je suis énervée. Agressive. Ma mùchoire se crispe/mes muscles.
- Boulimie

Ceux qui me gĂȘnaient beaucoup au dĂ©part du traitement mais auxquels je ne prĂȘte plus attention aprĂšs autant d’annĂ©es (mais qui restent je suis sĂ»re mauvais pour mon corps et mon esprit)
- cauchemars
- RĂȘves trĂšs rĂ©alistes
- Gros coups de fatigue/ micro sieste
- AcouphĂšnes
- Douleurs musculaires

Et ceux que j’aime et ce sont ces 3 raisons pour lesquels je le prends
- Je m’endors tout de suite le soir. MĂȘme si je me rĂ©veille plusieurs fois je dors mieux que sans
- Grande Ă©nergie / euphorie
- Il m’aide Ă  me dĂ©tendre en sociĂ©tĂ©, comme un anxiolytique

Malgré tout, je continue ce traitement.
Parce qu’il marche
Et sans ça je serais aux alcools durs dÚs le réveil.
Je ne veux plus revivre cet enfer.

J’aimerais savoir le prendre sans ressentir d’ES.
N’avoir que les bons cĂŽtĂ©s.

Peut ĂȘtre qu’il aurait fallu que je le couple avec un antidĂ©presseur. Mais jusqu’à la fin de ma vie ?
A l’époque de mes cures on me les Ă  tous fait essayer.
Antidépresseur/ anxiolytiques/ neuroleptiques.

Il y a encore 3 ans Ă  la suite d’une de mes chutes jai eu de la quĂ©tiapine pendant 1 an. Je ne supporte pas ces mĂ©dicaments . Je ne suis plus moi. Ils anesthĂ©sient.

Voilà c’est un peu indigeste mais ca me fait du bien de parler de tout ça.

Je n’ai pas vraiment de solution.
Message Ă©ditĂ© 4 fois, derniĂšre Ă©dition par Dreddy7, 29 DĂ©cembre 2021, 3:14  
 
Avatar de D-Day
  • Age : 49 ans
  • Messages : 651
  • Inscrit : 14 Avril 2019
  Lien vers ce message 29 DĂ©cembre 2021, 8:33
Bonjour Dreddy7,

je m’immisce sur ton fil. Pour la gestion du stress et des crises d'angoisse, as-tu essayĂ© l'huile de CBD ? moi j'en prends Ă  un dosage de 20% (4Ă  5 gouttes) et un quart d'heure aprĂšs je suis beaucoup plus zen. Certes, cela a un prix mais c'est efficace et fonctionne bien chez moi (un flacon de 10 ml Ă  50 € me dure un mois)
Bon courage
 
Avatar de Malex
  • Messages : 936
  • Inscrit : 23 Aout 2018
  Lien vers ce message 29 DĂ©cembre 2021, 10:11

Coucou Dreddy

Au dĂ©but du traitement je suis montĂ©e Ă  270 avec des ES terribles. Je cherchais absolument Ă  ne plus boire dutout en vain et puis un jour en redescendant mon dosage par nĂ©cessitĂ© parce que j’avais trop mal, d’acouphĂšnes/ insomnie, etc.. j'ai dĂ©couvert ce que voulais dire ne pas avoir envie de finir son verre. C’était incroyable C'est rigolo : c'est justement ce qui est arrivĂ© Ă  D-Day ! 😊 Et d'une certaine maniĂšre Ă  moi aussi en passant de 350 Ă  250 mg.
Je suis restée longtemps à ce stade.
Je buvais peu.

Ça c’était il y a quelques annĂ©es. Entre temps j’ai baissĂ©/remontĂ© le traitement. Mais pour rĂ©sumer tout se passe Ă  peu prĂšs bien.
Il m’est aussi arrivĂ© par moment de craquer. Descendre de trop. Reboire seule, cacher des bouteilles. Être dans le dĂ©ni puis retrouver mes esprits et reaugmenter.

D’un coup, beaucoup.
+100 mg un jour. Waouh ! Vertigineux ! Ça marchait trùs bien. Je n’avais plus dutout envie de boire le lendemain.
Dégoût total.

Et puis un jour de dĂ©prime je fais pareil en mĂ©langeant avec de l’alcool et je tombe.
Hospitalisation. Coma.
Ça m'est arrivĂ© 3 fois.
Le front ouvert et opérée.
ArrĂȘt brutal du traitement et delirium. Quelles galĂšres ... 😟

J'ai eu beaucoup de chance Ă  chaque fois.

—————————————-

Avant de dĂ©couvrir le baclofĂšne j'avais 10 ans d’alcoolisme derriĂšre moi et plusieurs cures de dĂ©sintoxication oĂč on m’avait appris la base, c'est-Ă  -dire d’éviter d’avoir de l’alcool chez soi. Ce que j’avais bien intĂ©grer hormis pendant les rechutes... Donc 0 rĂ©serve d’alcool Ă  la maison.

Mais quand j’ai connu mon mari qui travaille dans le milieu du vin je n’ai pas eu le choix d’en avoir Ă  la maison. Et il consomme tous les jours. Et lui ? ZĂ©ro addiction, je suppose ? Ou 


Depuis quelques temps, je ne bois plus en dĂ©gustant vraiment comme quand j’avais atteint mon seuil il y a 8 ans ou comme quand j’augmente d’un coup parfois. Ben 
 t'auras compris, pour l'avoir expĂ©rimentĂ©, qu'augmenter sauvagement le baclo peut ĂȘtre potentiellement vachement dangereux.

Mais je bois de nouveau pour ressentir cette petite euphorie
 Et c’est trop. En ce moment je dors mal. Je me rĂ©veille avec les angoisses de descente d’alcool.

