Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

TCA + alcool

Conseils
Avatar de Bacloélau
  • Age : 51 ans
  • Messages : 27
  • Inscrit : 24 Septembre 2017
  Lien vers ce message 17 Mars 2022, 0:34
Bonsoir,


Je me présente Fred compagnon de Lau
Depuis 2017 sur le forum
Lau a un traitement baclo puis arrêt ensuite reprise pour l’alcool
Avec des hauts et beaucoup de bas
La tournée minérale n’a pu être faite à 100%
Mais le gros problème pour moi, c’est toujours ça consommation pas excessive et pas journalière mais arrêt au magasin en revenant du travail et boire dans la voiture ensuite se ruer sur la nourriture et puis se faire vomir
Elle minimise car elle me dit que ce n’est plus tous les jours
Le souci c’est se faire vomir je trouve qu’elle met vraiment sa santé en danger
Je lui dis tu as bu, tu as mangé et bien il faut que tu assumes et ne pas se faire vomir…

Je trouve qu’elle devrait consulter un alcologue ou addictologue mais je n’en connais pas en Belgique région Hainaut

Si vous avez une expérience, des conseils, ….

Nous sommes preneur

Bonne soirée
 
Avatar de Malex
  • Messages : 1832
  • Inscrit : 23 Aout 2018
  Lien vers ce message 17 Mars 2022, 0:57
Bonsoir Fred et Lau,

Si j'ai bien compris, Fred, tu n'es pas "personnellement" concerné par le baclo, mais seule ta compagne, c'est bien ça ? 🤔

Concrètement, elle prend combien de cachets par jour ? Quelle répartition ? Des EI éventuels ?
Je ne sais pas si Lau avait créé un fil en 2017. Si oui, avait-elle été accompagnée ici ?
Le baclo, c'est du surmesure. Il y a des ajustements à faire au cas par cas selon l'utilisateur, parfois régulièrement, avant de tomber sur "la" répartition qui va faire la différence.

Une question peut-être un peu bête... Tu cherches une adresse d'addictologue sur Hainaut spécialement pour une prescription de baclofène, ou alors pour un suivi psy ?

A mon avis, Fred et Lau, pour s'en sortir, il faut agir simultanément sur le côté physique (= là où agit le baclo), la "dépendance" à la substance, mais aussi sur le côté psy, l'"addiction", ce qui fait qu'on y retourne encore, même si, a priori, le corps ne réclame plus la substance toxique.

A bientôt donc.
Message édité 1 fois, dernière édition par Malex, 17 Mars 2022, 0:59  

(In)différente en mai/juin 2021. Stabilisation à 250 mg.
Descente amorcée en novembre 2021. Palier à 190 mg depuis mars 2022.


"S'il y a un problème, il y a une solution. S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème", Bob Marley.
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 63 ans
  • Messages : 10973
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 17 Mars 2022, 11:33
Bonjour,

Mes collègues spécialistes TCA te le diront, la première chose à arriver pour une BV est de ne plus vomir. Sinon, le baclofène peut se prendre en sublingual.

L'objectif est de cibler les 1ères pensées. Celles du weekend, de jours de congés. Si pas de pensées décelables, on cible alors le craving.

la prise doit se faire une heure à une heure trente avant. Augmenter doucement, pas plus vite que tous les trois jours et pas plus de 10 mg. Généralement, les TCA augmentent par paliers de 5 mq tous les 3 à 7 jours.

Suivant les ressentis, on ajoute une 2ème et 3ème prises à deux heures d'intervalle.

J'ai un prescripteur sur Tournai, mais il ne te conseillera pas.


Ressources diverses

Comment prendre le baclo ? | le baclofène fait-il dormir ? - Feuilles de route (alcool et TCA) - Outil d'aide à la répartition - Foire Aux Questions - Tout savoir sur le baclofène - Initiation aux TCC (Thérapies Cognitivo-Comportementales) - Mindfulness Méditation / Pleine conscience / « Vivre le moment présent » - auto-hypnose - Acides Aminés - autres ressources +/- zen...
Profitez !
 
Avatar de Bacloélau
  • Age : 51 ans
  • Messages : 27
  • Inscrit : 24 Septembre 2017
  Lien vers ce message 17 Mars 2022, 12:45
Bonjour,


Merci pour vos commentaires
Pour répondre à Malex
Oui, tu as bien compris, je suis l'intermédiaire entre vous et Lau ;-)

Pour l'instant, elle est à 50 mg - 12,5 à 9h - 12,5 à 11h - 12,5 à 13h - 12,5 à 15h
Elle termine en semaine le travail à 17h et comme elle ne mange que des légumes crus à midi, la faim se fait sentir...

