Nouveau sujet RĂ©pondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Une nouvelle cacahuète...

Avatar de Peanut
  • Messages : 8
  • Inscrit : 17 Aout 2022
  Lien vers ce message 11 Octobre 2022, 16:56
Bonjour Ă  tous,

Je vous lis souvent, mais n'ai jamais posté...
Alcoolo dépendante depuis quelques années, j'ai commencé le baclo en juillet 2022, et suis à 190 mg.
Je suis suivie par une addictologie qui me dit quand augmenter et quand diminuer en cas d'ES trop intenses.
Les ES classiques et juste "gĂŞnants" sont les insomnies (je prends du Zopiclone) et la fameuse boule dans la gorge...

Ma question aujourd'hui porte sur la régularité des prises. Je comprends le pourquoi mais ai du mal à l'appliquer : mon doc m'interdit de conduire après les prises, donc je les prends en rentrant à la maison, mais du coup jamais à la même heure. J'ai lu que ça peut augmenter les ES, mais est-ce que ça peut empêcher le baclo de fonctionner ? Est-ce que ça empêche le fameux palier de l'indifférence arriver ?
Les prises vont généralement de 16h à 23h30 voire minuit si je suis en sortie pour le boulot.

D'ailleurs : question subsidiaire : est-ce que parfois le baclo peut ne pas fonctionner tout court ?

Merci d'avance pour vos retours,

Peanut.
Message Ă©ditĂ© 2 fois, dernière Ă©dition par Peanut, 18 Octobre 2022, 15:13  
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 36591
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 11 Octobre 2022, 23:23
Bonsoir

La régularité dans les heures de prises, c'est en effet pour éviter les EI et aussi pour cibler correctement le craving
Et dans ton cas, le prendre après avoir conduit, implique que tu fais tes prises bien trop tard, après le début du craving

Et ça, ça a pour conséquence probable, que tu vas devoir prendre une plus forte dose de baclofène pour atteindre ton seuil
Ca favorise aussi les insomnies ...

Es tu sujette Ă  la somnolence, aux endormissements brutaux ?
Je suppose que ton médecin a peur de ça, mais tout le monde ne s'endort pas au volant, heureusement

Le baclofène fonctionne quasi toujours si on le tolère, mais parfois à très forte dose (>300mg/j)

Ressens tu un changement par rapport à ta façon de boire ?
Moins de craving, quantité d'alcool moindre, délai plus long pour ingurgiter ta dose ?


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Peanut
  • Messages : 8
  • Inscrit : 17 Aout 2022
  Lien vers ce message 12 Octobre 2022, 7:16
Bonjour,

Merci pour ton retour.
Non, pas de somnolences au volant, Les seules fois où ça arrive c'est quand j'augmente la dose, ce que je fais généralement le dimanche soir parce que je suis en télétravail les lundis et mardis.
Effectivement, arrivé à la maison le craving a déjà démarré...
Je vais tenter de le prendre plus tĂ´t, une prise Ă  16h et une Ă  17h ?

Oui je constate un changement, craving toujours présent, mais la quantité ingérée est moindre. Pas forcément au quotidien, mais je le constate lors de soirées festives, où je finissais toujours assez mal, alors que maintenant je gère plutôt bien les prises.
Mais j'attends le fameux seuil avec beaucoup d'impatience...
 
Avatar de PITCH
  • Messages : 1353
  • Inscrit : 03 Janvier 2018
  Lien vers ce message 12 Octobre 2022, 20:41
coucou

Tu à commencé quand ton traitement...début ou fin juillet, déjà a 190 mg en 3 oou 4 mois
la régularité est un facteur determinent, vraiment, bien plus que le dosage total, enfin d'abord la régularité, puis on ajoute...