Que j'attenue au réveil soit avec un baclo (mais ça me donne faim) ou avec un anxiolytique.
Et la journĂ©e je jongle entre les ES, la fatigue, gĂ©rer tout, et mes humeurs. Ce n’est pas vraiment du craving. Par contre si je descends Ă  40, lĂ  oui clairement, je cache des bouteilles. Et si tu augmentais de 0,5 
 pour voir ?

Je disais que les ES les plus difficiles à supporter pour moi sont (quand j’augmente ou au dessus de 50mg)
- les changements d' humeur. Mon regard change, je suis énervée. Agressive. Ma mùchoire se crispe/mes muscles.
- Boulimie

Ceux qui me gĂȘnaient beaucoup au dĂ©part du traitement mais auxquels je ne prĂȘte plus attention aprĂšs autant d’annĂ©es (mais qui restent je suis sĂ»re mauvais pour mon corps et mon esprit)
- cauchemars
- RĂȘves trĂšs rĂ©alistes
- Gros coups de fatigue/ micro sieste
- AcouphĂšnes
- Douleurs musculaires

Et ceux que j’aime et ce sont ces 3 raisons pour lesquels je le prends
- Je m’endors tout de suite le soir. MĂȘme si je me rĂ©veille plusieurs fois je dors mieux que sans
- Grande Ă©nergie / euphorie
- Il m’aide Ă  me dĂ©tendre en sociĂ©tĂ©, comme un anxiolytique

Malgré tout, je continue ce traitement.
Parce qu’il marche
Et sans ça je serais aux alcools durs dĂšs le rĂ©veil. Oui, je comprends, je connais tristement 
 Dans la pire pĂ©riode alcoolique de ma vie, je vivais la mĂȘme.
Je ne veux plus revivre cet enfer.

J’aimerais savoir le prendre sans ressentir d’ES.
N’avoir que les bons cĂŽtĂ©s.

Peut ĂȘtre qu’il aurait fallu que je le couple avec un antidĂ©presseur. Mais jusqu’à la fin de ma vie ? Selon moi, un antidĂ©presseur se prend quand on est dĂ©pressif. Pas de dĂ©pression = pas d'AD
A l’époque de mes cures on me les Ă  tous fait essayer.
Antidépresseur/ anxiolytiques/ neuroleptiques.

Il y a encore 3 ans Ă  la suite d’une de mes chutes jai eu de la quĂ©tiapine pendant 1 an. Je ne supporte pas ces mĂ©dicaments . Je ne suis plus moi. Ils anesthĂ©sient.
Pfiou 
 On peut dire que ton corps a été nourri de vachement (trop) de chimique 

EntiĂšrement d'accord avec toi : la solution est ailleurs.


VoilĂ  c’est un peu indigeste mais ca me fait du bien de parler de tout ça. Ce sont tes pĂ©ripĂ©ties qui sont indigestes.

Je n’ai pas vraiment de solution.
Définitivement, je pense, Dreddy, qu'il te faut tabler sur une baisse de ta conso progressivement et temporairement, le temps que ton corps (et ton cerveau) se reposent un peu + qu'il accepte d'augmenter légÚrement le baclo sans répondre par de violents EI 

Je ne te propose pas d'arrĂȘter les apĂ©ros conviviaux d'un coup, comme ça, pouf ! Pas du tout. Je te suggĂšre d'user d'astuces pour tromper ton cerveau encore (un peu) addict Ă  la molĂ©cule alcool. Ce sont ces adjuvants-lĂ  qui vont permettre Ă  ton cerveau de dĂ©tricoter l'addiction par la substitution d'autres habitudes, progressivement, pas Ă  pas, sans contraintes Ă  se mettre, ni objectifs trop Ă©levĂ©s Ă  tenir.
(Je ne t'Ă©numĂšre pas d'astuces, tu en as lu sur mon fil + tu en connais certainement d'autres.)

A plus




(In)différente en mai/juin 2021.
Stabilisation Ă  250 mg.
Descente amorcée en novembre.
Actuellement -50 mg.
 
Avatar de Malex
  • Messages : 936
  • Inscrit : 23 Aout 2018
  Lien vers ce message 29 DĂ©cembre 2021, 10:19
Bonjour Dreddy7,

je m’immisce sur ton fil. Pour la gestion du stress et des crises d'angoisse, as-tu essayĂ© l'huile de CBD ? moi j'en prends Ă  un dosage de 20% (4Ă  5 gouttes) et un quart d'heure aprĂšs je suis beaucoup plus zen. Certes, cela a un prix mais c'est efficace et fonctionne bien chez moi (un flacon de 10 ml Ă  50 € me dure un mois)
Bon courage


Coucou D-Day 🙂

Immisce-toi, immisce-toi 
 Ta prĂ©sence et tes conseils font du bien ! 😁

Je vais tester le CBD prochainement, moi aussi, pour d'autres raisons (vilaines douleurs cervicales et dorsales réguliÚres)


(In)différente en mai/juin 2021.
Stabilisation Ă  250 mg.
Descente amorcée en novembre.
Actuellement -50 mg.
 
Avatar de Malex
  • Messages : 936
  • Inscrit : 23 Aout 2018
  Lien vers ce message 14 Janvier 2022, 22:25
Coucou Dreddy

Comment vas-tu ?
Ta conso ? La gestion de tes Ă©motions ?


(In)différente en mai/juin 2021.
Stabilisation Ă  250 mg.
Descente amorcée en novembre.
Actuellement -50 mg.
 
RĂ©pondre Remonter en haut de la page




forum baclofene