Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Au secours !!

Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 36591
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 03 Novembre 2022, 21:31

Reprise du dernier message

Désolée que ça n'ai pas marché pour toi
Je comprends bien que ta relation avec ta fille est primordiale
Le baclofène marche à condition qu'on le supporte, dans le cas contraire, ça peut être une vrai galère ...


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de ChrysTeens
  • Messages : 44
  • Inscrit : 20 Mai 2022
  Lien vers ce message 04 Novembre 2022, 10:29
Non, même à 50mg/j ça ne va pas là.
Ça n'a plus d'influence sur ma consommation et je ne me sens pas bien (insomnie, nervosité, manque de patience avec ma fille...), donc je suis en train de complètement redescendre...
Je pense que je vais bel et bien arrêter pour l'instant, j'ai besoin de me retrouver.
Et je n'ose pas prendre le Naltrexone parce que j'ai trop peur des effets secondaires. Je me dis que là c'est 50mg d'un coup, et vu l'effet que le Baclo a sur moi...
Est-ce que quelqu'un connait le Naltrexone ??
 
Avatar de ChrysTeens
  • Messages : 44
  • Inscrit : 20 Mai 2022
  Lien vers ce message 04 Novembre 2022, 10:55
Merci Sylvie pour ton implication et ta bienveillance, ainsi qu'à tous les autres... Je trouve que vous êtes de magnifiques personnes.

Mais je suis dans une impasse en effet.

Ma relation avec ma fille et mon rôle de mère sont bien-sûr les choses les plus importantes dans ma vie à l'heure actuelle.
Mais j'ai peur de mourir jeune si je continue comme ça, et donc d'abandonner ma fille trop tôt, ce qui n'est pas une bonne solution pour elle non plus !

Que faire ?? Le Baclo est en effet une vrai galère pour moi, impossible de retenter le coup.

C'est dur à encaisser tout ça... :'(
 
Avatar de Karine
  • Age : 51 ans
  • Messages : 19745
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 04 Novembre 2022, 19:50
Bonsoir,

Si RDB t'a conseillé le Révia (Naltrexone) fait lui confiance et essaie

Après le baclo est bien plus efficace sans alcool, avec beaucoup moins d'effets secondaires.
S'abstenir, faire une cure serai idéal avec le baclo, mais ce n'est pas simple avec ta fille de 3 ans... et il faut avoir envie aussi

Courage !


Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.
 
Avatar de Therena
  • Age : 56 ans
  • Messages : 143
  • Inscrit : 06 Septembre 2020
  Lien vers ce message 04 Novembre 2022, 19:55
Bonjour ChrysTeens,

je viens de lire ton parcours.

J'ai essayé de prendre du Revia (naltrexone) et cela a été une très mauvaise expérience. Avec un coprimé, j'ai été malade comme pas possible : nausées atroces, HS, j'ai mis 2 jours à émerger. Si tu veux essayer, je me permets de te conseiller de commencer par 1/2 comprimé car c'est un médicament très fort, d'autant que tu as une grande sensibilité à ce type de produit.

Pour ton information, j'ai beaucoup galéré au début du baclo avec des insomnies à 35 mg et j'ai basculé en phase maniaque, en claquant la porte à mon boulot devant les directeurs.
Certes, je suis bipolaire mais je ne m'attendais pas à ce problème à si faible dose.

Tu n'es certainement pas bipolaire, mais chez des personnes très sensibles à la molécule, cela peut arriver. Cela veut juste dire que ton seuil d'indifférence est très bas. Dans mon cas, il se situe à 80 mg et si j'augmente, je crise H24 (je suis BV boulimie vomitive).

Je comprends tout à fait tes réticences à reprendre du baclofène car tu as peur et tu veux préserver ta fille.

Prends ton temps, essaie le révia si tu le souhaites et n'hésite pas à retenter l'expérience en augmentant par 1/2 comprimé depuis le début pour éviter les effets indésirables et les problèmes que tu as rencontrés.

Au plaisir de te lire.

Therena


80 mg de baclofène : 30 mg à 10h30, 10 mg à 13h, 10 à 15h, 10 à 17h, 10 à 19h et 10 à 21h
Indifférente depuis février 2019 après 30 ans de BV
 
Avatar de ChrysTeens
  • Messages : 44
  • Inscrit : 20 Mai 2022
  Lien vers ce message 06 Novembre 2022, 22:50
Bon, je descends, je descends (aujourd'hui 20mg/j, et demain 0 je pense), et je me sens bien mieux !