Dernière prise, allez 19h 20h, sinon sa va impacter des truc, pour un levé a 7h et un couché à 23h ( environ ) 20H OUI PAS PLUS

bise
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par PITCH, 13 Octobre 2022, 13:49  

Deux réussites, 3 indifférences / début de mon premier traitement BACLO : le 03.01.2018 / REPRISE DU BACLO le dimanche 16.06.2019 / nouvelle tentative mi juin 2021 /abstinent fin 09.21, plus dans le flou, je me consolide, le temps et sa mise a profit son mes nouveaux amis, je conserve ma dose confort peut être a vie cette fois ci, actuellement 100, plus abstinent
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 36591
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 13 Octobre 2022, 10:52
En fait, dans l'idéal, il faut faire 3 prises espacées de 2-3h dont la dernière se situe 1h avant le craving
Si le craving débute à 18h, on fait donc 13h, 15h et 17h ou 11h, 14h et 17h

Plus c'est espacé, moins il y a d'effets indésirables

1h entre les prises, c'est trop juste, donc, non, pas 16h et 17h

Et puis, il faut décaler progressivment
Si tu changes brutalement tes horaires en resserrant les Ă©carts entre les prises, les EI risquent d'ĂŞtre importants

Ce que tu peux faire aussi, et de recadrer correctement les horaires en diminuant la dose globale de 50mg/j
Ca risque d'ĂŞtre aussi efficace que ce que tu fais maintenant et en diminuant tu Ă©viteras un shoot ...
A tester le dimanche, lundi mardi


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Peanut
  • Messages : 8
  • Inscrit : 17 Aout 2022
  Lien vers ce message 13 Octobre 2022, 16:54
Merci pour vos réponses !

@Pitch : J'ai commencé mi juillet environ, avec une augmentation de 20mg par semaines (conseillé par l'addicto). Par 2 fois j'ai dû rebaisser de 20 pour cause d'EI un peu violents, et depuis la dernière fois j'augmente de 10 en 10, tous les 3-4 jours environ. je suis repassée à 200 hier, tjs sur les conseils du doc (je dois lui envoyer un message tous les matins).

@Sylvie : Je n'avais pas vu ton message, mais j'ai démarré hier par 20 à 13h, 80 à 15h. Ca m'a donné des vertiges donc j'ai attendu d'être à la maison pour prendre les 100 derniers (on va dire que je stabilise progressivement :fsb2_wink: )
Du coup aujourd'hui j'ai fait 20 à 13h, 80 à 15h et 100 à 17h. Mais je pense que c'est un peu tard pour la dernière prise car finalement le craving arrive plutôt vers 17h, quand l'idée du départ du boulot se fait ressentir...
Demain je vais tester 12h, 14h, 16h.

Pensez vous que la répartition en mg est bonne ? J'ai vu avec le tableau (génial d'ailleurs !) que j'étais au top à 18h.

Bon, prochain objectif : moins charger l'apéro... Hier j'ai bu 2 bières légères et 2 verres de vin, j'en ai presque été malade. Je suppose que je commence à arriver à des dosages vraiment incompatibles avec la substance !
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 36591
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 13 Octobre 2022, 23:06
Oui, 12h, 14h et 16h, c'est très bien

Perso, je diminuerais un peu la dose totale, quitte à la réaugmenter par la suite (vu que tu supporte bien, tu pourrais ré augmenter assez vite)
Donc 20 Ă  12h, 60 Ă  14h et 80 Ă  16h

Ca serait un peu con de prendre plus de baclofène que ce dont tu as besoin, mais à toi de voir

Sinon, un addicto qui accepte de donner autant, ça m'intéresse pour ceux qui galèrent à trouver un médecin
N'hésite pas à me donner ses coordonnées en message privé, si tu penses qu'elle peut accueillir d'autres patients


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Peanut
  • Messages : 8
  • Inscrit : 17 Aout 2022
  Lien vers ce message 18 Octobre 2022, 15:11
Bonjour,

Je n'ai pas baissé, ça me paraît déjà tellement long... Mais apporté de la régularité depuis nos derniers échanges.
Je suis donc Ă  :
30 Ă  12h
90 Ă  14h
100 Ă  16h.

J'ai comme objectif d'augmenter de 10 tous les 2-3 jours (tjs à la validation de l'addicto, et tjs quand je suis à la maison pour éviter de prendre la voiture après). Ca donnerait +10 les mardis, vendredis, et dimanches. A voir comment je supporte...

J'en profite pour créer un nouveau post pour me présenter, j'aurai dû commencer par là peut-être mais timide je suis, je préfère tjs passer par la petite porte ;)
Message Ă©ditĂ© 2 fois, dernière Ă©dition par Peanut, 18 Octobre 2022, 15:19  
 
Avatar de Peanut
  • Messages : 8
  • Inscrit : 17 Aout 2022
  Lien vers ce message 18 Octobre 2022, 15:17
Bien le bonjour !

Presque nouvelle arrivée, je vous lis depuis un moment, il est temps maintenant de me présenter : je me surnomme Peanut.

J'ai 40 ans tout pile depuis quelques jours, et j'ai décidé de me sortir de ma dépendance après l'avoir enfin regardée dans les yeux et l'avoir trouvée particulièrement laide.
J'ai, je crois, toujours une une certaine appétence pour l'alcool depuis mes 15 ans où je buvais des bières aromatisées avec ma copine en sortant du collège. (Bravo les barmans de l'époque qui servaient de l'alcool aux mineures !
Parcours d'enfance un peu chaotique, ces moments étaient une bouffée d'air frais !
Une fois partie de chez mes parents, je me suis naturellement entourée de personnes ayant une consommation quotidienne d'alcool, et je les accompagnaient bien volontiers. J'ai franchi à ce moment la ligne rouge irréversible... même si j'ai mis bien longtemps à l'admettre.
Ensuite, j'ai rencontré quelqu'un qui a réussi à me canaliser, ma dépendance ne se manifestait que quand je commençais à boire en soirée, ou en dîner, où là je ne savais plus m'arrêter. Mais ce n'était plus quotidiennement. Sauf que.... nous nous sommes séparés. Et là, comme souvent, c'est le drame....
J'ai pris un appart, pour moi et mon fils (en garde partagée), c'est la première fois de ma vie que je vivais seule. Donc quand mon enfant était là, je consommais mais en faisant attention (on ne sait jamais, si besoin de prendre la voiture pour aller aux urgences par exemple). En revanche quand il n'était pas là... la gueule de bois était généralement de la partie le lendemain. Bref, l'épicier en face de chez moi me connaissait bien.
Ensuite, j'ai rencontré quelqu'un, et vécu d'amour et d'eau fraîche pendant quelques temps, même si nous aimions à nous ouvrir une bouteille de temps en temps. Les seuls points noirs étaient les sorties entre copains. Il a une bande qui festoie jusque tard dans la nuit, et je finissais la plupart du temps cramée... Ca a fini par se voir, et là où j'avais pu jusque là cacher mon problème à mon nouveau compagnon il s'est rendu compte qu'il y avait un problème.
Ensuite est arrivé le confinement, avec ses consommations quotidiennes au téléphone avec les copines, seule distractions de la journée.
Et là où j'ai vraiment sombré : mon fils est parti vivre chez son père l'année dernière pour des raisons de scolarité, décision mutuelle, sans regrets, mais là je suis vraiment tombée au fond du gouffre. Jusqu'au bouquet final : chute de tension, donc chute tout court, je me suis blessée, mais je n'en ai strictement aucun souvenir.
VoilĂ  pour le pourquoi.

Le comment je tente de m'en sortir : j'ai tenté séances de psy et tout, ça m'a aidé à aller mieux, mais pas à réduire ma consommation d'alcool. Je suis passée par antidépresseurs et anxiolytiques, mais idem.
Donc démarrage du Baclofène le 14 juillet (la veille de mon premier Covid, et l'avant-veille de mes vacances, youpi !)
Aujourd'hui je monte doucement, mais désespère d'atteindre le seuil...
Je suis Ă  220 depuis aujourd'hui, je me motive en me disant que je m'approche de la fin... Mais rien ne vient...
Alors je sens bien que ma consommation se réduit, mais le craving est toujours quotidien. Parfois il est même plus violent qu'avant ! Est-ce normal ?
Et alors, je fume encore plus ! Chaque combat en son temps, on verra plus tard pour la nicotine.

En terme d'EI j'ai plutôt de la chance, ça se passe plutôt bien. Dès que j'en ai un trop fort je réduis immédiatement de 10 et ça passe. Jusqu'à il y a une semaine je montait de 20 en 20 par semaine, mais au final c'est un peu trop violent, là je passe à 10 tous les 3 jours jours environ.
Le seul EI vraiment désagréable est l'insomnie, et ce depuis les première prises. Mais sur les conseils de l'addicto, je cumule Zopiclone et Lexomil le soir, et ça fait 2 nuits que je dors comme un bébé ! Ca fait bcp mais il est important que je fasse des bonnes nuits, et j'aurai le temps ensuite de me sevrer sur cette chimie aussi.

Dernier point : le démarrage de ce traitement a encouragé ma mère à démarrer également cette démarche... Et rien que pour ça c'est extrêmement positif !