Les effets indésirables en 2017 il y avait les acouphènes en plus mais actuellement, c'est la fatigue, elle se lève vers 5h - 5h30 et reviens à la maison à 18h, on mange et à 20h - 20h30 elle dort, elle dit qu'elle ne sait pas tenir

Sylvie avait conseiller à ce moment là les prises et les heures, qui ont été augmenté jusque 90 mg je pense et diminué pour ma part trop vite et trop tôt.

Son médecin généraliste lui prescrit les médocs, c'est plus d'un aspect psychologique car problème de confiance en soi, de dysmorphie (54kg pour 168 cm) mais elle est grosse !

Enfin voilà un peu l'histoire


Ici, elle a demandé des ordonnances pour du 10 mg pour augmenter

Mais comme Malex dit, il y a l'addiction, y retourner même si la faim n'est pas là..., les habitudes, ...

Bonne journée à vous

Fred
 
Avatar de Malex
  • Messages : 1832
  • Inscrit : 23 Aout 2018
  Lien vers ce message 18 Mars 2022, 0:49
Bonsoir Fred (et Lau)



Pour l'instant, elle est à 50 mg - 12,5 à 9h - 12,5 à 11h - 12,5 à 13h - 12,5 à 15h
Elle termine en semaine le travail à 17h et comme elle ne mange que des légumes crus à midi, la faim se fait sentir...



Oui... Avec une alimentation hypocalorique, depuis le réveil (avant l'aube !) et durant 10 heures, tout en étant active toute la journée, j'imagine qu'elle doit être en hypoglycémie et avoir hyper faim en fin de journée !
Du coup, et c'est normal, instinctif et prévisible : son corps réclame de la nourriture et je comprends qu'elle s'y rue en rentrant à la maison...

Certaines compulsions alimentaires de Lau se confondent avec une faim justifiée, non ?

Lau se lève t-elle la nuit pour manger ?


Une Thérapie Comportementale et Cognitive avec un spécialiste + un suivi avec un.e diététicien.ne/nutritionniste lui seront bénéfiques en effet.
Réapprendre à manger.
En même temps, réapprendre à aimer son corps.

J'ai tapé sur google "dysmorphophobie spécialiste Hainaut" et toute une liste d'adresses de spécialistes et de sites web sont sortis. (Même de l'hypnose.)

A mon avis, il faudrait "essayer" un spécialiste qui propose une TCC sur cette problématique, près de chez vous.
S'il convient à Lau, tant mieux.
Sinon, bah... ne pas hésiter à changer de suite pour trouver celui/celle avec qui un vrai travail psy sera efficace.
Tant sur les habitudes alimentaires que sur les origines et les causes de ce trouble alimentaire et cette dysmorphie, sur l'acceptation de soi, la confiance en soi...

L'idée, Fred (et Lau), c'est que le baclo, s'il doit agir, fera son travail sur un craving, une compulsion à un instant-T.
Et rien de plus. Et c'est déjà pas mal.


Bien sûr que Lau est loinnnnn d'être en surpoids avec ses 54 kg ramenés à sa taille. Son IMC est tout à fait "normal".
Si elle perdait ne serait-ce que 2 kg, son IMC passerait à "insuffisance pondérale" (maigreur).

Mais, si vraiment, Lau trouve qu'elle a de la cellulite à un endroit précis de son corps, le sport (même à la maison) est un outil super efficace pour remplacer la graisse par du muscle : exercices de renforcement musculaire, gainage et cardio vont resculpter le corps, avec tout plein d'autres bienfaits psychologiques en prime. :fsb2_yes:

>>>

Les effets indésirables en 2017 il y avait les acouphènes en plus mais actuellement, c'est la fatigue, elle se lève vers 5h - 5h30 et reviens à la maison à 18h, on mange et à 20h - 20h30 elle dort, elle dit qu'elle ne sait pas tenir



Concernant la fatigue après sa journée de travail (commencée très tôt !), c'est pareil le weekend ? Elle se couche aussi tôt ?

Si oui, en effet, on pourrait y voir un effet "baclo".

Si non, bah..., c'est p'têt juste de la fatigue cumulée de la semaine à se lever tôt - pour peu qu'elle fasse un job "physique" en plus - ajouté, aussi, à l'effet "ventre plein" du repas du soir qui est un ticket pour le dodo quand on est cramé ! :fsb2_zzz:

Lau fait-elle des nuits complètes lorsqu'elle se couche vers 20h30 ?


Fred (et Lau), je suis persuadée que des solutions existent...