Je me retrouve, et surtout je retrouve ma relation avec ma fille, et ça c'est un vrai bonheur...

Je ne sais pas pourquoi cette fois-ci même à 50mg/j ça n'allait pas. Mais bon, j'arrête tout pour l'instant.

Et avec ce que tu me dis sur le Naltrexone Therena, ça ne me donne pas trop envie d'essayer... Je suis à priori très sensible à ce genre de molécule chimique/neurologique en effet.

Il faut dire aussi que je ne prends JAMAIS de médicament. J'ai un stock impressionnant de Dafalgan à la maison, parce que le médecin m'en prescrit pour chaque petite maladie, mais qu'en fait je ne les prends jamais...

Et j'ai conscience Karine, que si j'arrivais à faire une cure totale sans alcool, le Baclo pourrait faire son effet... Mais je n'y arrive pas !!!
Alors que très franchement, je ne suis pas physiquement dépendante. Je n'ai JAMAIS eu envie de boire dès le matin, JAMAIS.
C'est juste une habitude que j'ai, pour "occuper" mes soirées, mais je n'arrive pas à m'en passer malheureusement...

Malheureusement et bêtement...
 
Avatar de ChrysTeens
  • Messages : 44
  • Inscrit : 20 Mai 2022
  Lien vers ce message 06 Novembre 2022, 23:28
Therena, j'aimerais mieux comprendre ton parcours. Tu as atteins l'indifférence à 80mg/j ?

J'ai bien compris que tu étais bi-polaire, ce que je ne suis pas, mais j'aimerais que tu m'expliques comment le Baclo t'a aidé sans trop influencer ton quotidien...
 
Avatar de ChrysTeens
  • Messages : 44
  • Inscrit : 20 Mai 2022
  Lien vers ce message 10 Novembre 2022, 9:55
Plus personne ne me répond :fsb2_omg:
 
Avatar de Celinette
  • Messages : 14
  • Inscrit : 10 Novembre 2022
  Lien vers ce message 10 Novembre 2022, 11:30
Chrysteens
J’ai pris le temps de lire tout ton fil et je te trouve vraiment courageuse et combative. Une maman très aimante qui veut être la meilleure pour sa petite de 3 ans doublée d’une femme qui souffre de son addiction et n’arrive pas à apprivoiser le baclofene.
Tu dis que tu te sens bcp mieux maintenant que tu ne prends plus rien mais arrives-tu à gérer tes soirées ? Il me semble en te lisant que c’est le moment le plus difficile.
Et si le soir tu tentais de passer 1 petite heure dans la chambre de ta poupette pour lui lire une histoire puis que tu ailles te coucher avec un bouquin. Penses-tu que ça aiderait à dépasser les envies ?
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 36591
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 10 Novembre 2022, 19:54

Alors que très franchement, je ne suis pas physiquement dépendante. Je n'ai JAMAIS eu envie de boire dès le matin, JAMAIS.
C'est juste une habitude que j'ai, pour "occuper" mes soirées, mais je n'arrive pas à m'en passer malheureusement...


Pour moi, ce n'est pas juste une habitude
J'étais comme toi, je ne buvais que le soir et je n'étais pas dépendante physiquement
Mais je ressentais vraiment la dépendance psy, parce que tous les soirs, il me fallait ma dose ...

C'est vraiment dommage que tu ne supportes pas la baclofène
Mais tu as raison, la relation avec ta fille est primordiale
Message édité 1 fois, dernière édition par Sylvie, 10 Novembre 2022, 19:54  

Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de ChrysTeens
  • Messages : 44
  • Inscrit : 20 Mai 2022
  Lien vers ce message 17 Novembre 2022, 10:48
Oui Sylvie, je sais bien que j'ai un problème malgré tout, mais comment faire ??

Est-ce que tu connais le Naltrexone conseillé par le Dr de Beaurepaire ?

Je n'ai pas osé le prendre, j'ai trop peur des effets indésirables.

Mais j'en ai marre d'être alcoolique, il faut que je trouve une solution !!!

Merci de m'avoir lu Célinette, et merci pour tes mots gentils...