Voilà, le pavé est terminé, merci à vous pour ce que vous êtes, le soutien que vous apportez. Et j'espère que vous lire permettra de me donner du courage pour aller au bout de la démarche, même si je suis terrorisée à l'idée que le seuil n'arrive jamais...

Bien Ă  vous,

Peanut.
Message Ă©ditĂ© 2 fois, dernière Ă©dition par Peanut, 19 Octobre 2022, 8:23  
 
Avatar de PITCH
  • Messages : 1353
  • Inscrit : 03 Janvier 2018
  Lien vers ce message 18 Octobre 2022, 22:03
salut

top ta régularité.
maintenant il faut encore du temps pour que cette nouvelle posologie opére en toi.

si un changement peu te faire un petit plus psychologique, garde toi sous le coude ceci :
TU peu changer ta deuxème prise, prendre 80 au lieu de 90 pour empiler + 10 sur ta 3 ième prise.
tu est déjà sur un jolie dosage, bien répartie...
"croyance et aide" apporte toi.

bises


Deux réussites, 3 indifférences / début de mon premier traitement BACLO : le 03.01.2018 / REPRISE DU BACLO le dimanche 16.06.2019 / nouvelle tentative mi juin 2021 /abstinent fin 09.21, plus dans le flou, je me consolide, le temps et sa mise a profit son mes nouveaux amis, je conserve ma dose confort peut être a vie cette fois ci, actuellement 100, plus abstinent
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 36591
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 19 Octobre 2022, 16:28


J'en profite pour créer un nouveau post pour me présenter, j'aurai dû commencer par là peut-être mais timide je suis, je préfère tjs passer par la petite porte ;)


J'ai regroupé tes 2 fils, afin que l'on ai ton histoire au même endroit, cela me semble plus cohérent

Tu n'as pas ou peu d'EI, en général, ça implique de monter plus haut
Mais ta conso diminue, cela montre que ça marche
Ne te décourage pas, tu y arriveras !

As tu vu une différence avec le changement des heures de prises ?
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Sylvie, 19 Octobre 2022, 16:29  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de Peanut
  • Messages : 8
  • Inscrit : 17 Aout 2022
  Lien vers ce message 19 Octobre 2022, 17:05
Quand tu dis que cela implique de monter plus haut : cela signifie que j’aurai probablement besoin d’une dose forte pour y arriver ?
J’avoue que je désespère un peu d’y arriver… mais je ne me plains pas : plutôt positif de ne pas avoir trop d’EI !
Je ne vois pas trop la différence maintenant que j’ai des horaires fixes, au contraire j’ai même l’impression d’avoir des craving de plus forts… peut-être faut il que je décale un peu les horaires ?
Il arrive vers 17h quand je suis en télétravail, un peu plus tard quand je suis au bureau.
 
Avatar de Corinne D.
  • Age : 61 ans
  • Messages : 3670
  • Inscrit : 28 Avril 2013
  Lien vers ce message 19 Octobre 2022, 20:51
Salut Peanuts
Après l’indifférence l’alcool pourras revenir,
sans baclo,
à cause d’une conso habituelle.

Autre santé, autre femme.
Autres consos !?

Garde le cap
Stp đź‘Ś


La guérison s'installe et se construit dans le temps.
2012: Soin alcoolisme 150mg puis hyperphagie 250mg. Stabilisation puis descente longues. ZĂ©ro baclo depuis mai 2018.
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 36591
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 20 Octobre 2022, 23:48
Tu es déjà à dose assez forte, mais qui sait, peut être un tout petit peu plus et c'est le bout du tunnel
Oui, bien sur, tu peux décaler, c'est à toi de t'approprier ton traitement

Perso, j'harmoniserais un peu mes prises. Genre 50,70 et 100
Pourquoi, je ne sais pas trop, mais je le sens comme ça
Enfin, si, en général, on ressens le craving à la fin du boulot, mais je pense qu'il est souvent présent avant
Qu'est ce qui se passe le WE ? Ton craving ne débute que vers 17h ?

Mais c'est vraiment Ă  toi de voir, de tester pour trouver la meilleure combinaison
Message Ă©ditĂ© 1 fois, dernière Ă©dition par Sylvie, 20 Octobre 2022, 23:49  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
RĂ©pondre Remonter en haut de la page




forum baclofene