A bientôt


(In)différente en mai/juin 2021. Stabilisation à 250 mg.
Descente amorcée en novembre 2021. Palier à 190 mg depuis mars 2022.


"S'il y a un problème, il y a une solution. S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème", Bob Marley.
 
Avatar de Bacloélau
  • Age : 51 ans
  • Messages : 27
  • Inscrit : 24 Septembre 2017
  Lien vers ce message 18 Mars 2022, 10:16
Bonjour Malex,

Merci pour ce retour

Citation

Certaines compulsions alimentaires de Lau se confondent avec une faim justifiée, non ?

Lau se lève t-elle la nuit pour manger ?


C'est ce que je lui dis qu'elle doit manger ne fut ce qu'à 16h pour éviter la faim qui est normale
Quand elle va au lit, elle y reste, ne se lève pas pour manger, c'est plus en attendant le repas du soir, du grignotage et après le repas inactif devant la TV des sucreries, chocolat, biscuits, glaces, ... (addiction au sucre)

Pas sportive... sauf quand on part en week-end on fait beaucoup de marche

Quand on reste à la maison, c'est la routine, boulot, TV, dodo et le week-end je dois souvent tirer pour bouger

Quand il y a un rayon de soleil, je la pousse pour aller faire une promenade après le repas du soir

Il faut casser les habitudes...

Merci et bonne journée

Fred
 
Avatar de Bacloélau
  • Age : 51 ans
  • Messages : 27
  • Inscrit : 24 Septembre 2017
  Lien vers ce message 15 Mai 2022, 10:48
Bonjour,


Je suis à 12,5 à 9h30 - 12,5 à 11h30 - 25 à 13h30 et 25 à 15h30 = 75/jour

Au début la prise de baclo était surtout pour mon problème avec l'aclool qui est moindre actuellement

Je termine le travail à 17h, je rentre vers 18h et là grosse faim, si trop d'attente avant le diner, je grignote (chips) sauf si je me suis arrêter sur la route pour en acheter et les manger avant de rentrée
ensuite tendance à me resservir par gourmandise et glacessssss presque de suite

Ensuite ventre trop plein, culpabilité donc je vais me faire vomir cercle vicieux puisque de retour faim, si mon compagnon ne serait pas là, cette boulimie vomitive serait tous les jours

Je ne peux m'empêcher de me peser matin et soir

J'ai essayé d'augmenter à 12,5 à 9h30 - 12,5 à 11h30 - 35 à 13h30 et 25 à 15h30 = 85/jour je me suis senti mal (bouffé de chaleur, tête engourdie, un peu comme une baisse de tension) vers 19h après le diner

Je ne sais plus comment répartir mes doses (même si ma faim à cette heure là est normal, j'aimerai savoir me contrôler pour ne pas tomber dans l'excès)

Quelqu'un pour m'aiguiller ? J'aimerai aussi savoir si des personnes en sont sorties

Merci à vous et bon dimanche

Lau
 
Avatar de Corinne D.
  • Age : 60 ans
  • Messages : 3650
  • Inscrit : 28 Avril 2013
  Lien vers ce message 17 Mai 2022, 2:02
Le sucre et l’alcool bousillent tout dans notre organisme .
Le jour où le baclofene, par son effet repoussoir,
m’a permis de m’en rendre compte
J’ai apprécié un régime alimentaire drastique
et peu épicurien mais qui justement m’a apporté le soin dont j’avais besoin.
C’a a été long
Bises si vous deux le permettez, et plein
de motiv’ 👊


La guérison s'installe et se construit dans le temps.
2012: Soin alcoolisme 150mg puis hyperphagie 250mg. Stabilisation puis descente longues. Zéro baclo depuis mai 2018.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 36494
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 17 Mai 2022, 16:34
Bonjour Lau

Désolée pour cette réponse tardive, je n'avais pas vu ta question
Tu pourrais tenter d'augmenter sur les 2 premières prises (9h30 et 11h30)
Mais de façon très lente (max 12,5mg par semaine)
Histoire de tenter d'éviter les effets indésirables ...