Après plus d'une semaine sans rien prendre, je dois bien avouer que non, je ne gère pas bien mes soirées...

Je m'occupe de ma fille (je luis lis déjà une histoire tous les soirs), et puis dès qu'elle est couchée je squatte le canapé devant la télé avec ma bouteille de vin et mes clopes . C'est une catastrophe !!!

C'est un très bonne idées d'aller me coucher tôt avec un bon bouquin Célinette, mais je n'arrive pas à me motiver à le faire.

Et puis de toute façon pour le moment ce n'est pas trop faisable car on est dans la même chambre avec ma chouquette (je cherche à déménager pour avoir 2 chambres mais ça na sa passe pas comme j'aimerais !)
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 36591
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 17 Novembre 2022, 23:28
Je connais ce médicament de nom mais je n'en ai jamais pris
A priori, ce n'est pas un médicament très efficace, mais certaines personnes voient une diminution du craving en le prenant
Je pense que tu ne risques donc rien à l'essayer.

Au pire ça ne marchera pas ou tu auras des effets indésirables (à priori, il y en a beaucoup moins qu'avec le baclofène) = arrêt
Et avec un peu de chance, ça t'aidera ...

En dernier recours, il y a l'Espéral, mais il faut être vraiment motivé(e) pour le prendre
C'est un médoc qui te rend malade comme un chien si tu bois une goutte d'alcool, ça peut même être dangereux


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de ChrysTeens
  • Messages : 44
  • Inscrit : 20 Mai 2022
  Lien vers ce message 18 Novembre 2022, 14:21
Pour l'instant je n'ose vraiment pas essayer le Naltrexone.

Therena a à priori eu une très mauvaise expérience avec ce médicament et j'ai l'impression que je suis quand même très sensible à ce genre de molécule...

Le problème avec le Baclofène c'est que je n'arrive pas à augmenter jusqu'à ma dose seuil.

Et pourtant, avec tous les témoignages que j'ai lu sur ce forum, je suis sûre que je n'en suis pas si loin, même à petites doses !

C'est sûr que je ne suis pas indifférente avec ce que je prends, mais ça a une influence certaine sur ma consommation.

Je me demandais si je ne pouvais pas reprendre, mais sans suivre le protocole, sans augmentation.

Juste 30 ou 40 mg/jour en fin de journée, histoire d'avoir cette régularisation de ma conso mais sans avoir le changement de personnalité vis à vis de ma fille.

Est-ce que ça serait une possibilité ? (Même si ça voudrait dire qu'il faudrait que j'en prenne à vie !)

J'ai pas mal lu le file "Raconte-moi l'indifférence", et bizarrement, même si moi je suis encore en plein dans mon alcoolisme, je me l'imagine très bien :

- Ne plus me réveiller le matin avec une haleine de chacal en me demandant combien de verre j'ai bu la veille.

- Ne plus avoir de stratégie pour avoir ma dose sans trop éveiller les soupçons des différents magasins du coin (même si je suis persuadée que pas mal m'ont déjà percé à jour depuis longtemps !)

- Ne plus me dire, quand je vois les gens en pleine forme autour de moi, "Bah oui mais eux ils ont tellement de chance, ils n'ont pas passé leur soirée à boire !".

- Ne plus envier les mères de jeunes enfants pour leur vie saine.

- Et surtout, ne plus avoir cette pensée sous-jacente continuelle sur quelle sera ma consommation du soir. (Je me dis "Pas de problème, tu peux boire 2 ou 3 verres, mais ne va pas plus loin, c'est ridicule ! Tu PEUX le faire")

J'ai été fumeuse de shit il y a quelques années et pendant quelques années.

De la même façon que pour l'alcool, c'était la panique totale si je n'en avais plu...

Je me suis vu faire des km et des km pour en trouver de bonne qualité, ou me rendre dans des endroits pas très fréquentable pour acheter de la "merde", mais en tout cas il m'en fallait.

Et puis un jour j'ai décidé de faire une pause. C'était juste une pause pour moi, il était hors de question d'arrêter définitivement !

Et en fait cette obsession s'est arrêter nette ! Sans crier gare.

Je n'en ai plus jamais eu envie. Ça ne m'a plus jamais manqué.

Et je n'ai plus jamais eu la moindre pensée pour ça...

Il pouvait m'arriver de tirer sur un joint dans une soirée mais ça n'entrainait pas du tout d'envie de fumer à nouveau seule chez moi.

Je me souviens très bien de cette obsession, je me souviens parfaitement de la panique qu'elle engendrait.

Et je me demande encore comment elle a pu partir ainsi du jour au lendemain !

Bref, j'aimerais tellement que ça me fasse la même chose avec l'alcool !!

L'indifférence, du jour au lendemain...

Possibilité de boire un verre de temps en temps, mais plus d'obsession de boire toute seule chez moi...

Le rêve !

(Désolée pour le pavé)
:fsb2_no:
 
Avatar de Therena
  • Age : 56 ans
  • Messages : 143
  • Inscrit : 06 Septembre 2020
  Lien vers ce message 19 Novembre 2022, 15:15
Bonjour Chrysteens,

j'ai aussi étant dépendante à l'alcool au décès de ma mère et pendant 18 mois, je buvais le soir pour me calmer et dormir.

En mai 2000, j'ai vu un spécialiste qui m'a prescrit de l'aotal et m'a envoyé à des réunions des AA, en région parisienne.

J'ai flippé en entendant leurs récits qui ne correspondaient pas du tout à ma situation car ma vraie drogue était la nourriture.

En juillet, j'étais en vacances dans ma maison en Vendée et j'ai essayé l'Espéral. Tout le monde m'avait dit que boire sous Espéral était dangereux. Mais bon, cela ne m'a pas empêché de tenter. Je n'ai pas été spécialement "malade" mais j'étais tellement en colère contre moi que je me suis scarifiée au poignet, une fois de plus. J'ai appelé le modérateur d'une réunion des AA à Noirmoutier qui est venu immédiatement et m'a emmené aux urgences pour des points de suture.

Il m'a pris en charge tous les jours et m'a emmené en réunion dans toute la région. C'est lui qui m'a sorti de l'alcool.

Je lui avais parlé de la boulimie vomitive mais il ne comprenait pas. Lui qui étant abstinent, je lui ai expliqué que c'était comme devoir boire un verre 3 fois par jour et devoir s'arrêter à ce verre. Evidemment, il a percuté :fsb2_godgrace:

Quant à mon parcours avec le baclofène et les interactions avec ma vie personnelle et professionnelle, cela n'a pas été un long fleuve tranquille car je voulais atteindre l'indifférence quel que soit le prix à payer.

Avec le recul, évidemment, j'aurais pratiqué autrement.

Tout cela pour dire qu'étant donné que tu es très réceptive à la molécule, il faut que tu avances prudemment.

Est-ce que tu travailles durant la journée ?

Est-ce que tu dois conduire ?

Quand commencent tes premières pensées pour l'alcool en non à quelle heure commences-tu à consommer ?

J'ai bien compris que tu commençais à boire quand ta fille était couchée. Ce qui m'intéresse, c'est l'heure à laquelle tu commences à penser à l'alcool.

Au plaisir de te lire.

Therena

PS : mon fils a craqué et a commencé aujourd'hui un antidépresseur d'où mon absence de réponse.


80 mg de baclofène : 30 mg à 10h30, 10 mg à 13h, 10 à 15h, 10 à 17h, 10 à 19h et 10 à 21h
Indifférente depuis février 2019 après 30 ans de BV
 
Avatar de ChrysTeens
  • Messages : 44
  • Inscrit : 20 Mai 2022
  Lien vers ce message 22 Novembre 2022, 21:57
Bah en fait Therena j'ai l'impression d'y penser toute la journée ! D'une façon ou d'une autre...

Le matin au réveil j'y pense parce que je me demande combien de verre j'ai encore bu la veille !?

Dans la matinée j'y pense parce que je m'en veux, j'en ai marre, je me "motive" pour ne pas boire le soir.

Et puis au fur et à mesure de la journée ça tourne...

Il y a des fois où je me dis "Cool, ce soir je vais pouvoir boire tranquille" (quand j'ai ce qu'il faut à la maison).

Et puis sinon c'est les stratégies qui se mettent en place : "Où je vais acheter ma bouteille ce soir sans me faire trop griller ?" !

Je suppose que c'est de CETTE pensée dont tout le monde parle.

La pensée "Cool, j'ai ce qu'il faut", ou la pensée "Panique à bord, il faut que tu trouves une solution !"

Honnêtement je n'ai pas encore vraiment identifié le moment où ça bascule.
 
Avatar de ChrysTeens
  • Messages : 44
  • Inscrit : 20 Mai 2022
  Lien vers ce message 22 Novembre 2022, 22:36
Ce que je voudrais savoir c'est : Est-ce que ça vaut le coup de prendre du Baclofène sans suivre le protocole ?

Je sais maintenant, après plusieurs essais catastrophiques, que je n'arrive pas à augmenter.

Mais il est vrai qu'à petite dose le Baclo a une influence sur ma consommation, sans incidence sur ma fille.

(Sauf la dernière fois où ça a mis un certain temps à se stabiliser.)

Là, sans rien prendre depuis 15 jours, je retrouve pleinement ma relation avec ma fille, et c'est un vrai bonheur !!

Est-ce qu'il faut que je retente, genre 30 ou 40 mg/jour, sans protocole, en une seule prise en fin de journée ?

Juste pour réguler ma consommation.

De toute façon je n'ai pas l'impression que le Baclo avait une influence sur le "craving", juste sur ma consommation.

Est-ce que ça peut être une solution ?
 
Avatar de ChrysTeens
  • Messages : 44
  • Inscrit : 20 Mai 2022
  Lien vers ce message 22 Novembre 2022, 22:42
Qu'est-ce que tu en penses Sylvie ??
 
Administrateur
Avatar de Sylvie
  • Messages : 36591
  • Inscrit : 07 Mars 2011
  Lien vers ce message 22 Novembre 2022, 22:57
Je pensais que tu ne voulais plus du tout entendre parler du baclofène
Mais pourquoi pas le prendre à faible dose sans augmenter
Si ça limite ta consommation d'alcool, c'est toujours ça de pris !

Vu que tu as arrêté depuis 15 jours, commence peut être par 10mg et augmente jusqu'à 30-40 tranquillement
Le protocole n'est pas le plus important
Ce qui compte est que tu trouves un équilibre satisfaisant


Merci mille fois à celui qui a eu la générosité de partager sa découverte avec nous ...

Il faut que nous soyons nombreux : Adhérez

A lire pour comprendre ce qu'est le baclofène.
Notre livre Baclofène la fin de notre addiction, les alcooliques ne sont plus anonymes ....
 
Avatar de ChrysTeens
  • Messages : 44
  • Inscrit : 20 Mai 2022
  Lien vers ce message 23 Novembre 2022, 14:36
Merci pour ta réponse Sylvie.

C'est vrai que la dernière fois ça a été très difficile, même quand je suis redescendue à 50mg/j.

Mais j'en ai trop marre de mon alcoolisme !

Alors je vais peut-être réessayer à petite dose, sans protocole, en espérant trouver un équilibre satisfaisant comme tu le dis si bien...

Je vais voir, je ne suis pas encore décidée, mais je voulais savoir si je pouvais envisager quelque chose comme ça.

Merci encore.
 
Avatar de Karine
  • Age : 51 ans
  • Messages : 19745
  • Inscrit : 14 Mai 2013
  Lien vers ce message 24 Novembre 2022, 0:27
Oui recommence doucement voir par 5 mg et augmente à ton rythme selon les ES

Tu es bien déterminée à t'en sortir, ça va le faire !

courage !


Le nombre d'adhérents fait la force de l'assoc pour que le baclofène soit reconnu ADHEREZ. Ce n'est pas une question financière, chacun donne selon ses moyens. C'est le NOMBRE qui compte.
 
Avatar de ChrysTeens
  • Messages : 44
  • Inscrit : 20 Mai 2022
  Lien vers ce message 28 Novembre 2022, 11:27
Bon pour l'instant je n'ai pas repris, mais j'ai l'impression que le Baclo m'a quand même aidé. Non pas à trouver l'indifférence malheureusement, mais à mieux analyser ou appréhender ma dépendance.
Je suis sûre que si j'arrive à changer mes habitudes ça peut faire une réelle différence parce que je me suis rendue compte que j'en avais trop marre de boire en fait, mais VRAIMENT trop marre !

Samedi je n'étais pas très bien, angoissée, déprimée, j'ai tellement envie de faire autre chose de ma vie bon sang !! Et bien le soir je n'ai bu que 3 verres. Et encore, 2 m'auraient suffi...

Hier soir j'ai mangé tôt, en même temps que ma fille, et en fait après je n'avais pas vraiment envie de boire (normalement je la fais manger, je la couche, puis j'enchaine les verres, je ne mange que quand j'ai vraiment TROP faim).

Mais l'habitude... Je me suis mise devant la télé avec mon verre, que j'ai bu tranquillement, sans me presser. Vraiment je me disais que je n'avais pas envie de trop boire, plutôt envie de me coucher tôt (il était 20h45-21h à ce moment là).

Et puis je me suis quand même mise devant le film, avec un 2ème verre, puis un 3ème, mais que j'ai vraiment bu tranquillement (je me disais 3 verres ça va. Je finis le film, je vais me coucher, nickel !).
Sauf que vers 22h30 j'ai senti une bascule : plus du tout envie d'aller me coucher, mais très envie de continuer à boire !! (au final j'ai bu mes 8 verres et je me suis couchée à 2h du mat' !!!)

Bref, il faut que je mange tôt avec ma fille, et surtout après il faut que j'éteigne cette put*** de télé !! La plupart du temps j'ai envie d'aller me coucher vers 21h en effet, mais je me dis qu'il est trop tôt, que je peux bien regarder un film quand même, et après ça dérape.

Je vais essayer de changer mes habitudes dans un premier temps, voir si j'arrive à me gérer comme ça. Parce que je sens que mon rapport à l'alcool n'est pas le même qu'avant le baclofène quand même, j'ai l'impression que ça a eu un impact dans ma tête.
 
Avatar de Celinette
  • Messages : 14
  • Inscrit : 10 Novembre 2022
  Lien vers ce message 30 Novembre 2022, 0:01
Chrysteens le changement commence à se faire donc fonce !!!!!!!!!!!!!
 
Avatar de PascAlbéric
  • Age : 64 ans
  • Messages : 11002
  • Inscrit : 19 Novembre 2011
  Lien vers ce message 30 Novembre 2022, 12:34
Et puis au fur et à mesure de la journée ça tourne...

Il y a des fois où je me dis "Cool, ce soir je vais pouvoir boire tranquille" (quand j'ai ce qu'il faut à la maison).

Et puis sinon c'est les stratégies qui se mettent en place : "Où je vais acheter ma bouteille ce soir sans me faire trop griller ?" !

Je suppose que c'est de CETTE pensée dont tout le monde parle.


Tip Top !
Et c'est donc ce moment-là qu'il faut viser !
C'est en fait un schéma classique où cette pensée arrive au milieu d'après-midi qui vise un peu avant le craving (pour l'éviter, car c'est désagréable).
La caricature type est l'ouvrier qui lors de la débauche(*) va au directement au bistrot dépenser sa paye.

Bref, cible cette heure (tu devrais la cerner le weekend) et commence doucement : 5 mg (1/2 cachet) une heure avant la pensée. Tu attends au moins 3 jours et si tu ne sens pas d'effets indésirables (EI), tu en remets 5 mg, soit 10. Même principe, tu attends au moins 3 jours et si pas d'EI, tu peux augmenter.
S'il y a des EI, augmente le samedi car ce sera plus facile à digérer le weekend.
Donc : augmentation, et si Effets Indésirables, attendre que cela passe avant d'augmenter.
À partir d'un certain moment, tu peux fractionner de 2 ou 3 doses espacées de 2 heures.

La faim est un des ennemis de l'abstinence. Donc, mange avec ta fille. Joue avec elle, borde-là, lis-lui une histoire.
Enfin, prépare à l'avance ta nuit : en pyjama et chambre prête. Lis un livre et quand tu sens le marchand de sommeil arriver... Go !
(tu peux aussi utiliser un sédatif non addictif comme la quiétapine, demande à ton médecin)

La TV (linéaire) est une merde pour la vie familiale et sociétale. Si tu désires regarder un film ou une émission, enregistre et réserve un ou plusieurs créneaux le weekend pour regarder.

Courage !

===


(*) On embauche un employé, mais on peut aussi le débaucher. La fin d'une journée de travail est aussi le moment de la « débauche ». Et puis par extension, il y a des lieux de débauche avec des débauchés. Voir l'intéressant article https://www.littre.org/definition/d%C3%A9baucher.
On peut ainsi dire à sa femme que j'ai été débauché par "tel employeur", on dira rarement que je suis un débauché du bordel de Dodo la Saumure (il en a plus et il perd la boule)


Ressources diverses

Comment prendre le baclo ? | le baclofène fait-il dormir ? - Feuilles de route (alcool et TCA) - Outil d'aide à la répartition - Foire Aux Questions - Tout savoir sur le baclofène - Initiation aux TCC (Thérapies Cognitivo-Comportementales) - Mindfulness Méditation / Pleine conscience / « Vivre le moment présent » - auto-hypnose - Acides Aminés - autres ressources +/- zen...
Profitez !
 
Avatar de Florence...
  • Age : 60 ans
  • Messages : 7869
  • Inscrit : 11 Avril 2014
  Lien vers ce message 30 Novembre 2022, 12:44
[...]J'ai l'impression que le Baclo m'a quand même bien aidé, non pas à trouver l'indifférence malheureusement, mais à mieux analyser ou appréhender ma dépendance. Je suis sûre que si j'arrive à changer mes habitudes ça peut faire une réelle différence parce que je me suis rendue compte que j'en avais trop marre de boire en fait, mais VRAIMENT trop marre ![...]

En effet ChrysTeens, indépendamment de son impact sur notre consommation d'alcool, nous sommes nombreux ici à avoir constaté que le baclo (et/ou le forum) nous avait au moins apporté une certaine lucidité sur notre rapport à l'alcool.
Ce n'est peut-être pas ce que nous recherchions mais c'est un réel apport qui peut être le point de départ d'un chemin, que nous ne soupçonnions pas, vers la guérison.


Ma confiance ne se mérite pas. Je la donne sans conditions et la retire sans sommations.
Dialogue extrait du Petit Prince de St Exupéry :
Que fais-tu là ? Je bois.
Pourquoi bois-tu ? Pour oublier.
Pour oublier quoi ? Pour oublier que j'ai honte.
Honte de quoi ? Honte de boire !
 
Avatar de ChrysTeens
  • Messages : 44
  • Inscrit : 20 Mai 2022
  Lien vers ce message 30 Novembre 2022, 14:13
C'est exactement ça Florence, je ne sais pas si c'est le Baclofène ou le fait de discuter avec vous, de ma raconter sur ce forum, mais je sens que quelque chose se passe...
Ça fait un moment que j'ai remarqué qu'en soirée ou en famille je ne bois plus comme avant déjà, je n'ai plus ce besoin d'enchainer les verres sans m'arrêter.
Maintenant il faut que je me gère quand je suis seule chez moi, mais là aussi je sens un changement. Pratiquement tous les soirs je me dis que je n'ai pas envie de boire en fait, et si je ne squatte pas mon canapé devant la télé j'arrive très facilement à m'arrêter à 2 ou 3 verres.


Merci pour tes encouragements PascAlbéric. Pour l'instant je ne pense pas reprendre le traitement. J'attends un peu de voir si ces changements de pensées et de comportements s'installent dans le temps...


Et oui Célinette, je fonce, je vais essayer de m'engouffrer dans la brèche.................. :lol:
 
Avatar de Celinette
  • Messages : 14
  • Inscrit : 10 Novembre 2022
  Lien vers ce message 03 Décembre 2022, 21:25
Chrysteens à te lire on sent un réel changement qui s’opère alors félicitations car tu vas gagner ton combat. Et oui certainement que parler (ou écrire) y est aussi pour quelque chose.

Moi aussi je sens que je vis différemment les choses depuis que je suis sur le forum même si en ce qui me concerne mon pb est lié à la nourriture.
 
Avatar de ChrysTeens
  • Messages : 44
  • Inscrit : 20 Mai 2022
  Lien vers ce message 05 Décembre 2022, 10:15
Peu importe le problème Céline, l'important c'est de s'en sortir...

Moi ce n'est pas parfait, il y a encore des dérapages, mais il y a une réelle différence quand même. Je n'abuse plus tous les jours, et il y a plein de moments où je me gère super bien et super facilement, sans effort et sans frustration, même le week-end.

Je sens un changement pour toi également Céline, alors fonce ! Appuie toi sur ce forum, parle nous, ça va le faire !! 🤞
 
Répondre Remonter en haut de la page




forum baclofene