Et puis si tu pouvais trouver une solution pour ne pas vomir, ce serait vraiment top


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 63 ans
  • Messages : 10973
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 18 Mai 2022, 16:59
Hello Lau !
(j'adore ce genre de rime)

Oui, voici ce que je sais pour les TCA :
  • il est essentiel de ne plus vomir.
  • Tant que que le baclofène ne fonctionne pas, tu ne dois pas faire une obsession de ton poids, cela va se rétablir plus tard.
  • Pas question de régime restrictif : ton cerveau va chercher à compenser et cela va déclencher des crises
  • Par contre, il faut chercher à manger équilibré en bannissant les mauvaises graisses, sucres, ... Je ne suis pas contre le chocolat noir quasiment pur, supérieur ou égal à 70%. Mais en quantité raisonnable (une paire de carrés par jour).
  • Manger régulièrement et dès le matin : dans la francophonie mais hors France, les noms des repas ont une certaine logique :
    • Le déjeuner est le 1er repas de la journée : « dé - jeûner » rupture du jeûne de la nuit.
    • Avec une éventuelle collation au milieu de la matinée pour celles et ceux qui ont du mal à manger le matin.
    • Le diner est le repas de la mi-journée, il a pourtant la même étymologie que le déjeuner(*)
    • Puis le souper, plus léger (à partir d'une soupe) permet aussi d'avoir le ventre bien vide le matin pour bien déjeuner !

      Tout cela, avec nos modes de vies actuelles, est certes maintenant archaïque... Mais quand on sait s'y tenir, on vit mieux !

  • On retrouve la saison des fruits et légumes, use et abuse
  • Et bien entendu, essaie aussi de limiter l'alcool (et si d'actualité, le tabac et le café)

Bon courage !
Pascal


(*)Les verbes déjeuner et diner, ainsi que leurs nominalisations (le déjeuner et le diner), proviennent du même verbe du latin populaire, disjunare, forme raccourcie de disjejunare. Celui-ci remontait à son tour à l’adjectif jejunus ‘à jeun’ du latin classique (ou à son dérivé verbal jejunare ‘jeuner’ du latin tardif), auquel on a adjoint le préfixe dis-⁠ ‘cesser de’. Disjejunare signifiait littéralement ‘rompre le jeûne (de la nuit)’ et s’appliquait donc au premier repas de la journée. Notons que l’anglais breakfast ‘déjeuner’ a eu recours à une formation similaire, puisqu’il est composé de break ‘rompre’ et de fast ‘jeûne’.
Déjeuner et diner formaient aussi au début de l’ancien français un seul et unique verbe dont les formes étaient déterminées par la position de l’accent tonique dans sa conjugaison.(...)
Un nouvel infinitif desjeuner a été créé au XIIe siècle à partir de la forme à radical accentué. Étant donné qu’on ne prenait souvent que deux repas principaux au Moyen Âge (le premier entre 10 et 11 heures du matin et le second, entre 16 et 19 heures), disner conserva le même sens que desjeuner durant cette période, c’est-à-dire celui de ‘prendre le premier repas de la journée’. Quand on prit l’habitude à la Renaissance de consommer quelque chose le matin avant le travail (parfois seulement une portion de vin), on éprouva le besoin de faire la distinction entre ce moment et le repas pris au milieu de la journée. Desjeuner continua de désigner le premier repas léger de la journée et disner fut choisi pour se rapporter au deuxième repas, probablement parce qu’il n’était plus senti comme un composé de dé-⁠ et jeuner. Desjeuner et disner perdent leur s au XVIIIe siècle, remplacé par un accent circonflexe pour dîner (qui disparaitra dans la forme rectifiée diner, recommandée à partir de la fin du XXe siècle). Déjeuner, lui, sauf quelques attestations aux XVIIIe et XIXe siècles, n'a pas reçu d'accent, à cause de la prononciation en [eu] ouvert du digramme eu, contrastant avec celle en [eu] fermé de jeûner. Un nouveau décalage horaire se produit en France, d’abord à Paris, au début du XIXe siècle. Les repas se prenant de plus en plus tard, déjeuner et dîner commencent graduellement à s’employer respectivement pour le repas du milieu de la journée et pour celui du soir. L’expression petit déjeuner remplace déjeuner pour le repas du matin, puisque ce repas est généralement plus léger que le repas du midi (déjeuner). Petit déjeuner est parfois abrégé en petit-déj(’) depuis les années 1970 ; dans la langue familière, on lui connait aussi un emploi verbal rare depuis les années 1950 (elle petit-déjeune). D'autres régions de la francophonie conservent les désignations traditionnelles déjeuner, diner et souper pour les trois repas principaux de la journée. (...)


Ressources diverses

Comment prendre le baclo ? | le baclofène fait-il dormir ? - Feuilles de route (alcool et TCA) - Outil d'aide à la répartition - Foire Aux Questions - Tout savoir sur le baclofène - Initiation aux TCC (Thérapies Cognitivo-Comportementales) - Mindfulness Méditation / Pleine conscience / « Vivre le moment présent » - auto-hypnose - Acides Aminés - autres ressources +/- zen...
Profitez !
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene